Si j'avais su j'aurais pas venu
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Si j'avais su j'aurais pas venu   Lun 7 Sep - 23:23
C'était une nouvelle journée de cours qui se terminait et encore une où Rodrigue avait repli un calepin entier. Que ce soit des notes de cours, des observations, des croquis ou même des idées qui lui passaient par la tête (une nouvelle recette de gâteau au chocolat par exemple, qu'il avait hâte de faire tester), tout rentrait dans un de ses cahiers. Il avait commencé à les classer mais manquait clairement d'organisation. Si il continuait sur sa lancée, il aurait bien vite une encyclopédie de n'importe quoi à porte de main. Ah, et il avait fini tout les livres traitant de Lixy et de sa famille disponibles au dortoir et avait entamé les ouvrages avancés de la bibliothèque. Comme il n'avait personne avec qui traîner ce soir là, il était parti pour explorer un peu plus le campus. Sur sa première sortie, il avait dressé son plan personnel pour se rendre à l'antre du Collectionneur (qui avait été un peu surpris de le voir tourner dans les Souterrains mais passons) Le blond était ensuite parti faire croquis sur la plage, laissant son Pokémon jouer dans le sable pour son plus grand bonheur.

D'aucun diraient que Rodrigue était un solitaire et qu'il ne s'occupait même pas de son Pokémon, ce qui serait un sens vrai, il n'avait pas encore commencé un entraînement véritable pour quelque discipline avec Lixy, ils jouaient juste ensemble et apprenaient à se connaître de mieux en mieux. Par exemple, le Pokémon avait appris que son maître était du matin mais avait un coup de mou trente minutes après le réveil et qu'il valait mieux ne pas le déranger pendant cette période ou avant qu'il n'ait avalé sa première barre de chocolat. Le Dresseur avait découvert tout les coins de grattouilles préféré du félin et aussi le fait qu'il allait falloir lui faire les griffes plus souvent (repose en paix, T-Shirt uni numéro cinquante-trois)

Pour sa sortie du jour, le blond avait décidé d'aller se cultiver en forêt. Il avait pris avec lui les notes prises d'un bouquin sur les plantes médicinales pour débutant, de quoi grignoter et une balle en mousse pour jouer un peu avec son partenaire. Actuellement, le dresseur était juste adossé à un arbre croquant une barre de chocolat tout en dessinant un champignon qui lui semblait bizarre. Ses capacités en dessin n'étaient pas des plus prodigieuses, mais il arrivait à faire des croquis et des schémas explicatifs dont il était plutôt fier. Quant à son Pokémon... et bien ça faisait longtemps qu'il ne l'entendait plus trop, ce qui commençait d'ailleurs à l'inquiéter. Juste un petit détail sur le chapeau et il se releva et le siffla. C'était l'un de leurs moyens de communication privilégié, suite à quelques désagrément. Mais là, pas de réponse. Ce qui était pour l'inquiéter fortement. Le lionceau était docile et répondait toujours à ses appels, il avait dû se passer quelque chose.

- Lixy ? Qu'est ce que t'as encore fichu ?

Un bourdonnement de mauvais augure lui répondit. Puis un jappement de peur. Aïe quand il entendait ce bruit, c'était le plus souvent qu'un jeu innocent s'était mal fini. Quand son Pokémon déboula d'entre deux arbres le blond fut immédiatement soulagé. Puis quand il vit les deux Dardargnan et le Papinox qui suivaient avec un air plutôt enragé sur le visage il ouvrit de grands yeux. Hop, on fout le carnet à croquis dans le sa, on met le sac en sacoche, et on commence à courir, vite rattrapé par le lionceau. Il allait falloir apprendre très très vite à ne pas trop s'éloigner. Sérieusement.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Si j'avais su j'aurais pas venu   Mar 8 Sep - 0:15
S'il y avait bien quelque chose de plaisant dans cet endroit, c'était toute la vaste étendue que représentait l'île Lansat. Arrivée sur les lieux depuis quelques jours, je passais mon temps à faire les gros yeux près des fenêtres, essayant de regarder aussi loin que possible dehors, comme en un vain effort de voir apparaître les limites de ce terrain de jeu insulaire. Sauf que, bien sûr, c'était impossible. L'endroit était si grand, si vaste. Sans une exploration approfondie, je ne pourrais jamais en voir le fond. Ça tombe bien, j'avais justement envie de le voir, ce fond. Ne restait plus qu'à trouver le moment opportun et à m'éclipser. Mais les filles du dortoir Mentali était tellement gentilles. Comment aurais-je pu me soustraire à elles lorsqu'elles se décidaient à me faire deux tresses, ou à me faire enfiler une jolie robe mignonne, ou à me fourrer une peluche pokémon dans les mains avant de lancer des couinements de fangirl? C'était agréable de se sentir mignonne, de se faire chouchouter par ses aînées, mais à un moment il fallait savoir quand s'extirper de ce genre de situation. Proposant d'aller chercher le thé, elles furent toutes ravies, m'encourageant à y aller pendant qu'elles continuaient de parler des retouches possibles, pour me rendre encore plus mignonne. Attrapant une paire de short au passage, je les enfilai donc sous ma robe légère et m'éclipsai par la fenêtre, direction l'inconnu.

Toute petite, mais rapide, je gagnai l'orée de la forêt sans trop de problèmes, mes grands yeux de chocolat grand ouverts par l'émerveillement. Lorsque l'on grandit dans un désert complètement stérile, sans le moindre Pokémon à des lieues à la ronde, normal qu'on ait l'impression d'être au paradis quand on est lâché dans une forêt fourmillante de vie. Avant d'y aller, toutefois, j'agripai mes deux sphères de capture, libérant Lyuu, mon minidraco, qui vint s'enrouler de mon épaule droite jusqu'à ma hanche, un peu comme les ceintures de munitions, dans les films, et Lancelot, mon noble Chevroum. Ce dernier s'ébroua, raclant le sol de son sabot, visiblement content de sortir un peu. Le sourire aux lèvres, je lui flattai l'encolure, passant ma main dans sa toison de feuilles verdoyantes.

- Un peu d'exercice, ça te dis? Tu me laisses monter?

Docile et toujours à mon service, le souverain des montagnes Kalosienne plia le genoux, venant l'appuyer au sol, comme un chevalier en pleine révérence. M'aidant d'une roche un peu plus grosse que les autres pour me grandir, je refermai une main sur l'une de ses cornes et me hissai comme je le pu, trainant avec moi le poids de mon starter en plus dans la maneuvre. C'est que j'allais finir par être très en forme moi avec autant d'exercice physique et de poids supplémentaire à traîner tout le temps, ou alors j'allais juste finir par me faire mal. Un peu des deux, c'est possible? Enfin, il valait mieux pas. Bien installée sur mon fidèle destrier, nous nous enfonçâmes dans la forêt pour une petite excursion qui devait, théoriquement, bien se passer. Peut-être même pourrais-je croiser des Pokémons sauvages? Voilà une perspective plus que réjouissante! Dans les faits, j'allais être servie, mais je vous mentirais si je disais que je m'étais attendue à ça.

Arrivant de nulle part, un blond et son Lixy déboulèrent devant nous, sur un sentier perpendiculaire, nous coupant dans notre élan. Stoppant notre progression au beau milieu de la route, notre trio les regarda s'éloigner à la course, sans bouger, tous les trois songeurs et pleins de curiosité. Pourquoi fuyaient-ils comme ça? Enfin, après ça aurait pu être un simple entraînement, mais l'air sur leur visage laissait penser le contraire, comme s'ils fuyaient une menace quelconque. La lumière se fit bientôt dans nos têtes lorsque suivirent les bourdonnements. Mon attention se porta dans l'autre direction, à l'unisson avec mes Pokémons, et ma réaction fut... je vous laisse juger tiens.

- Oh, des Pokémon sauvages. Ils ont l'air si... Oh-oh. Lancelot, qu'est-ce qu'on fait?! C'est toi le Pokémon sauvage ici! Enfin, tu l'étais! On peut les battre? Tu es assez fort pour les battre? Mais qu'est-ce que je raconte, on ne va pas taper des Pokémons sauvages! Vite, cours!

Et nous voilà, à la course, sur les traces de l'élève blond, lancés au galop. Il ne tarda d'ailleurs pas à réapparaître dans notre champ de vision. Les mains bien cramponnées aux cornes de mon Gogoat, je lui demandai de se stabiliser à la même hauteur que le jeune homme. Il l'avait probablement mérité, enfin, je ne sais pas trop, mais dans tous les cas, je ne pouvais pas le laisser dans une situation comme celle-là. Il fallait que quelqu'un lui vienne en aide et, dans ce cas ci, il semblerait que ce soit moi.

- Attrape ma main et grimpe! Mais--! Tu es beaucoup trop lourd!

Sans une seule hésitation, sa main se referma dans la mienne et je tirai, pour l'aider. Là, si on avait été dans un film, tout ce serait passé tout seul, j'aurais été assez forte, il aurait réussi à se hisser et nous aurions filé comme le vent vers un endroit sécuritaire. Sauf que, première nouvelle, ce n'était pas un film. Deuxième nouvelle, j'avais de petites mains et d'encore plus petits bras faiblards de jeune fille de quatorze ans. Donc j'avais beau tirer, le mieux que je pouvais faire, c'était passer près de moi-même tomber de Lancelot, ce qui n'avancerait personne. Heureusement que le Chevroum était plus intelligent que moi et qu'il s'arrêta sec, devant le jeune homme, se penchant dans le même coup. Avec la vitesse de course avec laquelle il était lancé, la main dans la mienne et le bouc des montagnes qui s'était rapetissé, c'était beaucoup plus facile, mystérieusement. Le Lixy grimpa avec son maître, je pense, et le coureur repartait, ses sabots tapant le sol à un rythme régulier alors que sa course s'accélérait. Quelques virages serrés, des sauts risqués, des racines et des branches esquivées de justesse et, bientôt, l'essaim qui nous poursuivait s'éloignait de plus en plus. Nous serions tranquilles pour un petit moment, s'ils ne nous rattrapaient pas. Enfin, notre monture ralenti et je pouvais donc tourner mes grands yeux à la couleur du chocolat vers l'adolescent, porteuse d'un air neutre, sans risquer de me faire éjecter pour ce petit moment d'inattention.

- Est-ce que ça va? On devrait s'en sortir maintenant qu'on est...ici.... Mmh.... Tu sais où on est ici?

Parce que bon, sauf si mon Chevroum avait mémorisé tout le chemin dans sa fuite ou si le garçon avait un bon sens de l'orientation, jusqu'à preuve du contraire.... Oui, disons le clairement. Nous étions perdus, parce que, bien sûr, les clichés de maladresse il n'y a que ça de vrai. Je ne peux rien faire comme il faut ou quoi?!?
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: Si j'avais su j'aurais pas venu   Mar 8 Sep - 0:47
Vous savez ce qui est génial quand on est un adolescent de quinze ans plus porté sur la lecture et le sucre que sur l'exercice physique ? Ben c'est qu'on a chaud l'hiver. Autrement ça ne permet pas d'avoir l'air fin quand on se fait courser. Rodrigue s'entretenait, certes, mais avec de longues randonnées ou de petites courses à pied à rythme soutenu mais plus taillées pour l'endurance. Le sprint, il détestait ça et la discipline lui rendait bien. Il avait déjà un point de côté et cela n'allait pas aller en s'arrangeant. Ils couraient depuis à peine quelques secondes et déjà ses jambes lui faisaient mal. Bon sang, que idée il avait eu de venir en forêt. La prochaine fois ça serait la terrasse du dortoir et puis zut. Le regard coupable de Lixy qui courait à côté de lui ne lui faisait pas douter : le petit Pokémon avait voulu jouer, et il s'était bien fait rembarré. Bref, là n'était pas la question : certes si il se forçait un peu, il pourrait demander au lionceau de se battre. Mais premièrement il n'avait jamais combattu et deuxièmement encore moins utilisé de l'électricité autrement que pour allumer sa fourrure. De toutes manières, les Papinox n'étaient pas de type Vol donc autant oublier ça tout de suite.

Lors de leur course ils passèrent assez vite devant une forme floue, qui semblait prête à leur rentrer dedans, pas le temps de voir mais Rodrigue espérait que ce n'était pas un nouveau Pokémon sauvage qui allait lui démonter la figure de manière douloureuse. Fort heureusement cette peur fut vite dissipée quand il entendit un nouveau galop derrière lui : il était maintenant terrifié. Jusqu'à ce que le bruit se rapproche et qu'il vit le Chevroum, une élève montée dessus. Sans réfléchir il se baissa et ramassa son Pokémon tout en essayant de prendre la main de la jeune fille.

- Attrape ma main et grimpe! Mais--! Tu es beaucoup trop lourd!

Alors déjà il essayait de prendre sa main (juste quand cette pensée le traversa il réussit, génial) et ensuite... comment ça lourd ? Il faisait un minimum de sport pour rester svelte, non mais oh ! A moins que la différence d'âge et de sexe et de corpulence suffise à expliquer la remarque... On va dire ça, oui. N'empêche que la vitesse à laquelle il était maintenant entraîné ne l'aidait pas à monter : si il continuait comme cela il allait tomber sans attendre et ça ne serait pas beau à voir. Le Chevroum, sentant sûrement cette possibilité arriver ralentit en se baissa, permettant au jeune Dresseur de se hisser avec un « RHAN » des plus classes (si, je vous assure) Il partirent ensuite à pleine vitesse, la jeune fille accrochée aux corne du Pokémon et Rodrigue se tenant à une touffe de poils en faisant attention de ne pas trop tirer ni de faire mal au beau spécimen. Lixy avait planté ses griffes dans le jean du jeune homme, un moyen comme un autre de se maintenir et de rappeler à son Dresseur qu'il allait falloir les entretenir. Après quelques caracoles et un début de nausée, le Dresseur tourna timidement la tête pour voir que les insectes avaient abandonné la course. Un gros soupir de soulagement s'échappa de sa bouche, qu'il referma bien vite après un petit saut de la part du Pokémon plante. Enfin la monture ralentit un peu, permettant à la troupe de reprendre son souffle.

- Est-ce que ça va? On devrait s'en sortir maintenant qu'on est...ici.... Mmh.... Tu sais où on est ici? 

A tiens bonne question ça. Rodrigue tourna la tête à droite et à gauche, ne reconnaissant aucune des plantes aux alentours. Il leva les yeux dans l'espoir d'apercevoir un signe, style un Pokémon Vol mais les épaisses branches bouchaient la vue. Enfin, il regarda son Lixy d'un air inquisiteur celui-ci lui répondait par un regard blasé à mi chemin entre « Tu crois que j'ai retenu la route alors qu'on allait se faire bouffer » et « Sérieusement, t'es pas au courant que même toi tu sais mieux où on est que moi » Ah et pas la peine de compter sur son flair : le lionceau ne savait trouver que du chocolat. Et pas très très loin en plus. Bon faut dire que c'est la seule chose à laquelle il avait entraîné, hein.

- Euuuuh... Déjà merci pour le coup de main... Je m'appelle Rodrigue, enchanté. Quant à savoir où on est et bien... Je suis aussi avancé que toi je pense...

Il avait bien un plan sommaire de la forêt dans son sac, mais à moins de trouver un sentier balisé (ce qui signifiait trouver un gros panneau fléché avec « CAMPUS » marqué dessus, ce qui revenait à retrouver son chemin) et bien il était bien embêté. C'était déjà une chance qu'ils s'en soient sortis, alors retrouver leur chemin allait devenir un autre épreuve. Au bout d'un moment Rodrigue allait être vacciné contre l'aventure. Ce campus était vraiment trop grand en fait, enfin bon l'île en elle même n'était pas mal dans son genre non plus... Si l'école leur avait donné un plan détaillé aussi... ah bah elle l'avait fait en fait !

-...On a pas un plan avec un GPS de base sur l'IPok ? Ça ne suffirait pas à nous repérer un minimum ?
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Si j'avais su j'aurais pas venu   Mar 8 Sep - 2:26
Nous avions réussi à leur échapper, pour l'instant, débouchant plutôt sur une petite clairière tranquille. Décidément un beau petit coin dans cette vaste forêt. Ça ne se passait peut-être pas tout à fait comme je l'avais espéré, mais au final j'arrivais quand même à découvrir les lieux. Enfin, c'était déjà un bon début, non? La course s'était d'ailleurs avérée plutôt mouvementée, mais honnêtement j'avais bien aimé l'exercice, si l'on arrivait à oublier l'essaim enragé qui nous poursuivait. Ça avait même permis à mon Gogoat de se dépenser un peu, ce dont il n'avait plus beaucoup l'occasion depuis qu'il avait décidé de me suivre et de quitter Kalos pour ce faire. Bref! Je m'étais tournée vers lui pour lui poser quelques questions, dont les réponses ne tardèrent pas. D'entrée de jeu, il me remercia et se présenta, ce qui me fit me fermer doucement, enfonçant la tête dans mes épaules et prenant un air un peu grognon. J'allais devoir me présenter moi aussi, c'est ça? Enfin, ça pouvait aller, tant qu'il ne s'intéressait pas d'avantage à moi, je pourrais vivre avec. Après tout, c'est moi qui avait le beau rôle ici, donc aucune crainte de me faire juger, pour l'instant. Oui, bon, je suis timide, ça vous dérange? Quant à notre position dans cette vaste forêt, il était aussi avancé que moi. C'est un bon départ. Vous le sentez le sarcasme?

- Ellie, je m'appelle Ellie. Et toi Lance, tu as une idée du chemin?

Le Chevroum s'ébroua joyeusement, signifiant qu'il savait parfaitement où il était et que, contrairement à nous, il savait exactement comment rentrer au bercail. Super, me dis-je! Jusqu'à ce que je lui donne l'ordre de nous ramener en tirant légèrement sur l'une de ses cornes, pour lui faire faire demi-tour, et qu'il m'ignore royalement pour aller mâcher une feuille. Ce Pokémon! Ah, je vois clair dans ton jeu! Tu veux que je reste coincée ici avec ce Rodrigue pour me faire un ami hein?! Essaie toujours, on va trouver un moyen de rentrer, même si pour ça on doit travailler ensemble! .... Taisez-vous! Vous n'avez rien remarqué! Hm hm! Lyuu? Je baissai mon regard vers le minidraco qui, feignant le désintérêt, me laissa pour aller se poser au sol, près du Gogoat, comme pour converser avec lui. Parce que c'est un travail d'équipe maintenant! Remarque, je ne sais pas ce qui est le pire, qu'ils aient fait une alliance contre moi ou que mes deux Pokémon aient été capables de mémoriser le chemin et moi pas. Je descendis de mon fidèle destrier, me déliant les jambes et souffrant un peu des cuisses après cette chevauchée sans selle et surtout plutôt mouvementée, reportant mes iris marrons vers le blond lorsque sa voix s'éleva de nouveau. Un plan avec un GPS sur l'iPok? Bien trouvé ça, il m'aurait sans doute fallu un peu plus de temps pour y penser.

- Maintenant que tu le dis, je pense bien que c'est le cas. Suffit de vérifier.

Je portai ma main à ma ceinture, à la recherche de l'objet pour réaliser que, bah j'étais toujours en robe et que mes cheveux étaient toujours attachés en ces deux tresses trop choupi trop mignonnes. Pourtant, même si j'avais pensé à mettre des short sous cette mimi petite robe rose, mon iPok, lui, était resté dans mon sac, dans le dortoir Mentali. Oups. Ouais, bon, honnêtement il y a dix mille mots plus appropriés qui me passent en tête, mais on va s'en tenir à ça pour l'instant. Oups. Furieuse, je me retournai vers l'arbre le plus proche pour y balancer un puissant coup de pied -c'est relatif- oubliant l'espace d'un instant que je portais encore de petits souliers ballerine et que, étrangement, l'arbre avait beaucoup plus de chances de gagner que ma jambe. Que voulez-vous, il y a de ces petits détails dans la vie qui nous sortent si facilement de la tête.

- C'est pas vrai! Comment j'ai pu--?! AIEUUUUUUH!!

L'instant d'après j'étais accroupie, serrant mon pied entre mes mains, les paupières closes et serrées, la mâchoire tendue. Réfléchir avant d'agir Ellie, réfléchir avant d'agir! Lorsque les pulsations sourdes de douleur se furent calmées, je pu me relever et j'époussetai mes vêtements avant de me retourner vers le Phyllali, espérant que j'arrivais à avoir l'air digne malgré tout, du haut de mon mètre quarante-quatre. Nous devions trouver une solution et assez rapidement. D'accord, nous avions réussi à échapper à cet essaim, mais qui disait que nous n'allions pas croiser un autre groupe de Pokémon sauvages ou, pire encore, le même, mais encore plus remonté? Je n'avais rien contre l'idée de simplement marcher au hasard pour nous en sortir par la simple force de notre volonté, mais de façon plus réfléchie, nous nous serions probablement égarés encore plus en avançant au hasard. Et si mon compagnon avait le sien? Il était lent et lourd, mais il avait eu la présence d'esprit de réfléchir aux GPS, forcément il devait aussi avoir eu l'intelligence d'emporter le sien, non? Il ne coûtait rien de demander en tout cas.

- Dis moi que je ne suis pas la seule qui ne pense pas à emporter son iPok avant d'aller se perdre en forêt? Sinon Lancelot connait le chemin du retour, mais il refuse de collaborer... Ça pourrait prendre un moment avant qu'il ne décide d'en faire autrement.
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: Si j'avais su j'aurais pas venu   Mar 8 Sep - 17:10
Le Chevroum s'arrêta enfin, permettant au blond de descendre. Il se posa au sol avec un nouveau râle gracieux et charmant. Ironie, bien entendu. D'abord la course, puis la chevauchée, voilà qui aura eu raison de ses pauvres jambes. Alors qu'il reprenait son souffle, il entendit la jeune fille se présenter. Ellie, c'était ça ? Il prit quelques inspirations pour la détailler un peu : châtain, yeux marrons et petite taille, voilà ce qui lui vint à l'esprit, et vu le ton grognon qu'elle avait employé il aurait bien rajouté mauvais caractère, mais il se garda bien de partager ces observations. Et a priori ses Pokémon étaient de la même trempe. Ben ça alors, quoi... Le Dresseur avait fini de récupérer et vérifia qu'aucune de ses affaires ne s'était égarée dans la panique : sac, carnets, crayons, nourriture, lampe de poche, clé USB, mouchoirs, clés et Ipok. Oui, il avait tout. Le Pokémon électrique semblait lui aussi plutôt secoué (enfin bon on ne lui en tiendra pas rigueur) et se reposait au sol, déjà quasiment en train de ronfler à la grande honte de son Dresseur.

Quelque chose se passe ensuite : Ellie, visiblement contrariée par il ne savait quoi commença à maugréer et fini par donner un coup de pied dans un arbre. Rodrigue leva un sourcil et la voyant sautiller en se tenant le pied. Mais qu'est ce que quoi ? Il connaissait des personnes impulsives, certes, mais la plupart faisaient attention un minimum à leur condition, alors que là... déjà la carrure puis la tenue, quoi. Encore une fois il garda cette remarque pour lui, préférant compati avec l'état de sa compagne d'infortune.

- Dis moi que je ne suis pas la seule qui ne pense pas à emporter son iPok avant d'aller se perdre en forêt? Sinon Lancelot connait le chemin du retour, mais il refuse de collaborer... Ça pourrait prendre un moment avant qu'il ne décide d'en faire autrement.

Ah ça, c'était la première fois qu'il entendait parler de Pokémon têtus à ce point. Il observa à nouveau le Chevroum qui semblait en pleine conversation avec une sorte de Pokémon serpent qu'il n'avait pas remarqué... Après une petite seconde de battement il se rendit compte que c'était un Minidraco, un Dragon ! C'était la première fois qu'il voyait un Pokémon de ce type d'aussi près depuis son arrivée sur l'île ! Il se retint de prendre des photos dans la seconde et sortit son Ipok vert. Oulah...

- Euuuuh... Comment dire... Il est déchargé. Enfin bon Lixy peut s'en occuper, ne t'inquiète pas !

Honte à lui d'avoir oublié de recharger cet important appareil avant d'être parti en excursion. Et surtout merci Arceus de lui avoir donné un Pokémon électrique comme premier compagnon. Enfin merci au Collectionner plutôt. Le Dresseur se pencha vers son félin et le secoua un peu, provoquant un grognement. Il leva les yeux au ciel et demanda calmement au Pokémon de servir de chargeur, ce qu'il accepta de faire moyennant une avance sur son goûter. Pendant que la machine rechargeait, Rodriue se tourna vers Ellie.

- En attendant que ça soit assez chargé pour qu'on ait pas à craindre une panne sèche, est-ce que je peux dessiner ton Minidraco ? C'est le premier que je vois et il est magnifique !

_________________
Si j'avais su j'aurais pas venu 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Si j'avais su j'aurais pas venu 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Si j'avais su j'aurais pas venu   Mar 8 Sep - 21:48
Bon, je n’avais pas mon iPok, donc pas de GPS, donc pas de carte ni de boussole, donc aucune façon de se repérer. C’est glorieux, pour une future ranger. Oui, bon, je savais que vous alliez le penser alors je suis gentille et je le dis la première, comme ça je vous évite de le faire. Maintenant que c’est derrière nous, n’en parlons plus jamais, d’accord? Bien, continuons du coup. Heureusement que le blond fut plus organisé que moi avec son gros sac plein d’effets quelconques et de, oh joie, son iPok. Enfin, les réjouissances furent de courte durée, compte tenu du fait que même si l’appareil était là, il n’avait plus assez d’énergie pour fonctionner. Encore heureux que son Pokémon soit capable de remédier à ce problème, mais nous devrions patienter. Bon, je n’avais rien contre, nous étions certains de pouvoir nous en sortir à un moment ou à un autre alors, ne restait plus qu’à faire preuve de patience. De toute façon nous étions dans la nature alors, il y avait beaucoup à faire, suffisait juste d’un peu d’imagination. D’ailleurs, parlant de ça, il semblerait que l’adolescent avait justement une idée pour s’occuper et qu’elle impliquait mon starter, Lyuu. Il voulait… le dessiner? Voilà qui était une question plutôt inédite. Enfin, il faut dire que je n’étais pas ici depuis longtemps, mais c’était quand même surprenant malgré tout. Oui bon, c’était compréhensible, dans tous les cas, mais je ne m’y attendais quand même pas.


- Eh bien euh… Lyuu?

Le serpent des mers s’écarta de mon Chevroum qui, de son côté, continua simplement de manger des feuilles. Curieux, il s’approcha en quelques ondulations et vint me retrouver, se cachant derrière mon mollet, laissant dépasser sa petite tête pour observer le dessinateur avec un air à la fois curieux et méfiant. Je m’accroupis, pour être à sa hauteur, et lui caressai doucement le dessus de la tête, pour tenter de le rassurer. Tant que j’étais avec lui, je ne laisserais rien ni personne lui faire du mal. D’autant plus que Lancelot était tout près et que le Chevroum n’avait jamais manqué de nous défendre alors, vraiment, tant que nous étions ensemble, rien à craindre. Sans oublier que c’était juste un élève, non? Enfin, il en avait tout l’air. J’avais donc toutes les raisons de penser –surtout avec un air pareil sur le visage- qu’il était juste sincèrement curieux de pouvoir étudier mon Pokémon via quelques esquisses.

- Tu veux le laisser te dessiner? C’est comme une photo, mais c’est un peu plus long.

Bien qu’un peu réticent, le reptile accepta finalement, sortant de sa cachette pour approcher à mi-chemin entre moi et le blond, le fixant toujours. Si au moins j’arrivais à faire un heureux comme ça, ce serait déjà ça j’imagine. Sans oublier que nous n’avions pas vraiment d’autres choix, nous devions attendre que son iPok soit chargé. Par contre, rien ne m’obligeait à rester là pendant tout le temps du croquis, surtout que la forêt s’offrait à moi sur un plateau d’argent. J’allai donc flatter l’encolure de Lance, lui soufflant quelques mots.

- Reste avec Lyuu pour moi, tu veux?

Cela fait, je pouvais maintenant me tourner vers le jeune homme sans remords et sans craintes, confiante dans les capacités de mes compagnons, si jamais la situation tournait au vinaigre pendant ma petite absence. Oui bon, traitez moi de parano si ça vous chante, mais j'étais dans les bus moi cet été!

- Je vais aller voir si je ne peux pas nous cueillir quelques baies sauvages, pendant ce temps. Ça nous fera de quoi manger, en attendant. Et puis, ce serait bête d’avoir fait tout ce chemin et de repartir sans avoir découvert un peu l’endroit.

Je ne savais pas trop s’il m’avait entendu, vu son degré de concentration apparent, mais je m’étais malgré tout éloignée juste un peu, à la recherche des petits fruits sauvages. J’espérais bien trouver une baie pêcha d’ailleurs… Quoi?! Oui bon, elles sont sucrées, très sucrées et du coup c’est un peu un choix de gamine, mais vous êtes qui pour juger des goûts des autres pour les baies?! Et puis ça m’en fera seulement plus si vous n’aimez pas, voilà! Hum hum. Bref. J’étais donc dans un petit sentier, pas trop loin, fouillant les buissons des yeux et écartant une branche ou deux sur mon chemin. Pas de Pokémon sauvages en vue non plus, donc pas de reprise de course endiablée, ce qui était pour le mieux. Mais ce serait quand même bien de trouver quelques baies…. Oh? De toutes petites baies fraives! Génial! Me dis-je avant d’en cueillir autant que mes petites mains me le permettaient, retournant auprès du groupe en croquant dans l’une d’elle. M’arrêtant auprès de mon Chevroum, je lui en donnai quelques unes avant de faire de même pour mon minidraco et, finalement, de tendre le reste au blond.

- J’ai trouvé des baies fraives, si ton Pokémon et toi en voulez. Le dessin avance bien?
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: Si j'avais su j'aurais pas venu   Mar 8 Sep - 22:30
Rodrigue observa les mouvements de la jeune fille avec son Pokémon, tentant de graver un maximum des détails musculaires du petit serpent dans sa mémoire si il refusait de se faire croquer. Bien heureusement il accepta et le Dresseur put sortir son matériel : tout d'abord un nouveau crayon de papier de sa réserve, une gomme et enfin un calepin spécial pour faire de beaux dessins. Afin de respecter au mieux les proportions (hey, il s'était mis au dessin tout récemment, hein) il plaça une feuille quadrillée en dessous de sa feuille blanche. Avant de se mettre à dessiner, le blond se tourna vers la jeune fille :

- Merci de me laisser étudier un peu ton Pokémon ! Et merci à toi de te prêter au jeu, Minidraco !

Sans plus attendre, le dessinateur commença son ouvrage : tout d'abord un premier schéma de la morphologie du Pokémon, sommairement. Le Minidraco était constitué d'une longue colonne vertébrale plutôt souple de ce qu'il avait vu et pouvait se déplacer comme la plupart des Pokémon serpent. Il était par contre un peu plus épais qu'eux ce qui le privait d'une certaine souplesse à n'en pas douter. L'étudiant faisait attention de bien respecter une distance de sécurité vis-à-vis de la peureuse créature, qui semblait tout de même avec un chaperon en la personne du Chevroum. Lixy bailla sur le côté, l'Ipok coincé entre les pattes avant.

Venait le moment de dresser un peu plus les caractéristiques principales du Dragon : tout d'abord au niveau coloris : la partie de son corps qui était en contact avec le sol était d'un blanc crème alors que le reste de son corps était d'un bleu-violet magnifique. Quant à son visage il était bleu pour la plupart, sauf son nez/bouche et les deux ailettes qui encadraient le tout, qui étaient du même blanc que la seconde partie du corps. Les ailettes au passage étaient constitué de trois arrêtes osseuses qui supportaient cette espèce de « peau » ou chitine peut-être, comme les oreilles humaines. Rodrigue nota dans une marge qu'elles servaient sûrement au Pokémon comme moyen de repérage et comme directeur dans l'élément aquatique qui était son élément naturel. Il s'intéressa à la perle sur le front du petit Dragon, en faisant attention de ne pas s'approcher ou de faire peur au pauvre petit qui ne devait pas forcément apprécier d'être fixé ainsi. Cette pierre précieuse semblait intégrée, comme assimilée dans le front de la créature, comme un caillou ou une écharde pouvaient se retrouver fixés dans la peau humaine. Le processus en question semblait néanmoins beaucoup plus naturel chez le Pokémon. Rodrigue avait lu une théorie il y a longtemps comme quoi cette pierre était en réalité une sorte de batterie que le dragon remplissait en vue de son évolution. Enfin, il refit un croquis détaillé des yeux du Pokémon : ne possédant pas de paupière visible, il lui semblait que son organe visuel était en fait un globe oculaire protégé par une membrane et que la paupière était interne à cette membrane. Ce qui était pour le moins étrange. Les yeux du Pokémon captaient extrêmement bien la lumière mais étaient noirs comme la nuit avec une reflet de rouge sur le bas et iris totalement blanc. Plutôt satisfait de ses croquis démonstratifs, Rodrigue en fit un dernier, très sommaire pour comparer la taille des trois Pokémon en présence. Oulah ça faisait combien de temps qu'il était à ça ? Il secoua la tête pour voir qu'Ellie n'était plus là. Ah euuuh... Il s'était passé quoi ? Son désarroi ne fut pas long vu que la jeune fille revint dans les trois secondes, les mains pleines de petites baies bleues et vertes. Elle en donna à ses Pokémon puis se tourna vers lui.

- J’ai trouvé des baies fraives, si ton Pokémon et toi en voulez. Le dessin avance bien?

Rodrigue hocha la tête et prit les petites baies en remerciant Ellie. Il en mâchonna une en appréciant son amertume et donna le reste à Lixy. Le petit lynx toussa un peu en avalant la première puis se fit au goût et reprit sa tâche de chargeur électrique. Son Dresseur se tourna à nouveau vers leur sauveuse.

- Oh j'étais sur le point de finir. Tiens si tu veux regarder, fais pas gaffe aux notes par contre, j'écris tellement mal que je sais pas si tu arriveras à déchiffrer de toutes façons, ahah !

Il lui tendit le carnet de croquis sur lequel s'étalait le schéma sommaire de la morphologie, la comparaison de taille en utilisant les silhouettes des trois Pokémon (qu'il devait fignoler, mais il avait les proportions et pourrait le faire plus tard), le dessin complet du corps et enfin celui très détaillé du visage du Pokémon. Chaque petit croquis était entouré de plein de petites notes, parfois juste des mots et de beaucoup de questions. Il ne se rendit compte qu'après que c'était la première fois qu'il montrait un de ses dessins à une autre personne et en fut plutôt gêné sur le coup. Un tiraillement sur sa jambe lui fit aviser Lixy qui lui rendit son Ipok, qui était assez chargé pour au moins retourner jusqu'aux dortoirs.

- Ah et Lixy a terminé ! On en a pour trois quarts d'heure de batterie, je suppose que ça suffira... euuuh... Est ce que les croquis te semblent corrects ?

_________________
Si j'avais su j'aurais pas venu 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Si j'avais su j'aurais pas venu 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Si j'avais su j'aurais pas venu   Jeu 10 Sep - 2:16
De retour auprès du reste du groupe, rien n'avais bougé. Le blond dessinait toujours sous le regard curieux de mon Minidraco, le Lixy chargeait toujours l'iPok et mon Chevroum broutait toujours. Distribuant mon butin, j'arrivai finalement aux côtés du garçon qui annonça être sur le point de finir. Déjà? Je n'avais pas eu l'impression d'être partie si longtemps pourtant. Ou alors il dessinait vraiment vite, ou alors j'avais pris plus de temps que je croyais dans ma cueillette. Peut-être un peu des deux en fait? Dans tous les cas, il me tendit le carnet, me proposant de regarder avant de ne pas faire attention aux notes. Avec une écriture comme celle-là, même pas la peine de prévenir, c'était plus qu'évident. Par contre, ces dessins! Mes yeux s'agrandirent de stupéfaction et ma petite bouche dessina même un "oh". Je reconnaissais Lyuu, déjà c'était exceptionnel pour moi, mais en plus il y avait là plusieurs croquis variés. Il avait réalisé une étude complète du Pokémon, littéralement. J'étais tellement impressionnée que je ne l'entendis qu'à moitié me dire que son iPok avait fini de se recharger. Si les croquis me semblaient corrects? Il me demandait ça à moi?!

- Euh ah bah euh ouais je pense.

C'est certain que si l'on devait comparer, ses dessins étaient de loin supérieurs aux miens. Encore un peu intimidée par son coup de crayon, je lui rendis le cahier, réalisant seulement à ce moment que la batterie était prête, lorsque je vis l'appareil dans ses mains. En future ranger accomplie, logiquement, c'est moi qui héritai de l'objet et qui, après quelques boutons, ouvrit l'option GPS. Heureusement, nous avions encore du réseau sur place, il était donc facile de nous repérer. À partir de là, par contre, personne n'avait pris la peine de répertorier les chemins dans la forêt. Nous pouvions donc nous en servir comme d'une boussole, mais nous allions quand même devoir marcher un peu a l'aveugle et contourner les obstacles comme nous le pouvions, vérifiant régulièrement notre position sur la carte pour ne pas nous égarer. Un jeu d'enfant, ce qui tombait assez bien, vu notre âge. Refermant l'appareil, pour économiser la batterie, je me tournai vers Rodrigue, l'air neutre, mais confiant.

- C'est par là. On aura qu'à vérifier notre avancée de temps à autre, pour être certains qu'on va dans le bon sens, et on devrait réussir à rentrer à l'Académie. Prêt à partir?

Et nous voilà à marcher tous ensemble dans les sous-bois, à peu près dans la direction que j'estimais être la bonne après avoir vérifié sur l'iPok. Lyuu était revenu s'enrouler à moi, en position de foulard de type dragon, et Lance fermait la marche de son pas détaché, se laissant guider docilement, sans bouger le petit doigt pour nous aider. Ce ne devient qu'encore plus évident lorsque nous nous arrêtâmes devant des rochers escarpés desquels le Chevroum avait sauté un peu plus tôt. C'était la bonne direction, mais cette partie du chemin était presque impraticable à pied, pour quelqu'un de ma taille en tout cas. Dire que mon Gogoat aurait pu traverser cela les doigts dans le nez, s'il n'avait pas tenu à me faire passer autant de temps que possible avec cet inconnu, pour me forcer à me faire un ami. Bon, nous devions trouver une autre option, sans quoi nous allions camper devant ces rochers et je n'en avais pas tellement envie. Plus qu'une solution, contourner le problème en espérant que ça ne nous rallongerais pas trop.

- On dirait un sentier là-bas, quand on regarde bien au travers des arbres on le voit, un peu plus bas. Si on pique au travers, on peut peut-être le rejoindre. Ça nous rallonge un peu, mais il a l'air d'aller dans la bonne direction. Et puis, on a rien à perdre, il faut juste faire attention à ne pas déranger d'autres Pokémon sauvages.
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: Si j'avais su j'aurais pas venu   Jeu 10 Sep - 19:57
Pendant qu'Ellie observait ses croquis, Rodrigue avait rallumé et déverrouillé son Ipok. La machine avait juste un mot de passe sommaire comme protection, mais cela ne le dérangeait pas pour le moment. Il regarderait un peu plus tard pour personnaliser la machine, et pourquoi pas télécharger quelques petits trucs... Un toussotement à côté de lui lui fit baisser les yeux pour voir que Lixy s'étouffait à moitié avec les baies fraive, ce morfale. Un regard blase plus tard et il avait sorti une petite gourde adaptée de son sac et lui avait donné à boire. Après quelques sons étranglés, le lionceau parvint à déglutir et reprit comme si de rien n'était son repas. Un jour il apprendrait à bien manger... un jour.

Ellie commenta ses croquis d'une manière qu'il ne put définir. Même si il était gêné de montrer son travail, il aimait savoir ce qui n'allait pas ou ce qui allait, même si l'autre personne n'était pas très versée dans la discipline, les conseils étaient toujours bons à prendre. Etait elle gentille et ne disait rien pour ne pas le froisser ou s'en foutait-elle tout simplement ? Une autre possibilité, qu'il envisagea était qu'elle ne savait tout simplement quoi en dire. Plutôt que de la harceler de questions, le blond préféra se contenter de cette réponse. Ca serait toujours cet avis de pris. Il profita de ce moment pour échanger le carnet avec l'IPok, Ellie sachant vraisemblablement mieux s'en servir que lui. Elle indiqua une direction et se mit en route tout en lui rendant sa machine. Rodrigue rangea ses affaires et signala à Lixy qu'il était prié de rester sur son épaule afin d'éviter une nouvelle catastrophe.

Il arrivèrent devant un monticule rocheux qui lui semblait familier : c'était en effet un des obstacles que le Chevroum avait passé avec brio il y a peu... Rodrigue regarda la brave bête et apprécia ses compétences : même si ces Pokémon étaient réputés pour leur endurance et leur facilité à pratiquer tout les terrains, ce n'était quand même pas une mince affaire que d'avoir passé aussi vite cette espèce de colline. Bon par contre pour repartir exactement dans le même sens, à moins de le réutiliser, ça ne serait pas faisable, comme lui confirma Ellie.

- On dirait un sentier là-bas, quand on regarde bien au travers des arbres on le voit, un peu plus bas. Si on pique au travers, on peut peut-être le rejoindre. Ça nous rallonge un peu, mais il a l'air d'aller dans la bonne direction. Et puis, on a rien à perdre, il faut juste faire attention à ne pas déranger d'autres Pokémon sauvages.

Rodrigue rougit un peu et lança un regard noir à Lixy qui bailla de tout son soûl, ne se sentant pas plus visé que ça. Contrarié par le fait qu'il passait pour un barbare, l'adolescent blond grommela quelque chose d'inintelligible et commença à avancer sur le chemin indiqué par la jeune fille. Il posa un pied sur la petite pente et appuya avec précaution : bien lui en prit car son pied partit sur cinq bons centimètres en glissant tout en salissant ses baskets. Les quelques pluies et l'approche de l'automne n'aidaient pas à garder les chemins tout à fait praticables... Le Dresseur se reprit et se tourna vers Ellie :

- Fait attention y a plein de bouillie de feuilles et de boue, c'est hyper glissant.

Avec des mouvements très mesurés il commença à descendre le premier vers le sentier indiqué, tout en maintenant fermement Lixy sur son épaule en cas de chute malheureuse. Il ne manquerait plus qu'un étalage dans la boue pour conclure cette superbe journée. Le lionceau mâchonnait tranquillement un carré de chocolat-nougat (son Dresseur n'aimant ni cette sucrerie ni le caramel, c'était le Pokémon qui héritait des surplus trouvés dans les assortiments) et patientait tranquillement le temps de la balade, ayant compris qu'il en avait fait assez pour la journée. Voire même la semaine, tiens.

Finalement, tout se passa plutôt bien (aka les chaussures à moitié foutue, mais soit) et les deux compères purent continuer leur route jusqu'à arriver sur le sentier trouvé par Ellie. Un nouveau coup d'oeil sur l'Ipok lui indiqua qu'ils étaient bel et bien sur un chemin balisé. Victoire ! Il ne suffisait plus qu'à faire encore un peu de marche et ils seraient enfin sortis de cette forêt ! Avec un soupir de soulagement Rodrigue adressa un pouce levé à Ellie et grattouilla la tête de son félin. Maintenant qu'un poids était enlevé de leurs épaules, l'adolescent se sentait de bien meilleure humeur pour sociabiliser un peu … enfin essayer.

- Merci pour tout encore un fois, Ellie ! Encore désolé de t'avoir dérangée dans ta … promenade ? Ca fait longtemps que tu es à l'Académie ? Tes Pokémon ont l'air super bien entraînés !

_________________
Si j'avais su j'aurais pas venu 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Si j'avais su j'aurais pas venu 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Si j'avais su j'aurais pas venu   Ven 18 Sep - 16:57
Le dessinateur m'avisa de faire attention, le terrain étant plutôt boueux et glissant, et je ne puis qu'acquiescer. Vu comment son pied avait glissé, c'était plutôt évident. Avec ma maladresse légendaire, si je m'embarquais là-dedans toute seule, j'étais certaine de faire un aller simple jusqu'en bas d'un grand coup en glissant dans la boue. C'est pourquoi je me tournai vers Lancelot, le Chevroum étant revenu se poster près de moi. Il ne semblait pas avoir la moindre intention de me laisser le monter, mais il semblait disposé à me laisser m'accrocher à lui, une aide non négligeable que je n'allais certainement pas refuser. La main enfouie dans son col feuillu, c'est un pas à la fois que j'avançai, m'accrochant au seigneur des montagnes Kalosiennes pour ne pas glisser jusqu'en bas. La tâche n'était pas aisée et mes pieds glissèrent plusieurs fois, mais ça allait, jusqu'à ce que je remarque quelque chose un peu plus loin, dans les sous-bois, dans cette pente improbable.

- Lance, donne moi un coup de main. C'est important cette fois.

Le chevroum regarda dans la même direction que moi et, lorsqu'il eu compris, plia la patte et me tendit l'une de ses cornes, pour m'aider à grimper. Le terrain en pente l'aidant également à se rapetisser, j'étais perchée sur le bouc en deux temps trois mouvements. Nous éloignant quelque peu de Rodrigue, nous gagnâmes ce qui avait attiré mon attention et, d'un bon souple, je regagnai le sol, pour examiner le tout. Des coquilles brisées. Quelque chose ou quelqu'un avait brisé des oeufs, laissant derrière lui un genre de petit nid ravagé. Tous brisés? Non. Un irréductible avait survécu, un oeuf encore intact, mais abandonné. Laissé à lui-même dans la nature, il n'aurait probablement aucune chance. Me mordant la lèvre inférieure, je devais faire le bon choix. L'enlever à ses parents et le priver d'une vie de liberté, ce n'était pas rien. Sauf qu'ils ne reviendraient pas pour lui, n'est ce pas? Cette vérité en tête, je récupérai l'oeuf et remontai sur Lancelot qui, en quelques pas agiles et habitués, nous ramena auprès de Rodrigue, sur le sentier balisé. Trésor en main, c'est une fois de plus que je redescendis de ma monture, mon serpent de mer -encore enroulé à mon cou- détaillant l'oeuf d'un regard curieux et de petit couinements.

- Désolé, j'ai du faire un détour, mais me revoilà.

Le blond enchaîna après moi en s'excusant de m'avoir dérangé dans ma "promenade". Dans les faits, elle n'avait aucun objectif précis sinon la découverte des lieux alors, techniquement, j'étais quand même plutôt servie, même s'il est vrai que toute l'aventure avait pris une tournure inattendue. Poursuivant sur sa lancée, le scientifique me demanda si j'étais à l'académie depuis longtemps, justifiant sa question par le fait que mes Pokémon semblaient bien entraînés. Gênée, bien qu'également flattée, j'enfouis un peu ma tête dans mes épaules, mon regard devenant évasif alors que je lui offrais la réponse à ses interrogations.

- Je suis arrivée cet été. Enfin, oui et non. J'ai participé au camp d'été sur l'île Cobaba, c'est là que le Collectionneur m'a donné Lyuu. J'ai rencontré Lancelot à Kalos quelques semaines plus tard et je l'ai capturé. Ça ne fait pas très longtemps en vérité. J'ai simplement eu beaucoup de chance de tomber sur un Pokémon aussi docile et aussi... Euhm... Entraîné? Et toi? Pour faire des dessins et des trucs comme ça, je veux dire, il faut avoir suivit une formation, non? Enfin... Tu es là depuis longtemps?

Et nous voilà lancés dans une véritable conversation, tel que Lancelot l'avait souhaité, parcourant simplement un sentier qui, nous l'espérions, pourrait peut-être nous rapprocher de la sortie. Mais ça, seul le temps nous le dirait.



HRP - Obtention de l'oeuf de Oddish
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Si j'avais su j'aurais pas venu   
Si j'avais su j'aurais pas venu
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :