Partagez | .
Du romantisme au rabais [Terminée]
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Du romantisme au rabais [Terminée]   Dim 26 Avr - 14:52

Orren s'était levé tranquillement dans sa chambre qu'il venait de retrouver. Il avait encore du mal à s'habituer à nouveau au calme de l'académie aux heures sombres de la journée, mais heureusement les élèves n'avaient pas arrêtés leurs incessantes visites des autres dortoirs et cela animait parfois un peu les couloirs. Il fallait dire qu'à coté des rues actives à toute heure du Centre d'Illumis, même en pleine journée l'académie paraissait calme. Il s'étira en regardant par la fenêtre, le jour était déjà levé et Skoll ne semblait pas avoir envie d'aller faire du sport, vu comme il était lové sur le tapis. Bon eh bien ce matin ils feraient une impasse sur le sport, il fallait dire que le retour était rude, c'était tout de même la belle vie chez sa maman. Certes il continuait de réviser les différents cours, mais seul dans son coin. Il ne s'embêtait pas du tout à suivre des cours dans une salle de classe et étudiait ce qui lui plaisait sur l'instant.
Il soupira avant de se diriger vers sa salle de bain pour aller se laver et  s'habiller pour la journée. Il pris un pantalon jeans et un t-shirt blanc avant de mettre par dessus sa veste longue noir. Il regarda d'un air désespéré sa masse de cheveux sombres, très peu motivé à tenter de leur donner un aspect plus discipliné. Ouvrant son armoire il fouilla quelques temps avant de trouver drôle de chapeau que Loki avait trouvé sur la plage. Il avait tenté d'en trouver le propriétaire, mais ne l'ayant pas trouvé, il avait gardé ce chapeau dans un style haut-de-forme. Il le posa alors sur sa tête avant de s'apprêter sortir du dortoir pour assister à son premier cours.

Mais à peine fut-il sorti qu'un tourbillon de pétales de roses et de paillettes l'assaillirent... Oh non... Orren se retourna pour voir le professeur Heartnett le regarder avec un grand sourire et partir dans ses habituelles cabrioles. Il salua gaiement le préfet en lui tendant une rose bleu nuit.

-Oh mon cher préfet ! Te voilà enfin de nouveau de retour parmi nous et en pleine forme ! Ta maman m'a expliqué ton incident de dressage, mais je vois que tu t'en remets très bien et m'en voilà plus que ravi ! C'est Fabulouuuus ! Et ce chapeau si glamour ! Il ne manque qu'une chose !

L'homme accrocha une rose au chapeau du préfet, rose bleu qui se fondait parfaitement dans la tenue du garçon.

-Voilà ! So glamour ! C'st formidable ! Et pour fêter ton triomphant retour, je te proposes de participer à une petite mission qui consiste à aider les personnes dans leurs achats de la Saint Valentin, car quel autre dortoir peut mieux représenté tout le glamour et le panache de cette fête de l'amour que les Voltalis ? Eh bien aucun et c'est pour cela que je te prie de te rendre au plus vite au Centre Commercial et fais part de ton glamour ! Montre l'amour qui sommeille en toi !!

Orren reçut le descriptif de mission et n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que le référent s'en allait déjà en faisant virevolter ses roses, en offrant à chaque élève à sa portée. Bien sûr la demande de participer une mission n'en était pas une, cet énergumène vous demandait, mais repartait avant que vous puissiez répondre, trop enthousiaste pour vous écouter. Orren soupira en sifflant pour appeler son équipe. La barbe franchement en plus est-ce-qu'il avait une tête à fêter la Saint Valentin ?
Son air sombre et contrit ne fit qu'augmenter quand il approcha du centre Commercial bondé de monde. Comment allait-il s'en sortir ? Il espérait franchement qu'il aurait un autre élève pour l'aider, parce que... eh bien comment dire lui et l'amour ça faisait... en fait c'est pas calculable ! Il monta au premier étage où il devrait commencer à aider les clients à l'accueil. Bon selon l'énoncé de la mission il ne devrait que faire des emballages cadeaux et autres petites choses sans grand intérêt. Espérons simplement qu'il n'y aurait pas un changement de dernière minute !

Observant les personnes présentes, il vit qu'il y avait une autre personne parmi les employés du Centre Commercial. Une jeune femme aux longs cheveux sombre. Il dut encore s'approcher un peu avant de comprendre de qui il s'agissait. Kaeko ! Cela faisait vraiment longtemps qu'il ne l'avait pas vu et n'avait pas discuté avec elle. Il se demandait vraiment comment elle allait ! Il avait entendu des rumeurs qu'elle se soit trouvé un petit ami Phyllali, eh bien elle serait sûrement plus qualifiée que lui pour cette mission. Quoi que en se souvenant la jeune fille avait parfois un comportement étrange. Bah lui s'en fichait au moins passerait-il cette journée en bonne compagnie.

-Bonjour je suis Orren Losvrok, j'ai été envoyé pour aider le Centre. Salut Kaeko ! Ça fait longtemps.

Il se souvint d'un seul coup que Kaeko et Ruby était très amies. Il eut un léger air interdit en attendant sa réponse. Il espérait qu'elle n'aie aucune animosité envers lui à cause de ce qu'il s'était passé avec la jeune rousse.

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...


Dernière édition par Orren Losvrôk le Mar 23 Juin - 4:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: Du romantisme au rabais [Terminée]   Mer 29 Avr - 19:47

Effervescence, telles des médicaments les Mentalis fusaient d'absolument partout pour se préparer une tenue pour la Saint Valentin, glousser entre « Bestaaaaaah 4 ever » et surtout commencer à s'entraîner pour préparer de somptueux chocolats qui les feront tous tomber selon leur dire. La brunette soupira avant d'ajouter à son Spectrum :
« Elles rajoutent de l'arsenic pour les faire tous tomber c'est ça ? » Le starter de la demoiselle se mit alors à rigoler avant de traverser le mur de la chambre de sa dresseuse. Il inspecta ensuite la pièce à la recherche d'un quelconque désordre. Rien, il ne s'était rien passé. En même temps avec deux surveillants comme Gollum le Ténéfix et Feldspath le Gringolem le petit troupeau allait se conduire à carreaux. Même le Baudrive voleur n'avait rien piqué, ou du moins dans la chambre de la préfète, qui ferma alors mollement la porte littéralement épuisée par cette journée de cours. Tellement de devoirs à rendre, le grade trois semble si loin et pourtant si proche. La tristesse. La topdresseuse posa son sac en bandoulière sur le sol, ce qui fit trembler le parquet tel un tremblement de terre, avant de se lancer sur son lit. Cinq minutes passèrent, plus aucun bruit. Un silence de mort trônait dans la pièce.
« Hinhin très drôle le jeu de mot je suis spécialiste spectre ! » râla Kaeko la tête fourré dans son oreiller. Lupin s'amusaient avec Karnak à faire une coupe à leur dresseuse. Une immense tresse à quatre bras fantomatiques commença à apparaître sur la tête noire de la demoiselle qui ne bougea pas. Elle soupira avant de poser son regard améthyste en direction du coin bien rangé d'Estelle, elle n'était pas encore arrivée, peut-être encore à la cantine non ? Sûrement.

Soudainement, quelqu'un toquer à la porte se fit entendre. Encore une Mentali qui venait régler ses comptes à la colocataire de la brunette ? Pitié tout mais pas ça, l'avant veille de la Saint-Valentin se révèle être chaud chaud chaud ! (Aucune allusion dans cette phrase vraiment aucune), pff non mais quelle idée saugrenue de vouloir se mettre en couple hein ? (ironie quand tu nous tiens ♥). Fatiguée, la Mentali répondit avec un air blasé :
« Y'a personne. » Elle se rendit compte que ce qu'elle venait de dire était absolument idiot lorsqu'elle vit son Ténéfix la mitrailler du regard, Tomberry se moquer d'elle et Omega se facepalmer. À son tour elle lâcha un petit sourire amusé par sa propre idiotie.
« Ah Kaeko, ça tombe bien c'est toi que je cherchais justement ! » Fit une voix familière avant d'ouvrir avec joie la porte qui vint se fracasser contre le mur faisant sursauter Alpha qui dormait dans un coin de la pièce. Il bondit alors vers les cheveux tressés de sa dresseuse se blottissant contre elle tout en tremblant à l'intérieur.
« Mademoiselle Potts ? Un problème ? » Demanda la demoiselle en se redressant très vite sur son lit, prenant son Grenousse tremblotant dans ses bras.
« Dis moi tu n'as pas de copain et rien de prévu avant le quatorze ? Pitié dis moi que tu n'as rien ! » Vous êtes mon dernier espoir Obiwan Kenobi. Surprise d'une telle tournure, Kaeko ne put qu'agrandir les yeux tel un Magicarpe, ouvrant et fermant la bouche sans prononcer un mot. La référente du dortoir eut alors des étoiles dans les yeux et se saisit des mains de la spécialiste type la remerciant d'un sourire.
« Je savais que je pouvais compter sur toi ! Toute les Mentalis ont refusé la mission et le centre était si débordé je n'ai pas pu leur refuser cette quête ! Excuses-moi de te prévenir si tard ! Merci beaucoup ma petite préfète ! » Répondit la coordinatrice de la réponse muette de son élève qui la regardait toujours autant avec de grands yeux. La cuisinière posa ensuite une enveloppe sur le bureau de Kaeko avant de partir gaiement de la chambre.
« Merci encore et bonne chance pour demain, tu n'es pas toute seule ne t'en fais pas ! » Les bruits de pas de Melty s'éloignèrent avant de se perdre dans les couloirs du dortoir Mentali. Le silence retomba, lourd.
« J-je n'ai rien de prévu non.. » Put enfin répondre la jeune femme avant de comprendre ce qu'il venait de se passer sous ses yeux. Elle secoua plusieurs fois sa tête avant de s'emparer vivement de la lettre avant que Gollum ne saute dessus pour le lire avant sa maîtresse. Elle lui tira alors sournoisement la langue ce qui le fit monter sur l'armoire afin de bouder tranquillement, elle ouvrit alors l'enveloppe.

Les yeux de la demoiselle parcoururent le contenu du papier, décortiquant chacune des phrases avec une rapidité digne d'un Ginji voyant un cookie sauvage devant lui. Une mission, UNE MISSION ! Certes une mission de larbin mais une mission quand même ! Miss Riviera bondit alors de son lit, se saisit des mains fantomatiques de son Spectrum et se mit à tournoyer avec lui dans la chambre. Plus qu'une mission, plus qu'une et elle aurait rempli tous les critères pour le grade trois HELL YEAH !
« Tu t'en rends compte Omega ? Une mission ! Malgré le chaos à Pc je pars quand même en mission je suis si heureuse ! Bon, plus qu'à espérer que mon camarade ne sera pas un gros lourd machiste qui veut pécho de la Mentali ! Bon, autant se préparer, l'équipe au complet et bah ça suffira. Va falloir partir tôt demain matin donc huum. » La jeune femme s'arrêta en plein milieu de sa chambre tout en mettant sa main sous son menton afin de réfléchir posément. Ça voudrait dire pas de bruit pour ne pas réveiller Estelle le lendemain. Donc douche ce soir et mot pour la cocotte pour ne pas qu'elle s'affole si elle ne voit plus Kaeko demain matin, elle penserait sûrement qu'elle serait ultra à la bourre ! L'étudiante eut l'idée de griffonner un bout de papier pour lui dire de ne pas s’inquiéter. Une fois ceci fait, la brunette se dirigea avec empressement dans la salle de bain, une ellipse s'impose mes amis ♥.

OBEY
OBEY
OBEYYYY
la musique d'ambiance:
 
Très vite, la préfète embuée éteignit son réveil, évitant avec soin de ne pas réveiller sa meilleures amie encore dans les bras de Morphée. À pas de Grahyéna, elle s'habilla d'une tenue rouge et noire avant de doucement sortir son starter de sa torpeur. Elle prit ensuite les Pokéballs de toute son équipe avant de sortir dans le couloir noir du dortoir ressemblant fortement à un hôpital psychiatrique.
« Ton internat est du même style non ? » Chuchota Kaeko avec un petit sourire narquois. C'est ta future maison si tu continues ! La protagoniste hocha alors la tête avant de se diriger vers l'entrée de l'académie. Un vent frais d'hiver soufflait, de la neige était disposée çà et là brillante tel des diamants. L'hiver, quelle superbe saison.
Maintes fois elle se fit arrêter par ces idiots de surveillants qui lui demandèrent toujours la même chose :
« Que faites-vous mademoiselle dehors ? Direction le bureau du directeur ! » Avec un air de plus en plus blasé, elle leur montra toujours le même bout de papier où il était marqué : mission. En gros et en gras. Avec difficulté, elle put néanmoins sortir de l'académie saine et sauve avant de se diriger vers le lieu de la mission. La topdresseuse se laissa guider par son starter qui l'emmena bien vite au centre commercial, désert à cette heure. En même temps il n'était pas encore ouvert.

La demoiselle se présenta à l'accueil et fut … Accueilli, par un homme de taille moyenne tout fin, pire qu'un cure-dent, aux vêtements pastels qui moulaient son corps de très, très TRES près. Ses yeux marrons détaillèrent la demoiselle de haut en bas. Il soupira alors.
« J'avais demandé des coordinateurs ou des gens assez classes pour ne pas faire fuir les clients... » Soupira l'homme qui vit ensuite le Spectrum aux côtés de la dresseuse qui se fichait éperdument des remarques acerbes de l'homme. L'habitude me direz-vous, et vous avez bien raisons, les Mentalis sont tellement pire que cet inconnu qui regardait avec dégoût le spectre.
« Non mais comment osez-vous vous baladez avec une telle chose ? C'est ignoble ! J'espère que vous le cacherez lorsqu'il y aura des clients ! Pff heureusement pour vous que nous sommes en manque de main d'oeuvre ces temps-ci, suivez moi jeune fille. » Fit-il en se dirigeant vers des escalators, Kaeko regarda alors son Spectrum qui lui tira la langue de toutes ses forces ! Sale type.

À l'étage supérieur, l'homme se présenta enfin devant la brunette n'ayant dit mot depuis le début de la rencontre, obéissant gentiment à l'homme du nom de Chris Cordula, manager du centre commercial et responsable du pôle événementiel, c'était-à-dire aujourd'hui du pôle Saint-Valentin dont il se vantait tel un paon. Plusieurs fois miss Riviera se retint de rire en voyant le ridicule e l'homme mais par politesse, elle dut se retenir. Dommage. Par chance, très vite l'autre élève convoqué arriva, se dirigeant bien vite vers le petit groupe d'employé. Kaeko et Omega ouvrirent la bouche en même temps surpris de voir un fantôme (lancez la spectro baaaaaaaaaaaaaal c'est un Pokémon rare), Orren, Orren était revenu ? Il avait été longuement malade et a du rentrer chez lui apparemment. Heureuse, la brunette essaye de ne pas sauter dessus sinon c'était le renvoie direct... Wait non le manager avait bien dit qu'ils étaient en manque de personnel dans ce cas... À L'ASSAUT ! Quelque chose retint la jeune femme, Gollum était sorti sans autorisation de sa Ball et la regardait de travers. N'y va pas, semblait-il dire. La miss comprit le message et se ravisa alors, dépitée. Orren s'avança vers elle après s'être présenté à Chris. Souriante, la brunette lui répondit avec une joie non feinte :
« Orren je suis super contente que tu sois là ! » Elle se rapprocha de son oreille et lui chuchota : « J'avais peur de tomber sur un beauf en manque ! » « Comment vas-tu depuis la derniè... »
« ça suffit ! Vous n'êtes pas là pour discutailler ! Au boulot et rangez-moi ces bêtes immondes mademoiselle, notre but n'est pas d'effrayer le client ! Essayez de vous faire toute petite ! Vous rangerez les étals, au moins on ne vous adressera pas la parole ! Quand à vous beau jeune homme, vous allez emballer les cadeaux, les clientes et les clients vont être ravis de voir un si ravissant employé. Aller, on y va ! » Fit Chris en bougeant dans tous les sens en mattant Orren tel un pedosaring. Pervers. Kaeko regarda tristement son camarade avant de s'éloigner dans les rayons pour y mettre de l'ordre. La journée commençait fort.

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: Du romantisme au rabais [Terminée]   Ven 1 Mai - 20:56

Ouah elle semblait vraiment contente de le voir ! Cette joie lui réchauffait le coeur, lui qui avait eu des doutes quelques secondes plus tôt. Kaeko était une fille super qu'il appréciait beaucoup, donc perdre sa sympathie lui aurait été bien attristant. Cependant alors qu'il s'apprêtait à lui répondre qu'il avait eu des soucis personnels, l'homme maigrichon les coupa en envoyant Kaeko ranger des rayons. La pauvre... Cependant, il demanda à Orren d'emballer les cadeaux des clientes et clients. Alors qu'il passa derrière le comptoir, l'employé nommé Chris lui montra ses devoirs en lui montrant les divers papiers cadeaux, petits autocollants et autre choses bien niaises. Orren soupira tandis que l'homme continuait de déblatérer sur l'importance de l'apparence et qu'il avait le charisme parfait pour ce rôle. Blablabla...
Orren soupira se disant que la journée allait être longue ! Il laissa alors sortir de leurs Pokéballs certains de ses Pokémons. Freyja alla sur la table, émerveillant directement quelques employés et d'autres clients qui commençaient déjà à s'amasser. Pour des paquets cadeaux. Skoll, resta aux pieds de son dresseur, lui donnant parfois un objet dont il avait besoin pour qu'il puisse continuer de travailler vivement. Il fut étonné de voir le monde qu'il y avait là ! Et puis tout ces paquets à emballer ! SI ça continuait comme ça, il serait bientôt déborder. Heureusement la Coupenotte, elle posait les autocollants que lui donnait son dresseur et attachait les rubans, se servant de ses dents aiguisées pour les couper. Comment se fait-il que cette petite chromatique d'un ordinaire si timide restait malgré l’impressionnante foule ? Eh bien Orren avait réussi à trouver quelque chose de bien plus motivant, : la Gourmandise. Il lui avait promis des glaces tout les goûter pendant deux semaines si elle l'aidait sans se cacher. Et la petit shiney avait acceptée directement, oubliant sa timidité face à ces délicieuses gourmandises glacées.

Le garçon dut plus d'une fois aider aussi à conseiller un client qui hésitait entre deux cadeaux, lui montrant deux options dont Orren était incapable de faire la différence. Un joli ruban ou du vernis à ongle, des chocolats ou un bouquet de fleurs, du parfum ou un bon d'achat dans des habits. Tout cela il n'en avait cure. Ce n'était vraiment pas des sujets qui l'intéressait, alors la plupart du temps il choisissait le plus cher. Ce type de décisions sembla ravir ce cher Chris, car il vint lui dire à l'oreille.

-Parfait ! En plus tu as le sens des affaires ! Tu fais de très bon choix, peut être que je... euh nous feront plus souvent appel à toi !

Le jeune homme ne sut pas trop comment répondre à ce compliment et se contenta d'adresser un sourire poli à l'homme qui parti en gloussant. Étrange énergumène ! Il continua de faire son travail pendant plusieurs minutes avant qu'un homme à l'expression horrifié ne bouscula tout le monde pour demander avec empressement.

-Jeune homme ! J'ai besoin d'aide, pouvez vous m'indiquer où se trouve le rayon des films d'amour? je veux offrir une soirée mémorable à ma fiancée et elle adore ce genre de films, mais je ne les trouve pas ! Aidez moi s'il vous plaît.

Orren regarda l'homme avec de grands yeux, incapable de lui répondre. il avait ces films en horreur et ne pouvait donc pas lui répondre. Mais avant même qu'il ne puisse ouvrir la bouche un Chris très souriant le poussa en dehors du comptoir à la rencontre de notre amoureux en détresse. Orren rassura sa COupenotte de rester là, qu'il reviendrais plus tard avant que Chris ne dise.

-Eh bien mon cher... Orren c'est ça ? Voilà ta promotion ! Tu vas aider les personnes en rayon à trouver ce qu'ils veulent. Je suis sûr que tu seras parfait dans ce rôle charmant dresseur. Et ne t'en fais pas je prendrais soin de ta petite beauté d'amour ! Allez allez, ne fais pas attendre le client !

Le pauvre se retrouva donc aux cotés de l’homme qui ne cessait de le presser d'une voix surexcitée qui mit les nerfs du dracologue à rude patience. Il chemina alors dans le centre commercial, dans un magasin qui vendait toutes sortes de choses. Il se dirigea vers le rayon vidéos avant de constater avec effarement qu'il n'y était plus ! Par Yveltal, voilà son jour de chance... Le Centre avait changé ses rayons ! Il se mit alors à arpenter le magasin de long en large, toujours avec le client chouineur sur les talons. Il demanda à plusieurs autres employés où se trouvait le rayon recherché, mais aucun ne put lui répondre. Ils avaient tous été embauchés pour la saison de la Saint Valentin, pallier à cet immense arrivage de clients. Il continua sa quête, tentant tant bien que mal de ne pas écouter les jérémiades de l'autre enamourée qui ne savait que faire d'autre à part se plaindre et stresser pour sa soirée parfaite. Finalement avec beaucoup de chance il trouvât au détour d'un rayon les vidéos.

-Voilà le rayon, je vous laisse faire votre...

-Ah non, vous devez m'aider je sais pas quoi prendre ! J'hésite entre  50 nuances de Chromatique et De l'Eau pour les Donhpans !

Franchement, Orren ne savait même pas que ces films existaient. A la limite il aimait bien regarder un film d'aventure, mais ce genre de niaiseries lui étaient tout bonnement étrangères. Tentant un coup de bluff qui ravirait Chris, le préfet conseilla au client de prendre les deux. Il fut émerveillé par cette fabuleuse idée et remercia le jeune homme avant de partir en courant continuer ses achats. Orren s'empressa de retrouver Chris qui n'écouta pas une fois le jeune homme.

-Il me faut un plan des ray...

-Ah Orren ! J'ai ici un petit quelque chose pour t'aider pendant ton travail.

L'homme lui donna alors un gilet et en mis un à son Démolosse qui regarda l'objet avec comme une furieuse envie de se faire les crocs sur une horreur pareille. A peine Orren retenta de lui demander de quoi se repérer, que Chris l'abandonna à un nouveau client mais la demande de celui-ci était toute différente. Il voulait de la lingerie féminine. Alors là non ! Il n'avait pas signé pour ça ! Cherchant un moyen de s'éclipser il pensa à quelque chose et parti dans les rayons, le client énonçant toujours derrière lui les préférences de couleur, matière et aspect de sa copine en matière de sous-vêtements.
Enfin il dénicha ce qu'il cherchait et se rua vivement sur Kaeko.

-Eh Kaeko ! Faut que tu m'aides ! L'autre dingo m'a dit d'aider les clients à trouver leurs cadeaux, je peux pas le faire seul. Alors hummm tiens ! Il enleva le gilet à Skoll qui sembla plus que soulagé d'être débarrassé de cette horreur et le donna à Kaeko. Et je te laisse ce client aussi, tu arriveras mieux à trouver ce qu'il veut ! Il cherches... ahem de la lingerie féminine ! Allez à toute ! Je te revaudrais ça !
Il parti aussi rapidement qu'il était arrivé, laissant presque lâchement sa camarade avec le client exigeant ! Il était maintenant temps d'avoir une discussion avec Chris. Il n'avait pas signé pour ça ! Il allait entendre parlé de lui !

-Oh jeune homme vous tombez bien ! Il me faut un nouvel ensemble d'habits pour mon mari et vous avez exactement la même taille et carrure que lui ! Allez suivez moi !

N'ayant même pas le temps de protester le garçon fut tiré par la manche par la femme forte ressemblant plus à un Snubull qu'autre chose avec noeud dans sa vieille choucroute et son ignoble robe rose fluo ! La préfet soupira avant de se sentir comme condamné, se retrouvant rapidement avec un tas d'habits et poussé dans les bras. Et tout ça par la faute de son référent...

*Heartnett tu vas me le payer !*

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: Du romantisme au rabais [Terminée]   Lun 4 Mai - 13:36

Pourquoi tant de haine ? À peine les deux camarades topdresseurs s'étaient retrouvés qu'ils se faisaient déjà savamment séparés, #RT si twa ossi tu pleur an pansan à sa.
« Tu viens de refiler à tout tes lecteurs potentiels une sacré conjonctivite narratrice ! » Fit la brunette en soupirant avant de s'éloigner vers les rayons qu'elle devait ranger suivie par son fidèle partenaire de toujours. Par chance ou non il n'y avait personne pour l'embêter, pas de Chris dans les environs trop occupé à draguer Orren mais cela voulait aussi dire que... Kaeko prit sa tête entre ses mains criant intérieurement en voyant le gwak absolu qui régnait en maître en ces lieux.
« Dans quelle galère je me suis fourrée moi ? » Fit-elle en essayant de trouver une solution simple et efficace pour ranger toute les peluches trop kawaii de type fée qui lui collait de l'urticaire rien qu'à les regarder de loin ou encore tous les mugs avec des cœurs ou des Lovdisks passant pas les cartes de vœux roses bonbon à vomir. Miss Riviera se gratta la tête avant d'avoir une idée, un sourire carnassier aux lèvres, elle sortit les Pokéball de Traüma, de Lupin et de Feldpasth. Dès que les trois camarades de la demoiselle furent sortis, la spécialiste spectre s'accroupit devant eux et leur expliqua son plan tout bidon :
« C'est bien simple mes chers amis vous allez devoir m'aider. Feldsapth avec ta force tu prendras les objets les plus lourds, je t'aiderais à les porter même si ma force est l'inverse de la tienne. Quand à vous deux, Traüma et Lupin, vous rangerez les grosses peluches avec les cœurs tout au-dessus de l'étal. Ça devrait suffire normalement ! » Elle se releva ensuite, laissant ses compagnons commencer à l'aider à ranger. Mais n'avait-elle pas oublier quelque chose d'essentielle ? Non ? Dommage ma chère amie, tu viens de commettre une merveilleuse erreur. Ne faisant pas attention au récit pour une fois, bien trop occupé à remettre en ordre des boîtes de chocolat à la liqueur mon chéwie, la demoiselle ne voyait pas (encore) que plusieurs bijoux commençaient à s'envoler loin de l’emplacement où ils devaient se situer.

Au bout d'une dizaine de minutes d'intense rangement dans lesquels elle n'en pouvait plus de ranger des machines à expresso pour des mâtinées rien qu'à deux. Sérieusement, quelle fête tout bonnement idiote ! La brunette soupira tout en essayant avec l'aide de son Gringolem de faire rentrer la dernière machine à café sur l'étal, la couleur rouge s'accordant avec perfection avec le rayon lorsque une petite patte se posa doucement sur sa jambe. La topdresseuse se retourna alors sans voir personne devant elle, elle baissa ensuite les yeux pour y voir son petit Lewsor mit alors à entamer une conversation mentale avec son amie :
« Kaeko nous avons un petit soucis.. » Débuta-t'il avec son regard triste. Intriguée, la brunette s'abaissa à son niveau évitant ainsi un torticolis à son Lewsor
« Lequel est-il Traüma ? » Demanda-t'elle cependant son type psy ne put lui donner la réponse puisqu'Orren arriva en trombe portant un gilet d'une laideur sans nom avec son Démolosse ayant la même horreur assortie à son maître, mais il était surtout avec un client !
« Orren ? Je peux t'aider pour quelque chose ? » Dit-elle en se relevant voyant le client à l'air complètement niais comme s'il était possédé par le Tanyuki en personne. C'est alors qu'Orren donna le vêtement hideux de Skoll à Kaeko qui le considérait avec un regard ecoeuré, non elle ne porterait pas un truc pareil. Elle entendait déjà, derrière elle, les rires de Feldsapth et d'Omega mélangés se fichant bien de sa tronche. Vexée elle saisit le gilet en se retournant vivement vers eux :
« Si j'en trouve à votre taille je vous jure je vous les mets et je rajoute de la dentelle ! » fit-elle rouge de honte à l'idée de porter pareil infâmie.
« Mais Kaeko tu ne sais pas coudre ! » dit le petit type psy mentalement à sa camarade qui eut une superbe poker face ce qui accentuait encore plus les rires de ses deux fantômes de bonne humeur ce matin. Le préfet Voltali dit ensuite le pourquoi du comment il était aller la voir, il lui refourgua un client qui cherchait de la lingerie féminine, puis il la laissa avec l'ahuri. La bouche immensément ouverte, la demoiselle regarda le brun s'éloigner le plus rapidement possible. Ow le bougre de salopiot ! Il lui avait refourgué le sale boulot !
« Tu vas me le payer ce coup la mon petit Orren hin hin hin hin ! » Murmura-t'elle en un rire sinistre qui donna des frissons au client à l'air un peu idiot.

« Vous voulez offrir des sous-vêtements à votre copine c'est cela ? Vous ne voulez pas plutôt offrir un ours en peluche ou une boîte de chocolat ? Ils sont bons hein ! » Fit Kaeko tandis que l'homme la regardait de haut en bas avant de lui répondre en soupirant, changeant radicalement de caractère en une fraction de seconde, bipolaire bonsoir dommage on n'est pas en période hivernal.
« Finalement j'aurais du rester avec le jeune homme vous ne semblez pas être le plus à même de me conseiller, sans vous offenser ! » Fou rire d'Omega et de Feldsapth qui vexèrent au plus haut point la demoiselle qui ne dut répondre aux propos de l'homme qui continua son discours en s'approchant de son oreille.
« Et puis voyez-vous je veux les choisir pour pouvoir les enlever ensuite comprenez-vous ? » Du tact au tact, sans vraiment comprendre Kaeko répondit avec une naïveté et un pragmatisme presque touchants :
« Mais quel intérêt d'acheter de la lingerie si c'est pour l'enlever ensuite ? » Le client la dévisagea avant de taper un fou rire sans que la préfète ne comprenne pourquoi. Elle s'adressa mentalement à Lewsor pour lui demander.
« J'ai dit quelque chose de drôle ? »
« Apparemment.. » Demander conseil à un alien, on aura tout vu.
« Ahem, bref suivez-moi je vais vous guider. Traüma et Feldpsath vous resterez là avec Lupin et Omega tu nous guideras dans les rayons s'il te plaît au lieu de te marrer comme un Wailord ! » Fit miss Riviera alors que son Spectrum s'arrêta presque immédiatement de rigoler et que le petit type psy se raccrocha à la jambe de la brunette.
« Mais attends Kaeko, pour Lupin on fait... » Elle lui coupa directement la parole, pressée de se débarrasser de l'autre débile.
« Plus tard, je te charge de veiller sur lui mon petit ! » Puis elle se laissa guider par Omega, portant le gilet à la main se dirigeant vers la partie « hot » du centre commercial.

Elle fut une belle erreur de ne pas écouter son petit Lewsor mais vous ne le saurez pas tout de suite, suspens suspens..
« Narratrice arrêtes de dire n'importe quoi, Lupin ne va rien faire ! » Murmura-t'elle de manière inaudible pour le poichigeon client. Une fois devant l'étal, des dizaines d'ensemble de sous-vêtements allant du rouge au rose s'étalaient devant leurs yeux. L'homme accompagnant Kaeko eut un merveilleux nosebleed et son regard se baladait de soutien-gorge en soutien-gorge. Soupirant la Mentali s'adressa à lui :
« Bon vous choisissez un ensemble rouge à dentelle ça devrait suff... » Sens-tu la pression d'yeux emplis de haine t'observant au loin ma chère Kaeko ? Bien sûr que tu le sens ce cher Chris te dévisageant. Pas besoin de se retourner pour comprendre ce qui n'allait pas. À la vitesse de l'éclair, la jeune femme mit l'horrible vêtement et choisit les deux ensembles les plus voyants et surtout les plus chers du rayon et les montra au client avec un sourire forcé.
« Ça ! C'est parfait, les filles adooooorent ce genre de sous-vêtements croyez-moi ! un an à côtoyer les Mentalis je connais leurs goûts... » L'homme regarda alors la lingerie que lui tendait la préfète et eut de nouveau le nez qui saigne. Pervers.
« C'est parfait ! Je prends le rouge ! » Ils sont tous les deux rouges. « Oui celui-ci, là, avec les dentelles ! » Ils ont tous les deux des dentelles. « Roh vous ne comprenez pas, celui avec le nœud sur le soutien-gorge ! » Ils ont tous les deux un nœud sur... Ah non, je n'ai rien dit je suis mauvaise langue. S'efforçant de sourire, l'étudiante en mission lui tendit l'ensemble qu'il voulait. Satisfait, l'homme pervers s'éloignant, un mouchoir contre son nez et la lingerie fine sous le bras. Soupirant, la topdresseuse se retourna pour tomber nez à nez avec Chris qui l'avait observé depuis tout à l'heure (le regard oppressant tout ça tout ça).
« Bravo mademoiselle, vous avez réussi une chose dans votre vie ! Mais attention je vous surveille ! » Fit-il pointant ses deux doigts dans ses yeux puis dans ceux de Kaeko avant de repartir vers d'autres cieux dans un autre rayon.

Il s'en était fallut de peu ! « Omega peux-tu nous ramener là où on était avant ? Ça va, au moins ce n'est pas très loin ! » Et oui, ce n'est pas une erreur de ma part de ne pas avoir fait perdre cette chère brunette non non, le rayon lingerie se trouvait juste à côté de celui spécial Saint-Valentin et non à l'autre bout du magasin. C'est pour forcer le Poichigeon client à consommer un maximum. Fête commerciale ! La demoiselle retourna alors à son étal en constatant que le rayon bijoux a été presque entièrement vidé. Choquée, elle demanda à Traüma ce qu'il s'était passé. Une armée de personnes avaient déjà tout dévalisé. Si vite ?
« Non non, c'est ce que je voulais te dire tout à l'heure ! Lupin a tout piqué et a caché une partie des bijoux dans le magasin pour les récupérer plus tard ! » fit le Lewsor.
« QUOI ! » Cria la brunette. « Oh non non non ce n'est pas vrai !! » Elle vit ensuite son Baudrive voleter tranquillement au-dessus d'elle, une boîte rouge entre les ficelles.
« LUPIN ! » Hurla-t'elle à l'intention du ballon spectrale qui la regarda, puis regarda son trésor puis reregarda sa dresseuse, bref. Il s'enfuit alors à toute allure vers l'autre bout du magasin !
« Oh toi tu vas me le payer ! » Dit-elle en pourchassant son double-type laissant Omega, Traüma et Feldspath au rayon sans rien leur indiquer.
« Cela veut dire qu'on doit rester ici ? » Demanda Traüma aux deux autres qui se contentèrent d'hausser les épaules. « Bon, on reste ici, quelqu'un a un jeu de cartes ? »

« Lupin reviens ici tout de suite ! » Scanda Kaeko en regardant son fantôme sans regarder devant elle. L'inévitable arriva, elle se prit quelqu'un en pleine poire. Etourdie, elle s'excusa avant de remarquer que cette personne était Orren. Alors la vengeance c'est fait, suivant !
« Ah Orren parfait ! J'ai besoin de ton aide ! Mon Baudrive a volé une grande partie des bijoux et les a caché dans le magasin, par pitié tu peux venir m'aider ? J'essaye de le rattraper pour qu'il nous mène aux bijoux, mais en attendant tu peux essayer d'en trouver quelques-uns ! Si Chris l'apprend je suis foutue ! » Fit Kaeko en secouant le spécialiste dragon dans tous les sens avant de marquer une pause. De regarder en l'air et de dire : « Hey toi la-haut, c'est facile de faire que je rentre pile dans Orren alors que j'en ai besoin ! La prochaine fois trouves mieux ! » Ne t'en fais pas, la prochaine fois, ce sera level up !

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: Du romantisme au rabais [Terminée]   Mar 5 Mai - 18:43

Orren s'était retrouvé avec une immense pile de vêtements dans les bras. Il allait vraiment devoir essayer tout ça ?! Il regardait la femme qui déblatérait devant sur le mauvais goût vestimentaire de son mari. Elle voulait qu'il soit habillé de manière élégante pour le restaurant de luxe qu'ils avaient prévus, blablabla ! Orren se désintéressa bien vite de ce que racontait la dame qui marchait avec lui d'un pas décidé vers les cabines d'essayage. Il soupira à la torture qui s'annonçait. Il arriva aux cabine set fut poussé dans la première libre par la femme. Elle lui donna les instructions de ce qu'il devait mettre ensemble. Il se déshabilla alors, enfilant rapidement les habit qu'elle lui avait confié. Oh mon Dieu que c'était laid ! Il se voyait avec un pantalon en toile mauve, une chemise à carreau écossaise et une cravate en rappel avec le pantalon. Il eut envie de vomir rien qu'en voyant ça. Ce n'était juste pas possible, il ne pouvait pas porter quelque chose comme ça.
Il sorti de la cabine pour se montrer à la femme qui analysa la tenue comme une grande styliste. Ce qu'elle n'était clairement pas ! Il vit au loin Chris passer... Chris... mais si il était là ? Qui était avec Freya ! Ah le bougre de.... si Freya avait eu le moindre soucis, l'homme allait aussi se faire transpercer le coeur par une flèche, mais pas de cupidon. Il retourna dans la cabine, essayer des ensembles d'habits de plus en plus hideux. Il allait par avoir la nausée avec cet étalage de couleurs criardes et ces motifs ignobles. Finalement, la cliente parti sur la première tenue qu'Orren lui tendit et elle parti sans même un merci. Quelle vieille femme mal élevée ! Il regarda le tas d'habits qu'il avait a ranger et soupira. Ohlala comment allait-il faire avec tout ça ! Il prit alors ce tas d'habits et se dirigea vers le rayon d’habilement pour homme, non sans perdre du temps à trouver son chemin. Heureusement, chargé comme il l'étais, il ne se faisait presque pas embêter par les clients aux questions parfois plus qu'idiotes ! Il se mit alors à ranger les habits, les mettant bien au fond du rayon pour ne pas avoir à recroiser ces horreurs un jour.

-Hum excusez moi jeune homme.

-Oui ?

-Je voulais vous demander si vous savez combien coûte la Coupenotte savante à l'entrée. Ma copine la trouverait trop...

-Elle n'est pas à vendre !!! Non mais ça va bien dans vot'tête là ?! Vous croyez qu'un Pokémon c'est une marchandise ? Vous avez qu'à lui prendre une peluche !

Orren se tut et parti, fulminant pour aller récupérer sa petite Freya. Et était toujours à sa place, à poser des étiquettes. D'autres employés étaient avec elle et semblait bien y faire attention, faisant comprendre aux clients qu'ils n'avaient pas le droit de la prendre dans les bras ou quoi que ce soit du genre. Et puis c'était un dragon, Orren savait très bien que même toute petite et mignonne, si elle avait peur, elle était capable de faire de sacrés dégâts. Il s'apprêta à faire demi-tour quand quelqu'un le percuta de plein fouet. Il fit un pas en arrière avant de remarquer que c'était Kaeko.
La jeune fille aux cheveux sombres lui expliqua vivement que son Baudrive avait dévalisé le rayon de bijoux du Centre Commercial et avait ensuite cacher son butin un peu partout. Oh la vache, voilà bien leur veine ! Déjà qu'ils étaient à la merci de clients exigeants et ennuyants, les voilà en plus à devoir empêcher une grosse catastrophe ! Il regarda alors son Démolosse qui lui fit signe qu'il était capable d'aider.

-Ok Kaeko, vas y je m'occupe de ça !

Il vit la spécialiste Spectre partir, exhortant son Pokémon de s'arrêter. Orren se tourna vers Skoll et alla au rayon bijoux pour le laisser renifler. Les bijoux devaient chacun avoir une odeur, ou sinon il pourrait bien sentir le Baudrive et retrouver sa trace pour savoir où il était allé. Juste a coté se tenait deux Pokémons Spectre et un Psy, qui semblaient bien concentrés dans une partie de cartes. N'était-ce pas des Pokémons à Kaeko ? Mais que faisaient-ils là . Il ne chercha pas plus, suivant Skoll qui semblait déjà avoir une piste. Le Démolosse avait la truffe collée au sol et reniflait frénétiquement, se dirigeant avec une parfaite exactitude. Là il trouva un petit coffret contenant une paire de boucles d'oreilles qui devaient surement être hors de prix. Il la ramassa, s'apprêtant à la ramener, quand il croisa Chris. Immédiatement il cache la boite dans son dos.

-Ah mon cher Orren ! J'aurais besoin d'un bea... euh bon, bon jeune homme aimable. Tu veux bien aider ces clients à porter leurs achats ?

Le jeune homme tendit alors doucement la boite à Skoll pour qu'il aille ranger, et lui fit un geste pour lui dire de continuer de chercher. Il suivit alors l'employé du Centre jusqu'à ces fameux clients. Orren ouvrit de grands yeux ébahis. Ils avaient achetés tellement de chose diverses variées et inutiles ! Tout ça parce que ça avait un quelconque rapport avec cette fête commercial ! Entre un aquarium en forme de coeur, une fontaine à chocolat, des habits plutôt hum.... spéciaux pour Madame, il y avait vraiment de tout et Orren se demanda comment il allait transporter tout ça ! Il se souvint alors que Loki avait évolué et un Diamat en plus ne serait le bienvenu ! Il appela alors son dragon, le faisant sortir de sa Pokéball. Loki s'ébroua avant de regarder autour de lui chacune de ses têtes allant dans une direction opposée avec la langue qui pendait.
Il se saisit alors de l'aquarium avec l'homme, l'aidant à amener tout ça jusqu'à son véhicule. Loki prenait des objets dans sa gueule et sur son large dos, sous l'oeil inquiet de la dame qui ne semblait pas voir d'un très bon oeil son Dragon prendre ses peluches dans la gueule. Il passa ainsi à faire des allers retour, ayant l'impression que ça n'allait jamais s'arrêter. Il ne pensait pas qu'on pouvait acheter autant de choses d'un coup sans que ça aies une véritable grande utilité ! Enfin il put souffler, serrant la main des clients qui le remercièrent chaleureusement.

-Ce n'est rien c'était un plaisir, encore une Joyeuse Saint-Valentin !

-Bravo Orren, tu as été parfait ! Quel sens du relationnel ! J'aime aider les clients, je me sens un peu comme un Cupidon !

Orren eut un sourire cynique, dans Cupidon, il y avait cupide non ? Orren s'excusa, prétextant qu'il allait voir si d'autres clients avaient besoin de lui, tirant au passage un sourire des plus inquiétants à Chris, et s'en fut rapidement pour rejoindre Skoll qui était heureusement en ce même instant au kiosque à bijoux. Il alla vers son Démolosse, lui caressant la tête avant de voir avec soulagement qu'ils avaient retrouvé tout les bijoux sauf celui que détenait encore Lupin. Mais que faisait donc Kaeko ?

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: Du romantisme au rabais [Terminée]   Lun 25 Mai - 17:22

Qu'il est gentil. Ce fut la première pensée qui vint à l'esprit de cette chère Kaeko. Cette demoiselle attire les ennuis à la pelle tout de même, avoir un client qui cherche des petites culottes, un manager qui ne semble pas l'apprécier et surtout un Baudrive cleptomane qui n'a pu s'empêcher de voler dans ce vil magasin empli de tentation. Par chance, ce cher brun voulait bien s'occuper d'aider la demoiselle à retrouver ces fichus bijoux. Quand la demoiselle retrouvera son cher Lupin, il entendra parler du pays ! Voir du monde entier ! La brunette énervée ? Non. Il est rare de la voir en colère (sauf si elle oublie de prendre son traitement) et quand elle serait en face de son double-type tout ce qu'elle pourra faire c'est de froncer les sourcils en essayant de paraître un maximum crédible. C'est peut-être pour cela que le petit Pokémon ne lui obéit pas encore totalement. Il allait falloir faire preuve d'autorité avec lui. Ce qui n'arrivait pas souvent puisque cette petite Mentali attirait naturellement les spectres à elle et tout aussi naturellement ils l'écoutaient (et à quel prix...).

« Merci énormément Orren, je vais le chercher maintenant ! » Avec un dernier signe de main, la brunette alla se perdre dans les allées bien rangées et organisées du magasin à la recherche de Lupin. Courant partout, cherchant son Pokémon frénétiquement la demoiselle ne fit aucunement attention sur le fait qu'elle était toute seule. Au bout de cinq bonnes minutes de course éreintante. Elle s'arrêta en plein milieu du rayon hygiène corporelle complètement essoufflée. Les mains sur les genoux et la tête en avant, elle respira bruyamment avant de dire entre deux respirations.
« Traüma, tu peux essayer de localiser Lupin s'il te plaît, il a complètement disparu de ma vue ! »
Aucune réponse. Toujours haletante, Kaeko releva la tête avant de se rendre compte qu'elle était seule, perdue au plein milieu du centre commercial sans Pokémon et avec une immondice rouge sur le dos. Facepalme de la Mentali.
« Mais qu'est-ce que je fous ici... » C'est alors qu'un nouvel élément perturbateur gâcha toujours un peu plus la merveilleuse journée de la jeune dresseuse.

« Hum hum, mademoiselle Riviera puis-je savoir ce que vous faites ici et non à votre poste de travail ? » La concernée ferma les yeux tout en faisant une grimace, dos à son patron du jour qui ne pouvait pas voir la tête de la jeune fille (merci Arceus). Serrant les poings, son cerveau tentant désespérément de trouver n'importe quelle excuse bidon à donner à celui s'occupant des élèves de la Pokémon Community. Elle se retourna alors avec un sourire aussi faux que le fessier de Nicky Minaj avant de sortir la première idiotie lui passant par la tête :
« Euh en fait j'étais à la recherche de clients à aider mais euuuh je me suis perdue dans ce merveilleux centre commercial et je- »
« Je n'en ai rien à faire de vos excuses, à votre poste tout de suite ! Si j'avais su je n'aurais pris que le beau jeune homme et pas une incompétente comme vous ! » à la suite de cette phrase cinglante, l'homme détourna les talons et s'en alla à travers les allées laissant Kaeko abasourdie et surtout complètement paumée.
«  Ça m'avance son monologue ! Tu n'as pas voulu qu'il me lâche des infos c'est ça narratrice ! Un jour je te le jure tu me le paieras ! » Fit la spécialiste spectre avant de se perdre une nouvelle fois entre les étals ne reconnaissant rien à rien, confondant les rayons se ressemblant tous. Encore cinq bonnes minutes s'écoulèrent avant que le messie, à savoir un client gothique, ne lui demande conseil. Quelle chance ! Les yeux illuminées de milliers d'étincelle Kaeko, avec un grand sourire lui demanda ce que cette personne aussi androgyne que Cael lui voulait elle aurait par la même occasion bien demandé si c'était un homme ou une femme.
« T'vois j'essaie de inhiber cette futile tradition inutile mainstream et commerciale servant uniquement le bien être de ces commerciaux capitalistes et véreux qui veulent s'emparer de notre monde pourri jusqu'à la moelle et pour ce faire je veux détruire de l’intérieur cette journée qu'ils nomment saint. Me faut un maximum de contre produit que personne n'achète, de la peinture, des banderoles et des plumes de Corboss. » Fit la personne toute de noire vêtue tandis que la demoiselle ne comprenait rien de ce qu'il ou elle voulait.
« Euuh pour la peinture et les banderoles c'est euh le r-r-r-rayon outils je-je-je vais vous emmener. Pour les plumes de Corboss, je ne pense pas qu-qu-qu-qu'on en ait en stock. » Répondit la brunette en prenant en montrant un rayon quelconque au client(e) aux allures de vampire sans les paillettes « Et pour les banderoles tout ce qu'on ah j-j-j-je crois c'est juste du simple tissu. »
« Cela devrait suffire pour contenir leur entrailles moisies jusqu'au fond. » Fit la personne en se dirigeant vers l'endroit qu'indiquait Kaeko qui, lorsque l'apparition disparut, en profita pour se carapater dans un chemin inverse évitant ainsi que recroiser cet étrange personnage.

Toujours pas de ballon spectrale à l'horizon, la brunette commençait à perdre espoir et à se perdre elle-même, il fallait à tout prix qu'elle retrouve son Spectrum. Le seul soucis c'est qu'elle n'avait aucun sens de l'orientation au milieu de cette immensité de produits destinés à la consommation abusive d'une société basée sur la consommation à outrance de choses pas forcément utiles. Comme dirait le hippie : « Capitalistes gros ! » Se souvenant d'une chose, la préfète Mentali fouilla dans sa poche à la recherche d'un objet qu'elle avait réussi à dégoter lors d'une fouille. À la manière de Link dans the Legend of Zelda, la brunette brandit une boussole en sifflotant le TADADADAM habituelle. Une vieille boussole dont l'aiguille déraillait complètement n'indiquant pas le nord, ni l'est ni le sud, elle n'indiquait rien à part l'endroit où on désire aller le plus au monde, un artefact convenant parfaitement à Kaeko et son sens de l'orientation en somme. Tandis que l'humaine essayait de faire marcher son objet, ses pokémons étaient tranquillement assis au rayon spécial saint-Valentin à attendre qu'elle revienne. Par miracle, son starter commençait à un peu trop s’inquiéter et au bout de la cinquième partie de Président gagné par Omega, ce dernier se mit à voleter à la recherche de sa meilleure amie pour qu'elle s'amuse aussi avec les spectres.

Il réussit à retrouver la trace de la demoiselle qui se diriger dans un coin totalement à l'opposé de l'endroit dans lequel elle était sensée travailler. Ses yeux se mirent à briller en voyant son Spectrum pointer le bout de son nez. Elle sauta sur son meilleur ami fantomatique avant de se ramasser complètement sur le sol, oubliant le fait qu'elle traversait le fantôme.
« Itatatata... Je suis contente que tu sois là Omega ! Tu peux m'emmener vers Traüma et Feldspath s'il te plaît ? J'ai vraiment besoin d'eux pour retrouver Lupin qui a eu la bonne idée de s'échapper ! » Fit-elle à son starter qui se contenta d'hocher la tête en prenant les devants comme d'habitude pour guider la brunette ne sachant s'orienter correctement. Les deux comparses de toujours arrivèrent bien vite devant les deux Pokémons laissés à l'arrière qui continuaient de jouer aux cartes en mode posey. Kaeko ne put s'empêcher de se facepalmer en voyant ceci. Le Gringolem et le Lewsor étaient sensés être les deux plus intelligents de la mauvaise troupe de la préfète. Quelle bonne équipe ! Soupirant et surtout ne cherchant pas à comprendre, la brunette s'adressa à eux :
« Traüma j'ai besoin de toi ! Essaye de localiser le mental de Lupin, il doit être vachement content de son méfait et Feldspath s'il te plaît finis de ranger les rayons pour moi ! Je t'achèterais tout ce qu tu veux en revues scientifiques en échange promis ! » Fit la Mentali normalement complètement fauchée. À ces mots le petit golem bondit d'un coup et commença à ranger les peluches Teddiursa adorables avec un cœur bien kitch dans ses mains. Hideux j'adore l'ironie cf fireflies avec Seth. « Parfait ! Traüma tu l'as localisé ? » Demanta-t-elle à son type psy en train de voler, les yeux fermés concentré à localiser l'esprit de leur coéquipier cleptomane. Au bout d'une minute, ses yeux s'ouvrirent encore roses brillants avant d'indiquer sa gauche.
« Par là. » Lâcha-t'il avant de voleter vers l'endroit indiqué. Ne cherchant pas midi à quatorze heure, la topdresseuse s'élança dans la direction qu'avait pointé son Lewsor.

Bifurquant entre les allées, esquivant avec agilité les clients, miss Riviera arriva bien vite vers l'allée des boissons en tout genre. Elle put repérer son Baudrive essayant de caser la boîte entre deux paquet de shwepps cerise what did you expect.
« Lupin ! Donnes moi tout de suite cette boîte ! » Cria Kaeko à l'attention de son ballon qui se retourna en ayant un air mauvais. Il posa la boîte au plus haut des étagères avant de préparer une attaque du fait qu'il commença à gonfler dangereusement.
« Oh non, Lupin tu ne vas pas.. » Pas le temps de réfléchir il fallait agir, Kaeko sortit le plus vite possible Rex de sa Pokéball accompagné de Karnak.
« Rex Traüma il va faire une attaque vol, essayez de contenir un maximum de bouteilles sur le rayons, surtout les plus chères Karnak Omega essayez de l'attraper ! GO ! » Cria la demoiselle une nouvelle fois, sans faire attention à la foule de petits curieux qui avaient entendu des cris et qui observaient la brunette avec l'objectif de leur portable pointé sur le combat entre la dresseuse et son Pokémon récalcitrant. Faisant fi des ordres que lui avaient donné sa dresseuse, le Baudrice lâcha une petite bourrasque de vent sur le magasin faisant au passage tomber toute les bouteilles en plastiques, puisque les bouteilles de verre voletaient grâce aux pouvoirs psy conjugués de Rex et de Traüma. Karnak ainsi qu'Omega profitèrent de cette confusion pour saisir le fantôme de chacun de ses côtés avant de plonger au ras du sol. La spécialiste type se précipita vers ses trois specttres, les yeux noirs. Elle s'arrêta devant Lupin pour le faire rentrer de force dans la Pokéball qui lui était réservé.
« Tu vas entendre parler du pays mon coco crois moi ! » Fit-elle en remettant la Pokéball sur sa ceinture avant d'entendre une salve d'applaudissement. Elle se mit à regarder aux alentours avant de voir qu'une bonne dizaines de clients l'avaient observer. Oh non non non, elle allait se faire défoncer par le patron s'il voyait le cafarnaum qu'elle avait fait.

Des bouteilles en plastiques emplis gisaient sur le sol et son Lewsor avec son Girafarig peinaient à ranger les bouteilles en verre en essayant de ne faire aucune casse chacun de leur côté. Par chance, à eux deux, il n'y eut aucune casse. Le seul soucis allait être les bouteilles gazeuses s'étant éclatées sur le sol. La personne qui allait devoir les ouvrir allait être ravi. Déglutissant, la brunette se dépêcha de tout ranger avant que quelqu'un de l'équipe ne remarque ce qu'il s'était pas-
« Hum hum, puis-je savoir quelle est la cause d'un telle carnage ? Vous ? Encore ! Si nous étions pas en sous-effectif je vous aurais viré sachez le mademoiselle ! Vous aurez un rapport que je ferais à votre directeur ! » Fit une voix aussi connu qu'exaspérante. Pas assez rapide. Kaeko se mit à regarder ses pieds. Mais vraiment quelle déveine !
« Finissez de tout ranger et allez voir tout de suite votre adorable compagnon qui, au moins, sait faire ce qu'on lui demande ! Vous emballerez les cadeaux pour les clients. ET VITE ! » Fulmina l'homme avant de partir énervé.

« Non mais vraiment, pourquoi j'ai accepté ! » Fit la brunette en voyant les clients commencer à partir. Elle soupira avant de réordonner les quelques bouteilles jonchés sur le sol avec l'aide de Rex et de Traüma. Une fois le rangement effectué, elle récupéra la boîte à bijoux sur le sommet de l'étal avant de laisser Omega la guider vers Orren qui se trouvait à quelques lieux d'elle.

Une fois devant le brun, la honte envahit la Mentali qui regarda une nouvelle fois ses pieds.
« Je,... J'ai retrouvé le bijoux.. Je suis désolée Orren si on échoue cette mission c'est de ma faute j'ai gaffé. » Mouais ou plutôt tu as une équipe tordue et une narratrice sadique, le destin t'en veut cocotte. En soit ce n'est pas ta faute BOUHAHAHA. Bref, toujours gênée, la brunette annonça à son camarade ce qu'ils devraient faire par la suite.
« On doit emballer les cadeaux apparemment, le chef y tient. J'ai laissé Feldspath ranger le rayon Saint-Valentin pas d’inquiétude à avoir avec lui. » Termina la demoiselle avant de sortir les Pokéballs de Rex et de Karnak qu'elle remercia avant de les remettre dans leur sphères respectives. La journée ne faisait QUE commencer.
« Je te hais narratrice ! » Lâcha la miss en serrant les dents.

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: Du romantisme au rabais [Terminée]   Mer 27 Mai - 3:40

Orren vit d'un coup la brunette revenir vers lui avec son Spectrum. Elle semblait épuisée et éreintée la pauvre. Le jeune homme l'accueilli avec un sourire qu'il espérait agréable. Elle lui tendit la boite à bijouw qu'il s'empressa de ranger à sa place tout en l'écoutant donner les directives du chef. Donc ils devaient retourner à l'entrée pour s'occuper d'emballer les cadeaux... Bien il en avait plus qu'assez de subir les lubies extravagantes des clients et leur mauvaise foi quand on tentait de les aider. Retourner au simple emballage de paquets cadeaux ne le dérangeait nullement, au moins là-bas ils auraient un peu plus de paix. Et puis il pourra retrouver Freya, il avait laissé sa pauvre Coupenotte là-bas et mourrait d'envie de la retrouver, s'inquiétant tout de même pour ce petit bébé dragon. Il se mit alors aux cotés de Kaeko, marchant avec une main sur la tête de son Démolosse. Cette course poursuite l'avait non-seulement épuisé, mais en plus la douleur dans son buste se réveillait doucement. La blessure procurée par Spike durant son séjour à Illumis était un véritable handicap et il se doutait bien que la soirée serait un véritable calvaire. Se concentrant pour tenter de ne pas écouter la douleur qui s'éveillait, il n'entendit que légèrement la préfette parler entre ses dents.

-Tu as dit quelque chose Kaeko ?

Ils arrivèrent enfin sur les lieux et Orren put voir avec soulagement qu'un employé du centre commercial s'occupait de sa Coupenotte, l'autorisant à l'aider pendant son travail. Voyant son dresseur, la chromatique poussa un petit cri de joie et alla le rejoindre, sautant dans ses bras. Il la réceptionna, accusant le coup dans son buste avec un soufflement de douleur qui attira un regard inquiet du dragonnet. Il la rassura d'une caresse avant de dire aux autres employés qu'ils les relayaient, lui et la Mentali. Le Voltali commença alors à emballer les divers paquets cadeaux des clients, s'aidant de sa petite shiney pour faire au mieux les emballages. Il avait un sourire crispé, ne pouvant se détendre avec cette sensation que sa plaie allait se rouvrir au moindre faux mouvement.
Il devait bouger avec des gestes lents et sans forcer, s'attirant un étrange regard de sa camarade. Elle devait surement le trouver bizarre à bouger ainsi comme un automate.
Une jeune femme lui apporta un petit lots de DVDs qu'il dut emballer séparément avec différents prénoms masculins à écrire sur les petites étiquettes. Elle semblait étrangement mal à l'aise et n'arrêtait pas de lui demander de se hâter. Une fois fait, elle attrapa ses biens et s'en alla vivement, s'attirant un regard des plus circonspects du Voltali.
Bien loin d'être au bout de ses surprises, il dut ensuite servir un petit garçon qui lui amena un ours en peluche qu'il voulait apporter à son amoureuse. Un léger sourire sur les lèvres, Orren lui demanda avec quoi il voulait l'emballer, montrant les différents motifs qu'ils avaient.

-ALors... ze veux bien celui avec les coeurs, mais... je peux l'acheter en bonbons ?

-Euhhhh.... Orren se gratta l'arrière du crane... Il était sérieux ?

-Z'ai dépensé mon argent de poches en bonbons, donc z'ai plus que ça ? Ze vous donne 8 langues de chat et 9 sucettes pour le nounours !

-Euh désolé petit, mais on peut pas payer en bonbons.

-Mais ze veux le nounours !

-Ouiiii, mais faut payer avec des jetons.

-Mais z'en ai pas.

-Beeennn je peux pas t'aider mon ptit gars !

-Mais ze veux le nounours. Orren tenta de le dissuader, mais à nouveau il se fit couper la parole par le cri de l'enfant. ZE VEUX LE NOUNOURS !!!!

Orren grimaça à cette agression auditive avant de retourner un sourire gêné à Kaeko. Elle regarda l'enfant avant de le regarder à nouveau lui et il lui fit signe qu'il pouvait s'en charger tout seul... Enfin du moins l'espérait-il. Il se retourna de nouveau vers l'enfant qui le regardait avec une moue boudeuse. Cette terreur des bacs à sable ne semblait pas vouloir lâcher le morceau et était bornée comme un Camerupt. Il se creusa alors la tête pour trouver une solution avant de se dire qu'il devait absolument faire déguerpir le gamin avant que les gens ne s'impatientent derrière.

-Ecoute je ne peux...

-Ze veux !!!!! Ze veux, ze veux, ze veux, ze veuuuuux !!! Orren souffla, tentant de garder son calme. Sinon si z'ai pas le nounours, ze veux ça ! Il pointa Freya du doigt.

-Ah non ! Là pas possible mon ptit gars ! C'est mon Pokémon et je te l'échangerais sûrement pas contre des bonbons et puis quoi encore !

Là le petit se mit alors à hurler, commençant à taper du pied avec colère en cherchant à se faire pleurer. Il pointa du doigt Orren en criant qu'il était quelqu'un de méchant qui voulait pas lui emballer son cadeau. Les gens se mirent à avoir des regards réprobateurs qui le fusillèrent, certains des adultes parlant d'aller se plaindre chez un responsable. AH non tout mais pas ça ! Orren n'avait surtout pas envie de revoir la tête de l'affreux Chris qui lui donnait la chair de poule avec ses sourires.... Brrrr ! Il regarda alors le gamin et attrapa le nounours pour l'emballer dans le papier qu'il avait demandé. Au passage, il regarda le prix de la peluche... Merde mais c'était cher en plus ! Bon c'était malheureusement le prix à payer pour qu'il parte et les laisse en paix. Il emballa rapidement l'objet avant de tendre les jetons au gamin, les sortant de sa propre poche.

-Voilà, tu peux te payer le nounours alors va !

*Et fout moi la camp d'ici avant que je ne demandes à Skoll de te croquer un bout !*
pensa-t'il pour terminer sa phrase.

Le gamin s'en alla, heureux avec son cadeau, laissant le jeune homme souffler. Celui-ci continua ensuite d'emballer des cadeaux plus insolites les uns que les autres. Il tentait sournoisement d'envoyer tout les clients possédants des articles de lingerie féminine vers sa camarade.

*Excuse moi Kaeko, mais... je ne toucherais pas ça ! J'ai pas envie de me mettre à rougir comme un idiot et de passer pour un abrutis ici.*

La journée avait été déjà bien entamée et Orren voyait l'heure approcher, même si bien trop lentement qu'auparavant. Il avait hâte que cela se finisse. C'était certes plus reposant ici à emballer des cadeaux,mais sa course entre les rayons sans oublier l'aide qu'il avait donné aux clients l'avaient épuisé. AU bout d'un bon quart d'heure il demanda à Kaeko.

-Dis je peux te laisser cinq minutes seule ? Faut que je m'assois là, j'en peux plus...

En effet, il avait vraiment du mal à tenir le rythme avec son torse qui lui envoyait des ondes de vive douleur à chacun de ses mouvements. Remerciant la jeune spécialiste spectres avec un grand sourire, il alla s'asseoir quelques minutes, envoyant la Coupenotte aider sa camarade. Il lui fallait cinq minutes de pause là, ou il allait tomber. malheureusement de dos, il ne vit pas Chris arriver avant que sa voix mielleuse ne s'élève.

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: Du romantisme au rabais [Terminée]   Mar 23 Juin - 4:10

Orren était assis à se reposer légèrement. Son buste le faisait souffrir, il fallait dire que ça ne faisait pas longtemps qu'il était rentré à l'académie et sa plaie était encore fraîche. Il devait donc y aller doucement, chose qu’il ne faisait pas vraiment ici, mais après tout il fallait bien de temps en temps trouver un petit job par lequel se faire un peu d'argent de poche non ? Enfin quoi qu'il en soit, il regarda vers sa camarde qui le regarda d'un air désespéré en voyant l’homme arriver avec sa lingerie féminine assez... atypique ? Il lui fit un sourire gêné. Il comprenait parfaitement pourquoi elle n'aimait pas faire ça et il partageait son avis, mais il devait bien avouer qu'il lui aurait été impossible d'emballer un tel article. Certes il avait changé, mais il était toujours encore quelque peu gêné devant ce genre de choses, comme tout jeune homme non ?
Kaeko semblait plutôt bien arriver à s'occuper des clients, malgré quelques maladresses et parfois ses étranges paroles qu'elle balançait entre ses dents. On aurait presque dit qu'elle parlait à quelqu'un vu le regard qu'elle avait, mais Orren ne se posait pas plus de questions. La brune était son amie et il l'appréciait telle qu'elle était. QU'elle parle toute seule n'était pas si étrange quand on compare cela à d'autres personnes . Par exemple déjà le nombre de personnes qui devaient le juger étrange à faire du sport tout les matins avec une régularité presque similaire à celle des Pyrolis. Enfin, tout le monde était fou non ? Tout comme l'homme qui vint le sortir de ses pensées.

-Oh mon cher Orren, tu fatigues ? Oh il faut dire après ton excellent travail je te comprends, alors reposes toi. Si seulement certaines prenaient exemple sur toi. Vous ne trouvez pas Miss Riviera ?

Le préfet dut se mordre la langue pour ne pas répondre à l'homme que Kaeko faisait du mieux qu'elle pouvait, mais ce ne serait pas avisé de répondre à leur employeur non ? A la place, il choisi de mentir légèrement et de sortir Kaeko de cette mauvaise passe où l'homme s'acharnait encore une fois sur elle.

-Non non, c'est Kaeko qui a tenu à ce que je prenne une pause. Mais elle a assez duré, donc je vais m'y remettre. En plus elle tiens mieux le rythme ici je trouve.

Après un sourcil qui se leva et un air très peu convaincu l'homme se retourna et les laissa de nouveau seuls. Orren se remit alors à l'oeuvre, accueillant client après client et faisant toujours plus d'emballages cadeaux. QU'on ne lui reparle plus de Saint Valentin ou encore de paquets cadeaux après cette mission ou il lâcherait son Carmache sur le malheureux ! Le jeune homme en vint même à plaindre les employés de ce magasin, quelle corvée que de s'occuper continuellement de gens aux préoccupations qui pouvaient être si futiles ! Le dracologue soupira, avant de sourire quand Kaeko lui dit qu'ils avaient fini dans une petite vingtaine de minutes. Libération, enfin !
Il sourit à la spécialiste Spectres et se tourna tandis qu'une jeune fille lui tendait un mug personnalisé d'un goût douteux. La tasse décorée de coeurs concentriques et multicolores était ornée d'une photo qui ne mettait pas vraiment en valeur les deux protagonistes. Ce ne serait sûrement pas le cadeau à exposer et à montrer à tout le monde. Eh bien au moins celui-ci était personnel et sobre, on pouvait lui laisser ça ! Il commença l'emballage avec bien des difficultés vu la forme de l'objet. Que faire de ce surplus de papier de chaque coté... Du coin de l'oeil il vit sa partenaire avoir un peu de mal à emballer quelque chose. Mais elle n'obtint aucune aide de son équipe qui semblait plus apprécier le fait de se moquer d'elle. Il envoyé alors Freya l'aider, la petite Coupenotte s'en alla alors heureuse de se rendre utile.

Après avoir transformé l'emballage du mug en une sorte de caricature de celui d'un bonbon, il le remit à la femme et regarda Kaeko qui semblait bien à l'aise avec la chromatique. Orren sourit en voyant les progrès de sa petite dragonne. Dire qu'elle n'osait pas approcher un inconnu avant et aujourd'hui la voilà aller vers eux et les aider avec joie. Il se souvenait encore qu'elle se cachait même quand Orren croisait Aileen à qui la petite était quand même habituée... Eh bien elle grandissait voilà tout. Après un doux sourire Orren continua son travail, n'écoutant pas la douleur dans son buste. Ce qui était sûr, après cette mission il rentrerait directement à son dortoir, irait prendre une bonne douche et ne ferait rien d'autre. Il avait besoin de repos et le méritait plus qu'autre chose non ?
QUoi qu'il en soit l'heure arriva enfin et Chris vont les libérer avec force compliments sur la manière dont Orren avait fait la mission. Par contre pas le moindre mot à Kaeko, rien que des regards emplis de dédains. Orren fulminait intérieurement, il trouvait que la jeune fille avait fait aussi sa part du travail. Il ne comprenait vraiment pas le ton mielleux de cet homme qui l'inquiétait plus qu'autre chose. Ce fut donc avec un soulagement non feint qu'il put enfin aller prendre le bus en la compagnie de Kaeko pour rentrer à l'académie. Skoll vint rejoindre son dresseur quand celui-ci siffla pour le rappeler et ils se mirent en marche quand Kaeko récupéra à son tour ses Spectres. Heureusement l'arrêt de bus n'était pas loin de la sortie du grand magasin, car pour sortir de celui-ci Orren put voir que la jeune brune avait un sens de l'orientation pour le moins inexistant. Arrivés dans le moyen de transport, le jeune homme s'endormi misérablement, se faisant réveiller par sa camarade quand ils arrivèrent à la Pokémon Community. Ils se séparèrent après encore un brin de discussion et un sentiment de plaisir partagé à s'être revus depuis un temps qui paraissait plutôt long.Une fois dans a chambre, le préfet fit exactement comme prévu. Il alla prendre une bonne douche se détendant après cette journée éreintante avant d'aller se poser dans son lit avec un livre sur les dragons. Il continua ainsi une soirée tranquille et calme si différente de cette journée plus qu'active. En tout cas Saint Valentin et magasins ne seraient plus jamais à associer devant le dresseur ou il devra courir plus vite qu'une équipe de dragons.

_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8922

MessageSujet: Re: Du romantisme au rabais [Terminée]   Dim 12 Juil - 18:40

MOdération

Bon…j’arrive pas à faire deux commentaires séparés donc je vais tout grouper en un.

Appréciation Déjà, chapeau pour la double introduction à la mission : Un jour Orren mettra une droite à Hearnett, à force de se voir balancer des missions imposées dans une pluie de pétales. Quant à Kaeko, bonne initiative de jouer les Magicarpes devant Melty, on voit l’efficacité de la chose....Ou pas.
L’arrivée au centre commercial et leurs premiers déboires sont franchement drôles à lire (Bel homme ce Chris…Un futur couple pour Orren ? Mais que dira Celest /SBAF) et les clients (Poichigeons) de plus en plus timbrés qui s’enchainent rajoutent au comique de la situation. Les deux compères viennent à bout de chaque obstacle qui se dresse devant eux, en refilant quand même souvent ce qu’ils pensent être le pire à l'autre…Et le travail d’équipe ? /SBAF

Conclusion : Bref,  comme vous avez pu le constater, on trouve tous les ingrédients pour un RP délirant et prenant. Problème, la mission a été conclue en solo par Orren et avec une semaine de retard sur le délai accordée. Du coup, la récompense passe à ½ des gains, néanmoins vous pouvez être fiers de vous parce que j'ai rarement autant ri en lisant un RP^^

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire ! 

(Récompense finale : 40 jetons et 10 d'expériences pour Orren et Kaeko)



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Du romantisme au rabais [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
Du romantisme au rabais [Terminée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-