La Shasse au Ranger est ouverte !
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2387
Todresseur Ranger
Sujet: La Shasse au Ranger est ouverte !   Sam 25 Avr - 23:35
Aaaaaah...y'a pas à dire, ce genre de chose, c'est exactement ce dont j'avais besoin. Les jambes dans le vide, assis sur une banche, je fais face à une petite trouée à travers les branchages. Cette dernière se trouve à quelques mètres, légèrement en hauteur et illumine le sous-bois en cette fin d'après-midi. D'habitude, le rideau forestier extrêmement dense masque complétement les profondeurs de la petite Jungle, à l'exception de cet endroit : le soleil est au zénith, et sa lumière éclaire l'ouverture en se reflétant sur les feuilles luisantes des alentours, créant un véritable jeu de miroir et un spectacle à nul autre pareil. Mon Riolu a préféré un perchoir un peu plus élevé, et j'aperçois juste une tache de fourrure bleue au-dessus de ma tête, en sus de la sensation familière qui accompagne sa présence.  Je pourrais rester assis là des heures, à regarder le jeu de la lumière sur les arbres...Sauf que le calme sera de courte (trés courte) durée.

''Mithos laisse-la grimper, tu as déjà tenté ta chance ! Si tu continues à la tirer comme ça, vous allez tomber et vous faire mal !''

En contrebas, à moins d'un mètre du sol, la source du concert de piaillement et de cris qui vient de troubler la quiétude des lieux  redresse la tête de concert. Aussi synchro que d'habitude, c'est deux-là...
Ça fait déjà une dizaine de minutes que Lucki a décrété une pause dans l'entrainement quotidien en forêt (Sûrement parce que les petits nous accompagnent aujourd'hui...Sinon, je n'y coupais pas aux 2 heures d'entrainements ininterrompues), et porutant, on dirait que ça n'a fait que renforcer l'ardeur de Mithos et Martel. J'ai à peine eu le temps de m'asseoir sur ma branche qu'ils semblent avoir décidé de concert qu'ils étaient de leur devoir de me rejoindre. Sauf que la tentative de Mithos a lamentablement échoué, et qu'après s'être élevé de deux petits mètres, le Négapi chromatique a glissé le long du tronc usé, pour atterrir au pied de sa sœur hilare. Je peux comprendre qu'il soit un peu vexé, mais ce n'est pas une raison pour s'accrocher aux pattes arrières de celle-ci, lorsqu'elle tente sa chance à son tour !

''...''

Avec un profond soupir, je me laisse glisser de la branche, pour me réceptionner sur le tapis de mousse. Si je n'interviens pas, Mithos va encore faire mal à sa soeur, et ça va finir en crise....Je me demande si j'étais aussi incontrôlable quand j'étais petit, en attendant, ils m'en font voir de belles, c'est deux-là !
Contournant le tronc, je découvre une Martel les larmes aux yeux, tandis que son frère a recommencé son ascension. Le temps de soulever la petite Posipi, et j'attrape son démon de frangin par la peau du cou, avant de les hisser à hauteur de mes yeux (Heureusement qu'ils ne sont pas trop lourds, imaginez si j'avais hérité d'un duo de Galekid).

''Voyons, qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de vous deux? Chaque fois c'est la même chose, vous allez finir par vous blesser, vous savez?"


Regard contrit extrêmement bien simulé de la part de Mithos, tandis que sa soeur renifle un bon coup avant de hocher la tête...Je ne suis pas sûr d'avoir vraiment changé quelque chose, mais au moins ils sont plus calmes tout les deux. Lucki quitte à son tour son poste d'observation, et se laisse tomber souplement juste devant nous, avant de prendre ce que j’appellerais ''la posture du professeur''. Depuis l'éclosion des jumeaux, il a l'air de prendre à coeur le fait de les entrainer...Un peu comme si ces deux-là étaient devenus ses élèves, ou quelque chose comme ça (Un Pokémon qui en entraine d'autres...Pas si aberrant, il m'entraine bien MOI). Le voila qui lève la patte et comme un seul Pokémon, Mithos et Martel se retourne vers lui, avant de le regarder un air extrêmement sérieux gravé sur leurs frimousses respectives. Et c'est reparti pour un...(!)

''Lucki...''

''Rio.''

''Donc je suis pas le seul...Tu t'occupes de Mithos, je prend Martel. Rendez-vous à l'extérieur de la forêt''

Une bref sensation d'approbation m'envahit, un instant avant que le Riolu n'attrape Mithos et le hisse sur son dos. Puis d'un bond prodigieux, mon starter décolle et atterrit sur une branche basse, avant de continuer sa course au travers des arbres. A on tour de récupérer une Martel un peu déboussolée, avant de me mettre à courir...
Il y a quelque chose...de bizarre. C'est pas un Pokémon, enfin pas que. Il y a quelqu'un d'autre dans cette forêt, et même avec les perceptions de Lucki, j'ai eu une sensation bizarre. En temps normal, je l'aurais attendu de pied ferme (plus par curiosité que par courage, je vous avoue), mais pas question de faire prendre le moindre risque aux jumeaux. Si c'est un Pokémon sauvage adepte de petits casse-croûte électriques, vous imaginez? Tout en zigzaguant entre les arbres, et en esquivant un maximum de branches basses (rien de mieux pour ralentir un poursuivant...ça aide d'être petit !), je sers Martel un peu plus fort contre moi, mais la petite Posipi ne semble pas du tout effrayée par la situation. AU contraire, on dirait qu'elle s'amuse comme une folle, ce qui n'est pas pour me déplaire...C'est plus facile de courir, comme ça.
Un bruit derrière moi...Donc, c'est bien nous qu'ils suivent. Et bien j'espère qu'ils sont prêt à courir un moment, parce que là, je suis dans mon élément !


La Shasse au Ranger est ouverte ! 1529618029-cael
La Shasse au Ranger est ouverte ! Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Heath S. Jones
Heath S. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La Shasse au Ranger est ouverte !   Dim 26 Avr - 1:07
La journée était, maintenant, assez avancée. Me frottant les tempes, je réalisai qu'un léger mal de tête m'assaillait depuis peu, pulsant de plus en plus fort de manière sourde, s'amplifiant. Combien de temps avais-je passé penchée dans les bouquins, en pleine révision pour les examens de la fin du semestre? Tournant mon regard vers la fenêtre de ma chambre, au dortoir Pyroli, je fis la moue. Avec l'été qui approchait, tout ce soleil n'était pas fiable. Il pouvait être deux heures comme il pouvait être six heures, la différence ne serait pas extrême. Je reculai ma chaise, la faisant quelque peu grincer au passage -oups- chassant le remord en me disant que, de toute façon, je ne partageais pas ma chambre. Rejetant la tête vers l'arrière, je fermai les yeux et respirai. L'air était sec, parasité par une odeur de craquelins sucrés en forme de Pokémon. Et dire que ma réserve était à sec. Je me rabattis donc sur ma bouteille d'eau, maintenant température pièce avec un léger arrière goût de plastique, et en pris une longue gorgée.

Zaaaaaan!

Abandonnant la bouteille sur mon bureau, je me tournai avec curiosité vers le Pokémon qui m'avait interpellé, à savoir mon starter et compagnon, visiblement ennuyé. Je l'avais tout de même forcé à passer la journée à l'intérieur avec moi, normal que, maintenant que je prenais une pause, il voulait bouger. Je me levai, envoyant mes bras vers le plafond pour m'étirer longuement alors qu'un craquement retentit, accompagné d'un genre de petit gémissement inconscient de ma part. Il n'y a rien comme de s'étirer après une longue séance d'étude. Replaçant mes lunettes sur mon nez, je pu finalement détailler le cosplay du jour d'Hyperion. Les yeux fermés, un espèce de sourire sur le visage, il portait sur son dos un long haori blanc, aux motifs noirs dans le bas, le chiffre trois écrit dans son dos en japonais, au milieu d'un losange. Voyant que je jaugeais son cosplay, le chat griffu inclina la tête sur le côté et me salua des griffes, ce à quoi je ne pu m'empêcher d'éclater de rire.

- Pas mal! N'importe qui serait mystifié. Par contre comment vas-tu partir avec moi en exploration dans la jungle si tu as les yeux fermés tout le temps?

Je venais de prononcer la formule magique et, en deux temps trois mouvements, nous quittions la petite chambre, sac à dos jeté sur l'épaule pour moi, direction la jungle. Il ne nous fallu pas longtemps pour y pénétrer et nous y enfoncer en évitant soigneusement les pièges et autres installations qu'aurait pu laisser le général Jackie derrière elle. Du coin de l'oeil, je surveillais Hypérion qui tentait, tant bien que mal, d'avancer sans trop ouvrir les yeux. Néanmoins je ne passai pas de commentaires, ça le ralentissait, du coup je n'avais pas autant d'efforts à faire qu'à l'habitude pour le suivre et, même, prendre la tête. Tout se passait sans encombres jusqu'à ce que, plus tard, lorsque je fus assise sur le sol frais pour récupérer un peu, Hippy releva le museau en humant l'air. Immédiatement, je me redressai, mes grands yeux pairs pétillants de curiosité. Aurait-il repéré quelque chose d'intéressant? Il acquiesça silencieusement, tentant d'allonger son sourire qui lui allait plus ou moins bien. Mais bon, quand quelqu'un met tout son coeur dans un cosplay, c'est bien connu qu'on doit le respecter, même s'il ne lui va pas spécifiquement.

Me relevant, je retirai la poussière de mon pantalon et attendis qu'il ouvre la marche. À pas de loups, évitant les racines et les branches cassantes, nous approchâmes furtivement. Serait-ce un Pokémon sauvage? Un dresseur? Un individu qui n'avait rien à faire ici? Dans un cas comme dans l'autre, ma curiosité était piquée et inutile de dire qu'elle ne retomba pas lorsque, à travers des feuillages, je pu distinguer ce que j'identifiai comme une chevelure rose, se déplaçant dans la direction opposée pour disparaître aussitôt de mon champ de vision. Un petit ricanement m'échappa. C'était intéressant. Ça ne relevait pas du domaine de l'archéologie, mais c'était intéressant. Je me lancai à sa poursuite, suivie d'Hippy qui, maintenant à quatre pattes, avait adopté un rythme bien plus lent qu'à l'habitude. Ne m'en formalisant pas au départ, je fu malgré tout contrainte à le faire lorsqu'un grand bruit sourd m'informa que mon starter était en train de câliner les arbres de près. C'est en chuchotements nerveux que je m'adressai à mon camarade félin.

- Mais qu'est-ce que tu fais? Ils vont nous échapper! Ton costume est super, mais ouvre les yeux, il ne faut pas que tu te blesses.

Son air un peu grognon se leva vers moi, me considérant un instant avec hésitation. Le plaisir de la traque et de la recherche ou le plaisir du cosplay? Voilà un dilemme qui n'était pas facile à régler. Posant mon menton dans la paume de ma main et croisant l'autre bras, je poursuivis d'un air cette fois plus pensif.

- Il doit bien y avoir un autre personnage que tu pourrais faire avec ça qui te permettrais de faire la poursuite les yeux ouvert, non?

Cette fois, son air sembla s'illuminer et il se leva sur ses pattes arrières en un bond, une idée ayant visiblement fait son bout de chemin dans sa tête. Sans perdre plus de temps, il retira sa veste de capitaine et la retourna avant de la re-enfiler, son dos indiquant maintenant le numéro onze alors qu'il s'empressa de déchirer le bas du vêtement de façon presque aléatoire, avec ses griffes. Un cosplay réversible! Brillant! Ça c'est mon starter! Et puis il avait même une balafre à l'oeil du bon côté, on peut difficilement faire mieux. Zangoose!! Et nous revoilà partis à la course, le rythme du Mangriff ayant augmenté considérablement maintenant qu'il voyait où il allait. Il était temps d'arrêter de faire n'importe quoi et d'élaborer un plan d'action!

- Va les attaquer sur le flanc gauche, pas leur faire mal, juste les faire bifurquer. Si on planifie correctement le changement de direction, ils devraient courir droit dans le grand trou caché par Jackie, le gouffre que l'on doit éviter à chaque entraînement. S'ils tombent dedans, il ne nous restera plus qu'à les cueillir!

C'est avec un nouveau Zan! décidé qu'il me répondit avant de s'éclipser dans les feuillages, pour rattraper les fuyards sur leur flanc gauche. Pour ma part, je bifurquai tout de suite vers la droite, pour prendre de l'avance. Espérons qu'Hyperion réussirait à appliquer notre plan, probablement avec son attaque Gros yeux, possiblement accompagné de l'attaque Griffe dans le vide, pour ajouter à la menace, quelque chose comme ça. Espérons que ça fonctionne!

Toujours à la course, je dévalai une petite colline, apercevant le sentier que je voulais rejoindre, celui avec le gros trou secret pour y cueillir notre trophée de shasse. J'aurais normalement pu rester cachée et attendre qu'il tombe, mais la silhouette était déjà là, encore plus vite que je ne l'aurais cru et, erreur de calculation, je cru vraiment qu'ils avaient réussi à passer le piège. Ainsi, dans un dernier élan de désespoir, je me jetai hors de ma cachette, vis à vis du fuyard, pour tenter de l'arrêter en l'emprisonnant de mes petits bras de demoiselle scientifique. Ce que je n'avais pas prévu, toutefois, c'est le sol qui céda sous nos pieds en un craquement sonore, nous précipitant "Aaaaah!!" dans une grosse fausse ronde de quatre ou cinq mètres de profondeur. Aie... La prochaine fois.... Non, pas de prochaine fois, merci bien!


La Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQILa Shasse au Ranger est ouverte ! Miniat_6_x_087La Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQKLa Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQLLa Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQMLa Shasse au Ranger est ouverte ! Miniat_6_x_044
Let's face it, this is not the worst thing you've caught me doing.
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2387
Todresseur Ranger
Sujet: Re: La Shasse au Ranger est ouverte !   Dim 3 Mai - 2:01
Un craquement....Et des bruits de pas. Qui retentissent sur des rythmes différents. Donc il y'a plusieurs poursuivants. Au moins un qui se déplace sur deux jambes, et plutôt vite en plus (C'est de l'acharnement...), tandis que l'autre à l'air d'être plutôt du genre quadrupède....Quoi? Non, je ne frime pas en mode ''Je les sens par mon instinct de baroudeur, c'est tout'' ! C'est juste le minimum quand on est Ranger de pouvoir estimer ce qui nous entoure en se concentrant sur les bruits de notre environnement immédiat. Et pour l'instant, mon environnement immédiat, il me hurle que je suis poursuivi et qu'ils sont au moins deux, donc aucun commentaire ! J'espère qu'il n'y avait que ces deux-là, parce que si je rejoins le point de rendez-vous avec Lucki, pour y découvrir un Riolu et un Negapi ligotés, et une troupe dix fois plus nombreuses, ça va pas le faire !
Enfin, pour l'instant, la priorité c'est de semer ces deux-là !

''Martel, glisse-toi là, et ne bouge pas trop...Et accroche-toi bien surtout !''

Ravie de l'occasion, la petite Posipi ne se fait pas prier, et plonge joyeusement dans ma veste, avant de se blottir dans le creux  ainsi formé. Sa tête dépasse par l'ouverture de mon col, et je dois même la calmer à grands renforts de caresses pour qu'elle ne gigote pas trop. Bon, et maintenant que j'ai les mains libres...

''Yahoooo !''

Ok, c'est pas du tout discret, mais quand vous sautez une petite butte, avant de parcourir le reste de la pente en courant sans possibilité de freiner, vous le faites silencieusement, vous? Moi pas, en tout cas ! Les bruits de pas derrière nous sont légèrement étouffés par le rideau forestier, au moment où agrippe l'un des troncs entre lesquels je zigzague pour stopper brusquement ma course. Puis, sans un regard en arrière, je saute les deux bras tendus pour attraper une branche basse, et me hisse rapidement sur le nouveau chemin qui s'offre à moi.

''Piiiiiii !''

''N'aie pas peur, regarde, tu ne risques rien !''


Ce voyage aérien, de saut entre les branches, et de réceptions à bout de bras avant d'être projeter une nouvelle fois vers un autre perchoir ne semble pas du goût de ma Posipi qui se cache les yeux avec ses oreilles. Pourtant, je dois avouer que c'est grisant : le contact de l'écorce sous mes doigts, la sensation de voler, et même le fait d'être poursuivi par un ennemi inconnu, c'est quelque chose de véritablement grandiose ! Pourtant, cette dernière n'accepte d'entrouvrir un œil que lorsque je stoppe ma course aérienne, afin de jeter un regard en arrière....Enfin, ce que j'espérais faire, plutôt.

*Crac*

Comment ça, *Crac*? Non, mais je veux pas entendre *Crac*, moi ! Parce que si vous entendez * crac* en forêt, ça ne peut vouloir dire qu'une seule chose, et ...Ouaaaaaaaah !
Sous nos poids cumulées, la branche en apparence solide se rompt brusquement, et même si elle n'est pas bien haute, la réception n'en est pas moins brutale. Durant  la chute, je parviens par réflexe à me basculer sur le dos, afin de ne pas écraser Martel, et cette dernière se répand en couinement paniquées à l'instant où j’atterris brutalement sur le tapis forestier. Pourquoi de toutes les branches de la forêt, il fallait que je tombe sur celle-là, hein Arceus, pourquoi?

*BONK*

*Bonk*? Comment ça, *Bonk*? Moi j'ai fait *Crac*, pas *Bonk*, donc ça ne peut pas être un écho...Le bruit sourd qui vient de résonner non loin de ma position ne peut signifier que deux choses: soit nos poursuivants se sont mangés un arbre (mais ça me paraît très improbable), soit ils ont décidés de les faire tous tomber pour nous trouver plus facilement (Et dans ce cas, bonne chance parce que vous êtes pas rendu...). Dans un cas comme dans l'autre, je ne vais pas m'attarder ici pour le découvrir !
Une fois Martel rassuré par plusieurs caresses, et quelques chatouilles qui parviennent à rendre son sourire à la Posipi, je me rapproche d'un autre arbre, avant de me hisser d'une mains à deux mètres de hauteur, les pieds calés contre le tronc. Bon, est-ce qu'ils nous suivent toujours où alors...

''MAN....''

''Ouah, Martel attention !''

''...GRIFF !''

Pour la deuxième fois en moins de cinq minutes, je me laisse tomber sur le sol (Bon, au moins c'est volontaire, sur ce coup-là...), et atterrit légèrement accroupi, tandis que Martel s'est recroquevillé dans ma veste. L'éclair de tissu blanc qui vient de jaillir des buissons en contrebas, les griffes en avant, ne perd qu'une seconde pour se rétablir sur la branche que je viens de lâcher, avant de rejoindre la terre ferme et de nous toiser d'un air revêche. Qu'est-ce que c'est que ce truc? Enfin, oui, je sais que c'est un Mangriff (Vous croyez que c'est où Nénucrique? À Kanto?), avec les pattes couvertes de fourrures rouges, et l'allure générale qui rappelle un énorme chat. Mais ce que j'aimerais savoir, c'est pourquoi celui-ci porte une TUNIQUE...et déchirée, en plus ! Il est attifé de manière super étrange, et pour ne rien arranger, ses réactions face à son échec me rendent encore plus perplexe (si cela est possible) : après avoir ouvert une large gueule et dévoilée deux canines pointues en un rictus digne des plus grands psychopathes, le voila qui reprend son air renfrogné, et ouvre largement les deux pans de sa veste à l'aide de ses pattes griffues.
Puis avec force grognements et mimiques, il m'indique tout d'abord sa poitrine, puis moi-même, et réitère le même geste...Arceus, je ne comprends rien à ce qu'il veut me faire comprendre !

''Euh...Tu as mal quelque part sur la poitrine?''

''Man..''

''Ah, je sais, tu as faim, c'est ça !''


''Man Man..''

''Euh..Non, désolé, je ne vois pas.''

Avec un profond soupir, le Mangriff remet sa veste en place, avant de se redresser brusquement, et de porter une patte à son oeil balafré. Puis, après avoir tâté la zone en question comme s'il cherchait quelque chose à enlever (Un monocle ou un bandeau de pirate, qu'est-ce que j'en sais , moi !), il semble qu'il ne l'est pas trouvé, vu le second soupir dont il me gratifie ! Devant son air dépité, même Martel ne peut s'empêcher de pouffer de rire...J'avoue que je n'ai jamais vu un Pokémon qui semblait aussi déçu, de ma vie. Sans plus attendre, le voila qui se remet à quatre pattes, les griffes sorties, et commence à avancer à pas lents dans ma direction.

''On peut peut-être...discuter?''

Pour toute réponse, le Mangriff se contente de m'adresser un regard mauvais, et Martel se recroqueville une nouvelle fois dans ma veste. Ok, j'ai compris, tu ne veux pas parler, pas la peine de me lancer une attaque Gros-Yeux ! Si la diplomatie ne marche pas, passons au plan B: La fuiiiiiite !

''Martel, on va jouer à un jeu: tu vas te mettre en boule, et fermer les yeux. Et quand je te dirais de les rouvrir, tu auras une belle surprise, d'accord?''


La petite Posipi tremblante acquiesce avant de s’enfoncer dans son refuge, me laissant ainsi toute la liberté de mouvement nécessaire pour repartir en courant ! Poursuivis par le gros chat qui se déplace décidément beaucoup TROP vite à quatre pattes, je garde cependant assez de lucidité pour observer les lieux qui m'entourent : même s'il court à cette vitesse, en zigzaguant entre les arbres, je devrais pouvoir maintenir la distance entre nous, et une fois ce rideau forestier dépassé, on devrait déboucher pile à l'endroit que je désirais rejoindre.
Mes souvenirs ne m'ont pas trompés, et j'aperçois le court sentier, et la petite butte que j'ai dépassé précédemment, le premier passant juste en contrebas de a deuxième. Maintenant que je n'ai plus que ce Mangriff à nos trousses, si l'on parvient au bout du sentier, il ne nous restera plus qu'à slalomer dans le parcours d'entrainement de Jackie (Mes poumons et mes côtes s'en souviennent encore !) pour découcher juste à coté du dortoir Pyroli...Et adieu, grosse boule de poils ! Sauf que dans un monde merveilleux, mes plans se dérouleraient toujours comme prévus...Voir même, seulement ''parfois'' comme prévus !

''Courage Martel, on est presque tiré d'aff-aiiiiiiiiii...!''

Focalisé sur le Mangriff qui semblait prendre de plus en plus de vitesse, j'ai complétement oublié de regarder au sommet de la butte. Percuté par une force irrépressible, je me retrouve enlacé par...Attends, c'est une fille ?! Et je n'ai même pas le temps de prononcer le moindre mot, ou cri que le sol semble s'ouvrir sous nos pieds pour nous engloutir !

''Ourgh!''


La chute n'est pas bien longue, mais l’atterrissage, lui...Même si le sol est plutôt meuble, je me ramasse littéralement sur le dos (et plus précisément le bas du dos, je ne vais pas vous faire un dessin...), évitant d'écraser une nouvelle fois Martel au passage, qui ne tarde pas à pointer le bout de son petit nez à travers mon col, pour connaitre la raison du choc. Cette dernière tente de sortir de sa cachette, mais un mouvement brusque de ma part la fait tomber en avant, lorsqu'une masse sombre se relève juste à coté de moi,  libérant l'une de mes jambes qu'elle écrasait (fort douloureusement) au passage. Tandis que la jeune fille (enfin , je pense que c'est une jeune fille, malgré la lumière déclinante, on y voit pas grand chose et c'est un peu étroit) semble observer les liens avec intérêt, et même GRAND intérêt (Elle cherche des fossiles, ou quoi?), un bref sanglot attire mon attention...Puisqu'il émane de la Posipi qui se tient juste devant moi. Cette dernière pleure à chaudes larmes, et malgré la luminosité ambiante, je parviens à discerner ce qu'elle tente de me montrer : le bout de sa patte a été très légèrement éraflé par sa petite chute, et tout en la noyant sous les paroles rassurantes, j'attrape délicatement une petit rouleau de pansement dans l'une des poches de ma veste (depuis la mission avec Eryn, vous seriez étonné de tout ce que je trimballe dans mes poches), et nettoie la plaie avant de la panser. Néanmoins, le torrent de larmes ne s'arrête que lorsque j'ai emmailloté la patte du petit Pokémon Electrique, et calmé celle-ci en la prenant dans mes bras, le temps qu'elle cesse de sangloter. Même si elle est encore marquée par de petits hoquets de temps à autre, Martel semble remise de sa ''grave'' blessure, au moins suffisament pour que je puisse me concentrer sur une certaine personne.Bon et maintenant...Occupons-nous du danger public qui est la cause de tout ceci !


''Je peux...savoir...Ce qui t'as pris?! T'es pas folle de nous percuter comme ça, on aurait pu se blesser !''


Elle a intérêt à me donner une bonne explication, ou je...ou je....ou je la donne à manger à Martel !


La Shasse au Ranger est ouverte ! 1529618029-cael
La Shasse au Ranger est ouverte ! Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Heath S. Jones
Heath S. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La Shasse au Ranger est ouverte !   Ven 22 Mai - 2:07
Il peut arriver à n'importe qui de faire de petites erreurs de calcul. Des erreurs d'estimation vraiment très bête qui n'ont pas un impact si grand que ça, quand ils ne nous précipitent pas au fond d'un trou avec un inconnu. L'atterrissage fut pénible et douloureux, le genre de chose que j'aurais préféré éviter tout compte fait. Les mains contre la paroi de terre, je me redressai difficilement, tout le corps endolori, liberant l'inconnu de mon poids. Relevant mes yeux aux reflets mauves vers le haut, je commençai à prendre véritablement conscience de la profondeur de cette fosse. J'ignorais que le Général avait un Onix pour lui creuser ce genre de trous tiens. Je n'aurais même pas été surprise de voir un fossile dans l'une de ces parois de terre, et je vérifiai même pour la forme, mais si fossile il y avait eu ici, quelqu'un l'aurait sans doute pris depuis très longtemps. Laissant m'échapper un soupir, je baissai les yeux avec honte, juste au moment où le garçon(?) au regard chocolats avait terminé de panser son Pokémon et prenait maintenant la parole. Il avait l'air plutôt mécontent, pour ne pas dire complètement furieux, et je détournai le regard, rentrant la tête dans les épaules et adoptant un air revêche, comme soudainement sur la défensive. Enfin, c'était vrai que je n'aimais pas trop qu'on me le fasse remarquer quand je faisais un truc un peu dangereux, ça brisait la magie de l'expérimentation et de l'aventure.

- Ce n'était pas volontaire, je pensais que vous aviez déjà franchi le trou et je devais donc trouver une façon de t'arrêter. Et puis quelle idée de fuir déjà! Je voulais simplement regarder tes...Oh! C'est vrai!

Avec cette chute, j'avais complètement oublié le but de la maneuvre, soit satisfaire ma curiosité vis à vis de cette pilosité anormale. Sans demander la permission, je me penchai au dessus de lui, pour voir si des repousses pouvaient être observées, ce qui aurait confirmé l'hypothèse de la teinture. Mais non! Les sourcils alors? Mon regard perçant se plissa, tentant d'apercevoir quelque chose dans la pénombre, mais voilà qui n'était pas évident. Sans demander sa permission toujours, je posai donc mes mains sur ses temps et orientai son visage vers le haut, espérant ainsi avoir une meilleure vue de ses sourcils, tout en réfléchissant à haute voix.

- La couleur semble parfaitement naturelle, bien que ce soit plutôt aberrant. Cela pourrait confirmer l'hypothèse selon laquelle les humains aussi peuvent avoir des individus shiny, il faudrait comparer avec la pilosité de la famille du sujet et faire des études plus approfondies pour voir s'il présente des capacités anormales qui pourraient faire un rapprochement entre l'espèce humaine et les Pokémon! Ce pourrait être toute une découverte, juste là dans ce trou! J'ai bien fait de partir en forêt aujourd'hui.

J'allais lui demander d'ouvrir la bouche et de faire ah -parce que bien sûr il allait forcément être coopératif après une présentation comme celle-là- lorsqu'une voix me parvint de la surface, attirant mon attention. Je me relevai donc, rejetant entièrement la tête vers l'arrière, pour essayer de voir ce qui s'adressait à moi depuis la surface. Au bord du "ravin", la silhouette d'un gros Pokemon félin, toujours vêtu de son haori, les oreilles rabattues vers l'arrière et le regard inquiet. Zaaan? Hypérion avait donc réussi à nous rejoindre, ce qui n'était pas pour me déplaire. J'étais tellement habituée à se présence maintenant que je n'aimais pas le savoir loin de moi. Devenu mon compagnon et ami, je n'allais jamais nul part sans mon Zangoose et la réciproque était, bien sur, totalement vraie. Je lui répondit d'un sourire qui se voulait confiant et rassurant, pour que mon starter comprenne bien que je n'étais pas en danger.

- Ne t'inquiète pas, Hippy. La chute a été surprenante et l'atterrisage aurait pu être mieux, mais ça va.

D'ailleurs, parlant de ça, je baissai finalement mon regard vers le garçon, comme me souvenant soudainement qu'avant d'être mon sujet d'étude, il était avant tout un autre élève et, par extension, un autre être humain.

- Et toi, ça va?



HRP - Désolé, je ne pensais pas faire si court >.< Au besoin n'hésite pas à demander si tu manques de matériel et je pourrai toujours essayer d'éditer.


La Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQILa Shasse au Ranger est ouverte ! Miniat_6_x_087La Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQKLa Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQLLa Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQMLa Shasse au Ranger est ouverte ! Miniat_6_x_044
Let's face it, this is not the worst thing you've caught me doing.
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2387
Todresseur Ranger
Sujet: Re: La Shasse au Ranger est ouverte !   Sam 23 Mai - 15:54
Regarder mes ? Regarder mes QUOI? OUaaaaaaaargh ! Arceus, pourquoi est-ce que parmi toutes les dingues de la planète, il fallait que tu me fasses tomber dans le même trou que celle-là? Cette fille à un grain...Non, en fait elle en a une bonne centaine ! La voila qui scrute avec une concentration extrême la barbapapa qui me sert de chevelure, avant de baisser la tête (Et allez, même elle, elle est plus grande que moi) pour se focaliser sur mon visage...Quoi, j'ai quelque chose sur le front?
Son inspection ne semble pas la satisfaire et tandis que  Martel éclate de rire devant le mélange de frustration et de profonde lassitude qui envahit mon visage, je sens deux mains m'attraper la tête et me forcer à la relever. Mes yeux d'ambre croisent ceux pairs de la jeune fille, mais cette dernière ne semble même pas consciente de l'indignation qui réside au creux de mes pupilles, tandis qu'elle poursuit son examen...et commence même à parler toute seule !

''Non, mais tu fous...''

Même pas le temps de finir ma phrase, ses mains ont déjà changé de prise et pousse brusquement mon menton vers le haut...C'est moi ou je viens de me faire rétrograder au rang de Ponyta rose bonbon, inspecté de tout coté avant une course? Pardon...De Ponyta Shiny qui plus est !
D'un coté, je vous avoue que je me sens un peu grandi quoi....1/4096 chance d'être shiny, et ce serait sur moi que ça tombe, y'a de quoi se sentir honoré...NON MAIS QU'EST-CE QUE JE RACONTE?
Alors que je m'apprête à lui dire ma façon de penser (Martel, à table !), un bref cri de Mangriff me coupe dans mon élan, tandis que la tête du Pokémon en question apparaît quelques mètres au-dessus des nôtres. Mon poursuivant...Il nous as retrouvé et maintenant, il va nous...Attendez une minute...C'est SON Pokémon?! Et on dirait que son retour vient de faire prendre conscience à sa Dresseuse que je suis un humain, AVANT d'être un humain shiny, comme elle dit !

''Moi? Mais totalement, je n'ai jamais été aussi bien. Attends, j'adoooore me retrouver poursuivi par un Mangriff, manquer de me faire découper comme un saucisson fumé (miam), percuter par une jeune fille, tomber dans un trou,  m'écraser tout en bas, et pour finir traiter comme une bête de laboratoire ! Ça t'es pas venu à l'idée que ''peut-être'', tu aurais tout simplement pu venir me voir?''

Sans lui laisser le temps de répondre et sous le regard curieux de Martel, la tête penchée, je lui tourne résolument le dos, et entreprend de chercher un moyen de sortir de là. Bon, y'a des racines un peu partout, mais je doute qu'elles supportent mon poids et celui de ma Posipi chromatique. Et vu la profondeur de ce trou, si son Mangriff ne peut pas nous faire léviter, sans matériel il va nous être trés difficile de sortir. Malgré la faible luminosité, je prend alors conscience d'un fait : si c'est un piège de Jackie, elle a dû demander l'aide d'un Pokémon avec Tunnel pour le creuser. Sauf que avec cette attaque, le Pokémon à bien dû émerger ailleurs (d'où le nom quand même...). Plantant là la jeune fille, je fais le tour de la fosse en lui tournant résolument le dos, tout en tapotant les parois. Si galeries il y a, Jackie à juste dû demander à son Pokémon de masquer l'ouverture avec de la terre séchée, il suffirait de trouver la paroi qui sonne différemment des autres. Adaptation en terain naturel, la base des Rangers, quoi ! Malgré la situation, Martel ne semble plus paniquer le moins du monde, et avec des petits cri de joie, court tout autour de la jeune fille pour la pousser à jouer avec elle. Je sais que tu ne peux pas vraiment m'aider en tant que type Elek, Martel mais tu pourrais au moins faire semblant de lui en vouloir...
Devant mon air renfrogné, la Posipi ne tarde d'ailleurs pas à me lancer un petit pieillement interrogateur, tout en continuant de tourner autour de la jeune fille.

''Piiiii?''

Non, je ne vais pas l'aider, elle mérite de se débrouiller pour sortir de là.Attend, son Mangriff a failli nous transformer en carpaccio !

''Piiiiiiii?''

Quoi, j'exagère, non, c'est vrai ! Elle est tombée dans ce trou comme une grande, elle assume ! Et puis, je lui en veux BEAUCOUP pour m'avoir traité de Shiny !

''Piiiiiiiiiiiiii?''

Ouais bon, peut-être pas beaucoup, mais déjà suffisament pour vouloir la laisser là. C'est vrai quoi, qu'est-ce qui pourrais bien lui arriver? Genre son Mangriff va lui tomber dessus, puis elle s'ouvrira la jambe avec ses griffes, ne pourra plus remonter et sera condamné à rester dans ce trou pour toujours, jusqu'à ce qu'une colonie de Galekids viennent dévorer son cadavre?

''Pi !''

''*soupir* Tu sais que je déteste quand tu as raison, Martel?''

Un pas après l'autre, je pousse sur les différentes parois terreuses qui nous entoure...Là ! Ça semble un peu plus souple, comme si il n'y avait qu'une mince croute de terre entre le trou et ce qui se trouve de l'autre coté...Reprenant mon examen de la paroi en question, je finis par prendre conscience que même si il y a bien une ouverture, il va nous falloir quelqu'un pour creuser plus efficacement que nos petits bras d'élèves...Quelqu'un avec de très longues griffes par exemple...

''*Soupir* Mettons de coté le fait que tout ça soit TA faute , un moment...Tu penses que tu pourrais demander à ton Mangriff de nous rejoindre? En utilisant ses griffes, il pourrait descendre comme s'il ''glissait'' le long de la paroi? Y'a quelque chose de l'autre coté de ce mur, et j'aimerais bien voir de quoi il s'agit...''

Avec un peu de chances, on va tomber sur une galerie ou quelque chose du genre...Et dans l'autre cas, ce sera une colonie de Galekids qui nous mangeront tout les deux...


La Shasse au Ranger est ouverte ! 1529618029-cael
La Shasse au Ranger est ouverte ! Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Heath S. Jones
Heath S. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La Shasse au Ranger est ouverte !   Dim 24 Mai - 18:46
Retrouvant vaguement mes bonnes manières, je demandai au jeune homme s'il allait bien. Sa réponse fut tout à fait satisfaisante. Même qu'il disait n'avoir jamais été aussi bien! Qui l'eut crû. Au moins, pour une fois, je n'aurais peut-être pas à me sentir mal et à me justifier, ça ferait changement. J'étais d'ailleurs loin de savoir à quel point puisqu'il poursuivit sur sa lancée. Il avait adoré ces péripéties?! Serais-je enfin en train de me trouver un ami?! Un sentiment de fierté m'envahit alors que je redressai la tête bien haut, croisant les bras de satisfaction, fermant les yeux et esquissant un sourire malicieux, victorieux.

- N'était-ce effectivement pas une rencontre pleine de rebondissements? Je dois avouer que ça m'a aussi beaucoup amusé, mais je n'aurais jamais cru que c'était partagé! J'ai peut-être une sorte de don étrange pour provoquer les rencontres les plus inoubliables!

Je re-ouvris mes yeux d'un profond bleu, manque d'éclairage alors les reflets mauves étaient partis pour l'instant, pour voir que le garçon s'était complètement désintéressé de moi pendant que je parlait, préférant plutôt détailler les parois du trou. Un peu décevant, mais bon, en même temps ça se comprenait, moi-même je mourais d'envie de pousser un peu l'exploration au lieu de remonter. Je ne pensais pas qu'il serait encore d'accord! Oh, cette chance! Et je n'étais même pas au bout de mes surprises puisqu'une seconde mignonne petite créature shiny fit son apparition. Intriguée et émerveillée à la fois, je me baissai pour mieux l'observer, lui offrant un biscuit en forme de Pokémon. Il était, ou elle était, terriblement mignon.

- Et si les individus shiny attiraient les autres shiny? Peut-être que les probabilités augmentent dans ce cas là? Est-ce que l'inverse pourrait aussi être vrai? Je dois relire l'article de Noctis Flavelle sur les shiny, il y a sûrement quelque chose qui en fait mention là dedans...

Dis-je à demi-voix, réfléchissant à voix haute comme à mon habitude pendant que le rongeur électrique tentait d'attirer l'attention de son dresseur. Ce dernier fini par lui répondre et, peu de temps ensuite, par m'adresser la parole. Je me relevai donc, attentive, curieuse d'entendre la suite. Voudrait-il bien découvrir cet endroit avec moi ou me fausserait-il compagnie? Après un soupir, il décida de mettre de côté ma culpabilité dans l'affaire -non, mais ce type changeait d'idée aussi vite qu'une girouette- il me demanda si mon Mangriff ne pouvait pas nous rejoindre pour nous ouvrir le passage. Il proposa même une idée complètement loufoque, droit sortie de je ne sais quel film. Esquissant un sourire gêné pour lui, je répondis néanmoins.

- Bien sûr qu'il peut descendre, mais pas comme ça, il pourrait se faire mal au bras avec une maneuvre comme celle-là. Et puis, ce n'est pas l'idéal d'avoir un Pokémon de 40 kilos qui nous tombe directement dessus. J'ai une meilleure idée. Hypérion, saute!

Bien sûr, le Pokémon n'hésita pas une seule seconde, confiant en les capacités de raisonnement de sa dresseuse, parfois à raison. Ma main se porta à ma ceinture et j'en décrochai une pokeball. Le Zangoose était à la moitié de sa chute libre lorsque le rayon rouge le frappa et presque sur nous quand sa silhouette fu finalement aspirée par la sphère de capture. L'opération avait été sans danger et personne n'avait été incommodé, ni nous, ni mon starter. Ne me restait plus qu'à le libérer de sa balle, à nos côtés, pour que le félin réapparaisse avec un large sourire, le torse bombé, tout fier de sa cascade. Il tourna ensuite ses iris vers le dresseur shiny et sembla faire la moue, comme s'il le boudait, sans doute pour ce manque de roleplay dont il avait plus tôt fait preuve, mais je n'étais pas au courant de ça.

- Ouvre nous le chemin, Hippy. Utilise seulement Griffe et sois prudent, on ne sait pas à quel point ces galeries sont solides, nous ne voudrions pas être ensevelis.

Le Zangoose acquiesça et se mit en position. Son regard perçant observa la paroi et, délicatement, il l'érafla du bout des griffes, pour se donner une idée de la structure du sol probablement, et donc de la vivacité et de la force dont il pouvait faire preuve. Puis, vint le premier coup de griffe, s'enfonçant dans le mur sans problème, projetant une petite volée de terre. Il réitéra la maneuvre à plusieurs reprises, avec prudence au départ, puis avec plus en plus de confiance, nous creusant bientôt un véritable passage jusqu'au réseau de tunnel. Il n'eut pas besoin de creuser sur plus d'un mètre qu'un profond tunnel venait d'apparaître. Saisissant ma lampe lumimax, j'éclairai le tunnel, m'y avançant de quelques pas pour tenter de voir jusqu'où ça pouvait bien aller. Était-ce des embranchements vers d'autres tunnels que je voyais là-bas? Voilà qui était des plus intéressant!

- On dirait bien que cette chère Général a fait des heures supplémentaires. Je parie que ce n'est pas qu'un tunnel, mais bien un véritable réseau. Qui sait ce que l'on pourrait trouver dans ces profondeurs. Je parie que peu d'élèves ont eu la chance de s'aventurer ici avant nous. Tu viens?

Demandais-je finalement en me tournant vers ce garçon étrange qui ne m'apprendrait rien de plus dans ce trou. Par contre, l'idée de fouiller ce réseau sous-terrain, c'était un véritable rêve d'archéologue! Que dis-je, de paléontologue!

- Au fait, Megwaen Morrigan. Tu peux dire Meg si tu veux, sinon Morrigan c'est bien aussi. Le Mangriff c'est Hypérion, mon starter. Alors, on y va?


La Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQILa Shasse au Ranger est ouverte ! Miniat_6_x_087La Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQKLa Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQLLa Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQMLa Shasse au Ranger est ouverte ! Miniat_6_x_044
Let's face it, this is not the worst thing you've caught me doing.
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2387
Todresseur Ranger
Sujet: Re: La Shasse au Ranger est ouverte !   Lun 25 Mai - 23:24
Son Pokémon a du être un Taupiqueur dans une autre vie...En quelques coups de griffes, c'est une véritable caverne qu'il a ouvert dans la paroi pour révéler la présence d'un réseau de galeries. La Pyroli cinglée semble aussi excité qu'au moment où elle m'a sauté dessus, vu l'ardeur avec laquelle elle se précipite à l'intérieur pour éclairer les lieux. J'aurais dû emprunter la lampe de Léo, quand j'y pense...Si j'avais su que j'allais finir enterrée vivant comme un Insolourdo !  En attendant, il va falloir m'en remettre à elle pour la lumière, vu que Marte ne peut pas produire de Flash. On dirait que ça ne la dérange pas plus que ça, vu qu'elle vient tout bonnement de se glisser dans la petite ouverture pour se coller à la jambe de la jeune fille, dans l'espoir de voir le bout du tunnel.
D'un coté, je lui en veux encore: je veux dire sans elle, on ne serait pas tombé là-dedans. Mais de l'autre, ben...Ben, ça me donne envie, ce tunnel. Attendez, ça doit être rempli de Pokémons rares, de trésors et de tout un tas d'aventures à vivre ! Je suis sûr que si elle me regarde là, elle doit voir des étoiles dans mes yeux aussi lumineuses que sa lampe.
Le son de sa voix vient néanmoins couper court à mon rêve éveillé (Quoi, sortir de cette galerie en trainant derrière moi le Galet Noir, ça vous parait SI aberrant que ça?).

''Ca...Cael. Cael Joy. Et cette petite Posipi, c'est Martel. Désolé, si j'ai été un peu abrupt tout à l'heure, mais t'aurais VRAIMENT pu y aller plus doucement. Enfin, si on trouve le trésor légendaire de Pokétankhamon, on sera quitte !''

Rien qu'à évoquer ce genre de truc, je me sens déjà regonflé à bloc ! Ça va...le faire ! On va trouver quelque chose d'épique et de glorieux, avant de sortir d'ici auréolés de gloire ! Acquiesçant à la demande de la jeune fille, je la rejoins à l'entrée du tunnel. les parois sont très légèrement humides et quelques racines pendent ça et là mais dans l'ensemble on devrait avoir la place de se déplacer de front. Au moins, si on tombe sur une colonie de Galekids (En même temps, me semble pas qu'il y ai d'autres possibilités sur Lansat) ou sur l'Onyx qui a creusé tout ça, on aura la place pour se défendre. Eclairé par la Lampe Luminax de Meg, nous voila parti à l'aventure et dans les entrailles de la terre !

Quelques mètres en avant, le chemin de scinde en un embranchement pour le moins déconcertant :l'un des chemins entame une pente douce vers le haut, tandis que le second s'enfonce dans les ténèbres, et semble particulièrement glissant. De petites flaques brillent dans la lumière de notre unique lampe, et un faible clapotis aquatique se fait entendre au loin.
Poussée par sa curiosité habituelle, Martel n'a pas attendu pour se rapprocher de l’accès plus sombre, mais elle ne tarde pas à revenir se coller à ma jambe en couinant lorsque Meg oriente sa lampe dans l'autre tunnel. Tout le long des murs, on peut apercevoir des morceaux de roches encastrés dans la paroi, et ça ne m'étonnerait même pas qu'on tombe sur un Ptéra fossilisé un truc du genre...

''Alors...En haut ou en bas? La bestiole qui a creusé tout ça a dû faire plusieurs aller-retours, mais vu la taille du tunnel, je préférerais ne pas la croiser.''


Avec un clin d'oeil, je me rapproche de l'ouverture la plus humide, avant d'essayer de voir ce qui nous attend en bas de la pente. Sauf qu'avec une simple lampe, impossible de percer les ténèbres suffisament loin...

''Si on va par là, il va falloir descendre trés douceme-eeeeeeeeeeeeeeeent !''

Tandis que la Pyroli s'approchait de moi pour éclairer une portion plus importante du tunnel, Martel n'a rien trouvé de mieux que de passer entre mes jambes pour voir à son tour. Sauf que l'équation Posipi qui me pousse + Sol glissant, je vous laisse deviner le résultat ! Pour ne rien arranger, en essayant de me retenir à la paroi, j'attrape le bras de Meg, qui attrape celui de son Mangriff, et notre petite équipe s'offre ainsi une virée en toboggan !

''Martel, accroche-toi !''

Inutile de lui le dire deux fois, mais la Posipi semble très loin de la panique à laquelle je m'attendais, pendant que nous dévalons la pente dans une position que nous ne développerons pas pour ne pas choquer la sensibilité des jeunes lecteurs. Les bras levés, Martel piaille même de jouer, tandis que nous nous enfonçons toujours plus profondément. Le sol glissant finit néanmoins par s'adoucir, et c'est en une grosse mêlée que nous déboulons littéralement d'une petite ouverture dans un espace bien plus ouvert. Cette nouvelle caverne s'avère bien moins sombre que les tunnels qui viennent de nous servir de toboggans : une espèce de mousse phosphorescente recouvre la plupart des parois et le sommet de l'espace, diffusant une clarté maladive. Ensevelis sous nos masses combinés, Martel et Hypérion semblent légèrement désorientés...Désolé, vous deux.
Légèrement courbatu, je tente de me redresser uniquement pour me retrouver nez-à-nez avec une énorme masse rocheuse...Comme une espèce de paroi vivante qui frémit à rythme régulier.

''Meg...Je crois qu'on a trouvé notre bestiole foreuse de tunnel... ''

À peine chuchotées, mes paroles semblent déjà faire le bruit d'un ouragan dans le silence pesant qui tombe sur la caverne. Reposant sur le sol juste devant nous, l'immense masse d'un Onyx endormi s'ébroue à chaque ronflement qui émane de l'immense Pokémon. Manifestement, malgré notre arrivée pour le moins brutale, on ne l'a pas réveillé...Et ce n'est pas plus mal. Même si j'ai la main serrée sur mon Capstick, je préférerais qu'on ne se retrouve pas face à un Onyx énervé, surtout dans un espace aussi réduit. C'est vrai après tout, on pourrait aussi être tombé sur l'Onyx de la Caverne des secrets de Lansat, uniquement contrôlable par l'héritier de Steelixar, et ce serait la fin pour nous !
À pas trés lents, je me glisse sur le coté du Pokémon Serpenroc, et malgré la pénombre, parvient à discerner ce qui semble être une ouverture de l'autre coté de son corps rocheux.
Vu la pente qu'on vient de dévaler, je pense qu'on ne va pas avoir le choix, et avec un aussi gros gardien, il y a forcément un trésor de l'autre coté !


La Shasse au Ranger est ouverte ! 1529618029-cael
La Shasse au Ranger est ouverte ! Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Heath S. Jones
Heath S. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La Shasse au Ranger est ouverte !   Sam 30 Mai - 4:47
Cael Joy? C'est noté, avec une pointe de déception toutefois. S'il faisait vraiment partie de la famille des célèbres infirmières, sa chevelure n'était donc plus un élément aberrant, mais bien une simple normalité dans la génétique de sa famille. Le gêne récessif des yeux bleus n'avait pas survécu au métissage avec une autre famille, mais les cheveux oui. Je ne savais pas trop de quelle nature était le gène transmettant les cheveux roses, mais le fait était que c'était plausible, maintenant, qu'il en ait hérité. Sinon, sa Posipi se nommait Martel et il était prêt à me pardonner si nous trouvions le trésor de Pokéthankamon. Voilà qui était tout de même amusant comme condition et j'en ris un peu, avec cet air naturellement malicieux et aventureux qui aimait bien se peindre sur mon visage aux traits fins.

- Je ne pense pas que ce soit à notre portée, mais Lansat possède un sous-sol très riche. Il serait une erreur de se limiter aux trésors des pharaons!

Optimiste? Certes, mais il faut imaginer trop pour réaliser juste assez. Et je n'étais pas la seule à déborder d'optimisme. Notre soif d'aventure était contagieuse et, mutuellement, nous nous encouragions à attendre beaucoup de cette fouille, à nous donner à fond pour ne pas ressortir de là bredouilles. C'est donc le pas confiant et plein de détermination que nous avions fait route jusqu'à cet embranchement, premier dilemme de la journée. Nos deux options étaient aussi différentes l'une de l'autre que faire se peut. L'une remontant un peu, prometteuse de la sortie à venir, les parois étaient sèches et semblaient s'égrainer facilement, tout en regorgeant de pierres de toutes sortes, mais je doutais qu'il s'agisse là de véritables trésors. Certes, le trou du Général était profond, mais pas tant que ça et ce chemin remontait. Si je voulais une chance de tomber sur un fossile, c'est plus creux que nous devions aller. C'est à ce moment que la voix du garçon retentit pour me tirer hors de mes pensées, écoutant plutôt ce qu'il avait à dire. La question était légitime, tout autant que son inquiétude. Impossible, toutefois, de déterminer dans quel chemin nous aurions le moins de chances de croiser la bête, si elle était encore dans les souterrains, mais il y avait bien un moyen de se décider sur le chemin le plus prometteur. Fouillant dans mon sac, j'en ressortis un petit paquet d'allumettes, détachant l'une d'entre elles avant de l'allumer et de retenir mon souffle, observant le comportement de la flamme. Elle dansait, se tordait et obliquait vers le tunnel s'enfonçant en profondeur. Le vent circulait dans cette direction et, si courant d'air il y avait, une sortie se trouverait forcément au bout. Abandonnant l'objet avant qu'elle ne me brûle les doigts, je l'eteignis de ma chaussure avant de ranger le reste du paquet et de tourner mes iris bleu minuit vers mon camarade d'exploration.

- Nous devons aller en bas. Nous y aurons plus de chance de trouver quelque chose d'intéressant et aussi plus de chances de trouver une sortie.

Le ranger semblait satisfait, se lançant dans une analyse plus complète, mentionnant que nous devrions donc descendre très doucement. Je m'étais approchée avec la lampe, pour scruter les profondeurs et, avant même qu'il ne termine sa phrase, un véritable effet domino me prit de court. Mon poignet se fit agripper et, par réflexe, c'est auprès de mon starter que je me tournai, sans succès. Nous voilà donc, glissant dans un long tunnel au sol fait de glaise, incapables d'arrêter notre progression, de la boue salissant nos vêtements, nos souliers, nos sacs et tout ce qui s'en suit. Quel soulagement lorsque notre glissade s'arrêta et que nous fûmes éjectés de ce toboggan naturel pour atterrir sur un sol rocheux plus sec, au sein d'une grande pièce, éclairée par la mousse. Au milieu, toutefois, quelque chose d'inattendu sommeillait. Ou plutôt simplement quelque chose que nous ne voulions pas voir. La voix du ranger brisa le silence en un murmure et j'acquiescai, silencieusement. Si une créature avait réussi à faire de pareilles galeries, pas besoin d'un doctorat pour savoir que ce Onix gigantesque était le principal suspect.

Lentement, je fis signe de la main à Cael, d'une part pour qu'il reste silencieux et de l'autre pour qu'il me suive. J'avais repéré, sur ma droite, un autre tunnel qui partait vers Arceus sait où. Ce serait notre porte de sortie, notre alternative. Malgré cela, j'avais aussi remarqué cette même porte que le Phyllali, derrière la bête. Est-ce qu'elle valait le déplacement? Peut-être que si, peut-être que non. Est-ce que j'allais accepter de partir sans savoir si c'était le cas? Jamais de la vie. Sans faire le moindre bruit, éteignant ma lampe lumimax, je me relevai donc, silhouette sale et pleine de boue ne manquant toutefois pas de témérité, au nom de la science. À pas de grahyèna, j'entrepris de contourner le grand géant de pierre, en passant par la droite, pour faciliter notre fuite au besoin. Néanmoins, la bête semblait profondément endormie, à mon grand soulagement. Un sourire rassuré échangé avec mon starter et nous voilà auprès de la vielle porte de bois à l'antique poignée de fer. Doucement, je m'en saisit et tirai vers moi, sans succès. L'objet était rouillé et le mécanisme refusait de s'enclancher, impossible d'ouvrir la porte sans tirer aussi fort que possible et, dans un cas comme celui-là, nous serions certains de faire du bruit.

- Hippy, utilise tes griffes pour gratter le mur. Si tu creuses assez pour atteindre le verrou, on pourra tirer la porte à nous, même si elle est encore verrouillée.

Avec la lueur de la mousse comme seul éclairage, les griffes du Mangrifd commencèrent à gruger la roche, lentement, mais surement. Bientôt, le verrou de la porte n'était plus que petite barre dérisoire qui n'avait plus de point d'appui, nous permettant de tirer la vieille porte de bois vers nous en un grincement de vieux fer pour entrer. Encore heureux qu'elle ouvre vers nous, autrement ce petit manège aurait été bien dérisoire. Nous engouffrant dans la pièce, j'attendis que tout le monde y soit avant de refermer et d'allumer courageusement ma lampe lumimax. Enfin, nous allions savoir où nous avions atterrit, et ce n'était pas si glorieux que ça. On aurait dit une petite conciergerie sous-terraine, au plafond voûté. On y avait laissé du matériel d'entretien pour les tunnels ainsi qu'une vieille lampe à l'huile. Sur une petite table, on avait laissé quelques volumes puant de moisissure et plusieurs petits articles dénués d'intérêts. Des roches à la couleur alléchante, les ossements d'un rattata ici, autrement moins passionnant que les fossiles. Là de petites bricoles cassées ou encore pleines de terre, mais rien que nous aurions pu vouloir emporter avec nous. Il y avait aussi une grosse cruche d'eau et des rations d'urgence, mais impossible de savoir depuis quand c'était là et, surtout, si d'autres n'en auraient pas d'avantage besoin après nous. Déçue, je soupirai et murmurai mes impressions.

- Rien de plus qu'une perte de temps. Ce n'est qu'un bureau d'entretien, pas de salle spéciale secrète datant d'une ancienne civilisation. Après bon, c'est quand même pas les Ruines Jirachi, il fallait s'y attendre, mais ça reste dommage.

Sur ce, il était temps de ressortir d'ici et, ne me demandez pas pourquoi, mais je me contentai de pousser la porte en traînant des pieds, sans ménagement particulier. Avec une vieille porte ayant pris l'humidité comme celle-là, pas étonnant que ce qui devait arriver arriva. Un craquement retentit, accompagné d'un grincement aussi aigu que des ongles sur un tableau, mais plus fort que la plainte d'un Pokémon, alors que la porte se détachait de ses charnières métalliques rouillées pour tomber au sol à plat, en un grand fracas. Je me figeai sur place, retenant jusqu'à ma respiration, attendant de voir des signes de mouvement de la part du Onix... Qui remuait maintenant, redressant un peu la tête, tourné de l'autre côté vers le tunnel d'où nous avions glissé un peu plus tôt. Trop tard pour revenir en arrière maintenant, nous devions fuir!

Agrippant le poignet de Cael et laissant Hypérion, sur ses quatre pattes, ouvrir la course, je me dirigeai à toute allure vers la galerie que j'avais repérée un peu plus tôt, m'y engageant en courant aussi vite que me le permettaient mes jambes de Pyroli. Le terrain était accidenté et incertain, plongé dans le noir vu que je n'avais pas osé allumer la torche et que la mousse ne se poursuivait pas jusqu'ici, mais je continuais de suivre la forme blanche d'Hyperion se dessinant dans la pénombre. Je pensai un instant que nous avions réussi à lui échapper sans être vus, mais le sol, les murs et le plafond commencèrent à trembler dramatiquement et, sans que j'eu besoin de regarder derrière, je savais que nous étions suivis. Ce bruit de roche qui râcle la terre, le bruit de la pierre qui frotte sur ses semblables, les râles de l'immense créature des profondeurs. Nous étions poursuivis! Vite une alternative! N'importe quoi! Je cherchais comme une folle dans ce noir d'encre et, pourtant, je l'ai presque manqué. Vivement, la silhouette d'Hippy disparu, sur la gauche, et sa patte griffue s'accrocha à mon bras pour nous traîner à sa suite. Après cette course effrénée, je ne fis que quelques pas dans le noir avant de finalement relâcher le poignet du garçon, m'appuyant contre la parois et respirant goulûment alors que, dans le tunnel principal, l'Onix passait à vive allure à notre hauteur, sans nous voir. Il s'en était fallu de peu, mais nous étions sauvés, pour l'instant. Encore heureux que ces galleries possèdent autant d'embranchements.

- Fabuleux... Est-ce déplacé de dire que je veux un Onix maintenant?


La Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQILa Shasse au Ranger est ouverte ! Miniat_6_x_087La Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQKLa Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQLLa Shasse au Ranger est ouverte ! 2XQMLa Shasse au Ranger est ouverte ! Miniat_6_x_044
Let's face it, this is not the worst thing you've caught me doing.
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2387
Todresseur Ranger
Sujet: Re: La Shasse au Ranger est ouverte !   Sam 30 Mai - 17:36
Maligne cette fille...Utiliser les griffes de son Mangriff comme une foreuse miniature pour atteindre le verrou, c'était probablement la meilleure idée à avoir. Parce que bon *regard à Martel*, je doute que les petites pattes de ma Posipi puissent arriver au même résultat (Mais t'es beaucoup plus mignonne que lui, Martel !). En attendant, nous voila devant une porte susceptible de s'ouvrir sans réveiller tout Lansat...et surtout pas l'énorme serpent rocheux qui dort juste à coté ! Néanmoins, ma respiration se bloque lorsque Meg attrape la poignée et qu'un grincement brise le silence de la caverne. L'Onyx laisse échapper un profond soupir dans le même temps (Paniiiiiiiiique) mais se contente de bouger le bout de sa queue, avant de plonger de nouveaux dans les abîmes du sommeil. Sauf qu'une fois à l'intérieur...

''Des babioles, du vieux matériels et même après trois jours sans manger dans ces souterrains, je n'avalerai pas ça (Bon peut-être si...Et dés la première journée...Mais c'est pas la question !)...C'est pas que dommage, là c'est carrément déprimant. Bon et ben je présume qu'on a plus quà tenter notre chance avec l'autre bestiole...''

Le plan me semblait simple pourtant: on sort discrètement , on évite l'énorme bête et on repart versle tunnel que m'a indiqué Meg. Sauf que dans ce plan si génial, il y a UNE chose à ne surtout pas faire...*CRAAAAAAAAC*
Aussi paralysé que la Pyroli, je vois la porte délabrée qui s'abat lentement en avant avec un fracas du tonnerre. Mes lèvres forment un O silencieux même si intérieurement quelqu'un vient d'allumer tout les systèmes d'alerte rouge ! On aurait utilisé une attaque Mégaphone que ça aurait sûrement été plus discret ! Allez, avec un peu de chance, il a le sommeil (trés) lourd, et il n'a rien...

''-IIIIIIIIIIIIIIIIIIX !''

Avec un bruit encore plus assourdissant que celui de la porte, l'énorme masse rocheuse se met soudainement en branle et redresse la tête. Désormais dressé de tout son lon, je dois réviser mon estimation sur la taille de l'Onix: avant j'aurais dit ''géant'' mais là, il fait carrément TITANESQUE ! La lame rocheuse au sommet de son crâne effleure presque la voûte de notre caverne tandis qu'il tourne son énorme tête de droite à gauche pour repérer ceux qui ont troublés son repos. Du calme, il ne nous a pas encore repéré. Un petit coup de Capstick devrait suffire à le...Ouais bon ok, j'ai compris , c'est pas le moment de jouer au Ranger, ON COURT !

Je n'ai que le temps d'attraper la petite Martel, avant que Meg ne agrippe le bras et ne s'engage à la suite de son Pokémon. Courant de toute ces quatre pattes, le Mangriff devient alors notre unique repère, au fur et à mesure de notre course dans le tunnel sombre qui nous éloigne de la caverne (Et surtout de l'Onix!). Comme soumises à un véritable séisme, les parois qui nous entourent se mettent à trembler pendant qu'un bruit terrifiant retentit derrière nous...Apparemment,notre poursuivant était trop gros pour passer dans le tunnel mais ça ne l'a pas arrêté le moins du monde ! Je serre plus fort Martel contre moi et la Posipi chromatique se recroqueville à chaque tremblement, pendant que nous nous enfonçons toujours plus profondément dans les ténèbres. Pendant un instant, j'envisage de la confier à Meg, avant de les laisser partir en avant pour distraire l'Onix...Mais je sais très bien que sans Pokémon, je ne vais pas faire illusion très longtemps.
Heureusement pour nous, une mince ouverture se dessine en amont du tunnel, et notre petite troupe parvient à plonger dans ce tunnel adjacent. Ma main vole aussitôt jusqu'à la bouche de Martel pour qu'elle garde le silence. Désolé amiga, mais c'est pas le moment de lâcher un seul petit cri ! Aussi immobiles que des Chrysaciers, nous pouvons contempler le passage de l'énorme corps du serpent de roche depuis notre cachette. La gigantesque créature s'éloigne en rampant, éraflant les murs jusqu'à en détacher d'énormes fragments et ce n'est que lorsque le bruit finit par s'éteindre au loin que je libère ma Posipi de cette étreinte inconfortable.

''Cours-lui après, je suis sûr qu'il sera ravi. Mais si ça ne te dérange pas, tu peux me laisser un peu d'avance avant de faire ça? Genre...Un kilomètre ou deux?''

Désormais débarrassé du Pokémon Roche (pour l'instant), j'en profite pour étudier plus calmement la galerie dans laquelle nous avons trouvé refuge: bien plus sombres que la caverne, les parois suintent de partout et sont couvertes d'une espèce de pellicule froide au toucher. Martel s’enhardit même à récupérer un peu de cette substance sur une de ses pattes avant de la porter à sa bouche...et de lâcher un ''Piiii'' mécontent tout en tirant la langue. Intrigué, je suis son exemple et affiche rapidement une grimace masquée par l'obscurité ambiante. Berk, c'est salé ! Un peu comme de l'eau de mer...
Complétement absorbé par mon examen, j'oublie un instant ce qui vient de nous menacer et avance dans le tunnel. La Pyroli a rallumé sa torche, prête à étouffer la lumière au moindre tremblement qui signalerait le retour de notre GRAND ami. Néanmoins, le terrain semble de moins en moins propice pour l'utilisation d'un tel objet : De plus en plus resserré, le tunnel finit même par se muer en un véritable couloir étroit, nous forçant à progresser de profil, les paumes contre la paroi. Brrr, c'est tout poisseux et un peu gluant, comme si on touchait une éponge mouillé ou le corps d'un Mucuscule (Si ça se trouve, on est dans un gigantesque estomac...Oui j'ai faim, ça me donne des idées bizarres !) Heureusement que je ne suis pas claustrophobe (Faudra que j'amène coPAIN là-dedans un jour, je suis sûr qu'il adorerait cette sensation d'aventure, tiens), même Hypérion semble avoir du mal à se glisser entre les affleurements de roches et l'étroite ouverture. À plusieurs reprises, Meg et ma Posipi doivent même travailler de concert pour l'aider à franchir les étroitures les plus importantes. La seule qui ne semble pas gêner par cette environnement, c'est bien Martel : de petites étincelles jaillissent de ses joues par intermittence, tandis qu'elle progresse à petit pas comme pour une simple promenade. Tu sais que ce n'est pas un pique-nique Martel, j'espère?  Après une TRES...LENTE...progression, les choses semblent néanmoins s'améliorer pour nous...

''Meg ? Y'a de la lumière un peu plus loin !''

Effectivement, une tache brillante s'agrandit progressivement, au fur et à mesure de notre approche jusqu'à ce que finalement, nous puissions constater que la sensation glissante sous nos mains est due à un véritable tapis d'algues bleues-vertes. On ne doit pas être très loin d'une ouverture sur la mer ou quelque chose du genre pour qu'elles poussent aussi drues...
Premier à sortir de ce maudit tunnel, je découvre donc une caverne totalement éclairé et plisse les yeux devant la soudaine clarté. Face à nous une crevasse en arc de cercle mène directement sur les flots et quelques récifs encadrent la pente douce qui émerge de la mer. La voute est également parsemée d'algues humides et ces dernières réfléchissent la lumière du soleil depuis l'extérieur de la caverne, créant un ensemble miroitant de toute beauté. À main gauche, une nouvelle ouverture dans la roche, bien plus large que celle que nous venons de quitter. Et au centre de l'ensemble, un gigantesque bassin directement connecté à la mer autour duquel paressent des Otarias. Mais genre BEAUCOUP d'Otarias ! À vu de nez, il doit bien y en avoir une trentaine qui dorment, plongent ou bondissent aux quatre coins de la caverne. Et dans une posture allongé et paresseuse, digne d'un Hut (Je vais l'appeler Jabba, lui...), un Lamantine surplombe tout ce petit monde, depuis une plaque de roche au centre du bassin.

''Piiiiiiiiii !''

Même si je me retiens de courir pour le voir de plus près, Martel n'a pas ce genre d'inhibitions: en quelques bonds, elle rejoint deux Otarias allongés près du bassin, et se met à imiter chacun de leurs gestes (Two barrel-roll ! One two! Wonder !). Les Pokémons à fourrure blanches se contentent de nous ignorer pour l'instant, on va enfin pouvoir se poser après avoir couru en long et en large. Après avoir aidé Meg à extraire littéralement son Mangriff de sa gange rocheuse, bien évidemment...

Bon, c'est pas tout ça, mais maintenant qu'on est à pied d’œuvre, voyons un peu ce qui se cache dans cette caverne. L'ouverture qui se jette droit dans la mer, semble déboucher au beau milieu de récifs aussi acérés que les griffes d'Hypérion. Va falloir profiter de l'occasion, même avec l'aide de Katara, je doute pouvoir rejoindre la grotte par ce chemin si l'envie m'en prend. Comment les Otarias font-ils pour passer sans se faire déchiqueter, ça par contre...Si ça se trouve, ils disposent d'une technologie avancée et préparent l'invasion de Lansat depuis cette caverne ! Dans ce cas leur but serait de tous nous asservir et Meg et moi sommes le dernier remparts de l'humanité !...Je crois que je m'égare là.
Laissons de coté mes hypothèses de dominations mondiales par des otaries à fourrures blanches et voyons un peu ce bassin : le fond aussi lisse qu'un miroir, il est rempli d'une eau extrêmement pure et à part des coquillages et quelques petits rochers, rien ne semble digne d’intérêt. Machinalement, je plonge une main dans l'eau pour récupérer l'une des petits lamelles de nacre...Ca ferait un jolie pendentif pour Eryn, une fois enchâssé dans un anneau. Ça doit être pour ça que le bassin brille autant, la nacre réverbère la lumière du soleil sur le plafond et transforme la caverne en un véritable dôme arc-en-ciel.

Néanmoins, après avoir retourné la plupart des pierres qui entourent l'étendue aqueuse, et fait quatre fois le tour du bassin, force est de constater qu'à part quelques tas d'algues qui doivent servir de nids aux Otarias, il n'y a rien d'autre à découvrir ici. Alors que je m'apprête à rejoindre Meg, un petit tiraillement sur ma jambe me fait baisser les yeux.

''Martel? Qu'est-ce que tu as trouvé, là?''


Avec un immense sourire, la Posipi s'écarte pour me dévoiler sa trouvaille:  Les pattes fermement ancrés sur l'Oeuf qu'elle ramène contre sa petite poitrine, elle semble fasciné par les reflets de la lumière sur la coquille. Légèrement abasourdi, je relève la tête pour constater qu'un des Otarias contemple avec effroi l'un des nids, privé de son contenu. Avec un piaillement enthousiaste, Martel me tend alors sa découverte comme pour me la faire admirer. C'est très joli, mais ça, ça ne va pas plaire à...

*Mugissement sourd de mauvaise augure (ça sent le Ranger à la broche)*

Tétanisé, je tourne la tête en direction du bassin: le Lamantine vient de s'apercevoir que l'un de ses précieux protégés a quitté son nid, et pousse un hurlement qui résonne dans toute la caverne. L'intégralité de la troupe d'Otarias, les endormis comme les éveillés, relève alors son museau poilu et se retourne en direction de la source des tourments de leur cheftaine. Là...Je crois qu'on a fait une GROSSE bêtise. Avissant Meg qui court dans notre direction, nous nous retrouvons tout les quatre, dos au mur pendant que les Pokémons Eau se rapprochent en se balançant d'une patte sur l'autre.
Attrapant l'Oeuf sans prêter attention au cri indigné de Martel, je tente de faire un pas en avant pour remettre ce dernier en place mais le cercle d'Otarias ne semble pas de cet avis et paraît encore plus enragé par ma tentative. Pour des Pokémons censés être pacifistes, c'est raté...
D'un coté la mer et les récifs, de l'autre les tunnels...

''Meg...Au signal, cours sans t'arrêter jusqu'à l'ouverture.''


Quel signal, me direz-vous? Pas d'inquiètude, il sera extrêmement difficile de le rater. Les Otarias sont des Pokémons Eau, donc je crois que j'ai exactement ce qu'il nous faut pour gagner du temps !

''Martel, Boule Elek !''

Au bout de la queue blanche du petit Pokémon Electrique, une légère lueur s'allume instantanément. Grossissant de plus en plus, elle finit par forer un orbe crépitant que la Posipi envoie s'écraser au milieu des Otarias. Si aucun d'entre eux n'est touché, l'explosion suffit pour momentanément désorganiser les boules de fourrures blanches qui s'éparpillent dans tout les sens...Ok, c'est le moment !
Suivi de la Pyroli et de son Mangriff, l'Oeuf toujours dans mes bras, j'entraine tout ce beau monde à ma suite jusqu'au tunnel. Furieux de voir les intrus lui échapper, le Lamantine a déjà plongé de son promontoire et se hisse sur la berge, avant d'ouvrir sa gueule en grand.À la seconde où nous franchissons l'ouverture, Martel pousse un cri d'alarme et un réflexe d'Hypérion nous permet d'éviter le Laser Glace libéré par le Pokémon Otarie.
C'est donc en roulé-boulé que Meg et moi pénétrons dans le tunnel, poussé brutalement par le Mangriff qui attrape Martel au passage. Même si j'ai un peu la tête qui tourne, force est de constater qu'on s'en est sorti...Et qu'on ne va pas avoir d'autre choix que de continuer dans ce tunnel : le Laser Glace vient de recouvrir l'entrée d'une épaisse couche verglacée et même si on pouvait la briser, je n'ai pas très envie de me retrouver face à une horde de Otarias furibonds. Comme s'ils voulaient se rappeler à notre bon souvenir, un petit ombre apparait subitement de l'autre coté du mur de glace avant de le percuter violemment (*Tum*). Le bruit de coup s'accélère alors, tandis que les Pokémons Eau tentent de briser le mur à grands renforts de Coup d'Boule. Euh...Je sais pas pour toi Meg, mais je pense que c'est le moment d'aller voir ailleurs !


La Shasse au Ranger est ouverte ! 1529618029-cael
La Shasse au Ranger est ouverte ! Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: La Shasse au Ranger est ouverte !   
La Shasse au Ranger est ouverte !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :