Souvenirs de vacances.
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Souvenirs de vacances.   Jeu 1 Oct - 18:56
Huit heures dix du matin. Aileen sortit de sa salle de bains en se frottant les cheveux pour les sécher. C’était un des avantages cool à être préfet. La salle de bains privée. Plus la peine de se taper la cohue d’après le sport pour arriver première dans une cabine de douche, vu qu’elle avait la sienne dans sa chambre ! Accrochant sa serviette à une patère murale, elle tendit la main vers ses vêtements, posés sur son bureau, et s’habilla en vitesse avant d’avoir trop froid. Un jean simple, un tee-shirt Pyroli, son habituelle cape, ses deux oreilles de lapin qui refusaient obstinément de rentrer dans sa chevelure embrouillée, et voilà, elle était prête. Y avait-il une simple chance, une seule, qu’il dorme encore à cette heure-ci ? Elle préparait son expédition depuis plusieurs jours. Vu qu’elle n’avait pas réussi à le croiser durant deux mois, et à l’école, elle allait lui tomber dessus, dans sa chambre, pour le harceler de questions et le torturer psychologiquement jusqu’à ce qu’il cède. Et accessoirement, lui laisser un petit souvenir sadique, héhéhé.

« Générale Hilda ! Le paquet est-il prêt ? »

Amusée par la bêtise de sa dresseuse, la Persian ronronna en hochant la tête, indiquant le lit du bout de la queue. Ce dernier, tiré à quatre épingles, avait quand même un tout petit défaut. Un sac en carton posé dessus, une Pokéball juste à côté. Le paquet était donc bien prêt. Elle allait s’en saisir mais, plus vive, sa Mangriff tendit la patte pour attraper le tout, lançant un regard de connivence à l’Absol chromatique assis près de la porte. Leur dresseuse avait un grain. Mais c’était clairement le faute de Jackie ! Cette dernière avait décidé de faire un entraînement matinal basé sur l’espionnage, avec des trucs à récupérer, et l’interdiction de se faire toucher sous peine de recommencer depuis le début. Aileen avait recommencé, encore et encore, avant de finalement saisir son propre objet (son insigne de préfète en chef, Jackie a le sens de l’humour, parfois), terminant l’entraînement couverte de boue et de vase. Sexy. Quittant sa chambre avec sa petite troupe, la brune ferma la porte à double tour par pure habitude, et sortit du dortoir Pyroli pour… Entrer dans le dortoir d’en face, situé à quelques minutes de marche, à savoir le dortoir Voltali. Si elle ne se trompait pas, sa cible du jour n’avait pas changé de chambre. Il fallait juste qu’elle crochète la porte sans le réveiller. Hmmm… Non, attendez, il n’oserait tout de même pas… A tout hasard, la brune posa la main sur la poignée, pour la baisser et pousser la porte. Qui s’ouvrit.

« Il ne verrouille même pas pour dormir ? C’pas très prudent ça… »

Haussant les épaules, la brune rentra dans la chambre et referma discrètement la porte. Ouhla… Il dormait vraiment avec toute son équipe ? Ca allait être un parcours du combattant de passer ! Heureusement qu’elle était une Pyroli… Sans un bruit, elle se faufila entre les Pokémon, saluant ceux qui ouvraient les yeux pour considérer si elle était ou non une menace. Non, décidèrent-ils en refermant les yeux. Elle n’avait sans doute pas le droit d’être là, mais elle ne ferait pas de mal à leur dresseur. Après quelques acrobaties, la Pyroli finit par atteindre le lit où dormait le Voltali. Wow. Il avait l’air si calme, si paisible… Bien loin de l’habituelle pile électrique qu’il était en journée, en fait. Son moment d’attendrissement passé, Aileen se laissa souplement tomber sur le lit, pour entourer son camarade de ses bras afin de le maintenir immobile.

« Graouuuuh ! Je suis le vilain monstre voleur de signe astrologique et de frigo caché dans le placard ! »

Elle le laissa se débattre quelques secondes, avant de se redresser, morte de rire, des larmes piquetant ses yeux. Trop facile. S’asseyant au bord du lit, elle le laissa émerger du sommeil dont il avait été si brusquement tiré, s’essuyant les yeux pour arrêter de rire comme ça.

« Saluuuut Ginji… Aaah, excuse-moi, mais en te voyant dormir, je n’ai pas pu m’en empêcher ! Sans rancune ? » Aileen lui fit un sourire étincelant, avant d’attraper le sac en carton et le poser sur le lit, devant lui. « Pour me faire pardonner, tiens ! J’ai un peu voyagé, cet été, je t’ai ramené des souvenirs ! »

Et quels souvenirs ! D’Illumis, elle avait pris des galettes, et du Grand Festival du Lac Courage, elle avait ramené tout ce qu’elle avait pu. Des marchands du monde entier étaient venus ! Lava Cookies, Bonbons Rage, Sablés Yantreizh, Glace Volute, dragibaies… Elle n’avait pas fait semblant. Et avait presque tout eu gratuitement, vu qu’elle était la fille d’une des trois juges du festival. Autant dire qu’elle en avait profité pour faire le plein, en prenant pour Ginji, mais aussi pour Cael, et évidemment, pour elle.

« Bon petit dej ma Mascotte ! A la base, je suis venue parce que j’avais un truc à te donner et que ça fait trois mois que j’essaie de te mettre le grappin dessus, mais mange, ça peut attendre. Puis, tu en profiteras pour m’expliquer pourquoi le mur qui sépare ta chambre de celle de Loan a mystérieusement disparu, accessoirement. »

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Souvenirs de vacances.   Ven 9 Oct - 18:31
Ginji Labelvi
      Feat. Aileen Sôma



« Souvenirs de vacances »


« -Oui... La Corne d'Abondance... ENFIN ! »

Je tends les mains vers l'objet tant convoité. Après tout ce temps passé à la chercher, je mets enfin la main dessus... Fini, de devoir économiser le moindre jeton pour m'acheter à manger, fini, de devoir aller braquer les cuisines de Mama Odie en cachette quand j'ai faim, fini, de devoir me trimballer avec moi un énorme frigo encombrant... Je vais bientôt pouvoir me régaler, et ce, SANS MODERATION ! Et je pourrai même donner de la nourriture à tout le monde ! Cael sera super content, lui aussi ! Ça va être génial... Totalement génial...

Je m'approche donc du fameux objet, lentement, un grand sourire aux lèvres… Quand, d'un coup, je sens quelque chose qui m'écrase.

Et je me réveille.

« -Graouuuuh ! Je suis le vilain monstre voleur de signe astrologique et de frigo caché dans le placard ! »

… QUOI?! Non ! Je refuse ! Je ne me laisserai pas faire ! Je dois à tout prix garder mon signe astrologique, qui sait ce qui pourrait m'arriver sinon, et surtout... MON FRIGO ! ON NE TOUCHE PAS A MON FRIGO !

Je me tords dans tous les sens, tentant de me libérer de cette terrible créature, mais sans grand succès. J'ai alors le réflexe de rapprocher ma tête de l'une de ses mains, et ouvre la bouche pour mordre dedans à pleines dents. Oh, mais ce n'est pas une main de monstre, ça ! Je m'arrête de justesse, évitant ainsi de croquer dans la main d'Aileen, tandis que celle-ci se redresse, hilare. Partagé entre la surprise, la fatigue et l'incompréhension, je ne trouve rien d'autre à faire que de cligner des yeux en gardant la bouche entrouverte, pendant que la Pyroli s'installe au bord de mon lit, avant de finalement me saluer.

« -Ah, euh... Oui, coucou Aileen ! Non non, pas de sou... » un bâillement s'échappe de ma bouche « … Pas de soucis !  »

Elle vient de me tirer d'un superbe rêve, et a interrompu la grâce matinée que je me suis accordé hier soir, mais tant pis ! Après tout, si elle est là, c'est qu'il y a une raison, non ? Autre, que de me voler mon signe astrologique et mon frigo, je veux dire. Je ne peux d'ailleurs pas m'empêcher de jeter un œil en direction de ce dernier -c'est-à-dire en direction de l'armoire, en fait-, et constate avec un certain soulagement que la porte est toujours fermée. Je remarque au passage la présence de Sphax, mais aussi celle de la Persian et de la Mangriff d'Aileen, dont je n'ai pas retenu les surnoms. La plupart de mes Pokémons s'éveillent tour à tour à cause de l'agitation, mais certains tentent malgré tout de se rendormir. Aucune trace de Loan et de ses Pokémons.
Mon attention se dirige sur Aileen lorsque celle-ci pose un sac en carton juste devant moi. Des souvenirs ? Curieux, j'attrape le sac et l'ouvre, et la vue de son contenu fait aussitôt vibrer mon estomac.

« -Oooooh... Du manger ! Tout plein de manger ! »

Je reconnais les galettes typiques de la ville d'Illumis, ayant eu la possibilité d'en goûter quelques unes lors d'une mission qui date un peu. A l'exception de ça, et du sachet de Dragibaies, je n'ai jamais eu l'occasion de goûter à tous les autres aliments présents. Je connais néanmoins leur réputation, qui dépasse bien souvent les frontières de la région d'où ils sont issus, et fixe alternativement chacun d'entre eux avec des étoiles dans les yeux. Je veux absolument savoir quels goûts ils ont ! Et Aileen doit le deviner, puisque après m'avoir expliqué qu'elle est initialement venue pour une toute autre raison, elle m'invite à manger, ce que je fais sans attendre. Ma main plonge dans le sac, et j'en sors un Sablé de Yantreizh, dans lequel je croque aussitôt....

« -.... Aaaaaaaaanh, ch'trop booooooooon ! Merchi Aileen ! Che vais me régaler !  »

Après quelques mastications, j'avale, puis engloutis le reste du gâteau, avant de jeter un nouveau coup d’œil dans le sac. C'est qu'il y a vraiment de tout là-dedans ! Je jette mon dévolu sur une Glace Volute, que j'aurai adoré pouvoir déguster durant mon cours de cet été à Unys, mais où je n'avais pas eu l'occasion de le faire, et rattrape immédiatement cette grossière erreur.... Arceus, ce fondant, cette douceur, ce sucre, c'est... C'est... C'EST DELICIEUX ! IL N'Y A PAS D'AUTRES MOTS POUR CELA !
N'oubliant pas pour autant mon invitée même si je ne l'ai pas vraiment invitée, mais on s'en fout, en fait, je lève les yeux aux ciels d'un air distrait tout en répondant à sa question.

« -Oh, t'as remarqué ?... Les murs qui séparent les chambres ne sont pas hypers résistants, celui-là s'est brisé à cause d'un petit choc... »

Petit choc répondant au nom de Goldfroy-qui-fonce-à-vive-allure-sur-le-mur-a-coups-d'attaques-Casse-Brique-ordonnées-par-son-dresseur. Mais je n'ai pas nécessairement besoin de le mentionner, ça ! Pas vrai? 'Puis pourquoi elle aurait besoin de savoir ça, hein ?... Peut-être si elle aussi, elle veut agrandir sa chambre, et que du coup elle a besoin de quelqu'un pour savoir comment s'y prendre...
Ne souhaitant pas plus m'attarder sur ce léger détail, je change de sujet d'un haussement d'épaules.

« -Mais c'pas grave ! Du coup avec Loan, on est collocs, maintenant ! Et j'ai même droit à son thé, et en exclusivité ! »

Et ouais, et je n'ai même pas besoin de dormir dans le même lit que lui pour cela ! Décidément, la destruction de ce mur ne m'a été que bénéfique...
Ayant terminé la Glace Volute, je me remets à farfouiller dans le sac pour en sortir cette fois-ci un... UN LAVA COOKIE ! Depuis le temps que je rêve d'en goûter d'un ! Je croque dedans sans attendre, faisant tomber quelques miettes sur ma couverture, mais ne m'en soucie pas plus que cela. Je nettoierai après ! Surtout que, il y a quelque chose d'autre qui me préoccupe....
Je m'approche de l'oreille d'Aileen en regardant les alentours d'un air méfiant, et, à voix basse, reprends.

« -Mais euh, du coup... Je suis toujours cancer, hein? J'veux dire, t'es rentrée dans ma chambre pendant que je dormais, mais ça compte pas, pas vrai ?... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Souvenirs de vacances.   Dim 17 Jan - 18:32
Quel gentil petit naïf, ce Ginji, alors. Avec un sourire d’amusement, Aileen le laissa reprendre son souffle pour la saluer dignement, se rendre compte qu’elle venait de lui poser de la bouffe sous le nez, et se jeter dessus tel le morfale qu’il était pour tout goûter, comme si la nourriture risquait de disparaître. Tandis qu’il entrait presque littéralement dans le sac, la brune s’assit en tailleurs sur son lit, le laissant déguster à son aise les gâteaux qu’il ne connaissait pas. C’est qu’il n’avait pas souvent dû goûter de Lava Cookie, ou de Glace Volute, ces produits se révélant être relativement chers en grande quantité, et surtout trouvables en de rares endroits, comme une ville ou un lieu bien spécifique. Heureusement qu’ils finissaient par se rassembler, plusieurs fois par an, dans les grands concours de coordination, sinon elle aurait eu du mal à en remplir un sac entier, sinon en voyageant sur presque tous les continents tout en dépensant une fortune en bouffe, en hôtels et en transports. Placide, elle laissa passer la pique innocente du Voltali, ne voulant pas le brusquer en lui disant que le thé de Loan était le cadet de ses soucis. Ses relations avec le rouquin étaient tellement à vif que pour le moment, elle souhaitait juste qu’il s’étouffe avec ses thés hors de prix et ses attitudes de princesse diva. Mais bref. Elle se contenta de noyer ses insultes dans un sourire poli, que Ginji ne comprendrait pas (enfin, normalement) et le laissa se pencher vers elle pour lui demander d’un air de conspirateur s’il avait toujours son signe astrologique, soit Cancer, ou s’il avait vraiment changé de signe astrologique. Sans même s’en rendre compte, la brune éclata de rire, se frottant vite les yeux pour les empêcher de trop couler.

« Aaaaah, Ginji… Reste comme tu es, ça t’évitera bien des horreurs. » Elle résista à l’envie de lui dire qu’il était maintenant Scorpion, comme elle, avant de décider qu’il valait mieux ne pas trop le charrier, sait-on jamais. « Mais non, rassure-toi, tu es toujours Cancer. Le vol de signes astrologiques, ça n’existe pas. Par contre, le vol de frigo… » Elle se fendit d’un sourire pétillant. « Là aussi je plaisantais. Qu’est-ce que j’irais faire avec ton frigo, hein ? J’en ai un dans ma chambre, il me suffit amplement. »

Elle s’installa un peu mieux sur le lit, tendant la main pour caresser la tête douce de sa Persian, qui ronronna doucement. Ginji avait l’air d’être en forme, et d’avoir plutôt bien survécu à son kidnapping quelques mois plus tôt. Bien sûr, elle n’allait pas cacher qu’elle s’était fait un sang d’encre pour lui, et que c’était un peu pour ça qu’elle avait décidé de monter un raid surprise contre le labo de la Team Rouage. Certes, au début, elle n’en avait parlé qu’à son frère, mais tous les gens autour avaient entendu, et s’étaient rattachés les uns après les autres à leur expédition punitive. Si Orren, en tant que préfet en chef, s’était senti responsable de leur sécurité, Aileen avait joué la carte de l’indifférence. S’ils voulaient venir, c’est qu’ils savaient dans quoi ils s’embarquaient. Et le premier qui aurait des problèmes ne pourrait s’en prendre qu’à lui-même, car personne ne l’avait forcé à suivre le mouvement. Se sortant ces idées noires de la tête, elle se réintéressa à la nourriture, sachant bien que Ginji la suivrait automatiquement si elle commençait à lui parler de bouffe.

« Ca te plaît ? J’étais au Grand Festival du Lac Courage, cet été, avec ma mère, qui y a participé en tant que membre du jury. Vu qu’il y avait plein de stands de bouffe venant des quatre coins du monde, j’en ai profité pour faire le plein, je me suis dit que ça te ferait plaisir de pouvoir goûter tout ça. C’est que c’est assez difficile à trouver, en temps normal ! »

Nouveau sourire éclatant. Et, doucement, Hilda lui tapota la jambe, pour lui rappeler qu’elle avait quelque chose dans sa poche. Ah, oui, la Poké Ball. Elle sortit la sphère de capture de sa poche, la faisant rouler entre ses doigts. Au fond d’elle-même, Aileen n’était pas mécontente de pouvoir se débarrasser de cette sale peste. Depuis qu’elle l’avait, la Pachirisu se révélait être invivable avec elle. C’était une vraie princesse, qui aimait le luxe et la soie, pas la brutalité militaire dont faisait trop souvent preuve sa dresseuse. Aussi Aileen espérait-elle que cet écureuil trouve plutôt son bonheur dans l’équipe de Ginji, spécialiste type Electrique, qui devait avoir plus l’habitude qu’elle de ce genre de choses. Sinon… Elle trouverait bien quelqu’un d’autre à qui la refiler. Sans la moindre hésitation, Aileen tendit la main tenant la Poké Ball vers le brun, pour la laisser tomber dans la sienne une fois qu’il l’eut tendue pour réceptionner la sphère de capture avec curiosité.

« Et ça, c’est une petite princesse électrique que j’ai capturé sur les rives du Lac Courage. Elle m’exaspère, et elle me déteste, donc comme tu es spé type Electrique, avec un peu de chances le courant passera mieux entre vous. » Hahaha superbe blague. « Si c’est le cas, je t’en laisse la garde, en guise de cadeau d’anniversaire… Très en retard, certes, mais c’est l’intention qui compte comme on dit ! »



_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Souvenirs de vacances.   Jeu 10 Mar - 12:39
Ginji Labelvi
      Feat. Aileen Sôma



« Souvenirs de vacances »


Bah ? Pourquoi elle rigole ? Elle comprend pas la gravité de la situation ?! Si je perds mon signe astrologique, je… Je… Je ne sais pas ce qu’il va m’arriver, mais je suis sûr que ça va être très grave ! Ca va peut-être accroître un peu plus la faille spatio-temporelle qui m’attire déjà pas mal de problème, et je vais me retrouver encore plus poisseux qu’avant !... Et oui, c’est possible.

Elle reprend bien rapidement la parole, me demandant de rester comme je suis, ca cela m’évitera bien des horreurs… Encore cette remarque ?! Mais qu’est-ce qu’ils ont, tous, à me dire ça ?! Quels horreurs est-ce que j’évite ?! Est-ce que je suis au centre d’un complot dont je n’ai même pas conscience ?!... Ou peut-être qu’il se passe autour de moi des choses terribles,  et qui m’échappent… Si ça se trouve… Il y a…. UN CENTRE DIETETIQUE JUSTE EN DESSOUS DE L’ACADEMIE ?! M-MAIS…. C’EST TERRIBLE ! ILS RETIENNENT COMBIEN DE PERSONNES ?! IL FAUT LES LIBERER AU PLUS VITE !  Jackie et Needle doivent forcément être impliquées là-dedans… Si je les trouve, je pourrai peut-être mettre la main sur leur base secrète !

Heureusement, Aileen me rassure bien vite sur mon statut de Cancer, et m’expliquant au passage que le vol de signes astrologiques n’existent pas… Ah bon ? Mais alors, pourquoi Ruby m’a raconté tout ça ? J’aurai mal interprété ses paroles ?... Naaaan, je suis sûr de ce que j’ai vu ! J’ai bien lu qu’il y avait des gens qui ne devenaient plus Vierge… Vraiment étrange,  comme histoire… Peut-être que c’est juste quelques cas rares…

Par contre, le vol de frigo, lui, est bien réel, et ça, la Pyroli ne tarde pas à me le rappeler. Mon regard se braque un instant sur mon armoire lorsqu’elle évoque ce fait, avant qu’Aileen ne me fasse un grand sourire. Ah, c’est une blague ?... Je soupire de soulagement, et reprend plutôt ma dégustation de Lava Cookie, parlant honteusement la bouche pleine.  

« -Me fais pas de frayeurs pareilles !... Comment pourrai-je survivre, sans frigo, môa ?.. »

Je ne sais pas, comme je l’ai fait à chaque fois que je me suis retrouvé largué sur une plage déserte, par exemple ? Ouais mais là, ce n’était pas pareil, c’étaient des cas d’extrêmes urgences…

Pendant que je mange, elle m’explique où est-ce qu’elle a dégoté tout ça. C’est vrai qu’il y a beaucoup d’aliments rares, quand même… Et provenant des quatre coins du monde ! Elle en a fait le tour,  ou quoi ? Eh bien non, même pas. Mieux encore, elle a choppé tout ça à proximité de ma maison ! Le Grand Festival du Lac Courage ? A chaque fois qu’il a lieu, il y a un boucan pas possible tout autour, mais c’est cool parce que, généralement, il y a tout plein plein de stands de nourriture qui se ramènent ! Et des jeux, aussi ! Pour ce qui est du concours en lui-même, je n’y ai assisté qu’une seule fois, lorsque ma grande sœur y a participé lors d’une de ses visites dans la région. Je me souviens avoir plutôt bien aimé ! Est-ce qu’Aileen apprécie les concours Pokémons ? C’est marrant, ça n’a pas vraiment l’air d’être son style, pourtant ! ‘Puis, elle me dit qu’elle y était car sa mère était membre du jury, ça sous-entend qu’elle n’avait peut-être pas le choix, non ? Ou alors, je suis à côté de la plaque, et Aileen a une passion pour les paillettes et la scène…

« -Oh, tu t’es bien amusée ? J’habite pas très loin, donc je sais que c’est plutôt gros, comme évènement ! C’est génial que tu ais pu me ramener tout ça… Habituellement, c’est bien trop cher pour que je puisse mettre la main sur autant d’aliments !   »

C’est alors que la Persian d’Aileen se manifeste, tapotant la jambe de sa dresseuse. Je ne comprends pas trop la signification de ce geste, mais Aileen, oui. Elle fourre alors sa main dans sa poche pour en sortir une sphère bicolore tout à fait reconnaissable,  et la fait rouler entre ses doigts avant de me la tendre. Intrigué, je positionne mes deux mains juste en dessous pour réceptionner la Pokéball lorsqu’Aileen la lâche, puis l’amène à hauteur de mes yeux pour l’observer sans trop comprendre.  « Une petite princesse électrique »?... Apparemment, Aileen a quelques difficultés, avec elle, et elle espère que je puisse m’en charger. Ah, euh… C’est ça, le truc qu’elle a à me donner ? Je ne m’attendais pas à recevoir un nouveau Pokémon ! Ca me fait plaisir, en tout cas. C’est un beau cadeau d’anniversaire très en retard !

« -Wow, un Pokémon, carrément !... Je veux bien la prendre, ouaip ! Peut-être que la présence d’autres Pokémons Electriks la fera aller mieux. Ma familiarité avec sa région d’origine pourrait peut-être aider, aussi, qui sait… ‘Puis quand elle aura le mal du pays, on pourra facilement y faire un tour ! Merciiiiii !  »

Sans prévenir, je lève ma couette et bondis sur Aileen pour la prendre dans mes bras, la Pokéball bien en main... Quoi, un problème avec mes étreintes viriles ?!

Je la relâche quelques instants après, et me laisse retomber contre mon giga oreiller en plume (THE best en matière de coussin), pour fixer la sphère de capture avec un air pensif.

« -Enfin, rien n’est encore gagné, je suppose. C’est quoi le problème, au juste ?  » je relève la tête pour croiser le regard d’Aileen et souris « Elle a un nom ? »

Avec tout ce boucan dont je suis le seul responsable, mes Pokémons ont définitivement abandonné l’idée de se rendormir. Tobby, curieux, s’est approché de moi en remarquant la Pokéball, bien évidemment suivi par Thibault, toujours dans l’ombre de son partenaire Magnéti. Meg aussi, s’est approchée, et s’autorise même à bondir sur le lit pour l’observer de plus près encore, bientôt imitée par Spark. J’abaisse légèrement la Pokéball pour les laisser la regarder, puis m’adresse une nouvelle fois à Aileen.

« -Ça te va si je la fais sortir ?   »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Souvenirs de vacances.   Ven 16 Sep - 13:02



Ginji avait réceptionné la Poké Ball, le débarrassant une bonne fois pour toutes de ce foutu écureuil électrique. De toute manière, il avait un don avec les Pokémon de ce type, alors qu’il le récupère, comme ça ils n’en parlaient plus. Il semblait assez content d’avoir récupéré un nouveau Pokémon, en plus de ça, ne se rendant sans doute pas compte de l’épine qu’il lui ôtait du pied. Honnêtement, si Ginji ne l’avait pas récupérée, Aileen aurait probablement fini par tuer cette Pachirisu. Après un câlin un peu inattendu, Ginji se rassit sur son lit, terminant de réveiller tous ses Pokémon avec tout ce boucan. Chacun se redressa et s’approcha curieusement, comprenant sans doute qu’un nouveau allait rejoindre l’équipe. Enfin, si Ginji acceptait de la récupérer… Ce dernier, justement, lui demandait qu’elle était le problème avec la Pachirisu, et Aileen se contenta de hausser vaguement les épaules.

« Elle ne se plaît pas dans mon équipe. Elle est trop capricieuse, trop princesse, et n’arrive pas vraiment à s’intégrer. En plus, il y a des tensions avec Joyce, mon Dedenne. Je ne pensais pas ça de lui, mais il semblerait que Joyce apprécie l’idée d’être le seul Pokémon Electrique de l’équipe… Et l’arrivée de cette petite princesse ne le remplit pas de joie. Et comme ils passent leur temps à s’envoyer des petits éclairs, je préfère lui trouver un bon dresseur avant qu’il ne se passe quelque chose de réellement dangereux. »

La brune sourit. Savoir que son Joyce, d’ordinaire si rieur et insouciant, pouvait réellement être jaloux de quelque chose, et sentir sa place dans l’équipe menacée par l’arrivée d’une nouvelle venue, l’amusait quelque peu. Ce qui l’amusait moins, par contre, c’est qu’ils passaient leur temps à se disputer. Parce que pour avoir la paix, Aileen cédait de plus en plus souvent aux caprices de la Pachirisu, qui prenait ça comme son dû, et Joyce s’agaçait de voir ce petit écureuil mener sa dresseuse à la baguette, et surtout sa dresseuse obéir à ses moindres caprices. Et si un jour, son caprice, c’était de le faire jeter dehors pour prendre sa place ? A cause de ça, ils passaient leur temps à se disputer. Ils avaient failli mettre le feu à son bureau quand un petit éclair avait fait voler en éclats l’ampoule de sa lampe de bureau, et ils avaient aussi réussi l’exploit de faire griller l’ampoule de la chambre. Aileen s’était également faite toute petite quand, durant l’une de leurs disputes, ils avaient fait sauter les plombs du dortoir, plongeant les Pyroli dans le noir. Et pas à la meilleure heure de la journée. Juste après l’entraînement, quand toutes se pressaient aux cabines de douche… L’heure était donc venue de faire un choix. Joyce, ou la Pachirisu. Son choix s’était fait sans la moindre hésitation, raison pour laquelle Ginji faisait rouler la Poké Ball du petit écureuil entre ses doigts curieux.

« Oui, tu peux la faire sortir, si tu veux. Elle n’a pas de nom, mais je sais que tu lui en trouveras un bien, parce qu’elle t’acceptera plus facilement comme dresseur. »

Aussitôt dit, aussitôt fait. L’écureuil apparut sur le lit, et Aileen attendit, impatiente, la réaction du Pokémon. Cette dernière regardait tout autour d’elle, curieuse, détaillant chaque Pokémon Electrique avec attention, avant que son regard ne se tourne vers Ginji. Et apparemment, il lui plaisait, bien plus qu’elle-même ne lui avait plu. Enfin, elle ne lui avait pas plu du tout, justement. Elle l’avait capturée un peu par hasard pour protéger un petit garçon, et s’était retrouvée avec une peste électrique sur les bras. Après un court moment d’hésitation, la Pachirisu avait fait son choix, et en quelques bonds, elle alla se percher sur les genoux de Ginji en lâchant un petit piaillement joyeux. Apparemment, l’affinité de Ginji avec les Pokémon Electrique lui seyait bien mieux que l’équipe d’espionnage d’Aileen. Cette dernière, soulagée, esquissa un grand sourire heureux.

« Parfait ! Je savais que ça collerait entre vous. Du coup, joyeux anniversaire, Ginji ! Prends bien soin de cette petite princesse, et elle te le rendra bien ! Enfin, si elle est de bonne humeur… »

Sphax étouffa un fou rire discret. De bonne humeur ? Bonne blague. Ses cadeaux donnés, la Pyroli pouvait maintenant s’en aller. Elle se releva et récupéra son sac qui traînait au sol, histoire de ne pas l’oublier là. Ce ne serait pas très pratique pour aller en cours, non ?

« Bon, sur ce, je vais te laisser. Ne te rendors pas hein, ce serait dommage d’arriver en retard en cours. Je doute que Creed laisse passer ça. Et Jackie encore moins… Du coup, je file, j’ai encore des trucs à préparer. Allez, salut, et prends bien soin de toi ! »

Après un nouveau sourire, la Pyroli quitta la pièce le cœur léger. Ginji avait accepté la Pachirisu, et la Pachirisu avait accepté Ginji. Elle n’aurait plus à s’occuper de cette terreur électrique, et Joyce allait arrêter de monter au créneau à chaque fois que le petit écureuil commençait à piailler. La journée commençait bien. Pourvu qu’elle se termine tout aussi bien…

[ RP (enfin) terminé pour Aileen ! o/ ]

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Souvenirs de vacances.   Mer 1 Fév - 16:48
Ginji Labelvi
      Feat. Aileen Sôma



« Souvenirs de vacances »


Après ma question concernant l'origine de cette volonté de séparation, Aileen m'avoue que le Pokémon qu'elle me confie est quelque peu capricieux, voir même difficile à vivre. Il y aurait quelques tensions dans son équipe avec son propre Dedenne, et à choisir entre lui et cette Pachirisu, la Pokéathlète préfère largement garder le plus ancien des deux. Ça se comprend, je me verrai mal remplacer l'un de mes plus vieil équipiers par un Pokémon tout fraîchement capturé...

Je fais rouler la Pokéball entre mes doigts, pensif. J'espère que cette situation ne va pas se reproduire au sein de ma propre équipe. Non seulement car je n'ai bien évidemment pas envie qu'il y ait des quelconques discordances au sein de la team, mais surtout que ça risque d'affecter cette Pachirisu que d'être deux fois de suite rejetée par un dresseur... A moins que cela ne soit tout simplement pas un mode de vie qui lui convient et qu'elle souhaite seulement retourner à la vie sauvage ?... Il n'y a qu'un seul moyen de le savoir, je suppose.

Pressant le bouton central de la Pokéball, je regarde celle-ci s'ouvrir, et faire apparaître sur mon lit la créature. Entourée par mes Pokémon, elle observe les alentours avec un air légèrement perdu, avant de lever les yeux vers moi, puis vers Aileen, un peu plus à l'écart. Je lui souris.

« -Salut ! Je m'appelle Ginji. Aileen m'a dit que tu ne t'entendais pas trop trop avec son équipe, et elle pensait qu'il serait peut-être préférable pour toi de rejoindre la mienne... » je balaye la chambre d'un mouvement de bras, où se trouve rassemblée toute ma troupe de Pokémon Electriks « Je me spécialise dans les espèces ayant le même type que toi. Notre but, c'est de pouvoir être un jour suffisamment fort pour défendre une arène à nous seuls ! Nous sommes donc beaucoup axés sur le combat, quoi. Je ne sais pas du tout si ça te conviendrait ?.. »

Intrigué quant à son choix, j'observe la Pachirisu en inclinant légèrement la tête. Celle-ci observe un à un chacun des Pokémon autour d'elle, qui braquent eux-même tous leurs regards en sa direction. Pas impressionnée pour un sou devant une telle quantité de personne, elle se retourne tranquillement lorsque Meg fait un pas en sa direction pour lancer un cri de salutation, lui tendant la nageoire. La Pachirisu l'observe, puis se tourne brièvement vers Aileen, avant de finalement saisir la nageoire tendue par la Loupio en poussant un même cri de salutation. Puis elle fait quelque pas en ma direction, et, me jugeant de haut en bas, bondit sur mes genoux en lançant un piaillement de satisfaction. Elle se tourne alors à nouveau vers Aileen, et soutient son regard, signalant ainsi clairement son choix comme étant fait.

Détail qui n'échappe pas à la Pyroli, qui fait alors un grand sourire tout en se relevant. Me souhaitant à nouveau un joyeux anniversaire (Mais je lui ai déjà dit que...!), elle attrape son sac, et, sans plus de cérémonie, s'approche de la sortie en me lançant quelques petits conseils. Surpris de la voir détaler aussi vite, j'ai un peu de mal à lui répondre.

« -Oh, euh, oui, t'inquiètes pas ! M-Merci encore ! Et, euh, bonne journée ? »

Suivie de Sphax, elle passe dans le couloir, et referme la porte. Le silence retombe dans la chambre, alors que mon regard se tourne à nouveau vers la Pachirisu, à qui je souris.

« -Bah du coup... Bienvenue dans l'équipe, je suppose ?...  » je réalise soudainement quelque chose « … Attends, pourquoi est-ce qu'elle m'a parlé de Jackie ? Ne me dis pas que... OH ARCEUS, SI, ON A COURS CE MATIN ! »

Certains de mes Pokémon lâchent un soupir désespéré, tandis que d'autres se redressent déjà pour se préparer à rejoindre leur Pokéball. Attrapant la Pachirisu dans mes mains, je m'excuse aussitôt pour cet accueil qui va devoir être légèrement repoussé.

« -Désolé ! Ca te dérange si on remet les présentations finales à plus tard ? On doit à tout prix se dépêcher ou.. Oh la la la la, je vais me faire massacreeeeeer... Ne t'inquiètes pas, je te donnerai aussi un surnom à ce moment là ! »

Levant les yeux au ciel, mais ne semblant néanmoins pas m'en tenir rigueur, la Pachirisu rentre d'elle-même dans sa Pokéball, me permettant de bondir hors du lit sans risquer de la faire tomber. Attrapant mes affaires en quatrième vitesse, mon cœur bat la chamade, autant par la peur d'arriver en retard que par la gêne de ce départ précipité.

Désolé Pachirisu, mais tu vas devoir patienter encore un peu !

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Souvenirs de vacances.   
Souvenirs de vacances.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :