Partagez | .
Le facteur est passé ce week-end !
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Le facteur est passé ce week-end !   Jeu 19 Fév - 19:09

Le 19/02/15, vers 15 heures – Devant l'entrée principale du dortoir Phyllali


Voilà, c'était le grand jour. Je l'attendais depuis un bout de temps, je m'y étais préparé, j'y avais préparé mes compagnons, j'y avais préparé l'intéressé sans tout lui révéler en revanche, tâchant de garder la surprise jusqu'au dernier instant. Aujourd'hui sonnait l'heure des livraisons. J'avais sur ma liste trois clients à satisfaire : deux Phyllaliens et un Voltalien. Il était donc évidemment que je m'occupe d'abord du cas des verts. J'avais obtenu l'autorisation de remettre en main propre les colis que je devais apporter, alors j'étais souriant. Je voulais me permettre de ressentir le moment où je devrais remettre la pokéball ou l'œuf au client.

C'était une sensation que me rendait triste, mais que j'avais fini par apprécier avec le temps, et que je voulais absolument avoir lorsque je me devais d'envoyer certains de mes compagnons dans une autre équipe. En mon for intérieur, une sensation de chaleur se manifestait et changeait ma tristesse en joie. J'en devenais plus que souriant. Et aujourd'hui, j'allais pouvoir de nouveau ressentir cette sensation appréciable. M'y préparant psychologiquement, je pénétrais dans le dortoir des verts après autorisation complète de passage, et me dirigeait vers la chambre de mon premier client ou l'endroit il devait se trouver en tout cas, un certain Leonidas Blackhart, accompagné par un membre du dortoir afin d'éviter tout problème.

Le 19/02/15, vers 15 heures 5 – Avec Leonidas


Une fois amené auprès de lui, je m'étais présenté à lui comme étant le Noctalien qui avait un cadeau à lui donner. Après un instant d'hésitation, j'avais fini par retirer la pokéball de la ceinture avant de faire sortir expressément Voltali de la boule pour le présenter au blond. Le pokémon ne m'avait même pas laissé le temps de réagir qu'il avait sauté pour rejoindre le Phyllalien, des étoiles dans les yeux. Je n'avais pu m'empêcher de me gratter l'arrière du crâne de honte avant de reprendre l'air le plus neutre possible pour lui donner quelques informations.

« Désolé qu'elle soit venu aussi imprudemment vers toi. La vérité, c'est qu'elle adore les garçons blonds à cause de ses anciens maîtres. Je lui avais donner la photo où les trois frères se tenaient au côté du type électrique. Je me suis dit qu'il lui fallait un beau blond pour s'occuper d'elle, et tu m'as semblé être le meilleur candidat pour cela. Tu peux évidemment refuser mon offre, c'est à toi de voir. Je te laisse décider. Mais surtout, ne me remercie pas. Il était tout naturel pour moi de lui trouver un maître qui lui convienne vraiment. »

Après quelques secondes, ne faisant plus vraiment attention à la situation puisqu'elle appartenait maintenant au Phyllalien, je prenais congé de sa personne pour continuer mes livraisons. Je fus ainsi donc dirigé vers le second Phyllalien que je devais voir, et une personne que je connaissais déjà : Loki Asulf. L'ancien maître de Coda, le Griknot. J'avais appris récemment qu'il était en recherche d'un pokémon de type feu, et plus particulièrement d'un Poussifeu. Je me sentis chanceux d'apprendre cela, moi qui possédait un œuf de Poussifeu à qui je cherchais alors un futur dresseur. J'avais donc contacté Loki pour lui remettre le pokémon en sa possession afin d'en faire un homme heureux.

Le 19/02/15, vers 15 heures 15 – Avec Loki


La même scène s'était présenté à moi. Tout d'abord, une fois auprès de lui, je m'étais présenté comme étant le Noctalien venu répondre à sa demande, puis, j'avais fouillé dans mon sac pour en sortir le premier œuf, celui de Poussifeu, au chaud dans un cylindre où il se sentait comme si maman venait le couver. J'avais alors déposé le futur pokémon au plus près du Phyllalien avant de commencer à parler.

« Tu es libre de choisir de me rendre l'œuf ou bien de le garder. Mais sache que tu n'as pas à me remercier de quoique ce soit. De mon avis, c'est un acte naturel que j'accomplis, et qui ne devrait pas être autant félicité. De plus, cet acte m'aide autant que pour toi, puisque j'aurais un grand mal à  m'occuper d'un pokémon que je possède déjà, encore de mon avis tout du moins. Mais c'est à toi de choisir ce que tu préfères, à toi de voir. »

Puis lorsque fut prise cette décision, je pris cette fois congé de Loki et fut redirigé vers la sortie du dortoir, mes livraisons là-bas étant achevés. Il ne me restait donc qu'à me rendre au dortoir Voltali, où m'attendait mon dernier client : Kaleb Blake. Encore une fois, après autorisation à passer l'entrée du dortoir, je fus escorté vers le garçon qui devait sans doute m'attendre.

Le 19/02/15, vers 15 heures 30 – Avec Kaleb


Je n'avais plus grand-chose à craindre. Je savais à quoi m'attendre. Il se passait évidemment la même chose qu'avec les deux livraisons précédentes. J'avais sorti le second œuf de mon sac pour le passer au Voltalien après m'être bien sûr présenté à lui même s'il me connaissait. Bien j'avais déballé mon petit discours comme je l'avais fait aux deux autres en m'adaptant au possible à la personne qu'il était.

« Je ne suis pas ici pour te remettre cet œuf, mais pour te proposer de t'en occuper, de l'intégrer à ton groupe et d'en faire un beau pokémon. Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de te remercier pour notre combat de début d'année, et je tenais à me corriger. Tu es libre de refuser cette offre, mais ne me remercie pas. C'est tout naturel de ma part de te faire ce présent. »

Rajoutant un petit « au revoir » à mon discours, j'étais reparti aussi vite que j'étais arrivé, quittant le dortoir Voltali sans perdre une seconde. Puis j'étais revenu à mon dortoir pour aller m'allonger dans ma chambre.

Le 19/02/15, vers 15 heures 50 – Sur mon lit


Le bras gauche posé sur mon visage, le souffle silencieux et lent, je laissais vaguer mon esprit. J'évacuais calmement mes émotions, et réfléchissait tranquillement à ce que je pouvais faire ensuite. Ces trois échanges m'avaient certes donné un peu de joie, il restait qu'une part de tristesse était collé à moi. J'essayais de me contenir, de ne pas pleurer. Je résistais à la tristesse et essayait de l'oublier. Je tentais aussi de positiver à quelques moments en me disant que je ne pouvais qu'avoir fait le meilleur des choix pour eux. Et petit à petit, cette tristesse disparaissait. Et c'est après une bonne heure à me battre contre ce sentiment que j'enlevais mon bras de mon visage pour observer les alentours. Je n'avais pas fait attention à ce qui m'avait entouré durant toute cette heure. Et c'est surpris que j'aperçus sur ma table un colis.

D'abord hésitant, j'avais fini par m'en approcher pour attraper en premier lieu la carte qui était posé dessus. Il était signé par deux personnes que je connaissais bien : mes parents. Dans leur lettre, il me faisait part de leur inquiétude quant aux derniers événements dont on leur avait fait la nouvelle de l'île, et avait également appris que Damien s'était soudainement manifesté dans la région de Johto pour une raison mystérieuse et que cela les rendait nerveux. Ainsi, ils m'avaient fait parvenir ce petit présent dans l'espoir de m'apporter une aide autant dans ma progression personnelle que dans ma protection ainsi que celle du présent lui-même. Ce n'est qu'une fois le colis ouvert que je compris de quoi il en retournait : il s'agissait d'un œuf de pokémon, et plus précisément de Funécire. Après l'avoir contemplé pendant plusieurs minutes, j'avais levé la tête, et comprit alors ce que je devais faire maintenant. Et c'est ainsi que sonna le début de mon véritable combat.

« Merci. dis-je à l'intention de mes parents. »

HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1106

MessageSujet: Re: Le facteur est passé ce week-end !   Ven 20 Fév - 10:12

SURPRISE !
 

Ta matinée fut incroyablement longue aujourd'hui. Sous les conseils d'Estelle tu t'étais décidé a masser un peu Arkhan, ton Caninos, pour qu'il continue de se sentir bien et surtout qu'il guérisse. Cependant tout ne c'était pas passé comme tu l'avais prévue. Arkhan n'était, pour cette fois, pas le problème. Il avait été sage, adorable et d'un calme particulièrement olympien. Il avait suivi tes ordres, avait donner accès a son ventre sans que tu n'es a te répéter. Tes mains s'étaient glissées sur son torse en grattouilles agréables et le Caninos s'était laissé faire sans penser a mordre, ni même a bondir tu ne sais où sous le coup de la folie.

C'était plutôt Terezi, ta Statitik qui vint mettre un peu de sa sauce électrique. Elle avait sauter sur le bureau, sans que tu n'y fasse grandement attention, bien trop concentré sur la silhouette devenue un peu plus musclé de ton Chiot de Feu. Cependant elle, elle n'avait pas manqué ta concentration et le fait que tu l'avais donc, complètement oublié. Jalouse, ou presque, elle s'était faufilé le long de ton bras sans que tu ne rende compte et s'était amusé a te mordiller la peau en pulsion statique. Elle n'avait pas manque de te mettre dans l'embarras car ta main s'était bloquer sur une oreille de ton Caninos en paralysie temporaire. Ce sentant déjà piégé Arkhan se mit a paniquer... Finalement après une longue bataille avec toi même tu lâchas prise.

S'en vient alors une conversation avec ta Statitik. Un discoure digne des plus grands Ranger. Tu lui avais tout expliqué. Jusqu'au mal être que ton Pokemon feu. Tu ne savais pas si tout le message était passé, mais elle s'en était allée retrouver sa place dans l'épaisse fourrure de ton Zoroark pour y bouder. Sans un mot tu demandes a Luné de lui expliquer plus en détail la situation. Le polymorfox s’exécute et commence alors des jappements en chuchotements étranges que tu ne comprends que très peu. Quand a Arkhan, tu t'excuses en papouille et bisou esquimau sur la truffe, mais fort heureusement, il ne t'en veut pas dutout.

Plus tard, pour continuer entretenir de bonne relation avec ton Caninos tu décides de sortir de ton dortoir pour une petite balade paisible dans le parc et peut-être même un petit détour au lac. Mais tu es bien vite intercepté par un Noctali. Il se présente d'abord et porte sa main a sa ceinture pour y décrocher une pokeball. Tu ne comprends pas très bien et patiente, perplexe sur les motivations de ce jeune élève. Il fini par faire sortir l'un de ses Pokemon et alors que tu crois déjà a une sorte de combat mal organisé, la Voltali qui apparaît de la capsule vient te sauter dans les bras. Pris au dépourvue tu cherches des réponses en remontant ton regard sur ce Lucas Emerillon. Il fini par t'expliquer en te donnant une photo des fameux trois blonds de son histoire. Tu n'as pas le temps de le remercier que déjà il s'éloigne.

▬ … Hm... M-Merci quand même !

Te permets-tu de crier alors que la Voltali dans tes bras souhaites redescendre pour faire plus amples connaissances avec ton Caninos. Tu examines d'avantages la fameuse photo et soupire doucement, affichant un bien drôle de sourire. Tu t’accroupis devant ton dortoir et caresses tes deux pokemon et plus particulièrement la nouvelle de la bande.

▬ Je vais t'appeler Korra. Ça te plais ?

Ni une ni deux l'eveelution bondit de nouveau dans tes bras pour frotter son museau contre ta joue. Faut croire que oui. Bienvenue Korra !

[hrp : Échange effectué ! Merci encore Lucas ;D ]

crackle bones

_________________
selkies mood



kado:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t787-leo-this-is-not-sparta-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t795-leonidas-blackhart-phyllali
Le facteur est passé ce week-end !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-