Compétition Sportive #1 [18/10/2013]
Riven Rivardi
Région d'origine : Johto
Âge : 29 ans
Niveau : 100
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1513
Adulte Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Ven 18 Oct - 20:26
ÉVÉNEMENT #2 [18/10/2013]

Rappel des règles

La course se déroulera en trois tours :
- 1er tour (Course du cheval) : vous porterez votre Pokémon sur votre tête (ou serez porté par votre Pokémon si celui-ci est plus lourd/grand que vous) et devrez faire le premier tour de piste en sautant par dessus des haies. Il est bien évidemment possible d'essayer de retarder les autres participants par quelques moyens que ce soit, du moment que vous n'envoyez pas directement votre attaque à la figure du personnage.
- 2ème tour (Course à trois jambes) : Après avoir terminé le premier tour, vous trouverez sur la piste une corde. Vous devrez alors attacher l'une de votre jambe à l'une des pattes de votre Pokémon, et continuer la course de cette façon. Les haies seront encore présentes alors contournez les ou réduisez les en cendre grâce à des attaques !
- 3ème tour (Sprint final) : Pas de règles particulières pour ce tour de piste. Organisez vous comme vous le souhaitez, mais franchissez la ligne d'arrivée le plus rapidement possible !

Pour participer, il faut remplir les conditions suivantes :

- Poster un unique RP de 500 mots minimum, décrivant votre personnage en train de faire la course en compagnie de son Pokémon. En aucun cas vous n'aurez le droit de donner le nom de la personne/des personnes que vous essayez de retarder, ni de dire que vous arrivez en premier.

Vous avez jusqu'au 31 octobre pour poster votre RP. Des délais pourront être accordés si les participations ne sont pas assez nombreuses, et seront annoncés dans le TOPIC D'INSCRIPTIONS.


Description du lieu
Vous vous trouvez sur une piste de sport entourée de gradins où tous vos camarades sont installés pour vous encourager. Les participants sont plus d'une trentaine, chacun avec des Pokémon plus ou moins atypiques. Vous partirez tous au coup de sifflet de Général Jackie.
La compétition est supervisée par cette dernière, ainsi que par sa sœur, Mademoiselle Hortense, qui vous attend au niveau de la ligne d'arrivée.

Météo du jour : Légèrement gris, mais pas de risque d'averses.


Précisions supplémentaires
- Vous devez obligatoirement utiliser un Pokémon avec des pattes
- Il est interdit de : dire précisément quelle personne vous perturbez en lançant vos attaques, de lancer l'attaque directement sur elle, et de dire que vous franchissez la ligne d'arrivée en premier/deuxième/etc. Restez vagues sur ces points là !
- Vous pouvez décrire les autres joueurs/PNJ si vous voulez, mais évitez d'interagir avec eux sachant que vous n'avez le droit de poster qu'UN seul RP
- Vous ne pouvez utiliser qu'un seul Pokémon
- Les compétences ne sont pas prises en compte lors de cette compétition
- inRP, la course entière ne dure pas plus de 15-20 minutes. Ne précisez pas de durée dans votre RP
- Inscrivez-vous dans le topic adéquat avant de poster
- Vous pouvez dès à présent écrire votre RP et le poster à la suite ! Bon jeu !
Ikiala Rosenbach
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 33
Jetons : 4944
Points d'Expériences : 716
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Sam 26 Oct - 18:12
Le matin se lève, encore une nouvelle journée pour la petite Ikiala, pas de cours cette fois, mais bien la compétition sportive à laquelle elle c'est inscrite, sans vraiment savoir pourquoi d'ailleurs. Cependant elle s'y est préparée, toute la semaine la petite c'est entrainée avec Draki, essayant de se tenir assise sur sa tête pendant qu'il glisse aussi vite qu'il le peut tout en sautant des obstacles. Et alors que la compétition doit se dérouler aujourd'hui, Ikiala semble prête à y participer et qui sait, peut-être à gagner. Un bon petit déjeuner, une douche, on enfile un jogging et un survêtement, et en avant vers le stade.
Grand, c'est le premier mot qui vient à l'esprit d'Ikiala lorsque elle et ses deux pokemons arrivent finalement au "stade", et, alors que Zélos semblait bouder car il n'avait pas été au centre de l'attention durant cette semaine d'entrainement, il retrouve tout à coup son caractère habituel, une arène d'une telle envergure fera un parfait lieu de divertissements lorsqu'il montera sur le trône du monde ! Une fois devant l'entrée, Ikiala se présente aux inscriptions avec Draki derrière elle et Zélos dans les bras.

"Bonjour, Ikiala Rosenbach, je m'étais inscrite pour l'épreuve, et je viens donc participer."

"Hm, oui, vous êtes sur la liste, vous pouvez faire rentrer votre Minidraco, mais il ne pourra que vous regarder."

"Hein ? Mais je participe avec Draki."

"Lisez les règles, seulement les pokemons avec des pattes."

Eh bien voila qui va poser problème, malgré tout Ikiala entre suivie de Draki, se demandant comment elle va pouvoir résoudre ça. Elle regarde ensuite Zélos qui se réjouit intérieurement de prendre ainsi la place de son coéquipier, pouvant ainsi montrer à toute la foule en délire ses capacités. Ikiala quand à elle soupire et commence à faire les cent pas, comment se sortir de cette situation, Zélos peut concourir oui, mais elle est trop petite pour sauter les haies, et vu le temps, si il se met à pleuvoir ce n'est même pas la peine d'envisager en grimper une. La petite est cependant sortie de sa réflexion par l'habituel "KAIMI !" de Zélos qui la fixe en agitant les bras. Il ne faut pas se décourager, certes elle c'est entrainée avec Draki toute la semaine, mais maintenant elle a un deuxième compagnon sur lequel elle peut compter et qui ne la décevra pas. Draki semble lui aussi de cet avais puisqu'il vient câliner sa dresseuse avant de lui adresser un joyeux petit cri. La petite n'a peut-être pas trouvée de solution à ses problèmes, mais ses deux amis lui ont clairement remonté le moral, c’est donc d'un pas décidé qu'elle se dirige vers la piste, son Kaiminus dans les bras et Draki la suivant jusqu'à la sortie des vestiaires, de là il pourra la regarder sans soucis.
Une fois sur la ligne de départ, Ikiala observe les autres participants, une trentaine surement, tous avec des pokemons différents, ou presque. Certains semblent clairement avoir un avantage, selon leur physique ou leur pokemon, mais Ikiala n'a pas le temps de penser à cela. La jeune dresseuse pose le petit Kaiminus sur sa tête, lui laissant maintenant la suite des opérations, elle se contentera de grimper les haies aussi vite qu'elle le peut. Du moins c'est ce quelle se dit jusqu'à ce que Zélos lui tape sur la tête et fasse de grands gestes en lui désignant les haies et la piste, tout en ajoutant les bruits qui le caractérisent.

"Tu crois qu'on a le droit ? Bon eh bien... Qui ne tente rien n'a rien."

Le départ de la course et ensuite lancé, et la petite Ikiala se précipite tête baissée vers la première haie, Zélos s'étant mis au niveau de ses épaules, visiblement prêt à bondir, et lorsque sa dresseuse atteint la première haie, il saute au dessus de celle-ci alors qu'Ikiala passe en dessous, profitant de son mètre quarante, qui lui est utile pour une fois. Le duo passe les trois premières haies de cette manière sans trop de soucis, et c'est à ce moment que le grand Zélos met en place la seconde partie de son plan maléfique visant à faire gagner sa dresseuse, alors qu'il saute la quatrième haies, il tourne la tête et utilise son Pistolet à O pour tremper les couloirs de course à sa droite et à sa gauche, les rendant glissant et pouvant perturber les sauts de ses adversaires. Ikiala quand à elle continue de courir aussi vite qu'elle le peut, esquivant les haies en se baissant rapidement, son Kaiminus réussissant à sauter par dessus tout en continuant d’arroser autour de lui.
C'est ainsi que le duo réussit à boucler le premier tour sans trop de difficultés. Cependant le deuxième s'annonce beaucoup plus compliqué, attacher Zélos à sa jambe risque de rendre Ikiala plus lente, aussi prend elle soin de choisir une corde assez longue pour que le Kaiminus puisse s'asseoir sur son épaule avant de s'élancer. Le second tour est plus ou moins une copie du premier, sauf que cette fois il est rendu plus compliqué par les interventions des autres concurrents qui comme son pokemon ont eu l'idée de gêner leurs adversaires de manière plus ou moins inventive. Il semble d'ailleurs qu'en plus de continuer à tremper la piste, Zélos a en plus eu l'idée d'utiliser Grimace sur tout les autres concurrents qu'il voit, essayant de les ralentir en prenant des airs effrayants et en grognant.
Arrive maintenant le moment du dernier tour, finalement rien de compliqué pour celui-ci, la plupart des haies de la piste sont tombées, que ça soit dans le couloir d'Ikiala ou dans les autres, les différents attaques des élèves ayant transformé la piste de course en un petit champ de bataille. La jeune dresseuse se débarrasse de la corde et part en courant, Zélos monté sur ses épaules, il commence à ne plus trop pouvoir utiliser son Pistolet à O et se contente maintenant de Grimace et parfois de Groz'Yeux pour dissuader ses poursuivants. Le dernier tour se déroule plutôt rapidement, la petite Ikiala évitant avec plus ou moins de facilité les attaques des autres concurrents et les haies sur le sol. Et lorsque la petite Givrali passe la ligne d'arrivée et s’arrête pour reprendre son souffle, son pokemon descend de ses épaules avant de prendre une pose victorieuse, doigt et museau pointé vers les ciel avant de lancer un puissant "KAIMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !". Qu'ils aient gagné ou pas, Zélos a montré à sa dresseuse qu'il pouvait transformer des situations désastreuses en petits miracles, et cela est une grande victoire en soit.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Dim 27 Oct - 15:08

Le sport. Ce n’avait jamais été la passion de Liam. Il n’était pas du genre à faire un jogging tous les matins pour son plaisir. Mais il y a une chose qu’il appréciait beaucoup dans le sport. C’était le fair-play des joueurs, la motivation de tous, le dépassement de soit. Serte, le garçon n’aimait pas courir, nager, faire du vélo, jouer au basket ou même à faire de la gymnastique. Alors pourquoi c’était-il inscrit, sachant qu’il n’était pas le plus grand sportif du monde ? A vrai dire, il ne le faisait pas vraiment pour lui. S’il courrait aujourd’hui, c’était pour Lee, son fidèle ami Lixy.

Le petit félin électrique était allongé sur le flanc, étalé de tout son long sur le lit de Liam. Il contemplait son dresseur qui s’affairait à trouver un survêtement et un t-shirt. Lee, bien que très calme, était impatient de concourir. Lui non plus n’était pas un grand sportif. Mais il voulait absolument tenter sa chance, comme tout le monde ! Même s’il savait qu’il n’avait pratiquement aucune chance de gagner avec Liam, il espérait quand même. Il était court sur pattes, n’était pas entraîné, préférait le confort d’un lit douillet et manger des poffins plutôt que de faire du sport.

Lixy voulait surtout participer pour prouver qu’il n’y a pas que les grands Pokémons athlétiques et costauds qui pouvaient participés à ce genre de concours. En plus, cela ferait passer la journée plus vite. C’est vrai qu’il risquait de souffrir un peu. C’est donc avec crainte et excitation à la fois, que Lee suivit son dresseur qui venait enfin de trouver une tenue sportive. Maintenant, ils devaient se rendre sur la piste de sport, où de nombreux sauts de haies les attendaient.

Lorsque l’enfant, suivit de son ami, sortirent à l’extérieur, le premier réflexe fut de regarder le ciel. Des nuages gris parsemaient la grande étendue bleutée. Aucun signe d’orage ou de pluie, pour l’instant. C’était une bonne chose. Il ne ferait ni trop chaud, ni trop froid. C’est confiant que le dresseur et son Pokémon se rendirent à l’endroit où se tenait le concours d’aujourd’hui. Arrivé là bas, Liam eut du mal à y croire : il y avait beaucoup de participants et un publique nombreux, assis dans les tribunes, prêts à encourager leur fan, leurs amis ou leur famille.

Le temps passa vite, et déjà Liam s’était retrouvé sur la ligne de départ, Lee sur la tête, prêt à courir le plus vite possible tout en sautant les haies sans se prendre les pieds. Il n’avait pas élaboré de stratégie pour vaincre ses adversaires, et il ne voulait pas franchement tricher pour gagner. Il verrait ça le moment venu. Surtout que Lee ne connaissait pas d’attaques susceptibles de faire perdre du temps à un adversaire. Le garçon préféra ne pas y songer, et se concentrer sur sa course qui risquait d’être éprouvante.

Le premier tour venait d’être lancé. Lee, complètement affalé sur la tête de Liam, se cramponne le mieux qu’il peut, faisant un bon à chaque fois que son Dresseur saute les haies. C’est très dur, surtout que le garçon n’est pas très grand. Et le poids de son Lixy ne l’avantage pas. Même si cela ne lui plait guère, le jeune garçon décide d’user des capacités de son Pokémon et lui demande d’utiliser une attaque Etincelle sur la piste de droite, en visant le sol, pour faire de petits trous discrets ou ses adversaire pourraient se prendre les pieds. Lixy s’exécute, pas franchement très enthousiaste, mais voulant gagner !

La piste est glissante, et Liam se demande pourquoi. Il faillit tomber plusieurs fois, se rattrapant souvent de justesse. Et enfin, après de grands efforts, il atteint la ligne d’arrivée, déjà épuisé, ne sachant même pas s’il est bien classé ou pas. Peu importe, il doit bientôt repartir pour le second tour. Attrapant une corde qui l’attend devant sa piste, il l’attache à l’une des pattes de Lee, et à une de ses propres jambes avant de réfléchir rapidement. Que va-t-il faire ? Le félin est trop petit pour sauter les haies. Une idée lui vint alors en tête.

Le second tour commence. Liam, tout en courant, handicapé par Lee, met en place son idée dans son esprit et lorsque la première haie se présente, il ordonne à son ami d’utiliser une attaque Charge sur celle-ci. Mais que lorsqu’ils seront bien près d’elle. Lixy s’exécute magistralement et la haie tombe au sol, renversée. C’est alors que Liam demande à Lee de continuer de charger sur la haie, mais en allant pas trop vite, de sorte que son Dresseur puisse le suivre.

Les deux coéquipiers poussent donc la haie sur plusieurs mètres. Ils sont serte ralentis, mais lorsque la prochaine haie se présente, ils ne l’enjambent pas, ne la contourne pas. Ils se content de continuer de pousser leur haie qui heurte la suivante, celle-ci tombe à son tour.  Maintenant, ils n’ont plus le temps de continuer de les pousser, ce serait trop lourd. Ils les contournent comme ils peuvent, perdant un peu de temps, et continuent, puisant dans leurs ressources d’énergies.

Enfin, les deux amis franchissent la ligne d’arrivée. Mais ils ne sont pas aux bouts de leurs efforts. Ils reprennent place devant leur piste, qui est donc maintenant débarrassé de deux haies, encastrée l’une dans l’autre à mi-parcours. Ils se mettent donc à courir librement sur plusieurs mètres. Lee, défait de sa corde, court presque plus vite que Liam qui essaye de tenir l’allure. Comme au précédent tour, ils contournent les deux haies et continuent inlassablement. La ligne d’arrivée n’est plus très loin, ils entendent le public qui acclame les coureurs, les encouragements, les applaudissements.

Liam est épuisé, il arrive à peine à mettre un pied devant l’autre. Lee aussi fatigue. Ils ne sont plus très loin, ils peuvent le faire ! S’encourageant mentalement, ils continuent, exténués, au bout du rouleau. Et enfin, la ligne d’arrivée est sous leurs pieds. Ils ont réussis. D’abord incrédules, le Dresseur et son Pokémon échangent un regard, puis Lee se jette littéralement dans les bras de son ami.

-On la fait ! On a réussi ! On a terminé le parcours, s’exclame vivement Liam, très heureux.  
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Mer 30 Oct - 12:06
Vous êtes vous déjà demandé quelle trace laisse notre passage su terre. Si une seule vie peut réellement avoir un effet sur le monde, ou si les choses que nous faisons ont une quelconque importance. Moi je crois que oui, et je crois qu’un seul homme peut changer la vie de beaucoup d’autres pour le meilleur ou pour le pire.
Run, run...
Tu y es. Plutôt, vous y êtes. Toi et ton Pokemon êtes sur la ligne de départ. Un long souffle d'anxiété et de soulagement est expulsé de ton corps frêle et mal entraîné, mais tu es là. Tu n'as pas vraiment voulu être ici. Dire que tu t'es faite entraîner là dedans par ton Medhyena, quelle plaie !   Ce matin, alors que tu aurais très bien pût dormir d'une puissance effrayante puisque la matinée était occupée par cet événement sportif ; ton magnifique,  agréable, mignon et gentil canidé grisâtre t'as réveillé aux aurores par des hurlements autant mélodieux qu'harmonieux. Si tu n'avais pas pris la résolution de te maturiser, tu l'aurais tué sur le champs. Après avoir entamé la 3ème Guerre Mondiale dans ta chambre face au petit chien de poussière, tu as décidé de céder. Après tout, ce n'est qu'une course. Tu gagnes, tant mieux, tu perds, tant pis (oui c'est le discours que se disent tous les perdants pour ne pas avoir l'impression d'être nul ; l'important, c'est de participer ! Tu parles...).

Tu es maintenant ici, et tu ne peux plus partir. Tu es coincée. Un regard méprisant et glacial adressé à Fripon lui rappelle sa culpabilité dans l'histoire. La ligne de départ. Le départ de tout. C'est de sa faute, si tout va mal, c'est de sa faute si ta vie n'a jamais été rose. Oui, de sa faute à elle, car sans elle, rien n'aurait commencé, rien ne se serait passé, rien de tout ça ne serait arrivé. La ligne de départ. Départ de tout, angoissante, elle nous fait ressentir ce désagréable sentiment d'impuissance et d'appréhension.  Mais au fond, cette ligne de départ, nous sommes tous partis de là, elle nous met tous sur un pied d'égalité, au moins pendant quelques minutes, le temps de reposer en paix, bien au chaud dans sa couveuse, comme d'être à la même position que les autres au départ d'une course. Tu lances un regard haineux à cette ligne tracée au marqueur ou à la craie tu ne sais pas trop.  Tu la hais. Elle te rappelle combien ce monde est cruel. Car une fois le coup de feu lancé, le départ donné, les concurrents vont se dispatcher, chacun va suivre son chemin, qu'il soit bon ou mauvais, qu'il mène à la victoire, ou à la défaite. Ô que le monde est cruel et sans pitié...

Tu sors de tes pensées en un sursaut quand tu sent Fripon te mordre la jambe afin de te faire constater que le départ viens d'être lancé, et que tu es en retard. Paniquée, tu attrapes le Medhyena au vol et te lances dans un sprint à en perdre haleine, sautant haies après haies, dans l’espoir de rattraper les autres, en vain. Le souffle court, déjà haletante,  Tu panique, tu abandonnes, tu ralentis, tu te dis que ce n’est pas la peines de ta battre une nouvelle fois ; tu es fatiguée de te battre, la vie t'as déjà battue. C'est lorsque tu commences à ralentir la cadence et perdre espoir qu'un petit bruit t'attires. Oui, tu portes ton regard vers ton Medhyena qui te fixe, les yeux suppliants, emplis d'amour et de compatissance. Ce dernier émet un grognement  rassurant, qui t'apaises, et te redonnes confiance petit à petit ; tu comprends qu'il utilise l'attaque Grondement, dans le but de te rassurer. Tu comprends. Si tu ne te bats pas pour toi, si tu n'as plus rien ni personne à quoi te raccrocher, alors bats-toi pour lui. Il est ta bouée de sauvetage dans cet océan en colère. Tu lui souris  et repart, au taquet. Au milieu de ce premier tour, tu remarques qu'un ralentissement général se fait ressentir, tu en profites pour accélérer et rattraper le groupe de coureurs. Tu comprends ensuite pourquoi, tout le reste de la piste est mouillée, il est donc presque impossible de sauter dans se casser le nez. Tu jettes un œil circulaire à la piste avant d'ordonner à ton Pokemon :


« Fripon, places toi là bas, sur le côté de la piste, où ce gros tas de sable sert au saut en longueur et attends mes instructions! »

Sans attendre, le canidé d'argent te devances et se places à l'endroit ordonné, et se prépares à la suite. Tu entres bientôt dans la zone humide. Tu passes la première haie difficilement et maladroitement, manquant de tomber avant d'ordonner :

« Maintenant! Utilise Jet de sable! »

Le Medhyena s’exécute et lance une couche de sable par dessus la piste mouillée avant de te rattraper et de te sauter sous le bras. Tu lui adresses un regard plein de satisfaction avant de continuer la course. Maintenant, ton couloir est sûr et le sable joue le rôle de crampons accrochant à tes chaussures, t’empêchant de tomber. C'est le moment que tu choisis pour doubler plusieurs concurrents.  

Tu arrives au deuxième tour, durant ce tour de piste, tu vas être accroché avec une corde à ton pokemon. Fripon est rapide, enfin, plus rapide que toi du moins.  Mais sur ce tour, il ne vas pas courir.  Tu attrapes une corde au vol et l'attaches autour du ventre de ton compagnon d'aventure.  Ainsi, tu lui intimes :

« Bon alors voilà ce qu'on va faire : Tu vas utiliser l'attaque charge sur ces haies, mais ça risque de te fatiguer et t'handicaper pour le prochain tour. Alors tu vas te contenter de préparer ton attaque et je te lancerais sur la haie, c'est précisément à ce moment que tu utilisera charge, puis je te ramènerais dans mes bras grâce à la corde. Tu as compris?  »

Bien. Je ne suis pas sûr que cela fatigue moins ton pokemon de le ramener ainsi mais tu n'as jamais été très stratège donc je te pardonne. Néanmoins, comme ça, pas de perte de temps. Ton pokémon commençant à préparer une attaque te confirme son approbation. C'est alors ainsi que vous passez les premières haies sans trop de problème. C'est aux trois quarts de ce tour, qu'un Pokemon grognant, utilisant probablement l'attaque Grimace entrave votre chemin. Fripon, ce courageux et brave Medhyena, tout couinant s’empresse de sauter dans tes bras, tremblant jusqu'aux os.  Alors que tu t'apprêtes à le réprimander, comme à ton habitude, la vision de cette petite chose t’attendris. C'est TA chose, la chose en laquelle tu dois croire. Tu passes une main sur sa tête et le serre maternellement dans tes bras tout en continuant à sauter difficilement les haies. Tu prends alors un gros retard, maudissant le pokemon effrayant.

Le troisième tour. Le plus drôle, et le plus intéressant. Après tous ces efforts, ton visage d'une rougeur intense est perlé par la sueur. Niveau glamour, c'est pas top. Tu essuies ton front, passant ton bras dessus et puise dans tes dernières ressources. Tu ne peux pas arrêter de te battre maintenant, ce n'est pas possible, pas maintenant! Courage Lex... Le souffle court, les battements du cœur saccadés, c'est ainsi que ton allure se ralentie petit à petit, sans t'en rendre compte, tu te fais doubler, tu n'en peux plus, tu manques de t'écrouler. Tu en a marre. La vie l'a déjà emporté sur toi, et là, tu essaies de te battre en vain, cela ne sert à rien. Tu revis l'enfer de ton commencement, tu n'arriveras jamais à prendre un nouveau point de départ, cette course est bien là pour te le rappeler.  Ton Medhyena te donne des coups de museau pour t'encourager à continuer. Elle est là ta porte de sortie, ta bouée de sauvetage. Il ne reste plus qu'une ligne droite, tu aperçois déjà la ligne d'arrivée. Derrière, un  panneau indiquant la direction des vestiaires. Entre eu souffles tu ordonne à ton partenaire :

« Fripon..Attaque charge..Sur ce panneau là bas. »

Le Pokemon lance son attaque, comprenant le fond te ta pensée. C'est en fonçant sur sa cible qu'il t'entraîne. Tu te laisses emporter par la rapidité de l'attaque.  C'est au bruit du panneau volant en éclats que tu comprends que vous êtes arrivés. Tu t'écroules au sol, ton Pokemon sur toi. Sa dernière attaque, il y a mit toute son énergie, pour toi. Dans le but de t'aider, de gagner ton combat. Tu es allongée sur le dos, Fripon sur ton vente, et, pour a première fois, tu le prends dans tes bras, les yeux embués de larmes...

made by pandora.
Faith Quinn
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 40
Jetons : 2092
Points d'Expériences : 1032
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Mer 30 Oct - 12:59
▬ Je suis sérieusement obligée d'y participer ?
La réponse ne se fait pas attendre : c'est un oui ferme et catégorique. Pour moi, il n'y a pas d'échappatoire cette fois-ci. Je ne peux pas me cacher derrière ma timidité dans le but d'éviter de participer à un évènement quel qu'il soit puisque l'on m'y contraint. Sous quel motif ? Et bien, je n'ai pas trop compris ce que l'on a voulu me dire mais il semblerait qu'il y ait trop peu de participants représentants le dortoir Mentali et donc – par le plus grand des hasards hasardeux – j'ai été choisie pour prendre part à cette compétition sportive. Qu'on se le dise, s'ils attendent des athlètes que ces derniers fassent honneurs à leur dortoir alors ils n'ont pas choisis la bonne personne en me sélectionnant ! Je dirais même plus ; m'envoyer au casse-pipe était une très mauvaise idée ! Pour cause je suis tout bonnement nulle en sport et n'y voyez pas là de la fausse modestie. Non seulement mes aptitudes physique ne cassent pas trois pattes à un Canarticho dans la mesure ou je ne cours ni ne nage très vite mais en plus, je suis maladroite comme pas deux. Ayant été inscrite contre mon gré, je prends connaissance des règles régissant la compétition auprès des organisateurs dudit évènement. Il y aura trois tours de piste à faire... Trois tours c'est long. Très long. Trop long.

Je sens que je vais être ridicule le jour J. Si seulement je pouvais trouver le moyen de refiler la patate chaude à quelqu'un... Mais c'est impossible. J'ai été nommée pour participer à cet évènement et je ne peux malheureusement pas me défiler. À part en simulant une blessure peut-être mais ce n'est pas le genre de la maison de procéder ainsi. Non, après tout ce n'est pas si grave que cela ! Je vais simplement être ridicule devant des centaines d'élèves et cela s'arrêtera là. Essayons simplement de ne pas finir dernière. Cela serait faire déshonneur à ma maison et mes semblables Mentali. Soit dit en passant, il n'y avait vraiment personne de plus « qualifié » que moi pour concourir ? Je veux dire … Habituellement ils n'ont pas leur petite championne – je parle bien sûr de Lynn – pour participer à ce genre de singeries ? Si ça se trouve, elle doit être indisponible et c'est pour cette raison que l'on m'a envoyée au charbon. Ça craint. Ça craint sévère même. Quoiqu'il en soit, je m'entraîne histoire de ne pas trop être à la ramasse le grand jour et je vous avouerai que ce n'est pas glorieux ! Entre les chutes, les mauvais chronos et les sauts d'humeurs de Venom, mon Nidoran, je ne me vois pas aller très loin dans cette compétition. Après avoir passé une ou deux heures – sans grand intérêt puisque je n'ai noté aucun véritable progrès – à m'entraîner, je rentre chez moi et m'attelle à d'autres occupations. Je me suis exercée un minimum alors on ne pourra pas me dire que je n'ai pas essayé de faire de mon mieux hein ! Et puis si les Mentali ne sont pas contents, ils avaient qu'à y participer à leur fichue course. C'est sur cette pensée d'une noblesse infinie que je me mis à réviser mes cours de la semaine, à savoir la botanique et la géographie.

***

C'est le jour que l'on attend tous – ou pas – voici venir la fameuse compétition sportive ! Comme tout les participants, je prends place sur la piste et m'échauffe dans le but de réaliser le meilleur temps possible. Bien sûr, il n'y aura pas de miracle aujourd'hui – du moins je ne pense pas – et il est fort probable que je me fasse latter par la concurrence et ce, devant toute l'académie. Quoiqu'il en soit, tentons de limiter la casse. Le public est en délire, il veut voir les coureurs donner leur maximum, il veut du spectacle, il veut du suspens, il veut du sang alors tâchons de lui en donner. Oui mesdames et messieurs,  donnons-en leur pour leur argent ! En supposant bien sûr qu'ils aient payés pour assister à cette course, ce qui est moins sûr.

Bref, sur ce, trêve de parlotte et concentrons-nous. La course commence à un, deux, trois : C'est parti ! Je ne me fais pas prier et cours le plus vite possible avec Venom sur la tête – Tarsal n'ayant pas de pattes, j'ai été contrainte de choisir le pokémon de type poison en guise de partenaire ce qui, en soi, n'est peut-être pas plus mal. Je fais quelques mètres puis saute la première haie sans difficulté majeure. L'exercice n'est pas adapté à ma taille et à ma carrure mais j'essaie de m'en sortir comme je peux. Pour l'instant tout roule mais très vite les autres participants décident de me compliquer la tâche. Au moment de sauter la quatrième haie, je vois cette dernière s'élever de quelques centimètres sous l'action de la télékinésie d'un pokémon voisin. Ceci étant, ma jambe cogne l'obstacle ce qui a pour effet de me faire perdre l'équilibre lors de mon saut. N'ayant pas le temps de mettre mes mains devant moi, je tombe au sol, la tête la première.
▬ Uh uh.
Je savais que j'aurais pas dû m'inscrire à cette course. Hey mais attendez ! C'est vrai ! Je ne m'y suis pas inscrite, on m'a obligé à un participer, ah ah ! Je me relève avec difficulté et reprends ce parcours du combattant en tombant à maintes reprises lors du premier tour. Entre monsieur avec son pokémon psy et sa télékinésie, l'autre avec son pokémon eau qui m'a fait glisser deux ou trois fois et les attaques fouets lianes d'un de mes voisins de gauche – qui s'est donné à cœur joie de me faire trébucher – autant dire que j'ai pris cher ! Malgré tout ces aléas, je continue et entame bientôt le second tour de piste. Cette fois, ça devrait aller un peu mieux vu que je n'ai pas à sauter par dessus des obstacles à peine plus grands que moi. Cela-dit, je dois m'attacher à Venom ce qui n'est pas pour me rassurer. Handicapée par cette corde, j'avance prudemment dans un premier temps puis, une fois mes marques prises, essaie d'accélérer la cadence.
BIP. Mauvaise idée.
Je vous rappelle que la piste est glissante. Du coup, je trébuche vite toute seule mais cela n'a pas l'air de choquer Venom qui continue sa course et me traîne derrière lui alors que je suis au sol. Le petit monstre, désireux de cogner sur tout ce qui bouge, s'amuse en outre à charger sur les haies, faisant tomber ces dernières lors de mon passage – qui a lieu quelques micro secondes après le sien bien sûr. Ma pauvre trogne, ma pauvre chevelure... Je ne suis de ces pimbêches de Mentali qui accordent trop d'importance à leur apparence mais là il y a des limites. Je suis couverte de boue et cela n'est pas près de s'arrêter puisque Nidoran continue de me traîner derrière lui comme un vulgaire sac à provision. Le second tour s'achève bientôt et je vais pouvoir retirer les cordes qui me lient au pokémon poison. Pour cela faudrait-il encore qu'il daigne s'arrêter, ce qui ne semble pas être le cas. En un sens, cela nous fait gagner du temps de ne pas nous délivrer de nos liens me direz-vous mais cela n'a rien de bien agréable pour moi. Si bien que j'essaie par mes propres moyens de me démêler de cette chose qui entrave mes pieds. Venom quant-à lui continue sa course sans se préoccuper de ma personne. J'ai beau y mettre toute ma bonne volonté, je n'arrive pas à entièrement défaire la corde. Celle-ci est bien plus longue que je ne le pensais et au final quand bien même nos deux jambes ne sont pas réellement « accolées » je reste sous l'emprise de Venom et subis donc les contre-coups de sa course folle. Ce n'est qu'à quelques mètres de la ligne d'arrivée que je réussis à m'affranchir de ces cordes. Bien sûr, le bougre de Nidoran s'arrête net une fois la bandelette rouge franchie – et moi, dans le même temps, je défais le lien – ce qui a pour effet de me projeter à quelques mètres de ladite ligne d'arrivée, en plein dans un mur. Pour la énième fois de la journée, je me cogne et termine cette course bien amochée, pas par l'effort intense, non, – j'ai été traînée pendant plus de la moitié de la course donc à ce niveau là, j'étais tranquille – mais bien par mon propre Pokémon.
▬ C'est la dernière fois que je participe à ça, la dernière.
Comme dit plus tôt dans la journée : Il n'y aura pas de miracle et j'ai toute mes chances pour finir dernière ! Mais au fond ce n'est peut-être pas plus mal. Cela passera l'envie à l'administration de m'inscrire de force au prochain évènement sportif de ce type. Une fois remise de mes émotions je file direct à la douche car bon dieu en plus d'être blessée de partout, je suis sale comme pas permis.
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Jeu 31 Oct - 10:44
Il avait le pied sur la ligne de départ, prêt à partir. Sur son épaule, Embrylex avait un regard de guerrier, et il était parfaitement réveillé. Lucas avait bien coiffé ses cheveux et fait en sorte que ceux-ci ne viennent pas le gêner durant la compétition. Il n'aimait pas courir, mais bizarrement, il voulait participer à celle-ci. D'autant plus qu'il n'y en avait non pas une, mais bien trois. Mais la perspective de savoir que son pokémon serait avec lui pour tout le trajet le dissuadait de se désinscrire. Autour de lui, des dizaines d'élèves l'imitaient. Certains étaient installés sur leur pokémon, considéré alors comme des montures. D'autres en revanche, étaient pareils au blondinet et étaient soutenus par leur pokémon sur l'épaule ou bien sur la tête. Sur le côté, le Général Jackie, référent du dortoir Pyroli, attendait que tous soient enfin parés au départ.

Le stress montait en Lucas. Il se disait que de tout façon, il allait perdre. Il avait également peur que la pluie tombe, en vue de la grisaille qui prospérait dans le ciel. Mais on l'avait prévenu qu'il n'y aurait pas de problème pour ça. Son stress fut passager. Dès que le coup de sifflet fut donné, tout les participants partirent en trombe. Le blondinet, en peu en retrait, tentait de tenir l'allure. Il n'était certes pas dernier, mais il ne connaissait absolument pas sa place, et il n'était même pas dans le podium. Pourtant, il était content. Voir qu'il arrivait à se tenir dans le groupe de coureurs étaient pour lui une satisfaction immense. Elle fut si grande qu'à la venue de la première haie, il la passa sans problème, peut-être même trop facilement. La seconde haie fut cependant plus difficile. Bien qu'elle soit identique à la précédente, le garçon eut du mal à ne pas se rater. Il continua de courir aussi vite qu'il put. Il parvint à en dépasser un. Lors de l'arrivée au troisième obstacle, il eut une idée.

«  Embrylex, utilise ton attaque éboulement sur toutes les haies qui ne barrent le passage. Maintenant !  »

Le pokémon roche s'exécuta instantanément et fit tomber une boule rocheuse sur la pauvre haie. Sans prêter attention à savoir s'il l'avait fait tomber, Lucas sauta comme d'habitude. Il nota cependant qu'il avait soudain beaucoup plus de facilités à passer. Il fit cela pour tout les obstacles à venir et sans même s'en rendre compte, il finit par achever son premier tour de course.

Au sol, une corde traînait. Après avoir réfléchi un instant, il attrapa la corde et l'enroula autour de son pied droite et de la patte gauche de son compagnon, à qui il avait demandé de descendre. Une fois paré, il repartit immédiatement. Il eut du mal à avancer, du fait qu'Embrylex pesait tout de même son poids, mais il réussit à s'en sortir. Quelques nouveaux obstacles, offerts par les concurrents firent le apparition, mais le type roche s'en débarrassa avec sa solide corne. Certains furent en revanche moins faciles à passer, et le blondinet dût effectuer des sauts ou cacher ses yeux pour ne pas être aveuglé, mais il ne perdit que peu de temps. Il commençait à être essoufflé. Il ne savait pas où il était placé. La seule idée de savoir qu'il arrivait à ne pas être dernier le satisfaisait. Ainsi, il atteint finalement la fin du second tour sans trop de problèmes. Il était fatigué, mais il savait désormais qu'il entamait le dernier tour.

Après, il en aurait terminé avec ça. Il détacha la corde et demanda à Embrylex de monter sur son épaule droite, et ils commencèrent à effecteur le dernier tour de course. Il courut aussi vite qu'il put. Il dépassa une autre personne, sans savoir s'il était tout devant ou pas. À la moitié du chemin, il eut une autre idée pour passer devant.

«  Embrylex, je veux que tu utilises l'attaque Gros'Yeux sur les coureurs derrière !  »

Le pokémon exécuta les ordres de son maître et lança son regard démoniaque sur les pokémons à l'arrière. Lucas ne préféra pas regarder si ça avait marché. Il avait confiance en son compagnon.

«  Bien, enchaîne avec Tempêtesable devant toi.  »

Le type roche scruta une direction devant lui, et le point qu'il fixait fut l'arrivé de son attaque, qui plongea le chemin dans le sable, rendant aveugle les autres coureurs. Le blondinet fonça tout devant, sachant qu'il courait sur une ligne droite. Il n'eut même pas le temps, d'après lui, de regarder s'il passait des gens. Il courait, c'est tout. La dernière ligne droite s'offrit soudain à lui. Il en avait bientôt fini. Il allait chanceler. De grosses gouttes tombaient de son visage, il allait perdre pied, et puis il passa la ligne d'arrivée. Il s'effondra la seconde suivante, soufflant à grandes pompes, écroulé, essuyant comme il pouvait sa transpiration. Des cris de joies se faisaient entendre dans le public, et le garçon ne savait pas si cela lui était destiné. Il avait terminé de courir. C'est tout ce qui comptait pour lui.

_________________
Compétition Sportive #1 [18/10/2013] 1466193127-s1

                         
Mia Clarke
Région d'origine : Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 15
Jetons : 1496
Points d'Expériences : 279
Pokeathlète Novice
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Jeu 31 Oct - 19:00

Une...deux...une...deux... ! On s'entraîne du mieux qu'on peut !

18/10, la compétition sportive

Depuis quelque jours, le quotidien de Belle et Plum est complètement bouleversé ! L'annonce d'une compétition sportive avait réveillé en la jeune fille ses instincts les plus sauvages. Restée de marbre face à la venue de la championne d'Azuria, elle était heureuse d'avoir enfin l'occasion de pouvoir exprimer ses compétences ! Alors au cours de la dernière semaine, Plum avait été forcée de participer à tous les entraînements matinaux de Jackie auxquels participait déjà Belle, la petite farceuse devait absolument s'habituer à courir sur ses petites pattes qui sont loin d'être un avantage pour ce genre de compétition. Elle avait pris la mauvaise habitude de se déplacer en lévitant ce qui n'améliorait en rien ses compétences physiques.  A cela, Belle ajoutait d'autres entraînements et exercices quotidiens dès que l'occasion s'offrait à elles, sa grande solitude multipliait bien sûr ces occasions, il fallait bien qu'il y ait des avantages. Dans tous les cas, que Belle gagne ou perde, elle était heureuse de se remettre à la pratique du sport de vitesse qui lui avait terriblement manqué, ceci-dit elle n'avait aucune idée des épreuves qui les attendaient, sur le papier d'inscription était simplement écrit « Course d'obstacles », s'il fallait sauter, Plum n'aurait aucun soucis grâce à sa faculté à léviter.


Le jour J arriva plus vite que prévu, Belle ne se sentait pas prête et Plum encore moins. La compétition était ouverte à tous et certains avaient même été désignés d'office par leur dortoir pour y participer, il était donc fort probable que plusieurs ne brillent pas par leur condition physique, ce qui offrait un avantage à la jeune fille. Vêtue d'un accoutrement digne des Tenniswomen les moins habillées, Belle se présenta à l'accueil, tennis aux pieds et Plum marchant à ses côtés. Elle fit la queue quelques temps voyant toutes sortes de dresseurs, certains paraissaient prendre la compétition très au sérieux et d'autres voyaient visiblement ça comme une grosse blague. Pour la Pyroli, cela avait de l'importance mais elle la prenait avec légèreté, certes elle était compétitive mais pas au point d'en devenir exécrable... enfin, nous verrons bien par la suite.


    « Bonjour je me suis inscrite il y a quelques jours, Belle Courbedor du dortoir Pyroli.

    - Avec quel Pokémon souhaitez-vous participer ? demanda la secrétaire sans quitter des yeux sa paperasse.

    - Celui-ci ! répondit Belle souriante en pointant du doigt Plum qui vint léviter à côté de son visage.

    - Seuls les Pokémon à pattes sont autorisés, SUIVAAAAANT !!! hurla la bonne femme d'une voix stridente.

    - Oh mais attendez ! Il a des pattes, regardez bien. »



Voyant les deux petits membres noirs du Pokémon, la secrétaire finit par acquiescer, tamponner le papier et filer un numéro à la jeune fille qu'elle attacha à son haut. Le temps que les inscriptions se terminent, les élèves attendaient dans la salle d'attente ce qui laissait du temps aux deux comparses pour se concerter.


    « Plum, on va faire de notre mieux d'accord, que l'on gagne ou que l'on perde, cela n'a pas d'importance ! Surtout, esquive les techniques feu, roche, acier et combat aux maximum sous peine de beaucoup souffrir. Prête ? »



Belle montrait la paume de sa main que Plum vint taper de sa petite patte. Tout en s'étirant telles de vraies athlètes, les deux jeunes filles allèrent se positionner sur la ligne de départ où les consignes furent données, le premier tour était une course à cheval. Belle hésita à tenter de tricher dès le début, elle aurait pu demander à Plum de léviter pour réduire son poids et simplement se tenir à elle, mais elle ne préférait pas prendre de risque, surtout sous le regard diabolique bienveillant de Général Jackie. La petite pokémon ne faisait pas plus de 70 centimètres de haut et Belle pourrait facilement la porter sur son dos tel un enfant tant qu'elle gardait une main derrière pour l'y maintenir. Elle apprenait ensuite que les attaques étaient autorisées ! Changement de stratégie, Plum devait être libre de ses mouvements, elle se mettrait donc sur les épaules de la jeune fille. Une quinzaine de kilos sur les épaules, c'était assez handicapant, surtout que Plum avait du mal à trouver une position confortable.  Tant pis, elles feraient de leur mieux pour sauter les obstacles de la sorte. Elle jeta alors un coup d’œil à Jackie qui s'apprêtait à siffler et se sentit soudainement remplie d'un rage de vaincre... incontrôlable. THIS IS WAR !


Quand la compétition débute... la folie prend le dessus !

Le regard enflammé par son rythme cardiaque incontrôlable, le coup de sifflet marqua la libération du monstre ! Plum ne comprit pas vraiment d'où venait la soudaine accélération de la jeune fille qui ne ralentissait légèrement que pour sauter par-dessus les haies. Voyant le sol trempé en face d'elle, la jeune fille lança confiante « Tu sais ce que t'as à faire ! » Qui tomba dans l'oreille d'un sourd. Les deux camarades n'avaient pas encore une telle complicité. « Gèle-moi tout ça, on surfe ! » A l'aide d'une attaque Poudreuse, Plum réussit à geler le sol, ce que Belle envisageait comme un grand moment de classe et de prestance se transforma en une chute particulièrement ridicule et le reste du premier tour à glisser sur le cul, ce qui calma ses ardeurs pour le coup. Cela ne l'avait pas pour autant ralenti et à la fin de ce premier tour, elles étaient toujours en bonne posture.


Remarquant au sol la corde évoquée lors des consignes. Les deux amies échangèrent un regard profond où les yeux larmoyants de Plum acceptait le sacrifice que l'épreuve comprenait... Il fallait gagner, pourquoi ? Pour rien, mais c'était comme ça. La jeune fille lia sa jambe à la minuscule patte de son amie pour continuer la course. Plum se retrouvait dans une position pour le moins inconfortable, incapable de suivre la cadence, son corps traînait au sol accroché à la jambe de Belle qui n'arrêtait jamais de courir. Pour faire tomber les haies, la jeune fille envoyait un grand coup avec le pied attaché au corps de sa Pokémon qui foutait un coup de boule à l'obstacle. Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'était d'un épique...rare. Comme si cela ne suffisait pas -pauvre Stalgamin martyrisée- des trous avaient été faits dans le sol par des étincelles venant de quelque part à gauche. Lorsque Belle manquait de peu de s'y fouler la cheville, Plum encaissait le contre-coup, sa tête ne cessant de subir les moindres imperfections du sol.


Après avoir subi ces deux agressions, il était temps pour les jeunes filles d'y répondre. Plum avait dans son répertoire une technique parfaite du doux nom de Vent Glacé qui en plus de refroidir terriblement l'atmosphère de la course et de leur faire regretter de ne pas porter une doudoune pour la faire, diminue considérablement la vitesse des adversaires. Malgré sa position désavantageuse, Stalgamin réussit à ouvrir grand sa bouche en un sourire traversant tout son petit visage qui lui sert aussi de corps et en fit sortir le fameux vent glacial qui allait changer du tout au tout le rythme de la compétition pour certaines personnes qui auraient le malheur d'être pris dedans.


Ce soudain sentiment de réussite ne dura pas, peu après le succès de l'attaque et en plein dans le deuxième tour de la course, des flammes se mirent à voltiger un peu partout sur le terrain et surtout dans la direction de la jeune fille, elle était trop concentrée dans sa course pour en trouver la source et la neutraliser mais elle ne pouvait pas non plus ne rien faire. Elle fit tomber une nouvelle haie d'un énième coup de pied/coup de boule et réfléchit aux techniques de Plum tout en se baissant pour éviter une flamme qui faillit lui cramer les tiffes. Elle n'avait qu'une solution et puis qui pouvait embêter les autres en plus. « Plum, utilise Reflets, je veux te voir partout, montre leur ton plus beau sourire ! » La petite Stalgamin avait le visage complètement amoché par le fait qu'elle ne cessait de se cogner au sol et de s'y frotter depuis cinq minutes qui lui parurent des heures... cependant elle s’exécuta et rapidement tout le champs de course fut recouvert de petites Plum riant aux visages des autres participants. Les flammes cessèrent peu de temps après et enfin elles arrivèrent à la fin du deuxième tour. D'autres flammes naquirent ensuite, celles qui animaient Belle lors de cette course, elle ressuscitèrent plutôt ! La jeune Pyroli détacha sa jambe à celle de sa Pokémon et s'élança à corps perdu vers la ligne d'arrivée qui n'était plus qu'à quelques mètres. Elle réalisa au bout de cinq mètres qu'elle avait oublié Plum délaissée et complètement KO sur le sol à côté de la corde posée en vrac. Elle la prit dans ses bras et courut les derniers mètres du plus vite qu'elle put. Une Tempête de Sable força la jeune fille à fermer les yeux quelques instants, juste le temps de se prendre la dernière haie dans le ventre et de s'étaler de tout son long sur le sol. Voyant ce que venait d'endurer sa dresseuse, Plum usa ses dernières forces pour recouvrir le sol à certains endroits d'une pellicule glacée à l'aide de Poudreuse permettant ainsi de faire se vautrer sévèrement d'autres participants.

Une fois redressée, Belle réussit à franchir la ligne d'arrivée, un grand sourire aux lèvres ! Il s'éteint pourtant juste après qu'elle ait baissé les yeux sur le visage meurtri de son Pokémon ; tout gonflé et recouvert de bleus. Elle croisa le regard horrifié de Mademoiselle Hortense qui les attendait à l'arrivée, alors Belle se contenta de faire profil bas et d'aller calmement s'asseoir. Elle se dit que si elle gagnait, ses camarades du dortoir viendraient peut-être lui parler et que déjà elle pourrait s'affirmer comme une bonne Pokéathlète ou au moins capable de courir vite.

_________________


.MIA  CLARKE
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Sam 2 Nov - 14:28
J'étais terrifiée, tout bonnement immobile, plantée raide comme un piquet devant une foule qui était enthousiaste malgré le temps gris. Je n'arrivais toujours pas à croire que je participais à cette compétition qui clairement n'était pas faite pour moi, ni pour mes pokémon. Aucun d'eux n'était taillé pour une course, et tout ce à quoi je pensais c'était au lourd regard que me lançait Général Jackie. Je sentais les regards noirs et menaçants qui oscillaient entre moi et le malheureux Gee, qui avait été choisi par défaut pour m'accompagner. Malheureusement ma petite Ivy faisant  un demi kilo pour vingt centimètres, je me voyais mal la traîner attachée à mon pied. C'était bien dommage dans un sens, car la porter sur ma tête n'aurait pas été bien compliqué. Je soupirai avant de respirer profondément pour me calmer. Il est vrai que mon Abra n'était pas un sportif, mais au moins je pourrais compenser par la première partie de la course. En effet les réveils à cinq heures du matin étaient la routine au dortoir Pyroli... Et contrairement à lui, j'étais en bonne forme physique. Il ne manquait plus qu'à survivre à ma maladresse légendaire, et on devrait ne pas faire (trop) pâle figure.

« Oui, je sais que tu es aussi motivé qu'un Ronflex qui n'a pas dormi depuis une semaine, mais on n'a pas le choix. Allez fais ton plus beau sourire à la foule, et pense à toutes les jolies filles qui te regardent ! »

« Bra ? Aaaaah! »

C'était comme si j'avais appuyé sur un gros bouton rouge, volontairement laissé là pour déclencher l'apocalypse s'abattant sur les êtres innocents. Avec un énergie que je ne lui connaissais pas, Gee sauta sur mon dos, se collant à moi comme un Parecool à sa branche. Il avait aussi pris la liberté de décider qui allait porter qui, vu que malgré tous mes efforts désespérés, il refusait de descendre de son perchoir. Menaces, insultes et gesticulations n'y firent rien, alors je contentai de grogner tout en me mettant en position devant la ligne de départ. De toute façon abandonner n'était pas dans ma nature, et si jamais j'étais tentée de faire une exception, ma chère Général veillait au grain. Et dire que j'allais devoir porter les quasi vingt kilos de Gee sur mon dos... Je désespérais, mais surtout je savais que je ne pourrais pas lui demander d'inverser les rôles car il n'avait pas la force nécessaire. Autant qu'il se préserve pour plus tard, car nous allions en avoir besoin.

« PAN ! » Le coup de feu marqua le début des hostilités. Avant que mon cerveau ne réagisse, mes jambes se mirent à bouger toutes seules. C'était comme si mon corps était passé en mode automatique... Une habitude prise pendant les entraînements drastiques qui exigeaient qu'on se mette à courir avant même d'être complètement réveillées. C'était un peu plus difficile avec le poids du plieur de cuillères sur le dos, mais dans l'ensemble j'avais connu pire. C'est ce que je me suis dit sur la première dizaine de mètres, avant de rapidement changer d'avis. Il se tenait peut-être solidement, mais les choses n'étaient pas simples pour autant. Le terrain était glissant, et je vis mes adversaires commencer à me distancer. Les premières haies étaient en vue, et je commençais à me demander comment j'allais bien pouvoir rattraper mon retard. Fort heureusement, alors que je tentais de garder l'équilibre pour ne pas me rétamer lamentablement contre le premier obstacle, je vis ce dernier voler très loin. La télékinésie ça avait du bon !

« Braaaaaa  abraaaa raaa ! »
« Comment ça 'accélère au lieu de couiner ?!' T'as pris de la bedaine ! Hein ? Je vais t'en donner moi du... »
« Aaaaaa ! »

Dit-il fièrement, en indiquant du doigt mon adversaire de droite qui venait de faire une roulade incontrôlée, emmêlé entre son pokémon et un projectile qui ressemblait à une attaque vampigraine. J'étais étonnée qu'on puisse faire ça... jusqu'à ce que je me rappelle des règles que j'avais pas vraiment retenues à cause de ma nervosité. C'est vrai qu'on avait le droit ! Riant en me prenant au jeu, je serrai le poing sans oser me retourner pour regarder Gee.

« Utilise télékinésie pour éliminer les obstacles, et quand tu auras le temps, choc mental sur nos voisins. Pas trop fort, je veux juste que tu les rendes confus ! Aiiiiiiieuh ! »

Je criai lorsqu'il décida d'utiliser les deux rubans attachés à mes cheveux comme rennes, mais ne pus pas m'arrêter de courir. Plus je ralentissais, plus il tirait dessus, ce qui donnait lieu à une situation peu orthodoxe. Si nous étions assez rapides malgré tout, on ne peut pas dire qu'on ait la classe en tout cas. Nous étions à plus de la moitié du tour de piste, et après plusieurs chutes et moult dérapages qui me vaudraient une constellation de bleus, j'étais épuisée mais toujours en vie. En soi ce n'était déjà pas si mal. Seulement voilà, maintenant venait ce qui était pour moi la partie la plus dramatique de l'épreuve : La course à trois jambes.

À ce sujet, j'aimerais que quelqu'un ait le bon sens de m'expliquer comment j'étais censée réussir à avancer avec un pokémon comme Gee à mes côtés. Pourquoi ? Par où je commence ? Par le fait qu'il soit sur le point de s'endormir sur mon dos en pleine course effrenée, par le fait qu'il ne fasse pas un mètre de hauteur ? Par le fait qu'il ait d'énormes pieds par rapport à la taille de son corps, par le fait que ses pieds aient trois étranges doigts ? Où peut-être par le fait qu'il ait déjà du mal à trouver l'énergie de marcher... alors courir... je vous laisse imaginer l'ampleur du désastre.

« Alors c'est qui qui couine maintenant ? Hihi ! »

C'était plus fort que moi, j'avais parlé sans réfléchir et je l'avais vu tirer une tête si vexée que l'espace d'un instant j'eus peur qu'il arrête tout. Cependant il se contenta de me faire les grands yeux des mauvais jours (ce qui est tout un art lorsque comme lui on a toujours les yeux mi-clos). C'était dur, très dur. Même en nous concentrant j'étais obligée de sans cesse augmenter la cadence et traîner le pauvre Gee derrière moi afin de ne pas perdre trop de terrain. De plus c'était compliqué d'éviter les joyeusetés qui surgissaient de partout. Le terrain humide avait été gelé par une attaque vent glace, ce qui rendait les choses encore plus compliquées. Néanmoins je finis par avoir une idée qui nous aiderait peut être.

« Gee ! Attaque entrave, il faut les empêcher de nous mettre des bâtons dans les roues. Ensuite, là ! » Je lui indiquai un rocher qui avait atterri sur la piste par un Éclate-roc ennemi. Si on se débrouillait bien, on pourrait s'en servir comme rampe de lancement. Si on pouvait glisser sur cette piste gelée, on gagnerait beaucoup de temps et d'énergie !

« Cette fois-ci c'est à mon tour de m'amuser ! Ta peau est dure, tu ne sentiras rien ! »

Me retrouvant une nouvelle vigueur, je pris les devants en le tirant de plus en plus derrière moi.Je comptais glisser avec lui sur cette péllicule de glace afin de faire de notre faiblesse une gorce... Mais en perdant l'équilibre juste avant notre tremplin improvisé, nous nous retrouvâmes à nouveau dans une position improbable. J'atterris assise sur le ventre de Gee, qui grâce à sa peau aussi dure qu'une armure, glissait à une vitesse incroyable sur la piste.

« Banzaiiiiiiiiii ! Chaud devaaaaaaaaant ! »
« Aaah braaaah... »

L'air sonné par le choc, il n'avait même pas la force de se relever ou se débattre ce qui quelque part m'arrangeait. J'étais pratiquement en train de faire su snowboard sur mon pokémon, et le plus étrange c'était que je m'éclatais en riant aux éclats ! Le point négatif ne tarda pas à se faire sentir. Nous nous mangeâmes toutes les haies sur notre route, ou du moins celles qui restaient en place après l'attaque jet de sable que je me pris de plein fouet. Recrachant la moitié d'un désert une fois que nous sortîmes de ce nuage épais, j'avais du mal à respirer. Gee lui semblait sourire à nouveau, moqueur. Apparemment le fait que sois en train de subir les dégâts à sa place l'amusait beaucoup. Saleté de... !

« Bon c'est le terminus ! Dans cinq secondes nous entamerons le dernier tour et crois moi, si tu ne te bouges pas les fesses... Je balancerai à toutes les filles du dortoir que tu les épies dans les vestiaires ! »

Ce fut le retour de l'énorme bouton rouge apocalyptique. Se relevant d'un bond comme si cette glissade n'avait été qu'une balade de plaisir lui permettant de piquer un petit somme, Abra prit les devants en me narguant. Utilisant Téléport jusqu'à ce que je sois sur le point de le rattraper, il recommençait encore et encore, évitant au passage les attaques adverses. Je rageais intérieurement, parce qu'en plus du reste il n'avait même pas besoin de se fatiguer... En fait il aurait même pu se téléporter sur la ligne d'arrivée et je ne pouvais rien y faire.

« Abraaa aaaa raaa raaaaa braaa ! »
« Tu te fiches de moi ?! Tu n'oserais pas lui raconter que je craque sur lui ! »
« Aaaaa aaa aaa ! » Il riait l'enfoiré ! J'étais rouge de rage, le poursuivant si vite que ça ressemblait plus à une tentative de meurtre qu'à une course pokémon.
« Si je t'attrape, je te ferai bouffer des cuillères ! »

C'était maintenant à son tour de rire de moi, sans complexes ni pitié. Oui on peut dire que nous avions une drôle de relation, une amitié atypique... Qui au moins ne connaissait pas l'ennui. Et ce qui était encore plus étonnant c'est que malgré nos moqueries, nos disputes et notre maladresse, nous avions fini par terminer cette course. Dommage seulement que nous ayons plongé dans tempêtesable  lancé par un rival, et qu'en perdant l'équilibre nous soyons tombés tous les deux, tête la première, dans un timing qui frisait les meilleures prestations de natation synchronisée. Car oui, on ne fait jamais rien à moitié. Enfin au moins on avait franchi la lignée d'arrivée... à peu près vivants. C'était déjà une victoire. Nous n'avions pas fait trop honte aux Pyroli... ou du moins je l'espérais.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Dim 3 Nov - 23:46

Compétition Sportive #1 [18/10/2013] 8nij

➖ "Lynn Emerald Smith et Riolu du dortoir des Mentai ! Nous sommes prêts ! Hihi !"

Voici venir le jour que j'attendais depuis si longtemps.

Comme je l'avais anticipé, je n'avais pas pu dormir de la nuit. Cette surexcitation qui parcourait mes veines m'empêchait de me détendre et de fermer l’œil. Cependant, cet évènement ne relevait en rien une surprise. Pour être sûre de posséder le plein potentiel de ma forme physique, j'avais accumulé plus d'heures de sommeil qu'à l'accoutumée ces derniers jours. Enfin, enfin ! Enfin je pouvais participer à une véritable course, une véritable compétition ou le fruit de mon acharnement depuis le début de l'année allait exploser en une multitude de performances ! Ce jour, quoi qu'il arrive, j'allais le marquer d'une pierre blanche.

Je n'étais pas la seule à m'être entrainée aussi durement pendant tout ce temps, puisque mon fidèle partenaire de toujours m'accompagnait pendant tous mes périples. Oui, Riolu me suivait jusqu'au bout, toujours plus frais que moi. Il était né pour courir, c'était un don chez lui, mais le peaufiner ne faisait pas de mal. La même passion brillait dans nos yeux, et grâce à ça nous avions pu continuer à nous perfectionner de jour en jour. Je me voyais arriver devant la ligne de départ sous des acclamations monstres, comme un boxeur qui entrait sur le ring. Ce rêve d'être reconnue pour ce que je deviendrais, un objectif qui guidait ma ligne de conduite depuis tout ce temps. Le premier pas se trouvait devant nous, il fallait le faire pour atteindre ce rêve.

➖ "Allez Riolu ! Aujourd'hui nous vaincrons !"

L'heure était venue. Le stade se remplissait de plus en plus, spectateurs comme participants, même si ces derniers étaient beaucoup moins nombreux. Une trentaine de participants, une trentaine de rivaux potentiels, tout ceci était parfait. Combien d'entre eux faisaient de l'athlétisme une priorité ? L'issue de cette course répondrait à cette interrogation, je me ferais sans doute de nouveaux amis passionnés de course. Il n'y avait que du bon à participer à ce genre d'évènements, que du bon !


-~-


Chaque personne se retrouvait dans son couloir, à s'étirer pour se préparer au départ. Chaque nom était énoncé l'un après l'autre, et dès que ce fut mon tour, j'entendis particulièrement bien un groupe de filles crier à tue-tête comme des dératées échappées d'un asile. Haha, les filles étaient en forme ce jour-là. Cependant, elles encourageaient toutes les filles du dortoir des Mentali qui participaient à cette course, une bonne chose en soi. Juste avant le départ, Riolu se plaça sur mes épaules, prêt à supporter tout ce qui pouvait nous tomber dessus. En position, prêt, partez ! Et ce fut ainsi que la course commença.

Partie au quart de tour, je me retrouvais la première à sauter les haies comme si de rien n'était. Hahaha ! Oui ! C'était bon ça ! Là je me sentais vivante ! J'étais tellement survoltée et enjouée que je ne pus garder ma concentration assez longtemps pour continuer sur ma foulée. Lors d'un saut banal, sans doute le cinquième ou sixième, je me pris les pieds dans une haie, ce qui me fit tomber comme un Grotadmorv' au sol. Un plat magnifique à même le sol qui me toucha fortement le visage. Légèrement sonnée et le nez vraiment endolori, je mis un sacré bout de temps à revenir sur pieds. Je me retrouvais dernière. Il fallait absolument que je me ressaisisse. Debout une nouvelle fois, je repris la course, pour constater que les haies étaient le cadet de mes soucis. Le sol était à présent glissant, du moins plus que d'habitude, mais cela n'était pas un véritable problème. Enfin, pas avant que cela ne devienne une plaque de glace ! Les concurrents n'y allaient pas de main morte, et rattraper mon retard relevait de l'exploit désormais. Je me préparais à glisser sur cette fine couche de glace et prendre une impulsion suffisante pour sauter par dessus la haie. L'atterrissage quant à lui fut moins glorieux, j'attrapais mon partenaire dans mes bras pour tomber en roulade jusqu'à pouvoir me relever tout naturellement. Tout ceci me ralentit suffisamment mais je n'avais pas dit mon dernier mot !

Pour la suite de ce premier tour, tout s'était passé sans encombres. J'avais passé la ligne d'arrivée et entamais la deuxième partie de l'épreuve. Une course à trois jambes avec des haies. Il n'y avait pas trente-six milles solutions.

➖ "Comme à l'entrainement Riolu ! Saute à chacun de mes pas, tu peux le faire !"

Avec un rythme endiablé, nous refaisions le parcours précédemment terminé avec une synchronisation aussi habituelle et grande que je l'avais espéré. La petitesse du Pokémon n'était en aucun cas un handicap pour le coup, nous avions trouvé la technique pour éviter des soucis de ce genre. Sauter les quelques trous sur notre chemin, éviter les plantes qui avaient poussé aux quatre recoins de notre couloir, un parcours du combattant s'était dessiné devant nous. Par contre, ma motivation grandissait au fur et à mesure que l'on avançait, car je voyais quelques participants faiblir. Je les dépassais sans problèmes, mais il en restait un nombre inconsidérable à remonter. Tout se jouait sur la dernière partie.

Une fois la ligne d'arrivée passée encore une fois, on défit sans perdre de temps la corde qui nous liait pour pouvoir enfin prendre notre meilleure posture de course. C'était la dernière ligne droite. Le plus grand sprint de ma vie, je le prenais ici, là, tout de suite, le sprint qui devait nous mener tout droit vers la victoire. Une tempête de sable s'était levée un peu avant la fin de la course, mais cela ne nous arrêterait pas, loin de là. Riolu se plaça devant moi et continua de courir, un peu plus vite que moi d'ailleurs. Sans même que je lui dise quoique ce soit, il avait utilisé sa Clairvoyance pour ne pas perdre de vue le chemin vers la ligne d'arrivée. Je ne faisais que suivre la petite silhouette, il ne restait que ça à faire. En sortant de la bourrasque de sable, j'avais constaté que nous avions dépassé la ligne d'arrivée pour la troisième et dernière fois de la course. Essoufflée, stressée, je me laissais tomber au sol pour reprendre mon souffle - ce n'était pas le meilleur moyen - tout en scrutant le nombre de personnes autour de moi, afin de savoir de savoir si j'étais la première ou alors la dixième ou vingtième à la passer. Avais-je réussi à conquérir cette course pour atteindre mes rêves ? Avais-je échoué ? Seul le tableau pouvait nous le dire à présent. Mes yeux levés vers celui-ci, j'attendis que le résultat sorte.
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11797
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Jeu 7 Nov - 1:56
Voici le classement de la première compétition sportive :


1ère : Belle
2ème : Faith - Lynn


Les prix arriveront d'ici peu pour tous les concurrents ainsi que pour les vainqueurs !

_________________
Compétition Sportive #1 [18/10/2013] 7z5c
Deaglán Cadigan
Région d'origine : Johto
Âge : 33 ans
Niveau : 50
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1007
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Lun 18 Nov - 0:51
Bonsoir bonsoir !

Après un peu de retard les récompenses débarquent enfin ! Félicitons déjà les vainqueurs,  vous savez maintenant qu'en martyrisant votre Pokémon vous pourrez gagner cette course ! Merci surtout aux modérateurs qui ont donné de leur temps pour lire et commenter toutes vos prestations afin de rendre ce classement le plus juste possible !

Pour débuter, tous les participants reçoivent 15 points d'expériences, 75 jetons et un Poffin nommé d'après vos initiales (on regrette juste que Faith n'ait pas un prénom commençant par P) ajoutant 5 points dans la stat de votre choix au Pokémon de votre choix. Vous devrez préciser la stat en envoyant un mp à Riven Rivardi pour l'ajout au fichier excel. Exemple, Chiho Lime veut augmenter la vitesse de son Abra, elle enverra donc : Le poffin CL augmente de 5 la vitesse.


Faith et Lynn reçoivent aussi un Poffin (FQ et LS) augmentant de 10 points la stat de leur choix, plus 20 points d'expérience et 100 jetons. Quant à Belle, elle reçoit un Poffin (BC) augmentant de 15 points la stat de son choix plus 25 points d'expérience et 125 jetons.


Merci à tous d'avoir participé et à la prochaine !

_________________
BELLE the Victreebel
Tendre et affectueuse, elle traite les élèves comme ses propres enfants, comprenant caresse, léchage et autres douceurs matinales. Elle n'en est pas moins autoritaire et ayant la main-mise sur son dresseur, elle l'a aussi sur le reste de l'école.

Si jamais vous souhaitez vous accorder ses faveurs, elle adore les poffins et autres offrandes !


perso' le plus badass
Deaglán Cadigan
Région d'origine : Johto
Âge : 33 ans
Niveau : 50
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1007
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   Ven 29 Nov - 11:57
Belle : 25 exp, 125 jetons
Faith - Lynn : 20 exp, 100 jetons
Chiho - Lucas - Lexie - Liam - Ikiala : 15 exp, 75 jetons

Tout ajouté Smile

N'oubliez pas de demander  vos Poffins à Riven !

EDIT : ajouté au fichier excel

_________________
BELLE the Victreebel
Tendre et affectueuse, elle traite les élèves comme ses propres enfants, comprenant caresse, léchage et autres douceurs matinales. Elle n'en est pas moins autoritaire et ayant la main-mise sur son dresseur, elle l'a aussi sur le reste de l'école.

Si jamais vous souhaitez vous accorder ses faveurs, elle adore les poffins et autres offrandes !


perso' le plus badass
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Compétition Sportive #1 [18/10/2013]   
Compétition Sportive #1 [18/10/2013]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :