Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2
 :: L'île Cobaba 2.0 :: Les terres

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Max Arago
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue

Un petite maladresse

Max & Aaron

LLes rayons du soleil filtraient les rideaux de Max depuis un bon moment déjà, pourtant la jeune fille venait à peine d'ouvrir un œil fatigué. Elle se redressa tranquillement et s'étira. Comme d'habitude la jeune fille mit dix bonnes minutes à être en mesure de se lever sans tomber. Elle attrapa ses lunettes, les mit sur son nez et commença à se préparer.
Qu'allait elle faire aujourd'hui ? Elle attrapa son livre actuel, un carnet et des crayon et les rangea dans son sac. Elle attrapa sa pokeball et fit sortir Nessie. Les deux maladroits sortirent de la maisonnette. Enfin se prit la porte et sortit pour Nessie. La jeune fille sourit à son petit dragon, ils s'étaient bien trouvés.

Elle aimait bien l’île de Conbaba, les paysages étaient magnifiques et fessaient de superbes sujets pour ses dessins. Elle aimait particulièrement un petit coin de verdure avec un arbre qui lui procurait toute la fraîcheur nécessaire. Comme à son habitude elle s'installa contre l'arbre et commença à griffonner dans son carnet. Elle dessinait un peu de tout, l'arbre, Nessie qui courrait partout, Les visages qu'elle avait croisés durant ces vacances. Elle soupira, elle se sentait un peu hors du monde en ce moment. Oh, elle était souvent hors du onde mais là elle le ressentait. Peut être le mal du pays, après tout c'était la première fois qu'elle quittait sa mère et sa maison aussi longtemps. Elle se sentait nostalgique. Oui, ça devait être ça la raison de son actuelle mélancolie.

Elle entendit un bruit assez fort. Elle soupira, Nessie devait encore s'être pris un arbre. Elle releva la tête s'attendant à voir le jeune pokemon pleurnicher devant un arbre. Elle fut surprise. Nessie n'était pas devant un arbre mais devant un garçon plié en deux. La jeune fille se releva en trombe et abandonna ses affaires pour courir à coté de lui. Le visage désolé, elle s'approcha de lui et commença à se répandre en excuses auprès de lui :

- « Oh Xerneas, je suis désolé, vraiment. Je suis toute nouvelle et j'ai Nessie depuis pas longtemps. Et il est maladroit. Je suis désolé, désolé, désolé. Tu n'as pas trop mal ? Oh la la, je peux t'aider ? »

Elle lui adressa un petit sourire :

- « Tu vas mieux ? Je suis Max, je fais partit des nouveaux qui sont venus pour les cours d'été. Je suis encore vraiment désolé, Nessie est vraiment maladroit.

- Chiii !! »



DEV NERD GIRL



Dernière édition par Max Arago le Sam 19 Sep - 21:24, édité 1 fois
Nemo Kendhall
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8470-574-nemo-kendhall-tu-seras-lecrou-de-mon-fabuleux-rouage-noctali#85815
Icon : Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6707
Points d'Expériences : 849
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Kalos
15 ans
37
6707
849
pokemon
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Kalos
15 ans
37
6707
849
Nemo Kendhall
est un Pokeathlète Novice
Une petite maladresse
Je ne suis pas du genre à lambiner. La nature n’attends pas. Elle n’attends jamais. Elle vit chaque seconde pendant qu’on pense à autre chose. C’est ce que me rappel Vivaldy lorsqu’elle bondit à travers les fourrés. Une goutte sur une feuille, une branche qui craque, un Pokémon caché dans un feuillage. Tout cela respire pendant que nous sommes attachés, entravés à notre société. Je le supporte de moins en moins. Je crois que ces vacances sur Cobaba m’ont été plus que bénéfiques. J’ai retrouvé un lien perdu, ternit avec toute cette verdure. Comme si … comme si ce lien s’était éteint le jour où la forêt du jardin a été rasée. Je ferme un instant les yeux. Douloureux souvenirs. Je ne préfère pas y penser.

Alors que ma toute joueuse Vivaldy gambade, son opposé à trouvé refuge sur mon dos, à sa place favorite. Depuis l’attaque dans la planque de la Team Rouage c’est de loin l’endroit qu’il préfère pour faire ses siestes. Je me suis habitué à le transporter comme un gros bébé, je crois que ça m’a même fait les bras. Et puis, après m’être occupé de gosses pendant toute une après-midi, je peux vous assurez qu’Invy est le plus adorable des enfants.
Je lui dépose un léger baiser sur son oreille qui dépasse de mon épaule. Il ne bouge pas d’un poil. Je souris. Sacré Invy. Je suis des yeux le parcours du Vivaldaim. Elle cherche à me fuir mais court en rond autour de moi. Cette mignonne petite biche ne tient pas en place. Ils font la paire tout les deux.

Je dépose Abra près d’un rocher pendant qu’elle continue de faire la folle aux alentours. Je replace mon chapeau sur la tête. Le temps est un peu couvert aujourd’hui. L’automne arrive, lentement, mais sûrement. Peu de personnes y prête attention, mais moi, je le vois. L’été a été chaud, la cime des arbres commence à roussir, certaines feuilles s’envolent déjà. Mais surtout, le poil de Vivaldy, il fonce de jour en jour. Il gagne aussi en épaisseur. Ce Pokémon sent la fraîcheur arriver, mon organisme agit en conséquence. Je crois que c’est pour ça qu’elle ma fascine autant. Je sors l’oeuf, rond, lisse, d’un blanc nacré de mon sac. Il est comme ça depuis bientôt un mois. Je me demande toujours de quel Pokémon il peut s’agir. Puis les événements dans cette salle sombre me rappel à quel point j’ai bien fait de voler cet oeuf. Je repense à ce fou, il était prêt à me tuer, prêt à tout pour sauver cet oeuf. C’était flippant.

Je ferme les yeux en serrant fort l’oeuf contre mon torse. Peut-être que celui-ci ne me fuira pas. Cette obscurité artificielle fait remonter une soudaine peur en moi. Je sursaute, je veux ouvrir les yeux mais ceux-ci restent clos. D’un coup, je ne suis plus entouré d’arbres mais je sens la moiteur d’une cave sur ma peau. J’entends des cliquetis, des craquements. Ils me font peur. Je sens que la transpiration a déjà transpercé mon débardeur. Je sens mes mains trembler. Elles font échapper l’oeuf qui tombe dans un bruit sourd. Je veux le rattraper, mes yeux sont obscurs, je trébuche, je tombe face contre terre. Et ça s’arrête. Mes cils se soulèvent difficilement, la lueur du jour m’agresse la rétine. Je papillonne des yeux un instant puis ils s'accommodent à la lumière. Invy s’est réveille, il a ramassé l’oeuf. Vivaldy s’est même calmée pour venir voir ce qui se passait.

Je leur adresse un regard que j’espère rassurant. Je tente de reprendre mon oeuf mais Abra s’y est sauvagement accroché. Je décide de le lui laisser. Il sera probablement plus à même de le surveiller que moi, apparemment… Je ne sais toujours pas ce qu’il m’arrive. J’ai la désagréable impression qu’il me manque un souvenir. Et vu ce qu’il en reste, je ne sais pas si je veux vraiment récupérer la mémoire. Je n’ai pas eu le temps de reparler avec Gwenn. Elle doit sûrement avoir des pistes, après tout, la mission se déroulait avec elle… Je prends lentement la route du retour. Je suis dans mes pensées, à nouveau. Invy me suit quelques mètres derrière, l’air distant et totalement concentré sur ce qu’il tient dans les bras. Quant à Vivaldy. Ben ? Où est-elle passée ? Je tourne la tête à droite, à gauche. Je cours droit devant.

Quelque chose d’immense m’arrête net. Je tombe à la renverse. Ca fait deux fois aujourd’hui. Je suis maudis ! Je me frotte le front. Kééé… késséssé k’ssa ? Je recule précipitamment. Je me retrouve à côté de l’oeuf et d’Invy. J’aperçois un bruissement à ma droite et un éclair vert me fait comprendre que Vivaldy n’est pas bien loin. J’ai toujours ma main sur mon front. J’ai pris un sacré coup. De quoi perdre à nouveau la mémoire. Je me décide enfin à lever les yeux pour comprendre ce qu’il m’arrive. Un énorme Pokémon se trouve devant moi. Je ne connais pas cette espèce. C’est … grand et … bleu. Et, il a l’air plutôt maladroit. Alors que je tente de me relever une fille se précipite vers moi. Elle se confond en excuse et me demande si ça va. Elle me propose ensuite son aide. Je frotte à nouveau mon front pour essayer de comprendre mon état. Je réponds finalement.

“_ Oui... Je crois que ça va, merci. C’est… c’est pas grave, t’en fait pas. J’étais distrait moi aussi. Désolé pour ton Pokémon.”

Je lui demande de l’aide pour me relever. Je suis à nouveau debout. Le sol tangue quelques instants. L’immense Pokémon bleu a au moins six têtes durant quelques secondes. Je ferme les yeux. L’obscurité m’envahit. Non. Pas ça. Pas ça à nouveau. Je me force à revenir à la réalité. Tout à l’air à nouveau normale et la fille aux cheveux roses et lunettes rouges me sourit. Elle est mignonne. Je jette un coup d’oeil à son Pokémon, je ne sais pas s’il se méfie de moi. D’habitude, même le plus grande des Pokémon me fuit à peine il me voit. Peut-être est-ce mon état qui joue…

Si je vais mieux ? A-t-elle remarqué mon moment d’absence ? Je décide d’ignorer sa question, dans le doute. Je me concentre uniquement sur la suite de sa phrase. J’ai beaucoup de mal à comprendre ce qu’elle dit. J’ai l’impression que les mots ne sont pas dans le bon ordre. Tout ne prend pas un sens tout de suite. Je dois attendre plusieurs secondes pour enfin comprendre ce qu’elle dit. C’est une nouvelle élève.

“_ Bienvenue à la Pokémon Community alors ! Il … il n’y a aucun mal, ne t’en fait pas. Ton … Nessie a l’air plus gentil que maladroit !” Je lui adresse aussi un sourire. “Je te présente à mon tour Invy. Et … Vivaldy est partie courir là-bas derrière. C’est elle qui m’a distraite ! Quant à moi, c’est Aaron ! Je suis là depuis six mois. Enchanté !”
Aaron S. Mightley



HAIL NOCTA
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] Turtwig

Spoiler :
Le couple le plus improbable avec... une fille
Max Arago
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue

Une petite maladresse ...

Max & Aaron

LUne fois le jeune homme au chapeau sur ses pieds, Max eut la surprise de voir Nessie se cacher derrière elle. Étonnée, elle adressa un sourire d'excuse au jeune homme puis tenta de refaire passer son pokemon à coté d'elle. Un bel échec, le Solochi partit en courant vers la Vivaldaim qui courrait autour d'eux. Elle n'avait pas tout comprit pour le coup. Aaron, comme il s'était présenté, lui souhaita bienvenue et lui assura qu'il allait bien. D'un sourire, elle le remercia.

-  Merci ! Et je peux t'assurer que Nessie est vraiment maladroit. Si c'est la première fois qu'il fonce sur quelqu'un, il est habitué au choc contre les arbres. 


Tout en répondant au Phyllali elle regardait son pokemon qui cour.. Hum, qui se prenait un arbre. En reportant son attention sur le roux, son regard doré remarqua la courte absence de celui-ci. Présumant de la fatigue ou le contre coup du choc, elle se contenta d'attendre que le jeune homme revienne à Conbaba. Elle tenait tout de même à s'assurer que le jeune homme allait vraiment bien. C'est pourquoi, d'un geste désinvolte de la main elle indiqua l'endroit où elle s'était installé en début de journée.

- Tu es sur que ça va ? Tu as l'air un peu perdu. Nessie t'est rentré dedans avec force. Suis moi je dois sûrement avoir quelque chose à manger, ça te remettra les idées en place. 


Max connaissait les dangers des mauvais coups et des contre-coups de ceux ci. Et elle ne voulait pas que le jeune homme que son pokemon avait renversé fasse un malaise. Elle se sentirait vraiment trop mal et il était dans sa nature s'aider les gens.
Elle s’avança donc vers l'arbre, regardant par dessus son épaule pour voir si le jeune homme réussissait à marcher. On ne savait jamais, même si il ne semblait pas être blessé, il n'était pas à l'abri d'une chute.
Au pied de l'arbre, ces dessins de la matinée s'étalaient autour de son sac et du coin d'herbe aplatit par sa présence. Elle y passa un regard rapide. Les dessins autour de l'arbre  n'étaient que les esquisses rapides de ses pensées. Des pokemons. Qu'elle croisait, les siens, des sauvages qu'elle apercevait de loin. Des paysages de Kalos et d'Illumis, parfois quand elle était nostalgique. L'anonymat de la grande ville lui manquait. Enfin, ce n'était pas comme si les habitants et touristes de l'île  étaient embêtants. Elle était plutôt tranquille en fait. Et la vie sur l'île de Cobaba n'était pas si mal. Les paysages étaient sublimes. Ici, une simple clairière devenait magique. Les jours où elle se décidait à explorer la forêt et l’île en général, elle découvrait des endroits magiques. Comme cette cascade en plein milieu d'un petit bois qu'elle était en train de dessiner avant l'accident. Agenouillée, elle déplaça le carnet à la cascade pour le déposer sur le sol et ainsi avoir un libre accès à son sac.

- Ne fait pas attention à tout ça. Ce ne sont que des gribouillis. 


En fouillant dans sa besace beige, elle soupira face au bordel qu'elle transportait, des pokeball, son Ipok, ses carnets, ses crayons … Il fallait vraiment qu'elle apprenne à être organisée. Finalement elle trouva le repas qu'elle avait pris en partant. En fouillant dans son pic-nique elle trouva une pomme qu'elle sortit victorieusement de son sac. Elle tendit le fruit vers le jeune homme.
 

- « Voilà ! Je savais bien que j'avais pris quelque chose à manger ! »


Le regard de la jeune fille se dirigea vers les deux pokemons qui se courraient après. Il semblait que  Nessie avait trouvé un partenaire de jeux aussi énergique et endurant que lui. Un sourire tendre se dessina sur ses lèvres. Son starter était trop mignon à se rouler dans la terre avec le pokemon plante. Son regard glissa des deux quadrupèdes au Abra qui tenait contre lui un œuf. Il semblait … Endormit ? Elle ne voyait pas vraiment comment décrire autrement le pokemon jaune. Elle avait d'ailleurs l'impression qu'il s'était endormit en tenant l’œuf comme une peluche. Il était mignon en un sens. Il avait le comportement d'un bébé. Un peu comme son Solochi, sauf que ce dernier était plus dans la période 'Je ne tiens pas en place'. Elle reporta son attention vers le propriétaire de l’œuf. Le Phyllali semblait aller mieux et Max sentit sa timidité refaire surface. Comme toujours dès qu'une situation se calmait, sa maladresse revenait en force. Elle retira ses lunettes et commença à les nettoyer. Elle reprit la parole d'une voie bien moins sûre que précédemment, le regard baissé sur ses mains occupées avec ses lunettes.

- « Euh... J’espère que la pomme t'aura fait du bien. Je me répète mais je suis désolée pour Nessie. Donc … Tu es à l'académie depuis 6 mois. Tu connais Lansat alors. C'est comment là bas ? »


Elle remit ses lunettes. Elle lançât un regard timide vers le jeune homme. Elle détestait quand elle sentait sa gêne lui rougir les joues. Elle regarda ses mains qui n'étant plus occupées avec ses lunettes commençait à triturer l'ourlet de la jupe noire.  
 

DEV NERD GIRL



t h e f i r e i n s i d e
Nemo Kendhall
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8470-574-nemo-kendhall-tu-seras-lecrou-de-mon-fabuleux-rouage-noctali#85815
Icon : Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6707
Points d'Expériences : 849
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Kalos
15 ans
37
6707
849
pokemon
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Kalos
15 ans
37
6707
849
Nemo Kendhall
est un Pokeathlète Novice
Une petite maladresse

Je tente de rester le plus naturel possible lorsque l'immense bête se cache derrière sa dresseuse pourtant bien plus frêle que lui. C'est pas moi. C'est pas moi. C'est pas moi. Je détourne les yeux pour reporter mon attention sur Invy. Peut-être que le Pokémon se désintéressera de moi si je me fais tout petit. J'entends alors les pas lourds du Solochi s'éloigner de nous. Je pousse un soupir de soulagement discret. Le voilà parti à la poursuite de ma chère Vivaldaim. Un problème en moins. Merci Vivaldy, je ne sais pas si c'était dans tes intentions mais, je t'en dois une.

Malencontreusement l'adolescente a l'air de s'être rendue compte de mon petit égarement. Elle me demande encore si je vais bien. Je lui ai pourtant déjà dit oui ! Têtue la gamine ! Je lui adresse donc un nouveau signe de tête pour lui assurer que je vais bien. Mais cela ne lui suffit toujours pas, voilà qu'elle me propose quelque chose à manger. A peine ai-je le temps de répondre qu'elle se dirige déjà vers des arbres d'une hauteur moyenne mais néanmoins touffus. J'hausse les épaules. Je ne risque rien à la suivre. Elle a l'air gentille et attentionné. Je me mets donc à courir sur ses talons.

« _ Tu es très prévoyante dit donc ! »

Je lui sors l'un de mes plus beau sourire franc avec la tête légèrement penchée sur le côté. Nous nous arrêtons quelques pas après des arbustes. J'ai l'impression de changer de monde. Pourtant, je peux toujours voir mon Abra endormit contre la pierre, lové autour de l’œuf. L'ambiance a radicalement changée. Tout est plus doux, plus feutré, j'ai l'impression que le temps passe au ralenti. Max se précipite sur des feuilles étalées au sol, comme si elle voulait les cacher. Je suis vif, alors je l'aide à les ramasser tout en regardant curieusement les œuvres d'art. On ne peut pas nier qu'elles sont jolies. Très jolies même. Mais si elle ne souhaite pas me les montrer, je ne veux pas la forcer. Pourtant, sa phrase change la donne. « Ne fait pas attention » puis elle ose qualifier ses dessins de « gribouillages ». Umh. Je m'assois sur les fesses, face à elle, dans ce petit coin de paradis.

« _ C'est très joli ici, tu as très bien choisis cet endroit. Mais… ne dit pas ça, tes dessins sont vraiment très beaux. »

Je lui adresse un nouveau sourire. C'est vrai qu'ils sont beaux ses dessins. Elle ne devrait pas avoir honte à les montrer, mais bon, elle a l'air quand même très timide. C'est pourquoi je me retiens de lui demander de m'en montrer d'autres. Peut-être le ferra-t-elle spontanément si je parviens à gagner sa confiance. Je n'ai pas envie de m'embarquer dans un terrain où ses réactions seraient incertaines. J'attends alors, sagement assis en tailleurs. Elle fouille pendant un moment dans son sac. Normal, une artiste de sa trempe doit en transporter, des affaires. Je garde un sourire poli. Je suis bien ici. Je suis détendu. L'environnement me convient. J'ai l'impression que le temps s'est arrêté. Mais non, on entend toujours au loin nos deux Pokémon se courant après. Des grands « boum » parsèment cette course poursuite. Encore un arbre. Sacré Pokémon ! Il doit se faire mal à force. Enfin, je suis plutôt mal placé pour parler avec ce grand dormeur qu'est Invy.

Max finit par me tendre une pomme bien mûre. Dois-je accepter ? Après tout, c'est son pic nique à elle. Et moi je vais bien. Pourtant, son regard est sincère, touchant. Je ne peux qu'accepter son don. J'attrape la pomme, effleurant au passage sa main. Très douce. Je lui souris à nouveau.

« _Merci beaucoup. Cela devrait parfaitement me remettre d'aplomb ! »

Je fais tourner la pomme dans mes mains puis je la fait sauter de l'une à l'autre. Après cette petite mascarade je la croque à pleine dent. Elle est parfaitement juteuse. J'apprécie énormément son geste et je ne peux dire que manger me fait beaucoup de bien. Du sucre et c'est reparti ! Je reste silencieux, profitant de mon repas, jusqu'à que la jeune fille reprenne la parole. Elle me demande comment c'est là-bas, à Lansat. Je réfléchi un moment à sa question. Elle ne pose pas cette interrogation par hasard, c'est une artiste, je dois lui répondre d'une manière qui lui conviendra. Je prends le temps de finir ma bouchée et d'avaler goulûment un morceau de la pomme.

« _ Lansat est globalement moins sauvage que Cobaba… Pourtant, l'île garde un charme certain, de petites rues étroites et toujours animées, des jardins préservés, un port en perpétuel activité, une mer calme. Je suis sûre que tu vas adorer l'automne. C'est ma saison préférée et… Lansat en automne sera magnifique. Je te le promet ! » Je lui adresse un large sourire. Je n'ai jamais vu Lansat sous son manteau brun, mais il ne faut pas être un génie pour savoir que ça sera beau. « Un peu de pluie et voilà que les feuilles dorées se reflètent partout, offrant une double vision du monde. En dehors de ça… L'Acadamie a su préservé ses terres, nous les Phyllali nous sommes entourés d'une magnifique forêt et juste aux abords de la plage. Sans vouloir me vanter, je pense que nous avons le meilleur emplacement du campus… Même si je n'ai pas encore eu le temps de visiter les autres dortoirs. T'en fais pas ! Je suis sûr que le tiens sera aussi des plus accueillant ! »

Nouveau sourire, il faut bien la rassurer cette petite. Bah ! Il n'y a vraiment aucune raison qu'elle s'en fasse. Je suis sûre qu'elle trouvera sa place avec ses pinceaux. Moi, je n'ai jamais été très doué pour le dessin. Je n'aime pas particulièrement mais je ne déteste pas. Mais nous avons un point commun. Notre vision de la nature et... pour la nature. Cet attachement un peu spécial qui nous rend proche de ces arbres. Cette volonté de les préserver. Je croque à nouveau dans la pomme. Je profite de son jus qui coule lentement le long de mon gosier. Je ferme un instant les yeux, ça fait vraiment du bien. Je m'allonge dans l'herbe pour digérer ce petit en cas. Je reprends la parole.

« _ Et toi, pourquoi as-tu décidé de venir étudier à la Pokémon Community ? »

Il est vrai qu'avec tout les évènements récents, ce n'est pas ici que j'enverrai mes enfants… M'enfin, c'est peut-être son choix à elle. Peut-être est-elle là secrètement pour déjouer les futurs plans de la Team Rouage. Bien sûr Aaron. C'est elle qui a orchestrée l’enlèvement des élèves, aussi ? Je passe mes mains derrière la tête, je perds mon regard dans les branches qui filtrent les quelques rayons du soleil. Si je fermais les yeux, je m'endormirai tout aussitôt. Ça serait impoli pour Max. Alors je garde les yeux grands ouverts. Tout en restant attentif aux bruits qui m'entoure. Les galops de Vivaldy ont cessé. Soit ils étaient fatigués, soit ils se sont tout deux pris un arbre et gisent, à moitié sonné, en bas du tronc. Je souris à cette pensée, ils auraient l'air bien malin, tiens !

Aaron S. Mightley


Dernière édition par Aaron S. Mightley le Lun 7 Sep - 11:28, édité 1 fois



HAIL NOCTA
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] Turtwig

Spoiler :
Le couple le plus improbable avec... une fille
Max Arago
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue

Une petite maladresse ...

Aaron & Max

Rassurée de voir Aaron la suivre d'un bon pas, la rosée adresse un sourire plus grand, elle commence à apprécier le jeune homme et à être à l'aise en sa compagnie. Assise à sa place dans son petit coin de paradis, elle regarde le rouquin jongler avec la pomme avant de la croquer. Elle répond à un sourire à son commentaire sur son habitude à toujours vouloir tout donner. Elle a passé de nombreuses heures avec les institutrices des plus jeunes et était la baby-sitter préférée de nombreuses familles d'Illumis. La jeune fille sent au regard du Phyllali tout l'amour qu'il porte à la nature. Toute son envie de la protéger. Son corps se détend, ses épaules se décrispent et elle s'installe plus confortablement dans le cocon vert.

- Merci, mais tu sais ce ne sont que des esquisses, rien d’abouti.


Le compliment du jeune homme sur ses dessins allume des étincelles dans les yeux de l'artiste. Ça lui fait toujours plaisir quand on commente ses dessins ainsi. Ses dessins , c'est son exutoire, sa grande passion. Quand elle ne sait pas comment s'exprimer avec les mots, elle attrape son carnet à dessin et crayonne. C'est toujours beaucoup plus parlant que tout les mots qu'elle peut dire.
La réponse du jeune homme sur Lansat agrandit encore son sourire. La façon dont il décrit Lansat montre son attachement au lieu. C'en est presque poétique. Les yeux perdus entre le ciel et la cime des arbres, elle se laisse à rêver quelques minutes à cette double façade qu'elle pourra bientôt pouvoir admirer.

- J'ai vraiment hâte de découvrir Lansat. Je présume que ce sera très différent de Kalos et Illumis. Tu es un Phyllali ? Je prend note de passer par ton dortoir alors. Je veux découvrir tout les plus beaux endroits de l'île !


Comme à chaque fois qu'elle parle de ses sujets, sa voix s’emballe et ses yeux pétillent. Xerneas, qu'elle aime écouter le chant de la nature ainsi avec un autre de ses adorateurs à ses cotés. Elle sent que comme elle, il sait l'écouter, il comprend, comme elle, la poésie derrière un bruissement de feuilles. Et ce partage peut se faire sans un mot. En un regard, ils ont su partager cet amour. Et juste pour cet instant, où, enfin, elle peut réécouter le chant de la nature avec quelqu'un, cette journée restera une des plus belles de sa vie. Son regard se porte sur le bandage de sa main, en écoutant la question du rouquin. Pourquoi est-elle là ? Elle ne sait pas vraiment elle même. Elle a eu besoin de changer d'air. De sortir de sa routine monotone. Elle a envie d'être heureuse et elle sait qu'à Illumis elle ne pouvait pas l'être, le fantôme d'Anthony traînant dernière elle. Elle fut secouée d'un profond frisson. Elle revoyait encore le sourire de son ami, de son si cher ami. Elle sentait encore la douleur de sa main, dérisoire, par rapport à celle de son corps. Elle se rappelle de l'odeur du sang. Elle se rappelle de la détermination du Croaporal de son ami. Elle pourrait décrire le moindre détail de ce moment. Le moindre. Elle rouvre les yeux. L'étincelle de tout à l'heure s'est dissipé et son regard s'est assombrit. Cela fait quelques minutes que la question flotte dans le vent. Le jeune homme la rendue si sereine juste avant qu'elle ne peut pas lui refusé cette réponse. De plus, elle ne se sent pas vraiment forcée par la question du Phyllali. Sa position la met à l'aise. Elle ne se sait qu'elle n'est pas observée. Elle n'ose pas toutefois pas regarder en direction du rouquin, elle ne veut pas qu'il voit l'humidité de ses prunelles dorées. Son regard se pose sans vraiment voir sur son starter et le Vivaldaim d'Aaron qui semblent être à court d'énergie et qui se sont allongés l'un à coté de l'autre, prêts pour une petite sieste. L'adorable vision donne du courage à la rosée. Elle ose enfin laisser sortir ses mots, d'une voix faible et peu sûre.

- Et bien, je … Je suis originaire d'Illumis et j'y ai vécu des événements douloureux. Je n'arrivais plus à être heureuse là bas. J'étais hantée je présume. J'ai envie de tourner cette page de ma vie et j'ai envie d'avancer. Je ne pouvais pas le faire à Illumis donc je suis partie. Je sais que ma mère ne voudras sûrement jamais me laisser partir à l'aventure sur les routes. En fait, je ne sais pas moi même si j'en serais capable. Je suis tombée par hasard sur la brochure de la PC et je me suis dis pourquoi pas. Et je ne regrette pas ce choix.


Sa voix se fait plus sûre à chaque mot sorti. Les mots sortent seuls. Elle n'a pas vraiment le temps de penser à ce qu'elle dit. Elle le dit juste. Et ça lui fait un bien fou. Si elle ne fait pas assez confiance à Aaron pour lui conter l'histoire entière, elle peux laisser couler ses sentiments. Elle ne sait pas si elle aura un jour assez confiance en quelqu'un pour lui raconter mais juste laisser parler son cœur la soulage. Depuis combien de temps ne l'a t elle pas fait ? Elle réalise alors qu'elle ne sait jamais laisser aller depuis la mort de ses deux anges gardiens. Elle a stagné pendant deux longues années. Le pauvre garçon à ses cotés ne réalise sûrement pas le bien qu'il lui a fait, avec sa poésie et son grand sourire.

- Merci.


Elle sait que le garçon ne va pas comprendre mais elle tient à le lui dire. Elle sait qu'aujourd'hui et grâce à l'aide inconsciente d'Aaron elle a fait un pas en avant dans sa quête du bonheur. Et elle lui en est très reconnaissante. Cette fois c'est donc elle qui adresse un grand sourire au jeune homme. Sortant un de ses carnet, elle lui demande :

- Tu es déjà allé à Illumis ? Il y a des paysages sublimes autour de la capitale. Si tu veux je peux te montrer quelques uns de mes dessins. Ce ne sont pas des photographies mais je pense qu'ils peuvent te donner une bonne idée des lieux. D'ailleurs d'où viens tu ?


Elle ouvre son carnet, son regard se posant sur l'un de ses dessins favoris. C'est un dessin original. On y voit les trois amis de Max autour d'une table au Café Soleil qui était le quartier général de la petite bande. Les trois amis ont chacun leur starter sur les genoux. Anthony et son Grenousse a doux sourire, Arya et Feunard rigolent aux éclats et Thomas et Marisson font les singes. On pourrait presque plonger dans le dessin. On voit les trois jeunes gens et leurs pokemons de l’œil de Max. C'est l'un de ses dessins les plus intimes mais la jeune fille ne serrait pas vraiment gênée si Aaron se relevait maintenant. Elle tourne la page et tombe sur une aquarelle de la place Cyan. Elle tend son carnet vers le jeune homme. Cela fait longtemps qu'elle n'a pas eu envie de partager ses dessins. Mais elle ne refrène pas ses instincts.  

- Prends le si tu veux. Je peux t'indiquer les endroits que l'on voit. Là c'est la place Cyan, j'habite juste coté.

DEV NERD GIRL



t h e f i r e i n s i d e
Nemo Kendhall
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8470-574-nemo-kendhall-tu-seras-lecrou-de-mon-fabuleux-rouage-noctali#85815
Icon : Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6707
Points d'Expériences : 849
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Kalos
15 ans
37
6707
849
pokemon
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Kalos
15 ans
37
6707
849
Nemo Kendhall
est un Pokeathlète Novice
Une petite maladresse

La jeune fille aux cheveux roses est mignonne. Très mignonne avec son sourire franc. On sent qu’elle est à l’aise dans tout cette verdure, qu’elle se sent bien dans son petit coin de paradis. On se ressemble peut-être plus que je ne l’aurais pensé. Elle sourit agréablement quand je la félicite pour ses dessins. Je crois que c’est ce qu’elle avait envie d’entendre, ou, du moins, ça ne la dérange pas de l’entendre dire. C’est assez inhabituel de voir quelqu’un qui a hâte de retourner sur Lansat, alors que nous allons y retourner pour reprendre l’école. C’est plutôt rafraîchissant. Je hoche la tête quand elle me demande si je suis Phyllali.

“_ Et toi, tu vas rejoindre quel dortoir alors ?”

Je réfléchis un instant à la suite de sa phrase. Je serais bien incapable de lui indiquer ces lieux. Je connais encore que trop peu Lansat. Et puis, je suis sûre qu’elle saura trouver à chaque lieu sa particularité ainsi que sa beauté. Je pense pouvoir lui faire confiance là dessus. Je suis bien avec Max, ici. Je me sens vraiment comme dans un petit cocon tout doux. Je veux bien terminer mes vacances comme ça, allongé et parfaitement apaisé. C’est drôle, je n’ai jamais rien partagé de semblable avec quelqu’un. Comme si un pacte tacite avait été créé, d’un commun accord évident. Tout paraît simple, tout prend une facilité enfantine. Ca fait presque peur. Mais non, je suis définitivement trop bien pour m’inquiéter du possible mal que pourrait me faire cette Maxine. Alors que je pense à ça, je sens la Terreur s’éveille. Peut-être parce que je suis arrivé à un tel stade de détente que je peux la sentir plus facilement. Vu d’ici, elle ne m’inquiète pas. Ce n’est pas comme toutes les fois où je l’ai sentie, par peur. Là, je la distingue, je vois qu’elle a un début et une fin. Elle est si faible, si petite, elle ne me peut aucun mal. Il faut décidément que je le comprenne. Sinon, cela pourrait me jouer des tours à l’avenir.

La jeune fille ravive mon attention ; Illumis. Elle vient de là-bas. Drôle de coïncidence. En tout cas, elle semble avoir un lourd passé. Je ne veux pas m’aventurer sur ce terrain là. Non. C’est son passé, ses histoires. On a tous une bonne raison d’être là, je comprends et je respecte la sienne. Alors je réponds sobrement comme en échos à ma pensée.

“_ Je comprends. On a tous une bonne raison d’être ici.”

Je ne souris plus. Je ne veux pas lui faire peur non plus. Mais il est vrai qu’elle n’est pas la seule à avoir des problèmes et un lourd passé. Le visage d’Alban s’impose à mon esprit. Je ne peux qu’avouer que ces deux là ont un courage certain. Se relever après leur blessure respective. Qu’elles soient physiques ou mentales. Si on m’avait imposé la même chose, serais-je là à flâner dans la pelouse de Cobaba ? Je ne pense pas être quelqu’un de fort. Je reste frêle, à me recroqueviller sur moi même au moindre petit souci. Mon problème est arrivé dès ma naissance, c’est différent. Je ne choisis par d’aller de l’avant, je tente simplement de vivre avec. Peut-être, d’apprendre à vivre avec.

Mes yeux se sont depuis un moment perdus dans le vide. J’entends pourtant la jeune fille me remercier. De quoi ? Pourquoi ? Allez savoir. Je pourrais en faire de même. C’est rare de partager un moment aussi intime avec une inconnue. Je bats des cils, lui répondant d’un sourire amical avant de reposer ma tête sur mes mains. Je retourne à la contemplation des feuilles. Je croise les jambes. L’humidité de l’herbe me rentre dans le t shirt. Voilà qu’elle remet sur le tapis le sujet d’Illumis. Elle est très attachée à sa ville. C’est drôle, ces grandes barres d’immeubles ne lui correspondent vraiment pas. Remarquez, Nénucrique et son héliotropisme ne me correspond pas plus. Pourtant, à travers ses dessins, je découvre la ville autrement. Début août elle m’avait paru chaude, étouffante, presque malsaine. Cette petite artiste du pinceau sait s’y prendre. Elle parvient a révéler de façon juste la beauté d’une ville.

J’en suis presque ému. J’ai la chance de voir, juste sous mes yeux, sa vie tranquille défiler. J’ai l’impression de faire un pas dans son intimité. D’aller sur un chemin inconnu. Dans son monde. Oui, tes dessins me donnent une bonne vision de la ville et… sont mille fois mieux qu’une simple photo.

“_ Oui, je suis allé à Illumis. Une fois. C’était début août. J’ai capturé Vivaldaim dans ses environs.”

Je n’ai pas envie de rajouter mes impressions personnelles sur la ville. Lui dire que je l’ai pas trouvé agréable et horriblement chère ne nous ferra pas avancer. J’aime bien la voir heureuse de sa ville natale, j’aime comme elle en parle et je ne veux pour rien au monde lui briser cette vision. Je la protège, en quelque sorte. Elle me montre alors un magnifique dessin. Une place que je ne connais pas, elle m’apprendra ensuite que c’est la Place Cyan. Je trouve les couleurs magnifiques. Superbes. Elle me propose alors de me donner le dessin. Je lui souris. Elle m’offre quelque chose d’extraordinaire. Je prends précautionneusement l’aquarelle, tâchant de ne pas l’abîmer en la rangeant dans mon sac.

“_ Merci beaucoup, Max. C’est un magnifique cadeau.”

C’est à moi de parler de Nénucrique.

“_ Je viens de Nénucrique. A Hoenn. C’est une ville de bord de mer qui s’industrialise de plus en plus, les habitations de vacances y poussent comme des champignons. Je n’ai aucun dessin pour te les montrer. Et… je crains que tu serais déçue si tu y allais. Et moi aussi.”

Nénucrique n’est plus que l’ombre d’elle même. Peut-être est-ce pour échapper à ce désastre que j’ai fuis à la Pokémon Community. Non, mes parents m’ont inscrit là-bas. Je ne suis pas étudiant ici de ma propre volonté. Et pourtant, cela ne me déplaît pas. Bien au contraire.

Je retrouve ma position allongée. Il faudrait que je prenne la parole. Sinon, elle va à nouveau poser des questions sur mon passé. Nous allons effleurer de peu mon problème. Je n’en ai pas envie. J’ai beau être bien, je ne suis pas fou non plus. Heureusement, nos deux Pokémon décident de se ramener justement à ce moment là. Bon, le regard du Solochi en dit long. Mais il ne dit bien. Vivaldy vient vers moi. Je me redresse pour la caresser. J’en profite pour vérifier qu’elle n’a rien. Apparemment, ça va plutôt bien. Elle prend un malin plaisir à terminer le trognon de ma pomme. Eh ! Mon goûter.

Rien de plus simple. Nous sommes entourés par les cocotiers. Je fais un clin d’oeil malicieux à Max. Après tout, elle n’est pas la seule à avoir un talent ici. J’enlève mon haut et m’approche du tronc. Les cocotiers sont les arbres les plus compliqués à grimper. Tronc lisse et fin. Mais… leurs fruits sont les meilleurs. Ca vaut le coup. J’attache mon haut à chacun de mes pieds. Il sera foutu après. C’est pas bien grave. J’encercle le bois de mes bras. Je repose tout mon poids sur mes jambes. Le t shirt fait son travail, il me permet de progresser rapidement jusqu’en haut du tronc. Je n’ai pas peur. Je n’ai jamais eu peur du vide, ni des choses dangereuses. Cela m’a d’ailleurs parfois mis dans un sacré pétrin. Comme… le coup de la falaise avec Gwenn. Je ne peux alors m’empêcher de vérifier si Max est bien restée en bas. C’est le cas. Ouf.

J’arrive aux fruits. Ils sont bien mûres. Même un peu trop en cette fin d’été. Ils feront quand même l’affaire. Je m’arrête un instant pour admirer la vue. L’océan. Partout, de tout les côtés. L’air du grand large. Je ferme les yeux en inspirant. Bordel ça fait du bien ! Je décroche les noix de coco.

“_ Attention en bas !”

Le bruit du fruit tombant à terre m’apprend qu’il n’est pas tombé au sol. Oups, le Solochi. Il va beaucoup m’aimer celui-là ! J’en décroche trois autres avant je me laisser glisser le long du tronc. En bas, je secoue mon t shirt. Bon, il a pris quelques trous. Je l’enfile quand même en récupérant les carapaces dures. Je les dépose devant la jeune fille avec un sourire.

“_ Vivaldy, utilise Double Pieds pour nous ouvrir ça !” Chose faite. “Et voilà de quoi rembourser la pomme !”

Je porte la noix de coco à mes lèvres. Le liquide se déverse tranquillement le long de ma gorge. Frais et rafrechissant. Un vrai bonheur. Je la tend à Max pour qu’elle se serve à son tour avec un grand sourire amical.
Aaron S. Mightley



HAIL NOCTA
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] Turtwig

Spoiler :
Le couple le plus improbable avec... une fille
Max Arago
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue

Une petite maladresse ...

Aaron & Max

La question du jeune homme la laisse perplexe. Son dortoir ? Elle ne s'y est pas vraiment intéressée pour le moment. Elle attrape son Ipok et relit son message d’admission.

- Je suis une Givrali, quoique que cela puisse bien dire.


Aaron est donc bien un Phyllali. On pourrai penser que l'évolition de son dortoir influait sur son intérêt pour la nature. Elle ne le pense pas. Elle sait que son amour est vrai et qu'il tient réellement à elle. Après tout, la Nature est mère de tout et de tous, si on la protège pas, elle ne nous protégeras pas. C'est une sorte d'échange équivalent. Malheureusement avec la croissance des grandes villes, cette pensée c'est vue oubliée et maintenant le système prône la consommation. Elle trouve ça dommage Max. Elle se rappelle encore du petit village de Romant-Sous-Bois. Malgré la construction de l'usine à pokeball, le lieu n'a pas changé. Il y baigne toujours une atmosphère apaisante. Et elle sait que rien ne changera ça. Les habitants du village y sont bien trop attachés et leur championne sait se faire respecter. Personne n'ose défier Valériane, surtout pas sur ce sujet. Pour obtenir la permission de construire l'usine, les entrepreneurs avaient dût faire appel à Dianthéa, la championne de la ligue de Kalos. Seule elle avait put convaincre la maîtresse des fées d'accepter. Et elle avait eu raison. Le petit village, jusqu'à présent assez fermé, avait vu sa population croître. Et c'était une bonne chose, la population se vieillissant. Quand ses amis avaient eu leur starter, Anthony l'accompagnait assez fréquemment au village. Elle adorait ses moments. Cela fessait maintenant deux ans qu'elle n'était pas aller à son village natal. Elle reconnaît que le calme de l'endroit lui manque. Même si elle adore Illumis, sa face cachée et ses secrets qu'elle ne révèle pas facilement. Elle sait que pour un amoureux de la nature comme Aaron, la ville paraît barbare, avec ses grandes rues et sa foule. Mais quand on la connaît bien on connaît les petits parcs, les places calmes et peu connues, et là la ville se révèle dans toute sa splendeur.

Il comprend, il sait. Elle se doute qu'elle n'est pas la seule à être venue à la PC à cause de son passé et de ses blessures. Il doit y avoir d'autres personnes comme elle. Elle préfère ne pas trop y penser. Les paroles du Phyllali la détende. Il est vraiment gentil. Et encore une fois, sans un mot, ils se comprennent. Il ne lui pose pas plus de questions. Elle lui en ait vraiment reconnaissante. Elle sait que elle saura ne pas trop pousser ses questions si le moment vient.
Il est déjà allé à Illumis, au ton de sa voix, elle comprend qu'il n'a pas foncièrement apprécié le séjour. La ville fait souvent cet effet aux personnes qui ne la connaisse pas. Elle paraît étouffante et sans verdure. Son manque de commentaire sur la capitale fait pouffer la jeune fille.

- Illumis est une grande timide. Elle ne se dévoile qu'à ceux qu'elle connaît bien. Même si elle n'a pas le charme de Romant-Sous-Bois elle peut être magnifique quand on la connaît bien.


Il enchaîne sur sa propre ville. Nénucrique. Hoenn. Elle se rappelle en avoir entendu parler lors d'un de ses cours de géographie. Une ville portuaire et touristique, à en croire les dire du rouquin.Elle est en pleine extension. Détruisant tout sur son passage. Quelle tristesse.

- C'est dommage, elle a un emplacement idéal. Elle devait être si belle à ses débuts. Entre mer et terres.


Nessie arrive cote à cote avec la petite biche du garçon. C'est un pokemon drôlement mignon. Comme à son habitude, le dragon s'étale sur elle. Avec un petit rire, elle commence à le papouiller à ses endroits préférés. Une grattouille derrière la nuque et Nessie s'endort immédiatement. Enfin, habituellement. Malgré son attitude détendue, le starter de Max semble très concentré. Il ne lâche pas du regard, du moins de la frange, le compagnon de sa dresseuse. C'est bizarre, elle avait cru comprendre qu'il était plutôt sociable. Avec un petit sourire, elle observe Vivaldy voler le trognon de pomme de son dresseur. Elle a l'air taquine cette petite biche. Cela semble donner des idées à son dresseur, vu qu'il sort de sa position allongée et se lève. Max l'observe intriguée. Que va-t-il faire ? Elle s’apprête à lui poser la question quand le Phyllali commence à enlever son haut. La rosée rougit immédiatement et se cache les yeux derrière sa main. Elle ne voit donc pas le jeune homme escalader un des cocotier avec agilité. Elle entend juste la voix du garçon crier de faire attention. Que compte il faire ? Elle a sa réponse en entendant tomber une première noix de coco. Elle sent son starter se lever et essayer de comprendre ce qui ce passe. Elle sait que ça va mal se finir et avant d'avoir put lui dire de revenir à coté d'elle le dragon se prend une des noix sur la tête. Booon, ça c'est fait. Soupirante, elle se lève pour aller voir son pokemon. Il semble aller bien. Elle lui glisse une petite réprimande.

- Nessie ! Tu savais très bien que tu pouvait être blesser ! Bon, à partir de maintenant quand quelqu'un lance un truc en l'air tu te décales. Comme ça tu ne te fais pas mal, c'est comme pour les arbres, il faut que tu fasses attention.


Elle n'ait peut-être pas assez sévère avec lui mais elle ne veux pas juste être un dresseuse et son pokemon. Elle est peu idéaliste mais elle veut que ses pokemons soient ses amis. Celui qui avait dit qu'élever un pokemon dragon était facile n'était qu'un menteur. Il fallait vraiment que dès son arrivée à la PC elle aille consulter des ouvrages spécialisés. Elle ne connaisait vraiment pas les caractéristiques du dragon. Et même si elle ne se destinait pas à une carrière de Top-Dresseur, elle préférerait savoir combattre avec son compagnon, pour pouvoir aider ses camarades si un événement comme celui du début de l'été se reproduisait. Et aussi, elle veux tout faire pour que le dragon se sente bien avec elle. La main sur la tête de celui ci elle le dirigea vers Aaron et ses pokemons. Il est déjà redescendu et à remit son t-shirt qui est maintenant troué. En lui tendant un morceau de fruit, il lui annonce que c'est pour la rembourser de sa pomme. Elle lui sourit, Nessie étant toujours à coté d'elle et la tête toujours en direction du Phyllali.

- C'était pas la peine. Maintenant je te dois un t-shirt. J'ai jamais goutté ce fruit, je suis assez curieuse.


Il faut dire que la noix de coco n'est pas un fruit très rependu à Kalos. Elle prend un petit morceau et commence à le manger. Elle est surprise pas le goût frais du fruit. Elle n'aurait jamais imaginé que la grosse coque brunâtre protégeait la chair blanche délicieuse. Ces arbres l'avait énormément intriguée pendant l'été et les noix aussi. Elle avait une excise réponse.

- C'est délicieux ! Tu es doué, j'aurais jamais réussi à monter à un arbre comme ça. C'est très impressionnant.


Même si elle ne l'a pas vu monter, pudeur oblige, le rouquin ne semblait pas essoufflé par son effort. Cette rencontre était pleine de surprise. Elle ne voulait vraiment pas que la discussion s’arrête là, même si les moments silencieux avec Aaron avait été très agréable. Par quoi continuer ? Le sujet est en fait déjà trouvé. Elle a à coté d'elle, un étudiant de la PC qui y a déjà étudier un moment. Il pourrait sans doute la conseiller sur son orientation. Et puis, elle veux mieux connaître le garçon, il l’apaise et faire taire pour un instant les mauvaises pensées de son esprit et les tristes sentiments de son cœur. Et même si elle ne comprend pourquoi il lui fait cette impression, elle profite de ce moment où elle est apaisée.  

- Tu a choisis quelle spécialisation ? Je sais pas trop quoi prendre. Je suis un peu perdue. Tes impressions m’aideront peut-être.


DEV NERD GIRL



t h e f i r e i n s i d e
Nemo Kendhall
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8470-574-nemo-kendhall-tu-seras-lecrou-de-mon-fabuleux-rouage-noctali#85815
Icon : Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6707
Points d'Expériences : 849
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Kalos
15 ans
37
6707
849
pokemon
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Kalos
15 ans
37
6707
849
Nemo Kendhall
est un Pokeathlète Novice
Une petite maladresse

La petite Max est donc une Givrali. J’aurais dû m’en douter, elle a l’air d’avoir l’esprit vif. M’enfin, ce n’est pas toujours que le dortoir correspond véritablement à la personne. Regardes toi Aaron, tu n’as pas l’intelligence supposée d’un Phyllali. Et pourtant… te voilà chez eux. Depuis bientôt un an.

Je sens qu’elle est très attachée à sa ville, Illumis. Une grande timide. Je ne l’avait jamais considéré sous cet aspect. Pour moi, c’était plutôt une grande gueule de pollution. Mais je n’ai pas la vision de Max, ni son don. Je dois lui faire confiance, elle connaît Illumis bien mieux que moi, après tout. J’accepte donc d’un regard sa réponse. Puis, je lui réponds.

“_ J’aimerais que tu me fasses découvrir cette ville. Après tout, j’ai l’air d’avoir loupé pas mal de trucs.”

Puis la discussion enchaîne sur Nénucrique. Elle a raison, la ville que j’ai connu quand j’étais enfant n’a plus aucun point commun avec ce qu’est devenu Nénucrique. Mais bon, ainsi va la vie. Je pourrais m’enfoncer dans mes souvenirs, repenser à notre forêt, ma cabane ou encore les petits chemins de terre pour rejoindre le centre du village. Ils ont aujourd’hui été remplacés par d’immenses lignes de goudron, écrasant tout sur leur passage. A qui dois-je en vouloir ? Aux touristes ? Aux dirigeants de la ville ? Et si j’étais resté là-bas ? Aurais-je pu influer qui que ce soit pour éviter ce massacre ? Autant de questions qui restent sans réponse. Je pourrais y réfléchir pendant des heures, jamais je ne trouverais de solution. Il est trop tard aujourd’hui. La machine est lancée, dans des dizaines d’années ils se rendront compte de ce qu’ils ont fait. Ca sera trop tard. Bien trop tard. Quelques petites voix s’élèveront disant “On vous l’avait bien dit”. Elles seront vite étouffées par les politiques. Qu’adviendra-t-il après cela ? Voilà une question à laquelle je ne peux vraiment pas prétendre connaître une quelconque réponse. Trop d’incertains.

Après ma petite grimpette et mon retour son terre, je crois que je me suis fait un ami. Nessie. Le pauvre. C’était vraiment involontaire. Et voilà qu’il se fait engueuler par sa petite dresseuse à ma place. Je lui caresserai bien la haut du crâne en guise d’excuse. Mais je crains qu’il n’apprécie pas réellement. Autant en rester là. Je ne fais de mal à personne ici. Je rigole à sa déclaration. Elle me doit un tee-shirt. Tu parles !

“_ C’est pas la peine ! Je savais bien ce qui lui arriverait en grimpant ! Vas-y goute ! C’est extra !”

Je passe une main derrière la tête. Je la regarde goûter timidement le fruit. D’abord avec ses lèvres incertaines puis avec plus d’envie. Personne ne peut résister à la noix de coco ! Je lui souris ! Evidemment que c’est délicieux ! Je décide donc de lui laisser celle-ci. Je demande à mon Pokémon de m’ouvrir l’autre. Pour la récompenser de ses fidèles service, je lui laisse laper quelques gorgées du fruit. Ma Vivaldy a aussi l’air de se régaler. Je la gratouille entre les oreilles avant de lui chiper ma prise. Je mords dans la peau blanche. Un véritable délice. Puis, Max me félicite, en disant que elle, elle ne serait jamais parvenue à grimper à un arbre, comme ça. Je souris.

“_ C’est normal, ça nécessite de l’entraînement. Mais une fois la technique apprise, tout le monde peut y parvenir.”

Même toi. J’ai envie de lui dire. Mais rien ne sort de ma bouche. J’ai l’impression de vouloir jalousement garder le secret de mon père. Uniquement pour moi. Bon, dans tout les cas, je ne suis pas sûre qu’elle souhaiterai vraiment l’apprendre. Voilà qui me donne un peu de baume au coeur. Cela me rassure de savoir que ce n’est pas moi qui suis en faute. Quel petit monstre tu fais Aaron ! La Terreur risques d’en profiter, attention. La Terreur se nourrit du noir que tu gardes en toi, méfies toi. Je repousse ses pensées. La Terreur ne peut pas m’atteindre, il fait jour, je suis bien, je la distingue et elle ne m’aura pas comme ça !

Je suis coupé dans mes réflexions par Max, elle me demande quelle spécialisation j’ai choisi. Immédiatement, je ne peux m’empêcher de penser à mes parents. Je les vois dans ma tête, ils me détestent, ils ont honte de moi. Voilà huit mois que je suis là, je n’ai ni osé leur parler, ni même aller les voir alors que c’était autorisé pendant les vacances. Bordel. Je ne sais toujours pas par quelle bout attaquer le problème. Et c’est un problème de taille. Pourtant, je dois assumer. Je suis un Scientifique, j’aime ce que je fais. Le Top Dresseur en moi est inexistant mais… il y a bel et bien quelqu’un de curieux, de motivé et qui aime découvrir de nouveaux Pokémon. J’adresse donc un nouveau sourire à la jeune fille, je prends de l’aplomb, l’air sûr de moi.

“_ Je suis un Scientifique ! Je ne sais pas si j’ai été influencé par mon dortoir pour faire ce choix. Mais je crois qu’il me correspond assez bien. Je n’ai jamais été fait pour être Top Dresseur.” Je lâche un petit rire jaune. “Mais voilà, récemment, je suis devenu Chercheur Pokémon. Je crois que j’ai découvert une véritable passion. Découvrir de nouvelles races, les recenser, étudier leur caractéristiques, … Tant de nouvelles choses à découvrir ! C’est extraordinaire !”

Je repense à ma petite escapade près du lac. Je repense à cette race très étrange. Je décide de partager cette expérience avec Max, après tout, si cela lui donne envie d’être l’une de mes collègues Chercheur, autant mettre toutes les chances de mon côté !

“_ L’autre jour, alors que j’étudiais une nouvelle région, je suis tombé sur une espèce inconnue ! Je ne t’explique même pas l’étrange sensation que ça m’a procuré ! C’était ! Wahou !” Je me suis levé, j’agite les bras comme pour essayer de montrer ce que j’ai pu ressentir. C’est impossible à montrer, mais pourtant, j’essaie. “C’était de drôle de Pokémon ! Un genre de type Sol - Normal, bref ! De grands lamas écaillés avec une barbe et un long cou. Après les avoir observé j’ai compris que plus leur barbe était longue, plus ils étaient respectés ! C’était un véritable troupeau. C’était vraiment magique.”

Je parviens enfin à me calmer. J’espère avoir réussis à lui faire passer un maximum d’emotion. Parce que ce moment était intense. Cette rencontre… wahou. Dès que j’y repense, ça me fait des frissons partout. Je croque dans mon fruit, histoire de me rafraîchir les idées. Le machouille tranquillement, les yeux perdus dans le vide. Puis, je reviens doucement à la réalité.

“_ Et toi, Max, qu’est-ce que tu voudrais faire à la rentrée ?”

Je retrouve une position assise. Vivaldy vient près de moi. Elle a vraiment l’air fatigué. Je la caresse sous le menton. Je l’imagine avec une barbe. Elle pourrait presque correspondre à ces étranges Lamas. Bon, il lui manque aussi les écailles. Je ne préfère pas lui dire, elle risquerait d’être frustrée. Elle tient à sa réputation ma petite biche. Pourtant, comme si elle avait entendue mes pensées, elle décide de se relever et d’aller se coucher plus loin. J’hausse les épaules, tant pis pour elle, plus de caresses. Peut-être a-t-elle conclu un pacte secret avec le Solochi. Je lui adresse un regard en biais. Attention ! Ne va pas corrompre mon équipe. Je n’hésiterai pas à te balancer encore plein de coco si tu tentes quoi que ce soit de louche. Je reporte mon attention sur Max.

“_ On se promène ?”

Pas que je n’aime pas l’endroit. Loin de moi cette idée. Mais j’ai besoin de bouger. Je sens un surplus d’énergie en moi. Il faut qu’il se déverse quelque part. Une petite balade en bordure de forêt ne fera aucun mal.
Aaron S. Mightley



HAIL NOCTA
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] Turtwig

Spoiler :
Le couple le plus improbable avec... une fille
Max Arago
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue

Une petite maladresse ...

Aaron & Max

Malgré ce que lui disait Aaron, Max savait bien que jamais elle n'aurait suffisamment d'adresse pour grimper dans les arbres. Elle réussissait à tomber en ayant les deux pieds sur terre, alors en équilibre dans les branches ? Elle ne préférait pas y penser. A tout les coups, elle se débrouillerait pour se casser quelque chose. Sa maladresse était vraiment embêtante parfois. Des fois elle aimerait pouvoir garder la tête dans les nuages, sans avoir à en sortir car elle s'était pris un mur ou qu'elle était tombée. La rosée avait une malédiction, même dans la rue la plus banale possible, avec strictement rien ni personne devant elle, la Givrali réussissait à tomber. Combien de fois ses amis avaient dût la rattraper par le col de son gilet ou de sa chemise ? Elle ne comptait même plus. D'ailleurs depuis son arrivée à Conbaba et l'entrée de Nessie dans sa vie, elle avait l'impression de n'être qu'une masse tombante. En plus des fois où elle tombait toute seule, le Dragon, aussi maladroit qu'elle, la fessait tomber malencontreusement. Une belle équipe de bras cassé. Il n’empêche que cela leur fournissait un bon entraînement. Le pokemon comme sa dresseuse était résistant et il leur fallait une grosse chute ou un gros coup pour avoir mal. Peut-être que leur défaut deviendra un de leur atout ? Qui savait ?

Elle écouta attentivement l'explication du jeune homme sur sa spécialisation et sur son parcours. Son sourire se fit plus grand encore. Si la douceur de la coco avait apporté un calme sourire sur son visage, l'évidente passion du jeune homme rendait ce sourire rayonnant. Il était agréable de voir quelqu'un avec une telle passion et une telle énergie pour la faire partager. Elle pouvait voir les étincelles dans ses yeux. Tout le corps du Phyllali criait sa passion. Ses grands mouvements explicatifs, son incapacité à trouver les mots justes, les remplaçant par des onomatopées … Plus que sentir la passion du garçon on pouvait la voir et la partager. C'était vraiment beau. Max espérait vraiment trouver le parcours qui réussirait à la passionner autant. Le jeune homme calmé, elle réfléchit un moment à sa question. Elle était presque sûre que la spécialité Scientifique était la meilleure pour elle. Pas assez talentueuse en dressage pour rentrer chez les Top-Dresseur, les parcours des Pokéathlètes ne la tentait pas plus que ça et la Coordination n'était pas pour elle. Bien trop timide pour se lancer sous les feux de la rampe. Alors, Mécano, Chercheuse ou Archéo ? La voilà la grande question. En réalité son esprit hésitait entre ses deux derniers. Ellen'aimait pas trop la mécanique. Elle avait encore un peu de temps avant de se décider. Elle répondit très honnêtement au rouquin :

- Je pense que je vais prendre la spécialité Scientifique mais je t'avoue fortement hésiter pour mon parcours. Je ne suis pas attirée par la mécanique mais mon cœur balance entre la recherche pokemon et l'exploration.


Elle esquissa un sourire. Le choix était difficile. Les deux parcours lui semblait terriblement intéressant. Il lui était impossible de choisir pour le moment. Elle allait donc tranquillement attendre que les cours reprennent pour faire son choix. Elle n'était pas pressée après tout. Tout cela pouvait bien attendre. Mais elle avait eut beaucoup de plaisir à voir Aaron s'animer ainsi.
Se balader en forêt ? Pourquoi pas, le temps était bon et elle était là depuis un moment avant l'arrivé en catastrophes du rouquin. Elle hocha la tête puis commença à s'activer.

- Bonne idée ! Donne moi une minute le temps de ranger mes affaires et on y va !


Elle rangea ses quelques affaires encore sorties et s'étira. Puis elle tapota la tête de son starter, toujours à moitié allongé sur elle et lui fit signe de se lever. Le Solochi le fit de bonne grâce et toute son énergie retrouvée, il était déjà prêt à courir de partout. Il l'épatait, il courait du matin au soir avec toujours autant d'envie et d'énergie. Elle espérait que la vie à l'académie ne l’empêcherait pas de laisser Nessie se dépenser autant qu'il en avait besoin. Le pauvre pokemon serait bien malheureux si elle ne pouvait pas le faire laisser courir longtemps. Avec toute l'énergie qu'il avait …

Enfin prête à partir, elle se leva et ramassa son sac. Elle se tourna vers Aaron. Il avait dit la forêt, non ? Alors direction la forêt ! Max les aimait bien. Protectrices de divers secrets, elles avaient toujours une belle histoire à raconter. Allaient ils découvrir celui de la forêt de Conbaba ? Il y avait peu de chance mais l'ombre des arbres seraient très appréciés dans ce milieu d'après-midi estival. Elle se dirigea donc d'un pas contemplatif vers la grande verte. Elle adorait prendre son temps et laisser son regard se promener lentement sur chaque détail de la forêt. Une trace de pas ou une griffure dans un arbre. Entendre le bruissement des feuilles d'arbres ou le murmure d'un ruisseau. Elle adorait ça. Écouter la nature leur parler. Découvrir les pokemons habitants dans le coin. Par exemple, juste devant elle une longue plume rouge venait d'arriver, poussé par un léger vent. Elle se baissa pour l'attraper. Elle ne se rappelait pas en avoir déjà vu des pareilles. Elle regarda le Chercheur. Peut-être que lui il savait. Alors elle lui posa la question.

- Tu saurais à quelle espèce elle peut appartenir ? Je ne connais pas beaucoup les oiseaux. Cela pourrait être un Flambusard, un oiseau originaire de Kalos. C'est le seul que je connaisse qui ait des plumes d'un rouge aussi vif.


.

DEV NERD GIRL



t h e f i r e i n s i d e
Nemo Kendhall
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8470-574-nemo-kendhall-tu-seras-lecrou-de-mon-fabuleux-rouage-noctali#85815
Icon : Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6707
Points d'Expériences : 849
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Kalos
15 ans
37
6707
849
pokemon
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] K8dc
Kalos
15 ans
37
6707
849
Nemo Kendhall
est un Pokeathlète Novice
Une petite maladresse

Elle se dirige donc aussi vers une spécialité scientifique, je savais qu’on allait bien s’entendre. C’est drôle, mais avec sa sensibilité artistique, je l’aurais bien vu Coordinatrice, elle me cache d’autres talents que je ne saurais soupçonner. Je souris d’avantage lorsqu’elle m’en parle, elle ne sait pas encore quel parcours choisir. Je la comprend tellement, mon choix a été très difficile aussi. Mais Chercheur Pokémon est, j’en suis sûr, ce qui me convient le mieux. J’en suis persuadé, c’était la formation qu’il me fallait. Plus qu’à dire ça à mes parents tiens… C’est un autre problème qu’il faudra que je résolve. Pas tout de suite, non, toujours plus tard, remettre les problèmes au lendemain. Une boule se crée au fond de mon estomac, vraiment, il faudra que je le fasse au plus vite, ça va finir par être invivable.

Je ne saurais pas conseiller Max sur son choix futur. Je ne peux que lui faire la promotion des Chercheurs. Mais, à quoi bon, cela reste son choix. Uniquement le sien. Je pourrais encore m’extasier sur ce que je fais, elle deviendrait alors Chercheuse tout en regrettant peut-être l’Archéologie. Impossible à savoir. Restons sur nos gardes.

“_ La meilleure chose à faire pour savoir quelle formation te plaît le plus est de partir en expédition avec des personnes formées en Archéologie ou de rencontrer d’éminents Chercheurs. Quand nous seront de retour à Lansat, je suis sûre que tu pourras trouver tout cela facilement.”

Je lui adresse un nouveau sourire confiant. Il n’y a pas de raison qu’elle s’inquiète pour cela maintenant. Après tout, elle n’a pas encore vécu nos différents cours à l’Académie, elle vient à peine d’arriver. Le meilleur à faire est de suivre la formation de base pour ensuite regarder ce qui lui plaît le plus. Je me serais bien proposé pour lui expliquer en long, en large et en travers la formation de Chercheur. Mais… je n’ai pas la prétention d’être qualifié pour le faire, je suis persuadé que d’autres le sont bien plus que moi. Laissons cela aux anciens de la PC, ils ont plus l’habitude qu’un petit nouveau comme moi.

Ma proposition de promenade semble l’enjouée. Je ne connais pas bien les environs, on va tenter de ne pas aller se perdre en pleine forêt. Au pire, Vivaldy saura retrouver notre route. D’ailleurs, elle lève les oreilles et ouvre vivement les yeux à l’entente du mot “balade”. Je lui souris et tend ma main pour qu’elle vienne s’y frotter. Elle m’ignore superbement pour se lever et trottiner un peu plus loin. Je fais la moue, que lui arrive-t-elle, aujourd’hui ? Bon, au moins, elle a l’air motivé pour aller se promener, une bonne chose.

Pendant que ma camarade range ses affaires, je retourne vers Invy, toujours endormi contre la pierre étroitement lié avec l’oeuf. J’espère qu’il n’est pas en train de lui transmettre toute sa flemme. Je lui retire tout doucement l’oeuf des pattes pour le ranger dans mon sac, aux côtés de la dernière noix de coco encore intacte. Il ne se réveille pas. Je l’installe alors sur mon dos, tâchant d’être le plus délicat possible. Je ne sais pas s’il perçoit qu’il change d’environnement mais il s’agrippe vivement à mes épaules.

Max prend alors la direction de la forêt profonde. Si on m’avait laissé le choix, c’est probablement par ici que je me serais aussi dirigé. Je la suis, nous respectons le silence de la forêt, tout deux attentifs à ses moindres bruits. C’est fou comme on se ressemble à ce niveau. Respectueux de la nature qui son entoure, toujours à son écoute. Nous l’admirons, nous en sommes fascinés. Le bruissement de nos pas alarmes quelques Pokémon qui se cachent aussitôt. Même Vivaldy est sur ses gardes, elle marche tranquillement, reniflant des branches basses de temps à autres. Tout est si calme.

La jeune fille aux cheveux roses ramasse alors une plume rouge. Elle se demande et me demande à quelle Pokémon elle pourrait bien appartenir. Elle a raison, la piste du Flambusard semble être une hypothèse correcte. Mais d’autres Pokémon ne doivent pas être oubliés.

“_ D’autre Pokémon de type Vol ont des plumes rouges, comme Hélédelle ou encore Roucarnage. Mais le plus fascinant d’entre eux reste probablement Ho-Oh. Qui sait, il a peut-être établit son nid dans cette forêt. Ca serait … waouh. Un Pokémon Légendaire. Je rêve d’en croiser un.”

Je laisse divaguer mes penser. Ho-Oh, sur l’île de Cobaba. Ca serait un sacré scoop. Je regarde attentivement la plume que tient toujours Maxine. Je suis loin d’être un spécialiste. Il est impossible de déterminer à qui peut bien appartenir cette plume. Mais, elle a le mérite d’être jolie. J’hausse les épaules, difficile de donner plus de détails. Libre à elle de l’emporter et de mener sa propre enquête. J’espère seulement qu’elle me tiendra au courant des résultats. Immaginez … un Ho-Oh ! Cette image m’embrume l’esprit. Ca serait tellement fantastique !

Je continue pourtant mon chemin à travers les arbres. L’humidité se fait plus ressentir, une partie de la chaleur s’est évaporée. On est beaucoup mieux à l’ombre. Le vent s’est aussi estompé, il fait plus lourd. Je ne sais pas exactement dans quelle direction nous marchons. Pour éviter de nous perdre, je décide d’entamer un large demi-cercle pour revenir sur nos pas et ainsi retrouver le camp. C’est plus prudent.

Je profite en silence de l’endroit. Je n’ai pas envie de briser cette ambiance si particulière. Pourtant, je trouve dommage de ne plus échanger avec ma compagne d’une après-midi. En même temps, nous avons ratissé large au niveau des présentations. Il est peut-être temps de laisser cette balade suivre son court sans forcer la conversation. Je réfléchis tout en restant attentif à tout ces immenses arbres environnants. Depuis quand sont-ils là ? Leur tronc doit faire deux fois mon buste, c’est impressionnant.

Notre petite balade dur un moment encore, mais, comme prévu, nous finissons par retomber sur le camp de l’école. Je ne peux m’empêcher de sourire légèrement. Mon coup avait vu juste. Ce moment a été très agréable, plein de ressource et fort en émotion. C’était vraiment sympa de rencontrer quelqu’un qui partage cette même passion pour la nature. Je me tourne vers Max en lui faisant un grand sourire, il est l’heure de nous séparer, je le sais et je le sens. Pourtant, je trouve ça un peu triste. Je sais que nous nous reverrons très prochainement. Dans un élan d’affection, je sers la jeune fille dans mes bras.

“_ Merci Max, c’était vraiment une après-midi extraordinaire. J’espère vraiment que nous nous reverrons bientôt.”

Je suis prêt à partir. Mais il manque quelque chose. Je sors mon IPok pour lui donner mon numéro.

“_ N’hésite pas à me contacter pour tes ambitions futures ! Je me ferais un plaisir de t’aider.”

J’allais oublier un truc.

“_ Et… merci beaucoup pour ton dessin. C’était parfait !”

Sur ces mots, je m’éloigne de quelques pas, toujours souriant. Je lui fais un signe de main avant de partir rejoindre la maisonnette des Phyllali.
Aaron S. Mightley


Spoiler :
Terminé pour Aaron ! Merci beaucoup Max ! A refaire *-*



HAIL NOCTA
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] Turtwig

Spoiler :
Le couple le plus improbable avec... une fille
Max Arago
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
Une petite maladresse - PV Aaron [Terminé] BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue

Une petite maladresse ...

Aaron & Max

Le jeune homme la rassura. C'est vrai qu'elle s'y prenait tôt mais elle aimait avoir le contrôle, savoir dans quoi elle s'embarquait, avoir un plan. Ça détonnait vraiment avec sa vision artistique du monde. Elle était paradoxale. Entre ses longues rêveries sur quelle couleur irait mieux pour représenter ça plus tôt qu'une autre et ses longues nuits d'étude à tout planifier pour tout. Le rouquin avait raison, elle pourrait toujours se renseigner  auprès des spécialistes des parcours qui l’intéresser. Les cours l'aiguilleraient certainement. Il fallait qu'elle arrête de se prendre la tête avec tout ça.

Cette petite balade en forêt était agréable. Il n'y avait rien de mieux que d'être dans un tel environnement avec quelqu'un qui aimer la nature autant qu'elle. Le ciel bleu de Conbaba devant lequel les grands arbres de la forêt se dessinaient. La plume du pokemon était toujours entre les mains de la rosée, la fessant tournoyer et admirant les sublimes couleurs que le soleil fessait ressortir. Elle en ferrait un beau souvenir de cette rencontre, à chaque fois qu'elle poserait son regard sur la plume, cette journée lui reviendrai et elle aurait le plaisir de se rappeler de cet après-midi ensoleillé avec le Phyllali. Et qui savait c'était peut-être vraiment  une plume de Ho-oh. Elle eut un sourire complice. Pas besoin de plus de mots, cette plume resterait le symbole de leur amitié. La preuve de l'éclosion d'une belle rose dans ce si beau jardin.Quel meilleur moyen que de sceller un pacte silencieux dans une aussi calme forêt.

Dans un silence agréable les deux jeunes gens parcoururent la forêt, passant à coté de petits ruisseaux miroitant les rayons du Soleil et créant de petits arc-en-ciel. Max fut étonnée de voir qu'elle n'était tombé que dix fois. Une broutille comparé à ces chiffres records en forêt. Une fois, elle avait réussit à tomber cinquante fois dans une même après-midi. A chaque chute le rouquin avait été un peu inquiet mais il avait vite compris que Max était un cas et qu'elle ne pouvait juste ne pas tomber dans une forêt. Lentement, ils progressèrent dans la forêt admirant la nature encore sauvage autour d'eux. Max avait l'étrange impression que Aaron savait où ils allaient. Était-il déjà venu dans ce coin de la forêt avant ?

Aucun d'eux ne parle, ils n'en avaient aucunement besoin. Parfois, un regard ou un sourire parle bien plus que tout les mots imaginables. Elle le savait bien. Dans ces dessins elle laissait les mots se transformer en traits, en couleurs, alors pourquoi ne pas les laisser se transformer en un regard ? Elle était heureuse de pouvoir marcher au coté d'Aaron ainsi, ça lui rappelait les longues marches qu'enfant elle partageait avec ses parents. Le temps où tout allait bien. Où elle avait son papa et sa maman, le temps où elle passait ses journées à l'arène à cajoler les pokemons fées de Valériane. Il était drôle de constater que son starter était un de ses pokemons si craintifs de ce type. Elle regarda son Solochi, aurait il le même comportement face à une fée que tout ces Dragons qu'elle avait vu pleurnicher face aux adorables pokemons de la championne. Sûrement, elle se fit la promesse d'un jour l’amener à Romant-Sous-Bois. Valériane serait surprise. Elle avait parier qu'on lui donnerait un type fée, « Juste pour tes cheveux » avait-elle dit.

Mais comme toujours, les bonnes choses avaient une fin. Et c'était la fin de ce relaxant moment. Max était profondément touchée par les mots du jeune homme. Pour elle aussi cette après-midi fut parfaite. Si elle était surprise de l'accolade du rouquin, elle lui rendit bien vite. Elle savait que cette amitié persisterait. Un tel amour de la nature partagée ne pouvait que les pousser à se revoir. Ensemble, elle savait qu'ils découvriraient toute la beauté de la nature. Avec un sourire, elle voyait le Phyllali s'occuper de remplir son Ipok de son numéro et puis de s'envoyer un message. Et voilà, les deux jeunes gens peuvent désormais communiquer quand ils veulent.

- Merci à toi Aaron. J'ai adorée ce moment. Je n’oublirais pas ta proposition ! Tu serras le premier au courant quand je me serais fixée. Et je t'en pris, c'est juste un dessin. Peut-être te permettra-t-il de voir Illumis comme la grande timide qu'elle est.  


Elle le regardât partir un moment sans bouger. Elle avait une profonde sensation de vide. Mais un bon vide, un vide qui, elle le savait se remplirait en voyant le jeune homme. C'était comme un coup de foudre mais amical. Comme celui qu'elle avait eut avec Nessie. Une belle histoire avait écrit ses premières lignes ici, à Conbaba. Et Max espérait que cela deviendrait un véritable roman, une série de plusieurs tomes même. Une de ses histoires qui n'avait jamais de fin.

DEV NERD GIRL



t h e f i r e i n s i d e
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum