Partagez | .
(mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Lun 30 Mar - 21:37



[ Du 30/03/15 au 04/05/15 ]

La brune s’écrasa au sol, le dos à plat sur le tapis du gymnase, le souffle court et le regard trouble. Sokka, qui venait juste de la frapper juste en-dessous de la poitrine, désarma son bras et bougea légèrement ses pattes pour se remettre en position d’attaque, prêt à se défendre quand sa dresseuse se serait relevée, attendant patiemment qu’elle le fasse. Cependant, il se remit vite droit, laissant tomber ses bras le long de son corps et quittant sa posture de combat. Aileen venait de lever le bras, pour le laisser retomber sur le tapis, la paume heurtant sèchement ce dernier. Reddition. Abandon. Défaite. Appelez ça comme vous voulez, mais quoi qu’il en soit, elle avait perdu. S’approchant de sa dresseuse, Sokka tendit sa petite patte vers elle, la tirant vers l’avant quand elle l’attrapa, pour l’aider à se redresser et s’asseoir en tailleurs. Une fois bien positionnée, Aileen prit sa tête entre ses mains pour soupirer, essayant de faire passer le violent mal de crâne qu’elle sentait naître dans sa tête. Elle s’était fait éclater par son Riolu. Encore. Bah, après tout, le Pokémon Combat était là pour lui apprendre les arts martiaux, qu’il maîtrisait mieux qu’elle, ce qui était un peu vexant vu leur différence de taille, mais passons. Alors qu’elle se massait les tempes, Ellie s’avança pour poser des barres énergétiques et de l’eau isotonique sur ses jambes, et Sookie, qui apparaissait derrière elle par téléportation, lâcha un « Mange ! » mental qui n’admettait aucune répartie. Ok très bien, elle allait manger ! Sa correction avait dû être violente, pour qu’Ellie et Sookie l’obligent à manger après le sport, ce qu’elles ne faisaient jamais !

« Oui madame l’infirmière, bien madame l’infirmière, je vais manger madame l’infirmière ! »

Tendant la main, elle caressa la tête de sa Mysdibule, puis celle de la Tarsal quand cette dernière, se téléportant devant elle, couina qu’elle voulait aussi. Puis, obéissante, elle mangea les barres de céréales que sa petite Mysdibule avait posé sur ses jambes, buvant un peu d’eau avec pour que Sphax arrête de lui faire de gros yeux. Okay, elle avait vraiment pris une dérouillée. Depuis qu’elle avait reçu le Riolu des mains du Collectionneur pour la féliciter de son Grade 3, Aileen avait pris l’habitude de s’entraîner avec lui, après avoir remarqué que ce dernier était très fort en méditation et en arts martiaux. Bien évidemment, l’athlétique Riolu la battait à plate couture, car à chaque fois qu’elle pensait avoir compris comment il fonctionnait, il changeait de technique et la jetait à terre. Comme maintenant. Mais bon, au moins elle avait tenu dix minutes de plus que la dernière fois ! En plus la dernière fois, Sokka lui avait presque déboîté l’épaule avec le coup de poing qu’il lui avait envoyé. Là, au moins, elle était en vie. Presque. Elle avait toujours mal au plexus, et ne se sentait pas prête à se relever avant un moment. Breaking news, la préfète des Pyroli, au sol après un combat contre son Riolu ! Bonjour l’affiche. Terminant sa nourriture en vitesse pour qu’Ellie ne lui en remette pas encore, elle prit appui sur le sol et se redressa. Wow … La terre tournait beaucoup trop. Mais sans prévenir, Hilda passa d’un côté, Sphax de l’autre, et Asami posa une main dans son dos pour la stabiliser.

« Ca va, j’suis pas handicapée … Allez, on s’en va, avant que j’me vexe ! »

Quittant le gymnase, la brune retourna dans sa chambre, non sans avoir ramené la clé en main propre au secrétariat. Se laissant tomber sur son lit, elle envoya sa peluche lapin à la tête de Sokka, qui l’esquiva mollement, laissant ladite peluche passer au-dessus de son épaule et tomber dans les bras d’Ellie, qui la serra contre son cœur. Souplement, la brune se tourna, se couchant sur le ventre, et attrapa son ordinateur portable. Alors … Avait-elle des mails de sa maman ? Que se passait-il dans le monde ? Machinalement, elle surfa un peu sur Internet avant de cliquer sur un site d’informations. Oh oh oh ! Destruction de la Tour Chetiflor ! N’était-elle pas détruite, cette tour ? Ce n’était pas celle sensée abriter les trois clébards légendaires, et voisine de la tour à peine tape à l’œil de monsieur Oh-Ho ? Ah non, ça, c’était la Tour Cendrée, à Rosalia, patrie des Sœurs Kimono. C’est vrai. La Tour Chetiflor était à Mauville. Mauville … La ville de naissance de Djelly, si sa mémoire était bonne. Bref. Cliquant sur le gros titre, elle parcourut l’article, intriguée. Combat dans la Tour Chetiflor, importants dommages à de nombreux endroits, risque de destruction de la tour, ok.

« Tseuh, faut vraiment rien avoir dans le pantalon pour combattre des Chetiflor avec des ois … » Mécaniciens. Les autorités de la ville recherchaient des mécaniciens pour retaper la tour. « SOOKIE ! »

La petite Tarsal, occupée à dessiner gentiment sur une feuille, sursauta et laissa tomber son crayon. Captant les pensées de sa dresseuse, elle se téléporta, et revint presque immédiatement avec un intitulé de mission. Yes ! Ils avaient aussi envoyé une mission à l’académie ! Cool cool cool cool cool ! Attrapant un stylo, Aileen ne fut pas longue à remplir la feuille, et la rendit à sa Tarsal qui se téléporta de nouveau pour la donner à qui de droit, revenir, et continuer son coloriage en gazouillant pendant que sa dresseuse s’affairait à sortir sa valise pour y poser des habits dedans, sous la surveillance d’Hilda et Sphax qui veillaient à ce qu’elle n’oublie rien. Genre, sa trousse de premiers secours, que sa Mysdibule lui tendit en lui tapotant la jambe, ou de quoi manger pendant le trajet en bateau. Bateau ! Hilda, compatissante, lâcha un miaulement en voyant Sphax faire discrètement la grimace. Il détestait le bateau, et il avait le mal de mer, en plus de ça.

___________________________________

Aileen sortit de la douche en vitesse, se frottant les cheveux sans regarder où elle allait. Heureusement pour elle, elle était assez organisée, et ne se prit pas les pieds dans un truc traînant au sol. Partir avant l’entraînement du matin ? Pfeuh ! Trop facile ! Pendant qu’elle se séchait les cheveux, Sookie ouvrit le placard de la Pyroli, et après avoir gazouillé d’un ton joyeux, faisant sourire sa dresseuse, elle attrapa des habits et les fit léviter sur le lit. Après y avoir jeté un coup d’œil, Aileen les enfila pour ne pas froisser la susceptibilité de sa Tarsal, qui devait sans doute avoir suivi des cours de stylisme avec Loan, son noble rouquin personnel. Sookie avait du goût en matière de fringues. Et Aileen, en véritable petite hérétique n’y connaissant rien, la laissait gérer sa garde-robe, puisque cela lui faisait plaisir. Elle avait cependant posé un holà. Pas de robe, pas de jupe, et interdiction formelle d’ouvrir la boîte cachée dans le placard. Sphax s’était étouffé de rire à cette mention, se rappelant encore la robe Roserade qu’elle portait pour le festival de Parmanie.

« Allez, on y va, ou on va rater le bateau ! Hilda, sors de là, c’est bon, tes moustaches sont sèches ! »

Avec un ronronnement d’amusement, la (magnifique) Persian sortit de la douche, après s’être ébrouée pour se sécher. Aileen devait admettre qu’Hilda avait carrément la classe, comme ça. Son pas était élastique, royal, et son port de tête respirait clairement la prestance. Ses Pokémon réintégrèrent tous leurs Poké Ball respectives, ne laissant dehors que Sphax, qui avait mangé, bien à contrecœur, des gélules contre le mal de mer, et Hilda, qui refusait maintenant d’attendre sagement dans sa sphère de capture alors qu’elle pouvait montrer sa nouvelle forme, ô combien plus magnifique que la précédente, à tout le monde. Après une hésitation, Sookie sortit également de sa Poké Ball pour aller se percher sur l’épaule de sa dresseuse, faisant léviter le sac de voyage grâce à ses pouvoirs psychiques. Bon bah. Pourquoi pas. Fermant soigneusement sa chambre à clé, la brune quitta le dortoir Mentali pour filer vers la ville.

Le port, le matin … Ewww. Quelle sale odeur. Du poisson ? Erf. Pauvres bêtes mortes. Première arrivée sur le port, la brune put détailler à loisir l’endroit, et finalement grimper à bord du ferry qui les emmènerait à Johto. D’ailleurs, comment iraient-ils à Mauville, tiens ? Attrapant son iPok, elle jeta un coup d’œil à la carte. Alors, le seul port était celui d’Oliville (tiens, mauvais souvenirs !). Ensuite, d’Oliville, où ils arriveraient en soirée, ils iront à Rosalia, où se situait leur hôtel (YEAH ! Elle devait ABSOLUMENT essayer de squatter une représentation des Sœurs Kimonos !) et iraient le lendemain matin à Mauville à pied, en longeant le Parc Naturel. D’accord. Fermant l’application, elle ouvrit la page du pôle mission, et regarda qui s’était inscrit à celle qu’elle avait choisi. Selana Grey et Yuki Yutaka. Si elle connaissait bien la première personne, elle connaissait vaguement la seconde. Un ami de Loan et Djelly, visiblement. Refermant son iPok, Aileen le rangea dans son sac avec un léger sourire. Bah ! Ca se passerait bien. Il fait beau, ils vont à Johto, puis si Loan trouve ce garçon sympa, alors c’est qu’il l’est. En règle générale, son petit ami a de bonnes fréquentations. Non ?

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Sam 27 Juin - 23:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Mar 31 Mar - 11:28

[MISSION]Alerte à la Tour Chetiflor  



« Ce qu'un homme ne dit pas est le sel de la conversation  »

Lundi 30 mars  2015,
Dans la matinée.
Lansat.



Les mains posées à plat contre les carreaux blancs du mur de la douche, tête baissée, je laissais l'eau froide faire cas de ma si longue chevelure qui faisant tant jaser. Cette dernière me barrait en partie la vue, donnant l'impression d'un rideau, ou d'un mur protégeant mon visage et sur lesquels ruisselait cette eau si revigorante. A mes côtés, Suifu et Sukebe, s'amusaient  en profitant des douches avoisinantes. Pokemon aquatiques de leur état, ils appréciaient ces petits moments  là, d'autant plus qu'à cette heure-ci, les élèves de mon dortoir dormaient encore pour la plupart et que les autres, ne se précipitaient pas à la douche, mais plutôt aux alentours du bâtiment pour livrer quelques combats. Parlant de la chose, j'en avais livré un moi-même, contre un jeune dresseur plutôt fort de mon étage. Mon regard se posa alors sur mon Tentacool qui battifolait comme un fou, éclaboussant mon Marill qui lui rendait la pareille.

" Hmf !  "

Un petit sourire s'était dessiné sur mes lèvres. Il était bien plus résistant que je ne l'aurais pensé et bien plus vaillant qu'il ne le laissait paraître. J'avais gagné ce match un peu plus tôt, mais ce n'était que de son fait. Enfin... Il ne fallait pas non plus ôter le mérite de ma chère Chisaii, mais tout de même. Sukebe m'avait réellement impressionné dans ce combat duo qui n'était pas à notre avantage. Magneton et Triopikeur face à Tentacool et Salameche. Certes, les types respectifs équilibraient théoriquement les chances, mais les uns étaient des stades avancés tandis que les autres, en plus d'être des stades de bases, n'avaient pas plus d'expérience que ça, plus encore, en duo. Si Chisaii suivait un entrainement intensif depuis quelques temps  sous l'égide de Suifu et Hikari pour le combat, la technique et quelques autres choses, ainsi que de Kontan pour l'aspect, disons... pyrotechnique, Sukebe, lui, préférait flemmarder à feuilleter les magasines que je lui avais généreusement acheté deux week-ends auparavant lors de ces deux fameux jours durant lesquels j'avais réalisé les caprices de chacun de mes amis. Bien avant cela, il passait son temps dans sa pokéball, ne sortant qu'en cas de nécessité, de pluie, ou de poitrines avoisinantes, n'attendant que ses tentacules perverses et qui me mettaient dans des situations bien embarrassantes. Combat acharné, l'affrontement avait vite tourné à l'avantage de notre adversaire. Alors que je pensais que tout était perdu, le petit Tentacool avait de lui-même adopté une nouvelle stratégie, me giflant par son action, ce dont j'avais bien besoin.  Alors que le Triopikeur s'apprêtait à lancer une attaque Tunnel, la petite méduse avait fait signe à ma Salamèche minuscule de monter sur sa tête et c'était ce qu'elle fit sans se faire prier. Son air sadique profondément ancré sur son faciès gélatineux, semblable à celui qu'il avait lorsqu'il avait totale emprise sur sa proie féminine, c'était comme s'il avait pressenti ce qu'allait faire l'adversaire. Prenant la place qu'occupait la salamandre de poche, il attendait. Lorsque le pokemon sol fit son apparition, ce dernier ne fut pas au bout de ses surprises. Son attaque avait fait mouche, oui, mais au lieu de propulser mon pokémon, ce dernier l'avait enserré de ses tentacules, aussi fort qu'il le pouvait, atténuant ainsi quelque peu les dommages reçus, habille utilisation de Ligotage. Dans la foulée, sans laisser la moindre chance à son opposant, il lui avait asséné à bout portant, un fulgurant Hydrocanon, l'envoyant au tapis. Profitant de ce que mon duo soit ainsi posté, le Magneton avait alors tenté une attaque Fatale Foudre et Sukebe, plutôt que d'essayer de l'esquiver, s'était volontairement jeté dedans, propulsant de toutes ses forces Chisaii dans les airs vers le pokémon acier et électrique que je rêvais de posséder un jour. Séché, il s'était écroulé au sol, le visage en paix.  Un partout. Toutefois, l'action n'était pas finie, mais le fut bientôt car, alors que je lui avais demandé de lancer une attaque Flameche, ce fut un véritable brasier qu'elle venait de cracher. Lance-Flamme ! Je ne savais pas qu'elle maîtrisait cette technique et surtout, depuis quand ? Etait-ce du fait de Kontan ? Probablement ! Toujours était-il l'attaque ne laissa aucune chance à l'ennemi que Chisaii avait percuté en fin de course. Le contact fut rude pour la tête de la petite chose de feu deux fois plus petite que la moyenne. Tous deux tombèrent au sol et aucun des deux ne se releva. Alors que nous pensions que cela allait se solder par un match nul, Sukebe avait fébrilement repris "pieds" si je puis ainsi dire, nous octroyant de ce fait, la victoire, avant de s'écrouler, à bout de force.

" Tenta, cool ? "

Un sourire bien plus prononcé s'était de nouveau inscrit sur mon visage, qui fit se questioner mon pokémon poison et eau. Nos regards s'étaient captés.

" Hmfff !  Rien, je suis juste fier de toi c'est tout, merci ! "

" Teeeeennnta ! "

°SCHLACK°


" HEY ! Mais ça ne va pas non ?!  Attends un peu que..."

Le chenapan venait de me fouetter les fesses avant de déguerpir. Je m'élançais alors à sa poursuite et la suite ne fut que jeu enfantin et aquatique auquel Kawaii mit un terme en apparaissant appareil photo en main, devant moi, comme un peu trop souvent à mon goût.

Retour dans la chambre, je regardais l'heure. Je n'étais pas en retard, certes, mais pas non plus en avance. Je me hâtais alors de parachever mes préparatifs. Coquet comme à l'accoutumée, j'avais pris le temps et le soin de me pomponner comme il se devait. Collier autour du coup, bracelets au poignets, j'avais alors pris le soin de placer à mes oreilles, des boucles d'oreilles tombantes, représentant un Dracaufeu, mais qu'on ne voyait pas car j'avais décidé de laisser lâches ma longue chevelure châtain brune.  Dernier coup d'œil dans le miroir, impeccable ! Rapide tour d'horizon, tout était prêt. Pokéball, sacoche, sac de voyage, tout. Je me saisissais alors de mon iPok, ouvrant une nouvelle fois le mail que m'avait envoyé, la veille, la nouvelle directrice que je ne connaissais que trop bien.

°Soupir°


" Escorter une mécano, hein ? "

A quoi pouvait-elle bien penser en m'envoyant sur cette mission ? Pourquoi moi et pourquoi maintenant ? Et puis... Pourquoi ne pas me donner le noms de mes camarades ? Avait-elle peur que je n'annule ? A dire vrai, je n'avais pas la moindre idée de ce qu'elle pouvait penser et depuis le temps, j'avais bien fini par apprendre qu'essayer de saisir ce qu'il se tramait dans sa tête était vain, même s'il fallait l'avouer, ça m'amusait grandement. Elle m'agaçait et me plaisait à la fois. Un être si particuliers dont je ne pouvais prévoir les mouvements ? Une adversaire de taille en somme, une partenaire de jeu parfaite ! Les belles iris azurées de mon Starter et les miennes s'entremêlèrent. Nul besoin de mots, nous nous étions compris. Tous deux avions alors longuement soupiré.

" Ma foi... C'est quelque chose que nous pouvons bien faire... Et puis bricoler un peu ne peut pas nous faire de mal n'est-ce pas ? Dans tous les cas, prendre un peu l'air en dehors de ces murs, ce sera toujours ça de pris !  Yoooooooosh, Ikuse mina !"

M'emparant de mes effets, je quittais alors ma chambre, la verrouillant avant de quitter le dortoir. Si Sukebe et Kontan étaient dans leur ball respectives, pour le reste, c'était une autre histoire... Hikari, mon Lieutenant, se tenait à mes côtés, quoi de plus normal ? Elle discutait avec le Marill qui se tenait sur son épaule, ce qui eut le don de me faire sourire. En y repensant, aux débuts de notre collaboration mutuelle, ces deux là ne s'aimaient pas. Qui aurait pu prédire qu'ils deviendraient aussi proches ? En même temps, avec tout ce qui s'était passé durant ma longue absence de la PC... Enfin, passons !  Saitan marchait du côté opposé, monté par Chisaii, comme c'était devenu le cas à chaque fois à présent. De tous, elle était la seule qu'il laissait agir de la sorte. Pour dire, même moi, je ne pouvais le caresser. Sur ma tête, une Kawaii allongée à plat ventre, guillerette, qui chantonnait un air que je connaissais bien. Sur mon épaule gauche, il y avait Kishin, mon petit Ouisticram. Devant nous, on retrouvait donc Asobu chevauché par Heri, ainsi que les deux bébés du groupe en train de courir ça et là, se chahutant mutuellement, à savoir Yamiko et Mahô. Ce fut donc ainsi accompagné, mains en poches, que je quittais l'académie et que j'arrivais au port.

Le temps n'étais pas le plus beau qu'il soit, mais au moins, il avait le mérite d'être plus ou moins clément. S'il était vrai qu'il faisait plutôt froid, nous pouvions malgré tout nous estimer heureux de ne pas nous faire arroser par la multitude de nuages gris qui lambinaient dans le ciel. Une fois de plus, je soupirais. L'odeur de poisson était forte et Asobu se léchait déjà les babines, les yeux plein d'étoiles à chaque fois qu'il croisait un pêcheur caisse en main. Malgré tout, il ne dévia pas de sa route et je lui en fus extrêmement reconnaissant.  Je lui promis alors qu'il pourrait s'empiffrer un peu plus tard sur le bateau que nous ne tardions pas à rallier. Un Ferry de plutôt bonne facture, similaire à celui que j'avais pris plusieurs années auparavant pour rallier Carmin sur Mer depuis Kalos. Je tiquais. Hikari avait alors posé sa main sur mon épaule, me reconnectant avec la réalité. Là, j'avais croisé le regard de la plupart de mes amis qui me fixaient tous. Hormis Mahou qui n'en saisissait pas le sens mais qui singeait les autres, tous savaient à quoi je pensais et m'encourageaient.

" Haha !  Pas de raison que cela recommence, n'est ce pas ? Et puis je suis plus fort dorénavant et vous l'êtes également alors, je n'ai pas de crainte à avoir ! Avançons ! "

Je leur souris, et poursuivis ma route. Je n'étais pas totalement convaincu et je savais qu'ils n'étaient pas dupes. Ils savaient que je me forçais, mais ils n'avaient point relevé la chose, ce que j'appréciais à sa juste valeur.  Je montrais mon pass et on m'indiqua ma cabine tout en m'invitant à monter à bord. Je montais alors à bord, me dirigeant directement vers ma cabine pour y déposer mes affaires. Une fois acquitté de cette tâche personnelle, toujours accompagné de ma meute, je regagnais le pont pour profiter de la vue sur la mer, ainsi que de l'air frais. Mon iPok sonna, un message de la directrice. Sur ce dernier, elle me donnait les noms des deux personnes avec lesquelles j'allais faire cette mission. Si l'un des noms me disait vaguement quelque chose pour l'avoir entendu ça et là, l'autre ne me disait rien. Je soupirais une fois de plus, m'accoudant au bord du bateau et noyant mes ambres flamboyantes dans l'étendue marine.

" Deux filles, hein ? Ma foi... Pas la peine de s'en faire, ni même de se presser. La traversée est suffisamment longue pour que nous puissions nous retrouver alors... "

Je fermais les yeux, méditant alors sur diverses choses, attendant le départ patiemment.




_________________


Dernière édition par Yuki Yutaka le Mar 31 Mar - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Mar 31 Mar - 11:41

Le réveil sonna à son heure habituelle, le week end s'achevait pour s'enfuir lâchement et se cacher derrière vendredi qui était planqué derrière ses quatre potes pour le protéger. Il fallait affronter lundi, mardi, mercredi et jeudi avant de pouvoir fracasser le vendredi et retrouver la douceur du week end une nouvelle fois. Des pieds dépassaient du lit et ils s'étirèrent dans une longue plainte matinale. Selana était réveillée, enfin même. Lentement elle se leva en soupira. Elle ouvrit rapidement la fenêtre et éternua à cause du sable qui s'envola. Il ne faisait pas jour encore et pourtant il y avait déjà un peu de lumière.

Elle réveilla Liquid et Solid à tour de rôle avec quelques petits baisers délicat sur le front. Elle prit ensuite l'oeuf entre ses doigts pour le caresser pendant que ses deux cancres se levaient. Elle sentait l'oeuf bouger sous ses doigts, bientôt naîtrait un petit Pijako qui lui serait utile pour toutes sortes de choses comme l'entraînement face aux pokémons n'étant pas affectés par les attaques de type sol. Son type normal l'aiderai également face au spectre contre lequel elle avait rencontré beaucoup de difficultés face à Kaeko.

Rapidement elle s'en alla se doucher, à cette heure très matinale il n'y avait absolument personne. Ses deux pokémons étaient hors du danger aquatique et elle se doucha sans se préoccuper de leurs petits jeux. Une fois propre, brossée et coiffée elle pu s'habiller. Aujourd'hui elle opta pour une robe traditionnelle rouge avec une geisha traditionnelle servant du thé à un Tanuki monstre mythologique. Après ça elle mis à ses cheveux deux alvéoles de tissu rouge et s'équipa de collants blancs opaque qu'elle recouvra de chaussures blanches également. Enfin prête elle quitta le quartier des Pyroli pour aller au gymnase avant tout le monde comme à son habitude. Cependant il y eut un élément contingent. Face à elle devant l'entrée se tenait un homme aux cheveux blancs avec une cigarette à la main, elle reconnaît alors le professeur référent des Phyllali, ce dernier la regard de haut en bas sans prêter attention à ses deux pokémons.

-Selana Grey ? Fit-il d'une voix mal réveillée.

-Oui c'est moi... répondit-elle d'une voix mal assurée.

-Bien. Bon tu pars avec ta préfète à la tour Chetiflor aujourd'hui, vas au port elle t'accompagnera avec un autre élève. Tu es excusée de cours pour toute la durée de la mission. À plus.

Il tourna les talons sans lui expliquer le pourquoi du comment, le visage de la demoiselle s'était décomposée au fur et à mesure qu'il parlait. On l'envoyait à l'inconnu avec Aileen et un élève qu'elle ne connaissait pas, tant qu'il n'était pas lourd avec elle tout se passerait bien. Elle lâcha un soupire avant de tourner les talons et de hausser les épaules devant le duo des sables. Elle tourna donc à son tour les talons pour se rediriger vers sa chambre. Derrière elle ses deux amis marchaient un peu plus lentement car ils étaient mal réveillés. Sur le dos de Liquid se tenait fièrement son oeuf de Pijako, son starter était très paternel avec cet oeuf, il le couvait, portait et protégeait, bien heureusement il ne dormait que très rarement avec lui, cela évitait de l'écraser dans son sommeil mais Selana faisait quelques exceptions.

Enfin dans sa chambre elle prit un grand sac de voyage pour y mettre quelques vêtements de rechange. Elle ne savait pas exactement pour quoi elle partait, de ce fait, par prudence elle glissa dans une poche ses gants d'entraînement, celle adjacente accueillis ses gants de combats qui lui servaient à l'époque à s'entraîner sur des rochers dans le volcan de Terruptive. Elle ajouta à cela quelques baies pour le voyage, de l'eau et une couverture au cas où, elle ne savait pas pour combien de temps elle partait, le professeur avait sous entendus que cela serait pour plusieurs jours. Il valait mieux être prudente à son goût. Une fois qu'elle avait réunis ses affaires elle quitta le dortoir en le fermant à clé et glissa la clé dans son sac dans une petite poche fermée avant de quitter le dortoir. Pendant qu'elle traversait le couloir elle entendit une fille courir en hurlant « A POWAL », une fille passa nue devant elle et il fallait bien avouer que Selana n'avait pas comprit le pourquoi du comment. Bien rapidement elle reprit sa route en s'en allant en direction du port.

La route fut assez calme, ils marchaient lentement car la dresseuse se doutait bien qu'ils ne partiraient pas à huit heures. Elle avait le temps, ses pokémons avaient le temps de marcher, les pokémons Sols à quelques rares exceptions n'étaient pas rapide du tout. De ce fait il leur fallait une marche lente. Mais alors qu'ils marchaient Liquid poussa une plainte sonore qui força le groupe à s'arrêter. Selana se retrouva et comprit bien vite. L'oeuf était entrain de craquer, on entendait des coups de bec briser la paroi de l'oeuf aussi rapidement que possible. Après quelques secondes le dis bec émana de la coquille et bien vite elle se brisa en deux laissa le Pijako battre des ailes pour se libérer des derniers morceaux de coquille. Les yeux de Selana grandirent petit à petit devant cet événement auquel elle assistait pour la première fois. Elle s'approcha du pokémon en caressant le haut de son crâne pour le prendre dans ses bras.

-Bonjour jeune Pijako ! Elle le regarda tendrement. Moi c'est Selana ta maman et ta dresseuse ! Elle se tourna pour le montrer à l'Hippopotas. Voilà Liquid ton papa qui a prit soin de pendant un mois ! Puis elle dévia vers Solid. Et c'est tonton Solid le Kraknoix ! Nous sommes ta nouvelle famille.


Le nouveau né poussa un petit cri de joie avant se battre des ailes rapidement pour s'envoler, ce fut chaotique mais suffisant pour qu'il aille se mettre sur la tête de Liquid. Ce dernier poussa une plainte joyeuse et Selana donna le ton de la marche pour arriver en ville. Le groupe prit son temps bien entendu et après plus d'une heure de petite marche ils arrivèrent en ville. À cette heure encore un peu matinale il n'y avait pas beaucoup de monde, elle scruta sa montre mais elle fut coupée par quelqu'un qui arriva à sa hauteur.


-Hey mademoiselle t'es charmante ça te dirait une glace à la menthe ? Selana l'ignora un instant alors qu'il reprenait. Allé mademoiselle, j'aime offrir a une fille charmante une glace à la menthe !


-Mouche toi et tu l'auras ta glace à la menthe et je te le ferrai bouffer par mes soins. Tocard. Tu n'es rien tocard.

Elle partie vers le port alors que son Pijako lança de manière mal assurée.

-Une glace à la tocard ! Tocard !

Elle observa son pokémon avec un regard surprit. Ça pouvait vraiment répéter quelques mots ? C'est incroyable, elle devrait faire attention, car il se pourrait bien qu'il sorte des inepties en plein entraînement et avec Jackie ça serait très compliqué à gérer si jamais il balançait des insultes.

Elle arriva finalement au port un peu avant huit heures trente et grimpa dans le férie qui était le sien puisqu'elle ne vit personne devant qui lui semblait de l'académie. Elle indiqua qui elle était et par reconnaissance faciale on la laissa monter, partir à l'improviste ainsi... elle alla dans la suite indiquée et y entra après avoir toqué. Il n'y avait personne sinon les affaires d'Aileen. Étrange. Elle déposa ses affaires accompagnée de ses trois compagnons et s'en alla alors vers l'extérieur à la recherche d'Aileen. Après avoir fait le tour du bateau elle ne trouva personnes. Un peu déboussolée elle repartie sur le pont ou elle la vit enfin accompagné d'un jeune homme aux longs cheveux. Il ne lui disait rien, mais il avait une ribambelle de pokémons feux avec lui. Elle approcha le pas lent chevauché par son équipe.

-Bonjour Aileen ! Elle lui afficha un sourire radieux avant de reprendre une expression plus neutre devant le jeune homme. Je me présente, Selana Grey du dortoir Pyroli et futur spécialiste de type sol. Elle inclina la tête avant de laisser ses pokémons passer devant elle. Voici Liquid mon starter. Elle désigna l'Hippopotas. Voici Solid. Elle désigna le Kraknoix puis son Pijako. Voilà... elle hésita. Freudd. Elle observa Aileen. Je m'en remet entièrement à toi pour l'itinéraire, le référent Phylalli m'a prit au dépourvu ce matin du coup je ne connais rien du pourquoi du comment on s'en va pour Jotho.

[Eclosion de mon œuf de Pijako]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Mar 31 Mar - 14:39

Le premier à monter fut Yuki Yutaka. Noctali, grande taille, cheveux noirs et regard sombre, une ribambelle de Pokémon Feu le suivant à la trace. Plutôt beau garçon, ce Noctali. Pas vraiment son genre, cela dit. Les garçons, elle les préférait roux, aux yeux verts, et souriants, de préférence. Il avait l’air tellement … Noctali, quoi. Sérieux, compétitif et bagarreur, à première vue. Mais bon, après, elle pouvait se tromper. En voyant toute l’équipe Feu, Feänor, qui était sortie d’elle-même de sa Poké Ball, revint vers sa dresseuse pour se cacher derrière ses jambes et les regarder avec fascination. Puis, en piaillant doucement, elle tendit sa patte vers eux, pour signaler à sa dresseuse qu’elle voulait être ça. Un Simiabraz noir ? Ca risquait d’être dur. Et que dire de Sookie alors ? La Tarsal avait cessé de chantonner depuis que son regard c’était posé sur la (ou le ?) Tarsal chromatique du Noctali. C’était la première fois qu’elle voyait un autre Tarsal. Bon ok, elle avait vu Justice, le Kirlia de Loan, à plusieurs reprises, mais Justice était tellement sérieux ! Un peu ennuyant parfois, même. Alors un autre Tarsal, et qui chante ! La tentation était trop forte. Elle se téléporta, pour apparaître devant le Noctali, et se mit à chantonner joyeusement pour saluer tout le monde, et plus précisément l’autre Tarsal. Encouragée par l’attitude de Sookie, Feänor s’approcha timidement des Pokémon Feu pour les regarder de plus près, toujours avec fascination. C’était décidé, elle évoluerait en Pyroli. Cependant, elles furent vite rejointes par Sphax qui, s’il laissa l’Evoli tranquille (elle ne faisait que regarder), jappa à l’attention de la Tarsal pour qu’elle se taise et qu’elle cesse son harcèlement. Après un soupir, Aileen quitta sa place pour se diriger vers le Noctali, Hilda la suivant d’un pas feutré derrière elle.

« Revenez ici, on dirait deux stalkeuses. » Sookie lâcha un petit rire qui résonna dans leurs têtes, et elle se téléporta pour s’asseoir sur son épaule, pendant que Feänor courait vers Hilda pour jouer avec elle. « Tu es Yuki, c’est ça ? Je m’appelle Aileen. J’ai vu ton nom sur la liste des inscrits de la mission. J’étais curieuse de savoir qui tu étais, Loan m’a dit que tu étais spécial. Dans le bon sens du terme, il a rajouté. Mais bon, ce n’est pas comme s’il était l’archétype de la normalité, hein. »

Yuki eut à peine le temps de répondre que Selana fit son apparition, convergeant vers eux après avoir posé ses affaires dans sa cabine. Tiens, son Pijako avait éclos, et elle avait un Kraknoix. Brrrr … Grandes dents, quand même. Il n’avait pas intérêt à trop s’approcher de ses jambes. D’un signe de tête cordial, elle salua la Pyroli, commençant tout doucement à serrer son poing pendant que la future spécialiste du type Sol parlait. Diantre, elle partait avec deux Topdresseurs ! C’est quoi le délire, on lui a fourni une escorte ou quoi ? Visiblement, oui. D’après Selana, Roseverte était venu la chercher pour l’envoyer en mission. Wow, Roseverte qui parle avec un non-Phyllali, c’est incroyable. Sans doute un des changements de leur nouvelle directrice. Bref, du coup, elle ne connaissait pas l’itinéraire. Et le Noctali ne semblait pas le connaître non plus. Elle se retrouvait donc propulsée au rôle de cheffe de la mission. Yay ! Bon, peut-être que c’était son rôle en tant que préfète aussi. Avant de répondre, la préfète arma son bras, et balança un coup de poing dans l’épaule de sa camarade. Pas trop fort, le coup de poing. Mais quand même, pour marquer le coup.

« Ca, c’est pour les trois cent pompes supplémentaires qu’on a dû se taper parce que tu n’étais pas là. »

Sookie lâcha un petit rire flûté. Elle n’avait pas participé à l’entraînement, mais elle savait quand il manquait des gens à l’appel. Sa dresseuse rentrait plus tard, et elle râlait dans la chambre tout en se préparant, pestant contre les petites idiotes qui se pensaient assez malignes pour échapper à l’entraînement matinal, et qui pénalisaient du coup toutes les autres. Qui avaient pour habitude de faire chèrement payer sa fraude à la contrevenante. Alors si Selana pouvait s’en tirer avec un gentil petit coup de poing à peine douloureux dans l’épaule, hein …

« Bon, venez, je vais vous donner les infos que j’ai. Sookie ? » La Tarsal se téléporta immédiatement, et d’un mouvement de tête, Aileen invita les deux autres à la rejoindre à une table. « Donc, le principe de la mission, c’est qu’on va à Mauville réparer la Tour Chetiflor. Un spé type Vol a trouvé très équitable d’utiliser ses gros monstres sur des petits Pokémon Plante qui doivent être niveau 10 à tout casser. Il a provoqué de gros dommages sur la tour, et comme l’entreprise qui devait s’occuper des réparations est en grève, les autorités ont lancé un appel au bénévolat. Du coup on ne sera pas seuls. Et pour le côté mécano, j’imagine qu’ils cherchent à renforcer leur tour pour qu’elle ne s’effondre plus au moindre battement d’aile. »

En réapparaissant, son sac à la main, Sookie lui coupa la parole. Elle posa le sac sur la table, et se téléporta une nouvelle fois pour se rasseoir sur son épaule, jouant avec ses cheveux en chantonnant. Bonjour la perte totale de crédibilité. Bah. Aileen aimait beaucoup sa Sookie, et si lui faire des petites tresses l’amusait, qu’elle se fasse plaisir. De toute façon, elle les lui défaisait juste après, donc bon.

« Merci Sookie. Alors, ma carte … Ah la voilà. Alors. Dans la soirée, on va arriver à Oliville, juste ici. Enfin, sauf si leur Pharamp est encore malade … Faudrait vraiment qu’ils pensent à investir dans l’électricité, un de ces jours. Bref, Oliville ! Le centre Pokémon est plein à craquer, à cause d’une compétition de bateau ou je ne sais trop quoi, donc on ira passer la nuit dans celui de Rosalia, la ville voisine, juste là. Et le lendemain matin, on repartira pour aller à Mauville, ici, en longeant le Parc Naturel. Voilà. Des questions ? »

Le ferry choisit pile ce moment pour quitter le port sur un long coup de sifflet, cachant la fin de sa phrase. Ah bah merci ! Heureusement qu’ils avaient eu le temps d’entendre ses explications ! En voyant les passagers qui s’égayaient sur le pont et les marins qui filaient à leurs postes, Aileen rangea ses cartes pour ne pas gêner. Etaient-ils les seuls qui partaient à Mauville ? Bah. Ils le sauraient bien assez vite.

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Lun 6 Avr - 7:28

[MISSION]Alerte à la Tour Chetiflor




L'ambiance avait radicalement changée et ce, en une fraction de secondes. Alors que je jouissais d'un relatif calme, les environs devinrent un peu plus bruyants, plus vivants et l'atmosphère, pour moi, plus pesante. Quelqu'un s'était mis à chantonner et par simple déduction, j'avais conclu qu'il s'agissait d'un individu féminin, idée confortée par la poigne de ma Tarsal sur ma tête, ses petites mains s'étant crispées. Je n'ouvris pourtant pas les yeux, ne me retournant pas, ni même n'esquissant le moindre mouvement. Seul un soupir s'échappa de moi, trahissant le fait que j'étais bel et bien en vie. Toujours accoudé au garde-corps du bateau, je persistais à rester dans mon esprit, perdu dans mes réflexions.

" Hmf ! "

J'avais fini par lâcher un soupir, plus rieur que blasé ou agacé. D'une certaine manière, cette situation m'amusait, même s'il fallait avouer que cela m'agaçait profondément. Pourquoi les gens avaient-ils autant besoin de sociabiliser ? Les Pokémon, c'était amplement suffisant, pensais-je. Avec eux, nous passions de longs et bons moments, des amis fidèles qui, bien traités, vous rendez la vie belle, à la hauteur de ce que vous pouviez leur apporter, si ce n'était plus. Je posais mes mains sur le bastingage, me redressant en prenant une grande inspiration. Je me retournais alors, pour finir par poser les yeux sur une Tarsal, source visible de la chansonnette. Il y avait également une Evoli en pleine admiration devant ma troupe de feu et notamment Hikari qui semblait plus que gênée de la situation, essayant de s'extirper tant bien que mal de là, tandis que Kishin, mon tout jeune ouisticram, se cachait derrière sa jambe gauche, lui coupant toute retraite, de manière toute à fait involontaire. La pauvre Simiabraz chromatique au pelage noir de jais, me supplia du regard de l'aider, mais taquin, je ne lui fis qu'un simple petit sourire. Un truc rouge capta mon attention. Trop petit pour être un Cizayox, trop fluet pour un Krabby. Je clignais plusieurs fois des yeux. Un absol Shiney rouge se tenait là, devant moi, non loin. Il était magnifique. Les yeux exorbités et emplis d'étoiles, la bouche grande ouverte et déformée en un sourire quelque peu niais, j'avais l'air d'un de ces dessins Chibi à l'air niais et béat. J'étais en totale extase devant cet être singulier. Son dresseur avait de la chance de l'avoir m'étais-je alors répété maintes fois, avant de tiquer en comprenant que son dresseur en était en fait une. Non pas que son sexe me chagrine ou quelque chose du genre, simplement qu'il s'agissait visiblement d'une étudiante de la PC car elle venait de m'aborder en me dénommant, laissant présager qu'elle me connaissait un minimum. Je tiquais. Détournant la tête des petites créatures qui étaient sans nuls doutes possibles, les siennes, je laissais mes prunelles d'ambres flamboyantes achever leur course dans deux magnifiques pierres d'améthyste. Sublime.

« Tu es Yuki, c’est ça ? Je m’appelle Aileen. J’ai vu ton nom sur la liste des inscrits de la mission. J’étais curieuse de savoir qui tu étais, Loan m’a dit que tu étais spécial. Dans le bon sens du terme, il a rajouté. Mais bon, ce n’est pas comme s’il était l’archétype de la normalité, hein. »

Aileen ? Comme Aileen Soma du dortoir de Chiho, la préfète dont m'avait parlé Estelle et la même mentionnée par Djelly ? Minute... Avait-elle évoqué Loan ? Un rictus vint se greffer à mon visage, déformant mes lèvres sans honte. Cet abruti me dépeignait comme spécial ? Qu'entendait-il par là ? Un travesti qui me décrivait comme "Spécial" ? Avouez que cela avait de quoi vous laisser perplexe, non ? Je ne le detestais pas, mais je ne l'aimais pas non plus à fond. Disons plutôt que c'était une sorte d'amour vache, à coups de défis diverses et variés et de piques cinglantes, de clashs et autres choses qui pouvaient nous passer par la tête. A dire vrai, ce petit rouquin avait l'air et la manière de m'agacer, passant le plus clair de son temps à m'envoyer des piques, des vannes, à me piquer, me titiller, me chauffer. Pourquoi ? Allez savoir, mais dans le fond, cela m'amusait et ainsi allait notre relation, même si quelque chose de bien plus profond nous liait. Amis ? Possible, mais de là à ce que j'avoue apprécier ce travesti, il y avait un gouffre énorme à franchir. Tsundere ? Oui, je l'admettais sans honte.

" Enchanté et oui, je suis bel et bien Yuki. Tu connais ce Mc... "

-Bonjour Aileen !

Une nouvelle personne venait de faire son apparition, me coupant la parole au passage.

Je me présente, Selana Grey du dortoir Pyroli et futur spécialiste de type sol. Voici Liquid mon starter. Voici Solid. Voilà... Freudd. Je m'en remets entièrement à toi pour l'itinéraire, le référent Phylalli m'a prise au dépourvu ce matin du coup je ne connais rien du pourquoi du comment on s'en va pour Jotho.

Une autre Pyrolie donc... La fameuse deuxième fille dont la directrice m'avait mentionné la présence dans le message reçu quelques instants auparavant. J'inclinais alors la tête à son intention, répondant à ses propos et actes de la même manière.

" Enchanté, Yuki, Yutaka Yuki, spécialiste du type Feu du dortoir Noctali et voici mon petit clan, ou plutôt ma famille. Voici Kawaii, ma Tarsal, Suifu, mon Marill, Kontan, ma Funécire, Asobu et Héri, mon Feurisson et son Mélo adoptif, Saitan, le noctali chevauché par la minuscule Salameche prénommée Chisaii et par là, nous avons mon starter, ma précieuse Hikari et son tout jeune disciple : Kishin, accompagnés de Yamiko et Mahou, les deux bébés Malosse et Feunnec. Et le dernier, mon Tentacool, Sukebe qui dort dans sa pokéball pour le moment... "

Un sourire s'était sur mon visage, neutre. Les deux jeunes femmes échangèrent quelques mots, ponctués par un coups sur l'épaule de la dénommée Selana, par la dite Aileen. Cette dernière nous adjoignis de la rejoindre, ce que nous fîmes. Elle se lança alors dans un long monologue, nous expliquant alors comment se déroulerait la mission, nous divulguant les informations dont nous avions besoin pour l'heure. J'écoutais attentivement, ne voulant pas être le boulet du groupe, ni même me discréditer auprès de la nouvelle directrice. Hors de question ! Et puis je ne voulais pas qu'elle ait à dire des choses négatives à ma mère qui était encore convalescente et même, sans cela... Je grimaçais. Son caractère.... Ses mots cinglants... Non, vraiment pas moyen que je finisse dans son bureau pour échec ! Alors que la préfète terminait sa tirade, un long coup de siffla vint la ponctuer de manière abrupte. Le sol trembla légèrement, un petit grondement sourd se faisant entendre, la machine démarrait, notre traversée débutait. Je me recentrais alors sur les filles.

" Non, aucune question pour le moment. Ma remarque à venir est vraisemblablement hors propos, mais ton absol est vraiment magnifique. Mes félicitations pour l'obtention d'un si magnifique specimen. "

" TARSAL !"

La petite fée/psy venait de me marteler le crâne de ses petits poings clos.

" HEY ! Arrête un peu cela veux-tu ? J'ai le droit de trouver un Pokémon beau non ? Cela ne veut pas pour autant dire que je vais te remplacer, tu es unique Kawaii."

J'attrapais alors la Tarsal, la prenant dans mes bras. Un petit sourire, elle me le rendit. Je la serrais alors contre moi et elle en profita pour se blottir du mieux qu'elle le pouvait.

" Y'a-t'il quelque chose de particulier à faire dès à présent où avons-nous quartier libre pour l'heure ? "

Hikari s'était approchée de moi, bientôt rejointe par le reste de ma troupe.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Mer 8 Avr - 19:38

Ainsi tout le monde était réuni enfin ! Le trio était ensemble et les choses sérieuses pouvaient ainsi commencer. Le jeune homme qui était ici et qu'elle ne connaissait pas répondait au nom de Yuki, elle ne garda pas son prénom en tête et n'aimait pas se souvenir des noms familles. La luminosité devenait de plus en plus éclatante alors qu'elle l'écoutait présenter tous ses pokémons feux dont il était spécialiste, elle trouvait ça fascinant, il y avait tout types de pokémons et plusieurs stades d'évoluer, mais la Simiabraz chromatique devait être sa première amie depuis son arrivée ici. C'était un beau spécimen aucun doutes là-dessus. Bientôt Aileen la frappe doucement à l'épaule ce qui la surpris légèrement bien qu'elle ne sentit presque pas le coup avant de répondre après elle.

-Nan mais excuse moi ! Je suis me faite chopper par Roosvelt j'allais pas décliner une mission pour l'entraînement j'ai été prévenue sur le coup je pouvais pas venir à l'entraînement et préparer convenablement mes affaires pour être à l'heure !

Cependant Selana savait ô combien c'était désagréable lorsque des gens manquaient à l'appel alors elle se fit discrète ensuite comprenant totalement la réaction de sa préfète, c'était très désagréable de manger 300 pompes en plus pour des gens absents qui avaient souvent aucune justification. Ainsi elle fit le silence complet ensuite n'osant plus parler du tout pour la suite. La forte tête savait malgré tout à quels moment il fallait se taire à présent surtout face à Aileen et un inconnu elle ne voulait pas qu'on la remette en place.

La leader de la mission les invita à la suivre à une table proche pour expliquer ce qu'ils devaient faire et comment faire pour y aller. Selana était totalement scotchée par cette Tarsal qui se téléporteait ainsi, rien n'entrait en jeu pas même un peu d'électricité statique pour le déplacement des corps. Rien du tout. Mais elle se concentra à nouveau sur le plan. Ainsi ils partaient pour Mauville pour reconstruire la tour Chétiflor. Un goujat avec pleins de pokémons Vol l'avait mise dans un piteux état. Il était du devoir de l'école de préserver le patrimoine culturel. La sportive ne put s'empêcher de sourire face à l'attitude de la Tarsal avec sa dresseuse, la perte de crédibilité et de charisme était immense mais le gain en kawaï était incommensurable. De ce fait après ce petit aparté Aileen reprit. Ils accosteraient après leur voyage en bateau à Oliville, la demoiselle ne comprit la référence au pokémon électrique et écouta la suite, puis ils iraient dormir dans une ville voisine avant de rejoindre la ville au petit matin. Voilà qui était parfait à son sens. N'ayant aucune objection elle secoua la tête de droite à gauche en silence.

Le jeune homme à côté d'elle prit la parole, en effet il fallait admettre que l'Absol était magnifique c'était la première fois que Selana le voyait de si prêt. S'en suivit une délicate scène de jalousie entre dresseur et Tarsal chromatique. C'était amusant à voir, dire que Selana n'avait aucune fille dans son équipe trois garçons dont deux bourrins et un autre qui ressemblait à un philosophe. Le bateau était parti après un tremblement la sortant définitivement de son petit ensommeillement persistant. La trouve du Noctali était arrivée prêt de lui alors qu'il posait la question du quartier libre. Selana prit la parole

-Pour ma part je vais voir si y a pas un petit gymnase, je me sens frustrée j'ai pas tapé dans mon sac de frappe comme je le fait habituellement, si vous me cherchez je serai par là ou alors Aileen doit avoir mon iPok.

Elle s'inclina avant de tourner les talons très vite rejoint par Freudd qui se posa sur son épaule en lâchant quelques « Tocard » ! Selana gênait lui demandait avec virulence verbale d'arrêter. Derrière elle il y avait les deux compagnons de sable qui courraient pour essayer d'arriver en premier. Elle se perdit quelques instants avant de retrouver ses affaires dans sa chambre. Elle n'aimait pas trop le monde, même si cela faisait un peu plus de deux mois qu'elle était présente, le monde la mettait mal à l'aise alors elle préférait s'exiler un peu avant de frapper sur quelque chose à cause du stress. Elle était donc partie avec sa troupe dans une salle de sport qui était au premier sous-sol du bateau. On pouvait y voir l'océan par les hublots. Enfin seule ou du moins alors qu'elle se croyait seule elle pu mettre ce qu'elle avait récupérée, ses poings américains crantés. Elle ne voulait pas frapper quelqu'un mais au contraire s'exercer.

-Les enfants utilisez la salle pour vous entraîner, c'est important de travailler son corps chaque matin ! Allé en piste !

Les deux pokémons sols acquiescèrent alors que le Pijako lui s'en alla à la surprise de Selana.

-Reviens dès que tu as finis ! Fait attention à pas te perdre !

Elle se mit alors à jouer des poings sur un sac de frappe pour s'échauffer pendant sur ses deux bandits s'amusaient à se frapper à grands coups de têtes pour savoir qui était le meilleur. C'était quelque chose d'assez amusant à observait qui empêchait Selana de correctement travailler à cause de ces deux clowns avec elle. Malgré tout elle les guida en entraînant son Kraknoix à utiliser correctement en ligne droite l'attaque « Superpuissance » ce qui provoquait de grands tremblements un peu partout dans le bateau faisant croire à un problème alors qu'il n'y avait rien, juste un entraînement de bourrin.

Bien loin d'imaginer tout ça le Pijako s'était évadé à l'air libre avant de se poser sur une rambarde et de contempler le ciel déjà haut dans le ciel. Il n'y avait rien, un silence parfait délicatement troublé par une discution très philosophique.

-Non mais il faut que tu comprennes que si tu suis la philosophie du Funécire de Déskart et bien les sensations ne peuvent pas former l'expérience voyons ! L'expérience du Funécire est l'expression même que les sens sont incomplets et font appel au jugement ! L'expérience du Funécire permet à l'homme de se rendre compte de l'importe de son jugement dans le crédit de ses sensations et qu'il doit impérativement y faire attention !

-Mais non voyons, si tu suis le raisonnement de Hume alors tu comprends que tout n'est que sensations et expériences, tu es idiot ! Il n'y a rien d'intelligent à l'expérience du Funécire tu es juste un idiot, tu prends tout pour argent comptant !

Les deux jeunes hommes se disputèrent ainsi longtemps l'un face à l'autre pendant que le Pijako écoutait sans comprendre mais il mémorisait plusieurs mots qui finirent pas devenir une phrase, le pokémon volant ne se laissait pas du bruit des hommes et de l'infinité de l'océan face à lui. Finalement quand il fut presque quatorze heures il s'envola pour aller chercher une compagnie plus animée. Il trouva une épaule à ses serres si bien qu'il se déposa sur l'épaule de Yuki quand il le trouva finalement avant de déclamer d'un air orgueilleux et pompeux.

-Comprends que la philosophie du Funécire de Dekart éclaire les hommes dans leur jugement !

Il n'ajouta rien d'autre mais semblait tellement fière qu'on aurait dit qu'il avait à lui seul détruit tout le panthéon d'Arceus. Puis il s'était envolé aussi vite qu'il était venu avant de retourner voir Selana qui justement sortait pour aller se doucher et chercher son Pijako. Quand elle le vit elle fut soulagée et le récupéra pour aller se toiletter seule comme à son habitude et s'habiller avec un petit peu plus de coquetteries que d'habitude. Elle resta l'après midi à marcher dans le bateau sans croiser ses amis. Mais à l'heure du souper elle alla les rejoindre, ils avaient même pas une heure pour manger et une fois au restaurant la demoiselle prit place avec ses camarades.

-Vous avez passé une bonne journée ? Prêt à partir pour la ville où nous logement.. j'ai oublié le nom Aileen... Elle rougit en la regardant commençant à manger sa salade avec envie. Et toi Yuki, tout c'est bien passé ? Tu as croisé mon compagnon volant ? Elle montra Freudd qui jouait avec quelques morceaux de nourritures en silence avant de balancer un « Tocard » ! Selana devint pâle une nouvelle fois avant de lui jeter un regard courroucé. Pardonne le Yuki... il est né aujourd'hui... il faut que je l'éduque un minimum... elle rougit d'un coup se sentant presque humiliée.

-Il faut appliquer la philosophie du Funécire ! Pija appliquer philosophie du Funécire ! Pi-Pijakooo !

-Il est intenable... soupira-t-elle en observant ensuite ses deux bandits manger à leur immense faim. Bien... après ce repas nous pouvez y aller ? Aileen je te suis quoi qu'il arrive je ne connais pas la zone du tout !

Tous avaient fini leur assiettes respectives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Jeu 9 Avr - 16:17

Le bateau quittait enfin le port. Il était tout juste temps. Certes, il lui avait coupé la parole, mais il partait enfin. De toute manière, personne n’avait de questions, Yuki préférant s’extasier sur la couleur inhabituelle de son starter, qui se redressa quelque peu, flatté par tant de compliments. Il redescendit sur terre quand Kawaii, la Tarsal du garçon, martela la tête de son dresseur en piaillant, et quand Hilda, miaulant d’un ton moqueur, passa à côté de lui pour le bousculer. Agacé, l’Absol balança un vague coup de patte vers la Persian, qui l’esquiva sans le moindre souci. Depuis l’évolution d’Hilda, ces deux-là se chamaillaient gentiment en permanence. Bientôt, ce serait la mise en couple. Brrr. Elle ne voulait pas voir la tête des bébés. Puis Selana les quitta, avançant comme excuse qu’elle allait se chercher un lieu pour faire du sport. Elle avait vraiment raté sa vocation celle-là. Au lieu de Topdresseur, elle aurait dû devenir Coach, ça aurait été plus rentable pour elle, qui aimait visiblement passer son temps à courir et faire du sport. Puis ce fut Yuki qui la quitta, sans doute pour profiter de ce quartier libre. Bon. Bah dans ce cas …

« On va faire un petit tour du bateau ? »

Acquiescement de tête de ses deux Pokémon. C’est parti. Les mains dans les poches, la brune passa la matinée à se balader le long du bateau et dans les couloirs, saluant poliment les quelques usagers qu’elle croisait, en apprenant le plus possible pour satisfaire sa curiosité instinctive. A chacun son entraînement. Selana tapait dans des punching-ball, Aileen faisait parler les gens. Vive l’espionnage. L’après-midi, elle resta sur le pont, surveillant Feänor et Silica qui jouaient avec des enfants. L’Evoli était coursée par une petite fille qui la suivait en riant aux éclats, et la Zorua faisait des grimaces à un Ponchien de garde qui veillait sur un petit garçon pour qu’il vienne jouer avec eux. Plusieurs fois, elle vit passer Yuki, suivi de sa meute. Elle serait bien allée lui parler, mais le Noctali semblait tenir à sa solitude. Dommage. Il la rendait curieuse, vu que Loan lui en avait parlé et que Selana avait interrompu leur conversation. Surtout qu’à ce moment précis, Yuki était en train de lui demander si elle connaissait Loan. Bah, ils auraient tout le temps de continuer cette discussion en chemin. Finalement, quand sonna la cloche du repas, Aileen fit revenir toute sa team, à l’exception de ses deux gardes du corps, et se releva pour se diriger vers la pièce qui tenait lieu de salle de restauration. Selana était déjà présente. Yuki, non. Sans se poser davantage de questions, elle s’assit à la table pour jeter un coup d’œil au menu. Alors. Gardianne de Tauros … Erk. Pauvre bête. N’y avait-il rien de végétarien, mis à part cette pauvre salade qui avait l’air de tout, sauf d’un truc appétissant ? Génial. Bon bah, elle allait sans doute se rabattre sur les pâtes. Sans sauce. Tristesse. Ah non, ils avaient des lasagnes aux baies ! Cool, au moins elle mangerait un truc avec un minimum de goût.

« Hmm ? Ah. Rosalia. Salut Yuki, je t’avais pas vu arriver. »

Le Pijako de Selana lui coupa immédiatement la parole, pour gratifier ledit Yuki d’un « Tocard ! » plein d’assurance qui fit pâlir sa dresseuse. Surpris, Sphax leva la tête vers le piaf pendant qu’Aileen plongeait vers son repas pour contenir son fou rire. Ah, si Allen Wills avait pu se tenir à la place de Yuki ! Au moins, Freudd aurait eu raison en balançant sa petite insulte. Enfin bref. Stoppons ici les insultes gratuites. Pour reprendre contenance, Aileen piqua un morceau de lasagne pour commencer à manger. Du trio, elle était la seule à ne pas avoir sorti sa team. En même temps, si elle commençait à sortir ses quatorze Pokémon, il n’y aurait plus beaucoup de place, surtout avec Soledad. Le Lokhlass avait une belle taille quand même, sans compter qu’il risquait de couler le navire, vu son poids conséquent. Pas grave, ils mangeraient une fois arrivés à l’hôtel, sinon elle ne s’en sortirait pas. Le repas fut rapidement expédié, vu qu’ils n’avaient qu’une heure avant d’arriver à Oliville. Et très vite, ils sortirent du bateau pour débarquer à terre. Alors, par où c’est déjà.

« Je suis déjà venue ici, une fois, pour une mission avec Allen Wills. On devait porter un médoc à Jasmine pour soigner le Pharamp du phare. La sortie de la ville est par là-bas, venez. »

Sentez donc le doux mépris à la simple évocation du préfet des Noctali. Aileen ne lui avait pas pardonné la manière dont il avait traité Estelle. Se tirer comme ça, parce que problèmes de famille, ok. Mais laisser à quelqu’un d’autre le soin de prévenir Estelle qu’il ne revenait pas à l’école, ça, c’est moche ! Tout dans la gueule, rien dans le pantalon, de toute manière. Vu comment il s’était débiné pour envoyer un simple texto à Estelle, niveau fidélité, il ne devait pas valoir un pet de Laporeille. Enfin bref. Quand elle se mit en marche, ses deux Pokémon lui emboîtèrent le pas, même si Hilda la lâcha quand ils atteignirent la route. Depuis son évolution, la Persian ne se satisfaisait plus de ce régime aux baies. Elle voulait de la viande. Et donc, elle chassait. Posant la main sur une de ses Poké Ball, Aileen fit sortir son Ninjask, qui s’envola aussi sec pour repérer le chemin, profitant de passer à côté d’un buisson de baies pour se remplir l’estomac avant l’heure. Faisant de fréquents allers-retours entre le ciel et sa dresseuse, Aurum les guida jusqu’à Rosalia, qu’ils atteignirent en un petit quart d’heure de marche. Et le Centre Pokémon … Facile, le gros bâtiment au toit rouge. Il est où le toit rouge ? Mince … Finalement, ils passèrent devant, et la brune se rendit compte que le toit était mauve. Ah. Pourquoi pas. Et quand elle voulut ouvrir la porte, celle-ci resta close.

« C’est fermé. » Thank you, Captain Obvious. « Merde alors. »

Ressortant ses notes, elle y jeta un bref coup d’œil. Arrivée à Oliville, puis direction le Centre Pokémon de Rosalia pour y passer la nuit. Avec l’obscurité qui commençait à s’installer, en plus, c’était coton. Une nouvelle fois, elle essaya d’ouvrir la porte, et sentit l’agacement pointer en constatant qu’elle n’y arrivait pas. Calme. Respire, Aileen. L’envie de forcer la porte était grande. Elle pourrait, si on lui laissait quelques minutes. Mais Cael lui avait raconté leur matinée passée au poste après qu’Estelle et lui se soient fait choper à dormir dans un Centre Pokémon fermé, car en rénovation. Bien, si elle pouvait éviter de passer au poste de police et d’avoir un casier judiciaire, ce serait cool, en fait. Elle n’irait pas loin, en tant qu’espionne, avec une note dans son casier judiciaire pour avoir forcé la porte d’un Centre Pokémon. Jetant un nouveau coup d’œil à ses notes, elle les relut rapidement. Oliville, Rosalia, Parc Naturel, Mauville. Parc Naturel …

« Ca vous dit, une nuit à la belle étoile dans le Parc Naturel ? »

Certes, c’était illégal aussi. Mais ils avaient moins de chances de se faire choper à dormir dans le Parc Naturel que dans un Centre Pokémon, non ?

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Mer 15 Avr - 18:14

[MISSION]Alerte à la Tour Chetiflor  




L'équipe fraîchement formée venait de se séparer. Non pas que nous nous séparions au sens propre du terme, mais simplement que nous allions donc vaquer chacun à nos occupations. Oui, suite à ma question concernant un potentiel quartier libre à la chef de mission toute désignée, vu qu'elle était la mécano du groupe et qu'elle avait sans nul doute le plus d'informations sur toute cette petite chose, la prénommée Sélana avait pris les devants en déclarant aller faire du sport avec ses Pokémon puis s'en était allé dans davantage de mots. Rapide ! Je la regardais alors partir, échangeant un regard avec Hikari, puis balayant mon assemblée de pokémon. J'hésitais un instant avant de me décider que non. Se livrer à un entrainement en ce lieu ? Aucun intérêt, à moins que si, mais dans tous les cas, je n'en avais aucunement l'envie. Et puis de toute manière, nous avions déjà eu notre lot ce matin, avec combat contre dresseur noctali donc pour le moment, c'était amplement suffisant. Je leur fis alors signe de la tête et nous nous mîmes en route. Dans un premier temps, j'avais regagné ma cabine. Je m'étais alors affalé sur le lit, fixant le plafond, tandis que tout ce beau monde chahutait gentiment autour de moi. Après un temps que je n'aurais su définir, j'estimais qu'il était temps de me dégourdir les jambes car cette petite pièce exiguë commençait à me taper sur le système. Morose ? Oui, sûrement et alors ? Je m'ennuyais fermement et je n'étais pas spécialement emballé par tout ceci. J'avais d'autres projets en tête et quelque chose de réellement important pour moi à faire mais tant pis, cela devrait attendre mon retour. Je poussais un soupir alors que je me redressais. Je me dirigeais alors vers la porte d'entrée que j'ouvris et franchis avant de me placer face à la pièce de laquelle je venais. Mes Pokemon avaient compris que je leur laissais le choix et quelques-uns préférèrent rester là à se reposer. Kontan se plaça sur la table de chevet, Saitan s'allongea sur le lit avec Chisaii qui s'appuya contre son flan. Tous deux semblaient d'avis de faire la sieste. Sukebe s'en retourna dans sa pokéblall et Suifu en fit de même. Je fermais Je fermais alors la porte, paré à partir en vadrouille. Destination ? Nulle part et partout à la fois.

" Ne faites pas de bêtises et ne vous éloignez pas trop je vous prie. Mahô, mention spéciale pour toi...  "

La Feunnec me regarda fixement. Voyant qu'elle ne pouvait pas contester ou plutôt que ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux à faire pour elle, elle lâcha un petit couinement avant de baisser la tête. J'éclatais alors de rire, m'approchant d'elle pour m'accroupir et lui dispenser une petite caresse. Himiko aboya, réclamant sa part qu'elle eut dans la foulée, puis nous nous mîmes en route. Déambulant dans les couloirs, nous passâmes devant la salle dans laquelle s’entraînait la jeune pyrolie. Un petit coup d’œil rapide, je passais mon chemin, perdu dans mes pensées. Je devait arriver sur le pont lorsqu'un Pijako se posa sur moi pour me lâcher une phrase des plus étrange.

- Il faut appliquer la philosophie du Funécire ! Pija appliquer philosophie du Funécire ! Pi-Pijakooo !
J'avais alors ouvert de grands yeux ronds en le regardant reprendre son envol et s'enfoncer dans le couloir par lequel je venais de sortir. Était-ce bien celui de la jeune fille qui y allait sans retenue ? Je haussais les épaules, m'en fichant quelque peu en fin de compte. Levant les yeux vers le ciel, je continuais alors à déambuler sur le pont, en faisant un nombre incalculable de fois le tour, accompagné de ma tribu réduite. Certains restaient à mes côtés, d'autres courraient ça et là, mais nul ne s'éloignait et aucune bêtise ne fut faite. Grand merci à eux. Une cloche sonna. Je compris alors qu'il était temps de se mettre en route pour la cantine que je gagnais très rapidement.

Les deux filles étaient déjà sur place. J'avais alors pris un grand plateau que j'avais copieusement garni. Je l'avais posé sur la table puis j'avais réitéré la manœuvre  sous les yeux ébahis des badauds. Regagnant ma place, je ne pris qu'une simple petite assiette, laissant le reste à mes amis et en particuliers Asobu.

« Tabete ii mina. »

Leur lâchant un petit sourire au passage, ils se ruèrent sur leurs plâtrées respectives. Faisant de même sur ma modeste part de nourriture car je n'avais en fait pas faim, je fus alpagué par Sélana et son Pijako qui m'avait gratifié d'un "Tocard". Je les regardais tous deux un bref instant. Un petit soupir accompagné d'un signe de main l'air de dire que ce n'était rien furent en tout et pour tout, mes seules réactions notoires à tout ceci puis je baissais simplement la tête, avalant ma dernière bouchée. Tout mon petit monde ayant fini, je quittais alors la table en faisant un signe de la main aux deux filles avant de la ranger dans ma poche, regagnant ma cabine pour donner leur part à ceux qui n'avaient pas quitté la pièce et récupérer mes affaires.

" Allez les amis, nous débarquons. Suivez-moi et encore une fois, soyez disciplinés je vous prie. Je ne veux pas vous perdre alors restez près de moi, sinon, c'est Pokéball pour les dissipés ! Vous pourrez flâner un peu une fois à terre et en route pour le centre Pokémon de Rosalia. "

A terre, le groupe s'était rassemblé.

" Olliville, c'est donc à cela que ça ressemble ? "

Un sourire s'était dessiné sur mon visage, fin et discret, presque imperceptible, carrément indescriptible.

« Je suis déjà venue ici, une fois, pour une mission avec Allen Wills. On devait porter un médoc à Jasmine pour soigner le Pharamp du phare. La sortie de la ville est par là-bas, venez. »

Son ton et son attitude ne me plaisaient pas. De coin, je dardais mes prunelles sur elle. Ce n'était pas elle qui me piquait, mais son mépris flagrant pour Allen. Il était mon meilleur ami jusqu'à preuve du contraire et ce genre de choses à son égard avait toujours eu le don de me titiller. Toutefois, je me gardais bien de réagir, avalant le Tanuki et le digérant, ne lui laissant aucune autre alternative que celle de se faire oublier. Je ne savais pas ce qui avait bien pu se passer entre eux et à vrai dire, pour le moment, je n'avais pas spécialement envie de le savoir. De toute manière, qu'elle ne l'apprécie pas, cela ne m'étonnait pas. Il avait ses groupies, oui, mais également l'inverse. Après tout, c'était le lot des noctalis, adulés ou détestés, parfois, les deux. Je poussais alors un soupir tandis que la préfète prenait les commandes, son Ninjask servant de guide.

Arrivés devant notre destination finale, nous eûmes la surprise de voir qu'elle était close. Les portes du centre pokemon se dressaient devant nous, impénétrables.  Les paroles de la mécano me revinrent en mémoire. Dormir dans le centre ? Je venais de tilter. Pouvait-on vraiment y dormir ? N'était-ce pas simplement un lieu de rencontre pour dresseurs ainsi que pour soigner nos chers compagnons ? Je n'avais jamais vraiment eu l'occasion d'y mettre les pieds et en sorties familiales, nous dormions chez de la familles, dans les demeures d'amis, dans des pied-à-terre ou occasionnellement, dans des hôtels. J'allais prendre la parole, mais je me ravisais aussitôt. Non pas que j'avais peur ou honte de poser ma question mais simplement que je n'avais pas spécialement envie de lancer un dialogue quelconque pour le moment.

« Ca vous dit, une nuit à la belle étoile dans le Parc Naturel ? »  

" TARSAL ! "

La petite fée/psy venait de répondre à la demande formulée par la petite amie de Loan. Reprenant tous en chœur, les autres avaient encensés ses dires, les appuyant avec force et gaieté.  Saitan, toujours aussi calme qu'à son habitude, avait plongé son regard dans le mien. Le petit noctali, muet, semblait tout aussi enchanté par cette perspective car ainsi libre, il pourrait s'adonner à toutes sortes d'activités nocturnes, comme il le faisait à la PC durant les nuits puisque je laissais ma fenêtre ouverte afin qu'il puisse vivre sa vie.

" Eh bien ma foi... Il semblerait que la populace ait parlé par ici. Le clan Yutaka est donc des vôtres. Cette perspective m'enthousiasme grandement. Enfin quelque chose qui semble amusant. Avez-vous une idée précise de l'endroit où vous voulez vous établir Dame Mc Nellis ? "

Je fis alors une modeste courbette caricaturale, amusé.

" Et vous gente Selana, êtes vous également des nôtres ou avez vous une objection à émettre ?  "



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Jeu 16 Avr - 11:26

Le repas s'était tout de même bien passé, il fallait avouer que mise à part les écarts de son jeune Pijako. Elle avait gardé le silence en dehors de ses mots envers Yuki et après lui avoir retourné son invitation à passer un bon repas avec un petit sourire gêné, cette situation très embarrassante elle le vivait comme une véritable humiliation compte tenu du silence pesant de Yuki. Elle avait du mal à se sentir à sa place dans cette mission mais heureusement il y avait avec elle ses pokémons, Liquid et Solid mangeaient férocement comme s'ils faisaient la course pour savoir qui avait la plus grosse. De mâchoire bien évidemment. Alors qu'elle vidait sa bouteille d'eau pour se cacher dans son repas elle entendit au loin une voix suave et masculine. Curieuse elle se retourna pour voir un homme en smoking, belle gueule, blond un peu âgé et un charisme over 9000 .

- Une vodka-Martini. Mélangée au shaker, pas à la cuillère.

Elle s'étouffa dans son eau en imaginant le goût vraiment ignoble que devait avoir cette boisson en se remémorant de mauvaises expériences quand elle avait confondue bouteille d'eau classique et vodka en bouteille, pour faire passer la douleur on l'avait gavée de médicaments et voyant que ça n'avait pas fonctionné, sa famille avait fait appel à un gourou guérisseur. Elle grimaça un court instant en finissant son assiette pour faire passer l'horripilant goût imaginaire.

Quelques minutes après ils étaient descendu avec leurs affaires sur les épaules. Ils étaient donc dans la ville portuaire d'Oliville dont le phare était alimenté par un pokémon électrique. Surprenant, à cette information Selana pensa directement à Ginji qui aimait tant ce type de pokémon, elle eut un petit sourire discret avant d'entendre des mots plus froids et méprisant d'Aileen. Elle ne semblait pas aimer la personne qu'elle avait citée et vu Yuki ce n'était pas avis partagé.

-Mais Allen, c'est pas l'un, voir le plus grand élève dresseur de l'académie ? Je crois qu'on le surnomme même « l'Ace Junior » ou un truc du style car il a un Cizayox lui aussi non ?

C'était une question pleine d'innocence alors qu'ils marchaient tous les trois vers le centre pokémon de Rosalia. Sur la route elle eut un petit sourire en voyant son Kraknoix marcher avec un sac plastique devant le visage, le pauvre marchait en titubant comme s'il avait abusé justement de l'alcool qu'avait commandé l'homme dans le bateau. Elle l'avait libéré avec un petit rire et la grande gueule avait trouvé refuge sur ses puissantes épaules. Liquid quant- à lui marchait de bon et Freudd était logé sur sa tête sans faire le moindre effort, quelle équipe de feignasse pensait Selana avec un petit sourire.

Cependant, arrivé devant le dit lieu pour dormir Aileen découvrit à ses dépends que c'était fermé, comment faire ? Selana se fichait pas mal de savoir ou elle dormait, tant qu'elle dormait un petit peu en fait, elle n'était pas difficile comme personne bien au contraire. Elle était habituée au sol du volcan de Terruptive, chaud et robuste et de temps à autre froid et inconfortable. Aileen proposa de passer la nuit dans le parc naturel qui était non loin d'ici, l'idée enchanta intérieurement Selana qui s'étirait légèrement dans ce moment d'immobilité. Les accords de la meute de Yuki et ses mots parvinrent à la faire sourire laissant sa belle dentition à la vue de tout le monde pour la première. Mais quand il lui adressa la parole et prise en flagrant délit d'expression elle reprit un visage sérieux quoi qu'un peu surprit en menant la marche d'un pas militaire, on voyait bien que Jackie et son éducation était omniprésente.

-Bien sûr que j'approuve. Je ne vais pas laisser les gens dont on me confit la sécurité seuls. C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes. Pressons le pas !

En effet la Pyroli imposa un rythme de marche soutenu et au pas militaire s'il vous plais. Elle avait fait rentrer dans leurs pokéballs respectives Liquid et Solid pour ne pas trop les fatiguer, avec l'entraînement et la longue journée ils avaient bien le droit de se reposer. En un peu plus de dix minutes ils y étaient, disons vingt minutes en réalité, bien que Sportive il fallait marcher à la vitesse des plus lents. Face au parc elle réprima un soupire. Les grilles étaient fermée et il y avait de hautes palissades, avoisinant les trois mètres tout de même, heureusement il n'y avait rien de piquant et tranchant, juste des grilles rectangulaires.

-On passe au-dessus, c'est pas grand-chose.

Elle recula de quelques mètres avant de sautiller quelques secondes et commencer à courir de ses puissants muscles pour sauter et prendre appuis sur la grille de son pied gaucher et pousser avec force pour se propulser au sommet de la porte avant s'y hisser sans grandes difficultés, elle passa à califourchon assurant sa prise pour tendre les mains en invitation.

-Allé ! Murmura-t-elle assez fort.

Elle aida ainsi ses deux compagnons de voyages à passer sans bruit ou du moins en faisant aussi peu de bruit que possible. Quand tout le monde fut de l'autre côté de la grille elle descendit agilement en atterrissant sur ses deux pieds en pliant les jambes lors de sa réception pour éviter de se faire mal. Elle se mit ensuite à marcher vers ses collègues alors que Freudd venait se poser sur son épaule sans dire un mot.

-Logeons dans un arbre ou entre des buissons, il se peut que la police locale patrouille au cas ou des jeunes inconscients comme nous décident de dormir ici. Elle observa Yuki. Vu qu'il faut faire le moins de lumière possible dans cette nuit tombante et que tes pokémons feux émettent beaucoup de lumière il faudrait que tu trouves un moyen de les laisser à la belle étoile ou les faire entrer dans leurs pokéballs peu-être ?

Sa voix n'avait rien d'autoritaire, c'était une demande simple même si elle avait tendance à paraître sèche dans son intonation. Quoi qu'il en soit elle fit à son tour rentrer Freudd dans sa pokéball pour qu'il dorme et pour éviter aussi qu'il ne fasse du bruit en hurlant dans ce parc. La native de Terruptive prit place dans un arbre pour surplomber la zone du regard, elle avait le sommeil léger et avait souhaité une bonne nuit à tout le monde d'un geste amical de la main. Sa nuit longue de bruits qui la réveillaient à tour de rôle, elle ne voulait pas être prise sur le fait même si elle savait qu'elle et les deux autres dresseurs n'auraient pas mal à mettre en déroute des adversaires potentiels.

Le lendemain au réveil elle était la première levée, l'aube n'avait pas pointé le bout de son nez que déjà elle s'étirait pour que tout son corps soit opérationnel. Comme chaque matin elle s'entraînait un peu, elle profitait du sommeil général pour frapper le vide et essayé de déchirer des feuilles de ses coups de poings, son père y arrivait sans difficulté, mais quant-à elle y avait encore beaucoup de travail. Lorsque tout le monde fut levé elle les gratifia d'un sourire et d'un geste amical de la main pour leur souhaiter le bonjour. Elle murmura ensuite.

-Partons, avec la lumière naissante on nous prendra plus facilement sur le fait et le parc n'ouvre que dans une longue heure, c'est le temps que nous allons mettre à arriver à la ville de Mauville. Filons les amis.

Là aussi d'un pas militaire et d'une voix sèche murmurée elle avait prit les devants. Comme pour l'arrivée elle avait escaladée sans mal à la grille pour s'y mettre à califourchon et faire passer plus facilement tout le monde. Selana avait le regard braqué un peu partout inquiète qu'on ne la voit. Il ne restait plus qu'à descendre pour elle quand elle entendit un jappement d'Arcanin et une voix au loin.

-Vous là ! Arrêtez vous immédiatement mademoiselle !

Surprise dans un premier temps elle calma sa panique avant de descendre en faisant sortir son Pijako de sa pokéball dans les airs pendant qu'elle commençait à courir invitant les autres à faire de même.

-Freudd ! Babil sur l'Arcanin !

Sans plus attendre le Pijako laissa une joute verbale expressive s'échapper de son bec d'orateur antique et philosophe se diriger vers l'Arcanin qui au sont de ces mots incompréhensibless laissa sa tête s'embourber de confusion existentielle pokémonesque, le cracheur de feu s'écroula confus sur son dresseur qui se retrouvait bloqué sous un gros chien qui jappait à la mort philosophique de ce Pijako. Ce qui permis à la bande de s'enfuir sans trop de difficultés. Quelques minutes plus tard le philosophe volant se posa sur l'épaule de sa dresseuse qui s'arrêta de courir.

-Bien joué Freudd, bon travail. Elle eut un sourire. Bien, Aileen on te suis alors, Mauville ne doit plus être très loin non ? On va pouvoir commencer le travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Jeu 16 Avr - 18:39

Doucement, la brune se mordit la langue pour ne pas rire d’une manière trop méprisante aux propos de l’autre Pyroli. Allen, le meilleur dresseur de l’école ? Tsssk. Pitié. Yuki, par contre, ne semblait pas apprécier le mépris de la préfète en chef. Pourquoi tant d’animosité, voyons ? Allen devait sans doute être son meilleur ami. Bien, le meilleur ami qui te colle une patate à ton retour ! Oui, elle était au courant, les rumeurs allaient vite dans cette école. Yuki Yutaka, le garçon qui l’accompagnait, avait pris un gros coup de poing de la part d’Allen Wills. Elle n’en connaissait pas les raisons, et entre nous, ça ne l’intéressait pas le moins du monde. Une histoire de fille, ça, encore. Elle se contenta de hausser les épaules, avant de répondre platement, même si son mépris pour son pseudo-collègue était toujours perceptible.

« Qu’il soit le plus grand élève dresseur de l’académie, Ace Junior, et le bellâtre le plus admiré de toutes les hystériques de l’école qui se partagent le seul neurone pas trop défaillant qu’elles possèdent, il n’en reste pas moins un gros lâche incapable d’envoyer un texto à sa copine pour lui dire qu’il ne reviendra pas à l’école. » La brune lâcha un petit rire froid en voyant sa Persian, Miaouss à l’époque, hocher la tête pour marquer son accord. « Pourquoi aurait-il pris cette peine ? Après tout, môôôssieur Wills a des laquais pour ça, moi en l’occurrence. Je n’arrive toujours pas à digérer le fait que J’AI dû prévenir Estelle parce que monsieur n’avait pas les couilles de le faire lui-même. Tssk. »

Pendant son long monologue, le trio avait eu le temps de quitter la ville, guidés par le Ninjask de la préfète qui, s’il ne connaissait pas les lieux, s’élevait assez haut pour trouver la bonne route. En moins d’une heure, ils atteignirent Rosalia. Un coup d’œil à la salle de danse lui apprit que c’était fermé. Il faut dire qu’il était assez tard, oui … Et en plus de ça, le Centre Pokémon était fermé ! Génial, où allaient-ils dormir ? La réponse fut assez facile à trouver. Le Parc Naturel. Aileen n’avait jamais vraiment dormi à la belle étoile, et était plus ville que campagne, ce serait donc une première, contrairement aux deux autres qui avaient l’air d’être habitués. Par contre, l’équipe du Noctali, qu’est-ce qu’elle était exubérante ! Puis, autant de Pokémon sortis, ce n’était pas très prudent. C’était un peu un appel au vol, quand même. Après s’être fait voler sa Ponyta dans sa chambre à l’académie, Aileen avait pris l’habitude de ne plus sortir toute sa team en la laissant se disperser aux alentours. Trop dangereux. Elle n’avait plus que Sphax, et depuis qu’elle avait évolué, Hilda. Parfois, Joyce se perchait sur sa tête. Les autres restaient dans leurs Poké Ball jusqu’à ce qu’elle les appelle et qu’elle les fasse sortir.

D’un pas tranquille, le trio se dirigea vers le Parc Naturel, cherchant un endroit plus faible pour passer en toute tranquillité. Quand ils le trouvèrent, Aileen porta une main à sa ceinture, mais trop tard. Selana avait pris les devants, bondissant pour accrocher les grilles et s’élever au-dessus de la faible protection pour atterrir de l’autre côté. Aileen haussa un sourcil. Oui, aussi. Mais peut-être que le Noctali n’était pas si athlétique qu’elles deux, deux Pyroli habituées à ce genre de choses. Appuyant sur le bouton de la Poké Ball, Aileen fit sortir son Lokhlass, et après avoir attiré son attention, posa un doigt sur ses lèvres pour lui faire signe de se taire. Fermant la gueule, coupant le mugissement qu’il allait lâcher, le Lokhlass obéit, laissant sa dresseuse l’escalader, puis tendre la main au Noctali pour l’aider à grimper. Une fois qu’ils furent passés tous les deux, Aileen rappela son Lokhlass, lui promettant de le ressortir plus tard pour lui donner à manger. Laissant Yuki et Selana papoter, elle s’installa au sol, avant de finalement prendre part à la conversation.

« Autant de Pokémon dehors, c’est un appel au vol, si tu veux mon avis. Tu as déjà entendu parler de la Team Rouage ? Ils ont fait une descente sur l’école en Novembre dernier et ont volé plein de Pokémon aux élèves. Dont moi. » Elle se tut quelques instants, le temps de ravaler son émotion en faisant sortir sa team pour leur donner à manger. « Tout ça pour dire que tu devrais être prudent avec toute ta horde de Pokémon qui se baladent librement. Ce serait dommage que quelqu’un de malintentionné te vole tes Pokémon dans ton sommeil. »

Comme ce qu’il lui était arrivé. Vesta lui manquait. Surveillant sa team pour les empêcher de se voler la nourriture entre eux, elle les laissa manger tout leur content avant de les rappeler les uns après les autres, ne laissant dehors que son duo, Sphax et Hilda, ainsi que Feänor, toute excitée à l’idée de dormir dehors. Entre-temps, Selana s’était perchée au sommet d’un arbre pour dormir un hauteur. Aileen préférait se coucher dans l’herbe. Quoique, la rosée, tout ça, elle allait se peler un peu non ? Bah. Si elle avait froid, elle se déplacerait, et puis voilà. Quand elle se coucha dans l’herbe, Hilda lui tapota la tête du bout de la patte pour l’inviter à l’utiliser comme oreiller, ce que la préfète fit sans se faire prier. Tranquillement, Sphax s’installa dans son dos, posant sa tête sur son bassin, pendant que Feänor allait s’installer contre son ventre, se roulant en boule pour se tenir chaud. Ils avaient trouvé un bon coin, caché par des arbres et des buissons, et passeraient normalement une nuit tranquille. Le cas contraire, la préfète avait le sommeil léger, encore plus depuis le vol de sa Ponyta. Le moindre bruit, même infime, dans les couloirs, lui faisait ouvrir les yeux. Elle risquait de ne pas passer une excellente nuit, avec les bruits des Pokémon du parc naturel autour d’elle, mais au moins, elle entendrait sans peine venir un gardien. S’installant plus confortablement, elle glissa ses doigts dans la fourrure de Feänor, et ferma les yeux.

___________________________________________

Posant une main sur le sol humide, la brune se redressa en silence. Selana n’était plus sur son arbre, mais Yuki dormait encore. Sa Simiabraz noire avait vaguement ouvert un œil pour voir si le mouvement était une menace, avant de le refermer en jugeant que non. Qu’est-ce qui avait pu la réveiller ? Elle croisa le regard de son Absol, qui avait également levé la tête. Ah oui c’est vrai. Quatre heures trente du matin. L’heure à laquelle elle se levait pour se préparer avant l’entraînement matinal. Elle se leva pour s’étirer, vite imitée par ses deux Pokémon. Hilda tapota Feänor de la patte en ronronnant doucement pour la réveiller, et l’Evoli se frotta les yeux avant de se redresser avec difficulté, allant se coller à la brune pour qu’elle la prenne dans ses bras. S’éloignant un peu du Noctali pour ne pas le réveiller, elle fit sortir tout le monde et commença à distribuer la nourriture, aidée par sa Mysdibule, très volontaire malgré l’heure pour le moins matinale. Après le repas, tout le monde réintégra sa Poké Ball, sauf son petit duo, et elle se redressa pour se chercher un coin tranquille. Si elle doutait pouvoir prendre une douche par ici, elle allait au moins se changer. Faisant un crochet pour récupérer son sac, elle s’éloigna ensuite du Noctali toujours endormi, protégé par ses Pokémon de type Feu qui avaient le regard alerte.

Après s’être un peu étirée, se sentant courbaturée d’avoir dormi à l’extérieur, elle enchaîna quelques prises pour se réchauffer, encore refroidie par la rosée matinale qui scintillait autour d’elle. Puis, d’un pas tranquille, elle rejoignit les deux autres, se disant que Selana avait dû revenir et que Yuki devait être réveillé. Effectivement, quand elle revint, le Noctali était éveillé, et il avait même eu le temps de se changer. Après l’avoir salué en silence, elle s’assit non loin de lui, fouillant son sac pour sortir des barres énergétiques et de l’eau isotonique, partageant son petit-déjeuner habituel pour survivre avant le sport avec le Noctali, puis avec Selana qui venait d’apparaître derrière eux. Oui, ils allaient repartir. Mais pas maintenant. Ca va, ils avaient eu leur nuit, ce n’était pas maintenant qu’ils allaient se faire choper. Puis Aileen aurait préféré attendre l’heure d’ouverture … Même si en fait, ce n’était pas trop raisonnable. Il devait y avoir des caméras à l’entrée. Si on les voyait sortir sans les avoir vus entrer auparavant … Bonjour les soucis qu’ils auraient !

« Hmm. Ok c’est parti. »

Alors que Selana escaladait la barrière, elle fit sortir son Lokhlass pour lui grimper sur la carapace, aidant Yuki à en faire de même, avant de bondir de l’autre côté.  Alors qu’elle faisait rentrer Soledad dans sa Poké Ball, après lui avoir caressé la tête à travers les barreaux, la voix d’un gardien les interpella. Eh merde. En fait, ce fut Selana, encore perchée sur sa barrière, qui fut interpellée, mais ça revenait au même. Après avoir bondi au sol, la Pyroli lâcha son Pijako sur l’Arcanin du gardien, et partit en courant, emportant les deux autres avec elle. Au bout d’un petit moment, l’oiseau revint, et ils cessèrent de courir. Finalement, elle l’avait eu, son footing du matin ! Selana se tourna alors vers elle, pour lui dire de prendre la tête. Comme si elle connaissait la direction de Mauville, tiens ! Surtout qu’ils étaient à un carrefour, donc s’ils choisissaient au feeling, il y avait une chance sur deux de se tromper ! Sortant son Ninjask, elle le laissa s’élever très haut. Moins d’une minute plus tard, il redescendait en vrombissant. Le laissant se percher sur sa tête, Aileen se tourna vers les deux autres.

« A gauche pour Mauville. Si on continue tout droit, on tombera sur Doublonville. Donc, à gauche toute, mauvaise troupe ! »

Ainsi fut fait. Entourée par ses deux Pokémon, plus Aurum qui vrombissait joyeusement sur sa tête, elle prit la direction de Mauville, espérant ne pas s’être trompée. Visiblement pas ! En moins d’une heure, ils avaient atteint Mauville, et, curieuse, la préfète regarda tout autour d’elle alors qu’elle marchait. Elle n’avait aucune idée de l’endroit où était la tour Chetiflor. Là-bas, ça devait être l’arène, de type Vol, avec ce mec aux cheveux bleus là, Albert. D’après ce que lui avait dit Loan, Djelly avait un très gros faible pour ledit Albert. C’est vrai qu’elle vient de Mauville, Djelly. Elle aurait peut-être dû lui proposer la mission, la Pyroli aurait certainement été contente de rentrer chez elle pour quelques jours ! Suivant la foule, elle trouva vite la tour Chetiflor, qui effectivement, avait l’air d’avoir pris pas mal de coups. Quelle idée de se battre ici avec de gros oiseaux aussi ! En tout cas, ils allaient être nombreux à bosser sur cette tour. Comme quoi, les volontaires étaient nombreux, et venaient de partout. N’était-ce pas l’accent d’Illumis qu’elle venait d’entendre ? Seule mécanicienne du groupe, ce fut tout naturellement que les deux autres semblèrent lui laisser le commandement. Aussi se dirigea-t-elle vers un adulte, qui semblait lister les volontaires, et qui leva les yeux quand elle s’approcha.

« Bonjour. On est envoyés par l’académie Pokémon. »
« Bonjour. L’académie sur l’île Lansat ? Attendez que je regarde. Un médecin mécano, un spé feu, un futur spé sol, c’est ça ? »

Aileen hocha la tête, se présentant comme la médecin mécano, laissant les deux autres se réapproprier leurs rôles respectifs. Fouillant ses papiers, l’adulte en attrapa trois avant de reporter son attention sur eux.

« Ah, voilà. Votre feuille de route avec toutes les informations, pour savoir où vous logerez. » Aileen récupéra son papier, et l’adulte tendit les deux autres aux Topdresseurs. « Vous, mademoiselle, vous allez venir avec moi. C’est qu’on n’a pas beaucoup de mécanos, sauf quelques bricoleurs du dimanche. Vous deux, ne vous inquiétez pas, quelqu’un viendra vous chercher. Par contre jeune homme, si vous pouviez garder vos Pokémon Feu loin des charpentes … C’est que c’est vieux, et relativement inflammable, ici. »

Se tournant quelque peu, Aileen salua ses camarades de la main avant de suivre l’adulte, levant son papier par curiosité pour survoler les informations écrites dessus. Visiblement, ils travaillaient dans le même secteur aujourd’hui, donc ils allaient se recroiser. Et … Tiens tiens tiens. Rêvait-elle, ou est-ce qu’elle allait dormir chez Djelly ? Ouuuh. Sa camarade serait vraiment frustrée de ne pas avoir pu rentrer chez elle …

HRP ;; 2094 mots. Rip. Pavé César.

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Dim 19 Avr - 14:38

[MISSION]Alerte à la Tour Chetiflor  




La grande Selana me fit rire intérieurement. Sa réaction à ma question était vraiment marrante, pour ne pas dire franchement mignonne.  Elle s'était détournée prestement et  avait pris les devants, nous imposant un rythme plutôt soutenu. Une sorte de mini Général J. Je ne savais pas depuis quand elle était là, probablement une nouvelle de cette année, ne l'ayant jamais aperçue l'an dernier, mais ce qui était sûr, c'était qu'elle s'était bien imprégnée de sa référente. Le regard fixé sur elle, j'eus un instant le sentiment, l'impression, l'intime conviction de voir Chiho. J'eus alors un énorme pincement au cœur, ayant tout un afflux de sentiments diffus, diverses et variés qui m'envahirent soudainement. Malgré le chaos qui régnait dans ma tête et en moi, je ne laissais rien transparaitre, essayant de chasser tout ceci de mon esprit, ce qui était plutôt difficile. Les propos de la préfète des Noctalis me marquaient profondément. Elle avait taclé sévèrement Allen sur un sujet qui était assez sensible. Peut être avait-elle raison, peut être avait-elle tort, qui savait ? En tout cas, cela me touchait car ce qu'elle décrivait, je l'avais moi même vécu avec celle que j'aimais. Etais-je énervé contre elle ? Un peu oui, mais pas plus qu'envers moi-même.

Sans que je m'en rende vraiment compte, nous étions arrivés à destination. Selana avait pris son élan et s'était propulsé au sommet du grillage. Impressionnant. Je me demandais si toutes les demoiselles de ce dortoir étaient aussi athlétiques. L'image de Djelly agissant de la même manière s'imposa à moi et j'éclatais alors de rire. Si pour celle qui faisait palpiter mon cœur c'était une image dont je pouvais m'accommoder sans aucun problème, pour l'ornithologue, en revanche, c'était une toute autre paire de manches. Ecrasant une larme qui perlait au coin de mon oeil, j'allais reculer pour prendre également mon élan lorsque Aileen sortit son Lokhlass, lui adjoignant de ne pas faire de bruit, ce qu'il fit sans broncher.  Elle m'aida alors à passer de l'autre côté, ce que j'acceptais. Toutefois, de bon coeur n'était à priori pas adapté. Non. Me prenait-elle pour une de ces chochottes de Noctalis qui n'avaient d'yeux que pour le combat ?  Si tel était le cas, elle était loin du compte. Je n'avais rien à envier à la plus forte des pyrolies. Je me levais tôt le matin, aussi tôt qu'elles pour aller m'entrainner avec Hikari et ceux qui en avaient l'envie, qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, mais pas seulement. Il n'était pas rare que j'ai plusieurs entrainements en une seule et même journée. Le matinal, mais également d'autres aléatoirement dans la journée, dépendamment de mes disponibilités laissées par les heures de cours. Mon corps me permettait aisément de m'acquitter de ce genre de tâches, mais une fois de plus, je ne dis rien. L'intention n'était pas mauvaise et mine de rien, cela m'amusait un peu. Pour une étrange raison, j'avais plus l'impression qu'elles étaient les deux chevaliers servants et moi, la princesse. Cela me fit sourire.  

Le grillage passé, je m'étais alors retourné vers mes Pokémon. Ces derniers me fixèrent l'air de me dire qu'ils voulaient le faire tous seuls, puis ils s'attelèrent à la tâche. Hikari et Asobu lancèrent Tunnel et les plus petits les suivirent. Kawaii mit la main sur Saitan et se téléporta deux fois consécutivement, la première pour le noctali, la seconde, pour se poser de nouveau sur ma tête.  Hikari rebroussa alors chemin, réapparaissant de l'autre côté de la clôture et combinant ses efforts à ceux de mon Feurisson, ils avaient alors rebouché le trou qu'ils avaient crée sans même que je n'ai à le leur demandé. J'étais réellement fier d'eux. L'opération achevée, la Simiabraz s'était affranchie de cet obstacle comme si cela n'était qu'une simple et banale formalité. Son agilité accrue n'avait de cesse de m'éblouir, m'étonner, me fasciner. Je la trouvais plus mobile, agile et véloce depuis qu'elle avait atteint son stade d'évolution finale. Tout mon beau monde se rassembla autour de moi et ensemble nous nous mîmes en route pour tous nous arrêter sur le lieux décidé pour passer la nuit.  Nous nous étions alors tous installés et très vite, la conversation s'axa sur mes pokémon.  Produire beaucoup de lumière ? Asobu ne déployant pas ses flammes, seule Hikari en produisait réellement. Ma Salamèche était bien trop petite pour étre un réel problème et Kishin, mon ouisticram, étant habitué au grand air vu qu'il avait été capturé dans une forêt, n'était pas non plus un problème. Je savait qu'il allait disparaître dans un arbre et s'y faire discret.  Kontan quant à elle était dans sa pokeball donc pas de problèmes pour ça.
 
" Ne t'en fais pas pour ça, nous avons nos habitudes et nous pouvons très bien nous en sortir. Je ne pourrai pas faire rentrer Hikari dans sa ball ce soir car nous dormons à la belle étoile dans un parc naturel empli de Pokémon sauvages et elle n'acceptera jamais de laisser quelqu'un d'autre me protéger. Même si elle a confiance et mes autres amis, un accident est toujours vite arrivé et elle ne se le pardonnerait jamais.  Ne t'en fais vraiment pas, nous savons comment agir, ce n'est pas la première fois pour nous.  "

J'avais essayé de garder un ton neutre, n'aimant réellement pas qu'on me dise quoi faire avec mes Pokémons. Elle n'était pas méchante, fort heureusement, mais ça m'agaçait. Malgré tout, une fois de plus, je n'avais rien dit, n'ayant pas envie de polémiquer inutilement. La directrice m'avait placé sur cette mission, c'est qu'elle attendait quelque chose de bien précis de moi. Peut être voulait-elle m'observer, à moins qu'elle n'ait une autre chose en tête. En fait, rien n'était moins sûr avec elle. Cette femme était et avait toujours été un véritable mystère pour moi, d'aussi loin que je m'en souvienne.  Peu importait la raison, il était hors de question que je m'égare et compromette la mission, ce qui impliquait aussi de bien m'entendre avec ces deux là.  Aileen avait rejoint la conversation.

« Autant de Pokémon dehors, c’est un appel au vol, si tu veux mon avis. Tu as déjà entendu parler de la Team Rouage ? Ils ont fait une descente sur l’école en Novembre dernier et ont volé plein de Pokémon aux élèves. Dont moi. Tout ça pour dire que tu devrais être prudent avec toute ta horde de Pokémon qui se baladent librement. Ce serait dommage que quelqu’un de malintentionné te vole tes Pokémon dans ton sommeil. »

Il y avait eu une pointe de détresse dans sa voix, dans son attitude. Son émotion, j'avais pu la capter sans aucune difficulté. Encore une fois, nous en revenions à cet événement infâme... Elle aussi avait eu son lot d'émotions visiblement. Toutefois, je ne craignais pas du tout que cela m'arrive. Non, je ne me sentais pas supérieur à elle ou aux autres élèves victimes de cet odieux rapt, après tout, moi-même j'avais été victime d'un vol de Pokémon l'année précédent mon arrivée à l'académie. Ce n'était donc pas de la supériorité ou une quelconque arrogance de ma part qui me faisait me sentir aussi serein.

" Oui j'en ai entendu parler même si je ne l'ai pas vécu de l'intérieur. Je suis sincèrement désolé pour toi. J'ai déjà vécu ce genre de choses et je sais ce que l'on peut ressentir... "

L'émotion se fit vive et intense. Plusieurs années de vie commune avec Kong, arrachées en un infime instant. N'ayant pas envie de m'étendre dessus ou même de me laisser submerger une fois de plus, j'avais secoué vivement la tête pour chasser tout ceci et avait alors repris.

" Bref ! Pas la peine de s'étendre sur ce terrain là. La seule chose à savoir c'est que je ne pense pas que quiconque ait réellement l'envie de me voler qui que ce soit. Rares sont les personnes qui pensent ainsi en voyant des Pokémon et si jamais ce genre d'individu s'enhardissait, il serait bien reçu. Je suis entrainé au combat donc même si je n'aime pas plus que ça la violence, je n'hésiterai pas à faire usage des arts martiaux. Ces êtres sont mes amis, ma famille et je les protègerai au péril de ma vie, peu importe leur caractère. De plus, même si je leur ai interdit de s'en prendre à un humain, je leur ai accordé une seule entorse à cette règle, le cas où ils seraient en danger. Chacun ici présent sait comment réagir et les plus anciens surveillent les plus jeunes. Pour Yamiko, hargneuse comme elle est, je doute réellement qu'un type tente de s'en approcher. La seule raison qui fasse qu'elle ne se soit pas encore excitée contre vous, c'est que j'ai appris à cette Malosse à rester à sa place, mais si elle sent que j'éprouve une réelle animosité envers quelqu'un ou qu'on s'approche de trop près, elle deviendra méchante, prête à mordre. Je ne vais pas faire du cas par cas, mais pour ma chère Hikari, il en va s'en dire que j'ai une confiance absolue. Elle n'écoutera personne aussi bien que moi et personne ne pourra me l'enlever.  Bon courage à celui qui tentera de  me l'enlever.  J'ai toujours procédé  ainsi et cela ne changera pas de si tôt. J'aime les avoir à mes côtés autant que se peut et j'en mesure parfaitement les risques. J'assume ce choix et je n'ai pas peur. Par contre Aileen... Je ne sais pas ce qui s'est passé entre Allen et toi et à dire vrai, je m'en contrefiche royalement. Ce sont vos histoires , pas les miennes. Toutefois, ce type, est mon meilleur ami, une sorte de grand frère et il en va s'en dire que je n'aime pas qu'on le dénigre de la sorte devant moi, d'autant plus que je trouve cela totalement gratuit de ta part. Je n'y vois là que de la méchanceté pure et simple et ce genre de chose, disons simplement que je l'abhorre. Il ne m'est rien de plus antipathique que des personnes qui passent leur temps à médire et s'acharner sur d'autres, à plus forte raison lorsqu'elles ne sont pas là. Tu as le droit d'avoir ton opinion sur ce qui lui arrive, mais je te prie de ne pas t'étendre à ce sujet comme tu le fais. C'est totalement déplacé.  Oser dire qu'il n'a pas de couilles pour ça ? J'ai l'impression que vous ne comprenez pas réellement ce qui peut se passer dans notre tête... Il m'est arrivé une situation presque similaire avec Chiho et des couilles, j'en ai. Toutefois, il est des choses que l'on ne prévoit pas et chacun réagit différemment devant ces épreuves. Parfois bons, parfois mauvais, nous faisons nos choix et avançons en ce sens. Ce que je veux dire, c'est que nous sommes tous humains et que nous faisons tous à un moment donné des erreurs.  "Môssieur  Wills" comme tu le dis si bien, je le connais bien, suffisamment pour affirmer qu'il n'aurait jamais quitté l'école sans une raison plus que valable. C'était ici chez lui, tout comme ça l'était pour moi autrefois... Tu ne le connais pas et tu n'as jamais vraiment pris la peine de le connaitre et peut être n'en as-tu pas l'envie, ce qui peut se comprendre. Tu fais ce que tu veux, c'est ta vie, mais prépare toi à m'avoir sur ta route si tu continues ainsi. Je ne te demande pas de l'aimer, juste d'éviter ce genre d'exaction gratuite à son encontre, devant moi et autant que possible, en règle générale. Les bruits de couloirs, ça va vite...  Je ne cherche pas non plus à t'intimider. Je m'en fiche que tu aies peur de moi ou non. Mon but n'est pas de t'impressionner, je ne fais que de te prévenir d'un fait avéré. Si tu es l'ennemie de Wills, tu es mon ennemie. Si tu es t'en prends à lui, alors tu m'auras sur ta route ! Sur ce..."

Je m'étais redressé, tournant les talons pour aller me poster sous un arbre, m'adossant contre son tronc. Assis, les bras croisés derrière la tête et mes affaires postées à mes côtés, je m'étais détourné des filles pour noyer mes prunelles dans l'étendue céleste nocturne.  Comme prévu, Kishin avait grimpé à l'arbre, se servant malicieusement de ma tête comme tremplin. Il s'était posté sur une branche au dessus de ma tête, se dissimulant au mieux. Tout le reste, ceux n'étant pas dans leurs balls, se tassèrent contre moi ou sur moi. Avec eux ainsi positionnés, je ne risquais pas d'avoir froid.  

" Bonne nuit à vous mes amis, essayez de vous reposer autant que se pourra. "

*~*°\(-°__°-)/°*~*


Je n'avais pas fermé l'oeil de la nuit, en proie à une lutte intérieure. La nuit m'avait était longue et ennuyeuse, aussi avais-je monté la garde depuis ma position, laissant mes pokemon noctambules se charger des patrouilles. Asobu avait à de nombreuses reprises craché son attaque brouillard pour nous cacher au mieux, à chaque fois qu'il passait près de nous et ce, à intervalle régulier. Sélana s'était levée tôt, mais je n'avais pas bougé d'un iota, faisant mine de dormir. Pourquoi donc ? Je n'en savais rien à dire vrai. Lorsque sa tête s'était tournée vers moi, machinalement, j'avais fermé les yeux, comme le faisaient les enfants lorsque couchés, leurs parents passaient dans leur chambre pour vérifier qu'ils soient bien endormis. Pourtant, je n'avais rien à craindre, je n'avais rien fait de mal mais mon corps avait agi de lui-même alors bon. Ce fut ensuite autour d'Aileen. Hikari trépignait. Je sentais qu'elle avait envie que je me livre à un petit entrainement avec elle, mais ce matin, ce n'était pas prévu.  Suifu et Saitan venaient de me rejoindre et le Marill me pointa une direction. Je me levais alors pour m'y rendre. Une petite rivière suffisamment profonde pour que je puisse m'y toiletter. M'y revigorant, j'en étais sorti pour rejoindre les filles, totalement frais et apprêté. Je partageais avec eux l'info et et partageais ainsi mon petit déjeune avec elles et mes pokemon, puis nous levâmes le camps. Je Rentrais alors tout le monde dans leurs pokéballs, y compris mon starter à qui je n'avais pas laissé le choix. Elle n'avait pas dormi de la nuit. Elle était exténuée et cela se voyait.  Il m'avait même fallut utiliser, pour la première fois, une pokéball pour Kishin. En y repensant, je ne l'avais même pas capturé ce petit singe. Je lui avais simplement demandé s'il voulait nous rejoindre et nous avions cheminé ensemble depuis lors. Restait à mes côtés, ma précieuse douce et mignonne Kawaii, postée sur mon épaule. Au moment de franchir le grillage, le même schéma que la veille se reproduisit.

" Ne vous en faites pas pour moi, je peux très bien passer par moi-même. Ce serait plutôt moi qui devrait vous aider en bon gentl...  "

" Saaaaaaaaal ! "

La tarsal chromatique aux yeux vairons m'avait fait passer de l'autre côté en me téléportant et visiblement, elle en était fière.

" Ce n'était pas à cela que je pensais ma chère, mais merci. Par contre, je déteste vraiment quand tu fais ça...   "

" Tarsal ? "

La Téléportation... C'était pratique, oui, mais je ne parvenais toujours pas à m'y faire. Cette sensation... Je ne pouvais le décrire mais c'était vraiment étrange. Pas le temps de s'y attarder de toute manière. Un gardien avait alpagué Sélana, son Arcanin s'élançant prestement vers nous. Elle avait alors lâché son Pijako et le canidé s'était écroulé sur son maître, l'incapacitant pour un moment. Nous avions alors détalé pour nous arrêter devant un carrefour.

" Haha, c'était bien joué ! Je n'aurais pas aimé être à sa place !  "

Un Arcanin, ça pesait son poids. Koyô , celle de ma mère aimait bien me mettre au sol et s'allonger sur moi, m'immobilisant ainsi et me couvrant alors allègrement le visage de léchouilles. Bien entendu, elle y allait mollo, consciente de la différence de gabarit entre nous deux, mais même ainsi, je sentais la masse de la bête alors en poids mort... J'en avais presque pitié pour le pauvre homme.

Aileen avait repris les devants et nous avait alors guidé vers l'objet de notre présence, à savoir la tour Chétiflor. La bâtisse était vraiment en piteux état et je me demandais réellement comment elle pouvait encore tenir debout. Il devait être sacrément abruti le dresseur qui était responsable de tout ceci. Je pensais sincèrement qu'il devait être puni pour l'exemple et plus que nous, que c'était lui qui aurait dû être condamné à la réhabilitation totale et parfaite de cet édifice de renommée mondiale. Non pas que cela me dérangeait, mais réellement agacé par ce spectacle affligeant. Il y avait vraiment des gens sans morale en monde... Pathétique ! Suivant les filles, je pénétrais alors dans la tour, me laissant subjuguer par tout ceci. Un accent familier me titilla les tympans. Illumis ? Oui, c'était l'accent de ma ville natale ! Un petit sourire se dessina sur mes lèvres mais rien de plus. Aileen était partie à la rencontre d'un type qui semblait maitriser son sujet. Un dirigeant probablement.  Il nous donna quelques directives et nous remit des feuilles de route avec toutes les informations qui nous étaient nécessaires, ainsi que l'endroit où nous logerions.  Il me parla ensuite et cela m'agaça profondément. C'était la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Mon regard s'embrasa, mes traits se durcirent et mes poings se serrèrent.

" Ai-je l'air d'un abruti ou quoi ? Ne pouvez-vous pas me lâcher un temps soit peu avec mes Pokémon Feu ? Est-ce que cette Tarsal est de type feu ? Voyez-vous un seul de mes pokémon feu sorti de sa pokéball ? Je ne suis pas débile ! Une troupe de  Pokemon Feu face à des Chetiflor, je sais ce que ça fait et du feu face à du bois également.  Je suis spé Feu, ce qui implique un certain niveau de connaissance et de responsabilités quant à ces êtres. Je les côtoie depuis ma plus tendre enfance donc pas besoin de me chaperonner. Au lieu de me prendre la tête, montrez moi plutôt l'endroit où je dois aller et ce que je dois faire exactement, à défaut, je me ferai un plaisir de quitter les lieux et rentrer à la Pokemon Community pour parachever mon apprentissage ! "

" Saaaaaaaaal  ? "

Je fulminais, bouillonnais. C'était le pompon. Devant la détresse de ma Tarsal, je tentais de digérer tout ceci, la caressant afin de la rassurer. Je m'écartais un peu du groupe avant de joindre le mouvement lorsque la préfète nous fit signe de la main de la suivre. Dans mon poing toujours serré, se trouvait la feuille remise par l'homme et que j'avais froissée sans m'en rendre compte. J'avais hâte de m'atteler à la tâche afin de pouvoir me calmer enfin, à défaut, de dépenser mon trop plein d'energie négative de manière utile à la société. Si j'étais encore présent en ces lieux, plus que pour quiconque, c'était pour les pokemon que je comptais travailler car eux, je les aimais vraiment, ce qui n'était pas le cas du genre humain.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Dim 26 Avr - 18:09

Finalement cette escapade dans le parc s'était majoritairement bien passée, si on enlevait malgré tout le dispute au milieu de laquelle s'était retrouvée Selana à cause du sujet Willis, il semblerait que ses mots aient étés le détonateur d'un règlement de comptes, Aileen semblait presque haïr ce jeune dresseur alors que Yuki était en réalité son meilleur ami. La demoiselle avait reculée en silence avant de se taire s'en voulant d'avoir crée cette rixe entre ses deux compagnons.

Ainsi ils avaient reprit la route après que Freudd se soit débarrassé du garde et son Arcanin avec quelques chants philosophiquement pokémonesque venant de son compagnon volant, la remarque de Yuki l'avait sourire et elle l'avait gratifié d'un petit hochement de tête silencieux en remerciement. Après s'être suffisamment éloigné elle s'en était remise à Aileen pour suivre la direction de Mauville. Attentive à ses remarque elle approuva d'un autre hochement de tête. Bien il était temps pour eux d'enfin entamé leur mission. Durant leur marche Selana avait seulement laissé Freudd voler autour d'eux avec le Ninjax vrombissant de sa préfète, en même temps elle chercha quelques informations intéressante pour elle sur la ville de Mauville et ce qu'elle y trouva l'arrangeait au plus haut point, il y avait une arène avec un champion de type vol, un jour elle pourra l'affronter et vaincre avec sa fière équipe de type sol.

À l'approche de la ville le monde se faisait de plus en plus présent, il y avait beaucoup de bénévoles à en juger par les équipements divers et variés des diverses personnes, mais il n'y avait pas beaucoup de charpentiers et de maçons confirmés, le peu qu'elle voyait c'était des hommes un peu musclés avec un casques et quelques petits outils. Ils arrivèrent bien vite devant la « tour » Chetiflor, car elle ne ressemblait plus vraiment à une tour mais un château de sable dévasté par les allés et venues des eaux. Ils devaient reconstruire ça. En quelques jours ? Malgré tout ce monde ça demandera un effort surhumain. Mais elle le ferait avec ses pokémons, ils avaient besoin d'elle et ses connaissances du sol pour rebâtir le lieu sacré, elle n'était pas géologue mais avec son île natale tout le monde s'y connaissait en aménagement. La préfète se dirigea vers un homme qui semblait être le responsable, il vérifia l'identité de chacun et Aileen approuva quand on la nomma par ses parcours, médecin et mécano c'était bien utile pour prendre soin des pokémons pensa la dresseuse. Quant-à son parcours elle leva la main militairement sans mot attendant ses instructions pour se mettre au travail.

Les choses se gatèrent quand on leur annonça qu'ils allaient être séparés, Selana comptait être sous les ordres de sa mécanicienne pour être plus efficace car elle avait confiance en elle, mais les ordres étaient les ordres. Elle allait se mettre en route quand elle remarqua la remarque de l'homme envers Yuki, il n'avait pas tout à fait faux, le feu et le bois ça brûle bien mais si on l'avait mit sur cette mission c'était sûrement pour une bonne raison. Cependant Yuki le prit très mal et les poings serrés de l'homme avec ses veines contractées en disaient long sur son état, d'autant plus que ses mots étaient froids. Selana répliqua alors pour le défendre avec un ton froid.

-J'approuve, pensez vous sincèrement qu'on l'aurait mis sur cette mission si on jugeait sur ses pokémons de type feu étaient trop dangereux ? Je ne crois pas, notre nouvelle directrice et notre équipe pédagogique possède un exellent jugement alors monsieur ne soyez pas si méfiant. Et vous croyez qu'on va garder tous les débris inutilisable pour recontruire la tour ? Je ne crois pas, et ou allez vous les stocker ? Dans la nature ? Pour les polluer ? Non, vous ne voudriez pas voir vos petites plantes gesticuler dans des débris. Alors je crois que le feu est une parfaite réponse car on pourra réduire en cendres tous les débris qui n'auront aucune utilisé. Monsieur vous voyez nous avons tous un rôle important. Est-ce que j'ai peur pour mes pokémons Sols au milieu de vos Chetiflor ? Non parce que je sais bien qu'ils ne vont pas fouetter mes compagnons avec leurs lianes, alors faites preuve d'un peu de discernement s'il vous plais, tous les éléments ont un rôle à jouer dans cette dure épreuve alors mesurez vos propos.

-Toquaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaard ! Pijako ! Lâcha le pokémon vers le responsable sous le visage d'un coup livide de Selana. Euh On se calme Freudd ! Faut arrêter de répéter les mauvais mots des gens !

Elle rougit un peu et elle mit une main sur l'épaule de libre de Yuki avec un petit sourire avant de suivre Aileen. Sur sa feuille il était marqué qu'elle était assignée ce matin à l'équipe de nettoyage des sols pour permettre ensuite aux mécaniciennes et aux marchandises de réparation de mieux circuler dans l'enceinte de la tour. Elle se frotta les mains en souriant. Un rôle parfait pour elle avec ses pokémons elle pourrait se charger parfaitement de tout ça. Lorsque l'équipe arriva dans la tour elle fit un signe militaire à ses coéquipier avant de lâcher.

-À midi devant l'arène pour manger ensemble ? Je pense que là-bas on aura rien à craindre ! À toute à l'heure et faites gaffe au sable ça peu gicler !

Elle se détourna ensuite du groupe en faisant sortir Liquid et Solid de qu'ils puisent participer. Ces deux maîtres du sable avec l'aide du Pijako seront d'une grande aide. Elle arriva au centre du rez-de-chaussée ou un vaste groupe d'hommes musclés attendaient. Avec eux de puissants pokémons, Lucario, Grolem, Steelix, Tygnon et autres pokémons puissants. Ils semblaient se pavaner devant leurs muscles et lorsque Selana débarqua avec son Pijako, son Hippopotas et Kraknoix il y eut quelques sourires.

-Sérieusement ? Une petite demoiselle pour une tâche qui nécessite quelques muscles ? Mademoiselle le service décoration c'est de l'autre côté.

Le regard de Selana s'embrasa, ses yeux semblaient dégager plus de violence qu'une attaque Close Combat de tous les pokémons pouvant l'utiliser réunis, ses bras se contractèrent laissant ses muscles s'exprimer alors que son sang bouillonnait.

-Mais c'est qu'on aurait vexé la princesse. Te casse pas un ongle à trop forcer sur tes muscles tu vas te le déchirer aussi.

Elle avança vers l'homme qui semblait avoir une gueule aussi grosse que ses muscles et le défiait du regard avec une haine incontrôlée. Elle se mit à sa hauteur, elle était un peu plus petite que lui mais lui arrivait au menton tout de même. Elle ne dit pas un mot avant de reculer .

-Tu vois que c'est plus sage de....

Il n'eut pas vraiment le temps de continuer sa phrase puisqu'en quelques instant Selana s'était retournée pour lui décocher un coup de pieds retourner dans les côtes qui coupa le souffle de machiste. Dans son élan elle lui décocha également une droite dans la mâchoire qui provoqua quelques craquement qui résonnaient dans ce nouveau silence. Le regard de la dresseuse était froid et brûlant à la fois alors qu'elle lui crachait presque au visage.

-Tes muscles sont aussi fragiles que ta défense, tu n'es qu'une merde machiste entraînée à la gonflette, tu ne vaux rien dans l'exercice alors ta gueule s'il te plaît. Merci. Cordialement. Elle observa les autres hommes en faisant craquer ses doigts. D'autres volontaires ? Il y eut un silence de mort. Bah voilà au boulot allé ! Je veux que tous ceux qui ont des pokémons de type sol m'aident à recouvrir le sol d'un vas champs de sable d'au moins cinquante centimètres. Pendant ce temps les autres vous allez monter aux étages et faire tomber tous les débris dans le sable, ça va amortir la chute. Après on retire tous les débris quelqu'un les brûlera ou autre et ensuite je me débarrasserai du sable. Est-ce qu'on peut se mettre au boulot ? Il y eut un silence. J'ai rien entendu bande de petits bois sans soif ! Est-ce qu'on se met au boulot montrez moi que vous êtes des hommes putains même un Magicarpe à plus de conviction que vous !

-Oui mademoiselle !

-Allé on se bouge !

La délicatesse n'était pas l'atout premier de Selana, mais la motivation générale était unanime dans le groupe, à l’exception du tas de muscles qui gisait à genoux sur le sol en essayant depuis presque cinq minutes de récupérer son souffle. Ceux qui n'avaient pas de pokémons capables de produire du sable se mirent à monter aux différents étages à la recherche des restes de la tour qui n'aurait aucune chance d'être réutilisé un jour. Pendant ce temps Selana aidé par quelques pokémons de type roche et sol se mit à recouvrir le sol de sable. Son Hippopotas produisait du sable en masse le crachant par son trou dorsal pendant que le Kraknoix utilisait son attaque tourbi-sable pour cracher lui aussi du sable sur le sol. L'action était longue mais il y avait face à Liquid un Hippopodocus qui crachait au moins dix fois plus de sable que lui, face à son évolution le starter de la demoiselle redoublait d'efforts pour produire autant de sable que possible.

Pendant ce temps les autres personnes et pokémons chargés de nettoyer les débris faisaient tout tomber dans le sable dans un bruit sourd avec un peu de fracas. Le gérant de la tour en ruine arriva à hauteur de Selana mais son regard énervé et quelque peu intimidant le stoppa net dans ses idées et il repartit aussi vite.

Midi pétante tous les débris étaient au rez de chaussée, Selana avait motivé les troupes avec une fougue rarement vue et il était maintenant l'heure d'aller manger un morceau. Comme convenu elle rejoignit ses deux coéquipiers rapidement en leur faisant un signe de la main ses trois pokémons en sa compagnie. Elle eut un petit sourire en se dirigeant dans la file d'attente pour récupérer une part de ragoût mijoté aux baies.

-Alors vous avez fait quoi ce matin les enfants ? Elle les écoute attentivement avant de rétorquer une fois qu'elle est certaine que tout le monde a fini de raconté ses petites anecdotes. Bah moi dans mon groupe je suis la seule fille, vous auriez du voire tous ces mecs en gonflette avec leurs gros pokémons combat ou sol, ils se la pétaient devant moi, celui qui m'a invité à partir pour l'atelier décoration je lui l'ai mis à genoux avec un pieds et un poing, j'espère qu'il aura du mal à s’asseoir encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Mer 29 Avr - 9:19

Ce Yuki Yutaka semblait … Prétentieux. Déjà, sa longue tirade pour défendre l’autre bouffon de Wills, là. Aileen allait ouvrir la bouche pour lui demander très vulgairement de fermer sa grande gueule, quand Hilda avait frotté sa tête contre son poing fermé pour l’inciter au calme et au silence. Excellente idée. Elle n’avait rien répondu, mais son regard à peine méprisant avait parlé pour elle. Genre, ce mec allait lui faire la morale alors qu’il n’était même pas là ? Il allait lui expliquer qu’Allen avait une excellente raison de ne pas envoyer le moindre texto à sa copine depuis fin Février ? Mon œil oui ! Il n’avait aucune excuse, alors ses potes lui en trouvaient ! Lamentable. Le reste du voyage s’était passé dans le silence, Selana se sentant coupable d’avoir plombé l’ambiance. Bah, ce n’était pas sa faute. Ces Noctali étaient bien tous les mêmes, après tout ! Comment faisait Loan pour l’apprécier, franchement ? En plus, cet idiot en avait remis une couche à leur arrivée à Mauville, arguant d’un ton glacial que le bâtiment n’avait pas à souffrir de ses Pokémon Feu. Aileen se mordit la lèvre pour ne pas se retourner et lui balancer un coup de poing. Etait-il con ou le faisait-il exprès ? La tour Chetiflor venait d’être atomisée par des Pokémon de type Vol, une faiblesse naturelle du type Plante, normal qu’ils s’inquiètent de voir débarquer un spé type Feu ! Mais quel crétin. Levant les yeux au ciel, ce que le Noctali ne put voir puisqu’elle lui tournait le dos, elle emboîta le pas à l’adulte, laissant derrière elle les deux Topdresseurs. Jetant un œil à sa feuille, elle s’aperçut qu’elle avait été envoyée au deuxième étage, dans la salle du Sage. Tranquillement, elle détailla la salle où très peu de gens pouvaient entrer, et se dirigea vers le chef d’opérations.

« Qu’est-ce que tu veux, gamine ? Va jouer ailleurs, c’est dangereux ici. »
« Je suis mécano. On m’a envoyée ici. »
« Mécano ? C’est une blague ? On me demande de faire la garderie maintenant ? Retourne à l’école au lieu de te foutre de moi, morveuse ! »

Si la brune fut froissée par les propos de l’homme, elle ne le montra pas, se contentant d’un sourire poli, mais non dénué d’une certaine dangerosité.

« Oh, excusez-moi de vous avoir dérangé alors. Je vais, comme vous le dites, retourner à mon école. Où je n’omettrai pas d’expliquer à mademoiselle Snow la raison pour laquelle je suis revenue plus tôt que prévu, cela va sans dire. »

Après avoir poliment incliné la tête, Aileen se retourna et se dirigea vers l’entrée, imperturbable. L’idée faisait son chemin dans la tête de l’adulte. Ecole. Mademoiselle Snow. Trois, deux, un … Elle avait presque atteint la porte quand la voix de l’homme la retint, un bruit de bottes sur le plancher lui apprenant qu’il se dirigeait vers elle pour la rattraper. Elle ne s’arrêta pas, obligeant l’adulte à marcher plus vite pour la rattraper. Ce ne fut que lorsqu’il arriva à sa hauteur qu’elle daigna relever la tête vers lui, toujours aussi imperturbable.

« Attends une seconde, tu as dit mademoiselle Snow ? Tu viens de cette école sur une île, là ? »
« L’académie Pokémon de l’île Lansat, très familièrement nommée la Pokémon Community. Oui, en effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, je viens bien de là-bas. Je m’appelle Aileen Sôma, je suis une Pokéathlète Médecin, mais aussi une Scientifique Mécanicienne de Grade 3, je suis la préfète du dortoir Pyroli, mais également la préfète en chef de l’école. Du coup, je fais quoi maintenant ? Je retourne faire mumuse avec mes Pokémon dans ma garderie ou vous arrêtez de me prendre pour une conne et je peux me mettre au travail ? »

Mouché, l’adulte la regarda quelques instants, avant de ronchonner pour l’envoyer bosser plus loin. Genre, autour de la table avec les autres mécanos, qui parlaient avec animation de la manière de renforcer la toiture qui avait bien souffert de l’envol du Pokémon. Aileen aurait bien aimé leur demander de quel Pokémon Vol il s’agissait, mais par prudence, elle se tut, se contentant d’écouter ce que disaient les autres tout en regardant le plan. Erf, il était incompréhensible. Trop de traits, de trucs, de machins, elle allait vraiment avoir du mal à faire croire aux gens qu’elle comprenait quelque chose. Désespoir. Mais qu’est-ce que c’était que ce bordel ? Ces angles, ces degrés dans un coin, on se croirait en cours de maths ! Un peu perdue, la brune se fit discrète et silencieuse, et si quelques adultes semblaient avoir saisi sa présence, elle ne semblait pas les déranger. Finalement, tout le monde se dispersa, et elle fut envoyée, avec d’autres adultes étrangement silencieux, dans une autre pièce pour prendre ses mesures. Elle qui pensait qu’elle pourrait faire la yamakasi sur les toits, elle pouvait oublier ça, visiblement. Quand l’heure du repas sonna, elle reposa ce qu’elle tenait dans les mains pour se diriger vers l’arène, où Selana leur avait donné rendez-vous. La Pyroli était déjà là, mais pas Yuki, qui devait sans doute être en plein boulot. Après avoir récupéré sa ration de ragoût – sans viande, yay ! – elle s’installa sur un muret pour commencer à manger, laissant sa team se servir dans son sac pour récupérer leurs parts. Qu’est-ce qu’ils avaient fait aujourd’hui ?

« J’ai rabattu le caquet d’un idiot me traitant comme une gamine en me disant de retourner faire mumuse à la garderie au lieu de lui traîner dans les pattes, et j’ai passé les heures suivantes dans une espèce de réunion très chiante où je n’ai pas compris un traître mot. » Mâchonnant distraitement un morceau de baie, elle leva les yeux vers Yuki, qui n’avait pas encore pris la parole. « Fallait que je te dise, désolée d’avoir agressé ton préfet comme ça. Je te cache pas que je peux pas l’encadrer après ma mission avec lui à Oliville, où il m’a juste planté comme une conne sur les quais pendant qu’il rentrait chez lui, en me laissant le soin de prévenir sa copine. Franchement, un texto, ça l’aurait pas retardé non ? Fin bon voilà, je te présente mes excuses. »

Reposant son assiette, elle s’étira, profitant de cette petite pause. Il lui faudrait bientôt repartir de toute manière. La fin du repas approchant, elle ramena l’assiette vide où elle le devait, et fila de nouveau vers la tour. Si elle s’était attendue à commencer enfin les réparations, elle fut déçue. Après avoir pris les mesures en haut, elle se trouvait en bas, à s’occuper de la porte principale. Au moins, elle n’avait pas été foutue au nettoyage, comme Selana. Ils devaient désespérément manquer de mécano pour faire confiance à une fille. Hinhinhin. Le reste de l’après-midi ne fut pas des plus passionnants. Elle passa plusieurs heures autour d’une table avec d’autres mécanos, qui, s’ils ne la prenaient pas tellement au sérieux, avaient au moins la délicatesse de ne rien en dire. Sans doute parce que la corne écarlate de l’Absol derrière elle semblait un peu trop affûtée pour leur sécurité. Et une nouvelle fois, elle fut envoyée plus loin avec d’autres mécanos, dont un garçon à peine plus vieux qu’elle qui semblait plus intéressé par ses formes que par son boulot. Calme Aileen. Inspire et expire. Le plantant là alors qu’il allait lui proposer de l’aide pour grimper – hahaha, très drôle, vraiment – elle escalada tranquillement les échafaudages pour se percher en hauteur, près du plafond, saluant d’une main un mécano occupé à comparer deux pièces pour savoir laquelle mettre dans son installation visant à rendre la porte plus résistante aux chocs. La voyant s’installer à côté de lui, il lui tendit les deux pièces pour lui demander son avis.

« Hey gamine. Tu prendrais quelle pièce toi ? »
« Les deux. Celle de gauche est plus fine, elle peut aller plus loin, et celle de droite la renforce en la calant bien. »

Après une nouvelle observation, l’adulte haussa les épaules, et installa les deux pièces, décidant de lui faire confiance. La brune, pendant ce temps, s’installait, sortant ses affaires pour faire son travail. On lui avait demandé de vérifier les pièces du plafond pour voir s’il fallait les changer ou non, ce qui était déjà plus gratifiant que de faire des mesures dans un coin de la pièce histoire de donner l’illusion d’être utile. Joyce, perché sur sa tête, lui fournissait toute la lumière nécessaire avec son attaque Flash pointée vers le haut, se taisant alors que sa dresseuse, très concentrée par son boulot, dévissait et revissait soigneusement chaque pièce, notant celles qu’il fallait changer. Dont celle-ci, dont les bords semblaient légèrement –

« Tu viens juste d’arriver non ? »

Déconcentrée, la brune sursauta, et la pièce chuta vers le bas. Joyce la rattrapa en bondissant et alla la reposer dans la main de sa dresseuse, qui tourna la tête vers son interlocuteur, l’autre garçon de son âge qui l’avait suivie.

« Très observateur. »

Coupant court à la conversation, elle reprit sa pièce en main pour la refixer sur son mécanisme.

« Je suis arrivé il y a trois jours, moi. »
« Hmmm. »
« On est pas beaucoup à être jeunes, ça fait plaisir d’en voir une de plus. »
« Hmmm. »
« Surtout que tu es assez jol – »
« T’as pas un peu l’impression que tu me gênes, là ? »

L’adolescent se tut, la laissant retourner à son mécanisme. Quel bavard ! Et dragueur en plus ! Des fois le respect se perd. Elle siffla Joyce, qui lança une nouvelle attaque Flash pour l’éclairer pendant qu’elle remettait la pièce en place et qu’elle la notait comme pièce abîmée. Elle n’eut pas besoin d’un coup d’œil pour savoir que l’autre n’avait pas bougé. L’agacement de Joyce était pour le moins perceptible ; posée sur sa tête, la souris électrique tiraillait doucement ses cheveux de ses petites pattes, et sa longue queue dressée commençait à lâcher quelques petites étincelles, qu’il allait lâcher sur l’autre dresseur s’il ne s’en allait pas de suite. Dans l’esprit de la possessive petite souris, la seule personne ayant le droit de sourire comme ça à sa dresseuse, c’était Loan. Les autres se recevaient une attaque Tonnerre sur la tête.

« Je m’appelle Nathan. » Le soupir ennuyé d’Aileen fit plisser les yeux dudit Nathan. « Ma famille est assez influente à Doublon – »
« Bon écoute, j’en ai rien à foutre. Sérieux, t’as vraiment rien d’autre à faire que de draguer quelqu’un qui est en train de bosser ? Et mon consentement, tu t’en balances ? J’ai peut-être pas envie d’être draguée par un gros lourd, en fait non, je n’ai pas envie d’être draguée par un gros lourd. Si tu t’emmerdes, va voir le chef de chantier, il te trouvera du travail. En attendant dégage, et laisse-moi faire le mien. »

Se saisissant d’une clé à molette, elle s’attaqua à un nouveau mécanisme. La tête levée, elle ne vit pas la main du garçon qui s’avançait. Joyce, par contre, la vit, et avec un couinement agressif, il lâcha une étincelle sur cette dernière avant qu’elle n’atteigne les fesses de sa dresseuse. Prévenue par le couinement de son Dedenne, Aileen réagit instinctivement. La main tenant la clé à molette fusa vers le jeune garçon, et l’instrument métallique se posa sur son entrejambe, le faisant s’immobiliser.

« Ton précepteur ne t’a jamais appris la galanterie, gosse de bourges ? Fais attention, un seul faux mouvement de ce genre, et je te l’apprend en te dévissant la vis … »

En parlant de vis … Celle sur laquelle elle travaillait, venait-elle vraiment de sauter ? Sous le regard surpris, puis effrayé de la jeune espionne, la vis tomba au sol, entraînant avec elle le petit mécanisme qu’elle soutenait, et un pan de mur qu’il s’écroula sur l’échafaudage, le faisant s’écrouler à son tour. Dans un réflexe fou, Aileen balança un coup de poing au garçon pour l’envoyer plus loin, pendant que l’autre main se saisissait du Dedenne pour le serrer contre elle, à l’abri, pendant que l’échafaudage s’écroulait sous les hurlements des témoins. Une violente douleur naquit dans son dos, sa jambe, son bras, son épaule, sa tête, et quand elle cessa enfin de bouger, ce fut pour se rendre compte, en rouvrant difficilement les yeux, qu’elle était coincée sous l’échafaudage, lui-même coincé sous le mur écroulé.

« Joooooyce … »

Après quelques minutes à batailler, la petite souris réussit à sortir des décombres, et se planta devant sa dresseuse, inquiète. Le Dedenne voyait bien que le regard d’Aileen commençait à partir, et que du sang coulait de sa tête. Plus de peur que de mal, à première vue, elle était juste coincée, pas mortellement blessée. Une étincelle s’alluma dans le regard de la brune quand elle vit que son Pokémon était indemne, juste avant que sa tête ne touche doucement le sol. Alors le Dedenne, profitant de sa petite taille, se fraya un chemin dans les décombres et se percha dessus, lâchant la plus grosse attaque Flash de sa vie en hurlant comme un damné pour avertir les gens que sa dresseuse était coincée là-dessous.

HRP ;; Oui, gros pavé, mais on a perdu suffisamment de temps comme ça e.e

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Ven 8 Mai - 21:08

Décidément la mâtiné pour les deux jeunes demoiselles se ressemblaient beaucoup. Selana avait subi quelques sexistes de son côté alors que sa préfète avait été traitée de gamine par des gros muscles sans cerveaux, ça promettait comme reconstruction. Elle l'avait écouté néanmoins avec un petit sourire alors que Yuki s'était rapidement échappé prétextant une course à faire. La native d'Almia l'avait observé non sans inquiétude il semblait absent depuis leur arrivée sur le lieu de la mission. Mais elle n'osa pas demander son avis à Aileen compte tenue de la situation malgré ses excuses.

-Bon est bien.. très bien. Répondit-elle. Moi je vais aller motiver les branleurs qui me font office « d'aide » pour ma tâche à accomplir. On se voit courant d'après midi !

Elle s'éclipsa alors avec son trio de pokémons avec un petit sourire avant de retourner au rez-de-chaussée ou les hommes l'observaient en finissant leur repas. Le regard franc, sec, impératif de Selana leur fis les acheva de les convaincre de se lever et de se mettre au travail. La demoiselle ne ménageait pas ses efforts tout au long de l'après midi pour déplacer les décombres tombés au sol afin de rendre toute la zone nette, propre et sans résidu, sans compte le sable que son pokémon se ferait un plaisir d'avaler avant d'en recracher une partie dans un endroit plus adapter afin qu'ensuite toute cette roche érodée ne s'envole dans toute la région pour peupler les routes, salir les maisons et faire jouer les enfants à la plage.

Lentement au fur et à mesure que le soleil s'abaissait dans le ciel les décombres s'en allaient portés par les pokémons et les humains dans une parfaite harmonie. Si Liquid et Solid faisaient la paire pour aider les plus forts à faire valser les roches et les longues poutres, Freudd quant-à lui s'amusait à hurler des « tocard » à tout le monde, y comprit ceux et celles qui étaient dans les autres services, peu-être que la petite Aileen aurait entendu quelques délicats propos venant de l'oiseau parleur. Le temps passait tout de même vite pour elle, Selana s'amusait, elle aimait se rendre utile, son corps ruisselait de sueur face à l'effort, cela lui rappelait ses entraînements dans la montagne ou bien au moment d'aider les pokémons à dégager le volcan de roches dangereuses pour les populations.

Puis soudain un bruit sourd stoppa net toute activité. Le silence était flagrant et les gens se posaient des questions. Le temps était comme suspendu, une attaque Flash brisa le ciel d'un violent éclat lumineux. C'était trop suspect pour que ce bruit soit voulu. Peu-être que quelque chose s'était effondré ? Nul ne le savait mais quelques mots parvinrent aux oreilles de Selana.

-On vient de me dire qu'une gamine s'était retrouvée sous les décombres d'un échafaudage. Les secours médecins arriveront dans quelques minutes et personnes ne veut essayer de sauver la gamine avant. C'est bien triste.

À ces mots Selana abandonna sa tâche en hurlant à ses compagnons.

-Continuez ! Je reviens.

Il y avait dans son regard quelque chose d'effrayant, ou bien d'effrayé c'était difficile à savoir, mais on avait la certitude que quelque chose n'allait pas pour la demoiselle. Dans un souffle court, puissant, sportif elle se dirigea vers la dite zone en repoussant sauvagement tout se qui ne voulait pas s'écarter. Les gens protestaient et Selana n'en avait que faire, elle craignait qu'Aileen soit la fille sous l'échafaudage. Que c'était-il passé ? Une femme agile comme elle, préfète et excellente médecin, c'était difficile à concevoir pour elle.

Elle arriva sur les lieux du « crime » elle retint un cri de surprise en voyant Aileen allongée au sol et coincée, il y avait quelques personnes autour d'elle et la sportive s'approcha alors que ses pokémons venaient enfin de la rejoindre. Après quelques pas quelqu'un vient à elle.

-Mademoiselle vous ne pouvez pas vous app..

-Pousse toi ! Dégage ! Elle le repoussa d'un geste violent le faisant basculer au sol. Il est hors de question que je laisse ma préfète dans cet état ! Bande d'incapable ! Elle écarta les autres sans aucune émotion sur le visage sinon des yeux qui trahissaient sa détresse elle s''accroupi alors devant sa préfète ignorant la souris électrique. Aileen ! Aileen ! Tu m'entends ?! Elle marqua une pause. Dis moi quelle date nous sommes Aileen. Elle attendit sa réponse, elle voulait s'assurer que son amie était bien consciente. Dit moi de quelle région tu viens. Cette réponse acheva de la rassurer quant-à son état. Il n'y avait pas d'enjeux vitaux à ce moment malgré les blessures qu'elle avait. Bien je vais te sortir de la. Guide moi pour dire ce que je soit dégager comme décombre étape par étape, t'es la mieux placée pour le savoir.

-Mademoiselle vous ne pouvez pas...

-Ta gueule putain ! Elle s'était retournée balançant un regard noir aux hommes présents. Fermez la vous êtes des incapable en petite robe ! Pas foutu d'aider une personne en détresse. Elle se concentra sur Aileen. Je t'écoute.

Petit à petit, sous les dires de sa préfète elle retira les morceaux de murs et d’échafaudage qui entravait son corps et l'endolorissait. À chaque gémissement de douleur de son amie elle adoucissait le geste ou bien essayait de pousser dans une autre direction pour éviter de lui causer plus de douleur. Ses deux compagnons l'aider, Liquid par son attaque tourbi-sable invoquait la force du sable pour aider sa dresseuse  à soulever des débris sans trop forcer et risquer de causer un autre accident. Les décombres s'en allaient petit à petit libérant un bras puis une jambe. Les secours n'arrivaient pas et Selana redoublait d'effort pendant que Solid brisait des décombres là ou l'indiquait Aileen.

Enfin elle parvint à retirer les derniers décombres au moment ou les secours arrivaient, Selana épuisée se laissa tomber à genoux pour regarder son amie du regard avant de lâcher dans un petit rire.

-Si t'es pas là pour le dîner je vais te faire courir tellement vite que tu péteras à nouveau la forme. Tu me rejoindras là ou nous dormirons ? Je pense que la journée va bientôt se terminer, il doit rester une heure de travail et cet événement à chamboulé tout le monde. Hein. T'es présente pour le dîner !

Elle se recula en souriant avant de laisser les secours prendre la demoiselle en charge et l'amener au centre pokémon le plus proche pour lui faire passer des tests cliniques de santé pour s'assurer que la préfète n'avait rien. Pendant ce temps, Selana bien que morte de fatigue était retournée au travail avant de gratifier ses compagnons d'un mauvais regard pour les inviter à reprendre le travail. Le soleil tomba lorsque tout le rez-de-chaussé fût enfin nettoyé de tous les débris de la tour. Demain les travaux de reconstructions pourraient débuter en toute sécurité.

La dresseuse avec son trio infernal s'en alla finalement chez vers les Fish ou elle résiderait pour ce soir. La maison était coquette vue de l'extérieur et elle toqua en attendant d'entrer. Une dame sportive vint lui ouvrir, dans un geste respectueux Selana baissa la tête en se présentant rapidement comme élève de l'académie. Elle entra alors avec un petit sourire gêné faisant entrer son équipe à l’exception de son starter. Elle installa ses affaires pour le lit qui lui était accordé et attendit Aileen en silence assise sur une chaise et inquiète. Ce ne fut qu'au moment ou elle s'assit pour le dîner que la porte s'ouvrit avec un soupire familier.

-T'es presque en retard préfète !

Elle ne s'était pas levée pour voir son amie arriver en bonne forme, il semblerait que rien de grave ne lui soit arrivée en fin de compte. Elle l'observa dans un sourire avant de lui demander.

-Tu pourras bosser demain ? Ou tu auras besoin de repos ?

Elle commencèrent alors à manger répondant au diverses questions de la mère Fish, Selana gardait le silence, c'était une des premières fois qu'elle allait chez d'autres gens que chez elle c'était quelque chose d'exceptionnel même, elle n'osait pas parler devant personne. À la fin du repas elle s'inclina respectueusement avant de murmurer.

-Je vais allé me reposer, bonne nuit à vous deux.

Sans demander son reste elle quitta les lieux pour aller se poser dans sa chambre, elle se mit en tenue et s’endormit très rapidement sans demander son reste, son Hippopotas dormais à côté d'elle réchauffant la pièce qu'elle trouvait légèrement froide. La nuit se passa sans aucun soucis et la sportive se prépara en silence saluant d'un murmure sa préfète pour ne pas réveiller les gens qui dormaient dans la mission.

-Prête pour cette seconde journée ? Tu vas tenir le coup Aileen ?

Elle se dirigea vers la porte puisqu'elles s'étaient toutes les deux prêtes pour une journée qui serait certainement très très longues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Sam 9 Mai - 0:37

« Aileen a des ennuis ! » Le hurlement mental du Dedenne, qui transita par la Tarsal, frappa Sphax et Hilda en pleine tête. Ces derniers, qui faisaient une petite pause à l’extérieur, revinrent en courant dans la tour Chetiflor en se faufilant agilement entre les pattes des passants. Heureusement pour eux, la dresseuse avait confié son sac à sa Mangriff, qui l’avait toujours en bandoulière, de même que les Poké Ball à l’intérieur. Actuellement, il n’y avait pas beaucoup de Pokémon dehors. En plus de Joyce, qui couinait en haut de ses décombres pour que quelqu’un sauve sa dresseuse, il y avait Asami, Hilda et lui, Sokka qui était allé aider à porter des trucs lourds, et Sookie qui l’avait accompagnée pour pouvoir se rendre utile. D’ailleurs, le Riolu et la Tarsal arrivaient en se téléportant, ce qui sembla décontenancer le Riolu qui ne s’était pas attendu à ce que sa camarade lui mette la main sur l’épaule pour l’entraîner avec lui. « Où elle est Aileen ? » Sphax pointa la patte vers les débris, où Joyce, qui venait de les voir, sautillait pour que la réciproque soit vraie. Frappant ses petites pattes l’une contre l’autre, le Riolu s’avança vers la pile et commença à la déblayer avec prudence. Aussitôt, les autres Pokémon se tournèrent vers Sphax, considéré comme étant leur leader naturel. « Asami, va l’aider. Sookie, reste en hauteur et utilise tes pouvoirs pour stabiliser la pile, qu’elle ne s’écroule pas sur nous. » Les deux Pokémon hochèrent la tête. La Mangriff posa le sac au sol, et Sphax le tira vers lui pour le récupérer, pendant qu’Hilda tournait la tête vers lui. « Et moi ? » « Toi, tu empêches ce morveux que Joyce désigne de quitter les lieux. » « Avec grand plaisir. » D’un bond, la Persian fut devant le jeune adolescent, et se redressant de toute sa taille, fourrure hérissée, elle lui feula dessus d’un ton menaçant pour l’empêcher de s’en aller. Rapidement, l’Absol rejoignit les autres pour aider à dégager sa dresseuse, se décalant quand Selana déboula comme un missile, ses Pokémon la suivant difficilement.

« Aileen ! Aileen, tu m’entends ? »

Avec difficulté, la préfète rouvrit doucement les yeux. Elle avait… Toujours aussi mal. Mais au moins, le mur écroulé n’obscurcissait plus sa vue. Quelqu’un avait dû déblayer ça pendant son léger évanouissement. Cependant, elle n’allait toujours pas bien. Le sang lui battait aux tempes, et sa jambe était coincée dans une mauvaise position. Si elle la bougeait trop brusquement, elle se casserait le pied. Ce qui serait assez dommage. Tournant un peu la tête, Aileen aperçut son starter, qui la regardait avec un air d’apparente indifférence, mais intérieurement fou d’inquiétude. Derrière lui, il y avait sa team, et Sookie qui lévitait pour maintenir les cailloux debout par la force de sa pensée. Excellente initiative. Puis, il y avait Selana. Couverte de sueur et de poussière. Le mélange des deux était assez inesthétique, d’ailleurs. Mais elle était mal placée pour parler, elle se sentait crade comme pas permis. Et coincée. Et endolorie. Et un peu dans le pâté, aussi. En la voyant réveillée, l’autre Pyroli commença à la noyer de question. Ouhla, du calme. Cependant, en bonne petite soldate obéissante, la préfète répondit aux questions d’une voix vide et monocorde.

« Trente-et-un Mars. » Nouvelle question. Nouvelle réponse. « J’sais pas, Kalos je crois, avec ma mère qui voyage tout le temps j’en suis pas trop sûre. »

Après avoir gueulé sur les gens autour d’eux, Selana entreprit de la faire sortir de sous cette pile de gravats. Avec lenteur et délicatesse, la dresseuse Pyroli, aidée des deux teams, la tira doucement pour la libérer de sa prison murale, s’arrêtant à chaque fois qu’elle la voyait grimacer. Le travail alla plus vite quand, fatigué de leur inaction, Joyce commença à balancer des Eclair pour motiver les autres personnes à rejoindre la Pyroli. Au boulot, bande de larves ! Il fallut trente-cinq minutes pour la sortir de là, et dix autres minutes pour l’empêcher de bouger le temps que les secours n’arrivent. C’est maintenant qu’ils arrivaient eux ? Bande de branleurs. Avant de partir, elle eut la satisfaction de voir les forces de l’ordre entourer le jeune imbécile qui l’avait draguée, provoquant ainsi cette catastrophe. Bien fait pour lui tiens, ça lui apprendrait le respect. Finalement, elle fut évacuée, non sans mal, et Sphax grimpa à l’arrière du camion sans tenir compte des dénégations des ambulanciers. Détestant se sentir invalide, la brune se redressa pour s’asseoir, faisant un vague signe de main à Selana. Bon ok, elle lui faisait un doigt, c’était très grossier, mais la Pyroli l’avait charriée, alors ça méritait bien ça. Sortant d’elle-même de sa Poké Ball, sa Tarsal se posa sur ses genoux et lui lança un Vibra Soin pour la requinquer, faisant disparaître la douleur. Ce serait déjà ça de pris. Finalement, ce Vibra Soin semblait suffire, les médecins ne trouvant rien de plus à ajouter, faisant se rengorger sa Tarsal de fierté. Meilleure médecine du monde ! Au bout de quinze minutes à supporter l’inquiétude des médecins, la jeune espionne put finalement quitter les locaux servant d’infirmerie (l’école des dresseurs, visiblement).

« Vous avez besoin d’aide pour trouver la maison ? »
« Non, ça ira, j’ai mon Absol pour me guider. »

Non sans hésitations, ils la laissèrent partir, après qu’elle se soit imposée pour leur rappeler qu’elle n’était pas impotente. Ils n’avaient rien trouvé, ils ne pouvaient pas la retenir, elle était donc libre de partir. Ils n’allaient pas l’enchaîner au mur pour la retenir, non ? Bon. Appuyée sur son Absol, elle quitta l’école des dresseurs et déambula dans les rues de la ville, suivant sa Persian qui était pourvue du même sens de l’orientation que l’Absol. Heureusement pour elle d’ailleurs. Ce fut en boitant de plus en plus qu’elle trouva la maison, une charmante petite villa dans le style Mauville, avec ses portes coulissantes en papier de riz pour le moins pittoresques. Après avoir toqué, elle fut invitée à entrer par une personne qu’elle ne vit pas, et fut accueillie par une remarque caustique de sa camarade, à laquelle elle répondit en levant un nouveau doigt, faisant ronronner sa Persian d’amusement et pouffer de rire l’adulte dans son dos. Joli rire féminin d’ailleurs. Se retournant, Aileen sentit qu’elle avalait de travers. Holy shit. Valérianna Fish. La Foudre de Johto. Alors c’était elle, la mère de Djelly, et donc la tante de Loan ? Et ces deux salauds ne lui avaient rien dit ? Il y aurait vengeance. Elle allait frapper Djelly, et mordre tellement fort l’oreille de Loan qu’elle lui laisserait l’empreinte de ses dents sur le lobe. Bien fait.

« Tu m’as prise pour une Mentali ou quoi ? Bien sûr que je pourrai bosser demain, encore une remarque désagréable et je te colle, petite impertinente. »

Dit-elle en lui tirant la langue. Finalement assise à table, sa jambe lui faisait un peu moins mal. Répondant poliment aux questions de leur hôtesse, qu’elle n’osait pas regarder dans les yeux – Valérianna Fish bon sang – la brune termina rapidement son repas, se rendant compte avec une certaine surprise qu’elle était affamée. A la fin du repas, Selana disparut pour aller se coucher, complètement claquée, et Aileen resta seule avec la célèbre athlète, un peu gênée. Et quand la jeune femme prit la parole d’un ton amusé, la brune se sentit rougir, ce qui les fit pouffer de rire toutes les deux.

« Alors tu es la petite amie de mon neveu. »
« Mais comment vous… Oui, c’est moi. »
« Hmmm… Vous avez bons goûts, tous les deux. »
« Je peux avoir un autographe ? »

Avec un léger rire, la Pokéathlète accepta de lui signer un autographe, en profitant pour lui dédicacer une photo. YEAH ! Pardon. Elle avait peut-être pris un mur sur la gueule, au moins, elle avait eu une dédicace de Valérianna Fish o/

_______________________________________________

La truffe froide de Sphax et le doux ronronnement d’Hilda la réveillèrent à six heures du matin. Avec un grognement, elle se retourna dans le lit, et ce fut le tapotement d’Ellie sur sa joue qui lui fit ouvrir les yeux. L’insistante petite Mysdibule l’empêcherait de se rendormir, parce qu’il fallait aller bosser. Cette fois-ci, elle ne s’était pas réveillée à quatre heures trente, trop cassée par son accident de la veille, et si ses Pokémon ne l’avaient pas réveillée, elle aurait continué à dormir jusqu’à midi. Quand elle se redressa, mal réveillée, Selana la salua d’une voix claire, quoique basse, et elle répondit d’un grognement. Aileen n’était pas trop du matin, en général. Elle se préparait dans le silence de sa chambre, en automate, et avait fini d’émerger un peu avant le début de l’entraînement matinal. Selana ne pourrait pas lui tirer de phrases cohérentes et construites avant un bon petit moment. Disons, une quinzaine de minutes. Ou peut-être moins, finalement, vu qu’elle venait de lui poser une question, forçant la préfète à se concentrer pour comprendre et répondre quelque chose de construit.

« Ca va. J’suis pas en sucre. »

Avec un grand effort de volonté, la préfète sortit du lit pour se préparer. Douche, petit-déjeuner, et elles pouvaient partir d’un bon pas. Aileen ne boitait plus. Sans doute parce que Sookie l’avait attrapée pour lui lancer un nouveau Vibra Soin, sans lui laisser de temps de râler ou de protester. En moins d’une heure, les deux demoiselles, fin prêtes, avaient atteint la tour Chetiflor. Le pan de mur écroulé avait été remis en place dans la nuit par des Mackogneur, et la brune ne put s’empêcher de lever un regard méfiant vers le haut en passant la porte, des fois qu’elle ne s’écroule pas à nouveau. De nouveau, elle fut séparée de Selana, et la salua vaguement en partant. Direction le dernier étage, et cette fois-ci, c’était le plafond qu’il fallait consolider. Avec un procédé assez ingénieux, quoique hasardeux. Les mécaniciens en chef voulaient mettre en place un bouclier électrique dans les murs, pour griller immédiatement les résidus d’attaques Vol qui pourraient s’approcher un peu trop des points sensibles de la charpente. Les mécanos allaient se séparer. Qui pour s’occuper des murs, qui pour s’occuper des sols, qui pour s’occuper des étages inférieurs…

« Et l’équipe quatre s’occupera du plafond. »

Et qui pour s’occuper du plafond. Et devinez quoi ? Bingo. Elle était dans l’équipe du plafond. Cool, un peu de sensations fortes, et avec un peu de chances, ce serait moins casse-gueule que la veille. Grimpant au plafond avec les autres, elle ne fit sortir que son Dedenne, son « Pokémon Mécanicien ». Il lui servait clairement de faire-valoir, il le savait, et il adorait ça. En plus, son type Electrique pourrait assurer le bon fonctionnement du système. S’asseyant confortablement sur sa poutre, elle sortit ses outils pour commencer son travail. Alors. Pour commencer, elle devait placer les plaques côte à côte, les fils à côté pour les raccorder au dernier moment. Pour assurer l’esthétisme du monument, les plaques de métal ne devaient pas se voir, ce qui l’obligeait à se contorsionner pour cacher sa plaque électrique derrière une poutre, aidée par son Dedenne qui s’était juché dessus et qui appuyait ses petites pattes sur le métal le temps qu’elle l’accroche à l’ensemble. Elle progressait relativement vite. Et cette fois-ci, il n’y avait plus de gros lourd pour la draguer et la déconcentrer, donc normalement, le toit ne devrait pas lui tomber sur la tête. En fait, ce fut son tournevis qui tomba, quand elle essaya de l’attraper sans le regarder. Elle se prit la main dans son harnais de sécurité en essayant de le récupérer, et l’instrument tomba vers le sol.

« Attention en bas ! »

Le tournevis heurta le sol avec un bruit sec et roula un peu avant de s’arrêter aux pieds d’une toute petite fille, qui leva la tête vers le haut. Bien qu’haute perchée, Aileen reconnut Selana, et la salua d’un mouvement de la main, s’amusant de la voir aussi petite. Etait-ce une illusion, ou la Pyroli était réellement en train de blêmir en la voyant perchée si haut ? Aileen n’avait pas le vertige, et n’avait pas peur de tomber non plus.

« Hey Selana ! Tu me le rends, s’il te plaît ? J’en ai besoin ! »

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Dim 10 Mai - 20:34

Les réactions de sa préfète bien que provocantes et mal polies lui avaient arrachés un petit sourire, cette Aileen même dans un chaos physique était toujours digne d'elle même. Au moins leur préfète était la plus proche représentation de la volonté dont devait faire preuve le dortoir des Pyrolis. Après tout elles étaient l'élite physique de cette école il ne fallait à aucun moment tâcher la réputation du dortoir.

Le repas ainsi que la nuit s'étaient passées sans encombres majeurs, quelques discutions très brèves, Selana restait inquiète pour son amie, bien que son état semblait stabilité elle avait peur qu'un autre accident ne survienne par inattention. Au petit matin le regard endormi de la mécanicienne et sa voix difficilement distincte firent remarquer la sportive qu'elle n'était vraiment pas du matin. La réponse à sa question l'amusa un peu plus, elle se gratta l'arrière du crâne alors que Liquid venait se lover entre ses jambes.

-Je suis juste inquiète... elle allait dire quelque chose qui aurait pu être une jolie marque d'affection mais elle se ravisa. Je ne voudrai pas que ton état ralentisse la progression des travaux, tu comprends ?

Elle mentait, elle ne voulait pas voir l'état de santé de son amie se dégrader au fur et à mesure de la journée pour qu'elle finisse encore sous un mur ou à tomber, elle tourna les talons pour quitter la maison des Fish après s'être inclinée respectueusement devant la mère des Fish en lui souhaitant de passer une agréable journée.

Elles repartirent donc vers la tour avant d'être à nouveau séparée, Aileen devait retrouver les mécaniciens tant dit qu'elle devait, avec la même équipe qu'hier fortifier les fondations, en fait elle s'improvisait maçon pour l'instant. Ses collègues de travail la saluèrent d'une voix forte et motivé, la demoiselle ne s'en trouvait que plus flattée de voir qu'elle pouvait motiver une bande de muscles mous comme eux.

-Allé bande de couilles molles ! On se met aux fondations ! Vous allez m'assurer que chaque pilier s'empile dans des poutres dans le dans le sol pour assurer que même Arceus lui même ne puisse faire tomber cette tour ! Est-ce compris ?

-OUAIS !

-Parfait au travail ! On a les plans sur la table ! Il nous faut du bois ! Alors on va tous y aller pour être plus rapide, puis on va tailler tout ça et enfin nous iront poser tout le matos ! En avant !

La demoiselle laissa sortir ses pokémons avant de sortir pour se diriger vers la forêt adjacente à la ville, armée de hache et autres objets tranchants les hommes et pokémons se mirent au travail en prenant soin de ne déboiser que les bords de la forêt pour laisser aux pokémons sauvages un bel écosystème et de laisser les arbres fruitiers en dehors des armes tranchantes. Selana s'occupait des plus gros arbres avec un autre homme qui approchait la soixantaine, avec une carapace de tortue sur le dos et une longue et barbe ce dernier coupait du bois très rapidement pour son âge ce qui laissait la sportive sans voix, mais pas sans muscles, au contraire elle faisait tout ce qui était en son pouvoir pour couper plus que lui comme si un instinct de compétition était né entre eux sans même s'en apercevoir.

Le temps passait si rapidement, le soleil était déjà haut dans le ciel et pourtant il n'était pas encore midi, Selana était en route pour aller chercher quelques scie pour tailler les différents troncs qu'ils avaient récupérés. Alors qu'elle marchait un objet tomba à quelques centimètres de ses pieds, prise de surprise elle recula et s'apprêta à pousser quelques insultes quand elle reconnu Aileen en haut sur une poutre comme ça. Sa voix arriva à ses oreilles alors qu'elle devenait blanche comme un linge.

-Non mais t'es malade putain ! Tu fous quoi là-haut sans rien pour t'empêcher de tomber ! Inconsciente ! Parfois te faudrait un côté pétocharde ou prudente des Mentalis bordel ! Elle ramassa l'objet pour le balancer de toutes ses forces en hauteur. Si tu tombes je fais de ta carcasse des chouquettes à la viande pour mon petit... Pour Ginji !

Elle avait la peau rouge d'un coup et elle était prise d'un coup de chaleur, elle décampa avec ses scies sous les bras et retourner trancher du bois pour évacuer sa haine contre elle même pour cette erreur qui aurait pût la mettre dans le pétrin. Pour Ginji, pourquoi des chouquettes à un moment pareil alors qu'elle parlait de la tuer si jamais elle tombait ? Trop de contradictions en une petite heure et perdue dans ses pensées elle n'avait pas vu la cinq troncs passés sous les dents avides de sa scie.
Midi sonna.
Elle posait ses objets en soupirant quant un homme vint à elle, on voyait à sa manière d'être qu'il allait agacer Selana, le regard mielleux et presque séducteur il s'approcha d'elle avec un œuf.

-Tiens belle demoiselle, prends cette offrande en gage de mon amour, ton corps musclés, ta voix sèche ton goût pour l'effort m'ont rendu amoureux de toi au premier regard.

-Ouais bah si tu te casses pas je vais te donner le goût de tes amygdale dans l'estomac. Casse toi avant que je te mette les couilles assez hautes pour en faire des seins.

-Prend cet œuf, réfléchi.. une belle histoire nous attend !

Il déposa l'oeuf dans les mains de la demoiselle avant de disparaître dans la masse de travailleurs pour finalement disparaître. Drôle d'oiseau, décidément il y en avait des cons dans ce monde, heureusement, Ginji n'étais pas comme ça du tout. Elle prit la route pour s'installer à la même table qu'hier, mais il n'y avait que Aileen, pas de traces de Yuki depuis hier midi, était-il rentré ? Selana ne s'en préoccupa pas plus. Enfin à table avec son entrecôte, sa salade et ses frites elle posa l'oeuf sur la table en regarda son amie.

-Putain j'ai vu un truc plus fou que toi sur cette foutue poutre ! Là y a même pas cinq minutes un mec se pointe en mode jolie cœur je suis un dragueur, tu me fais pas peur je suis un lover. Putain le casse couille, il veut acheter mon amour avec un œuf, mais j'ai pas envie de céder à ses avances, quand tu penses que ce pokémon aurait pu finir avec une bourgeoise matérialiste, je vais garder l'oeuf et ignorer l'homme. Ça me semble un bon plan t'en pense quoi ? Elle fit un pause. Tu sais ce que c'est comme œuf, il est un peu rose ça m'inspire vraiment pas confiance, c'est comme les nains et la verdure ça leur inspire pas confiance aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Lun 11 Mai - 17:09

Ma parole, mais Selana pâlissait pour de vrai ! Juchée à califourchon sur l’une des vénérables poutres anciennes qui soutenaient le toit, la brune ricana doucement, ce que sa camarade ne pouvait pas entendre. Franchement, elle ne risquait rien. Prenant en considération le fait qu’il avait affaire à une jeune fille, le chef de service ne l’avait pas envoyée trop haut, et elle avait un harnais de sécurité autour des jambes et du ventre. Puis, ce n’est pas comme si elle était lourde, et son tout petit Dedenne ne risquait pas de casser la charpente. Ce dernier se penchait d’ailleurs de manière imprudente vers le bas, saluant Selana en agitant sa petite patte, pour lui faire comprendre qu’Aileen était avec elle, et donc qu’elle ne risquait rien. Il est trop choupi ce Dedenne parfois. Eclatant de rire, la Pokéathlète se pencha pour saisir son tournevis du bout des doigts, faisant un sourire complice à son Dedenne quand elle entendit le mot Ginji balancé au détour de l’engueulade. Des chouquettes de viande pour sa petite mascotte ? Il y avait anguille sous roche, surtout que l’autre Topdresseuse s’était hâtée de changer de sujet sans finir sa phrase… Bah, elle finirait bien par le savoir, hinhinhin. En souriant, elle se remit au travail, terminant de fixer ses plaques et de raccorder les fils. Alors, le rouge avec le bleu, le bleu avec le vert, le vert avec le rouge… Ou l’inverse ?

« Joyce, je sais plus, va regarder discrétos sur la feuille tu veux ? »

La petite souris opina du chef et fila le long de sa poutre, descendant la corde en vitesse pour courir vers la table de bois. Il l’escalada alors pour jeter un coup d’œil au plan, et remonta aussi vite qu’il était descendu sans que personne ne l’aperçoive. Puis il couina les explications à sa dresseuse, qui intervertit rapidement l’ordre des fils sans avoir l’air d’y toucher. Faux voyons, elle n’a pas du tout failli provoquer une catastrophe avec son mauvais branchement, du genre le toit qui explose ou la charpente qui prend feu à cause d’une étincelle mal placée, voyons. Quelle idée stupide. Midi sonnant, elle descendit de son perchoir après avoir fixé ses dernières plaques et les avoir raccordées aux autres. Les mécanos se rassemblèrent en bas et levèrent les yeux vers le plafond, pour voir si le dispositif se voyait. La réponse était : pas du tout. Chaque plaque avait été fixée derrière les poutres, le long du toit, de telle manière que la structure en devenait invisible, mais tout de même opérante. Et en cas de défaillance, il serait aisé pour un mécano d’accéder à l’ensemble en marchant sur les poutres.

« Bon, on verra la suite plus tard, allez manger vous tous ! On se retrouve ici dans deux heures ! »

Chouette, couina le Dedenne, qui commençait à avoir très sérieusement les crocs. Suivant les autres, la Pokéathlète descendit les étages de la tour Chetiflor pour rejoindre Selana, qui devait s’être assise à la même place que la dernière fois. Récupérant son plateau, elle ne fit pas de commentaires à la vue de l’entrecôte, mais l’échangea quelques mètres plus loin contre la salade composée d’un ouvrier. Yay, pas de viande et supplément salade, la joie pour une végétarienne ! Posant son plateau face à celui de Selana, elle s’assit et commença son repas, écoutant distraitement la Pyroli qui parlait. Un mec lui avait refourgué, comme ça, gratos, un œuf mystère pour la draguer, du coup, elle ne savait même pas ce qu’il y avait dedans. Et elle lui demandait son avis. Curieuse, la brune leva la tête pour regarder l’œuf posé sur la table… Et bugua. A côté d’elle, Sphax venait de se fendre d’un jappement de rire très peu protocolaire, qu’Hilda reprit aussi sec en miaulant. Un gloussement de rire échappa à Aileen, qui ne put pas plus longtemps retenir son hilarité. Un œuf rose qui ne lui inspire pas confiance, tu m’étonnes.

« C’est, c’est un… » Toussotement pour reprendre contenance. « C’est un œuf de Skitty ! »

Nouvel éclat de rire. Mais en voyant Selana froncer les sourcils, elle reprit difficilement contenance en toussant pour couper son fou rire, avant de s’expliquer en regardant obstinément son assiette. Il valait mieux qu’elle ne regarde pas l’œuf.

« Hrm pardon. C’est que je prévois d’offrir un Skitty à… A quelqu’un de beaucoup trop sérieux, qui aurait bien besoin d’un brin de fantaisie dans sa vie. »

Ouf. Elle avait failli prononcer le nom de son frère, ça aurait foutu toute sa surprise en l’air. D’ailleurs, parler de son frère lui faisait penser aux Voltali, donc à Loan – tellement loin d’elle, hélas ! – mais surtout à Ginji. Et qu’avait dit Selana tout à l’heure, sur son petit Ginji ? Lui faire des chouquettes à la viande ? Comme c’est mignon.

« En parlant de ça, je ne suis pas comestible, je ne sais pas si ton petit Ginji me trouverait à son goût. Il me préfère en protectrice qu’en chouquette à la viande, je pense. » Sourire innocent. « Surtout que mon frère et mon copain vous tueraient juste après, ce serait dommage que ton futur petit copain et toi mourriez pour un truc aussi stupide non ? »

Ah, l’innocence. Pouffant de rire, elle termina son repas, et attendit que Selana ait fini le sien pour rentrer avec elle à la tour Chetiflor, où le travail pouvait recommencer. Tout en marchant, les deux filles se racontèrent leur matinée, Selana racontant qu’elle avait scié des planches pour la reconstruction de la tour, Aileen expliquant le fonctionnement du bouclier électrique qu’ils voulaient mettre en place. Puis les deux filles se séparèrent, l’une retournant à son atelier, l’autre sur son toit. D’ailleurs, ça faisait un moment qu’elles n’avaient pas revu Yuki. Est-ce que le Noctali leur faisait la gueule après ce qu’elle avait dit sur Allen ? Bah. Les Noctali, tous les mêmes ! Faisant sortir Joyce de sa Poké Ball, Aileen lui expliqua la marche à suivre. Après avoir fixé toutes les plaquettes métalliques et raccordé les fils, il fallait brancher le tout, ce qui, vu le périmètre de la tour, allait prendre un certain temps. Surtout qu’il fallait raccorder tous les étages entre eux ! Tandis que les mécaniciens plus expérimentés se chargeaient des branchements, les autres devaient s’assurer que tout se passerait bien, et surtout que tout était bien branché. C’est là que Joyce pouvait entrer en jeu, en vérifiant que chaque plaque fonctionne grâce à son type Electrique avant qu’un test général ne soit fait sur l’ensemble du bâtiment. Assurée grâce à son harnais, elle parcourut avec aisance son périmètre, Joyce lançant un petit Eclair sur chaque plaque métallique pour s’assurer qu’elle grésille, la chargeant ainsi en électricité. Une fois terminé, il l’abandonna pour en faire de même avec chaque plaque des autres périmètres, étant un des trois Pokémon Electrique présents sur place, les deux autres étant un Raichu et un Statitik. Certes, un Mécano était venu avec son Posipi et son Negapi, beaucoup trop joueurs pour être obéissants, et il y avait un Luxio, malheureusement atteint de vertige, qui avait refusé de grimper sur les poutres.

« Hey ! A qui il est ce foutu piaf ?! »
« Dégage de là, je bosse ! »
« Vire de là, oiseau stupide, c’est électrifié, tu vas te prendre une châtaigne ! »

Aileen ne tourna pas la tête. Si un Pokémon Oiseau se prenait de l’électricité dans les plumes, ce serait de sa faute. Cependant, elle dut vite changer d’avis en entendant l’oiseau rouspéter à grands coups de « Tocard, tocard, Pija Pija Pija toooo-caaaard ! ». Mais. Qu’est-ce que Freudd foutait ici bon sang ? S’accrochant à la charpente, elle se retourna, juste à temps pour voir Freudd lui foncer dessus. Elle l’esquiva in extremis, et Joyce revint en courant vers elle pour l’aider à se débarrasser du piaf.

« Freudd, dégage, c’est dangereux ici, retourne auprès de ta dresseuse ! »
« Hey, il est à toi ce foutu Pijako ?! »
« Dégaaaage, tocaaaard, Pija Pija Pijaaaa ! »
« Mais non il est pas à moi bouffon, sinon il aurait fini dans sa Poké Ball ! Freudd, dégage, t’es lourd là ! »

Bêtement, Aileen agita le bras pour faire fuir le Pijako, ne réussissant qu’à lui faire peur. Battant des ailes, il s’éleva vers le haut, et l’une de ses ailes heurta une plaque métallique chargée en électricité. Freudd lâcha un piaillement de douleur quand l’électricité parcourut son corps d’oiseau, et se retournant vers la plaque, il fit exactement ce qu’il ne devait pas faire. Mimique. Son corps s’enveloppa d’électricité, qu’il relâcha tout autour de lui. Dans un réflexe surhumain, Aileen se jeta en avant, se plaquant sur sa poutre pour échapper à la toile d’électricité qui, obéissant docilement à l’ordre qui venait de lui être donné, s’activait enfin. Les petits éclairs lâchés par le perroquet parcouraient plaques et fils, déclenchant la protection dans son intégralité dans un grésillement de mauvais augure. Eh, ils n’avaient pas eu le temps de finir après tout. Alors que la toile se mettait en place, Aileen sentit que son Dedenne bondissait sur sa tête pour se redresser d’un coup, absorbant toute l’électricité qui passait au-dessus d’eux, faisant office de paratonnerre et lui sauvant la vie par la même occasion. Tâtonnant à l’aveugle, Aileen se saisit d’une Poké Ball à sa ceinture, et la tendit vers le sol, bouton vers le bas, avant de la lâcher. Elle ne savait pas qui c’était, mais avec un peu de chances… La Poké Ball heurta le sol et s’ouvrit, laissant place à une Mysdibule un peu perdue, qui leva la tête pour chercher sa dresseuse, soulagée en croisant son regard, horrifiée en comprenant la situation.

« Selana ! Vite Ellie, va chercher Selana ! »

Hochant la tête, l’intelligente petite Mysdibule prit d’abord le temps de cacher sa balle de capture dans l’immense gueule sur sa tête, avant de courir de son pas pataud, mais rapide, vers les escaliers, qu’elle dévala en vitesse pour aller chercher l’autre Pyroli. Elle n’avait pas compris pourquoi, n’avait pas vu Freudd qui balançait de plus en plus d’éclairs au fur et à mesure qu’il s’en prenait, mais si Aileen lui ordonnait d’aller chercher Selana, elle irait chercher Selana !

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Mar 12 Mai - 21:37

Les yeux de Selana devinrent rond et ses joues s'empourprèrent juste après les quelques mots de sa préfète et face à son manque de sérieux elle se désola un petit peu de ce qui allait arriver à celui qui lui avait refourgué cet œuf dans les heures qui arrivaient. Il allait tant souffrir que même ses pokémons ne le reconnaîtraient pas le moins du monde. Elle souffla profondement essayant de ce calmer avant de regarder la demoiselle avec une petite rage au coin du sourire sadique qui naissait sur son visage.

-Je vais lui enfoncer une poutre de bois tellement profondément dans le service à évacuation, que celui qui arrivera à la retirer se fera appeler le roi Arthur, si bien qu'un Wailord pourra s'en faire un collier.

Il y avait décidément quelque chose de très peu rassurant dans son regard qui forçait les gens autour d'elle de s'éloigner de quelques mètres, il fallait dire que sa voix semblait marquée d'un sadisme poussé à l'extrême, quand elle lui mettrait la main dessus elle se fera un malin de plaisir de lui arracher les ongles à la pince à épiler et lui arracher chaque poil de son corps avec de la pince à épiler en commençant par la barbe et finissant par le maillot. Elle n'avait pas réagis à la seconde phrase de sa camarade mais lorsqu'elle aborda le sujet de Ginji son regard se releva comme celui d'un Goinfrex à la recherche de nourriture, quelqu'un avait prononcé le prénom de l'homme le plus virile de ce campus ? Remarquant les propos de sa préfète elle la tua littéralement du regard avec une haine éphémère bien prononçait qui n'invitait personne pas même le plus grand sadomaso à faire ce qu'elle avait entendue. Elle détourna le regard haussant les épaules en se forçant à reprendre un regard neutre.

-Qu'est-ce que tu racontes, si personne ne vois ce que j'ai fais de ton corps personne ne viendra me chercher des noises, tu sais, une chute, une attaque lance-flamme maladroite et beaucoup de vent ça fait disparaître beaucoup de chose. Elle se leva. Ginji ? Mon amoureux ? Tu es tombée sur la tête, pas de muscle, pas de force, il ne s'impose pas, soumission, discrétion, morfale, pas sportif, moche, horrible, repoussant, malpropre à avoir des miettes partout, j'ai aucun intérêt à aimer un homme, puis l'amour c'est superflu, ça affaiblis, ça rend moins compétitif. Inutile. Bref à ce soir, inconsciente ! Brûle dans les flammes d'un Démolosse !

Elle quitta la table avec toute sa tournée de pokémons pour retourner au niveau des poutres qui étaient toutes bien taillées, il fallait juste les positionner et attendre quelques mécanos pour sécuriser et stabiliser tout ça, normalement d'ici ce soir tout sera fini et demain il n'y aura plus qu'à bien veiller à l'isolation et la solidité des poutres internes. Elle retrouva ses compagnons qui s'étaient tous improviser bûcherons et à sa simple vu tous se remirent au travail, l'unique femme du groupe apparaissait comme la femme directrice, on croirait voir une Minie-Jackie. Le travail reprit de plus belle, Selana aider d'un Machopeur transportait une poutre à son pilier repère, chaque pilier était solidifié par une longue poutre qui traversait le pilier avant d'être encastrée dans deux petites pourtres à chaque extrémité, une autre équipe devait se charger de mettre des bloques de roches et la décoration y ajouterait des fleures et des plantes qui vivent uniquement dans la roche.

Alors qu'elle finissait enfin la première poutre dans la disposition elle fit état de son équipe, Liquid et Solid transportaient avec d'autres petits pokémons une poutre vers le pilier le plus proche, malgré leur taille et leur condition de pokémon « faible » comparé aux autres aucun n'abandonnait et ce fut dans un râle d'encouragement qu'elle motiva les troupes. Elle leva les yeux au ciel et remarqua l'absence du Pijako, elle haussa les épaules, il devait faire le tour des équipes sans faire trop de bêtises elle l'espérait. Au loin elle entendait des bruits électriques, sûrement une diablerie des mécaniciens, décidément, Aileen et ses compatriotes scientifiques avaient de sacrées idées.

Cependant les déflagrations électriques se faisaient de plus en plus bruyantes et violentes, Selana s'arrêta un instant surprise avant de reprendre le travail, ils avaient achevés d'acheminer la moitié des troupes, ce soir tout serait fini. Elle déposa la lourde poutre à l'aide du Machopeur qu'elle gratifia d'une caresse sous le menton et d'un sourire avant de sentir une main tapoter sur son mollet. Surprise elle vit Ellie, le pokémon à Aileen, le pokémon à la grande mâchoire la tira vers l'intérieur, Selana comprit vaguement l'idée, mais pour elle Aileen avait de sérieux soucis et elle réclamait son aide. D'un geste elle fit rentrer Liquid dans sa pokéball et commanda à Solid se continuer les opérations immédiatement. Elle prit la demoiselle d'acier sur ses épaules et se mit à courir, guidée par les différents cris et les petites tapes sur ses épaules pour indiquer la direction à suivre.

Petit à petit elle montait les escaliers pour arriver derrières quelques hommes, elle est persuadée que Aileen était en danger. Sans se soucier des râles des différentes personnes elle les poussaient sauvagement prenant garde à pas les renverser non plus. Elle déboucha sur Aileen et une plâtré de pokémons électriques qui faisaient écran, Aileen semblait en bonne santé et son Dedenne, elle arriva vers elle esquivant un éclair.

-Qu'est ce qui se passe ici putain ?!

Les propos de sa préfète sonnèrent dans son crâne comme si on lui annonçait la mort de quelqu'un, son regard se vida et elle poussa Aileen perdant un peu la notion même de sécurité, le spectacle devant ses yeux lui firent monter les larmes aux yeux, son Pijako, son faux philosophe prenait d'intenses décharges électriques qu'il renvoyait plus férocement avant d'en recevoir des plus intenses.

-Hey gamine il est a toi ce putain de pokémon de merde ?

Il n'y eut même pas d'avertissement, Selana se retourna avant de décocher une droite dans le nez de son interlocuteur, le brisant un passage, sans lui répondre verbalement, les larmes qui coulaient le long de ses joues faisaient office de « oui » et le regard vide et noir de la dresseuse la rendait presque effrayante, à vrai dire à part Freyja personne n'avait réussi à déclencher ce regard. Elle se retourna ignorant toutes paroles prononcées. Elle se saisit de sa pokéball avant de la lancer vers son pokémon. Le geste était sec et brutal, mais la sphère prit le un intense éclair et fut grillée sur le sol, presque instantanément, elle saisit la pokéball de Liquid laissant sortir le pokémon devant lui. Elle décocha à Aileen.

-Je sais ce que je fais.

Elle lança un regard complice à Liquid qui sous les larmes de sa dresseuse comprit ce qu'il avait à faire, jamais il n'avait vu les yeux de sa dresseur se transformer en douches et il haïssait les douches ! Selana prit un pas d'élan avant de sauter vers son pokémon électrifiés, Liquid la suivant de très près, il cracha une bonne dose de sable pour recouvrir sa dresseuse de cette roche, puis il activa une attaque tourbi-sable pour déclencher une rotation du sable et la protéger des attaques électriques, le type sol ne craignait pas l'élément électrique c'était l'occasion parfaite de mettre en pratique le théorique pokémon. Ses bras enlacèrent son Pijako le privant de son attaque Mimique même s'il avait eut le temps de renvoyer un éclat de foudre qui gratifia Selana d'une plainte sourde. Le trio enfin réunit se mit à descendre vers le sol à toute allure et Selana eut juste le temps de hurler.

-Tourbi-Sable ! Encore !

Liquid s'activa à faire revenir le sable autour d'eux et le faire tourner frénétiquement pour calmer leur chute, la ralentir et l'estomper petit à petit pour les déposer comme une caresse sur le sol. Les deux personnes conscientes s'étaient faites une belle frayeur il fallait se l'avouer, ils auraient pu s'écraser lamentablement au sol et finir au centre pokémon pour plusieurs jours. Elle se redressa à genoux les joues et les yeux rouges à cause de l'émotion. Freud était dans les pommes. Elle s'apprêtait à partir vers le centre pokémon le plus proche quand elle vit Aileen s'approcher.

-Tu me feras ta morale de préfète après ! Laisse moi m'occuper convenablement de mes pokémons. Elle détourna le regard. J'ai déjà fais une faute impardonnable n'en rajoute pas maintenant, je veux pas m'emporter comme contre ce type.

Elle décampa en pointant du doigt sa zone de travail, Liquid s'y dirigea bien que déçu de ne pas accompagner sa dresseuse, mais comme le disait Selana « L’intérêt commun avant l’intérêt privé » En l'absence de sa dresseuse, aussi mignon cela puisse paraître, c'est Liquid et Solid qui prennent le commandement en imposant à tout le monde de se remettre au travail. Le silence morbide qui s'était installé entre les différents ateliers, mais rapidement sous l'impulsion de plusieurs l'effervescence reprit.

La nuit arriva rapidement, Selana rentra tard le soir, elle était fatiguée, elle avait regardait pendant plusieurs heures Freudd se faire soigner par l'infirmière Joëlle, longtemps si bien qu'elle ne savait pas combien de temps elle avait passée ici. Elle claqua doucement la porte surprise de voir Aileen assise à la table du séjour des Fish, elle détourna son regard cerné un instant avant de murmurer pour ne pas réveiller ses hôtes.

-Il va mieux... mais il devra passer la nuit et la journée en observation... il aurait pu mourir m'a dit l'infirmière, à quelques déflagrations électriques c'était la fin. Je vais me coucher, si tu as quelque chose à dire, dit le, mais je n'ai plus la force de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Mer 13 Mai - 20:16

Elle allait mourir. Cette idée avait fait son bonhomme de chemin dans sa tête, et elle l’avait maintenant pleinement acceptée. Elle allait mourir. Bah. A quinze ans, elle n’avait pas eu le temps de vivre grand-chose. Et dire qu’elle n’était même pas sortie de l’académie ! Elle n’avait même pas pu voir si elle valait quelque chose, si elle pouvait réellement prétendre au rôle d’espionne de la police internationale ! Couchée à plat ventre sur sa poutre, les yeux fermés, la brune savait qu’elle allait mourir. Joyce, sur sa tête, faiblissait de plus en plus. Quelques petites étincelles électriques, faiblardes en comparaison de ce qu’il absorbait pour la protéger, s’échappaient de son corps et l’électrifiaient doucement. C’était comme prendre le courant en serrant la main d’une personne, en un peu plus fort, et en un peu plus fréquent. Elle allait mourir. Elle aurait bien aimé revoir sa mère, avant de mourir. Et son frère. Et Loan ! Son si joli sourire. Son regard taquin pétillant d’intelligence. Sa douceur. Son amour. Son cœur se serra un peu tandis qu’un nouveau courant électrique la parcourait. Joyce, perché sur sa tête, lâcha un couinement, et Aileen ouvrit les yeux, persuadée qu’elle allait le voir chuter, et qu’elle aurait à peine le temps de le rattraper avant que les attaques Tonnerre de Freudd ne les tuent tous les deux. Alors qu’elle amorçait le mouvement, elle se rendit compte qu’il y avait quelqu’un à côté d’elle. Selana, avec Ellie perchée sur l’épaule. Ellie l’avait trouvée. Bien, ça ferait de morts de plus, génial.

« Dégage ! Tu vas crever si tu restes ici ! »

Sa faible voix, bien que couverte par le grondement de l’électricité, parvint aux oreilles de la Topdresseuse, qui lui répondit qu’elle savait ce qu’elle faisait. A ses côtés, l’Hippopotas faisait voler du sable, qui entourait sa dresseuse pour lui permettre d’être insensible à l’électricité. A pas prudents, Selana s’avança sur la poutre, sans le moindre harnais pour la retenir, progressant lentement vers son Pijako. Puis, d’un seul coup, elle bondit, et ses bras enserrèrent le petit oiseau, qui cessa ses Mimiques et coupa les arcs électriques. Alors qu’ils tombaient, Ellie bondit vers sa dresseuse et réintégra d’elle-même sa Poké Ball, et quelques secondes après, Selana et son Pijako tombaient sur le plancher, leur chute amortie par les Tourbi-Sables de Liquid, encore perché sur sa poutre, effrayé par tant de hauteur et par le fait que sa dresseuse était loin de lui. Ce fut ce moment que choisir Joyce pour abdiquer. Avec un petit couinement ressemblant à un soupir, il perdit connaissance, tombant dans les mains que sa dresseuse avaient tendus in extremis pour lui éviter la chute. Dans ses mains jointes, le corps du petit Dedenne, était parcouru d’électricité, qui engourdissait doucement ses doigts et ses paumes. Son instinct lui hurlait d’éloigner ses mains l’une de l’autre pour mettre fin à la douleur. Avec un grognement sourd, elle referma un peu plus les doigts. Joyce l’avait sauvée. C’était à son tour de l’aider. Trop faible et trop choquée pour utiliser la corde, elle demanda à Liquid de la redescendre, ce que l’Hippopotas fit avec docilité, lui créant, comme à Selana un peu plus tôt, une spirale de sable qui la mènerait en bas sans danger. Une fois descendue, elle se dirigea d’un pas un peu hagard vers sa camarade, prostrée au-dessus de son Pijako. Elle ouvrit la bouche pour lui demander s’il allait bien, lui proposer son aide pour le guérir… Selana l’envoya balader, rappela son Hippopotas, et quitta la tour en courant, sans doute pour aller au Centre Pokémon. Un lourd silence retomba, que Sphax brisa en sortant de lui-même de sa Poké Ball pour se frotter contre elle, supportant sans rien dire l’électricité que son corps charriait.

« Elle nous a tous mis en danger avec son piaf, cette petite conne ! »

S’il y avait une suite à sa phrase, elle ne vint pas. D’autorité, Sphax avait appuyé sur le bouton de la Poké Ball de Sokka, accrochée à la ceinture de sa dresseuse, et le Riolu déboula pour foncer telle une comète sur l’homme qui insultait l’amie de sa dresseuse. Sa patte pliée se détendit d’un coup, son poing fermé s’ouvrit et se redressa, et la Forte-Paume du Riolu heurta l’adulte en plein plexus solaire. Ce dernier s’envola sous le choc de l’attaque Combat, et alla se cogner contre le mur, contre lequel il glissa, parcouru de petites étincelles. Trente pour cent de chances de paralyser ? Ha ! Trop facile ! Avec un reniflement de mépris, le Riolu se retourna pour revenir vers sa dresseuse, et poser avec douceur une patte sur sa taille pour la pousser légèrement, l’exhortant à s’en aller. Docilement, la jeune espionne obéit, et d’un pas mécanique, elle descendit les étages et quitta la tour avant que les secours ne s’y engouffrent pour aller chercher les blessés. Parce que si le petit Dedenne, au creux de ses mains jointes, avait pu la protéger, tous n’avaient pas eu la chance d’avoir eu un Pokémon Electrique aussi réactif, et nombreux était ceux qui avaient pris de plein fouet les arcs électriques. Mécaniquement, elle suivit son starter, qui la menait vers les Ruines Alpha, désertes en cette période de l’année, selon ce qu’elle avait entendu dire les jours précédents. Sans lui laisser le choix, Sokka attrapa Joyce entre ses petites pattes et le posa sur un muret à demi effondré, pendant que Sphax faisait reculer sa dresseuse. Tendant la patte, le Riolu heurta le Dedenne, le faisant bouger de quelques millimètres, avant de bondir en arrière. C’était tout ce qu’il fallait à la petite souris électrique pour que son corps relâche brutalement toute l’électricité absorbée, en un éclair d’une hauteur impressionnante qui s’éleva vers le ciel, semblant éclipser le soleil de par sa lumière éclatante. En quelques secondes, le Dedenne avait tout relâché. Et la Tarsal, sortie de sa Poké Ball, fut repoussée par sa dresseuse, qu’elle s’apprêtait à soigner.

« Joyce, d’abord. Ensuite Ellie, et les autres, et moi à la fin. »

A contrecœur, Sookie recula, et tendit ses mains vers le Dedenne évanoui pour lui lancer un Vibra-Soin de plusieurs secondes, ne le stoppant que lorsqu’il ouvrit les yeux avec difficulté. Puis, se tournant, elle lança un nouveau Vibra-Soin qui toucha Sokka, Sphax et Ellie, qui était ressortie de sa Poké Ball. Enfin, elle se mit devant sa dresseuse, posa ses mains sur ses tempes avec autorité, et lança un troisième Vibra-Soin pour la débarrasser de toute l’électricité qui parcourait son corps. Avec un certain soulagement, la brune sentit ses muscles raides se délier, sa tête douloureuse se calmer, et ses nerfs hagards se réveiller… Ce qui la fit éclater brusquement en larmes quand la réalité la percuta. Elle avait failli mourir. Sans Joyce, elle serait morte. Et Freudd allait peut-être y rester. Se sentant très faible, elle s’appuya contre un pilier et se laissa glisser contre pour s’asseoir, ne sentant pas Ellie qui lui piquait son iPok pour chercher le numéro de Loan, appuyer dessus, et le lui coller à l’oreille quand le rouquin décrocha. En l’entendant pleurer, le Voltali sembla pris de panique, obligeant la Pyroli à se reprendre pour se saisir de l’appareil et répondre à ses questions, tout en câlinant son Dedenne contre son cœur, le laissant dormir dans sa main repliée. Après s’être un peu calmée, elle répondit aux questions du Voltali, qui ne la laisserait pas en paix sans avoir eu ce qu’il désirait. Non, elle n’allait pas très bien. Oui, elle était en sécurité. Oh, rien, elle avait juste failli mourir. Oui, elle allait bien, et une nouvelle fois, oui, elle était en sécurité. Elle n’était pas blessée. Oui, c’est promis. Elle rentrerait bientôt. Tout doucement, elle réussit à rassurer le Voltali, qui continuait à lui poser les mêmes questions en boucle, sans doute frustré d’être à plusieurs milliers de kilomètres d’elle. La conversation se déroula sur les heures, jusqu’à ce que la Pokéathlète ne se rende compte qu’il était tard.

« Je t’aime, tu sais. »
« Vi, moi aussi. Tu ne diras rien à mon frère, hein ? »
« C’est promis. »

Après ça, elle raccrocha très rapidement (ça va, une dizaine de minutes à roucouler, c’est rapide quand même) et elle se leva pour retourner vers l’endroit où elle dormait, soit la maison des Fish. Sur le chemin, elle fut arrêtée par le chef du chantier, qui lui dit quelques mots avant de la laisser partir. Le repas fut pour le moins morne. Plus taciturne que la veille, Aileen mangea en silence, sous le regard inquiet de Valérianna Fish. Elle se sentait coupable. Si Freudd ne s’en sortait pas, ce serait de sa faute, parce qu’elle n’avait rien fait pour l’aider. Au bout de quelques heures, la mère de Djelly lui ébouriffa les cheveux dans un geste tendre, lui conseillant d’aller se coucher. Elle hocha la tête, mais ne bougea pas pour autant, laissant l’adulte partir sans rien dire. Seule dans le joli salon, elle fit sortir son Dedenne et lui caressa les joues avec une certains hésitation, avant de lui redonner à manger. Certes, Joyce avait plutôt bien mangé tout à l’heure, mais il avait failli mourir pour la protéger, elle pouvait bien satisfaire le petit péché de gourmandise de sa souris chérie, non ? La nuit était bien avancée quand Selana rentra enfin, réveillant la brune qui s’était endormie sur la table. La préfète se redressa en la voyant entrer, inquiète, puis soulagée quand la Pyroli lui dit que Freudd n’était pas mort. Il avait failli, lui aussi, mais il allait bien. Avait-elle quelque chose à dire avant qu’elle aille se coucher ?

« Oui. J’ai croisé le chef de chantier. Après ce qu’il s’est passé, il a appelé l’académie en disant qu’il ne pouvait plus garantir notre sécurité, et Snow a mis fin à la mission. On va dormir ici ce soir, et demain matin, on retourne à Oliville pour prendre le bateau et rentrer à l’académie. J’ai déjà envoyé un texto à Yuki pour le prévenir, mais il n’a pas répondu. » Court silence. Le temps qu’il lui fallait pour rassembler son courage, et prononcer les phrases suivantes. « Ne t’inquiète pas pour Freudd. Je suis Pokéathlète Médecin. On fera des pauses fréquentes pour s’assurer de son état. Ma Tarsal connaît Vibra-Soin, elle lui en lancera un à chaque halte, et demain soir, il nous inondera de « tocards » comme à l’aller. Tu me fais confiance ? »

Légère angoisse… Mais la réponse fut positive, ce qui rassura un peu la jeune espionne. Peut-être qu’elle était un médecin crédible, après tout. Mais de là à s’occuper d’un oiseau aux portes de la mort… Enfin, elle faisait confiance à Sookie. Suivant la Pyroli, Aileen retourna vers la chambre qu’elles partageaient à deux. Au moins, leurs affaires étaient déjà prêtes, les Pyroli ayant été conditionnées par leur référente pour adopter un comportement militaire. Chaque chose à sa place, sac fait en quelques minutes, rien qui traîne. C’était plutôt pratique. Dire qu’elles partaient au bout de deux jours, alors qu’elles devaient rester une semaine ! Laissant son Dedenne se blottir contre son cou, elle attendit qu’il s’endorme pour lui caresser le dos et fermer les yeux. Demain serait un jour meilleur. Elles se lèveraient tôt, se prépareraient, et rejoindraient Yuki, qui avait été envoyé dans une autre maison, avant de se diriger vers le Centre Pokémon où ils récupéreraient le petit Pijako. Puis ils reprendraient la route, repassant par Rosalia pour atteindre Oliville, et finalement, rentrer à l’académie…

[ Fini pour moi ! J'te laisse la clôture ! ♥ ]

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Jeu 14 Mai - 10:09

Le regard d'Aileen ne semblait pas remplie de colère, elle semblait avoir quelques regrets. Il fallait dire qu'elle le recul toutes les deux se disaient qu'elles auraient pu mourir, à treize et quinze ans, leur vie se serait achevée en voulant faire un acte solidaire. Les yeux de Aileen étaient fatigué et on voyait sur son visage qu'elle était heureuse d'entendre la nouvelle. Selana poussa un petit soupire, demain il faudrait retourner au travail malheureusement. Il fallait bien achever cette foutue tour ! Elle allait repartir dans sa chambre quand elle entendit Aileen. Elle eut du mal à croire à la première partie, ils devraient rentrer demain. La directrice elle même à annulé la mission, c'est sur qu'avec les deux événements enchaînés ça faisait beaucoup de problèmes. Au moins Selana avait avancée un maximum de travail possible, elle était épuisée psychologiquement et physiquement. La suite du discours de sa préfète rassurèrent la demoiselle, c'est vrai, elle ne devrait pas oublier que sa Tarsal pouvait soigner bien des gens, cette attention la fit sourire la demoiselle qui se retourna pour allé dormir après avoir hoché la tête.

La nuit fut agitée pour la demoiselle, elle ne trouvait pas le sommeil, pas le moins du monde, elle se retournait encore et toujours, elle limitait le bruit qu'elle faisait pour ne pas réveiller sa préfète, bien qu'elle se doutait bien qu'elle dormait pas aussi, difficile de dormir à poings fermés quand tu te rends compte que tu aurais pu mourir. Quoi qu'il en soit la sportive fit presque nuit blanche, au petit matin elle n'était pas plus reposée que la veille, mais il fallait partir. Après une douche rapide et en silence, à ses yeux la mission était un échec, rater ainsi une si belle mission, ça allait gueuler à leur arrivée. C'était une preuve que tout ne se passait pas forcément comme convenu. Malheureusement. Elles avaient leurs affaires de prêtes et elles partirent, après avoir saluée cordialement la mère Fish, cette dernière semblait déçue de voir partie le duo de demoiselles si tôt, mais leurs états physiques les y obligeaient. Selana passa rapidement au centre pokémon pour récupérer la pokéball de Freudd. Puis le voyage retour se fit, elles n'étaient que deux, Yuki était peu-être resté ou même parti plus tôt pour faire son bout de chemin ensemble. Elles arrièrent à Oliville, prirent le bateau et finalement rentrèrent à l'académie dans un silence continu qui devenait presque oppressant, Selana n'était pas fière de sa mission, elle se sentait totalement responsable de ce qui était arrivé, de l'échec de la mission, Aileen devait lui en vouloir, par sa faute elle aurait pu tuer plusieurs personnes.

[Fin pour moi aussi x) ce fut laborieux mais on y est, merci de ce beau rp plein d'émotions!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9046

MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   Mar 30 Juin - 20:37

MOdération

Selana Tu devrais relire certains rps avant de les poster, ce n'est peut-être pas la chose la plus agréable à faire, mais cela te permettrait de corriger un bon nombre de faute d'orthographe/de frappe/de conjugaison. Après, celles-ci ne sont pas omniprésentes, mais parfois cela fait tiquer. Beaucoup de longueur, et une utilisation originale des Pokémons/compétence de chacun pour un tel chantier. Attention à ne pas trop exagérer le fait que Selana soit imposante, mettre à terre un homme en deux coups passe encore, mais plier à sa volonté des hommes baraqués, masochistes et possédant des Pokémons puissants, c'est une autre affaire. Aussi, j'ai l'impression que tu n'as pas très bien compris ce que faisait Aileen lorsqu'elle installait des plaques électriques sur des poutres, à lire ton écrit, on a l'impression qu'elle est dans une pièce comme une autre (Ou alors il y a une foule d'individus qui s'agglutinent sur les poutres de la tour, ce dont je doute fort...). Si c'est une erreur de compréhension de ma part je m'en excuse, mais dans ce cas là le rp n'est pas très clair.

■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.

Aileen Un très bon rp. Aileen est franche et directe, comme rappelé à de nombreuses reprises tout le long de ce rp, et cela donne souvent des situations amusantes. J'aurai adoré voir comment évolue la relation avec Yuki suite à la discussion portant sur Allen, malheureusement Yuki n'a pas participé à la fin de la mission. De nombreuses catastrophes perturbent la mission, certaines plus graves que d'autres, et apportent une bonne touche de piment aux rps. J'ai bien aimé le passage où Aileen se terre dans son coin suite à l'incompréhension des plans des mécaniciens, cela rappelle qu'Aileen reste une apprentie dans le domaine et qu'elle n'est pas supérieure sur tous les plans, ce dont on a l'impression par moment.

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 160 jetons (Espion Grade 3) et 20 expérience supplémentaire ! Tu obtiens une réduction de 15% sur le coût des objets à fabriquer.

Yuki C'est vraiment dommage que la mission ne se soit pas terminée à trois. Yuki se vexe assez facilement et devient rapidement moralisateur, cela offre des perspectives rps intéressantes, comme notamment un jeu de tension entre lui et Aileen, mais cela peut vite devenir "lourd" à lire. Pour la mission en elle-même, il est très difficile de dire quoi que ce soit puisque Yuki disparaît juste avant le début des travaux... Ce qui est plutôt navrant, il y a 4 posts de bonnes longueurs, mais aucuns ne rentrent dans le vif du sujet, ou ne font que l'aborder.

■■□□□ - Deux étoiles ? Vous devez faire soit attention à l'orthographe, soit mieux soigner vos rps, n'hésitez pas à aller plus loin dans l'originalité, à vous montrer plus exigeant. Vous recevez 30 jetons et 05 expérience supplémentaire.

Conclusion Ce que j'ai surtout remarqué sur cette mission, c'est sa longueur. Il y a de nombreux posts et les rps sont tous étoffés, c'est très plaisant à voir. Le soucis majeur reste la cohésion des rps des uns par apport aux autres, n'hésitez pas à parler entre vous de ce que vous prévoyez de faire ou de ce que vous avez fait afin que vos partenaires puissent mieux retranscrire vos actions ou le contexte, ce qui n'est pas toujours le cas.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
(mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-