Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 3

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : Vincit omnias veritas. [Terminé] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Vincit omnias veritas. [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
Vincit omnias veritas. [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
L’île Enigma était loin derrière elle. Doucement, mais sûrement, Eryn avait réussi à se faire à l’idée que tout ce qu’elle avait vu n’était pas réel, à commencer par son brusque retour dans son ancienne école, qui n’était rien d’autre qu’une hallucination extrêmement traumatisante dont Cael l’avait tirée avec beaucoup de prévenance et de douceur. Comme elle, les élèves qui avait participé à cette sortie capture un peu spéciale n’en parlaient pas. Elle en avait vu quelques-uns sortir du bureau du psychologue. Peut-être qu’elle devrait y aller, elle aussi… Mais cet adulte lui faisait peur. Puis elle n’avait pas eu besoin de psy après son accident, ce n’était pas maintenant, face à quelques hallucinations, qu’elle en aurait besoin, non ? Enfin, c’est ce dont elle essayait de se persuader. Tout comme elle essayait de se persuader que sa colocataire et amie, Dahlia, n’était pas présentement en train de l’éviter, depuis qu’elles étaient rentrées de cette île effrayante. Certes, elles ne se croisaient pas beaucoup le matin. Dahlia partait très tôt pour aller à l’entraînement des Pyroli, et elles ne se voyaient que fugacement, quand Eryn allait à la douche et que Dahlia retournait dans la chambre. Mais en général, le soir, elles se voyaient. Avant. Maintenant, Eryn s’endormait seule, et n’entendait même pas Dahlia rentrer dans la pièce. Elle la fuyait. Si, au début, ça soulageait un peu la petite Mentali, qui avait encore en mémoire les mots très durs prononcés par la Dahlia de son hallucination, cette situation lui pesait maintenant. Ca faisait presque un mois qu’elles n’avaient plus parlé ! Avait-elle fait quelque chose de mal ?

« Abélia, tu veux bien ranger tout ça, s’il te plaît ? »

La petite Ceribou lâcha un couinement tout mignon, et sautilla sur le bureau pour commencer à ranger les affaires de sa dresseuse. Sa valise était presque prête. Parce qu’après un mois à être fuie et ignorée, Eryn avait fini par comprendre le message. Si Dahlia en avait assez de sa présence, elle n’allait pas s’imposer. Certes, elle était la première arrivée dans la chambre, mais l’idée de mettre sa colocataire à la porte ne l’effleurait même pas. Elle préférait partir. Et demander une chambre simple à sa référente de dortoir. Au moins, seule dans une chambre, elle pourrait la personnaliser à son goût et ne plus être occultée comme ça par une colocataire imposée. Sympa, certes, mais imposée. Dahlia avait dû en arriver à la même conclusion, sans doute. Eryn était gentille, mais on ne lui avait pas laissé le choix de la colocation, et après quelques mois en sa compagnie, elle avait dû s’en lasser, ou s’en agacer. Elle aurait juste pu lui dire, non ? Pliant ses dernières affaires, Eryn les rangea dans sa valise, et attrapa les boîtes que lui tendait sa Vipélierre. Maquillage, petites affaires, nécessaire à couture, parfums, tout ça trouva sa place dans sa valise harmonieusement rangée. Chaque chose était à sa place, et refermer sa valise ne serait pas compliqué. D’ailleurs, la valise fut refermée et zippée, mais laissée sur le lit tandis qu’Eryn se tournait vers sa plante. Elle demanderait à Khensit de la porter avec précaution. Avec beaucoup de précaution. Il ne lui manquait plus rien. Elle pouvait partir. Ce fut le moment que choisit le Posipi pour se percher sur le bureau et piailler en écartant ses petites pattes avant. Il avait perdu quelque chose de long. Et de pointu.

« Oh, non, tu as encore perdu ton aiguille ? Bon, on va la retrouver avant de partir, pour qu’Isis ne marche pas dessus, comme la dernière fois… »

Alors qu’elle s’accroupissait au sol pour aider le Posipi à chercher l’aiguille, la porte de la chambre s’ouvrit, et Dahlia y entra. Eryn ne se retourna pas. Pourquoi faire ? Après tout, la Pokéathlète l’évitait depuis un mois, ce n’était que justice qu’elle lui rende la politesse maintenant qu’elle était délogée aussi injustement de sa propre chambre. De sa team, il n’y eut que Deku, le Brocélôme, dernier arrivé dans l’équipe, qui dit bonjour à Dahlia en lâchant un petit couinement ressemblant à une mélodie. Abélia, elle, alla se percher sur la valise pour regarder la Pokéathlète avec curiosité, se demandant sans doute comment on pouvait autant apprécier le sport. Son ancien dresseur, qui avait quitté l’école, était un Coach, et la petite plante ne s’était jamais plu au milieu de tous ces Pokémon sportifs. Bleuenn, elle, se détourna de la Mentali qui rendait sa dresseuse si triste, vite imitée par Khensit, et par Yakuru qui plongea la tête vers le sol pour aider à chercher l’aiguille, soulevant ses sabots dans une attitude comique pour voir si elle n’était pas dessous, par hasard. Cependant, même en tâtonnant prudemment, impossible de remettre la main sur l’aiguille. Commençant à avoir mal au dos, la Coordinatrice se releva et s’assit sur le lit, tendant la main vers le Posipi tout triste pour qu’il grimpe dessus.

« Tu sais quoi ? Ce n’est pas grave. Je t’en rachèterai une autre, et je te laisserai la choisir. »

Le Posipi hocha tristement la tête. Il ne voulait pas d’une autre aiguille, il voulait la sienne. La toute première qu’il avait chipée à Eryn, alors qu’il était encore le Pokémon d’Orren, le préfet des Voltali. Cette aiguille que sa nouvelle dresseuse lui avait donnée, à sa plus grande joie. Il avait perdu son aiguille. Doucement, il soupira, tandis qu’Eryn se redressait en posant une main sur sa valise. Lâchement, elle aurait préféré que Dahlia ne soit pas là, pour qu’elle rentre et se retrouve devant le fait accompli. Et surtout, pour ne pas voir sa joie quand elle se rendrait compte qu’elle n’avait plus sa colocataire dans les pattes. Mais bon, puisqu’elle était là, la politesse élémentaire nécessitait qu’elle lui dise au moins bonjour, surtout si elle l’avait aussi impoliment ignorée quand elle était entrée dans la chambre. Même si elle l’avait bien cherché.

« Pas la peine de te chercher une excuse pour repartir aussi sec, va. J’aurai bientôt quitté la chambre de toute manière. Dans quelques minutes, tu n’auras plus à jouer au ninja pour me fuir. Mais bon, tu aurais pu me le dire tout de suite, que tu en avais marre de ma présence, ça aurait pu nous éviter tout ça. »

Eryn se redressa sans regarder sa colocataire, et tira sur sa valise pour la poser au sol, aidée par son Cabriolaine tout triste de quitter cette pièce. Dans son dos, très discrètement, Achille et Deku échangèrent un regard en coin, et la main spectrale du Brocélôme se referma un peu plus autour de l’aiguille tant recherchée, enroulée dans son cocon de soie. Ils avaient réussi à faire perdre quelques minutes à Eryn. Peut-être qu’ils pourraient l’empêcher de faire une grosse bêtise, grâce à ça.


Dernière édition par Eryn McNellis le Lun 7 Sep - 19:01, édité 1 fois



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Dahlia C Black
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1982-dahlia-c-black-l-eclair-rose
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1995-t-card-dahlia-c-black#22546
Taille de l'équipe : 6
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
6
Kanto - Jadielle
16 ans
34
1084
779
pokemon
6
Kanto - Jadielle
16 ans
34
1084
779
Dahlia C Black
est un Topdresseur Novice
Ses pas étaient mesurés, rythmés dans sa progression. Gauche, deux, trois quatre. Gauche, deux trois quatre. Dans sa tête la jeune Mentali scandait en rythme les paroles qu'elle entendait chaque matin à l'entraînement Pyroli pendant qu'elle courait. Il ne fallait pas qu'elle penses, elle devait rester concentrer sur sa course, concentrée sur la régularité de ses pas et sur sa trajectoire, concentrée sur sa respiration. Inspirer, expirer. L'ile Enigma avait apporté son lot de malheurs et de mauvais souvenirs, elle ne voulait pas y repenser, elle ne voulait pas retomber dans cet état pitoyable dans lequel elle était entrée. Inspirer, expirer. Ses souvenirs tentaient à chaque instant de revenir, de reprendre possession de sa psyché pour l'affaiblir la détruire. Maudite ile, maudite brume, maudits enfants, maudit... Non, elle ne devait pas y penser, elle devait se fixer sur le rythme de son souffle, sur le rythme de ses pas. Inspirer, expirer. Elle se rendit vers le dortoir Mentali, continuant de courir dans le couloir jusqu'à arriver devant sa chambre, chambre qu'elle partageait avec Eryn. Eryn... Dahlia soupira, se demandant si sa colocataire pensait ce qu'elle avait entendu dans une hallucination à la dernière sortie capture. Tout le monde avait parlé de ces hallucinations, disant que ce n'était rien de réel, comme un rêve. pourtant ça l'avait semblé pour la jeune Pokéathlète et elle ne pouvait s'empêcher de se dire qu'Eryn pensait vraiment qu'elle n'était qu'une sauvage. Elle était douce comme une fleur alors pourquoi apprécierait-elle l'espionne en herbe avec son caractère survolté. Inspirer, expirer. Priant pour que sa colocataire ne soit pas là, Dahlia entra lâchement dans la chambre. Depuis pas mal de temps elle cherchait à éviter Eryn, faisant un déni des plus total de ce qu'elle avait vu et entendu, mais angoissant tout de même.
Rentrant dans la chambre elle y vit Eryn qui était accroupie en train de chercher quelque chose au sol. Elle ne dit rien, ne la saluant même pas et la Pokéathlète n'eut non plus le courage de le faire. Elle rentra alors simplement, suivie par Isis qui salua Eryn et son équipe d'un petit "Nympha" doux et mélancolique. Elle savait pertinemment que quelque chose d'étrange se passait entre les deux filles et que sa dresseuse en souffrait. Même son aura de calme n'arrivait pas à atteindre ce point sombre dans le coeur de Dahlia. La jeune fille aux cheveux roses rassemblés en une queue de cheval haute commença à rassembler ses affaires de cours avant que la voix d'Eryn ne l'arrête.

-Pas la peine de te chercher une excuse pour repartir aussi sec, va. J’aurai bientôt quitté la chambre de toute manière. Dans quelques minutes, tu n’auras plus à jouer au ninja pour me fuir. Mais bon, tu aurais pu me le dire tout de suite, que tu en avais marre de ma présence, ça aurait pu nous éviter tout ça.

Inspirer, expirer. Jamais, jamais elle n'avait pensé ça. Elle pensait qu'Eryn était une amie, une personne sur qui elle pouvait compter. Elle baissa simplement la tête, ne sachant pas que faire. En plus ce n'était pas à Eryn de quitter ce lieu, Dahlia était arrivé après, donc c'était à elle de partir. De partir de l'école même. Elle était trop impulsive, trop à coté des autres filles. Elle rentrerait à Kanto pour rentrer à l'école militaire comme son père l'aurait voulu puis rentrera dans les soldats du Major Bob. Voulant dire quelque chose, elle fut néanmoins arrêtée par Deku et Achille qui lui amenèrent un petit cocon de soie contenant une aiguille. Dahlia sorti le petit objet de son étui et comprit rapidement en voyant le Posipi. C'était son aiguille, voilà la raison de sa mine triste, du moins en partie. Inspirer, expirer. Rassemblant son courage, la Pokéathlète barra la route d'Eryn avant de lui tendre l'aiguille et d'ouvrir la bouche.

-Tiens je crois que tu cherchais ça... je... je l'ai trouvé et... Inspirer, expirer. Laisse tes affaires ici, c'est moi qui m'en vais. De l'académie, parce que je.... Je sais que toi aussi tu le.... Inspirer, expirer. Tu penses aussi que je suis une sauvage. Je le sais, je l'ai vu sur cette ile de merde et je... je...

Impossible pour elle de continuer à parler, les larmes coulaient d'elle même de ses yeux et des sanglots incontrôlables la secouaient rendant vaine toute tentative de parler. Dahlia se laissa simplement glisser contre son armoire, rassemblant ses genoux contre sa poitrine pour les entourer de ses bras et continuer de pleurer en cachant son visage.

-Tout.. Tout le monde pense que je suis une sauvage, depuis toujours !

Elle avait perdu le contrôle de ses émotions et ne le retrouverait pas. Tout ce qu'elle gardait en elle, tout ce qu'elle y cachait ressorti. Il n'y avait eu que quatre personnes sur qui elle pouvait compter et qui étaient là pour elle sans la considérer ainsi. C'était son père, son frère et le Major Bob et... et Issun... Quoi que le jeune homme après le vol de ses Pokémons était bien parti sans lui donner de nouvelles. Il n'avait jamais cherché à garder contact avec elle, peut être alors que lui aussi.... Ses sanglots redoublèrent de puissance, la rendant même incapable de parler. Elle ne faisait que marmonner entre deux hoquets. Isis qui alla directement voir sa dresseuse se posta devant elle, cherchant à la calmer en enserrant ses rubans autour de la jeune fille, mais rien n'y faisait. Elle leva alors ses yeux d'un rose sombre et profond vers Eryn en l'implorant du regard. AU fond de ses yeux on pouvait lire une unique supplique. "Aide la je t'en prie."



DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : Vincit omnias veritas. [Terminé] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Vincit omnias veritas. [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
Vincit omnias veritas. [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
Laisse tes affaires ici, c’est moi qui m’en vais. Le poing d’Eryn se resserra doucement, tandis qu’elle fixait obstinément un point invisible n’existant que pour elle seule. C’est pour ça qu’elle voulait partir. Partir, avant que Dahlia ne s’en aille. Après tout… Après tout… N’était-ce pas ce qu’elle lui avait dit, sur l’île ? Eryn s’en rappelait encore, comme si c’était hier. « Je vais changer de chambre ! Je ne veux plus jamais te voir ! Tu mérites d’être seule ! » Une toute petite larme coula le long de son nez. Inconscient du trouble de sa dresseuse, le Posipi couina de joie et bondit sur Dahlia pour la câliner avant de récupérer son aiguille bien-aimée. Puis il bondit à nouveau sur l’épaule de sa dresseuse en pépiant sa joie… Avant de se taire en croisant le regard de Bleuenn. Il se passait quelque chose de très grave. Eryn fixait le sol, blessée, n’osant plus regarder sa camarade, ratant les larmes qui coulaient sur ses joues, essayant d’ignorer ses paroles. Elle voulait juste partir avant que Dahlia ne se moque d’elle. Voilà qu’elle la traitait de sauvage maintenant. Non… Elle se traitait de sauvage. Intriguée, Eryn leva timidement les yeux, au moment où Dahlia craquait, s’appuyant contre son armoire pour se laisser glisser au sol.

« Mais je… Je n’ai jamais dit que tu… »

Isis, la Nymphali de Dahlia, leva les yeux vers elle avec un petit couinement. L’aider ? Mais comment voulait-elle qu’elle l’aide, alors qu’elle n’arrivait pas à s’aider elle-même ? Complètement perdue, Eryn regardait sa colocataire pleurer sans comprendre. Pourquoi ? Pourquoi pleurait-elle ? Elle avait passé les deux dernières semaines à l’éviter, à s’arranger pour rentrer dans la chambre au moment où elle en sortait pour ne pas la croiser… Pourquoi pleurait-elle en l’accusant, en plus, de la traiter de sauvage, alors qu’Eryn souffrait de l’absence de celle qu’elle considérait comme sa meilleure amie ? Serrant les dents, la petite Mentali lutta pour refluer sa colère, et lâcha sa valise sans réfléchir. En réalité, ce fut surtout grâce à Khensit, qui avait enroulé ses lianes autour de la valise pour la tirer doucement vers elle et l’éloigner de sa jolie dresseuse, mais bon…

« Je n’ai jamais dit que tu étais une sauvage… Pourquoi est-ce que j’aurai dit un truc pareil ? Tu crois vraiment que je pourrais penser ça, moi ? »

Et… Dahlia, aurait-elle pensé ça d’elle ? Qu’elle est un sale monstre destiné à finir tout seul ? Une nouvelle petite larme coula sur sa joue, et sans rien dire, Isis éleva un ruban pour l’entourer tout doucement autour de son poignet, essayant de lui communiquer toute la paix et le calme qu’elle pouvait décemment lui envoyer. Tout doucement, Eryn s’assit en face de Dalhia, et posa timidement une main sur son bras, ayant presque peur qu’elle se dérobe. Dahlia ne bougea pas. La jeune Mentali reprit la parole d’une voix fluette, pas vraiment à l’aise avec ce qu’elle allait dire.

« Tu sais, euh… Moi aussi j’ai entendu des trucs sur cette île… Tu m’as dit que tu allais changer de chambre, que tu ne voulais plus me voir, que je méritais de rester toute seule… Et, quand on est rentrées, tu as commencé à m’éviter, tout ça, alors, bah… J’y ai cru quoi… »

Eryn se tut, toute gênée. Alors qu’elle pensait s’arrêter là, Bleuenn la poussa dans le dos avec autorité pour la forcer à dire la suite, et Isis resserra doucement ses rubans autour de son poignet pour la motiver un peu. Allez, dis-lui ! Qu’est-ce que ça changera, mis à part le fait que ça lui remontera le moral, non, que ça VOUS remontera le moral ? Bleuenn la poussa une nouvelle fois dans le dos.

« Et puis euh, tu sais, j’ai, j’ai jamais eu d’amis moi avant. Dans mon ancienne école, je, euh… » Brusque silence. Non. Ca, c’était personnel. Elle ne le dirait pas. « Enfin, je veux dire, tu n’es pas juste ma coloc, ou une folle qui dort dans un hamac - ne le nie pas, je t’ai vue - tu es… Mon amie. » Court silence. Bleuenn la tapa dans le dos. « … Ma meilleure amie ? »



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Dahlia C Black
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1982-dahlia-c-black-l-eclair-rose
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1995-t-card-dahlia-c-black#22546
Taille de l'équipe : 6
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
6
Kanto - Jadielle
16 ans
34
1084
779
pokemon
6
Kanto - Jadielle
16 ans
34
1084
779
Dahlia C Black
est un Topdresseur Novice
Dahlia était abattue, rendue incapable de se calmer et laissant couler tout cette tristesse hors d'elle. Elle pleurait, pleurait comme encore jamais, pas même sur cette île. C'était une chose garder un poids en soi et de le cacher aux autres par un sourire de façade, mais il était bien plus dur de laisser justement sortir tout ça avec ce même sourire. Et la jeune Pokéathlète en faisait les frais. Pas même l'aide d'Isis ne pouvait faire quoi que ce soit pour la jeune fille qui ne cessait de laisser sortir tout ce qu'elle avait sur le coeur, ne pouvant arrêter le flot de paroles qui sortait de sa bouche. La Pokéathlète avait cherché à éviter sa colocataire par peur de voir dans son regard la confirmation de ce qu'elle avait vu sur Enigma. Elle ne voulait pas, ne pouvait pas croire que la seule amie qu'elle s'était faite ici la considérait aussi comme une sauvage. Elle avait Aileen, mais elle ne pourrait parler de ça à une supérieur, elle avait sûrement mieux à faire que l'écouter chouiner. Cael aussi n'aurait sûrement pas le temps pour tout cela en plus vu leur première rencontre... qu'est ce qui lui disait qu'il ne pensait pas la même chose ? Il n'y aurait eu qu'Issun, mais il n'était plus là... Il était parti. SOudain la voix d'Eryn arriva à nouveau à capter l'attention de la jeune fille.

-Tu sais, euh… Moi aussi j’ai entendu des trucs sur cette île… Tu m’as dit que tu allais changer de chambre, que tu ne voulais plus me voir, que je méritais de rester toute seule… Et, quand on est rentrées, tu as commencé à m’éviter, tout ça, alors, bah… J’y ai cru quoi…

Dahlia voulut ouvrir la bouche. Lui dire que c'était faux et qu'elle ne voulait pas qu'Eryn parte. mais tout ce qui sorti d'entre ses lèvres fut un sanglot étouffé que la jeune fille tenta au mieux de retenir malgré ses pleurs qui la secouaient et la rendaient incapable de prononcer les moindres mots. Dahlia ne pouvait laisser Eryn se rabaisser ainsi, elle n'était pas du tout cette fille qu'elle décrivait qui devait rester seule. Au contraire Dahlia pensait plutôt que la Mentali se passerait bien de sa présence. Quand Eryn avoua n'avoir jamais eu de véritables amis avant, la Pokéathlète se reconnu dans ses mots. Elle n'avait eu que pour seuls amis les Pokémons de la forêt de Jade. Puis Eryn lui fit un aveu, un aveu qui transperça le coeur de la jeune fille et la fit pleurer encore plus fort.

- Tu es… Mon amie … Ma meilleure amie ?

Les sanglots de la jeune fille redoublèrent et elle se jeta au cou de son amie pour la serrer contre elle. A la fois elle pleurait à cause de toutes ces émotions qu'elle gardait enterrée au fond d'elle même, mais aussi à cause de ce que venait de dire Eryn. Quelqu’un la considérait elle, Dahlia Crystal Black, comme son amie. Non mieux, sa meilleure amie. Dahlia tenta de se calmer, se concentrant sur sa respiration comme on lui avait appris lors d'un effort physique intense. Petit à petit et grâce à Isis qui enroula ses rubans autour des poignets de chacune des jeunes Mentali, Dahlia arriva à se calmer et à décocher un immense sourire à Eryn.

-Moi... Moi aussi je te vois comme ma meilleure amie ! J'ai tellement eu de chance que tu sois ma coloc' et... je veux pas que partes ! Je... j'ai jamais eu de vrais amis à part...

Non elle ne devait pas repenser à Issun. Il fallait qu'elle change de sujet de conversations. Des larmes perlaient encore à ses yeux, mais elle avait réussi à se calmer. Elle caressa la tête d'Isis avant d'attraper son sac qui était tombé à coté de son armoire et d'en sortir une Pokéball. Elle la regarda avec un léger sourire. Elle préparait cette surprise depuis le retour d'Enigma, mais elle n'avait jamais trouvé le courage de la donner à Eryn, trop inquiète du regard de la jeune fille sur elle. Mais aujourd'hui elle la lui donnerait, comme symbole de leur amitié. Elle se tourna alors avec Eryn et tendit la Pokéball dans ses deux mains rassemblées comme une coupe.

-Ca c'est pour toi Eryn ! Je n'osais pas te le donner depuis Enigma, mais... Enfin voilà ! C'est pour te remercier de me supporter et d'être aussi calme même si je dors dans un hamac !

La jeune fille lui fit un petit sourire taquin et entendu avant de la tirer pour qu'elles sortent de leur chambre et aillent au dehors. I fallait qu'elle découvre tout de suite la surprise dans cette ball, mais pas à l'intérieur où la Directrice leur tomberait dessus. Toute l'équipe d'Eryn les suivirent dehors tandis qu'Isis refermait calmement la porte. La Nymphali soupira doucement, bien heureuse de voir sa dresseuse de nouveau avec un franc sourire. Donc il n'y aurait pas de valise qui ne passerait cette porte aujourd'hui et c'était pour le mieux ! Elles ont put se parler à coeur ouvert et comprendre ce que chacune pensait de l'autre pour leur bonheur à chacune. ELles se retrouvèrent alors devant le dortoir où Dahlia pressa avec un grand sourire et avec forces encouragements sa colocataire à découvrir ce que contenait la Pokéball.

HRP : Vente du Tropius à Eryn



DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : Vincit omnias veritas. [Terminé] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Vincit omnias veritas. [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
Vincit omnias veritas. [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
Finalement, tout s’arrangeait. Isis avait entouré de ses rubans les bras des deux demoiselles pour les aider à parler et à se réconcilier, et finalement, les pousser à se serrer dans les bras l’une de l’autre. La guerre froide qui les opposait était terminée. Heureusement. Surtout qu’à la base, elle était née d’un simple malentendu, des peurs de l’une et l’autre de se retrouver seules. Mais c’était terminé. Comme quoi, le dialogue permet toujours de débloquer les situations, et la vérité triomphe de tout. Cessant le câlin, Dahlia tendit les mains vers son sac pour en sortir une Poké Ball et la lui tendre avec un grand sourire. Cadeau. Eryn cilla. Cadeau… Pour elle ? Mais en quel honneur ? Alors qu’elle allait refuser, l’attitude de Bleuenn, ainsi que celle d’Isis, ne laissait pas de place aux doutes. Elle devait accepter, et n’avait pas trop le choix.

« Oh, mais je, euh… »

La Mentali lui attrapa le poignet avant qu’elle ne puisse finir, et la tira hors du dortoir, toute joyeuse, en lui collant la Poké Ball dans les mains sans lui laisser le droit ou l’opportunité de refuser. Gênée, la petite coordinatrice regarda sa camarade qui lui souriait jusqu’aux oreilles, et appuya timidement sur le bouton de la Poké Ball. Lumière rouge. Une forme immense se matérialisa dans le ciel, étendant ses larges ailes en couvrant le soleil. Le Pokémon semblait très gros, son cou très long, et des choses semblaient pendre à son cou. Elle eut l’illumination quand l’immense dinosaure se posa légèrement sur l’herbe, devant elles. Vert. Ailes de feuilles.

« Un Tropiuuuuuuuuuuuuuus ! » Elle sautilla sur place, survoltée. « C’est un Tropiuuuuuuuus ! »

Le Tropius étendit son long cou pour la renifler, et sembla apprécier ce qu’il sentait. Il la poussa amicalement d’un mouvement de tête, puis se tourna, étendant l’une de ses ailes feuillues pour lui permettre de grimper sur son dos. Euh… Elle ? Dans le ciel ? Elle allait esquisser un mouvement de recul quand Dahlia l’attrapa par la main pour l’aider à monter. Ah, euh, bon, d’accord, mais… Elle a le vertige, quoi… Installée sur le Tropius, elle resserra ses poings, et ses yeux s’agrandirent d’effroi tandis qu’il s’envolait. Mais très vite, l’émerveillement remplaça la peur. L’école était… Si petite ! Elle reconnaissait les dortoirs, là-bas, le gymnase… C’était fou ! Fascinée, la coordinatrice éclata de rire, le mêlant à celui de Dahlia, qui semblait parfaitement à l’aise dans les airs. Finalement, le Tropius se posa, et Eryn serra ses bras autour de son long cou pour le remercier de la balade, avant de redescendre.

« Tu ne peux pas m’en faire cadeau, Dahlia ! » Sa camarade hocha la tête en souriant. « Mais non, laisse-moi au moins te payer et - »

Dahlia posa vivement un doigt sur sa bouche en souriant pour la faire taire. Cadeau, c’est cadeau. On n’en parle plus. Eryn haussa les épaules, abandonnant la partie. Temporairement. En papotant gaiment, les deux Mentali rentrèrent dans le dortoir pour retourner dans leur chambre, et Eryn, placide, ne remit pas le sujet du paiement sur le tapis, rangeant sa valise en cancanant. Cependant, quand Dahlia tourna le dos, la Mentali se saisit d’une bourse de jetons, et la jeta vers Isis, qui l’attrapa de ses rubans avant de la faire disparaître. Sept cent jetons, tous ronds. Quand Dahlia releva la tête, Eryn replongea la sienne dans sa valise pour ranger toutes ses affaires dans le placard. Cadeau, cadeau… Il était hors de question qu’on lui fasse un cadeau aussi coûteux sans contrepartie derrière, foi de McNellis !

[ Achat de Tropius + RP terminé ! ]



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum