[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2567
Todresseur Ranger
Sujet: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Sam 27 Juin - 21:00
L'idée du cours spé.PokéA lui plaisait bien. Plusieurs jours avant, quand la Cap'taine avait annoncer au dortoir son projet, Hope était restée dubitative sur l'idée. Trois jours. En pleine nature. Seule, ou presque, parce que dans tous les cas son ou ses partenaires seront sûrement des gros boulets dans le même genre que Nathaniel. Et si c'est le cas, ça pourra être plutôt marrant. Très marrant. C'est ainsi qu'au fil des jours, la jeune ranger s'était de plus en plus enchantée pour cette petite escapade-survie.
Le matin du jour fatidique, après l'entraînement matinal, elle avait mis plusieurs minutes à choisir soigneusement son équipe. Son premier choix se porta immédiatement sur Malware. Ce dernier saura aider durant la nuit, entre autre pour l'éclairage avec ses flammes. Ensuite, elle avait longuement hésité pour les deux places restantes. Si longtemps qu'un oeuf, qui devait bien squatter la chambre de la demoiselle depuis plusieurs mois, daigna enfin d'éclore. La Pyroli mit alors de côté ses préoccupation durant quelques minutes pour ramper sur quelques mètres au milieu de son désordre pour s'approcher de l'oeuf qui était en train de se fissurer tout en se remuant. Au bout d'un certain moment, un morceau de coquille tomba par terre. Puis un peu plus tard, un second. Quand une brèche suffisamment large fut creusée, une petite créature bleue se hissa hors de son repaire. Les yeux de Hope scintillaient si fort qu'on aurait pu y apercevoir des étoiles. Elle plaça ses mains devant sa bouche pour éviter de crier en apercevant le petit être. Il était absolument a-do-rable.
Le Riolu, une fois les pieds enfin à terre, fit tomber d'un coup de pattes les quelques morceaux de coquilles qui s'étaient accrochées à lui. Il jeta ensuite des regards curieux autour de lui. Son attention se posa sur un appareil électronique. L'iPok de notre ranger. Maladroitement, il tenta de saisir l'objet. Mais à la place, il ne réussit qu'à l'allumer. L'écran précédemment noir s'illumina. La petite blonde, qui jusqu'à là était encore en train de s'extasier, posa finalement son regard sur l'appareil. Et y aperçu l'heure. Poussant un cri de surprise, elle lança à Fanta et Monster de bien s'occuper du nouveau venu et emporta avec elle Miyabi et Dakine, en plus de Malware après avoir enfilé un maillot de bain en guise de sous-vêtements.

Après un voyage plutôt long, étant donné que Hope n'avait pas de quoi, pour la première, d'écouter de la musique, le groupe d'élèves arriva enfin sur l'île Tronci. La ranger s'était habillé de manière le plus pratique possible. Son bikini qu'elle portait sous ses habits lui permettait de se mouiller si elle le souhaitait. À ses pieds, elle avait enfilé une paire de baskets confortable. Pour le reste, elle s'était simplement vêtu d'un short en toile et d'un T-shirt sans oublier une jacket qu'elle avait nouée autour de sa taille. Pour la nuit, au cas où. Les cheveux en queue de cheval, elle attendait le retour de leur référente, sous le regard sévère de Godzilla. Quand celle-ci fut revenue, elle s'empressa de se jeter sur un sac qu'elle garda contre-elle comme s'il s'agissait de sa vie. Les groupes se formèrent peu à peu, et à son grand bonheur, elle se retrouva avec une personne qu'elle connaissait.

« Pinkiiiiiiie !! »

Du coup elle ne se retrouvait pas avec un boulet, étant donné que celui-ci, étant en parcours ranger, comme elle, devait sûrement savoir se démerder un minimum. Quoique... Pour la bouffe ça aller s'avérer un peu compliqué sûrement. Sans trop laisser le temps au garçon de répondre, elle l'attrapa par la main pour l'entraîner dans la jungle en courant.

« Tu sais quoi ? 'Faut qu'on se trouve un abri pour la nuit le plus rapidement possible. Si possible, proche de la plage. Ils annonçaient du beau aux dernières nouvelles, mais on sait jamais. Sinon, t'as emporté qui avec toi ? »

Elle se doutait qu'il ait trente-six milles grottes sur cette île paradisiaque ou cabanons abandonnés. C'est pourquoi elle avait essayé de perdre le moins de temps possible. Sinon, il allait falloir qu'ils construisent quelque chose. Enfin, en dernier recours, une nuit à la belle étoile pouvait être sympa. Si les alentours n'étaient pas peuplés de Némélios ou créatures du genre, bien entendu.

[Éclosion de Riolu]
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2334
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Jeu 9 Juil - 14:39
*Cri de joie inarticulée et probablement incompréhensible pour le commun des mortels et quelques divinités que j'aurais oublié à l'exception d'Arceus, bien évidemment* Content, content, content, content, content, CONTENT ! J'vous ai déjà dit que j'étais content? À l'annonce du cours organisé par Jackie, je le jure solennellement: je retire toute les vacheries que j'ai pu dire sur elle, passées, présentes et futures, si ce qu'elle nous explique est bien vrai (On entendrait voler un Ninjask au milieu des élèves rassemblés...Mais la présence de Godzilla n'a sûrement rien à voir avec ce silence quasi religieux). Vu que pour l'instant mes treks natures se sont résumés à Lansat et ses alentours, me faire balancer en solo, sans équipement ou presque sur une île tropicale pour trois jours, en mode commando de survie...Où est-ce que je dois signer ? Bon pas vraiment en solo mais on s'en fiche ! Avec un peu de chance, je tomberai sur quelqu'un qui a aussi hâte que moi de plonger au coeur de la jungle (Naïf, va...) !
Le matin du départ, en revanche, un ''petit'' problème me frappe brusquement en pleine figure...Qui est-ce que je vais embarquer pour ces trois jours?

''Rappel des troupes ! Tout le monde sur le pont et souquez les artimuses ! (Mais attend, ça veut rien dire souquez les arti../SBAF)''

''...''

....Pour toute réponse , un lourd silence emplit ma chambre tandis que je me rends compte d'un détail légérement gênant : je suis tout seul, habillé de pied en cap pour les trois jours sur Tronci au beau milieu d'une chambre aussi remplie de Pokémons que la cantine après un passage de coPAIN...Euh....Où est-ce qu'ils sont tous passés ? *TILT* Aaaaah ! Pas le temps de partir leur courir après, vu le son strident qui jaillit de mon IPok, si je ne suis pas dans 5 minutes devant les portes de l'académie...Non, je préfère ne pas imaginer ce que me fera Jackie (ou plutôt Godzilla...LAMANTINE SKYFALL ATTACK !) si je me pointe en retard. J'ai juste le temps pour une tentative, si ça ne marche pas, ce sera VRAIMENT une aventure en solo...
J'inspire profondément avant de siffler de toute mees forces, juste devant la porte du dortoir Phyllali...Dix secondes et je devrais y aller absolument...Cinq...trois...

''Bouée?''

Arceus, merci, je t'en dois une ! D'un pas tranquille, mon Négapi chromatique sur le dos, Katara émerge des broussailles et me regarde d'un air interrogateur. À sa suite, une petite boule de fourrure noire manque de la percuter en courant, et c'est en se frottant le museau que Sol fait son apparition et m'adresse son habituel sourire sarcastique. Pas le temps pour les questions, ni pour faire le difficile (un Zorua cinglé et un Negapi capable de se transformer en tornade lorsqu'il s'excite, ce n'est pas exactement ce à quoi j'aurais pensé, pour un road trip en pleine nature...), on va être en retaaaaaaaaard ! Après avoir attrapé Katara et son passager qui lâche un glapissement de surprise, c'est en courant que je rejoins le point de rendez-vous.

********************
Sniff, mes rations de survie...Qu'on me les confisque en arrivant, ok, même si c'est déjà un coup bas...Mais pourquoi elle les a donné à manger à son Lamantine ?! ELle aurait pu aussi me les garder le temps des trois jours sur l'île, non? Enfin, maintenant que le voyage jusqu'à Tronci est terminé, plus qu'à espérer finir avec quelqu'un de...

« Pinkiiiiiiie !! »

AH NON! Non, non, non, nooooooon ! Je peux remonter dans le bateau? Ou partir en solo dans la jungle et vivre en ermite pendant 30 ans en élevant des Doduos sauvages? N'importe quoi mais pas ELLE! Pas Rainbow pendant 3 jours sur mon dos ! Pourtant, les choses semblaient bien parties: l'île correspond à une jungle de rêve remplie de Pokémons inconnus, Jackie a eu assez de bon sens (ou de pitié) pour nous filer quelque chose à grignoter avant qu'on se disperse (Mes ratiooooooons)....Oui je sais, une baie Tronci c'est censé être super acide, mais quand on sait la préparer, ça peut devenir délicieux...et dans le pire des cas, si on perd le sens du goût pour trois jours, on pourra se nourrir avec n'importe quoi. Sauf que tout ça ne résout pas le problème à queue de cheval qui me regarde avec un grand sourire...Sourire imitée par la bestiole spectrale qui tourne autour de sa Dresseuse ! Elle n'aurait pas pu prendre quelqu'un d'autre, je sais pas moi...Un type Feu, c'est très bien les type Feu par exemple !

''Ouah !''

Et en plus, elle est pressée ! Je veux bien que partir en premier nous évite de voir tout les abris potentiels se faire prendre d'assaut mais eh oh ! Elle pourrait au moins me demander mon avis ! En plus, à cette vitesse, on va finir par se prendre un arbre ! Tentant de la stopper (La vache, elle a de la poigne), je parviens au moins à la freiner un peu...

''Oh, doucement ! À quoi ça sert de partir comme ça en courant tête baissée ? On va avoir toute la journée pour trouver un abri et dans le pire des cas, il nous restera toujours les arbres, non? Le plus important là, c'est de trouver un coin en hauteur pour qu'on puisse se repérer sur l'île et surtout s'éloigner des autres. T'as entendu Jackie, si tu utilises ta fusée de détresse, le cours est fini pour toi...Et il y aura toujours des petits génies pour se dire que faire perdre les autres, c'est beaucoup moins fatiguant que de gagner par soi-même.''


Libérant mon bras, je fais silence, le temps qu'elle entende ce qui m'agresse les oreilles depuis le signal du départ: un bruit de pas lourdaud et précipité qui écrase les branchages et écarte les feuilles juste derrière nous. Des poursuivants...TRÈS grosse erreur. Il y a deux choses que je ne supporte pas : la triche et qu'on se croit suffisament malin pour prendre un Ranger sur son terrain. Jackie a bien dit que tout les moyens étaient autorisés pour ''survivre'' ces trois jours, non? Et bien, je pense que le moment est venu d'utiliser ces fameux moyens, à bon escient.

''Katara...''

Pressant la Pokéball de la Mustebouée, cette dernière fait son apparition et grimpe sur mon épaule avant de diriger son regard vers l'arrière. Dans le même temps, je libère Sol de sa sphère métallique et il ne tarde pas à fuser se cacher au milieu des branchages. Un bref sifflement échappe alors à Katara comme pour confirmer mon pressentiment...C'est mal parti...Pour eux, bien évidemment.

''Rainbow, je ne sais pas combien ils sont, mais il y a quelqu'un derrière nous qui fait de gros efforts (c'est déprimant...) pour nous suivre. Soit on repart en courant et on essaye de les semer, soit...Tu t'y connais en pièges à Ursarings? Et avant que j'oublie...Elle, c'est Katara, celui qui lorgne sur ton sac s'appelle Sol, et j'ai encore mon Négapi dans sa Pokeball...Sauf que si je le sors tout de suite, la discrétion ne sera plus qu'un lointain souvenir.''


Je ne sais pas ce qui est le plus terrifiant...le sourire carnassier que j'échange avec la Pyroli, ou le sentiment que cette journée va être une bonne journée...maintenant que nous avons trouvé nos proies. Avisant l'un des troncs qui nous entoure, je me hisse rapidement sur les basses branches, rapidement rejoint par la Pyroli. Immobilité totale, maintenant, il ne reste plus que...Ah les voila.

''Faudrait peut-être courir, ils sont loin devant''

''Ta gueule, c'est toi qui traine derrière !''

''Fermez-la tout les deux, et avancez, on va les perdre sinon !''

Un, deux , trois....Deux garçons et une fille. Inconnus au bataillon, mais vu l'allure et les fringues du chef du groupe, je dirais que c'est un Noctali. Suspendu à nos branches comme des Sonistrelle, nous les voyons dépasser notre position sans ralentir et s'enfoncer dans les broussailles. Un bref regard à Hope pour lui désigner les lianes qui parcourt les branches. Avec ça, on a moyen de fabriquer de charmants petits lassos et quelques collets. Avant de me laisser tomber à terre, je retiens Sol tout en lui désignant le chemin tracé au milieu des fourrés par le trio.

''Ralentis-les un peu, tu veux. Qu'on puisse les suivre sans risque de les perdre. Et pas de blague, sinon je te jure que c'est toi qu'on mangera ce soir''

Le Zorua se fend d'un salut moqueur, avant que sa silhouette ne commence à se brouiller...et qu'un innocent Mimigal ne disparaisse à son tour dans les buissons.
Maintenant, la traque peut commencer...

Spoiler:
 

_________________
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH 1529618029-cael
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2567
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Jeu 9 Juil - 16:14
Pinkie, arrête d'essayer de me ralentir. Arrête, maaaais... Me rendant compte que quelque chose ne jouait pas, je finis par m'arrêter d'un coup sec. Quand je me fus retournée face à la tête aux cheveux roses, celui-ci me fit part de ses réflexions, pour le coup, assez intéressante quand même. Je n'étais pas forcément convaincue – n'oublions pas tous les insectes qui rodent dans les arbres – mais pour ce qui était des élèves malintentionnés... Pourquoi je n'y avais pas pensé, moi, plus tôt ? Oh que oui, ça pourrait bien être marrant. Tendant l'oreille, j'entendis alors des craquements de branches et feuilles bien trop rapides pour être naturels. Je jetai un regard au Phyllali, sourire aux lèvres. S'ils savaient à quel point ils s'étaient trompés de cibles... Oui, ça allait bien être marrant. Très, même.

« Rainbow, je ne sais pas combien ils sont, mais il y a quelqu'un derrière nous qui fait de gros efforts (c'est déprimant...) pour nous suivre. Soit on repart en courant et on essaye de les semer, soit...Tu t'y connais en pièges à Ursarings? Et avant que j'oublie...Elle, c'est Katara, celui qui lorgne sur ton sac s'appelle Sol, et j'ai encore mon Négapi dans sa Pokeball...Sauf que si je le sors tout de suite, la discrétion ne sera plus qu'un lointain souvenir. »

Huum, le Négapi c'était pour faire quoi ? Allumer un feu ? Les Sonistrielles étaient vachement beaux, n'empêche. Je jetai un regard derrière moi. Mais Malw' n'était pas comme Gum'. Certes, il s'en fichait aussi, mais en plus de ça, il ne daignait même pas de me regarder. Tristesse. Enfin bon, sinon, pièges à Ursarings, pas forcément, mais il n'y avait pas que ça. Et que nos poursuivants s'en prennent plein la gueule à notre place était une proposition bien plus alléchante. Surtout en sachant que vu leur respiration essoufflée qui étaient aussi discrets qu'un Tadmorve dans la maison blanche, ils ne devaient pas vraiment avoir l'habitude des excursions de ce genre. Le sourire carnassier qu'affichait que m'échangea mon binôme me fit comprendre que lui n'appréciait guère leurs intentions. Et qu'il comptait bien s'en venger.

Perchée, immobile, sur une branche, on attendait tels des chasseurs guettant leurs proies. Et ces dernières ne tardèrent pas à arriver. Au nombre de trois membre, le petit groupe était constitué d'une Pyroli, d'un Noctali, et d'un troisième bonhomme déjà croisé mais encore inconnu. Sûrement trop banal pour attirer l'attention. La Pyroli, Aimée, avait intégré la voie de la médecine il y a un moment déjà. Enfin bon, ça allait être un peu plus ardu avec elle, mais ça aurait pu être pire. J'avais la certitude qu'elle n'était pas espionne, de toute manière.

Les cibles identifiées, nous descendîmes de note planque. Vu le bruit qu'ils faisaient rien qu'en marchant, ce n'était pas bien compliqué de les suivre de loin. Le Zorua de Piinkie nous aida un peu également. Au bout d'un certain temps, un innocent Mimigal mignon comme tout revint vers nous. Rapport ? Le groupe s'était posé pour une petite pause. Bien. Je jetai un regard au propriétaire du canidé, puis sans tarder, je grimpai sur un arbre, aidée par Malw pour que la montée soit plus aisée. Une fois arrivée en haut, je sautai sur l'arbre suivant, toujours sous l'assistance du spectre qui ralentissait mes atterrissage avec sa lévikinésie. Puis, je j'attrapai une liane, au bout duquel j'accrochai un bâton au bout crochu, assez solide pour supporter le poids d'un sac distribué par Jackie. M'allongeant sur mon perchoir, je fis alors descendre silencieusement ma canne à pêche improvisée. Quand l'hameçon arriva à bonne hauteur, je me débrouillai pour qu'elle s'accroche au bagage du gars random que celui-ci avait déposé par terre. Ahlala, il y avait de ces gens. ...
Et d'un coup sec, je tirai la liane. Et de un ! Un poisson. Il n'en fallut pas longtemps pour que la disparition soit remarquée.

« Eeh, les gars ! C'est vous qui avez mon sac ?
- Quel sac ?
- Bah, celui que nous a passé Madame Jackie.
- Hin, t'as vraiment cru ? Punition divine, tu vois ? 'Fallait pas me prendre pour un mec.
- Non mais c'est pas drôle ! Rends-le moi !
- Je t'ai dis que je l'avais pas !
- Mais bouclez-la !
- Je t'ai pas causé. Ferme-la toi-même. »


Quatre mètres plus haut, du haut de ma branche, butin en main, je ricanais en silence. La graine de la discorde avait été plantée. Jusqu'à où s'étendra l'infection ?
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2334
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Jeu 9 Juil - 16:53
Ne pas rigoler...ne pas rigoler...j'aurais l'air fin si ils m'entendent. mais les voir se battre comme ça, tandis que Rainbow ramène délicatement le sac à notre hauteur, ça n'a pas de prix ! Une fois le butin récupéré, je prends à peine le temps de le vider de son contenu pour le transvaser dans le mien (Pas de bouchée maintenant, d'abord le reste...) avant de suspendre la carcasse désormais vide à une branche. Bon, maintenant à moi de jouer...
À pas de Riolu, je me glisse d'une branche à l'autre jusqu'à rejoindre Hope pour lui chuchoter à l'oreille.

''Je t'ai pas causé. Ferme-la toi-même.''

''Ils vont pas tarder à se taper dessus...Mais on va peut-être pouvoir accélérer les choses. Dis-moi...t'aurais pas un Pokémon de petite taille, doué pour les acrobaties?''

Le sourire carnassier de la Pyroli s'élargit tandis qu'elle dégaine une nouvelle Pokéball et libère après un bref flash la silhouette  caractéristique d'un Arcko...Magnifique. Par geste, je lui demande de me faire passer sa canne à pêche improvisée. Vu la position des deux sacs restants, la délicatesse, on va oublier. Par contre, un peu plus de rapidité, ça...
Attrapant l'une des lianes qui pend, j'improvise un croisillon entre ses deux bouts et le noue autour du torse du Pokémon Plante, avant de fixer le tout au bout de la canne de Hope, qui me regarde sans bien comprendre. Et voila un nouvel hameçon, bien plus réactif que le précédent ! Plus qu'à faire le tour de la clairière via les branches, pour me mettre en position.
Arc-bouté sur ma branche, retenu par la Pyroli, je me redresse doucement et laisse descendre Si on se trouvait dans un film d'espionnage, ce serait le moment pour une vraie musique de mission impossible !

''Doucement...Doucement...''

Les mâchoires serrées, je tente de retenir la descente de l'Arcko, tandis que ce dernier oscille juste au-dessus des trois élèves qui continuent de s'engueuler de plus en plus violemment.

''Qui m'a collé des boulets pareils...T'as du le paumer pendant qu'on courrait, c'est tout !''

''Déconne pas, je l'ai juste posé là, j'suis sûr que c'est elle !''

''T'es con ou quoi? Puisque je te dit que j'y ai pas touché !''

Tout à leur conflit, on dirait que nos charmants petites victimes tournent le dos aux deux sacs restants et c'est en silence que les pattes collantes du gecko se posent dessus. Un bref mouvement de poignet vers le haut et zoupla, le deuxième trésor est à nous (Non, tu ne dois pas le manger !)!
Le temps que je rejoigne Hope, un nouveau concert de cris remplit la clairière...Pas de chance, surement un coup d'Arceus.  

''Bon...ON SE CALME! On se calme et on arrête de partir dans tout les sens ! Ils ne se sont pas évaporés ces deux sacs !''

''C'est facile à dire, il te reste encore le tien !''

''SILENCE ! Aimée, tu surveilles celui qui nous reste et nous, on retourne de là où on vient pour les retrouver !''

Tandis que la tension monte de plus en plus en bas, je fais glisser mon butin à la Pyroli avant d'aviser le Mimigal qui se prélasse tranquillement sur une branche. Pendant que les deux garçons reviennent sur leurs pas, la jeune fille s'assoit à même le sol, le sac posé contre sa jambe. On dirait qu'elle commence à paniquer, à regarder en tout sens comme ça (En même temps si on me volait ma nourriture, je serais sûrement dans le même état) C'est trop facile...

''Ok, le final maintenant. Hope, tu penses que tu peux faire une petite diversion avec ton *glumps* Skelenox? Si Maitre Sol veut bien se donner la peine...''

Petit mouvement de tête du Zorua avant qu'il ne se détourne...Alors comme ça Monsieur pense que ce n'est pas à lui de se salir les pattes. Sauf que je te connais par coeur, Sol...

''Tu sais, ils seront probablement encore plus énervés si le dernier sac disparaît...Ils vont même peut-être finir par se taper dessus.''

Inutile d'en dire plus, la silhouette insectoïde se brouille brusquement pour révéler une fourrure noire de jais, qui ne tarde pas à disparaitre dans le rideau de feuilles qui nous entourent. Quelques secondes plus tard, une petite forme indistincte se glisse dans la clairière et s'arrête juste à coté du dernier sac. Dans le même temps, un cri aigu retentit et la dernière de nos poursuivantes se lève brusquement, pendant qu'un Skelenox ''innocent'' (Parce qu'un Spectre innocent, ça existe?) vient lui voleter tout autour de la tête. Le temps qu'elle parvienne à le chasser, Sol a amplement le temps d'accomplir sa mission : D'un coup de patte nonchalant, le Zorua propulse le sac à dos à l'intérieur d'un buisson proche, avant de se rouler en boule. Son illusion se manifeste à nouveau et une copie identique du sac fait son apparition à la place qu'occupait ce dernier quelques secondes avant.
Pus qu'à ressortir ta super canne à pêche, Hope !

_________________
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH 1529618029-cael
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2567
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Jeu 9 Juil - 17:34
La graine est plantée. Mais peut-être faut-il encore l'arroser afin qu'elle germe ? Quelle excellente idée ! Pinkie ne semblait pas en reste. Et au vue de son regard plein de malice, je lui fis confiance. Un Pokémon doué en acrobatie ? Et comment ! Dake était là pour ça. Observant le théâtre qui se déroulait dans le monde à nos pieds tout en me balançant, je lançai quelques fois une sphère bicolore que je venais de sortir de mes poches. Puis finalement, satisfaite des agissements du bas peuple, je lançai un regard à mon binôme avant d'enfin sortir l'Arcko. Celui-ci se mit à faire des dessins invisible sur le tronc de l'arbre où nous nous trouvions alors que le rose lui accrochait la bout de ma canne à pêche autour du torse. J'avais une petite idée sur ce qu'il pensait. Le tenant par les épaules, je l'aide à se relever. Il contourne ensuite la clairière, aidée par Malw' à qui je donnais des indications avec des signes de main. Finalement, il fut en opérationnel.

Je me délectais des bribes de disputes. Mais ce n'était que l'apéro, n'est-ce pas ? Du feuillage, silencieusement, apparut un gecko. Celui-ci était accroché à une liane et ne cessait de s'approcher du sol. Pendu au-dessus de la tête d'une demoiselle brune, bien que personne ne semblait encore l'avoir aperçu, il se rapprochait peu à peu d'un sac en toile. Sac en toile qui disparut rapidement, tout comme l'animal. Un courant d'air souffla. Les deux disparurent. Était-ce le vent qui les avait emportés ? La rapidité laissait à supposer cela.

La tension grimpait. La voix haussait. Crescendo. L'arrivé du plat de consistance peut-être ? J'espérais. Entre-temps, le duo était revenu. Je souris au Phyllali. Il s'était bien débrouillé. La suite ? Diversion avec Malw' ? Pour quoi faire ? Mais bon, tant qu'à faire... J'indiquai la demoiselle plus bas avec mon menton. Le spectre ne se fit pas prier. Un air innocent au visage, il s'en allait faire son parasite dans le monde du bas. La victime essayait d'inverser les rôles, le chassant comme elle chasserait un moustique, mais rien n'y faisait. Et finalement, il quitta enfin sa nouvelle rencontre. Mais celle-ci ne semblait pas vouloir le lâcher. Coup de foudre ? Peu probable. Vengeance ? Mieux. Cependant, avant de filer, elle jeta un regard aux deux garçons de son groupe qui se hurlaient dessus de plus en plus fort. Et au sac du Noctali, poser par terre. Pourrait-elle le récupérer ? Bien évidemment ! Pourquoi s'en gênerait-elle ? Furtivement, elle attrapa le bagage de celui qui s'était autoproclamé chef, sûrement. Puis elle s'en alla en courant. Du haut de notre perchoir, dissimulés dans l'ombre, on pouvait tous les apercevoir. Il fallut un certain moment pour que la traîtresse remarque que ce n'était pas un sac qu'elle avait dans ses bras, n'en était pas un, mais était un Zorua à l'aura mauvaise. Je l'aimais déjà celui-là. Un éclair vert fila. Un cri retentit.

Que faisait donc le gecko ? Oh, mais rien de bien grave bien sûr ! Sous les ordres de sa maîtresse, il s'était contenté de déposer un sac vide sur le sol. Quelques mètres plus loin, se trouvait une fusée. Prête au décollage.

« Bon, je récupère le dernier sac pendant que t'installes la seconde fusée à l'autre bout de la clairière ? »

Sans attendre de réponse, j'empruntai quelques arbres pour me diriger vers le buisson où le Zorua avait caché le dernier sac et glissai le long d'une liane pour arriver au sol. Objectif sur les épaules, je regrimpai sur notre perchoir. Pour observer la suite.

« Salope ! Rends-moi mon sac !
- J'ai rien fait !! Je te jure !
- Sale menteuse ! Je t'ai vu t'enfuir avec le sac !
- Non, ce n'était pas un sac ! C'était ce Zor-...
Ce Zorua qui avait profité des cris pour s'enfuir.
- Ce quoi ? »

Le Noctali se dirigea vers le sac pour le récupérer. Puis remarqua qu'il était vide. Relevant la tête, il aperçut une fusée plus loin. Une fusée de détresse. Qui crépitait. Mais à peine eut-il le temps de s'en rendre compte que celle-ci s'était envolée. Dans un sourd fracas, elle explosa, après avoir rejoint les cieux. Ah, il y a des feux d'artifice inclus au menu ?
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2334
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Jeu 9 Juil - 19:20
Oh la belle...rouge? Dommage, je préfère le vert. En attendant, nos pauvres victimes viennent de littéralement voir leurs chances de survies s'envoler et partir en fumée. Lorsque Jackie verra la fumée, elle risque d'assez mal prendre le fait que des élèves l'appelle à l'aide, moins d'une heure après le début de son exercice. Pourtant, ce n'est pas le moment de rire (en tout cas pas encore, mais je vais pas tarder à craquer), il nous reste encore un petit travail à exécuter. Rainbow a installé le matériel pour le premier lancement, à moi de jouer cette fois !

''Non mais t'es pas bien?! Si Jackie voit cette fusée, on va tous y passer !''

''Tu me crois assez con pour avoir fait ça? Je suis sûr que c'est elle, c'est une Pyroli alors elle sait qu'elle risque rien si sa référente se pointe !''


''Non mais écoutez-le...T'es au courant qu'elle sera encore plus sévère avec moi qu'avec vous, vu que je suis de son dortoir ?!''


Continuez mes petits amis (pour un type qui mesure 1m55, je sais c'est pas crédible) et pendant ce temps moi je vais pouvoir agir. Après m'être laissé tomber doucement sur une branche plus basse, j'attrape celle qui me surplombe des deux mains avant de faire balancier et de me jeter en avant. Le temps d'attraper une nouvelle prise après mon saut et je me propulse une seconde fois pour atterrir sur l'un des arbres qui jouxte l'autre coté de la clairière. Tant qu'ils regardent en bas, cette bande d'imbécile n'a aucune chance de nous repérer.
Pendant que les trois élèves s’agglutinent autour du lieu de l'explosion et recommence à s'accuser les uns les autres, je rejoins le lieu indiqué par Hope et sort le précieux chargement de mon sac: on se laisse glisser le long du tronc, on cale le tout et hop, une nouvelle fusée mise en place et prête au lancement! Le temps de fixer une liane à l'anneau de lancement et je n'ai plus qu'à m'éloigner à nouveau, sans pour autant lâcher  mon détonateur improvisé. Une fois que j'ai rejoint la Pyroli, je découvre Sol nonchalamment posé sur son épaule et qui admire le spectacle...Vous vous êtes bien trouvé dis-moi. Attends, comment t'as fait pour remonter aussi vite? Remettant le mystère à plus tard, je tends la corde à Hope avec une révérence faussement exagéré et cette dernière ne se fait pas prier pour la tirer.
Dans un crépitement, la seconde fusée de détresse s'envole ainsi avant d'exploser en une myriade d'étincelles violettes...Sous les yeux à la fois atterrés et terrifiés de ses anciens propriétaires !

''Whaaaaaat? Mais c'est quoi ce bordel !''

''Je sais pas, mais faut qu'on bouge ! Avec deux signaux comme ça, Jackie va débarquer et là, on est MORTS !''


Ah non....C'est pas drôle si ils s'en vont...Comment on va faire pour les retenir, sans se démasquer...Il nous reste une fusée, mais si on la tire, ça va être la fuite générale. Réfléhis, Cael , réfléchis. Mon regard tombe alors sur Sol, qui se prélasse sur une branche proche d'Hope...Non...Ce serait tellement fourbe...tellement parfait !
Un bref signe de la main pour attirer le Pokémon Ténèbres et je lui chuchote mon idée à l'oreille. Son propre sourire maléfique s'étend démesurément, et il bondit en arrière pour se laisser tomber au sol. Attrapant la main de Hope, je tente de lui faire comprendre qu'elle doit me suivre.

''Tu vas voir, ça va te plaire...Et avec un peu de ''chance'' (pour nous, uniquement), on va même voir débarquer Jackie.''


Les branches forment des plate-formes absolument parfaites et d'un mouvement circulaire, nous rejoignons de nouveau l'opposé de la clairière, avant de nous laisser glisser le long du liane. Accroupis dans un buisson, il ne nous reste plus qu'à profiter du spectacle. Après avoir progressé lentement dans l'herbe, en se dissimulant derrière chaque tronc, Sol vient d'atteindre le petit tas de rochers, juste derrière les trois élèves de plus en plus paniqués. Le Noctali, manifestement excédé vient juste de s'assoir dessus et masque mon Zorua à ses deux partenaires...Excellent. Usant une dernière fois de son pouvoir, il prend une apparence totalement innocente: Celle d'une fusée de détresse en parfaite état. Et mon plan ne tarde pas à porter ses fruits...

''Mais puisque je te dis que ce n'est pas moi qui les ai lancé, vos foutues fusées !''

''C'est ça, et tu crois qu'on va te croire? Tout ce qui arrive, ça a commencé quand tu as voulu suivre ces deux pseudos-Rangers (Ça tu vas le payer..Et pas plus tard que maintenant, amigo !)! On aurait jamais dû t'écouter !''

''Si vous arrêtiez de vous exciter , on pourrait peut-être mettre les voiles. On a plus de sac, plus de fusées et si Jackie nous tombe dessus, c'est game over pour nous trois.''

''C'est vrai...Bon, on a plus qu'à...''

*Clong*

''...Tu te fous de notre gueule, c'est ça?''

''Quoi? Mais non, mais c'est...''

''Depuis le début, t'as gardé TA fusée...C'est toi qui a lancé les nôtres, tu voulais juste te débarrasser de nous, avoue !''

''Moi je dis, on devrait lancer la sienne aussi...Pas question qu'on soit les seuls à trinquer !''

La grogne monte, mais actuellement, je suis concentré sur un bruit beaucoup plus intéressant. Quelqu'un progresse droit dans notre direction, et le bruit de ses pas n'augure rien de bon...D'autant qu'une ENORME masse semble l'accompagner.

''Hope, je sais pas pour toi, mais je pense que c'est le moment de se barrer, et vite! Ou alors, on va avoir droit à un spectacle sanglant dans cette clairière, dans un peu moins d'une minute. Allume cette fusée et on se casse !''

Ni une, ni deux, la Pyroli s'exécute et c'est avec un dernier sourire diabolique que nous admirons le décollage de la dernière survivante des fusées de nos  poursuivants. L'explosion et la trainée bleutée coupe court à leurs engueulades et Sol profite de l'occasion pour s'éclipser, après avoir repris sa forme initiale. Néanmoins, nous n'aurons pas l'occasion d'admirer le résultat de nos efforts : Hope m'a déjà attrapé la main et tandis que nous repartons en courant le plus loin possible, un fracas immense retentit derrière nous, tandis que des cris de terreurs s'élèvent dans l'air.

''TIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINE !''

Godzilla a du coffre, ça on ne peut pas le nier.

_________________
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH 1529618029-cael
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2567
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Jeu 9 Juil - 20:49
Hmm... C'est dommage quand même que cela se passe en plein jour. En général, les feux d'artifice sont bien plus beau dans le noir. Ouais, c'est évident aussi, mais bon. Du coup, maintenant qu'il y a eu le plat de consistance... Le dessert ? Effectivement, la nouvelle tournure que prenait la dispute du bas commençait à avoir un goût sucré. Et clairement, les deux jeunes hommes ne connaissaient pas Jackie. Clairement, son sadisme se développe bien plus quand elle se retrouve face à des élèves de son dortoir. Enfin, là n'était plus la question. On avait un dessert à déguster. Tout en gardant une oreille pour écouter les insultes qui volaient, j'indiquai du doigt le lieu où Cael pourrait envoyer la seconde fusée. De l'autre côté de la clairière. C'est bien aussi. Habilement, il sauta de branche en branche pour se diriger là-bas. Attendant de pouvoir profiter de la scène qui allait suivre, j'en profitai alors pour m'asseoir sur la branche. Entre-temps, un coup de pouce de Malw' avait suffit pour remonter le mignon petit Zorua sur la branche. Celui-ci sauta sur mon épaule avant de se lover contre mon cou. Je lui caressai le crâne. Trop de mignotittude. Le temps que son dresseur revienne, la boule de poils s'était désormais affalé sur moi.
Mes yeux étaient fixés attentivement sur le trio qui braillait.

« Je sais que c'est toi !
- T'as aucune preuve !
- Et ? Tu crois que j'en ai besoin ?
- Mais je te dis que c'est pas moi ! C'est lui !
- Eh, mais arrête de m'accuser comme ça ! »


De temps à autre ? Une insulte. Les réactions étaient sympathiques. Chacune était comme une goutte d'huile qui ne faisait que jaillir le feu de plus belle. Et enfin, Pinkie revint. D'une révérence, il me tendit une liane. Je jetai un regard derrière moi, sur les trois élèves. Je tirai la langue. Puis finalement, d'un coup sec, tirai dessus. Second projectile envoyé ! Requiem avait atteint son deuxième tour.
Des nouveaux comportements ? Oui. Un peu moins d'accusation en l'air, et un peu plus de peur. L'envie de fuite. Surprise. Mais surtout l'envie de de fuir. C'était compréhensible en même temps. Le Zorua s'était-il lassé des cris ? Pourtant c'était divertissant. Enfin, le canidé descendit dignement de mon épaule avant de s'allonger sur la branche. Il nous restait une troisième fusée, right ? Que comptait en faire le Phyllali ? Je lui jetai un regard. Celui-ci fit quelques gestes des mains, sûrement des ordres pour la créature à côté de moi. En effet, aussitôt, ce dernier redescendit sur terre ferme. Quant au dresseur ? Il m'attrapa la main. Okay, le suivre donc. Un peu à contre-coeur, je me relevai. J'étais bien, installée là où j'étais, moi ! Nous traversâmes la clairière pour arriver de l'autre côté. Glissant le long des lianes pour descendre dans le bas monde à notre tour, mon binôme me chuchota alors d'admirer. Ah ? Une nouvelle tournure ? En effet. Une nouvelle illusion. Une quatrième fusée. Mais fausse. Parfait. Parfait. Je ne pus m'empêcher de me passer la langue sur la lèvre supérieure. Ça allait être beau. Aussitôt dit, aussitôt fait. Le dessert était servi !

« Moi je dis, on devrait lancer la sienne aussi...Pas question qu'on soit les seuls à trinquer !' »

Fais. Fais-le donc. Mais pour cela il va falloir te battre un peu. Des gifles et des poings allaient arriver. Sauf que... Léger soucis. Quelqu'un arrivait dans notre direction. Et étant donné du grognement qui l'accompagnait, cela était plutôt inquiétant. Si Cap'taine nous trouvait dans les environs, on était morts, nous aussi. Et je comptais maintenir une relation pas trop mal avec Aimée, moi, pour pouvoir soigner mes Pokémons quand je le souhaitais.
Pinkie propose néanmoins qu'on se barre. Je ne me fis pas prier. D'un coup sec et brusque, je tirai l'anneau pour éjecter la dernière fusée. Bye bye.

Maintenant il fallait se barrer. Attrapant la main du Phyllali, je courrai dans la direction opposée à celle par laquelle arrivait Jackie. Le temps de chuchoter à Malw' de ramener Dake, on avait quitter la clairière déjà. Une fois que nous nous fûmes assez éloignés, j'éclatai de rire. C'était excellent. Vraiment. Levant la main, je lançai à mon partenaire :

« Highfive ! »

________________________

« Mouais, et sinon on bouffe quoi pour midi ? On va pas aller loin avec cinq baies Tronci. J'ai une Sharpedo pour nous chasser quelques poissons si tu veux. Ça sera plus rapide qu'à la canne à pêche. »

Et dans l'idéal, se balader un peu sur l'île afin de pouvoir se repérer ne serait pas trop mal. C'était pas tout, mais du coup on avait pas fait grand chose depuis notre arrivée, avec toute cette histoire.

_________________



Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2334
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Lun 13 Juil - 0:26
On sait qu’on a trouvé quelqu’un de spécial quand on peut la boucler et partager un silence agréable. Là tout de suite, je dois avouer que Rainbow remplit totalement cette description...En même temps, si on éclate de rire tout les deux, c'est sûr qu'on va se faire repérer par Jackie, et là ce sera le terminus brutal et définitif.
Zigzaguant entre les arbres, le pus important pour l'instant, c'est que nous mettions le plus de distance entre cette clairière et nous, histoire de ne pas finir aplatis par un Lamantine enragé. Les ricanements de Sol nous suivent tout du long, et je ne suis pas loin de les partager. Ce n'est qu'après plusieurs minutes que nous nous effondrons finalement, haletants mais souriants, avant d'être saisi d'un fou rire monstrueux.

''Ok...highfive !''

Quelle bande d'imbéciles, ils ne sont pas simplement tombé dans le piège, ils ont carrément volés  à l'intérieur, et en piqué !

Une fois remis en revanche, Hope soulève un point des plus crucial: QUAND EST-CE QU'ON MANGE? Non parce que je bon, je sais que je peux vous adapter une baie Tronci pour la rendre moins acide (ça aide d'avoir un père cuisinier...) mais on ne tiendra pas trois jours avec ça...Et en plus, on a tout ce qu'il nous faut ici ! Rainbow a aussi un Pokémon Eau, je n'ai plus qu'à laisser sortir ma Mustebouée et tout nos problèmes seront réglés  (Quoi, comment ça je suis trop optimiste?) ! Cette dernière se hisse sur mon épaule, comme à on habitude, après avoir longuement humé la Pyroli. On dirait que son inspection l'a satisfaite, puisqu'elle se contente d'un bref sifflement , avant d'attendre la suite des événements.

''Si je me base sur la direction du la plage, vu qu'on est parti à l'opposé vers le centre de l'île...On a plus qu'à bifurquer vers l'ouest, et on finira bien par tomber sur la côte, tu ne penses pas? ''


Et c'est reparti pour l'exploration ! Les troncs se font de moins en moins resserrés, tandis que nous nous éloignons du centre de l'île. Dans le même temps, une véritable fourmilière commence à reprendre ses habitudes, après l'intrusion des élèves sur son île: des Chenipottes, des Jolifor, et même un petit troupeau de Fermites que nous laissons prudemment passer avant de poursuivre notre route (NON, Sol, si tu les embêtes, on va finir en casse-croûte pour Fourmis-Transformers !)....Il va falloir faire attention cette nuit, ou on risque d'être réveillé de manière inattendue et plutôt désagréable...
Notre petit groupe fini par déboucher sur un interstice entre les arbres : en contrebas d'une pente sablonneuse, une petite crique s'ouvre devant nous. D'après ce que je peux voir, on a touché le jackpot...L'eau est bleu clair sur les premiers mètres, avant de prendre une tête extrêmement sombre. Entre les cours Rangers et la plongée à Nénucrique (Faut bien le pêcher le poisson frais , avant de le cuisiner), je ne pense pas me tromper, sur ce coup-là...

''À première vue, il doit y avoir une paroi sous-marine, juste après le haut-fond, soit l'endroit idéal pour trouver des coquillages. Fruit de mer sauce Tronci, ça convient à Madame, j'espère?''


Enfin, le dire c'est bien beau, mais encore faut-il le faire...Et on dirait que l'idée d'aller au fond de l'eau n'enchante guère ma partenaire.

''Mais t'inquiètes donc pas...Au pire, je descend tout seul avec Katara, je remonte le tout, et t'auras juste à les récupérer pour les mettre sur la plage. En plus, il doit y en avoir aussi sur les rochers tout autour de nous, donc si tu en trouves, te gêne pas pour les ramener aussi. Et je viens de me rendre compte d'un truc...T'as de quoi faire un feu, j'espère parce que moi...''


Laissant à la Pyroli (Pyroli, feu, vous avez compris...Ok, je sors) la partie ''récupération'', je me déshabille rapidement, avant de faire signe à Katara de me suivre. Sol, lui, se contente de rester sur la plage, avec Rainbow, qu'il semble avoir adopté. Allez à la flotte (Brrr, elle est froiiiiiiiide !) !

Après quelques brasses, je n'ai plus qu'à plonger, soutenu par la Mustebouée qui enclenche ses deux queues, comme un rotor sous-marin. Trainé par la petite loutre, il ne me faut pas longtemps pour atteindre une profondeur suffisante : accrochés à la paroi, une myriade de coquillages me fait de l’œil, comme s'ils chantaient ''Mangez-moi, Mangez-moi, Mangez-moi !''. Pas de panique mes petits, je vais exaucer votre souhait...Et nous remplir l'estomac dans le même temps. Évitant les Kokiyas perdus au milieu du tas, je commence à détacher notre repas du soir. Les débris détachés de la paroi commencent à troubler l'eau tout autour du moi, et quelques Kokiyas en profitent même pour se remplir la panse...Bordel, arrêtez de me tourner autour comme ça !
C'est comme des saletés de pigeons, tu leurs donne à grailler, en retour ils te chient dessus ! Impossible d'y voir quelque chose dans l'eau au bout de quelques secondes, me voila condamné à remonter...Katara ne semble pas s'être aperçue de mes ''petits problèmes'' et est descendu encore plus profondément.
Une fois à la surface, je reprends mon souffle une minute, tout en tendant ce que j'ai récupéré à Rainbow.

''Encore un voyage, et on en aura assez je pense...Je reviens tout de suite.''

Je m'éloigne de nouveau du bord, avant d'inspirer pour une nouvelle immersion mais avant que je ne puisse plonger quelque chose d'étrange se met à bouger un peu plus bas : parfaitement visible dans l'eau claire , Katara remonte comme une fusée de sa petite exploration (Je me demande ce qu'elle a trouvé), en laissant derrière elle une trainée de bulle. Qu'est-ce qu'elle...OUAAAAAAH !
On dirait que notre arrivée a dérangé les locaux: derrière la Mustebouée, une silhouette sombre et muni d'une gueule aux crocs acérées remonte à la surface, avant d'émerger à quelques mètres de ma position...C'est une blague hein, je suis pas juste devant un Shar..Shar...SHARPEDO !
Même pas la peine de lutter, il ne ferait qu'une bouchée de ma partenaire...Et on dirait que c'est exactement son projet ! Le requin géant a à peine fait surface qu'il hume l'air, pointe son museau pointu dans ma direction...et charge !
Finir mangé en cherchant à manger...Y'a un petit paradoxe là-dedans, non?

HRP:
 

_________________
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH 1529618029-cael
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2567
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Lun 13 Juil - 19:14
Qu'est-ce qu'on mange ? Le question semblait avoir vivement intéressé le Phyllali. Fufu, en même temps, avec son appétit légendaire, ce n'était pas bien étonnant, vu le goinfre sur pattes qu'il était... Ceci dit, le titre restait à être débattu entre lui et Ginji quand même. Non, non, je ne l'ai pas oublié. Lui aussi risque de se souvenir de moi pour un bon moment. Repensant à cette nuit au milieu du réfectoire, un sourire moqueur se dessina sur mes lèvres. Enfin, ce n'était pas le moment de penser à ça. En effet, on avait encore des poissons à pêcher et donc il fallait que nous nous dirigions vers l'océan.
En nous baladant dans le forêt, nous croisâmes une multitude d'espèces. Certaines accueillantes, d'autres, moins. Mmh... Je soutenais quand même l'idée que de se trouver un abri sûr pour la nuit serait nécessaire. Parce que là, comment dire... Si on se retrouve soudainement agressés par des Fermites, ça sera chiant. Mais bon, la booouffe d'abord. Bientôt, nous débouchâmes sur une crique. L'eau ne me semblait pas très profonde sur une certaine distance, mais à en devinez la couleur de celle-ci, elle s'approfondissait direct à un endroit. En l'espace de quelques centimètres, je pouvais ne plus du tout avoir le fond. Honnêtement ? Ça ne me donnait pas tellement envie. D'autant plus que...

« Fruits de mer sauce Tronci, ça convient à Madame, j'espère ? »

Euh... Oui ? Sauf que ses fruits de mers, comment comptait-il les ramasser ? Ça se pêche ? À la canne ? Au filet ? Euh... À la n-nage ? Sûr ? Vraiment sûr ? Oui ? ... Monde cruel, laissez-moi vivre bon sang ! Je sentis mon visage se crisper à cette annonce. Je ne savais vraiment pas quoi répondre. Heureusement que celui-ci rajouta que je pouvais m'occuper du feu et récupérer ce qu'il ramenait lui. Ça m'allait, très bien même. Je ne me fis donc pas prier. Je fis un rapide tour vers la bordure de la forêt pour récupérer des branches et quelques pierres, assistée par Dake' et tout en essayant de convaincre le spectre de l'équipe de transporter quelques cailloux aussi (bien que celui-ci semblait plus intéressé à imaginer des plans tordus pour torturer un pauvre Armulys qui n'avait rien demandé). Bref, de retour sur la plage, j'installai alors les pierres de manière à ce qu'elles forment un cercle, puis je disposais les morceaux de bois au centre. Désormais, il ne restait plus qu'à allumer un feu. Comment ? Ça, c'était encore une question. Avez-vous déjà vu des feu follets créer un vrai feu ? Huuum, j'ai des doutes quand même. Essayer ? Même pas la peine. Enfiiin, quoique..... BOOOOOUM !! Oh, tiens, une jolie explosions. Oh, tiens, un joli feu. Merci Malware. Je devrais quand même surveiller ses tendances pyromanes, en revanche. Parce que l'explosion de toute à l'heure, c'était pas une petite chose quand même. Si on se serait trouvé un peu plus proche de la forêt, bonjour les dégâts !
Bref, l'important était qu'on avait désormais un feu. Voyant Pinkie, un peu plus loin, remonter à la surface, j'enlevai mon short pour m'avancer dans l'eau récupérer ce qu'il avait trouvé. Soit, plusieurs coquillages. Bon bon, espérons que ça ne sera pas trop infecte pour rester mangeable. Je ramenai le tout sur la rive, près du feu. À côté de celui-ci, le gecko observait étrangement les flammes. Jusqu'à finalement tendre une patte vers celles-ci. Euh.... Non ! Je me précipitai et me jetai au sol pour l'attraper de justesse et l'empêcher de se suicider. C'était moi ou bien Twin's est en train de contaminer tout le monde avec ses tendances suicidaires ? Bref, Dake, non, il faut pas toucher ces trucs rouges, c'est dangereux. Non, essaie même pas d'en prendre pour voir la texture ou la température, tu vas juste crever si tu le fais.

Arcko suicidaire, clear. Next ? Je me retournai. Derrière moi, Pinkie était face à... Un Sharpedo... ?! C'était Miyabi ? Nan, c'était pas Miyabi. Mais du coup ? Merde.

« LES PONYTAS MAGIQUES SONT PAS COMESTIIIBLES. »

Criai-je tout en courant à nouveau vers la rive. Bah quoi ? C'est vrai. Diarrhée, maux de ventre, fièvre, lèpre, FIV, les conséquences étaient multiples, sisi. Comment ça, la FIV c'est pas une maladie ? Non, mais je vous jure que j'ai bien suivi les cours de biologie ! Ou pas. Pff, percée à jour.
Une sphère dans la main, je fis appel à Miyabi. Celle-ci apparu joyeusement dans l'eau. Euh, sauve juste Cael, je te donne d-... Double ration ? Elle semblait n'avoir rien à y foutre aujourd'hui. ... Était-ce seulement possible ? Un peu plus loin, l'autre requin semblait s'être détendu aussi. Ses pupilles fixaient la Sharpedo femelle. Un soucis ? Non ? Sûr ? Et soudain, les deux créatures marines commencèrent à se balader ensemble, côte à côte, presque en se collant ensemble. Ils quittèrent ensuite le large pour s'aventurier plus loin, jusqu'à ce que je ne les aperçoive plus. ... Balade amoureuse ? Vraiment ? Le vent soufflait fort. Mes cheveux retombèrent devant mon visage. ... Genre, je me faisais jeter comme ça par mon propre Pokémon ? J'espérais qu'ils ne me ramèneront au moins pas un oeuf. Quoique...

« Pinkie, c'est comestible les oeufs de Carvanha ? Si oui, j'crois qu'on a pt'être notre repas pour ce soir. »

Ah, mince, on avait parlé de vent ? Je me retournai. Nooooon, le feu ! Ne restait plus qu'à en rallumer un. Non, Dake, tu plonges pas ta main dans les braises.
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11840
PNJs
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Ven 17 Juil - 4:01
Modération Cael

Utilisation de la CS Plongée
Gain Tu gagnes rien du tout !


_________________
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH 7z5c
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2334
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Ven 17 Juil - 4:41
« Pinkie, c'est comestible les oeufs de Carvanha ? Si oui, j'crois qu'on a pt'être notre repas pour ce soir. »

Je sais pas, là je dois être mort...Laisse-moi flotter en paix ( FIP). Les bras en étoiles, sur le dos pendant que Katara me tourne autour, je refuse d'ouvrir les yeux...J'ai failli me faire niaquer par un Sharpedo, laisse-moi récupérer Rainbow ! Pourtant, va bien falloir que finisse par me résoudre à revenir dans le monde réel. Plus aucune trace du prédateur si ce n'est un duo d'amoureux (C'est moi où il manque un thème musicale à cette situation....Par exemple, '' Under The Sea ♪''?) à ailerons qui s'éloignent lentement du rivage. Katara en profite pour me grimper littéralement dessus, manquant me faire boire la tasse...Si au moins tu avais ramené quelque chose de ta balade au fond, je n'aurais pas frôlé la crise cardiaque pour rien. Enfin, avec ma petite récolte et le feu de Rainbow...J'ai dit AVEC LE FEU DE RAINBOW ! Voilaaaaaa, on va avoir de quoi manger ce soir. Dégoulinant et salé, je me hisse sur le rivage, et rejoint ma partenaire en courant.

''Laisse tomber l'omelette, on a tout ce qu'il nous faut, là. Le temps de préparer les baies, et on pourra passer à table''

Après avoir fait trempé les fruits (C'est quand même vachement acide ce truc...Si on le fait pas dégorger,  avant de le consommer, on pourrait presque utiliser le jus de baies Tronci pour décaper des métaux...) dans l'eau de mer jusqu'à ce qu'ils perdent un peu de leur acidité, il ne me reste plus qu'à trouver une ardoise suffisament plate pour la mettre sur le feu. Et c'est parti pour des fruits de mer à la plancha, sauce Tronci !
Un peu limité comme repas, mais on dirait que ça convient à tout le monde, Pokémon compris, vu la vitesse à laquelle les coquillages frits disparaissent dans les trous noirs qui nous servent d'estomac (Comment ça, je me suis resservi huit fois....C'est pas vrai, c'était à peine six...). J'en profite d'ailleurs pour laisser sortir Mithos, qui ne tarde pas à galoper d'un bout à l'autre de la plage en laissant ses empreintes dans le sable....En temps normal, je n'aurais probablement pas embarqué le Negapi chromatique pour ce genre d'expédition, mais il va falloir faire avec...Je suis sûr qu'il va pouvoir se rendre utile (enfin, j'espère plutôt qu'il ne provoquera pas de catastrophes, mais bon), à un moment ou à un autre.
Une fois le ventre plein, notre petite troupe se décide à demeurer sur la plage : après tout, avec un espace dégagé comme celui-ci, impossible de se faire prendre par surprise par d'autres équipes et il suffira de reprendre notre route vers un coin plus abrité quand la nuit commencera à tomber.

''Bon, moi je retourne à la flotte, Rainbow, tu viens?''

Il y a des choses immuables : l'animosité entre Mangriff et Seviper, la faim de coPAIN, la folie de Seth et la tombée de la nuit par exemple. C'est cette dernière qui finit naturellement par recouvrir l'île de son voile, et après avoir recouvert tant bien que mal les cendres du feu, nous nous remettons en route, Hope en tête. Mithos a réintégré sa Pokéball (après avoir rendu complétement fou par ses rebonds, dans l'ordre, Katara, le Arcko de la Pyroli, moi-même, Sol et la Pyroli en question) et mes deux autres partenaires scrutent les environs pour nous éviter toute mauvaise surprise. J'aimerais bien qu'on se trouve un coin sûr où dormir et pour une fois, on dirait qu'on est tombé d'accord avec Rainbow : rien ne vaut un arbre un peu touffue pour se dissimuler et passer une bonne nuit dans les branches, plutôt que de prendre le risque de rester au niveau du sol (Les Fermites sont toujours làààààà). Au terme de longues minutes de marches et de recherches, nous trouvons finalement notre bonheur, sous la forme d'un tronc aux branches tombantes et dont les feuilles brillent comme si elles étaient recouvertes de fil d'argents. Bizarre comme espèce d'arbre, mais bon ,ça me semble parfait...Plus qu'à nous disperser sur nos lits improvisés et bonne nuit tout le monde !

********************

Mouaaaaaaah...Argh, j’ai du mal à bouger, j'ai dû m'ankyloser dans la nuit...Petit désavantage des lits naturels, enfin, il n'y a plus qu'à sauter en bas pour...Ah...D'abord, on dirait que je vais devoir réussir à m'extraire du large tissu blanc qui m’emmaillote comme un Armulys dans son cocon. Et tout autour de nous, entre les claquements de mandibules et les crissements des pattes multiples sur le bois, on va dire que j'ai peu de chances de me tromper quand à notre situation : Tout en essayant de lever le bras au travers du cocon de toile qui me serre comme un nouveau-né, je tourne la tête...Ouais, pas de doute...On a rien trouver de mieux que de s'installer EN PLEIN MILIEU d'un nid de Migalos !

''Hissssssssss......Hissssssss''

''Rainbow...Je crois qu'on a un problème, là....Hmpf !'
'

Un, deux, cinq, dix, quinze, vingt....Tout autour de nous, les Pokémons araignées se laissent glisser le long des branches, renforçant chacun des cocons qui les ornent, ou crachant de petits jets de toile ici et là. L'un d'eux vient même de littéralement me priver de la parole en tirant un résidu collant au bas de mon visage (Berk, ça a un goût ignoble, ce truc !). Impossible de communiquer avec Rainbow, ou de compter sur Katara et Sol, ils sont aussi coincés que moi apparemment. La Pyroli n'est qu'à quelques mètres de ma position, mais tout ce que j'arrive à dire c'est ''....'' ou ''...'' donc bon...Réfléchis, Cael, il te reste encore une option....Mais je ne sais pas si elle améliorera notre situation.
À force de contorsions, je parviens à créer un petit trou dans le maillage, et au prix de quelques efforts supplémentaires, oriente la Pokéball de Mithos au travers de l'ouverture ainsi créée. Une fois orientée en direction de ma partenaire, je libère le petit Pokémon Electrique, qui manque de tomber de la branche sur laquelle il vient d'apparaitre.
Je ne peux pas lui donner d'ordres, mais j'espère que Rainbow  a un plan...Parce que sinon, on a plus qu'à se faire à l'idée de finir en barbes à papa humaines....

_________________
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH 1529618029-cael
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2567
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Dim 19 Juil - 19:24
Par la puissance des feux folleeeeets. Non, mais c'était un feu que je voulais, Malw', pas une explosion. Enfin, si ça avait créé un feu, pourquoi pas, mais... Comment ça c'est parce que les branches sont trop humides ? T'avais réussi à allumer un feu il y a même pas deux minutes, un deuxième est trop demandé ? Mouais, techniquement, un Pokémon brûlé ne peut pas être brûlé à nouveau. Mais est-ce que le vent peut annuler le statut ? Ça serait vachement pratique. À moins que les branches ne peuvent simplement pas être sous ce statut. Mais du coup... ? Second essai, go. Voilà, c'était bien ce que disais. C'est pas bien compliqué de faire un feu. Breef, et donc on avait à nouveau notre fourneau qui scintillait de mille feux. Maintenant, il fallait que je laisse Pinkie se bouger pour la préparation. Ce dernier venait de se hisser sur la rive et était encore trempe. Je lui jetai un regard de biais. Bah quoi ? Il pourrait peut-être éteindre encore une fois le feu avec les gouttes qui lui perlaient sur le corps.
Apparemment, fallait-il encore une ardoise au chef du jour. Après avoir haussé les sourcils, je me décidai finalement à y aller alors qu'il s'occupait des baies. Accompagnée de Dake, je me redirigeai alors près du rivage pour essayer de trouver une pierre assez plate. Il y en avait pas mal, certes, mais trop petites. L'avantage ? Elles étaient excellentes pour faire des ricochets du coup. Le gecko avait tenté de faire pareille, mais huum, comment dire... Les cailloux restaient accrochés à ses pattes. Pourquoi ? Je ne sais pas. Pourtant il est très bien capable de lancer des pommes, alors pourquoi pas des vulgaires galets ? Lui-même ne semblait pas le savoir. Enfin, ça restait toujours bon de savoir les limites de l'autisme de ses Pokémons.

Les moules disparaissaient un peu trop vite. Un peu ? Beaucoup en faite. Pinkie mangeait à une vitesse proche de celle de la lumière, et une certaine créature malvenue squattait également. Du genre, vous savez depuis quand les fantômes ont besoin de se nourrir ? Moi non plus, je ne le savais pas, mais Malware semblait prendre un malin plaisirs à déguster le plat du jour. Déjà qu'on en avait pas assez... J'avais l'impression que si l'autre rose le voulait, il pourrait bien avaler toutes les moules de l'océan.
De temps à autre, je jetais des regards en arrière, espérant que Miyabi était revenue, mais rien à faire. Rien ne sortait de l'eau. Seules quelques vagues brisaient de temps à autre la régularité de cette étendue. Bref, une fois le repas fini, nous retournâmes nous rafraîchir. D'ailleurs je crois que Mithos avait frôlé la noyade. Ou bien était-ce peut-être nous qui avons frôlé la mort en se faisant électrocuter. Au choix. D'ailleurs la bestiole avait autant d'énergie pour bondir comme un Spoink. Peut-être que ce n'était pas vraiment un Negapi en réalité... 'Était un peu chiant quand même. Mais dans le genre, parfaitement incompatible avec Coca.

La nuit tombait gentiment. Après avoir discuté un peu sur comment on s'organisera pour la suite, on  conclut qu'il valait mieux se trouver un endroit en hauteur pour dormir, bien dissimulés. Il nous fallait donc un arbre assez touffu et assez haut. Nous nous baladâmes alors pendant plusieurs minutes dans la forêt. D'ailleurs, je constate que s'il y avait des buissons à baies, c'est que les baies étaient vraiment bien cachées. Très bien cachées. Ou alors microscopiques. Dans un élan de bonté, j'avais finalement rappelé le Skélénox qui s'était retiré de mauvaise foi bien sûr. L'Arcko, lui, se baladait tranquillement derrière notre petit groupe. Je crois qu'il cherchait des fleurs. Mais il y en avait pas tant que ça. Une fois, il voulut carrément arracher une qui se trouvait sur le crâne d'une Joliflore. ... Ouais, on a  dû courir, parce qu'une armée d'Ortides est soudainement apparue ensuite. Bref, après les quelques péripéties, nous trouvâmes enfin arbre. Un arbre qui correspondait à nos critère et où on pouvait s'allonger dessus sans glisse jusqu'au tronc ou bien craindre que la branche ne casse. Enfin, je crois. Le seul point négatif était qu'il était plutôt facilement repérable parce qu'il luisait un peu sous la lumière. Quoique à la limite, ça pourrait permettre à Malw' de se repérer plus facilement durant ses escapades nocturnes. Ouais, sorry Pinkie, le repos fut de courte durée. Mais vu qu'il se barre ça devrait aller, non ? Non ?

La nuit se passa calmement. N'ayant rien d'autre de mieux à faire que de dormir, ce fut donc ce que je fis. Enfin, si, je pouvais m'inquiéter pour Miyabi, mais peut-être faisait-elle des galipettes en ce moment mêê-h-h-kofkof. De toute manière elle connaissait l'endroit où se trouvera le ferry pour le retour. Seulement, si j'avais encore besoin d'elle pour les deux prochains jours, ça allait être un peu compliqué. Au moins le rose avait gardé sa tête et ses bras. Mouais... C'était déjà ça.
Sinon ? J'ai oublié un détail ? Ah ? Ah, le réveil. Ouais, bah comment dire... Le réveil fut un peu plus compliqué. Pas que je n'arrivais pas à me réveiller, mais j'arrivais pas à me lever ou à bouger plutôt. Disons que je dormais profondément, en train de rêver que je faisais un bonhomme de neige après avoir décidé de faire un pause alors que je grimpais sur l’Himalaya parce que je manquais de thé au citron – ne me demandez pourquoi pas j'en avais besoin mais dans mon rêve ça me semblait logique – et que j'attendais donc que la livreuse Kaeko me ramène du chocolat rose. ... Ouais, c'est un peu étrange. À cause des moules du soir, peut-être. Enfiiin, au moment où je m'apprêtais à réceptionner le colis donc, des mains de l'imbécile mentalienne, je tombai dans un trou et devint incapable de bouger ensuite. En haut, on m'appelait.

« Rainbow...Je crois qu'on a un problème, là....Hmpf ! »

Ouais, Pinkie, sans blague. Je venais de me retrouver embobinée dans de la toile de Migalos. Ah mais pourquoi le chocolat s'est transformé en Pinkie ? Je regardai vers le haut du trou, mais à la place, j'aperçus des liasses de feuilles. Hum ? La montagne s'est transformée en arbre ? Par contre je pouvais vraiment plus bouger. Je clignais des yeux plusieurs fois en espérant me réveiller, mais rien à faire.

« Mouais, c'est un rêve de toute manière, je vais bien me réveiller un jour. »

Un rêve qui semble extrêmement réaliste, en effet. Attendez... Ce n'était pas un rêve ? Merde, j'arrivais pas à me pincer. Mais hum, l'arbre ressemblait bien à celui où on s'était posé la veille. ... Fuck.
En regardant autour de moi, j'aperçus au moins une dizaine d'araignées géantes. Je ne pus m'empêcher de pousser un cri aigu. Qu'est-ce qu'on foutait là ? POURQUOI EST-CE QU'ON ÉTAIT ICI ? Mon partenaire venait de réussir à libérer son lapin surexcité. Il était censé nous aider ? Par contre le dresseur lui était devenu vachement silencieux. Celui-ci se trouvait quelques mètres plus haut, je n'arrivais donc pas à voir son visage ou quoique ce soit. Enfin bon, pour ma part j'étais incapable de libérer Dake, il restait à espérer que Malware revienne. En attendant, Mithos semblait bien s'amuser en sautant partout, y compris sur la tête de nos agresseurs. Ceux-ci s'excitaient de plus en plus. Pas bon. Même si ça fait diversion du coup. Comment pouvait-on s'en sortir ? Des ciseaux ? Des règles ? Des fouets ? Des ceintures ? Anw, des ceintures peut-être ? Pinkie en avait-il un ? Huum, plus très sûre d'un coup. Mais la boucle serait capable de couper la toile, non ?  Autre soucis. Où se trouvaient nos sac ? Ah, un peu plus loin. Ceux-ci contenaient uniquement des fusées, juste ? Ouais, inutiles, quoi. Sans compter qu'il devaient ne rien peser, du coup. Pendant quelques minutes, je restai donc là, sans savoir quoi faire, en regardant une certaine bestiole chromatique sautiller partout. Puis finalement, je sentis une présence dans mon dos. Ah, Malw', enfin...

« Je te demandes rien de compliqué. Primo, arrête de rire, secundo, j'aime bien les sauts dans le vide, tertio, demande à l'autre surexcité de nous faire tomber. »

C'était juste trois mètres à sauter une fois qu'on sera pendus dans le vide, après tout. Et puis, les Migalos semblaient bien divertis, donc autant en profiter. En deux trois mouvement, je me retrouvai à faire du saut à l'élastique sans élastique mais avec de la toile d'araignée et sans pouvoir bouger. La sensation n'était pas des plus agréable. Je ne savais pas si le fil qui me reliait à la grosse toile principale qui s'étendait sur tout l'arbre craquera sous mon poids ou non. En tout cas, si c'est le cas, dix secondes étaient insuffisants. ... J'attendais, sinon. Enfin, le lapin semblait avoir reçu le message, puisqu'il sautilla dans notre direction et coupa les fils à moi et son dresseur. Nous tombâmes au sol, de la terre, des petits cailloux et des végétaux s'accrochèrent à nos cocons. Huum... Par contre, la fuite du Negapi avait attiré également les Migalos du coup.

« MALW', RECUP LES SACS. NOUS ON SE BAAAAARRE. »

Les courses en sac patates, j'ai toujours adoré ça. Pas vous ? En attendant, c'était un peu plus dur, là, dans le sens où on risquait fort probablement de finir en casse-croûte pour des grosses araignées aux couleurs rétros. Je crois que c'est l'instinct de survie qui m'aida à sauter autant longtemps. Il ne me sembla pas qu'on croisa d'autres élèves en route. En tout cas, vu la position du soleil, il devait être encore assez long. Mais... Un détail... Mes cheveux. Bordel, ils allaient être foutus avec cette fichue toile. Il fallait que je trouve un moyen de les venger. Les pauvres... En attendant, il semblait qu'on avait enfin réussi à semer nos poursuivants. Ne restait plus qu'à trouver un moyen de se libérer. Je m'appuyai contre un tronc assez rugueux et commençai alors à remuer mon corps. Nan, il y a rien de sexy quand t'es dans un espèce de cocon collant et dégueulasse, donc dehors les idées pas nettes. Merci.
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2334
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Jeu 23 Juil - 6:12
Récapitulons: En moins de 24 heures, j'ai failli finir mangé d'abord par un Sharpdeo et bientôt par une horde de Mygavolts...C'est quoi la prochaine étape, un buffet garni de Cael servi à un Ronflex? On toucherait à un sacré paradoxe, je me demande si y'en a sur cette île, tiens...
En attendant, je commence à me demander si libérer Mithos, c'était vraiment une si bonne idée que ça...Non parce que bon, un Negapi, c'est peut-être mignon, mais niveau griffes, crocs ou tronçonneuses, c'est assez mal équipé. Sauf que la Pokéball de Sol était coincé dans mon dos, et avec le cocon, j'arrive déjà à peine à remuer les bras alors on ne se plaint pas et on improvise !
Guidé par Rainbow, on dirait que Mithos commence à comprendre ce qu'on attend de lui...Le temps de me tortiller pour finir la tête en bas, comme un Chrysacier en attente d'évolution, et je suis prêt, on lâche touuuuut !

''Ourgh !''


Bon par contre pour l’atterrissage, c'est encore à bosser...Et en profondeur. Mithos se laisse tomber à son tour, pour m’atterrir  pile sur l'estomac tandis qu'au-dessus de nous, une véritable symphonie de cliquetis et de crissements emplit la forêt. Bon, on a accompli l'étape 1 du plan, la chute libre...Maintenant, l'étape deux: le MARATHON SPOINK !
Saute, saute, saute, sauuuuuuuute ! Si jamais quelqu'un que je connais me voit faire ça, ma réputation de Ranger sera morte et enterrée (encore plus profondément qu'un Onyx en hibernation)...Et si Eryn voit ça, inutile de me chercher sur la surface de cette planète, je me serais déjà enfui pour le Monde Distortion ! C'est donc emmailloté dans mon cocon et bondissant comme un Spink que je suis Rainbow, tandis que nous nous enfonçons toujours plus profondément sous les arbres.
Au terme d'une (trééééés) longue séance de saute-moutons, nos poursuivants semblent enfin décider à abandonner tout espoir de déguster un duo de Rangers en papillote pour l dessert. Par contre, l'étape libération semble quelque peu compliquée pour la pauvre Hope...
Et à la voir se tortiller comme ça, comme un gros Chenipan contre son arbre, je vais pas pouvoir me retenir, je le sens, ça monte, c'est juste...trop...drôle.

''Pff...(Non retiens-toi, elle a un Spectre, tu vas tellement douiller si elle se vexe)....Arrête Hope, tu vas juste chauffer les fils sans les couper. Faut un Pokémon avec des lames au bout des doigts. Attends...''

Au prix de quelques contorsions supplémentaires, mes doigts saisissent enfin ce que j'aurais aimé atteindre il y a un bon moment, lorsque je jouais les saucisses de Fort-Vanitas sur ma branche. Une simple pression sur la Pokéball de Sol, et le Zorua peut me dédier le sourire le plus moqueur de sa carrière...Tu te ficheras de moi plus tard en attendant, dégage-nous de là !
Une ou deux combo-griffes plus tard (Je suis sûr que t'as fait exprès de me rater, après avoir libéré Hope...EH SOL, REVIENS ICI !), nous voila libres...Libres de reprendre notre route, et surtout de constater que notre ''nuit'' a été bien plus longue que prévue : le soleil est déjà haut dans le ciel, à vue de nez, il ne reste plus beaucoup de temps avant le zénith.
Avec tout ça, je n'ai pas la moindre idée de où nous nous trouvons...Donc dans le doute, on va appliquer la bonne vieille méthode.

''On va...par là !''

Le pifomètre, y'a que ça de vrai ! Et avec un peu de chance, on va tomber sur des arbres à baies, parce que vous je sais pas, mais moi j'ai l'estomac qui commence à grogner !

********************

Pas de baies ou de petit-déjeuner, mais ce que nous découvrons au bout d'une petite heure de marche est tout aussi intéressant: après avoir serpenté entre les arbres, les lianes et le terrain souvent traitre (mémorable moment que celui où Rainbow m'a évité de plonger droit dans un trou de Sevipers), la piste vaguement dessinée qui nous sert de repère finit par s'achever au milieu des buissons. Et juste un peu au-delà de la barrière végétale...

''C'est...Je crois qu'on vient de trouver. Si avec ça on arrive pas à tenir jusqu'à demain matin, je sais pas ce qu'il nous faudrait...Ou si, je sais mais je doute qu'on trouve un truc aussi gros que les Ruines d'Almia  sur cette île.''

Au sommet d'une petite dénivellation, à quelques mètres de notre position, se dresse un arbre solitaire, immense, et verdoyant. Tout autour de ce dernier, les buissons, les racines et le lierre ont étouffés toute trace d'herbes, ne laissant place qu'à un véritable bosquet autour du tronc ancestral. Et d'après ce que je peux en juger ce dernier est complétement creux...L'idéal pour se composer un abri pour la nuit, donc !

''Une fois qu'on aura récupéré de quoi camoufler l'entrée, un peu de bouffe et allumer un petit feu (Éloigne cet Arcko du tas de bois, on sait comment ça va finir), le reste sera une partie de plaisir. Vu le terrain, j'suis sûr que ça doit être rempli d'arbres à baies, autour de cette clairière, suffit de chercher..Bon...Pour savoir qui s'y colle, on joue la cueillette à pile ou face, Rainbow?''

Allez, qui va donc devoir retourner jouer les Capumains dans les arbres, pendant que l'autre pourra tranquillement s'installer et aménager notre nouvelle demeure?

_________________
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH 1529618029-cael
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2567
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Ven 31 Juil - 18:01
Est-ce que quelqu'un essayait de rire ? EST-CE QUE QUELQU'UN RIGOLAIT ? Je jetai un regard noir à Pinkie. Peut-être cela eut de l'effet, peut-être que non, en tout cas celui-ci se tue. Mouais, ok.

« Arrête Hope, tu vas juste chauffer les fils sans les couper. Faut un Pokémon avec des lames au bout des doigts. Attends... »

Ok, très bien. Je vais attendre. Prenant alors plutôt appuie sur le tronc, le temps d'observer le rose gigoter à son tour pour chercher, je cite, un Pokémon avec des lames au bout des doigts. Ah, mais... Le Pokémon en question. Anw, Sol, ça faisait longtemps ! Je serrai la bestiole dans mes bras après que celui-ci m'ait libérée. Puis voyant que son dresseur attendait de l'être à son tour, je le relâchai quand même après lui avoir jeté un regard complice. Pinkie, tu vas gigoter un peu plus longtemps que prévu, tu vois ?
Et doonc, ce fut dans la bonne humeur que nous reprîmes notre route, partant dans la direction qu'avait choisi mon binôme. De toute manière, ce n'était pas comme si on avait une carte, donc autant se balader comme bon nous semble, histoire de ne pas rester plantés sur place et de fleurir à force.

Certes, la direction avait choisie au pif, mais... Euh... Pourquoi y a-t-il genre un nid de Seviper dissimulé ? Du boudin de ponyta, c'est bon aussi ? Enfin, dans tous les cas, là, c'est un peu trop tard. Il s'avère que je viens d'éviter à l'autre rose de se faire ligoter par une vingtaine Sevipers. Un peu de course s'est rajouté au programme du coup. Bon, si ce n'était qu'un peu de course, passe encore. Le soucis c'est qu'en courant, on a attiré l'attention d'une colonie de Fermites enragés. Pourquoi enragés ? Il semblerait qu'on ait écrasé leur nid.... Sauf que je vois pas trop peut être leur nid, vous voyez le genre ? 'Fin bon. Il paraît que dans certains pays, ils mangent les insectes, mais des Fermites fondus je sais pas si c'est très très bon. En tout cas, je me suis débrouillée comme je peux avec Malw, pour ma part.
Un kilomètre à pieds. Ça uuse, ça uuuse. Un kilomètre à pieeds, ça use les soulieers. Deux kilomètres à pieds. Ça euse, ça uuuse... Et finalemeeeent, nous trouvâmes notre demeure pour la seconde nuit ! Sans Migalos, ni Fermite, ni Sharpedos, wow, miracle ! Quoique si ça se trouve, la colline sur laquelle se trouve l'espèce de cabane naturelle est un nid de Fermites en réalité. Oui, je parle de malheurs, mais on sait jamais. Du coup, Pinkie proposa qu'on sépare les tâches. En jouant à pile ou face ?

« Ah, parce que t'as des jetons sur toi, toi ? »

Il comptait s'y prendre comment au juste ? Je pouffai. Bon, techniquement, si je veux pas crever de faim aujourd'hui, il valait bien mieux que je m'occupe de la cueillette. Tss, récupérer des planches aurait été bien plus simple. Mais pour ma propre survie... Du coup le chef sushis reviendra à Sol. Désolée, Drake, mais vois-tu...

« Te fatigue pas. J'te fais pas confiance pour la cueillette. Je m'en occupe, du coup. À toute ! »

Sur ce, je déposai ma jacket au pied de l'arbre et, sac sur le dos, m'en allai à la recherche de baies. Inutile de demander de l'aide à mes Pokémons. Autant Drake pourra m'aider pour la cueillette une fois que j'aurai trouvé un bon site, autant pour chercher... Il sera fera vite distraire. Et pour Malw', ce n'était même pas la peine d'y penser. S'il en trouve, il les bouffera lui avant de repartir glander. Tiens, ça me rappelle un autre spectre. Huum... Bref. Et donc, après quelques minutes de marche, je trouvai un bon coin avec deux arbustes et un arbre à baies. J'ouvris alors mon sac et mit la fusée sous le bras afin d'avoir plus de place où mettre les fruits. Quant au gecko, je lui confiai de couper une branche bien garnie de l'arbre. Normalement, on devrait en avoir assez, comme ça. Je vérifiai une dernière fois que la Pokéball du Skélénox était bien fermée, puis, enfin, me mis à cueillir. Clean, clean, clean, pourrie, clean, trouée, clean clean.... SBAAAM. ... Euh, ouais, nan, Drake, tu me recoupes une branche en la rattrapant. Là il y a la moitié des baies qui viennent de finir en purée. ... Bouge-toi, c'est devenu de la purée, j'te dis. Stop de... Scrtchchchchch... Merci Drake mais on a pas besoin de lance. Hum, et donc, le résultat ? Un sac assez rempli de baies pour que je n'arrive pas à y replacer la fusée et euh... une énorme brochette de baies made in Dakine. C'était quand même assez impressionnant.

_______________________________


« Pinkiiiie ? I'm back ! ... Pinkiie ? T'es là ? »

Pourtant récolter quelques branches ça prend pas trente-six milles ans. On va supposer qu'il a encore rencontré quelques imprévus. Comme souvent.
Je posai donc la fusée que j'avais gardé sous le bras jusqu'à présent, vers l'entrée, et plantai la longue brochette – elle devait faire deux voir trois mètres quand même, hein – dans le sol avant de poser mon sac aussi par terre. L'air de rien, il était devenu plutôt lourd. Puis je me retournai. ...

« ... NON, DRAKE, REPOSE CETTE FUS- »

Le Pokémon me jeta un regard puis sorti à l'extérieur. Euh, ouais, d'accord ? Sans attendre, je me jetai à sa poursuite. Des arbres, des branches, des lianes, je crois que ça m'a pris une petite heure quand même. Non mais parce que l'autre lézard s'est amusé à me faire courir dans les arbres en plus. Le point positif, c'est qu'il me faisait sauter de branche à branche autour de notre repaire. Ouais... Seul point positif. Ah, tiens, une tête rose.

« Pinkiiie, t'en occupes pas, je le gèèèèèèèèr- »

Ou pas. 'Fin si. Je venais de me prendre les pieds dans une énième liane, sauf qu'en tombant, j'avais réussi à rattraper le fuyard. Lui retirant la fusée des pattes, je lui jetai un regard sévère. Ose y retoucher et tu verras. Sauf qu'il ne le remarque même pas bien sûr. Remarque, si on allume le feu maintenant, c'est presque mieux qu'il reste à l'extérieur justement.
Notre survie sécurisée, je retournai sous l'arbre mort, des lianes sur les épaules, des feuilles dans les cheveux. Un seul mot de la part de l'autre rose, et ce soir, c'est moi qui cuisinera du poney rôti. Ou carbonisé, au choix.
J'essayai d'arranger mes cheveux comme je le pouvais, mais là, c'était juste un peu impossible. Qu'est-ce que je n'aurais pas fait pour avoir un shampoing sec sous la main, là, tout de suite. Parce qu'on a pas vraiment d'eau à disposition pour une douche. Ouais, je chipote pas trop. Pas tellement.

« Les lianes, c'est pour te ligoter au cas-où, tu vois ? »

Dis-je en les posant par terre. Que le message soit clair. En attendant... Malw', le feu, please.

Spoiler:
 
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2334
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Ven 31 Juil - 21:27
Comment ça ''pas confiance en moi'' ? Nan mais oh, je te signale que je ne mange pas (tout) ce que je ramasse quand même...Seulement la moitié, parce que c'est dur de tout porter, faut de l'énergie pour ça ! Adieu baies juteuses et fruits croquants...j'aurais du m'imposer et lui laisser la fortification du lieu, tiens ! De dépit, je frappe du pied dans un petit caillou qui manque de peu Katara. La Mustebouée, absorbée par l'étude des branches réplique alors par un concert de cri indigné (et un Pistolet à O...Bonne idée, je n'avais pas pris de douche, ce matin) qui semble beaucoup amuser Sol et Mithos...C'est ça, moquer vous...Pour la peine, vous allez m'aider et jouer les maçons avec moi !

''Chacun sa tâche et on devrait aller vite: Katara, tu me trouves de quoi combler les trous un peu en hauteur...Genre de plaques d'écorces, ça devrait faire l'affaire. Sol, va falloir que tu me détaches quelques lianes, on s'en servira pour faire tenir le reste. Et Mithos...''

Et non, pas de Mithos, le Negapi a déjà disparu dans la nature, trottant à toute vitesse...Qu'est-ce qu'il va me fabriquer encore, celui-là? Ma Mustebouée est déjà parti dans sa direction, donc je suppose que je ne devrais pas trop m'en faire...Espérons juste qu'il ne nous ramène pas les Fermites en colère ! Alors, voyons ça...Avec des branches, on devrait pouvoir combler pas mal de trous aussi et arrêter la lumière du soleil pour fermer complétement le bosquet. Reste le problème du toit, s'il se met à pleuvoir cette nuit on va être complétement trempé... Mes tentatives pour entrecroiser des plaques d'écorces et des branches se soldent par un échec (et cinq chutes)...Il faut que je trouve autre chose.

''Piiiiii !''

Whaaaaa, qu'est-ce que c'est que ce truc ! C'est énorme, c'est vert et fin et ça ondule vers moi avec des cris de...Négapi? Comme une fusée, le Negapi chromatique vient de débouler d'entre les buissons, en trainant au-dessus de sa tête, ce qui ressemble à une gigantesque nappe végétale. Le temps de comprendre qu'il ne s'agit pas d'une nouvelle espèce de Pokémon mutant, je manque de me faire percuter par le Pokémon Electrique qui semble incapable de voir quoi que ce soit en portant son fardeau. Ce dernier s'avère être une feuille proche de la fougère absolument gigantesque...Suffisamment pour couvrir l'ouverture et nous servir de parapluie !

Les travaux avancent ainsi rapidement jusqu'à ce que finalement, il ne subsiste qu'un seul petit problème: l'ouverture centrale est grande ouverte, et je ne trouve rien pour la fermer. Et même si ce serait génial, je doute que Rainbow apprécie de se faire réveiller au beau milieu de la nuit par un Ursaring installé au milieu de notre cabane improvisée. Pendant que Sol et Mithos commencent à courir tout autour de notre oeuvre et en profite pour grimper dans l'arbre, je me pose à coté de l'entrée pour réfléchir...Doit bien y avoir un moyen de combler tout ça. Je veux dire, même les quelques branches qu'on a entassé ne sont pas assez dissuasives. Si un Ronflex affamé débarque on finit en paté. Des rochers? Non, on mettrait des heures à aller les chercher. Un tronc d'arbre? Même si Sol pouvait jouer les tronçonneuses, comment on le transporterait...*facepalm* Pas besoin de le fermer, suffit juste d'empêcher les Pokémons sauvages de s'en approcher.

''Sol, tu penses que tu peux creuser en cercle...par là?''

Sourire ironique du Zorua..je vais prendre ça pour un oui. Vu que Hope n'est toujours pas revenu, j'imagine que j'ai un peu de temps..Autant aller chercher le matos plus loin, ça ne sera pas plus mal. Tandis que Sol commence à creuser une tranchée tout autour de notre camp avec Tunnel, je pars avec les deux autres pour chercher quelques surprises désagréables afin de renforcer notre défense. Dans un coin sauvage comme celui-ci, si on ne veut pas être dérangé (ou finir en casse-dalle pour Migalos), c'est quand même plus prudent. Au prix de quelques piqûres (Je ressemble à un Sablaireau avec toute ces épines...Appelez moi Sonicael), nous parvenons à ramener suffisament de ronces pour former un treillis tout autour de l'entrée. Plus qu'à ajouter quelques cordes tendues tout autour du camp pour servir d'alerte et de chausse-trappes et tout sera prêt.
Sauf qu'on dirait que quelqu'un s'amuse beaucoup tout autour du camp, pendant que je bosse...

''Pinkiiie, t'en occupes pas, je le gèèèèèèèèr-''

Euh...on va dire ça, oui. En tout cas, elle gère super bien les vols planés et les atterrissages façon crêpe, là je met 10/10. Et quand elle se relève...Non, t'as déjà failli y passer tout à l'heure, résiste encore...Même si sa coupe est absolument magnifique et digne des plus beau Frisons....raah, je peux pas, faut que je lui dise !

''Rainbow, t'as vraiment une...''

''Les lianes, c'est pour te ligoter au cas-où, tu vois ?''

''*glups*''

Pfff...Elle a pas le sens de l'humour, c'tout.

*******************

Au moins, je peux pas lui reprocher d'avoir mal fait son boulot. À l'aide d'un énorme morceau d'écorce épaisse et sèche, je parviens à improviser une conque que Katara remplit obligeamment d'eau. Malware se charge d'allumer le feu (Cuisiner sur un truc fait par un Spectre...j'ai pas confiance...) et avec les baies qu'elle m'a ramené, je n'ai plus qu'à faire mijoter tout ça pour nous faire un ragoût. Confortablement installé sur des matelas fait de mousse récupérée aux alentours, nous nous retrouvons bien mieux installé que sur notre arbre de la nuit passé. Il fait chaud, la boustifaille arrive et aucune chance qu'un Pokémon sauvage ne réussisse à passer tout les pièges qu'on a installé autour du camp.
Une fois le dîner englouti, la seule envie qui me vient, c'est bien de m'allonger sur mon matelas végétal et ne plus en bouger pendant...oh ben, une petite semaine. La marmite improvisée a été vidée quatre fois de son contenu et tout le monde semble prêt à plonger dans les bas de Morpheo. L'odeur du ragoût plane encore dans l'air et il n'y a que Sol et Malware qui semblent encore capable de grimper à l'arbre pour préparer je ne sais quel coup tordu...Et m'empêcher de me poser, puisqu’un petit glapissement du Sombrenard ne tarde pas à retentir. Pas mon problème, tout ce que je veux c'est dormiiiiiiiir...
Sauf que Sol ne se contente pas d'un cri et redescend précipitamment pour venir se jeter sur moi en poussant des cris d’orfraie.

*Insérez ici une onomatopée qui vous fait penser au bruit d'une demi-douzaine de pierres entassés qui s'écroulent sur l'imbécile qui les as touché, et les cris de douleurs de ce dernier, car moi, j'ai  pas trouvé*


Dans le même temps, un bruit cataclysmique retentit à l’extérieur de notre refuge. Manifestement quelque chose vient de pénétrer dans notre espace de sécurité. Et ce quelque chose commence à monter la petite colline si j'en juge par les bruits qui s'intensifient.

''Katara...Eteins le feu, vite !''

La Mustebouée ne se fait pas prier et d'un Pistolet à O, ramène la pénombre dans la cabane. Parfait, on est moins repérable maintenant. plus qu'à identifier ce qui s'approche.
Ecartant deux branches, je jette un bref coup d'oeil à l'extérieur...Avant de me tourner vers la Pyroli, sans aucune trace de mon sourire habituel.

''Rainbow...y'a un probléme''

Soit j'ai trop mangé et j'hallucine...Soit une multitude de silhouettes bipèdes et rendues flous par l'obscurité, s'avancent vers nous. Leur pas sont mal assurés et elles vacillent même de droite à gauche à chaque avancée mais leur approche semble inexorable. Certaines se sont déjà pris les pieds dans les cordes tendues, ou sont tombés dans les tranchées de Sol, mais leurs congénères ne paraissent pas affecter le moins du monde. Ils avancent tous d'un pas lent et régulier, et quelques murmures se font même entendre.

''M..g...an...g...m...er....''

Ok, à cette distance, je n'arrive pas à entendre ce cri bizarre, mais ça ne ressemble à aucun Pokémon que je connais. Bipèdes comme ça, ça pourrait être des Vigoroth ou une espèce approchante mais en attendant, ce qui est sûr c'est qu'on va devoir intervenir. je parie qu'ils ont été attirés par l'odeur du ragoût et des baies..Donc qu'ils sont affamés...Et donc que si on reste sur le chemin, on risque d'être ajoutés au menu.
Rainbow semble s'être levée pour regarder aussi et nous échangeons un regard...

''Je t'ai déjà dit que je détestais  les films de zombies?''

**********************

En défense, tout le monde à son poste ! Laissant à Rainbow le soin de placer sa propre équipe, je guide Katara jusqu'à  un espace en hauteur du bosquet d'où elle pourra jouer les tourelles. Si tu peux les noyer, amiga, ne te gêne surtout pas ! Sol quand à lui, grimpe sur l'arbre en quelques bonds et va se mettre sur une branche en hauteur. Le suivant du regard, je remarque alors un détail tréééééés intéressant: les baies qui ornent ses branches;..Ce sont des Stekpas. Ou alors, comme je vais les appeler maintenant ''des boulets de plus de 3 kilos qui pourraient tomber sur la tête de nos assaillants'' avec un peu d'aide. le genre d'aide que les griffes d'un Zorua pourrait fournir...Parfait. Mithos prend place, quand à lui, à l'opposé de la position de Katara, prêt à lâcher des Boule Elek sur le premier qui passerait dans son champ de vision. Rainbow et moi prenons finalement nos positions et je m'approche d'un ensemble de lianes noués tout autour du tronc...Les petites surprises qu'on a installé dans l'après-midi vont servir finalement. La Pyroli a sorti une liane qu'elle fait claquer comme un fouet...Ok, je sais pas ce qui me fait le plus peur, elle ou ce qui nous attend dehors.
La première vague de nos assaillants ne tarde pas à approcher et chaque cri qui retentit me ferait presque sourire...Ça, c'est un trou de Sol...Ça, une liane tendue...et ça, c'est un collet...Encore un trou...Ouah ! Manifestement, certains ont réussis à approcher suffisament pour commencer à secouer les branches qui nous entourent. Un déluge d'attaques se déchainent alors autour de notre refuge pour repousser l'assaut, mais ce dernier ne semble pas prêt de faiblir. Un bruit sourd retentit subitement prêt de l'entrée et en me retournant, je vois une silhouette à moitié masqué par les branches entassées, qui s'effondre. Manifestement Sol a bien visé, cette fois...
En effet une pluie de baies Stekpa s'abat sur nos ennemis, détachés à grands renforts de Combo-griffes de la part du Sombrenard (Sniff, tant de nourriture gâchée...).
Les cris se sont également faits plus distinctes...Attendez, quoi?

''Maaaaaaan-geeeeeeeer...Maaaaaaaan-geeeeeeer...''

Euh...J'ai rêvé ou bien ? Ouah !
Sans prévenir (le contraire serait étonnant), l'un de nos assaillants vient de réussir à esquiver les tirs de Katara et les obus de Sol, pour escalader l'arbre. D'un bond puissant, il vient de bondir au beau milieu de notre refuge, traversant le toit végétal. Et le voila qui s'approche de Rainbow, tandis qu'elle en retient trois autres près de l'entrée !

''Attenti..''

*SBAF*

Avant même que je ne puisse agir ou finir de crier, la jeune fille se retourne et enchaine si vite son nouvel assaillant que quand ce dernier tombe en arrière en gigotant, complétement ligoté. Délaissant mon poste, j'en profite pour aller identifier ce qui nous attaque...Vu qu'on en a un sous la main, ça pourra peut-être nous aider si ils ont une faiblesse !
Sauf qu'en lieu et place d'un Pokémon...

''Oh bordel...HOPE, ARRÊTE ! C'est pas des Pokémons, c'est des élèves !''

''Maaaaaaaangeeeeeeer !''

En effet, pas de doute possible...On dirait le Noctali d'avant-hier même. Les yeux complétements fous et qui répète sans cesse ''manger, manger, manger'' (On dirait coPAIN), il semble totalement perdu...Oh merde, j'ai compris ! Cette bande d'affamés a du se perdre pendant les deux derniers jours et maintenant, ils veulent MA...NOTRE BOUFFE ! On doit avoir au bas mot une petite dizaine d'équipes qui en veulent à nos provisions ! Et ça, c'est HORS DE QUESTION ! Délaissant le prisonnier, je retourne à mon poste (Non sans lui avoir fourrer une grosse baie dans la bouche pour le faire taire...On a plus qu'à le faire rôtir comme un Groret !) avant de tirer sur l'une des lianes. Avec un craquement sourd, la plaque d'écorce  reliée à cette dernière et posée en équilibre sur une branche de l'arbre,  se met à pencher : Pluie de caillasse pour tout le monde !

''Vous ne passerez pas !''

PERSONNE NE TOUCHE A MA BOUFFE !

_________________
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH 1529618029-cael
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2567
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Ven 31 Juil - 23:09
Punaise, c'est trop bon. Tout en engloutissant le ragoût de baie en buvant dans des morceaux d'écorce en guise bol, nettoyés par Katara, je surveillais attentivement la quantité qu'il restait dans notre marmite improvisée. Pinkie savait vraiment bien cuisiner, à part ça. Il ferait une bonne mariée. ... Un soucis quelque part ? Nan, je crois pas. Sinon, ça sentait trop bon, et... Oh, une nouvelle fournée. J'en veeeeeux.

Le souper se passa dans la joie et la bonne humeur. Notre cabane était franchement confortable, et ce, sans compter sur le délicieux parfum de notre repas qui flottait encore dans l'air. Bon, ok, non-stop, une odeur comme ça dans un logement, ça peut devenir un peu lourd à la fin, mais dans la situation actuelle, cela semblait tellement... Parfait. Le ventre rempli, je m'étalais sur mon matelas de mousse. Il fallait que je retrouve Miyabi à part ça. Je me demandais si elle allait bien. J'avais certes l'habitude de laisser beaucoup de liberté à mes créatures, mais deux jours sans la voir du tout m'inquiétait quand même un peu. SCRRRR-BOUMBOUMBO-AAAAH-BOUMBOUMB-AAAÏE-BOUMBOU-hanhan...AAAAAAH-SCRRRRR-BOUMBOUM... – ça demandait une onomatopée, donc voilà – hum ? Il se passait quelque chose dehors ? Il semblait que l'un des piège de Pinkie avait été déclenché. Celui-ci réagit immédiatement, demandant alors à éteindre le feu. Beuh, j'aimais bien la chaleur qui en émanait, moi. On va pas pouvoir balancer des flemmes enflammées, en plus, du coup, en cas d'attaque. Comment ça, c'est un peu dangereux ? Mais non, à peeine.

« Rainbow...y'a un problème. »

Ouais, c'est ce qui me semble aussi. J'écarte à mon tour deux branche pour pouvoir jeter un oeil à l'extérieur. Ouah, on se faisait attaquer par une grande armée. Plus d'une dizaine de créatures bipèdes. C'était presque impressionnant. J'ai bien dit presque. Je jette un regard à mon binôme.

« Je t'ai déjà dit que je détestais  les films de zombies ?
- On aurait pu y aller avec des torches du coup, nan ? ... Ouais ok, je me tais. »

Bon, du coup, formation défense ?
Ça allait un bon exercice, n'empêche. L'idée était simple. Lancer des torches aurait été une plutôt mauvaise idée, à moins qu'on veuille tous finir en rôti. Donc il fallait plutôt créer les explosions plus loin. Du coup ? Dake balance des branches, puis Malw' s'en sert de support pour créer des explosions. C'est partiiii ! En plus ça apportera un peu d'éclairage, cool, non ? Et sinon, j'allais faire quoi, moi ? Rester plantée derrière comme une certaine blonde avec ses clés ? Tant qu'à l'être... Je ramassai une liane que j'avais ramené un peu plus tôt. D'un coup sec, je la fis claquer par terre. J'esquissai un sourire. Parfait.
Le gecko grimpa alors sur l'arbre afin de pouvoir ramasser les projectiles. Le spectre s'était déjà dirigé vers l'extérieur pour se mettre en place. Quant à moi, je le suivis. Je balayai les importuns du regard. Mm, ils étaient pas mal. Mais les nombreux pièges mis en place les avaient dispersés, les rendant plus facilement atteignables. Des projectiles en tout genre s'abattaient tout autour de notre refuges, cependant, quelques uns parvinrent tout de même à s'approcher. Je tentai surtout de les maintenir à distance à coups de liane, sauf qu'un esquiva mon coup, et fonça vers moi. Je me décalai avant de lui donner un coup de pied dans le ventre après l'avoir retenu avec mon arme. Puis le relâchant, je le projetai en arrière avec un second coup. Attendons qu'ils puisse se relever. Entre-temps, deux autres s'étaient rapprochées. 'Chier. Je m'apprêtai à les frapper mais le second réussi à attraper ma liane. Hin, mauvaise idée. D'un coup sec, je le tirai vers moi avant de lui donner un coup de poing et d'enchaîner avec les pieds. Attenti- Une présence derrière moi. Mon arme à nouveau libre, je la balançai pour ligoter le faible qui avait tenter de me prendre par derrière. Un coup de coude, et celui-ci est à terre. Je pose mon pieds dessus pour l'immobiliser tout en sachant que d'autre arrivaient derrière moi, encore.

« Oh bordel...HOPE, ARRÊTE ! C'est pas des Pokémons, c'est des élèves !
- ... Euh, c'est grave ? Nan, mais j'ai l'impression que je vais me faire bouffer si je fais rien, tu vois... »

Parce que bon. Que devrait-on faire sinon ? Les regarder piller nos provisions et détruire notre repaire ? J'écrasai d'un coup plus sec celui que j'avais sous mon pied puis reculai. Quatre nouvelles personnes venaient à la charge. De quelques coups de liane, je les fais reculer. Et d'un coup, j'entends les entrechoquements de cailloux. Ah, il s'était enfin décidé à envoyer des projectiles à plus grandes doses ? Devant moi, une nouvelle explosions retentit. Parmi les nouveaux assaillants se trouvait une fille. Les cheveux gras et broussailleux, j'eus de la peine à la reconnaître. À moins que je ne la connaisse juste pas du tout. Possible, possible. En tout cas, la douche de galets ne semblaient à très agréable. Je reculais d'un pas pour en éviter un cas qui manqua de me tomber dessus. Oups, j'étais pas vraiment dans une zone très sécurisée. J'observai le corps gigotant par terre, un peu devant moi. Puis le poussait du pied pour qu'il roule plus loin. Pas question qu'il ne subisse pas. Je restai encore quelques temps, devant l'entrée de notre abri, à observer nos assaillants agoniser. De temps à autre, je me contentai d'écraser les mains de ceux qui réussirent à ramper jusqu'à moi, avant de les renvoyer vers le bas de la colline. Encore quelques explosions et projectiles, puis finalement, le calme revint. La nuit était tombée depuis quelques heures déjà. Je baillai.

« Pinkie ? C'est bon, là, non, je crois ? J'ai sommeil. »

Retournant à l'intérieur, je m'affalai sur mon matelas de mousse. Après avoir rappelé mes Pokémons, bien que Malw' n'aurait pas été contre de jouer encore un peu avec le feu sûrement, je souhaitai bonne nuit à tout le monde puis sombrai dans le sommeil.
Le lendemain, ce fut sous les assauts de Mythos que je me réveillai. La boule de poils électrique sautillait partout dès le petit matin. Euh... Attendez. Petit matin ? M'étirant, je sortis à l'extérieur pour voir un peu. Le soleil devait s'être lever depuis un petit moment déjà. Il valait mieux ne pas trop faire attendre Cap'taine, aussi. Je piochai encore quelques baies dans notre réserve, après avoir réveillé le rose. Sac presque vide sur le dos, je décrétai qu'ils valait mieux qu'on se mette en route vers le ferry du retour dès maintenant. En descendant de notre colline, il fallut enjamber plusieurs corps agonisant. Je leur jetai quelques regard. Mm... Ce n'était pas forcément très beau à voir. Enfin bon. Je sautai par-dessus le corps le dernier corps, eeet... Finiiiiis ! Croquant dans ma baie juteuse, je lançai un regard complice à Pinkie. Ce séjour avait été génial.
Sur le chemin du retour, nous longeâmes la mer histoire que je puisse retrouver Miyabi au cas-où. Mais finalement, celle-ci m'attendait bel et bien juste à côté du ferry. Le soleil brillait, l'eau scintillait, une Cap'taine furibonde, quelques élèves sonnés.

« Ca-Généal ? On a croisé une dizaine d'étudiants pas en très bon état en revenant ici, en faite... »

Et surtout, ne pas rire. Ne pas r-...

Spoiler:
 

_________________



Elisabeth Snow
Elisabeth Snow
Région d'origine : Kalos
Âge : 28 ans
Niveau : 0
Jetons : 5000000
Points d'Expériences : 368
Directeur
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   Jeu 6 Aoû - 12:54
MOdération

Utilisation de la CS Coupe.
Gain Tu gagnes 2 Baies Maron et 2 baies Remu !

Utilisation de la CS Plongée.
Gain Tu gagnes soit une Pierre Nuit ou Fragment de la Pierre Mousse ou Fragment de la Pierre Glacée !

Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH   
[Cours 04. Pokéathlétisme] Régime intensif AHAHAHAHAH
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :