Partagez | .
Palette de bleus
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Kanto
Âge : 17 ans
Niveau : 26
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 653

MessageSujet: Palette de bleus   Dim 8 Mar - 12:47

Combien de temps n'avait-elle pas fait la lessive ? Deux semaines sûrement. En effet, car la Givrali commençait à manquer en vêtement et elle n'avait pas jugé nécessaire d'emmener toute sa garde-robe à Lansat, bien qu'elle n'était pas bien grande de base déjà. Bon, la flemme y avait été pour quelque chose, et l'envie de ne pas voyager avec deux sacs et une valise aussi. Où en était-on déjà ? Ah, et quand Gwenn manque de vêtement, donc, le temps qu'elle met à se préparer le matin a alors tendance à s'étendre, ce qui n'est pas vraiment une bonne chose. Enfin, en ce dimanche, Gwenn avait enfin réussi à se chopper quelques heures heures pour monopoliser une des machines à laver de la buanderie de son dortoir. Bien que l'heure était un peu trop matinale pour elle, elle n'eut pas alors d'autre choix que de se lever à neuf heure au risque de continuer à polluer sa chambre avec des vêtements sales.
Les rayons de soleil se faufilaient à travers les volets depuis un bon moment déjà. L'hiver commençait doucement à s'en aller, laissant les jours s'allonger progressivement. Un bâillement. Puis elle tourna la tête. Opale dormait toujours, la tête enfouie dans la fourrure de sa queue. Ou en tout cas semblait toujours dormir. À côté de la Chinchilla, un peu plus en hauteur, ronflait Obsidian. La lumière se reflétait sur sa peau métallique, le réchauffant sûrement aussi, mais ne semblait nullement le déranger. Et Chell ? Gwenn se frotta les yeux, encore ensommeillée. Puis soudain, elle cligna des yeux. Euh, depuis quand les pantalons volent ? Et les chaussettes ? Et les culottes ? Ah, nan, c'était bien l'Eoko en question et non pas une nouvelle espèce de vêtement. Par contre, il y avait quelques soucis.

« Chell, je t'ai déjà dis qu'il faut trier. »

Malgré elle, la mécano finit par sortir de sa couette douillette. Quand même, ça faisait du bien de marcher sur un parquet où presque rien ne traîne. Elle arriva devant deux panier à linge fourni par l'école. Elle fronça les sourcils, persuadée que son starter n'avait rien trier. Cela lui semblait étrange. Puis au bout d'une demi-minute, elle trouva l'erreur.

« Et il ne s'agit pas seulement de sortir uniquement les vêtements bleus. »

Parce que bon, laver des jeans avec des soutiens-gorge, bien que bleus, voilà.

_______________________


Il y avait déjà de l'activité au sein du dortoir, malgré l'heure plutôt matinale pour un dimanche. Du point de vue de Gwenn en tout cas. Elle n'osait pas imaginer comment ça aurait été si par malheur, Arceus l'avait placé chez les Pyrolis. Elle serait... Morte ? Suicidée ? Possible.
Sous ses bras, la demoiselle portait un panier à linge. Elle salua une camarade qu'elle croisa sur le chemin. Derrière, Lazuli, la Lockpin, portait le second panier. Chell lévitait au dessus du duo, un peu boudeuse de ne pas avoir eu plus à faire et que son boulot ait été réduit à néant en quelques secondes seulement.
Bref, le petit groupe descendit au sous-sol et poussa la porte de la buanderie. Des vêtements étaient en train de sécher. Un peu comme toujours, quoi. Machine à laver quatre et cinq. Mmm, la rangée de gauche. On met tout dans le hublot, on ferme, la poudre, et... Mince, plus d'adoucissant. La Givrali se dirigea alors vers la réserve de produit, mais rien, nada. Les deux bouteilles d'adoucissant étaient vides. Un long soupire. Elle était censée aller en chercher quelque part ou... ? Au pire, elle fera sans.


Dernière édition par Gwenn Emmings le Dim 29 Mar - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2029-gwenn-emmings-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2062-gwenn-emmings-givrali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Unys.
Âge : 18 ans
Niveau : 51
Jetons : 2009
Points d'Expériences : 1566

MessageSujet: Re: Palette de bleus   Lun 16 Mar - 15:41

Dimanche matin. Oui, Calliope savait pertinemment quel jour il était aujourd'hui mais il lui était impossible de se souvenir du cauchemar qui l'avait arrachée brutalement des bras de Morphée. Réveillée depuis bien un quart d'heure, elle avait les yeux rivés au plafond. Sa respiration s'était apaisée, se faisant lente et régulière. Même avec des efforts, elle  n'arrivait pas à se rappeler au moins d'une partie de son cauchemar. La main posée sur le ventre, elle tournait la tête sur le côté, le regard un peu triste. Elle avait pleuré, c'était une certitude car ses yeux étaient encore rouge et elle avait au préalable essuyé une larme qui avait coulée le long de sa joue. C'est Hana qui s'était la première inquiétée de l'état de sa dresseuse et qui n'avait pas hésité à se lover contre elle. Voltali gardait lui aussi un œil sur sa maitresse, redressant les oreilles aux moindres mouvements.

_ Bon, cela ne sert à rien de rester ainsi.

Sur ces paroles, Callie se levait de son lit. La tête lourde, elle avait du mal à sa concentrer. Mais en quelques secondes, cette sensation disparaissait. Quelle nuit désagréable ! Et elle avait gâché l'occasion de faire une grasse matinée ce dimanche. A présent debout, elle cherchait quoi faire pour s'occuper. C'est en voyant son panier à linge qu'elle se disait qu'une petite machine ne ferait pas de mal, surtout pour attaquer la semaine qui allait bientôt démarrer. La voilà donc en train de trier ses affaires pour ensuite se rafraichir rapidement à la salle de bain. (elle n'allait pas non plus sortir de sa chambre en pyjama !) Hana était la seule qui avait décidé de l'accompagné, encore un peu inquiète de voir la rouquine dans cet état. Pourtant, cette dernière se sentait beaucoup mieux. Maintenant prête, elle pouvait descendre dans les sous sol. Très vite, l'odeur de la lessive lui parvenait aux narines. Ce n'était pas quelque chose de désagréable, bien au contraire. Poussant doucement la porte, elle entendait les quelques machines tourner. C'est en refermant derrière elle qu'elle constatait qu'elle n'était pas seule dans la buanderie. Et une seule observation lui avait fait comprendre que l'autre jeune fille présente recherchait un truc dans la réserve.

_ Tu cherches quelque chose ? Demandait-elle à sa camarade, ceci accompagné d'un sourire amical.

En attendant sa réponse, Callie enfournait son linge dans une machine à laver libre et appuyait sur les divers boutons afin de sélectionner les options nécessaires. Elle se redressait ensuite vers sa nouvelle interlocutrice, le même sourire aux lèvres.

_ Regardes au-dessus de l'armoire, les filles en mettent parfois là-haut. C'est une sorte de planque personnelle pour être d'avoir toujours à disposition ce qu'il leur faut. Lui expliquait-elle, comme si elle avait deviné la raison de sa petite fouille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1231-0116-calliope-callie-pryde-givrali#13904 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1233-calliope-callie-pryde-givrali#13937
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Kanto
Âge : 17 ans
Niveau : 26
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 653

MessageSujet: Re: Palette de bleus   Mer 13 Mai - 18:05

« Tu cherches quelque chose ? »

Une voix féminine résonna dans mon dos. Je mis un moment à le réaliser avant de me retourner. Dans l'encadrement, je tenais une rouquine de mon âge. Je la connaissais plus ou moins, il me semblait qu'elle suivait le parcours médecin, mais il m'était impossible de poser la main sur son nom. Bafouillant quelques mots incompréhensible, je finis par abandonner la recherche de celui-ci et me contenta de répondre sans plus de cérémonie :

« Euh oui, plus ou moins. Tu saurais pas où il y aurait encore des stock adoucissant ? »

La réponse ne tarda pas. Bien que la réponse était claire et sans pensée à arrière, j'eus un petit arrière-goût amer. Qu'est-ce que je faisais ici depuis plus de six mois ? Je devrais vraiment pensé à me bouger, car j'avais l'impression de ne toujours pas m'être fait à la vie d'internat dans cette académie. Après avoir remercié la Givrali, d'un pas léger, je me dirigeai vers l'armoire avant de me hisser sur la pointe des pieds. Constatant que ça ne suffira pas, je regardai autour de moi, à la recherche d'un tabouret. À l'autre bout de la pièce. Avec au moins cinq panier empilé dessus. Dans le dernier se trouvait des sous-vêtements encore mouillés. Ravalant mon soupir, je remis donc tout par terre avant de n'emporter avec moi que le tabouret blanc immaculé.
Cependant, en me retournant, j'aperçus que Lazuli s'en était déjà occupé. Je souris. Tant pis, donc. Je retournai donc devant l'armoire pour voir un peu ce qu'elle avait trouvé. La bouteille remplie de liquide bleu pâle trouvée, je demandai à la lapine de tout remettre en haut. Avant même qu'elle ne réagisse, les seaux, les bouteilles et les pots s'envolèrent. Un léger tintement retentit. Chell était fière d'avoir réagi à temps.

Le son des machines qui tournaient ne cessaient d'emplir la pièce. Mais malgré tout, j'avais l'impression qu'un certain silence gênant planait. N'était-ce pas un peu tard désormais pour tenter d'engager la conversation ? Je jetai un regard furtif en direction de la demoiselle accompagnée d'une Chlorobule. J'hésitais. Puis finalement, je retournai à mes affaires. Je dégotai sans trop de peine une machine vide. Poudre à lessive, adoucissant. Je tournai ensuite un petit bouton pour le régler correctement. Le hublot rempli, je pressai sur le bouton pour faire démarrer la lessive. J'en fis de même avec une seconde machine dans laquelle je mis d'autres vêtements. Enfin bon, est-ce que tout était fait ? Je jetai à nouveau un regard à la rouquine. Finalement quelques mots franchirent mes lèvres.

« Dis, tu t'appelles comment déjà ? »

La réponse ne tarda pas à arriver. Ah, oui. Calliope. Elle n'était pas la fille qui avait pris l'athlétisme comme spécialité ? Ce n'était pas comme si c'était hyper rare, mais ça restait peu commun, le quatre-vingts pour cent des Givraliennes étant des scientifiques. Enfin, il fallait dire que le parcours médecin avait fini, pour une raison obscure, dans les branches sportives. C'était plutôt dommage, j'aurais bien aimé cette option aussi. Ceci dit, les deux heures de sport obligatoires me suffisaient déjà largement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2029-gwenn-emmings-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2062-gwenn-emmings-givrali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Palette de bleus   

Revenir en haut Aller en bas
Palette de bleus
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-