[Cours 4 : Pokéathlétisme] Expérience pour tous, reste à espérer qu'elle sera bonne.
Stella Douglas
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [Cours 4 : Pokéathlétisme] Expérience pour tous, reste à espérer qu'elle sera bonne.   Jeu 2 Juil - 22:10
Jackie avait annoncé son cours et pour être honnête j'étais assez mitigé. Paumé sur une île déserte, encore ? Après Enigma je n'avais pas trop envie de retenter l'expérience. Jackie serait bien capable de trouver pire en plus, même si probablement dans un autre genre. Ma main passa inconsciemment sur mon bras bandé, là ou j'avais reçu cette morsure de Snubull. Sauf que bon c'est un cours important pour les pokeathlètes et surtout, la général ne nous laisse pas le choix. Bon bah plus qu'à aller en chambre et se préparer. Trois pokemons, autrement dit je vais devoir en laisser un ici. Hmm il va falloir négocier ça, si j'ai de la chance je n'aurais que trois volontaires. ... Je me demande si je peux envoyer le quatrième à ma place, je suis pas motivé. Au final quand je rentre dans la chambre je découvre vite qu'il va falloir revoir mes calculs. Lumière à fond ! Tout le monde (à part Nours qui s'extasie devant je ne sais pas quoi d'autre) regarde vers mon sac ne me voyant même pas rentré. Oulah je connais cette lumière, même si c'était pas aussi intense la dernière fois. Un instant après la lumière s'arrête et, et mon sac s'agite dans tout les sens. Un autre instant plus tard, mon sac "explose". Une tète sort par là et un bras, tandis que je vois sortir autre chose qui ressemble à un visage plaqué sur le tissu. Les deux ont éclos !

Je m'approche et découvre le visage du petit pokemon que je reconnais comme un grainipiot (un pokemon que je connais, miracle). Il s'agite après avoir réussi à se libérer du plaquage entre mon sac et l'autre pokemon, regardant partout. L'autre pokemon lui ressemble à un cactus et après avoir lui aussi regarder ou il était, saute au centre de la pièce et se met à danser. Il est gros pour un nouveau né le cactus, il bouge beaucoup aussi. Il s'agite de plus en plus et commence à mettre le bazar dans la chambre, renversant mes affaires et agrippe Kam pour le faire tourner à grande vitesse. Grainipiot profite de la diversion et saute pour essayer d'atteindre le placard ou je range les gâteaux. Waouh, Nours était pas comme ça à son éclosion. Après ça j'ai espéré qu'ils se calmeraient, sauf qu'en fait ça a empiré. Le cactus continue de n'en faire qu'à sa tête en dansant, renversant et piquant et déchirant tout ce qui passe à sa portée. Grainipiot lui n'hésite pas à aller ou il veut, quitte à marcher sur Blok ou bousculer Sam tout en ignorant magnifiquement les représailles. Ca va mal finir !

- On se calme !

J'attrape deux pokeballs et attrape les nouveaux nés officiellement, les mettant à l'abri des représailles. Hm ces deux là ont l'air du genre à n'en faire qu'à leur tête. Sam est pareil et Kam aussi est buté dans son genre, mais eux sont plus raisonnable. 'fin un peu... Hm les enfants ça aime le camping je crois hein. D'ailleurs en parlant d'enfant, j'en ai un troisième toujours en train de rêvasser. J'imagine qu'une balade dans leur milieu naturel ne peut leur faire que du bien ! Oui ça fera l'affaire et comme ça ce séjour servira à quelque chose.

Les trois jours passé nous arrivons donc sur notre nouvelle île qui semble bien paradisiaque comparé à la dernière. Ca va le faire, faudra juste trouver un point d'eau, on peut survivre trois jours sans manger dans le pire des cas après tout. Faudra juste s'assurer que les enfants aient à manger. Voyons en rationnant la baie tronci combien de repas cela pourrait faire... Hm ? Groupe ? Obligé ? Oups. Moi qui voulait gérer ma sortie éducative. J'imagine que je vais devoir m'adapter à mon futur partenaire. Nours est calme et Grainipiot se tiens aussi, par contre j'ai du mal à tenir le Maratruc. Pas facile de le tenir surtout qu'il pique. J'espère qu'on va être avec quelqu'un de gentil et patient.

- 225 ! Arrête de rêvasser. Tu feras équipe avec 233.

Je lève la tête machinalement pour me redresser face au général, malgré mon air intérrogateur. C'est qui 233 ? ... Oh non, misère... Pas elle. Heureusement que Sam n'est pas là... Hm ? Pourquoi elle regarde en bas ? !

- Nours ! Tu as mangé la baie tronci tout seul ?

S'il y en a bien un avec lequel j'espérais ne pas avoir de problème c'était toi... Le pire c'est que tu es trop mignon et innocent pour que je t'en veuille, même si je ne suis pas sûr que Grainipiot soit de mon avis. Il faudra qu'on en parle au calme quand le départ aura été donné.
Stella Douglas
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 4 : Pokéathlétisme] Expérience pour tous, reste à espérer qu'elle sera bonne.   Ven 17 Juil - 22:43
Le moins qu'on pouvait dire c'est que ça commençait mal, plus de baie et coincé avec Selana... Ils allaient être long ces trois jours. Sauf qu'au dernier moment Jackie sembla changer d'avis et me changea de binôme. Résultat ? Un garçon un peu plus grand que moi, mais avec ses lunettes sa coupe au bol et son allure frèle, il faisait bien plus geek que sportif. Il avait même un gros livre sous le bras ! Bon il ne l'a pas gardé longtemps, Jackie le lui a pris en lui disant qu'elle s'en servirait pour son feu de camp de ce soir. Elle l'avait dit qu'on aurait rien d'autre que ce sac... Il faut toujours écouter les instructions de la général, même si ça ne m'enchante pas en général. Bon au moins mon intello ne s'effondre pas en larme ou autre, il panique mais se ressaisit voulant faire bonne figure. On dirait qu'il est vraiment motivé pour le cours, c'est plutôt rassurant. A côté de lui se trouve un Roigada si j'en crois mon Ipok ainsi qu'un Lixy et un Miradar. Bon je ne connais aucun d'entre eux, mais c'est ptêtre la même chose pour lui après tout. Remarque c'est pas spécialement important, on est là pour se faire un petit stage de survie.

Le signal donné on se met en action et pénétrons dans la jungle. Après discussion qui avait plus un air de monologue, j'en apprends un peu plus sur mon partenaire de vacance. Antonin 14 ans est le stéréotype du phyliali chercheur. Il a l'air bavard et nerveux, mais pas méchant. Hm en revanche sa manie de détourner le regard quand je me tourne vers lui est bizarre mais bon... C'est sa deuxième année à l'académie et il veut apprendre les bases de survie. Pas sûr qu'un cours de Jackie soit le mieux pour ça, il y a plus soft comme entrainement de base. Heureusement pour ma part j'ai déjà fais du camping, même si c'était jamais dans une jungle. Antonin lui n'y connait rien au camping, mais connaît bien la théorie de cet environnement. Journée aride mais avec des pluies passagères probables. Il dit aussi des noms de pokemon que l'on risque de croiser, mais j'avoue que là je décroche. De toute façon si on fait les choses bien on ne sera sûrement pas embêté par les locaux. Enfin j'espère...  Niveau pokemon pour le moment ça se passe bien j'ai envie de dire, Nours et mon cactus ont tendance à courir devant mais le Miradar semble doué pour les gérer et du coup ils ne s'éloignent pas trop. Chouette. Grainipiot lui se contente de marcher près de moi d'un air neutre tout comme le Roigada près de son dresseur. Le Lixy lui semble plus craintif et à trouvé refuge dans les bras d'Antonin. Il est craintif mais j'ai envie de dire que pour un jeune pokemon dans un milieu inconnu, son attitude est plus raisonnable que mes deux casse-cou... Non pas qu'ils m'écoutent quand je leur fais la remarque. Ah toute cette énergie, ils sont mignons au moins haha.

- Bon. Il ne reste qu'à nous trouver un endroit tranquille où passer nos trois prochains jours. Un endroit où on ne sera pas embêté par les autres groupes...

Il acquiesce nerveusement, en bégayant un peu comme aux chaque rares fois que je parle. Déjà que je ne suis pas forcement causante... Au final il m'avoue qu'il n'est vraiment pas doué avec les filles, ce qui clarifie bien des points. Bon bah ils vont être long ces trois jours, surtout que vu nos moyens on ne va pas s'amuser à faire deux camps séparés. Après deux heures de marche, on fini par se trouver un petit bout de clairière et à s'installer. On a de la chance le coin est parfait pour s'installer et à 8 on avance à un bon rythme. En fait c'est surtout le Roigada qui fait la majeur partie du travail combinant pouvoir psychique et intelligence avec un air sûr de lui. Il semble assez hautain et n'hésite pas à frimer devant les autres, mais il n'est pas bien méchant pour autant. D'un autre côté faut avouer qu'il a de quoi frimer, son travail est parfait, bien meilleur que ce qu'on aurait pu faire avec mes petites connaissances ou nos petites mains. Mélange de petits arbres et lianes, on pourra affronter la pluie et le vent chouette, surtout qu'on a fait ça très vite au final. On trouve aussi un petit arbuste avec des baies Oran, se sera notre repas de ce soir. Chouette je vais pouvoir me consacrer à mes petites canailles et leur donner les basiques à savoir l'importance d'un lieu où dormir ainsi que l'alimentation. Bon ils n'écoutent rien mais quand grainipiot ne pouvant dévorer toutes les baies mises de coté se précipite sur le buisson voisin pour finir par tout recracher, ils font mine d'écouter d'avantage. Rien ne remplace l'expérience j'imagine, les baies tamato c'est costaud après tout, rien de tel pour vous enflammer la bouche. Dommage que je n'ai pas ce qu'il faut pour les préparer ici ou on aurait été tranquille pour avoir à manger demain aussi. Bon je dis tout le monde mais Nours ne semble pas du tout concentré, il est visiblement vraiment trop jeune mentalement pour ce genre de choses encore... J'espère juste qu'il retiendra quand même deux trois choses.

Bien installé nous affrontons la première nuit sans trop de souci malgré l'averse. Pour être franche elle est même plutôt bienvenue. De grandes feuilles disposées de certaines manières et on aura beaucoup d'eau demain. Par contre c'est un peu frisquet, aucun feu même à l'abri de l'eau ne résiste à cette humidité. A part se serrer les uns contre les autres il n'y a pas grand chose à faire, sachant que Antonin c'est pris un abri à part finalement. Du coup je n'ai que le petit panda et grainipiot pour me chauffer, avec Maracachi c'est impossible après tout. D'ailleurs celui ci n'est même pas venu dormir avec nous, il préfère rester sous la pluie. J'imagine qu'une averse ça ne peut pas faire du mal à une plante. Il est même ravi semblant aussi bien s'adapter à la journée aride qu'à la nuit fraîche et humide. C'est intéressant à savoir pour la suite.

Le deuxième jour se passe tranquillement aussi à part quelques soucis pour ce pauvre Antonin dans la matinée. Il fallait bien que je sèche mes vêtements après cette nuit, on ne pouvait pas amener de linge de rechange après tout... Moi ? Avec 7 frères à la maison, j'en ai vu suffisamment pour ne pas être choqué facilement. En tout cas pas par un gringalet torse nu... Lui ? Il n'a rien vu et n'a même pas essayé, comme quoi les gentlemans existent encore. En revanche il n'a pas eu de chance avec les moustiques de ce que j'ai pu apercevoir. Pas étonnant en même temps, j'ai vu son miradar dégager une lumière toute la nuit. Quand je l'ai interrogé là dessus il m'a dit que c'était normal, que c'était la capacité naturelle de son pokemon et qu'il s'en servait souvent en sortie capture. Visiblement ça ne lui est pas venu à l'esprit que ça pourrait être problématique pour une sortie plus longue et nocturne... Bref la pluie nous ayant fourni suffisamment d'eau pour les gens restant, nous nous sommes concentré sur la nourriture. En revanche on ne peut pas survivre avec juste des baies et donc il faut de la viande. Quelle viande ? Hey bien disons que c'est un sujet particulier et qu'Antonin suffira en personne choquée par ce petit séjour sur l'île... La nuit cette fois fut douce et sans nuage, une nuit réparatrice des plus agréable sous les étoiles.

Le troisième jour est le plus long, le soleil est en forme et seul Maracachi arrive à garder son énergie. Pour continuer à danser ainsi, il est aussi increvable que Sam celui-là... Nours lui aussi semble garder pas mal de force même s'il tire pas mal la langue et Grainipiot lui marche lentement mais parviens à garder le rythme. Ceux qui souffrent vraiment sont Antonin mais surtout le pauvre Roigada. C'est pas un climat pour un pokemon eau, heureusement pour lui c'est le dernier jour. Il ne reste qu'à démonter le camp pour rendre son état naturel à ce lieu. Après ça il ne nous restera plus qu'à retrouver notre chemin. Antonin commençait à parler de calculs pour se situer sur l'île et pouvoir retrouver notre chemin, mais vu comment il chauffait je lui est dis de se calmer et de de ménager. Il suffit de rejoindre la plage et de la longer pour retrouver notre point de départ. Une fois fait il ne restera plus qu'à attendre et c'est exactement ce que nous faisons. Comme je pensais une fois rentré pour prendre une bonne douche, il ne restera de ce séjour qu'un agréable souvenir. Enigma 1 Cobaba 0. Désolée Général mais ce cours là je l'ai trouvé simple. Si ça se trouve on a juste eu de la chance remarquez.
[Cours 4 : Pokéathlétisme] Expérience pour tous, reste à espérer qu'elle sera bonne.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :