[Cours Été 2015 - Topdresseur] Héros de la Triforce
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2329
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [Cours Été 2015 - Topdresseur] Héros de la Triforce   Lun 31 Aoû - 6:51
Introduction : Les Gardiens des Lacs incarnent le monde Spirituel, dans les légende de Sinoh. On en recense trois : Créfadet, l'être du Courage. Créhelf, l'être du Savoir. Et Créfollet, l'être de l'Émotion. Censés être nés du même Oeuf, issu d'Arceus, ils ont apportés la volonté, les émotions et la connaissance aux hommes. Chacun d'entre eux résideraient prés d'un lac et les trois étendues d'eau majeures de Sinnoh ont donc été nommées d’après le Pokémon qui en garderait les flots.
Nos trois sujets d'études sont également connus pour être les garants de l'équilibre du monde, sommés d'intervenir à chaque fois que ce dernier est menacé dans sa structure même. En effet, on les associe souvent aux divinités du Temps et de l'espace que sont Dialga et Palkia, tout en leur prêtant le pouvoir de calmer la fureur des deux titans, voir même de la contrôler. En ce sens, on peut rapprocher leur rôle de celui de Rayquaza dans les légendes d'Hoenn, de par le contrôle qu'il exerce sur Groudon et Kyogre.
Cet exposé tentera de déterminer si l'influence des Gardiens des Lacs se limitent justement au contrôle de l'équilibre décrit dans les légendes, ou s'il s'avère plus profond.



Et accessoirement, il me permettra de les voir de visu, ces mythiques Gardiens ! Voila, ça ne fera une bonne intro pour Roseverte. Rangeant carnet et crayon dans mon sac, je me penche de nouveau sur mon petit problème actuel.

"À gauche, Lucki ? Ou alors, tu penses que c'est peut-être à droite...Fin' le type nous avait bien dit que c'était à gauche, il me semble, non ?"

Arrête de soupirer comme ça, et aide-moi un peu, bougre de Lucario ! Ce doit être quand même évident que je ne sais pas du tout où on doit se rendre pour commencer nos recherches, non ? Après, tout, c'est la première fois que je mets les pieds à Sinnoh. En attendant, nous voila complétement perdu. Arceus, pourquoi les choses me pouvait-elles pas se passer selon le plan prévu ?
Lorsque Roseverte nous as envoyé les fichiers concernant les devoirs à rendre à la rentrée, je vous avoue que je n'étais que "moyennement enthousiaste"...Comprenez par là que j'ai bien attendu une semaine avant de seulement ouvrir son mail. Et si la majorité de la liste ne m'a pas franchement donné envie, il y a bien UN sujet qui a manqué me faire tomber de ma chaise : Étudier l'influence d'un Légendaire dans une région spécifique, ça implique bien de partir à sa recherche et avec un peu de chances, de le voir en action, non ? Ce genre de trucs, ça rentre pile dans la règle des Trente : 30 secondes pour prendre conscience de l'occasion en or, 30 pour renvoyer une réponse à Roseverte (Qu'il ne lira pas de toute façon) concernant le cours choisi  et 30 pour être prêt à partir !
Pour couronner le tout, la visite surprise d'Eryn au Terremer est tombé à pic : Quoi de mieux pour convaincre Noé et Melody de me laisser partir en solo à Sinnoh, que la promesse de rejoindre le plus vite possible Foraville, pour passer la semaine chez Eryn ? Eux, ça les rassure et moi, ça me convient PARFAITEMENT..Donc tout le monde est content.

Fraichement débarqué à Rivamar par le Ferry, notre petite équipe a rapidement rejoint la route 222, afin de se mettre à l'ouvrage. J'aurais adoré visiter un peu plus longtemps la ville, d'autant qu'avec leur aménagement écologique, y'aurais peut-être une ou deux idées à glaner pour le dortoir Phyllali. Sauf qu'on a du pain sur la planche et même une sacré baguette !
Mon équipe au complet a fait le déplacement avec moi, j'ai déjà récupéré quelques informations sur les Lacs et leurs Gardiens via le Réseau Ranger et surtout je vais VOIR ERYN ! PENDANT UNE SEMAINE!...Hein, oui ? Ah oui et accessoirement, mener à bien ma mission : Étudier les trois Pokémons, gardiens des Lacs de Sinnoh, ce n'est pas le genre de chose qui peut s'exécuter en une petite journée, ça non !
Mon planning parle de lui-même...Bon d'accord, le planning que Melody m'a préparé ( Honte de s'être fait aider par sa maman : Fait) : D'abord, débarquer en solo à Rivamar et monter jusqu'au Lac Courage pour étudier le premier membre du Trio, Créfadet. Ça devrait me prendre deux jours environ de récupérer les informations nécesaires et au pire , je compulserai tout ça pendant la dernière étape de mon périple. Ensuite, le soir du deuxième jour, continuer jusqu’à Voilaroc et prendre le bus de nuit pour monter à Frimapic : Aprés tout, le Lac Savoir, demeure supposée de Créhelf n'est pas loin de la ville, et en arrivant tôt le matin,je n'aurais qu'à passer la journée sur place pour chercher des traces de sa présence et de son influence. Et pour finir, redescendre vers Floraville où m'attendent Eryn et sa famille et passer la semaine chez elle. Comme elle n'habite pas loin du Lac Vérité, je pourrais sans prolbème faire les allers-retours, je pense. Fiou, pas l'habitude que tout soit aussi organisé à l'avance, mais pas le choix, il va falloir tenir la distance !


Et on ne peut pas dire que les choses commencent bien : appuyé sur le guidon du vélo Course que j'ai embarqué depuis Hoenn, je tourne la tête en tout sens dans l'espoir qu'une inspiration miraculeuse m'indique la direction à prendre. À peine essouflé par notre trajet, Lucki ne semble pas disposé à m'aider...En même temps, si l'aura pouvait faire GPS, ça se saurait.

"Bon, pas le choix..."

Avec un grognement rageur, je met pied à terre et pose mon vélo contre un arbre proche. Il ne me reste plus qu'à trouver...Ah, voila ! Quelques mètres plus loin sur la route, juste à coté de la rivière en contrebas, un vieil homme semble absorbé par la canne à pêche qu'il tient en main. Espérons qu'il puisse m'aider sinon je suis bon pour retourner à Rivamar, me chercher une carte..

"Excusez-moi..."


"..."

"Pardon, je..."

"..."


"Euh..Vous m'écoutez ? Oh...EH OH !"

"Pas si fort, tu vas faire fuir le poisson."

La voix a fusé depuis l'imposante barbe qui mange le visage du vénérable pécheur, aussi irrité d'être dérangé qu'un Ronflex en plein repas.

"Pardon, je viens juste d'arriver et je voudrais savoir...pour aller vers le Lac Courage, c'est quel direction ?"


"...Si je te le dis, tu dégages ?"


"(Aimable, le bonhomme...) Il y a des chances, oui."


Détournant le regard, mon "charmant" guide point sa main en amont du courant, pour me désigner une sorte d'immense complexe de batiments, qui surplombent la rivière.

"Tu continues tout droit jusqu'à leur saloperie de village vacances et tu bifurques à gauche...Maintenant, du balai !"


Merci pour l'info, papy ! Le temps d'un merci de rigueur (Faut pas déconner, non plus), et me voila reparti en haut de la pente, dans la direction indiquée. Lucki a repris sa course à mes cotés, et les berges défilent tandis que nous nous approchons du complexe indiqué...Cette fois, c'est officiel, l'aventure peut commencer !

********************

Cette fois c'est officiel, je commence à en avoir ras-le-bol ! Debout, prés de ma tente, mon vélo posé contre un arbre, je n'ai qu'à me remémorer ma journée pour ressentir l'envie subite de me rouler en boule dans mon sac de couchage et faire la sourde oreille aux tentative d'apaisement de mon Lucario. C'est vrai, quoi...Trouver le chemin ne nous as pas posé tant de problèmes, une fois aiguillés sur la bonne route, ça , je ne le nie pas : les hautes herbes et le relief de la route 213 ne nous ont pas ralentis et c'est donc en tout début d'aprés-midi que nous avons finalement réussi à atteindre les bords du Lac Courage. À première vue, l'endroit est effectivement digne d'intérêt si l'on en croit les légendes locales qui en font la demeure du premier membre du trio : Vaste étendue d'eau couverte par une brume tremblotante, légèrement à l'écart de la route, et qui attire les pokémons sauvages comme le miel attire les Ursarings, je sais pas ce qu'il vous faut !
On pourrait donc penser que repérer Créfadet ou tout du moins des traces de sa présence serait chose aisée...Raaaaah, rien que d'y penser. Huit heures...Huit heures de recherche en utilisant toutes les ressources à notre disposition pour RIEN ! Nada, aucun résultat, même pas la plus petite trace ! Non des fois, c'est pas drôle la vie de Ranger !

"T'es vraiment sûr de ton coup ? Même pas une petit trace, rien du tout ?"

Pour la millième fois, j'apostrophe mon starter aui se tient en tailleur, au bord de l'eau. Je sais que c'est propice à la méditation, ici, mais je vais avoir besoin d'un coup de main un peu plus actif, amigo !
Hélas, le soupir agacé du Lucario vaut tout les discours du monde...En même temps, qu'est ce que j'espérais ? Que Créfadet serait assez stupide pour se laisser prendre par son aura ? Pourtant, ça me semblait un très bon plan, il y a quelques jours.
*Soupir* Bon, je présume que je n,ai plus qu'à faire un dernier tour des lieux, avant d'aller me coucher. Ça part mal cete histoire, si je ne trouve rien avant demain matin, je devrais repartir bredouille et ça, c'est hors de question ! Déja parce que Roseverte ne va pas me rater sinon, mais surtout parce que j'ai un honneur Ranger à tenir, moi !

"Je vais tenter la rive ouest. Tu restes là ?"

Quelle question...Aprés deux heures passées à scanner les environs par pulsations, tu m'étonnes qu'il ne soit pas très motivé face à la perspective d'un échec de plus.

"Ok, j'ai compris....Keru !"

C'est donc accompagné par mon Elecsprint ( qui semblait bien plus motivée par l'idée d'une sieste au bord de l'eau...Vous, vous êtes tous pris une attaque Baillement ou quoi ?), que je commence à contourner la vaste .tendue d'eau qui me nargue depuis mon arrivée. Les flots sont calmes, uniquement troublés de temps à autre par le saut d'un Magicarpe. Tout en avançant, je scrute avec attention le centre du lac, ainsi que le moindre mouvement qui pourrait me mettre sur une piste...Allez, Créfadet, montre-toi, je sais que tu ne dois pas être loin...

"Mais tu va lâcher, oui ! Pour la dernière fois, ça ne se mange paaaaaaaas ! "

Pardon ? Aurais-je entendu le mot "Manger" ? Ok, on oublie Créfadet une seconde, y'a beaucoup plus urgent ! Talonné par Keru, et bifurque vers les sous-bois, tandis qu'au loin, les cris de protestations s'intensifient, soutenus par d'étranges bruits métalliques. On dirait presque de la mastication et je sais de quoi je parle !
Pourtant, en jaillissant comme une trombe des fourrées, j'avoue que je ne m'attendais pas au spectacle qui s'offre à moi : au beau milieu d'une clairière, à moins d'une dizaine de mètres du bord du lac, se dresse un campement, assemblage hétéroclite de tentes et de machines étranges. Et entres  les projecteurs, les paravents et la multitude d'appareils dont j'ignore la fonction (Marrant, le gros, on dirait un Frigo...J'espère que c'est bien ça), un petit groupe en blouses blanches semblent confronté ç un problème d'envergure.

"Non ! Arrête tout de suite de ronger ça, ça va finir par grill....*BZZZZZ*"

Comme un coup de tonnerre, l'un des appareils libèrent soudainement une série d'étincelles avant de tomber sur le coté. Dans le même temps, une petite silhouette aux reflets argentés se laisse tomber de la carcasse vaincue, et trottine tranquillement vers son prochain buffet.
Des Galekids...Un véritable troupeau de Galekids est en train de se taper un petit gueuleton avec les machines qui parsèment les lieux. Et on dirait que les efforts des scientifiques pour éviter le carnage ne portent pas vraiment leurs fruits...
L'un d'entre eux passe justement à ma portée, complétement paniquée et j'en profite pour l'attraper par la manche (Et manquer de me faire entrainer dans le même temps...Marre d'être petit). L'homme est plutôt bien bâti et une petite paire de lunettes rondes viennent compléter sa blouse et le carnet accroché à son revers. Et bien qu'il tente d'abord de se dégager, la vision d'un gamin et de son Elecsprint (Pourquoi il regarde mes cheveux comme ça ?) visiblement sorti du néant, paraît suffisant pour lui rendre un peu de self-control.

"Qu'est-ce que tu fiches ici, petit ? C'est une zone de recherche, tu ne peux pas..."

"Vous croyez vraiment qu'on a le temps pour ça ?! Qu'est-ce qui se passe ?"


"On a eu un petit problème avec nos Galekids, voila ce qui se passe ! Un abruti n'a rien trouvé de mieux que de renverser la caisse avec leurs Pokéballs et maintenant, il vont niaquer tout notre matériel ! Ah non, ne touche pas à ça , toi !"

Joignant le geste à la parole, il se jette en avant et soulève brusquement un ordinateur portable de la caisse sur laquelle ce dernier était posé. Dépité, le Galekid qui contemplait l'objet avec un air gourmand se détourne et plonge la bouche ouverte sur un ensemble de cables métalliques. Il a de l'appétit ce petit, presque autant que moi...

"Ils vont tout dévorer, c'est une catastrophe..."


"Vous n'avez rien qui puisse les contrôler ? Les remettre dans leurs Pokéballs, par exemple ?"


" Tu crois qu'ils ont mangés quoi, en premier ? Sans ça, le problème serait réglé depuis longtemps."


Bon, alors je présume qu'il va falloir trouver autre chose. Mes yeux volent de part et d'autres de la clairière, à la recherche de la moindre piste possible. Analyse de la situation : Dix Galekids en vadrouille, du matériel incroyablement gouteux, aucun Pokémon avec Magnépiège ou Champ Magnétik et le temps que j'aille chercher Lucki, ils auront fini leur festin...
Il va falloir faire avec les moyens du bord...Ça passera si je vais suffisamment vite, enfin j'espère.

"Dites à tout le monde de s'écarter, je crois que j'ai une idée  Keru, je vais avoir besoin de toi ! Tu les rabats vers moi, mais sans leur faire de mal, c'est compris ?"


Bien qu'hésitant, le scientifique s'exécute et transmet rapidement l'information à ses collègues, avant de reculer lui-même de quelques pas. pelage parcourue d'électricité, l'Elecsprint laisse échapper un léger feulement, avant de libérer un grand flash et de se mettre à courir. Soutenue par l'énergie accumulée dans ses pattes pendant le trajet, elle se mue littéralement en une trainée lumineuse, qui traverse le camp en quelques secondes . À chaque rencontre avec un Galekid, la chienne électrique se contente d,un léger coup sur ce dernier pour le faire tomber de son perchoir, et c'est bientôt une masse frétillante et paniquée de Pokémons Acier qui s'égaillent en tout sens dans la clairière. Bon et maintenant, deuxième étape.

"Parfait, maintenant, tounne autour d'eux avec Vive-Attaque. Et essaye de rétrécir la taille du cercle à chaque tour !"

Sans ralentir, ma partenaire bifurque brusquement et commence sa série de rotations. D'abord dispersé, les Galekids se retrouvent de plus en plus poussés vers le centre du cercle, et commencent même à se coller les uns aux autres. Sans quitter la scène des yeux, j'attends que toutes les cibles se retrouvent rassemblées au même endroit. Et lorsque le denier Pokémon Acier se retrouve au coeur du tourbillon électrique qu'est devenu Keru...

"Garde le rythme, j'en ai pas pour longtemps !"

Rapidement, je détache le Disque de Capture de sa sangle d'épaule, et l'insère dans mon Capstick. Une fois libéré, la toupie tournoyante va se perdre au milieu de la masse métallique des Galekids, tandis que je déclenche ses premières rotations. Impossible de lier un aussi grand nombre de Pokémons d'un coup, mais il suffit parfois d'une seuls attaque pour gagner la bataille. Et lorsque le voyant de mon Capstick vire au vert, signe de la réussite de la capture, je n'ai plus qu'à passer à l'action !

"Capture effectué...Tomberoche !"

Tandis que Keru bondit en arrière, le Galekid que je viens de capturer se dresse sur ses pattes arrières, au milieu de la masse confuse. Puis, avec un  grand cri, il abat brusquement ses pattes avant sur le sol, une seconde avant que la terre ne se fendille autour de sa position. Soulevé par l'impact, une multitude de petits rochers se détachent du sol, avant de retomber brusquement, en encerclant les Pokémons Acier comme une muraille. Complétement prisonniers, leurs cris se font de plus en plus faibles, jusqu'à ce que finalement seul le bruit de leurs carapaces d'acier frottant les unes contre les autres se fasse entendre. Et un instant plus tard, c'est un concert de cris de joies et de soupirs de soulagements qui rompt ce même silence : s'en suit un TRÈS LONG (et embarrassant) passage de remerciements, auquel je parviens à survivre en utilisant la meilleure excuse jamais inventé...La technique du "Hocher la tête en souriant et en priant pour que ça soit pas trop long".

Pendant que je flatte l'encolure de Keru, l'homme aux lunettes me rejoint en quelques pas, l'ordinateur toujours entre les mains.

"Merci...


"Cael. Et vous, vous êtes ?"

"Cael. Bastien Ravery, je suis en charge de cette équipe, enchanté. Par contre...Je peux savoir ce que tu fiches dans le coin ? En deux semaines, tu es bien le premier gamin que je vois venir jouer au Ranger prés du Lac. "


"Euh...Je n'suis pas vraiment là pour jouer, en fait. Et je suis vraiment Ranger."

"Ah ? Ranger, vraiment ? Tu as quoi...Dix ans ? Onze? Même si tu as le Capstick de ton papa, ça ne suffit pas, te manque encore quelques centimètres."

...Impossible de savoir ce qu'il pense derrière ses lunettes, mais en attendant, le large sourire ironique qu'il me renvoi commence à me crisper un peu. Déjà, me faire traiter de gamin, c'était pas la meilleure idée de sa vie, mais prétendre que je viens "jouer au Ranger, il va finir par dépasser les bornes. ET JE NE SUIS PAS SI PETIT !
Me redressant le plus possible, je lui désigne la petite barrière rocheuse qui retient les Galekids, avant de reprendre d'une voix trééééés calme.

"Donc si je demande à Keru de pulvériser les rochers là-bas, j'aurais juste fait une grosse bêtise et vous appellerez mes parents ? Sauf qu'en attendant, avant que je sois privé de sortie, votre matériel aura fini en biscuit apéro pour Galekids."

"Ahah, mais c'est qu'il se vexe notre petit Ranger ! Le prend pas mal, petit, je te charriai. Et tu vas me faire plaisir de me tutoyer, "Vous" c'est mon père. Tu nous as rendu un sacré service, ils auraient pu réduire à néant deux semaines de travail, ces petits monstres."

Travail ? Avec un grand sourire, le scientifique me fait signe de le suivre et repart vers le centre du campement. Intrigué, je suis Bastien qui rejoint l'une des machines encore intactes et commencent à pianoter sur le panneau de contrôles. Différentes courbes de données font leurs apparitions  et tandis que l'homme en blouse vérifie que rien n'a été endommagé par l'attaque, je jette un coup d'oeil curieux à l'écran. Sila plupart ont des noms complétements barbares ( Projection tridimensionnel ionisée dans un vecteur post-parallèle à l'axe inverse...Dites ça dix fois trés rapidement), deux retiennent mon attention : "Spectre Visible" et "Distorsion".

"Ça représente quoi, tout ça ?"

"Ahah, secret, secret, mon jeune ami...Bon en fait non, tout Sinnoh doit être au courant, on a même eu la visite d'une éauipe télé, la semaine dernière."

Stoppant le flux de données, Batien fait tourner l'écran vers lui, avant de ne laisser visible que les deux dernières courbes.

"Tu n'es pas sans savoir qu'un certain Pokémon est censé vivre dans ce Lac..."

"Vous étudiez Créfadet, vous aussi ?"

"Comment ça, aussi ?"

"Ben, c'est "un petit peu" pour ça que je suis là, à la base. C'est pour un travail de classe, je devais étudier l'influence de Créfadet sur la région, mais je pensais que le voir en action, ce serait plus efficace et plus rapide."

"Pour ce qui es de le voir, tu risque d'être déçu. En deux semaines, on a jamais réussi à apercevoir, ne serait-ce, qu'un bout de ses queues."

Déception cruelle.Et dire que moi, je dois repartir demain ! Adieu mon exposé...
Devant mon air dépité, Bastien secoue la tête un instant, avant de me mettre une grande bourrade dans l'épaule.

"Eh oh, on garde le moral, ça ne veut pas dire qu'on a rien trouvé ! Sinon, on ne serait pas Chercheur, les difficultés , ça fait partie de notre boulot ! Regarde ça..."


"Quoi, les courbes ?"

"Yep, on a enregistré tout les mouvements et les déplacements de matière autour du Lac pendant plusieurs jours. Les Galekids nous servaient de bornes magnétiques pour ça, t'imagines pas le boulot pour les maintenir en place. Et on a trouvé quelque chose d'intéressants : À certains moments, des Pokémons s'immobilisent brusquement et ne reprennent leur activité qu’après un laps de temps plus ou moins long. Et ce genre de phénomènes coïncide toujours avec un bref mouvement dans les ondes, comme si quelque chose passait de la matière au vide. On a pensé à des interférences à la base, mais c'était trop régulier. Tu me suis ?
"

"Euh...À peu près. Sauf que je vois pas ce que ça a à voir avec Créfadet."


"Tu t'es un peu renseigné avant de venir, au moins ? Genre, sur ses pouvoirs ?"

"Bien sur, il incarne la volonté, et donc si vous le touchez, vous perdez jusqu'à l'envie de bouger et vous risquez de demeurer immob...Ah ! J'ai compris !"

"Et oui. Si personne n'a jamais vu Créfadet de visu, ça peut aussi vouloir dire qu'il a la faculté de se téléporter ou de parcourir de grandes distances sous une forme immatérielle. Et parfois en changeant de "phase" , il entre en contact avec des êtres vivants et les fige, en absorbant leur volonté. "

"C'est bizarre.."


"Quoi, donc ? "


"Tu viens de dire qu'il pouvait aller presque n'importe où et sans se faire repérer en plus. Dans ce cas, avec un tel pouvoir, pourquoi rester toujours prés du même Lac ?"

"Qui sait ? Il doit avoir une bonne raison. Peut-être qu'il apprécie tout simplement cet endroit, ou qu'il y est lié par un lien que nous ignorons. En attendant, si tu as des questions, je peux essayer d'y répondre. Mais avant ça...Un sandwich, ça te dit, après tout ça, je crois que j'ai besoin de grignoter quelque chose. Eh, doucement !"

Ce n'est qu’après plusieurs heures et une multitude de sandwichs au poulet, que je rejoins enfin mon campement. L'accueil de Lucki est des plus "chaleureux " (Entendez par là, aussi chaud qu'une Forte-paume surprise à pleine puissance pour m'être absenté sans le prévenir aussi longtemps) mais une fois remis de la paralysie, je n'ai plus qu'à me mettre à l'ouvrage. À l'aide du dossier que j'ai constitué grâce aux informations de Bastien, je crois que je commence à avoir une petite idée de la raison qui pousse Créfadet à rester prés du Lac Courage...Mais il va falloir que je vérifie les deux autres lieux, pour en être sûr.



Créfadet, ou être de la Volonté est le Gardien du Lac Courage situé entre Verchamps et Voilaroc. La légende prétend qu'il serait capable d'absorber la volonté de ceux qui le toucheraient ou le blesseraient, les laissant incapable de la moindre action volontaire. Constamment plongé dans la brume, le lac conserve son secret depuis des siècles, mais des avancées récentes semblent démontrer que les pouvoirs du Pokémon Légendaire en serait la cause : capable de se déplacer sous une forme immatérielle, et de parcourir de très grandes distances via une forme de téléportation, l'observer de visu dans son milieu naturelle est donc une tache pratiquement impossible. A contrario, il demeure pourtant toujours auprès du Lac auquel on l'associe.
La position de ce dernier est donc des plus intéressantes : En effet, il se situe non loin de la jonction entre Verchamps et Rivamar. Or comme chacun le sait, cette dernière représente l'ultime étape pour un Dresseur sur la route de la Ligue, puisqu'aprés avoir défait chacun des Champions de Sinnoh, il se doit de passer par Rivamar pour rejoindre la Ligue Pokémon. Le Lac Courage se situe ainsi à la sortie de l' "anneau central" de Sinnoh, non loin de l'ultime étape où les Dresseurs désireux d'attendre la Ligue, doivent rassembler leur courage et faire preuve de la plus grande volonté possible pour accomplir leur rêve.
On pourrait donc sans problème imaginer que l'implantation humaine et la position des Arènes de Verchamp et de Rivamar ont un lieu avec celle du Lac Courage. Créfadet a procuré la Volonté aux hommes lors de la création de l'univers, mais aujourd'hui, il continuerait d'inspirer les Dresseurs, durant la dernière étape de leur périple.
Le fait qu'il demeure en ce lieu spécifique tendrait à confirmer cette hypothèse.


*********************


Clac, clac, clac, clac...Pourquoi il fait aussi FROID ?! Bordel, on est en plein milieu du mois Août et je claque des dents comme un fou. Je suis même sûr que le froid va faire geler la goutte qui me pend au nez. Lucki n'a pas l'air indisposé le moins du monde par la température glaciale qui règne tout autour de nous...Et il a bien de la chance !
Qu'est ce qui m'a pris de vouloir étudier les trois Gardiens ? J'aurais pu me contenter de L'un d'entre eux, ca suffisait amplement. Au lieu de ça, me voila à Frimapic, sur le point de me transformer en esquimau glacé à la fraise ! Emmitouflé dans trois couches de vêtements, je saisit maladroitement mes jumelles, tout en refocalisant mon attention sur le Lac Savoir : Plus petit que celui de son congénère, il est également bien plus difficile d’accès et sans les indications d'un gamin bizarre (Antonio qu'il s'appelait...Il devait faire vachement froid planqué dans son tas de neige, brrrr), j'aurais probablement tourné en rond pendant des heures. Il ne manquerait plus qu'il se mette à Neig..à neig-aaaaaaaaa...

"ATCHA!"

Mon éternuement vient contrebalancer le sifflement du vent, et je renifle de manière pitoyable, tout en me secouant pour faire to;ber la neige qui s'accumule dans ma capuche.
Même si je meurs d'envie d'explorer le lac plus en profondeur, la couche de glace qui le recouvre ne m'inspire pas confiance. Et vu la température de l'eau, même pour tout l'or du monde, je n'enverrais pas Katara là-dedans ! La petite Mustebouée a d'ailleurs trouvé refuge dans ma parka, et seul un bout de son museau dépasse de temps à autre pour vérifier que je suis toujours éveillé..et frigorifié.
Après avoir exploré les environs du Lac et même avec le dossier de Bastien, impossible de trouver une explication crédible: à part de la neige, des arbres et du blizzard, il n'y a rien ici, pourquoi Créhelf a-t-il choisi un lieu pareil pour s'installer, c'était pas les endroits chauds et confortables qui manquaient à Sinnoh. Ça se trouve, ils ont tirés à la courte paille tout les trois, et il a juste eu autant de chance que moi...

"*snirfl* Bon, tant pis, on rentre..Si on reste ici une minute de plus, je vais me transformer en Oniglali."

Avec difficulté, je m'extrais de ma congère et après quelques pas maladroits, parvient à me mettre à courir en direction de Frimapic. Je vendrais mon âme pour un chocolat chaud !

Et en parlant de ça, qu'Arceus bénisse l'inventeur de cette boisson divine ! Une fois réchauffé et débarrassé de toutes mes couches de vêtements, installé dans l'un des fauteuils du centre Pokémon, je tente de rassembler le peu d'infos dont je dispose.

"Donc..Créhelf est censé être le Pokémon Savoir, au même titre que Créfadet était le Pokémon Courage. Tout comme ses deux congénères, il dispose de pouvoir psychique, ok...Peut probablement quitter son corps et se téléporter, y'a pas de raisons que Créfadet soit le seul à pouvoir le faire...Et pour finir, il peut aussi effacer la mémoire de ceux qui le regardent dans les yeux. Ça doit être pour ça qu'on le représente toujours les yeux fermés, qu'est-ce que tu en penses, Katara...Eh, tu m'écoutes ?"

Pas le moins du monde semble-t-il. La Mustebouée est juste plongé dans son chocolat chaud et n'a pas retenu un traitre mot de ce que je viens de dire. Et même si j'en commanderais bien encore un (Bon d'accord, une douzaine), ce n'est pas ça qui me fournira les informations dont j'ai besoin. Avec résignation, je repasse donc gants, bonnets et veste, et sors dans la rue, dans l'espoir qu'une inspiration Aerceusiene me tombe dessus.

*INSPIRATION ARCEUSIENNE SERVI SUR UN PLATEAU AVEC SES PETITS LEGUMES*


On pourrait appeler ça comme ça, mais dans les faits, je suis juste TELLEMENT stupide de ne pas y avoir pensé plus tôt ! Si je veux apprendre quelque chose sur un Pokémon aussi ancien, il faut que je plonge dans le passé le plus reculé de la ville ! Et quel meilleur endroit que le Temple Frimapic pour cela?
Transportant Katara, complétement endormi dans mon manteau, je tourne subitement les talons pour remonter la rue principale et me diriger vers l'immense bâtiment à colonnades. Majestueux, ce dernier a subit l'assaut du temps mais trône encore dans la ville, et ses murs couverts de hiéroglyphes me fourniront surement ce dont j'ai besoin.

"Halte !"

_________________
[Cours Été 2015 - Topdresseur] Héros de la Triforce 1529618029-cael
[Cours Été 2015 - Topdresseur] Héros de la Triforce Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2329
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours Été 2015 - Topdresseur] Héros de la Triforce   Lun 31 Aoû - 9:51
Garde à vous ! Ah non, ça c'est pour les Pyrolis...
Sans préavis, une voix chevrotante s'élève brusquement et me coupe dans mon élan. Assise sur les marches, à quelques mètres de ma position, une petite silhouette tout aussi emmitouflé que moi se lève avec difficulté, avant de s'appuyer sur une canne en bois sculpté. Le visage d'une vieille dame, le regard farouche, dépasse alors de la capuche et me fusille littéralement sur place.

"Et où penses-tu aller comme ça, jeune fille ?"

"...Euh madame, je suis un..."


"Malpoli ! Laisse finir tes ainés quand ils te parlent ! "

"Mais vous m'avez posé une question !"

"Et tu réponds en plus ! De mon temps, on aurait jamais vu..."

Commence alors une longue litanie sur les jeunes et leur impolitesse (Surement les jeux vidéos, ou la télévision), qui s'étend de manière interminable, jusqu'à ce qu'enfin, la vielle dame semble lassée de son monologue et accepte de me laisser en placer une.

"Je voulais juste entrer dans le Temple, je cherche..."

"QUOI? Hors de question ! Seul l'Élu peut entrer dans le Temple Frimapic et une petite dévergondée comme toi n'est surement pas digne de l'être ! Il suffit de regarder ce que tu as fait à tes cheveux !"

Aie , le mot à ne pas prononcer...
Furibond, je fais un pas en avant bien décidé à passer outre cette vieille folle. Je veux bien être gentil mais là , c'est bon, elle vient de franchir la ligne façon missile !
Pourtant, mon avancée ne durera pas longtemps : d'un geste, la voila qui lâche une Pokéball et une seconde plus tard, une silhouette colossale verte et blanche se matérialise avant de pousser un rugissement terrifiant. Me surplombant, le Blizzaroi semble sur le point de se faire un petit casse-croute de Ranger...Euh...Pitié ?

"Là, là, Sully...Je crois qu'elle a compris. Maintenant, disparais et retourne chez toi, tu n'as rien à faire là ! Moi, Willia Ise, j'attends l'Élu depuis plus de trente ans et tu risques de me distraire au moment crucial !"


"Mais je..."

Hors de question que je reparte, du moins, pas sans ce que je suis venu chercher ! et elel vient de me donner la meilleure arme possible...Sans plus attendre, je me laisse tomber sur le sol glacé, avant de me mettre en tailleur.

"Qu'est-ce que tu fais, je t'ai dit de partir !"

"Pas question. Je suis venu pour chercher des informations, et je ne partirais pas avant. Du coup si votre fameux Élu risque d'arriver sous peu, vous feriez mieux de me donner un coup de main. Comme ça, je repars bien vite et tout le monde est content."

La vieille femme semble quelque peu perdue (Ou alors, elle hésite à me lâcher son Blizzaroi sur le coin de la figure), avant de frapper le sol de sa canne. Exaspérée, elle reprend ensuite la parole en bougonnant.

"Bon...*plus aucun respect*...Que veux-tu savoir ?"

"Tout ce que vous pourrez me dire sur Créhelf. Je voudrais savoir pourquoi il reste prés du Lac Savoir. Et aussi ce que cette proximité à apporté à Frimapic."

"Ce qu'elle nous as apporté ? Mais TOUT !"

Avec emphase, Willia se relève alors avec une vigueur surprenante, avant de désigner vivement le Temple, puis un bâtiment immense en forme de coupole et enfin la direction approximative du Lac avec sa canne.

"Depuis l'Antiquité, Frimapic a été un lieu de recherche et de connaissances ! Nos ancêtres ont construits le Temple dans le seul but de pouvoir collecter et cataloguer les écrits de Sinnoh ! Des centaines de savants et de créateurs viennent profiter du calme de nos montagnes pour mener leurs recherches dans de bonnes conditions ! Et l'école des Dresseurs de Frimapic est réputé pour la finesse de ses étudiants ! Depuis des générations, nous les gardiennes, nous conservons cette mémoire et ce depuis Frimelda la Sage, avant qu'elle ne passe le flambeau à..."

Je vous passe la liste des 4978 noms des gardiennes que me cite alors Willia, tout en notant frénétiquement les informations qu'elle me dispense. Son discours se tisse alors et se poursuit de plus en plus virulent, jusqu'à ce qu'enfin sa voix cassée n'achève son discours. Puis, plus calmement, quelques mots lui échappent encore.

"Personne ne se souvient d'avoir jamais vu Créhelf à Frimapic. Mais ça ne veut pas dire que l'Être du Savoir ne veille pas sur nous. En fait...C'en est même la preuve."



Levant un regard presque nostalgique vers le ciel, elle se tourne alors et remonte lentement les marches du Temple, suivi de son Blizzaroi. Et je me retrouve ainsi, seul, le carnet en main, une Mustebouée endormi contre mon torse...


Créhelf ou être du Savoir a établi sa demeure prés du Lac du même nom, situé non loin de la ville de Frimapic au Nord de Sinnoh. Son existence n'a jamais été vérifié, mais est attestée par la présence de nombreuses fresques dans le Temple Frimapic. Son pouvoir expliquerait probablement la raison du mystère l'entourant: Capable d'effacer la mémoire de ceux qui le regarderaient dans les yeux, Créhelf est ainsi toujours représenté les paupières fermées. Ainsi, les témoignages de son existence ont-ils probablement tous été anéantis, par le Pokémon lui-même. De plus, les conditions climatiques de la région rendent l'observation des plus dificciles.
Néanmoins, l'influence de Créhelf sur la région de Frimapic est perceptible : Lieu de savoir, elle a abrité à toutes les époques des lieux où la connaissance était le maitre-mot, du Temple Frimapic dans l'Antiquité, à une école de Dresseurs réputés de nos jours. Ville d'apprentissage, elle semble dédié au Savoir, le même que celui que son esprit protecteur a apporté aux humains sur ordre d'Arceus.
Ainsi, établir un parallèle entre la présence de Créhelf et le rôle de pole de connaissance de Frimapic me semble une explication plausible. Contrôlant la Connaissance, le Gardien du Lac Savoir pousse encore aujourd'hui les humains à la façonner et à la rechercher.



********************

"Tu es sûr que tu ne veux rien manger, poussin ? Eryn rentrera un peu tard, mais ce serait dommage de laisser refroidir ces bonne crêpes, non?"

"N...Non, mais j'ai du...*glom*..."

Comment je peux lui dire non, à cette dame ? Non sérieusement, vous avez une méthode ? La maman d'Eryn est presque aussi redoutable que Melody, elle suffit qu'elle sourit et paf, je me retrouve assis à table comme un petit garçon, avec une immense pile de crêpes devant moi. Un second sourire et la fourchette trouve le chemin de ma bouche, sans échappatoire possible. Pas que ça me dérange (En tout cas beaucoup moins que quand elle m'ébouriffe les cheveux en sneaky...Là, je dois ressembler à une tomate, j'en suis sûr) mais voila...Elle est trop forte pour moi, je ne peux pas lutter. Dehors, Lucki a déjà commencer à transporter les paniers de fleurs depuis les champs jusqu'à la réserve qu'elle lui a désigné. Comment elle a fait pour le convaincre de se plier à la tâche en moins de vingt secondes, ça, j'aimerais bien le savoir...
De mon coté, Je vais finir par vraiment prendre du retard, sur ce qu'il me reste à faire. Cela fait déjà trois jours que je suis arrivé chez Eryn (Je n'oublierai jamais sa tête quand je suis arrivé complétement trempé et boueux à vélo...Non, j'ai pas fait le voyage depuis Frimapic comme ça, mais cet imbécile de chauffeur a décidé de me poser à Féli-cité, je vous laisse imagine la suite) et on ne peut pas dire que j'ai beaucoup avancé : mes recherches à Floraville n'ont rien donné, et la bibliothèque de Féli-cité ne contenait absolument AUCUNE données supplémentaires, par rapport à ce que contenait le dossier de Bastien.
Créfollet, l'être de l'émotion...Le dernier des Trois Gardiens, et le plus difficile à cerner. Le Lac qu'il occupe se situe à l'ouest de Sinnoh dans une région plus forestière que réellement habitable et il n'y a pas beaucoup de véritables villes, à proximité.
Même si j'aurais, et de loin, préférer passer un peu plus de temps avec ma petite fleur préférée, force est de constater que je vais finir par ne plus avoir le temps de mener mes recherches...

"Angeline ?"

"Oui, poussin ? Tu veux encore des crêpes, c'est ça ?"

"Non, je..*Devil Smile*...Euh oui, avec plaisir. Par contre...Vous auriez une carte pour me montrer où se trouve Bonaugure ? Si je pars maintenant, je peux encore y arriver avant que la nuit tombe. Comme ça, je peux revenir dés que j'ai fini et Glomwxdsfrtrg...."

Calin surprise ! Les deux bras d'Angeline viennent tout bonnement de me tomber sur les épaules, tandis que ses cheveux roux viennent me chatouiller le cou. Toujours souriante, elle m'empêche néanmoins de me lever, avant de reprendre la parole.

"Mais non, Cael. Il vaut mieux que tu dormes ici, bien au chaud cette nuit, ça fera tellement plaisir à Eryn. Et demain matin, je demanderais à quelqu'un de te déposer là-bas, ne t'inquiète pas. Comme ça, tu pourras revenir plus vite et tu n'auras pas besoin de faire tout ce long trajet sur ton vélo demain soir.
À moins que tu ne veuilles vraiment t'introduire dans la chambre de ma fille, au beau milieu de la nuit..."


Nouveau rougissement encore plus visible, qui déclenche le rire cristallin de la mère d'eryn, avant que celle-ci ne pousse un nouveau plat de crêpes devant moi...Bon et bien je crois que je n'ai vraiment pas le choix...Après tout ça la rendrait toute triste si je ne dévore pas tout, c'est donc une mission de Ranger gentleman....À table !

Suivant le plan prévu, je me retrouve donc équipé de pied en cap le lendemain matin, à l'aube. Le père d'Eryn, malgré ses bâillements, s’acquitte honorablement de sa mission et aprés une petite heure de trajet en voiture, me dépose aux abords de Bonaugure. Une fois le véhicule reparti, je consulte ma montre : six heures du matin, J'ai donc une bonne demi-journée pour interroger les habitants du coin et essayer de trouver Créfollet. La première étape me prend ainsi moins d'une heure et mon sac se retrouve rempli de documents fournis par l'un des assistants du Professeur Sorbier (Le pauvre, il a l'air d'avoir un taf monstrueux...Ils ne sont pas censés être deux , pour gérer tout le labo ?).
Les lieux sont beaucoup plus faciles d’accès que lors des mes explorations précédentes : le lac aux eaux calmes se situent à quelques mètres du sentier qui traverse la forêt jouxtant la ville, et aucune brume ni tempête de neige ne vient obscurcir ma vision. De temps à autre, des Pokémons sauvages, majoritairement des Etourmis et des Keunotors, quittent la sécurité relative des hautes herbes pour aller boire dans ses eaux, mais en attendant, aucune trace visible de Créfollet...
Cette fois, ma stratégie est rodée, donc allons-y !


"Lucki, tu es prêt ?"

*Acquiescement*

"Dans ce cas...C'est parti, tu peux nous connecter"

Le Lucario avance de quelques pas et contemple l'eau cristalline, avant de poser une patte contre  la surface miroitante du Lac. Effleurant à peine l'eau, il ferme les yeux et dans l'instant, je sens mes propres perceptions qui s'intensifient. Depuis mon expérience avec Ginji et ma transformation en Riolu, même si je ne maitrise pas mieux le phénomène, ce dernier a néanmoins pris une autre tournure :analysant chaque étape de la connexion, je sens tout d'abord mes sens habituels qui diminuent, comme étouffés par le nouveau venu. Puis, des dizaines de tiraillements, émanant des Pokémons alentours viennent me parcourir, avant que je ne parvienne à les ignorer pour me concentrer sur la rechercher de notre cible. Mon Lucario commence alors l'étape de scan à proprement parler, selon l'idée que j'ai développée : Si la théorie de Bastien pour Créfadet était exacte, Créfollet doit aussi pouvoir se déphaser. Mais s'il peut cacher sa forme physique, son aura devrait rester perceptible. Néanmoins, le changement brutal d'un état à un autre, ça doit quand même provoquer une sacré perturbations...Donc, on a juste à maintenir le contact et ç attendre de sentir que quelque chose a brusquement changé quelque part dans la zone du Lac Vérité. Et là, on saura où se trouve notre cible !
Pas ici...Pas là...Ah peut-être..

"NON, C'EST MA MIEEEEEENE !"


Watafakala (Du Swahili, on peut traduire par What the fuck !)! Qu'est-ce qui se passe et comment est-ce qu'on peut crier aussi FORT ? Non sans rire, la petite voix enfantine qui vient tout juste de rompre notre contact d'aura, a , par la même occasion, rendu sourd votre Ranger préféré ! On dirait que Lucki n'a pas été épargné, vu la manière dont il secoue la tête pourchasser le son résiduel. Autant pour notre recherche d'aura, même si Créfollet avait été présent, il a du partir pour une destination fort lointaine et surtout plus silencieuse !
Frustré, je cherche du regard la source de vient tout bonnement de me stopper dans mon élan...Et ce que je vois vient légèrement adoucir mon envie de balancer l'importun dans le Lac Vérité : Quelques mètres plus loin, sur la berge, un trio d'enfants est en grande discussion...Ouais, en fait c'est plutôt une dispute, on dirait. Dommage, Cael Joy ne sera donc pas le seul présent sur les lieux....C'était trop demandé, un Arceus?

"Mais euh, tu l'as déjà eu tout à l'heure, Aurore...Dooooonne !"

"Nan !"

"Et moi je l'ai pas encore eu !"

Deux petit garçons, l'un aussi blond qu'un certain Sparta de ma connaissance, l'autre la tête ceinte d'une espèce de béret cherchent par tout les moyens à récupérer un objet rond que je ne parviens pas à identifier, des mains d'une petite fille aux longs cheveux bleu nuit.Cette dernière, dans sa tentative désespérée pour échapper à ses deux poursuivants, finit par trébucher et son précieux butin roule à terre.
Sorti de ma contemplation, je plonge rapidement en avant, la main tendue et rattrape ce qui s'avère être une Pokéball, une seconde avant que cette dernière ne finisse sa course dans l'eau. Étalé à plat ventre sur l'herbe, je pousse un soupir de soulagement, une seconde avant qu'une paire de petites bottes ne viennent se poser à hauteur de mes yeux. Relevant la tête, je me retrouve face au regard profond du petit garçon au béret, qui semble aussi curieux qu'intimidé. Son copain en revanche, a l'air fasciné par mon starter et lorsque ce dernier s'avance de quelques pas en lâchant un léger grognement, il est le seul du trio à ne pas reculer d'un pas. Tendant doucement la Pokéball à sa propriétaire, cette dernière la récupère rapidement, tout en lâchant un petit "merci" à peine audible.

"Faut faire plus attention, c'est précieux une Pokéball...La prochaine fois, je serais peut-être pas là pour la rattraper et une fois dans l'eau, elle risque de ne plus fonctionner."


"Pardon..."

"C'est bien de t'excuser mais c'est pas envers moi que tu dois le faire. Elle est à qui cette Pokaball, d'abord ?"

"Au frère de Louka, mais il nous l'a prêté, comme ça on pouvait faire notre promesse !"

"Votre, quoi ?"

"Ma maman, elle dit que si tu veux être un Dresseur super fort avec tes amis, faut venir au Lac Vérité et promettre de le faire ensemble ! Et comme ça, Créfollet, et ben, il se souviendra de ta promesse pour toujours !"


Un peu interdit, je tente de comprendre où ils veulent en venir...Et en même temps, j'aimerais bien en faire une du même style moi. Quoi, comment ça, ça fait ringard "Je jure d'être le plus grand Ranger du monde et de toujours tout faire pour protéger les Pokémons et ceux que j'aime"...Et alors, ça reste une promesse valable !
Durant mon petit débat intérieur, le trio a finalement terminé de se concerter : leurs petites bouilles extrêmement graves et concentrés, ils posent chacun la main sur la Pokéball, avant de l'élever face aux flots le plus haut possible (Soit à 1m40 du sol).
Dans le même temps, leurs lèvres remuent sans que je parvienne à entendre ce qu'ils disent, puis un cri commun jaillit, probablement audible depuis l'autre coté du Lac.

"JURÉ CRACHÉ !"

Immobiles, ils restent encore un moment à contempler les flots, et à l'instant où Lucki me partage une très légère pointe d'aura, le tourbillon d'émotions que je ressens et qui émane des trois enfants fait naitre un grand sourire sur mes lèvres...Plus besoin d'attendre Créfollet, je crois que j'ai ma réponse sous les yeux.


Créfollet ou être de l'Émotion est le plus mystérieux des trois Gardiens des Lacs de Sinnoh. Son domaine est censé englober le Lac Vérité proche de Bonaugure, ainsi que la forêt alentours. Pourtant, malgré son statut de Pokémon Gardien, des témoignages ont déjà permis d'établir que Créfollet se déplaçait constamment, comme s'il poursuivait sa tache originelle, à savoir apporter la joie, la peine, la colère ou la tristesse aux hommes. Aussi bien capable de la donner que de l'ôter à tout un chacun, Créfollet se révèle donc être un Pokémon dont les effets sur la région qu'il occupe son difficilement perceptibles.
Néanmoins un fait très intéressant mérite d'être souligné : Le village de Bonaugure est reconnu pour être l'un des points de départs des aventures de nombreux Dresseurs, le professeur Sorbier y ayant même implanté son laboratoire de recherches. De plus, une coutume locale prétend que chaque promesse ou rêve confié aux eaux du Lac se réalise à coup sûr.
Fermement accepté par les habitants du lieu, cette pratique fait écho au rôle de Créfollet : ce sont des émotions tels que le bonheur, la joie ou l’émerveillement, mais également leurs peines, leurs tristesses ou leurs doutes que les Dresseurs viennent confier au Lac et à son Gardien, et ce dernier peut ainsi rappeler constamment ces mêmes émotions à ceux qui s'ouvrent à lui.
Son influence se manifeste donc par le maintien de cette pratique : Créfollet engrange et redistribue les émotions des habitants de Sinnoh depuis sa création, et sa tache semble loin d'être accomplie.

_________________
[Cours Été 2015 - Topdresseur] Héros de la Triforce 1529618029-cael
[Cours Été 2015 - Topdresseur] Héros de la Triforce Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
[Cours Été 2015 - Topdresseur] Héros de la Triforce
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :