Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Jeu 10 Sep - 22:05
Première matinée après être revenue de vacances qui furent bien plus agitées que prévues, mais aussi très enrichissantes. Dahlia marchait tranquillement dans les couloirs de cette école qu'elle connaissait déjà depuis une année et elle se souhaita intérieurement un joyeux anniversaire d'entrée à l'académie, souriant doucement à cette idée. Un année, une année qu'elle vivait ici, dormant dans le dortoir Mentali et tellement de choses qui avaient changée, tout comme elle, se forgeant petit à petit au cours de ces moments passés entre ces murs. A la base seule dans une chambre, elle faisait désormais collocation avec Eryn, une jeune fille scientifique spécialisée dans la recherche Pokémon après avoir essayé la Mode. Cette amie, cette meilleure amie qu'elle s'était faite dans l'école lui avait fait un peu mieux découvrir la nature et lui avait même légèrement transmis sa passion pour l'univers végétal. Puis venait Aileen qui l'avait accueilli aux entraînements matinaux des Pyrolis. Elle y avait apprit à canaliser cette énergie dont elle débordait, faire du sport tout les matins était un vrai plaisir. Et puis elle avait trouvé en la préfette en chef une sorte de guide, une supérieur à laquelle se fier, une autre amie même. Elle qui avait été au fond seule depuis son enfance, malgré tout ces "amis" qu'elle avait à Jadielle et qui n'avaient pas manqué de lui tourner le dos. La voilà à penser à des personnes qu'elle jugeait vraiment comme des proches. IL y avait encore bien d'autres personnes qu'elle avait rencontré et qu'elle appréciait : Ambre, Cael, Issun. Elle se demandait encore aujourd'hui ce que devenait le Phyllali depuis tout ce temps. Elle devrait peut être chercher à savoir ce qui était advenu de lui. Sûrement pourrait-elle lui envoyer une lettre, il lui faudrait alors avoir accès aux Archives. Peut être qu'elle demandera à Aileen si elle pouvait lui donner ce renseignement. Mais que devait-elle dire si la Pyroli lui demandait la raison ? Elle ne le savait pas du tout et ne s'en inquiétait pas vraiment. Elle n'aurait qu'à lui expliquer après tout.

-Je me demandes bien ce q'il fait maintenant... tu penses qu'il se souviens de moi Isis ?

-Nympha !

Dahlia sourit à sa starter qui semblait vouloir dire qu'en effet le jeune homme devait se souvenir d'elle. Brusquement la Pokéathlète sentit son estomac gargouiller avant de se rappeler qu'en effet elle n'avait pas mangé depuis ce matin avant l'entraînement. Il faudrait donc remédier à cela et aller au réfectoire. En plus elle était persuadée de trouver de quoi satisfaire son appétit malgré son nouveau régime alimentaire, Mama Odie était tellement prévenante avec ses petits élèves affamés. Elle se mit donc en chemin pour le self, en plus vu l'heure il y aurait sûrement peu de monde, parfait elle pourrait avoir amplement le temps de choisir ce qu'elle voulait manger et tout cela dans le calme. Elle en profita alors pour faire sortir la quasi intégralité de son équipe. Isis et Nephtys étaient déjà à ses côtés, la première évolition de type Fée marchant à sa droite tandis que la type glace marchait du coté gauche. Elle fit alors sortir Krok', son Kraknoix qu'elle prit comme à son habitude dans les bras et libéra aussi Uriah. La type Sol leva sa grosse tête pour regarder d'un air doux sa dresseuse avant que celle ci ne pose doucement ses lèvres sur le bout de son museau le faisant gazouiller de contentement. Il était étonnant de voir à quel point ce Pokémon était affectueux et elle était bien contente de l'avoir finalement complètement accepté. En y repensant, elle se sentait carrément mal de l'avoir ainsi rejeté pendant si longtemps.
Tournant son regard vers l'avant, elle remarqua que quelques élèves allaient déjà dans la cantine. Bien sûr c'était des élèves qui connaissaient déjà l'académie, ayant l'habitude de se rendre jusqu'au self. Les nouveaux n'arriveraient normalement que plus tard, un peu perdus dans l'immensité de l'école, comme elle il y a un an. Elle avait été obligé de se trimbaler avec un plan pendant une longue période, trop encline à se perdre, arrivant ainsi fréquemment en retard. Bon elle arrivait aussi souvent en retard en cours aujourd'hui, mais pour d'autres raisons. La majeure partie du temps, elle était trop à fond dans son entraînement physique ou alors dans une ballade dans la nature, remarquant souvent juste cinq minutes avant le début du cours qu'elle devait encore aller chercher ses affaires dans sa chambre, si elle le remarquait.
Continuant de vagabonder dans ses pensées, elle pénétra dans le réfectoire ou quelques élèves étaient déjà assis à table soit seuls soit par groupe en train de discuter et de se restaurer tranquillement. La bonne odeur de plats cuisinés avec passion flottait dans l'air, mettant immédiatement l'eau à la bouche de la jeune fille aux cheveux roses. Elle se saisit d'un plateau et de couverts avant de regarder les différents plats, prenant soin d'éviter tout ce qui pouvait contenir un produit animalier. Depuis la remarque d'Aileen, elle avait pris conscience qu'en tant que futur Ranger elle ne pouvait pas vraiment se permettre de manger les créatures qu'elle voulait protéger. Bien sûr elle ne prêchait pas son régime aux autres, laissant à chacun la liberté de sa manière de se nourrir. Son repas se basa donc sur des légumes et des plats semblant à base de viandes mais qui en fait étaient à base de légumes et de baies. Le meilleur dans l'histoire était que ça lui donnait vraiment envie, comme quoi il ne faut jamais se braquer avant de goûter. Elle prit aussi quelques mets pour ses Pokémons, regardant moins ce dont ils se nourrissaient, si ceux-ci voulaient de la viande eh bien soit. C'était dans leur nature et ainsi fonctionnait les choses, elle n'allait pas s'y opposer et imposer un régime à ses Pokémons juste parce qu'elle ne mangeait pas de viande.

-Allez chacun me dit ce qu'il veut ? Viens Krok, je vais te montrer ce qu'il y a, je sais que tu vois pas de là où t'es.

Prenant son Kraknois dans ses bras elle les laissa chacun choisir leur repas. Elle fut étonnamment surprise de découvrir que sa Nymphali et sa Givrali se nourrissaient toutes les deux du même type de baies et avaient des goûts totalement identiques. Deux vraies soeurs ces deux là alors que leurs caractères étaient opposés. Pourtant la chromatique était dans l'équipe depuis le début, étant la starter de sa dresseuse, tandis que Nephtys était la dernière venue. Uriah et Krok choisirent aussi ce qu'ils voulaient manger et la jeune fille fut étonner de voir son Farfuret se jeter avidement sur des bâtons de poisson panné, elle ne le savait pas aussi friand de ce genre de mets et elle sourit en le voyant partir d'un air joyeux avec son assiette. Arrivant dans la salle, elle chercha à repérer une table où s'installer tout en pouvant voir à l'extérieur par une fenêtre. Dahlia trouva son bonheur non loin d'un jeune homme aux cheveux noirs qu'elle failli prendre pour le préfet en chef, mais en y regardant de plus près elle ne le connaissait pas. Elle s'assit donc en posant son plateau sur la table et distribuant leurs plats à chacun de ses Pokémons qui s'installèrent pour manger. Elle vit du coin de l'oeil un petit Pokémon rose à coté du garçon aux cheveux noirs qui manqua de la faire craquer par son air attendrissant. Mais ne voulant pas fixer et sembler malpoli elle s'occupa plutôt de son repas et se mit à manger. Il n'y avait rien à dire, Mama Odie faisait toujours d'aussi bons plats ! Elle appréciait totalement son repas, ne regardant même pas vers ses Pokémons. Ce fut donc ainsi qu'elle ne remarqua pas Uriah qui préparait déjà une de ses habituelles farce. Il se saisit de l'un de ses bâtonnets et visant avec attention, tira juste sur la tête du garçon avec un petit sourire narquois.

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Ven 11 Sep - 4:05
Le cours d’écologie venait de se terminer. Kaiminus s’était endormi au milieu du cours et depuis, je le trainais dans mes bras un peu partout. Dans un demi-état de sommeil, il ouvrit ses grands yeux partiellement pour déterminer sa position. Ne voyant plus, ni salle de classe, ni professeur, la bulle s’échappant de son nez éclata et il se redressa d’un coup, beaucoup plus en forme. Le laissant rejoindre le sol, il se mit à marcher à côté de moi d’un pas régulier. Nous traversions l’école sans trop savoir où aller. Le gargouillis tonitruant de nos ventres simultanément nous fit stopper net en même temps. Nous nous regardâmes droit dans les yeux. Sans avoir besoin de parler, nous arrivions à comprendre ce à quoi pensait l’autre. J’imaginais le dialogue de nos ventres affamés se dérouler au travers de nos yeux. L’un comme l’autre, nous concluions cette sourde discussion par un second gargouillis bien plus costaud que le premier.

-Compris, je vais chercher le réfectoire.

Notre faim pouvait se comprendre aisément par l’absence de petit déjeuner ce matin. Après mon réveil, je m’étais habillé en vitesse pour suivre les autres Noctali hors du dortoir. Les cours s’étaient enchainés à notre entrainement et nous n’avions pas eu le temps de grignoter depuis. En regardant mon iPok je remarquais qu’il était peut-être un peu tôt pour prendre le déjeuner mais nos ventres eux ne le comprendraient pas. A l’instinct, nous arpentions l’immense académie pokémon à la recherche de notre salue. Malheureusement une certaine malédiction continuait à nous hanter et comme la veille, nous nous perdions dans ce dédale. Avec le temps, je nous voyais bien prendre nos repères mais en tant que nouveau et sans aucun guide si ce n’est notre instinct, il était difficile de retrouver notre chemin.

Kaiminus commençait à trainer la patte derrière moi. J’étais peiné de ne pas pouvoir accélérer le mouvement. Ce brave petit m’accompagnait à longueur de journée et il méritait amplement son moment de détente au réfectoire. Sur notre passage, j’arrêtais une élève qui paraissait savoir où elle allait, elle. Oui car en ce jour de rentrée, je voyais bien que je n’étais pas le seul à ne pas trouver mon chemin. D’autres élèves étaient aux aguets d’une piste qui leur indiquerait qu’ils avaient eu le bon réflexe de passer par là. D’autres courraient, suant de tout leur corps, certainement pressés par un cours qui allait débuter. Profitant donc de l’élève qui s’était gentiment arrêtée quand je le lui avais demandé, je lui posais la question du jour.

-Tu parcours cent mètres par là, puis tu tournes à droite et tu devrais tomber dessus au prochain virage.

M’inclinant pour la remercier de m’avoir indiqué la route menant à la cantine, je me précipitais sur cette voix, choppant Kaiminus d’une main pour le faire grimper sur mon épaule. Courir le ventre vide m’épuisait plus que je ne le pensais. Je fus donc très heureux de voir notre destination à l’emplacement prédis. Quelques élèves entraient à l’intérieur, se rendant directement au self. Les imitant, je me joignis à leur file discrètement. La file n’était pas épaisse et tous sans exception avait l’air de connaitre les lieux. Machinalement, ils prenaient le repas qu’ils souhaitaient dans leur assiette posée sur un plateau et avançait jusqu’au prochain pôle de nourriture. Entrée, plat, dessert. Simple, ce type de repas avait démontré son efficacité à maintes reprises. Je posais Kaiminus sur le rail des plateaux afin qu’il puisse me dire ce qu’il voulait dès qu’il apercevait quelque chose d’appétissant. Je me rendis compte de mon erreur quand je vis les plats s’empiler les uns sur les autres. L’assiette que je lui avais réservée atteignait pratiquement sa taille et il ne semblait faire aucune distinction entre les trois différents types de plat. Moins gourmand que lui, j’optais pour une salade de tomate en entrée, une côte de Pharamp en plat principal accompagnée de brocolis et d’une glace en dessert… Fallait bien se faire une petite folie quand même.

Arrivé à la caisse, il y avait un peu d’attente. J’en profitais pour laisser mon regard vaquer à observer les alentours. Le réfectoire était spacieux. Les tables étaient très propres et de grandes baies vitrées parsemaient une des façades donnant loisir sur un paysage naturel rayonnant. En tournant le regard de l’autre côté, j’avais une vue directe sur les cuisines ou des pokémons s’activaient à faire des vaisselles ou préparer les plats qui seraient bientôt épuisés dans le self. Il était amusant de voir tout ce petit monde travaillé. Nombre d’entre eux ne semblaient pas très à l’aise avec leur travail, notamment à la vaisselle. Une tasse se brisa venant confirmer ma pensée. Au même moment, une pression sur mon bras me fit détourner la tête. Mon starter me tirait sur la manche en me pointant du doigt l’autre direction. La caisse était libre et la vieille dame l’occupant m’appelait.

-Tu es nouveau toi ?

-Euh… Oui. Répondis-je un peu timide en la voyant comptabiliser mon repas.

-J’espère que tu te plairas ici ! Dit-elle en me souriant tandis qu’elle me rendait ma carte de cantine sur laquelle était facturé le repas.

A la vue de la note, j’eu presque un mouvement de recul. Ce ne serait pas tous les jours que Kaiminus mangerait autant… Disons qu’aujourd’hui, c’était exceptionnel. Bien, maintenant mon pokémon et moi avions nos plateaux en main, nous pouvions passer à l’étape suivante : trouver une place convenable. Il y avait des élèves assis ici et là, en groupe ou en solo. Aucun d’entre eux ne me paraissait familier et je m’asseyais à une table tranquille au plus près de la baie vitrée. Kaiminus qui portait son propre plateau comme il pouvait, sauta sur la table et l’y déposa. Les chaises étaient trop petites pour qu’il puisse manger assis dessus, cela ne dérangerait personne s’il préférait la table pour son confort. J’entamais ma salade quand je le vis engloutir la moitié de son assiette. Eh bien, il avait bonne appétit le petit. Prenant une bouchée de salade supplémentaire, je continuais le repas à regarder songeur l’extérieur. Je ne doutais pas que dans mon dos Kaiminus était en train d’avaler les restes de son assiette, mais je préférais prendre le temps de déguster.

Les cours de cet après-midi ne débuteraient que dans deux heures, j’avais le temps de voir venir même si je finirais plus tard ce soir. Actuellement, cela m’offrait le temps de profiter de mon plateau repas dans le calme et la tranquillité. Tranquillité d’une longévité à toute épreuve… Sauf au poisson… Je me penchais pour me couper un morceau de la côte de Pharamp quand un bâtonnet de poisson volant vint se loger sur mon visage. Stoïque, je restais quelques secondes dans l’incompréhension, le poisson collé au visage. A côté de moi, Kaiminus d’abord ébahi, se mit à rire aux éclats. Ah bah merci le soutien de son compagnon… Le poisson finit par glisser le long de mon front avant de tomber dans mon assiette après avoir atteint le nez et s’être décollé. Curieux de connaitre la provenance de ce projectile anodin, je jetais des regards dans tous les sens. Je n’eu pas à chercher longtemps que je voyais déjà le coupable pointer le bout de son nez.

Attablé non loin de moi, un pokémon au sourire narquois me fixait avec une assiette remplie de bâtonnets de poisson devant lui. Sa jeune dresseuse venait tout juste de prendre conscience de la bêtise de son pokémon. Certain que son action lui avait bien plu, je me préparais à contre-attaquer… S’il voulait la guerre, il l’aurait ! Ma main alla chercher Kaiminus plié de rire qui imitait l’action du bâtonnet volant jusqu’à mon visage avec ses doigts et ma réaction suivante. Je l’attirais à moi, le stoppant dans sa joie et lui chuchotais deux-trois mots à l’oreille. Sa mâchoire prit la forme d’un sourire et il me goba ma glace presque instantanément. Puis nous prenions de concert nos plateaux repas et rejoignions la fille au pokémon farceur. Je me posais face à elle et Kaiminus prit place face à monsieur bâtonnet de poisson. Avec un sourire je la saluais. Je n’étais pas assez malpoli pour venir à sa tablée et ne pas me présenter.

-Salut, je m’appelle Paul. Enchanté de faire ta connaissance et de celle… Je tournais le regard vers lui… De ton Farfuret si je ne me trompe pas.

Cette jeune fille possédait une belle team de pokémon. Elle avait de tout, dont deux eeveelution. L’une était celle de givre, et l’autre celle de fée. J’avais entendu parler des pokémons fée mais c’était bien la première fois que j’en voyais un en vrai. Je ne devais pas m’égarer, je n’étais pas là pour admirer ses pokémons. Enfin si, seulement faudrait-il encore qu’elle veuille m’accepter à sa table après ce que je m’apprêtais à faire… Ou plutôt ce que Kaiminus allait faire.

-Excuse-moi d’avance, c’est de bonne guerre. Dis-je en donnant le feu vert à mon starter d’un hochement de tête.

La mâchoire impressionnante de Kaiminus se leva avant de s’ouvrir, propulsant un projectile dénommé glace droit sur le Farfuret de cette pauvre fille. La glace bien fraiche s’étala sur tout le visage du pokémon qui ne devait plus trop rire sous ce doux manteau vanille. Kaiminus partit d’un rire bien franc, toujours aussi heureux que d’habitude.

-On peut dire qu’on est quitte maintenant Farfuret. Un peu gêné, je m’adressais à sa maitresse. Si tu veux qu’on parte, nous prendrons nos plateaux et iront un peu plus loin. Sinon, permets-moi de déjeuner avec toi et tous tes pokémons.



HRP - Contrairement aux apparences, j'ai manqué d'inspiration... N'hésite pas à me dire si quelque chose ne va pas. ^^
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Mer 16 Sep - 11:28
-Farfaaa !!!!

Dahlia releva vivement la tête de son assiette en entendant Uriah qui riait aux éclats. Quand son Farfuret se marrait de cette manière, ce n'était jamais bon signe. A peine eut-elle tourné la petite qu'elle vit ce fameux garçon aux cheveux sombre avec un bâtonnet de poisson collé au visage... Quel bêta ce pokémon, mais... Elle dut néanmoins retenir un petit rire derrière sa main. Il fallait avouer que l'air ahuris du garçon et de la réaction de son Pokémon... rose... Était assez surprenante. Mais la couleur de ce que Dahlia ne parvenait qu'au bout de plusieurs minutes à identifier comme un Kaiminus l'étonnait, même si ça lui donnait un coté tout mignon. Mais la plaisanterie avait assez duré, elle baissa ses yeux vers son Farfuret, commençant à le groumander.

-Uriah, voyons on gâche pas de la nourriture et en plus pour la lancer au visage d'un garçon ! Non, arrête de sourire, je plaisante pas là... Rohh tu vas m'écouter oui ?...

Pourtant la soudaine voix de cet inconnu qui a eu le droit aux farces du Farfuret s'était entre temps approché. Isis lâcha un soupir de lassitude en synchro parfaite avec Nephtys devant la réaction du Farfuret qui continuait de se poiler bien bruyamment. Il se présenta comme Paul et la jeune Mentali lui répondit par un sourire. Elle s'apprêta à se présenter à son tour, quand il s'excusa d'avance avant que son Kaiminus ne projette un véritable torrent de glace fondue dans le visage d'Uriah. Dahlia resta deux secondes à regarder son Farfuret qui crachota et s'essuya le museau de ses griffes avant d'éclater d'un rire franc. On dirait que le garçon ne l'avait pas trop mal pris pour le coup du bâtonnet. Et en plus il rendait la monnaie de sa pièce au plaisantin. Il avait de l'humour et Dahlia appréciait ça ! Elle eut un grand sourire envers le jeune homme quand il demanda si il pouvait s'installer avec elle.

-Bien sûr, tu peux t'asseoir ! Je suis Dahlia, lui c'est Uriah ! APrès je te présente Isis, Nephtys et le petit là c'est Krok.

Le Kraknoix s'était avancé à coté du Kaiminus et ouvrait grand la gueule devant le petit Pokémon Eau pour le saluer. La jeune fille attendit que l'élève se soit assi en face d'elle et que son Kaiminus grimpe sur la table. La quantité impressionnante de nourriture que le Pokémon avait devant lui étonna la jeune fille. Eh bien il avait un sacré appétit. Dahlia relança un sourire à Paul, se demandant si vu sa réaction au lancé de bâtonnet il avait le même caractère qu'elle.

-Désolé encore pour Uriah, il aime bien plaisanter ! Hmm, je t'ai pas encore vu ici, tu es nouveau non ?

La jeune fille continua son repas en attendant la réponse du garçon en face d'elle. Elle laissa aussi Uriah se poster à table, le gardant tout de même légèrement à l'oeil tandis que celui ci attrapa une serviette pour finir de se nettoyer le visage qui dégoulinait encore de glace. Pour une fois, voilà l'arroseur arrosé ! Finalement l'autre lui conforma ce qu'elle pensait, c'était son premier jour à l'école, voilà quelque chose d'intéressant. Donc il ne connaissait pas encore bien l'académie et surtout pas les bons petits endroits pour se poser tranquillement ! La Pokéathlète eut soudain une idée. Bon oui, ça ne prévoyait rien de bon, comme le léger sourire malicieux qui s'afficha sur son visage. Mas c'est Dahlia, à quoi vous attendez vous ? Plonger tête la première dans les problèmes, il fallait croire qu'elle en faisait sa spécialité ! Elle se pencha alors un peu en avant, prenant le ton de la confidence en parlant à voix basse. Ses yeux pétillaient d'un éclat amusé tandis qu'elle proposa quelque chose au garçon.

-Dis, tu veux voir un des meilleurs coins de l'école ? SI tu veux avoir un beau panorama de l'établissement le truc cool c'est de grimper sur le dortoir Pyroli pour accéder au toit. Là bas on a une belle vue sur l'académie, mais bon... Faut par contre avoir un bon physique, ça tu m'as pas l'air trop mal placé et faut surtout avoir du cran. Ca te tente ?

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Mer 16 Sep - 21:33
Ouf, elle l'avait bien pris. J'étais maintenant entouré par les rire de cette charmante jeune fille et de mon Kaiminus tandis que le pauvre Farfuret se débarbouillait le visage. Tant pis pour lui, il m'avait cherché et évidemment trouvé ! Je souriais tout en m'asseyant à ses pokémons qu'elle me présenta à tour de rôle. Tous détenaient un surnom et les retenir ne fut pas évident. Cette grande équipe me plaisait déjà beaucoup. Elle ressemblait un peu à celle que je rêvais d'avoir. Une sorte de famille avec laquelle tu peux partager un repas, faire une promenade, remporter des badges et vaincre une ligue en s'amusant !

Krok, le plus petit de l'équipe de Dahlia, vint à la rencontre de Kaiminus, qui était lui-même plus petit que Krok de quelques centimètres. Le sourire me monta aux lèvres lorsque je me fis cette remarque avant de me détourner vers Dahlia, laissant les deux pokémons faire connaissance. Le caïman en profita pour donner une tape amicale sur le dos de son nouvel ami avant de lui présenter son plateau et de lui proposer de partager. Chose étonnante quand on connaissait le loustique. Pourtant, ce que tous ne savait pas, c'est que la montagne de nourriture avait déjà diminuée de moitié depuis le début de leur repas. Pendant ce temps, je discutais tranquillement avec cette dresseuse déjà bien confirmée.

-T'en fais pas pour ça. J'ai été surpris mais ça m'a bien fait rire aussi ! Ah, et oui je suis nouveau. Kaiminus et moi logeons au dortoir Noctali.

Parler et manger en même temps n'était pas ma spécialité et je prenais un temps de retard sur ma côte de Pharamp. Cela me permis, toutefois, de voir un plat plutôt équilibré et végétarien chez la jeune fille. Non habitué à ce genre de plats, je fus presque gêné d'avaler mon propre repas. En y regardant de plus près, elle était la seule du lot à ne pas manger de viande ou de poisson. Comme quoi, il ne fallait peut-être pas que je m'inquiète et continue de manger comme si de rien n'était. Un éclat nouveau habitant ses yeux, je l'examinais me proposer une drôle d'excursion. Méfiant mais piqué par la curiosité, je choisissais de délibérément me jeter dans la gueule du loup.

-Le dortoir Pyroli ? J'en ai entendu parler... Je crois qu'il y a pas mal d'histoires entre mon dortoir et le leur. Je n'ai rien contre elles et si tu m'accompagnes, j'irais bien voir ce point de vue.

Rien ne m'inspirait confiance dans cette proposition. Un dortoir potentiellement ennemi, qui plus est féminin. Faire de la gimpette sur un toit de manière peu légale s'il fallait être physique. Tout ça m'avait l'air d'être un traquenard que je venais d'accepter joyeusement. Il me fallait assurer mes arrières, mais comment? En l'emmenant, j'évitais déjà qu'elle m'envoie dans un piège en solo où je n'aurais personne sur qui rejeter la faute. J'étais malgré tout coincé. A côté de moi, sans se préoccuper de la discussion des plus grands, les deux petits camarades continuaient leur repas en l'agrémentant d'une discussion peu compréhensible par un humain non entraîné à leur langage.

-Mais t'es sûre qu'on a le droit d'y aller, Dahlia ?

Juste au cas où... Cela n'avait pas d'importance, j'étais prêt à la suivre de toute façon. Cette fille connaissait bien mieux que moi l'académie et il était probable qu'elle dise vrai sur ce splendide panorama. Après tout, je basais ma méfiance uniquement sur des faits colportés dans mon dortoir... Bon le préfet aussi avait l'air de ne pas apprécier les Pyrolis... Mais quand même, ce n'était que des rumeurs tant que je ne les avais pas vérifiées ! Je finissais cette fameuse côte et passais au dessert tout doucement.

-Bon, on a encore un peu de temps, à moins que tu veuilles partir maintenant. C'est comme tu veux !


Edit HRP - j'avais zappé que c'était mon dessert qui arrivait sur ton Farfuret, mon personnage se rendra compte au prochain post qu'il n'en a plus en s' étonnant d'abord. C'est un détail mais si tu veux en parler tu peux ^^
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Jeu 17 Sep - 14:49
Donc la garçon qui avait été la victime d'une des farces d'Uriah était un Noctali. Il y avait beaucoup de rumeurs sur ces mecs suffisants et prétentieux. Enfin tout dépendait de quel point de vue de dortoir. Si il s'agissait des Pyrolis chez qui elle allait s'entraîner tout les matins, oui. Elles les trouvaient hautains, bourrins et il y avait une sorte de tension entre les deux dortoirs, comme entre chats et chiens. De l'autre coté chez les Mentalis nombreuses étaient les filles qui vouaient une sorte de passion pour ce dortoir, ne manquant pas déloges sur les "beaux gosses" qui y résidaient. Dahlia avait toujours trouvé cette attirance inter-dortoirs débile. Encore plus quand elle entendait le nombre de soupirante qui se lamentaient du départ de l'ex préfet Noctali, Allen Wills. Bon le garçon devant elle était plutôt mignon, mais faire des généralités n'était pas vraiment son genre. Elle n'allait donc dans le sens d'aucun des deux dortoirs qu'elle fréquentait. Elle préférait e faire un avis sur la personnalité de chacun des membres des différents dortoirs, même si elle devait avouer que ces stéréotypes la faisait bien rire. Elle-même était une Mentali alors qu'à part le fait qu'elle aimait bien se pouponner de temps en temps, il fallait avouer qu'elle ne correspondait pas au cliché des Mentalis. Une fille qui aimait passer ses journées en forêt ou à faire du sport tout en ayant un franc-parlé militaire et la délicatesse proche d'un bulldozer parfois... Ma foi rien d'une petite princesse superficielle.
Elle continua tranquillement de manger en écoutant Paul. Du coin de l'oeil elle lorgna rapidement sur son assiette. Il avait une grande pièce de viande dedans. Bêtement elle se demanda quel goût son plat pouvait avoir avant de se reprendre, se disant qu'elle ne devait pas manger ceux qu'elle avait toujours voulu protéger. Elle se tiendrait à son régime végétarien, tant pis si elle passerait à coté de bons plats. Au moins comme ça sa conscience ne la tracassera pas.

Dahlia écouta attentivement ce que son camarade avait à lui dire, tout en gardant un oeil attentif sur son Kraknoix qui partageait joyeusement le repas du Kaiminus. Le Noctali lui confirma que du coté de son dortoir il y avait la même animosité entre les rouges et les noirs (pourtant dans Stendhal... badum tss). Puis la dernière question du garçon confirma ce que pensait la Mentali. Il pensait qu'il y avait anguille sous roche. C'est vrai qu'elle n'avait pas donné son dortoir et de prime abord on pouvait aisément la prendre pour une Pyroli. Elle afficha un sourire bien plus rassurant et lui dit d'une voix légèrement basse, quoique très posée.

-Hmmm droit d'y aller oui. On a le droit de tout faire, on a juste pas le droit de se faire prendre. Mais t'en fais pas, je connais bien les Pyrolis même si je suis une Mentali. Je vais à leur entraînement matinal depuis un an environ et elles ne diront rien. Même Aileen leur préfette et préfette en chef ne fera rien, elle a l'habitude de me voir faire des trucs comme ça. Tant qu'on se fait pas prendre par Jackie on est bons ! Mais t'inquiète ! Dahlia est dans la place !

Elle eut un léger rire avant qu'un immense sourire n'éclaire son visage. Oui faire des choses un peu folles, elle aimait ça. Ressentir l'adrénaline, se donner physiquement. On pourrait croire qu'après la mission avec Aileen à Cobaba, où elles avaient quand même joué gros, la jeune fille serait plus calme. Mais non, son passage à Sinnoh où elle avait travaillé avec une équipe de pro l'avait changé. Elle avait pris en assurance et avait encore plus prit goût au risque. Elle avait été rassurée par les membres de l'équipe, surtout Alyssa. Elle avait gardé contact avec l'espionne et conversaient parfois par mail, la jeune fille lui demandant conseils. Elle avait repris du poil de la bête et était bien décidée à vivre à 100 à l'heure ! Donc grimper un dortoir.. facile pour une espionne en herbe ! Mais il ne fallait pas qu'elle oublie, officiellement elle était une coach hyper sportive, un peu fofolle et qui aimait flirter avec l'illégalité de ses actions. Avec un grand sourire elle fini son repas, attendant que Paul ait aussi fini.

-Hmm on peut y aller maintenant, comme ça on aura du temps pour apprécier la vue ! Et puis si en route t'as des questions sur l'académie, te gênes pas !

Ils se levèrent alors tout deux, et après avoir remit leur plateau vide, ils se dirigèrent vers la sortie de la cantine. Le réfectoire n'était pas très loin du dortoir Pyroli, alors Dahlia prit les devants et montra la route en discutant avec son camarde, faisant rentrer la majeure partie de son équipe pour ne laisser dehors que Krok' et Uriah. Elle prit alors le Kraknoix dans ses bras avant de se tourner vers Paul.

-Alors t'en penses quoi de la Pokémon Community ? C'est sympa ici non ? Bon les gens sont parfois un peu fou, tu verras il peut t'arriver de ces histoires ici ! Tu sais déjà ce que tu veux faire comme scolarité ?

Elle affichait un grand sourire, appréciant de connaître plus de gens ici. Il était vrai qu'avec ses entraînements incessants, les cours, les devoirs et le temps qu'elle passait dans la nature elle ne passait pas autant de temps dans les murs de l'école. Et par conséquent elle ne connaissait pas grand monde. Bah au moins savait-elle que les rares personnes qu'elle connaissait vraiment, elle pouvait compter dessus ! Elle tourna son regard vers le garçon. Il était bien mignon, avait de l'humour.. elle se demanda comment il réagirait si elle le taquinait un peu. Donc sans crier gare elle s'approcha de lui pour lui attraper le bras et s'y accrocher avec un petit sourire tout mignon alors qu'elle le regardait de ses grands yeux. Puis avec un sourire malicieux elle lui donna une petite bourrade de l'épaule avant de courir en avant vers le dortoir qui se dessinait devant eux.

-Allez tu viens ? Allez dépêches toi !

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Jeu 17 Sep - 16:49
Cela me rassurait de savoir que je n'encourrais rien de grave tant qu'elle était avec moi. La préfette en chef... Voilà un surnom qui donnait froid dans le dos. Je m'imaginais une fille aux dents énormes et au fouet prêt à claquer tous ceux qui ne rentreraient pas dans les rangs. Brrr... Pas trop envie de la rencontre celle-là, contrairement à ce Jackie qui me faisait moins peur au premier abord. Pourtant si j'en croyais Dahlia, une rencontre avec Jackie serait des moins agréables. Bon allez, un peu de courage mélangé à une dose de chance et d’insouciance et nous passerions sans problème cet obstacle. Et il fallait avouer que Dahlia savait mettre en confiance ou plutôt sa confiance en soi était contagieuse par le biais de ses paroles et de son sourire. J'allais prendre une bouchée de cette fameuse glace quand ma cuillère tapa l'intérieur de la petite assiette... Vide !

-Tiens... Mais où est passée ma glace ?! Murmurais-je plus pour moi-même que pour ceux m'entourant.

Un rapide coup d’œil autour de moi me rappela le destin qu'avait subis cette boule de glace. C'était presque à se demander si je n'oubliais pas tout aussi vite que cela m'arrivait. Alzheimer chez les jeunes... Un véritable fléau. Je finissais donc mon verre d'eau, unique survivant de ce déjeuner et m'apprêtais à partir en compagnie de cette fille à la chevelure d'un rose pétant, aussi pétillante que ses yeux rouges. J'attrapais mon Kaiminus et le posais sur mon épaule. Le petit pokémon fuschia appréciait cette position en hauteur qui lui offrait une belle vision sur les environs, toujours à la recherche de nouvelles aires de jeu. Cela pouvait être un tronc d'arbre comme un bureau. Un rien lui suffisait et quand bien même l'endroit serait paisible, il saurait y mettre l'ambiance à sa façon. Aucune limite à mon pouvoir sa bêtise. Outre qu'il soit d'humeur très joyeuse, ses bêtises participaient grandement à mon affection pour lui. Le quotidien ne serait jamais lassant et il y aurait de quoi faire, quelle que soit la situation ! Kaiminus était un partenaire parfait pour moi.

Nous déménagions nos plateaux, puis nous mettions en chemin. Ne connaissant pas trop l'endroit, déjà que je m'étais perdu en venant, j’emboîtais le pas de Dahlia et de ses deux pokémon Krok et Uriah. Lui faisant confiance pour nous guider jusqu'au dortoir. Un léger sourire m'accompagnait et j'entendais les gémissements de Kaiminus repu. Son ventre ressemblait à un petit ballon. Je levais un bref instant les yeux au ciel avant de me reconcentrer sur la mémorisation du parcours. On ne sait jamais, ça peut toujours être utile, rien que pour faire marche arrière déjà. J'écoutais Dahlia me poser quelques questions et elle n'était pas loin du compte de ma pensée. Les rares personnes que j'avais croisées jusqu'à maintenant étaient toutes un peu spéciales. Je n'étais pas sortie de ma bourgade depuis longtemps et c'est vrai que cela me dépaysait pas mal. Néanmoins, je préférais vivre tout un tas d'histoires inédites que d'imiter les schémas que j'avais déjà vu au cours de ma courte vie. L'excitation de la découverte, voilà quelque chose qui me poussait de l'avant comme celle de ce pokémon légendaire qui berçait mes rêves depuis presque mon berceau.

-C'est sympa ici, je m'y plais bien. Les cours ne sont pas tous très attrayant mais les élèves m'inspirent tous autant qu'ils sont. Y a vraiment un panel de dresseurs impressionnants ! Si possible, j'aimerais devenir un dresseur spécialisé dans le type feu. Mais je n'écarte aucune voie et je suis encore indécis sur certaines parties de mon parcours. Pour être exact, je ne voudrais pas écarter Kaiminus de mon équipe et je pense donc prendre un autre chemin avant le spé type. C'est là que tout se complique... Je sais pas quoi choisir.

Un rire bref de ma provenance vint réveiller mon starter somnolant. Ses grands yeux clignotèrent quelques secondes puis baillant aux Cornèbres, il se rendormit. De l'autre côté, Dahlia tenait Krok dans ses bras d'une façon très mignonne. Le pokémon sol lui allait vraiment bien, on aurait presque dit qu'elle tenait une peluche. Un peu comme mon Kaiminus quand je dormais avec dans mes bras. Ah ces pokémons, de véritables doudous. Enfin, il ne fallait pas oublier que c'était des êtres vivants aussi, pas des jouets ! Mais un peu quand même... Grrr... Un coup de coude léger du pokémon endormi vint me remettre l'esprit en place. C'est qu'il lirait presque dans mes pensées le caïman rose. Soudain, Dahlia me chopa le bras. Qu'est-ce qui lui prenait ? Elle me regardait toujours aussi mignonne en souriant. Un sourire qui se transforma rapidement mais trop tard pour que je puisse réagir. Détalant comme un lapin après un coup qui fit tomber dans mes bras Kaiminus, je venais de me faire rouler comme un bleu.

-Attends de voir si j't'attrape ! Dis-je en me mettant à courir pour la rattraper.

En plus c'est qu'elle courrait vite la petite. Si je ne la rattrapais pas, j'aurais l'air de quoi moi? Aspirant un grand coup, je redoublais d'efforts pour la rejoindre. Devant nous, un dortoir qui devait appartenir aux Pyrolis se mit à s'élever petit à petit. Mes jambes n'avaient jamais courues aussi vite. Une, deux, une, deux était le mot d'ordre dans ma tête. Nous nous approchions vivement du bâtiment et il ne me restait plus beaucoup de mètres à parcourir pour terminer ce défi. Toutefois, j'arrivais à m'approcher juste assez d'elle pour tenter quelque chose. Fléchissant les genoux, je me jetais en avant, bras tendus. Kaiminus se mit à faire un vol plané avec moi, complètement arraché à ma gravité et s'étalant un mètre avant moi par terre. Je saisissais par les côtes la silhouette fine devant moi, la poussant à tomber avec moi.

-Attrapée ! Criais-je joyeusement, essoufflé.

Mes joues étaient rouges le temps que je reprenne mon souffle en me tournant sur le côté pour lui laisser la place de se relever. Assis par terre, presque en tailleur, j'essuyais mon front avec le dos d'une de mes mains avant de soupirer satisfait.

-J'ai bien cru ne jamais y arriver. Tu ne mentais pas quand tu disais t’entraîner tous les jours. T'es une vraie sportive !
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Jeu 17 Sep - 20:42
Dahlia appréciait bien Paul. Sa compagnie était agréable, il répondait aux questions qu'elle posait et semblait ne pas se prendre la tête comme lui. Voilà quelque chose d'agréable ! Il semblait lui-aussi aimer vivre une vie bien remplie et alors qu'il lui répondait elle en eu la confirmation. C'est vrai que les autres élèves avaient tous des personnalités très différentes et très particulières qui donnaient souvent des situations assez loufoques. Mais quand on fait partie de la Pokémon Community c'est qu'on aime ça ! En tout cas la voilà qui venait de lancer son jeu avec le jeune garçon aux cheveux d'ébène. Après lui avoir donné un coup d'épaule qui avait failli le déstabiliser elle se mit à courir en direction du dortoir. Courir vite sur un si courte distance était facile pour elle qui était Pokéathlète.
Elle enchaîna de longues foulées souples, n'ayant aucun problème à mettre une distance entre elle et le garçon. Pourtant le but n'était pas de le distancer. Malgré les acclamations joyeuses de Krok' qui appréciait quand sa dresseuse le portait pour courir, ayant ainsi une véritable sensation de vitesse et profitant du vent. Uriah trottait tranquillement à coté, le Pokémon montrant une très bonne forme physique et arrivant sans problèmes à suivre sa dresseuse. Elle en avait même étonné la première fois qu'il avait participé à un entraînement avec les Pyrolis. Le type Ténèbres n'avait eu aucun mal à suivre le rythme, étonnant sa dresseuse. Mais il fallait croire que ralentir avait été une mauvaise idée. Soudain le jeune homme se lança sur elle, la ceinturant de ses bras et l'entraînant avec elle vers le sol. Elle eut le réflexe de se mettre de coté pour mieux prendre le choc et protéger son Kraknoix. Le choc du sol fut néanmoins moins rude que ce qu'elle aurait pensé et elle vit avec étonnement que Krok' avait utilisé une attaque Tourbi-Sables quand le garçon les avait percuté pour créer une légère zone de sable dans laquelle elle était tombée. La Mentali se releva et s'assit en tailleur avec un sourire et un éclat malicieux dans les yeux. Paul venait de bien l'avoir, elle l'avouait. Et ça ne faisait que renforcer son envie de jouer avec le Noctali. Elle caressa la tête de son petit Krok' et le remercia d'un bisou sur le haut de son museau avant de tourner son regard vers son camarade. Le compliment qu'il lui fit aggrandit le sourire sur le visage de la Pokéathlète.

-Merci, mais c'est normal. Je suis pas Pokéathlète pour rien. Et puis je suis une Mentali, mais tout les matins je me lève à 4h30 pour aller à l'entraînement des Pyrolis en plus de mon cursus. J'aime me défouler ! Mais tu te débrouilles bien, je pensais pas que tu m'aurais rattrapé ! La prochaine fois je ralentirais pas le rythme !

Elle eut à nouveau un grand sourire avant de tourner son regard vers le dortoir devant eux. Le dortoir Pyroli et ses deux bons étages. Rien d'insurmontable à grimper, les rebords de fenêtres étaient larges et il y avait beaucoup de prises dans les murs. Tantôt une gouttière, tantôt une brique qui ressortait plus que les autres, c'était parfait pour de l'escalade. Elle mit Krok' dans son sac, sachant que le Kraknoix la gênerait dans son ascension si il se mettait dans ses bras. Il n'y eut que la tête aux grandes mâchoires qui dépassa du sac de la jeune fille, observant d'un air curieux ce que sa dresseuse s'apprêtait à faire. Elle se releva et s'épousseta les mains avant de tourner son regard plein de défi vers le garçon.

-Bon... on grimpe ?

Et elle se dirigea vers l'arrière du bâtiment où ils seraient à l'abris des regards, entamant son ascension. Elle sauta souplement pour attraper un rebord de fenêtre et se hisser dessus. Elle se tenait en équilibre face à la fenêtre qui donnait dans la salle commune. Par chance pour la jeune fille aucune Pyroli n'y était. Elles devaient être allé à la cantine vu l'heure. Elle regarda autour d'elle pour trouver ses prochaines prises jusqu'à la fenêtre dessus. Il y avait la gouttière à portée sur laquelle elle pourrait s’appuyer en partie et pas loin une brique qui ressortait un peu. Elle attrapa d'abord la gouttière avant de changer sa prise et d'attraper de sa main gauche la brique, posant son pied sur le collier d'acier entourant le tube. De là la Pokéathlète prit un appui un peu plus haut sur la tuyauterie et s'aidant de son bras gauche, se hissa un peu plus haut pour se saisir du rebord de fenêtre avant de lâcher la brique et d'immédiatement se tenir au rebord de ses deux mains, se hissant comme auparavant. Voilà premier étage. Plus qu'à monter une dernière fois et elle serait sur le toit. A coté d'elle, elle vit Uriah grimper aisément le long de la gouttière pour atteindre le sommet avant elle et lui faire un clin d'oeil au passage. Il pouvait se moquer il était bien plus petit et agile qu'elle ! Elle jeta un rapide coup d'oeil en contrebas pour voir Paul qui progressait à son rythme.

-Regarde pas en bas hein, sinon tu vas avoir le vertige !

Conseil bête et bateau, mais il était toujours mieux de prévenir que de guérir. En parlant de prévenir, elle aurait dut faire attention où elle allait, car elle se retrouvait légèrement bloqué. Sa petite taille l'empêchait d'atteindre une prise un peu plus haut. Le seul moyen... sauter. Bah, c'est pas ça qui allait lui faire peur à elle qui avait l'habitude de se déplacer depuis les hauteurs des arbres dans la Forêt de Jade. Krok' néanmoins s’agitait un peu dans le sac, pas très à l'aise aussi loin du sol. Normal pour un Pokémon entièrement terrestre qui aimait creuser des trous. Se tassant un peu sur elle, Dahlia calcula l'impulsion à donner très rapidement avant de tendre son corps comme un ressort pour s'élancer au dessus d'elle. Elle arriva à attraper la brique et put s'y' agripper fermement, ses pieds se reposant sur le faîte de la fenêtre. Bon elle y était arrivé, maintenant fallait juste encore atteindre la corniche au dessus où l'attendait Uriah. Elle se concentra avant de prendre son élan et de se lancer une nouvelle fois quelques centimètres au dessus pour attraper le rebord.
Mais un mouvement contraire la déstabilisa. Krok' venait de regarder par dessus le rebord du sac juste au mauvais moment et le voilà qui basculait. Le sac en bandoulière menaçait de basculer et de déverser son contenu en contrebas. Dahlia arriva néanmoins à atteindre le rebord, mais sa main droite lâcha, ankylosé par la lanière qui lui avait cillé l'épaule en plein effort et dont le poids n'était plus du tout équilibré. Elle se tenait d'une seule main, ses muscles tendus comme jamais et ses jambes n'arrivaient pas à atteindre son appui précédent. Uriah se rua auprès de sa dresseuse pour l'aider. Mais Dahlia avait les yeux rivés sur Krok' qui semblait près à basculer à tout instant. Mais un mauvais mouvement du Kraknoix fit totalement se pencher le sac et n'ayant pas de griffes ou de membres pour agripper le tissu, il commença à chuter. Dahlia ne put que lâcher un cri d'horreur en voyant son Kraknoix tomber. Elle aurait voulut lâcher, tenter de l'attraper en vol, mais elle savait très bien que la chute lui serait dangereuse encore plus qu'au Pokémon Sol. Et elle était tétanisée, incapable de bouger pour aider son compagnon. La voix tordue par l'horreur de cette scène elle émit un simple mot, seule chose qu'elle pouvait articuler en cet instant.

-Krok !

Son regard plongeait dans les yeux noirs de son Pokémon qui tombait inexorablement vers le sol. Mais soudain, une lumière apparut, vive lumière qui fit plisser les yeux de Dahlia. Elle se souvenait de cette lueur, elle l'avait déjà vu une fois. Son Kraknoix... évoluait ? Sa forme changea complètement, de la petite créature trapue, elle s'allongea, sa tête se rapetissa et quelque chose sembla sortir de ce qui devait être devenu son dos. Et quand la lumière sembla imploser, ce qu'était devenu son Pokémon s'élança vers elle pour agripper fermement son t-shirt et l'aider à grimper.  Paul aussi aida Uriah en prenant son autre main qu'elle posa sur le rebord et ils la tirèrent sur le toit.
Une fois sur un sol bien plus palpable elle se tourna pour faire face à une créature dont le long corps fin était surmonté par deux ailes qui vibraient de temps en temps comme celles d'une cigale. Derrière les deux antennes qui pointaient vers l'avant, deux grands yeux d'un vert d'émeraude la fixaient. Doucement la jeune fille demanda.

-Krok, c'est toi ?

Le Pokémon se lança alors dans les bras de sa dresseuse qui le serra contre elle, des larmes faisaient briller ses yeux. Son Kraknoix avait évolué pour l'aider et aussi sauver sa propre vie. Il avait évolué ! Elle avait du mal à en revenir. Son petit Pokémon qu'elle avait eu temps de mal à accepter et qu'elle avait l'habitude aujourd'hui de transporter dans ses bras comme une peluche. Il avait grandi. Elle avait cru qu'il s'écraserait par terre. Elle avait eu si peur pour lui. Mais encore une fois les Pokémons l'étonnait et l'impressionnait. Était-ce l'imminence du danger ou alors la peur de sa dresseuse qui l'avait poussé à évoluer ? Sûrement une sorte de mélange des deux. Plus de grandes mâchoires désormais. Non, il avait troqué cela contre une paire d'ailes.Elle était soulagée, tellement soulagée. Et une once de fierté aussi pointait en elle. Relâchant son Pokémon qu'elle jugeait du même poids à peu près malgré sa taille bien plus grande. Elle se tourna vers Paul.

-Merci de m'avoir aidé et désolé pour la frayeur je... Bon au moins on est tous arrivés entiers !

Elle eut un léger sourire, mais qui ne trahissait pas la peur qui était encore dans ses yeux. Elle s'avança doucement vers l'autre coté et s'assit à un bon mètre du bord. Elle regarda au loin, appréciant le paysage de l'académie qui s'étendait devant eux. C'était vraiment beau, on pouvait même voir au loin les différents lieux importants de l'île. On voyait le Lac Corail et la Grotte Granite et derrière eux on pouvait regarder la jungle et au loin ce bout de plage où les élèves aimaient aller. Juste devant eux, le bâtiment principal avec ses salles de cour et les autres dortoirs qui faisaient u rond autour du coeur de l'école. Elle aimait beaucoup cette vue. Mais son corps était encore parcouru de légers tremblements à sa frayeur d'avant et puis ses muscles étaient clairement endoloris. Elle sentit Paul s'installer à coté d'elle.

-C'est vraiment beau. On a de la chance d'être ici !


HRP:
 

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Jeu 17 Sep - 22:19
Alors comme ça elle n'était pas à fond ? Elle m'épatait à suivre un tel entrainement. Elle et les Pyrolis étaient bien plus matinales que nous et notre entrainement pépère à côté du leur. Je devais reconnaître que j'admirais beaucoup l'engagement que prenait Dahlia. On voyait que cela lui faisait plaisir et qu'en rien ce n'était une contrainte que de devoir faire du sport. Une Pokéathlète disait-elle. Sans nul doute ! C'est clair que je la voyais ni en tant que coordinatrice ou scientifique. Son dortoir Mentali portait la réputation de recueillir toutes les filles qui appréciaient se pouponner. En la regardant, ainsi étalée dans le sable créé par Krok, je ne percevais aucune mimique prouvant un certain malaise d'être recouverte de saletés. Au contraire, elle avait pleinement l'air de se plaire dans ce petit bac à sable et ce n'était pas pour me déplaire. Kaiminus ne tarda pas à nous rejoindre. Son ventre ressortait toujours un peu mais il avait suffisamment digéré pour être sur pied et marcher avec un air mécontent vers moi. C'est vrai que je l'avais un peu bousculé... Voire même abandonner pour sauter sur Dahlia mais sur l'instant, je n'avais pas fait attention à sa présence. Trop concentré à la rattraper.

Une fois debout, un air de défi dans les yeux, elle m'invita à commencer la grimpette. De si près, le dortoir était immense. En fait, deux étages pour être exact et finalement pas plus grand que celui des Noctalis. Juste que je ne m'étais pas rendu compte de l'importance de l'escalade du jour. J'avais donné mon accord pour y aller et je n'étais pas prêt à lâcher les bras maintenant, surtout si on me défiait ! Un challenge était comme un combat Pokémon et baissait les bras n'était pas une option acceptable. La seule que je pourrais à la rigueur comprendre, serait la chute. Tomber de si haut pouvant faire plus que mal, il faudrait être prudent. Je la suivais donc simplement à l'arrière où de nombreuses prises étaient visibles et les parcours multiples. Les vitres et les fenêtres me faisaient néanmoins un peu peur. Je ne voulais pas qu'une Pyroli me voit et encore moins en voir une... Bonjour la réputation après... Et si le préfet l'apprenait. Aie aie aie... Je préférais ne pas y penser.

-Allez, c'est parti !

Pour l'ascension, il serait plus facile de mettre Kaiminus dans sa pokéball mais le connaissant, l'air libre était plus approprié que de passer des heures à définir les clauses du contrat d'enfermement pokéballesque. Retirant ma ceinture de taille, je l'attachais dessus à mon dos. Qui n'a jamais rêvé d'avoir un sac à dos fait de peau de caïman ? Le mien était vivant en plus, modèle unique ! J'allais donc m'élancer sur la paroi quand je me rendis compte de l'avance qu'avait Dahlia sur moi. Déjà presque un étage. Franchement, elle m'épatait. Mince, je me répète. Un sourire en coin, je tentais de remonter mon retard. Pourquoi avais-je l'impression que tout était une course avec elle ? Je sautais pour atteindre une brique plus haute que moi et à la force de mes bras, me hissait comme je pouvais. Un de mes pieds vint se poser sur un des boulons ressortis de la gouttière. De l'autre, j'essayais d'atteindre le coin du rebord de la grande vitre du rez-de-chaussée. Premier obstacle évité, yeah ! Poussant sur mes jambes, je rejoignis la gouttière du dessus, me ramenant presque à la hauteur de Dahlia qui s'était bloquée apparemment.

-Pourquoi regarderais-je en bas, tu ne m'avais pas dit que le beau panorama était sur le toit ?

Un grand sourire aux lèvres, je venais me déplacer sur le côté comme sur un pont de singe pour esquiver la zone sans prise. Dahlia et Krok venaient de sauter vers une prise où ils réussirent à se cramponner. Ouf... Je n'aurais pas eu la force de rester accrocher au mur et de les rattraper. Une chute était si vite arrivée, je devais donc me dépêcher de grimper pour être hors de danger. Je calculais mon parcours en prenant un léger retard supplémentaire et une fois le travail achevé, je me mettais à escalader telle une machine passant d'un checkpoint à un autre en prenant le soin d'éviter d'être face aux fenêtres. J'étais presque au sommet, plus qu'une corniche à atteindre et ce serait bon quand je vis Dahlia, peiner au bord du gouffre. Totalement déséquilibré par Krok se tenant dans le sac en bandoulière dont la lanière venait paralyser son bras. Serrant les dents, je ne pouvais rien faire pour l'aider de ma position. La seule chose dont j'étais capable était de terminer la distance me séparant du toit et de venir la secourir après.

Ce midi était placé sous le signe des efforts et j'effectuais les dernières prises avec hargne jusqu'au toit. Entre temps, je fus averti par Kaiminus que Krok venait de faire un saut dans le vide. Détournant la tête rapidement, je vis le petit Pokémon tomber inexorablement vers le sol en terre. Dahlia semblait moins résistante à se retenir et Uriah accourait déjà pour l'aider à ne pas subir le même sort que son petit Pokémon. Mon coeur se pinça à l'idée qu'il puisse être blesser ou même pire, que les deux finissent à terre. Lorsque je fus un genou posé sur la corniche, je me précipitai vers elle et Uriah. Une vibration nouvelle émise par un Pokémon nouveau vint siffler à mes oreilles. Le petit Krok était devenu un Vibraninf magnifique qui aidait sa dresseuse à remonter comme il le pouvait. Donnant mon soutien aux deux Pokémons, j’agrippais la main de Dahlia pour la ramener en lieu sûr. Je détachais Kaiminus pour regarder ces retrouvailles attendrissantes entre la dresseuse et son Pokémon évolué. Une larme me vint à l’œil tandis que le caïman se mit à chouiner en souriant.

-C'est beau, hein Kaiminus ?

-Ka-Ka-Ka-Kaiminus ! Bégaya-t-il en essuyant ses larmes.

J’espérais moi aussi avoir un lien aussi fort avec mes Pokémons plus tard. Ma relation avec Kaiminus était encore jeune mais nous nous apprécions beaucoup mutuellement. L’attention que portait Dahlia à Krok était encore différente. C’était le fruit d’un partage de nombreux moments du quotidien qui s’exprimaient. La peur de la dresseuse était sincère et profonde. Un sentiment presque intime. Le câlin terminé, elle relâcha Krok certainement plus rassurée à présent de savoir que tout allait pour le mieux. Puis se tourna vers moi, je souriais de joie, ma larme étant partie entre temps.

-Je suis heureux que Krok aille bien et te félicite pour son évolution. Si tu pouvais juste nous prévenir la prochaine fois, ça nous éviterais ces frayeurs. Dis-je avec un clin d’œil final.

Pas la peine de faire dans le drame. Tout le monde s'en était tiré sain et sauf. Une grosse frayeur certes, mais l'important était là. Elle alla s'asseoir avec légèreté un peu plus loin pour admirer le paysage. A la remarque, elle ne s'était pas mise au bord preuve que l'aventure l'avait pas mal secoué. Je me rapprochais et m'asseyais à côté d'elle, posant ma main sur son épaule pour la prévenir de ma présence et potentiellement la rassurer.

-Tu as raison, la vue est magnifique. Merci de m'avoir emmené ici !

Tout depuis le début allait à cent à l'heure mais là, le temps sembla se figer. Je n'avais nullement envie de partir de cette place ou de m'éloigner d'elle. Je regardais simplement le paysage un sourire peut-être un peu niais sur le visage. De là, on pouvait admirer l'académie dans son ensemble. Je reconnaissais le bâtiment principal, le réfectoire ainsi que beaucoup plus loin mon dortoir. Il y avait tant de choses qu'il me restait à découvrir dans ce paysage. Tant d'aventures qui m'attendaient et qui pouvaient encore attendre un peu que ce moment de calme dur. Les Pokémons devaient eux aussi être subjugués par l'endroit, on ne les entendait pas derrière nous. A dire vrai, il n'aurait manqué qu'un coucher de Soleil pour que ce moment soit plus-que-parfait.

Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Mer 7 Oct - 20:46
Dahlia appréciait depuis toujours ces moments simples et pourtant si beaux. Elle avait exprès commencé à s'entraîner à grimper dans les arbres pour arriver tout en haut et observer le paysage. Vois les choses de si haut était toujours un spectacle à vous couper le souffle. Il ne fallait pas grand chose pour la rendre heureuse. Ses Pokémons, un beau paysage, une nouvelle connaissance à la Pokémon Community. Tout cela, elle pouvait le vivre grâce à cette école. Rarement elle avait trouvé sa place, ne se sentant bien que dans la Forêt de Jade où elle était libre. Ici aussi elle pouvait avoir cette liberté, même si sa liberté flirtait avec l'illégalité. Elle n'en faisait pas grand cas. Faire des choses interdites n'est dangereux que pour ceux qui se font prendre ! Elle souriait, fermant à demi les yeux en étendant ses jambes devant elle et en penchant légèrement la tête en arrière, prenant les rayons de ce soleil presque automnal.
Soudain la main de Paul se posa sur son épaule, manquant de la faire sursauter, elle qui avait laissée son attention se détourner au fil de l’examen de la vue s'étalant devant elle. Elle rouvrit les yeux et les tourna vers le garçon, lui souriant et appréciant que lui aussi savait admirer ce genre de spectacles. Le temps était suspendu autour d'eux, ils auraient put rester là longtemps à observer et apprécier le panorama. C'est vrai que c'était un moment particulier, après cette course effrénée jusqu'au dortoir, la périlleuse montée qui avait failli mal tourner. Maintenant ils était là, admirant l'académie qui s’étendait à leur pied. Avec un léger sourire malicieux Dahlia remarqua que ça ressemblait pas mal à un rencard. Allez un ptit coucher de soleil et ç'aurait été trop romantique pour ne pas l'être. Voulant continuer de jouer avec son nouveau camarade, la Mentali sourit à pleine dent, ses yeux pétillant de cet air sournois mais tellement innocent en même temps sur son minois.

-A quelques petits détails prêt et on dirait un rencard ! Elle rigola doucement. Boarf pas que ça me dérangerais avec quelqu'un d'aussi mignon !

Se moquant légèrement du léger rose qu'elle vit apparaître sur les joues de Paul malgré qu'il arrivait bien à cacher sa gêne, elle lui lança un petit clin d'oeil. Krok' se rapprocha un peu plus d'elle, réclamant une caresse. Sa dresseuse l'attrapa, étonnée de son poids presque inchangé et le serra fort dans ses bras. Relâchant son Vibraninf, elle tourna son regard à nouveau vers Paul.

-Dis moi, tu as pensé quoi du Collectionneur ? Moi je l'ai trouvé étrange mais marrant. Bon ses questions sont parfois.... gênantes, mais il est drôle !

La jeune fille continua de rire en repensant aux questions qu'elle avait gardé en tête depuis ce temps. Un an. Cela faisait un an qu'elle était là et elle en avait vécu des aventures, elle avait vu des choses qu'elle n'aurait sûrement pas eu la chance de voir sans être venue ici. Et puis.... elle avait envie d'en vivre d'autres ! De vivre à 100 à l'heure, toujours plus ! Elle était fière de son parcours, elle était devenue une vraie Espionne avec le temps, même si elle n'était pas encore infaillible. Mais elle pensait être en bonne voie. Et puis il faudrait que dès que l'occasion de retourner à Kanto se présente, elle irait voir son père. Nul doute que sa famille soit impressionnée des progrès qu'elle avait fait. En plus elle faisait plus autant de conneries... Enfin quoi que... Vu sa position actuelle. Tournant à nouveau ses yeux vers Paul, elle lui demanda.

-Dis toi tu viens d'où ? C'est un peu bête dis comme ça, mais j'aime bien savoir d'où sont originaires les gens que je rencontre. Ca me donne des endroits à visiter plus tard !

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Jeu 8 Oct - 20:47
Nous étions là, tous les deux côte à côte à contempler l'académie. Deux étudiants dans une presque illégalité sur un toit de cette école aux traits si particuliers. Je sentis dans le coin de mon œil la voir se tourner et j'en fis de même pour lui faire face. Elle souriait et posait sur moi ses yeux pétillants, plein de malices et pourtant si adorables. Je lui répondais en souriant, jusqu'à ce qu'elle se mette à parler. Mes joues se rosirent aussitôt malgré que j'essayais de le contenir du mieux que je le pouvais. A Rosalia, je n'avais pas connu beaucoup de filles avec qui passer ma journée et c'était la première fois que j'entendais le terme "rencard" être utilisé me concernant. Je crois que c'est plutôt cette appellation qui me gêna car cette fille était juste géniale, mais pour le coup, elle me prenait au dépourvu. C'est vrai que j'y avais moi-même pensé, mais l'entendre le dire était le plus déroutant. Ça voulait dire qu'elle aussi l'avait remarqué et elle n'hésitait à prendre plaisir de l'utiliser pour me déstabiliser sciemment. Belle, drôle et maligne en plus ! Un combo choc qui formait un cocktail explosif de fraîcheur !

Je n'eus pas le temps de répondre que Krok venait rejoindre ses bras. Le Pokémon était sublime dans sa forme évoluée. Il était difficile de s'imaginer qu'il avait été un petit quadrupède auparavant à la mâchoire mordante. Je profitais de ce moment de tendresse entre Pokémon et dresseur pour me reprendre et retrouver mon teint habituel. J'écoutais Dahlia changer de sujet et rire en se remémorant certainement des moments de sa rencontre avec le fameux Collectionneur. Cet être était un véritable comique. Plutôt que de travailler dans une école, je l'aurais plutôt vu dans un cirque à faire des numéros ou sur une scène de Onemanshow. Sans m'en rendre compte, un sourire était venu raviver mon visage pensif.

-Il aurait été clown dans une autre vie que ça ne m'aurait pas choqué ! J'ai l'impression que ses questions n'étaient là que pour son plaisir personnel de nous voir y répondre. Je doute qu'il en ait tenu compte pour me passer Kaiminus... Pourtant, j'en garde un très bon souvenir. C'est un peu là qu'on peut dire que tout commence ! Tu ne crois pas ?

Je l'interrogeais du regard. Elle s'était retournée vers le paysage, m'avait-elle entendu ? Je n'en savais rien mais ce n'était plus l'académie que je regardais, mais elle et ses longs cheveux roses. Je rougis un peu en repensant à ses premières paroles. Soudain, elle revint à moi et je m'empressais de faire disparaître la couleur de ces pommettes pour ne pas me trahir. Je l'avais à peine rencontrée, que m'imaginais-je ?! Sa question fit éclater la bulle de pensée qui se tramait dans ma tête. D'où je venais ? Bonne question, c'était loin d'être ridicule. Nous ne venions sûrement pas tous de la même région, nous avions chacun nos propres origines et des histoires qui accompagnent celles-ci.

-De Rosalia à Johto. C'est là que je vivais avec ma mère et mon frère, enfin il est partit de son côté pour devenir dresseur lui aussi. Je marquais une pause avant de me faire plus secret. La légende raconte que dans l'une des tours se trouvant à Rosalia, vivrait une créature ailée aussi belle et flamboyante qu'un arc-en-ciel. Cette créature viendrait se nicher dans son nid au plus haut de la structure, dans un étage qu'il lui serait consacré. Son nom serait Ho-Oh, le Pokémon légendaire. Je reprenais un ton plus classique et plein d'espoir. Et mon frère et moi, nous comptons le rencontrer et le capturer dès que nous serons devenus des dresseurs aguerris. C'est notre rêve depuis tout petit, c'est grâce à lui que je suis ici et je compte bien l'en remercier un jour !

Je m'étais peut-être mis un peu de trop à parler. Il faut avouer que je ne savais pas me contenir dès que Ho-Oh entrait dans la conversation. Ce Pokémon était tellement... Tellement magique, fantastique à mes yeux. Il faisait brûler la flamme de mon coeur et me permettait d'avancer. Je ne pouvais manquer d'énergie après avoir pensé à lui. Mais Dahlia avait sûrement des choses à me dire elle aussi.

-Je t'y emmènerais si tu veux. Une brève pause. Et toi, d'où tu viens ?
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Ven 9 Oct - 13:49
Et oui sa remarque avait fait mouche et Dahlia s'en félicita intérieurement. Elle adorait taquiner les gens et appréciait encore plus quand ceux-ci semblaient réceptifs. Elle se mordait légèrement la langue pour ne pas pousser le vice un peu plus loin, elle n'avait pas envie de le gêner plus. Et puis elle venait à peine de le rencontrer, fallait pas qu'elle aille trop loin. Elle écouta alors simplement sa réponse quand elle était venue sur le sujet du Collectionneur. Elle avait une étrange tendance à penser au passé aujourd'hui. Peut être à cause du fait que cela faisait maintenant un an qu'elle était venue à l'académie. En plus il avait parfaitement raison, le passage chez le Collectionneur était tant symbolique, on y recevait son premier Pokémon. C'était le premier pas sur la voie du dresseur qu'on voulait devenir. Chacun avait ses propres ambitions et poursuivait le but qu'il s'était fixé. Pourtant on était tous identiques quand on arrivait ici. On se soumettait à ce questionnaire loufoque et on recevait son starter.

-Oui c'est vrai que c'est le commencement de notre nouvelle vie. Et quelle vie !

Si il y avait bien quelque chose qu'elle ne regrettait pas du tout, c'était son entrée à la Pokémon Community. Elle s'y était fait des amis, elle avait grandit. C'était grâce à ce lieu qu'elle avait put trouver sa voie et elle avait hâte de pouvoir passer son Grade 2 et commencer doucement à s'avancer vers son objectif. La protection de la nature et des Pokémons. En tant qu'espionne elle pouvait agir en discrétion et combattre ceux qui voulaient se servir des Pokémons à de mauvaises fins ou ceux qui nuisent à la nature. C'est pour cela qu'elle avait choisi de devenir une Topdresseur, devenant ensuite une Ranger.
Elle regarda du coin de l'oeil le jeune garçon assit à coté d'elle. Elle crut le voir en train de la regarder. Elle n'en était pas sûr, mais ce petit doute. Elle lui demanda alors d'où il venait et s'étonna qu'il détourne aussi rapidement la tête. Était-il vraiment en train de rougir ? Elle ne le savait pas du tout en tout cas le voilà qui venait de se tourner à nouveau vers elle pour lui répondre. Il venait donc de Johto, région voisine à la sienne, et il avait aussi un frère devenu dresseur. Puis il lui parla de la Tour dans sa ville et du Pokémon légendaire Ho-Oh qui y résiderait selon les légendes. Dahlia trouvait cela passionnant et se trouvait soudain très petite à coté de lui, avec ses rêves simples. Néanmoins elle vit que le jeune homme avait une profonde affection pour son frère et que les deux devaient être très soudés.

-Oh oui j'aimerais bien voir ! Je suis jamais sorti de ma région avant de venir à Lansat. Et puis je suis sûr que Rosalia doit être une belle ville vu comme tu en parles. Moi eh ben... Je viens de Kanto, de Jadielle, mon père est militaire de carrière à la garnison du Major Bob de Carmin sur Mer. J'aimais bien la caserne et le Major, c'était toujours sympa d'y aller. Le Major est quelqu'un de très strict, mais il sait se montrer gentil même si il est parfois dur et un peu... hummm rentre dedans ? Et puis sinon, ce que j'aime le plus à Jadielle, c'est la forêt. C'est calme, plein de Pokémons et puis y a toujours moyen de se défouler là bas. Personne pour nous dire que "c'est pas le moment de grimper partout" !

Dahlia eut un éclat de rire. En y repensant ils venaient justement de grimper sur un bâtiment au sommet duquel ils n'étaient pas forcément en droit d'aller. Elle inspira profondément en se demandant si ils resteraient ici ou si ils iraient faire quelque chose d'autre. Depuis qu'il avaient parlé du Collectionneur, Dahlia avait bien envie de rendre visite au vieil homme. En plus, elle avait pas mal de jetons et elle ne savait pas du tout quoi en faire. Elle se souvenait qu'une fille de son dortoir était allée acheter un oeuf là-bas. Ca pourrait être quelque chose de sympa. Dahlia savait que son frère et son petit-copain s'occupaient tout les deux d'une pension Pokémon et avaient donc l'habitude de s'occuper d'oeufs. Si lui en était capable, alors elle aussi ! C'était décidé, elle irait prendre un oeuf chez le Collectionneur. Se relevant d'un bon Dahlia regarda Paul avant de lui lancer.

-Tu sais quoi ? J'ai envie d'aller voir le Collectionneur. Déjà parce que ça va me rappeler des souvenirs, et puis en plus je vais en profiter pour aller lui acheter un oeuf ! Tu savais qu'on avait le droit d’acheter des oeufs au Collectionneur ? Allez viens !

Et voilà Dahlia qui repartait au quart de tour, fonctionnait à 200 à l'heure. Elle pouvait passer du tempérament calme comme la surface du lac Corail à ce genre de réactions imprévisibles et aussi vives que le vent. Attendant à peine la réponse de Paul, elle retourna là où ils étaient arrivés sur le toit et amorça sa descente. Descendre lui semblait plus aisé que de grimper. Il suffisait de se laisser aller d'une prise à l'autre. Et puis il y avait Krok' qui l'aidait parfois en l'aidant à atteindre un rebord en la guidant. Maintenant qu'il pouvait voler, il n'avait aucun problème à la suivre. Malheureusement pour le moment ses ailes n'étaient pas assez puissantes pour qu'il puisse la transporter. Arrivant en bas, Dahlia regarda en haut et héla Paul.

-Bon tu viens ? Allez, après promis je te montrerai ce que tu veux sur l'école !

Dahlia souriait à pleine dent, attendant que son camarade arrive à descendre du bâtiment. Quand il arriva en bas, elle lui donne un petit coup d'épaule avec ce fameux sourire malicieux qui lui était propre et se mit à détaler en direction de l'entrée des Souterrains la plus proche, qui n'était pas loin du dortoir Pyroli, et en plus qui était un accès direct chez le Collectionneur.

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Sam 10 Oct - 14:11
Moi qui pensais en avoir trop dit, finalement, j'étais très heureux de lui avoir donné envie de venir visiter Rosalia. Ma ville natale m'importait beaucoup et pouvoir le partager avec quelqu'un me faisait chaud au coeur. Elle, venait de Jadielle. Ce n'était pas très loin de la frontière de nos régions si je ne me trompais pas. Ce qui m'étonna le plus, fut de savoir qu'elle était la fille d'un militaire. Elle qui n'hésitait pas à braver les interdits pour s'amuser... Mais c'est vrai qu'on ressentait un peu ce côté directif. Depuis le début, c'était elle qui menait la danse et je n'étais qu'un spectateur dans ce ballet. Pourtant, cela ne me dérangeait pas le moins du monde. J'aimais l'observer partir sur un coup de tête puis changer d'idée et rebondir sur une autre. Il n'y avait pas de place pour l'ennui dans cette course éternelle. Je l'écoutais rire plein de sympathie puis, soudainement partir sur autre chose. Notre petit moment de repos sur le toit était terminé, il était temps de s'en aller sous la direction de la miss. Je me relevais un peu surpris.

-Des œufs ? Je n'en ai jamais vu et je savais même pas que ça s'achetait. Ce Collectionneur regorge de surprises.

Nous nous étions vu à peine deux jours plus tôt, je ne m'étais pas attendu aller le revoir de sitôt, mais l'occasion était à prendre. Je ne me souvenais pas avoir aperçu de collection d’œufs dans son repère. Car oui, une pièce secrète dans un souterrain, j'appelle ça un repère. Manquerait plus que des systèmes de surveillance et un mécanisme d'ouverture secret et ce serait une véritable base d'agent secret. Tiens, ça me donnait des idées pour plus tard tout ça... A noter dans un coin de ma tête ! Je jetais un regard autour de moi. Arg, j'étais seul. Même Kaiminus était descendu sans m'attendre ! Vile caïman, tu oses abandonner ton dresseur. Je me précipitais vers le bord du toit et un pied après l'autre, je passais par-dessus bord pour débuter ma descente. Quand mes pieds atteignirent le bas du premier étage, soit environ à deux mètres cinquante du sol, je sautais vers lui sans précaution. Mes genoux se fléchirent par réflexe pour alléger le choc et je me retrouvais une seconde accroupi avant de me redresser. Mon starter en profita pour me grimper dessus. A te voilà toi, tu retournes vers moi quand ça t'arrange hein ? Pas de réponse. Évidemment, manquerait plus qu'il lise dans mes pensées, en revanche mon regard aurait dû le mettre sur la voie. Mon autre épaule se déstabilisa vers l'arrière et je sentis une situation se répéter en revenant à Dahlia qui se mettait déjà à courir. Là, c'était certain, j'étais un spectateur complètement à la merci de cette fille. Sans attendre plus longtemps, mes jambes détalèrent pour la rattraper en sachant d'avance que cette fois, c'était peine perdue. Enfin, encore faudrait-il que j'ai donné mon dernier mot et ce n'était pas le cas !

-Tu vas voir. Me murmurais-je en voyant la distance nous séparant s'allonger lentement. J'attrapais Kaiminus et à l'aide de ma ceinture, l'accrochait comme un sac à dos de la même manière qu'à l'ascension du dortoir. Montrons-lui ce dont on est capable Kaiminus... Vise le sol. Pistolet à O go !

Je sentis la tête du Pokémon se pencher en arrière, avant de venir alléger son poids sur mon dos en se balançant vers l'avant. J'entendis l'eau se mettre à s'éjecter de sa gueule mais surtout, l'effet que cela produit sur ma course. Je faillis lâcher et me rétamer au début par l'accélération soudaine mais très vite, mes pieds prirent le rythme adéquat. Je ne pouvais même plus calculer leur cadence, ils couraient tous seuls. Encore une fois, je me retrouvais reléguer au rang de spectateur. Spectateur de la distance se rapetissant entre Dahlia et moi. Ma main s'étendit quand je fus presque à hauteur de pouvoir l'attraper. Une seconde fois j'allais réitérer la performance. C'est alors qu'elle s'arrêta.

-Hein ?

Ma main la dépassa dans son élan et mes yeux s'étrécirent en voyant l'entrée du souterrain ainsi que le virage qu'il prenait dès l'entrée. Bizarrement, c'est dans ce genre de moment que le temps vous semble d'une lenteur extrême et que vous ne pouvez rien faire ou dire que d'être cet ultime spectateur. Ma deuxième main rejoignit la première qui se mettait à gémir devant mon corps. Il était bien sûr trop tard et le mur se retrouva dans mon visage à la seconde suivante. Comme si ce n'était pas de trop, Kaiminus continua son attaque suffisamment longtemps pour que je finisse lessivé sur le sol dès qu'il la stoppa. Mes yeux voyaient des étoiles et je ne sentais plus les muscles de mes jambes.

-Pour... Quoi... Moi ? Furent les seuls mots que je pus prononcer dans mon état.

Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Mar 13 Oct - 16:02
Foulées souples, respiration contrôlée, cette fois Dahlia ne se laissera pas aussi rapidement rattraper par son camarade. Elle avait cette flamme de la compétition, même si celle-ci se basait plus sur l'amusement que la compétition pure. Un défi, un pari voilà ce qui la motivait. Mais en ce moment, elle avait bien l'intention de ne pas se laisser rattraper par le jeune Noctali. Jetant un regard en arrière, elle le vit avoir plus de mal que la première fois et un sourire satisfait s'afficha sur ses lèvres. Elle arrivait presque dans les Souterrains. Encore quelques pas et elle arriverait prem...
C'est alors qu'une véritable fusée à propulsion par caïman aquatique passa à coté d'elle. Le jeune garçon avait accroché son starter à son dos avec sa ceinture et était propulsé en avant par le Pistolet à O de celui-ci. Il fusait à une vitesse folle, mais... Il approchait dangereusement du mur devant eux. Dahlia accéléra le pas en espérant le rattraper, mais peine perdue. Paul s'écrasa contre le mur, plaqué conte celui-ci avec la puissance de son Kaiminus. Accourant derrière la jeune Mentali retenait un fou rire qu'on pouvait aisément lire dans ses yeux et sur ses lèvres, dont les commissures étaient secouées de soubresauts. C'était pas facile de ne pas rire devant ce pauvre Paul qui était affalé au sol après avoir pris un mur en pleine face. En plus de ça il était complètement trempé, le pauvre ! Dahlia s'accroupit à coté de lui pour voir si il n'avait rien de cassé, elle lui dit alors d'une voix douce, comprenant qu'il s'était peut être fait très mal.

-Ca va t'as rien ? T'arrives à bouger ?

Tendant une main au jeune homme il la saisit et se redressa, visiblement plus de peur que de mal. Dahlia lui sourit avant de lui dire d'un ton taquin.

-EH ben ça te gêne tant qu'une fille soit plus rapide ? En tout cas pas mal ! Même si la prochaine fois calcule ta trajectoire, pas que tu finisse dans le bureau de la principale !

Un clin d'oeil et une petite bourrade amicale après, la jeune fille se mit à descendre les escaliers qui menaient vers la cachette du Collectionneur. Elle fit sortir sa Nymphali chromatique et l'évolition étira son long corps aux couleurs pâles. Elle ressemblait à une Nymphali normale, à part que ses couleurs étaient bien plus pâles que d'ordinaire. Caressant la tête de sa starter elle continua de s'avancer dans ce lieu aux couloirs faiblement éclairés avec des dizaines de petits couloirs annexes sur les côtés. L'odeur d'humidité et le frais régnait dans cet endroit la firent frissonner. Elle je ta un regard vers Paul pour voir si i ne souffrait pas trop de cette atmosphère fraîche avec ses habits trempés. Soudain une idée lui vint et elle alla se coller contre lui, comme ça au moins aurait-il un peu plus chaud. Isis fit de même tandis que Krok et Uriah se tenaient un peu à coté. L'un était de type glace et avait le corps froid, tandis que l'autre n'aimait pas vraiment l'humidité. Après quelques minutes de marche ainsi, ils arrivèrent enfin devant la porte de l'antre de cet étrange personnage. Souriant à Paul, Dahlia s'écarta légèrement, son coté mouillé aussi, mais elle s'en fichait. Elle s'avança et ouvrit la porte, clignant plusieurs fois des yeux pour les habituer à une clarté aussi soudaine.
Pénétrant dans cette pièce qui impressionnait directement par deux choses. Premièrement sa taille immense, car impossible de voir le mur du fond sur la gauche, et à ce moment on pouvait facilement être impressionné par le nombre de Pokéballs entreposées ici. Impossible de toutes les compter, ça devait sûrement prendre une bonne semaine de travail. Et un peu plus loin c'était un nombre tout aussi surprenant d'oeufs qui se présentaient. Certains colorés et d'autres non, il y en avait tant. La jeune fille ne put s'empêcher de prendre un air étonnée, malgré le fait qu'elle savait très bien à quoi s'attendre et qu'elle était déjà venue ici, à chaque fois cela l'étonnait. Un homme avec une chemise mal rentrée dans son pantalon, des lunettes aux verres épais, une coupe de cheveux partant en vrille se tenait devant un bureau encombré et poussiéreux, affairé à lustrer une ball bicolore. Il leva ses yeux et ajusta ses lunettes sur son ne avant de dire d'un ton comme si ils'y attendait.

-Mademoiselle Dahlia Crystal Black et Monsieur Paul Nillys. Vous venez pour ?

S'avançant la jeune fille posa une petite bourse de jetons devant l'homme en lui disant qu'elle souhaitait un oeuf, peu importe. "Surprenez moi." qu'elle lui dit. L'homme eut un léger sourire et se mit à compter chaque jeton dans la bourse, comme pour analyser ce qu'il donnerait à la jeune fille. Elle savait très bien que l'homme pourrait lui fournir oeuf chromatique de l'espèce qu'elle désirait. pourtant, elle préférait garder la surprise et elle faisait une confiance aveugle en cet homme. Après tout ne lui avait-il pas donné Isis ? Raison suffisante pour lui faire confiance. Elle se tourna alors vers Paul avec un léger sourire.

-Voyons voir ce qu'il va ramener...

-Mademoiselle Black ? Voilà pour vous. AH et j'ai appris pour votre stage de cet été, vous avez bien joué !

-Hum je merci. Mais comment vous...

-Oh et comment va cette petite Isis ? Une belle Nymphali parfait. Monsieur Nyllis vous avez besoin de quelque chose ? Comment va votre Kaiminus ? Il a l'air en forme... Ah bon je dois aller récurer les WCs, à bientôt.

Comme à son habitude, l'homme se montrait complètement versatile. Impossible de tenir une conversation avec cet énergumène qui sautait du coq à l'âne en un rien de temps. Se tournant avec un léger rire vers Paul elle lui proposa de sortir d'ici. Ils sortirent donc pour retourner dans la pénombre des Souterrains, reprenant le chemin vers la sortie. Elle avait pris avant de partir l'oeuf d'un blanc pur que le Collectionneur avait déposé sur son bureau avant de les laisser et l'avait glisser dans son sac, bien à l'abri.

-EH ben... à chaque fois que je le voit il m'étonne ! Bon, c'est pas tout ça, mais jsuis un peu mouillée, ça te dérange de m'accompagner ?

Souriant à son camarade, Dahlia attendit sa réponse, elle frissonnait légèrement dans ses habits humides. Mais elle espérait surtout que le garçon ne la questionne pas sur son "stage". Elle devrai mentir et elle n'aimait pas le faire aussi ouvertement. Encore dire qu'elle était coach c'était une chose. Elle suivait les cours de coaching et étudiait quand même légèrement le sujet pour ne pas se faire avoir. Donc au final ce n'était qu'un quart de vérité. Mais elle n'avait pas cherché d'excuse pour ce stage. Une légère tension se fit ressentir et son coeur battait étrangement plus vite. Il fallait qu'elle trouve une échappatoire au cas où.

HRP:
 

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Mar 20 Oct - 21:41
Ah, j'avais l'air fin comme ça, allongé sur le sol tel un vulgaire pantin. Et l'autre dans mon dos qui commençait déjà à gesticuler pour que je le détache. Une bien belle équipe me direz-vous ! Et la pauvre Dahlia qui accourait derrière nous. Je l'avais certes dépassé, mais je ne m'estimais pas vraiment vainqueur de cette course. Mais ça avait le mérite de la faire sourire. Elle avait beau se retenir, tout se lisait sur son visage et c'est peut-être ça que j'aimais bien chez elle. Aucune cachotteries si ce n'est les farces qu'elle nous préparait. Elle sembla s'inquiéter un peu plus, vu mon état, je devais ressembler à une marionnette dont on aurait désarticulé les membres. J'attrapais sa main gracieusement offerte pour me relever en frottant mon jean encore plus couvert de poussière à présent.

-Ça va, ça va. Je devrais pouvoir m'en remettre.

Mes bras étaient couverts de bleus et j'avais une légère blessure au visage, je le sentais en me le touchant... Mais rien de grave. J'étais presque même fier de mes nouvelles petites blessures de guerre. Evidemment, comme chacune d'entre elles, il faudrait trouver une splendide histoire à raconter autour, qui soit peut-être plus héroïque que d'expliquer qu'on s'est pris un mur en pleine face sous hydropropulsion. Ah oui ! Hop, je récupère ma ceinture et libère Kaiminus par la même occasion. Dahlia a encore une fois le fin mot de l'histoire et je me retrouve un peu bêta devant elle.

-Je suis sûre que la principale apprécierait mon initiative de venir lui rendre visite. Ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre un élève qui préfère passer par les murs plutôt que par la porte !

Je suivais la jeune fille dans les, de plus en plus sombre, couloirs du souterrain. Cela me rappelait de bon vieux souvenirs pas si lointains que ça. Le chemin que nous empruntions semblait néanmoins légèrement différent de celui que j'avais pris et l'endroit était éclairé, même faiblement, il l'était. Elle, paraissait connaître la route à suivre, je m'en remettais donc à son jugement. Le froid glacial des galeries vint me rappeler de quel type était mon propulseur : eau. Je ne l'avais pas remarqué avant, mais j'étais bien trempé. Dans ses derniers instants, mon starter avait dû plus m'arroser que de nous pousser vers l'avant. Je vis celle qui menait depuis le début ralentir puis venir se coller à moi. Pris comme dans un rêve, je restais là, à marcher tout contre elle dans cet endroit, sans rien dire. Le petit entrebâillement de ma bouche traduisait tout mon étonnement que je ne savais exprimer. Elle était si gentille... Seulement, elle risquait d'être mouillée à son tour à me coller de la sorte. Et je ne voulais pas qu'elle attrape froid par ma faute. J'allais donc pour le lui dire quand elle s'écarta de moi en souriant... Nous étions déjà arrivés.

Lorsqu'elle ouvrit la porte, mes yeux restèrent grand ouverts. Déjà, parce qu'elle était la devant moi baignée par la lumière qui venait de se déverser sur elle. Mais aussi parce que je me remémorais exactement mon entrée dans cette pièce deux jours plus tôt. Je regardais le sol et mes pieds le franchir jusqu'à la porte en voyant les pas que j'avais déjà faits. Le temps s'était comme emmêlé, le moment en était devenu magique. La pièce du Collectionneur n'avait en rien changé, elle était restée telle qu'elle qu'auparavant et je voyais maintenant au fond, la quantité astronomique d’œufs que comptait le Collectionneur. Comment n'avais-je pas su les voir ? Ils étaient légion, autant que les Pokéballs. Tout de suite, l'homme à lunettes casé derrière un bureau les reconnus très distinctement. Ce fut Dahlia qui fit le premier pas avec une belle bourse bien garnie. Elle n'avait visiblement pas froid aux yeux et prodiguait une confiance totale en l'homme farfelu sur les bords. Je répondis à son léger sourire par un autre, j'étais un peu absent, trop émerveillé encore une fois par l'endroit pour vivre pleinement l'instant présent. S'en suivi une drôle de conversation entre lui et elle qui mit mal à l'aise Dahlia, avant qu'il n'en vienne à moi.

-Bah... Ce fut le seul début de réponse que j'eu le temps de prodiguer au Collectionneur qui partit presque instantanément s'enfermer dans ses toilettes. A croire qu'il voulait éviter le sujet du starter avec moi. Surtout que j'avais des questions à lui poser là-dessus. Déçu de n'avoir obtenu de réponse à mes questions restées en suspens, je me reconcentrais sur Dahlia. Je te suis.

Sur ces mots, elle prit la direction de la porte et j'allais pour faire de même, quand je vis un œuf vert à taches noires. On aurait presque dit des formes géométriques, des losanges peut-être,... Il était sur un bac noté "à ranger dans les 1000 jetons". 1000 jetons ? Ça ne semblait pas être une somme trop grosse. J'examinais l’œuf de plus près. En le tenant dans mes mains, j'eu comme l'impression qu'il m'appelait. C'était une sensation étrange, c'était chaud, doux,... Et si fragile à la fois. Je n'eus pas le courage de le reposer dans le bac et je déposais une bourse moins épaisse que celle de Dahlia mais qui contenait les 1000 jetons inscrits sur la pancarte du bac. Je n'avais pas de sac où le poser, je le tenais dans mes bras précieusement. En rejoignant, Kaiminus et Dahlia qui avaient pris un peu d'avance, le type eau me jeta un regard curieux auquel je ne répondis pas. Elle, se tourna vers moi. Je la vis frissonner et de suite, j'eu un sentiment de gêne.

-Oh oui pardon ! Sortons vite d'ici, je ne voudrais pas que tu attrapes du mal.

Je serrais l’œuf dans le creux de mon bras gauche, et de l'autre, je vins glisser mon bras autour de ses épaules en agitant un peu ma main sur son bras pour la réchauffer.

-Ça va mieux ?

En m'approchant d'elle, je sentis qu'elle était légèrement différente de tout à l'heure. Elle était plus pensive et... Anxieuse ? Quelque chose dans le genre, ça se lisait comme toujours sur son visage. Les retrouvailles avec le Collectionneur ne s'étaient-ils pas passés comme prévu pour elle aussi ? Ou avais-je fait une boulette, peut-être attendait-elle autre chose ? Je n'en savais rien et je ne voyais pas quoi faire pour lui remonter le moral. Soudain, l'idée de génie, j'avais trouvé la distraction idéale ! Je lui présentais mon œuf vert.

-Regarde, je me suis acheté celui-là en sortant. Je ne sais pas ce qu'il contient comme Pokémon, mais j'ai hâte de le découvrir. Comme ça, on pourra faire la comparaison de nos éclosions plus tard !

Je lui souriais du plus beau sourire dont j'étais capable. J'avais réellement envie qu'on se revoit et de partager l'éclosion de mon œuf avec elle.




HRP - Achat d'un oeuf d'Embrylex non chromatique !
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Mer 21 Oct - 2:56
Dahlia n'avait même pas remarqué que le jeune homme était resté quelques instants en arrière. Il était simplement apparu à coté d'elle alors qu'un violent frisson la parcourut. Il se rapprocha d'elle pour frotter son bras de main, passant son bras autour de ses fines épaules. Elle eut un sourire, se sentant bien à coté de lui. Il était attentionné c'était adorable. pourtant elle ne pouvait s'empêcher de penser à ce qu'avait failli révéler le Collectionneur. Elle ne pouvait pas juste faire comme si rien ne s'était passé. Elle réfléchissait à toute allure. Et si il lui posait une question, que lui répondrait-elle ? Il faudrait vraiment qu'elle trouve une porte de secours, il fallait qu'elle se dépêche d'atteindre son Grade 2. La couverture de Coach ne marchait pas pour tout. Par contre avec celle de ranger et de Top Dresseuse elle pourrait un peu esquiver ces questions gênantes. Elle n'aimait pas les mensonges entiers, elle préférait des mensonges subtiles.
Soudain il lui présenta l'oeuf qu'il avait acheté d'un air enjoué. ET lui aussi avait prit un oeuf mystère, se laissant uniquement guider par son instinct. C'était bien ça. Elle appréciait les personnes spontanées capables de prendre des décisions sur un coup de tête en se fiant à leur simple flair. Elle eut un grand sourire. C'est vrai que si les oeufs avaient à peu près le même âge ils pourraient comparer leur découverte lors de l'éclosion. Une idée simple mais amusante qui plut à la Pokéathlète lui redonnant le sourire.

-Oui ! Je me demande bien aussi ce qu'il y a dans le tien ! On aura qu'à attendre qu'ils éclosent, ou mieux ! Le jour où y a des signes qu'ils éclosent on se voit, avec un peu de chances ils écloront ensembles !

L'idée plut à la jeune fille qui fit à son tour un immense sourire enjoué à Paul. Voilà une chose qu'elle appréciait déjà chez lui, il savait se montrer rassurant et savait la faire sourire ou du moins oublier ce qui la tracassait. Il ne lui poserait aucune question. Qu'il ait remarqué ou non que quelque chose n'allait pas il ne la presserait pas de questions. Et puis il savait aussi se montrer attentionné. Elle avait un petit peu moins froid collé à lui, même si il était aussi mouillé. Mais il fallait qu'elle aille se changer et lui aussi. Bah au pire il pouvait toujours l'accompagner au dortoir Mentali, celui des Noctalis était juste à coté si ses souvenirs étaient bons. Elle se tourna alors vers Paul, se hissant un peu plus loin pour atteindre sa joue où elle déposa un rapide bisou.

-Merci. Dit-elle avec un petit sourire presque timide. Dis ça te déranges de m'accompagner jusqu'à mon dortoir, le temps que je prenne quelque chose en haut ? Et puis je penses pas que ma coloc' soit contre que tu rentre rapidement dans la chambre. Elle serait même capable de te proposer une tasse de thé ! Elle est géniale Eryn !

C'est alors qu'elle se mit avancer en direction de son dortoir toujours collée à Paul. C'était bête mais elle aimait bien restée comme ça, contre lui. A coté d'eux Isis attrapa le Kaiminus chromatique et le fit passer sur son dos. Les deux s'amusèrent à gambader autour des deux dresseurs, allant parfois un peu en avant pour revenir vers eux. Isis aimait bien s'occuper des autres Pokémons tout comme Nephtys, elles jouaient souvent un petit rôle de Mamans pour l'équipe de Dahlia voir même pour cette dernière parfois. Nul doute qu'elles agiraient de la même avec le futur petit Pokémon qui sortirait de cet oeuf. Dahlia tourna son regard vers Paul, lui souriant doucement. Le chemin se passait calmement, il y avait peu d'élèves qui se baladaient la plupart au réfectoire ou en train de manger à divers endroits. Et puis elle avait encore une bonne heure et demi devant elle, donc autant en profiter.

-Dis toi tu aimerais beaucoup voir Ho-Oh non ? Je trouve que c'est un beau rêve. Moi en fait je saurais même pas dire, j'aimerais tous les rencontrer et puis je veux les protéger surtout. En tout cas c'est étonnant que tu as pas donné de surnom à ton Kaiminus, tout le onde donne des surnoms à ses Pokémons. Tu en as pas trouvé ou c'est autre chose ?

Encore une fois un grand sourire et ils approchaient déjà du dortoir de la jeune fille. Celle-ci invita Paul à rentrer dans le dortoir, passant en vitesse dans la salle commune avant de se rendre dans les couloirs où se trouvaient les chambres. Là elle le guida encore quelques instants, insistant sur le fait qu'il n'y avait rien à craindre. Ce pauvre Paul ne semblait pas très à l'aise de rentrer de manière si ouverte dans un dortoir féminin. Pourtant Cael, le petit copain de sa colocataire, venait souvent voir sa chérie ici ou la chercher pour qu'ils sortent ensembles. Donc bon alors pourquoi ne ferait-elle pas venir Paul. Et puis si les autres gourdasses de Mentali trouvaient quelque chose à redire ou des ragots à lancer, bah que grand bien leur fasse. La Miss Black s'en fichait bien.

-T'en fais pas, personne va rien dire. Melty notre référente est gentille, elle est très maman poule mais elle nous laisse vraiment libres. Au pire y aura juste les autres qui vont raconter partout que t'es mon copain, mais jm'en fiche. Ce serait même mignon hein ?

Encore un clin d'oeil malicieux et Dahlia s'approcha de la porte de sa chambre à elle et Eryn. Elle toqua avant de passer la tête pour voir si son amie était là. Comportement assez étrange venant de la tornade qu'elle était habituellement, rentrant comme une furie dans la chambre. Mais pas d'Eryn, sûrement allée manger. Dahlia ouvrit donc la porte et invita Paul à rentrer, refermant la pièce derrière lui. Là ce fut le choc. Son coté de la chambre était un vrai foutoir. Elle avait complètement oublié qu'elle n'avait pas eu le temps de ranger ce matin. Elle poussa alors la pile de linge à coté de lit, le faisant tomber de celui-ci. Pas que ça la gênait qu'il voit ses sous vêtements ou ce genre de choses non, c'était plutôt qu'elle ne voulait pas paraître pour une fille je m'en foutiste. Elle l'invita alors à s'asseoir sur le lit et sorti deux serviette de bains, lui en proposant une pour qu'il se sèche légèrement.
Pendant qu'il enlevait l'humidité sur lui, Dahlia se mit à la recherche d'un nouveau haut, celui-ci étant trempé. Elle fouilla quelques secondes, créant un deuxième petit tas d'habits de l'autre coté du lit avant de trouver ce qu'elle cherchait. Un petit pull fin blanc aux manches larges. Elle s'apprêta à enlever son haut mouillé avant de se rappeler que le jeune Noctali était là. Elle se tourna vivement dos à lui. Elle n'était pas du genre pudique ou timide, mais... Enfin voilà quoi ! Et puis elle remarqua qu'il détourna immédiatement son regard. Elle se changea alors rapidement, bien contente d'avoir quelque chose de sec et de plus chaud sur le dos. Sortant alors une petite bouteille de jus de fruit et deux gobelets en plastique qu'elle et sa coloc' utilisaient de temps en temps pour prendre un petit en-cas. Elle lui servit un verre avant de s'asseoir à coté de lui sur le lit, buvant un peu de jus. Isis était couchée sur le nouveau tas d'habits et Krok s'était perché sur son armoire, profitant de ses ailes nouvelle pour découvrir de nouveau angles de vue. Elle sorti son oeuf et le posa délicatement sur le bureau, ayant d'abord pris un gros pull pour lui faire un petit coussin.

-Tu as une idée de ce que sera ton oeuf ?

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Mer 21 Oct - 22:35
Je rangeais comme je le pouvais mon œuf sur mes côtes après l'avoir présenté à Dahlia, qui frissonnait moins maintenant. Moi aussi je me sentais plus au chaud près d'elle. J'étais juste bien. Étonnant, non ? Je ne m'étais pas mis à rougir d'être aussi proche d'elle. Rien que l'idée, elle par contre, me fit prendre un peu de rose sur les pommettes. C'est dingue de voir comme les réactions humaines peuvent être étranges parfois. Surtout celles qu'on ne contrôle pas. Celles qui sont imprévisibles et tellement déroutantes. Je chassais ces pensées de ma tête, j'avais mieux à faire que de philosopher en ce moment.

-Ça marche !

Je la regardais si souriante. Nous arrivions à la sortie du souterrain et alors que les lueurs du jour commençaient à venir nous chatouiller le visage, mais surtout nos yeux s'étant habitués à l'obscurité, je sentis un drôle de contact sur ma joue. Un contact du genre très doux mais très rougissant aussi ! Je me tourne alors vers elle, visiblement surpris. Si ma main avait été libre, elle se serait posée sur ma joue. Incrédule, je la regardais encore, me faire un sourire légèrement différent de ceux que je connaissais. Un autre se dessina sur mes lèvres avant de disparaître en écoutant sa proposition. Non pas que cela ne faisait pas plaisir, mais avais-je vraiment le droit de l'accompagner dans son dortoir ? En tout cas, elle semblait avoir pris l'idée comme acquis et m'entraîna vers le dortoir toujours entourée de mon bras. Que nous nous exposions ainsi ne la gênait apparemment pas. En même temps, c'était Dahlia et je ne voyais pas trop ce qui pouvait la gêner, elle était tellement pleine de vie.

-Elle a l'air charmante ta coloc'. Mais je ne comptais pas t'abandonner avant de t'avoir au moins rapportée à ton dortoir saine et sauve.

Du coin de l’œil, je vis la Nymphali de la dresseuse accueillir Kaiminus sur son dos et se mettre à jouer autour de nos pattes. Le petit caïman s'éclatait comme un fou sur son dos en la tenant soigneusement comme un véritable cavalier. Le cavalier Croco ! En regardant le petit s'amuser, il ne me venait même pas l'idée de l'appeler autrement que par son nom : Kaiminus. Pour moi, c'était une logique indéfectible dont je devais être le seul affecté.

-Je n'ai tout simplement pas cherché d'autre nom. Depuis toujours il a été appelé Kaiminus, la nature lui a donné ce nom. Je ne vois pas qui je pourrais être pour changer cela. Même si, j'avoue qu'au fond, je vous envie un peu d'offrir des noms à vos Pokémons. Qui sait, peut-être que pour mon œuf ce sera différent ?

Le dortoir Mentali se trouvait maintenant juste sous nos yeux. Un instant, j'hésitais à passer ses portes mais conforté, et plus ou moins poussé, par Dahlia, j'entrais dans le bâtiment. Rapidement, elle me guida dans les escaliers puis les couloirs du dortoir, où je ne me sentais pas vraiment à l'aise. Et si quelqu'un me voyait ici ? J'avais traversé pire en grimpant sur le toit du dortoir Pyroli. Seulement là, je me sentais comme le mouton au milieu de la meute de loups en train de me faufiler discrètement pour ne pas me faire bouffer. Et puis Dahlia ne prenait pas vraiment de précaution, elle me traînait avec elle de manière tout à fait naturelle. Je n'étais pas sûr que les autres Mentalis apprécient de tomber sur un garçon en sortant de leur chambre. Comme lisant dans mes pensées, la Mentali se retourna pour me rassurer. Enfin, drôle de façon de me rassurer... Façon Dahlia quoi.

-Ce ne serait pas pour me déplaire. Lui répondis-je taquin.

Elle entrebâilla une porte pour y passer la tête, avant de l'ouvrir complètement et de m'inviter à rentrer. La pièce était plus spacieuse que celle de ma chambre. Déjà, il n'y avait que deux lits au lieu de quatre. Ce qui faisait une grosse différence à mes yeux. La seconde chose que je remarquais, était la distinction entre chaque côté de la pièce. L'un était bien rangé, correct, et l'autre... Était un peu plus bordélique dirons-nous... Ce que Dahlia essaya de pallier immédiatement, me forçant à réprimer un rire qui provoqua plusieurs soubresauts sur le coin de ma bouche. Je m'assis sur son lit en tailleur et pris la serviette qu'elle me proposa. Puis elle se mit à fouiller ses affaires, faisant voler devant moi sa future deuxième pile d'habits. C'était gênant et très drôle à voir à la fois. Mais je profitais d'avoir une serviette pour retirer mon t-shirt et m'essuyer le dos, les côtes, le torse, un peu partout en fait. J'avais pris une sacré douche sans m'en rendre compte. J'essorais mon t-shirt trempé au-dessus de la serviette une fois sec, avant de le laisser reposer un peu pour qu'il sèche. Cela ne me dérangeait pas qu'elle me voit torse nu, j'étais même assez à l'aise comme ça. Sauf que voilà, je vis la Mentali se retourner et sans un mot, je compris ce qu'elle s'apprêtait à faire. Ni une ni deux, je détournais automatiquement le regard d'elle. Quelques bruits de frottement et j'autorisais un œil à voir ce qui se passait. Ouf, c'était bon. Elle avait enfilé un petit pull couleur neige avec de longues manches épaisses, de quoi lui tenir chaud. Il était peut-être temps de remettre mon t-shirt. Je le secouais vite fait avant de l'enfiler à la speedy gonzaless, me retrouvant avec l'étiquette de sortie dans le cou. Enveloppant l’œuf dans la serviette pour le poser à côté de moi, je laissais au soin de Kaiminus de le garder. Le petit semblait très bien comprendre l'importance qu'il avait et ne risquait pas de jouer avec. Il s'assit juste en face, dans un duel de regard qu'il était certain de perdre. Néanmoins, ça l'occuperait. Attrapant le gobelet, je l’amenai pour y tremper mes lèvres. Que ça faisait du bien de s'hydrater après avoir autant couru.

-J'en sais rien. J'aimerais bien un type feu mais vu sa couleur, je pencherais plus pour un type sol... C'est étonnant qu'il m'ait attiré l'attention. Et c’est justement parce qu’il m’a intrigué que je l’ai pris. Un peu de mystère et de fantaisie ne font jamais de mal ! Et toi, tu imagines obtenir quoi dans ton œuf ?

En même temps que de parler, je posais ma boisson et m’allongeait en arrière sur le lit en décroisant les jambes. Ils sont moelleux ces lits, j’y ferais bien un somme me disais-je en contemplant le plafond. Mais c’était plutôt des rêves qui me venaient à l’esprit. Ceux de mon œuf éclosant et du Pokémon qui en sortait. Chaque fois que je m’imaginais cette image, un nouveau Pokémon prenait la place du précédent, et cela de manière infinie. Je n’arrivais jamais à déterminer lequel d’entre eux serait le bon, ils semblaient tous si probables. Il était difficile de se dire que j’étais dans la chambre de la Mentali à ce moment-là, j’étais comme transporté par mon imagination. Ne voulant pas garder mon imaginaire pour moi-même, je glissais un regard vers Dahlia avant de tapoter la place à côté de moi en lui souriant. Je profitais à nouveau du plafond, en prenant soin de laisser mon bras étendu à côté.


HRP – Je précise que j’ai enlevé mes chaussures avant de monter sur le lit ^^

Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Jeu 22 Oct - 19:03
Alors que la jeune fille venait de se rhabiller, elle lança néanmoins un regard en coin au garçon qui était posé sur son lit. Il s'était dépêché de remettre son t-shirt, pourtant il n'avait pas échappé au regard de Dahlia qui était devenu perçant pendant quelques rapides secondes. Il ne fallut pas plus à la Mentali pour faire un examen rapide du jeune homme et un léger sourire prédateur étira ses lèvres avant qu'elle ne le cache pour une expression plus neutre. *Il est pas mal du tout.* Tout à fait à son goût, en tout cas. Elle se tourna pour lui proposer à boire avant de plonger elle-même ses lèvres dans son jus de fruit en réfléchissant. Ça ne lui déplairait pas hein ? Il avait failli la déstabiliser de cette phrase. Heureusement la formation d'espionne lui apprenait à rester neutre et à ne pas laisser voir ce qu'elle pensait. Il était vraiment joueur et ça lui plaisait. Non seulement il se laissait parfois faire, mais il savait aussi montrer une bonne répartie. Il rendait à la Pokéathlète ses piques. Elle n'avait pas vraiment l'habitude de ça. La plupart du temps les garçons se tassaient plutôt, trop pris au dépourvu par une fille aussi franche qu'elle.
Continuant de siroter tranquillement son jus de fruit, elle l'écouta répondre à sa question. Il avait vraiment l'air très intéressé par les Pokémons Feu. Pourtant son starter était de type Eau. Le questionnaire du Collectionneur et ses résultats aléatoires étaient vraiment surprenants. A la limite d'être de grosses blagues quand même. Pour ce qui en était de son oeuf à elle, elle n'avait aucune idée et s'en fichait presque même. Posant son gobelet sur son bureau, elle se tourna vers Paul avec un petit sourire.

-J'ai vraiment aucune idée de ce qui peut en sortir et j'ai pas vraiment de préférence je dois dire. En plus je connais pas trop toutes les espèces donc si ça se trouve ce sera un Pokémon que je connais pas ou peu. Et puis bon j'ai pas envie de savoir. Je préfère garder les surprises !

Dahlia le regarda avec un léger sourire avant de s'approcher une dernière fois de son oeuf et de parcourir la coquille du bout de ses doigts d'un air protecteur. C'était son oeuf, sa responsabilité. Elle s'en occuperait jusqu'à son éclosion puis prendrait le bébé Pokémon mystère en charge. Elle releva les yeux vers son camarade quand celui-ci tapota la place à coté de lui sur le lit. Ne se faisant pas prier, elle enleva ses chaussures, qu'elle laissa négligemment sur place. Un élan d'affection la prit, car en sautant presque sur le lit, elle vint se coller à lui, posant sa tête sur son torse. Elle releva ses deux grands yeux vers lui avec un petit sourire avant de laisser s'échapper un soupir. Elle aimait bien ce garçon. Il était calme et en même temps la suivait dans ses idées soudaines et folles. Et sa présence avait quelque chose de... rassurant. Elle se détendit encore un peu, allant jusqu'à l'encercler de son bras.
Jamais un garçon ne s'était montré aussi à l'aise avec elle, l'acceptant sans problème avec son énergie débordante. D'habitude ils l'évitaient ou la jugeaient comme ces abrutis. Soudain elle se souvint de ce maudit garçon qui était revenu la hanter pendant la sortie capture de l'île Enigma.Il l'avait vraiment prise pour une conne à Kanto... Quelle idiote. Il avait joué avec elle, avec ses sentiments et l'avait manipulé. Elle une espionne en devenir s'était faite manipuler aussi facilement. Son regard se voila quelque peu, devenant légèrement triste.

SOudain une idée vint éclater comme une bulle de savon dans son esprit. Et si Paul, ce garçon qu'elle venait tout juste de rencontrer, tentait de faire la même chose. Discrètement, elle tourna les yeux vers lui, l'observant. Il avait l'air gentil et ne semblait pas être l'un de ces mecs manipulateurs. Pourtant dans un coin de son esprit elle entendait cette partie d'elle même encore blessée. Elle lui criait de se méfier, de ne pas lui faire aussi facilement confiance.Et elle devait s'avouer qu'elle avait toujours cette réserve. Et si le Noctali tentait de lui refaire vivre ça. Sans même le remarquer, alors qu'un silence s'installait de plus en plus dans la chambre, elle se contracta, ses muscles se tendant comme son esprit. Une question lui brûlait les lèvres, elle voulait la poser mais se retenait. Pourtant elle devait savoir, il le fallait. Se redressant, elle planta son regard dans les yeux du garçon, le fixant avec intensité.

-Dis, tu me feras pas de mal ?

Dans cette question se mêlait toutes ses peurs, toute sa tension et toutes les craintes qu'il habitait. Sans qu'elle le veuille sa voix avait été légèrement tremblante. Elle ne voulait pas revivre quelque chose comme ça. Elle voulait simplement profiter de chaque instant, le vivre à fond. Elle vivait toujours pleinement sa vie, ne faisant aucun faux semblant. Elle était comme ça vrai. A part sur sa spécialisation, elle ne mentait pas. Elle n'aimait pas vraiment ça. Et elle ne voulait pas souffrir de cette insouciance dont elle avait besoin. Quand on subit un parcours parfois aussi stressant qu'espionne, on avait besoin de relâcher la pression. Et Dahlia le faisait comme ça, en vivant à fond. Ses yeux ne quittèrent pas ceux de Paul tandis qu'elle attendait avec impatience, mais avec une once d'inquiétude, sa réponse. Allait-il être aussi franc ?

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Jeu 22 Oct - 22:44
Contrairement à moi, elle ne semblait pas se faire de réelle idée de ce qui pourrait sortir de son œuf. En soit, j’étais pareil. La multitude de Pokémons existants et le nombre d’entre eux que je ne connaissais pas me rendait la tâche impossible. Je ne pouvais seulement émettre des hypothèses sur ce qui pourrait en sortir dans les jours, semaines, mois,… A venir. Dahlia en revanche, portait un grand soin au bien être de son œuf, cela se voyait. Elle y revenait souvent pour en voir l’état. Elle avait pris en charge, sans attendre, sa responsabilité envers son œuf. Ce qui était plutôt mignon et agréable à voir. Moi, je n’avais pas encore conscience de tout ce que cela impliquait et pour l’instant, Kaiminus avait l’air de très bien s’en occuper tout seul. Le caïman fuschia s’était même endormi dessus, en le recouvrant de tout son corps pour lui donner chaud. Une vague et le bruit de quelques ressorts plus tard et Dahlia m’avait rejoint sur le lit. Nous étions étendus là, sa tête reposant sur mon torse et aucun sentiment de gêne à l’horizon. Je me sentais détendu et relaxé. L’avoir auprès de moi était aussi une source de calme et de repos. Autant je l’aimais quand elle allait à fond, autant il en était de même dans ces moments plus zen, comme suspendus dans le temps. Je la vis me sourire avant de m’encercler de son bras et je fis de même en posant ma main sur elle. J’expirais un soupir alors qu’il n’y avait plus que le son de nos deux respirations dans la pièce. Le moindre mouvement serait maintenant entendu de tous dans cet agréable silence.

Soudain, les choses changèrent. Dahlia se crispa un peu sur moi et en baissant les yeux vers elle, elle semblait reprise par ses angoisses de tout à l’heure. Mais qu’est-ce que ça pouvait être à la fin ? Qu’est-ce qui la travaillait autant, même dans un moment de calme et de tendresse ? Ces derniers mots résonnèrent dans ma tête en comprenant leur signification. Une légère teinte de stress m’envahit l’esprit. Je m’étais attaché à cette fille et ce, sans vraiment m’en rendre compte. Seulement, je ne pouvais me laisser dominer par ce genre de sentiments, pas maintenant ! Pas tant que Dahlia était dans cet état. Je jetais dans un coin de mon esprit mes propres peurs de mes sentiments pour me consacrer entièrement à ce qui n’allait pas là. Je sentis le regard observateur de la Mentali se poser sur moi, sans comprendre où elle voulait en venir. Finalement, elle se redressa au-dessus de moi en me regardant droit dans les yeux. A côté d’elle, je me sentais d’un seul coup petit et faible. Son corps était rigide et droit, ce n’était pas l’attitude de la Dahlia que j’avais pu apprendre à connaître aujourd’hui. Les mots qu’elle prononça furent comme des lames à mon cœur.

Ebahi, je n’arrivais pas à croire ce que je venais d’entendre d’elle. Mes yeux plongés dans les siens, totalement perdus, laissaient coulés quelques larmes. Pourquoi pleurais-je ? Pourquoi ses paroles étaient si douloureuses ? Je ne comprenais plus rien. N’avait-elle pas confiance en moi ? Elle avait l’air de vraiment penser les mots qu’elle avait dit et attendait ma réponse. Bien sûr que je ne lui ferais pas de mal ! Bien sûr que je ne le voulais pas ! Comment pouvait-elle penser que je serais capable d’une chose pareille ?! J’avais beau retourner tout ça dans ma tête comme un casse-tête chinois, je n’en trouvais jamais la clé de la solution. J’en étais donc remis à mon cœur pour trouver les mots justes à ses yeux. Mes battements s’accélérèrent et dans le silence ambiant, je n’entendais plus que ça résonner au fond de moi.

-Je ne te ferais jamais aucun mal. Balbutiais-je comme je le pouvais. De mes yeux coulèrent encore quelques larmes incontrôlées et je me relevais d’un coup pour l’attraper dans mes bras, serrant sa tête de ma main contre moi. Jamais, tu m’entends ?! Je serais toujours là pour toi. Lui dis-je à l’oreille avec de plus en plus de conviction.
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Ven 23 Oct - 4:39

Dahlia continuait de fixer Paul. Elle ne pouvait s'en empêcher, toutes ces peurs qui ressortaient d'elle en cet instant. Elle appréciait beaucoup ce garçon. Elle s'y attachait même peut être. Et pourtant... pourtant elle avait peur. Peur d'à nouveau se faire manipuler, peur de souffrir une nouvelle fois. Peur de ce qu'on pouvait lui faire si une fois encore elle s'ouvrait. Même si cette petite voix dans sa tête lui disait que Paul était quelqu'un de bien, qu'il ne semblait pas lui vouloir de mal, bien au contraire. Néanmoins elle ne pouvait se laisser aller. Depuis que cette idée lui avait traversé l'esprit, impossible de s'en débarrasser sans en avoir le coeur net. Sa respiration se faisait saccadée à mesure qu'un stress la gagnait. Autant son corps était comme pétrifié, son cerveau partait dans tout les sens.
C'est alors qu'elle vit quelque chose qui la rendit sans voix. Même ses pensées se turent tant l'ébahissement était grand. Devant elle, alors qu'elle avait son regard rivé sur lui, des larmes perlaient aux yeux du jeune Noctali. Et elles ne firent pas que perler. Celles-ci roulèrent le long de son visage pour se jeter et s'écraser plus bas. Il pleurait. Elle venait de le faire pleurer. Pourtant elle resta interdite, comme pétrifiée. Le sang de l'âme coulait des yeux noisettes du garçon. Elle comprit directement à la détresse dans son regard qu'elle l'avait blessé. Mais ce n'était pas son but, elle ne voulait que calmer une inquiétude qui grandissait dans son coeur. Et ces larmes... ces larmes qui coulaient étaient autant de dagues qu'elle avait l'impression de se planter elle même dans le corps. Ses mains se mirent à trembler avant que tout son corps ne soit secoué de soubresauts. C'est alors qu'elle remarqua, elle aussi pleurait. Malgré le temps, malgré le sourire et la bonne humeur qu'elle affichait, la blessure était toujours là. Moins vive, mais toujours douloureuse.

*Je suis qu'une idiote...*

Pourquoi ne pouvait-elle pas simplement accepter son attention et son affection ? Pourquoi devait-elle tout gâcher ? Il n'avait pas l'air du même acabit, pas quelqu'un qui se servirait d'elle pour en faire la risée et se rire de son malheur. Non. Il était quelqu'un en qui elle pouvait faire confiance. Peut être même pouvait elle se laisser aller à de l'attachement. Elle en avait l'intime envie, au fond d'elle, bien caché, mais présent. Derrière cette carapace de jeune fille libre et indépendante se trouvait une Dahlia toute autre. Une jeune fille au grand coeur blessé. Une innocente âme cherchant à être rassurée et soutenue. Elle s'était toujours montrée forte, regardant droit devant elle sans faiblir à avancer. Et pourtant elle avait envie de se relâcher. Elle avait besoin parfois de se laisser aller dans les bras d'une personne qui serait là pour la rassurer quand elle doutait, de la consoler quand elle était triste et de lui montrer de l'affection quand elle était triste. Elle avait besoin de quelqu'un pour ça. Et une petite voix, si petit voix lui susurrait de s'excuser. Il ne fallait pas que Paul croit qu'elle ne voulait pas de lui. Elle devait lui expliquer.

Pourtant quand ses lèvres s'ouvrirent, il la devança. Les larmes coulaient toujours sur ses joues, petite perles brillante qui donnaient un éclat si étrange à son regard chocolat. Et les mots qui sortirent de sa bouche. Ces mots brisèrent complètement les quelques barrières mentales que possédait encore la jeune fille. Il ne lui voulait pas de mal, et dans sa voix elle sentait toute la sincérité du garçon en face d'elle. Il se releva et l'attrapa pour la serrer contre lui, appuyant sa main sur sa tête. Et il promit. Il promit de ne jamais la blesser, de ne jamais l'abandonner. Les épaules de Dahlia étaient secouées de hoquet tandis que de ses yeux un flot continu de larmes venaient humidifier le t shirt du garçon. Le visage enfoui dans son torse elle se laissa aller, dévoilant toutes ses faiblesses, toutes ses failles. Et pourtant elle ne se sentait pas vulnérable. Bien au contraire, elle se sentait protégée dans ses bras, elle s'y sentait à l'abri. Elle agrippa son haut de ses mains, tentant aussi bien de se contrôler pour articuler. Elle dut s'y reprendre à plusieurs fois, inspirant et expirant calmement.

-Je suis désolé... je ne voulais pas te faire de mal. C'est juste que... que j'ai peur. Je.. je....

Une nouvelle fois sa gorge se noua, la rendant muette. Au lieu de mots, elle encercla le jeune homme de ses bras, le serrant aussi fort qu'elle le pouvait. Comme si elle pouvait de ce simple geste le garder là, pour elle à jamais. Il avait réussi à remuer des choses en elle qu'elle avait si profondément enterré. Et pourtant il les avait dévoilé et balayer d'une simple phrase. Toute l'inquiétude et la réserve de la Mentali n'étaient pas parties, et pourtant elle se sentait mieux. Plus sereine. Elle continua de l'étreindre simplement, appréciant ce contact.
Sur le coté du lit, une légère pression se fit tandis que Krok et Kaiminus grimpaient sur le lit, alarmés par l'état de leur dresseur respectif. Et Isis aussi, mais celle-ci s'approcha et les encercla à son tour de ses rubans soyeux. Elle leur transmis cette vague d'ondes de paix qui lui était propre. Le coeur de Dahlia retrouva un rythme presque normal et ses sanglots se tarirent. Quelques larmes perlaient encore sur son visage et sur celui de Paul. Elle releva vers lui des yeux brillants, rougis par les larmes. La Nymphali défit son étreinte autour d'eux, son devoir accompli et se coucha simplement à coté de ce duo.

-Merci Paul... merci je... tu... enfin je veux que je...

Elle dut se taire, ne trouvant pas les mots. Elle ne pouvait pas l'énoncer de vive voix. Tout échappait à sa langue elle qui avait d'habitude une grande répartie. Et puis que pouvait-elle dire ? Elle-même ne le savait pas vraiment. Il y avait tant de choses et en même temps tout était flou dans son esprit. Si elle ne tentait pas de reprendre le contrôle de ses pensées, elle... Relâchant Paul, elle s'éloigna un peu de lui avant de doucement s'avancer vers son visage. Les mots parfois étaient tout simplement inutiles pour s'exprimer. Les actes eux, parlaient d'eux-mêmes. Ils étaient bien plus éloquents, il n'y avait pas de  double sens, c'était franc. Cela lui correspondait bien. Peu de mots, peu sens, un simple sens vrai et unique. Continuant d'approcher, elle déposa ses lèvres sur la joue de Paul, néanmoins prêt de la commissure de ses lèvres. Elle maintint ce contact un bref instant avant de reprendre une distance plus raisonnable. Son visage s'était fortement empourpré et elle tentait de le cacher tant bien que mal derrière le rideau rose de ses cheveux.

-Je... je suis contente de t'avoir rencontré. T'es génial ! Enfin c'est pas ce que je veux... je veux dire que... je ferais mieux de me taire hein ?

Chose rare, elle perdait ses moyens. Que lui arrivait-il ? Elle ne comprenait pas. Quel étrange influence avait-il sur elle. Rougissant de plus belles, elle cacha son visage du mieux qu'elle pouvait derrière ses cheveux. Il lui faisait perdre ses moyens. Elle se sentait en sécurité et pourtant si vulnérable à ses côtés. Si proche et pourtant encore si lointaine. Mais quelque chose en lui la forçait à vouloir le garder là, indéfiniment. Qui êtes vous Paul Nyllis et qu'avez-vous fait à cette jeune fille insouciante ?

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Ven 23 Oct - 18:21
Dans les bras l’un de l’autre, entourés par nos Pokémons alertés, nous nous vidions de nos larmes. Je percevais l’humidité des siennes, se déversant sur mon t-shirt et les soubresauts qui les accompagnaient sur mon corps, essayant de les contenir. Les rubans du type fée vinrent nous entourer et progressivement, tout revint à peu près dans l’ordre. Je me sentais apaisé, mais des larmes continuaient à couler doucement de mes yeux. Les manifestations de nos sentiments étaient plus tenaces qu’il n’y paraissait. Le devoir presque accompli, la Nymphali se défit de nous et Dahlia me lança un de ses plus beaux regards malgré le rouge entourant le bord de ses yeux, irrités par les larmes versées. Ses paroles étaient encore confuses mais je n’en retenais que le plus important, ce « merci » qui valait bien plus que le plus gros pactole de Pokédollars dans cette galaxie. Ce mot aux propriétés magiques venait réchauffer mon cœur fissuré. Plus efficace qu’une super glue, il venait recoller les morceaux qui s’étaient brisés précédemment. Elle vint mettre une distance supplémentaire entre nous, se détachant de mes bras. Celle-ci ne dura pas longtemps, Dahlia la réduisit presque aussitôt pour venir déposer un bisou sur ma joue. Un instant de quelques secondes qui me parut perdurer sur plusieurs minutes. Dans le feu de l’action et pris de court, mes joues s’empourprèrent de rouge, là où elles ne l’étaient pas déjà par les larmes. C’était si soudain et si étonnant… En fait non, Dahlia me l’avait déjà fait pour me désarçonner. Mais cette fois les choses étaient différentes, parce que le contexte l’était. Je sentais que ce n’était pas juste pour s’amuser de me voir rougir devant elle et la voir elle-même éprit de ce même teint rosé, confirmait ma pensée. Elle tentait de le cacher, mais on voyait clairement qu’elle n’était pas habituée à se retrouver prise dans ce genre de situation. Moi non plus d’ailleurs, et c’était bien le comique de la situation que nous expérimentions et découvrions tous deux en même temps. Pour une fois qu’elle n’avait pas un coup d’avance sur moi. Mon index se leva et vint toucher délicatement le bout du nez de cette chère Dahlia avant de se reculer une seconde plus tard.

-Tu es si mignonne. J’ai de la chance que ce bâtonnet de poisson me soit tombé dessus, sinon je n’aurais jamais découvert à quel point tu es une fille formidable. Et je suis sûr de ne pas avoir encore tout vu de toi !

Imitant son superbe clin d’œil, je me mettais à lui sourire. Maintenant que le plus dur était passé, il fallait lui faire retrouver son si beau sourire et j’étais disposé à l’y aider. Ignorant toujours pourquoi elle avait si peur, je ne m’en préoccupais pas vraiment. Tout ce qui comptait pour moi était qu’elle aille mieux. Nous ne nous connaissions que depuis peu, mais elle comptait déjà beaucoup à mes yeux. Je venais frotter mes cheveux à l’arrière de ma tête avec ma main en évitant un peu le regard de Dahlia.

-C’est marrant, mais je n’ai plus envie de partir d’ici. Ou plutôt je… Un bug se profilait dans la matrice et en la zieutant de temps en temps, je finis ma phrase. Je n’ai pas envie de te laisser seule.

Mes larmes de tout à l’heure s’étaient séchées et cela faisait ressortir ma gêne sur mes pommettes. Après ce qui s’était passé, je me voyais mal repartir dans la foulée. En même temps, je n’avais aucune idée de quoi faire dans ces circonstances. Je me laissais donc guidé à l’instinct, lui-même mu par une force inconnue venue d’ailleurs. Depuis que je l’avais rencontré, je m’étais laissé guider par elle en tentant parfois de prendre les devants. Et lorsque j’avais enfin la main, il fallait que je sois bloqué sur place à ne savoir que faire.
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Sam 24 Oct - 14:54
Dahlia rougissait comme jamais elle n'avait rougit. Impossible de rester stoïque à coté de lui. Elle ne savait pas pourquoi, mais il arrivait à la mettre dans un état tellement étrange et contradictoire. Elle était à la fois détendue et excitée, entre le bonheur et pourtant une sorte de tension. Une sensation si étrange. Il suffisait qu'elle croise son regard désormais pour que ses joues ne s'empourprent encore plus. Elle devait se ressaisir ! D'habitude c'est elle qui mettait les garçons mal à l'aise, pas l'inverse. Pourtant lui, ce garçon qu'elle venait de rencontrer, Paul, il arrivait à la mettre dans un état. Elle peinait à se reconnaître elle-même. Elle avait envie de rester là dans ses bras. Pourtant elle se faisait violence pour ne pas y retourner. Elle devait pas se laisser autant aller. Mais d'un autre coté...
Un doigt vint appuyer doucement sur le bout de son nez avant que Paul ne se mette à parler.Il la... trouvait mignonne ? Elle ? Dahlia Black une fille formidable ?! Et pourtant elle savait bien qu'il était franc. Depuis avant, ils parlaient à coeur ouvert, ne cachant rien. Elle savait que c'était réellement ce qu'il pensait. Et c'était encore plus perturbant. Son coeur se réchauffait en même temps que ses joues qui rosirent de plus en plus. Et puis ce clin d'oeil et ce sourire, elle voyait très bien que sur ce coup il avait inversé les rôles. Il était tellement... Il était simplement beau. Elle alla se réfugier encore une fois dans ses bras, cachant dans son t shirt son visage qui lui brûlait. Tentant de reprendre un peu le contrôle de ses émotions, elle se dégagea rapidement pour plonger ses yeux dans les siens. Non, elle n'arrivait pas à trouver de répartie. C'était comme si il lui avait pris sa voix,elle ne pouvait que le regarder de ses grands yeux, sans rien dire. Pourtant un sourire éclairait de nouveau son visage. Il avait réussi à lui remonter le moral, à lui faire oublier en grande partie sa peur.

--C’est marrant, mais je n’ai plus envie de partir d’ici. Ou plutôt je… Je n’ai pas envie de te laisser seule.

Elle l'attrapa pour l'obliger à se coucher de nouveau, se posant de force sur son torse, de sorte à pouvoir le regarder. Voilà ce qui avait manqué à sa répartie. Ce petit moment d'hésitation. Affichant un grand sourire Dahlia plongea son regard dans le sien. Elle obligeait ce contact visuel en plus du fait qu'elle était la tête posée sur son torse à lui. Non, il ne partirais pas.

-Parce que tu crois que je vais te laisser partir ? Ca m'étonnerais ! Un léger rire s'échappa de ses lèvres avant qu'elle ne dévie légèrement le regard, la rougeur revenant sur ses pommettes. Moi... moi non plus je veux pas que tu partes.

Non elle n'en avait vraiment pas envie, elle voulait le garder là. Étendant son bras, elle passa son pouce le long de la joue du jeune homme, là où une trace saline marquait encore la course d'une larme. Elle n'avait pas voulu lui faire tant de mal, elle suivit la course de la larme, effaçant de son visage cette trace. Elle eut un sourire en le regardant avant de plus blottir contre lui en fermant les yeux. Étrangement elle se sentait un peu fatiguée. Pas de ces courses et cette ascension du dortoir Pyroli, non. Toutes ces émotions qui tourbillonnaient en elle. C'était tellement inconnu pour elle qui ne s'embêtait pas plus que ça sur des pensées. Ou du moins à chaque fois ça ne lui réussissais pas. Elle s'écarta légèrement de lui, en profitant pour caresser la tête d'Isis qui la regardait d'un oeil amusé.

-Merci ma belle.

Puis elle retourna se poser, mais à coté de Paul cette fois, laissant leurs visages pas très éloignés. Non elle n'était pas totalement calme, une très légère tension la parcourait, lui faisant prendre plus de couleur au niveau des joues. Et pourtant... pourtant elle se sentait bien. Mais elle devait trouver une manière d'évacuer cette tension. Et elle la trouva. Se jetant d'un seul coup sur Paul, elle ne laissa pas le temps au Noctali de réagir. Là elle se mit à tenter de le chatouiller en riant. Non, elle ne pouvait rester trop longtemps calme, elle avait besoin de déployer son énergie.

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Sam 24 Oct - 18:19
Je l’accueillais une nouvelle fois dans mes bras brièvement. Elle était relativement calme par rapport à d’habitude. La boule d’énergie rose s’était-elle épuisée ? Oh que non, elle devait avoir encore de sacrées batteries en réserve. Elle me fit basculer sur le lit et se calla sur moi. J’étais bloqué dans cette position avec elle sur mon torse. Même allongé ainsi, je pouvais voir ses yeux aux reflets rouges m’observer. De ma main la plus proche, je venais lui caresser ses longs cheveux lissés en faisant faire des allers-retours à mes doigts au travers. La voir rire me mettait du baume au cœur, c’était bien plus agréable que de la voir pleurer. Je souriais en la regardant droit dans les mirettes, un peu rêveur. La rougeur qu’elle afficha ne m’échappa pas, mais je restais souriant à l’admirer. Une fille comme elle, ça ne courrait pas les rues. Je ne pouvais définir à quel point j’avais eu de la chance de tomber sur elle. Sincèrement, une sur le nombre de personnes peuplant cette planète. Non, il n’y en avait pas deux comme elle et j’avais le bonheur d’avoir l’unique exemplaire de ce légendaire sur moi. Mon petit Pokémon rose en soit. Son pouce fin vint m’essuyer la trainée encore fraiche d’une larme versée tout à l’heure et je lui souriais quand elle éteint définitivement cette marque. Elle s’écarta légèrement de moi dans ce moment où je m’interdisais de parler et caressa Isis. Mes yeux roulèrent directement vers Kaiminus qui était collé à l’œuf vert. Mon compagnon de route nous regardait avec attendrissement. Il avait allongé ses petites pattes et s’appuyait sur l’œuf, j’avais l’impression qu’à tout instant il pouvait s’endormir tellement il semblait absent et rêveur lui aussi.

Dahlia se décala sur le côté. Automatiquement, mon visage se tourna vers le sien. La voir autant rougir finit par m’atteindre aussi et je baissais mon attention. Elle profita alors de cette distraction pour se jeter sur moi et dans un élan me chatouilla jusqu’à n’en plus pouvoir. Je me tortillais dans tous les sens en riant et en la suppliant d’arrêter, mais mes mots ne passaient pas le fou rire qu’elle provoquait en moi. Tel les éclairs de l’Empereur sur Luke Skywalker, j’étais piégé et ne pouvais m’en remettre qu’à mon destin, n’ayant pas de père pour me sauver. J’étais presque prêt à me laisser faire encore un peu pour l’entendre rire un peu plus longtemps. Mais là, ça devenait vraiment trop insoutenable, je n’arrivais plus à gagner ma respiration au milieu de mes cris… Rires ? Usant de mon corps pour faire balancier, je nous faisais rouler sur le côté où là, j’avais position de puissance. Essuyant vite fait une larmichette de rire, je lui jetais un regard plein de défi.

-Pourras-tu résister aux miens ?

Sans attendre de réponse, je plongeais mes doigts sur son ventre et la chatouillais en rigolant. Je savais que les côtes étaient souvent le point faible des gens, même des plus coriaces et donc, j’y glissais mes mains. Après une petite minute du supplice de la chatouille, je m’écroulais à côté d’elle, le souffle court. Un rire léger s’échappa de ma bouche, sûrement celui qui annonçait que c’était bien fini et que j’y avais pris plaisir. Instinctivement, ma main chercha celle de Dahlia avant que je me tourne vers elle, usant de mon autre main comme oreiller. Je rompais le contact de nos mains une seconde pour venir remettre en place une mèche tombée sur son visage d’ange. Un ange avec son petit côté de démon aussi. Mais bon, ce ne serait pas drôle sinon.

J’hésitais. Pouvais-je franchir le peu de distance qu’il restait entre nous ? Je ne l’avais jamais fait, mais j’en avais envie. Hésitant, je me relevais juste suffisamment pour venir déposer un bisou sur sa joue. Et voilà, c’était fait. C’était tellement nouveau pour moi que j’en rougissais, le regard fuyant. Tu es ce qui me soit arrivé de mieux jusqu’à présent Dahlia, je ne savais comment te le dire. Plus que des mots, j’employais ta méthode pour t’exprimer ma pensée. Je tenais toujours fermement sa main. La chaleur qui s’en dégageait se propageait dans mon bras et remontait jusqu’à mon cœur. Des ailes se déployaient dans mon dos et j’avais envie de m’envoler loin avec cette fille. Là, où nous serions seuls.
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Sam 24 Oct - 20:34
Dahlia riait follement et s'amusait à chatouiller le jeune à coté d'elle. Ses mains parcouraient les côtes de Paul sans discontinuer, le soumettant à cette terrible torture. Elle s'amusait beaucoup avec lui. Elle aimait déjà ces instants passés à ses côtés, elle les chérissait tant. Ils ne venaient que de se rencontrer, mais il prenait déjà une importante place dans... dans son coeur. Elle devait se l'avouer, ce jeune avait un je-ne-sais quoi qui lui plaisait tant. Elle le suivait dans ses périples alors qu'il la rencontrait à peine. Il avait cet esprit de compétition gentil qu'elle partageait aussi. La compétition par l'amusement. Personne ne l'avait à ce point acceptée si ce n'est des amis ou sa famille. Et encore pas à ce point. il ne faisait pas qu'accepter son grain de folie, mais en plus il le partageait. Il se lançait volontairement tête la première avec elle, savourant ces jeux innocents et enfantins. Il riait avec elle, s'amusait avec elle, profitait de la vie tout comme elle. Elle aimait ça, elle aimait prendre plaisir à des choses simples et lui aussi. Comme par ces rires créés par des chatouilles de la Mentali qui le faisaient se tordre de rire. Un rire qui résonnait comme autant de carillons pour la jeune fille, une joyeuse musique entraînante et joyeuse.

Puis soudain en plein milieu, il l'attrapa et la fit basculer, prenant l'avantage. Son regard plongea en elle, un regard défiant plein de malice comme le sien. Les iris noisettes et rouges brillaient de la même étincelle. Et là il la mit au défi, au défi de résister à son tour. mais ce fut peine perdue, car à peine ses doigts attaquèrent-ils ses côtes qu'elle se mit à rire follement. Elle se tordait en tout sens, comme dans une tentative désespérée d'y échapper alors que son coeur ne le voulait pas. De petites larmes de rire montèrent à ses yeux, elle n'arrivait pas à articuler un moindre mot tant ce fou rire était puissant. Puis soudainement il arrêta ses chatouilles, se laissant tomber sur le lit avec un soupir. Dahlia aussi libéra tout l'air qu'elle n'avait put relâcher pendant cette épreuve. Elle se détendit, complètement.
Elle sentit alors la main de Paul saisir la sienne alors qu'il se tourna face à elle. Il était beau, plus que le simple mot qu'elle avait utilisé pour le taquiner. Il n'était pas juste mignon non. Elle se perdait dans ce regard chocolat, ses doigts la démangeait de l'envie de toucher ses cheveux sombres. Et ses lèvres, celles ci brûlaient de l'ardent désir de se poser sur sa peau. Non pire, elle avait envie de plus que ça en ce moment. Elle dut faire preuve d’énormément de retenue pour ne pas y céder. La voix dans sa tête qui la mettait en garde s'était presque totalement tue devant la sincérité du garçon. Alors qu'est ce qui la retenait. Une petite peur ? Un sentiment de ne pas vouloir tout gâcher. C'était sûrement trop tôt, elle ne devait pas être aussi impulsive. C'était dans sa nature, mais...

La coupant de ses pensées, la main de Paul vint enlever une mèche de cheveux qui était tombée sur son visage avant de reprendre sa place dans la sienne. Et c'est là qu'il le fit. Il vint déposer un bisou sur sa joue. Immédiatement le rouge lui monta aux joues tandis que ses yeux fuirent ceux du garçon. Son geste venait de la troubler. Elle ne s'y attendait pas du tout, et surtout le regard fuyant de Paul la perturba. Il ne faisait pas ça pour tenter de lui rendre la monnaie de sa pièce en la surprenant. Non ce geste avait une autre symbolique, plus personnelle, plus intime, plus précieuse pour la jeune fille aux cheveux roses. L'étreinte de la main de Dahlia sur celle de Paul se resserra légèrement. Elle n'avait pas envie de le voir partir. Elle avait l'impression que ça la briserait. Elle le connaissait depuis si peu de temps, et pourtant...

Elle s'approcha de lui, le forçant à la regarder dans les yeux. la avec une douceur infinie, elle toucha le bout du nez de Paul du sien. Ce simple petit contact si enfantin, si anodin lui fit prendre encore plus de couleurs. Elle resta là encore un instant son visage très près du sien. Elle avait envie de quelque chose, une chose qui abolirait la distance entre eux. Elle en brûlait pour une raison inconnue, elle ne savait pas vraiment pourquoi. Son esprit était embrouillé, ses pensées s'entremêlaient comme une pelote de laine dans les pattes d'un Skitty. Elle se rapprocha à nouveau, avec une lenteur gênée. Elle avança ses lèvres, jusqu'à toucher le front du jeune homme avant de poser sa tête contre la sienne.

-Je suis bien là... avec toi. Je veux pas que partes...

Pourtant depuis sa position elle avait une vue sur son bureau, son oeuf et surtout cet odieux réveil. Il lui rappelait que le temps passait, qu'aucun moment n'était éternel. Pourquoi ? Pourquoi Dialga ne voulait-il pas arrêter le temps ici et maintenant ? Mais elle savait que bientôt ils devraient aller en cours. Elle savait qu'il devrait bientôt la laisser pour se préparer lui-même, que ce moment finirait. Elle n'avait pas envie, elle voulait que cela dure le plus longtemps possible. Donc elle se rapprocha de lui, se blottissant contre son corps pour poser son visage dans son cou. Elle inspira son parfum, le mémorisant, le chérissant. Elle voulait revivre ce genre de moments avec lui.

-Dis... on se reverra ? Promis hein ?

Caché dans son cou, elle avait posé cette question d'une voix innocente. Oui elle voulait le revoir, partager encore nombre de moments avec lui. Elle ne voulait pas le laisser repartir, elle ne le pouvait pas. Alors elle prendrait la moindre occasion pour aller le voir, passer du temps avec lui. Aussi souvent que possible, dès que l'occasion se présenterais.

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 57
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1678
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   Dim 25 Oct - 14:34
Mon regard fuyant n'avait plus le choix. Elle était si proche à présent, je ne pouvais m'en soustraire. Nez à nez, ce bisou esquimau aurait pu durer des heures que je ne m'en serais pas lassé. C'est elle qui coupa en premier ce contact pour se rapprocher de mon front. Ses paroles étaient telles de douces mélodies que pourraient chanter de petits Braisillons au beau matin. Je me croyais plonger hors du temps. Dans une dimension ou seuls nos deux corps maintenant blottis l'un contre l'autre comptaient. Sa tête pressée contre mon cou et ma main tenant la sienne pour ne pas la laisser partir. Non, je n'en avais pas envie. Comme je n'avais pas envie de m'en aller. Pourtant, j'étais certain qu'il ne tarderait pas le moment de devoir retourner en cours. Un moment que je redoutais tant. Un moment qui nous taraudait tous les deux, j'en avais la nette impression. Voir l'heure des aux revoir venir nous rapprochait encore plus pour mieux nous séparer par après. Mais je ne voulais pas y penser, je voulais vivre l'instant présent sans arrière-pensée néfaste pour me gâcher cet instant magique.

-Oui, on se reverra. Ne devons-nous pas voir éclore nos œufs respectifs ? C'est déjà une promesse que je t'ai faite. Et puis... Je laissais un blanc le temps de trouver mes mots. Et puis, nous aurons plein d'autres occasions de nous voir, j'en suis sûr.

Je lâchais sa main lentement, mes doigts prenant tout leur temps pour rompre ce contact le moins brutalement possible. Et de cette même main, je venais la décoller de mon corps. Mes yeux noisette, brillants en la regardant, je lui souriais naturellement. Il était l'heure de se quitter, mais je ne voulais pas nous brusquer, je voulais que cela dure encore. C'était peut-être égoïste de ma part, mais je souhaitais voir son visage rayonnant encore quelques minutes. Il était déjà gravé dans ma mémoire, mais je voulais l'y dessiner au plus profond de mon âme. Ses mirettes carmin, son petit nez, ses fines lèvres,... Tout s'imprimait comme sur une carte postale que j'envoyais directement à mon coeur. Fier de cette image que je garderais d'elle, je me redressais sur le bord du lit. Il était l'heure.

-Je vais devoir y aller. Dis-je mélancolique en la regardant. Les cours vont bientôt reprendre et je n'ai pas mes affaires avec moi.

C'était triste et déchirant, mais je ne pouvais pas rester plus longtemps. Mes jambes tremblèrent lorsque je voulus me lever et je baissais le visage vers le sol en les comprenant. Mais il fallait que je me dise que ce n'était pas la dernière fois que nous nous voyons. Oui ! Je lui avais promis ! Il fallait pour la revoir que je m'en aille, quand bien même cela me brisait. Me forçant à me lever, je ramassai l’œuf dont s'occupait Kaiminus. Le petit caïman avait fini par s'endormir à côté. Il avait subi un dur entraînement ce matin et ce n'était pas étonnant qu'il ait fini ainsi. Je lui tapotais la joue pour qu'il se réveille, je ne pouvais pas le porter en même temps que l’œuf. Ses yeux se rouvrirent et il mit une seconde à comprendre où il était. Un simple roulement des yeux vers la porte pour lui signaler la marche à suivre et je sortais avec lui de la pièce doucement pour me retourner dès le seuil franchi.

-Avant de partir, je voudrais te donner ceci. Ma main alla fouiller dans ma poche pour en sortir mon iPok. Agilement, je l'activais pour en afficher mon numéro que je présentais à Dahlia. Avec ça, tu pourras me joindre quand tu veux ! N'hésites pas, je ne mords pas.

Un dernier sourire et ma gorge se noua. Mes lèvres allaient se plisser et mes yeux se mettre à couler des larmes si je restais là. Je ne souhaitais pas qu'elle me voit dans cet état. Il valait mieux partir sur une bonne note. Dis-toi que tu la reverras, ne sois pas aussi triste. Nous devions nous quitter pour mieux apprécier nos retrouvailles, je regrettais juste que ce soit si précipité. Je tournais les talons et faisait deux pas pour finalement m'arrêter à nouveau. Maintenant qu'elle ne me voyait pas, je pouvais me laisser à couler une larme sur le bord de mes yeux. Et avec le plus de clarté possible dans la voix, je lui dis au revoir.

-Merci Dahlia.

En dire plus serait inutile. Surtout que je n'étais pas capable d'en dire plus sans fondre sur place. Je reprenais donc ma route. Je sortais du dortoir Mentali et rejoignais le mien accompagné par Kaiminus qui se demandait pourquoi je m'étais remis à pleurer. D'un coup de main, je venais sécher les vannes pour que personne au dortoir ne me pose de question. Cette première pause déjeuner allait bientôt se terminer et elle avait été forte en émotions. J'y avais rencontré une personne devenue cher à mon cœur.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]   
Les bons bâtonnets du Cap'tain ! [PV Paul Nyllis]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :