Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2
 :: L'île Cobaba 2.0 :: Les terres :: Mausolée Scorvol

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Audrey Hatoria
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 890
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
pokemon
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
Audrey Hatoria
est un Scientifique Mécano
Les vacances ne se passaient pas si mal que ça. C'était début Août, tu avais ta petite dépression amoureuse, tu ne pensais plus à Warren, Héra avait brûlée les affaires qu'il t'avais acheté avant de disperser les centres dans l'océan afin de nourrir les Léviators. Maintenant tu étais en quête d'un nouveau quelque chose pour que ton esprit s'occupe plus que jamais. Tu passais tes journées à dessiner tes prototypes de différents objets qui ne verront jamais le jour car tu ne possèdes pas de diamant sous les doigts, ni d'émeraude et encore moi de roches d'uranium. Saloperie t'es toxique quand tu t'y mets. Bien heureusement ce matin vers six heures, après une de tes longues nuits sans sommeil tu avais de grand yeux pleins de vie, mais une lettre arriva de la part de la direction : on te prenait pour une mission très spéciale, du décodage de fresques anciennes. Voilà qui était très intéressant. Il y avait devant toi Mafioso et Areski ta Carabing.

-Les enfants nous avons une nouvelle occupation !

Rapidement tu te jettes littéralement sur la salle de bain pour prendre une bonne grosse douche bien méritée des familles, tu n'as même pas lue le papier, sinon le mot « Mission » et tu t'es emballée comme un cadeau de Noël. Sous la douche tu te purifies plutôt impressionnée des deux grosses baies de ton buste qui enfin te font ressembler à une femme. Enfin propre tu sors pour te sécher sur un air de métal en scream. Rapidement tu enfiles tes dessous avant d'aller te brosser les dents avec un entrain de jeune fille, comme toujours tu éclabousses la glace de dentifrice à la baie pécha. Puis tu te coiffes, longtemps, très longtemps pour faire tes immenses tresses bleus qui descendent à tes mollets de poulets. Ton corps s'habille d'un short très court en jean qui masque juste tes sous-vêtements et tes atouts pas très développés. Puis tu enfile un bas en laine rose fushia jusqu'au genoux droit et ensuite un collant gris à la jambe gauche. Pour le haut tu choisis un top avec un tauros sur fond jaune avec écrit « I'll push something harder in you ».Tu attrapes au vol du maquillage pour que tes yeux ressortent avec un peu de rouge et très lèvres vers un autre rouge plus intense. Belle, maquillée et fatale tu prends ton sac d'exploration et y glisse dans la poche avant des baies sèches, de l'eau, du sirop en dose, un verre à champagne. Dans l'autre poche, la grande tu y passes de la corde, ta lampe, des feuilles et une trousse à dessin. Dans les autres poches tu y mets quelques objets peu utiles mais que tu juges nécessaire comme des serviettes de table, des portes clés, des bouches d'oreilles mais surtout, le plus important, tes CTs, sait-on jamais.

Tu mets quelques grenades chantilly à ta ceinture, le chewing-gum silencieux entre le short et la ceinture, chargé prêt à l'utilisation. Tes pokéballs passent à ta ceinture ensuite alors que tu ris joyeusement devant la tête de tes deux compagnons. La Carabing passe sur ton épaule comme à son habitude avant de couiner heureuse de partir à l'aventure sur une place plutôt confortable. Mafioso quant-à lui il sautille nerveusement n'étant pas sorti depuis plusieurs heures et il commençait à vouloir tout casser ! Tu ouvres finalement la porte et il sort comme une furie en sautant dans le sable avant d'en jeter en l'air, le vent le porte bien souvent dans les maisons adjacentes provoquant des râles de rage. Tu rigoles joyeusement et le rappel pour que vous puissiez partir à trois en direction du Mausolée Scorvol. Sur la route à cette heure là il n'y a pas un chaglam. Cependant lorsque tu arrives à destination après plusieurs branches qui ont faillis t'arriver en pleine face tu peux voir tes deux professeurs, Yade et Roseverte. Eux aussi te voient arriver et leur visage pâlissent un peu en remettant ton visage à ton nom. La mécanicienne folle oui. Tu arrives à leur auteur et les salut joyeusement alors que Mafioso fait les 400 branches en attendant le début de la mission. Quant-à toi tu te mets assise au sol et tu commences du bout du doigt à faire des petits dessins dans la terre avec un œil d'enfant sous le regard désespéré des adultes. Après quelques minutes tu regardes tes professeurs l'air ahurit.

-C'est quoi la mission au fait ?

C'est à ce moment précis qu'un autre élève arrive. Tu sursautes légèrement au son de sa voix alors qu'il t'explique la mission puis tu lâches un petit soupire en voyant que c'est une gentille personne.
Janet L. Collins
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : [Mission Scientifique: Lectures antiques.] [Abel / Audrey / Janet] Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 808
[Mission Scientifique: Lectures antiques.] [Abel / Audrey / Janet] Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
808
pokemon
[Mission Scientifique: Lectures antiques.] [Abel / Audrey / Janet] Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
808
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue



Champollion en Herbe !


Janet se leva comme une fleur ce matin là. Elle était rentrée il y avait quelques jours de son exploration de la grotte dans le cadre des cours d’été et aujourd’hui, elle devait enchaîner avec une mission dans un mausolée. Le professeur Roseverte, dans sa délicatesse habituelle, l’avait harponnée la veille pour le lendemain. Elle était convoquée avec deux autres élèves. Elle connaissait seulement Audrey, qu’elle avait croisé une fois. Cette fille était un peu folle mais elle l’appréciait beaucoup, elle avait une fraîcheur inattendue qui la faisait beaucoup rire. Et Arceus seul savait a quel point elle avait besoin de rire. Leonidas lui trottait toujours dans la tête et la culpabilité qu’elle avait du mal à assumer lui rongeait le coeur

Ni une ni deux, elle passa rapidement sous la douche, en profitant pour utiliser son nouveau gel au citron vanillé puis elle attacha ses cheveux qui descendaient maintenant jusqu’au bas de ses omoplates en une tresse à l’arrière de sa tête. Elle enfila ensuite un Tshirt bleu pâle, un short kaki et des rangers puis rit en se regardant dans le miroir de son bungalow, trouvant qu’elle ressemblait à un personnage de jeu vidéo.

Elle décida d’emporter tous ses pokémons, y compris Clélie. La pauvre se sentait bien inutile, elle le savait, mais Janet était persuadée qu’avec de la chance et beaucoup de soin, son Barpaud finirait par se sentir mieux dans sa peau. Elle alla la récupérer, barbotant dans une bassine d’eau à laquelle elle avait rajouté quelques gouttes d’huiles essentielles pour faire briller ses écailles. Après avoir rappelé le pauvre poisson dans sa pokéball, la dresseuse contrôla le contenu de son sac : à manger pour elle et ses pokémons, de l’eau, une lampe torche, une corde, des pieux, un carnet de croquis et des crayons, un petit kit de dépoussiérage, un pull et un kway au cas ooù et de quoi grignoter en cas de coup de barre. Quand elle fut sûre de ne rien avoir oublié, elle se mit en route et arriva au lieu de rencontre. Il y avait déjà Audrey et les deux professeurs qui avaient l’air atterré devant son air enfantin. En entendant sa question, elle ne put s’empêcher de répondre, le plus gentiment du monde.

- Nous nous rendons au Mausolée Scorvol pour examiner les runes anciennes qui tapissent ses murs. Apparemment, celles-ci ressemblent furieusement à des Zarbis. Peut être qu’en cherchant bien, on pourrait en apprendre plus sur cette espèce voire même creuser les mystères de la fondation de cet édifice !

Elle s’agenouilla ensuite devant Audrey pour lui faire amicalement la bise.

- Ca faisait longtemps Audrey. Tu te souviens de moi ? Janet ?





 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
Audrey Hatoria
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 890
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
pokemon
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
Audrey Hatoria
est un Scientifique Mécano
Tu étais là assise, à demander le but de la mission, c'est vrai que tu n'avais pas lue le papier donnant l'ordre de mission. Puis une petite voix résonne derrière tes oreilles. C'est une voix féminine, délicate, douce, ce timbre de voix te dit quelque chose, tu l'as déjà entendu dans ton année scolaire. Curieuse tu te retournes pendant que cette voix t'explique le but de la mission. Et tu vois la frimousse de Janet cette magnifique Givrali que tu n'as pas croisée depuis longtemps avec toutes ces histoires. Tu ris en la voyant, elle a bien changée, voilà une vrai femme. Et donc tes yeux s'agrandissent lorsqu'elle te parler de la mission. Explorer des ruines, des anciens écrits étranges dont l'alphabet serait proche de celui des zarbis.Elle se penche vers toi pour te faire une bise amicale à laquelle tu réponds joyeusement. Ton sang commence à bouillir et tu te redresses sur tes deux jambes avec une voix pleine d’excitation.

-Mais c'est trop bien. Si ça se trouve on trouvera les secrets d'armes antiques pour pokémon si puissantes qu'un seule pokémon pour les maîtriser : Le Pokung Fu. Ouais, ça sonne bien ! Allé on y va Janet ! S'il te plaît ! Allé, ça sera amusant, ça doit être plein de pièges, de choses gluantes, de cadavres de pokézombis. Mouhaha on pourrait en faire un film ! Indiana Jahnets et l'arche perdue ! Ouais ça sonne bien ! Wouais ! Ma Janetouille ! Ça va ? Slender Man ne t'as pas suivi depuis tout ce temps ? Comment t'as changé c'est trop cool ! Quoi de beau alors ?

Tu te retournes et là tes deux professeurs commencent à s'enfoncer dans le Mausolée Scorvol, ils semblent discuter sciences, histoires, des choses pas super amusantes. De tes pokéballs tu sors ton Vigoroth et ton Keunotor, ça fais longtemps que Simplet n'est pas sorti de sa pokéball pour ce genre d'expéditions. Tu reluques de haut en bas le corps d'Audrey avec un petit sourire. C'est vrai qu'elle à changer, formes, roploplos comme tu dis, une vraie petite femme en bon uniforme. Immédiatement tu vois ton Keunotor courir joyeusement vers les deux professeurs avec une démarche d'obèses entrain de courir après des chips. Puis tout à coup un caillou. Fin de la course tu voix ton Keunotor autiste s'écrouler au sol et dent dans la terre laisser une trace de ses incisives dans le sol. J'espère que le concierge ne t'en voudra pas trop. Tu cours à toute vitesse relever ta petite boule poil fini au jus de baie Willia en caressant ses poils.

-T'en fais pas, Maman ici, tout aller bien petit amour. Allé pas bobos, toi fort, toi grand, toi légendaire Keunotor ! Toi aider maman d'accourd ?

Sous tes phrases aussi bien construites que celle Rizbériz le célèbre joueur de football. Tu prends ton pokémon dans tes bras en le tenant par dessous les pattes avant en regardant ta jeune amie.

-Oui, je crois que Arceus n'a pas béni cet œuf du gêne de l'intelligence. Mais oui c'est un petit Keunotor tout mignon, un petit amour à sa maman tout gentil et bien éduqué hein !

Tu ris joyeusement et te remet à marcher observant ton Vigoroth orange marcher devant toi comme un grand et puissant primate. Tu esquives les quelques imperfections du sol qui pourraient te faire tomber au sol avant de finalement débouler après diverses virages sur une immense salle. Sa hauteur dépasse de loin celle de deux Wailord en hauteur et quatre en longueur et largeur. D'imposante statues lourdement décorées soutiennent un plafond coloré d'une immense fresque qu'il est difficile pour toi de voir d'ici. Tu t'avances un peu pour contempler la prouesse technique et contre une colonne tu poses tes affaires et tes armes alors que le professeur d'histoire semble parler tout seul.

-C'est formidable, ces murs sont remplis de textes ancestraux qu'ils nous faut décoder, c'est bel et bien du langage zarbi, mais codé ! Mais c'est très étrange car le système de codage n'est pas du tout le même.

-Tu as raison pour une foi Yade, lorsque nous avons débarqué ici il y a deux jours les deux phrases que nous avons décodés ne sont plus codés de la même manière, comme si... tout se recodé soit même, est-ce le pouvoir imprégné d'un pokémon ? Ou un mécanisme incroyable... Nous pourrions presque l'appeler Enigma.

-Mais...

Tu as beau essayer de les couper pour parler ils semblent d'ignorer et et continuent leur conversation. Tu te retournes Janet avec une idée folle dans le regard. Tu poses Simplet au sol et t'approches pour prendre ses mains dans les tiennes.

-Je sais. Je vais envoyer mon Vigoroth et ma Kangourex chercher mon matériel de montage et on peut poser les bases d'une machine de décodage. On pourrait soumettre ça à tes connaissances archéologiques pour mettre au point une machine qui permet de décoder. Car je suis sûr qu'il y a une certaine logique... si tout s'assemble de manière différente tous les jours comme le suppose les profs, c'est qu'il y a une logique. Je suis sûr qu'on peut en tirer quelque chose. Prête Janetouille ?




Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Janet L. Collins
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : [Mission Scientifique: Lectures antiques.] [Abel / Audrey / Janet] Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 808
[Mission Scientifique: Lectures antiques.] [Abel / Audrey / Janet] Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
808
pokemon
[Mission Scientifique: Lectures antiques.] [Abel / Audrey / Janet] Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
808
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue



Champollion en Herbe !


Evidemment qu’Audrey se rappelait d’elle. Et il ne lui en fallut pas plus pour s’exciter à propos de la mission qu’ils allaient accomplir. Déjà, elle se voyait en exploratrice de l’extrême, imaginant les situations les plus délirantes, ce qui fit rire la jeune fille.

- Mais oui t’inquiètes pas on y va Audrey !

Elle sourit devant toutes ses questions attentionnées qui la firent rougir. Elle avait oublié ce que c’était, un ami.

- Ah bon j’ai changé à ce point ? Eh bien écoute je vais très bien, Slender m’a laissée tranquille et tout va bien pour moi écoute !

Pieux mensonge mais elle n’avait pas envie de s’éterniser sur la question. Elles pénétrèrent avec les professeurs dans le Mausolée et empruntèrent l’escalier sous la grande table de la salle pour pénétrer dans un espèce de château enfoui, semblable à ces vieilles masures de contes de fées où le méchant se terre en attendant son heure. Alors qu’Audrey sortait son Vigoroth et un Keunotor qui semblait avoir été bercé trop près du mur, Janet laissa sortir son Kadabra et son Babimanta. Au même moment, le rongeur se rétamait littéralement devant les deux professeurs. Un grand silence s’ensuivit pendant lequel Roseverte massa ses tempes pour ne pas péter un plomb alors que Yade respira fortement pour ne pas rire, que Janet regarda la scène avec la bouche ouverte par l’étonnement et que Sherly se mit a convulsionner ouvertement en lachant des petits cris semblables à un rire.
Janet rougit et fit taire la raie volante alors qu’Audrey rassurait la bestiole avec des phrases dignes d’un bébé. En même temps, la bestiole devait difficilement comprendre les combos sujet-verbe-complément.
Janet sourit quand Audrey parla de son pokémon et elle caressa la tête du castor avec un air tout de même attendrie.

- Le pauvre… Je suis sûre qu’il est très utile dans ce qu’il sait faire !

Alors qu’elle souriait à ce machin dont les yeux semblaient aussi vides que les cours de certaines mentali qu’elle connaissait de réputation. Elles recommencèrent à marcher, suivant les professeurs. Merlin lévitait devant elle, les bras croisés, yeux clos, comme dans une profonde méditation alors que Sherly piaillait autour du Keunotor qu’il trouvait vraiment poilant. Janet leur donnait 10 minutes pour devenir les meilleurs amis du monde.
Ils déboulèrent alors dans une grande salle couverte d’inscriptions en Zarbi. Janet posa ses affaires à côté de celles de son ami et écouta les professeurs. Apparemment, ils avaient déjà décodé certaines phrases qui se trouvaient sur les murs et l’ordre des caractères avait alors changé. Ainsi donc le codage changeait ? C’était étrange… Quel mécanisme pouvait bien ordonner une pareille organisation ?
Audrey posa Simplet, ce qui permis à Sherly de jouer avec lui puis elle lui saisit les mains avec l’air de celle qui a eu une idée.
Construire une machine de décodage… C’était une bonne idée ! Mais c’était à elle qu’en reviendrait les premiers pas de la conception… Elle s’y connaissait mieux en archéologie et en codage, mais Audrey aurait la lourde tâche de traduire ses idées en rouages et articulations mécaniques.

- Oui je vois… Le problème c’est qu’on doit trouver la logique avec laquelle ces lettres se codent et s’assemblent si on a pas la moindre idée du mécanisme codant on aura beaucoup de difficultés à construire une machine de décodage non ? Enfin… Je suppose ? Je ne sais pas à quelle fréquence le codage change… Il nous faudra des jours avant de trouver l’algorithme qui code ces lettres, entre l’analyse, la construction de la machine…
Je peux essayer de commencer à la main si ce n’est pas trop complexe mais je doute d’y arriver sans code de référence…


La jeune fille commença à tourner en rond avec son calepin dans une main et son crayon dans l’ordre.

- En premier lieu il faut trouver le mécanisme codant… Après, s’attacher au codage en lui-même… Mais au vu de la complexité des signes et de l’alphabet… Je pense qu’il nous faudra un calculateur au moins aussi puissant que trois ordinateurs… Mais je ne sais pas quel genre de matériel on devra demander…. Selon toi ça devrait prendre combien de temps à construire ?

La jeune fille arpentait les murs en effleurant les lettres gravées dans le roc. Elle les sentait presque vibrer sous ses doigts. Mais c’était une vibration très étrange… Pas ce mouvement froid dû à un mécanisme… Non, c’était beaucoup plus fin, beaucoup plus… Vivant. Naturel, chaud… Ces pièces étaient vivantes ? Non… Ce n’était pas possible.
Janet se tourna vers son Kadabra.

- Merlin, va aider les pokémons d’Audrey à charrier le matériel. Tes pouvoirs de lévitation leurs feront gagner du temps.

Le pokémon hocha la tête d’un air blasé et avança vers le Vigoroth, les yeux toujours à demi fermés. Pendant ce temps, Janet revint vers Audrey.

- Nous devons explorer cette salle… Peut être que le mécanisme se cache ici ?





 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
Audrey Hatoria
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 890
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
pokemon
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
Audrey Hatoria
est un Scientifique Mécano
Tu écoutes attentivement ton amie, elle semble avoir de bonnes idées, il est vrai que tout doit être codé avec une logique certaine, sinon cela ne sert à rien, absolument à rien, tu semblais assez enthousiaste même si tes professeurs t'avaient ignoré de la plus belle façon qui soit offerte. Tu regardes au loin Simplet qui s'amuse joyeusement avec la Babimenta qui essaie de monter sur son dos pour voler avec elle, mais ses pattes trop courtes et ses muscles faibles ne lui permet que de faire des sauts de racailloux. D'ailleurs elle laisse son Kadabra s'en aller avec Mafioso et Héra que tu viens de sortir de sa pokéball. La Kangourex te gratifie d'un doux baiser sur les cheveux en lançant un regard méfiant à cette demoiselle qui t'accompagne qu'elle ne connaît pas. Vous voilà seuls et pour assurer ta sécurité tu fais sortir un autre pokémon de sa pokéball à savoir Hercule ton Galékid, ce dernier heureux de se dégourdir les jambes marche à côté de toi avec un air fier et imposant. Brave pokémon.

-Au fait Janet. L'idée est géniale, mais. Ils sont où nos professeurs ? J'entends plus leur voix !

Tu as un petit sourire niais et innoncent ne comprenant pas qu'ils vous ont lâchement oubliés sans se souvenir que vous étiez de l'expédition. C'est le début des ennuis, comme ton Keunotor tu as un arrêt sur image quand tu comprends que vous êtes livrées à vous même dans cet endroit sordide. Tu commences à courir un peu partout en agitant les bras en l'air criant dans une langue rocambolesque que vous avec besoin d'aide. Dans ta course tu remarques également qu'il y a plus de sortie à la salle, elles ont disparues, absolument toutes, impossible pour vous de rejoindre les professeurs ou même vos pokémons et inversement

-Je veux pas mourir ! En plus y plus de sortie !

Tu te prends un poteau magistral qui stop net ta course et tu tombes à la renverse en arrière atterrissant sur le derrière dans un bruit sourd qui soulève de la poussière. Tu restes quelques secondes au sol et regardes les piliers qui sont hauts dans le ciel. Tu observes Janet de loin puis tu te redresses avec un petit sourire en coin. Tes yeux ont vu une sorte de galerie assez grande pour laisser passer un homme et encore plus deux petites femmes comme vous. Tu t'approches vers elle.

-Hey Janet, regarde en haut. Y a un passage, on peut passer, Akali et Sherley vont nous propulser en hauteur et pourra s'accrocher, bon il faut aussi de quoi faire un effet parachute... Ah je sais !

Sans aucune permission elle retire le T-shirt de la demoiselle avec un petit sourire satisfait avant de faire des nœuds solides aux manches et tu bouches le trou central avec un autre trou qui donnae un aspect étrange à ce parachute. Elle jeta un œil complice à la demoiselle en lui faisant un bisou.

-T'as pris des roploplos ! Bon je passe en première ! A l'aventure !

Tu fais rentrer Hercule dans sa pokéball te doutant qu'il serait plus utile après et laissa Simplet dehors en sachant que la Babimenta le prendrai avec lui au moment venu, tu laisses Akali ta Sonistrelle sortir et vous allez vous positionner non loin du mur avec un regard joueur.

-Bon Akali attaque Tornade vers le ciel, fait moi m'envoler ! Puis ça sera Janeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeet

Tu t'es déjà envolée car Akali a lancé l'attaque avant la fin de ta phrase, tu t'élèves dans les airs en jouant sur les nœuds des manches pour t'aiguiller et te rapprocher le plus possible de l'entrée, difficilement tu te jettes à la bordure de la galerie comme un petite enfant qui rit de ses nouvelles aventures, tu pédales dans les airs quelques secondes avant d'y grimper et tu ressors la tête en regardant le parachute improviser tomber au sol.

-Allé Janet rejoins moi ! On est bien là haut ! Puis les galerie sont plus larges




Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Janet L. Collins
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : [Mission Scientifique: Lectures antiques.] [Abel / Audrey / Janet] Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 808
[Mission Scientifique: Lectures antiques.] [Abel / Audrey / Janet] Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
808
pokemon
[Mission Scientifique: Lectures antiques.] [Abel / Audrey / Janet] Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
808
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue



Champollion en Herbe !


Alors que Janet réfléchissait avec la mécano sur le type de mécanisme à utiliser pour déchiffrer les inscriptions aux murs, celle-ci lui fit remarquer que les professeurs avaient disparu. Et les sorties aussi par la même occasion.

- Nom d’Arceus ! Non mais comment… Comment c’est possible ? Fin… Les murs ne bougent pas comme ça !

Audrey avait commencé à courir dans tous les sens, on aurait dit un vrai derviche tourneur. En plus elle hurlait comme un veau sur le point d’être égorgé… Si avec tout ce bruit, le plafond ne leur tombait pas dessus, elles auraient de la chance.
Mais le destin avait décidé de placer un bon gros poteau des familles sur sa trajectoire, ce qui stoppa net la jeune fille et fit sursauter son amie.

- Audrey, ça va ??!

Toute contente malgré la bosse de la taille d’un œuf de poussifeu qui poussait sur son front, elle revint l’informer qu’elles pouvaient atteindre une galerie. Janet ne compris pas tout tout de suite. Pourquoi un parachute ?
Mais avant qu’elle eut le temps de dire quoi que ce soit, elle se faisait prendre son Tshirt par la mécano qui le noua dans tous les sens.

- Maieuuuh !

Elle cacha sa poitrine (déjà protégée par un soutien gorge blanc en dentelle), et rougit quand son amie lui fit remarquer qu’elle avait pris en poitrine. Encore sous le choc de la désinvolture de la demoiselle, elle la regarda s’envoler avec l’aide de sa sonistrelle sous le regard admirateur de Janet. Il fallait y penser !

- Excellent Audrey !! T’es la meilleure mécano que je connaisse !

Elle alla récupérer le parachute et se positionna, jouant de la même façon sur les manches de son tshirt quand Akali la lança. Elle atterrit délicatement à côté d’audrey et défit précipitemment son Tshirt pour le remettre puis elle baissa les yeux vers son Babimanta.

- Sherly, amène Simplet jusqu’ici !

Ni une ni deux, le bébé pokémon fit grimper cet abruti de castor qu’il aimait tant sur son dos et s’élança dans un cri d’amusement, suivi par la Sonistrelle d’Audrey. Quand ils furent tous réunis, Janet soupira.

- Bon, il ne nous reste plus qu’à avancer dans la galerie…

Janet se plaça devant en ouvrant la marche , lampe torche à la main. Le vrombissement qu’elle avait perçu tout à l’heure semblait se faire de plus en plus intense, à mesure qu’elles progressaient dans les entrailles du mausolée. Ici aussi, les étranges inscriptions recouvraient les murs.

- C’est étrange que les constructeurs de ce truc se soient donnés la peine de graver ce tunnel…. Fin, au jugé de l’architecture, on dirait un conduit d’évacuation de l’eau, personne n’est supposé venir ici.

Elle éclaira de nouveau devant elle, mais soudain, elle cru voir quelque chose bouger dans sa vision périphérique. D’un coup, elle sursauta et se retourna en braquant la lampe sur les murs.

- Tu… Tu as vu ce que j’ai vu… ?

Elle s’approcha des murs pour poser sa main dessus. Ca vibrait là dessous, elle en était presque sûre… Ce mouvement chaud, souple… Elle s’y connaissait peu en mécanismes et moteurs mais elle était presque sûre que ce qu’il y avait là derrière, quoi que cela puisse être, n’avait rien de métallique.

- Audrey, toi qui es mécano… Touche un peu ces murs, on dirait… On dirait qu’il y a un genre de moteur derrière… Mais en même temps ça ne ressemble pas à un moteur. C’est plus naturel que ça on dirait…

Alors qu’elle laissait son amie lui donner son expertise sur la situation, elle regarda en arrière pour vérifier que tous leurs pokémons étaient bien là. Cependant, à quelques mètres d’eux, le couloir prenait un angle, ce qui interpella la jeune fille.

- Alors ça… ça doit bien faire cinq minutes qu’on marche en ligne droite… Alors comment se fait-il que le couloir fasse un angle ? On aurait dû tourner !

La jeune fille fronça les sourcils et avança vers cet angle étrange alors qu’un bruit sourd se rapprochait progressivement.

- Mais qu’est-ce que…

La jeune fille ouvrit soudain de grands yeux ébahis. A la lueur de sa lampe torche, elle pouvait voir les signes bouger, se regrouper en une vague gigantesque qui leur arrivait droit dessus. C’était pour ça que les sorties avaient disparu ! C’était pour ça que les murs semblaient vibrer ! Les écritures étaient vivantes ! C’était de vrais Zarbis capables de former des murs à volonté. Janet réalisa soudain que si elle restait là, elle se ferait certainement étouffer sous l’amas de lettres mystiques. Aussi, elle tourna les talons et hurla en courant, attrapant le Keunotor d’Audrey – qui était à la traîne – au passage.

- COUUUUUUUUUURS !

Sherly piailla et s’engouffra à sa suite. Janet sprintait droit devant, Simplet sous son bras droit comme un sac de patates. Le tunnel s’éternisait et les écritures se rapprochaient davantage.

- ON VA SE FAIRE BOUFFER !

Avalé par un mur… C’était vraiment une mort conne. Alors qu’elle sentait les zarbis lui renifler les talons, elle perçut soudain une ouverture annexe avec un halo de lumière sur le côté.

- Audrey, par ici !

Sans réfléchir, elle s’engouffra dans l’ouverture, qui se révéla être un toboggan très long et pentu. La jeune fille sentit le castor lui échapper à cause de l’aspiration provoquée par la vitesse et pria pour que sa dresseuse le rattrape avant de foncer avec elle.
Une longue descente et quelques cris plus tard et la dresseuse heurta durement le sol froid d’une salle circulaire et très haute qui ressemblait à un puits d’oubliettes. Sherly arriva sans encombres, utilisant ses ailes pour planer et ainsi ne pas souffrir de la chute. Cependant, Janet se frottait le derrière en se remettant durement sur pattes.

- Ah la vache… Audrey, ça va ?

La jeune fille se tourna vers son amie. Une fois qu’elle se fut assuré qu’elle n’avait rien de cassé et que tout le monde était là, elle regarda le long conduit au dessus d’eux. De grandes gueules de scorvol taillées dans la pierre crachaient des rayons de glace de façon plus ou moins aléatoire alors que tout là haut, un levier semblait retenir le déploiement d’une échelle.

- On pourra jamais atteindre cet interrupteur… Il est trop haut… Et il est hors de question d’envoyer Akali, elle est hyper sensible à la glace, comme tous les sonistrelles.

Mais avant qu’elle ait pu en dire plus, Sherly s’élevait dans les airs, le regard déterminé. Janet hurla.

- Sherly redescend ! C’est trop dangereux pour un bébé, on va trouver une autre solution ! Sherly !!

Mais le babimanta ne l’écoutait plus et continua de monter en slalomant entre les rayons de glace avec une agilité certaine. Plusieurs fois il manqua de se faire toucher mais la raie progressait toujours alors que Janet le regardait, paralysée par la peur de le perdre. Pourtant, ce fut saint et sauf que le pokémon atteignit la plateforme et activa le levier avec une violente attaque charge. Dans un claquement effroyablement bruyant, l’échelle descendit progressivement jusqu’en bas alors que les rayons de glace s’éteignaient. Dans un cri de victoire, le bébé redescendit en piqué sur sa maîtresse pour aller se lover dans ses bras en la faisant tomber à la renverse.

- Oh Sherly je suis si fière de toi ! Tu as été si courageux !

Alors qu’elle embrassait la petite bête sur le front, celle-ci commença à se reculer en battant des ailes alors que tout son corps disparut quelques instant dans un halo de lumière qui aveugla Janet. Lorsque celui-ci se dissipa, un superbe Demanta se tenait la place du bébé de jadis.

- Oh Sherly ! Tu as grandi ! Tu as réussi !!! C’est magnifique !

La jeune fille sauta de joie en regardant Audrey, le regard pétillant. Mais l’heure n’était pas a la fête, elles devaient toujours sortir de là.

[HRP/ Evolution de Sherly en Demanta /HRP]




 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum