[Mission] De l'électricité dans l'air.
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Ven 2 Oct - 21:26
« LAWFORD ! »

Marchant tranquillement dans le couloir pour me rendre à un cours, je faisais volte-face à l’entente de mon nom. Inutile de dire que je m’attendais à voir le professeur Roseverte avancer dans ma direction… Qui d’autre m’appelait ainsi, d’une façon aussi sèche ? Je l’avais reconnu à l’intonation de sa voix, impossible de me tromper. Je le laissais alors s’approcher de moi sans dire un mot, me forçant uniquement à prendre un air interrogateur pour ne pas paraitre exaspérée. Qu’allait-il me demander cette fois-ci … ? Je n’avais pas le cœur à jouer aux devinettes, alors j’attendais, silencieuse. Une fois à me hauteur, il me fixait avec son air hautain habituel que je soutenais sans sourciller. Meian venait tout juste de s’asseoir à côté de moi, sa queue se balançant une fois contre mes mollets pour m’indiquer que je devais du respect à mon interlocuteur. Immédiatement, je baissais le regard.

« Oui, professeur ? »
« Nous avons besoin de vous et de vos compétences à Kalos. Maintenant. Il y a une panne à la centrale électrique. »
« Un mécanicien serait plus… »
« Je n’ai pas de mécanicien sous la main pour le moment ! Donc vous y aller. Je vous laisser le soin de prendre le partenaire de votre choix. »

Puis, le professeur faisait demi-tour pour disparaître dans une autre allée. Je restais quelques secondes sur place, mécontente de ce qu’il venait de m’annoncer. Pourquoi est-ce que ne demandait jamais mon avis ? Comme si j’étais son larbin… Tss. Je soupirais d’un air las. Inutile d’aller en classe pour aujourd’hui, la priorité était de se rendre à Kalos. Mais avec qui ? Telle était la question. Je ne voyais pas. Par pur logique, mon choix se serait tourné vers une grande amie à moi, douée dans la mécanique : Cleve. Hors, cette dernière était partie depuis quelques temps déjà de l’académie. Et je n’avais pas d’autres connaissances ayant les mêmes talents qu’elle. Décidemment, Roseverte mériterait mon poing sur la figure. Je bouillonnais littéralement sur place, analysant rapidement la situation.

Puis, une illumination… ! N’y avait-il pas un spécialiste électrique au sein de l’académie ? Mais oui ! Je me frappais le front et chopais mon iPok pour contacter le concerné qui était actuellement hors ligne. Sûrement dans un autre cours. Ni une ni deux, je pianotais sur l’écran tactile afin d’obtenir son emploi du temps. La salle de classe où il devait se trouver n’était pas loin et son cours allait bientôt commencer. Avec un peu de chance, je pourrais l’intercepter avant qu’il ne rentre dans la classe. Je marchais alors assez rapidement et une fois à destination, mes yeux se posaient sur chacun des visages aux alentours. Non, non… Et non. Déjà assis ? Je pénétrais dans la pièce directement et repérais très vite la personne convoitée. Je me postais juste devant lui, ma main se posant avec force sur sa table pour attirer son attention. Je le regardais de haut quelques secondes.

« C’est toi le spécialiste électrique ? » questionnais-je. Un hochement de tête de sa part et je lui attrapais le bras. « Parfait, viens avec moi. » Je le trainais ensuite avec un peu de force en dehors de la salle. Inutile de résister, Meian était là pour faire pression. « Roseverte m’a confiée une mission, tu viens avec moi. Tu es la personne dont j’estime nécessaire au bien de la réussite de cette expédition. Ca te va ? »

_________________
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Dim 4 Oct - 15:21
Ginji Labelvi
      Feat. Ambre Lawford



« De l'électricité dans l'air »


J'aime bien les journées normales, moi.

Comprenez, avec toutes les catastrophes qui ne cessent de me tomber dessus, une journée a tôt fait de devenir totalement déjantée. Certes, c'est sympa, un peu d'excentricité dans le quotidien... Mais trop d'excentricité tue l'excentricité. Je veux dire... Je ne peux pas tenter quoi que ce soit sans que ça dégénère ! Je veux faire une fouille, il ne m'arrive que des problèmes, je veux faire stage, je manque de faire exploser l'atelier où je bosse, je pars en mission, et je finis pas me retrouver en situation précaire... C'pas tout le temps évident, quoi.

Donc bon, une journée normale, où je me lève, je mange, je vais en cours, je mange, je bosse un peu, je mange, je m'entraîne un peu, je mange, je m'amuse un peu, je mange, puis où je vais dormir (Après avoir mangé une dernière fois, quand même), je ne dis pas non ! Puis c'est toujours agréable, de passer un moment de tranquillité, sans trop se casser la tête...

Et c'est dans cet optique que je me suis levé, ce matin, que j'ai mangé, puis que je suis venu en cours. Aujourd'hui, je passe une journée normale. J'ai même pris un peu d'avance avant de venir en cours de Yade, histoire d'être sûr de ne pas avoir à me presser pour ne pas être en retard. Ayant rappelé tous mes Pokémons dans leurs Pokéballs respectives, je me suis installé à une table, aux deuxième rang, tout à gauche, près de la fenêtre. Un des avantages à arriver en avance ! Cette place est ma favorite : suffisamment proche pour que le professeur ne puisse croire que tu fuis, et suffisamment excentrée pour pouvoir flâner... Ma tête appuyée contre ma main, j'observe les nuages à travers la fenêtre, dans la lune, en attendant le début du cours. Tout va se passer normalement, aujourd'hui...

… Puis une fille vient se poster devant ma table, tapant sur celle-ci, ce qui me fait aussitôt redescendre sur terre.

Ohoh.

Ce n'est pas normal, ça.

Sursautant, je reprends une position plus correcte, avant de hocher lentement la tête à l'entente de sa question. Oui c'est moi, le spécialiste électrique, le seul, l'unique. Et je ne dis pas ça pour me glorifier... Quelques autres personnes qui s'intéressent au même type que moi-même, ça serait super. Mais ce n'est absolument pas le cas, même s'il y a de nombreux élèves qui se lancent dans le parcours Spécialiste Type, aucun d'eux n'a pris la Spécialité Electrik, à part moi. 'Faut que je vois le bon côté des choses, à défaut d'avoir des gens avec qui partager ma passion, personne ne risque de me faire de l'ombre dans la matière. Déjà que je peine suffisamment pour m'affirmer en tant que TopDresseur. Et c'est sans parler de l'athlétisme !

Mais revenons à l'adolescente. Que me veux-t-elle ? Son visage me dit vaguement quelque chose, je l'ai probablement croisé à plus d'une reprise dans l'établissement, mais nous ne nous sommes jamais adressés la parole. Quoique, c'est pas elle, qui m'a vendu plusieurs objets évolutifs par le biais du Pôle Échange ?... Je ne me souviens plus trop.

Je n'ai malheureusement pas vraiment le temps de la questionner, puisqu'elle m'attrape le bras, et après avoir dit que je viens avec elle, elle m'entraîne en dehors de la salle. J'ai le réflexe d'attraper mon sac à la volée, ne pouvant protester. D'une parce que j'ai une force d'Insolourdo, et de deux parce que le Noctali qui l'accompagne me lance un regard de la mort qui tue of the death qui ne donne pas du tout envie de désobéir. C'est le même regard que Lucina lorsqu'elle n'est pas contente ! Mais pas la peine de me fusiller comme ça, je suis sage, môa...

D'ailleurs, c'est marrant, d'habitude c'est moi, qui attrape les gens pour les entraîner quelque part. C'est la première fois que quelqu'un se comporte comme ça avec moi ! Ça fait ça, alors ? De vouloir dire quelque chose pour comprendre ce qu'il passe, mais sans pouvoir rien faire ? Et de se retrouver à suivre un parfait inconnu en étant des plus incrédules ? Mouais, c'est mieux d'être du côté de celui qui tire. Surtout qu'elle me fait un peu mal au bras, à me tirer comme ça...

Ah, elle commence quand même à m'expliquer ce qu'elle me veut. Roseverte, mission ?... D'accord, c'est mort, la journée normale. C'est reparti pour un événement quelconque qui va rendre cette journée totalement nawak ! Yeaaaaah !

Elle dit que je suis nécessaire au bon déroulement de la mission, mais il s'agit de quoi comme mission, au juste ? Pour qu'elle ait besoin d'avoir recours à mes services, sans même me connaître directement... Ça ne peut être que...

« -Il y a besoin d'aide pour goûter de la nourriture ? »

J'ai des étoiles dans les yeux, maintenant. Si c'est ça, je suis partant !... Euh attends, Ginji. Elle t'a demandé si t'étais spécialiste Électrique, non ? C'est donc que ça a un rapport. Et tu crois vraiment qu'on a besoin d'un spécialiste Électrique pour manger de la nourriture ? Puis tu crois que parler à toi-même à la deuxième personne va t'aider à mieux comprendre ?

« -.... AAAAH ! Je sais ! Il faut que j'aide à préparer des éclairs au chocolat, c'est ça ?! Aaaaanh, j'adore les éclairs au chocolat, c'est super bon ! C'est mon plat préféré, d'ailleurs ! Mama Odie m'en fait parvenir spécialement de Kalos, les semaines où je n'ai pas top pillé les cuisines de l'académie, pour me féliciter ! Miamiammiam, des éclairs au chocolat... »

Graaah, j'ai faim maintenant ! 'Fin, plus que normalement, en tout cas. Et j'en ai l'eau à la bouche.... Manger... Zut, Cael va être triste, de ne pas pouvoir participer à cette mission ! Je lui en garderai de côté, promis. Au moins une vingtaine ! … Ou une dizaine... Ou un peu moins, peut-être.... A voir combien je peux en manger...

Mais sinon... Je devrai peut-être l'interrompre là, non ? Je veux dire... Faut pas que je lui dise dans quoi elle s'engage, en m'entraînant avec elle dans une mission ? Non parce que la dernière fois que je suis parti en mission, je me suis retrouvé transformé en Pikachu, largué au milieu d'Azuria, et en compagnie d'un Riolu rose. S'il vous plaît. Arceus fait pas les choses à moitié, quand il s'agit de me compliquer la tâche. 'Vaudrait mieux la prévenir qu'il y a quelques risques à traîner avec moi...

« -Euuuh... Par contre, j'espère que ce n'est pas bien compliqué, cette mission. Parce que je suis un peu du genre maladroit, et poissard, aussi, 'fin en tout cas, les choses ne se passent pas toujours comme prévu, avec moi. Comme cette journée, par exemple.... Ah ! Et c'est quoi ton nom, au juste ? Et sinon, on va où, comme ça ?... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Dim 11 Oct - 16:26

Ce garçon n'avait pas le choix, il était obligé d'accepter ma requête. Pour cela, je plaçais  les mots au bon endroit, pour être certaine que ça le touche et qu'il dise oui. Généralement, quand les personnes se sentaient nécessaires, elles n'hésitaient pas une seule seconde. Je ne le connaissais pas très bien et j'espérais vraiment que ma tactique fonctionne. Ensuite, je pourrais lui parler de la mission en elle-même. Sauf que mon interlocuteur était totalement à côté de la plaque ! Presque aussitôt, la conversation déviait sur la nourriture... Comment ça, goûter ? arquant un sourcil, je restais bouche bée, aucun son ne sortant de ma bouche. C'était de l'incompréhension total. Comment pouvait-il croire que l'on nous réclamait pour gouter des plats cuisinés ?! Il plaisantait... Forcément, ça ne pouvait pas en être autrement. Ou alors, ce n'était qu'un estomac sur patte. Ses yeux brillaient de mille feux, me faisant alors douter. Ses propos ensuite me permettait d'y voir plus clair. Il y pensait vraiment. Bon Dieu, pourquoi faillait-il que je me récolte les pires élèves de l'académie ? Je ne l'écoutais plus, commençant déjà à être hors de moi. Autant être seule alors si c'était pour se coltiner des personnes pareilles. Je respirais alors un bon coup.

« Stop stop... » murmurais je au début, pour l'arrêter dans son délire. Mais il continuait, parlant de Mma Odie et de je ne sais quoi. « STOP ! » hurlais-je finalement dans le couloir, attirant l'attention sur nous.

Je croisais le regard des autres, mauvaise, comme pour les dissuader de s'intéresser à nous. Meian tournait une fois autour de mes jambes, se frottant contre celles-ci avant de s'assoir à leur côté. C'était uniquement pour me calmer. Mes perles fixaient enfin celle du garçons en face de moi. (Elle a les yeux révolvèèèère... Elle a le regard qui tue... /PAF) C'est bon, il m'écoute maintenant ? Bien. Prenant mon inspiration, je m'apprêtais à lui dévoiler l'ordre de mission. Et... J'étais coupée dans mon élan, à cause de son stupide onomatopée. Là, il voulait ma mort. Clairement. Patiente ? Pas du tout. Pas pour ce genre de situation. La mission allait être dure, très dure. Surtout si je devais croire à ce qu'il venait de me dire. Il ne manquait plus que ça, un infortuné dans les pattes... Merci Roseverte. Pourquoi n'ai-je pas porter mon choix sur quelqu'un d'autre ? Face palm intérieur. Je me concentrais, posant mes deux mains sur chacune des épaules de mon interlocuteur Oui, je ne m'étais pas présentée, j'étais directement venue à lui sans même rien lui expliquer. Dooonc, ce n'était pas entièrement sa faute et je n devais pas m'énerver.

« Calme toi, déjà. Et laisse moi en placer une. » *acquiescement* « Bien ! En fait, il y a une panne d'électricité à Kalos. Le professeur Roseverte m'y envoie alors que je ne suis même pas mécanicienne... Bref, peu importe. J'ai besoin d'un partenaire et comme tu es spécialisé dans le électrique, l'électricité et toi, ça ne fait qu'un, non ? Je me disais que ça pouvais être une bonne idée. »

A vrai dire, le pauvre garçon n'avait plus le choix car j'avais déjà désigné son nom à Roseverte pour qu'il soit au courant sur le choix de mon partenaire. On partait donc, longeant les couloirs d'un pas rapide sous le regard intrigué de nos compères.

« Au fait, je m'appelle Ambre Lawford. Je crois que je t'ai vendu quelques objets au pôle échange. »

_________________
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Jeu 15 Oct - 15:19
Ginji Labelvi
      Feat. Ambre Lawford



« De l'électricité dans l'air »


« -Oui ! »

Allez savoir pourquoi, mais j'ai le réflexe de me mettre au garde à vous lorsque la jeune fille m'ordonne de m'arrêter. Peut-être parce qu'elle fait aussi peur que Jackie... Non non, je ne plaisante pas !  Ce regard, là, qu'elle me lance, c'est le même que celui de son Noctali, qu'est le même que celui de ma Luxray. Pourquoi tout le monde me fusille comme ça ?! Ou alors elle ne le fait pas exprès. Elle a des revolvers à la place des yeux, peut-être ? A la base, le lien avec la chanson n'était PAS DU TOUT prévu. La magie du rp.

Après quelques secondes à peine, j'abaisse ma main, réalisant que ce geste est parfaitement ridicule. Heureusement d'ailleurs que le ridicule ne tue pas, ou je serai mort depuis des lustres. C'est alors qu'elle lève ses bras pour les poser sur mes épaules, en me regardant avec un air des plus sérieux. Légèrement interloqué par ce geste, je hoche lentement la tête à la fin de sa deuxième phrase, tout en clignant des yeux, tandis qu'elle reprend.... Comment ça, une panne d'électricité, à Kalos ? C'est quoi le rapport avec la préparation de la nourriture ?... Oh non. S'il y a une panne d'électricité à Kalos, ça veut dire que tout doit être bloqué ou fermé, ce qui veut dire que Mama Odie ne peut plus se réapprovisionner en éclair en chocolat, ce qui veut dire qu'elle ne pourra plus m'en passer, CE QUI VEUT DIRE QUE JE VAIS FAIRE UNE CRISE D'HYPOGLYCEMIE DANS LES TRENTE PROCHAINES MINUTES. Alerté, j'ai, une fois de plus, envie de l'interrompre, mais me ravise suite à ce qu'elle m'a dit précédemment. J'ai hoché la tête, ce qui signifie que je vais la laisser en placer une, et donc que je dois tenir mon engagement! Et je le ferai ! Parce que je suis un gentil petit Ginji, môa !

Et si le début de ses paroles me font ressentir une grande panique... La suite me laisse plus sceptique. Elle vient me chercher en classe pour partir à Kalos réparer une centrale électrique ?... Euh. Là, comme ça ? On prend un avion, on branche deux trois fils, et hop, on repart à temps pour pas louper le dîner ?.. Non ?... Parce que, comprenez-moi, je n'ai pas vraiment l'habitude des voyages éclairs. Et là, en cinq minutes, je passe d'une journée normale à voyage en direction de Kalos. Ok. D'accord. Pourquoi pas. Mais du coup...

« -... Je vais pas avoir d'éclairs au chocolat ? »

… PUBLICITE MENSONGERE ! JE RECLAME REPARATION !
Remarque, j'en reviens à mes pensées précédentes. S'il y a une panne de courant à Kalos, il est fort probable que je vois ma proportion de nourriture diminuer ! Et ça, c'est impensable ! Hors de question de me retrouver avec seulement cinq repas par jour ! Donc même si je suis, contrairement à ce que pense la jeune fille, loin, loin, trèèèèèèès loin d'être qualifié pour ce genre de mission, j'irai !

Mon regard devient plus déterminé alors que nous reprenons la marche dans le couloir.

« -Mon père est mécano, et j'ai fait un stage à Lansat chez un garagiste. Je dois pouvoir retrouver mes notes prises à ce moment là... J'avais deux Pokémons qui m'avaient assisté, à ce moment là, mais j'ai aussi un Mygavolt qu'est très agile de ses mandibules, et deux Magnétis qui peuvent s'avérer très utiles. Mes Motismas doivent eux aussi être capables de deux trois trucs... Ouais, je dois pouvoir aider ! J'espère juste qu'il ne sera pas question de réparer des ascenseurs. Ni des téléporteurs. Je me tiens à distance de ces trucs, môa.  »

Alors que nous avançons d'un pas plus rapide, la demoiselle finit par se présenter. D'ailleurs, pourquoi on marche si vite ?... Et on va où, là ?...

« -Ah ! Je me disais bien que ta tête me disait quelque chose. Môa, ch'uis Ginji Labelvi ! Mais tu dois le savoir, parce que tu ne m'aurais pas retrouvé, sinon. Donc ça sert à rien que je te dise mon prénom. Faudrait plutôt que je te dise des trucs que tu ne saches pas à mon sujet. Même si c'est aussi inutile que je te fasse toute une présentation de moi-même. Parce que de toute façon ça ne fera en rien avancer notre mission. Alors je vais me taire. Je crois. Ouais, ça me semble être un bon plan. Je vais faire ça, du coup. »

Je hoche la tête d'un air convaincu. Ambre semble plus exaspérée par ce que je dis qu'autre chose, mais je n'y fais pas plus attention que ça, regardant surtout son Noctali. Il n'est pas censé avoir les anneaux jaunes ? Un peu comme de gros beignets. C'est parce qu'il doit être chromatique, je suppose. 'Jamais eu de chromatiques, mais en même temps, je n'ai jamais cherché à en avoir. C'est sympathique, mais sans plus, et comme je ne capture pas les Pokémons en fonction de leur apparence... Puis au final, un Noctali avec des anneaux beignets, c'est mieux, je trouve. Miamiam.

D'ailleurs, si je retourne à Kalos, ça veut dire que je vais forcément passer par Illumis ! Je n'y suis allé qu'une seule fois, pour une mission d'ailleurs, mais j'avais plutôt bien apprécié le voyage. Avec tous les cafés qu'il y a dans cette ville, en même temps... Oh ! Mais je vais devoir réimprimer tout un tas de prospectus, alors ! Et un plan de la ville, aussi !

Nous ne tardons pas à arriver au quartier des missions, où Ambre informe que elle et moi partons en direction de Kalos sous ordre de Roseverte. Apparemment, le professeur n'a pas perdu son temps, puisqu'il a déjà réservé les tickets de transport... Je me demande bien en quoi le rétablissement de l'électricité là-bas le concerne, mais je ne m'en soucie guère plus. Je suis soudainement préoccupé par tout autre chose... Cette fille, Ambre, je l'ai déjà vue quelque part. Ailleurs qu'au pôle échange ou au détour d'un couloir, je veux dire. Mais je n'arrive pas à me rappeler où... Bah, ça n'a pas grande importance, de toute façon.

Quelques papiers réglés, et nous sommes envoyés à nos chambres respectives pour préparer nos affaires. Je quitte donc Ambre le temps de rallier ma chambre, partagée avec celle de Loan depuis un léger incident, et sors une petite valise de mon armoire. Je mets quelques vêtements au hasard dedans, juste le nécessaire pour deux ou trois jours, puis commence à bourrer le rester avec de la nourriture. Très important, ça. Je me mets alors à farfouiller dans une caisse dans laquelle je mets toutes les affaires que je me trimballe depuis le début de ma scolarité, parce que j'en ai aucune nécessité, mais dont je ne souhaite pas forcément me débarrasser. Mes notes et mon plan doivent être là-dedans... Je soulève un morceau de roche que je pose en dehors de la caisse, et trouve les papiers en question juste en dessous. Ils sont un peu sales et froissés, mais au moins ils sont là ! Content d'avoir mis la main dessus, je les fourre dans mon sac, et commence à remettre toutes les affaires sorties une par une de la caisse à l'intérieur de celle-ci. Je m'arrête néanmoins dans mon élan au moment de saisir la roche de tout à l'heure... C'est un cailloux que j'ai trouvé lors d'une fouille l'an dernier, en compagnie de Ruby. Les objets présents à côté étaient bien plus intéressants, mais je l'ai aussi pris avec moi, trouvant le motif de nageoire dessus plutôt joli. Mais je l'ai ensuite totalement délaissé, puisqu'il m'est de toute façon complètement inutile... Si je me rappelle bien, le « Joyau de Kalos », où j'ai pour la première fois entendu parler des méga-gemmes, est spécialisé dans ce genre de pierres. Peut-être que mon cailloux a une certaine valeur... Si c'est ça, je pourrai en profiter pour me faire un peu d'argent ! Ouais, je vais le faire expertiser ! Décidé, je mets la pierre dans mon sac, rendant celui-ci beaucoup plus lourd, ferme ma valise, puis saisis un papier et un stylo sur mon bureau. Après avoir laissé un mot à Loan lui indiquant que je suis parti subitement en mission, je quitte ma chambre, puis me dirige vers l'entrée de l'académie où Ambre et moi devons nous retrouver, avant de partir vers le lieu de notre mission.

Kalos, me revoilà !

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Mar 20 Oct - 8:38

J'avais son attention, parfait. Car il commençait vraiment à m’énerver celui-là... Comment pouvait-on parler de la sorte sans même laisser l'autre répondre -et pire, sans même avoir le temps de reprendre sa respiration ? Évidemment, il faisait référence à chaque fois à de la nourriture. Et non, loupé Ginji... Je ne prends pas pour soulager ton estomac. Avais-je fait réellement le bon choix en posant mon intérêt sur ce garçon ? Malheureusement, je commençais sérieusement à en douter car je savais d'avance que nos caractères n'étaient pas du tout compatible. Trop tard maintenant... J'avais déjà prévenu Roseverte et il était temps de partir. Marchant dans le couloir accompagné du brun, ce dernier me faisait par de ses expériences dans le domaine de la mécanique. Mes yeux s'illuminaient alors : oui, en plus d'être spécialiste électrique, il semblait avoir de l'expérience. Ce petit remontait enfin dans mon estime. Le simple fait d'évoquer Motisma me faisait aussi penser que j'en possédais un et que je ne savais pas du tout quoi en faire.

« Non, c'est bon, c'est juste la centrale. Du moins, je l'espère. Me contentais-je de répondre pour le rassurer et ensuite me présenter. »

A son tour, il faisait de même. Mais plus il parlait, plus il s'enfonçait dans sa description, ce qui me faisait finalement sourire. Sa conclusion me plaisait bien : se taire était la meilleure option ! Bonne réflexion Ginji ! Maintenant, on va pouvoir se préparer. Je quittais donc mon compagnon quelques temps seulement pour rejoindre mon dortoir afin d'y préparer mes affaires, après avoir rencontré le professeur pour quelques formalités. J'étais bien contente de retrouver le calme de ma chambre et je commençais à me dire que cette mission était vraiment une mauvaise idée. Roseverte avait toujours le chic pour me trouver quand cela l'arrangeait et je ne savais pas pourquoi il en avait toujours après moi. N'était-il pas référent des Phyllali, après tout ? A croire qu'il m'avait dans son collimateur depuis la résurrection de Ptera. Quel bougre celui-là... En même temps, je lui devais beaucoup car il m'avait énormément aidé dans mes recherches scientifiques pour la réanimation de fossile et autres. En effet, c'était lui qui m'avait fait part de l'existence d'un laboratoire dans le centre-ville de Lansat et lui aussi qui m'avait donné cette fameuse pierre mousse, permettant l'évolution de Noha.

« Bon, j'emporte le strict nécessaire. »

Pas de Cherch'Objet donc, ni même de lunette hypersensible ou encore de lampe infra-rouge. Cette fois-ci, je ne partais pas en expédition pour des fouilles archéologiques mais bien pour rétablir l'ordre à la centrale de Kalos. Cela ne me disait rien de bon mais avais-je réellement le choix ? Haussant les épaules, j'ouvrais ma valise afin d'y déposer mes affaires pour quelques jours. Et cette fois-ci, tous mes Pokemon m'accompagneraient. (Oui, bon, la limite de six Pokemon, on est d'accord que c'est carrément pas logique. Qu'est-ce qui m'empêche de mettre mes Pokeball dans mon sac, hein ?!) Certains restaient dans leur ball tandis que d'autres me suivaient comme Meian. Etrangement, c'est aussi Seishin qui voulait rester dans mes bras. Très câline, elle ne me quittait jamais ce que je trouvais étonnant puisque son père se trouvait toujours à mes côtés. Peut-être parce que j'étais plus confortable ? Tss, commentaire idiot. Je quittais finalement ma chambre et filais au point de rendez-vous que j'avais fixer avec mon partenaire.

« Prêt ? » Demandais-je à Ginji, en un haussement de sourcil car il semblait paniquer plus qu'autre chose pour une raison qui m'était inconnue.

L'ignorant, je me retournais. En réalité, il semblait avoir peur de mon Evoli mais je ne l'avais pas encore remarqué. Pour parvenir à Kalos, il faillait effectuer un trajet en bus, nous amenant jusqu'au port de Lansat, puis un trajet en bateau. Cela allait nous prendre une bonne partie de la journée alors j'avais pris de quoi m'occuper pour passer le temps -d'autant plus si le Voltali me saoulait. Dans le bus, on restait des adolescents sages et silencieux. Je sentais le brun relativement crispé tandis que Seishin le regardait avec ses grands yeux. En arrivant en ville, Meian récupérait sa fille, me laissant les bras libres -c'est qu'elle était un peu lourde à fort ! Dans le bateau, j'invitais Ginji à s'assoir à une table où on servait des boissons. Je me contentais alors de commander un chocolat chaud car il faisait un peu froid. Une fois confortablement installé, je posais mon regard sur mon interlocuteur, buvait une ou deux gorgées et entamais la discussion.

« Tu as parlé de Mostisma tout à l'heure... C'est un bon Pokemon ? Parce que... J'en ai capturé un il y a un petit moment et je ne sais pas vraiment quoi faire avec lui. Il semble... Enfin, disons que nous n'avons pas la même passion alors je me disais que... »

Hésitante, je savais parfaitement que c'était un sujet délicat. Cependant, je pensais d'abord au bien être de mes amis et surtout de mes Pokemon. Quand je voyais que l'un d'eux n'était pas à l'aise avec moi, je faisais tout pour trouver une solution.

« Que tu pourrais peut-être t'en occuper ? Il aura une meilleure place dans ta team, je pense. »

Mon rythme cardiaque avait un peu accéléré, attendant sa réponse sans vraiment pouvoir la deviner. Pour le coup, il pouvait avoir n'importe quelle réaction. Je pouvais passer pour la méchante qui désire se débarrasser de ses Pokemon alors que  n'était pas du tout le cas. Le comprendrait-il ? Je l'espérais. Alors, je me précipitais à ajouter des précisions, le coupant dans son début de réponse.

« C'est que... Ne va pas croire que je ne veux plus de lui. Je désire juste son bien être et je comprendrais ton refus. »

Gênée, je sortais finalement de mon sac un livre sur l'archéologie. Une main sur la couverture, j'attendais le verdict, prête à me pencher par la suite sur mes études. Sauf que mon Evoli en avait décidé autrement, s'étant postée sur mes genoux, elle laissait sa petite tête dépassée de la table en poussant un petit cri joyeux.

_________________
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Mar 20 Oct - 15:16
Ginji Labelvi
      Feat. Ambre Lawford



« De l'électricité dans l'air »


« -C'est bon ! Je suis... Aaaah !  »

Je manque de faire un bond en arrière en voyant l'Evoli que tient Ambre dans ses bras. La créature est affreusement mignonne, et cela renforce d'autant plus mon inquiétude. C'est à cause d'un membre de cette espèce que je me suis retrouvé transformé en Pikachu, pour ensuite être baladé d'un bout à l'autre de Kanto et de Cobaba !  Je me méfie, maintenant... On ne dirait pas comme ça, mais ces Pokémons peuvent être de vrais démons... Mais comment Léo peut-il vivre avec un Evoli comme le sien ? Aucune idée. Surtout qu'il ne semble pas se douter de son côté maléfique. Il cache bien son jeu, le bestiau... Et il en est peut-être de même pour celui que tient Ambre dans ses bras !

Mais je ne dois surtout pas me laisser déconcerter. S'il voit que je commence à faillir, il va sauter sur l'occasion pour... pour.... Pour me faire taire ! Voila ! Allez, respire un bon coup Ginji, ça va aller. Tant que sa dresseuse est dans les parages, je ne risque rien, de toute façon. Il ne prendrait pas le risque de griller sa couverture !

Je suis néanmoins plutôt crispé, dans le bus qui nous mène jusqu'au port de Lansat. Je fais tout pour ne pas croiser le regard de l'Evoli, qui lui, semble me fixer avec insistance. Le trajet me semble incroyablement long, mais nous finissons malgré tout par arriver au port, où se trouve le ferry que nous devons emprunter jusqu'à Port Tempères. Si je me fie à ma carte de Kalos, les centrales que nous allons devoir réparer se trouvent sur la route juste à côté... Donc on ne va pas passer par Illumis ? Cela serait bien dommage...

A bord du bateau, Ambre m'invite à m'asseoir à une table. Elle commande un chocolat chaud, et j'ai besoin d'un instant de réflexion pour me décider entre toues les boissons proposées. J'opte finalement pour un cappuccino italien, et quitte mon sac bandoulière plutôt lourd à cause de la pierre à l'intérieur. Je le pose juste à côté de ma valise, à mes pieds, tandis que nos commandes arrivent. Et alors que j'observe avec des yeux ébahis la crème chantilly sur le cappuccino, Ambre prend soudainement la parole. Si Motisma est un bon Pokémon ? Un excellent, même ! Il est le Pokémon idéal pour un spécialiste Electrik comme moi, et peut s'avérer très utile. La Givrali a un moment d'hésitation, mais elle me demande finalement si je ne souhaitais pas m'occuper du Motisma qu'elle possède. J’écarquille les yeux, surpris par cette proposition. C'est pas tous les jours que quelqu'un vous propose un Motisma. C'est qu'ils ne sont pas très courants ! Le premier que je possède m'a été offert par le collectionneur, et j'ai capturé le second lors de mes vacances cet été. Ruby en a un il me semble, mais elle est bien la seule personne que je connais à en posséder.

« -Oh ? Il s'intègre mal à ton équipe ?... En règle général, les Motismas sont très utiles. Ils ont de nombreuses formes différentes, et peuvent s'adapter à tout type de situation. D'autant plus qu'ils lévitent, donc en plus d'être immunisé contre le type Sol, ils peuvent se déplacer n'importe où sans aucune difficulté. Ils peuvent avoir une utilité dans n'importe quel type de team. » je marque une pause « Mais si vraiment il est mal à l'aise dans ton équipe, la mienne l'accueillera à bras ouverts ! Les Motismas s'entendent bien entre eux, comme la plupart d'entre eux vivent seuls à l'état sauvage, ils apprécient beaucoup la présence d'un camarade.  »

Ce ne serait pas la première fois, que quelqu'un décide de me confier un Pokémon de type Electrik car il est mal à l'aise dans sa team originelle. Je devrai peut-être ouvrir un refuge pour Pokémons Electriks !... Mais qu'est-ce que je raconte moi, encore ?

Ambre sort un livre de son sac, et le pose sur la table. Je tente de jeter un coup d’œil à la couverture, lorsque son Evoli surgit de ses genoux, et pose ses deux pattes sur le rebord de la table avec un petit cri. Je manque de renverser quelques gouttes de cappuccino, que je repose prudemment sur la table. Je ferme les yeux, et décide subitement de mettre les choses au clair avec l'Evoli, en me penchant vers elle.

« -... Écoute ! Sache que je te vois comme une créature très mignonne, mais que je ne m'arrête pas juste à ton apparence ! Je suis sûr que tu es très intelligente, et même que tu peux être très forte en combat Pokémon ! D'accord ? Si un jour ta dresseuse devient célèbre, ça sera peut-être même grâce à toi ! Donc ne t'énerves SURTOUT PAS, et quoi qu'il arrive, ne passe JAMAIS du côté obscur de la force !  »  

L'Evoli me regarde avec de grands yeux, et il en est bientôt de même pour Ambre. Je me rassois correctement avec un sourire gêné, et reprends une gorgée de cappuccino comme si de rien n'était. Cela m'étonnerait qu'elle veuille bien me confier son Motisma après ça. Je détourne le regard en reposant ma tasse, mal à l'aise.

« -... Désolé. J'ai une certaine méfiance envers les Evolis depuis un certain... Problème. La même chose qui fait que je me tiens à distance des téléporteurs, d'ailleurs. Par contre pour les ascenseurs, c'est à cause de tout autre chose....  »  

Je risque un regard en direction de la jeune fille, puis jette un œil sur le bouquin qu'elle a sorti. J'en profite pour aussitôt changer de sujet, et me penche en avant pour observer la couverture.

« -Tu es archéologue ? C'est rigolo, de faire des fouilles. J'en ai fait quelques unes sur Lansat, mais je ne trouve toujours que des babioles. 'Fin, il y a bien une fois où j'ai trouvé une boîte à gâteau !... Par contre une fois, j'ai trouvé une pierre évolutive ! J'étais content. Et j'ai trouvé un très beau cristal plus tard, il doit être quelque part dans mon sac... »  

Je recule légèrement ma chaise, et commence à farfouiller dans mon sac. Dès que je l'ouvre, je tombe sur la grosse pierre avec le motif de nageoire, et décide de la sortir pour pouvoir fouiller plus facilement. Je la pose sur la table, puis me remets à fouiller mon sac, pour finalement sortir le Cristal de Choc. Je la tends ensuite à Ambre, tout content, et la laisse analyser l'objet.

« -Fais attention, il envoie des petits coup de jus, parfois. On m'a dit que les gens s'en servaient pour maintenir leurs Pokémons éveillés en plein combat, il y a très très longtemps. D'ailleurs, j'ai trouvé ce gros caillou en même temps ! L'est pas très utile, mais je l'ai trouvé rigolo, alors je l'ai embarqué. Comme nous allions à Kalos, j'ai pensé que je pourrai le faire expertiser au Joyau de Kalos... C'est une boutique spécialisée dans les pierres, à Illumis. Tu crois que ça vaut combien, toi ?  »  

Conclus-je en soulevant la pierre. Je me demande bien comment un simple fragment de roche peut prendre une forme si insolite. Je sais bien que le hasard fait parfois de drôles de choses, mais quand même... On dirait vraiment une nageoire. Comme si Mère Nature s'est servi d'un moule pour le faire ! Je veux bien le même, cela dit, comme ça je pourrai faire plein de cakes en forme de nageoire, et constituer tout un poisson en gâteau ! C'est un beau projet, ça, j'aime bien... Vous croyez qu'Ambre a déjà trouvé beaucoup de moules à gâteaux durant ses fouilles ?

***

« -... Ooooh, regarde Ambre ! Ils proposent des baies en libre-service ! »  

J'observe le stand, désert. « Servez-vous. ». Il y a tout un tas de baies à la disposition des passants. La personne qui a fait ça est drôlement généreuse !

Le bateau est arrivé à Port Tempères dans les environs de quinze heures. Sur les quais, il y a quelques stands tenus par des marchands, notamment un vendeur d'encens qui m'évoque ceux qu'on peut acheter au marché couvert de Rivamar, mais celui devant lequel je me trouve ne semble être tenu par personne. Je prends une des baies posées, et la tends à Ambre.

« -T'en veux une ? C'est une Baie Willia. La peau est mastoc, mais la chair est super juteuse ! 'Fais gaffe par contre, c'est un peu acide.  »  

Malheureusement, pas le temps pour nous de nous balader ! Nous devons rallier la Route 13, appelée aussi Steppe d'Illumis, où se trouvent les centrales électriques. Comme la ville est séparée en deux parties distinctes, et qu'on accède à la fameuse route par la ville haute, nous devons emprunter le monorail de la Gare du Littoral. Je trouve ça rigolo, une ville coupée en deux. Par contre, ça ne doit pas être pratique pour les déplacements quotidiens... Le jour où leur monorail tombe en panne, ils vont être totalement bloqués ! Peut-être pour ça qu'il est si urgent de réparer la centrale. J'ai cru comprendre qu'il y en avait plusieurs, mais je ne sais pas combien ont cessé de fonctionner. Je suppose qu'il y en a au moins une d'active, sans quoi rien ne fonctionnerait.

Dans la cabine, j'observe Port Tempères avec des yeux émerveillés. C'est fou la vue qu'on a là-dedans ! Nous ne tardons pas à arriver à la Gare de la Colline, et je suis tenté d'aller jeter un œil au belvédère qui permet d'admirer la ville basse. Mais non, nous sommes en mission ! Ambre et moi rallions le portique donnant sur la Route 13, et ne tardons pas à déboucher sur celle-ci.... Wow, c'est quoi ce vent ?! Ma casquette manque de s'envoler, mais j'ai le réflexe de la plaquer contre le sommet de ma tête pour la maintenir en place. La route est totalement désertique, et les nombreuses rafales de vent entraînent parfois des grains de sable avec eux. J'observe la steppe, et repère bien vite une centrale... Ainsi qu'une deuxième. Puis une troisième. Et une quatrième. Pour finalement m'arrêter sur une cinquième.

« -... Et c'est laquelle, qui requiert nos services, au juste ?   »  

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Mer 28 Oct - 20:31

Habituée à prendre régulièrement le bateau, notamment pour les sorties capture qu’organisait l’académie, je ne prêtais plus attention à ce léger mouvement qui pouvait donner à certaines personnes le mal de mer. J’étais confortablement installée dans un fauteuil, buvant ma première gorgée de chocolat qui réchauffait instantanément mon corps. Et comme le silence semblait trop se creuser entre moi et le garçon, je jugeais nécessaire de relancer la discussion. Ce Ginji avait l’air un peu trop excité sur les bords, mais ce n’était pas non plus une raison de ne rien faire pour passer le temps mais aussi pour apprendre à se connaitre. Certes, il m’avait énervé plus d’une fois. Il devait simplement se contrôler et je n’hésiterais pas à dire stop comme j’avais pu le faire déjà. Pouvant paraitre méchante, j’optais pour quelque chose qui l’intéresserait et qui me guiderait aussi dans mes décisions. J’avais capturé il y a quelques mois déjà un Pokemon susceptible de l’intéresser et je dressais avec un peu de difficulté le tableau de cette situation entre lui et moi. Motisma était complexe, trop pour que je puisse lui accorder suffisamment d’attention. Actuellement, j’avais beaucoup de chose à faire. Pourtant, habituellement, je prenais toujours le temps d’écouter mes amis. Sauf qu’avec cette créature, ce n’était pas suffisant. Le mal être s’emparait de moi et après mon discours je m’étais empressée de sortir mon livre afin de m’occuper l’esprit, bien que j’attendais avec impatience la réponse de mon interlocuteur. Il semblait plutôt d’accord à la proposition que je venais de lui faire et je souriais pour lui montrer mon contentement.

C’est à cet instant que mon Evoli s’était hissé sur mes genoux, me poussant alors à la caresser doucement. Sauf que Ginji avait eu une toute autre réaction qui me forçait à me montrer surprise. Oui, le cri aurait pu le surprendre, mais c’est la suite qui m’interpelait, me laissant croire que le spécialiste électrique avait eu une mauvaise aventure avec cette espèce. Quand il s’était rapproché de Seishin, celle-ci avait pointé son museau en sa direction pour le sentir, le regardant avec des gros yeux. Elle ne comprenait pas tellement ses dires, penchant sa tête sur le côté avec un air interrogateur sur le visage. Après sa longue tirade, je reste immobile, voir quelque peu crispée. Pourquoi avoir ce genre de réaction ? Je m’interrogeais, essayant de lire en lui pour la comprendre. Le silence retombait, lourd et pesant. Que dire ? Rien… Je ne pouvais juger un tel comportement. M’apprêtant à ouvrir mon livre, voilà que le garçon s’excusait enfin. Oui, j’avais bien compris qu’il se méfiait d’Evoli… Mais il aurait pu avoir au moins une certaine retenue car certains regards curieux étaient tournés vers nous. Et je détestais attirer l’attention.

« Étant encore un bébé, je pense que tu ne risques rien de la part de Seishin. Par contre, tu devrais te méfier de Meian. » Déclarais-je en lançant un regard en direction du Noctali assis à mes côtés, sur ses gardes. « Un peu plus et il te sautait à la gorge. Il s’agit de sa fille alors... »

En effet, le Noctali chromatique s’était vivement redressé en voyant le comportement du garçon. Il s’était approché trop vite de sa fille, jugeant cela comme une agression. Cependant, mon geste l’avait poussé à s’arrêter pour mieux observer et éviter une conclusion trop hâtive. Ginji avait eu de la chance. Certes, Meian m’écoutait au doigt et à l’œil mais j’étais bien moins sûre quand il s’agissait de sa chair et de son sang. Soupirant doucement, tout semblait être rentré dans l’ordre. Mon interlocuteur en profitait pour dévier la conversation en me parlan de mon livre. Ah, oui… Je l’avais oublié. Le voilà en train de me faire part de ses expériences, toujours de la même manière : un débit de parole rapide et presque difficile à suivre. Seuls quelques mots me parvenaient à l’esprit, me permettant de restructurer sa phrase.

« En effet, l’archéologie est mon domaine de prédilection. » Avouais-je tandis qu’il fouillait dans son sac pour en ressortir le fameux cristal. « Oh, il est joli ! » m’exclamais-je.

Je prenais l’objet qu’il me tendait dans les mains, le rapprochant de mon champ de vision pour apposer mon regard d’analyste dessus. Je n’avais jamais vu ce genre de chose, c’était intriguant. Et je ne connaissais même pas ces effets… Voilà donc que j’apprenais quelque chose alors que je ne m’y étais pas du tout attendu. Sauf que je lâchais bien vite mon attention sur le Cristal Choc car ce qui venait après attirait bien plus mon intérêt. Aucun doute. Un fossile… C’était un fossile et il ne le savait même pas !

« Un gros caillou… Hahaha ! » Je riais quelques secondes de sa bêtise. Sauf qu’il ne pouvait savoir. « Excuse-moi mais… Ce que tu tiens entre les mains est bien plus important. Inutile de passer par cette boutique, il s’agit simplement d’un fossile. Et à en juger par la forme, je suis certaine qu’il s’agit d’un Amagara. » Je plaçais la pierre au milieu de la table, mes doigts suivant le dessin qu’elle proposait, la touchant à peine. « C’est une nageoire. Chaque fossile à sa propre caractéristique. Pour te donner un autre exemple, si tu vois une plume, ce serait Arkéapti. Tiens, regarde. » Je me saisissais de mon livre, ouvrant à la page qui correspondait à son fossile. Il en avait de la chance… Je n’avais jamais eu la chance de mettre la main sur ce type de fossile encore. « Si tu veux, il y aurait possibilité de le réanimer. Cela dépend de son état, mais il semble être bien conservé. Range-le soigneusement, il ne doit pas s’abîmer. » Le conseillais-je.

Inutile d’entrer dans les détails pour expliquer le processus, je n’étais même pas certaine que cela l’intéressait. Il devait juste savoir que c’était possible, libre à lui de prendre sa décision ensuite. Je lui avais simplement tendu la main pour l’aider dans la démarche. Le temps filait finalement assez vite et nous étions arrivés à destination. Au port, de nombreux marchands avaient dressé leur stand et je peinais à suivre le jeune Voltali qui semblait plus intéressé par la nourriture qu’autre chose. Je le suivais simplement au début, prenant sur moi-même pour ne pas m’énerver. Quand il me proposait une baie, je l’attrapais et la portais à ma bouche. Inutile de s’inquiéter, il semblait bien s’y connaître. Appréciant les aliments acides, j’étais ravie de découvrir cette baie délicieuse… Sauf que l’on avait du pain sur la planche. Je pressais alors mon partenaire, lui rappelant l’ordre de mission et qu’il ne fallait plus tarder. On empruntait alors le monorail de la ville afin de traverser cette dernière et donc se retrouver à la centrale de Kalos. Je ne connaissais pas tellement cette région et je me sentais un peu perdue. Surtout lorsqu’un professeur vous prenait de court en vous demandant de vous y rendre sans attendre. Perdue dans mes pensées, les yeux rivés sur la vitre pour observer la ville qui défilait, je réfléchissais à ce qui nous attendait. Un fois sur place, le vent me surprenait, moi et mon collègue. Je serrais Evoli entre mes bras tandis que Ginji se posait un question.

« Je ne sais pas. Allons vers la plus proche et allons-nous renseigner auprès des personnes présentes. »

C’est quand même étonnant… Ils n’avaient donc pas de technicien pour pallier à ce genre d’événement ?! Surtout pour une région comme Kalos. Je soupirais intérieurement, accélérant le pas dans l’espoir que tout se termine rapidement. On rencontrait alors un homme en blouse blanche, les lunettes glissant de son nez. En nous voyant, il les replaçait correctement et nous demandait la raison de notre présence que j’expliquais calmement.

« Un de nos professeur nous a envoyé ici. Sur quelle centrale devons-nous agir… ? »
« Attendez les gosses.  Vous pensez vraiment que vous allez réparer la centrale ? Non non. Nous voulons juste en déterminer la cause, nous avons nos propres mécaniciens sur le coup. Pour eux, tout est en ordre mais dès qu’ils repartent, la panne revient. »
« Euh… »

Là, j’étais paumée. Comment ça, trouver la cause ? Quelqu’un était en train de pirater la centrale ou quoi ? A en croire l’homme, oui. Je ne voyais pas ce que ça pouvait être d’autre.

« Et la police ? » demandais-je, exaspérée.
« Occupée sur une autre affaire. »
« Booooon… Eh bien, allons-y. C’est cette centrale, j’espère ? »

Hochement de tête positif de la part de mon interlocuteur. Je lançais alors un regard à Ginji qui l’invitait à poursuivre. Sur le départ pour notre investigation, l’homme nous stoppait en nous proposant d’être accompagnés par un Magnezone. Clairement, nous n’avions pas tellement le choix… Soit disant qu’il faisait partie de la sécurité. C’était beau… C’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Et pourtant, je faisais preuve d’un self control incroyable. Soit, allons-y.

« Tu penses pouvoir lui demander des informations ? » Chuchotais-je à Ginji alors que nous progressions dans un couloir.

_________________
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Mar 3 Nov - 10:07
Ginji Labelvi
      Feat. Ambre Lawford



« De l'électricité dans l'air »


« -Oh, euh d-d-d-désolé... »

Après son avertissement au sujet de Meian, j'ai lancé un sourire crispé au Noctali chromatique. Et il m'a lancé, en retour, son regard-de-la-mort-qui-tue-of-the-death-qui-ressemble-à-celui-de-Lucina. Argh, arrête de me regarder comme ça ! Promis, je ne m'approche plus de ton enfant ! De toute façon, je compte bien installer un périmètre de sécurité de cinq ou dix mètres... Au cas où... Le fait qu'il soit un bébé ne change absolument rien...

Heureusement, la déviation du sujet sur mes trouvailles a, semble-t-il, permis de détendre un peu plus l'atmosphère. Après m'avoir confirmé que l'archéologie est bien son domaine de prédilection, Ambre a attrapé le Cristal de Choc en déclarant le trouver plutôt joli. Là déjà, elle m'a semblé plus intéressée par ce que je lui raconte. Mais c'est surtout la suite, qui a capté son intérêt... Sans que je ne comprenne pourquoi, elle s'est mise à rire après avoir dépose le Cristal de Choc pour admirer la pierre posée sur la table. Elle est si ridicule que ça ? Un peu honteux, je détourne légèrement le regard. Je l'aime bien, môa, cette pierre... Pourtant, la suite de ses paroles m'a bien fait comprendre que je me trompais totalement, sur les raisons de cette hilarité soudaine. « Il s'agit simplement d'un fossile » ?.... SIMPLEMENT ?!

« -Un fossile ?! Mais comment.... ? »

J'ai laissé ma question en suspend, trop interloqué. Ambre a décalé le fossile jusqu'au centre de la table, puis a passé ses doigts sur le motif de nageoire au centre de la roche. Cette pierre qui m'a servi de presse-papier pendant un an n'est autre qu'un fossile d'Amagara ?... Je n'ai aucune idée de ce qu'est un Amagara, mais j'ai soudainement bien hâte de le découvrir ! Après avoir ouvert son livre, Ambre m'a montré un autre exemple de fossile, celui d'un Arkéapti, en l’occurrence. Je me suis légèrement levé de ma chaise pour observer l'image, avant de me rasseoir doucement.

« -Oh, je vois... Lorsque j'ai trouvé cette pierre, j'étais avec une amie. Je crois bien qu'elle a trouvé quelque chose de similaire... Tu crois que c'est possible, qu'elle ait elle aussi trouvé un fossile ?  »

Lorsqu'elle a repris la parole, c'est pour m'apprendre qu'il est possible de réanimer mon fossile. Sérieusement ? Il y a moyen de recréer une espèce de Pokémon à partir de cette pierre ?... Mais c'est formidable ! Les chances qu'il soit un Pokémon Electrik doivent être extrêmement faibles, mais cela n'a aucune importance ! Je veux faire revivre un Amagara ! J'ai attrapé mon Ipok, et commencé à consulter le logiciel Pokédex. Après quelques recherches, j'ai fini par tomber sur le Pokémon correspondant... Oh, il est tout mimi ! Type Roche et Glace, donc ?... Il s'entendra bien avec Goldfroy ! J'en suis sûr ! Et je n'ai pas encore de type Glace, dans ma team... Oh la la, si j'avais su !

Tout excité, j'ai posé mon Ipok sur la table, et me suis penché un peu plus sur ce fossile.

« -Et je fais ça comment ? 'Faut aller à un lieu précis ? Ce n'est pas gratuit, je suppose ? 'Va falloir que je commence à économiser dur.... Mais euh, ça ne pose pas de problème au niveau de l'écosystème, au moins ? 'Fin, j'y connais pas grand chose, mais faire revivre une espèce, c'est pas rien quand même... Et puis, il va réussir à s'habituer, à cette nouvelle époque ? C'doit pas être dans ses gênes, l'environnement de nos jours... »

Que de questions, dans ma petite tête ! Mais si je les ai posées, c'est dans l'espoir qu'Ambre puisse y répondre. Il est certes intéressant de ranimer ce fossile, mais si c'est pour qu'il soit malheureux, il ne vaut mieux pas !

Finalement, nous sommes arrivés à Port Tempères, d'où nous avons directement rallié la Route 13. Arrivé sur place, Ambre et moi avons tôt fait de remarquer qu'il n'y a pas qu'une seule centrale, dans le coin. La Givrali propose alors d'aller nous renseigner dans la plus proche, proposition que je ne peux qu'approuver d'un hochement de tête. De toute façon, je ne vois pas ce qu'on peut faire d'autre.

Ambre accélère le pas lorsque nous rentrons dans l'une des centrales. Nous nous faisons bien vite arrêter par un homme, qui ne tarde pas à rectifier l'objectif de notre mission : il n'est pas question de réparer quoi que ce soit, mais plutôt de trouver la cause de la panne. Je ne peux m'empêcher de me sentir aussitôt plus détendu... Au moins, je ne ferai rien exploser. Et puis, je pense que c'est plus dans mes cordes, ça. Ma camarade questionne le scientifique, tandis que j'observe l'architecture du bâtiment dans lequel nous nous trouvons. Il fait un peu sombre ici, ça tranche avec la luminosité des Steppes d'Illumis d'où nous arrivons. En tout cas, l'endroit semble être à la pointe de la technologie, il doit y avoir suffisamment de moyen à notre disposition pour trouver la cause de tout ceci.

Je m'apprête à reprendre la marche quand Ambre m'invite à continuer, mais nous nous faisons une fois de plus stopper par l'homme en blouse blanche. Un Magnezone ? Oh, c'est super ça ! Je n'ai jamais eu l'occasion d'en voir un de près ! Il nous tend une Pokéball, que j'attrape aussitôt. J'en fais sortir le Pokémon, que j'observe avec des yeux admiratifs.

« -Ooooh ! T'es drôlement grand, toi ! Moi c'est Ginji, et elle, c'est Ambre ! Ah, attends, je vais te présenter deux autres personnes... »

Mes doigts parcourent ma ceinture, pour en décrocher une Pokéball, et une Electrikball. Je fais alors apparaître mes deux Magnétis, qui ne tardent pas à remarquer la présence de leur dernier stade d'évolution. Du doigt, je désigne successivement le Magnéti au ruban rouge, puis celui au ruban jaune.

« -Lui c'est Tobby, et lui c'est Thibault ! Vous avez vu, à quoi vous ressemblerez, plus tard ?  »

Gaiement, les deux Magnétis se mettent à tourner autour du Magnezone, qui semble quelque peu surpris. Je souris, mais je semble bien être le seul attendri par cette scène, puisque l'homme se contente de hausser les épaules avant de tourner les talons.

« -Tant qu'il est avec vous, vous avez libre accès à toute la centrale. Vous n'avez qu'à commencer par la salle des machines. Si jamais vous avez un problème, je serai à la salle de contrôle. »

Il n'en faut pas plus au Magnezone pour se mettre en marche. Ambre, nos Pokémons respectifs et moi-même le suivons donc, ne sachant où est exactement la salle des machines. Ils auraient pu nous donner un plan, quand même... Même s'il semble y en avoir placardé un peu partout, cela serait plus pratique. Mais tant pis ! On va faire sans. Alors que nous avançons, Ambre me demande s'il m'est possible de demander quelques informations au Magnezone. Je ne parle pas vraiment le Pokémon, mais... Ce n'est pas impossible. Je hoche lentement la tête, songeur.

« -Oui, je peux tenter de comprendre certains trucs.  Il doit pouvoir déceler ce qui ne va pas beaucoup plus facilement que nous !  »

Nous finissons par déboucher sur une gigantesque salle, en forme de losange. Une plate-forme fait le tour de celle-ci, et rejoint, non loin, un grand générateur se trouvant au centre de la pièce. En dessous de nous, à travers les grilles de la plate-forme, il est possible de voir de nombreux tuyaux reliés les uns aux autres, qui partent du générateur pour partir dans différents conduits. Mais il n'y a pas d’électricité qui les traverse... Pourtant, le générateur semble bien en marche, lui. Cela serait un soucis de diffusion de l'électricité, donc ? Étrange.

« -Le soucis doit être à la base du générateur. Allons voir ! »

J'emprunte sans plus tarder la passerelle qui relie les plates-formes à la grande tour centrale, suivi par les trois Pokémons Electriks et Aciers. Le générateur émet quelques étincelles électriques, et je ne trouve pas très prudent de leur part de ne pas installer un périmètre de sûreté. Peut-être que les employés savent qu'ils ne doivent pas trop s'approcher ? Aussi, je ne pense pas que la centrale reçoive de nombreux visiteurs. Lorsque j'arrive à hauteur du générateur, je me penche contre la barrière pour observer en contre-bas. L’électricité ne circule effectivement pas dans les tuyaux, puisque les valves sont fermés. Si c'est ça le problème, il suffit tout simplement de demander aux ingénieurs de rouvrir les valves, non ?

« -C'est bizarre. Si l'électricité ne peut pas circuler juste à cause des fermetures, il suffirait de les rouvrir. Ils ont déjà essayé, au moins ?... Raaah, ils auraient pu nous donner plus d'indications ! »

Mes doigts parcourent une nouvelle fois ma ceinture. J'attrape une nouvelle Pokéball, et en fais sortir son locataire... Oz apparaît en s'ébrouant, avant d'observer les environs. Je lui désigne les tuyaux du doigt, puis le Magnézone. Il doit bien savoir quelque chose.

« -Tu peux me jouer les interprètes ? Demande lui s'ils ont essayé de rouvrir ces valves, là. »

Le Pikachu hoche lentement la tête, avant de se tourner vers le Pokémon. Il pointe à son tour les tuyaux en contre-bas, et lance quelques cris à l'intention du Magnézone. Celui-ci répond beaucoup plus lentement, sous les regards silencieux de mes Pokémons. Je n'y comprends pas grand chose, j'espère que mon starter saura être un peu plus explicite. Je regarde Ambre, pour lui expliquer brièvement pourquoi j'ai fait appel à Oz.

« -J'ai eu la possibilité de mettre au point un petit code, avec mon starter. Je peux interpréter certains de ses cris. Mais c'est extrêmement limité, ça ne se limite qu'à une petite dizaine de phrase usuelle... Et ça ne fonctionne qu'avec lui, aussi. Mais ça reste plutôt pratique !  »

La discussion entre les Pokémons semble se conclure. Oz finit par opiner, avant de se tourner vers moi. Il réfléchit quelques secondes à ce qu'il peut dire pour se faire comprendre, puis prend la parole.

« -... Pi. Ka chu cha. »

… Ce qui se traduit par « Oui », et « Il y a un problème ». Il ne me faut que quelques secondes pour mieux comprendre ce qu'il veut dire par là.

« -Ils ont essayé, mais ça n'a pas marché ? » Oz hoche la tête « Et la raison est connue ? »

Il secoue la tête, cette fois-ci. Voila qui est déjà un peu plus clair ! Quelque chose bloque l'ouverture des tuyaux permettant le transport de l'électricité, et il faut trouver ce dont il s'agit. Mais pour ça, il faudrait pouvoir descendre en contre-bas... Je me penche à nouveau au dessus de la barrière. Tant que l'électricité ne circule pas, ça ne me semble pas bien dangereux.

« -On fait quoi ? On demande au Magnezone de nous faire descendre en bas ?... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Dim 8 Nov - 10:20

Un gros caillou... Cela continuait à me faire sourire bêtement, me rendant compte à quel point j'avais progressé dans les cours d'archéologie. C'était devenu une véritable passion et j'étais à présent capable de distinguer un fossile. Quand je lui annonçais la nouvelle, Ginji semblait vraiment étonné. Et il y avait de quoi, vu comment il m'avait présenté son trésor. Je l'enviais un peu, ce garçon... Pourquoi ? Parce que je n'avais encore pas eu la chance de mettre la main sur cette espèce. J'en avais fait des découverte, mais ce fossile d'Amagara n'en faisait malheureusement pas partie. Inutile aussi de lui demander de l'avoir, ce serait bien trop déplacé. Après tout, c'était sa trouvaille. Je lui expliquais alors rapidement à quoi correspondait le motif gravé dans la pierre. Puis il déclarait qu'une amie à lui avait aussi une pierre identique. J'arquais un sourcil, me disant alors que si c'était vraiment le cas, c'est qu'ils avaient eu beaucoup de chance pour en trouver deux d'un coup.

« Possible. Il faudrait que je le vois pour confirmer. Ton amie peut passer me voir un de ces jours si elle le désire, ma porte est ouverte. »

Habituellement, je n'appréciais pas être dérangée. Mais pour ce genre de chose, j'acceptais volontiers de rencontrer des élèves de l'établissement que je ne connaissais pas. La science avant tout...  Mon interlocuteur ne tenait pas en place. Il avait écouté avec intérêt et avait jeté un coup d'œil au livre que je lui montrais ainsi qu'à son iPok. Désireux d'avoir davantage d'informations concernant ce fossile, je me résignais totalement à lui proposer de l'acheter. Tant mieux, s'il était content, c'était le principal. Venait alors la question la plus logique mais aussi la plus difficile à expliquer. Je réfléchissais quelques secondes, tachant de faire des efforts pour ne pas employer de termes trop compliqués.

« Si tu veux, on peut passer par mon intermédiaire. Mais en effet, ce n'est pas gratuit. Réanimer un fossile, c'est un processus complexe et long, cela dépend en réalité de l'état de ce dernier et de la quantité d'ADN qu'il contient. Il est possible que les scientifiques n'en tirent rien. Mais vu son état de conservation, j'en doute. Pour son adaptation, ce sera tout aussi difficile. N'oublions pas que ces Pokemon ont vécu bien avant nous. Le monde n'est pas comme il est aujourd'hui et ça les perturbe énormément. Je peux aussi tendre une main vers toi pour ça... Enfin, mes compagnons le peuvent. Ryu s'est très bien adaptée à son environnement et elle a aidé les deux autres à trouver leur place. »

Je parlais bien évidemment de mes propres fossiles réanimés, Ptera, Ptyranidur et Carapagos. Cependant, je ne détaillais pas trop pour le moment, lui laissant la possibilité de poser plus de questions ou non. Rien ne l'empêchait aussi de me contacter ultérieurement, rien ne pressait.

Nous voilà donc arrivés à l'une des centrales. L'homme qui nous accueillait me faisait tomber de haut. La mission était totalement différente de ce que j'avais compris à la base. Tout ce à quoi j'avais déjà réfléchis auparavant ne servait strictement à rien maintenant, je partais à zéro dans mes réflexions... Heureusement, nous étions déjà au bon endroit, ce qui me permettait de me calmer un peu. Après ces explications, on nous confiait aussi un Pokemon, chargé apparemment de la sécurité du lieu. L'homme avait dit qu'il pourrait se montrer utile et j'espérais qu'il ne s'était pas trompé. Peu à l'aise, c'était tout le contraire de Ginji.  Voyant qu'il s'agissait d'une créature électrique, ce dernier s'émerveillait totalement, s'empressant par la suite d'appeler ses propres Pokemon pour faire les présentations. Bon... Je gardais les bras croisés sous ma poitrine, tachant de faire preuve de patience. L'homme déclarait par la suite que nous devrions commencé par la salle des machines. Je tiquais : il en savait des choses pour quelqu'un qui réclamait de l'aide. Pourquoi commencer là-bas ? Haussant les épaules, je constatais que l'on avait pas vraiment le choix puisque c'est le Magnezone qui nous guidait.

Au bout de quelques minutes, alors que j'avais abordé le problème sous tous les angles possibles, je me tournais vers Ginji pour le lui donner. A lui de demander au Pokemon qui nous accompagnait des informations. Et il devait en avoir, assez pour nous guider dans notre démarche réflexive. Nous parvenions alors dans une salle. Immense, sa forme de losange ne m'indiquait rien de bon. Je marchais avec précaution, jetant un coup d'oeil au tuyau que je pouvais voir sous mes pieds, à travers des grilles. Rien ne semblait fonctionner alors que la lumière sur le plafond était bien en place. Je n'y comprenais pas grand chose en électricité, mais ça ne me semblait pas logique.  Le garçon qui était avec moi devait en savoir plus car il parlait carrément de générateur. Bon dieu, j'étais bien à la ramasse ce coup si. Je laissais alors Ginji s'avancer vers le générateur, confirmant que l'électricité ne passait pas à cause de "fermetures". C'était bien tout ça mais je ne savais pas comment l'interpréter. A part peut-être d'ouvrir ces fermetures ? Facepalm intérieur... S'ils demandaient de l'aide, c'était justement parce qu'ils avaient déjà essayé un truc aussi facile que même moi je pouvais comprendre.

« Je pense qu'ils ont déjà essayé, sinon, le soucis serait réglé depuis longtemps. »

C'est alors qu'un nouveau Pokemopn faisait son apparition. Un mignon Pikachu qui allait faire office d'interprète. Tant mieux. Peut-être que nous avancerons mieux dans notre enquête. En tout cas, je notais que le système de Ginji était judicieux bien qu'un peu étrange. En effet, bien que je ne communiquais pas de cette façon avec mes compagnons, il m'était facile de les comprendre par un simple regard. Sauf qu'ici, la situation était différente et demandait des choses précises. Finalement, ce garçon n'était pas si idiot. Voilà qu'il remontait dans mon estime, ouf. Tandis que Ginji et Pikachu sous tirait les information au Magnezone, je m'avançais vers ce qui semblait être la plateforme de contrôle. Un certains nombres de boutons, de toute forme et de couleur différente étaient disposés un peu partout Alors que Ginji me demandait ce que l'on devait faire maintenant, je me retournais pour lui répondre, laissant mes doigts effleurer doucement la partie basse du système.

« Tu penses trouver quoi plus bas ? »

Si on était sûr de rien, je ne préférais pas m'y aventurer. Autant dire que je n'étais pas du tout à l'aise. Je me replaçais bien en face de ce tableau de commande, laissant mes yeux le parcourir entièrement. Est-ce qu'au moins il fonctionnait ? N'était-il pas possible de régler ce soucis ici-même ? A mon sens, non. Les hommes avaient déjà tenté leur chance. Mes doigts approchant un bouton, j'étais soudain projetée en arrière par une force inconnue. Mon dos allait percuter une barrière,  laissant une douleur atroce à ce niveau. Le choc avait été violent et je ne m'y étais pas préparée, m'empêchant alors d'amortir cette chute soudaine. Les yeux fermés, je grimaçais et je peinais à me redresser convenablement. Meian avait accouru vers moi, inquiet, pour ensuite fusiller du regard le responsable. Une chose invisible à nos yeux mais qui semblait attirer mon Noctali car celui-ci grognait en direction de la plateforme.

« Que se passe t-il Meian...?  Il n'y a rien ici. »

Et pourtant, il continuait, me forçant alors à croire qu'il y avait bien quelque chose. Mais quoi ? Mon corps avait été repoussé et il ne s'agissait pas d'une décharge électrique... Maintenant debout, je tachais d'observer le tableau de contrôle un peu en retrait, le cerveau en ébullition. (Ambre Powa ! /paf) Ok. Rapidement, je faisais le point. Bien sûr ! J'avais déjà lu ça quelque part, dans un magazine. Il se pouvait que l'on était en train de vivre la même situation.

« Ginji, je crois avoir trouvé ! Demande à un de tes Pokemon de lancer une décharge dans ce tableau afin d'y déloger cet intrus ! »

_________________
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Mar 10 Nov - 20:36
Ginji Labelvi
      Feat. Ambre Lawford



« De l'électricité dans l'air »


A bord du bateau, Ambre m'a expliqué qu'il était possible de ranimer ce fossile en passant par son intermédiaire. Apparemment, il va falloir que j'y mette le prix, mais... C'pas grave ! 'Suffira de rogner sur les dépendances en nourritures...  Hmm ? Bah quoi ? Il faut savoir se donner les moyens de ses ambitions, les gens ! Je sais bien que je suis connu pour mon appétit gigantesque et un peu pour ma malchance légendaire, et également pour ma force minable, et aussi pour mes folies passagères... J'aime l'image que les gens ont de moi..., mais je sais me contrôler, quand il le faut ! … Mais juste quand il le faut, hein...

J'ai vivement hoché la tête, enthousiaste.

« -Oh wai ! Je veux bien ! Tu pourras me filer ton numéro d'Ipok ?... Alors comme ça, t'as déjà ranimé des fossiles ? C'bon à savoir, comme ça l'Amagara ne se sentira pas trop seul à l'académie !  »

Oui, je suis déterminé à tous les attrapeeeeeeer ♪ la faire vivre, cette bestiole ! C'est un peu comme si on vous avait confié un œuf dont l'embryon commençait à se développer, mais à peine, et que vous aviez le choix entre le cuisiner en omelette ou le faire éclore. Pas d'hésitation possible ! L'omelette L'éclosion ! C'est bô, de voir la vie naître...


Mais tout ça, ça sera pour pus tard. Pour l'heure, Ambre et moi sommes au cœur de la centrale, et les problèmes de celle-ci ne vont pas se régler tout seul.

Le Magnezone ne semble pas bien plus informé que nous sur ces fameux problèmes, d'ailleurs. Il sait juste qu'il y a quelque chose qui empêche les valves en contre-bas de s'ouvrir. Mais quoi ? Aucune idée. Ambre semble plutôt sceptique vis-à-vis de ma proposition d'aller en bas, me demandant ce que je pense y trouver.

« -La source du problème. Si elles ne s'ouvrent pas, c'est qu'il doit y avoir un truc qui les bloque non loin... Je sais pas s'il y a moyen de jeter un coup d’œil dans le générateur. Oz, tu peux lui demander où est-ce qu'on pourrait regarder à l'intérieur ? »

Le Pikachu hoche la tête, et se tourne vers le Magnezone, relançant leur discussion. Le Magnezone pivote alors sur lui-même et commence à s'éloigner de nous, tandis que mes Pokémons semblent le suivre. Oz me lance un petit cri.

« -Chu pi ka! »

Je lance un regard en direction d'Ambre, qui observe un tableau de commande non loin.

« -Il veut qu'on le suive, tu viens ? »

Mais à peine ai-je terminé ma question que la Givrali est soudainement projeté en arrière. Surpris, je ne peux que voir que la jeune fille percuter violemment une barrière, alors que son Noctali accourt déjà vers elle. Tandis que les autres Pokémons s'immobilisent, je me précipite vers elle, et l'aide à se relever. Le choc semble l'avoir quelque peu secouée, et la collision avec la barrière lui a probablement fait sacrément mal. Je compatis, ça m'est déjà arrivé, une fois, ce genre de choc ! Et ce n'était pas une barrière, mais des gradins en fer... Même si vous vous demandez ce que ça fait, n'essayez jamais de vous prendre une attaque Hydrocanon dans le ventre !... Enfin, si vraiment vous vous le demandez, il vaudrait mieux aller prendre rendez-vous chez Ghost, plutôt. Il n'y a que moi qui ait le droit de me poser des questions idiotes ici, ok ?

« -Ambre ! Tu vas bien ? »

Heureusement, l'archéologue se remet bien vite sur pieds. Elle pose alors une question à son Noctali, et je ne remarque qu'à ce moment là qu'il est actuellement occupé à grogner en direction du tableau de commande. Agreuh, vilaine machine. Je ne suis pas sûr que ça la fasse réagir, par contre. A moins que ça soit une intelligence artificielle ? Ça peut avoir peur, un programme intelligent ?Aucune idée, mais peut-être que là n'est pas la question... Ambre prend une mine songeuse, avant de déclarer avoir trouvé la solution à notre problème. Ah, tant mieux ! Alors ? Que doit-on faire ? Faut-il : A) Débrancher le générateur, B) Appuyer sur un bouton précis, C) Prendre ses jambes à son cou, ou D) Attaquer comme un bourrin et tout faire péter ? Comment ? La réponse D ?  C'est ton dernier mot ? De toute façon, on n'a plus de jokers, on a déjà utilisé l'appel au Magnezone précédemment, et il ne savait pas grand chose ! Donc va pour la réponse D ! C'est d'accord Jean-Pierre ! On attaque le tableau de commande !

« -Euuh... C'est une façon originale de faire de la mécanique ! Oz ! Boule Elek ! »

Vu la vitesse de déplacement totalement inexistante de cette machine, ça risque de faire bobo. Pour une fois que je peux casser quelque chose parce qu'on me le demande ! #PAF#
Mon starter hoche la tête, avant de charger une sphère électrique au dessus de sa tête. Puis il bondit, et à l'aide de sa queue, envoie la boule d'énergie sur le tableau. Lorsqu'elle le percute, la machine se met à grésiller étrangement... Avant qu'un rayon lumineux n'en sorte brusquement, cessant aussitôt le grésillement. Un Pokémon se matérialise juste devant nous, et j'ai le réflexe d'attraper mon Ipok pour le scanner à l'aide du logiciel Pokédex. Je comprends tout de suite mieux où Ambre voulait en venir...

« -Le Pokémon Virtuel, Porygon ! C'est la première fois que j'en vois un... Alors c'est lui qui est à l'origine de tous ces problèmes ?  »

Un grésillement a tôt fait de répondre à ma question. Il me suffit d'un regard sous mes pieds pour voir que l'électricité a recommencé à circuler dans les tuyaux en contre-bas. Je fourre mon Ipok dans mon sac, puis fixe le Pokémon. Cela relève déjà plus de mes compétences qu'un examen de toute la centrale.

« -Oz, Frotte-Frimousse ! »

Le Pikachu s'exécute, et court vers le Porygon. Si on parvient à le paralyser, en plus de lui faire perdre de la vitesse, il aura plus de mal à prendre la fuite qu'en état normal. Oz électrifie ses joues, et vient les frotter contre le Pokémon, qui se crispe aussitôt. Même si on ne le voit pas vraiment grimacer et serrer les dents, on le voit surtout se bloquer, en fait. Il doit être du genre aussi expressif que Soul ! Mais qu'importe, ce n'est pas le moment de penser à ça... Je rouvre rapidement mon sac, et en sors alors une Pokéball. Vide. Sans prévenir, je la lance sur le Porygon, et la regarde s'ouvrir pour entourer le Pokémon d'un halo rouge... Avant de se refermer aussitôt et de tomber au sol, sans l'absorber. Bon, ça me fait une Pokéball en moins, mais...

« -... On ne peut pas le capturer ! Ce qui veut dire qu'il ne s'agit pas d'un Pokémon sauvage. Donc ou il est du genre récalcitrant... Ou quelqu'un l'a fait venir ici volontairement. »

C'est dommage, si j'avais pu le capturer, il aurait été plus facile de tirer tout ça au clair. Il aurait fallu un petit interrogatoire d'Oz, et hop ! Surtout qu'il est très doué, pour les questions... Mais le problème, c'est que notre jeune ami ne tient pas à en place, et malgré la paralysie, il parvient à atteindre le tableau de bord et retourner à l'intérieur de celui-ci. Je vois qu'Oz commence à charger une nouvelle attaque, mais je l'arrête d'un mouvement de bras. Bien que surpris par cet ordre, il désamorce son attaque, et observe le tableau de bord tout comme moi. On entend toujours le grésillement qui vient d'en dessous.

« -... Ça ne sert à rien d'attaquer à nouveau le tableau de bord. Il est parti, sinon, il aurait déjà refermé les valves. Si je me souviens bien, Porygon est capable de voyager dans l’hyper-espace...  Il s'est servi du tableau pour prendre la fuite. »

Histoire de valider mon hypothèse, je m'approche du fameux tableau de bord, et pose doucement mes mains dessus. A l'inverse d'Ambre, je ne me fais pas me repousser. Je lâche un soupir, avant de me tourner vers ma partenaire de mission.

« -... Ouaip, il s'est fait la malle. Si on veut éviter qu'il cause plus de problèmes à la centrale, il faut le retrouver. Lui, et son dresseur, aussi. Il faut vite que l'on mette la main sur des ingénieurs de la centrale, qu'ils nous filent un plan des réseaux électriques pour savoir où il a pu aller... »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Jeu 3 Déc - 23:55
Charger de l’électricité dans ce panneau allait sûrement déloger l’intrus à l’intérieur. Et pour cela, je m’étais directement adressée à Ginji qui semblait hésiter vu la réponse qu’il venait de me fournir. Mais la seconde suivante, ce dernier demandait à son Pokemon de s’exécuter. Apparaissait alors devant nous une drôle de créature que je reconnaissais pile au moment où mon partenaire exclamait son nom. Oui, un Porygon… Une créature intelligente et mystérieuse, qui avait aussi le don de m’intriguer. Jamais je ne m’étais réellement intéressée à son espèce, mais il faisait bel et bien partie des spécimens que je me devais d’étudier.

« Probablement… Après tout, il peut filer sans problème dans le cyberespace. Il ne faut pas le laisser s’échapper ! »

Ginji était bien réactif tout d’un coup et ça me surprenait. Aussitôt après mes propos, il venait de quémander à son Pikachu d’attaquer leur nouvel adversaire. Je restais alors en retrait, effectuant quelques pas en arrière afin d’observer les actions qui se déroulaient sous mes yeux. Le Pokemon électrique de mon partenaire ne se faisait pas prier et s’élançait en direction du Porygon qui semblait plus perdu qu’autre chose, subissant alors l’attaque paralysante qui semblait faire son effet. Tous les cubes de son corps ne bougeaient plus de la même manière, devenant immobiles. Profitant de cette occasion, le garçon ne tardait pas à lancer une Pokeball dans sa direction. Euuh… What ? Attendez, stop. Arrêt sur image. Oui, voilà, merci. Alors comme ça, Ginji, tu veux capturer ce Porygon ? Sans même me demander mon avis ?! Oui, enfin bon, j’aurais peut-être du moi aussi me manifester en faisant appel à l’un de mes Pokemon mais j’avais plutôt opté pour le retrait et Meian m’avait suivi. Alors comment pouvais-je me permettre de mettre une option sur cette éventuelle capture ? Certes, ce Pokemon m’intéressait mais ce n’était pas une raison pour m’imposer d’un coup comme ça. Et puis, bon, de toute façon, la capture était un échec cuisant.

« Attends, si la Pokeball n’a même pas pu l’absorber, c’est clairement qu’il appartient à un autre dresseur. Ta première affirmation est donc la bonne… Maintenant est de savoir ce que fiche une créature capturée, surtout si c’est pour mettre la zizanie. »

Alors que nous étions en train de nous questionner, Porygon en profitait pour s’éclipser de là où il venait, c’est-à-dire dans le tableau de bord. Je n’avais même pas eu le temps de réagir. Et j’affirmais d’un hochement de tête positive la remarque de Ginji : réitérer l’opération n’était pas nécessaire, le Pokemon Virtuel était parti bien plus loin. Hypothèse confirmée quand il s’approchait du tableau de contrôle. Bon… Que faillait-il faire à présent ? Car on était loin de réussir notre mission pour le coup. N’arrivant pas à voir l’issue de tout cela, je commençais un peu à désespérer.

« Que fait-on ? » Demandais-je à Ginji. « On retourne voir le mec de tout à l’heure et on lui explique la situation ? Car franchement, je ne vois pas comment chasser ce Porygon sans nous même aller dans le cyberespace. A moins que tu ais des connaissances dans l’informatique… ? Faudrait-il déjà trouver la salle de contrôle… »

Finalement, on optait pour la première option. Rebroussant chemin, je m’efforçais à réfléchir à la situation, désirant trouver une solution. Hors, rien ne me venait à l’esprit et ça commençait à m’agacer sérieusement.

_________________
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Lun 21 Déc - 1:34
Ginji Labelvi
      Feat. Ambre Lawford



« De l'électricité dans l'air »


Ambre semble parvenir aux mêmes conclusions que moi. Tant mieux, moins on perd de temps en débat, plus vite nous pourrons retrouver ce Porygon !... Encore faut-il savoir où est-il passé. Je suppose qu'il voyage plutôt rapidement, dans le cyberespace, donc il peut déjà être à l'autre bout de la centrale. Si ça se trouve, il l'a même quitté...

Ma partenaire aussi, doute de la marche à suivre. Si j'ai des connaissances en informatique ? Alors là, pas du tout. On retourne voir le bonhomme, donc ?... Bah, de toute façon, est-ce qu'on a le choix ? Et puis, il pourra sûrement nous filer un plan des réseaux électriques. Nous verrons bien !

« -Je sais tout juste installer un anti-virus... Et sans vouloir être négatif, 'pas sûr que cela suffise à arrêter notre intrus. 'Va pour la salle de contrôle. Magnezone ? Tu nous montres le chemin ?.. »

En guise de réponse, le Pokémon pivote sur lui-même et se dirige vers l'un des couloirs. Suivi par Oz, Tobby et Thibault, je marche derrière l'imposant Pokémon, réfléchissant à la situation. Qu'aurait-on à y gagner à pirater cette centrale ?... Pour stopper toute l'électricité de Kalos, il faudrait bien plus de moyens qu'un simple Porygon. Peut-être est-ce un acte fait dans le simple but de nuire ? Pour se venger de l'un des techniciens, ou quelqu'un qui serait affecté par les problèmes causés, en représailles à je-ne-sais-quoi... Mouais, ça part un peu loin, là. Dans tous les cas, je sens que je me suis encore fourré dans une histoire tordue...

Ambre est tout aussi pensive que moi, et comme nous ne parvenons pas à tirer de conclusions, la progression dans les couloirs de la centrale se fait en silence. Heureusement, ,ous ne tardons néanmoins pas à arriver devant la fameuse salle de contrôle, où le Magnezone nous conduit bien gentiment. Il est le premier à passer la large porte automatique, et nous invite à le suivre à l'intérieur. Je ne me fais pas prier, et le suis, pour découvrir une salle dont les murs sont recouverts d'écran en tout genre. Ils semblent diffuser les réseaux électriques de la centrale. Du moins, c'est ce que je déduis grâce aux inscriptions qui figurent à côté des tuyaux qui sont affichés, et qui semblent correspondre aux noms de certains couloirs que nous avons emprunté. Il y a aussi des petites diodes vertes et rouges pour indiquer les endroits où le courant circule ou non, ainsi que plusieurs petits tableaux de commande en tout genre. Des employés sont assis devant eux, et gardent les yeux rivés sur les écrans.

L'homme de tout à l'heure en fait parti. En nous entendant rentrer, il se lève de son fauteuil et se dirige vers nous.

« -Ah, vous êtes là. »

Je hoche la tête pour confirmer -bien que c'est parfaitement inutile-, tandis que le Magnezone vient se placer aux côtés de l'adulte. Il s'apprête à reprendre la parole, mais je le prends de vitesse, pressé de raconter ce que nous avons vu.

« -On a trouvé l'origine de la panne, il y avait un Porygon caché dans le tableau de contrôle près du générateur, et il empêchait l'ouverture des valves. On a bien réussi à le faire sortir de là, mais il a pris la fuite tout de suite après, et on a juste eu le temps de déterminer que ce n'était pas un Pokémon sauvage, à l'aide d'une Pokéball qu'on lui a lancé dessus. Du coup, nous sommes à peu près sûrs que quelqu'un a envoyé le Porygon ici délibérément, mais nous ne pouvons pas encore dire pourquoi ni comment. Il faut vite que vous nous donniez un plan plus détaillé des lieux, si on ne le retrouve pas rapidement...
-Oh la, stop, stop, calme-toi. »

De ses mains, il me fait signe de me calmer, puis lâche un soupir en se frottant les yeux derrière ses lunettes.

« -Je sais que vous avez réussi à rouvrir les valves, le courant s'est remis à circuler dans les zones autour du générateur. Je ne pensais pas que vous trouveriez le Porygon si vite... Ni même qu'il paniquerait de la sorte.
-... Pardon ? »  

Euuuuh, j'ai loupé un épisode, là. Ou deux. Ou trois. Ou toute la saison entière, en fait. Qu'est-ce qu'il raconte ? Comment est-il au courant pour le Porygon ? Ou plutôt... S'il savait qu'il était là, pourquoi nous a-t-il envoyé chercher la source de la panne ? C'est lui, qu'est derrière tout ça ?.. Mais ça n'a aucun sens ! Il ne serait pas si détendu, si c'était le cas !... 'Fin non, il n'est pas vraiment détendu, mais il n'a pas l'attitude d'un criminel pris sur le fait, en tout cas.

« -Cette histoire de panne, c'est du pipeau. Il y a quelques temps, nous avons essuyé une attaque d'une organisation criminelle, et nous avons donc décidé de mettre en place un système de sécurité. Sauf que nous étions pas sûrs de sa fiabilité, et nous avons donc contacté votre académie pour qu'ils nous envoient des élèves qui testeraient le système de sécurité. Et pour que cela soit plus concret, nous leur avons demandé de vous cacher le véritable but de la mission... »

… Quoiiiiiiiiiiiii ?... Je me sens trahi, là. Comme si on venait de m'annoncer que le Père Noël n'existe pas. 'Fin non, peut-être pas à ce point là, mais quand même...
Je tourne la tête en direction d'Ambre, mon expression affichant clairement mon étonnement. Je ne croyais pas l'académie capable de nous faire ce genre de coup. En tout cas, cela explique la confusion qu'il y a eu quant à l'ordre de missions. Et cela justifie aussi le fait qu'ils aient fait appel à des gosses au lieu de vrais professionnels....
Hmm, comment dire... J'ai l'impression de m'être un peu fait... Bananer ? Ouais, voilà... Bah, d'un autre côté, c'est plutôt positif ! Ça veut dire que la centrale ne craint rien, puisque le Poyrgon est sous leurs ordres ! … Pas vrai ?...

« -... Sauf qu'on ne s'attendait pas à ce que le Porygon réagisse si mal. Il a totalement paniqué, et on a aucune idée de là où il peut-être. Et dans cet état, il risque de causer de sérieux dégâts... »

Au même moment, l'une des diodes se met à clignoter en emmenant des petits bips, tandis qu'un des tuyaux affichés à l'écran a viré au rouge. L'homme se retourne pour observer ce qu'il se passe, tandis qu'un des ouvriers commence à presser quelques boutons.

« -Le secteur A3 est totalement paralysé ! J'essaye de réactiver les connexions, mais le système ne répond plus... »

Je regarde sur l'écran la fameuse chose nommée secteur A3, et observe l'inscription marqué juste à côté. Couloir numéro treize... Anh ! Je sais où il est ! Nous sommes passés devant en arrivant ! C'est tout juste à côté. Si on se dépêche, on peut y être d'ici quelques secondes... Pour que le courant cesse tout bonnement de circuler, le Porygon s'est probablement arrêté dans les réseaux alentours. On peut toujours tenter de l'arrêter ! Mais on doit se dépêcher, avant qu'il ne prenne à nouveau la fuite...

« -Ambre ! Suis-moi, je crois savoir où c'est !
-Attendez, qu'espérez-vous faire ?
-Ce pourquoi nous sommes venus ! Réparer la panne ! »  

Sans plus attendre, je passe la porte de la salle de contrôle, et file en direction du fameux couloir. C'est de notre faute, s'il s'est mis à paniquer! Il ne doit nous échapper sous aucun prétexte !

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Sam 14 Mai - 7:42

Nous revoilà en train de rebrousser chemin pour rejoindre la salle de contrôle, mené par notre guide du moment, un Magnezone. Le silence est de mise car chacun est pris dans ses pensées dans le but de trouver une raison logique à tout ce bazar. Malheureusement, je ne parvenais à aucune conclusion ce qui ne faisait que d'attiser mon énervement. J'adorais toujours avoir une explication à tout et quand je me retrouvais dans le brouillard, ça ne me convenait absolument pas. Notre progression dans le couloir se fait plus rapide que prévu et nous arrivons dans une salle où plusieurs écrans recouvrent les murs, chacun donnant des informations différentes, totalement incompréhensible. Je ne me sens pas du tout à l'aise dans cet environnement et ne vois pas en quoi je pourrais me montrer utile. Et tous ces bourdonnements électriques incessant m'empêche d'avoir les idées clairs. En bref, je ne suis dans l'incapacité de réfléchir convenablement. De toute façon, toute cette flopée de petits employés model sont présents et sûrement plus apte à fournir quelque chose. L'un deux se retourne et on reconnait l'homme qui nous a accueilli tout à l'heure.

Mon partenaire prend alors les devant en lui expliquant la situation, de la même manière que les autres fois, c'est à dire trop rapidement. Ce qui a le don d'agacer car même son interlocuteur lui coupe la parole -comme quoi, je ne suis pas la seule haha ! Sauf que l'homme continuait dans sa lancée et parlait du Prygon comme s'il le connaissait. Et forcément, nous, adolescents, on était complètement surpris. Ma concentration est donc portée de façon plus intense vers cet homme qui nous explique, comme si tout était normal, que la panne était prévue. Alors là, c'est le comble ! Heureusement, je parvenais à garder le contrôle car sinon, je lui bondissais à la gorge pour le secouer comme un pruneau. Ginji se tournait même pour observer ma réaction mais je restais de marbre, croisant simplement son regard. Tout se jouait dans la respiration mais aussi de détourner son attention en temporisant la situation. Là, voilà... Je me sentais beaucoup mieux ainsi qu'à gueuler comme un putois. C'était parfaitement le genre de Roseverte, il faillait s'y attendre.

« Quoi ? J'étais pas au courant moi ! » lui soufflais-je alors que je comprenais enfin pourquoi il m'observait de la sorte. Je soupirais ensuite et levait les yeux vers le plafond. « Raah, on perd notre temps. Merci Roseverte, punaise  ! »

Comme s'il avait entendu ma plainte, l'homme lâchait une tout autre information. Ah ! Bah c'était bien malin ça maintenant. Forcément qu'il est paniqué et qu'il va causer des dégâts. Mais ce n'était plus mon problème à présent, à eux de se débrouiller.

« Parce que vous croyez que... »

Me voilà coupée en plein dans ma magnifique réprimande par une stupide alarme. Je pestais intérieurement et baissais la tête tout en serrant le poing. C'est de cette façon que j'extirpais toutes les mauvaises ondes. Bon, voici enfin une vraie situation d'urgence ? Ca en a tout l'air. Les employés semblent plutôt paniqués et agissent en conséquence sur leur stupide tableau de bord. Et ? Et je regarde juste sans réagir, contrairement à mon partenaire qui lui, semble beaucoup enthousiaste à donner de nouveau son aide. C'est une blague n'est-ce pas ? Ne me dite pas qu'il va encore sauter les deux pieds joint là-dedans...  ?! Eh bien si. Sa petite tête châtain disparait dans le couloir, la porte du sas se refermant derrière lui.

« Sérieusement... »

Je râle intérieurement et je n'ai plus vraiment le choix. C'est ça ou rester dans le boucan. Je quitte à mon tour la salle de contrôle, même si l'homme tente de me retenir par le bras et de me donner d'autres informations. J'en ai que diable à faire bordel. Je force en donnant un léger coup en avant et m'extirpe de là pour retrouver mon partenaire. Je ne le retrouve que à quelques pas de ma position, en train de courir au loin. Je le suivais pour garder le visuel et le rattrape dès qu'il s'arrête.

« Comment tu sais que c'est ici ? » demandais-je, totalement perplexe jusqu'à ce que mes yeux se pose sur numéro du secteur peinturé au mur. « Ah ok... Laisse tomber. »

Il suffisait juste d'observer autour de soi. Parfois, je ne vois vraiment pas plus loin que le bout de mon nez. Bien, et maintenant ? Comment faire sortir la créature de là ? Sans trop la paniquer, en plus... N'y avait-il pas un autre Pokemon capable de rentrer ans le réseau pour l'en extirper ? Pas à ma connaissance, en tout cas. Une autre solution, vite... Et là, illumination !

« Dis voir, ton Motisma... Il ne peut pas lui aussi pénétrer le réseau ? Ou plutôt, pénétrer là dedans pour prendre le contrôle et donc avoir le dessus sur Porygon ? Ca le ferait peut-être sortir et on pourrait enfin le rassurer. Ou alors, il va vivre cela comme une intrusion et se battre comme un idiot, au choix. Mmh...  Sinon, un bon coup de jus là dedans ! .. Hmph, en faite, j'en sais rien et ça m'agace, voilà. Si ça tenait qu'à moi, je serais déjà repartie. » pestais-je de nouveau avant d'avoir une seconde illumination. « Je suis vraiment une sombre idiote. »

Oui, totalement Miss Lawford. Pourquoi n'y avais-tu pas pensé plus tôt, hein ? Je regarde Ginji, moins dépassé par les évènements. Je crois tenir la solution et j'espère bien la mettre en oeuvre correctement. Main sur une Pokeball je sors à mon tour le Pokemon. Car moi aussi, je possède...

« Porygon !»

_________________
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Mer 1 Fév - 16:16
Ginji Labelvi
      Feat. Ambre Lawford



« De l'électricité dans l'air »


Secteur A3, secteur A3, secteur A3... Alors, là c'est le B4, ici le C7, là le G2 et par ici le ÚΠ... Bon sang, mais c'est quoi ces notations ?! Et cet ordre totalement anarchique, surtout ! Enfin, aucune importance, j'ai mémorisé le chemin, c'est tout ce qui compte...

Oz, Tobby et Thibault à ma suite, je parcours les couloirs de la centrale à toute vitesse. Cette alarme qui tourne en boucle, le besoin urgent d'agir, cette course effrénée... La vache, que c'est excitant ! Là, je me sens vraiment vivant ! J'ai beau me plaindre qu'ils m'arrivent tout le temps nawak, mais il est vrai que si il ne se passait jamais rien dans ma vie, je m'ennuierai à mort, môa... Je me demande si c'est pour ce genre de raison qu'Ambre est partie étudier dans l'archéologie. D'ailleurs, elle est où ? Je n'entends pas ces pas, avec tout ce bruit... Ah, c'est bon, elle me rattrape ! Pendant un instant, j'ai cru qu'elle avait complètement abandonné la mission... Mais ça ne serait pas son genre, pas vrai ?

« -Là ! »  

M'arrêtant d'un coup, j'observe les environs à la recherche d'une quelconque machine par laquelle un Porygon pour s'infiltrer. Mais à priori, il n'y a pas grand chose, et je n'ai pas vraiment eu le temps d'analyser plus en détail les environs qu'Ambre m'interpelle pour me demander d'où je connais l'emplacement de ce fameux secteur. Ses yeux se posent alors sur l'énorme peinture sur le mur, et elle trouve d'elle même la réponse.

Tout en marchant lentement pour reprendre mon souffle, j'ouvre au pif quelques portes dans l'espoir de trouver un appareil connecté au réseau électrique. Pendant ce temps, la Givrali paraît en pleine réflexion, et finit par prendre la parole au bout de quelques secondes à peine pour me questionner dans l'espoir de trouver l'idée qui nous permettra de déloger le Porygon. A son interrogation sur les Motisma, je secoue la tête de droite à gauche.

« -Nop. Les Motisma prennent le contrôle des appareils, mais ils ne voyagent pas dans le cyber espace comme Porygon. Disons que eux vont plutôt agir dessus comme n'importe quelle autre intervention extérieure, tandis que Porygon va l'infiltrer comme un virus. Grossièrement. »  

Ouais, par contre, l'idée de balancer un gros coup de jus ne me semble ETRANGEMENT pas être la bonne chose à faire. Je sais pas, une intuition. C'est peut-être lié au fait qu'on soit déjà dans une centrale électrique pas mal détraqué à cause d'un Pokémon virtuel...

Laissant à Ambre le soin de la réflexion, je rentre dans une pièce suite aux cris lancés par Tobby après que celui-ci soit rentré dans une énième salle. Là, un ordinateur ! Il y a sûrement moyen d’accéder au Porygon via celui-ci mais... Comment ?

Je ressors de la salle pour en avertir Ambre presque aussitôt, alors que celle-ci se traite soudainement d'idiote. Hein ?

« -Euh, tu sais, môa on m'a souvent traité d'idiots, mais mes parents m'ont toujours dit que j'ai plein d'autres qualités, donc c'est sûrement pareil pour toi, t'inquiètes pas... »  

Quoi ? Comment ça, je suis à côté de la plaque ?

Réalisant qu'elle même possède un Porygon, Ambre attrape une Pokéball pour en faire sortir le-dit Pokémon, sous mon regard quelque peu choqué. Ah, ouais, d'accord. Ne réfléchissant même pas à la façon dont elle a pu oublier ce léger détail, je passe directement à la suite et saute la partie du « Mais pourquoi tu ne l'as pas dit plus tôt ?! » pour atterrir directement à :

« -Il y a un ordinateur, par là-bas ! Il pourra certainement déloger le Porygon ! Il a été un minimum entraîné ou pas du tout ? »  

Je ne sais pas trop comment fonctionne les affrontements dans le monde virtuel (Et ne me répondez pas à base de quêtes et d'xp, s'il vous plaît), mais il doit certainement y avoir un quelconque rapport de fore qui rentre en compte afin de déterminer quel Porygon a l'emprise sur l'autre. Espérons que cela soit le notre ! Menant Ambre et son Pokémon dans la-dite pièce, où attend toujours Tobby, bientôt rejoint par Thibault et Oz, j'indique à l'Archéologue l'appareil.

« -S'il rentre là dedans et qu'il le trouve, il devrait pouvoir le convaincre de sortir. Pendant ce temps, je fonce retourner à la salle de contrôle pour les prévenir que cette deuxième intrusion dans leur système est complètement legit, et qu'ils doivent à tout prix éviter de couper les alimentations. Je compte sur toi ! »  

Un signe du menton à mes trois Pokémon, et ceux-ci me suivent une nouvelle fois à l'extérieur de la pièce. Bon sang, qu'est-ce que j'aurai couru, à la fin ! Et dire que c'était censé être une mission hautement scientifique ! J'ai bien fait de partir en Pokéathlète, môa ! Donc, secteur ÚΠ, G2, C7, B4... LA !

En nage, j'arrive devant la porte de la salle de contrôle en suant de la tête aux pieds. La langue pendante, le souffle haletant, j'ai besoin de prendre appui contre le mur quelque secondes, avant de prendre une profonde inspiration et de pousser la porte de mes deux bras, lançant un cri solennel.

« -JE M'Y OPPOSE ! »  

… Pardon, j'avais envie.

Les scientifiques se tournent vers moi en me lançant un regard sceptique, tandis que je rejoints l'homme de tout à l'heure en quelques pas. Je pointe ce que je pense être le secteur A3 sur l'écran de contrôle, et explique à la va-vite ce qui s'y passe.

« -Ma pote a demandé à son propre Porygon de pénétrer un des ordinateurs de la zone. Ils doivent actuellement être en train d'essayer de le faire quitter le réseau, donc n’intervenez surtout pas depuis vos machines dans la zone... Ou même partout dans la centrale, en fait. Il ne faudrait pas que vous interfériez avant qu'elle ait pu régler le prob... »  

L'alarme s'arrêtant brusquement, je laisse ma phrase en suspend et me tourne vers les hauts-parleurs. Un regard en direction des panneaux de contrôle me suffit alors pour remarquer que les messages d'erreur ont disparu, tandis que certains scientifiques informent leur supérieur que le Pokémon est visiblement parti. L'homme et le Magnézone, resté là après notre départ en trombe, se tournent vers moi et, chose rare, j'ai l'insigne honneur d'être gratifié d'un sourire du premier.

« -... On dirait qu'ils y sont parvenus. Toutes mes félicitations, vous venez de nous enlever une belle épine du pied. » appuyant sur ses lunettes pour les remettre droites, il reprend subitement son air sérieux « Même si une partie de tout ceci est votre faute, puisque si vous n'aviez pas agi aussi brusquement, peut-être que le Porygon n'aurait pas si mal réagit... »

… QUOI ?! Mais c'est le Ginji qui se fout du cuisinier ! (Comment ça, c'est pas ça, l'expression?) C'est lui qui nous avait dit qu'il fallait... Grmbl, aucune importance ! Notre boulot est fini, nan ? Alors c'est bon, on peut disposer ? Non parce que, à la base, je devais passer une journée NORMALE môa, pas courir à gauche et à droite dans une centrale électrique à Kalos...

« -D'accord, désolé, pardon, toutes mes excuses, je suis sincèrement navré, on peut rentrer à Lansat maintenant ?...  »  

Il se contente de hocher la tête, et me passe devant pour quitter la salle tout en me faisant signe de le suivre. Les jambes engourdies, je le suis en traînant les pieds, et attrape mon Ipok pour envoyer un message à Ambre afin de l'informer de la réussite de la mission. Après lui avoir au passage demandé de me rejoindre à l'entrée de la centrale, je range mon portable, et suis tranquillement le scientifique qui m'y mène.

Sur place, j'accueille l'arrivée de l'Archéologue avec un sourire super large, et tends mes deux mains en l'air pour qu'elle puisse frapper dedans.

« -Bien joué ! T'as géré ! Vas-y, highfives ! »  

Je ne suis pas certain qu'elle voit un quelconque intérêt dans la manœuvre, mais tant pis, il y en a aucun, si ce n'est que c'est cool !

Après avoir passé un coup de fil et rédigé quelques trucs, le scientifique revient vers nous, et nous tend une enveloppe.

« -Vous allez pouvoir repartir dès ce soir. Vous allez devoir patienter un petit moment à Port Tempères, par contre. Tenez, c'est un message à donner à votre professeur pour confirmer la réussite de votre mission.  »

J'attrape l'enveloppe avec un air légèrement sceptique. Pourquoi ai-je le vague pressentiment qu'elle allait tout droit atterrir dans la corbeille de Roseverte ? Ne faisant néanmoins aucun commentaire, je range l'enveloppe dans mon sac, et me contente de hocher la tête.

Sans plus de cérémonie, le scientifique repart, nous saluant à peine, et nous laisse dans le hall d'entrée de la centrale. D'un commun accord, Ambre et moi nous mettons en marche à travers la Route 13, dans le but originel de rejoindre Port Tempères. Mais en levant les yeux au ciel, je remarque que le soleil est encore vachement haut, et réalise que, à part le trajet qui nous a pris quelques heures, la mission en elle-même a été bouclée relativement vite. Et le scientifique a dit de lui-même qu'on allait poireauter un petit moment à Port Tempères... Et... Il y a Illumis à quelques pas d'ici à peine et... Toutes les pâtisseries qui s'y trouvent...

… Je me tourne vers Ambre, les yeux remplis d'étoile, et la voix presque suppliante.

« -On... On peut faire un petit détour à Illumis, s'il te plaîîîîîiiiiit ? Promis ! Je serai sage ! »  

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11797
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   Ven 21 Juin - 20:26
Modération Mission Ambre-Ginji

Appréciation
Alors, j’vais vous faire un com global, si vous me le permettez. Déjà, le fait que Ambre fasse confiance à Ginji pour réparer quoi que ce soit, ça annonce la couleur (Vider régulièrement un frigo n’implique pas de savoir le réparer !). Ce qui amène notre Voltali a utilisé son plus grand talent : il ne se démonte pas même s’il ne comprend rien à la situation (soit souvent).
La mission démarre donc assez doucement, nos deux élèves échangent pas mal concernant leurs Pokémons (c’est le cas de le dire), avant de se retrouver confrontés au noeud du problème lui-même, la centrale en panne. On doit patienter un bon moment avant de comprendre la cause de cette dernière et plutôt qu’une troupe de types Eleks affamés, j’avoue que le Porygon est assez original.
La révélation le concernant, ainsi que la raison de sa présence forment un retournement assez inattendu également et plutôt qu’une grande conspiration, c’est un exercice de routine qui tourne mal au final. Assez surprenant, j’aime bien.
Dommage que Ambre n’ai pas conclu, j’aurais aimé voir comment ça s’était passé de son côté aussi.

■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Mission finie hors-délai, pas de récompenses !


_________________
[Mission] De l'électricité dans l'air. 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Mission] De l'électricité dans l'air.   
[Mission] De l'électricité dans l'air.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :