[Cours 04. Pokéathlétisme] This is sparta !
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: [Cours 04. Pokéathlétisme] This is sparta !   Mer 8 Juil - 14:33
THIS IS SPARTA !
SETH & NOX

« Vous avez largement de quoi tenir pendant mon absence sur le plan nourriture et boisson. Il est évident que cette chambre doit rester dans l'état dans lequel je la laisserais en claquant la porte derrière moi. » J'ai longtemps hésité pour le choix des créatures que j'emmènerais sur l'Île et j'ai fini par me décider en fonction de l'utilité de chacun. Métamorph, qui pourra copier la consistance de toute espèce intéressante est bien sûr mon premier choix de route. Porygon ne m'aurait été d'aucune utilité et mon choix s'est rabattu sur Tropius, qui me sera utile pour me nourrir au vu des fruits qui lui poussent sur le cou. La dernière... J'ai longtemps hésité entre mon Absol venue au monde quelques trois jours auparavant et qui n'était peut être pas assez coriace pour survivre seule pendant trois jours et ma Coupenotte dont la rage serait utile sur Tronci, avant de finalement choisir la dernière. La nouvelle-née Absol serait maintenue en vie par mon équipe, ce serait un excellent exercice pour eux également d'apprendre l'entraide envers un jeune élément de l'équipe. Ainsi, nous aurons notre propre entraînement chacun de notre côté et lorsque nous nous retrouverons au bout des trois jours, nous aurons probablement appris à nous débrouiller bien mieux que si nous étions restés ensemble. Je saisis la sphère de capture des trois bestioles que j'ai sélectionnées et après un dernier regard sur la chambre, je quitte les lieux. J'ai l'intention de traîner en ville une partie de la nuit – non pas pour éviter d'être en retard ce que je ne craindrais pas même si j'étais parti à l'aube, mais plutôt parce que la présence de la pénombre nocturne est mon élément et que je veux en profiter maintenant que le couvre-feu imposé par les anciens gérants de l'établissement est rompu. Tel Noctali ou Eoko, je m'inspire de la lune, des étoiles et de l'obscurité pour gagner en puissance – il en est ainsi lorsque l'on vient de Lavanville, dont la présence des pokémons spectres n'est jamais aussi forte qu'après la chute crépusculaire. L'imprégnation de ma cité natale passe avant tout par le contact avec la période nocturne, et dieu, que la lune avait pu me manquer durant les périodes de couvre-feu en dehors de cette fois ou j'avais donné 1000 jetons à l'Inspecteur Derrick pour qu'il vienne me rejoindre. Le claquement de ma porte de chambre triple résonne dans les corridors du dortoir et l'écho va se perdre dans les dédales menant aux diverses cabines de repos Noctaliennes.

A notre disposition selon les informations lancées par les Pyrolis, nous aurons une seule baie et une bouteille d'eau dont la valeur ne devrait pas dépasser les cinquante centilitres – et encore, je suis dans ma période d'espérance, ce serait mal connaître la femme que j'ai traitée de lavette quelques mois auparavant de penser qu'elle offrirait autant à chaque élève. Mais cet exercice m'amuse. Il me ramène à mon enfance, lorsque Père et moi faisions des trajets de plusieurs jours pour aller chercher des cadavres de pokémons congelés par leurs anciens propriétaires pour que la dépouille ne se putréfie pas trop rapidement, quand les propriétaires en questions étaient devenus trop vieux ou étaient trop mal en point physiquement pour amener la défunte créature d'eux même. Parfois, nous les enterrions dans le jardin des personnes ou dans un endroit proche pour qu'elles puissent se déplacer et aller se recueillir sur les tombes, mais la plupart du temps on nous demandait de les emmener et de les enterrer à Lavanville en terre sainte, dans la tour sacrée. Durant ces voyages dont nous faisions la plupart du temps une bonne partie à pied -  inutile par exemple d'espérer traverser la cave Taupiqueur ou la forêt de Jade en camion, nous devions laisser le véhicule dans une ville ou une zone proche –, Père m'avait souvent traîné sans nourriture ou eau, pour m'endurcir. C'était sûrement de là que venait le fait que je mangeais très peu même maintenant que j'étudiais à l'académie. Je n'avais jamais eu l'habitude de m'empiffrer et puis, comme le disait mon géniteur, les personnes bouffant trop souvent claquaient plus rapidement que les autres. Diabète. Cholestérol. Obésité. Torsions d'estomac. Étouffement lorsqu'un met s'introduisait dans la trachée servant à respirer au lieu de celle servant à avaler. Stéatose hépatique non alcoolique. Hypertension, et j'en passe des maladies et des infections. Quand j'y pense en fait, l'inspecteur Derrick à du soucis à se faire – compte tenu de tout ce qu'il doit ingérer dans la journée, le cancer du foie doit gravement le menacer. Mais j'm'en tape. C'est sa santé, pas la mienne, et je ne suis ni son frère ni son père, je n'ai donc pas à me soucier de lui.

Les sept heures qui me séparaient du moment ou j'ai quitté la chambre défilant rapidement, je me retrouve encerclé par une masse d'adolescents une fois que l'heure du rendez vous est arrivée. Je traîne depuis une heure environ de long en large du port mais je constate que certains parviennent malgré la menace Jackie à arriver en retard. Ceux-là, Godzilla les expédie sans ménagement dans la baie ou ils pataugent plus qu'ils ne nagent pour tenter de sortir de l'eau. J'esquisse un sourire amusé à la vue de ces gosses qui font penser à des chiots maladroits essayant de se débrouiller de long en large dans une baignoire pleine. Après cela, nous avons encore trois heures de trajets à effectuer en bateau. Ragnarök s'amuse à poursuivre les gens en claquant des dents durant la traversée comme si elle voulait les mordre, les bras tendus en avant pour montrer ses griffes saillantes, tandis que Métamorph s'amuse à tyranniser les gens en imitant les pokémons sortis de leurs pokéballs façon zombies. Tropius quand à lui... Il est inutile d'espérer le faire sortir pour le moment, il est bien trop imposant. Appuyé sur les rambardes de sécurités – qui sont sensées nous empêcher de tomber à l'eau, mais qui n'arrêteront certainement pas Jackie et Godzilla plus de trois secondes si l'un des deux pète un plomb –, je me tiens le plus loin possible du Général. Même si nous aurions très probablement beaucoup de choses à nous dire compte tenu du niveau de sadisme dont nous pouvons faire preuve, je ne tiens pas à ce qu'elle se souvienne de moi et de l'insulte que je lui ai lancé l'année dernière. Les bourreaux ont toujours une mémoire de Donphan, c'est ce qui les rend encore plus sadiques et dangereux. Les yeux fixés sur l'étendue maritime, je constate que nous allons bientôt amorcer l'arrivée. L'Île Tronci se dessine au loin.

Mon camarade de survie se nomme Seth Evans. J'envoie Métamorph qui s'est changé en moi chercher un sac à dos – hors de questions que je m'aventure au milieu de cette foule de prépubères déchaînés qui rappelle des femmes un jour de solde à moins soixante-dix-pour-cent ou lors de braderies organisées avant la fermeture d'un magasin. Disons que je tiens à ma peau, et que Tyran tient encore plus à la sienne puisqu'il me ramène un sac à dos. Je jette un coup d'yeux à mon partenaire. Je le connais déjà, puisque j'ai passé les vacances de Noël dans le même chalet que lui. Inutile par conséquent de faire les présentations, cela m'économisera de la salive. « Bon, bougeons avant d'prendre racine. T'as qui comme pokémons pour t'accompagner ? »


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Seth Evans
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 44
Jetons : 872
Points d'Expériences : 1205
Todresseur Stratège
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 04. Pokéathlétisme] This is sparta !   Sam 11 Juil - 21:25
Ah ! Le cours Pokéathlète tant attendu pour lequel Seth s'était particulièrement bien entraîné. Après que les Pyroli aient fait circuler l'information, ce fut la folie, voire l'hystérie totale. Qu'est-ce que Jackie avait prévu de beau pour torturer ces élèves de la Pokémon Community ? Désirant conserver la surprise pour le dernier moment, le stratège s'entraîna à l'aveuglette, sans même savoir ce qui l'attendait. Inconscience pure ou challenge personnel ? Peut-être un peu des deux. Quoiqu'il en soit, c'est dans une forme olympique qu'il se rendit au port au jour et à l'heure donnée par le général. Les retardataires finissaient à la flotte, ce fut aussi simple que ça. À chaque fois qu'un idiot tombait à la mer, Seth se retînt au mieux pour ne pas éclater de rire. Quels idiots. Il y a des gens encore assez stupides pour discuter les dires de Jackie. Du masochisme sans doute, ou bien un fetish inavoué, qui sait ? Qu'importe.

Il fut bientôt l'heure de monter à bord. L'impatience du Phyllali se remarquait à des kilomètres. Il avait réellement hâte d'en découdre. Sa réaction se voulut la plus naturelle et euphorique possible lorsque le rafiot menant vers la fameuse île Tronci prit le large. Au revoir Lansat, peut-être même adieu ! Le temps s'écoula donc bien rapidement pour ce très cher Seth, encore en train de s'échauffer, même à bord du bateau. Il fut l'un des premiers à bondir sur la terre ferme une fois l'île tropicale atteinte. C'est alors que Jackie briefa les élèves sur ce qui les attendrait. Survie de 3 jours en milieu hostile, soit un programme des plus alléchants. Le vert sourit et mémorisa toutes les informations nécessaires au bon déroulement du cours. Trois Pokémon, aucun objet superflu, seulement un sac contenant quelques objets plus ou moins utiles. Tout ce qui n'était pas nécessaire devait être laissé ici, sous la dure surveillance du tyran et de Godzilla. Pas de problème ! Seth laissa les items indésirables sur la place, et ce sans le moindre regret. À vrai dire, la seule chose qui lui manquait déjà, c'était son fidèle chapeau Grenousse shiny, bien plus rare que son manteau qu'il pouvait racheter au besoin.

Bref ! Les groupes furent par la suite formés. Le stratège se retrouva avec quelqu'un qu'il connaissait, bien que ce ne soit pas totalement. Nox. Oui, ce taré de l'île Pumkin avec des lubies sexuelles on ne peut plus bizarres. Vînt alors la question du Noctali face à laquelle Seth n'eût pas de mal à répondre, son choix étant déjà tout fait puisqu'il ne restaient plus que trois pokéballs accrochées à sa ceinture.

– Alors ! J'ai pris Nutty l'Maganon totalement cheat qui nous évitera d'allumer un feu façon cro-magnon, Mc Mime le Mime tout pourri qui assurera notre protection nocturne avec tous ses boucliers et Kakashi le Queulorior, capable de copier n'importe quelle capacité et de la conserver pour toujours. Genre j'ai tout prévu et tout, t'vois ! Enfin breeeef. C'est que la première journée, on devrait déjà trouver un endroit assez hospitalier pour dormir, ou sinon on s'fait une vieille cabane style Poh-Lanta, tu vois ?

Quelle que soit la réponse de Nox, le fou s'avança, pénétrant aussitôt dans la jungle Tronci. Lianes et troncs faisaient office d'obstacles au petit sentier tout juste découvert par l'étudiant. Ce chemin, aussi naturel soit-il, devait être l'indicateur d'un passage régulier de quelques êtres vivants par ici. On pouvait donc aisément en déduire que la plupart de la faune savait se repérer ici et empruntait régulièrement les mêmes passages pour se rendre Arceus ne sait où. Et quelle meilleure idée que de les suivre ? Bah c'est sûr ! Quitte à se mettre en danger, autant aller directement chercher les Némélios dans leur tanière.

– Azy ! On les piste en mode ninja, on finira bien par découvrir quelque chose.

Mode ninja activité, donc. Le stratège se mouva à pas d'Absol tout en restant attentif à son milieu, alors qu'il sortit Kakashi de sa Pokéball. Le Queulorior s'épanouit alors en bondissant de branche en branche tel le shinobi qu'il était. La créature arriva sur les lieux en première, découvrant alors une sorte de clairière éclairée par les lourds rayons du soleil. Mouais. S'il pleuvait, ce n'était vraiment pas le top. Néanmoins, ce genre d'endroit pouvait se révéler particulièrement pratique pour un feu de camp puisque tous les objets éventuellement combustibles ne se situaient pas à moins de dix mètres. Seul souci : la petite plaine était gardée par une horde de... de quoi ? De tout et n'importe quoi, de l'Insécateur jusqu'au Capidextre.

– Hem... Yolo ?

_________________
[Cours 04. Pokéathlétisme] This is sparta !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :