[Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Dim 28 Juin - 12:01
Ruby se voulut la plus attentive possible aux explications des deux professeurs, bien que ceux-ci semblaient bien plus se comprendre entre eux que les élèves, plongés dans le noir le plus total. Pour une scientifique débutante comme cette chère rousse, le jargon scientifique du professeur Roseverte paraissait aussi incompréhensible que du klingon pour un non-initié à la culture Star Trek. Bien heureusement que miss Jauplin rattrapait le coup, adaptant ses propos pour qu'ils soient à la portée des adolescents plus paumés qu'une Alice dans le monde distorsion. La demoiselle prit en note la moindre information qui pouvait s'avérer utile, la griffonnant à chaque fois sur son petit calepin précédemment vierge. Une fois que l'objectif du cours lui parut clair, la spécialiste type voulut lever la main dans le but de poser une seule et unique question. Le bateau débarqua alors sur l'île Pitaye. Roseverte s'éclipsa aussitôt, laissant ainsi tout le boulot à sa pauvre collègue. Ruby abaissa immédiatement sa main lorsque Janice répondit à la question que l'élève se posait, sans même l'avoir interrogée. Les groupes allaient donc être composés aléatoirement. Dommage ! L'étudiante se trouvait au milieu d'une masse d'élèves. Parmi eux, elle en connaissait certains tout comme elle ignorait l'existence d'autres.

Au final, elle fut casée avec un parfait inconnu à la couleur de cheveux plutôt inhabituelle. Assez svelte, le garçon aurait sans doute pu être Pokéathlète. Ruby ne préféra néanmoins pas s'avancer trop vite et réfuta le moindre préjugé qui lui vînt à l'esprit, priant cependant pour que son partenaire soit efficace, peu importe la spécialité dans laquelle il pouvait être. En simple gage de pacifisme et de bonne volonté, la rousse lui tendit une main dans l'espoir qu'une poignée soit partagée. Bah quoi ? C'est bien trop tôt pour faire la bise.

– Ruby Jones, spécialiste spectre et scientifique. On peut prendre le groupe de ton choix, les deux me vont.

Ouais, à peine. Le premier étant composé de Balbuto, Gringolem, Monorpale et Tutafeh, ça l'arrangerait bien que le jeune homme choisisse celui-ci. Elle haussa néanmoins ses épaules et rangea le petit calepin à l'intérieur de son sac à dos après avoir passé celui-ci en revue par simple précaution. La LUMINAX, quelques en-cas, de l'eau, une corde – ne sait-on jamais – et ses Pokéballs. Tout semblait y être présent. Définitivement soulagée, elle soupira et quitta le navire en même temps que la masse, espérant que son punk de coéquipier ne se perde pas au milieu de la foule. On ne sait jamais ! Mieux vaut s'attendre à tout de la part de quelqu'un qu'on ne connaît pas, ne serait-ce que pour ne pas tomber de haut.

– M'enfiiiin. On y va ? demanda-t-elle, espérant pour qu'il ne soit pas loin, auquel cas elle serait actuellement en train de parler dans le vent. On ne va rien trouver sur la plage, je pense.

Y'a-t-il vraiment besoin de mentionner autre chose ? Ah oui ; la tenue. Avec un stalker, c'est indispensable. C'est donc sous l'effet de la chaleur de ce mois de juin que la rousse n'a revêtit qu'un simple short d'expédition brun clair accompagné d'un débardeur noir – pas de transparence à cause de la sueur, huehuehue – et de rangers. Voilà voilà. Enclenchons le mécanisme de catastrophes à la chaîne s'il-vous-plaît !

_________________

Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Lun 29 Juin - 13:03
Depuis quand le vert n'avait pas eu une activité en dehors de sa chambre ? Il a réussi à rater les deux compétitions dans lesquelles il s'était inscrit juste à cause du fait qu'il ait complètement oublié la date à force de passer des nuits blanches à dessiner et créer des prototypes de Pokéball pour l'ouverture prochaine de son atelier. Comment ça ce n'est pas la faute de l'adolescent mais de sa narratrice ? *Tousse, ne nous attardons pas la-dessus le voulez-vous ? Bref, ce cours sur une autre île que Lansat était le moment parfait pour faire sortir ce très cher Abel qui avait la peau blanche et l'apparence d'un vampire n'ayant pas croisé le Soleil depuis des millénaire (en même temps c'est un peu le concept du vampire), dès qu'il vit les inscriptions aux cours scientifiques, ni une ni deux, il s'y est mis en pôle position (pôôôôôôle positiooooooooooooon, oui comme le générique ahem) et n'avait pas oublié de prendre une quinzaine de réveil à fond dans sa chambre et de coups de boule de la part de son Terhal afin de ne pas rater son bateau ! Aux grands maux les grands remèdes comme on dit. D'ailleurs fort heureusement le vert n'a aucun camarade de chambre même si on put entendre ses moyens de sortir des bras de Morphée à travers tout le premier étage de la tour Galamadriabuyak du dortoir Noctali. Certains de ses camarades ont même essayé de le tuer du regard, sans trop de succès, ce qui fit bien rire ce cher Abel, troll de premier ordre. Il rassembla un maximum de ses affaires qui pourraient lui être utile lors de l'expédition sur l'île inconnue soit ses outils de mécanos, son Ipok et ses deux seuls Pokémons, oui oui il n'a toujours que Arcko son starter et son Terhal les autres Pokémons il s'en est débarrassé sans aucun regret. Il pourrait jouer dans Kingdom heart III Sans cœur qu'il est.

Trêve de jeu de mot vaseux et de références pourris, le Noctali s'en alla gaiement vers le port, son starter sur les épaules en train de roupiller et son Terhal en train de glousser au-dessus de lui, comme à son habitude. En sortant dans le parc de Lansat, l'adolescent fut frappé par les puissants rayons solaires de ce mois de juin malgré l'heure matinale. Ça promettait une journée bien chaude et cela signifierait alors : des filles en minishort et en débardeur, bouhahahaha quel jour rêvé pour sortir de sa grotte. Bondissant de partout, le scientifique atteint avec joie le port où était amarré le ferry et dans lequel une masse informe d'élèves se réunissaient. Il put en reconnaître vaguement quelques uns, ceux qui participaient aux mêmes cours que lui et d'autres qui semblaient avoir choisi ce cours au pif dans l'air paumé rappelait vaguement celui de Londubat. Il soupira avant d'essayer d’apercevoir quelques personnes qui pourraient l’intéresser du point de vue mental et surtout physique cependant il fut totalement déçu en remarquant que presque aucune demoiselle n'avait fait l'effort de peu se vêtir. C'est si dommage, voilà une belle occasion de rater. Il soupira alors une nouvelle fois, se mettant à l'écart de la population grouillante avant de grimper dans le bateau, casque sur les oreilles, le regard perdu sur l'étendu bleu azur.

La traversée n'eut pas vraiment de rebondissement ou d’événements en particulier, quelques élèves courageux (ou complètement débiles selon Abel) avaient essayé d'espionner les professeurs pour essayer de comprendre pourquoi ils étaient sur ce bateau et ce qu'ils allaient bien faire sur une nouvelle île. Absurde comme si Roseverte allait lâcher une information compréhensible et Janice répondre de façon claire et non pas alambiquée ! Qu'ils sont naïfs, pensa alors le vert en caressant doucement la tête de son starter qui commençait à ne plus pouvoir tenir en place dans le bateau. Par chance, l'île arriva bien vite dans les pupilles émeraude d'Abel qui retira alors immédiatement son casque afin de s'approcher le plus vite possible du bord pour apprécier la vue de l'île. Magnifique, il n'y avait pas à dire, ce lopin de terre perdu en pleine mer était tout simplement superbe ! Une impression de déjà vu se grava imperceptiblement dans la tête gazon de ce cher Noctali. Il avait déjà pu admirer ces formes voluptueuses quelque part mais où ?

Une fois que le ferry accosta, il put descendre et humer l'air chaud de ce nouveau territoire à explorer. C'est alors qu'il comprit où il était juste après que le professeur blasé par excellence ait indiqué le nom de l'île : Pitaye. Des étoiles se mirent à parsemer le regard du scientifique : l'île qui abritaient des trésors en terme de Pokémons construits par les humains, un véritable bijoux pour le mécanicien qu'il était. Il ne pouvait alors plus rester en place, se balançant de tous les côtés et n'écoutant plus aucune explications des deux professeurs n'en ayant strictement rien à faire. Il ne saisit d'ailleurs pas du premier coup pourquoi une jolie rousse vient l'aborder. Alalala les hormones et le charisme du jeune homme attirent toutes les belles demoiselles à lui. Après deux trois poses de bellâtre totalement stupide, il comprit que ce n'était pas son superbe faciès qui avait amené cette belle rouquine à lui mais le jeu du hasard constituant des équipes de deux sur l'île. Il soupira avant de détailler un peu plus cette personne nommée Ruby : physique attirant, parfaitement formée, pas un poil de graisse en bref la rouquine parfaite ! JACKPOT ! Emerald comprit aussi bien vite la chance de son dresseur et lui fit un pouce d'encouragement.

« Bien le bonjour élégante demoiselle, je suis totalement ravie de vous rencontrer ! Je me nomme Abel Ezhyr scientifique mécanicien et Noctali enchanté ! Si cela vous sciez j'aimerais le groupe contenant les Pokémons conçus on va dire par les humains. Voyez-vous cela m'intéresse énormément. » Dit-il entre deux poses de... Poseur, oui j'avoue je n'ai pas trouvé mieux mais yolo ! Comme d'habitude, il vouvoyait son interlocutrice sans se soucier du quota creepy que cela pouvait susciter, c'est bien trop classe voyons ! M'enfin, la Pyroli prit les devants en leur disant qu'il faudrait mieux quitter la plage sinon leur cours n'avancerait à rien. Et en effet pour le coup elle n'avait pas tort. Le vert mit alors la main sous son menton et se mit à observer les alentours, que devaient-ils choisir entre la forêt mystiques ou le chemin rocheux... Pour accéder aux ruines, mieux valait passer par le chemin mais c'était bien trop simple et la jeune femme avait des rangers donc aucun moyen qu'elle glisse et ne se fasse sauver par ce cher Noctali. Bon, pour réussir à l'impressionner il n'y avait qu'un moyen : la forêt. Après tout les anciennes ruines à l'heure qu'il est devait être envahies par la végétation, ils pourraient sûrement trouver quelques choses d'intéressantes et cachées en ce lieu (enfin c'est surtout pour se la jouer Indiana Jones et se la péter mais ça, c'est la raison officieuse!)
« Bon dans ce cas je vous propose la forêt, on pourrait y trouver quelques ruines envahies par les herbes folles et y découvrir des Pokémons cachés, qu'en pensez-vous ? » Mais quel mythomane franchement, il veut surtout qu'elle ait peur des Mimigals et qu'elle se blottisse contre lui plutôt, dommage que ça ne soit pas ce genre de personne mais ce détail, Abel l'ignore encore !

_________________
[Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île 1417817140-poker-face-600-396849
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Lun 29 Juin - 15:37
Quel individu bien étrange, pensa Ruby. Quel adolescent normalement constitué vouvoie ses semblables ? Alors que n'importe qui aurait pu croire cela impossible, ce garçon s'était ramené comme une fleur en mode "coucou je brise les conventions". Il fallait avouer que le rendu s'avérait être des plus effrayants, bien que Ruby n'en tînt pas compte très longtemps. Tout le monde a le droit à une seconde chance, après tout. Passons outre cette mauvaise impression et ces quelques poses de pseudo mannequin. Génial ! L'étudiante se retrouvait coincée ici avec un vantard à la tête aussi grosse que ses chevilles, visiblement. Quoiqu'il en soit, cela devrait avoir quelques avantages de se retrouver avec un scientifique pour ce cours, bien qu'il soit surtout mécanicien et non pas chercheur. C'est toujours ça de pris.

– Enchantée. Va pour la forêt, donc ?

Puisqu'il allait certainement y faire très sombre – merci aux feuillages épais – Ruby sortit sa lampe torche avant d'y entrer, juste par précaution. Suite à quoi, elle prit les devants sans même se soucier du fait que cela pouvait offrir une certaine vue au très cher Noctali. Après tout, il était juste un peu ahuri, non ? Enfin, c'est ce qu'elle pensait. Bref ! La rousse alluma donc ladite lampe lorsqu'il fit assez sombre pour s'en servir. Même à l'ombre, il faisait lourd. Qui plus est, les lianes à écarter çà et là n'arrangeait en rien cette sensation de chaleurs. Qui dit mouvements supplémentaires dit aussi chaleur générée donc de la transpiration. Comme si que ce cours n'allait pas être assez éreintant...

– Sinon, à part faire des poses de beau gosse, comment est-ce que tu pourrais aider ? Je ne peux pas vraiment me repérer en ces lieux. Quoique...

C'est alors qu'elle partit fouiller dans on sac, en sortant une Pokéball des plus banales. Une fois le bouton central pressé, un Baudrive apparut. Celui-ci se présenta à son public avec des mimiques on ne peut plus classes.

– Jab', au lieu de faire bonne impression, tu pourrais pas monter dans les airs et me dire où est la montagne ?

Il s'exécuta, perçant l'épais feuillage pour s'élever vers les cieux. Après quelques secondes, il redescendit et indiqua à sa dresseuse la direction à prendre. Ruby poussa la grimace tout en se retournant vers le Noctali. Oui. Jab' avait bien indiqué un chemin totalement différent de celui proposé par le punk. Dans quelle optique avait-il pu choisir d'en arriver à ce genre de pratiques ? Quoiqu'il en soit, cela lui faisait perdre des points déjà qu'il n'en avait pas beaucoup à la base. M'enfin. Ne lui en tenons pas trop rigueur... quoique... juste un peu. Ouais. On va faire comme ça.

La spécialiste type se remit donc en route, le tout en suivant son Baudrive récemment capturé. Elle fut guidée jusqu'à un petit sentier quelque peu rocailleux et difficilement praticable. Il devait probablement mener à la montagne tant désirée, celle abritant les ruines d'Athénéfix. La Pyroli plissa les yeux, cherchant à apercevoir le bout du chemin, en vain. Cette marche allait sans doute être des plus fatigantes. C'est alors qu'elle eût une idée et se retourna vers ce très cher jeune homme à la crinière verte tandis qu'un petit sourire naquît depuis les commissures de ses lèvres. Non. Ne me dis pas que tu penses à... ça ? Malheur. Hex a réellement réussi à te rendre fourbe, ma vieille. D'ailleurs, on l'entendait bien ricaner, même depuis sa ball.

– C'est long... Si seulement je pouvais éviter de marcher...

Une princesse est née ? LOLILOLILOLILOL. Ahem. Pardon. C'était trop tentant.

_________________

Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Lun 6 Juil - 21:43
Hehehe, le vert n'était que joie, il avait réussi à impressionner la jolie damoiselle. Il l'avait marqué c'était certain. Non non ce cher Noctali ne s'était en aucun cas imaginé paraître bizarre. Sa stupidité en matière de posage n'a d'égal que son talent pour la mécanique. Oui on peut en effet dire que c'est un dragueur des bacs à sable, par chance son fidèle starter est toujours présent pour rectifier le tir et le frapper pour qu'il arrête un peu ses bêtises. La dernière fois, les conseils du petit Arcko avaient plutôt bien fonctionné avec Eryn, il avait réussi à ne pas trop la mettre mal à l'aise et ils avaient fini amis. Si ce n'est pas merveilleux ça ? Bref, pour le moment, il ne valait encore rien tenter. Emerald parla en langage des signes à son dresseur pour lui faire comprendre qu'il valait mieux qu'il arrête et qu'il suive tranquillement la petite damoiselle. Les spécialistes spectres avaient réputation d'être un petit peu spéciaux dans le genre (non non ma narration ne vise personne). Par galanterie (ou non), le Noctali laissa passer Ruby devant lui pour garder ses arrières et non pour regarder son derrière et admira le paysage encore une fois aucune illusion qui leur était gracieusement offert. La couverture verte alla parfaitement avec le mécanicien et son fidèle type plante. Pendant ce temps, Eustass pouffait dans son coin tout en regardant allégrement la rouquine qui avait sortit sa lampe torche pour y voir un peu plus clair dans cet univers de ténèbres émeraudes. Abel n'en voyait pas spécialement l'intérêt puisqu'il était habitué à vivre dans le noir ces dernier temps, ses bâtonnets et ses rétines y sont désormais habitués.

La chaleur pesait sur les épaules du scientifique qui avait déjà une légère charge dessus, il dut alors retirer sa veste le mettant alors en débardeur noir allant parfaitement avec son pantalon treillis. Il rangea tout ceci dans son sac tout en prenant une petite bouteille d'eau qu'il donna à Emerald qui commençait à fondre à cause de la pression atmosphérique non négligeable. Il en sortit une autre beaucoup plus grande qu'il proposa poliment à Ruby.
« Avec cette température il vaudrait éviter une insolation, vous voulez de l'eau chère vous? » Dit-il avec un grand sourire ne cherchant rien d'autre que le bien de sa partenaire. Ce serait tellement bête qu'elle s'évanouisse et qu'il doive la porter et faire le cours tout seul n'est-ce pas ? Ahem.  Après cette gentille proposition (tousse), Abel but à son tour avant que la rouquine ne se retourne et lui demande ce que savait faire le garçon.
« Et Bien pour le moment rien, j'ai juste un bon sens de l'orientation et si vous êtes fatiguée je peux vous... » Cependant ce cher jeune homme ne put finir sa phrase que sa coéquipière eut une brillante idée pour trouver plus rapidement le chemin vers les ruines antiques. Elle fit sortir une sorte de ballon bizarre que le Terhal du jeune homme trouva extrêmement intéressant et ne put s'empêcher de grogner de bonheur en voyant les mimiques du Baudrive. Abel et son Arcko se contentèrent juste d'hausser les épaules. Rien de bien attrayant dans un vulgaire ballon. Ce dernier, selon les ordres de sa dresseuse, s'envola au dessus des immenses arbres pour leur indiquer la marche à suivre ensuite. Le vert fut déçu de devoir changer d'orientation passer de hétéro à bi? pour aller vers le chemin de caillasses (la géologie n'est vraiment pas le plus passionnant croyez-moi) en plein caniar. Génial, déjà qu'il faisait abominablement chaud à l'ombre mais alors au Soleil, ils vont cuire ! M'enfin, il fallait obéir à la Pyroli (si vous voulez survivre dans le monde hostile de la Pokémon Community).

« Vraiment vous ne préfériez pas l'ombre de ces géants immobiles ? » Demanda Abel dans une ultime tentative totalement veine. Ruby ne semblait pas en démordre, il fallait passer par le chemin rocheux sur le flan de la montagne. « C'est vous le boss... » termina-t'il en soupirant. Son premier plan de briller est tombé à l'eau, try again! Il la suivit alors docilement, n'ayant aucun problème à devoir marcher longtemps. Ayant vécu avec une mère maniaque du Pokéathlètisme, l'endurance, ça le connaissait, surtout pendant les looooongues randonnées en montagne, qui, quand il avait 6 ans étaient un pur calvaire avant qu'il ne soit totalement habitué. Comme quoi, ça pouvait toujours servir le passif ! Cependant, on dirait que la Pyroli, malgré l’entraînement de cette cinglée de Jackie (qui est du pipi de Chacripan comparée à la mère Ezhyr) semblait en avoir marre au bout de quelques minutes. Elle se retourna alors vers ce cher Abel avec un sourire en coin et surtout avec une tournure de phrase qui laissait supposé que quelqu'un la porte jusqu'au bout. Ayant compris le stratagème de la rousse, le vert sourit à son tour en s'approchant d'elle à pas de Grahyèna avant de la mettre tranquillement sur son dos.

« Vous êtes bien installée princesse ? » Fit-il pendant que son starter délogea de ses épaules pour se confondre avec la touffe colorée de son camarade. « Alors attention ça va bouger ! » annonça-t'il alors en se mettant à trottiner avec aisance comme si cette masse sur le dos et cette chaleur 'était qu'une promenade de santé pour lui. Au bout d'une trentaine de minutes, essoufflé, et surtout à la limite de se transformer en Pokémon de type eau, le jeune homme put déposé Ruby à terre à l'entrée délabrée des ruines Asthénéfix. Un lieu splendide mais surtout qui allait les emmener vers des vestiges souterrains vu la structure pavé de ce lieu mythique. Suffoquant, Abel se mit assis cinq secondes à l'ombre avec Eustass et Emerald. Il descendit entièrement que bouteille d'eau en pensant qu'il devrait se remettre au sport sinon toutes ces années de torture n'auraient carrément servi à rien et ce serait, ma foi, fort triste.
« Bon, j'imagine que l'on va devoir étudier les Pokémons qui se trouvent à l'intérieur, aucune peur ma chère ? » Dit-il avec un sourire, question rhétorique, évidemment qu'elle n'avait pas peur, il s'agit tout de même d'une spécialiste spectre ! Ce serait étrange qu'elle ait peur du noir non ? Soupirant, le jeune homme se releva en rangeant sa bouteille vide dans son sac contenant d'autres boissons du même genre, on n'est jamais trop prudent. Il prit par la même occasion une lampe torche dont il peut régler la luminosité (fabrication maison) afin de ne pas trop effrayer les éventuels Pokémons sauvages. Il prit aussi quelques unes des Pokémons qu'il a fabriqué afin de les tester en capturant les sujets d'études du jour, évitant de trop les effrayer.

Une fois à l'intérieur de la grotte, l'ambiance changea de l'atmosphère lourde et pesante à celle humide et agréable. Abel et Emerald poussèrent un même soupir de satisfaction avant que le Noctali ne se retourne vers la Pyroli :
« Alors miss où voulez-vousaller et quel Pokémon voudriez-vous qu'on étudie en particuli- » Il ne put une nouvelle fois finir sa phrase puisque des cris perçants se mirent à retentir dans toute la structure antique, vrillant les tympans des personnes ici présentes (sauf d'Eustass, ce troll jusqu'au bout). Abel eut pour réflexe de se boucher les oreilles et de regarder vers le plafond. Une myriade de Nosferapti se mirent à s'envoler ne cessant de lancer à tout bout de chant des son à des fréquences totalement dérangeantes.
« COURS ! » Cria-t'il à Ruby sans se soucier du vouvoiement. Et excellente idée du vert qui ne prit pas la sortie du lieu, il préféra s'enfoncer plus profondément dans les souterrains ! Super intelligent ! Le cours allait s'annoncer laborieux. La chance ne va pas leur sourire tout de suite, oh ça non comptez sur moi pour cela nyaf nyaf nyaf !

_________________
[Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île 1417817140-poker-face-600-396849
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Ven 10 Juil - 2:17
Fière de sa petite combine pour ne pas avoir à marcher, Ruby se laissa volontiers porter puisque c'est ce qu'elle avait subtilement demandé depuis le début, se reposant ainsi sans scrupules sur les efforts du vert. Rancunière ? Non, absolument pas. Quoique... un peu, éventuellement. Bah quoi ? Tout est de la faute de ce poseur à deux jetons, il n'avait pas qu'à pas lui faire emprunter un chemin bien plus long. Comment est-ce que Ruby aurait fait pour s'en rendre compte sans l'aide de Jab', d'ailleurs ? Pour sûr qu'elle serait encore en train de galérer, suivie de près par ce garçon au regard plus que pesant. Et oui ! Tes yeux ne sont pas si discrets qu'ils en ont l'air, espèce de Noctali !

Quoiqu'il en soit, une trentaine de minutes s'écoula sans que la rousse n'ait eu à faire le moindre effort. Pauvre petit bonhomme qui avait dû la porter pendant tout ce temps, en plus du poids de son Arcko qui s'était reposé sans gêne sur la tête. Combien de kilos avait-il donc porté ? Ben voyons ! On ne demande pas le poids d'une jeune femme, voyons. Tout ce qui importait, c'est que le voyage se déroula sans la moindre difficulté particulière. Aucun élément susceptible de perturber la traversée du sentier ne fit son apparition, par même le moindre Insécateur sauvage et hargneux. Mais qu'est-ce qu'il y avait eu à la place de cela ? Bah oui ! Une aventure avec Ruby sans la moindre péripétie, c'est tout bonnement impossible.

– HEIN ? JE T'ENTENDS PAS AVEC TOUS CES CRIS !

Fuir ? Ah euh... mais pourquoi courait-il en sens inverse ? C'est comme si qu'il s'était fait hypnotiser par les Nosférapti, se dirigeant ainsi inlassablement vers le fond de la grotte. Euh... ouais, ok. Ruby resta dubitative, doutant que ce soit la meilleure solution mais fut bien obligée de suivre son camarade, ne serait-ce que pour ne pas le perdre de vue. C'est donc en courant et en se bouchant les oreilles que la Pyroli s'enfonça également dans cette grotte, tête baissée et mots ravalés, sans oublier la fidèle LUMINAX (on a l'impression de gueuler le nom de la marque) à la main dont l'éclat faisait fuir les quelques vampires encore présents.

– Mais... Eh ! Si tu pouvais m'attendre !

Appel à la limite du flippant puisque la caverne faisait écho des moindres sons produits. Ça allait de la stressante goutte d'eau qui tombe du plafond au bruit de pas qui se répercutaient sur plusieurs dizaines de mètres. L'ambiance se voulait donc la plus inquiétante possible bien qu'elle ne le soit pas assez pour que la rousse aille se jeter dans les bras de son partenaire de cours. Relation purement professionnelle, m'voyez. Faisons abstraction des circonstances, car c'est pour le travail. Contentons-nous de faire avancer les personnages dans l'espoir qu'ils rencontrent un des Pokémon du groupe des artificiels. Mais... attendez une petite minute. En réfléchissant un peu plus, Ruby se rappela du fait qu'elle avait en sa possession une des évolutions de ces Pokémon, alors pourquoi ne pas faire appel à lui ? Ahlala ! Dire qu'on aurait pu tourner en rond pendant 3000 posts, juste pour ça. La topdresseuse fit donc appel à Mist, son fidèle Kaorine érudit. Le tact ? C'est pour les faibles ! On va droit au but, nous.

– Dis. Comment est-ce que tu fais pour évoluer ?
*Ce serait trop facile de tout te dire. Sois attentive à ton milieu, c'est le seul indice que je donnerai.*
– Humpf, t'es pas drôle.

Immédiatement, la spécialiste type pria son partenaire d'arrêter d'avancer, ne serait-ce que le temps qu'elle se pose sur une des rochers en soupirant. Être attentif à son milieu, hein ? Prenant bien évidemment ce conseil au pied de la lettre, la rousse jeta un œil partout autour d'elle, éclairant la moindre face de cette grotte à l'aide de la sainte LUMINAX (placement de produiiiit). Constat intéressant : chaque paroi était différente de la précédente, comme si que des minéraux étrangers s'intégraient à chaque fois au mélange précédente. Une forte présence minérale, donc. Désormais sur une piste, Ruby consulta brièvement la liste des Pokémon artificiels qu'elle avait rédigée alors que les professeurs donnaient encore des explications.

– Balbuto, Gringolem, Voltorbe, Tic, Monorpale et Tutafeh. Abel, tu crois qu'il y aurait à la fois de l'argile, de l'acier et de l'or, dans ces ruines ? Enfin... aussi un peu d'électricité mais... voilà. Voltorbe m'est quasiment inconnue donc je ne vais pas m'avancer. Si oui, tu crois que ça peut les aider à évoluer d'une quelconque façon ?

Soudainement motivée, elle se releva et rangea ses notes, rappelant également Mist afin qu'il ne peine pas à se déplacer dans ces galeries plutôt étroites. Alors il fallait creuser pour prouver l'existence matérielle de chacun de ces objets ? Génial ! Vive la spéléologie ! Peut-être qu'avec un peu de chance – aheeeeem – le binôme tombera également sur un vieux trésor caché, qui sait ? Bref ! La demoiselle passa devant son coéquipier pour mener les recherches, alors qu'elle s'accroupit pour partir en quête de cailloux. Oui, de cailloux. Voilà qui n'est pas très palpitant. Il faut arranger ça, même si ce n'est qu'un peu ! Que faire ? Que faire ? Hmm... Ah ! Mais qu'il est beau, ce petit rocher tranchant. Oh ! Est-ce que Ruby pourrait poser sa main dessus par inadvertance ? Oh ! Bah oui ! Tout est possible ! La suite coula de source : un cri, quelques jurons, une plainte et une demande à l'aide. Bah quoi ? Autant lui donner des opportunités de gagner des points, à l'autre Noctali !

_________________

Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Mar 14 Juil - 21:11
COURS FOREST, COURS ! Qui n'a jamais entendu cette réplique quand il devait se dépêcher pour se sauver la poire ? Personne, rien d'étonnant à cela, ce film est fantastique et ce n'est pas Abel qui dira le contraire. Enfin, cette œuvre du 7ème art n'était pas vraiment sa principale occupation, en effet le vert était légèrement poursuivi par des Nosferapti en furie dans une grotte humide et visiblement peu accueillante. Les deux élèves de la Pokémon Community réussirent néanmoins à échapper aux Pokémons sauvages furibonds en tournant à une embouchure de la grotte laissant passer les doubles-types continuant à poursuivre leur chemin sans faire attention à leurs proies. Leurs cris stridents s'éloignaient peu à peu, les ondes faisant écho contre les parois des murs de pierres granitoïdes. On pouvait entendre ces cris devenir de plus en plus grave, synonyme de leur éloignement certain par rapport aux deux adolescents. Merci l'effet Doppler. Soupirant, Abel était ravi que cela soit fini assez vite, il se retourna alors vers Ruby afin de lui demander quel allait être la suite de leur aventure. Allaient-ils continuer leur exploration de la grotte ou allaient-ils en sortir pour retrouver la lourdeur de l'air extérieur ? Il semblerait que la réponse soit, qu'ils resteraient dans cette grotte puisque la rouquine avait déjà sorti son Kaorine et le Noctali regardait le Pokémon avec des yeux emplis d'étoiles.

« Vous avez une de ces merveilles ? Je vous envie ! » Fit-il devant cette prouesse au niveau mécanique. Réussir à créer un Pokémon de cette trempe est une véritable prouesse technologique même pour un mécanicien de l'acabit du scientifique. Il s'approcha alors près de Mist et fit une courbette. « Je suis ravie de rencontrer un être de votre trempe mon cher ami ! Mais alors ça voudrait dire que vous aviez peut-être un Balbuto avant non ? Ça nous facilité grandement la tâche ! Surtout si vous l'avez vue évoluer ! Quelle chance ! » S'exclama le vert tandis que le Pokémon en question répondait justement à sa dresseuse que non, il devait se débrouiller eux-même sans son aide. Désillusion totale, tel un soufflé raté qui retombe alors qu'il avait parfaitement gonflé au début. Soupirant, l'adolescent cherchait une autre solution. Il n'en trouva qu'une qui ne le tentait pas plus que cela. Soupirant il s'adressa une nouvelle fois à sa coéquipière.
« J'imagine qu'on continue alors ? Voudriez-vous que je passe devant cette fois-ci ? » Demanda-t'il poliment, cherchant à obtenir quelques points de la part de la jeune femme dans son subconscient. Cependant la Pyroli ne sembla pas être apte à continuer d'avancer, en effet elle s'assit sur une roche tandis qu'Emerald descendait de l'épaule de son dresseur pour se diriger vers la demoiselle, se mettant sur ses genoux avant d'envoyer un clin d'oeil provocateur à son ami, tu vois, fallait être un Pokémon pour réussir un tel exploit hehe. Abel, vexé ne put que lui répondre par une moue dédaigneuse. Se venger de son starter ? Et puis quoi encore, c'est lui qui lui apprenait tout sur la drague et les bonnes manières d'aborder les gens. Ce n'était qu'un jeu entre les deux camarades rien de plus. La demoiselle sembla alors pensive d'un coup, elle observa les alentours avec sa torche LUMINAX (agression bonsoir, leur touche maj avait bugué quand ils ont fait ce produit ou bien?). Il n'y avait rien à voir de vraiment intéressant, des stalactites pendaient au plafond laissant tomber continuellement des gouttes d'eau, les parois contenaient des minéraux caractéristiques des roches provenant d'un refroidissement rapide à savoir des roches de croûtes océaniques témoignant d'un océan disparu à cet endroit, d’où l'humidité permanente. Mouais, un tel environnement était sûrement propice au développement des Pokémons de types roches mais que venaient faire là des artificiels ? Un tel endroit ne devait pourtant pas leur être totalement bénéfique non ? Allez savoir, mais qu'avait ces professeurs à deux jetons pour les envoyer faire un cours aussi,... Ahem restons poli le voulez-vous ?

Ruby tira Abel de ses pensées en s'adressant à lui, indiquant les Pokémons artificiels mais surtout les éléments les composants comme l'argile l'acier et l'or. Elle lui demanda alors si tous ces composants pouvaient aider à faire évoluer un Pokémon. Le vert se mit alors à réfléchir quelques secondes à ce sujet. En effet, qu'est-ce qui pouvait faire évoluer un Pokémon ? Son environnement ? Ses kills ? Sa volonté ? Son amitié avec son dresseur ? Mais alors comment se fait-ce qu'il y ait des Pokémons sauvages qui arrivent à évoluer ? Excellente question. Le mécanicien s'adossa alors à une paroi fraîche, croisant les bras et regarda au plafond.
« à mon humble avis il ne doit pas y avoir qu'un seul facteur. L'environnement est sûrement primordial pour un Pokémon sauvage mais c'est peut-être différent avec des Pokémons domestiqués. Un dresseur peut très bien réussir à faire évoluer un type plante dans une montagne. Donc c'est assez mitigé. Il faut peut-être plus se pencher sur, à quoi sert l'évolution non ? Pourquoi un Pokémon évolue ? Un gain de puissance ? La maturité ? Le passage à l'âge adolescent puis adulte?En ce qui concerne les artificiels ça m'étonnerait que cette évolution par la maturité existe. Il faudrait plus se pencher par un gain de puissance. Mais alors comment cela fonctionne avec les artificiels ? Aucune idée, il faudrait se pencher sur des écrits de chercheur Pokémon sur leur codes génétiques, je suppose... » Dit-il en essayant toujours de trouver la réponse aux moyens d'évolution. Un vrai casse-tête, heureusement pour lui qu'il avait choisi la filière mécanicien et non chercheur Pokémon, il serait devenu bien vite chauve à force de s'arracher les cheveux. C'est alors que la topDresseuse sembla complètement motivée, se relevant d'un seul coup faisant bondir sur le sol le petit Arcko qui remonta bien vite sur l'épaule de son dresseur lui tirant la langue, hehehe c'est ça de vouloir crâner. Elle prit alors les devants tandis qu'Abel fut un peu plus joyeux à la perspective d'avoir une camarade aussi enjouée par la spéléologie, ça faisait moins de travail pour lui au moins. Hehehe, la petite Ruby pourrait bien être utile dans son carnet d'adresse, il ne faudrait surtout pas l'oublier cette petiote.

Cependant, la demoiselle avait beau avoir l'air enjouée, elle n'en restait pas moins empotée et maladroite. En effet, elle eut l'excellente idée de poser la main sur une roche pour le moins tranchante, elle se mit alors à crier et à saigner. Surpris, Abel se précipita vers elle et saisit la main de l'adolescente constatant la plaie béante. Rien de bien grave mais il fallait à tout prix stopper le saignement et éviter l'infection de la plaie. Par réflexe le vert adressa un petit sourire à la jeune femme avant de mettre son doigt dans sa bouche suçant ainsi le sang de la cocotte. Il demanda ensuite à son starter de sortir de son sac son kit médicinal. Prévoyant le Noctali ? Et comment ! Emerald en sortie alors une petite trousse. Le scientifique prit alors du coton ainsi qu'une bouteille de désinfectant qu'il mit avec douceur sur la blessure de la rouquine.
« Ne vous en faites pas, ce produit ne pique aucunement. » Puis, il se saisit d'un sparadrap qu'il mit tendrement sur la blessure de la Pyroli.
« Fini, si vous avez besoin de quoique ce soit, je serais là pour vous aider ! » Dit-il encore avec un immense sourire. C'est moi où il vient de perdre un maximum de points là ? Oui en effet m'enfin l'heure n'était pas aux réjouissances, vous savez pourquoi ? N'avez vous rien remarqué depuis le début du post ? Non ? Et bien l'absence d'Eustass, le Terhal voyons ! Comment ça, ce détail n'a pas d'importance et prouve que je suis une narratrice médiocre de ne pas l'avoir mis plutôt. Non ce n'était pas un simple oubli, entendez-vous ceci ? Oui oui, un tremblement suivi d'un gloussement de la part du Pokémon d'Abel qui revint tranquillement vers son dresseur comme si de rien n'était. De gros BOUM se firent alors entendre dans la grotte.

« Eustass qu'as-tu encore fait ? » Cria-t'il à son second qui parti dans une sorte de crise d’épilepsie symbolisant le fait qu'il était mort de rire. Oh en soit il n'a pas fait grand chose à part une petite attaque coupd'boule sur une paroi plutôt fragile de la grotte. Vous savez ce que cela signifie ? Et oui, chers amis c'est ce qu'on appelle communément un éboulement ! Oh et ai-je bien dit qu'il y avait des stalactites au plafond ? Oui ? Alors essayez de survivre huhu.

_________________
[Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île 1417817140-poker-face-600-396849
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Mer 15 Juil - 0:11
Tant de gentillesse, tant d'adresse et tant de précipitation. Le Noctali n'avait pas perdu une seconde pour accourir lorsque Ruby se blessa. Bien évidemment, elle tenta à de nombreuses reprises de lui dire que ce n'était rien mais ne réussit pas à faire entendre raison au vert, qui pansa alors l'ouverture avant que cela ne devienne critique. S'en suivit d'une punchline qui se voulait probablement séductrice mais qui eût l'effet opposé. Hm... ouais. Dire à une inconnue qu'on sera toujours là pour elle, ce n'est peut-être pas la meilleure façon de faire connaissance. Il y avait eu des points marqués, certes, mais des points de catégorie stalker malgré que l'attention fut des plus touchantes. Un peu plus et l'étudiante aurait pu en ressortir avec quelques rougeurs, s'il n'y avait pas eu cet effet casseur à la fin. Dommage ! Revenez l'an prochain !

Quoiqu'il en soit, le poseur avait néanmoins avancé une thèse faisant réfléchir. Evidemment que le milieu n'était pas le seul facteur, sinon il serait bien trop facile d'évoluer. Ruby demeura pensive. À chaque fois qu'un Pokémon évoluait, c'était très souvent dans une situation lui demandant un effort physique ou mental particulièrement intense, comme si que la bestiole ne pouvait le réaliser sans passer par cette étape. Dans ce cas, peut-être qu'on pouvait assimiler l'évolution à l'adaptation d'un Pokémon à son milieu, bien que ce soit cette fois-ci sur quelques secondes et non pas sur plusieurs milliers d'années. Une thèse tirée par les cheveux, certes, mais dont Ruby ne put s'empêcher de prendre des notes, si bien qu'elle ne fit plus attention à ce qui l'entourait, notamment à la conversation avec Abel et son Terhal tout juste revenu d'on ne sait quelle expédition. C'est pour cette raison qu'elle appela Goliath pour qu'il parte à la recherche de minéraux à sa place. Il y a une limite au multitasking, oh ! C'est alors que... wait, what ? Quel est ce tremblement si soudain ? La rousse leva la tête pour contempler le plafond, lâchant donc quelques instants ses notes. Pourquoi est-ce que de la poussière tombait ? Pourquoi est-ce que tout semble si instable ? Le saint 42 aurait pu répondre à tout cela, mais on se contentera d'une explication moins éludée et plus rationnelle dont la conséquence directe fut un ordre prononcé à vive voix.

– Tout le monde dehors !

Les femmes et les enfants d'abord, non ? Pas vraiment. C'est tout simplement la course pour atteindre la sortie, quitte à oublier plusieurs longues minutes de travail ardu derrière soi. Non. Attendez ! Ceci n'était absolument pas prévu dans le script d'origine. Effarée, Ruby se retourna et constata que son carnet de note se retrouvait au sol, oublié à quelques mètres de là. Malheur ! Non, non et re-non. Pourquoi mettre sa vie en danger pour quelques écrits ? Parce que c'est pour la science, bon sang ! La Pyroli totalement alertée courut donc vers les tréfonds de la grotte sans même prendre la peine de prévenir son coéquipier. En quelques secondes, elle atteignit son carnet chéri qu'elle put récupérer et caler dans la poche arrière de son short. Enfin ! Maintenant, il était temps de fuir et... oh, qu'il est beau, ce gros rocher qui se décroche du plafond et qui s'écrase à seulement deux mètres de Ruby, qu'il est magnifique et attentionné. La concernée sursauta à la tentative de câlin de Pierre (cet humour, huehuehue) et tenta de l'enjamber pour retourner aux côtés de son partenaire. Sauf que... fallait plutôt l'escalader en fait, ce qui lui fit perdre un temps monstre. Ce temps permit à un autre Pierre (omg, ils sont légion) de se décrocher du plafond, celui-ci étant bien évidemment plus imposant que son dernier camarade. Lorsque la pauvre petite amie des cailloux – ironiquement bien sûr – le remarqua après avoir la tête, son visage se décomposa. Ah bah oui, ce n'est pas la vision la plus joyeuse qui soit. Un cri plus tard, elle ferma les yeux. Ô douce fatalité, puisses-tu terminer tout cela rapidement.

Tout ne se passa pas comme la Pyroli avait pu l'imaginer en une fraction de seconde, non. Elle était encore en vie, sans même savoir comment. Elle conservait les pieds sur terre tout en restant la maîtresse de ses sens. Intriguée bien qu'effrayée comme jamais, elle ouvrit les yeux. Goliath retenait la pierre au dessus de ses petits bras. Fiou ! Quel miracle ! Qui sait ce qui serait arrivé si le Gringolem n'était pas revenu à temps ? Personne ne préférait l'imaginer. Ruby resta néanmoins bouche bée. Après tout, elle venait de se faire sauver in-extremis. Son cœur battait encore à une vitesse que Limaspeed enviait, ses mots avaient encore beaucoup de mal à se former.

– Je... Merci Goliath...

C'est beau, mais ça n'allait en aucun cas arranger la situation. Alors que le golem d'argile s'apprêtait à jeter le rocher qui l'encombrait, le poids se fit soudainement plus dérangeant. Les débris tombaient par groupe et s'accumulaient. Le double type commença à fléchir. Par réfléxe, Ruby s'extirpa bien évidemment de la zone dangereuse, ne pouvant malheureusement rien faire alors que son Pokémon luttait pour ne pas se faire engloutir sous la roche. Bah ! Réagis, sale rousse ! Je vous jure, même pas elle cherche la Pokéball de son compagnon pour le retirer. Ajoutez à cela le facteur hâte et vous obtenez une empotée en train de fouiller continuellement son sac. Rien. Pas l'ombre d'une Pokéball vide à l'horizon.

– T-tiens bon ! Je vais trouver, je vais trouver... RAAAH !

Alors qu'elle paniquait de plus en plus, la caverne venait d'être placée en zone rouge. Enfin... pas directement. Ce n'est qu'une image. Bref ! Tout ça pour dire que le danger ne voulait pas s'en aller. Il montrait même les crocs, crachant directement les grandes roches sur le petits Pokémon dont la présence s'effaça sous le regard de sa dresseuse totalement impuissante. Aussi moche soit-il, Goliath avait agi héroïquement, si bien que l'étudiante le regrettait déjà. Hein ? Qu'est-ce que c'est que ce pincement au cœur si soudain ? Ça s'appelle de la peine, ma chère. Une peine si grande qu'elle faisait obstructions aux larmes. Les larmes du cœur ? Peut-être. Elles étaient invisibles à l'extérieur, en tout cas.

C'est alors qu'un fracas se fit attention, un violent son en provenance des rochers. Ceux-ci commencèrent à bouger d'abord un peu, puis plus rapidement, jusqu'à être expulsés contre les parois par une main au moins aussi grande qu'un humain de taille moyenne. S'en suivit d'un bras qui s'échappa des décombres, puis d'une tête et encore d'un corps entier, haut de plusieurs mètres. Un impressionnant Golemastoc venait de sortir de la grotte, alors que Ruby en retomba littéralement sur son derrière. Elle n'en revenait toujours pas. Voir un Golemastoc de si près, c'est plutôt impressionnant. Pourtant, elle n'en eût pas peur puisqu'elle reconnut l'air doux et attentionné de Goliath, qui lui tendit d'ailleurs son immense paluche d'argile pour aider sa dresseuse à se relever. La concernée s'en servit volontiers et se retourna alors – enfin ! – vers son coéquipier.

– Eh bien... comme l'entrée est bloquée, on peut contourner la montagne et rentrer de l'autre côté. Une balade à dos de Golemastoc, mon cher ? Petit rictus rassuré, avant de se retourner vers le géant. Si tu t'en sens capable bien sûr, je ne veux pas te forcer après ça...

Evolution de Goliath en Golemastoc *^*

_________________

Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Ven 17 Juil - 2:37

Non mais franchement ! Il y était presque le pauvre petit ! Il avait presque gagné des points de la part de cette chère Ruby. Mais non, il a fallu qu'elle comprenne une phrase de travers et que sa méfiance envers les Noctali fasse jouer son imagination pour qu'elle pense qu'Abel était une sorte d'Hentallen. Damn it. Une prochaine fois mon grand, tu vas finir par y arriver ! Il ne faut pas que j'oublie qu'il ne peut m'entendre... Raaaah pas de chance. M'enfin là n'était pas la question, à la suite de la blessure de la demoiselle que le jeune homme avait rapidement soigné si elle a le sida il est cuit elle s'arrêta comme pour penser aux dires d'Abel. Cependant, elle ne put émettre aucune réponse puisque le Terhal du vert vint à leur encontre accompagné d'un des grands amis de la rouquine à savoir les problèmes. En effet, les murs se mirent à trembler et des grands bruits se mirent à résonner dans la grotte. Vu l'urgence de la situation, Abel se retint de ne pas hurler sur Eustass qui continuait de faire son rire pour le moins étrange.
« Pas de temps à perdre, il faut fuir vite ! » S'écria-t'il à l'égard de sa coéquipière, ni une ni deux, le mécanicien se mit à courir à travers la grotte, son starter agrippé sur ses épaules et son double-type en train de voler sournoisement aux côtés de son dresseur. Courir, il fallait à tout prix courir. Fuyez pauvres fous n'avait jamais été aussi bien appliqué à la lettre que dans le cas du scientifique et de la rouquine... La rousse ? Mais que faisait-elle ? Abel se retourna et vit alors Ruby sprinter en sens inverse.

« Que... » il ne put finir qu'un énorme rocher manqua de s'écraser sur lui si son Terhal ne l'avait pas fait dévier avec un coupd'boule. Pardon ? C'est incohérent avec le caractère de la créature ? Mais non voyons, il est certes fourbe et malfaisant mais il ne cherche nullement à tuer son dresseur l'amocher ou le blesser par contre. Il ne pouvait pas rester dans cette grotte trop longtemps. Le Noctali n'avait pas encore des Pokémons assez puissants pour gérer un tel éboulement. Fichu puissance en carton. Son père l'aurait achevé s'il avait connu l'équipe de Pokémon qui composait celle de son fils. Boarfff il a au moins une excuse, il est scientifique aka Ratata de laboratoire, le terrain trop peu pour lui. Il préfère laisser ceci aux TopDresseurs et aux Pokéathlètes comme cette chère spécialiste spectre. Il en pourrait rien faire de toute façon, peut-être soulever quelques rochers et encore. Il accéléra alors sa foulée espérant de tout cœur que sa camarade survivrait. Il serait tellement dommage qu'il finisse ce cours en solitaire, n'est-ce pas ? Bref, essoufflé, le vert dut s'asseoir contre un arbre à l'extérieur de la grotte semblant trembler de toutes parts. Quand est-ce que la demoiselle allait sortir ? Pourquoi a-t'elle eu l'idée saugrenu de vouloir s'enfoncer vers les roches et les stalactites tombant du plafond hein ? Excellente question mais avant d'y répondre, le scientifique se saisit d'Eustass, le regard noir :
« Toi mon coco, crois moi tu vas connaître le sens du mot douleur ! » C'est moi ou bien d'un seul coup il fait frisquet ici ? Une aura glaciale émanait désormais d'Abel qui, relâcha alors son Terhal, ne bougeant plus d'un pouce. Afin de ne pas encore s'énerver en le voyons, le jeune homme le fit rentrer dans sa Pokéball et ne le fera sortir qu'en cas d'extrême urgence. Il avait mieux à faire que de s'occuper d'un Pokémon dangereux et machiavélique.

En effet, le plus important était surtout de savoir ce qu'il était advenu de la Pyroli. Pitié qu'elle ne soit pas gravement blessée, ce serait fort compromettant. Sans grande conviction, Abel se mit debout laissant son Arcko à l'ombre avec son sac. Furtivement, le vert s'approcha de la grotte, c'est alors que la demoiselle en sortit précipitamment, un carnet collé contre son torse. Serait-ce cet objet qu'elle est allée chercher dans cette grotte ? Peuh pourquoi s'encombrer d'un pareil accessoire alors qu'on peut tout avoir gravé dans la tête ? Comment ça c'est un exploit de tout retenir sans noter ? Oh arrêtez, Abel a dû tout apprendre ses connaissances en mécanique en lisant des livres à la bibliothèque. Et oui, impossible de les ramener chez lui, vous imaginez la crise de folie que ses parents auraient pu provoquer avec des phrases du style : « Tu devrais te concentrer sur le dressage plutôt que sur ces sornettes bons pour les rats de bibliothèque ! » « Va courir dehors, ça te passera l'envie de lire des trucs aussi inutiles ! » Alalala, la joie de la dictature familiale. Heureusement que le petit s'était enfin rebellé mais là n'est pas la question, nous nous éloignons du sujet. Inquiet (enfin un minimum), Abel s'approcha de sa camarade :
« Vous n'avez rien de cassé ? Pas besoin d'aide ? Je suis terriblement désolé, mon Terhal est encore quelque peu... Dissipé, je l'ai remis dans sa Pokéball, il ne fera plus rien ! Vous n'avez pas l'air bien il s'est passé quelque chose ? » demanda-t-il à la vue de l'expression d'une profonde tristesse de la part de Ruby. Il comprit alors vite de quoi il en retourna à la vue d'un géant d'argile. Surpris mais surtout choqué, il eut une expression digne des mangas comiques à savoir la mâchoire descendait jusqu'au bassin et les yeux s'étirant de leurs orbites. Un Golemastoc. Un vrai de vrai ! C'était la première fois qu'il en voyait un et diantre s'était impressionnant !

« Mon Arceus vous aviez aussi une de ces créatures ? Mais quelle chance ! Comment se fait-il que vous ne l'ayez pas sorti plus tôt ! On va pouvoir l'étudier ! » Cependant il s'arrêta dans son élan en voyant l'expression de surprise qu'affichait sa coéquipière. Elle était choqué par son propre Pokémon ? C'est très étrange comme réaction non ? Wait... Non... Cela pouvait signifier une autre chose ce Pokémon n'est pas le sien il venait tout juste d'évoluer ! Mais quel miracle ! Pile dans le cours sur les évolutions des artificiels, si ce n'est pas beau ça ! Bon le soucis c'est qu'il était impossible d'explorer la caverne désormais, il allait falloir agir autrement. C'est alors que Ruby proposa une ballade à dos de géant de terre. Intrigué, l'Arcko d'Abel rejoignit le petit groupe. Une promenade ? Pourquoi pas. Après tout il y avait sûrement quelques autres ruines ou grottes dans les environs à explorer. Par conséquent aussi d'autres Pokémons à étudier. Au pire s'ils n'en rencontraient pas, ils pouvaient toujours étudier ce Mist et ce Goliath. Pratique mais trop facile. Curieux, le mécanicien suivit la spécialiste type en ayant prit au préalable le soin de reprendre son sac couché près de l'arbre et son starter qui rejoint sa place réservée sur l'épaule d'Abel.

Une fois bien calé sur une épaule du géant, ce dernier se mit à décoller du sol... Pardon ? Une telle créature pouvait voler ? Le vert n'en croyait pas ses yeux, il s'agrippa alors au cou robuste du Golemastock : « vous êtes certaine que l'on ne craint rien la dessus ? » Fit-il, légèrement anxieux à l'idée de voler sur un tel monstre. Alors, on fait son baptême de l'air mon cher ? Bref, il fallait tout de même faire ce fichu cours non ? Autant en profiter pour en parler à la jeune femme des idées que le Noctali venait juste d'avoir :
« Sinon, que dîtes-vous d'utiliser votre Pokémon psy pour faire une sorte d'interview de votre Goliath ? Comme cela on pourrait se renseigner sur ce qu'il lui est arrivé dans la grotte, il vient bien d'évoluer si j'ai bien saisi ? » questionna-t’il poliment.

Une fois la balade terminée, le petit groupe put se poser au sol, tremblant mais ne laissant rien paraître, le bellâtre fit semblant d'aller parfaitement bien et de ne pas avoir eu ne serait-ce qu'une once de peur pendant le vol. Quand à Emerald... Il n'avait rien dit durant tout le voyage, se contentant uniquement de s'agripper à son dresseur de peur de tomber n'importe quand. Bref, ils s'étaient alors retrouvé devant une antique ville totalement en ruine et surtout déserte. Il semblerait qu'aucun étudiant n'était encore arrivé dans cette partie de l'île. Merveilleux. On pouvait entendre le vent s'engouffrer dans les ruines provoquant une sorte de râle, un gémissement comme si l'ancienne ville faisait savoir sa peine au monde entier. Un profond sentiment de tristesse envahit alors Abel qui secoua sa tête pour se ressaisir. Il fallait faire le cours, pas d'autre choix ! Des étranges bruits, comme des pleurs résonnaient en écho en ce lieux témoin d'une puissante civilisation disparue, on en aurait presque la chair de poule. Cependant, malgré cette profonde mélancolie, les ruines Athénéfix restaient superbes, de grandes maisons en pierres carrés étaient envahi par la nature reprenant ses droits et la place dont le centre possédait une immense fontaine asséchée restait superbe. Mais on ne pouvait dire que ce lieux emblématique devait être encore plus magique à l'époque de son apogée. Abel trépignait à l'idée de découvrir des secrets de fabrication de Pokémons artificiels, c'était le but du cours après tout !
« Bon et bien j'imagine que l'on doit partir en exploration à la recherche d'indice, des idées ? Je pencherais plutôt en premier lieu, pour une interrogation de votre géant mais c'est aussi à vous d'en décider ma chère. » fit-il avec un sourire, la journée allait être longue à récolter des informations, pourvu qu'ils ne soient pas trop en retard.

_________________
[Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île 1417817140-poker-face-600-396849
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Ven 17 Juil - 6:56
– Ah ! Oui, ça va très bien, merci.

Voilà ce qu'elle avait répondu à son partenaire alors qu'elle venait tout juste de se remettre de ses émotions. Agrippée à la main géante de Goliath, elle attendit alors la réponse d'Abel afin de savoir s'il voulait bien monter sur le géant, malgré que le vert semble plutôt d'humeur à étudier l'immense créature plutôt que de monter dessus. Le Golemastoc n'afficha aucune animosité face à ce comportement ; à vrai dire, il trouvait même cela amusant. L'étude devra cependant se faire plus tard puisque le temps défilait à un rythme fou. Il ne fallait pas qu'il manque aux deux élèves, auxquel cas leur projet totalement OP (teasing, huehuehuehue) ne verra jamais la lueur du jour.

Enfin ! Le Noctali accepta de monter sur le golem d'argile, pour le plus grand plaisir de la rousse qui pria son Pokémon de la porter dans sa main afin qu'elle puisse bondir sur l'épaule droite de Goliath. L'opération fut répétée par le Pokémon pour amener Abel sur son épaule gauche. C'est alors que les avants-bras de la créature se rétractèrent, ne laissant que deux cavités desquelles s'échappèrent des flammes. Un système de propulsion ? Alors c'est comme ça qu'il volait ? En tout cas, cela faisait un vacarme monstre au décollage. Bref ! Une fois que Goliath atteignit une certaine hauteur, ce fut au tour de ses jambes de se rétracter. L'estropié pouvait désormais se mouvoir à sa guise dans les airs, pour le plus grand inconfort du jeune homme qui semblait peu rassuré. Se tenant fermement au cou de son Pokémon, la rousse ne lui répondit que par un petit rire nerveux accompagné d'un incertain « Je crois ». Conscient du danger que cette balade représentait, le Golemastoc s'appliqua tout particulièrement à des manœuvres aériennes à la fois habiles et douces, ne serait-ce que pour ne pas inquiéter les jeunes voyageurs qu'il portait. La conversation reprit aussitôt, virant sur l'interview du récemment évolué.

– Hm et bien... si tu possèdes un Pokémon psy, pourquoi pas. Mais ne compte pas sur moi, désolée. Tu as vu la réaction de Mist tout à l'heure. À partir du moment où ça nous aide beaucoup trop, il refusera... Le bougre. Mais bon ! Il vient bien d'évoluer, c'est vrai. C'est dommage d'ailleurs, j'aurais bien voulu faire un prélèvement de roches afin de partir. Tant pis !

Quelques minutes plus tard, la montagne fut intégralement contournée. Goliath s'approcha du sol avec lenteur, jusqu'à se poser prudemment au cœur des ruines d'Athénéfix. Il fit alors apparaître ses membres et utilisa ses mains de géant pour porter les étudiants jusqu'au sol. Le golem fut aussitôt remercié chaleureusement par sa dresseuse puis rappelé. Ruby ne souhaitait pas le forcer alors qu'il venait non seulement de lui sauver la vie, mais aussi de transporter le binôme sur une autre partie de l'île. Quoiqu'il en soit, la rousse en profita pour ressortir son carnet et commence à griffonner dessus. Elle se faufila à l'intérieur de la moindre maison un minima conservée et enjamba les immenses pilonnes brisés pour tenter de voir si rien n'était caché derrière. Bien évidemment, elle faisait toutes ses petits recherches en restant dans un rayon plutôt proche de son coéquipier, ne serait-ce que pour ne pas le perdre de vue. D'ailleurs, qu'est-ce qu'il faisait ? Il s'émerveillait, ou quelque chose du genre. Ahlala, les hommes. Toujours une excuse pour ne rien faire (oui, je m'auto-critique) ! Enfin ! Abel proposa tout de même quelques idées. Après tout, s'il voulait réellement gagner des points, autant qu'il se rende utile. C'était l'instant méchanceté gratuite, jajaja !

– Mais c'est qu'il est persistant, ce jeune homme, lui répondit-elle en se retournant vers lui après ne rien avoir décelé à l'intérieur des antiques maisonnettes carrées. Je pense qu'on devrait explorer, oui. Au moins, l'avantage, c'est qu'on ne devrait pas rencontrer de Nosférapti ici, mais plutôt les Pokémon recherchés.

Quand on parle du loup, on en voit le bout de la queue. Enfin... la pointe de l'épée, ici. Et oui ! Un Monorpale sorti de nulle part s'afficha aux yeux du binôme. Mais oui ! De quel côté était-il venu ? Peut-être que cela pourrait donner une piste aux scientifiques en herbe, au moins sur l'endroit exact où il fallait débuter les recherches. Ruby se fit donc pensive durant quelques instants alors que l'épée spectrale la contemplait en long et en large, comme si qu'elle n'avait pas vu d'humains depuis des lustres. Quelques secondes plus tard, la Pyroli sortit de ses réflexions et attrapa Abel par le poignet sans même le prévenir, puis elle le tira tout bêtement vers la direction opposée à la leur, soit celle d'où provenait sans doute le Monorpale. Impatience comme jamais, c'est avec une certaine maladresse qu'elle enjamba les obstacles sur son chemin, à un tel point qu'elle trébucha – olala le gros cliché – à cause d'une roche mal placée et entraîna bien évidemment le Noctali dans sa chute. Un choc brutal plus tard, Ruby secoua la tête et tenta de se relever... en vain. Pourquoi est-ce que son corps semblait si lourd ? Bah ! Tout simplement parce que l'autre vert se retrouvait littéralement affalé sur elle. C'est du propre, ça ! Bon, ok. C'est de la faute de mon personnage, et alors ? On va pas me coller un procès pour création d'une situation embarrassante, hein ? Pour la peine, les phrases suivantes seront dédiées au développement très sneaky – ou pas – d'une crise de fangirlisme aiguë (toujours me croire quand je dis que je suis chiche de faire quelque chose è.é).

Bien qu'ayant le visage caché, Ruby ne pourra pas se couvrir éternellement. Et puis il fallait l'avouer, ce type n'était pas si moche que ça, si on faisait bien sûr abstraction de sa couleur de cheveux un peu punk sur les bords. Mais ses yeux... Ah ! Ses yeux si emprunts de confiance étaient à la fois terrifiants et captivants. Pendant quelques secondes, la rousse n'osa prononcer le moindre mot, tout ça à cause de sa propre boulette. Elle s'en voulait déjà. Pourtant, bon dieu qu'elle savait que l'ambiance se prêtait particulièrement à un baiser. Mais par le grand pouvoir de la narration, ça n'arrivera pas ! Parce que euh, parce que oui. C'est bien beau de faire une fixette sur les yeux de quelqu'un, mais ça n'aide pas à récupérer la parole. Allez ! Un peu de courage ! On se bouge et...

– E-euh... dis. Ça ne te dirait pas de... enfin... de te relever ?

Bien heureusement que ses cheveux avaient été là pour cacher ses quelques rougeurs, non pas de gêne mais surtout de honte. Bah oui ! Aussi avancée dans son parcours et expérimentée soit-elle, Ruby restait une véritable boulette sur patte ne jurant que sur sa poisse habituelle. Bref ! Le garçon se releva au bout d'un certain – encore heureux, gngngngn – et la maladroite suivit le mouvement, époussetant par la suite ses habits. En se retournant – toujours pour cacher sa honte, hein – elle découvrit un escalier ascendant quelque peu rongé par le temps et couvert de quelques lierres. Ses yeux se dirigèrent naturellement vers le haut, là où ils furent soudainement en mesure d'apercevoir un très vieux bâtiment à l'architecture bien plus noble et développée que celle des maisons d'Athénéfix. Un temple ? Un autel ? Un sénat ? Peu importe puisque le bâtiment semblait des plus importants dans le fonctionnement de l'ancienne cité. En effet, il était cerclé de multiples chemins menant aux quatre coins des ruines, ce qui laisse supposer que n'importe qui pouvait y accéder par le passé.

– Hm... On pourrait y rentrer. Mais cette fois-ci, il faudra tenir en laisse un certain Pokémon. Regard insistant sur le propriétaire dudit Pokémon. Des menaces ? Non, aucunement ! Ce ne sont que des petites pressions, voyons. Breeef ! Si monsieur veut bien me suivre, et si possible sans faire de remarque sur l'incident d'avant, hein.

HRP:
 

_________________

Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Ven 17 Juil - 18:09
Ça, c'était ce qu'on pouvait une sacrée ballade. Vraiment, on avait l'impression d'être sur un Mecha comme dans les animes de science-fiction trop badass. Et franchement, ça pétait grave la classe. Dommage que le vol fut de courte durée puisque le golem avait une vitesse de croisière plutôt élevée. Ajoutez à cela un Abel peureux de l'altitude et vous avez le parfait mélange d'une recette qui laisse n'importe qui l'essayant sur sa faim. Dommage, vous ressayerez une prochaine fois. Bref, pendant la « promenade de santé », Ruby répondit aux dires du scientifique en disant que ce n'était pas une mauvaise idée en soit mais qu'il fallait qu'il ait un Pokémon psy puisque celui de la demoiselle semblait être caractérielle et ne l'aiderait point, préférant laisser sa dresseuse se débrouiller toute seule. Mias qu'est-ce qui était le pire ? Un troll qui faisait tout pour t'ennuyer au possible ou bien une véritable encyclopédie vivante qui ne veut pas que tu accèdes à ses connaissances ? Le match est serré mais le plus rageant restait tout de même qu'un sage ne t'aide aucunement. Elle ajouta en plus qu'elle aurait bien voulu faire un prélèvement de roches dans la grotte. Boarff toutes les roches sont semblables dans les montagnes puisque ces dernières résultent d'une rencontre entre deux plaque tectonique de la croûte terrestre donc globalement il y avait pas mal de roches grenues avec de gros cristaux ou alors des roches magmatiques liées au recyclage de la croûte continentale dans les zones de subduction. Merci les livres inintéressants sur la géologie merci les cours barbants de TS. Ce n'est hélas pas l'heure d'étaler sa science, tandis que le garçon réfléchissait aux conditions d'évolution, le Golemastoc les firent atterrirent en plein dans les ruines Athénéfix.

Une fois que le scientifique ait bien observé le paysage enchanteur qui lui était donné de voir, il répondit à Ruby.
« J'ai bien Eustass mais je ne suis vraiment pas certain que ça soit la meilleure des idées de refaire appel à lui. » Emerald acquiesça les dires de son coéquipier. « Autant rechercher un maximum d'informations ici et on essaiera de faire parler votre Pokémon dans la mesure du possible bien évidemment. » Fit-il tout en caressant la tête de son starter qui commençait en avoir assez de voler. Un plante reste sur le sol, point. La rousse se mit alors à fouiller les vieilles maisons en pierres rongées par le temps qui passe et la nature qui reprenait son royaume doucement. Que cherchait-elle dans ses ruines ? Aucune idée. Des indices probablement, seulement il ne semblait pas y avoir de trace d'une quelconque évolution dans les parages. Cependant, cela semblait être un bon endroit pour les spectres des environs. N'avaient-ils pas dit qu'il y avait des Tutafeh, Monorpale et des Gringolem dans le coin ? Ils étaient sûrement apparus lorsque l'antique civilisation fut en déclin constant. Les morts se réincarnant en quelque sorte en Pokémon. C'est alors anormal que des spectres puissent évoluer. Leur devoir était donc de savoir le pourquoi du comment ?
« Les Pokémons évoluent pour gagner en puissance et ainsi mieux se défendre, mais quel serait alors l'intérêt d'un mort d'être plus fort pour survivre puisqu'il est déjà mort. Ce n'est pas logique tout de même.. Pour mieux effrayer les personnes ? Pour mieux faire entendre leur cri de souffrance ? Pour faire passer le mot depuis l'au delà ? Qu'en pensez-vous Ru- » Il n'eut pas le temps de finir sa phrase. N'ayant pas fait attention aux agissements de la demoiselle, il n'avait guère vu qu'elle avait aperçu un Monorpale et qu'elle s'était alors précipitée sur lui, prenant au passage son poignet (et quelle poigne elle avait d'ailleurs, elle n'était pas Pyroli pour rien) et l’entraînant ainsi avec elle.

Savez-vous ce que cet acte produit dans toute bonne histoire cliché qui se respecte surtout dans les shojos ou les ecchi ? Mais bien sûr que si vous le savez au fond de vous ! Et oui PATATRA ! Elle se ramassa alors lamentablement sur le sol, merci qui ? Merci le cailloux qu'auparavant elle aurait bien prélevé dans la grotte. Quelle ironie n'est-ce pas ? Bon maintenant soyons polies et disons bonjour à la situation embarrassante qui vient d'arriver. Enfin surtout gênante pour cette chère TopDresseuse qui cacha son embarras derrière sa chevelure ardente. Abel quand à lui ne pouvait que faire une tête en mode Poker face style : gnié que s'est-t'il passé ? Emerald quand à lui tendit son petit pouce vert vers son dresseur comme s'il lui disait que c'était un moment parfait pour faire quelque chose... Tu parles, le mécanicien n'était pas en manque au point de profiter d'une telle situation pourtant bien à son avantage. Il soupira avant de sourire vers sa camarade qui ne devait plus rien voir avec autant de mèches devant ses cheveux.
« Si vous me vouliez plus proche de vous, il fallait me le dire, pas besoin d'utiliser un tel stratagème lady. » Il fit ensuite un clin d'oeil avant de se relever, il leva ensuite directement le quiproquo probable avec le cerveau bouillonnant de Ruby. « Je plaisante bien évidemment ! Vous n'avez rien ? Je vais vous aider à vous relever ! » Dit-il en tendant sa main, toujours avec un grand sourire. Si avec ça il ne gagne pas des points alors il n'en gagnera jamais ! Le petit Arcko ne put s'empêcher de saluer l'artiste, c'était bien joué et il le fit comprendre à son dresseur en lui grimpant dessus avant de gestuer de telle sorte à ce qu'Abel comprenne que son type plante était fière de son disciple. La pauvre miss Jones semblait, quant à elle, morte de honte et cachait sa gêne le plus possible. Le vert trouva cette attitude si meugnonne, son copain doit être ravie d'avoir une fille si adorable (ou sa copine qui sait), comment cela on a touché un point sensible ? Mais ce point là, Abel ne le connaît point hehehe.

« Nous devrions continuer je suppose, vous aviez vu quelque chose d'intéressant pour agir avec un tel empressement ? » Demanda-t'il alors que la demoiselle venait de trouver un escalier montant vers un endroit encore inexploré par les deux camarades de mission. Elle indiqua qu'il fallait passer par là et que le Terhal du scientifique ne devait pas intervenir. Il ne fallait pas non plus parler de ce qui s'était passé à l'instant ce qui fit rire le jeune homme.
« Hahaha je suis désolé mais c'est un peu tard ! Mais si ça vous tient à cœur je n'en parlerais pas, et n'avais pas l'intention d'en parler de toute façon ! En ce qui concerne Eustass... » Il tapota la Pokémon dans laquelle était enfermé le double-type tapageur. On ne lui refait pas deux fois un même coup ! Cette fois-ci, ce fut le Noctali qui ouvrait la marche afin que l'étudiante l'accompagnant ne tombe pas une nouvelle fois.

L'escalier était vieux et par endroit il s’effritait, on ne pouvait alors se demander de quand pouvait-il dater ? Aucune idée, les ruines semblaient avoir toujours eu cet aspect désertique et mystérieux. Une fois au bout de ces marches interminables, le duo de choc arriva dans une salle absolument immense envahie par des fougères, des Mimigals se reposant tranquillement sur les murs dont les toiles sales pendaient au plafond, immenses. Tout au bout de ce lieu, un trône de fer de pierre siégeait paisiblement. L'ancien centre du royaume ? Il y a des chances. C'est alors que ce cher mécanicien put voir un Monorpale qui s'agitait dans tous les sens près du fameux trône. C'était une chance de l'étudier !
« Un spécimen ! Allons-y chère vous ! » Fit Abel en pointant le Pokémon du doigt pendant que son starter courait sur son bras, rejoignant la main avant de sauter sur le sol. LET'S BATTLE !
« Emerald fait diversion sans l'attaquer pendant que je trouve un moyen de le capturer ! » dit le vert en fouillant dans son sac à dos rempli de gadgets électroniques qu'il fallait encore tester. L'Arcko hocha positivement la tête avant de se lancer à l'assaut du Monorpale qui se précipita vers son adversaire pour tenter une attaque taillade, le lézard esquiva avec agilité avant de faire les gros yeux envers l'épée spectrale. C'était le moment. Abel sorti de son sac un de ses prototype peut-être encore instable. Il s'agissait d'un filet fait de mailles de fer plutôt résistants qui pouvait être électrifié via une petite batterie électrique, aucune chance que le fantôme puissance en rechaper, enfin normalement. S'il tentait de traverser le filet alors il recevait une petite décharge de quelques volts, rien de bien dangereux en somme. Inspirant profondément, Abel s'apprêtait à lancer son dispositif au moment opportun.

« Emerald, fuit ! » S'écria-t'il. Son strater bondit alors rapidement sur le côté pendant que son dresseur jeta le filet sur le Monorpale qui ne comprit pas le pourquoi du comment et se prit alors dans le piège. Fou de joie, le vert leva le poing au plafond en bondissant.
« Propre, Net et sans bavure, un travail de pro ! Il n'a rien, nous pourrons voir de plus près l'état dans lequel sont ces Pokémons à l'état sauvage, allez savoir comment l'étudier. Mais je vous en pris, après vous ! » Fit le Noctali en direction de sa camarade. Il ne restait plus qu'à savoir si le gadget débile du vert allait fonctionner. On peut s'attendre à tout ici !

_________________
[Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île 1417817140-poker-face-600-396849
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Sam 18 Juil - 7:14
Tant mieux ! Il était enclin à ne plus aborder cette fâcheuse maladresse. Ruby put donc se concentrer de nouveau sur le vif du sujet, soit le cours. Le temps fuyait lâchement mais le manque d'avancée du binôme se faisait autant ressentir que des ragnagnas. Ce n'est pas bon, vraiment pas bon. Ils devaient passer à la prochaine vitesse, auquel cas ils n'auraient jamais le temps de terminer, voire de trouver une thèse potable expliquant le phénomène de l'évolution chez les Pokémon artificiels. De ce fait, la coopération du Noctali ne pouvait qu'être significative d'une progression on ne peut plus importante. Cela fera au moins une chose dont la rousse n'aura pas à se préoccuper. Elle le laissa donc ouvrir la marche, le suivant néanmoins de très près, et veilla cette fois-ci à bien regarder où elle mettait les pieds, ne serait-ce que pour ne pas trébucher à nouveau. Non pas que la situation précédente avait été désagréable, mais horriblement gênante. Et puis qu'est-ce qu'il avait été charmant, en la relevant. Hein, quoi ? Non ! Où est mon personnage ? Où est ma Pyroli ? Rendez la moi, ce n'est pas une fangirl ! Oui, je parle de toi, abrutie de topdresseuse qui louche de temps à autres vers son camarade alors qu'il a le dos tourné. Pour mater quoi exactement ? Ah bah ça, c'est à vous de le supposer. #Sadisme

Enfin bref ! La troupe avançait, aussi distraite soit-elle durant son périple. Elle finit par rentrer à l'intérieur du temple, ou du moins ce qui semblait l'être. Pilonnes brisés et faits de marbre blanc aujourd'hui terni, murs gravés et recouverts de moisissure, stèles et anciennes aux inscriptions indescriptibles... voilà ce qui composait l'intérieur de la bâtisse, en plus d'un trône énigmatique siégeant au bout de la salle. Autour de ce trône s'excitait un Monorpale différent de celui rencontré il y a peu. Que cherchait-il ici ? Le siège semblait attiser la curiosité de l'épée spectrale dont Abel se chargea sans plus tarder. Ruby le laissa faire, malgré qu'elle aurait bien voulu ajouter la créature à son équipe de spectres déjà bien grande. Pas de Pokéballs mais un filet, hein ? Bien que la Pyroli doutait sérieusement de la méthode de capture utilisée – après tout, une épée peut théoriquement trancher les mailles les mailles du filet sans aucun souci – elle laissa faire con camarade, s'approchant lentement du trône après que le Monorpale ait été capturé. Elle n'adressa qu'un simple – ou pas – message de prévention à destination de son partenaire.

– Sois prudent en l'étudiant, il a l'air plutôt excité. En attendant, je vais étudier le trône qui semblait l'attirer.

Une fois à proximité du siège convoité, elle y déposa ses effets personnels et commença à prendre des notes informatives. Ruby recensa notamment la taille et la masse approximative de l'objet, mais aussi la matière dont il était fait. De la simple pierre. C'est tout ? Non, ça ne pouvait pas être que cela, à moins que le Monorpale soit totalement stupide ou bien jeune, au choix. L'étudiante sentit néanmoins une de ses sphères qui s'agitaient. Elle l'approcha et l'ouvrit, laissant ainsi sortir Ramsès le Tutafeh, soit le dernier artificiel non-évolué de son équipe. Rapidement, la momie au masque d'or s'intéressa également au trône, comme si qu'il recelait quelque chose hors de portée des simples humains mais atteignable pour les Pokémon. Au détriment d'annoncer l'hiver, ce siège rocheux était des plus intrigants. Ruby s'intéressa donc tout naturellement aux réactions de son spectre, dans l'espoir de pouvoir comprendre quelque chose. Rien. Le Tutafeh ne poussa pas le moindre cri, se contenant d'observer et de traverser l'objet de ses convoitises lorsqu'il en avait l'occasion.

– Si seulement toi, tu voulais bien nous aider, ce serait quand même vachement pratique. Frustrée que son propre Pokémon ne daigne l'écouter, elle se retourna naturellement vers le Noctali en train de faire mumuse avec le Monorpale. Abel ? Il n'y aurait pas moyen que tu viennes étudier le trône ? Il est trop énigmatique pour être banal.

Ruby passa alors ses mains sur les accoudoirs histoire de prendre appui mais les retira aussitôt en se rendant compte à quel point la structure était poussiéreuse. Il faut dire que si personne ne vient s'y asseoir... Et est-ce qu'on parle aussi de cette toile de Mimigal délicatement tissée à son pied ? Très glamour, je vous l'assure. Bref ! Après cette manœuvre totalement hasardeuse, la Pyroli découvrit une inscription gravée et précédemment cachée par la poussière. N'ayant néanmoins pas une vue superbe dessus, elle décida de s'asseoir sur le trône (pas celui des toilettes, on est d'accord) et de passer un nouveau coup de main rapide sur l'accoudoir gravé. Bien rapidement, elle put y déchiffrer... bah, rien du tout. Ce n'était qu'une suite à priori illogique de symboles étranges. Non, ce n'était même pas du Zarbi. Pire encore, cela semblait être une ancienne écriture, et donc quelque chose encore hors de portée de la miss aux cheveux oranges.

– Juste... par pur hasard, t'aurais pas pris une option du style "langue très très très très ancienne" ? Non parce que là, ce serait vraiment utile. Non ? Bah tant pis. Après tout, qui aurait choisi cela volontairement ? Enfin ! On ne sait jamais, mais il n'empêche que ce genre de cas restait très rare. Le mystère resta donc complet. Bien évidemment, Ruby aurait pu faire appel à Mist mais s'en abstînt, craignant un nouveau refus de la part du sage. Exercice trop facile, hein ? Tu parles ! C'est une torture mentale. Et puis autant ne pas perturber le Noctali avec ça. On disait de ce dortoir que les seules langues qu'ils connaissaient à perfection étaient celles de leurs multiples conquêtes qu'ils lâchaient au bout de deux semaines. L'élite ? La prétention surtout, pensa l'étudiante, avant de se rétracter inconsciemment en concédant la présence d'un certain charme chez son camarade. Hm ? Du HS ? Mais non, ce ne sont que quelques rêveries du personnage, qui secoua d'ailleurs la tête après s'être envolé durant quelques longues secondes. Non, non et re-non. Pas ça, pas maintenant. Il ne fallait surtout pas que ça lui prenne. Vite ! Un sujet random pour se distraire, et si possible en rapport avec le cours.

– Qu'est-ce que tu as appris sur le Monorpale ? Bon, je ne t'ai pas laissé beaucoup de temps hein, désolée. Mais c'est quoi doit se grouiller. M'enfin. Tout ça pour dire que j'avais fait appel à toi dans l'espoir qu'on puisse trouver quelque chose d'intéressant sur ce trône. Il attise l'attention des Pokémon artificiels malgré que nous, on ne lui trouve rien de particulier. Ça cache quelque chose. Elle se releva aussitot dudit trône, car oui, elle s'y était assise depuis tout ce temps. Pyroli et feignasse, comme c'est beau. Encore désolée de te tomber dessus comme ç- Tomber dessus hein ? Comme tout à l'heure, même si en sens inverse cette fois-ci ? Mauvais mots employés au mauvais moment, qu'est-ce que cela donnait donc ? Une nouvelle hausse de gêne bien sûr ! Euh ouais... B-bref... Vu que tu as l'air d'avoir pas mal de gadgets en tous genres, est-ce que tu aurais quelque chose du style... infrarouge ? Ouais voilà. Ce serait cool de voir à l'intérieur. Après réflexion, le trône semble creux et l'abîmer serait... bah... contre le patrimoine, tout ça tout ça. Pas envie d'avoir les rangers sur le dos.


_________________

Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Lun 27 Juil - 22:13
Capture réussie voici vos points bonus pour votre capstick. Wait... Ahem, résumons plutôt la situation le voulez-vous ? Dans l'épisode précédent, Ruby et Abel se retrouve en duo sur une île pour un cours scientifique, ils doivent étudier les mécanismes d'évolution des Pokémons artificiels, mais comme tout deux sont de gros boulets, ils ont réussi à faire un éboulement dans une grotte ne pouvant ainsi l'explorer, condamnant ce lieu à l'éternel damnation. Sur un Mécha d'argile récemment évolué (que LaRousse ne veut même pas étudier), ils arrivent dans les ruines d'Athénéfix au flan de montagne. Ils pénètrent tout deux dans une immense salle qui devait être la principale de la ville d'antan. Abel capture *tousse* un Monorpale avec un filet métallique parcouru d’électricité qui se propage très facilement dans l'acier tandis que Ruby observe attentivement un trône de pierre (oui c'est la copie chinoise du trône de fer, quand on vous dit que ce n'est pas de la bonne qualité). Maintenant, la suite de votre série favorite pas du tout régulière !

Bref, le vert s'approcha alors de l'arme spectrale, son starter lui sautant dessus pour observer la manœuvre perché sur les épaules du jeune homme. Pour le moment, le Monorpale ne bougeait pas. Était-ce possible que leur plan ait fonctionné ? Bien sûr que non soyez réalistes cinq minutes voyons ! Pile au moment où le scientifique se pencha au-dessus du double-type, se dernier trancha le filet métallique comme s'il n'était que du vulgaire papier. L'invention useless de sieur Ezhyr tomba alors mollement sur le sol en crépitant. Qui est-ce qui va devoir réparer ça hum ? Ça va coûter une fortune en réparation (alors qu'il la conçu presque gratuitement, la logique).  Le mécanicien se prit ensuite le manche du Monorpale remonté sur le front devant reculer de plusieurs pas en gémissant. Il eut alors un regard noir.
« Tu vas me le payer saleté ! » Fit-il alors que son Pokémon sautait sur le sol, prêt à attaquer pour défendre l'honneur bafoué de son dresseur. Automatiquement, le petit lézard fit une attaque groz'yeux sur leur adversaire. Pas plus pour l'intimider mais vraiment parce qu'il était en colère, l'honneur d'attaquer de front ? Pas comme cela, cette manœuvre n'avait rien de classe et il allait lui montrer une riposte qui a de l'élégance.
« Bien Emerald, distrait-le pendant que je prends m toute nouvelle création à savoir.. » le vert sortit alors une Pokéball entièrement argenté venant de son sac. « Ma première Pokéball réussis, je n'avais que de l'acier sur moi, c'est pile ce qu'il nous faut nous ? J'aurais bien voulu faire une grass ball mais... » Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que le Monorpale fonça droit sur l'Archo comme s'il voulait le taillader. Avec une certaine aisance, le starter émeraude esquiva avant d'avoir un halo noir autour de son petit corps. Il fonça ensuite droit sur le double-type qu'il percuta alors de plein fouet. Puisqu'il était un peu assommé, c'était pile le bon moment pour lancer l'Ironman-ball, ce que fit le scientifique. Tel un Sasha en plus chic, il envoya la sphère pile sur la tête du Pokémon sauvage (enfin avait-il vraiment une tête ?).

Un mouvement, deux mouvements, trois mo- PAS LE TEMPS ! Il était attrapé point, pas besoin de faire du suspens pour combler ce rp qui possède un vide abyssale. Le mécanicien attrapa alors l'Iron-ball et en libéra le Monorpale qui semblait bouder faute d'avoir été ridiculisé non pas par un TopDresseur mais par un Ratata de laboratoire, la honte ultime !
« Bon, on va enterrer la hache de guerre tous les deux, tout ce que je souhaite c'est t'étudier et te relâcher ensuite, ce n'est pas contre toi mon garçon. » Fit-il en soupirant pendant qu'Emerald tirait la langue à la créature morte-vivante. Le mécanicien s'approcha du sauvage et observa chacun de ses traits rien n'indiquait une évolution future ou non. Mais comment voulaient-ils étudier pareil absurdité hein ? Ça n'avait aucun sens, comment pouvait-on savoir les mécanismes d'évolution des Pokémons artificiels, Darwin en perdrait lui-même ses cheveux sur un sujet aussi casse-trombine. Rageant intérieurement, le vert tenta tout de même de garder son calme. Il observa alors encore et encore le Monorpale, de une il s'agissait d'une épée hantée, son évolution étant Dimoclès, il devait alors posséder deux épées. Par conséquent il devait sûrement tenter de trouver cette deuxième partie. Impossible de créer de la matière sans rien : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. On ne peut inventer de la matière sans rien, c'était scientifique. Partie une réglée. Était-ce du au temps que passé le revenant dans ce monde ? Ça pourrait être une hypothèse envisageable. Il lui fallait du temps, pour comprendre le monde l'entourant et surtout une seconde partie qu'il pouvait assembler pour gagner en puissance. C'est totalement gros bill, les pokémons n'évolueraient que pour gagner en puissance ? C'était une bien triste destinée, ils n'étaient donc là que pour se combattre ? Pire loi ever, la loi de la jungle. Attristé par ce sort immuable, Abel s'agenouilla près de son starter et lui caressa gentiment la tête.
« Si un jour tu évolues mon grand, j'espère que ça ne saura pas pour combattre mais pour montrer ton charisme et ton aura au monde entier. » Fit-il avec un morne sourire. Il soupira alors et regarda le monstre de poche (vite dit).
« Je n'ai pas besoin de plus maintenant mon grand, merci de ta... » ne pas grimacer, ne pas grimace et ne surtout pas avoir l'air ironique. « Coopération.. » C'est bien ! Tu avais l'air presque crédible pour le coup, je dis bien presque, Abel était loin d'être un acteur du Pokéwood. Le Pokémon ne lui manqua pas de lui frapper la tête une nouvelle fois avec le plat de la lame avant de s'en aller, vexé.
« Génial, j'ai grillé une Pokéball pour rien, super.. » Il soupira une nouvelle fois avant de ramasser l'Iron Ball et son filet métallique brisé comme son ego. Le jeune homme se rendit ensuite du côté de Ruby qui semblait prendre plaisir à étudier le trône. Bah ce n'est qu'un meuble en pierre, il n'y avait pas grand chose à dire d'autre dessus. La rousse lui demandait aussi de l'aider à étudier le siège. Ce à quoi Abel fit une moue désolé.

« Pardon ma chère damoiselle mais je n'ai hélas pas pris archéologie, je ne peux point déchiffrer ces inscriptions.. » Fit-il pendant que la Pyroli s'accouda sur le trône avant de se retirer vivement constatant l'immensité de la pellicule de poussière dormant dessus. « Cependant je ne vois pas vraiment pourquoi le Monorpale s'extasiait dessus. Les deux objets d'étude n'ont aucun trait en commun, rien dans la constitution, alors pourquoi s'acharnait-il ainsi.. » Le Noctali prit alors une pose digne du penseur de Rhode pour y réfléchir plus posément. Rien ne lui vint vraiment à l'esprit seulement les cours de Percy Yade sur les cités antiques et leurs secrets. Apparemment, les anciennes civilisations dans l'antiquité avaient d'ingénieux mécanisme de pièges et  d'ouverture de porte, d'acheminement d'eau et de sorties souterraines. Abel leva alors ses yeux verts aux alentours, contemplant le lieux où il était avec Ruby. Vieux. Wouah merci superspicace d'autres obvious fact ? Assez âgées pour être dans la période antique. Donc, ce trône pourrait en effet déceler plus qu'il n'y paraissait de prime abord. Arfff, on s'éloigne du sujet initial là non ? Et l'évolution des Pokémons dans tout ce schmilblick hein ?

Le scientifique fut très vite retiré de ses pensées par une rousse qui lui demanda alors ce qu'il avait trouvé au sujet du Monorpale. Huum ce petit côté strict et sérieux lui allait à ravir à la petite demoiselle. Elle aurait du aussi faire scientifique pour être dans la promotion d'Abel, ils se seraient très bien entendu.. Je n'insinue rien du tout voyons, c'est mal me connaître. Elle indiqua que son centre d'attention (qui n'était pas le vert à son plus grand regret) monopolisait le Monorpale.. Non ce n'était pas voulu croyez-moi ! Bref que son centre d'attention devait forcément cacher quelque chose, ou non. Avaient-ils vraiment le temps d'éluder plus la question ? Ils en perdaient trop depuis le début de la journée il ne fallait pas perdre en vue leur objectif après tout. De plus, la splendide Pyroli fit soudainement une boulette en parlant de sa chute malencontreuse sur le mécanicien, un désir inavoué envers le jeune homme ? Elle se mit alors à rougir (trop mignonne au passage) avant de bifurquer sur une autre conversation. Non, Abel n'allait pas répliquer, rien que cette gêne suffisait entièrement à son ego. C'était dans la poche ? Pas encore, il lui faudrait encore amasser pas mal de points pour rattraper son divin retard. Il se contenta alors simplement d'un sourire malicieux et d'un rire dissimulé de la part de son starter.
« Je dois bien avoir un analyseur infrarouge mais il n'est pas encore fonctionnel, il ne servira qu'à étudier la température de la roche, rien de sensationnel. Par contre je dois bien avoir ma petite idée sur ce que pourrait cacher ce trône. D'après Yade, les antiques civilisations ont toujours un secret à dissimuler. » Fit-il en prenant la demoiselle contre lui, l'éloignant ainsi du trône. « Emerald, on va tester tes nouvelles capacités apprise à Lansat ! Utilise force sur l'arrière du trône ! Fais attention à ne pas tout briser, je compte sur ta précision ! » Fit le Noctali à son starter qui se mit en position. Le petit lézard ferma les yeux comme pour se concentrer, il plaqua alors ses poings contre la paroi en pierre du meuble. Il rouvrit ensuite les yeux avant de lâcher un cri et poussa alors l'objet non sans difficulté. La poussière s'envola et les toiles de Mimigal se décrochèrent alors de la roche sculptée. Un trou commença peu à peu à apparaître des marches dissimulé sous l'énorme base du siège royal. Bingo, comme quoi les cours ennuyeux à mourir de Percy pouvait toujours être utile en expédition. Le scientifique relâcha son étreinte et libéra sa partenaire de mission (ou plus encore ♥).
« Veuillez m'excuser de ce soudain rapprochement, mais je ne voulais pas que vous soyez blessée. » C'est tellement plus fatiguant de devoir porter quelqu'un jusqu'à la fin de la journée. « Bravo Emerald, je savais qu'on pouvait compter sur toi ! » Fit le Noctali vers son starter qui s'inclina alors avec modestie (l'arme fatale pour avoir de... Je ne dirais pas la suite).

« Si mademoiselle veut bien me faire l'honneur de passer devant. » dit le mécanicien avec grâce. Le petit lézard en profita pour grimper sur les épaules de son dresseur. Ils descendirent alors tous, dans la pièce en dessous. Il n'y avait rien. Juste un long couloir très sombre, pas de fenêtre ? L'architecte était vraiment une brèle. Sieur Ezhyr dut alors ressortir une nouvelle fois sa lampe torche (tention les yeux) LUMINAX afin de pouvoir un peu mieux y voir dans tout ce fatra. Hum hum, continuons, à force de tourner en rond encore et encore. Le groupe finit par tomber sur une rainure de lumière, la sortie ? Déjà ? Impossible. Pressant le pas, le couple d'étudiants arriva alors dans une vaste salle rectangulaires dans laquelle des torches éteintes pendaient au plafond. On aurait dut un entrepôt d'arme avec des épées et des lances accrochées sur les murs, prêtes à l'emploie. Des squelettes traînaient partout sur le sol poussiéreux. Il y avait des traces de lutte un peu partout dans la pièce, vestige d'un ancien combat ? C'était probable. Cependant il n'y avait pas que le décor qui était important, oh que non, le trio Gringolem, Exagide et Tutankafer semblaient surpris par l'intrusion des deux élèves de la Pokémon Community. Encore moins les trois quatre Tutafeh présents dans le lot. Ils étaient bien trop nombreux, beaucoup trop nombreux. Même s'il y avait une spécialiste spectre dans le groupe, c'était improbable qu'elle réussisse à tous les vaincre en même temps, même avec toute la meilleure volonté du monde. Plan B ? Excellente idée. Le vert ne chercha pas plus longtemps à réfléchir, il ne laissa pas vraiment le choix à sa camarade et s'empara de sa main avant de crier :
« COURREZ ! » pile à temps puisqu'une déferlante de ball'ombre se mit à tomber sur les étudiants. Il fallait tracer, le timer est en marche et indique une minute avant de trépasser. Pas le droit au Game Over aujourd'hui !

Ils se mirent alors à courir en toute hâte, évitant le plus possible la déferlante d'attaque spectre leur tombant sur la pomme. Mince mince mince, Abel ne pouvait rien faire, Emerald et Eustass étaient trop faibles pour pouvoir leur tenir tête sans se faire One shot. Il pouvait toujours envoyer son Terhal au casse-pipe.. Non non, ce n'était pas une bonne idée. L'assaut continuait de plus belle, ils ne pouvaient pas se permettre de ralentir un seul instant. Une lueur brilla alors au loin, la porte de sortie, ou du moins la salle du trône. Pas de temps à perdre, ça passe, ou ça casse ! Il se saisit, sans attendre son avis, de la rouquine en la portant dans ses bras, princesse like avant d’accélérer encore plus la cadence, les entraînement avec sa mère étaient bien plus terrifiants et éreintant au final. Ils sortirent alors en courant de la cachette secrète, toujours l'armée de spectres sur les talons.
« EMERALD FORCE, VITE ! » hurla le dresseur sans ralentir, avec une vitesse surréaliste, le petit lézard bondit sur le sol et repoussa le siège de pierre vers l'entrée. Abel se retourna alors vers son starter pour le faire rentrer dans sa Pokéball à distance. Ils étaient saufs ? Alalala que vous êtes niais, un Exagide et un Gringolem ? Vous pensiez vraiment qu'un pauvre truc en pierre allait les arrêtez ? Que nenni chers amis, ils étaient même plus remontés que jamais.
« Et merde. » Pas de meilleur mot pour résumer une situation prenant en compte un trône. « Ruby j'espère que vous avez une solution de secours pour nous sortir de là, un spectre qui vole ? » indiqua le mécanicien commençant peu à peu à faiblir. Et oui c'est ça de faire moins de sports mon coco !


MODERATION:
 


_________________
[Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île 1417817140-poker-face-600-396849
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Mer 29 Juil - 7:57
Rien. Apparemment, le Noctali ne sera pas vraiment d'une quelconque aide pour le coup. Ne sachant ni traduire ou même lire les langues anciennes, ne pouvant non plus utiliser son fameux prototype infrarouge, comment est-ce que le groupe allait pouvoir découvrir ce que recelait le trône ? Cette sensation de creux intriguait de plus en plus la rousse, aussitôt sortie de ses débuts de réflexions par Abel qui la tira vers lui. Oh ! Passage soudain au rouge. Ce geste la gêna particulièrement en plus de la surprendre. Pourquoi avoir fait cela, d'ailleurs ? Voulait-il accélérer les choses ? Quoiqu'il en soit, Ruby resta muette comme une Magicarpe alors qu'un son à la fois perturbant et caverneux parvînt à ses oreilles. Qu'est-ce qui se passait ? Rien de bien spécial, si ce n'est un Arcko qui poussa le trône avec minutie dans l'espoir d'y découvrir un quelconque passage, peut-être. Et c'est justement ce qui fut trouvé, un simple passage en escalier, menant aux galeries souterraines des ruines, sans doute. Un son continu et inquiétant s'en échappait, bien qu'il en fallait plus pour effrayer la spécialiste des spectres qui n'hésita pas à ouvrir la marche lorsque le vert lui proposa. Elle resta néanmoins silencieuse durant un bon moment, le temps de reprendre ses esprits et faire disparaître ses rougeurs incommodantes qui avaient pris possession de ses joues.

Pour le moment, il n'y avait rien de particulier à signaler, si ce n'est ce long et énigmatique couloir où la lumière n'avait pas pénétré, si bien que l'utilisation de ces très chères LUMINAX ne fut pas facultative. Pourtant, malgré cette obscurité ambiante, on y voyait progressivement un peu plus clair alors que toutes cavités donnant vers l'extérieur se faisaient encore absentes. La marche se poursuivit donc sous l'important sentiment de curiosité. Ruby avait hâte de découvrir ce que cachait ce trône et ne fut pas d'ailleurs pas déçue à la découverte de l'immense salle rectangulaire. Un peu glauque sur les bords, ses seules décorations n'étaient que des squelettes bien évidemment inanimés ou encore de nombreuses armes plus ou moins oxydées par la morsure du temps. Pourquoi disposer ce genre d'équipements ici ? Et surtout, pourquoi est-ce que ces quelques spectres s'y intéressaient. La rousse tenta tout d'abord de sortir son bloc-note et d'y rajouter quelques annotations. Ce fut néanmoins sans compter sur la colère des spectres qui devaient sans doute considérer l'intrusion du binôme comme une profanation, ou quelque chose du genre. Pas le temps de prendre des notes, donc ? Vu comment Abel traîna sa camarade après lui avoir attrapé la main, cela voulait probablement dire non. Tant pis ! Ce sera une prochaine fois.

Alors que le couple (fallait un synonyme m'voyez *pan*) s'enfuyait, il fut bombardé pour une gerbe de Ball'Ombre. Eh bien, amicaux les fantômes. Pourtant, Ruby ne pouvait leur en vouloir. Après tout, ces belliqueuses créatures restaient des spectres, soit des Pokémons dont elle était particulièrement fanatique. Enfin ! Mieux vaut que la rousse arrête de rêvasser, auquel cas elle se retrouvera à chuter pitoyablement au sol par manque d'inattention. Ah bah non ! Problème réglé puisque la Pyroli se sentit voler durant quelques instants. Hein ? Que ? Quoi !? Mais c'est qu'il en fait exprès, ma parole ! Pourtant, la demoiselle ne refusa pas cette aide consciencieuse et s'agrippa timidement à son porteur. Le pauvre ! Qu'est-ce que cela devait être une corvée, de porter une élève un peu ahurie sur les bords qui pense à autre chose que sa vie. Oui. Si on traduit, ça correspond parfaitement à la définition de boulet. C'est génial, hein ?

– Désolée, Abel. Peut-être que j'aurais pu agir, au lieu de rêvasser... Enfin, ils passèrent le trône aussitôt refermé par l'Arcko. Ruby demanda alors à être reposée au sol, afin de ne plus gêner son camarade, mais aussi pour s'épargner un certain malaise. Trop de rapprochement d'un coup ! Ne la faisons pas s'évanouir, non plus. Jajajaja... Tutankafer et les Tutafeh pourront encore passer au travers. Gringolem a bien assez de force pour pousser le trône et Exagide sera probablement capable de le trancher, il faut partir au plus vi- Oui c'est ça, un Pokémon volant !

En même temps, il s'agissait de leur seul et unique échappatoire. Ruby fit donc de nouveau appel à Goliath, s'excusant de le déranger une nouvelle fois. D'ailleurs, le trône explosa littéralement. Revoilà les joyeux lurons fantomatiques, pour le grand plaisir – ou pas – de la rousse qui bondit aussitôt dans l'une des mains du Golemastoc avant d'atteindre l'épaule, bientôt rejointe par un Abel à première vue fatigué. Tu m'étonnes ! Il venait quand même de taper un sprint en portant une incapable, hein. Celle-ci encore désolée, elle tarda d'ailleurs un peu avant d'ordonner à son colosse de décoller. Heureusement que celui-ci prit l'initiative de se préparer tout seul, ne serait-ce que pour faire gagner du temps au groupe. Afin d'avoir une marge de manœuvre suffisante, il fut néanmoins obligé de briser le sol de poing et de lancer un rocher droit sur les ennemis, le temps que tous ses membres se rétractent pour laisser place aux propulseurs. Une fois ceci fait, le golem put enfin s'envoler avec vivacité et prudence, veillant à ne percuter autant obstacle. Et pendant ce temps, sa dresseuse lui fit part de quelques manœuvres à effectuer afin d'éviter les quelques Ball'Ombre balancées par les Pokémons. La tâche fut particulièrement ardue mais non pas impossible, pour le plus grand plaisir de la topdreusse qui put féliciter son Pokémon une fois que le groupe entier fut à l'abri des assauts ennemis.

– Un peu plus et on y passait... Enfin bref ! On va bientôt toucher la fin de l'après-midi, il faudrait réussir à faire un compte rendu avec ce qu'on a trouvé. Je vais faire atterrir Goliath non loin du bateau, comme ça on aura plus grand chose à parcourir une fois qu'on aura terminé.

Ayant bien évidemment écouté la conversation, Goliath bifurqua pour se rendre à l'extrémité de la jungle, au beau milieu de ce qui semblait être une petite clairière. Il y aura bien assez de place pour réfléchir au calme et tourner en rond au besoin, voire de pratiquer. Et oui ! C'est qu'elle avait déjà une petite idée pour la suite, cette demoiselle. Bref ! Une fois que le Golemastoc atterrit, elle descendit prudemment de son épaule et attendit que son camarade en fasse de même. Suite à quoi, elle put rappeler le géant et s'adosser à un rocher situé à proximité, soupirant après tant d'aventures. Par chance, elle semblait d'ailleurs avoir oublié sa gêne pour le moment. Quoiqu'il en soit, la scientifique en herbe sortit ses quelques notes et rassembla ses souvenirs de l'expédition mouvementée pour compléter ses écrits. Une fois ceci fait, elle alla bien évidemment consulter son camarade dans le but de réclamer son avis, mais aussi de lui faire part de sa petite idée pour le compte-rendu.

– Tout ce que j'ai écrit résume nos hypothèses élaborées du début à la fin. Et pour notre compte-rendu, je n'ai pas vraiment envie de rendre quelque chose de trop commun, si tu vois ce que je veux dire. Enfin... Après tout ça, l'idée de rendre juste un dossier papier me déplaît. Pourquoi pas quelque chose comme une mise en scène ? Et j'ai le Pokémon désigné pour nous aider. Aussitôt appelée : Chrona, la Feuforêve blanche et superficielle férue de paillettes.  Partant ?


_________________

Abel Ezhyr
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 2052
Points d'Expériences : 199
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   Sam 1 Aoû - 0:27
Brainstorming, c'est la conclusion épique d'un cours qui l'est tout autant des idées les neurones ? NOOOOON. 'kay, merci, vous êtes vraiment utiles à Abel mais genre vraiment ! Enfin en même temps c'est compréhensible que vous ne fonctionnez pas puisque votre possesseur est en ce moment même en train d'essayer d'échapper à une ordre de zombies spectres qui en voulaient vraiment à leur postérieur. Belle perspective de fin de vie non ? Bref, préférant aller vraiment le plus vite possible, le vert se saisit de la rouquine qui se para alors du rouge de la gêne. Délicieux à voir, dommage que le scientifique rata cette splendide occasion du lui faire un sourire charmeur. On a mieux à faire, comme courir pour survivre par exemple. D'ailleurs, la demoiselle s'excusa alors d'avoir rêvasser. Ne faisant pas vraiment attention, Abel lui accorda juste un sourire avant de continuer de sprinter jusqu'au passage souterrain en-dessous du trône. Une fois arrivé, les deux comparses purent faire une halte pour souffler un peu après le voyage. Respirant avec un peu de mal, sieur Ezhyr put enfin répondre à sa collègue qu'il venait de déposer sur le sol. « Vous n'y êtes pour rien voyons, quelle question, je voulais juste pour éviter de finir en gaspacho pour spectre mais si je suis certain que vous vous en serez sortie admirablement ma chère. » il lui accorda alors un sourire aussi peu factice qu'Ace est sympathique. La rouquine trancha alors en disant qu'il fallait un Pokémon volant. Non ce n'était pas du tout ce qu'avait insinué Abel auparavant, pas du tout. Il se retint de soupirer et de se facepalmer avant de se forcer une nouvelle fois à sourire : « Dans ce cas je vous laisse faire mademoiselle. » Et si ça pouvait presser ce serait fort appréciable. Non pas qu'il n'avait pas envie de finir ses jours dans ce palais antique mais ce n'était pas très loin de la vérité.

La Pyroli sortit alors son double-type à qui elle demanda le plus gentiment du monde s'excusant au passage de le déranger une nouvelle fois, ce n'est pas que le temps presse mais l'Exagide venait de littéralement exploser le trône libérant au passage les autres spectres. Joie et félicité dans le cœur des gens. Il fallait aller vite et fort heureusement que Goliath était présent sinon vous auriez eu droit à de la bouillie d'étudiant au menu. Le seul soucis, c'est que cette brute épaisse de double-type avait littéralement massacré le sol. Alors en terme de dégâts nous pouvons déplorer la perte d'un trône aussi précieux qu'antique dont la valeur était inestimable tant il s'agissait d'un trésor historique et le sol en dalles fait de pierres d'un lieu emblématique d'une époque disparue. On va dire que c'est un coup des Nargols. Cette excuse marche toujours (et vous donne droit à un accès illimité à l'antre du docteur ghost).

Une fois sur le géant d'argile, le vert put enfin se reposer, essayant de se concentrer sur sa main afin d'éviter de penser au vide l'entourant un peu trop à son goût. Mais quelle idée de devoir voler sur un mécha du troisième âge hein ? Vous imaginez s'il ne peut plus voler à cause de ses propulseurs défaillant ? Ce n'est pas de l'acier ou de l'électricité non, c'est de la roche : DE LA ROCHE. Bonjour la conductivité toute pourrie. Il n'était pas le temps de faire le scientifique dans un mode pareille, on est dans Pokémon, mince ! Face à ce silence, la spécialiste spectre adressa la parole au mécanicien pas très à l'aise sur le golem.
« En effet, il ne nous reste plus beaucoup de temps, il va falloir faire vite. » Fit-il simplement en apparence. Si on se focalisait plus sur son cerveau, on pouvait apercevoir une peur qu'il essayait de dissimuler : MAIS FAÎTES MOI DESCENDRE DE CE TRUUUUUUUUUUUUC. Sympathique n'est-il bah ? Ah que je regrette déjà de ne pas avoir fait un topDresseur qui a peur du vide.. M'enfin je digresse. Comprenant sa dresseuse, le Golemastoc vint se poser dans une tendre clairière à l'abri des regards. Le brainstorming de fin de journée pouvait commencer. La demoiselle sortit alors un carnet le fameux qu'elle a du sauver lors de l'éboulement dans la grotte. En y repensant on tient un sacré duo de boulets qui a fait un de ces bazars sur l'île. Va falloir trouver un alibi (non être au cinéma ne passe pas ici) pour dire aux profs qu'ils n'y sont pour rien. Mais pas tout de suite, ils avaient mieux à faire. D'un coup plus sérieux, le vert se mit assis en tailleur pour écouter la jeune femme qui voulait faire dans l'original. Ce n'était pas une mauvaise idée mais le soucis était toujours le même, est-ce qu'il aurait le temps de faire et un compte-rendu et une pièce en même temps ? C'est alors que le mécanicien eut une idée, pas forcément bonne mais une idée tout de même.
« Je suis bien évidement partant, je n'aime pas spécialement la banalité, dans ce cas je vous laisse vous charger de ceci, et au lieu de faire le rapport maintenant, je le ferais pendant la représentation de votre miss ma foi fort ravissante ! » Fit-il en s'inclinant devant la chromatique qui se para alors d'un ego plus démesuré encore.

Puis, le Noctali se mit à se masser les tempes à la recherche des divers idées qu'il avait eu durant l'exploration. Tout n'était dans sa tête qu'un infâme globiboulga d'idées en vrac. Il fallait remettre tout ceci en ordre. Réfléchissant à toute vitesse, il réussit au bout d'une bonne minute à faire un texte à peu près constructif dans sa tête. Soufflant, il sourit à sa partenaire (de cours hein, pas de sous-entendus ici *tousse) et lui répondit alors avec ses conclusions.
« Je vais être assez long, j'espère ne pas vous endormir avec mes paroles. En ce qui concerne l'évolution des Pokémons artificiels je pense qu'il n'y a pas qu'un seul facteur et qu'en plus cela n'a pas du se faire aussi aisément qu'il n'y paraît. Cela a du prendre du temps, tout comme l'homme a évolué en des milliers d'années, les Pokémons ont fait de même. Tout doit être du aux mutations génétiques de prime abord. Ils se sont adaptés à leur nouvelle forme pour survivre à leur environnement et via la dérive génétique mais surtout la sélection naturelle est apparue les évolutions. On sait qu'ils gagnent en force en défense etc durant leur évolution, c'est surtout pour survivre à leur milieu. La loi de la jungle si j'ose dire. Comme on a pu le voir avec Goliath, les Pokémons évoluent quand ils sont confrontés à un défis ouvrant les mettre gravement en danger. Cette loi marche aussi pour les artificiels je pense. Après tout qu'est-ce qui les différencie des autres espèces ? Rien puisqu'ils sont en vie et ont forcément un patrimoine génétique. D'ailleurs si on regarde bien, les artificiels dans notre liste sont avant tout des spectres à savoir des morts revenus à la vie on peut donc en déduire qu'ils sont justes en train d'hanter un corps qu'ils peuvent manipuler à leur guise. Ainsi, si leur environnement leur permet, autre point important selon moi pour l'évolution, ils peuvent hanter une autre pièce en plus de leur corps normal. Comme le Monorpale, vous aviez raison au sujet du trône. Il voulait peut-être y accéder pour aller dans la pièce souterraine sombre d'une part et surtout composée d'armes létales, parfait pour un Dimoclès ne croyez-vous pas ? L'Exagide présent peut nous renforcer dans cette hypothèse. Pardon pour ceci, j'ai l'impression que ma narration est fort décousue, j'essaierais d'y remédier sur papier. Je pense avoir faire le tour, génétique, pression de la nature mais aussi environnement. Trois points principaux. Je conclurais par ceux ayant crée les Balbuto sont des génies et je n'ai aucune idée de comment de comment ils ont pu réaliser pareil ouvrage et que ces créatures ont continué de vivre au fil du temps. Et vous, quel est votre avis dessus ? » Termina-t'il en plongeant ses yeux émeraudes dans l'océan que sont les pupilles de la rouquine. « Par contre je n'ai aucune idée de mise en scène, je vous laisserais diriger les opérations, je ne suis pas encore coordinateur j'ai beaucoup à apprendre, sachant que vous avez gagné à la compétition, je vous félicite d'ailleurs d'après ce que j'ai entendu c'est très beau. » Fit-il un sourire simple, pas de charme rien, juste un véritable compliment d'une personne aimant la coordination.

Une fois le brainstorming finit, les deux étudiants se mirent en route vers le bateau pour y retrouver les professeurs. Quelques élèves étaient déjà présents pour donner leur rapport sur les évolutions. Aucune originalité ces gens là, c'est tellement triste. Abel regarda alors sa camarde : 
« Je suis bien content d'avoir fait équipe avec vous, pardon de vous avoir dérangé à certain moment, mes manières peuvent être brusques. J'espère que je ne vous ai pas dérangé. C'était un plaisir. » Il finit en souriant avant de rencontrer la professeure Janice Jauplain pour commencer le numéro. Le vert se mit assis non loin et rédigea le rapport qu'il rendra littéralement à la dernière minute, s'apprêtant à noter tout ce que Ruby allait faire. À eux la bonne note, c'était certain... Ou pas. Qui sait.


HRP:
 

_________________
[Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île 1417817140-poker-face-600-396849
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île   
[Cours 04. Scientifique] Vert Sailak et Orange Lichii sur la même île
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :