Partagez | .
Drôles de retrouvailles... [with Caël Joy]
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Drôles de retrouvailles... [with Caël Joy]   Mar 17 Mar - 20:09

[#14]Quel Pokemon cette fois ?  



« Plus on se cache, plus il est désagréable d'être surpris.
»


Mardi 17 mars  2015,
17h04,
Abords du dortoir Mentali.



Assis sur un banc, je patientais. Un petit coup d'oeil au cadran de ma montre, 17h04, j'étais à l'heure, un peu en avance. Oui ponctuel, comme la majeure partie du temps car je n'aimais vraiment pas être en retard. Après, il allait s'en dire que la raison de ma venue ici n'était pas vraiment exaltante de mon point de vue, mais tout de même. Arriver en retard, exclu !  Je sortis un papier de ma poche que je me mis à relire. Sur celui-ci figurait le message d'une fille, à mon égard, parfumé et décoré de cœurs dessinés à la main. On sentait qu'elle s'était appliquée, y mettant tout son cœur. En tant normal, j'aurais simplement ignoré la chose, mais là, je me sentais obligé de me déplacer. Je ne pouvais tout bonnement pas ignorer une personne qui me livrait une partie de son âme. Même si ma réponse était déjà toute trouvée puisque évidente,  lui devais de le lui annoncer en personne.  Sur ce mot, dont je ne vous détaillerai pas tout le contenu par pudeur et par respect pour cette personne, on m'invitais à venir rejoindre cette fameuse personne mystère aux abords du dortoir mentali aux environs de 17h15. Ayant fini les cours depuis un certain temps, il m'avait donc été aisé de venir ici en avance. Je repliais soigneusement la lettre, la rangeant de nouveau dans ma poche, puis je plaçais mes mains de part et d'autre de l'assise du banc,  levant la tête au ciel et la laissant choir en arrière, le corps légèrement  incliné en ce sens.  

°SOUPIR°


Je parcourus le ciel de me prunelles ambrées avant de les clore en soupirant de plus belle. Pourquoi fallait-il que ça m'arrive ? Qu'avais-je bien pu faire pour susciter cette vague d'intérêts ces derniers jours ? Etait-ce le fait que la gazette ait annoncé  ma rupture avec Chiho ? Non, j'en doutais, cette seule raison ne se suffisait pas à elle seule. Etait-ce mon argent ? J'avais toujours été riche, quoique... Non ! Avec la mort de pépé et le fait qu'il m'ait légué sa richesse, son empire et les rênes de la famille, du clan Yutaka, j'étais devenu une cible potentiel, un parti de premier choix pour toute une bande de sangsues. En plus, tout ceci avait été médiatisé et ce n'était quasiment plus un secret, sauf pour une grosse partie des élèves de l'académie, ce qui ne m'embêtait pas le moins du monde car je n'avais pas envie de m'étendre sur ce sujet encore et encore, et surtout pas attirer la pitié des gens. Je méprisais tellement ce genre de sentiments faisant appel à des sentiments si condescendants...

°Sursaut°


Saitan avait sauté sur moi, puis il avait pris place à ma droite, pour finir par s'allonger de tout son long, posant sa tête sur ma cuisse. Nos regards s'entremêlèrent  un instant, puis il ferma les yeux. Je rigolais avant de me retourner vers Hikari, ma Simiabraz depuis peu.

" Tu ne t'assois pas Hikari ? "

" Siiimiabrazzz !"

" Sokka... C'est tout comme tu veux ma chère. En tout cas, je suis vraiment heureux que nous ayons pu mettre nos différends de côté. J'ai vraiment eu peur de te perdre et honnêtement, je ne l'aurais pas supporté, vraiment pas. J'ai perdu assez d'êtres chers comme ça, de quelque manière que ce soit...   "

" Siiimiabrazzz. "

Elle venait de poser sa main sur mon épaule, plongeant ses magnifiques orbes azurées dans les miennes. Un regard intense qui me fit passer sans problèmes son message.

" Haha, tu as raison, je me prends un peu trop la tête ces derniers temps. C'est ca, je dois continuer à regarder devant, comme avant. C'est ce Yuki que tu aimes, que vous aimez tous, n'est-ce pas ? Alors je le serai de nouveau, non, en mieux ! En tout cas, je suis vraiment heureux de te voir sous cette forme, une partie de ton rêve s'est réalisée alors désormais, il ne nous reste plus qu'à construire le reste. Je ne te ferai plus jamais faux bon en baissant les bras mais toi, ne me fais plus jamais la misère pour mes histoires de cœur, peu importe à quel point c'est dur. Dans ce genre de choses, nous sommes deux donc je n'ai pas les pleins pouvoirs, c'est comme entre toi et moi, tu vois ? "

" Siiim "

Je lui souris, elle en fit de même. La retrouver était vraiment bon et je bénissais chaque jour passé avec elle, ma meilleure amies retrouvée.

" Sal !"

Kawaii nous avait sauté dessus, voulant sa part de bonheur. J'éclatais de rire, Hikari également puis tous deux, nous lui offrions sa dose de papouilles, mais très vite, nous fûmes interrompus de manière plutôt douce.

" Euh... Excusez- moi de vous déranger... "

Une voix fluette venait de se faire entendre derrière moi. Je me retournais pour poser les yeux sur une sublime adolescente d'environ mon âge. Brune, les yeux verts, joliment habillée, malgré le fait que ses vêtements soient modestes, mais cela n'empêchait rien. Elle avait du goût et de la classe. Je la dévisageais, la détaillais, la faisant rougir, ce qui me fit rougir à mon tour et détourner vivement la tête.

" Oh, euh... Bonjour, tu ne nous dérange pas... Loin de là... Euh... En même temps, c'est... C'est un peu parce que tu m'as demandé que je suis là...  "

" Oh, eh bien merci. Je ne pensais sincèrement pas que tu viendrais car ta réputation est ainsi faite et les autres mentalies ayant tenté leur chance ces derniers jours n'ont pas eu de résultats concluants. Et puis avec tout ça, je pensais me noyer dans la masse, mais en même temps, j'avais trop peur de perdre mes chances, si jamais j'en avais, au profit d'une autre alors je m'en serai voulu tu vois ? Du genre la fille qui te met le grappin dessus  alors que je ne t'ai pas fait ma demande et puis je te trouve si mignon... Je m'en fiche de ce que disent les autres de toi, j'ai envie de te connaitre, de te découvrir par moi-même, de te séduire et d'être séduite par toi et ... Oh pardon, je parle trop ! "

Elle éclata de rire, un rire gêné. Elle était vraiment mignonne et touchante, même si trop bavarde à mon goût, mais je sentais que c'était de la maladresse situationnelle. Pour une raison que j'ignorais, elle me fit penser à Estelle Highwind, la petite amie d'Allen. Une fraction de seconde, j'avais eu l'impression de la voir à sa place et je dus me frotter les yeux pour y voir mieux. Hallucinations hein ?

" Ecoute... Je te trouve réellement sympathique, tu es belle comme un cœur, mais malheureusement, je ne peux pas accéder à ta requête en ce sens... Si tu veux, nous pouvons tenter une approche amicale, mais je ne peux décemment pas accepter. Je suis toujours amours de Chiho et pas encore prêt à tourner la page sans avoir tenté un dernier coup d'éclat... Je suis vraiment désolé, mais je me devais de te le dire en face. Tu as mis ton cœur dans cette lettre, me livrant une part de ton âme et t'ignorer n'aurait pas été humain. Je ne regrette pas d'avoir fait le déplacement car je me rends compte qu'il y a encore quelques personnes intéressantes dans ce dortoir, mais ce n'est vraiment pas le bon moment. Encore pardon. "

Je m'étais remis debout, me plaçant devant elle, pour finalement me courber en m'excusant à la manière japonaise. Elle m'avait alors redressé, me fixant avec un grand sourire aux lèvres.

" Tu vois, moi non plus je ne m'étais pas trompée, tu es quelqu'un de plutôt bien, j'avais eu raison de tenter ma chance. Je suis un peu triste, mais je m'y attendais alors ça va. J'apprécie sincèrement ta franchise et c'est avec plaisir que j'accepte ta proposition. Tiens, voici mon numéro d'iPok alors je compte sur toi, n'hésite pas à me SMS de temps à autre, ça me fera énormément plaisir et si jamais je peux t'être utile en quoi que ce soit... "

" Je n'y manquerai pas, promis. Pareillement pour toi. Et si jamais tu as des problèmes, en particuliers avec des membres de mon dortoir, n'hésite pas à glisser mon nom ou à faire appel à moi, il faut dire que ca en calme certains à qui j'ai déjà eu à faire et si jamais ils se montrent trop hardis... Je m'en occuperai... "

Nous éclations alors de rire et de là, une discussion naquit. Lorsque je regardais ma montre, il était 18h35. Je pris alors congé poliment, lui promettant une fois de plus de lui écrire le plus souvent possible et de la revoir de temps à autre. Rebroussant chemin avec mes amis, je notais un détail plutôt singulier, à savoir du rose au milieu d'une marrée de vert. Oui, au milieu d'un buisson, ou plutôt dépassant de celui-ci, une touffe rose, des cheveux. Je m'en approchais, posant la main sur ce crâne.

" Cael ? C'est toi ? Qu'est ce que tu fais caché là ? Ne me dis pas que tu viens faire ta demande à une mentalie mais que tu as trop la trouille... Non ! Pire ! Tu es venu matter ? Non, PIRE ! TU ES UN PERVERS VOLEUR DE SOUS-VETEMENTS C'EST CA ? TU VEUX PRENDRE LES SOUS-VÊTEMENTS D'UNE DE CES INOCENTES PETITES VIERGES ET LE SENTIR OU TE LE METTRE SUR LA TÊTE ? TU ES CE GENRE DE MEC, C'EST CA ? NE ME DIS SURTOUT PAS QU'EN FAIT TU VEUX...   "

Le tanuki venait de se déchainer et...

" SIIIIII, MIIIIIA, BRAZ ZZZZZZ !!!!"

Le retour du Hikari Mega Coco.  A deux mains, elle m'avait abattu ses poings sur le crâne, pareil à une massue, avec ce qu'il fallait de force pour m'envoyer paître sur le sol, sans réellement me faire mal.  Après avoir repris mes esprits, je me redressais, lui sautant dessus, la prenant dans mes bras.

" Je n'aime toujours pas quand tu me frappes, même si c'est pour me remettre dans le droit chemin, mais je te remercie Hikari. Je suis heureux de te retrouver, merci, merci, merci !!!! "

Mes Pokémon me regardaient éberlués. Je repris quelque peu contenance et me retournais vers Cael.

" Hum, Hum ! Pardon, je me suis laissé quelque peu emporter... En tout cas, ça ne change en rien ma question... Tu as des problèmes ? Si quelqu'un veut te frapper, je peux m'en occuper  pour toi si tu le souhaites. Tu es une personne que j'apprécie même si nous ne nous sommes vus qu'une poignée d'heures donc si tu as des soucis, je veux bien te prêter main forte... "

Je me tus, lui souriant. J'étais accroupis face à lui, la main sur son crâne, lui ébouriffant les cheveux de manière fraternelle. Je ne me rendais même pas compte de ce que je faisais, ce geste s'était imposé de lui-même...





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: Drôles de retrouvailles... [with Caël Joy]   Ven 20 Mar - 18:57

Il y a quelque chose qui cloche...J'veux dire, depuis ce matin, pas une seule catastrophe en vue, pas la moindre Forte-Paume de la part de Lucki, même pas une petite farce de Sol. A croire que l'univers tout entier s'est décidé à me foutre la paix, durant cette superbe journée...Bon, ok, je pense que le fait qu'Ace est encore disparu on ne sait où (sûrement parti baver sur ses trophées ou donner une interview), ça compte beaucoup. Pas que je m'inquiète pour lui, hein, ce serait complétement hypocrite ('fin pas trop...) mais le résultat, c'est que j'y gagne une après-midi de temps libre. Ça fait longtemps que j'attendais de pouvoir me poser quelques heures dans ma chambre...Sauf que ça commence à faire long. Allongé sur mon lit, les yeux fixés au plafond, je dois me rendre à l'évidence...Je m'ennuiiiiiiiiiie !
Avant que vous ne me traitiez de schizophrène jamais satisfait de son sort, essayez de vous mettre à ma place : Je pourrais parfaitement aller me faire une petite session Ranger en forêt (Oui je sais, j'aurais aussi pu appeler ça une ''Capstick session'', mais quoi, c'est inclus dans le programme c'est tout...Me jugez pas !), mais si jamais je sors sans avoir éloigné Lucki au préalable, mon temps libre va vite se transformer en séance d'entrainement forcé. Du coup, me voila coincé dans la chambre, tant que ce bourreau de Riolu me surveille. Jetant un coup d'oeil au magazine qui traine à coté de mon lit, je lâche un profond soupir, brisant l'espèce de calme somnolent qui avait emplit les lieux. Déjà lu une bonne centaine de fois...Faudrait vraiment que je songe à en trouver un autre (mais bon, ''Almia Ranger'' n'est publié qu'une fois tous les mois...Et je dois être un de seuls à acheter ce truc). Alerté, Keru se redresse, le museau dressé, avant de reposer la tête sur ses pattes pour reprendre sa sieste interrompue. Cette léthargie générale affecte l'intégralité de la chambrée, et je ne vais pas tarder à craquer...Bon, on réagit, si je ne trouve pas comment m'occuper, je vais devenir dingue !
Froissant le magazine avant de le lancer dans la poubelle près du bureau, en une trajectoire parfaitement elliptique (Et ouais, on peut faire moins d'un mètre soixante et être un bon basketteur, prenez ça dans les dents !), je passe rapidement  en revue les options qui s'offrent à moi. Doit bien y avoir une émission sur le Réseau Ranger qui me permettrait de tuer le temps * Bzz*

"Lorsqu'on le tient par la partie sporadique, ou boulière, le fenouil est un objet redondant..."

Ok, on oublie la radio...Ouais, je sais c'est culturel, mais ils doivent vraiment être à court de missions ou d'événements à raconter aux auditeurs, pour que la seule chose qui passe, ce soit ÇA. Je suis pas devenu Ranger pour étudier des légumes,  moi !
Autre possibilité, j'pourrais rejoindre le dortoir Voltali pour voir Ginji. Malgré sa tentative pour m'aider à canaliser Keru, je pense qu'un petit coup de main supplémentaire ne serait pas de refus. La petite Dynavolt semble s'être rendu compte que mes yeux sont rivés sur elle, et se hisse jusqu'à ma hauteur, avant de poser sa tête sur mes genoux. Tout en flattant l'encolure de la petite chienne Électrique, je pèse le pour et le contre...
Connaissant Ginji, il ne me refusera pas le coup de main mais je ne lui ai toujours pas filé ce que je lui devais pour la dernière fois, alors me ramener les mains vides une fois de plus...J'espère que Mama Odie a fait des réserves pour huit mois, vu la masse de cookies que je vais devoir lui faire.
Je sais, je pourrais aller les acheter en ville...Sauf que non, on a quand même un minimum d'honneur, surtout envers un coPAIN. Quoi, vous allez me dire de développer, d'expliquer pourquoi je n'aime pas les vendeurs de Lansat, et surtout les pâtissiers? Ben parce que c'est de la merde. Pourquoi? Non mais, y'a rien à développer ! C'est de la merde, c'est de la merde, c'est tout ! Moi, on me sert ça dans une auberge, le tavernier, il s'prend une quiche dans sa tête ! Ils vendent qu'à des touristes, alors tu m'étonnes que leurs prix soient aussi élevés pour une bouffe pareille...C'est cher, c'est pas bon, et c'est pas nourrissant, non, pour Ginji, c'est moi qui met la main à la pâte !
Et en plus, je pense que je vais joindre l'utile à l'agréable...

********************

Sol dans sa ball, Keru et Katara qui caracole juste à coté de moi, et Lucki qui traine la patte à l'arrière...Tout le monde est là, tandis que je repasse en détail mon plan. Quitte à me rendre aux cuisines, autant rendre une petite visite à Eryn avant (Petite fleur <3). Par une journée pareille, ça ne peut que bien se passer, non?
En revanche, il va falloir être prudent, on rentre en territoire Mentali, là. Si ma dernière visite s'est déroulée sans trop de mal (En pleine Saint-Valentin, en même temps...), celle-ci est autrement plus risquée : à moins de faire preuve d'une discrétion digne des plus grands ninjas, je risque un sort pire que la mort, impliquant maquillage, robe ou tout autre artifice que ces dingues de Mentalis décideraient de m'imposer. Si je me fais repérer, je sais déjà que lorsque je sortirais d'ici, même Seth aurait du mal à se retenir devant ma (''sublime'') tenue. En comparaison, la teinture bleue de la dernière fois n'aura été qu'un moindre mal...
En formation, soldat ! Ma Dynavolt à l'avant pour prévenir toute apparition de Mentali hystérique et déjantée, et Katara en sentinelle, en cas d'attaque surprise (Lucki, on en parle pas, il se contenterait de m'adresser un petit signe de la patte, mode ''Bonne chaaaaaance''), la capuche rabaissée de manière à dissimuler l'intégralité de ma chevelure, je pense avoir mis toute les chances de mon coté.

''Hep! Où-est ce que tu crois aller, gamine?''

''Dans...Dans mon dortoir. Pourquoi, il y a un problème?''

Si le trajet s'est déroulé sans incident, on dirait que mon infiltration se heurte à un obstacle de taille : la surveillante du dortoir me tombe dessus comme un Cornebre, accompagné de son Grahyena. Ce dernier commence à gronder, et laisse entrapercevoir une série de crocs aiguisées lorsque Keru et Katara réagissent avec ardeur, avant de faire barrage. Pas de blague, les filles, cette bestiole fait deux fois votre taille, et pourrais vous gober en deux bouchées (avant de garder un peu de place pour un petit Ranger en guise de dessert) Tandis que je tente de me justifier, la tête baissée, ne trouve rien de mieux que de relever brusquement le sommet de ma capuche. Osant à peine relever la tête, j'esquisse un coup d'oeil rapide, et constate qu'elle me dévisage, tandis qu'une lueur intriguée plane au fond de ses yeux bruns.

''Attend, tu ne serais pas un...''

''Oooooooh, mais c'est Cael !''

''Mais oui, c'est lu...Ell! C'est elle ! Ça fait plaisir de te revoir !''

Finalement, me faire bouffer par le Grahyena ne me semble plus une si mauvaise idée...Deux parfait exemples de ce qu'on pourrait appeler la ''pintade Mentali typique'' viennent de débouler en gloussant, depuis l'intérieur du bâtiment...Ok , je suis mort.
Après un petit instant de surprise, les voila qui m'encadrent sans me laisser la moindre chance de fuite, sous le regard soupçonneux de la surveillante. Néanmoins, leur babil incessant (Attend, j'ai capté le mot ''relooking''? HEEEEEELP !) semble dissiper ses hésitations, au moins suffisament pour qu'elle ne stoppe pas les deux apprentis stylistes, qui m'entrainent dans leur antre. A ma grande horreur, le Grahyena, fidèle à son poste, bloque brutalement le passage au reste de mon équipe, me laissant seul et désarmé entre les mains de mes bourreaux !

''T'aurais dû revenir plus tôt, Dalhia a dû être trop triiiiiiste de plus te voir ! (Ouais, c'est ça, on lui dira...).''

''On va devoir te préparer, par contre...Tu vas pas aller la voir comme ça, c'est juste pas possible ! T'aimes le vert océan? Ça t'irait super bien, et j'suis sûr qu'elle va adorer ça !''

Elles sont pas sérieuses? Au fur et à mesure que ce programme fantasmagorique défile, et qu'elles m'entrainent lentement mais inéluctablement vers mon destin tragique (NON, je n'exagère pas...Elles ont même parler d'un fer à friser, je suis sûr que c'est un instrument de torture médiéval super glauque !), je sens mon corps devenir de plus en plus tendu...Hors de question que je me laisse faire, mais encadré comme ça, je vais avoir besoin d'un coup de main. Au prix de quelques contorsions, et d'une fausse soumission à leur séance de torture, je parviens trééééés lentement à amener la main jusqu'à hauteur de ma ceinture. Puis, toujours avec la plus grande délicatesse, je presse le centre de la Pokéball de Sol, en priant pour que le Zorua se manifeste sans faire de bruit.
Heureusement pour moi, sa silhouette se pose avec un bruit feutré dans le couloir, et après un bref coup d'oeil à ma situation, m'adresse le sourire le plus machiavélique qu'il m'ai été donné de voir, depuis que Noctis me l'a échangé...Pas cette fois, amigo, là tu ne vas pas avoir le choix !
Un coup d'oeil en arrière, et je tapote la ball de Lucki d'un air entendu...Le Riolu est à l'extérieur du batîment, mais lui ne le sait pas. Et contre toute attente, ce plan aussi transparent que du cristal fonctionne plutôt bien...Prochaine étape, échappez aux pintades qui me gloussent dans les oreilles !

''Euh, les filles...''

''Et après le fard, faudra un peu de...Hmm?''

''Pour la teinture...Vous plantez pas, hein. j'aimerais pas avoir des espèces de mèches blanches comme les vôtres.''

''Quoaaaaaa !''

Wow, je pensais pas que ça marcherait, et surtout pas aussi bien ! Avec des cris d'orfraie, les voila qui me lachent brusquement, avant de porter la main à leurs chevelures respectives...GO on ! Désormais libre de mes mouvements, je plonge dans un couloir adjacet, avant de me mettre à courir...C'est dingue, tout les dortoirs devraient se ressembler, alors c'est quoi cette espèce de labyrinthe aux murs peints en rose criard?!
Derrière moi, retentissent rapidement les cris de déconvenue des deux Mentalis, rapidement rejoint par...Attend, je vais quand même pas avoir la moitié du dortoir à mes trousses?
Après plusieurs minutes à parcourir le batpiment de haut en bas, la horde semble de plus en plus compacte...Ok, nouveau plan, si je veux pouvoir quitter les lieux, je vais avoir besoin qu'elles me foutent la paix ! Désormais impliqué jusqu'au cou (et hilare...Foutu Zorua, encore heureux que tu me files un coup de pattes !), Sol s'arrête à l'angle d'un couloir, avant de me barrer le passage. Plaqué contre le mur, je vois passer une partie du troupeau , les armes à la main (dont gel, teinture, trousse à maquillage, et autres abominations...brr), et une idée commence à lentement germer dans mon esprit...

''Je sens que je vais le regretter, mais...Sol, vas-y''

Avec un air incrédule parfaitement travaillé, le Zorua me contemple quelques secondes, avant de retrouver son sourire mauvais. Sa silhouette se trouble alors, et commence à s'étendre, jusqu'à ce qu'une copie conforme de Cael Joy, élève Phyllali et Ranger en détresse, se tienne devant moi. Avec une petite révérence à mon attention, mon double se place de manière bien visible au milieu du couloir, et il ne faut pas longtemps avant qu'il ne se remette à courir à l'opposé de ma position...Je sens que je vais lui devoir quelque chose, et c'est presque aussi terrifiant que l'idée d'être poursuivi par toutes ces Mentalis.

Profitant de l'accalmie, je parviens sans trop d'encombre à rejoindre le hall, mais ce n'est qu'une fois la porte franchie que la tension qui m'avait frappée se relache. Bon, et maintenant, je n'ai plus qu'à...

''TROUVEZ-LE !''

...Qu'à recommencer à courir ! On dirait que ma petite diversion n'a pas duré aussi longtemps que prévu, et tandis que je jaillit sous les yeux éberlués de la surveillante, les bruits de pas précipités derrière moi m'indiquent que ces foutus amazones enragées se sont remises en chasse ! Pris entre deux feux, je ne peux que repartir le long du mur ouest du dortoir, sans bien savoir comment je pourrais m'en sortir.
Tournant à l'angle, je me retrouve soudain en vue des serres..Si je parviens à me planquer là-dedans,aucune chance qu'elles rentrent aussi  (avec autant de boue, je ne pourrais pas rêver d'une meilleure protection) !
Un bref cri derrière moi m'oblige néanmoins à écourter la mise en œuvre de mon plan, et avant que je ne puisse atteindre les portes vitrés, je me retrouve forcé de plonger dans un buisson proche, avant d'être repérè. Heureusement pour moi, ce n'est pas un yucca...Quoi que, à choisir entre les épines et les Mentalis, je veux bien devenir un hérisson.
Blotti dans ma barrière végétale, et rapidement rejoint par Keru et Katara, je ne peux m'empêcher de suer à grosses gouttes lorsque les bruits de pas des Mentalis passent aux abords de ma cachette...Je suis invisible, je suis invisible, je suis invisible, je suis..OUAAAAAAAH !

''Lachez-mooooooooi!''

Au lieu de la mentali vengresse que je m'attendais à voir, c'est une figure connue qui me domine de toute sa taille, quelques secondes avant d'exploser et de laisser échapper un charabia incompréhensible...Attend, il m'a traité de PERVERS là, j'ai pas rêvé ! NON, MAIS JE VAIS ME LE...

''Wow''

Ce simple Wow devrait vous laisser imaginer à quel point j'ouvre des yeux ronds lorsque le SImiabraz noir de jais qui accompagne celui que j'identifie comme Yuki, assène un coup magistral à son dresseur. Donc, ça veut dire que l'autre doit être...Hikari?! Sérieusement?!
En un instant, j'oublie la horde qui est à mes trousses, et même ma nouvelle condition de pervers voleurs de petites culottes (Aux yeux de l'autre Tanuyuki, je précise, non mais qu'est-ce que vous allez imaginer !)...Elle est...trop...belle...

''...si tu as des soucis, je veux bien te prêter main forte... "

Retour au réel météorique! Des soucis? Non, je ne vois pas...Sauf si on considère qu'une horde assoifée de mode et avide de relooking de Ranger trop gentil pour les envoyer chier, c'est un souci ! Parce qu'alors là, désolé, mais je suis le ROI des soucis !
Ce n'est qu'à cette demande que je prends conscience de la position de Yuki...Accroupi comme ça, et manifestement en grande conversation avec un buisson, il va...

''Shhhh, parle moins fort, elle vont t'enten...''

''IL EST LA !''

Argh, grillé...Ma seule solution serait de reprendre la fuite, mais trois nouvelles Mentalis débarquent juste derrière nous, et je me retrouve complétement encerclé par le groupe nouvellement formé, incapable de trouver une échappatoire. L'une de mes poursuivantes au physique de Granbull fend alors la masse, accompagné d'un Bulbizarre, qui retient Sol à l'aide d'un Fouet-lianes extrêmement serré. Le Zorua semble même légèrement compressé, mais ne se départit pas de son sourire ironique...Bien tenté, Sol, on aura essayé.
Face à autant d'adversaires, je n'ai qu'à moitié honte de lever les yeux vers Yuki en quête d'un soutien, qui j'espère sera suffisant...Attendez, un Noctali, c'est pas sensé s'y connaitre en fille?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: Drôles de retrouvailles... [with Caël Joy]   Dim 29 Mar - 2:34

Drôles de retrouvailles...



Aussi prévisible que cela pouvait l'être, Cael s'était statufié, ses globes oculaires dardés sur mon starter qui se tenait nonchalamment à mes côtés. J'avais déjà noté cet aspect de lui lors de notre première rencontre et cela m'avait profondément marqué, même si je n'avais pas relevé. Pour cause, il était le premier à agir de la sorte, le premier depuis moi-même. J'avais eu le même réflexe, la même attitude, lorsque je l'avais vue, avant de me laisser happer petit à petit par une petite pointe d'amertume grandissante et de plus en plus intrusive, tout autant que par la tristesse et la désillusion suscitée par cet être hargneux et facétieux qu'elle était, invivable et purement et gratuitement méchant. Désabusé. Après tout cela, la suite, vous la connaissez plus ou moins, ou à défaut, j'y reviendrai un peu plus en détail, mais la finalité est celle que vous connaissez, celle que vous voyez. Elle et moi sommes devenus les meilleurs amis du monde, ayant parcouru un bon morceau de chemin, même s'il n'était pas encore suffisamment entamé à mon goût. Toutefois, elle était devenue une belle Simiabraz, la plus belle de toutes et je pouvais me targuer d'être l'artisan de cette transformation scellant définitivement notre pacte commun. Je l'avais aidée à réaliser une partie de son rêve, de manière bien plus rapide que je ne l'aurais pensé, mais je n'allais pas m'en plaindre. Déjà à ce stade alors que nous n'étions qu'au début de notre route ? Cela ne pouvait laisser présager que du bon. Désormais, nous pouvions nous concentrer sur son renforcement, son perfectionnement, tout autant que le simple apprentissage car après tout, nous continuerions d'apprendre toute notre vie durant encore.

°SOUPIR°


Alors que je m'étais perdu dans mes pensées, faisant totale abstraction du monde alentours, je fus soudainement tiré de mes songes et brutalement ramené à la réalité de ce sordide univers. Un peu hagard, quelque peu désabusé, je parcourus l'assemblée du regard, les détaillant toutes à tour de rôle, en particulier celle qui avait en sa possession la voix criarde qui m'avait piqué les tympans et avait eu le mérite de hérisser mon duvet pileux. Oui je sais, j'étais plus proche du parfait imberbe que du viril velu, mais soit ! Et puis de toute manière, les japonais n'étaient pas connus pour cet aspect et je n'avais aucunement l'intention de le devenir un jour, abhorrant les foisonnantes pilosités, mais là n'est pas le sujet. Une fille avec des airs de Granbull attira mon attention plus que toutes autres. Si elles étaient des mentalies, elle était rudement laide ! Je m'attardais alors sur ce qui semblait être son pokémon, à savoir, un Bulbizarre. Ce dernier tenait captif de ces lianes un Zorua dont je suivis le regard pour tomber sur Cael, bouclant ainsi la boucle. J'en déduisis donc qu'il devait être sien. Le regard suppliant du jeune phyllali s'emparra de moi, me tenaillant sans ménagement. J'avais le sentiment d'être pris en étau dans les tentacules d'un Tentacruel m'ayant infligé une attaque Etreinte doublé de Ligotage. Tout bonne désagréable. Je ne pouvais faire machine arrière et de toute manière, je ne le voulais pas, ne pouvant me résoudre à le laisser dans cette galère en fuyant comme un lâche ou fermant tout bonnement les yeux sur son sort. Après tout, j'avais une réputation qui me précédait et s'il y avait bien un dortoir dont j'étais sûr que les membres ne s'enhardiraient pas à mon égard, c'était bien celui des mentalies, fillettes superficielles par définition. Elles étaient un peu des petites wattouat mignonettes en quelque sorte, et moi, en somme, le Grand Méchant Zoroark. C'étaient là les rumeurs dont je ne m'empressais pas de me débarrasser, y trouvant mon compte car elles tenaient le monde indésirable loin de moi.

°SOUPIR°


Je réfléchis un bref instant. Je fis un pas vers Caël, me plaçant à ses côtés. Je balayais une fois de plus l'ensemble des protagoniste de mes prunelles d'ambre et arrêtais leur course dans celle de Cael. J'en profitais alors pour m'adresser à lui de manière à ce que lui et seulement lui seul puisse entendre mes paroles.

" Tu sais, aussi nombreuses soient-elles, ce ne sont que des filles... Agis comme un homme, impose-toi et ça devrait aller normalement... Enfin..."

Je levais la tête, regardant chacune d'entre elles à tour de rôle, poursuivant de manière claire et intelligible pour que tous et toutes m'entendent.

" Je ne suis pas trop au fait de ce qu'il se trame par ici, mais toi là, aurais-tu au moins l'obligeance de demander à ton pokémon de relâcher le Zorua de ce jeune homme ici présent. Je n'aime pas trop voir mes amis en pareille détresse et ça a tendance à me faire sortir de mes gonds, ce que j'ose présumer que nous ne voulons tous pas. De plus, cette requête n'en est une qu'à demi car tu n'as pas vraiment le choix. Un refus et je laisserais ma chère Hikari s'occuper de cette tâche et je doute une fois de plus, que tu ne veuilles en arriver là car pour le coup, je n'ai aucun doute quant à l'issue de ceci... Ton Bulbizarre, ma Simiabraz... Enfin tu vois quoi ! "

Je me tournais à nouveau vers Cael, en attendant la réponse de la jeune fille qui semblait un peu interdite, ne sachant pas comment réagir à mes propos, ou du moins, visiblement prise au dépourvu par mon intervention. A coup sûr, j'étais une épine dans leurs chaussures et personnellement, cela me satisfaisait suffisamment pour rester un minimum courtois même si j'étais passablement agacé par cette situation.

" Pourrais-tu m'expliquer ce qu'est ce coup fourré dans lequel tu t'es fourré ? J'espère que tu n'as agi de manière douteuse... Aider un déviant, ce n'est pas vraiment bon tu sais... "

Petite pique ? Oui, mais pas méchante du tout en fin de compte, le but étant simplement de le faire réagir un peu le mettre dans le bon état d'esprit. Coup de Poker.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: Drôles de retrouvailles... [with Caël Joy]   Ven 24 Avr - 23:45

J'ai pas rêvé...Il m'a ENCORE traité de déviant? Je me sens subitement très las, devant tout ce qui m'arrive: peut-être que je devrais laisser les Mentalis faire ce qu'elles savent faire le mieux, et planter là le Noctali...Après tout, ce sera juste un (trés!) mauvais moment à passer, non? Et puis comme ça au moins, j'arrêterais de m'enfoncer un peu plus profondément à chaque seconde dans le néant des réputations de pervers...
D'autant plus que je sens qu'il y a quelque chose qui dérange Yuki...Sa proposition visant à m'aider, ok merci, je trouve ça vraiment gentil de sa part. Mais d'un autre coté, je m'en veux un peu de le trainer dans ce genre de situations. je sais pas, il n'a pas l'air d'avoir l'habitude avec les filles, même sans l'aide de Lucki j'ai réussi a  capté son irritation devant la horde de Mentalis qui nous entoure. Comme quoi, il n'y a pas que moi qui ai du mal lorsqu'il s'agit de filles...
En parlant de la gent féminine, le Granbull avec des cheveux (Non, je ne suis pas méchant, mais c'est la seule comparaison que j'ai trouvé pour que vous puissiez vous rendre compte de son état...) vient de retrouver un semblant d'aplomb, et avec une bravoure certaine se redresse pour regarder mon collègue Noctali de haut (vu sa taille, c'est une jolie tentative...).

''Tu te prends pour qui? Tu débarques, tu nous menaces, et tu crois qu'on va laisser passer ça comme ça? On veut juste offrir un relooking à ce gamin (Merci, ça fait plaisir...Attend GAMIN?!), je ne vois pas en quoi ça te concerne ! Tu peux faire le fier avec ton Simiabraz mais il ne fera pas le poids face à mon adorableuh Lydie...Hein Lydie?''

Opinant du chef, le Bulbizarre se redresse et en profite pour resserrer sa prise sur Sol, qui vient de virer au rouge. Qu'est-ce que tu fous, Cael? TOn Zorua est en danger, et toi tu restes là à attendre qu'un ami vienne à ton secours...Tu devrais avoir honte ! Et pour ça, pas de problème, je sens presque le poids du regard accusateur de Lucki sur moi, tandis que le Riolu amorce un début de mouvement en direction de sa nouvelle cible. Si elles n'avaient pas été aussi nombreuses, il se serait déjà jeté sur la Granbull au Bulbizarre, sans préavis...Mais une rapide fluctuation dans son aura semble le retenir, à chaque fois qu'il tente un pas dans sa direction. On dirait qu'il capte quelque chose qui l'empêche de vraiment se défouler...Et je crois deviner ce que c'est.
Bien, si tu veux jouer à ça amigo, on va être deux, mais moi je vais tenter une approche plus subtil. Prenant appui sur le bras de Yuki, je me relève, avant de jeter un rapide coup d'oeil à la dizaine de Mentalis qui nous entourent. Pas de doute, elles ont imperceptiblement reculés, lorsque Yuki a parlé de son Simiabraz, et malgré les airs bravaches de leur chef, elles doutent de plus en plus. Connaissant Lucki, ça doit être ça qui le retient, il ne s'abaisserait jamais à attaquer un adversaire sans esprit combatif...Exactement le genre de chose qui ne me dérange pas, je ne sais même pas ce que c'est un esprit combatif, alors m'en servir contre elles. Je ne vais quand même pas user de violence contre des filles (et on est toujours en infériorité numérique) !

''Laisse Yuki, tu ne vas pas t'abaisser à utiliser tes talents de meilleur Spé FEU de l'académie contre une adversaire de son niveau. Attend, un dresseur comme toi, qui en a remontré à ALLEN WILLS (Aucune idée si c'est vrai mais ça peut qu'ajouter à la pression...), s'attaquer à un Bulbizarre de type PLANTE? Non le mieux, c'est que tu restes en dehors de ça, je m'en voudrais vraiment de porter atteinte à ta réputation comme ça...''

Y' pas à dire, jouer les enfoirés de temps à autre, c'ets quand mêm egratifiant...Au fur et à mesure de mon petit  discours je vois les visages de Mentalis palîr, et la mention d'Allen WIlls n'arrangent rien. Lentement, par groupe de deux ou trois, elles commencent à lentement se disperser, prétextant un rendez-vous urgent, des permanentes (C'est quoi ce truc?) à se faire ou pesant contre la chaleur ambiante, jusqu'à ce que le Granbull se retrouve seul. Avec un grand sourire ironique, Yuki ne manque pas d'en rajouter une couche, et c'est fulminante qu'elle ordonne à son Pokémon de laisser tomber Zorua (ce qu'il fait sans délicatesse...Ça du faire mal), avant de tourner les talons.
Cael 1, Mentalis 0 ! Bon c'est pas tout ça , j'ai un Noctali à remercier moi...Attendez...
Une fois l'adrénaline et la pression retombées, les paroles du Spé Feu me reviennent aussi brusquement en mémoire qu'un boomerang lancé à pleine vitesse...Il m'a bien traité de déviant et de pervers...Deux fois? Et en public en plus? Devant des Mentalis qui vont se faire un plaisir de colporter ce genre de truc dans leur dortoir où est EryN...Non...Non non non non ! Je vais pas laisser passer ça !

''...Merci Yuki. Sans toi j'étais mal barré, et je suis désolé de t'avoir trainé dans ce genre de scène...''

Lucki réagit à ma soudaine hausse d'aggressivité, mais cette fois pas de perte de contrôle: au lieu de ça, je lui adresse un clin d'oeil, avant de me retourner vers le Noctali. J'ai déjà mon angle d'attaque, et un Riolu plus proche de l'ouragan que de la brise légère niveau combativité, pourquoi attendre? Si je ne fais rien, de toute façon, je sais que Lucki va se jeter sur Hikari dans les trois prochaines minutes. Autant que ça ai l'air un peu plus officiel, je dois bien ça à mon starter...Pas d'entrainement ce matin pour ma pomme, et pour toutes tes interventions pour m'aider avec Eryn, tu mérites bien ça, amigo.
J'enchaine avec une petite révérence à l'adresse de Yuki (il s'était incliné la dernière fois, je pense qu'on doit faire comme ça , non?), avant de relever les yeux, avec un sourire espiègle digne d'un gamin de dix ans.

''...Mais j'ai bien failli y rester à cause de toi. Jveux dire, sans ton hurlement, elles ne m'auraient jamais trouvé dans ce buisson (piquant...Aïe...Pas si sûr en fait). Me voila bien embêté parce que je dois à la fois te remercier et demander réparation. En plus, Lucki ne va pas tarder à exploser, et moi je veux absolument voir ta Hikari en action, ça doit être magnifique. Du coup, voila ce que je te propose : un petit pari tout simple, rien de méchant, un simple match en 1 contre 1. Le perdant devra cuisiner pour le vainqueur...Deal? Si tu gagnes, je m'engage à te faire un service complet comme on en fait à Hoenn, dans le genre que tu n'as jamais vu !''


Je dois être littéralement en train de trembler d'excitation, ou de sautiller mais peu m'importe: un simple regard à Hikari et la pression de l'aura de Lucki qui s'accentue me font perdre toute contenance. Katara semble même avoir senti ce changement brutale dans l'état de son Cael, puisqu'elle vient en quelques petits bonds pour se hisser sur mon épaule, avant de me lécher la joue d'un air interrogateur. Ne t'inquiète pas, c'est vrai que je n'ai pas l'habitude de ressentir ce genre de chose, et même si l'idée de tacher la fourrure parfaitement immaculée et noire de jais d'Hikari, ça me perturbe (Oui, j'en suis à ce point-là on ne juge pas !), me dire que je vais pouvoir voir un Simiabraz au combat balaye littéralement cette hésitation passagère !

''Je te laisse même choisir les Pokémons que nous utiliserons, qu'est-ce que tu en dis?''

Pas la peine de lui faire un dessin, l'aura brute de Lucki pourrait forer un mur de béton, lorsqu'il s'avance d'autorité devant moi, avant de poser un regard décidé sur Hikari et de se mettre dans un semblant de garde...Attend au moins qu'il se décide, sinon notre réputation à ses yeux va encore toucher le fond (au point où elle en est...)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Drôles de retrouvailles... [with Caël Joy]   

Revenir en haut Aller en bas
Drôles de retrouvailles... [with Caël Joy]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-