Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Elisabeth Snow
Elisabeth Snow
Région d'origine : Kalos
Âge : 28 ans
Niveau : 0
Jetons : 5000000
Points d'Expériences : 368
Directeur
Sujet: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Mer 1 Juil - 9:59
INTRIGUE

Enfin les vacances !

Une nouvelle année se termine à la Pokemon Community, pour le plus grand plaisir de tous -élèves comme professeurs... Vous êtes excités à l'idée de profiter vos deux mois de vacances ! Pour cette occasion, la directrice ne s'est pas tellement dépatouillée. Elle a tout simplement repris le projet des vacances 2014, se basant sur le travail de l'ancien Vice-Directeur afin de permettre de vous détendre sur la fameuse île Cobaba. Un petit retour au source plutôt apprécié. Bien entendu, certains d'entre vous voudrons partir chez papa et maman afin de compter ses -extraordinaires- aventures. Mais avant de vous rendre à votre domicile, vous devez forcément passer par la case Cobaba afin de vous y enregistrer. (Elisabeth n'a pas envie de vous lâcher comme ça sans être certaine de savoir qui part et quand... Très organisée la madame. #paf)


Ou presque...

Vous quittez donc l'académie le 01.07.2015, sans trop de regret. Pour rejoindre l'île Cobaba, une traversée en bateau s'impose -et pas de panique, Elisabeth a tout prévu ! (si si) La traversée se passe normalement, du moins, pour ceux qui ne sont pas malades en mer. Heureusement que l'infirmière Needle est là... A l'arrivée sur l'île et pour rejoindre le village, pas d'autre choix que de prendre le bus. Se suivant l'un derrière l'autre, les bus avancent à fière allure avec un son bord au moins deux membres du personnel. Chacun parle de tout et de rien, sans vraiment savoir ce qu'il se prépare...

Note : les nouveaux inscrits peuvent participer à l'évent. Seulement, ils ne partent pas de Lansat comme les autres. Ils ont reçu un courrier pour dire que la rentrée d'été s'effectuera directement sur l'île Cobaba. De ce fait, ils rejoindrons l'île des vacances par leurs propres moyens à l'horaire indiqué et ils prendront ensuite le bus avec l'administration et les anciens élèves!


____


Ce sujet connaîtra quelques interventions PNJ. Pour votre premier RP, vous vous contenterez de décrire votre préparation pour le départ de l'académie ainsi que le petit voyage en bateau et en bus. Après quelques uns de vos postes, l'intrigue débutera. Bien entendu, les retardataires pourront la prendre en cours de route (en faisait bien évidemment attention à ce qui a été posté avant)

Je vous demanderais aussi de faire un cours résumé de vos RP afin de permettre un autre de lire rapidement ce que votre personnage fait. (En deux trois lignes, sous spoiler)

Informations : A chaque poste, vous bénéficiez d'un bonus d'expérience... Donc n'hésitez pas à participer, chacun peut avoir un rôle important pour son personnage. Et n'oubliez pas : amusez vous !

EDIT (4/07/2105) Pour clarifier la situation des bus nous allons vous demander de préciser lors de votre 1er post le bus que vous rejoignez, suite à une déduction logique pour le moment il y a ça :

Bus 1: Estelle, Leo, Ginji, Kavaï, Nathaniel, Kaeko, Seth, Zaune, Aileen, Loan.

Bus 2:  Stella, Ruby, Heath, Orren, Hope et Calliope.

Bus 3: Drake, Wendy, Aaron, Eryn et Cael

Bus 4:

Amusez-vous bien (Merci à Drake et Ginji pour leur apport dans l'organisation et Estelle pour la proposition de clarifier ♥)
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Mer 1 Juil - 10:45
Et voilà un autre semestre qui s'achevait à la Pokémon Community, voir une autre année. Dire que j'avais maintenant complété avec succès trois sessions complètes, que j'avais une belle petite équipe, que j'étais grade deux et que, fait le plus amusant d'entre tous, j'allais commencer mes vacances d'été avec un bras dans le plâtre, merci ile Enigma. Oui, la vie est injuste. Le plaisir avait commencé dès que j'avais du faire mes valises, je vous explique ça rapidement. Juste un bras, bagages de mentali. Le message il est assez clair ou il vous faut un dessin? Et puis je ne vous parle même pas de toutes les idioties qu'Ouji-sama avait ramassées, hors de question de quitter notre chambre sans sa collection de costumes et accessoires en tout genre, bien sûr! Heureusement que d'autres étaient plus serviables, comme Michelangelo et Chidori qui se faisaient compétition pour savoir qui rangerait le plus de choses ou encore Ash qui essayait de dissuader Ouji-sama de tout emporter. Nous ne serions absents que deux mois, sa collection n'allait quand même pas s'envoler pendant ce temps comme par magie. Lorsque cette étape fut terminée, il était temps de récurer la chambre de fond en comble et de se diriger vers le port, pour prendre le bateau. Rien de très inhabituel, si ce n'est qu'il y avait vraiment un bateau! Joie! Ça c'est de l'inédit mes amis, pas besoin de chercher un moyen de faire le trajet autrement. Encore heureux que l'année se termine sur un aussi bonne note, me dis-je en prenant place sur le bateau, faisant rouler mon imposante valise derrière moi.

Ce n'est qu'une fois bien assise sur le bateau, mangeant un muffin au carottes -petit rituel chaque fois que je prenais le bateau pour quitter Lansat- que je me souvins de notre destination. L'île Cobaba. J'y avais passé presque tout l'été précédent avec Allen, dans une petite cabane de bois que nous avions littéralement pour nous seuls, ses autres amis s'étant désistés à la dernière minute. Je me souvenais du quai, des hot dog, de la peluche, du Queen Wailord, du petit festival, de la couverture qu'Allen avait replacée sur moi au petit matin, croyant que je dormais encore. Tant de souvenirs, venus troubler mon coeur d'adolescente alors que je regardais défiler les vagues, dans un coin isolé du bateau, accompagnée de Chidori, Sephiroth et Michelangelo. Et dire que l'année dernière, à la même date, j'étais en pleine panique pour la confection de ma robe de bal de fin d'année, célébrations à laquelle j'avais voulu aller avec Allen, et nous l'avions fait au final. Je m'en souvenais encore, ce moment où il m'avait demandé si j'y allais avec quelqu'un et que, sous le coup de la pression, je lui avais répondu directement que je voulais y aller avec lui, tout juste avant de mourir de honte. Ce voyage allait être difficile et nous n'avions même pas encore touché terre, voilà qui était mauvaise signe, mais je ne savais pas encore à quel point.

***

Et voilà, nous y étions. Je me figeai un instant sur le quai, laissant le vent marin s'engouffrer dans ma longue chevelure rose, humant l'air du grand large. Sephiroth avait regagné sa balle, me laissant seule avec ma tortue et ma souris électrique. J'aurais bien eu envie de retirer mes souliers et d'aller vagabonder sur la plage, mais nous devions prendre les autobus et je ne comptais pas m'en dérober. Tirant ma valise de mon bras valide, je fus réellement reconnaissante lorsque l'on m'aida à la mettre dans la soute à bagage, ce après quoi je pu embarquer dans le véhicule avec mes Pokémon et mon bagage à main. Je repérai une place encore libre, vers le fond, près d'une fenêtre et allait tout de suite m'y asseoir. Maintenant bien installée pour regarder défiler les paysages de Cobaba, qui m'avaient manqués, j'allumai mon iPok et sortis mes écouteurs. Rien de tel qu'un peu de musique pour un long trajet en voiture, d'autant plus que jusqu'à maintenant la place à côté de moi était toujours vacante. Mais bon, qui sait, peut-être aurais-je bientôt un ou une camarade pour la route? Ce serait agréable tiens, avec la période des examens, je n'avais pas eu beaucoup de temps pour prendre des nouvelles de mes camarades préférés, ce à quoi je comptais bien remédier cet été! Et puisse ces vacances être mémorables.


Spoiler:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Mer 1 Juil - 13:29


Des vacances qui
commencent sur les chapeaux de roues!





Cinq bon mois qu'il avait passé sur l'île Lansat, au sein de cette prestigieuse académie. Il lui en était arrivé des choses, enfin.. pas spécialement beaucoup en vérité, mais la plupart étaient assez intense. En effet, entre par exemple une balade forcée sur le dos d'un Onix sauvage lancé à plus de vingt kilomètres/heure dans un tunnel avant de le faire chuter lourdement sur le sol (qui lui laissa d'ailleurs une vilaine cicatrice sur le visage) ou bien encore pourchassé par une horde de Nosferapti.. Il avait même failli mourir de froid -ou pas- dans la Grotte Granite avec l'un de ses camarades de dortoir.. On peut le dire, il avait été quelque peu malchanceux à plusieurs reprises.
Quoi qu’il en soit,  c’était les « vacances ». Un mot que n'appréciait pas particulièrement le jeune Noctali de base. Pourquoi? Car pour lui, il était synonyme d’ennuis. Sauf que là, c’était complètement différent. Des vacances sur une île paradisiaque avec la plupart des étudiants du campus?.. Peut-être allait-il sans doute faire de nouvelles rencontres. Plus les mois passaient et plus le brun se sentait pousser des ailes, allant plus de l’avant, vers les autres, au grand plaisir de sa Evoli. (Même si ça restait tout de même.. quelqu’un de très discret encore. Disons que s’il voyait un étudiant tout seul, il se pourrait selon son humeur qu’il aille à sa rencontre et essaie de dialoguer avec lui. Je dis bien « essaie »)
Lilith, quant à elle, jubilait à l’idée de ce « voyage ».

Une fois dans sa chambre, il rassembla le peu d’affaires qu’il avait et les plia à la va vite avant de les mettre dans sa valise. Il rejoignit ensuite rapidement le bateau, musique dans les oreilles.
Comme lors de son excursion sur l’île Pitaye, il se colla dos au mât et caressa son doux Pokémon tandis que le bateau naviguait tranquillement sur les flots. Les deux somnolèrent avant de s’endormir comme deux véritables bébés.
Ce fut le bruit de l’attroupement et des gens parler un peu plus fort autour de lui qui les réveillèrent. Le garçon se leva doucement avant d’aller ses coudes contre la barrière du bateau, observant les vagues. Au loin, et ce qui expliqua les causes de son réveil, l’île Cobaba était en vue. Après une vingtaine de minute, ils arrivèrent finalement à destination. Enfin pas tout à fait, sur l’île oui, mais le village non. Des bus les attendaient.
Lilith fut un peu déçu de ne pas pouvoir profiter de la plage avec son dresseur, mais soit, il y avait des priorités à respecter.
D’une main, Zaune souleva son sac et se dirigea avant vers le véhicule de transport.

Une jeune fille avec un bandage au bras essayait tant bien que mal de porter sa valise afin de la mettre dans la soute. Elle était assez petite et possédait de longs cheveux de la même couleur que ceux du jeune homme (ou pas). Sans réfléchir, il lâcha ses quelques mots :

« Attend, je vais t’aider.. »

Il la prit de son autre main et la mit à l’intérieur tel un beau gosse venant en aide à une princesse.

Le Noctali fut l’un des premiers à monter dans son bus. Voyant que presque aucune place n’était prise, il avança un peu, passant quatre-cinq rangées de sièges, avant de venir s’installer et se poser sur un vers le milieu du car. Lilith quant à elle se mit en boule sur le siège voisin, un petit coup de bar sans doute. Zaune cala sa tête contre son siège, regarda ce qui l'environnait par la fenêtre, remit son écouteur dans son oreille avant de fermer les yeux, ne pensant à rien et se vidant l’esprit.
Après de longues minutes, le voyage reprit de plus belle, le bus se dirigeant finalement vers sa destination finale.




HRP:
 
Nemo Kendhall
Nemo Kendhall
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6099
Points d'Expériences : 849
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Mer 1 Juil - 14:24
Je regarde ma chambre. Elle est parfaitement rangée, oui, aujourd’hui c’est le grand départ. Mes premières vacances sur l’Île de Cobaba. J’ai entendu dire que déjà l’année dernière toute l’académie était partie là-bas. Nous allons pouvoir profiter du soleil, de la nature, j’en suis tout excité. Ma valise est prête, pleine à craquer aussi, je ne savais pas trop quoi emmener, après tout, ce sont mes premières véritables vacances. Mes parents ont toujours été débordés et impossibles de laisser les Pokémons qu’ils élèvent aux mains d’inconnus.
Bref, du coup, j’ai pris un peu de tout, ça devrait faire l’affaire.

Je vérifie qu’Invy est bien à sa place, c’est le cas. Il boude toujours mais, cela me fait une présence. Il me rassure. Dès que je le sent près de moi, je repense aux paroles du Collectionneurs et je reprends foie. Un jour, je comprendrai, oui, un jour. Quoi qu’il en soit … il est l’heure de partir. Je ferme délicatement le volet, faisant un signe d’au revoir aux quelques arbres devant la fenêtre. Je ferme derrière moi la porte de ma chambre. Je dois être le dernier à partir. Le dortoir des Phyllali est des plus calmes. Bon, il faut dire qu’il n’est jamais très bruyant. Mais là, l’ambiance zen ressort d’autant plus, cela me donne presque envie de me fourrer dans le canapé et de rester là, au calme, tout l’été.

Non, il est vraiment l’heure de partir ! Zou Aaron ! D’incroyables histoires t’attendent, ou pas, peut-être seulement des coups de soleil et des piqûres d'insectes, peut importe, l’aventure m’attends !

L’ensemble de l’Académie a rendez-vous sur le port, pour prendre le bateau ( dans un sens, c’est logique, on allait pas prendre un vélo dans un port, n’est-ce pas ? ). L'embarcadère est bondé, j’aurais voulu trouver quelqu’un, cela aurait été impossible. Professeurs et élèves se côtoient et montent petit à petit dans l’immense bateau prévu.

Je n’ai jamais été victime du mal de mer, c’est une chance car la traversée me paraît durer une éternité. Mais ce n’est pas pour me déplaire, l’eau est magnifique. Elle scintille sous les rayons du soleil, quelques Magicarpes montrent le bout de leur nez. Quelles autres créatures marines peuvent bien se cacher dans ces profondeurs ?
Je ne connais que très peu de pokémons marins, c’était loin d’être la spécialité d’élevage de mes parents, pourtant, ils me fascinent. J’aimerais découvrir les profondeurs marines. J’ai encore quelques années devant moi pour cela.

Je m’étire et m’assois sur le pont, attendant l’arrivée du bateau au port. Tout se déroule comme prévu, dans un calme relatif. Certains sont très excités à l’idée de partir en vacances et le montrent, courses poursuite sur le pont, bataille d’eau dans les toilettes, certains ont même faillit finir dans la mer, d’autres, le montrent moins. Ceux-là profitent du soleil sur le pont, ainsi que du vent marin, d’autres méditent même. C’est rigolo de voir tout ces caractères différents se mélanger. De voir tout ces âges différents se côtoyer. Je souris.

En descendant du navire, les bus sont déjà là. Ils sont nombreux. La foule se disperse entre les différents moyens de locomotion. J’en choisis un presque vide, mettant ma valise dans la soute et prenant place vers le milieu du bus, côté fenêtre. Je prends soin de laisser la place vide à côté de moi. Qui sait, le bus est un endroit parfait pour faire de nouvelles rencontres.

Spoiler:
 

_________________

HAIL NOCTA
Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! Turtwig

Spoiler:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Mer 1 Juil - 17:39
-Désormais tu es une élève de cette école, tu n'es plus ma fille.

Cette phrase lui revenait à l'esprit en boucle. Elle était sur le pont du ferry, sur lequel elle ruminait ses pensées noires depuis déjà trois bonnes heures. L'enfoiré, la foutre à la porte comme ça... Tout ça pour la foutre dans une école débile, où on lui filerait un pokemon débile, et où elle devrait se comporter en débile pour faire comme si ça l'intéressait. Elle shoota une nouvelle fois dans son sac. Le pauvre, c'était au moins le vingtième coup qu'il prenait depuis le début de la traversée. Si quelque chose de fragile avait été dedans, il aurait été en miettes. Heureusement, ce n'était que quelques fringues de rechange, et sa peluche Teddyursa. Elle soupira en posant sa tête sur la rambarde. Un homme d'équipage vint lui parler, mais elle l'ignora royalement. Il repartit après quelques minutes.

Elle vit la terre se rapprocher au loin. Imbécile d'école... Imbécile de lettre qui lui disait qu'elle devait venir sur l'île des vacances pour une classe d'été... Imbécile de père qui l'avait foutue dehors... Elle frappa du poing la rambarde du bateau, censée aider à ne pas tomber à l'eau. Tu parles. Si elle avait voulu tomber, c'est pas une barre comme ça qui l'en aurait empéchée... Elle sentit une larme couler sur sa joue. Elle ne saurait dire pourquoi elle pleurait. Elle essuya rageusement cette larme, laissant sur son visage une marque humide tandis que le bateau accostait. Elle descendit rapidement, et rejoignit la zone de rassemblement. Elle écouta un peu les consignes, puis grimpa dans un bus au hasard. Elle avança vers le fond, et prit une place libre à côté d'une fille. Elle observa de manière rapide ses deux pokemon, un pichu et un carapuce. Voila à quoi ressemble un véritable pokemon donc? Elle imaginait ça plus grand... Elle détourna le regard pour éviter de fixer les deux créatures trop longtemps, et reporta donc son attention sur la fenêtre d'en face. Elle soupira un peu, puis cala son sac contre elle. Quelqu'un de curieux -trop dirait elle- pourrait apercevoir brièvement la peluche Teddyursa dans celui ci.

HRP:
 
Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Mer 1 Juil - 17:53
Vacances ! Quel mot sonnant étonnamment bien dans les oreilles de n'importe quel adolescent normalement constitué... Ruby ne faisant pas exception à la règle, elle eût bien évidemment hâte de quitter Lansat pour se rendre à Cobaba, île de rêve de l'année dernière et source de nombreux souvenirs, bons pour la plupart. Ses bagages furent prêt très rapidement. Ne comprenant pas cet engouement soudain, Hex regarda sa dresseuse en penchant la tête sur le côté. "Stupides humains" devait-il sans doute se dire à l'instant même. Il la suivit néanmoins, n'ayant d'autres choix que de lui obéir. Si ça n'avait pas été le cas, le Branette se serait sans éclipsé avant même que le navire ne lève l'ancre. Mieux : avant même de poser un pied sur ledit navire. Son destin en voulut néanmoins autrement. Adieu, vie de Pokémon libre !

La traversée fut des plus banales, sans aucun problème apparent si ce ne sont les quelques élèves atteints du mal de mer. À chaque fois que l'un d'eux se faisait attraper par Needle, Ruby poussa la grimace. Etant plusieurs fois passée par la case infirmerie, la rousse sait bien à quel point la miss au Noacier est une sadique. Qui s'y frotte s'y pique, comme on dit. Et pour une fois, le proverbe s'avérait véridique aussi bien au sens propre que figuré. Ce n'était qu'une raison de plus pour ne pas afficher le moindre signe de faiblesse, en somme. Bref ! Après cette traversée, il fut temps de monter dans des bus. D'abord lente à réagir, la spécialiste spectre fit partie des dernières à quitter le navire et fut donc forcée de monter à bord d'un véhicule qu'elle n'avait pas choisi. N'ayant guère réussi à rejoindre ses amies, elle soupira en balançant vulgairement son sac dans la soute à bagages avant de monter à bord et de s'asseoir à une place libre, côté fenêtre. Son Branette l'avait suivie durant tout ce temps mais la quitta néanmoins à cet instant précis, bondissant énergiquement pour passer à travers le toit et se poser dessus.

– Petit veinard. Moi aussi j'aimerais bien pouvoir passer à travers la matière...

Elle souffla, déboutonnant les deux premières attaches de son chemisier après avoir veillé que personne ne l'observait. Bah quoi ? Ce n'est pas une exhibitionniste, non plus. Et puis il faisait chaud à en mourir. Se retrouver à l'intérieur d'un bus – même avec les fenêtres ouvertes sur le haut – n'arrangeait en rien cette situation. Chaud. Il faisait vraiment trop chaud, si bien qu'on aurait pu se croire au beau milieu d'une attaque Canicule d'un Pyrax. Que faire pour oublier tout ça ? Eh bien... paresser sans doute. Ruby se laissa donc couler au fond du siège et ferma aussitôt les yeux, espérant bien pouvoir piquer un petit somme. Malheur ! Pourquoi avait-elle mis ses effets personnels dans la soute sans avoir pris la peine de sortir sa bouteille d'eau ? Quelle ahurie.

HRP:
 

_________________

Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Mer 1 Juil - 18:59
« JE TE HAIS ! » Hurla Kaeko, les bras croisés sur son lit dans la chambre désormais vide qu'elle partage avec sa meilleure amie Estelle revenue depuis peu un bras dans le plâtre et déjà dehors, ses bagages en main prête pour aller dans le bateau. Kaeko aurait du l'aider si ses obligations de préfète n'entraient pas en compte, soit le boulot de devoir rester jusqu'à ce que la dernière Mentali ait quitté le dortoir. Ce n'est pas une vie ça ! Mais pourquoi cette chère préfère venait d'hurler de la sorte ? Tout simplement parce qu'elle avait été malade lors des différentes compétitions et que par conséquent elle avait complètement raté la venue de Kiméra championne spectre de la région de Sinnoh. Selon elle c'était sa narratrice qui en était la cause. Mais pourquoi crier maintenant, cela n'a pas de sens ? Et bien tout simplement parce qu'elle était bien trop occupée à rattraper son retard en terme de retard que cette chère bleue n'avait pas pu décharger sa haine contre sa créatrice. Par conséquent elle vide son sac maintenant, au départ de Lansat vers l'île Cobaba. Elle n'a jamais vraiment eu de logique après tout.
Encore en colère elle tira la langue vers la plafond avant de se saisir de sa très chère basse dans son étui, de sa valise rouge flamboyante aussi lourde qu'une armée de Donphan et enfin son sac avec un contenu vraiment précis à savoir ses Pokémons et surtout son oreiller (oui l'Ipok est secondaire). Cependant, Karnak, Omega et Deus étaient de sortis et profitaient de la lourdeur du début de l'été, elle soupira en voyant ensuite sa chambre désespérément vide, une nouvelle année s'était achevée et la préfète avait vraiment connu pas mal de chose en cette période scolaire, le vol de Pokémon, la Saint-Valentin, le changement de direction et aussi l'apprentissage de la basse et l'offre d'un œuf de Pitrouille de la part d'Estelle qui n'avait d'ailleurs toujours pas éclos ce qui faisait peur à la topdresseuse. Serait-ce le destin qui lui disait que le souvenir de la perte de Pimp' restera à graver pour toujours dans sa mémoire et qu'elle était irremplaçable ? Sûrement. La spécialiste type s'agenouille devant l'oeuf tranquillement posé sur son lit fait.

« Vraiment, je dois être maudite... » Dit-elle en caressant l'oeuf qui se mit alors à bouger. « Que.. » s'exclama alors la demoiselle en sautant en arrière. Impossible ? Après autant de mois de convalescence, l'oeuf avait décidé de donner signer de vie maintenant ? Juste avant le départ du ferry ? Mais ce n'était pas probable ! « OMEGA VIENS VOIR ! » Cria-t'elle à son starter qui s'approcha très vite d'elle inspectant allégrement la sphère contenant le Pitrouille. « Tu as vu il a bougé, il a bougé ! C'est fantastique ! Je n'y crois pas ! » La jeune femme était au bord des larmes, se pinçant ses bras dénudés afin de vérifier si elle ne rêvait pas. Vu la douleur qu'elle ressenti alors, c'était une preuve de la réalité. Merveilleux ! Elle sauta alors de joie tandis qu'Omega était toujours penché au-dessus de l'oeuf qui bougeait de plus en plus avant de se craqueler de partout. C'est alors qu'un superbe événement se produit : l'oeuf éclot, libérant une Pitrouille tout juste adorable que Kaeko prit tendrement dans les bras en versant quelques larmes de joie mélangées à un soupçon de tristesse liée à la perte de Pimp' dont elle avait fait le deuil.

« Bienvenue parmi nous, Nami ! » Dit-elle naturellement en lâchant le double-type qui la dévisagea avant de lâcher un petit cri de joie juste adorable. Karnak le Tutafeh et Deus le Skelenox se mirent alors à lui tourner autour la dévisageant allégrement avant de faire la fête, heureux d'avoir enfin une camarade féminime dans l'équipe un peu trop masculine de cette chère Kaeko heureuse. Cependant l'heure n'était pas encore aux réjouissances, il fallait remettre la pauvre petite créature nouvellement née dans une Pokéball et inspecter tout le dortoir. La bleue soupira avant de demander à Karnak et Deus de surveiller ses affaires (oui elle a confiance en un Skelenox qui fait plus de bêtise que son Baudrive Kleptomane) et partit avec Omega faire le tour du dortoir. Elle fit se dépêcher les dernières retardataires encore en train d'essayer de fermer leur impressionnantes valises et put à son tour, enfin rejoindre le port en bus avec des affaires pesant une tonne sur elle. Par chance, Rex l'aida à porter son sac en bandoulière, la basse et la valise ne pouvant tenir sur le dos du double-type.

Une fois dans le bateau, la demoiselle s'écrasa mollement sur un siège à côté de Seth et se mit à observer les vagues et l'immensité de l'océan. La traversée n'avait rien de bien palpitant à raconter, Omega flânait avec Deus sur le toit du bateau tandis que Kranak essayait de rendre jaloux le stratège en se blottissant un maximum contre la bleue qui, comme d'habitude ne remarquait rien du tout à ce stratagème. Le seul aspect un peu intéressant fut de voir les membres de l'académie malades en bateau qui devait se faire piquer par le Noacier de Needle, les pauvres, ce n'était peut-être pas la meilleure des solutions, ils semblaient aller encore plus mal après les bons soins de cette infirmière sadique ! Ils ne devaient pas comprendre leur douleur les petits choux. M'enfin tant que ce n'était pas les amis de cette chère préfète alors tout allait bien, il ne fallait plus qu'attendre patiemment que le bateau accoste l'île paisiblement et en avant les vacances à se dorer la pilule à la plage et à faire des exploration dans le mausolée Scorvol qui était juste énorme en piège et en trésor ! La demoiselle avait hâte, hâte de revoir les maisonnettes dans les arbres, hâte de revoir les cours absurdes, hâte de revoir les lieux de fouilles totalement what the fuck ! Bref tout, elle voulait s'amuser à fond pour se détendre un maximum avant d'entamer un nouveau semestre à la Pokémon Community ! Et puis, les soirées marshmallow avec une guitare au bord de la plage elle en mourrait d'envie. Comment ça c'est cliché ? Mais yolo les gens YOLO !

Bref, ils arrivèrent bien vite sur l'île dans une bonne vingtaine de bus climatisé les attendaient déjà.
« Seth tu peux me garder une place à côté de toi s'il te plaît ? Je dois surveiller le débarquement ♥ » Demanda la demoiselle en laissant un bisous sur la joue du vert avant de poser ses bagages le plus vite possible dans le premier bus qui passait. Elle garda avec elle son sac contenant son oreiller et ses Pokéballs (ainsi qu'une réserve non-négligeable d'eau au cas où), puis elle aida les Mentalis à descendre leur valise d'une lourdeur innommable ainsi qu'à regarder si tout allait bien, si aucune des demoiselles n'avaient fait d'insolation suite à la grande chaleur présente sur l'île. Une fois son travail fait, éreintée et surtout morte de chaud (malgré sa légère robe noire et ses cheveux attachés), la topdresseuse rejoint son cher stratège dans le bus et se blottit contre lui ? Il fait chaud ? Ranafiche rien ne vaut un coussin humain ! Pendant ce temps, Omega était rentré dans sa Pokéball avec Deus et Karnak restait dans les bras de sa dresseuse bien trop jaloux du clown vert. L'aventure sur Cobba peut commencer !

HRP:
 

_________________
Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! Espeon_la_by_GoldFlareonIntrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! Giratina_la_by_GoldFlareon
Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! 1438435825-fabulooooooooooooooous

#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Mer 1 Juil - 20:04
Ah les vacances, Wendy les adore presque autant que Iris. Surtout que là, elle allait les passer sur une île, avec l'école. En gros une sorte de voyage scolaire, mais dans un style vacancier. Si c'est pas la belle vie ça. Et pour une fois, la jeune fille s'était levée de bonne heure. Elle était tellement excitée à l'idée de partir en vacance sur une île paradisiaque avec les autres élèves. Wendy pourra se faire de nouveaux potes comme ça. Pareil pour son compagnon. Oui bon c'est vrai que Iris n'est pas très sociable, même pas du tout, mais si ça se trouve elle rencontrera d'autres pokemon comme elle. Bref, assez parlée, maintenant il faut se préparer. Donc, récapitulons la matinée de Wendy.

L'adolescente entendit son réveil retentir. Enfin...Iris crier plutôt. Elle se leva doucement, le sourit aux lèvres, et les yeux fermés, aveuglées par la lumière matinale. La blonde commença à s'étirer, son pokemon fit de même. Tout ça, toujours avec une lenteur de flemmarde. Wendy se leva de son lit, et se dirigea directement vers la salle de bain, pendant qu'Iris se battait avec un oreiller. La dresseuse commença part prendre une douche, sans manger, elle n'avait pas faim tellement elle était excitée à l'idée de partir. Après une bonne vingtaine de minutes, elle sortit enfin de la douche. Elle s'essuya, puis sécha ses long cheveux blonds platines. Puis, Wendy se les lissa. La fillette se lava les dents, et alla s'habiller. Elle mît une petite chemisette très légère en dentelle à moitié transparente. J'ai bien dit "à moitié" c'est pas son genre à Wendy de se montrer nue devant pleins de gens. Elle termina avec un mini shirt en jean un peu déchirées aussi. La blondinette se chaussa avec de petite escarpins, avec de très petits talons, un peu découvertes comme des sandales. Mais pas des sandales de petits enfants qu'on met quand on a trois ans hein, de vrais sandales avec comme des sortes de traits qui partent dans tour les sens (ok j'avoue j'ai oubliée le nom ><). Et elle mît enfin dans ses cheveux son papillon bleu. Maintenant il ne reste plus qu'une ultime chose, le maquillage. La  Givrali sortit sa trousse et commença à se maquiller avec tout ce qu'il y avait dedans. Du far-à-paupières, du mascara, du rouge à lèvres, etc... Mais de manière discrète, Wendy n'est pas une....enfin vous voyez quoi. En bref, Wendy avait essayée de se faire la plus belle possible.

Il ne restait plus que sa valise. Elle y rangea toute ses affaires, que se soient pour elle ou pour Iris. Et quelques pokéballs, on ne sait jamais. Elle était fin prête à partir. Wendy sortit de son dortoir avec sa valise, direction le bateau. Elle arriva et s'installa sans problème. Elle regarda les vagues a travers la fenêtre que produisait le bateau. Wendy était très a l'aise, dans le bateau, contrairement à sa Vipélierre, qui elle, semblait être malle. Mais bon, du moment qu'elle ne vomit pas. La jeune dresseuse s'endormit tranquillement, jusqu'à l'arrivée au car. Elle descendit et alla directement vers le car. Elle y entra à la suite d'un jeune rouquin qui semblait être plus jeune qu'elle. Enfin à la suite, y avait une autre personne qui était devant elle, enfin bref, ça n'a pas d'importance. La jeune fille posa sa valise un peu difficilement mais y arriva même si elle failli plus d'une fois se la prendre sur la tête. Un peu plus loin, elle vit le garçon derrière lequel elle était montée. Elle décida alors d'aller s'installer à coter de lui vu qu'il y avait une place vide à coter de lui, histoire de faire connaissance. Elle se dirigea vers cette place et s'installa directement a coter du garçon sans rien demander, Iris à coter d'elle. Elle se tourna vers le garçon.

Salut, j'espère ne pas te déranger en m'asseyant à coter de toi, de toute façon c'est trop tard moi je bouge plus. Sinon enchantée moi c'est Wendy Sakura du dortoir des Givrali, et toi ?

Elle n'était pas du tout timide, alors elle dit ça sans gêne. Wendy souriait tout en parlant, le visage éclatant. Iris elle, dormait sur ses genoux.

HRP:
 
Heath S. Jones
Heath S. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Mer 1 Juil - 20:23
J'avais l'impression que c'était hier que j'arrivais sur les berges de l'île Lansat et, à mon grand damne, nous voilà déjà à la fin de cette première session qui fut, ma foi, riche en nouvelles expériences, tant et si bien que je m'étais laissé distraire de mes objectifs, mais ce n'était que partie remise. Pour l'instant, il me fallait faire mes bagages et me préparer à partir, sous le regard papillonnant d'Harley. Elle semblait si enthousiasmée par l'idée de découvrir une autre île que s'en était contagieux et que, moi aussi, je me surprenais à éprouver un brin de nervosité. Selon les conversations que j'avais pu entendre ici et là, entre d'anciens élèves, l'île Cobaba était un véritable petit bout de paradis avec ses plages de sable doré et ses habitations rustiques, mais pleines de cachet, montées dans les arbres. Je ne pouvais attendre, mais il le fallait pourtant et, comme maints autres Noctali avant moi, je me dirigeai vers le quai pour prendre le bateau. À bord, je m'amusai à découvrir les lieux, écouter les ragots, saluer quelques visages familiers et manger un peu, ayant même une petite pensée pour l'excellente cuisine de madame Odie, elle me manquerait celle-là.

Le reste de la traversée se déroula sans encombres et c'est avec la même excitation qu'un gamin que je découvris ces splendides paysages, mes grands yeux aquatiques à la recherche du moindre détail grandiose. Que dis-je, tout en cet endroit, jusqu'à l'odeur de la mer en passant par la caresse du soleil, me plaisait. C'était exactement le genre d'endroits où la famille Jones aurait pu aller profiter des vacances et, pour la première fois depuis ce matin là, Lansat ne me manquait plus. Que voulez-vous, j'étais d'une nature très curieuse et l'idée d'avoir tout un nouveau terrain de jeu à découvrir m'enchantait au plus au point. Je me dirigeai donc vers les autobus de transport, m'apprêtant à en choisir un de façon aléatoire lorsque je vis, plus loin, une silhouette rousse entrer dans l'un d'entre eux. Si ce n'étais pas ma très chère cousine. Je n'avais pas spécialement envie de prendre de ses nouvelles, n'en ayant que bien peu à faire, mais sa compagnie serait plus agréable que la solitude, aussi mis-je ma propre valise dans la même soute à bagages avant de monter à bord.

Je la repérai rapidement, affalée dans son siège comme une mourante, assaillie par la chaleur, avec un manque de classe évident. Chemisier un peu ouvert, les yeux fermés comme si elle tentait de dormir ici, dans un lieu public, devant toute la populace. Clairement, elle aurait eu besoin de quelques leçons de bonne conduite pour être digne de son rang, mais elle avait choisit une différente existence. Quel dommage, une jeune femme pourvue de tant de qualités, sans aucune ambition pour soi-même. J'hésitais entre le soupir et le rire et optai donc pour un entre deux, m'asseyant à ses côtés sans attendre sa permission, toujours aussi digne malgré la chaleur qui, contrairement aux apparences, m'incomodait aussi beaucoup. Je ne lui adressai pas tout de suite la parole, désirant créer un petit effet de surprise. Avec moi devais venir une bonne nouvelle, toujours, si je voulais devenir synonyme de pensées positives pour la rousse, ce qui me serait bénéfique à long terme, lorsque j'aurais besoin d'elle. Je décrochai donc ma pokeball et laissai sortir la pauvre Harley, coincée dans l'allée sans possibilité de bouger, lâchant une douce plainte suppliante, mais je savais bien qu'il s'agissait là d'un avertissement. Si je la laissais dans cette position, dans ce bus extrêmement chaud, coincée entre les bancs dans l'allée, une seule seconde de plus, elle n'hésiterait pas à se mutiner.

- Je sais, Harley. Utilise brume et je te laisse rentrer.

Le ton n'avait pas laissé place à la contestation et ma compagne s'exécuta, emplissant l'habitacle d'une très légère brume glaciale, rafraîchissant tous les élèves, et même membres du personnel, présents. Les bruits de soulagement ne se firent pas attendre et je remerciai ma Lapras d'un solennel signe de la tête, la laissant par la suite réintégrer le confort de sa pokeball. Mon petit manège effectué, je me sentais moi aussi bien plus confortable et je tournai finalement mon attention vers ma cousine, m'adressant à elle de ce même sourire chaleureux et tout à fait charmé que je lui réservais toujours, me préparant à scander mes mensonges avec autant d'amitié que faire se peut.

- Êtes-vous plus à l'aise ainsi, très chère cousine? Votre présence m'a profondément manqué ces dernières semaines, il sera pour moi un plaisir de partager votre compagnie, ne serait-ce que pour cette promenade.



Spoiler:
 

_________________
Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! 2XQIIntrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! Miniat_6_x_087Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! 2XQKIntrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! 2XQLIntrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! 2XQMIntrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! Miniat_6_x_044
Let's face it, this is not the worst thing you've caught me doing.
Drake Evans
Drake Evans
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 12
Jetons : 3140
Points d'Expériences : 157
Todresseur Novice
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Mer 1 Juil - 21:10
1er Juillet. Le début des vacances, tout le monde se préparait à partir pour la fameuse Île Cobaba, c'est sans doute là où avait été Seth l'année dernière aussi. On était pas vraiment du genre à rentrer chez nous, enfin en tout cas je n'en avais pas l'intention, je sais pas pour lui. Ca faisait longtemps que j'avais déjà préparé mes bagages, vidé en partie ma chambre, fermé les volets et tout ce qu'il y avait à faire. En réalité, j'avais quasi passé la nuit à faire tout ça sans dormir, j'étais un peu crever alors mon cerveau était à moitié down. Malgré tout, c'est pas pour autant que je n'avais pas songé à une petite blague à faire à Lansat avant de partir. J'allais passer du temps sur une autre île, il fallait que je fasse un peu parler de moi de nouveau ! Je pris mes bagages et commençait à sortir du dortoir. Très bien, ça vous intéresse de savoir de quoi sont constituaient mes valises ? Bon en vrai, MA valise, et MON sac. Non pas du tout ? Tant pis je vais vous le dire quand même.

Il se trouvait surtout une grande quantité de nourritures, j'avais fais les stockes de ses friandises que je raffole tant. D'ailleurs un jour, je vous ferais par de leur nom mais pas maintenant. J'avais aussi mis des affaires, questions de bons sens, ainsi que différents matériels que je ne pouvais laisser ici. Ne serait-ce que mon échiquier, déjà par crainte qu'on me le vole et ensuite car c'est toujours utile si jamais je veux plumer quelqu'un. J'avais pris une sacoche aussi, dedans j'y avais mes pokéballs pour d'éventuels captures, mon Ipok, la pokéball de Magicarpe ainsi que diverses trucs... Comme des clés, si si, des clés c'est utile. Bon ok, il y avait pas que ça pour qu'elle est l'air si lourde mais le reste ne vous regarde pas.

Comme à mon habitude, je partis avec une friandise à la bouche. Ma direction ? Le bateau pardi ! J'embarquais dedans et y déposais mes bagages. Je tentais de ressortir quelques minutes après, en vain, on ne me laissait pas partir. Dommage, en réalité, j'aurais très bien pu trouver un moyen de pouvoir sortir du bateau mais bon. Je regardais à droite et à gauche, il y avait quasi tout le monde, on ne tarderait pas à partir. Je regardais alors partout sur le ferry jusqu'à trouver une position convenable pour laisser une trace à Lansat pour les mois à venir. Une fois trouvée l'endroit parfait, assez haut et en plus où il y avait presque personne pour me voir, du moins aucun prof je mis mon plan à exécution.

Je m'agenouillai à l'endroit concerné et ouvris le sac que j'avais emmené avec moi. J'avais oublié de préciser ce qu'il contenait je crois. Il y avait dedans tout le matos du parfait criminel. Je plaisante, je plaisante. J'avais juste pris quelques pistolets diverses et varier. Des jouets bien sûr, pistolet à eau, pistolet à peinture, ou autres trucs du style c'est pas ça qui manquait. Ce serait plus précisé que des bombes à eau. Quoi ? Si j'en avais aussi. Bien sûr, je voulais juste repeindre un peu Lansat mais aussi éviter la sécheresse. Je souris en attendant qu'on soit proche de partir puis commençait à bombarder le lieu le plus proche avec le plus de gens de bombes à eau. J'utilisais ensuite le pistolet à eau ainsi que le paintball histoire de colorer un peu tout ça et d'inonder en même temps. Classique me direz-vous car j'avais déjà fais un truc un peu similaire mébon.

Enfin bon, vu d'ici, l'île avait repris un peu de couleur et de jeunesse. Bah ouais, je trouve ça presque aussi moche que le Black & White de Narr. Je plaisante, je plaisante. Fin bon, maintenant le bateau était entrain de partir donc bon je pouvais pu faire grand chose. Je rangeais mon matos et parti le déposer avec le reste en faisant l'air de rien. Je m'assis quelques pars sur le bateau à l'égare de tout le monde. Il n'y avait rien à faire ici, même pas une petite application « Échec » sur mon téléphone, c'est dommage. Je regardais le paysage défiler, je regardais les gens alentours en espérant croiser quelqu'un que je connaissais du regard. Je m'ennuyais clairement. Cela dis, on était quand même pas mal loin et j'entendais la foule râler, c'était marrant ! Malgré tout, j'étais déçu, j'avais fais moins de dégâts que prévu, j'en étais presque triste.

Après quelques temps d'attentes on arriva enfin sur l'île, enfin je crois. A ce moment là il y avait une queulele de bus. Il y avait déjà pas mal d'élèves installés, forcément à être tout au fond du bateau dans mon coin j'étais dans les derniers à sortir ou presque. En réalité, j'avais en plus pris mon temps. Je déposais mes bagages dans un bus aléatoires en tâchant quand même de le retenir pour aller dedans après. Je fis un léger tour et me dégourdis les jambes sans m'éloigner trop pour pas me faire engueuler. Je regardais l'eau ainsi que le bateau, on voyait pu Lansat d'ici. On voyait rien à part la mer et le ciel. Magicarpe serait heureux dans l'eau d'ici, il avait bien plus que le Lac Corail a disposition. Enfin peu importe. J'écoutais ce que les gens pouvaient se dire, je regardais à droite à gauche, j'aidais même des gens avec leur bagages. Si si, moi qui est peu musclé j'aidais un peu, c'est horrible. J'avais l'impression de devenir quelqu'un d'autre à être gentil de la sorte. Peu importe.

- Chaud !

Je crevais de chaud, j'avais personne pour me tenir compagnie et en plus on allait repartir pour un certains temps en bus. Il fait lourd dans les bus, c'est énervant... Je devais malgré tout me dépêcher, j'étais dans les derniers, je crois, à rentrer dans les bus donc bon... J'espérais trouver une place à côté de quelqu'un que j'apprécie ou du moins que je déteste pas, ce serait idiot sinon. Ce qui était marrant, c'est qu'on voyait pas mal de pokémons dans les bus, à la fenêtre, entrain de dormir ou peu importe. Je me voyais mal sortir Magicarpe, il serait malheureux ici. Quoi ? Si j'avais embarqué un bocal ou une connerie du genre pour le mettre dedans ? Et puis quoi encore ! Le pauvre, il serait triste, je suis sûr qu'il est bien mieux dans sa pokéball, j'espère en tout cas. L'une des bus ressemblaient d'ailleurs à une climatisation ambulante. Il y avait de la brume, à croire que quelqu'un avait utilisé son pokémon pour rafraîchir l'air dedans.

Bref ! Il était temps pour moi de rentrer si je voulais pas avoir à suivre les véhicules à pattes, ce serait con. Je rentrais alors dans le bus où j'avais posé mes bagages, par chance il restait de la place. Il y avait de la place à côté d'Aaron, j'aurais pu m'asseoir avec lui, au moins j'aurais été sûr de bien me marrer. Cela dis, je préférais les places au fond, mais vraiment au tout fond. Il y avait personne d'assis là donc je serais tranquille tant que personne ne venait. Je passais donc devant Aaron en le saluant amicalement, je lui lâchais deux-trois friandises qu'il aimait bien en passant. Ca faisait plaisir d'avoir quelqu'un qui aimait la même chose que moi et capable de me faire rire avec des blagues que je connaissais pas.

- Coucou Aaron ! Petit cadeau pour toi, j'espère que ça te plaira, en échange, tu me raconteras des blagues après

Je lui fis un clin d’œil avant de me mettre à rigoler légèrement. Je continuais ma route puis pris alors place au tout fond du bus. J'étais tout seul, il n'y avait personne sur la banquette, j'aurais presque pu y mettre mes bagages et mon pokémon en plus. Bref. Je me rapprochais de la fenêtre un instant pour admirer le ciel et la mer, j'aimais bien regarder l'horizon. Là où tout se croise, c'était marrant, j'espère que ses vacances seront merveilleuses ! Je vais essayer de pas trop gâcher celle des autres quand même, mais je reste moi. Drake, Drake Evans, même en vacance je vais créer un cauchemar de blague pour votre malheur ! Mouahahahaha ! Mais pour l'instant... Dodo... Je m'endormais sur le champ sans même prévenir personne, la nuit avait été trop longue pour moi.

Résumé:
 

_________________
Mia Clarke
Mia Clarke
Région d'origine : Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 15
Jetons : 1496
Points d'Expériences : 279
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Jeu 2 Juil - 1:13

vacances & (re)commencements

 
 
 


Nathaniel laissait tranquillement ses pieds se mêler au sable, assis à la plage de l'Académie. Il était complètement seul, il appréciait le vent, il n'avait pas besoin d'ouvrir les yeux pour réaliser la beauté du moment. Un bruit étrange cependant l'incita à observer ce qui venait d'apparaître. Vêtue de son ample poncho, sa grand-mère naquit de l'écume et s'approchait de lui. Nathaniel prit d'une joie folle s'élança, courant sur le sable, écartant ses bras pour enlacer sa parente. Mémé affichait un sourire inquiet, elle se mit à faire de grands gestes, suppliant son petit-fils de l'accompagner. « Il faut le retrouver ! » Elle répétait sans cesse la même phrase, laissant par la même occasion Nathaniel dans l'incompréhension. Il devait dire non, il le sentait, un besoin irrépressible : NON !!...

Son cœur battait la chamade, le ciel s'assombrit de nuages inquiétants. Un premier coup d'orage. Soudainement, mémé avait un manteau et elle pleurait ! Ou bien était-ce les gouttes de pluie qui apparaissaient petit à petit ? Mais Nathan voit flou, il ne comprend plus, il panique... Elle s'en va, elle va dans la mer, elle va le retrouver... Pourquoi ?

Les yeux débordant de larmes, Nathaniel se réveilla, suffoquant, épuisé, agité, inquiet. Il se leva sous les yeux compatissants mais habitués de Mouche et Odette, il se jeta sur sa canne à pêche et la serra fort contre lui, essuyant ses larmes au passage. Mémé était morte au mois de Décembre, il était immédiatement rentré chez lui pour une semaine, qui se transforma en un mois, puis deux, puis trois. Nathaniel n'avait reprit les cours que depuis début juin histoire de passer quelques examens qu'il avait travaillé à distance. Elle était morte parce qu'elle perdait un peu la boule sa mémé. Elle était partie à la recherche de son époux, disparu en mer quinze ans auparavant. Nathaniel ne l'avait pas connu mais, étant très proche de sa mamie, c'était tout comme.

Ses parents l'avaient bien aidé dans cette épreuve, bien qu'eux-mêmes en souffrirent beaucoup. Le garçon enchaînait les insomnies, les cauchemars et les réveils en larmes depuis cinq mois. Beaucoup de choses avaient changé en conséquences : ses parents ne lui mettaient plus la pression pour son avenir, Mouche avait rangé sa fierté quelque temps et Odette... et bien elle était toujours aussi mignonne. Il n'avait pas pris le temps d'expliquer à ses amis les raisons de son départ et depuis qu'il était revenu, il s'était fait discret.

Un long soupir. Il venait de jeter un œil au calendrier et vit inscrit en rouge le départ pour Cobaba prévu aujourd'hui. C'est là qu'il avait commencé l'aventure de la Pokemon Community, il y avait beaucoup de souvenirs et y avait créé ses premières amitiés... Beaucoup de choses s'étaient produites depuis son départ à l'académie et maintenant que les examens étaient finis il allait pouvoir commencer à rattraper son retard. Bien qu'il soit toujours très affecté par les événements, Nathaniel avait une attitude très positive, il voulait retrouver ses amis et sa vie d'avant. Mouche s'était donné comme mission de bousculer un peu le rouquin, n'étant pas connu pour sa tendresse, il n'y allait pas de main morte. À peine Nate eut le temps de poser la canne à pêche que le piaf lui pinça les fesses pour l'inciter à faire ses bagages et se mit à chanter de la pop dynamique pour le réveiller.

Sur le rythme de la musique, Odette et son dresseur se mirent à ranger les affaires, remplir les valises, jeter les cochonneries qui traînaient sous le lit, admirés de haut par le ténor qui ne pouvait évidemment pas chanter et aider ses petits camarades. Les choses étaient presque terminées lorsque la petite Pokémon aquatique incita son dresseur à regarder au fond de l'armoire où il put voir un œuf... Il avait du le laisser là avant de partir chez ses parents... Il l'avait acheté peu avant, c'était incroyable qu'il n'ait pas éclot ? Peut-être était-ce une arnaque et l’œuf aux reflets noirs n'était rien d'autre qu'un caillou. Nathaniel et Mouche proposèrent de taper dedans pour vérifier mais Odette sut se montrer convaincante en prenant la défense du pauvre fœtus.  Elle les menaça de passer les dix prochaines années complètement trempés et avec quelques savants calculs leur démontra qu'ils mouraient sûrement en un an d'une pneumonie. Nate prit donc l’œuf qu'il mit dans son sac et partit en direction du bateau.

Le jeune homme redoutait beaucoup ce moment du à son mal de mer qui, en plus d'être un frein considérable à sa future carrière de pirate, risquait d'attirer négativement l'attention sur lui dans le bateau. Tout sauf Needle.

Coucou mon minet, d'après mes souvenirs ça va pas être une promenade de santé pour toi ce bateau ? T'as pris des médicaments ? Je ne connais aucun Pokémon ayant la capacité, ou la volonté, de ravaler ton vomis pour ne pas te taper l'affiche !

La voix éraillée de vieille boucanière de son capstick s'éveilla alors qu'il marchait sereinement avec Odette sur son épaule.

A mon avis, les médicaments ne suffiront pas... Pourquoi tu te réveilles toi sinon ?

Peut-être pour te rappeler choupinet que t'es ranger et que ça fait quelques mois que tu me laisses pourrir au fond d'un sac, alors j'aimerai bien repartir à l'aventure pour apprivoiser les tadmorv et tout ? Comme dans le bon vieux temps!

T'inquiète pas ! Je suis persuadé qu'à Cobaba nous aurons de quoi faire !

Il grimpa discrètement dans le bateau accompagné de ses deux acolytes mais alla directement s'installer au pipi room, monopolisant sans plus de soucis d'altruisme une des deux seules chiottes de l'embarcation pendant toute la durée du trajet. Pour sa défense, vous ne voulez pas savoir tout ce qui est sortie de sa bouche à ce moment-là.

Frais comme un gardon, il sortit des cabinets souriant et tout propre, rejoignant ainsi Mouche et Odette qui bizarrement avaient préféré s'installer autre part. Une fois arrivé sur la terre promise, un bus attendait les élèves. Il laissa sa valise dans la soute, légèrement impatienté et agacé de voir une demoiselle aux cheveux roses nécessitant de l'aide pour y mettre ses affaires mais soit. Et l'autre tâche qu'il ne connaissait pas ne pouvant pas s'empêcher de voler à sa rescousse. Passons, armé de son sac à dos, sa canne à pêche, un piaf et une bestiole bleue il s'apprêta à monter s'installer.

La canne à pêche dans la soute s'il te plaît.

Nathaniel sentit le rythme des battements de son cœur accélérer, il ne voulait pas s'en séparer... du tout. Évidemment, il l'avait construite dans l'atelier de sa grand-mère et dans ces moments là, la raison n'est pas de mise.

Non.

Jeune homme, s'il vous plaît, dans la soute.

Y a des gens qui entrent avec des Pokémon plus gros que moi et je peux pas prendre ma canne à pêche ?

Non ! Dans la soute s'il vous plaît... hé oh !!

Mouche ne souhaitant pas témoigner d'une issue plus dramatique de la discussion s'empara de l'objet et s'envola au fond du bus avec.

C'est pas moi, c'est mon piaf !

Nathaniel grimpa fièrement à la suite de l'oiseau. Ayant déjà suffisamment ralenti la montée dans le bus des élèves, le chauffeur agacé laissa couler, se contentant de ruminer des jurons à l'encontre des roux. Le roux justement s'installait confortablement à l'arrière du bus, serrant contre lui sa précieuse relique et remerciant son fidèle Pokémon de quelques sucreries.  



Résumé:
 

_________________


.MIA  CLARKE
Eryn McNellis
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Jeu 2 Juil - 12:34
C’était les vacances ! Enfin ! Toute joyeuse, Eryn se hâtait dans sa chambre pour terminer de préparer ses affaires. Il y avait des choses qu’elle ne pouvait juste pas laisser dans une pièce qui allait être vide pendant deux mois. Comme ses théières, sa peluche Shaymin, certains habits, et d’autres trucs du même genre. Il lui fallait aussi ses habits d’été, et la crème solaire, oh et ça aussi, et… Ca n’allait jamais rentrer dans sa valise. Ohlala. Bon, nouveau tri ! Que c’est dur d’être une Mentali ! Sous le regard amusé de ses Pokémon, Eryn défit sa valise et la refit en faisant un tri drastique, abandonnant beaucoup d’habits dans le placard. La valise fut bientôt refermée, et la très précieuse Gracidée fut enfermée dans une boîte spéciale qui la protégerait des rigueurs du voyage. Parce qu’il était hors de question qu’elle abandonne sa jolie fleur ! Sa valise faite, Eryn l’attrapa, en plus de son sac de voyage, et de l’étui de son violon, et quitta sa chambre en hâte, refermant soigneusement la porte, paranoïaque, avant de courir dans le couloir pour rejoindre les autres Mentali. Avec un peu de chance, elles passeraient près du dortoir Phyllali, et elle pourrait attraper Cael de suite ! Ce serait tellement chouette ! Mais… Non. Le destin en avait décidé autrement. Ce fut avec le groupe de Mentali qu’elle rejoignit le port, Yakuru portant sa valise qui pesait une tonne malgré le peu de trucs qu’elle contenait. Enfin, le peu de trucs, vision Mentali, bien évidemment. Elle grimpa à bord du bateau, cherchant Cael du regard. Ce fut le petit Posipi, perché sur sa tête, qui le trouva. Il avait l’air de chercher quelqu’un… Genre, elle ? Sans rien dire, elle rentra la tête dans les épaules, se dirigea discrètement vers lui, et au moment où il la voyait, elle lui sauta au cou pour l’entourer entre ses bras.

« Vous cherchez quelqu’un, jeune homme ? ♥ »

Bisou dans le cou. Eh, quoi ! C’est son petit copain, elle fait ce qu’elle veut d’abord ! Se laissant retomber au sol, elle lui épargna les pépiements typiques des Mentali alors qu’elle aurait pu (« Tu aimes bien mes cheveux comme ça ? Je les ai désépaissis parce qu’ils me tenaient trop chaud ! Ils sont plus clairs, c’est marrant non ? ») et se contenta de lui attraper la main pour s’asseoir à côté de lui, posant sa tête contre son épaule en fermant les yeux. Il faisait incroyablement bon. C’était bien. Elle espérait d’ailleurs qu’elle n’aurait pas trop chaud sur Cobaba. Ses cousins lui avaient assuré que la température était bonne et que l’air marin rafraîchissait l’île, mais tant qu’elle n’y était pas, elle ne pouvait pas juger. Silencieuse le temps de la traversée, elle se contenta de somnoler dans les bras de Cael, qui finit par la réveiller avec douceur quand le bateau s’approcha de l’île. Il fallait décharger la valise pour la mettre dans la soute du bus qu’ils allaient prendre. D’ailleurs, ils allaient devoir se dépêcher s’ils voulaient pouvoir s’asseoir à côté ! Se relevant en s’étirant, elle récupéra ses affaires et tira le tout avec difficulté jusqu’aux bus qui attendaient. Outch, c’est lourd ! Avec l’aide de Yakuru, elle rangea ses affaires dans la soute, ne gardant avec elle que la boîte qui contenait sa Gracidée. Puis elle alla s’asseoir près de Cael, qui lui avait gardé une place, se laissant tomber sur son siège en soupirant.

« Il était long, ce trajet en bateau ! Diiiis, tu crois qu’on pourra essayer d’avoir la même chambre ? Mon cousin m’a dit que l’an dernier, les maisonnettes étaient mixtes ! »

Petit sourire taquin. Diable, se mettait-il à rougir, ou était-ce son imagination ?

Spoiler:
 

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3173
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Jeu 2 Juil - 13:38
Ginji Labelvi
rp commun



« Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! »


Mon regard balaye ma chambre. Mon armoire est complètement vidée, le bureau dénué de quelconque matériel scolaire, le lit est fait, et toutes les étagères se sont vus dépourvues de leurs affaires. A côté de moi, une valise, plutôt épaisse. N'allez pas croire que celle-ci est pleine de fringue, elle ne doit en être remplie que d'un quart. Un autre quart est occupée par toute la nourriture que je ne peux laisser ici, le troisième contient mes affaires de dresseurs, et le dernier quart mes affaires personnelles. Tout ce qui ne rentrait pas ou qui était trop fragile a été fourré dans mon sac bandoulière, celui-ci contient donc des objets divers et variés, du sachet de ships à une paire de chaussette en passant par une paire de gant de ski. Toutes mes Pokéballs sont à ma ceinture, et seul Oz est par ailleurs sorti, perché sur mon épaule gauche.

Avant de partir, j'ouvre mon armoire une dernière fois. Le mini-frigo, normalement dissimulé par les fringues, est visible du premier coup d’œil. Mais comme théoriquement, personne n'est censé rentrer dans ma chambre durant les vacances, je ne crains pas que ma cachette soit révélée au grand jour... J'ouvre la porte et m'accroupis, pour observer le seul contenu du contenant : une tasse remplie de neige. Je souris.

« -Tu vas rester ici bien sagement pendant les vacances, d'accord ?... On se revoit dans deux mois. »

Je ferme le frigo, me relève, et ferme l'armoire. Puis je me dirige vers la porte de ma chambre, empoigne ma valise, et sort dans le couloir. Je jette un dernier coup d’œil à l'intérieur de ma chambre, et referme la porte.

Je quitte le dortoir Voltali dans les premiers, n'étant pas particulièrement méticuleux dans le remplissage des bagages. (La preuve étant que j'ai vidé l'intégralité de ma chambre sans réfléchir, chambre qui n'est pas énormément remplie soit dit en passant....)

Arrivé au ferry, je ne me laisse pas prier pour monter à bord, mais reste sur la poupe. Lorsque le bateau lève l'ancre, je contemple l'île de Lansat qui diminue petit à petit au fur et à mesure que nous nous éloignons.

« -... Troisième semestre achevé.
-Pika. »

Mon visage se tourne pour contempler le Pikachu. Plein de fierté, je lui caresse la tête de ma main droite, avant de me retourner pour m'adosser contre la barrière.

« -Tâchons d'écrire les pages suivantes d'une histoire plus magnifique que celle qui se tourne...  »

***

Je pose un pied sur Cobaba, tirant ma valise de mes deux mains. Devant nous, une flopée de bus pour amener les élèves aux habitations de nos vacances. Sans trop me casser la tête, je jette ma valise dans le premier bus à disposition, puis grimpe dans celui-ci. Je regarde attentivement les allés pour voir quelles sont les personnes à côté de qui je pourrai m'asseoir, avant de remarquer Estelle au fond. N'est-elle pas mon amie ? C'est donc vers elle que je choisis de me diriger, mais me fais devancer par une jeune fille s'asseyant juste à côté d'elle. Je hausse les épaules, et vais me placer sur le fauteuil se trouvant devant la Mentali. De toute façon je ne me serai pas assis à côté d'elle, au cas où Leo débarquerait dans le bus... Au pire il viendra s'asseoir à côté de moi ! Souriant, je pose mes coudes sur le sommet de mon fauteuil et regarde Estelle.

« -Coucou Estelle ! Ça va ton bras ?  »

J'écoute la réponse de la jeune fille, puis me tourne vers celle assise juste à côté d'elle.

« -Vous vous connaissez ?...  »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Seth Evans
Seth Evans
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 44
Jetons : 872
Points d'Expériences : 1205
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Jeu 2 Juil - 15:31
Dovahkiin ! Dovahkiin ! Je n'connais pas la suite ♪ Lalala ! Lalala ! J'sais juste qu'un mec sur Youtube l'a chantée ♫

Ne me jugez pas. Il fallait bien un fond sonore au rp. Au détriment d'un petit lien ou d'une intégration de vidéo, voici un chant écrit avec mes mots les plus mélodieux. Mais pourquoi Dovahkiin ? C'est simple. À partir de ce mot, on peut immédiatement penser à "dragons". Qui dit "dragons" dit aussi "Pokémon totalement pétés qui devraient tous être bannis". Et qui dit cela – non, je ne vais pas tout répéter – dit "les œufs de Seth". Ceux-ci étaient au nombre de deux ; l'un se trouvait être la coquille protectrice d'un Griknot offert par Kaeko, le second un Drakkarmin chromatique acheté au collectionneur. Pourquoi n'avaient-ils pas éclos durant tout ce temps ? Seth voulut la jouer "à la dure", en confinant les deux œufs dans un endroit légèrement plus frais que ce qu'il fallait pour assurer le développement de l’œuf, d'où l'accablante durée. Mais il n'en était plus rien aujourd'hui ! Le premier juillet est le jour parfait pour changer le cours de l'histoire, bien que le sept aurait été bien mieux. La référence à Queue de Fée, toussa toussa. Il semblerait néanmoins que le bougre de narrateur actuellement en train d'écrire ne veuille attendre plus longtemps.

C'est donc en ce premier jour de juillet que les vacances commencèrent, pour la Pokémon Community en tout cas. La chaleur était insoutenable, si bien qu'une fois monté à bord du bateau, Seth retira littéralement le haut en mode "fuck the poliiiiiice". Bah ouais. C'est qu'il n'en avait clairement rien à faire des retombées. Il fait beaucoup trop chaud. Et puis... ça lui permettait d'afficher son début de musculature durement acquis grâce à l'exercice quotidien. Si si, je vous jure. D'ailleurs, il est encore en train de porter les deux œufs à bout de bras, COMME UN HOMME. Est-ce que ça allait suffire pour impressionner encore plus Kaeko ? Peu importe, puisqu'un œuf disparut soudainement. Affolé, le stratège regarda partout autour de lui jusqu'à ce qu'il se retourne et baisse la tête. Un Griknot nouvellement né le regardait avec de grands yeux... admiratifs ? Non, loin de là. La sale bête se jeta sur un des mollets du jeu homme et le mordilla. Encore heureux que les dents du dragon n'étaient pas encore développées, en raison de son très jeune âge.

– Sinon, tu me lâches ? À ton âge, faut de la bouillie. La chair humaine, ce sera plus tard !

Tiens, c'est bizarre. Un son semblable à un "crac" résonna de nouveau. Oh oh... Le second œuf, le plus terrible de tous. Quoique. Un bras blanc et griffu en sortit, très rapidement suivit par son épaule, puis une tête et enfin le corps entier. Corps d'une couleur atypique, au passage. Le Drakkarmin pur venait d'éclore. Ses iris turquoises se posèrent sur son aîné qu'il dégagea du mollet du vert à l'aide d'un simple coup de patte malgré sa taille actuellement équivalente. Bah oui. Aviez vous cru que le second dragon faisait déjà la taille de son dresseur ? Ne rêvez pas. Il était touuuut petit. Comique ? Peut-être. En tout cas, Seth se retrouvait désormais à la charge de deux dragons, l'un plutôt voyou et l'autre justicier.

– Tahu Kaeko ? Tahuuuuu ? Ils étaient liés par le destin – même si j'avoue avoir changé un peu le destin en trichant – et ont éclos le même jour, presque au même moment ! Ce sont des envoyés du Grand Magicarpe ! Je le sens, là !

Tout comme tu sentirais la drogue que tu verses discrètement dans ton bol de lait chaque matin ? Ahem. Je ne cautionne aucunement la phrase précédente. Elle a été écrite sous le coup de l'impulsivité. C'était bien trop tentant pour ne pas être dit. Enfin bref ! Une fois ce petit interlude éclosion passé, il fallait bien... faire un saut dans le temps ! En même temps, tout le monde s'en fout de la traversée en bateau. Venons-en directement au bus !

Il y faisait encore plus chaud, si bien que le stratège aurait pu se foutre totalement à poil si ça ne tenait qu'à lui. Mais comme c'était loin d'être le cas, il ne préféra pas retirer le bas et s'hydrata une dernière fois avant de monter à bord du bus en compagnie de Kaeko, cette dernière ne pouvant s'empêcher de saluer une de ses amies. Bah quoi ? Y'a rien de mal. Noraj Seth. Ahem ! C'était une miss aux cheveux roses, sans doute cette Estelle dont la bleue avait déjà parlé. Seth ne la connaissait que selon quelques rumeurs. Ex petite amie d'Allen Wills, amante de Leonidas Blackhart, toussa toussa. Quelle vie pleine de rebondissements ! Cette miss rose semblait prendre son pied ! Quoiqu'il en soit, ce héros loufoque s'assit à côté de son aimée en soupirant, pendant que le Griknot restait éternellement attaché au mollet de son dresseur malgré les coups du Drakkarmin miniature.

– Minos le bon Juge et Thanatos la vilaine Mort. OMA ! Ça claque ! J'adhère ! Je prends ! Et doooonc... Kaeko, tu te rappelles de la chanson du chauffeur qui appuie sur le Trompignon ? J'ai envie d'la chanter ! On va aussi vite qu'un Volcaropod, là :

HRP:
 

_________________
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Jeu 2 Juil - 15:41
J'étais donc assise seule, pour l'instant, près de fenêtre, les écouteurs aux oreilles alors que je bougeais les lèvres comme pour chanter, mais sans émettre le moindre son, histoire de ne pas déranger les autres passagers. D'ailleurs, parlant des autres, j'avais repéré Kaeko et son petit copain, un peu plus loin dans le bus, et essayais autant que faire se peut de les oublier. Certes, j'étais vraiment très contente pour ma petite préfete préférée, mais ça ne m'empêchait pas d'être un peu jalouse. J'aurais, moi aussi, aimé faire le voyage avec quelqu'un en particulier. Qui? Oh, mais voyons, il faut laisser un peu de suspense dans la vie! Et puis je n'allais pas rester seule très longtemps, il semblerait, puisqu'une jeune fille vint s'asseoir à côté de moi. Cheveux bleus, attachés en deux petites couettes, et je ne pu m'empêcher de sourire, car elle me rappelait beaucoup Kaeko. Mais bon, elle avait vraiment l'air silencieuse et sa mine semblait fermée, du coup je préférai la laisser tranquille, lui laissant l'option de me parler en premier si elle le désirait, ce qui ne se produisit pas. Bon, tant pis hein. Je retournai donc simplement à ma playlist, m'isolant de nouveau.

Assis sur moi, toutefois, il y avait un duo de jeunes Pokémon curieux, l'un avec la tête penchée sur le côté et les oreilles un peu placées n'importe comment, l'autre avec la vigilance d'un grand ninja. Dommage que tu sois Michelangelo l'ami, je ne pense pas que tu réussiras vraiment à passer inaperçu, mais l'espoir fait vivre. Chidori, ma petite souris adorée, sembla repérer quelque chose d'intéressant et, sans se soucier disons du gros bon sens en terme de convention sociale, il se dirigea vers le sac, y enfouissant même sa petite tête jaune avant de lancer un enthousiate "Chuuu!". L'instant suivant, Mikey était déjà avec lui, tentant de le pousser pour voir aussi, lorsque je remarquai leur manège et que je rattrapai le duo d'explorateur, les serrant contre moi dans mon bras valide tout en m'excusant à la demoiselle, un air gêné sur le visage.

- Je suis vraiment désolée! Ils sont toujours très curieux, mais ils ne sont pas méchants. Je vais les surveiller d'avantage pour le reste du trajet, promis! Et encore pardon...

Mais avant que nous puissions enchaîner, un visage familier venait de s'asseoir dans le banc juste devant, un Pikachu à ses côtés. Que dis-je, c'était le Pikachu, Oz en personne! C'était rare ça tiens. Mais bref! Ginji était venu nous retrouver, illuminant mon visage d'un sourire chaleureux et me faisant même oublier cette petite mésaventure avec le sac de ma voisine. Espérons que ce serait le cas pour elle aussi, mais on ne sait jamais. Dans tous les cas, le faux blond me demanda si mon bras allait bien, souvenir de notre aventure pleine d'émotions fortes sur l'île Enigma. Je m'en serais bien passé d'ailleurs, mais j'avais eu la chance de m'en tirer avec une nouvelle amitié qui comptait beaucoup pour moi. Au final, c'était un mal pour un bien.

- Contente de te voir aussi Ginji. Ça va beaucoup mieux oui, ils devraient m'enlever cet affreux plâtre avant la mi-juillet. C'est dommage parce que je n'ai pas eu le temps de le faire signer par tout le monde, mais en même temps il ne me manquera pas vraiment.

La question suivante, toutefois, me pris de court. Je me tournai néanmoins vers la concernée moi aussi, toujours aussi souriante, bien qu'encore un peu gênée avant de prendre la parole de nouveau.

- Pas du tout. D'ailleurs, je m'appelle Estelle Highwind et je suis une éleveuse du dortoir Mentali. Enchantée.



Spoiler:
 
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Jeu 2 Juil - 18:05
Les vacances. Enfin. La joie de Hope retomba un peu quand elle apprit qu'ils retournaient sur le lieu touristique de l'année dernière. Enfin, au moins, elle connaîtra déjà les lieux. La veille du départ, elle avait préparé ses bagages. Enfin, son grand sac de sport bleu électrique, comme d'habitude, plutôt. La moitié de l'espace était occupée par des bombes de peinture. La Pyroli avait encore une fois dû faire sa sélection. Avec une valise plus grande, probablement aurait-elle pu emporter tout son matériel avec elle. Mais ça signifierait aussi que ça sera plus difficile à se trimballer avec, et elle ne voulait pas de ça. Enfin bon, une moitié de bombes, une moitié de vêtements. Le reste ? Quelques cosmétiques coincés par-ci par-là, ses crèmes hydratantes en dizaine, des gadgets plus ou moins utiles. Bref, son sac était plein à craquer.
Le départ vers l'île Cobaba n'avait ceci dit pas signifier la fin des entraînements matinaux. En effet, le dernier eut lieu le matin-même. Et malheureusement, elle n'avait alors pas eu le temps de prendre une douche avant de partir en direction du port. Dans le dortoir des Pyrolis, ce fut le stress un peu partout. Certaines avaient risqué de se laver les cheveux, et on les voyait courir hors du dortoir, un linge autour du cours, le dos trempés par leurs cheveux encore humides. Dans le cas de Hope, elle se bénit d'avoir fait vider son porte-monnaie pour un shampoing sec. Elle ne ressemblera pas à rien, au moins. Après avoir fourré une réserve de nourriture dans son sac, elle quitta tranquillement le campus, en sirotant un berlingot de chocodrink malheureusement plus très frais. Il ne lui restait pas assez de temps pour que Mochi puisse le refroidir. Enfin bon, c'était mieux que rien.

La traversée en bateau se déroula le plus tranquillement au monde. Musique dans les oreilles, elle réfléchissait au nom à donner à ses deux nouveaux-nés. En effet, elle n'avait toujours pas trouvé de surnom potable pour le jeune Riolu, et quelques jours avant, à son grand soulagement, son second oeuf avait enfin éclot. Parce que bon, se trimballer avec un oeuf en voyage... Elle n'avait pas envie de répéter cette opération plutôt fastidieuse une seconde fois. Derrière elle, le jeune Riolu se battait avec Dake pour... Rien ? Quelque chose ? Aucune idée. En tout cas, les deux ne s'entendaient pas bien. Mais le louveteau étant encore bien jeune, il ne causait encore pas de dégats trop conséquents, ce qui faisait que Hope ne s'en souciait pas vraiment. Sur sa tête, Troj' s'était posé. Étonnamment, la blondinette ne s'en soucia pas trop. Trop perdue dans ses pensées ? Trop concentrée sur le paysage ? Où bien à surveiller Miyabi ? Ses lèvres remuaient. Elle murmurait les paroles de la musique qui résonnait dans ses oreilles.
Une fois arrivés à bon port, la plupart des élèves déposèrent leur valises dans les soutes. Hope ne jugea pas cela nécessaire. Elle gardera son sac sous ses pieds. Se dirigeant vers un bus, elle choisit une place à côté de la fenêtre et s'installa. Bien entendu, elle fit rentrer les deux chamailleurs dans leurs Pokéball. Gum', cependant, la suivait toujours. Celui-ci se baladait dans le bus, l'air de rien, pendant que sa dresseuse, plongée dans sa musique, grignotait un paquet de chips, installée en tailleurs.

Spoiler:
 

_________________



Ruby L. Jones
Ruby L. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Jeu 2 Juil - 19:51
Une loque. Ruby s'était changée en véritable loque incapable de lever le petit doigt. Se laissant visiblement aller, ni l'envie ni la force d'ouvrir un œil ne monta en elle. Pourtant, la petite pression sur le siège d'à côté notifiant la présence de quelqu'un n'était pas passée inaperçue. Tant pis. Si cette personne avait quelque chose d'important à dire, qu'elle le fasse maintenant ou se taise à jamais. Non, je ne me trompe aucunement de script. Ahem... C'est alors qu'une douce voix familière parvînt oreilles de Ruby, ce qui lui donna la force nécessaire à l'ouverture d'un œil. Suite à quoi, elle tourna la tête, assistant alors à l'ingénieuse solution qui faisait office de climatisation naturelle. De nombreux soupirs de soulagement furent poussés, dont celui de la rousse qui put enfin se redresser un minimum et adopter une posture disons plus... correcte. Oui. Elle était bien plus présentable ainsi.

– Ça va beaucoup mieux, oui. C'est vraiment rafraîchissant, merci pour ça ! Petite aspiration, ne serait-ce que pour en profiter davantage. Après tout, la fin du voyage signifierait également un retour sous le soleil ardent. Et tu en fais toujours trop... Je suis sûre que je ne t'ai pas plus manquée que ça !

Non, rien à signaler. Cette rousse est toujours aussi naïve que d'habitude, il s'agit bien d'une mauvaise blague de sa part. Pour preuve, elle se permit de poser sa tête sur l'épaule de son voisin quelques secondes après cette boutade de mauvais goût, profitant enfin de ses capacités intellectuelles qui refaisaient surface pour mémoriser le petit stratagème de Heath. Une fois qu'elle sera un peu plus puissance, peut-être que Kyofu pourrait en faire de même, le jour où la petit Stalgamin sera devenue une belle Momartik. Mais pour le moment, ce genre d'idées était à repousser pour un futur lointain, très lointain. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette idiote de Pyroli n'avait pas cherché un seul moyen de se rafraîchir sans avoir à faire trop d'efforts.

C'est alors que Hex quitta finalement son toit après s'être rendu compte qu'il faisait désormais plus frais en intérieur. Repassant à travers le plafond, il se laissa délicatement tomber jusqu'au sol – plus précisément juste à côté du riche à la chevelure bleue – et leva la tête pour le regarder dans le blanc – bien que ce soit du rouge, pour lui – des yeux. Aucun sourire ne se dessina sur le visage du spectre. Il resta imperturbable, totalement antipathique face à cette personne faisant partie de la famille de sa dresseuse. Pour lui, ce n'était qu'un individu random parmi tant d'autres, et donc un être hypothétiquement dangereux pour sa bien aimée propriétaire. L'ayant bien compris, Ruby releva quelques instants sa tête, faisant signe au Branette pour qu'il aille vagabonder ailleurs. Il s'exécuta, lâchant néanmoins un dernier râle avant de partir en visite du bus. Oui. Il n'en aura que pour quelques secondes, en somme.

– Excuse-le, il est un peu chiant avec tout le monde. Enfin ! C'est mon starter quoi. Malgré son attitude, il est plutôt sympa... si on creuse bien la terre maudite pour aller trouver les bonnes graines. Enfin bref ! Comment est-ce que tu vas, depuis le temps ? J'espère que tu te plais ici, et que tu progresses à ton rythme ! Tu verras. Plus tard, on va te donner tout un tas de devoirs à rendre pour ton avancée mais... voilà. C'est surmontable !

HRP:
 

_________________

Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Jeu 2 Juil - 19:54
Elle venait de s'installer dans le bus, et il ne fallut que quelques secondes pour qu'une petite boule jaune plonge à moitié dans son sac. Elle sembla un peu paniquée au début, et cela ne s'arrangea pas lorsque la tortue vint préter main forte à son camarade. Et cela ne s'arrangea pas plus lorsque sa voisine récupéra ses deux monstres, puisqu'ils tenaient Tibbers -sa peluche- chacun par une patte, tirant dessus pour en obtenir les avances. Finalement, c'est le Carapuce qui en gagna le droit, durant approximativement une seconde puisque la main de Kavaï aggripa la peluche, et récupéra le petit objet.

-Je... Je... C'est pas grave...

Elle inspecta rapidement sa peluche aux coutures, pour vérifier qu'elle n'était pas abimée. Fort heureusement, rien n'était à déplorer, et Tibbers était impeccable. Elle poussa un soupir de soulagement, avant de la poser sur ses genoux. Elle leva la tête lorsqu'un garçon vint s'installer devant elles pour discuter avec la jeune femme visiblement. Il l'interpela d'un "Vous vous connaissez?"

-Non je.. Je viens d'arriver en fait...

Elle avait senti sa gorge se serrer un peu. Elle ne l'avouerait pas, mais ce qui lui était arrivé le matin même lui faisait mal. Elle soupira, puis serra un peu plus Tibbers tandis que sa voisine se présentait.

-Je suis Kavaï, Kavaï Zeneru, et je suis nouvelle ici je... Je saurais pas me qualifier autrement, je n'ai encore jamais rencontré de pokemon.

Elle joua un peu avec la fermeture sur le ventre de Tibbers, comme si cela pouvait lui permettre de faire disparaitre toute sa gêne, sans grand succès malheureusement. La curiosité n'étant pas son fort, elle ne parvint pas à demander à sa voisine d'où lui venait le plâtre qu'elle portait, et préféra reporter son attention sur le carapuce. Elle se demandait quel pokemon elle aurait ici.

Spoiler:
 
Mia Clarke
Mia Clarke
Région d'origine : Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 15
Jetons : 1496
Points d'Expériences : 279
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Ven 3 Juil - 2:16

le temps des rencontres

 
 
 


Les élèves montaient petit à petit dans le bus sans grande organisation. Ils se retrouvaient tous mélangés ce qui n'était pas plus mal, se retrouver divisés en dortoir incitait pas mal à croiser toujours les mêmes personnes. Le jeune rouquin toujours dans un élan de joie suite au comportement remarquable de Mouche laissa son regard se perdre et son esprit penser. Plein de souvenirs lui revenaient en voyant apparaître les premiers signes distinctifs de Cobaba au loin ; les plages, les forêts... Ses yeux se figèrent ensuite sur son propre reflet. Il ne put s'empêcher de faire une petite grimace par réflexe avant de se rendre compte que cela ne l'amusait plus vraiment. Son visage n'était pas très drôle ces derniers temps. Sa tignasse, auparavant étendard de sa folie, ne laissait plus qu'une impression de négligence, ses traits s'étaient creusés, son teint était plus pâle encore qu'à l'ordinaire. Odette, toujours à la recherche d'idées pour remonter le moral de son dresseur, se mit à dessiner avec ses petites pattes fines sur la vitre. Le nombre d'élève et la chaleur augmentant, les vitres devenaient de vraies ardoises de buées. Évidemment Odette dessina un sourire au visage de son dresseur avant d'agrémenter ses yeux de petits cœurs. Son sourire devint réalité et les cœurs, si nous étions dans une sorte de mangas ou d'animés, apparaîtraient dans ses iris.  

Tulut

C'était le son de son iPok. Précautionneusement il le sortit de son sac, le tenant entre son pouce et son index comme un objet expérimental. Il avait toujours du mal avec la technologie et ne comprenait pas l'entêtement qu'avait cette chose à émettre des mini sonneries. Mouche, désespéré par l'esprit préhistorique de son dresseur appuya sur les boutons nécessaires pour afficher le message qu'il venait de recevoir. C'est aujourd'hui que tu retournes sur Cobaba ? Ton père et moi te souhaitons d'y passer un très bon moment et plein de courage. N'essaye pas de répondre à ce message, nous savons le temps que ça te prendrait ! Passe du temps avec tes petits camarades plutôt. Nous t'embrassons très fort. Papa, Maman. Nathaniel ne put s'empêcher de répondre oralement Merci comme s'ils l'avaient entendu.

Il est vrai qu'il s'était promis de se rapprocher d'autres personnes et ce n'était pas les occasions qui lui manquaient. Il lui suffisait juste d'avoir le courage suffisant pour adresser la parole à quelqu'un. Bon, généralement avec Nathaniel, l'approche n'était pas le soucis, c'était plutôt de faire durer la conversation ou d'entretenir une relation qui posait problème. Ses yeux cherchèrent alors des têtes qu'il aurait peut-être déjà rencontré par le passé. Quelques élèves avaient l'air amassés dans un coin, une jeune fille aux cheveux roses, son joli minois expliquait sûrement l'attroupement. Une autre aux cheveux bleus qui semblait plutôt timide. Un jeune homme brun, un peu solitaire et blasé... tu dois être un Noctali... Son regard changea rapidement de direction mais ce fut plutôt le son qui l'invita à voir... Seth. Un jeune garçon aux cheveux verts qui semblait en tout point étrange et bizarre. Et visiblement, à chaque fois qu'il l'ouvrait, ceci confirmait cela... De toute manière il était occupé.

Commençant à désespérer de trouver quelqu'un à qui parler, ce fut encore une fois Mouche qui prit les devants. Le jacquot n'avait pas la langue dans sa poche et assis à côté d'un jeune dresseur parlant avec deux filles derrière lui, il interpella Nathaniel sur un ton très enjoué et musical, surpassant largement les compétences de Seth. Il lui manquait cependant le vocabulaire puisque, encore une fois, « Ché paaas ! » jaillit de son bec. Fatigué de chercher il choisit la solution de facilité, prit sa canne à pêche et son sac et alla s'asseoir à côté du garçon.

Tu m'excuseras, Mouche doit nous penser compatible... Je m'appelle Nathaniel, mais tu peux m'appeler comme tu veux... Mouche c'est mon Pijako et Odette est encore en train de dessiner sur les vitres mais elle ne va pas tarder. Et toi, tu es ? Je ne t'ai jamais vu à l'académie.

Il scruta le jeune homme qu'il venait de rejoindre et finit par apercevoir un Pikachu sur ses genoux. Fait amusant, l’électricité était la faiblesse des deux seuls Pokémon de Nathan, maintenant, à savoir si c'est bon signe ou pas. Le rouquin faisant appel à ses dons de voyance hérités de sa mère préféra croire que c'était une bonne chose. Jetant un œil derrière il remarqua qu'il venait d'interrompre la jeune fille aux cheveux bleus, il réalisa par la même occasion que la jeune fille aux cheveux roses était derrière aussi. Il posa ses mains sur le dossier de son fauteuil et leva lentement la tête pour admirer les demoiselles.

Salut ! C'est atypique de voir des cheveux roses et bleus juste à côté. Rose tu es très jolie d'ailleurs ! Bon Bleu n'est pas en reste mais j'aime bien le côté emplâtré, ça donne du charme.

Il se retourna vers le garçon à ses côtés en attente d'approbation et sentit grimper délicatement sur son épaule sa petite araignée favorite. Il pouvait sentir au doux parfum qu'elle émanait qu'elle était toute heureuse. Et puis ça changeait des odeurs de transpiration qui empestaient.    



Résumé:
 

_________________


.MIA  CLARKE
Nemo Kendhall
Nemo Kendhall
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6099
Points d'Expériences : 849
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Ven 3 Juil - 17:09
Le bus se remplit petit à petit, tout les pokémons accompagnent joyeusement leur maîtres, aussi contents qu’eux de partir au soleil. Je regarde tristement la pokéball d’Invy. Si je le laisse sortir ne serait-ce qu’un instant, il se téléporterait tout aussi vite et je ne retrouverais probablement jamais. Autant qu’il reste bien au chaud là-dedans. Remarquez, peut-être fait-il moins chaud que dans ce bus. Le soleil tapant sur la carrosserie et le nombre de personnes toujours plus nombreux dans l'habitacle fait augmenter la température de plus en plus. Vivement le départ.

En tout cas, tout les pokémons du bus n’ont pas l’air de m’avoir remarqué, ou du moins, ne font pas attention à moi. Sinon, le bus deviendrait un beau bordel. Personne n’a l’air décidé à s’asseoir à côté de moi ? Ca y est, je fais même fuir les êtres humains. Tant pis, je serais plus tranquille comme ça. Une étrange fumée sort de l’un des autres bus, ça y est, les conneries des élèves commencent déjà.

Je détourne mon regard pour voir Drake qui entre dans le même bus que moi. Je souris, lui fais un petit signe. Il se dirige alors vers moi et me salue à son tour.

“ _ Coucou Aaron ! Petit cadeau pour toi, j'espère que ça te plaira, en échange, tu me raconteras des blagues après.”

Je prends les friandises qu’il me tend, je souris de plus belle. Je réfléchis un instant et juste avant qu’il passe son chemin je lui réponds.

“ _ Pourquoi les bossus sortent-ils quand il y a de l’orage ?”

Je me met à nouveau à rire tout seul.

“ _ Parce que ça les foudroie”

Nouveau fou rire, cette vanne est excellente, j’adore ! Bref, comme il ne veut pas s’installer à côté de moi je me rassois et tente de calmer mon rire. J’essuie les quelques larmes qui ont coulé. C’était excellent ! J’ouvre l’une des friandise et l’enfourne dans ma bouche. Elle fond agréablement sur ma langue. Ca fait du bien de manger un truc.

Le bus continue de se remplir. Une fille, probablement légèrement plus âgée viens s’installer à côté de moi. Elle s’installe, prend ses aises et me gueule limite dessus.

“ _ Salut, j'espère ne pas te déranger en m'asseyant à coter de toi, de toute façon c'est trop tard moi je bouge plus. Sinon enchantée moi c'est Wendy Sakura du dortoir des Givrali, et toi ?”

Okay madame, bonjour madame. Euh. Oui. Très bien. C’est une approche directe. On dirait moi. Et si je veux aller pisser, tu y as pensé à ça ? Bwahaha ! Tu seras bien obligée de bouger si tu ne veux pas que je te pisses dessus. Bref, c’est débile. Umh, oui, bon, je dois avoir l’air d’un merlan frit. Je pensais que quelqu’un, voyant la place vacante allait me demander gentiment de s’asseoir.
Mais non, BIM, prends ça dans tes dents, je ne bouge plus. Bon, elle s’est quand même présentée, du coup elle remonte dans mon estime. Elle m’a même demandé “et toi ?” ce qui prouve qu’il n’y en a pas que pour sa gueule. Ca va du coup.

Je tente de me ressaisir tout en continuant à mâcher mon bonbon.

“ _ Euh, chalut. Pas la peine de boucher t’inquiètes.”

Je déglutis. Le caramel me reste collé aux dents. Je m’en vais le décrocher avec mon doigt, tout ça face à la jeune fille, quelle distinction !

“ _ Echanté Wendy, Aaron.”

Ce foutu caramel est bien accroché. Je tente de le déloger avec ma langue. Non toujours pas. Je me détourne quelques peu de Wendy pour y retourner avec mes doigts. Ca y est ! J’avale le bout de caramel restant.

“ _ Je viens du dortoir des Phyllalis. C’est cool chez les Grivalis ?”

Maintenant qu’elle s’est imposée là, je vais bien lui taper la causette. Et puis, après tout, c’était le but de ma démarche.


Spoiler:
 

_________________

HAIL NOCTA
Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! Turtwig

Spoiler:
 
Heath S. Jones
Heath S. Jones
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Ven 3 Juil - 20:34
Ma cousine n'attendit pas pour me remercier, reprenant du même coup un peu de contenance, mais je savais que je ne pouvais pas décemment lui en demander trop. Inspirant profondément, elle se laissa envahir par la fraîcheur, comme bien d'autres dans le véhicule. Pour ma part, je me contentai d'un sourire satisfait, mon devoir étant accompli pour aujourd'hui. Reprenant la parole, la rousse m'accusa d'en faire toujours trop, mentionnant qu'elle ne m'avait probablement pas manqué tant que cela. Oh, les femmes, toujours à la recherche d'un peu plus de valorisation et d'affection, insécures et fragiles. Tellement délicates. Je la laissai malgré tout déposer la tête contre mon épaule et c'est en posant ma joue contre ses cheveux de feu que je lui répondis d'une voix à la fois douce et amusée.

- Je me vois contraint de plaider coupable. L'on m'a enseigné à toujours en faire plus qu'il n'en faut, lorsque je rencontre une demoiselle qui mérite plus que les autres. J'espère que cela ne vous importune pas.

Et nous restâmes ainsi un petit moment, dans la fraîcheur de la brume, comme un souffle de glace dansant autour de nous dans l'après-midi caniculaire de Cobaba. Plus loin, devant, je captai le regard d'une ou deux mentali, accentuant le côté malicieux de mon sourire. Ainsi, j'avais été repéré? Quel dommage. Néanmoins, elles n'étaient pas les seules puisque, peu de temps ensuite, un fantôme fit son apparition, en provenance du toit. Un Banette, braquant son regard vers moi avec un sérieux effrayant, qui m'amusa beaucoup. Cet être était-il donc plus perspicace que sa maîtresse? Décelait-il le mal en moi, dissimulé sous une épaisse couche de faux semblant? Si c'était le cas, comme il ne devait pas aimer de me voir là, si près de ma cousine. Narguer un spectre, voilà une activité tout à fait passionnante, mais la jeune femme y mis fin rapidement, ordonnant à son compagnon de nous laisser. Victoire.

La spécialiste des spectres poursuivit sur sa lancée, usant d'une métaphore un peu bancale pour exprimer qu'il était sympathique, lorsque l'on apprenait à le connaître. Sans marquer d'arrêt, elle me demandait comment j'allais, comment je progressais, ce genre de choses. Elle prit même la peine de me parler des travaux à venir, parlant beaucoup et sans gêne. Voilà qui était bon signe, cela prouvait qu'elle était à l'aise en ma compagnie, tout comme notre proximité physique, et cela voulait dire que je touchais à mon but, aussi facilement que cela. Comme madame Jones s'en mordrait les doigts, si elle savait qu'il était si facile de mettre la demoiselle entre ses griffes. Tout le trouble qu'elle aurait pu s'éviter, c'était hilarant, tout bonnement.

- Aussi honteux que cela puisse paraître, il m'a fallu tant de temps pour me familiariser avec Lansat et son Académie que je n'ai pas beaucoup progressé. Il n'y a encore qu'Harley et moi, je n'ai pas pu aller sur l'île Enigma pour la dernière sortie capture. Remarque, avec ce que je me suis laissé dire, c'était peut-être mieux comme ça. J'espère avoir une occasion de capturer un nouveau compagnon cet été. Un topdresseur qui n'a qu'un Pokémon, ça ne fait pas très sérieux. Même ces travaux dont tu parles me font envie, tant j'ai l'impression de stagner, c'est d'un pénible. Si ce référent de malheur prenait son travail un peu plus au sérieux...

En clair, si ce référent de malheur me prenait un peu plus au sérieux. Moi, juste moi. Les autres ne valaient pas grand chose, mais j'étais différent, j'en étais convaincu. Et pourtant Ace continuait de m'ignorer, de me mettre à l'épreuve et de m'encourager par la psychologie inversée. Certes, c'était diablement motivant, mais très peu formateur. Quoi qu'il en soit, je reportai mon attention vers ma cousine, replaçant au passage avec délicatesse l'une de ses mèches de cheveux qui avait du glisser devant son visage, au moment d'installer sa tête contre mon épaule.

- Mais parlons d'autre chose, je suis un grand curieux dans l'âme. Êtes-vous déjà venue sur l'île Cobaba? J'ai entendu de très nombreuses rumeurs sur cette île et il me tarde de voir la proportion dans laquelle elles sont fondées.


Spoiler:
 

_________________
Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! 2XQIIntrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! Miniat_6_x_087Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! 2XQKIntrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! 2XQLIntrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! 2XQMIntrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! Miniat_6_x_044
Let's face it, this is not the worst thing you've caught me doing.
Stella Douglas
Stella Douglas
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Ven 3 Juil - 20:44
Les vacances, signal de détente dû à la fin des cours, mais aussi symbole de la fin de ma période d'essai à Lansat. Il ne reste maintenant plus qu'à me décider. Je reste sur l'île ou je pars. Réponse ? J'en sais rien. Les grandes décisions existentielles ça n'a jamais été mon truc, puis bon les deux réponses ont leur argument. J'ai du mal à me faire à certaines choses ici, mais j'aime bien d'autres choses. En revanche ces points positifs ne sont pas sûrement exclusif à Lansat, je pourrais surement faire la même chose une fois rentré. ... Casse tête pff, je crois que je n'ai jamais autant réfléchi qu'en ce premier jour de vacance ! Il paraît que l'école nous offre un séjour sur une île paradisiaque, peut-être que le soleil m'aidera à réfléchir. Sinon je profiterais juste de la plage pour aller nager, même si je n'ai toujours aucun pokemon qui aime ça ! Ils feront des châteaux de sable ou autre...

Je voyage léger partout ou je vais, du coup comme je n'ai pas grand chose dans ma chambre je récupère tout pour notre départ. Blok s'impose pour porter les sacs, moi, Sam et tout le monde jusqu'au port. En revanche une fois sur le bateau il s'est fait beaucoup plus discret. Je suppose que c'est normal pour un pokemon roche, mais d'un autre côté Kam lui à l'air bien.  Il s'occupe de Nours pendant que Sam cours avec mes plantes vertes. Elles ne tiennent pas en place mais je m'en fiche, je regarde la mer et continue ma petite réflexion. En revanche dans le bus il y a moins de place, du coup tout le monde rentre dans sa pokeball, qu'ils soient d'accord ou non. Bon ça c'est ce que je dis mais Sam n'en fait qu'à sa tête et s'assoit sur ma tête, Nours me fait craquer avec ces grands yeux pour monter sur mes genoux et grainipiot saute dans mon sac qui fini dans la soute pour piller les gateaux. Oui il a essayé d'être discret mais je suis au courant. Il est en pleine croissance et pour le reste, s'il mange la part des autres il se débrouillera avec eux. Je ne suis pas leur mère.

Le bus que j'ai choisi semble grand confort, on a la clim ! Du coup moi et mes pokemons combats apprécions l'air frais, un air relaxe un peu bête sur nos faces. Ma voisine nous regarde un peu bizarrement avant de soudainement se mettre à crier pour s'enfuir de sa place. 1 seconde après un pokemon spectre sort la tête du dessous du siège avec un sourire, euh spectral. Le petit pandespiègle le regarde avec de grand yeux et saute pour l'attraper, échouant. Il tente à nouveau et rate encore. Au final il se met à courir partout dans le bus sautant partout ou apparaît le pokemon, quitte à sauter sur quelqu'un. Sauter pour attraper un spectre, il n'y a pas longtemps c'était nous qui faisions cela. Pas vrai Sam ? Au final je le laisse faire, reprenant mon air béa me coulant dans mon fauteuil avec Sam lui aussi appréciant la fraicheur et avec le même air idiot que moi. Quesqu'on est bieeeennnn. Je me fiche de l'île je veux rester dans ce bus toute ma vie.

HRP:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Ven 3 Juil - 22:14
Wendy riait intérieurement. Il faut avouer que c'était plutôt drôle de voir la réaction du garçon en face d'elle quant elle s'était assise sans demander l'autorisation. Halala, depuis quand faut demander l'autorisation pour s'asseoir ? C'est comme ci fallait demander l'autorisation pour respirer. Et puis Wendy n'est pas non plus désagréable, et ça ne doit pas être très dérangeant d'être assi à coter d'une si belle fille comme elle. Wendy narcissique ? Pas du tout. En prime, vous avez le droit d'admirer aussi la plus belle Vipélierre du monde, si ce n'est pas la belle vie. Bon ok j'arrête et je reprend mon sérieux. Retournons à nos Wouatwouat.


Le rouquin lui répondit, avec difficulté apparemment. Peut être était il bouche-bé par la beauté de Wendy ce qui l'empêcha de parler normalement. "Hé la narratrice ! On a dit plus de ça !" ok ok j'arrête, si on ne peut plus rigoler... Brefouille ! Ouais non en fait il n'était pas du tout bouche-bé, mais plutôt bouche-collé si je puis dire. Ce n'était pas très beau à voir, un garçon qui essaye de se retirer du caramel sur les dents devant une demoiselle. Mais qu'elle répugnance, la jeune fille en était répugnée. En même temps on en pouvait en attendre pas moins d'une Héritière. Même si elle avait voulu changer de vie, ce n'est pas pour autant qu'elle a perdu certaines attitudes par rapport à la tenue et à la politesse. Donc merci de ne pas vous étonnez si parfois elle joue la petit princesse parfaite. C'est d'ailleurs bizarre. Elle est aussi bagarreuse qu'un garçon et aussi coquette qu'une princesse. Vraiment bizarre cette fille. D'ailleurs l'adolescente ne peut se retenir de dire une...enfin en quelque sorte....une méchanceté, en quelque sorte bien sur.

Mon dieu ! Mais cela est répugnant !

Tiens c'est marrant, elle a complément changée d'attitude. Comparée à tout a l'heure où elle se la jouait la mademoiselle miss teigne. La dresseuse tourna la tête toujours répugnée par l'attitude du jeune homme. Iris dit de même, salle copieuse ! Après quelques instants, Wendy tourna la tête et vit que le jeune homme avait réussi a l'enlever. Entre temps, il avait dit son prénom, Aaron. Plutôt sympa comme prénom. Mais elle ne peut se retenir de repenser à tout a l'heure, et lui fit limite la leçon.

On ne t'a donc jamais apprit les bonnes manières ?!

Ça y'est, le coter princesse de Wendy refait surface. Dieu, pourquoi tant de haine? Qu'avons nous fait pour mériter cela ? Pourquoi avec libéré le coter femme parfaite de Wendy ? Pourquoi ? "Parce que la vie est foutu comme ça, on y peut rien"". Super la réponse, non franchement merci. Bon retournons là où nous en étions. Après le moment leçon de Wendy, le gars lui apprit qu'il était des Phyllalis, un dortoir en pure confrontation avec celui des Givrali, même si Wendy n'y prend jamais part. Tiens, le jeune homme s'intéressa à Wendy, qu'elle surprise.

Comment ça se passe dans mon dortoir ? Bah...cet aider que les  Givrali son plus dans le délire science tout ça, enfin globalement, mais pas moi. Du coup, on ne peut pas vraiment dire que je suis en harmonie avec mon dortoir, mais ça va quand même. Et toi dans les Phyllalis?

Bah oui, peut être qu'il était impoli, mais pas Wendy, quoique....

HRP:
 
Leonidas Blackhart
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Ven 3 Juil - 22:14
voyage voyage


Semestre terminé, l'été s'installe et le soleil qui va avec... Tu as reçu une nouvelle paire de lunettes recensement, envoyé par ta tante, le tout accompagné d'un petit mot qui t'as doucement fait sourire. Faire attention, être sur ses gardes, la même rengaine qui ne peut t'empêcher des petits rires cristallins. Elle s’inquiète pour toi, et c'est normal. Elle est un peu devenue ta maman après la mort de tes parents et tu l'as considère presque comme tel. Tu replies la dite lettre et ouvre le paquet avec tes nouvelles lunettes. Il y a deux boites, au cas où tu perdrais, casserais la première paire. Tu es minutieux avec tes affaires, surtout avec ça, parce que tu ne pourrais tout simplement pas vivre sans, mais sait-on jamais comme on dit !

Ta chambre, enfin c'est aussi celle de Cael, est dans un bordel sans nom. Tu ne comptes plus tout les carnets qui se trouve sur ton bureau, ni ceux qui sont par terre, entassés les uns sur les autres. Tu ne parles pas non plus de tes fringues, étalés ici et là. Tu n'es pas bordélique, non, juste que là, en ce moment, c'est la panique. La fin de certain examens, des thèses a rendre, a refaire surtout ( merci CAEL). Mais bon, tu n'es plus a ça près. Dans tout ce foutoir sans nom, se trouve certain de tes pokemons. Luné lui est dehors, collé a un buisson près de la fenêtre ouverte a haleter comme un Cochignon. Il a chaud, c'est normal. Il tire la langue a n'en plus pouvoir et sa concentration est telle qu'il n'arrive même pas a se « rafraîchir » à l'aide d'illusion sensorielles. Arkhan lui aussi a chaud, mais tu as appris en l'observant d'avantage que les Caninos étaient doués d'une régulation interne très complexe et que c'est grâce a leur flamme intérieure qu'ils arrivent a se régulier sans trop de mal. Il a d'ailleurs beaucoup grandit ce bougre. Plus aussi chiot qu'autre fois, tu peux voir ses formes se musclés sous son poil roux. Puis il y'a Guren, ton Galekid, qui s'est habitué a tout ce petit monde. Il s'est placé sur ton lit, en hauteur, et reste calme, serein et stoïque devant ton empressement. Bah vui. L’école organise son annuel voyage et tu n'es pas du tout près.

Tu sais que Cael est déjà partit, qu'il ne t'a pas attendu, parce que vous êtes des mecs, des vrais, pas des mentalis ! Tu emballes tout ce que tu peux, tu n'oublies surtout pas tes affaires scientifiques. Des affaires en soient très utiles et totalement indispensables pour un archéologue de ta trempe. Tu attrapes le reste de tes pokeballs où sont assoupies ton équipe toute entière et tu rappels Luné dans la sienne. Oui. Maintenant Luné a une pokeball. Tu as perdu la sienne il y a bien longtemps, et non tu ne l'as pas retrouvé. Avec l'aide d'un ami mécano tu as obtenu une balle de capture unique pouvant « recapturer » un pokemon déjà capturé. Tu fermes la fenêtre, arranges quelques affaires dans une valise ainsi que des carnets à demi-remplis et t'es bon pour partir.

•••

Tu n'es pas malade sur le bateau, encore heureux et tu laisses profiter ton Caninos de la brise maritime en le prenant dans tes bras, tandis que le Galekid qui, se fait tout petit entre tes jambes. Il n'est pas fan de la mer il faut l'avouer. Le trajet n'est pas très long et la lourde pierre d'acier qui te sert de pokemon a refusé de bougé pendant tout le voyage. Aucune possibilité de croiser qui que se soit, te trouvant bien au fond, caché, entre deux pilonnes. Une fois sur l'île, c'est ni une ni deux que Guren quitte la grosse barque pour se jeter a terre. Il aime vraiment pas ça... Tu lui patpat le haut de la tête, alors que tu reposes le chiot de feu. Bien vite, il te faut choisir un bus. Tu n'y va pas part quatre chemin et prend le premier qui se présente. Tu cales tes affaires dans la soute, ajuste tes lunettes sur le bout de ton nez et grimpe a l’intérieure du car. Plein de visages familier se dessinent et entre deux regards, tu aperçois Estelle. Tu as l'air bien beau, avec ton shorty, ta chemise et bien évidement, le gros bandage sur ton mollet gauche. Car oui, ce truc n'a pas encore complètement guérit. Tu ne boites déjà plus. Ce qui est quand même pas mal. Tu penses alors a la rejoindre, mais en t'avançant tu remarques la place a ses cotés est prise. Humpf. Tu rumines et c'est Arkhan qui te bouscule se jetant littéralement sur Estelle. Ses pokemons ? La jeune fille qui se trouve en plein milieu ? Il s'en fiche, il n'a d'yeux que pour l'étoile Mentali. Tu te précipites alors vers l'arrière du bus.

▬ Arkhan reviens là !

Tu le récupères avant qu'il ne bondisse violemment sur Estelle et son bras plâtré, faisant attention a ses petites griffes et t'installes, quasi essoufflé sur le siège d’à coté, juste au milieu de l'allée principale. Tu adresses donc un super sourire, un signe amical a Ginji et bien évidement a Estelle que tu connais très bien, avant de t'excuser auprès de la jeune demoiselle siégeant a tes cotés dont tu ignores a même l’identité.

▬ Désolé pour mon Caninos, il est juste un peu foufou. Ça fait un moment qu'il n'a pas vue Miss Highwind.Et moi non plus d'ailleurs... Le bras ça va mieux … ?

Tu te serais bien approché, tout inquiet que tu étais, mais tu ne fais rien, pas en présence des autres. Plus tard, tu viendras sûrement lui parler, en tête a tête, espérant la faire sourire un peu plus, malgré sa mésaventure. Puis Arkhan se met a grogner, méchamment, sur le Phyllali placé a coté de Ginji. Tu le calmes, sans le gronder. Il fait bien, ce cabot. Toi aussi tu grognes, et tu l'aurais peut-être même foudroyait du regard, ce rouquin, si tes lunettes opaques n’empêchaient pas la vision de tes prunelles incandescentes.

▬ M'enfin. Commences-tu en t'éclairant la voix. ▬Je m'appelle Leonidas Blackhart, mais tout le monde m'appelle Leo'. Enchanté.

HRP:
 



crackle bones

_________________
selkies mood


Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues ! Hmtm3bv
kado:
 
Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   Ven 3 Juil - 23:38
« Comment ça, ta valise est pas prête ? Mais on part maintenant, pas dans trois jours ! »
« Mais j’ai pas eu le temps de tout ranger moi ! »

Facepalm. Il y a vraiment des Pyroli qu’on aurait dû envoyer au dortoir Mentali, vu la masse de fringues qu’elles pouvaient amasser pour rien. Surtout celle-là, là. Désespoir. La jeune préfète des rouges savait qu’elle devait quitter le dortoir en dernière pour s’assurer que toutes les Pyroli soient prêtes et qu’elle n’en laisse aucune derrière, mais tout de même, il y en a certaines qui méritaient d’être oubliées à l’académie. A deux heures du départ, la nana n’avait même pas fait sa valise ! Après l’avoir prévenue qu’elle repasserait dans quelques minutes (et que sa valise avait INTERET à être prête), Aileen quitta la chambre pour parcourir le dortoir, pour le cas où quelqu’un aurait besoin de son aide. Ce qui n’avait pas l’air d’être le cas. Elle retourna donc dans sa chambre, sachant bien ce qui l’attendait derrière. Ca ne rata pas. A peine la porte fut-elle ouverte qu’un serpent géant en jaillit, gueule grande ouverte, crocs dehors, pour s’enrouler autour d’elle, la serrant dans ses anneaux, posant son imposante tête sur la sienne pour… Ronronner. Aileen ne tomba pas au sol, stabilisée par les impressionnants anneaux de l’Arbok, mais poussa un profond soupir.

« Naginiiiii, c’est pas trop le moment, là… »

L’Arbok trembla, riant doucement, avant de se remettre à ronronner. Ce fut le miaulement d’Hilda qui lui fit lâcher prise. Aileen lâcha un nouveau profond soupir, et se pencha pour attraper Kipling, immobile devant elle, pattes tendues vers le haut. Câlin ? Câlin. Le chaton ronronna doucement contre son cœur tandis que la brune lui gratouillait la tête en entrant dans la chambre. Elle l’avait entièrement vidée. Il ne restait plus aucun habit, plus aucun objet pouvant avoir une valeur quelconque. Après le vol de la team Rouage, l’an dernier, elle ne faisait plus confiance à l’administration de l’académie. Elisabeth Snow pouvait bien assurer ce qu’elle voulait, ça n’empêchait pas que des malfrats étaient entrés dans leurs dortoirs comme dans un moulin, pour faire leurs courses et repartir aussitôt. Alors Aileen avait vidé sa chambre. Sa valise était prête depuis la veille, et son sac de cours ne contenait que des choses dont elle ne pouvait se séparer. Les Poké Ball de son équipe, de la nourriture, son iPok… En parlant d’iPok, tiens. Tendant la main, elle s’en saisit pour envoyer un bref message à Loan, lui demandant s’il voulait bien l’attendre, vu qu’elle devait sortir en dernière pour gérer les Pyroli. La réponse fut rapide. Un cœur, d’abord, puis un oui. Aileen lui répondit donc un cœur, avant de ranger l’iPok pour ne pas perdre plus de temps. Même si, organisation militaire oblige, les Pyroli étaient presque toutes prêtes. Franchement, au bout d’un an, il y en a encore qui tardent à se mettre au pas ? C’est d’un triste.

« Tu crois que ça pose problème si j’oublie les retardataires ici pendant deux mois ? »

Sphax leva son regard imperturbable vers elle, puis il tourna la tête vers Asami, et les deux Pokémon quittèrent la chambre. Quelques secondes après, une série de couinements se firent entendre, et des valises furent jetées hors des chambres. Après l’heure, c’est plus l’heure ! Attrapant sa valise, elle la posa au sol, laissant Kipling l’escalader pour monter sur sa tête. Petit à petit, les autres membres de l’équipe réintégrèrent leurs Poké Ball, ne laissant dehors que Kipling, Sphax, et Hilda. Dernière à sortir du dortoir, elle s’assura que toutes les Pyroli étaient bien sorties, et se mêla à elles pour quitter l’académie et atteindre le bateau. Dans le groupe, elle reconnut la Pyroli de tout à l’heure, qui avait l’air assez vexée de ne pas avoir pu finir sa valise. D’un côté, quand elle prend le même temps qu’une Mentali, faut pas s’étonner non plus. Grimpant dans le bateau, elle abandonna les Pyroli pour rejoindre Loan, lui attrapant la main et se hissant sur ses chaussures pour l’embrasser, avant de le taquiner.

« Si tu me dis que les trois valises autour de toi contiennent tes fringues, je t’appellerai ma petite Mentali chérie jusqu’à la fin de notre scolarité. »

Après avoir ricané, elle s’assit à côté de lui, posant sa basse à côté de sa valise et Kipling au sol près de Sphax. Ce dernier se coucha, après avoir mâchonné sans rechigner une baie contenant un médicament contre le mal de mer. Plus qu’à espérer que le trajet soit rapide. Posant sa tête sur la rambarde, elle ferma les yeux, laissant passer le voyage en appréciant l’air frais de la mer dans ses cheveux. C’est qu’il faisait chaud, mine de rien. Elle dut finir par s’endormir contre Loan, parce qu’elle fut réveillée d’une caresse sur la joue, et d’un petit choc sur la jambe. La caresse sur la joue, c’était Loan, mais le choc ? Baissant les yeux, elle regarda Panzer, son Galekid, qui lâcha un petit couinement. On est arrivés ! Tendant le bras, elle caressa la tête métallique de son petit bébé d’acier. Elle s’inquiétait un peu. Au bout d’un an, il aurait dû évoluer, non ? Pourtant, il restait Galekid… Bah, il ne fallait pas qu’elle se fasse de souci. Se redressant, elle embrassa Loan (sur l’oreille, sinon c’est pas marrant) et attrapa ses affaires en ricanant pour quitter le bateau, Loan sur ses talons. Quand ils descendirent, un garçon passa à côté d’elle. Maintien trop droit, cheveux bleus… Et Sphax lâcha un grondement lourd de sens. Mauvaise personne. Posant la main sur la tête de son Absol, elle l’éloigna du garçon et fila vers un bus pour ranger sa valise dans la soute, et grimpa à bord pour s’asseoir dans le premier bus, à côté de Loan, à qui elle fit un nouveau bisou sur la joue. Un mouvement de foule attira son attention, et elle tourna la tête pour voir ce qu'il se passait. Elle voyait Ginji, et un rouquin, avec une fille aux cheveux bleus, et une autre aux cheveux roses. Oh, Estelle ! Un peu inquiète (quoi, Estelle a un plâtre et c'est sa meilleure amie !) Aileen quitta sa place pour rejoindre l'attroupement non loin.

« Bonjouuuur mon amante secrète ! Il est à toi ce petit Carapuce ? Par contre, ça… C’est pas à toi ! »

D’un geste vif, elle attrapa la peluche lapin dans son sac, tapota la carapace du Carapuce, lui piqua la peluche Teddiursa, lui cala la peluche lapin dans les pattes avant qu’il ne pleure et rendit l’autre peluche à sa véritable propriétaire, à savoir la nouvelle assise à côté de sa meilleure amie. Elle allait se présenter, quand le rouquin assis à côté de Ginji prit la parole d'un ton sympathique. Genre… Il disait à Estelle qu’il la trouvait jolie ? Aileen grogna intérieurement. No way. Personne d’autre que Leonidas n’a le droit de draguer sa meilleure amie. D’ailleurs, le voilà qui s’asseyait non loin, le Leonidas en question. Aileen lui fit un sourire en agitant la main, pour lui signaler qu’elle l’avait remarqué, et que t’inquiètes pas vieux, on laissera pas monsieur Pijako te piquer ta copine comme ça. Bon, bref, fallait bien qu’elle se présente, non ?

« Alors, toi je te connais, t’étais là l’an dernier, mon frère m’a parlé de toi. Nathaniel, dortoir Phyllali, si je me souviens bien. Toi par contre, je te connais pas. Tu viens juste d’arriver non ? » Aileen fit un grand sourire amical, assez inhabituel, mais de circonstance. « Du coup, bienvenue parmi nous ! Je m’appelle Aileen, je suis la préfète en chef de l’académie. Si vous avez besoin d’aide, de conseils, de quoi que ce soit, hésitez pas à venir me voir, ce sera un réel plaisir. » Petit silence. « Et ça vaut pour toi aussi, Leo ! »

Sphax lui balança un léger coup de patte qui la fit pouffer de rire. Eh, ça va, si elle peut même plus troller le futur couple, où va le monde !

Spoiler:
 

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !   
Intrigue #7 - Des vacances qui démarrent sur les chapeaux de roues !
Page 1 sur 9
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :