Partagez | .
Le redoutable dragon ne l'emporte pas sur le serpent lové dans l'herbe.
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Le redoutable dragon ne l'emporte pas sur le serpent lové dans l'herbe.   Dim 3 Mai - 15:48



Kipling riait. C’était le rire le plus mignon et le plus creepy qu’elle ait jamais entendu. En effet, le Psystigri restait extérieurement de marbre, mais il riait dans sa tête aux jeux de Joyce, qui lui courait autour pour qu’il essaie de l’attraper. Malhabile, un peu pataud, le chaton psychique n’arrivait pas à toucher la souris électrique, mais dans sa tête, dans leurs têtes à tous, il riait aux éclats, faisant sourire sa dresseuse qui les observait distraitement. Elle surveillait plus attentivement Feänor, qui avait plongé dans le Lac Corail et qui nageait en compagnie de Naveen et Soledad. Le Lokhlass s’était endormi sur la surface de l’eau, laissant l’Evoli et le Grenousse l’escalader, grimper qui sur sa tête, qui sur sa carapace, pour bondir dans l’eau en piaillant. Posée sous un arbre, la brune profitait du soleil et de la chaleur. Elle avait interrompu son jogging en plein milieu quand, apercevant l’eau, Feänor s’y était précipitée pour y plonger, rapidement suivie par Naveen qui avait plongé, remontant avec des algues dans sa gueule de grenouille bleue. En voyant sa dresseuse s’arrêter, Sokka avait suivi le mouvement, bien qu’à contrecœur, et était allé se poser plus loin, à côté d’Asami, avec qui il discutait maintenant. Sphax et Hilda s’étaient couchés côte à côte, laissant une petite place à Silica qui s’était blottie entre eux, ronronnant doucement tandis qu’elle s’endormait. Toute sa team s’était ainsi égayée autour du Lac Corail pour profiter de ce petit instant de pause. La pause s’était étirée sur la longueur, devenant une heure, puis deux, puis trois. Jusqu’à ce qu’Aileen, qui s’était également endormie, soit réveillée par sa Mysdibule qui lui tapotait le bras pour la faire sortir de ses songes. Ils étaient là depuis trop longtemps.

« Vous avez vu l’heure ? Allez, on remballe tout et on rentre ! Feänor, viens ici te sécher avant d’attraper froid, Naveen, arrête de manger des algues, c’est dégoûtant, et Sookie, arrête d’embêter Sokka ! »

L’Evoli sortit de l’eau et s’ébroua avant de venir vers elle en courant, le Grenousse crachota sagement les algues qu’il mâchonnait, et la Tarsal lâcha un petit rire fripon avant de se téléporter derrière Aileen, loin de la Forte-Paume bien inutile du Riolu, qui se prit une petite tape de la Mangriff sur la tête pour l’occasion. La Tarsal, qui riait, fut réprimandée par Sphax, qui lui tapa la tête du bout de la patte. Pendant ce temps, Aileen enroulait l’Evoli dans une serviette et le séchait exagérément, ébouriffant son pelage beige en essayant de la coincer, la petite renarde essayant de s’échapper en glapissant de rire. Les uns après les autres, ses Pokémon réintégrèrent leurs Poké Ball. Ne restaient dehors que Joyce, qui se percha sur sa tête, Kipling, qui tendit les pattes pour qu’elle le prenne dans ses bras, Sphax et Hilda, qui se placèrent de part et d’autre d’elle, Asami et Sokka, qui passèrent derrière elle pour continuer à papoter, ainsi que Feänor et Silica, qui jouaient à se renverser. Alors qu’ils se remettaient en route, une cavalcade leur parvint, et une Goupix surexcitée jaillit des buissons pour bondir autour d’elle, finissant par heurter Silica pour tomber sur Feänor. Les deux copines couinèrent et tombèrent sur la Goupix, qui se redressa pour s’enfuir, poursuivie par l’Evoli et la Zorua qui couinaient de rire, faisant écho à la Goupix.

« Ohlala, elles ne se tiendront donc jamais tranquilles ? »
« C’était qui maman ? »
« Je ne sais pas, mais on va vite le savoir. »

Après avoir fait un bisou sur le crâne de son adorable petit Psystigri, Aileen emboîta le pas à ses Pokémon, les suivant grâce à leurs rires qu’elle entendait assez bien. Aileen n’aimait pas laisser ses Pokémon sans surveillance. Depuis l’attaque de la Team Rouage, où on lui avait volé sa Ponyta, elle s’assurait de garder chaque Pokémon sous son regard pour que ça ne leur arrive plus jamais. Sa petite Vesta … Comment allait-elle, dans les griffes de la Team Rouage ? Aileen n’oublierait jamais son enlèvement. Tout comme elle n’oublierait jamais le long mail envoyé par Ezra Plume. Toute l’école l’avait reçu. Toute l’école avait pu constater qu’Olsen et Jefferson, leurs directeur et vice-directeur, avaient provoqué le vol massif de la Team Rouage en leur ouvrant les portes de l'académie. Ce jour-là, Aileen s’était de nouveau effondrée après avoir compris que sa Ponyta avait disparu à cause d’eux, de ces gens avides de pouvoir. L’instant suivant, Loan avait déboulé dans sa chambre, sans doute prévenu par la Tarsal qui s’était téléportée pour le prévenir du drame. Ca n’avait fait que renforcer son envie d’entrer dans la police internationale pour mettre un terme aux vols. Chimérique et illusoire, mais bon … Poussant une branche, elle vit qu’elle avait fait le tour du Lac Corail. Ses deux chipies étaient là, jouant avec la Goupix et un petit Draby, sous le regard pour le moins perdu d’une fille aux étonnants cheveux bleus. Tiens tiens tiens …

« Maman, c’est qui, la madame ? »

Elle ? Oh, personne d’important. Juste la fille que son demi-frère avait embrassé devant tout le monde, après avoir joué avec elle pendant un bon quart d’heure … Hinhinhin.

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 14
Jetons : 652
Points d'Expériences : 207

MessageSujet: Re: Le redoutable dragon ne l'emporte pas sur le serpent lové dans l'herbe.   Dim 3 Mai - 17:01



Le redoutable dragon ne l'emporte pas
sur le serpent lové dans l'herbe.



« Kyûbi, non ! »
Celest se lança à la poursuite de sa renarde qui venait de survoler une racine d'arbre. La jeune femme avait aujourd'hui décidé d'aller faire un tour au Lac Corail. En effet, sa Goupix ne tenait plus en place, elle tournait en rond comme une toupie dans sa chambre, et Celest avait décidé de la sorti avant qu'elle ne cause des dégâts matériels quelconques. De plus, son Draby avait aussi besoin de prendre l'air. Ainsi, elle avait prit son sac et avait prévu d'aller goûter là-bas, tranquillement installée, laissant ses Pokémons jouer. La zone du Lac était vaste et découverte dans sa quasi totalité, aussi elle pouvait garder un œil sur sa renarde sans avoir besoin de la chercher partout. Enfin, c'était ce que la dracologue novice pensait. Elle se retrouvait à poursuivre sa renarde de feu dans une mini forêt, proche du Lac. Malheureusement, elle finit par la perdre de vue, et s'arrêta, essoufflée.
« Kyûbi ! », appela-t-elle, sans succès.
La renarde avait disparu. Cherchant aux alentours, elle fouilla les herbes et les buissons à la recherche de sa renarde. Mais les minutes passèrent, et la pauvre jeune femme commençait à s'inquiéter sérieusement.
« Pixxx ! »
« Evo ! »
« Zoruuu ! »

D'un seul coup, la Goupix ressortit d'un buisson, étrangement suivie par deux autres Pokémons, un Evoli et un Zorua. Les trois renards riaient et jouaient, se poursuivant mutuellement sous la plus grande incompréhension de la dresseuse. Draby, à côté d'elle, se fit entraîner dans la course folle des canidés, se mettant également à jouer avec eux.
« Mais qu'est-ce qu'ils foutent ? », releva la voix intérieure de Celest, aussi surprise.
La Topdresseuse ne su quoi répondre. Elle se demandait bien d'où pouvait venir ces deux créatures. Où est-ce que sa renarde de feu s'était fourrée pour amener deux autres renards ?
D'un coup, une dresseuse apparue de la même direction d'où venait Kyûbi. Levant la tête, elle observa la nouvelle arrivante, qui s'était immobilisée. Elle avait un Psystigri dans les bras, et était accompagnée par un Absol au pelage chromatique. Suivit ensuite un Riolu, un Persian, et un Dedenne sur la tête de ce dernier. La jeune femme avait des yeux améthystes remarquables ainsi que de longs cheveux bruns. Elle remarqua Celest, puis regarda le Pokémon dans ses bras, semblant en communication télépathique avec lui.
Les deux renards étrangers s'arrêtèrent et se retournèrent, apercevant l'étudiante, avant de courir vers elle. Ainsi, c'était visiblement la propriétaire des deux renards. Timidement, Celest attrapa sa Goupix dans ses bras et s'approcha de la dresseuse.
« Je... Je suis désolée pour le dérangement... Kyûbi est une vraie tête de mule hyperactive... »
Elle lui fit un sourire timide.
« Ben détends-toi cocotte, c'est pas comme si t'avais Orren à moitié nu devant t- »
Celest empêcha sa conscience intérieure d'aller plus loin dans sa réflexion avant que des images ne viennent lui trotter dans l'esprit. Elle soupira silencieusement et reprit.
« Je m'appelle Celest, et je suis au dortoir des Mentalis. »
Elle jeta un œil aux compères de sa Goupix et sourit, avant de tous les regarder un à un.
« Tes Pokémons sont vraiment mignons. », fit-elle.
La dresseuse aux cheveux turquises regarda ensuite la renarde de feu dans ses bras. Décidément, elle n'arrêtait pas de la mettre dans l'embarras, mais dans le fond, elle lui devait pas mal de choses, à sa Goupix. Après tout, elle avait foncé dans Orren sur la plage. C'est aussi elle qui venait de rameuter les Pokémons de l'étudiante en face d'elle, et donc l'avait fait se croiser. Avec sa timidité et sa gêne, Celest avait du mal à aller vers les gens, mais avec Kyûbi, elle n'avait pas le choix, elle était sans arrêt en train de s'excuser pour son Pokémon. Il allait falloir qu'elle travaille un peu plus l'éducation de sa Goupix afin qu'elle apprenne à se tenir plus calme. Peut-être que son dragon pourrait lui apprendre, lui qui était plutôt calme et docile.
Celest releva la tête vers la personne en face d'elle, loin de se douter de son identité et de ce qui allait suivre.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1420-celest-kirin-mentali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Re: Le redoutable dragon ne l'emporte pas sur le serpent lové dans l'herbe.   Lun 4 Mai - 12:43

Alors c’était elle, Celest Kirin, la jeune spé type Dragon du dortoir Mentali qui avait tapé dans l’œil de son frère. C’est ma protégée, qu’il lui avait dit, je lui offre généreusement mon savoir, qu’il lui avait dit. Mon œil ouais. Son savoir… Et quelques bisous en prime ! Passant dans le parc à cet instant précis, Aileen avait tout vu. Elle n’avait pas porté une grande attention au début – son frère était libre de parler avec qui il voulait – mais en les voyant se pencher l’un vers l’autre pour se taquiner, elle s’était arrêtée pour les regarder avec de gros yeux. Qui était cette fille qui réussissait à métamorphoser son frère de la sorte, le poussant jusqu’à l’embrasser sur la plage devant les élèves rassemblés là ? Etait-elle réellement sa simple protégée ? Ou y avait-il plus que ça entre eux ? La brune n’avait rien dit, mais sa méfiance s’était réveillée doucement. Une fille avait déjà pris le cœur de son frère avant de le briser, et elle espérait bien que ce serait la dernière fois que quelqu’un traiterait son frère avec autant de négligence. Alors le voir jouer à ce petit jeu-là devant tout le monde, et devant elle… Elle était forcée d’enquêter. Un texto à Kaeko lui avait suffi pour apprendre l’identité de cette fille, et maintenant qu’elle l’avait face à elle… La pauvre Celest risquait de passer un moment moins agréable qu’avec son frère. Parce que la sœur aussi était taquine. Plus dangereusement taquine. Alors que ses deux Pokémon la rejoignaient en sautillant de joie, la Mentali attrapa timidement sa Goupix pour s’approcher d’elle, toute rougissante, lui disant s’appeler Celest Kirin.

« Je sais. » Son sourire s’étira quand elle lui dit que ses Pokémon étaient vraiment mignons. « Ca aussi je sais. Ceux-là, par contre, interdiction de leur donner de la glace à la baie Oran. »

Pauvre Celest. La timide Mentali s’était embarquée dans un jeu qu’elle ne contrôlait pas. A danser avec l’un, elle se retrouvait avec l’autre juste derrière, qui observait tout et qui ne cachait pas du tout le fait qu’elle comptait lui tirer les vers du nez ? Ce ne serait pas difficile. Celest semblait exagérément timide, plus encore que la timide cousine Mentali de Loan, et vu comment ses joues tournaient au cramoisi, elle ne devait pas totalement assumer son jeu avec le préfet des Voltali. C’était encore plus facile pour elle, du coup. Aileen, quand elle jouait avec Loan, ne le niait pas, rendant les aveux encore plus compliqué. Il lui avait fallu trois mois pour comprendre que c’était plus que de la sympathie taquine qu’elle ressentait pour le Voltali. Et un mois de plus avant d’arrêter de se mentir, accessoirement. Donc, il fallait que les deux Dracologues mettent moins de temps qu’elle, parce que trois mois à douter et un mois à déprimer, c’est dur. Et son frère n’avait pas besoin d’une nouvelle période de déprime. Il avait déjà été suffisamment chiante sur la dernière, à ressasser ses malheurs comme s’il était le seul à avoir des problèmes, pas la peine d’en rajouter encore une, sinon elle les frapperait tous les deux pour qu’ils arrêtent leurs conneries.

« Mais tu as raison, il est teeeellement beau, avec son regard glacial, son air trop sérieux, son corps d’athlète et ses cheveux aussi sombres qu'une nuit noire… »

Nouveau sourire. La Pyroli s’amusait follement, la Mentali ne savait plus où se mettre. Légitimement, elle pouvait toujours l’envoyer balader. Après tout, une inconnue qui lui parle comme ça d’un garçon, même si elle tape pile là où c’est bien sensible, c’est bof quand même. Cependant, elle n’avait pas tout à fait fini. Le connaissant, Orren n’avait pas dû juger important de préciser à sa future petite copine qu’il avait une demi-sœur, dans le dortoir juste à côté du sien, préfète dudit dortoir et préfète en chef de surcroît. Et espionne qui tient à ce que ses proches ne souffrent pas trop à cause des autres.

« Il y a un truc que j’ai toujours voulu savoir… Il embrasse bien, mon frère ? »

Echec et mat. Maintenant, la Mentali pouvait mourir de honte. Hinhinhin.

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 14
Jetons : 652
Points d'Expériences : 207

MessageSujet: Re: Le redoutable dragon ne l'emporte pas sur le serpent lové dans l'herbe.   Mar 5 Mai - 13:00



Le redoutable dragon ne l'emporte pas
sur le serpent lové dans l'herbe.



« Ça aussi je sais. Ceux-là, par contre, interdiction de leur donner de la glace à la baie Oran. »

« Et avec modestie. », releva la voix interne de Celest, avant de tiquer, tout comme la jeune femme venait de le faire. Elle se figea, clignant lentement des yeux, tandis qu'elle réalisait progressivement ce qui lui avait été dit.
« Euh... »
Même sa voix intérieure était bouche bée. Glace à la baie Oran ? Cette fille faisait référence à un certain événement pour sûr. Mais comment … ?
Tandis que la réalisation heurtait la dresseuse de plein fouet, elle se mit à rougir violemment en repensait à l'événement. Puis après tout, ils étaient en public, et il était possible qu'elle ai assisté sans gêne comme le reste des étudiants à le reste des gens.
Se sentant très mal d'un coup, elle ne sut quoi répondre. Son cœur s'était mis à battre très vite, et elle serra sans s'en rendre compte ses bras dans lesquels se tenaient sa Goupix, qui ne couina pas. Visiblement, la renarde avait compris ce qui se passait.
« Mais reprend-toi ! Et puis c'est qui celle-là ? », lui hurlait sa conscience. Cependant, la dresseuse aux yeux améthystes la coupa dans son élan.
« Mais tu as raison, il est teeeellement beau, avec son regard glacial, son air trop sérieux, son corps d’athlète et ses cheveux aussi sombres qu'une nuit noire… »
Nouveau coup de fouet, bien plus fort que le précédent. Alors que Celest était paralysée par la gêne, sa voix intérieure, après quelques secondes de silence, s'était déjà reprise.
« Ah ça cocotte, tu peux pas savoir à quel point ! T'as tout à fait raison ! »
Bien entendu que Celest était d'accord avec, mais tout de même. Une inconnue qu'elle venait à peine de rencontrer par hasard lui parlait du Voltali de façon... un peu trop taquine pour en rire.
Des images défilèrent dans la tête de la Darcologue. Bien sûr qu'il était beau. « Sexy », dirait sa voix interne. Mais sur le moment, il lui était impossible de prononcer un mot, de bouger un muscle, ou même de cligner des yeux. Yeux bleus glace qui la regardaient avec un étonnement clair. La Mentali ne savait que faire face à cet assaut. Et puis, pourquoi elle lui parlait de lui comme ça ? C'était ses histoires dans le fond, pas les siennes. Mais elle eu sa réponse lors de la réplique de son interlocutrice juste après.
« Il y a un truc que j’ai toujours voulu savoir… Il embrasse bien, mon frère ? »
Alors que sa conscience allait répliquer avec virulence, elle se tut en entendant le dernier mot. Elle avait bien dit « frère » ?
« ... »
« Euh... T'es dans la merde là. ~ »

Orren avait une sœur ? Il ne lui en avait jamais fait part, peut-être ne jugeait-il pas important de l'en informer. Par contre, sa sœur, elle, elle état bien au courant de tout.
Dans tous les cas, cette phrase l'acheva. Elle rougit et se sentit tellement mal qu'elle commença à voir flou ainsi que quelques étoiles sur les bords de sa vision, et son cœur tambourinait tellement fort qu'elle ne le sentait presque plus. Mais quel était son but, à cette dresseuse ? La faire s'évanouir ? Pour sûr, c'était réussi.
« Mais balance-lui que oui ! Il embrasse comme un Dieu ! », lui fit sa conscience, presque fondante.
Pour le moment, elle, la dresseuse aux cheveux turquoises se contentait d'un regard vide vers sa Goupix, perdue dans ses pensées, terriblement gênée. La notion de privé et d'intimité ne semblait plus exister.
« Je vais pas devoir te forcer ? Réagis, te laisse pas piétiner ! »
« ... »

Malgré les encouragements virulents de sa voix intérieure, il était impossible pour la jeune femme d'ouvrir la bouche pour répondre aux « questions » de son interlocutrice. Sa timidité la retenait captive. Cependant, dans un élan de courage, elle finit par sortit un son peu audible.
« … Oui. »
Oui, après tout, à quoi bon se mentir ? Bien entendu que Celest était d'accord avec sa conscience. Et au moins, sa sœur a eu sa réponse. C'est vrai, c'est une question qu'on peut se poser dans une relation frère et sœur, même si ce n'est pas la plus courante ni encore moins la plus vérifiable. Au moins, la dresseuse l'avait clairement embarrassée, avant même de se présenter, avec une option modestie assez claire sur ce coup. Elle ne savait même pas son nom.
« Pfeuh, fait pas attention, de toute façon, c'est pas comme si on s'en doutait pas. Rien qu'à le regarder... Hrrr... <3 »
Secouant la tête mentalement, la dresseuse soupira sous les remarques de sa voix intérieure.
Mais la dresseuse aux yeux violets avait-elle prévu de continuer jusqu'à l'évanouissement complet de la Mentali ? Elle était bien partie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1420-celest-kirin-mentali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Re: Le redoutable dragon ne l'emporte pas sur le serpent lové dans l'herbe.   Ven 15 Mai - 17:46

Pas de réponse. Bon… Peut-être qu’elle l’avait achevée et que la Mentali allait s’écrouler raide morte à cause de la gêne. Ce serait un peu dommage quand même. En la voyant rougir, tournant doucement au rouge pivoine, Aileen ne put s’empêcher de sourire encore plus. Qu’elle était timide, cette demoiselle, tellement timide que la titiller un peu suffisait à la décontenancer tout à fait. Elle semblait tellement douce, tellement naïve ! Enfin, suffisamment peu naïve pour commencer un jeu avec son demi-frère, jeu dans lequel ils allaient s’embourber comme deux andouilles s’ils ne faisaient pas attention. Comme Loan et elle… Il avait fallu un vol et une déprime pour leur remettre les yeux en face des trous. Le cas échéant, seraient-ils encore en train de jouer, ou la brune l’aurait envoyé balader, en ayant assez de n’être qu’un divertissement pour le Voltali ? Bonne question. A laquelle elle préférait ne pas penser, cela dit. La Mentali ne répondait toujours pas. Peut-être y était-elle allée un peu fort, pour une première fois. Elle avait tellement l’habitude qu’Orren ou Loan entrent dans son jeu qu’elle n’avait pas pensé que la timide Celest perdrait peut-être pied face à ce qu’elle pouvait considérer comme de l’agressivité. Alors qu’elle cherchait un moyen de s’excuser, la Mentali ouvrit la bouche, et ce fut un timide « Oui » qui franchit ses lèvres. Là, elle venait de lui couper la chique. La Pyroli ouvrit de grands yeux surpris, avant d’éclater de rire, ne s’attendant pas du tout à ce qu’elle lui dise que oui, son frère embrassait bien. Sphax, derrière elle, leva les yeux au ciel en soupirant, avant de prendre en charge le petit Draby qui lui fonçait dessus. Génial, un nouveau Loki. Comme si un seul ne suffisait pas !

« Haaaaa… Eh bah, t’es pleine de surprises, on peut dire que tu m’as coupé le sifflet là ! » Avec un sourire, elle passa vaguement le dos de sa main sur ses yeux pour les essuyer. « Mais c’est bien qu’il rencontre de nouvelles personnes. A tout le temps rester enfermé dans sa chambre à lire et à réviser, il devenait ennuyeux. Bon, je me doute bien que vous parlez de stratégie et de Dragons, mais au moins ça le fait sortir un peu, et ça le sociabilise. »

Gênée par Kipling qui remuait dans ses bras, elle le tendit à Sokka, le Riolu, qui laissa le Psystigri lui grimper sur la tête avec une certaine indifférence. C’est tout juste si son seul mouvement fut de déplacer les pattes avant du chaton, qui couvraient ses yeux. Aileen, de son côté, regardait Celest d’un œil neuf. Visiblement, elle n’avait pas affaire à une Mentali un peu coconne, qui passe ses journées à faire du shopping pour rester à la mode tout en cancanant sur les garçons. D’après Kaeko, la préfète des Mentali – et accessoirement une amie d’Aileen – Celest était plutôt discrète, pas très bavarde, et passait le plus souvent inaperçu. Finalement, la Pyroli décida qu’elle l’aimait bien. Si son frère la respectait suffisamment pour décider de la prendre sous son aile, c’est qu’il devait avoir décelé des trucs chez elle qui ne le laissaient pas indifférents. Je veux dire, des trucs plus importants que le fait qu’elle aime bien jouer avec lui ou qu’elle embrasse bien, ou qu’elle lui colle de la glace à la Baie Oran sur les lèvres. Elle devait avoir du potentiel. Ce n’était pas elle qui allait en juger, vu qu’elle n’était pas Topdresseuse, mais bon. Avec un sourire, elle décida de laisser tomber les piques ironiques avec la demoiselle, histoire qu’elle ne se couche pas en PLS pour qu’on la laisse tranquille, et fut brusquement un peu plus douce avec la timide Mentali. Ce serait dommage qu’elle raconte à Orren que sa tarée de sœur l’avait humiliée alors qu’elle voulait juste la taquiner gentiment.

« Je m’appelle Aileen, au fait, Aileen Sôma. Préfète des Pyroli, et accessoirement la préfète en chef de l’école. » Sourire légèrement taquin. « Et malgré les apparences, non, je ne mords pas, tu n’as rien à craindre. »

Elle ne mord pas. Elle se faufile, elle frappe et elle détruit psychologiquement, c’est différent. ~

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 14
Jetons : 652
Points d'Expériences : 207

MessageSujet: Re: Le redoutable dragon ne l'emporte pas sur le serpent lové dans l'herbe.   Ven 22 Mai - 10:26



Le redoutable dragon ne l'emporte pas
sur le serpent lové dans l'herbe.



D'un œil timide, la dresseuse observa la sœur d'Orren. Celle-ci avait, à son grand étonnement, les yeux grands ouverts, comme si elle venait de la choquer. La Mentali venait-elle de dire quelque chose qu'il ne fallait pas ? Pourtant, elle avait été sincère dans sa réponse à peine audible. Mais alors qu'elle allait à nouveau se sentir mal, elle entendit son interlocutrice éclater d'un rire franc. Relevant la tête, Celest l'observa, ne sachant que dire ou faire. Pourquoi riait-elle ? Pour sa franchise ? Sa réponse d'elle-même ? Cet éclat de rire, dans tous les cas, coupait quelque peu nettement avec son attitude d’auparavant. D'un coin de l’œil, elle vit son Absol chromatique lever les yeux au ciel, et son Draby lui foncer dessus, mouvement plutôt involontaire quant au caractère normalement docile du starter. Finalement, la sœur du Voltali s'arrêta, essuyant ses yeux d'un revers de la main, toujours souriante.
« Haaaa... Eh bah, t'es pleine de surprises, on peut dire que tu 'as coupé le sifflet ! »
La Dracologue observa la jeune dresseuse. Alors, son petit « oui » fébrile l'avait tant surprise ? Pour le moins, elle s'attendait à un surenchérissement de sa part, dans une question peut-être encore plus gênante. Après tout, c'était un bon début !
« Mais c'est bien qu'il rencontre de nouvelles personnes. A tout le temps rester enfermé dans sa chambre à lire et à réviser, il devenait ennuyeux. Bon, je me doute bien que vous parlez de stratégie et de Dragons, mais au moins ça le fait sortir et ça le sociabilise. »
Après avoir fini sa phrase, elle posa le Pokémon psy dans ses bras sur la tête de son Riolu, qui sembla digne d'un parfait sang-froid et ne bougea pas d'un pouce.
Finalement, la dresseuse se faisait bien plus bienveillante qu'au début, et le moins qu'on puisse dire, c'était que Celest appréciait profondément le changement. Étant une fille très timide et qui a tendance à ne pas vouloir se faire remarquer, c'était râpé. Elle n'aimait pas s'amuser à jouer les intéressantes comme la plupart des filles superficielles de son dortoir, et à sortir à droite et à gauche pour aller draguer n'importe qui. Non, la Mentali appréciait le calme, être dans sa petite bulle, dans son coin, sans qu'on vienne l'embêter devant tout le monde. Fort heureusement, dans le cas présent, il n'y avait que son interlocutrice et elle-même -sans compter les Pokémons autour d'eux. Soufflant légèrement, Celest tenta de calmer son cœur et de penser pendant quelques instant à autre chose afin de faire disparaître son malaise. Elle s'était presque mise à trembler, et sa vision s'amusait à lui jouer des tours, tandis que son cœur battait la chamade. D'un main douce, elle crassa machinalement sa Kyûbi dans ses bras, qui s'était étonnement tenue correctement depuis que les deux dresseuses s'étaient adressé la parole. Peut-être que la renarde avait tout simplement senti le malaise de sa maîtresse, aussi avait-elle décider qu'il valait mieux ne pas l'embêter. Jetant un coup d’œil à son Pokémon, Celest croisa son regard à l'éclat orangé. Son regard était inquisiteur quant à son état. Maintenant, elle commençait à se calmer grâce au petit changement de caractère de la dresseuse aux yeux violets, mais dans tous les cas, il lui faudrait encore du temps pour parvenir à s'apaiser totalement.
La voix de la sœur de son Coach s'éleva à nouveau, la tirant hors de ses pensées.
« Je m'appelle Aileen, au fait, Aileen Sôma. Préfète des Pyrolis, et accessoirement la préfète en chef de l'école. »
Alors, elle s’appelait Aileen et c'était la préfète en chef de l'école ?
Celest eu un coup de panique. Pourquoi, en plus d'être la sœur de son Coach, fallait-il que ce soit quelqu'un de haut placé, comme la préfète en chef. Elle aurait aimé pouvoir s'enterrer au fond d'un trou et ne jamais en ressortir.
« Et malgré les apparences, je ne mords pas, tu n'as rien à craindre. »
Sa dernière remarque tira un sourire ironique à la Mentali malgré elle. Non, elle n'est pas axée physique mais bien spécial.
Soupirant à nouveau, elle la regarda d'un œil timide. Même si elle jugeait presque inutile de se présenter car la Pyroli savait déjà beaucoup de choses, elle le fit tout de même pas courtoisie.
« Je.. Enchantée, Aileen. Je suis Celest Kirin, et euh... J-Je suis au dortoir des Mentalis... »
Sa voix était nerveuse, mais elle n'y pouvait rien. Même sa conscience intérieure ne disait rien, contrairement à son habitude. Dans tous les cas, son malaise était bien présent, mais elle espérait que cela s'arrange vite. Il était évident qu'Aileen était loin d'avoir un mauvais fond, bien au contraire. C'était simplement son caractère taquin qui la mettait mal à l'aise, presque pire que sa voix intérieure, qui ô Dialga sait combien elle est très moqueuse.
Mais la sœur du Dracologue avait un aspect très protecteur. Elle prenait grand soin de son frère, et c'était ce qui faisait plaisir à Celest. Elle connaissait des personnes dont les rapports frère/sœur étaient exécrables, et cela pouvait ronger de l'intérieur.
La renarde dans ses bras bougea, et sauta d'un coup, ne tenant plus. Après avoir crié un « Gouuuu ! » bruyant, elle renifla le sol en trottinant, avant de se mettre à courir joyeusement. Le Draby qui était non loin, et qui s'était gentiment éloigné du Absol rouge, l'observa calmement. Le Pokémon Feu s'était mis à sauter dans les buissons et à s'amuser à en ressortir couverte de feuilles, avant de s'ébrouer. Elle s'arrêta et observa les deux dresseuses, qui l'observaient. Celest poussa un énième soupir devant l'attitude de sa Goupix. Certes, elle n'était pas aussi calme que son Draby, mais elle semblait surexcitée aujourd’hui, pour une quelconque raison, inconnue de la Mentali. Peut-être que la présence de nouveau amis l'animait ainsi ?
Dans tous le cas, la dresseuse aux cheveux turquoises adressa un sourire timide à la préfète. Elle était rassurée du changement qu'avait fait la sœur d'Orren concernant son attitude. Jetant un nouveau coup d’œil à ses Pokémons, elle se souvint qu'elle devait les emmener au Lac Corail afin de les faire ses dégourdir, tant ils étaient survoltés. Cependant, elle ne bougea pas d'un poil, observant la dresseuse en face d'elle, ne sachant pas que faire. Peut-être que la Pyroli était occupée ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1420-celest-kirin-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le redoutable dragon ne l'emporte pas sur le serpent lové dans l'herbe.   

Revenir en haut Aller en bas
Le redoutable dragon ne l'emporte pas sur le serpent lové dans l'herbe.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 2-