Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Noctis Flavelle
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon

« Si je vous ai convoqués, c'est parce que j'ai une mission pour vous deux. »

L'aîné des Flavelle ne répondit rien, se contentant de jeter un regard à son camarade. Le bureau du directeur avait bien changé depuis l'époque de Deaglan, et une étrange tension régnait dans l'air. Le jeune préfet avait l'habitude d'avoir des contacts avec Aaron Olsen, en revanche, il ignorait si Ren Lowell était dans le même cas. Impatient, le garçon laissa son regard se perdre sur le bureau du gérant de l'école. L'homme avait l'air relativement organisé, ne montrant aucun signe de stress ou autres préoccupations. Ses papiers étaient soigneusement empilés, ceux du dessus de la pile semblant être des sujets peu importants. Le bureau laqué n'avait aucune trace sur son dessus, parfaitement propre, seul un pauvre stylo y trainant. Et encore, ça n'avait pas l'air d'être un stylo premier prix. Le gouvernement ne semblait rien se refuser. Quant à Olsen, il avait un masque impassible sur le visage, quoi qu'un léger rictus dénotait son amusement. Le brun sursauta cependant quand le directeur leur annonça.

« Je veux que vous infiltriez une école qui a ouvert récemment à Floraville. Rien de bien méchant, rassurez vous. Juste histoire de récolter quelques... informations. Une journée porte-ouverte devrait avoir lieu d'ici deux jours. Il fit glisser un prospectus vers eux. Si, par le plus grand des hasards bien sûr, vous pouviez jeter un œil dans le bureau du directeur de cette chère académie, et peut être, m'en ramener quelques dossiers intéressants ? »

L'éclat malicieux dans les yeux de son supérieur hiérarchique ne fit pas plaisir au jeune homme, qui se contenta de serrer les dents. Bien sûr, c'était quelque chose qu'il avait appris, c'était dans son parcours. Mais, Ren ? Quelle était la logique pour demander cela à l'autre Phyllali ? De plus, il venait plus ou moins de révéler à son camarade quelle était sa spécialité, alors que tous les élèves de ce parcours s'efforçaient d'avoir une couverture. Néanmoins, conscient que cela ferait trop plaisir à son professeur qu'il montre un quelconque signe d'agacement, Noctis se tut et attendit avec patience la suite.

« Bien sûr, vous comprendrez que tout cela doit rester confidentiel. Votre petit journal, Lowell, ne doit pas en parler. J'imagine que je n'ai pas besoin d'une quelconque menace, vous ne voudriez sans doute pas causez du tort à vos chères camarades Givrali ? »

Le regard noir de Noctis se reporta automatiquement sur Ren à la seule mention de Lyph. Comme si en plus de la menace sous-jacente de l'homme, le frère protecteur avait eu besoin d'en rajouter une. Aaron se contenta d'un simple geste de la main pour faire comprendre aux élèves qu'ils pouvaient s'en aller, avant de rajouter, au moment même où ils allaient franchir le pas de la porte :

« Surtout, ne vous faites pas prendre. Il serait regrettable qu'il vous arrive quelque chose, n'est-ce pas ? Lowell, je vous conseille vivement d'écouter votre préfet lors de cette mission. Il a... plus d'expérience dans le domaine de l'infiltration. »

Noctis soupira presque malgré lui. Ce type prenait un malin plaisir à torturer ses élèves. Enfin, pouvait-il vraiment appeler cela de la torture ? Il ne faisait qu'essayer de les intimider. En sortant du bureau, le jeune préfet remarqua son Noarfang couleur neige se poser sur le rebord. Peut être bien qu'il était dangereux. Cette pensée ne le rassura pas.

***

Le ferry qui joignait l'Île Lansat à Floraville n'avait pas été trop difficile à trouver. Le garçon des Phyllali avait choisi d'enfiler une tenue simple qui lui permettrait de se déplacer facilement, et avait conseillé à Ren d'en faire de même. Pour s'infiltrer dans l'administration de l'école, entrer dans le bureau du directeur – qui serait sans doute fermé à clé – et en sortir sans être vu, il allait avoir besoin de ça. Il avait également décidé de laisser ses pokémons les plus voyants derrières, pour opter pour une équipe plus discrète. La brochure de l'Académie de Floraville précisait qu'il n'était pas gênant que les futurs élèves possèdent déjà deux ou trois pokémons, aussi le brun avait limité son équipe à quatre pokémons. Cela restreindrait pas mal ses mouvements, mais c'était mieux que rien. Son Passerouge se tenait tranquillement sur son épaule, en parfait petit pokémon assez peu dressé. Tôma était véritablement son meilleur atout pour l'espionnage. Qui ferait attention à un pokémon vol aussi petit ? Il y avait peu de chances qu'on fasse réellement attention à eux ; ils ne seraient que des adolescents perdus dans une foule d'autres adolescents. On ne vérifierait sans doute même pas qu'ils étaient des élèves de Lansat ; d'ailleurs, pourquoi faire ? Ce n'était pas tant la partie renseignements qui inquiétait le brun. Il allait bien falloir fouiner, mais cela ne compromettrait sans doute pas l'école. Officiellement, lui et Ren étaient partis sur une mission de récoltes de baies à Floraville. Ils devaient y travailler une journée, et revenir avec le dos cassé. Oh, ça, ça arriverait sûrement. Pas forcément pour les raisons sus-citées, par contre. Le garçon referma la brochure, pour prendre le temps d'observer le port qui approchait. Il sentit qu'on posait une main sur son épaule, et observa un homme qui le regardait bizarrement.

« Alors mon garçon, tu es venu pour voir l'école de Floraville ? »

Quelqu'un de beaucoup trop concentré sur sa destination à son goût.

« Oui, j'ai entendu parler d'une journée portes-ouvertes. J'avais envie de voir.
-Ahaha, je comprends. Pourtant, si tu es sur ce bateau, c'est que tu viens de Lansat, sans doute de l'école d'ailleurs. Pourquoi t'intéresserais-tu à une autre école ? »

Noctis haussa un sourcil. Pourquoi poser cette question ? Peut être qu'Olsen avait des raisons fondées d'y envoyer des fouineurs, finalement.

« Le cursus de Lansat est un peu trop difficile pour moi. J'espérais que celui de Floraville me serait plus favorable. »

Premier mensonge. Visiblement satisfaisant, puisque l'homme lâcha un petit sourire, avant de lui expliquer qu'il était professeur là-bas. Instantanément, Noctis se demanda s'il n'y avait pas anguille sous roche. Après tout, lui aussi était sur le bateau qui venait de Lansat. Mais il ne tergiversa pas beaucoup plus ; ils accostaient et il lui fallait briefer Ren. Le jeune préfet se dépêcha de retrouver son camarade à la sortie du ferry, en l'emmenant dans un coin un peu à part, tout en essayant soigneusement d'éviter le regard du professeur sur le navire. Une fois qu'ils furent dans l'allée principale menant à l'école, Noctis lui fit signe de le suivre dans un coin de rue, en observant les passants.

« Bon. Si jamais on te demande quoi que ce soit de bizarre, note le dans un coin de ta tête et mens. Il faut voir comment cette école fonctionne ; pourquoi elle attire autant de monde. Pour le bureau du directeur... On se retrouvera devant l'entrée de l'école, d'ici deux ou trois heures. On ira ensemble. Ça évitera qu'il arrive des ennuis à l'autre. Si tu utilises tes pokémons, sois discret. Quoi qu'il arrive, ne les laisse pas faire le lien entre toi et l'école. »

Noctis n'était pas vraiment à l'aise. Savoir qu'il devait en plus surveiller les faits et gestes de son partenaire ne l'enchantait pas ; il aurait préféré être en équipe avec quelqu'un du parcours. Néanmoins, c'était un camarade de classe, et pas n'importe lequel. Peut être parce que cela l'irritait sur le moment, ou peut être parce qu'il pensait que cela aiderait à le motiver, il ne put s'empêcher de rajouter :

« Sinon, on peut toujours parler de Lyph si tu ne veux pas y aller. »



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Ren Lowell
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2428-ren-lowell-phyllali
Taille de l'équipe : 7/10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 20
Jetons : 0
Points d'Expériences : 387
7/10
Johto
16 ans
20
0
387
pokemon
7/10
Johto
16 ans
20
0
387
Ren Lowell
est un Topdresseur Spé. Type
Climat tendu. La journée avait été ponctuée de menaces, et Ren n'était plus libre de ses mouvements. Entre Noctis le Protecteur et Aaron le Manipulateur, qu'est-ce qu'il pouvait bien faire ? Il n'était là qu'au nom de ses deux camarades Givrali, et puis c'est tout. Le directeur ne s'était pas gêné pour menacer le jeune homme, tel le stéréotype du Grand Méchant qu'il retrouvait au fil de ses nombreuses lectures. Toutefois, c'était réel. Il avait bien interviewé Aaron, mais il ne savait pas encore de quoi il était capable. Il valait donc mieux se méfier. Et c'est ainsi qu'il se retrouva là, aux portes d'une école inconnue pour le compte de la glorieuse Pokémon Community. Seul, il aurait peut-être pu s'en tirer sans trop de peine, mais il était évidemment accompagné de Noctis, le grand-frère aux reproches silencieuses et incessantes.

■  Sinon, on peut toujours parler de Lyph si tu ne veux pas y aller.

Ne prêtant guère d'attention à la remarque de Noctis, Ren détourna la tête. L'endroit lui sembla assez peuplé, peut-être même autant que sa propre académie. Une légère appréhension lui piqua le cœur, tel un frisson. Ils devaient récupérer des documents, n'est-ce pas ? Le plan du préfet semblait cohérent. Poireauter dans l'école pendant quelques heures, récupérer des informations.. Il devrait s'en tirer. Mais l'atmosphère ! Elle n'avait rien de normal. Le professeur du Ferry, la demande d'Aaron et le caractère secret de la mission. Une véritable théorie du complot, pensa t-il. D'un sens, il lâcherait probablement Juno dans les couloirs afin qu'elle saisisse quelques informations importantes et décisives. Le jeune homme se consulta d'autant plus. Devait-il jouer un rôle ? Il aurait probablement l'air louche avec son air renfrogné, et attirer l'attention pourrait se montrer handicapant dans la recherche des deux camarades Phylallis. Un changement de personnalité.

Rapidement, Ren forma son propre profil. Il serait un garçon plus souriant, plus joyeux. Aussi, il aurait abandonné le cursus scolaire de la Pokémon Community, tout comme Noctis, afin de trouver une autre forme d'éducation plus apte à satisfaire ses objectifs. C'était plus ou moins l'idée. Rien n'excluait le fait que cette école, peu importe ses relations avec l'académie de Lansat, pourrait posséder deux ou trois mouchards chez sa rivale. Auquel cas, il serait immédiatement démasqué en mentant sur sa provenance. Logique. Il était temps de se séparer de Noctis.

■  Dans deux ou trois heures devant le bureau, donc.

Et il s'en alla. La première étape constituerait à inspecter les infrastructures de l'établissement afin de délimiter les endroits importants. Dans ce sens, Ren chercha tout d'abord à aborder un quelconque responsable des lieux, histoire qu'il lui organise une petite visite guidée, tout ce qu'il y a de plus légal. Malheureusement, la tâche s'avéra plus ardue que prévu. La plupart des membres du personnel semblaient occupés aux différents stands de la journée porte ouvertes, et pas un seul responsable à l'horizon ! A ce rythme, il serait inutile. Il lui fallait des repères et un lieu où envoyer Juno faire ses recherches. Il n'était pas question de satisfaire Aaron, mais bien de faire ses preuves à Noctis. Impossible qu'il se montre inutile ! Sa fierté ne le permettrait pas.

■  Tu es perdu, mon garçon ?

Il se retourna, laissant apparaître sa surprise. Une femme se tenait derrière lui, assez petite. Elle était décorée de plusieurs ornements dans des tons mauves, comme une danseuse. En ce sens, elle lui rappelait sa région d'origine. Elle n'avait pas l'air bien vieille, d'un sens. Peut-être quatre ou cinq années de plus que lui ? Dans tous les cas, elle respirait la confiance. Sourire, bouille aimable. C'est ce qu'un individu lambda aurait pensé.

■  Hahaha.. Il passa sa main derrière son crâne. Oui, j'aimerais visiter l'école mais.. Personne ne semble disponible pour m'aider. Il fit un grand sourire.

L'atmosphère se refroidit une seconde. Pendant un moment, le regard de la jeune femme devint glacial. Oppressant. Elle l'avait sondée l'espace d'un moment, et Ren l'avait ressenti. Il n'était pas tant étonné que ça, tant l'accoutrement de son interlocuteur pouvait sembler singulier. Peut-être une télékinésiste ? Il devait se méfier. Dans tous les cas, il n'était pas serein. Sans mentir, un léger frisson lui parcourra l'échine à l'occasion de ce regard provocateur. L'objectif de la mission lui sembla encore lointain.

■  Oh.. J'aime beaucoup tes traits. Ils sont mignons. Elle rit contre sa manche. Je vais te guider.

Est-ce qu'il était en mauvaise posture ? Ou s'était-il autrement accaparé un avantage ? Difficile à dire. La femme semblait plutôt intelligente, et ça risquerait de l'embêter. Il n'avait aucun problème à duper les simples d'esprits, tant ils étaient nombreux sur terre. Toutefois, il n'était plus vraiment libre de ses mouvements. Le jeune Phylalli soupira, laissant brièvement ses pensées voguer vers son aimée.

■  Elle est plutôt belle, cette Lyphie.

Il écarquilla les yeux. Cette fois, la surprise fut inconsciente. Le jeune homme projeta son regard aux alentours de manière répétée, puis constata la présence d'un petit Pokémon suivant le duo. Son crâne était boursouflé, sa peau plutôt rouillée. Ren n'avait jamais vu cette espèce de Pokémon, et détourna rapidement les yeux de l'étrange créature afin de revenir à la conversation. Il ne devait pas paraître louche. Peut-être pourrait-il tourner la situation à son avantage ?

■  Ou-.. Oui ! Je l'aime beaucoup. Hahaha.. C'est gênant.

Penser à Lyphie. Penser à Lyphie. Ce n'était pas compliqué, mais ça lui permettrait de ne pas penser à sa propre académie. A quel point une stratégie pouvait-elle aussi agréable ? Il comptait bien obstruer ses pensées d'images de son aimée. Les étranges et impressionnantes compétences psychiques de la dame seraient alors remises en cause. Il pouvait s'en tirer.

■  Vous êtes vraiment douée, en tout cas. C'est la première fois que je vois quelqu'un comme vous !

C'était la fête du mensonge. Mais d'un sens, il jouait un rôle.

■  Ce n'est rien. Peut-être qu'un cursus Psy pourrait te séduire ? Mon Neitram serait enchanté de ta présence.

■  Eh.. Mon truc, c'est plutôt les insectes.

■  Oh.. ? Nous ne serons pas amis, dans ce cas. Elle rit de nouveau contre sa manche. Voici l'administration. C'est ici qu'il faudra te référer pour obtenir des informations lorsque tu rejoindras l'école. Tu pourras également y être convoqué, si tu fais des bêtises.

Nouveau frisson. Elle passa délicatement son doigt contre le visage de Ren, sourire aux lèvres. Elle s'était doucement retournée vers lui, calculant chacun de ses gestes avec une précision hors-normes.

■  Même si je m'occupe moi-même de mes élèves. Elle rougit. Oh ! Mais Lyphie n'apprécierait pas, n'est-ce pas ? Elle rit encore.

Ren expira. Il ne contrôlait plus grand chose, et ça ne l'amusait pas. Il fit rapidement signe à Juno qui l'observait, plus loin. La petite araignée acquiesça du mieux qu'elle pouvait, puis fila discrètement jusqu'à l’administration. Son aide serait primordiale dans la réussite de la mission. La visite de l'école dura une heure et demi, et le jeune homme profita du temps qu'il lui restait pour soutirer des informations à la jeune femme entreprenante. Il était assaillis de provocations, mais qu'est-ce qu'il y pouvait ? En tant que professeur, elle semblait plutôt bien informée. Elle put lui décrire le fonctionnement de l'école qui se divisait en types, et non en spécialités. D'où l'enseignement Psy, pensa t-il. Toutefois, elle n'entra pas dans les détails. Ils étaient sûrement réservés aux entrants, et non aux visiteurs.
Noctis Flavelle
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon

Son camarade s'était rapidement détourné pour se mêler à la foule. Le jeune espion ne dit rien, mais un seul coup d'œil vers son Passerouge suffit à faire ce dernier s'envoler, suivant Ren à une distance respectable. Il lui suffisait de voler haut dans le ciel, de se poser sur une branche d'arbre avec ses congénères, et tout irait pour le mieux. Bien, maintenant... le jeune préfet s'aventura à son tour dans l'école, observant avec minutie les différents stands mis en place par les étudiants. C'est marrant, certaines idées ressemblaient vraiment à... … Noctis commença à réfléchir rapidement. C'était un peu trop étrange. Ces stands, il les avait déjà vu, et à la Pokemon Community. Pourquoi une école rivale ferait les mêmes choses qu'eux, sans compter qu'ils visaient le même public ? Les étudiants l'avaient probablement déjà vu... Pourquoi était-il donc le seul à sembler s'en apercevoir ? Désormais suspicieux, le garçon continua son exploration de l'école, son Passerouge venant se reposer sur son épaule. Ren avait dû rentrer dans le bâtiment. Il espérait que son ami savait ce qu'il faisait. Une petite voix intérieure lui rappela qu'il n'en avait probablement aucune idée, mais c'était un Phylllali, et pas le plus bête. Une fille distribuait des prospectus de l'école, et il décida de s'en approcher afin d'en récupérer un. Sa distribution frénétique et ses mouvements étranges achevèrent d'insuffler l'idée au brun qu'il se tramait quelque chose de bizarre. N'osant pas faire un geste qui ruinerait sa couverture, il se contenta d'en saisir un alors qu'elle lui souhaitait un agréable et jouissif séjour. Cette phrase le laissa perplexe, mais il ouvrit la brochure malgré tout. Il y avait des photos des salles de classes, par thème, visiblement les types, et une description du corps enseignant. Les étudiants qui n'avaient pas déjà un pokémon... L'obtenait dans les environs, en suivant une classe spéciale de capture. Le cursus durait de deux à quatre ans, avec comme débouchée... Rien ? Le brun haussa un sourcil. Quel était le but de l'enseignement ? Les parcours proposés ? Pourquoi n'y avait-il aucune mention de tout cela ? Cette école devenait de plus en plus bizarre. Il referma le prospectus et le fourra dans son sac, attrapant la pokéball de sa Feuforêve. Il la relâcha dans un buisson juste à côté, s'assurant que personne n'avait vu son tour de passe-passe. Il hocha la tête, et elle se fondit dans le sol pour ressortir dans le bâtiment. Bien. Lui, il allait faire un petit tour des bâtiments...

Le pokémon spectre faisait attention de ne pas être repéré. A chaque fois qu'une personne arrivait, elle se fondait dans un mur ou dans le sol pour être sûre de ne pas être vue. Les salles se ressemblaient toutes, certaines équipées d'immenses bibliothèque qu'elle avait déjà vu à Lansat. Une autre personne passa, et elle se fondit à nouveau dans le sol... Tombant sur une salle dont elle n'aurait pas soupçonné l'existence. Un instant, le petit pokémon resta incrédule, observant un genre de salle d'entraînement souterraine. Qu'est-ce que ça faisait là, ça ? En plus, ça avait l'air d'une sacrée salle d'entraînement. A quoi s'entraînait-il, exactement ? Eh, mais... C'était pas la tête de leur directeur, Aatruc muche ? La petite Feuforêve s'interrogea un moment, sans parvenir à trouver la réponse. Bof, à part les gens qu'elle terrifiait, les visages, c'était pas son truc, hein. Il lui fallait trouver un accès pour son dresseur... Hmm... Une porte... Fermée à clef, bien sûr. Et ils n'avaient pas la clef. Heureusement, tout problème avait sa solution, n'est-ce pas ? La petite spectre passa à moitié au travers de la porte, cherchant le mécanisme. Une fois qu'elle eut trouvé le rouage qui permettait de verrouiller la porte, elle appuya dessus jusqu'à le déverrouiller. Comme cela ne marchait pas bien, elle décida d'employer la manière forte : y aller à coup de Ball'Ombre. Le bruit résonna un instant, mais comme personne ne semblait y réagir, elle assuma qu'on ne viendrait pas les déranger. Il lui fallait maintenant retrouver Noctis. Le garçon ne devait pas être bien loin.

Noctis s'était mêlé à la foule. Il avait trouvé cela assez naturel de se mettre à discuter avec un étudiant qui passait par là. Il le regrettait un peu, désormais. L'élève ne cessait de parler, sans jamais lui laisser une occasion d'en placer une. Une lueur rougeâtre dans le sol attira son attention – parce que oui, il n'avait que ça à faire de regarder le sol, tant il était dépité – et il décida de s'éclipser. Il s'arrêta tout simplement, la foule faisant bientôt son office, l'autre étudiant continuant de parler dans le vide. Enfin débarrassé. Le jeune préfet tenta ensuite de suivre sa piste au sol – qui n'était autre que sa Feuforêve, qui avait allumé son collier – tout en envoyant son Passerouge faire le guet. Il trouva une entrée vers un sous-sol, suivant son pokémon – lui jetant un regard dépité en voyant la porte à moitié détruite – avant de se faufiler à l'intérieur. Un instant, il resta incrédule devant l'endroit. Oh, ça, ça n'avait rien à faire dans une école. Le garçon observa les alentours, trouvant une pièce un peu à l'écart avec des piles de papiers. La plupart semblait suivre les faits et gestes d'Aaron Olsen. Visiblement, leur directeur semblait peu apprécier... Mais pourquoi une école de Floraville aurait-elle eu des soucis avec un type de Lansat ? … A moins que la position de l'établissement n'ait rien à voir avec les personnes qui l'aient fondées. Les raisons pour lesquelles le directeur semblait vouloir des informations sur l'école lui apparaissait un peu plus clair, maintenant. Un roucoulement parvint à ses oreilles. Tôma. Il y eut des bruits de pas, et Noctis se tassa immédiatement sous le bureau. Non. Pas maintenant. La personne se rapprochait, avant de jurer en voyant qu'on avait fouillé dans les papiers. Il y eut un court instant de silence, avant qu'une voix autoritaire ne déclare :

« C'est moi. Apparemment, Olsen a envoyé des fouines. Il doit chercher des preuves. Trouve les. »

Puis, la personne s'en alla d'un pas pressé, visiblement énervé, au jugé du bruit qu'il venait d'entendre  - sûrement un coup de pied dans un mur – permettant au brun de se détendre. Sauf que non. Ren. Le cœur battant, l'espion se releva, son Passerouge arrivant à vive allure, visiblement désolé de ne pas avoir pu détourné le visiteur de l'endroit.

« Tôma, dépêche toi de retrouver Ren. Il faut qu'on bouge, et qu'on aille dans le bureau de ce type, tout de suite ! »

Il n'en fallut pas plus au brave volatile pour partir à la recherche de son camarade.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Ren Lowell
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2428-ren-lowell-phyllali
Taille de l'équipe : 7/10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 20
Jetons : 0
Points d'Expériences : 387
7/10
Johto
16 ans
20
0
387
pokemon
7/10
Johto
16 ans
20
0
387
Ren Lowell
est un Topdresseur Spé. Type
La conversation se termina enfin. Fort heureusement pour Ren, l'institutrice avait été rappelée pour une quelconque raison auprès de l'administration. Peut-être que Noctis s'était mis en danger ? Le jeune homme serra les dents. Il avait beau discuter avec le personnel, il ne parvenait pas à soutirer ne serait-ce qu'un petit lapsus à ses interlocuteurs. Il devrait probablement changer de stratégie s'il souhaitait paraître utile aux yeux de son préfet. Tournant la tête vers les nombreux couloirs qui s'offraient à lui, Ren se dirigea vers les escaliers afin d'atteindre le rez-de-chaussée. Il cherchait désormais quelque chose de plus concret, de plus croustillant. Il n'était pas particulièrement enthousiaste dans la notion de se mettre en danger, mais il fallait qu'il avance. Clairement.

Le jeune homme arriva finalement devant une porte cassée. Il eut un moment de doute, puis attrapa une mèche de cheveux. Les petites cendres et les traces noires collées contre le bois fumant trahissaient son funeste destin : la porte avait été totalement annihilée par une attaque d'un pokémon. Après, lequel ? Sûrement pas un membre du personnel, personne ne s'amusait à détruire des entrées pour son bon plaisir. Constatant qu'il ne parvenait à rien en restant planté devant le massacre, Ren se décida finalement à passer le seuil pour découvrir les pièces sordides qui s'étendaient devant lui. L'atmosphère était froide et pesante, bien que plutôt similaire à celle qui régnait dans les galeries du Collectionneur. Sans grande peine, le jeune homme parvint à déduire qu'il se trouvait dans le sous-sol de l'académie. Il marcha un petit moment jusqu'à apercevoir une salle dissimulée au fond du souterrain, comme dérobée aux yeux de tous : un bruit alerta alors les oreilles du dresseur, déjà sous tension. Des personnes approchaient, et elles n'avaient rien d'amicales.

■  Bouclez l'aile Ouest, vers mon bureau. Vous connaissez l'enjeu.

Heureusement, Ren était parvenu à se planquer dans une petite allée du souterrain. Ne souhaitant pas se risquer à obtenir d'autres informations au détriment de sa liberté, il continua sur son chemin pour parvenir jusqu'à un escalier. Ça remontait jusqu'au rez-de-chaussée ? Il laissa échapper un petit sourire de contentement.

■  Inspectez la salle C, mademoiselle Tea.

L'affirmation résonna dans sa tête. La voix était proche, avait-il emprunté le mauvais chemin ? Pressant le pas pour gravir les escaliers, Ren parvint finalement jusqu'à une salle isolée et remplie d'archives, un véritable cul-de-sable comme on les aime. Évidemment, il entendit des bruits de pas s'approcher dans la direction de l'abattoir. La fameuse salle C ? Avec cette mission, il avait quasiment oublié son karma négatif. Comme quoi, on ne change pas les bonnes habitudes. Mais il devait garder son sang-froid. Il tenta de jauger les environs d'un œil expert, tentant de déceler la moindre sortie, cachette ou quelconque échappatoire qui pourrait lui éviter une incarcération et une identité à découvert.

Rien du tout.

Baissant la tête, le dresseur expira un bon coup. Il devait accepter son destin ? Faire foirer toute la mission ? Ce n'était pas juste. Un petit son lui titilla toutefois l'oreille, tel une lueur d'espoir. Il tourna les talons, puis écarquilla grand les yeux. Juno ! Elle était venue à son secours via une grosse bouche d'aération, déposant discrètement la grille au sol à l'aide de sa toile. Jamais Ren n'avait été aussi heureux de la revoir, et c'est avec un grand sourire qu'il accueillante sa fidèle Mimigal. Enroulant sa toile autour du buste du jeune homme, la petite araignée forma un treuil avec l'aluminium afin de tirer son dresseur.. En vain. Comme quoi, rien n'avait changé. La situation ressemblait tristement à celle du ravin et de l'intervention de Ceres, sauf que le robuste Fermite n'était pas là pour le sauver. Au final, la présence de Juno n'était qu'une terrible tentative avortée ! Trop petite pour le tirer jusqu'à la bouche d'aération, il n'avait plus qu'à faire face à la fatalité. Il chuchota d'un air triste.

■  Vas aider Noctis à terminer la mission. Je vais me débrouiller.

Non. Elle ne voulait pas qu'il soit triste, qu'on lui fasse du mal. Elle savait comment tout risquait de se terminer, et à quel point son propre échec pour l'affecter. La petite Mimigal se souvenait de cette fois où elle l'avait abandonné et, bien qu'il l'avait pris avec retenue, elle s'en voulait toujours autant pour lui avoir fais défaut. Et là il lui demandait de l'abandonner encore une fois ? L'enjeu était bien plus grand qu'une vulgaire capture, tant il pourrait arriver de mauvaises choses à son Ren. Elle voulait sortir de ce cycle éternel de déception, de ce ressentiment qu'elle avait de ne plus être à sa place. D'avoir perdu quelque chose. Ce n'était pas la faute de son dresseur, non ! C'était sa propre culpabilité. Et n'était-ce pas le meilleur contexte pour vaincre ses démons ?

Tandis que les pas se rapprochaient enfin de l'entrée de la salle, la bouche d'aération commença à briller. Ren leva les yeux, intrigué par l'étrange événement qui se déroulait juste au-dessus de sa tête. Il n'avait pas demandé à Juno de s'en aller ? Alors qu'est-ce qu'il se passait ? Une douce chaleur enveloppa son cœur, un regain d'espoir. Petit à petit, la lumière s'estompa. Une épaisse toile vint de nouveau s'enrouler autour du buste du jeune homme et, avec une force surprenante, le hissa jusqu'à l'intérieur de la bouche d'aération, puis reboucha celle-ci. Là, le jeune homme put constater l'objet de son sauvetage : Juno avait évoluée. Passant d'une petite araignée à une énorme Migalos, sa force avait été décuplée par la robustesse de ses émotions pour son dresseur. Encore une fois, elle l'avait sauvé. Il était tellement fier.

Forte de son haut-fait, l'insecte invita Ren à continuer au sein de la bouche d'aération. L'escapade lui remémora vaguement les événements d'Halloween, avec l'incident du gérant de la boutique. Allait-il lui aussi finir assassiné puis jeté du haut du tuyau ? C'était un peu excessif. Au moins, il n'avait pas été capturé. Il ne pourrait jamais assez remercier la Migalos pour sa loyauté. Le duo arriva finalement au-dessus d'une autre salle, plus décorée que les autres. L'imposante araignée lui fit comprendre qu'ils étaient désormais au rez-de-chaussée, et Ren ne tarda pas à déduire que la pièce était la salle du directeur tant convoitée. Dressant l'oreille de plus belle, le jeune homme entendit des voix par-delà la porte. Comme prévu, un groupe d'individus gardait la porte d'entrée et rien de louche ne pourrait passer de manière conventionnelle. Mais débarquer d'une bouche d'aération était-il une entrée en scène conventionnelle ? Peu probable. Le soucis de la discrétion était toujours là, et il ne pourrait pas se mouvoir librement s'il descendait simplement. Il lui fallait un plan.

Songeant pendant une bonne dizaine de minute, Ren sursauta soudainement à la vue d'une lueur transcendant l'aluminium. Son cœur fut soulagée lorsqu'il pu reconnaître le Feuforêve de Noctis, un autre membre de son armée de pokémons. C'était ce qu'il attendait. S'il pouvait avoir l'aide de son préfet, alors voler des documents serait un jeu d'enfant. Prenant un ton et une voix basse, le dresseur s'adressa brièvement au spectre afin de faire étalage de son plan.

■  Est-ce que Noctis pourrait distraire les gardes d'une quelconque manière ? J'ai un plan.

Et maintenant, tout allait se jouer sur cette opération. Les heures d'observation touchaient bientôt à leur fin et, comme prévu, les deux Phylallis seraient réunis au bureau du directeur pour le grand final. Après, comment seraient-ils réunis ? Là était la question.
Noctis Flavelle
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon

Tôma était revenu bredouille. Noctis avait rassuré l'oiseau en lui caressant la tête, mais la vérité était tout autre. Préoccupé par le sort de son camarade, l'espion avait arpenté les allées et les couloirs de l'école ; sans grand succès. Il avait croisé quelques élèves, évité quelques professeurs visiblement sur leurs gardes, et, finalement, avait emprunté le trajet vers le bureau du directeur. C'était à peu près à ce moment là que sa Feuforêve s'était alarmée, et qu'il s'était tassé contre un mur, entendant des voix. Des gens discutaient. Son cœur rata un battement en voyant son acolyte se faire sortir d'un conduit d'aération, entouré par deux adultes et... Une Feuforêve. Oh. Génial. C'était donc ça. Il avait sans doute confondu les pokémons, et à vrai dire, Noctis ne pouvait pas le blâmer pour ça. Sauf qu'ils avaient un problème, maintenant. Et le brun avait beau réfléchir, la solution ne lui paraissait pas toute trouvée et facile. Les questions des deux personnages se faisaient de plus en plus pressantes.

« Tu ne veux pas nous expliquer ce que tu faisais là ? Tu nous espionnais ? Ne me dis pas que tu t'étais perdu, mon garçon... »

Une femme semblait prendre un malin plaisir à poser de manière à gêner l'adolescent, appuyant chacun de ses mouvements par des mots.

« Si tu ne parles pas, nous allons devoir nous occuper de toi, pas vrai ? Et nous savons tous les deux ce qu'en penserait Lyphie... »

Le sang de Noctis ne fit qu'un tour. Comment cette femme pouvait connaître le nom de sa sœur ? Ren n'aurait jamais craché le morceau sur elle ! Jamais ! Le type spectre lui tournait autour, sans chercher vraiment plus loin. Dans un soupir résigné, Noctis fit appel à son troisième pokémon. Aliéna sortit de sa pokéball, et presque aussitôt, elle se campa sur ses positions, alerte. La Mentali lui fit part de son malaise, générée par une autre puissance psychique. Bon. Perdu pour perdu... Il s'accroupit, avant de faire part à ses pokémons :

« Bon. Lorelei, tu vas créer la confusion. Tu vas aller vers ce petit groupe, et on va se servir de Ren comme diversion. Tôma, tu viens avec moi. Puisque l'accès à la porte est bloqué, on va passer par la fenêtre. Aliéna... Assure nos arrières, sur les deux plans. Si tes pouvoirs psychiques peuvent aider à créer une confusion, et éventuellement à faire fuir Ren, ce serait parfait. Le bureau est juste derrière ce mur. Tu penses que tu peux nous ouvrir la fenêtre ? »

La Mentali émit un couinement, signifiant sans doute qu'elle n'y voyait pas à travers les murs. Heureusement, le quatrième pokémon de Noctis n'avait été prévu que dans cette éventualité. Il attendit que sa Feuforêve aille rejoindre le petit groupe, et une fois que leur attention fut suffisamment détournée par ce drôle de manège, il autorisa son quatrième pokémon à sortir. Son Luxray et sa Mentali n'avait plus qu'à se coordonner. Lui voyait au travers des murs, elle communiquait par la pensée. Noctis leur fit signe de rester silencieux, et aussitôt qu'ils acquiescèrent lorsque le brun se dirigea vers la fenêtre, il rappela le type électrique. Son Passerouge était discret, sa Feuforêve pouvait facilement se cacher, sa Mentali était par contre déjà beaucoup plus voyante, alors le Luxray, c'en était trop. Commença alors la pire escalade que Noctis eut à faire, entre deux fenêtres. Bon sang. Heureusement qu'il n'avait pas le vertige ! Heureusement que le reste de l'école était trop concentré sur les stands pour lever la tête vers lui ! A vrai dire, il était un peu anxieux. Les rebords n'étaient pas si éloignés, mais son sens de l'équilibre était loin d'être parfait. Il aurait dû faire appel aux pouvoirs d'Aliéna, ça lui aurait évité ça ! Mais Ren aussi, avait besoin d'aide ! Fichu directeur et ses idées stupides ! Après avoir pris une longue inspiration, Noctis se risqua à tendre sa jambe vers le rebord, dans un mouvement hésitant. Mais son Passerouge sifflota, comme pour lui indiquer que s'il était trop tendu ou hésitant, il allait se casser la figure. Le jeune homme tenta donc de s'étirer un maximum, et une fois son pied en quelque sorte posé sur le rebord, il chercha un appui pour ses mains. Cette difficile étape passée, l'arrivée dans le bureau fut presque facile. Presque. Le bureau était calme, seuls les bruits de perturbations qu'il avait crée à l'extérieur le troublant. Le jeune espion ne perdit pas une minute et commença à farfouiller dans la pièce, à la recherche de quelques documents. Il éplucha rapidement les piles de dossiers, contenant pour la plupart des choses aussi futiles que les emplois du temps des élèves, les mesures administratives à prendre et à communiquer aux étudiants... Rapidement, Noctis s'aperçut qu'il ne trouverait pas en cherchant à l'aveuglette. Ce qu'il voulait devait être bien planqué. Il tenta d'ouvrir le tiroir du bureau ; fermé, évidemment. Bon. Son petit Passerouge prit appui sur la main de son dresseur, et tenta de crocheter la chose, d'abord avec son bec, puis finalement avec ses serres. Un petit clic finit par retentir, au bout d'une éternité. Le brun ouvrit le tiroir, tombant sur... Des photos. Des dizaines de photos de l'académie de Lansat. Ouh. Sous les photos, il put trouver un petit dossier, compilant la liste des enseignants et leurs spécialités... Euh. Est-ce que la capacité d'escalader les murs et de pouvoir esquiver les pièges était bien normale ? Dans le doute, Noctis l'embarqua aussi dans son sac. Bon... Plus rien d'autre d'intéressant... ça faisait un peu léger, tout de même. Considérant qu'il avait le temps, il s'apprêta à chercher encore, mais un cri strident ; sans doute provenant de sa Feuforêve, lui fit comprendre que ce n'était pas le moment. Tôma sifflota, et comme par magie, la porte, pourtant verrouillée, s'ouvrit. Merci Aliéna. Noctis sortit du bureau du directeur, l'air décontracté et tranquille. Ce fut sans doute cela, qui créa un effet de surprise monumental.

« C'est moi que vous cherchez ? Votre sécurité est vraiment défaillante. »

Et puis, sans laissez le temps aux deux personnes qui martyrisaient Ren depuis un bon quart d'heure, il attrapa son camarade par le bras, le balançant dans la pièce.

« Lorelei, Etonnement. »

L'attaque eut l'effet escompté, gardant le petit monde sur place durant un court instant. Laps de temps qui fut suffisant pour que ses deux pokémons rentrent, qu'ils verrouillent la porte, et que le garçon déclare à son camarade :

« On a pas beaucoup de temps. Fouille tout ce que tu pourras, et après, on s'en va. Par la fenêtre. Si d'ici là ils ne détruisent pas la porte. Dépêche toi ! »

Et ça n'avait rien d'une mauvaise plaisanterie.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Ren Lowell
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2428-ren-lowell-phyllali
Taille de l'équipe : 7/10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 20
Jetons : 0
Points d'Expériences : 387
7/10
Johto
16 ans
20
0
387
pokemon
7/10
Johto
16 ans
20
0
387
Ren Lowell
est un Topdresseur Spé. Type
■  On a pas beaucoup de temps. Fouille tout ce que tu pourras, et après, on s'en va. Par la fenêtre. Si d'ici là ils ne détruisent pas la porte. Dépêche toi !

Ren glissa sa paume contre son front. C'était douloureux. Son crâne lui faisait atrocement mal, résultat d'un interrogatoire perpétré par sa précédente rencontre. Plutôt confiant vis à vis de la situation, il fut pris de court par un malentendu. Il donna inconsciemment sa position à une Feuforêve ennemie, et non celle de Noctis. Quel idiot il était ! Grand bien lui fasse, il fut puni en conséquence. Toutes ces choses extrêmes qu'il avait imaginé durant son escapade ne valaient pas le supplice qu'on lui fit subir, une mauvaise passe dont il se souviendrait probablement des années encore. Il n'avait jamais entendu parler d'interrogatoires directement implantés dans la pensée du sujet, mais il eut la chance d’expérimenter le procédé. A grands coups d'attaques Choc Mental, on sonda longuement son esprit afin de lui faire avouer les choses qu'il savait. Il ne fléchit pas. C'est vrai, quoi ? Vendre Noctis ? Faire échouer la mission et risquer qu'il arrive quelque chose à Lyphie ? Sa douleur n'était pas encore assez grande. Qu'ils progressent ! Peut-être auraient-ils une chance de le faire abandonner. Sa résistance naturelle gorgea sa fierté. C'était bien la première fois qu'il agissait pour une cause de cette manière, avec autant d'investissement. Un glorieux sentiment lui traversa le cœur durant son jugement. L'apothéose de son karma ?

Heureusement, Noctis était intervenu. Tout s'était passé très vite, et il se retrouvait désormais enfermé aux côtés de son préfet dans le bureau du directeur. Sauvé ? Il avait toujours l'impression d'y être. On ne dirait pas, mais cette forme d'interrogatoire laisse des traces. Des traces psychiques. Heureusement, son esprit était vif. Secouant sa bouille à plusieurs reprises, Ren parvint à reprendre le fil de la situation. Il se tourna vers Noctis qui, homme sérieux, fouillait déjà la pièce à la recherche d'indices. Le jeune homme passa brièvement la main contre sa sacoche. La balle était là. Dans la précipitation, il avait fais rentrer sa Juno fraîchement évoluée dans sa pokéball. Hors de question qu'on s'attaque à elle ! Il n'était que le seul débiteur de son terrible destin. C'était triste à dire.

■  Je vais vérifier les fonds de tiroirs.

Il reprit du poil de la bête. On tapait à l'entrée, mais qu'importe ? Ils avaient ce qu'ils méritaient. Les membres de l'administration étaient probablement mouillés dans une machinerie peu jolie à voir, et Ren comptait bien leur rendre la monnaie. Il prenait la mission personnellement, et alors ? Il pouvait bien. Ce n'était pas eux qui s'étaient fais torturer l'esprit pendant un quart d'heure ! Sachant que ses migraines dureraient sûrement plus d'une semaine, il n'allait pas laisser passer leur comportement. Il les ferait hurler. Il se dirigea vers le bureau personnel du directeur, ouvrant et fouillant machinalement les moindres recoins. Inspectant de manière minutieuse les fonds de tiroirs, il parvint finalement à enclencher un petit mécanisme qui déroba la trappe en bois d'un des conteneurs. Il y avait là une multitude de papiers signés et de lettres envoyées à diverses personnes. Ren attrapa rapidement une des missives afin d'en lire le contenu, puis esquissa un sourire. Ils avaient ce qu'ils étaient venus chercher.

■  Ils complotent contre le gouvernement. Il haussa le ton. Ils veulent renverser Olsen et récupérer les élèves de la Pokémon Community.

Il s'adressait autant à Noctis qu'au personnel coincé de l'autre côté de la porte. Il les narguait. Qu'ils comprennent la leçon ! Mais tout de même, un complot d'une académie entière ? Ce n'était pas rien. Il adressa plusieurs regards à Noctis, pensant qu'ils n'avaient plus rien à faire ici. La question de la fuite se posait désormais, sachant que leurs adversaires connaissaient désormais leur visage. Il n'avait pas l'intention de combattre, mais se diriger vers le ferry le plus vite possible pourrait être une bonne idée. Une idée saine. Ils ne seraient probablement pas poursuivis jusqu'à la Pokémon Community, et même si c'était le cas, Olsen pourrait enfin servir à quelque chose de cohérent en les protégeant. Il ne restait plus qu'à s'enfuir.

■  On a ce qu'on voulait, tu as un p-...

La porte explosa littéralement. Visiblement, ils en avaient marre d'attendre. Ren laissa échapper une quinte de toux et passa sa main contre ses vêtements. Des débris de bois étaient éparpillés et un peu partout, et la plupart des étagères étaient désormais en désordre. Heureusement qu'il avait pu sauver les papiers ! D'un geste vif, il rangea le butin dans sa sacoche et se dressa droit face à l'adversaire qui s'apprêtait à entrer. Un imposant pokémon baissa la tête et entra dans le bureau, l'air vindicatif. Le jeune homme jeta un rapide regard inquiet vers Noctis, constatant l'imposante stature du dragon qui venait d'entrer. De couleur jaunâtre, sa gueule était munie d'énormes crocs en forme de tranchoir. Le bougre n'avait clairement pas l'air amical, et un frisson d'appréhension ne manqua pas de traverser l'échine du jeune homme. Pas le temps de perdre son sang-froid ! Ignorant la migraine qui le rongeait, le jeune homme glissa ses doigts contre une de ses mèches de cheveux et s'élança dans une rapide évaluation de la situation. La fenêtre était toujours ouverte, aucune échappatoire de l'autre côté. Noctis avait pas mal de pokémons à disposition, lui n'en avait qu'un. Comment faire ?

■  Lâchez-donc ces documents, ils ne sont pas à vous. L'homme fit son apparition. On ne vous fera aucun mal.

Aucun mal ? Ren serra les dents. Parce qu’il avait éprouvé du plaisir durant l'interrogatoire ? Le type ne manquait pas d'air. Son air était hautain, tout autant que ses goûts vestimentaires. A en juger l'allure du bougre, c'était probablement le directeur de l'académie et le point culminant de toute cette mascarade. Le jeune homme ne jugea pas nécessaire de répondre aux élocutions provocatrices de l'homme, car celui-ci était probablement en train de gagner du temps. Ils devaient s'enfuir avant que l'académie soit bouclée. Ne pas se laisser déconcentrer par des éléments extérieurs. Et puis mince ! D'un geste vif, Ren attrapa la pokéball de Juno et la jeta jusqu'au bâtiment le plus proche, en hauteur. Son plan ? Il verrait bien. Tout était désormais entre les petites pattes de son pokémon fraîchement évolué. Il ne restait plus qu'à gagner du temps, un peu comme le directeur.

■  Vos rixes avec Olsen ne m'intéressent pas, mais qu'est-ce que vous pensez faire en plagiant l'académie ? Ce n'est pas bien malin de votre part. Vous ne faites qu'éveiller les soupçons.

■  Tu devrais comprendre, non ? Ton école a totalement été mise sous le joug du gouvernement. Ils veulent tout contrôler, vous retirer vos libertés avec un ordre factice. C'est pour ça que j'ai fais évoluer cette académie ! Ne souhaites-tu pas être accueilli dans un milieu familier, là où tu pourras t'épanouir pleinement sans te soucier des machinations du gouvernement ? Olsen veut vous brider sous sa coupe.

Il nota l'affirmation dans un coin de son esprit. D'un autre côté, l'homme s'égarait dans des discours incessants qui lui faisaient perdre du temps. C'était le but. Il n'avait pas totalement tort sur l'ordre qui s'instaurait petit à petit à la Pokémon Community, mais qu'importe ? Il n'avait pas eu de soucis jusqu'ici avec le gouvernement, il ferait simplement en sorte de ne pas en avoir non plus à l'avenir. Tout ce qui lui importait, c'était Lyphie. Tant qu'il ferait ce qu'Olsen lui dicte, elle irait bien. C'était le principal. Le jeune homme jeta un bref regard à Noctis, histoire de s'assurer de la bonne compréhension de ce dernier. Il était parti du principe qu'il n'aurait pas à discuter des heures et des heures de son plan, que l'esprit vif du préfet lui permettrait d'identifier immédiatement le plan et de ne pas le faire foirer. Il avait eu raison. Ren avait cru en une des personne les plus intelligentes de l'académie, alors pas de raison de douter. Le temps passait, le moment fatidique approchait. Ils n'auraient pas d'autres occasions de s'en sortir. Discrètement, le duo s'approchait de la fenêtre ouverte en ponctuant leurs pas d'anecdotes. Le directeur s'étonna.

■  Où pensez-vous aller comme ça ?

S'il y avait une remarque héroïque à placer dans cette situation, Ren la laissait à Noctis. En un instant, deux énormes filets de toile vinrent se fixer autour des abdomens des deux garçons. Une puissante impulsion en arrière les firent basculer et, tels des hommes de la jungle, ils firent un magnifique mouvement de balancier jusqu'au centre-même de la cour. Ils n'avaient plus qu'à se presser et se rendre jusqu'au Ferry. L'énorme Migalos descendit rapidement des hauteurs où elle s'était placée pour créer le treuil de toile, transpirant la joie de retrouver enfin son dresseur sain et sauf. Les pokémons volants de Noctis mirent également peu de temps à le rejoindre. Toute la foule s'était tournée vers l'équipe d'aventuriers pour s'ébahir devant leur prouesse. Ce n'était pas tous les jours qu'on voyait deux étudiants se balancer au bout d'une toile, n'est-ce pas ? Ren esquissa un sourire. Une véritable aventure.

■  Maintenant, il faut qu'on file.
Noctis Flavelle
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t590-noctis-flavelle-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t591-noctis-flavelle-phyllali#4824
Taille de l'équipe : 18 / 60
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
pokemon
18 / 60
Kalos
17 ans
52
1036
1540
Noctis Flavelle
est un Scientifique Chercheur Pokemon

Noctis eut un pauvre rictus aux réflexions de Ren. La pièce était désormais en grand désordre. Mais cela, c'était sans doute le cadet des soucis de ceux qui passeraient après eux. Le jeune homme observa longuement son camarade, qui s'apprêtait à lui poser une question quand la porte vola en éclat. Toujours aussi efficace, sa Mentali ne perdit pas un instant pour intercepter les morceaux de bois qui aurait pu le mettre K.O. Ce qui l'inquiéta davantage en revanche, c'était le Tranchodon qui les fixait, le regard brûlant. Si le brun n'esquissa même pas un geste et se contenta d'une expression mauvaise sur le visage, intérieurement, plusieurs idées se heurtaient dans l'unique but des les sauver. Aaron Olsen prendrait les documents, s'en servirait comme preuve, et comme il était au gouvernement, personne ne demanderait comment il les avait obtenu. Ça, c'était la version idéale. Mais le brun n'était pas dupe. Il y avait un risque que cela leur retombe dessus. Son camarade semblait chercher à gagner du temps. Un rapide regard vers la fenêtre l'informa du plan de Ren. Bien que peu rassuré par cette idée, il se concentra, cherchant à établir une connexion avec son pokémon psy. Ses émotions fortes semblèrent capter l'attention de la Mentali, qui hocha discrètement la tête. Tôma se posa sur son épaule, un brin nerveux au jugé de ses serres qui s'enfonçaient légèrement dans la chair du garçon. Sa Feuforêve se contenta d'un bref rire, visiblement aussi peu inquiété par la situation que s'il s'agissait d'un bébé s'opposant à eux. Le dresseur n'hésita pas à surenchérir sur la phrase du directeur de l'autre école :

« Peut être que c'est le cas. Néanmoins, je doute que former une armée d'élèves dans le seul but de le renverser soit beaucoup plus appréciable, comme méthode. »

Cette remarque finit d'agacer l'homme, visiblement beaucoup moins patient que ce qu'il laissait entendre. Point positif, il semblait aussi peu enclin à les blesser, juste à les stopper. Les deux garçons reculaient, jusqu'à ce que leur plan sembla évident. Sa Mentali utilisa son Jet de Sable, alors que Noctis la rappelait vivement dans sa pokéball. Il sentit quelque chose s'enrouler autour de son torse, et à la réflexion de l'homme, ne put s'empêcher, amusé par cette situation digne d'un film.

« N'oubliez jamais ce jour comme étant celui où vous avez failli capturer- »

Malheureusement, sa drôle de phrase n'eut jamais de fin, soudainement happé par la force de l'insecte de Ren. Beau Migalos qu'il avait là. Malheureusement, ils avaient désormais un gros problème sur les bras. A peine eut-il posé un pied à terre, rejoins par Tôma et sa Feuforêve, qu'il attrapa le Phyllali par son T-shirt pour l'entraîner à sa suite, lui expliquant brièvement :

« Cours. Ne t'arrête pas avant d'être sur le bateau. Je n'ai pas de pokémon pour partir en volant ou en surfant. Il faut qu'on force le ferry à partir plus tôt que prévu. Il faut qu'on s'assure que personne de dangereux ne sera à son bord. »

L'ordre de Noctis était sans appel, et lui-même rappela sa Feuforêve en pleine course, demandant rapidement à son Passerouge de se rendre sur le navire. Le brun fendait la foule, habitué aux folles courses de part les entraînements sportifs qu'il avait reçu en cours, et ses trop nombreuses escapades nocturnes où il avait parfois failli se faire pincer. Il ignorait si Ren le suivait ou non, si son camarade tenait le rythme. Il grimpa la passerelle à toute allure, se retournant enfin pour aider son camarade à grimper. Il voyait le Tranchodon tenter de les rejoindre, aussi, il se pressa pour retirer la passerelle, sous les vives protestations de l'équipage, avant qu'il ne sorte son imposant Luxray comme arme de menace. Le rugissement du félin sembla calmer la plupart des mécontents, et Noctis recommença à courir vers la cabine du capitaine. Il fallu encore une dizaine de minutes avant que le ferry ne décolle, s'éloignant du quai, ne manquant pas de faire plonger leur poursuivant. Juste à temps pour éviter d'être abordé. Olsen allait être furieux. Ils avaient causés une pagaille sans nom, et l'île de Lansat saurait sans doute tout ce qu'il y avait à savoir de cette escapade. Enfin, soulagé, le préfet s'autorisa à se laisser glisser contre le premier mur venu, ses deux pokémons se rapprochant de lui pour le réconforter. Cette simple mission avait été un calvaire. Comment allait-il faire pour ses futures missions ? Il étaient censés être discrets, et voilà comment ça se terminait. En tant qu'espion, c'était un échec.

***

« Eh bien, c'est parfait. Pile ce que nous voulions. Ne penses-tu pas, Noctis ? »

Ren n'était pas avec lui. Il avait récupéré les dossiers de son camarade, et choisit de rendre la totalité de leur petite escapade, seul. Principalement parce qu'il était inquiet de ce qu'aurait dit leur directeur, de la punition dont il allait écoper.

« … Nous avons fait ce que nous avons pu. »

Mais le sourire d'Olsen était presque tordu de rire devant l'attitude du brun, qui se voulait formelle et sérieuse.

« Ne soit donc pas si tendu ! Il n'y a aucun souci concernant votre petit accrochage. Ils ne diront rien à votre sujet, soit en certain. Tant que j'ai ceci, ils préfèreront se terrer. Après tout, il serait réellement injuste que soudainement, leur famille ait des soucis, n'est-ce pas ? Tant que j'ai des noms... »

Le brun aurait bien voulu se détendre. Mais l'attitude désinvolte et cruelle de leur directeur ne lui inspirait rien de bon. Il tapota son bureau verni, jetant un regard entendu à son étudiant.

« Tu as encore des progrès en tant qu'espion, c'est vrai. Aussi, je pense que tu devrais retourner t'entraîner... Qui sait sur quelle mission Lyph ou Ambre pourrait tomber, hein ? »

Passablement irrité, le jeune préfet jeta un regard noir à son supérieur, manquant de peu de l'insulter sur le champ. La vision de ce jeune adolescent révolté sembla plaire à Aaron, qui sourit de plus belle. Les jeunes... Tellement manipulables ! Pas si intelligent que ça, le petit Phyllali. Le directeur fit un petit geste de la main, autorisant son étudiant à sortir. Avec satisfaction, il posa le dossier avec la liste des noms de ceux qui complotaient, avant de se saisir de son téléphone. Un sourire ravi et odieux se forma sur son visage, mais Noctis n'entendit pas la suite. Furieux, le jeune préfet préféra retourner à son dortoir, et faire jurer Ren qu'il ne s'était rien passé.



Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Compte PNJ
Icon : Le bon, la brute et le ninja [Mission] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12829
Le bon, la brute et le ninja [Mission] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
pokemon
Le bon, la brute et le ninja [Mission] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
Compte PNJ
est un PNJs
MOdération

Appréciation commune Je fais un commentaire groupé, puisque les choses à dire sur votre mission sont semblables. Vous avez tous les deux une excellente qualité de rédaction, la lecture est fluide et il n'y a pratiquement aucune faute d’orthographe. Le scénario est top, il y a beaucoup d'action et chacun fait avancer le rp tout en faisant un excellent usage de ses Pokémons. Le seul petit truc qui me dérange à ce niveau là, c'est l'absence totale du passage où Ren se fait repérer puis interroger, elle n'est expliquée que lorsque Noctis prend la relève et ça embrouille un peu, mais ce n'est pas trop grave. Au final, je n'ai pratiquement rien à redire, la seule chose vous faisant vraiment défaut étant la longueur du rp, qui reste relativement courte malgré des posts de bonne longueur... Donc la note ne peut aller bien haut. C'est vraiment dommage, plus de longueur et ça aurait été parfait!
Gain ■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons (120 pour Noctis car Espion G1) et 20 expérience supplémentaire !
Noctis > Tu obtiens un Fer (+10 en défense de manière permanente, utilisation unique) !



Le bon, la brute et le ninja [Mission] 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum