Partagez | .
[Mission SOS Wailord en détresse] Freyja / Selana
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: [Mission SOS Wailord en détresse] Freyja / Selana   Dim 22 Fév - 12:15

Il y avait aujourd'hui quelque chose d’exceptionnel dans la vie de la jeune demoiselle, en effet se déroulait sa toute première mission dans le cadre scolaire, c'était une preuve qu'elle progressait et qu'elle était en mesure de pouvoir aider à la communauté de l'île. Elle se savait aidée par une autre élève, mais elle ne savait pas qui, une inconnue quelqu'un de sa connaissance ? En tous cas c'était une mission d'urgence car un immense Wailord s'était échoué sur la plage et il fallait impérativement le sauver avant que ce dernier ne meurt dans d'affreuses suffocations, cette idée même la mettait mal à l'aise, elle sentait son corps s'étouffer aussi sous cette funeste pensée. Ils devaient être à huit heures pile sur la plage afin de se mettre à l'oeuvre avec les premiers habitants qui aidaient déjà depuis une bonne heure. Alors la demoiselle était exceptionnellement privée d'entraînement et de cours. Elle avait fait une rapide toilette et avait enfilée une tenue de sport car elle savait qu'elle aurait à mettre la main à la patte.

Après cette préparation elle passa voir Gaston Fooly le concierge avec Liquid sur ses talons pour aller récupérer du matériel. Ce dernier retissant au début se montre plus raisonnable quand la question du Wailord fut de mise, Selana sans tact l'accusa d'homicide involontaire sur un pokémon et légèrement apeuré le concierge la laissa prendre ce dont elle avait besoin. Elle prit donc une grosse pelle, une pioche (oui) et des cordages en supplément. Ils étaient presque prêt, ils passèrent à la cantine pour que Mama Odie leur fournisse un repas à emporter, ce fut une salade de fruit avec des pattes à la viande pour Selana et un gratins aux patates pour Liquid. Quelques bouteilles et gâteaux en plus et ils partirent pour la plage.

Sur la route il n'y avait presque personne, les premiers élèves sortaient de leurs dortoirs pour s'en aller en cours, de loin elle vit les Pyrolis rentrer au dortoir après leur entraînement, elle aperçue de loin Stella, Ruby et Aileen, mais ne les interpella pas, elle ne voulait pas attirer les regards et celui de Jackie car elle avait la dispense pour aller en sport. Elle poursuivit sa marche avec l'Hippopotas sur ses pieds qui marchait de bon train et sa peau luisait d'un bel éclat sous la lumière naissante de l'aube. Il semblait épanouit avec elle dans sa vie actuelle, rien ne pouvait rendre Selana plus heureuse de cette situation.

Ils finirent par arriver sur la plage et Selana s'arrêta en voyant le pokémon qu'ils devaient sauver, une baleine géante ! Jamais elle n'aurait crue qu'un pokémon pouvait être si grand, il devait faire la taille d'un immeuble de trois ou quatre étages ! Après quelques secondes d'immobilisation cérébrale elle secoua la tête de gauche à droite avant de faire à son pokémon.

-Allé on y va Liquid ! Ton rôle avec être très important, après tout le sable c'est ta spécialité, on va faire un travail du tonnerre !

-Hippopopo !

Ils avancèrent vers les civils qui essayaient tant bien que mal de creuser un un chemin pour faire glisser le pokémon vers la mer, la tâche serait fastidieuse et compliquée, mais rien d'impossible ! Elle déposa son sac d'un côté avant de chercher de gauche à droite la personne qui devait l'aider dans cette tâche. Son regard passa devant une touffe blonde mais elle n'y fit pas attention une première fois. Puis elle repassa devant en panique avant de voir que cette tignasse appartenait à la délicate Freyja. Forcément elle devait supporter cette peste de blondasse superficielle avec son machin gris immature. Elle respira profondément pour ne pas refoutre une claque à celle-là. Quand elle fut à sa hauteur elle cracha ces quelques mots.

-Je vais pas y aller par quatre chemin : quitte à faire une mission même pour me rendre milliardaire jamais je l'aurai faite avec toi si je savais de base que tu étais ma partenaire. Elle soupire. Je te laisse tranquille cette fois princesse, mais on va essayer d'être hypocrite le temps de cette mission et essayer d'être « partenaires ». Bref. J'ai une idée déjà. Je vais utiliser la capacité « Sable Volant » de Liquid pour provoquer une tempête de sable qui va dégager tout le sable sec dans un diamètre de vingts mètres pour ne laisser que du sable humide autour du pokémon et on pourra creuser une voix descendante pour faire revenir le Wailord à la mer. Ça te va Freyja ?

Sa voix était froide sur tout le long, après tout elle n'avait aucune envie d'aider « ça » mais comme c'était une ordre scolaire et que la vie d'un pokémon était en danger elle ne pouvait pas être égoïste et penser à elle, car si elle faisait ça elle foutait le camp pour repartir au campus et rattraper son entraînement. Sérieusement pourquoi tant de haine envers cette pauvre native d'Almia ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos.
Âge : 15.
Niveau : 10
Jetons : 892
Points d'Expériences : 205

MessageSujet: Re: [Mission SOS Wailord en détresse] Freyja / Selana   Mar 3 Mar - 14:43

Soupir. Alerte sur l'Ipok, mission scolaire. Un Wailord échoué sur la plage. Freyja se questionna longuement pour savoir comment une satané baleine avait pu se poser tranquillement sur un banc de sable. Normalement, l'eau de la cote n'était pas assez profonde pour lui permettre un petit vol plané dans le monde des humains. C'était sans compter la terrible tempête des jours précédents, ayant dévasté la sphère maritime. Merveilleux.
La blonde se prépara en vitesse, se fit une queue de cheval maladroite, et saisit Léon qui somnolait encore. Elle le plaça dans la capuche de son imperméable, enfila ses chaussures de sécurité en cuir, et fila à vive allure vers la plage.

Elle ne pensait pas être la spectatrice d'une si grande panique, nombreux étaient les habitants autours d'une grande masse bleue, dont la peau lisse s’égratignait contre le sable. Cette vision provoqua chez elle une immense tristesse, et la jeunette, impuissante, resta bien trois bonnes minutes sans agir. Certains creusaient des sillons pour le permettre de glisser, d'autres s'entraidaient pour faire un système de tractation avec de puissants monstres de poche, et les plus ingénieux alignaient les rondins de bois pour pouvoir le déplacer en vitesse. Freyja pourtant, la mine endeuillée, alla rejoindre le premier groupe, s'armant d'une pelle pour creuser, et creuser encore. Une jeune femme, surprise par sa détermination, la complimenta de plus belle. Cela ne provoqua que de l'agacement chez la blonde.

« -Je creuse une tombe pour les viscères
, lâcha t-elle, plus stoïque que jamais. Mon pokémon va installer une buvette. Ce Wailord pourra nourrir toute l'île, et sa graisse sera exportée pour la fabrication de rouge-à-lèvres. »

Bien que ses paroles s’apparentaient à une sorte de cynisme face à la situation, la blonde n'en pensait pas moins. Il était impossible, avec les moyens de l'île, d'aider cette pauvre baleine. Elle préférait se montrer hautement désagréable que de se laisser entraîner par la tristesse ou la panique générale. Les bambins pleuraient encore et encore, sa voisine s'était contentée de partir en marmonnant des injures, et certains chefs de file proclamaient des ordres répétés. Freyja continuait de creuser, sans rien à dire, jusqu'à se sentir harcelée par cet énorme œil noir en face d'elle. Il la fixait, inlassablement. C'était du moins ce que la jeunette ressentait, et son trouble l'empêcha rapidement de creuser.
Timidement, elle s'approcha d'une des divinités des océans, caressant sa peau désormais rocailleuse. Ce fut le moment que Léon choisit pour se réveiller, passant la tête par dessus l'épaule de la blonde pour admirer cette immense pupille d'un noir d'encre. Une drôle d'intimité se créait, presque funèbre.

« - C'est un magnifique pokémon, n'est-ce-pas ? »

Freyja se retourna et vit un homme quinquagénaire, aux cheveux qui ondulaient face à l'air marin. Sa peau hâlée, témoignaient de ses nombreux voyages en mer, et de son amour pour celle-ci. Dans l'hystérie générale, un cocon s'était formé, et la sérénité entre eux permit à la blonde s’acquiescer solennellement.

« -Tu dois être Freyja, envoyée par l'école. Ta camarade est arrivée, je compte sur vous pour trouver une solution rapide, tout le monde patauge, et le géant ne tiendra pas longtemps. Ah oui, j'ai oublié de me présenter, je suis Otello, si tu as besoin d'aide, je suis là.
- Hum... Pensez-vous avoir assez de prestance pour faire évacuer les civils, et de garder que les dresseurs avec les pokémons aquatiques pour l'arroser et le maintenir en vie ?
- Évacuer les civils, je ne pense pas, mais un tri serait nécessaire effectivement. Avec cette cacophonie... Je vais me débrouiller pour que les dresseurs restent, les pokémons type Vol pourront lui passer dessus et en combinaison avec les types Eau permettre un arrosage plus conséquent. Les types Sol pourront tenter de faire une piste dans le sable.
- Vous êtes un bon stratège, Otello. Merci. »


Après cette discussion fructueuse, la blonde tapota la peau du monstre marin, avant de retourner près des gens qui creusaient pour trouver sa collègue. Bientôt, Otello fit son travail. Cet homme semblait avoir beaucoup de charisme, car l'hystérie disparut pour laisser place à l’organisation. Certains parents ramenaient leurs gamins à la maison, les pokémons étaient plus disciplinés, et les services télévisés, rapidement arrivés, se tenaient dans un angle, récoltant des témoignages des gens passifs. Je crois que sans m'en rendre compte, je viens de rencontrer un homme extraordinaire, songea la blonde, en balayant la scène du regard. Touchée par cette solidarité, elle ne put s'empêcher de verser une petite larme, et son pokémon, extrêmement sensible, commença à gémir de peine. Il fallait agir maintenant, encore et encore. Déterminée, Freyja attrapa sa pelle, et demanda à son chaton d'aller quant à lui placer un Mur Lumière autours du pokémon aquatique pour limiter les rafales de sable.

-Je vais pas y aller par quatre chemin : quitte à faire une mission même pour me rendre milliardaire jamais je l'aurai faite avec toi si je savais de base que tu étais ma partenaire.  Je te laisse tranquille cette fois princesse, mais on va essayer d'être hypocrite le temps de cette mission et essayer d'être « partenaires ». Bref. J'ai une idée déjà. Je vais utiliser la capacité « Sable Volant » de Liquid pour provoquer une tempête de sable qui va dégager tout le sable sec dans un diamètre de vingts mètres pour ne laisser que du sable humide autour du pokémon et on pourra creuser une voix descendante pour faire revenir le Wailord à la mer. Ça te va Freyja ?

La blonde fit pivoter sa tête, surprise, découvrant le visage de cette crétine d'Amish en manque d'affection. Elle n'écouta pas le quart de ses dires, se concentrant que sur la fin. Son idée n'était pas bête. Freyja se montrait plutôt pacifique, en confiance depuis la rencontre d'Otello. Même le fait de voir le faciès étrange de sa camarade ne l'affecta pas vraiment. Une pointe d'agacement, mais guère plus. Au contraire, elle lui fit un grand sourire, bien que ses paroles trahissaient son aigreur.

« - Ton idée n'est pas bête. Mais vu la quantité de dresseurs, ne penses-tu pas que tu risques de blesser les pokémons qui volent pour participer à l’arrosage ? Hum... Bon, fais ce que tu as à faire, je vais les faire quitter le périmètre avec Léon. »

Ils englobèrent bientôt tous les dresseurs, les retranchant près du Wailord pendant que l'Amish faisait son travail avec professionnalisme. Freyja, quant à elle, fixait sa pelle avec tendresse, en s'imaginant l'encastrer dans la tête de Selana. Cependant, une équipe de blouses blanches vint les troubler dans leur initiative. Ils accostèrent brutalement Otello, qui se trouvait parmi les autres dresseurs, qui vint rapidement à la rencontre des deux jeunes filles, effaré.

« -Les membres du centre pokémon de l'île sont scandalisés ! Malgré ton coup, Selana, nous manquons de temps ! Le Wailord est trop affaibli et va rendre l'âme dans moins d'une demi-heure, malgré nos arrosages ! Le soleil brille bien trop fort, et il s'assèche plus vite qu'il se régénère. Mais ils ont une solution. Nous devons capturer le pokémon et le relâcher dans la mer. Les filles, vous devez aller en vitesse au centre commercial de l'île chercher quelques hyperballs, des dresseurs plus qualifiés s'occupent de l'endormir et de trouver des "Restes" pour gagner du temps. Faites vite ! »

Freyja regarda la cruche, impuissante. Il leur fallait un pokémon Vol, et vite, ainsi que des arguments pour que le vendeur leur lâche des hyperballs sans le moindre jeton. La blonde attrapa Selana par l'épaule, et se mit à courir.

« -Selana ! On aura pas le temps d'y aller en courant ! Même avec tes capacités de Pyroli. Il nous faut une solution, et vite. »

La jeunette cacha du mieux qu'elle le pouvait son stress, en une demi-heure, elles devaient aller chercher les balles, capturer Wailord, et le relâcher dans la mer à une profondeur acceptable. Les enjeux s'avéraient nombreux, et les journalistes farouches se frottaient les mains à l'idée d'un scandale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2950-0232-freyja-konrad-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2990-konrad-freyja-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: [Mission SOS Wailord en détresse] Freyja / Selana   Mer 4 Mar - 20:10

Elle soupirait longuement à la conduite de la pourrie gâtée. Elle haïssait cette ironie et ce regard qu'elle lui portait, il fallait vraiment qu'un jour elle lui enfonce ses mains dans la tronche pour la modeler à souhait jusqu'à ce qu'elle se reconnaisse plus ! Ce sourire qu'elle arborait était tellement horrible et hypocrite, elle voulait vraiment la frapper, mais plus tard. Elle l'écouta ensuite parler, le simple son de sa voix était insupportable, mais il fallait faire un réel effort.

-Liquid maîtrise le sable à la perfection. Quoi qu'il en soit je te laisse les éloigner.

Juste après cela elle observa Liquid qui comprit ce qu'il devait faire. Il se mit face au Wailord qu'il interpella dans un cri d'excuse car il lui ferait sûrement du mal. Juste après ça il se concentra sur son objectif regardant l'horizon pour mieux réussir son objectif. Bientôt il laissa du sable sortir de son corps et ce dernier se répandit autour de lui entraînant bientôt tout le sable sec avec lui autour. L'effort était considérable mais il faisait son possible, il aspirait tout le sable dans un vent maîtrisé, la masse de sable faisait une sorte de nuée d'insectes volants. Selana observait Liquid faire avec un grand intérêt, il était totalement capable de ça. Après quelques petites minutes tout le sable fut envoyer au loin dans l'eau pour ne gêner personne. Il y avait deux fois moins de sable qu'avant, tout irait bien, ils pourraient creuser pour remettre la baleine dans l'eau rapidement. L'hippopotame revint vers sa dresseuse et elle le gratifia de quelques caresses rapides.

Malheureusement un homme arriva paniqué, il était porteur de bien mauvaises nouvelles, le majestueux pokémon n'en avait plus pour longtemps, il fallait trouver une solution pour qu'il puisse repartir à la mère. Il fut soulever l'idée de le capturer pour ensuite le relâcher dans l'eau, l'idée n'était pas mauvaise, mais il serait sûrement difficile pour eux de réussir ce tour de passe passe gratuitement et facilement. Elle prit les devants pour se décider à aller à la boutique. Mais après le départ de l'homme charismatique elles se retrouvèrent toutes les deux et il fallait prendre une décision et elle n'aidait pas à la chose.

-Bon, je vais y aller à la course quand même, tu sais pas de quoi je suis capable sur le plan physique. Laisse mes muscles aller prendre des hyperballs gratuitement. Quant-à toi utilise ta jolie tronche et ta voix de Lady Illumis pour essayer de faire endormir le pokémon et creuser rapidement un trou géant pour le pokémon au cas où. Chiales pas tu vas donner raisons aux rapaces journalistiques.

Elle reprend Liquid dans sa pokéball et elle part au sprint avec de grandes foulées et à une vitesse étonnante. Il était presque pas croyable qu'une demoiselle de son âge soit aussi rapides. Ses muscles glissaient sur sa peau d'athlète dans un effort considérable et elle sentait le vent fouetter son visage, ses foulées étaient immenses comme celles d'un pokémon Géant, cette sensation était si forte et douce à la fois, mais elle n'avait pas vraiment le temps. Elle arrivait en ville en quelques minutes et hurlait au gent de se pousser n'hésitant pas une seule seconde à pousser sans la moindre gêne si personne ne se poussait. Après quelques virages elle arriva à la boutique pokémon toute essoufflée et elle prit son regard cruel et sadique.

-Bonjour. Des hyperballs s'il vous plait.

-Combien ?

-Autant que possible mais gratuitement.

-Pardon ? Vous plaisantez ?

-J'ai une tête à rigoler ? Elle frappa le comptoir sauvagement. Y a un Wailord qui risque de mourir sous peu si on le capture pas avec des hyperballs, vous voulez être responssable d'un meurtre ? Elle frappa encore. Répondez ! Vous le voulez ?

-Non.. je...

-Alors donne moi tes foutues hyperballs ! Sinon je les prends et tes dents avec !

-Oui oui, t-tenez !

Le vendeur tendit une vingtaine d'hyperballs et Selana s'en empara dans un sac qu'elle prit fermement entre ses petits doigts avant de cracher quelques remerciement secs et emprunt de colère d'avoir perdu tout ce temps. Elle prit la course retour avec la même vitesse mais elle eut du mal à le tenir, elle n'était pas partie depuis vingt minutes qu'elle était revenue à bout de souffle, un élève normal aurait mit le double de ce temps, la vitesse de la demoiselle était un atout de taille. Elle arriva livide au bord de la défaillance en observant Freyja.

-J'ai eu que ça... Alors capture moi ce pokémon et sauve le sinon je te crève... Je te jure. On a environ dix minutes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos.
Âge : 15.
Niveau : 10
Jetons : 892
Points d'Expériences : 205

MessageSujet: Re: [Mission SOS Wailord en détresse] Freyja / Selana   Ven 6 Mar - 20:45

Freyja demeura de marbre en voyant Selana filer rapidement. Après cet état passif, sa colère monta. Ses jambes tremblèrent pendant que ses muscles maxillaires se comprimaient encore et encore. Si elle avait pris du recul sur leur dernière confrontation, c'était pour le Wailord. Cette jeune fille agissait de manière cruellement égoïste en décidant de faire la course seule. La blonde avait terriblement honte de devoir collaborer avec une pareille personne, dont l'assurance dépassait l'humanité. Elle aurait pu demander à un dresseur d'emprunter son pokémon de type Vol, mais un brin de morale lui indiquait de lui faire confiance et de faire son devoir. Pourtant, toutes possibilités de réconciliation venaient d'éclater. Freyja trouvait Selana médiocre, d'une assurance ridicule, et inapte à faire le tri le temps d'une mission. Elles devaient s'aider, pour Wailord. Et ce coup là, jamais la futur coordinatrice ne pourrait lui pardonner. A son âge, même en tant que Pyroli, on apprenait à s'assurer, à faire équipe, le temps d'une situation aussi funèbre. Si elle se foulait la cheville, c'était une vie qui partait. Et puis, elle se prenait pour qui ? Officiellement, c'était Freyja qui se vantait , mais qui des deux proclamait que son pokémon maîtrisait le sable à la perfection, à un niveau aussi faible, en plus de se prendre pour une Pokéathlète confirmée ? Après ces événement, la blonde se promit de se venger. Cette idiote ne se rendait pas compte, qu'avec sa médiocrité et sa bassesse, elle avait réellement blessé, à deux reprises.
Freyja se rappelait de sa vie à Ilumnis, qui derrière ses airs de bourgeoise bohème, n'était en rien un conte de fée. Son statut social l'empêchait de s'intégrer parmi la jeunesse aisée de la ville, et il lui avait fallu beaucoup de temps pour apprendre les codes de cette société fermée, tandis que ses seuls repères étaient sa mère débordée par son travail, et un frère frustré, dans une situation précaire, mais visant dans l'ostentatoire. Elle avait au fond, malgré son amour pour sa famille, une honte presque amère. Jamais ils ne s’intéressaient à ses lectures, à ses goûts. Jamais elle n'avait pu faire de longs débats philosophiques à table. Elle considérait longuement sa mère qui achetait des habits de mauvais goûts, frôlant le ridicule. Les autres jeunes vivaient une vie dorée, possédaient un bel appartement ou une villa de luxe. Freyja avait honte de les inviter dans son HLM, de montrer le coté beauf de sa famille. Et pourtant, elle les aimait, sincèrement. Selana lui rappelait ce style de vie, ce naturel brut de décoffrage, guère spirituel. Elle aurait aimé être comme elle dans un sens. Ce sentiment d'exclusion n'aurait jamais existé. Freyja n'était pas une gonzesse aisée, mais elle ne correspondait pas non plus à sa famille. Trop mièvre, trop encline à la sophistication,  tandis qu'eux misaient sur un caractère trempé mais naturel. Elle n'avait gardé que l'air farouche des Konrad, cette capacité à se dire, comme dans le monde de la rue où trônait son frère, tu vas payer le double de ce que tu m'as fait, bitch.

« - Freyja, ça ne va pas ? »

Otello passait devant elle. Malgré la sensation de longueur depuis le départ de Selana, il ne s'était écoulé qu'une minute. Elle était blême, toujours tremblante, mais face au regard inquiet du marin, la blonde se mit une claque pour se redonner des couleurs, sourit de manière absolument ridicule et inappropriée à la situation, et répondit du ton le plus niais possible :

« - Pardon, je dois faire une hypoglycémie, je suis partie sans manger ce matin suite à cette urgence. Elle... La conna... Selana, est partie en courant chercher des pokéballs. Je.. Je n'ai pas les capacités physiques pour... Pour la suivre. Et je doute que ce soit une bonne idée.
- Tu dois appendre à faire confiance à tes camarades, même si ce n'est pas réciproque. Donne autant de bienveillance que tu peux, même si ça peut paraître blessant au début. C'est un homme qui a sauté de port en port qui te dit ça, il faut être campé et altruiste pour s'en sortir quand on est loin des siens.
 »

Faire confiance à ses camarades, quand une vie est en jeu, ceci demeure une tâche difficile. Selana pensait que Freyja pouvait endormir le pokémon. Ce n'était pas le cas, bien qu'elle chantait juste, elle était incapable d'endormir un monstre en panique qui attendait son heure. Son Psystigri ne connaissait aucune capacité donnant des problèmes de statuts... Ah... Il était où celui là ? La blonde paniqua, avant de le voir aux pieds d'Otello, avalant depuis toute à l'heure ses émotions.

« - Je ne sais pas quoi faire, Otello.
- Dans toutes les situations d'urgence, il y a un moment où il faut attendre. Regarde, depuis tout à l'heure je gère tout, et maintenant que le personnel est mis en place, j'ai pris le temps d'aller te voir. Je suis désolé que tu ne te sentes pas à ton aise, va donc voir le Wailord, tout le monde essaye de le sauver, mais personne ne lui parle. »

Elle acquiesça et partit en courant, le remerciant d'un signe de la main. Elle fut rapidement à coté de l'immense baleine bleue, prenant de la distance sur les dires d'un médecin. On ne date pas une mort avant qu'elle ne se produise, ce n'était qu'une estimation. Malgré son air faible, le Wailord dégageait toujours une étrange noblesse. Bien qu'au début intimidée, Freyja put rapidement lui parler, elle lui raconta des histoires. Ils semblaient partir tous les deux loin de cette hystérie générale, comme deux bons amis autours d'une table. Elle inventait des contes au fur et à mesure, s'imaginait le fond des océans, et le monstre semblait oublier peu à peu sa souffrance. Elle entendait de faibles grognements d'approbation quand elle parlait de sublimes récifs, et parfois elle surprenait une étincelle d'amusement quand elle imaginait un complot de Magicarpes pour trôner sur les océans. Et pendant ce temps, Léon tissait les émotions intenses, digne éponge spirituelle, et traduisait par la pensée au Wailord les termes qu'il ne comprenait pas par lui-même.

Selana arriva, et Freyja se dressa rapidement. En voyant la blancheur de son ennemie, la blonde eut assez de compassion pour ne pas se jeter sur elle. Elle saisit une pokéball (ne voyant pas en quoi une vingtaine était nécessaire, mais bon, au moins la sportive était prévoyante). La blonde s'approcha du gros œil de son compagnon d'infortune, avant de constater qu'une énorme paupière sableuse le recouvrait. Prise de panique, elle lui mit quelques coups, tentant en vain de ranimer cette immense masse.

« - Tu ne connais pas grand chose en pokémon, il s'est juste endormi. Ce pokémon est bien plus robuste qu'on le pensait, signala une médecin. »

Peut-être qu'apaisé par les contes de la jeunette, il s'était laissé porté, simplement. Freyja fit un petit sourire vague. Les services télévisés s'étaient rapprochés pour filmer la scène, tandis que peu à peu, le reste des dresseurs évacuaient la plage, serrant la main à Otello, qui lui, regardait impassiblement les deux jeunettes. Il n'était pas encore capturé, que la tension chutait. La plupart des gens ne quittaient pas vraiment les lieux, allant sur la digue pour pouvoir assister à la libération de la baleine. D'un geste nerveux, la blonde jeta la pokéball, qui avala le pokémon, se laissant docilement capturer. C'était presque trop simple. Sa masse avait disparue, se retrouvant coincée dans une balle, comme par magie. Otello souriait, rejoignant la doctoresse qui avait lui avait parlé précédemment. Freyja tendit la pokéball à Selana, disant d'une voix à la fois douce et amère :

« - Je sais que tu es fatiguée, mais je ne veux pas le faire toute seule. Ces gens ont tout fait pour sauver Wailord, et nous aussi, on a tout donné. On doit le relâcher ensemble, maintenant. »

La future coordinatrice avait du mal à faire preuve de gentillesse, et elle redoutait le moment où elle allait voir partir la baleine, qu'elle considérait maintenant comme une amie. Elle n'eut pas le temps d'attendre une quelconque réponse qu'Otello avait préparé son bateau de pêche. La femme docteur, munie d'une hyper potion, était déjà confortablement installée. Ils n'attendaient qu'elles.
Et sur la digue, une petite foule de gens terriblement humains attendaient, heureux et épuisés, de voir les adieux. Face à cette idée, la blonde ne put contenir ses larmes. Elle attrapa Léon, le serra fort contre elle,  et se dirigea vers le bateau en séchant ses yeux perlés, pour pas que Selana ne les voit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2950-0232-freyja-konrad-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2990-konrad-freyja-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: [Mission SOS Wailord en détresse] Freyja / Selana   Lun 9 Mar - 21:23

La sportive avait finalement donnée les capsules à sa coéquipière d'infortune. Elle laissait le soin à la blondasse de capturer le pokémon mal en point, elle avait sûrement eut le temps de pouvoir discuter avec lui pour le mettre en confiance, le rassurer avec des mots qui pouvaient être autant sincères qu'hypocrites. Peu-être que l'état si sensible de cette nana était une illusion pour bien se faire voir par le désigné leader de l'opération Otello qui avait un sacré charisme. Selana quant-à elle marchait en rond pour reprendre son souffle, rester immobile était la pire des solutions pour son corps de sportive.

Ce sont quelques voix qui attirèrent son attention. Elle se retourna lentement et vit une journaliste, un cameraman et un perchiste faire leur reportage express sur un lieu qui se vidait de toute personne à part Freyja, Otello, la médecin et elle même. Voilà quelque chose qui la fit grogner, elle avait au moins encore un peu de divertissement digne de son statu de poissonière. Elle fit sortir Liquid de sa pokéball, le pokémon était en pleine forme et comprit au visage de sa dresseuse qu'il valait mieux faire partir ces journalistes. Elle s'approcha avec son ami d'eux avant de déclarer d'une voix sèche et agressive.

-Personne n'est toléré sur la zone tant que le sauvetage n'est pas fini, vous gênez les opérations et vous pouvez mettre en échec la capture du pokémon. Je ne le dirai qu'une fois : Partez maintenant.

La journaliste la regarda avec un sourire plein d'orgueil et reprit la parole.

-Voici une des élèves chargée du sauvetage, allons donc l’interroger. Elle s'approcha. Mademoiselle comment se déroule le sauvetage ?

-Je crois que t'as pas bien compris mes mots d'avant. Elle avait le regard haineux et colérique. Dégage ! Tu gênes avec des deux idiots qui sont pas foutus de comprendre. Allé oust !

Pour accompagner ses dires Liquid souleva un peu de sable autour des trois adultes de manière menaçante pour les convaincre de s'en aller. La journaliste prit peur et détalla rapidement avec ses deux acolytes et heureusement pour eux d'ailleurs. Le retour au calme soulagea quelque peu Selana mais pour très peu de temps. Une autre voix retenti derrière elle, celle-ci était connue : celle de Freyja. La sportive se retourna et remarqua que le Wailord avait disparu, il s'était laissé capturé. Les mots de sa collègue la rassurèrent, le pokémon allait pourvoir retourner dans l'océan.

-T'en fais pas, faut achever correctement le travail !

Elle se dirigea ensuite vers le bateau en faisant rentrer Liquid dans sa pokéball, le pokémon détestait l'eau et elle ne voulait pas le voir tomber à l'eau et couler sans qu'elle ne puisse rien faire. Elle ne voulait surtout pas que cela arrive. Pour rien au monde elle voulait voir un pokémon en difficulté, ce Wailord était déjà une grosse épreuve.

Enfin sur le bateau d'Otello ils levèrent l'encre sous les encouragements des habitants et des quelques élèves venus voir le sauvetage, la journaliste était plus loin et faisait son reportage à bonne distance, heureusement. Selana s'assit quelques minutes le temps d'aller au large, là ou la profondeur serait suffisante, elle tenait dans sa main l'hyperball de la baleine géante. Elle regardait quelques instants Freyja, elle avait les yeux rouges, quelques larmes ? Selana ne trouvait pas ça pathétique mais surtout hypocrite, elle ne pensait cette sale gosse capable de pleurer sincèrement pour ça. Mais qu'importe la mission était bientôt finie. Quand Otello jugea une distance idéale il fit un signe à Selana. Cette dernière se leva avant de jeter l'hyperball dans le ciel pour relâcher le géant des mers.

-Te voilà sain et sauf ! Tu vas pouvoir retourner chez les tiens !

Le pokémon géant provoqua quelques vagues qui mirent le navire un peu à mal, quoi de plus normal avec un si grand pokémon ? Quoi qu'il en soit la femme médecin pulvérisa sur le pokémon une hyperpotion entière pour remettre la baleine sur pieds. Enfin elle était libre et en pleine santé, elle laissa pousser un cri de joie et de remerciement, elle ne craignait plus rien à présent et pouvait vivre à nouveau. Otello attendit que le mastodonte soit sous l'eau et loin pour repartir vers le rivage. Pendant le retour Selana glissa à sa camarade.

-Vu qu't'aime la gloire prend donc les interviews et les articles de journaux, t'as une gueule d'ange pour ça, prend toute la gloire, moi la magazine j'en brûle pour avoir du feu rien d'autre. Tu le mérites bien pour une enfant pourrie gâtée.

Les mots étaient secs et froids, mais Selana était sincère, à travers ces critiques elle remerciait sincèrenent la demoiselle pour l'aide apporter, elle ne l'aimait pas, mais elle ne devait pas pour autant renier ses capacités et son talent. Ça serait déloyal et mauvais joueur, ce n'est pas ainsi qu'on se bat dans les arts martiaux. Enfin sur terre elle foutue le camp rapidement après avoir libérée Liquid pour qu'ils puissent marcher ensemble jusqu'à l'académie. Elle était heureuse du travail accompli.

[HRP: Fin du rp pour Selana, Freyja je te laisse conclure et poster dans les missions achevée. C'est un plaisir de rp avec toi ma belle <3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos.
Âge : 15.
Niveau : 10
Jetons : 892
Points d'Expériences : 205

MessageSujet: Re: [Mission SOS Wailord en détresse] Freyja / Selana   Jeu 12 Mar - 20:50

Freyja escalada gauchement la bordure du bateau pour s'emmitoufler près de la femme. Léon toujours serré fort contre elle, se laissait faire mollement, le regard d'une triste passivité. Il y avait un enthousiasme ambiant, qui ne se mariait pas avec les émotions de la jeunette, qui, la mort dans l'âme, regardait Selana qui promenait sa main un peu partout, celle qui contenait la sphère bicolore. La mer émettait de doux grognements de remerciements, comme si elle était heureuse que l'on lui rende un de ses grands princes. Quand ils furent au large, assez pour éviter une seconde catastrophe, mais pas trop pour permettre aux gens de voir la libération du Wailord, Selana balança la pokéball.
L'énorme monstre en sortit, et le bateau tangua. La doctoresse lui pulvérisa cette drôle de potion magique dessus, ce qui permet un regain d'énergie pour la bête. Freyja œuvra pour ne plus croiser son gros œil vivace, les adieux étant trop durs. On déchirait sa sensibilité après l'avoir doucement caressée. Léon, face à ses pensées, fit pivoter sa tête vers le haut.
On s'attache toujours aux princes un peu trop vite. Il nagera paisiblement dans son royaume bleuté, gardant ce souvenir, cette osmose, pour finalement peu à peu l'oublier. Comme toi tu l’oublieras. Voilà la différence entre une jeune fille et un monstre au masque divin.
Elle ne savait pas si elle s'était parlée à elle toute seule, ou si le chaton avait fourni les matières premières dans son esprit. Toujours est-il que les adieux du Wailord, d'une sérénité incomparable, ne fit qu'augmenter son trouble. Elle se laissa bercer par son chant marin, le regard en biais pour voir peu à peu la baleine disparaître.
Le moteur se mit à frémir de nouveau, menant le bateau vers la cote. Freyja ignorait parfaitement Selana, bien trop préoccupée à cacher son émotion pour préserver sa dignité. Elle ne pouvait s'empêcher de se remonter contre sa propre sensibilité, capable de lui faire perdre la face devant un vulgaire gros sac marin, comme de rendre les autres victimes d'une certaine cruauté, à cause d'une simple blessure. C'était le cas pour sa camarade, la coordinatrice se contentait de montrer les crocs parce qu'elle se sentait en danger. Écraser les autres n'était guère son but, les surpasser oui. Faible nuance qui détermine un être. Pourquoi la voyait-on comme une peste superficielle ? Personne n'avait réellement essayé de la comprendre, depuis son arrivée, de fouiller au delà des apparences. Les autres étaient encore plus intolérants qu'elle ne l'était. Même la direction. Aimer la mode et la sophistication suffisait à faire d'elle une Mentali ? Certes, rien ne la liait aux Pyroli, qu'elle trouvait serviles et dressés comme des chiens. Elle aurait simplement aimé être une Givrali, incarner la connaissance et son amour pour la prose, la discussion, et non pas être le symbole de coquetteries. Si elle s'était attachée à ce monstre marin, peut-être était-ce à cause de sa sagesse, malgré son mutisme ? Il avait eu un regard transparent, la jugeant avec noblesse. Qu'est-ce qu'un gros poisson en avait à faire de sa tenue, de sa coiffure ? Il s'était contenté de ressentir et elle avait fait de même. Se sentir comprise, qu'un instant, sans communication, l'avait véritablement bouleversée.
Non, vraiment. Oublier ce qu'il s'est passé est impossible. Pour la première fois de ma vie, je sens que j'ai fait quelque chose de bien. J'ai aidé ce prince des mers. Je me suis dévouée pour quelqu'un d'autre que moi. Les autres ne me connaissent pas, et je ne laisserai plus personne me juger aussi bassement. En quoi suis-je une pétasse superficielle ? Ce sont des cons, assis bien confortablement dans des stéréotypes. Ils proclament leur gentillesse comme des hypocrites. Des niais.
Quand elle sortit du bateau, après des remarques de Selana sur son amour pour la gloire et la nécessité de parler aux caméras, Freyja avança tout droit, les mains tremblantes. Son visage ne trahissait aucune joie, ce qui dénotait avec la libération du Wailord. Elle ne désirait pas que les caméras la voient ainsi. Le teint livide, la coordinatrice rendit un sourire à Otello, le saluant d'un signe de la main. Un homme pareil saurait sans doute mieux gérer les médias. Ce n'était pas encore son heure de reconnaissance. Elle se promit de tout faire pour le rencontrer de nouveau.
Une chose était sûre, malgré les perturbations émotionnelles, la blonde savait, qu'après ces remous, elle se sentirait atrocement bien.  Et peut-être, que désormais, elle ferait attention à la composition de ses rouges-à-lèvres pour ne pas retrouver son compagnon d'infortune sur ses lèvres.

[HRP : Amour sur toi.]

_________________


But since you said goodbye,
Polka dots fill my eyes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2950-0232-freyja-konrad-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2990-konrad-freyja-mentali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8922

MessageSujet: Re: [Mission SOS Wailord en détresse] Freyja / Selana   Lun 30 Mar - 18:13

MOdération

Freyja Un personnage vraiment particulier! Tes rps m'ont bien fait rire par moment, et l'évolution des pensées de Freyja sont vraiment intéressantes à voir. Je suis content de voir que tu as pensé à capturer le Wailord pour le remettre à l'eau, c'est une solution rapide et efficace. Je n'ai rien à redire, mis à part que j'aurai grandement apprécié plus de posts...

Selana  Un bon rp également. L'idée que tu proposes pour sauver le Wailord est vraiment pas mal, mais il est vrai qu'elle prend beaucoup de temps à mettre en place. J'ai adoré voir Selana agresser le vendeur! Par contre, attention à ne pas trop exagérer la condition physique de Selana, la façon dont tu décris la vitesse à laquelle elle fait l'aller-retour est à la limite du grosbill... Aussi, quand tu écris, tu as tendance à faire des phrases très longues sans interruptions, ça rend le rp assez "lourd" et c'est dommage. Essaye de plus ponctuer tes textes, et la lecture sera sûrement plus agréable.

Conclusion Dans l'ensemble, la mission est vraiment bien, et la taille de vos rps compensent plutôt bien le manque de post, même si cela reste relativement court. La haine qu'éprouvent les deux filles à l’égard de l'autre est vraiment bien exploitée, seulement au final on a l'impression que la mission se fait un peu chacun de son côté. Sinon, je suis impatient de voir comment cette relation va évoluer!

Gain ■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission SOS Wailord en détresse] Freyja / Selana   

Revenir en haut Aller en bas
[Mission SOS Wailord en détresse] Freyja / Selana
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-