Quitte ou double ♒ améthyst et jonathan
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Quitte ou double ♒ améthyst et jonathan   Ven 29 Mai - 23:56
QUITTE OU DOUBLE
AMÉTHYST & JONATHAN

« Amenez vous les boulets. J'ai besoin de vous pour flairer le sadisme à travers une coquille. » J'me tire chez le collectionneur dans le but de payer un œuf aléatoire. Le dernier, Aspicot qui a éclot il y a quelques semaines possède un caractère tellement détestable que je me dis que l'investissement chez l'ermite de l'académie est un bon projet pour moi. Je ne sais pas s'il s'agit d'une femelle ou d'un mâle étant donné que j'ai tendance à ne pas m'occuper de lui et à le laisser apprendre la vie en compagnie de Ragnarök ou de Linux, mais ce que je peux dire c'est que le fait qu'il ai compris qu'il pouvait enfoncer son dard empoisonné dans les mollets de n'importe qui excepté moi est assez intéressant. S'il pouvait faire crever un ou deux cons au passage, ce serait tout bénef' – mais je rêve en songeant à de telles choses, mon Aspicot étant encore trop jeune pour tuer quelqu'un et devant se contenter de condamner les gens à aller voir Needle. Métamorph, Coupenotte, Scalpion et Aspicot me suivent à la trace en marchant ou en glissant sur le sol, Porygon m'accompagne comme toujours bien camouflé dans mon ipok. Je marche ainsi pendant plusieurs minutes en silence, franchissant les portes du dortoir Noctali pour me diriger en direction du tronc commun de l'académie avant de me retourner brutalement et d'esquisser le geste d'un coup de pied en direction de mon Métamorph, que je ne frappais bien évidemment pas, arrêtant ma chaussure droite à moins de deux centimètres de ses yeux.

« Toi, la prostipute pokémonesque, tu dois avoir l'œil pour les œufs. Tu n'saurais pas me dire quand cet Absol va percer sa coquille ? » Mon starter me regarde une seconde avant de se mouvoir pour se transformer en un gigantesque point d'interrogation. Je racle ma gorge et crache sur le sol herbeux qui m'entoure, mon jet de salive méprisante disparaissant à travers la verdure. Il ne sait pas. C'est pas possible, cette œuf contient sûrement une gonzesse pour qu'il prenne autant son temps pour éclore. Je prends une voix suraiguë, posant ma main gauche sur l'épaule associé en pliant le coude et la main droite sur une de mes cuisses, ouvrant la bouche et clignant des paupières. « Han, je suis une meuf, c'est pas la peine d'insister, je sortirais pas de cet coquille avant d'être sûre que j'ai une trousse complète de maquillage assortie à mes yeux et des robes à foison s'accordant à merveille avec mon pelage. J'suis une future star, tu t'es cru sérieux quand t'as pensé que j'allais venir au monde dans un endroit inadapté à mon talent ? » Je recrache à nouveau, en reprenant une voix masculine tandis que mes pokémons ricanent de mon imitation. J'espère en tout cas que le fils ou la fille de l'Absol d'Aileen vaudra le coup de l'attente que je me paie à l'heure actuelle parce que si ce doit être une chochotte qui éclot, je jure sur la tête de Kaeko Riviera que je l'abandonne au cours de l'été en plein milieu d'une forêt, après l'avoir attaché(e) à un arbre.



Attendez, si je viens de jurer sur la tête de Kaeko, il vaudrait mieux que je ne tienne pas ma promesse. Enfin, ce n'est pas l'important pour le moment. Tout en marchant, je me suis retrouvé devant les portes de la zone commune et je prend la direction des souterrains. Les dédales de pierres et de terre s'étendent devant moi et je m'assure de bien repérer le chemin étant donné que je ne viens pas souvent dans le coin et que je ne veux surtout pas faire le plaisir aux autres étudiants de me paumer et de disparaître pendant plusieurs jours. L'antre du collectionneur apparaît au bout de plusieurs minutes d'errance et je m'y engouffre en constatant que personne n'est devant – je me fous de savoir s'il y a quelqu'un à l'intérieur, je suis prioritaire quoi. Yolo mode, comme dirait Kaeko ou un autre naze d'étudiant. Mais il n'y a personne d'autre que le collectionneur et je lui soumet rapidement ma demande, en me forçant à sourire mais jetant malgré tout cinq cent jetons sur la table d'une manière désinvolte. Il va fouiller dans son arrière boutique à pokémon pendant quelques minutes avant de revenir en tenant l'objet de mes convoitises. La coquille luisante passe de ses mains dans les miennes. Je caresse la surface lisse avant de la fourrer dans mon sac et de sortir en saluant le vendeur d'un mouvement de tête rapide. Être déçu ou repartir vainqueur… Je saurais ce qu'il en est dans un mois au minimum, et peut être plus si la créature prends son temps comme le descendant de Sphax. Mais je m'en fous et plus encore, je m'en réjouirais presque.

Quitte ou double m'a toujours excité.

Je remonte le sentier des souterrains et quitte le bâtiment commun en quelques minutes pour prendre la direction des ruines Jirachi tout en lançant la coquille fraîchement acquise à Ragnarök. Ce n'est sûrement pas la meilleure idée que j'ai eu dans la vie étant donné la violence de la femelle Coupenotte – je commence à me demander si elle n'est pas réglée à longueur de temps, ce qui expliquerait sa rage provenant de menstrues infinies – mais je m'en tape un peu sur le coup. Au moins, si la créature contenue à l'intérieur est déjà repérable de par son espèce et qu'elle n'est pas intéressante, elle se fera bouffer avant même de pouvoir s'en rendre compte et ce sera la fin de l'histoire. J'avance avec désinvolture pour gagner les Ruines Jirachi et mettre toutes les chances de mon côté avec cette nouvelle acquisition – après tout, quoi de mieux qu'un ancien temple réduit à l'état de décombres par je ne sais quel événement pour prier ? Les minutes passent et lorsque je me retourne parfois vers mes pokémons, je constate que l'œuf passe de mains en mains. J'arrête le désastre lorsque je constate que Scalpion risque de le fêler avec les lames qui lui servent de doigts et je le fourre dans mon sac à dos au moment ou nous arrivons en bordure du temple déchu. Les ruines se trouvant juste derrière le dortoir Noctali, j'aurais pu en profiter pour poser la coquille dans ma chambre en compagnie de celle d'Absol, mais bof. Autant l'habituer dès que possible au contact de mon équipe, afin qu'elle prenne dès le début le pli du sadisme et de l'angoisse. Roseverte est là, à traîner dans les ruines qui, selon ce que j'ai pu apprendre grâce aux informations de l'ancien programme Ezra, sont son paradis. Pauvre Eden délabré aux multiples trésors, dont le seul vestige divin resté intact prends la forme d'une fontaine aux vœux devant laquelle je m'agenouille en collant mes paumes l'une contre l'autre dans une mimique religieuse, les deux extrémités de mes index appuyées contre mes lèvres et les paupières closes. Les vestiges de mon enfance font écho à ceux de ce temple et une forte émotion de respect mêlée à la piété religieuse m'envahit. Et puis soudain, les ravages de mon cœur se mêlent aux ravages de la destruction.

A cet instant plus que jamais depuis mon arrivée à l'académie, Lavanville renaît pour moi dans ce temple déconfit.

MODÉRATION > Acquisition d'un œuf aléatoire.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Quitte ou double ♒ améthyst et jonathan   Sam 30 Mai - 16:28
J'en ai marre des notes et des cours. C'est littéralement barbant à la seule idée qu'il nous reste encore un bon mois et quelques semaines de cours avant les vacances, où je pourrai enfin, réellement, me reposer. Vous pouvez dire que les cours peuvent paraître faciles pour un gros cerveau que moi, ce qui s'avère être totalement faux. J'en ai d'ailleurs marre des devoirs insensés de monsieur Yade sur Unionpolis. C'est tout bonnement ennuyant, de savoir que des troupeaux de Bekipans traversent ses cieux chaque année, et d'en plus, faire un exposé dessus. Qu'est-ce que tu veux raconter ? Hein ? Ils partent sûrement en boîte ensemble … qu'est-ce que j'en sais, moi.

La sonnerie retentit : hallelujah. Je peux enfin me divertir comme je veux, car je n'ai pas cours l'après-midi, exceptionnellement. En temps normal, je plongerais mon nez dans les multitudes et diverses pages des bouquins soigneusement mis sur une étagère de la bibliothèque, mais non. Aujourd'hui, j'avais une envie aventurière, une envie un peu particulière. Je ne savais pas encore quoi faire pour cet après-midi, mais je n'avais en aucun cas l'intention d'étudier, et puis, c'était vendredi, la veille du week-end ! Alors, autant profiter comme on peut, la vie ne serait que bien meilleure.

Une fois arrivé dans mon dortoir Noctalien, où je dépose mes affaires sur le lit, je caresse tendrement la coquille de l'œuf, que j'avais trouvé depuis maintenant dix jours. Il se sentait en sécurité, et se mettait à gesticuler de droite à gauche, comme une puce au bord d'une pucelle … Enfin. C'est bien ça ? Je veux dire … Un nid de puces … Enfin … Arf bon bref, passons à autre chose. Je dépose délicatement l'oeuf sur l'arrière poche de mon sac d'exploration, avant de me préparer : lampe-torche, corde, aliments, … Le compte est bon. On peut emballer tout, et partir.
Je saisis mes deux et uniques Pokéballs, faisant apparaître Rototaupe, alias Pluton, qui s'empressa de sauter sur moi … pour me remettre la capuche à l'endroit. Quel esprit paternel ! Mon nouveau Pokémon apparut également. C'était mon Cradopaud chromatique. C'était la première fois que je le sortais depuis le jour où je l'ai attrapé, et j'espère que grâce à l'expédition d'aujourd'hui, je pourrai le connaître d'avantage. Le crapaud s'empressa de râler comme quoi le bois du sol, était trop désagréable au toucher, et qu'il fallait un matelas plus mousseux. Je frottai la paume de ma main sur le front, avant d'énoncer de douces paroles, captant l'attention du Cradopaud et du Rototaupe, qui fermait la fermeture éclair de mon gilet.

« Bienvenue Prince dans ma chambre ! J'espère qu'elle te plaît puisque c'est ici que je dors … Où aussi, je fais mes devoirs et mes principales activités personnelles. Bon, je ne vous fais pas appel pour vous faire part du bon temps, ou même de mes notes. J'ai prévu une expédition aux ruines Jirachi ! Pluton, toi, qui as déjà fait une fouille, j'espère que tu aideras Prince à faire ses premiers pas dans ce domaine ! »

Le Rototaupe était anxieux à l'idée de remettre le plat, une seconde fois, et cette fois-ci, il savait très bien que j'étais décidé à y aller, avec ou sans lui. Donc son opinion ne servirait donc bel et bien à rien. Prince, quant à lui, n'avait prêté aucune attention à ce que je disais, s'allongeant délicatement sur mon lit, le coussin sous sa tête visqueuse. Je lui ai ordonné de sortir du lit, avant qu'il ne laisse une plus grosse tâche de bave qu'il n'avait déjà pas faite.
Je sors alors du dortoir, me dirigeant vers les ruines Jirachi. C'était la deuxième expédition que je faisais depuis mon arrivée à l'établissement. Je n'ai eu le temps que de découvrir les souterrains, mais d'après certaines personnes, pleins d'autres lieux sont exploitables. J'en frissonne d'avance.

C'est en traversant vers les côtés du dortoir nocturne, avant d'arriver au seuil de destination. C'était des ruines anciennes, dont les piliers et les cailloux étaient reliés par une grande fontaine, où un Pokémon était positionné au sommet. Selon l'apparence de la statue, et des formes, le Pokémon était Jirachi, Pokémon légendaire, capable de réaliser certains vœux. Je m'approchai délicatement du bord de la fontaine, murmurant un vœu. Une masse inconnue me fit projeter en avant, provoquant un énorme splash, attirant la curiosité de certaines personnes.
Quitte ou double ♒ améthyst et jonathan
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :