Connexion
Pokemon Community :: Reste du monde :: Les Sorties Captures :: Anciennes Sorties

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?
Le Deal du moment :
Xiaomi Trottinette électrique pliable 1S ...
Voir le deal
264.99 €

Alban Abernaty
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
pokemon
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
Alban Abernaty
est un Pokeathlète Coach
Ils avaient reçu la nouvelle il y avait à peine deux jours. La toute première Sortie Capture de l’année avait été annoncée, avec comme destination l’île Babiri. Alban avait très vite fait d’en parler largement avec Aaron, son meilleur ami. C’était sa toute première Sortie Capture, et il comptait bien profiter au maximum de cette journée qui lui permettrait de quitter l’enceinte de Lansat librement. Car depuis qu’il était arrivé, au mois de Septembre, il avait eu beaucoup moins de liberté que sur Cobaba. A part au cours d’une expédition à la Grotte Azurée en compagnie d’Ambre Lawford, Calliope et Aaron, le châtain n’avait pas pu voir le monde extérieur. Alors certes, il y avait énormément de choses à voir sur Lansat, et il n’avait même pas pu encore faire tout le tour. Mais tout de même… Son âme d’explorateur le démangeait, et il était impatient de retourner sur les routes pour découvrir de nouveaux paysages magnifiques. C’était donc très enthousiaste qu’il avait demandé à partir avec ses camarades sur la fameuse Babiri. Il n’avait jamais entendu parler de cette île auparavant, mais quelques recherches lui apprirent qu’elle avait accueilli une grande industrie de farces et attrapes dans le temps. A présent, il ne restait de l’activité humaine que les vestiges de l’usine d’antan, laissés entre les mains de la nature. Alban se demandait quel genre de faune il pourrait y avoir là-bas. Il avait du mal à se représenter l’aspect global de l’île, sachant qu’il n’avait pu y trouver aucune photographie. La nature était-elle plus présente que les vestiges des constructions de l’homme ? Impatient de partir explorer, il avait attendu le départ de la Sortie avec effervescence. Plus que la perspective d’avoir la possibilité d’attraper des Pokémon, c’était celle d’aller fourrer son nez sur Babiri qui l’enchantait. Si au passage il pourrait ajouter un nouveau compagnon à son équipe, ce serait bien évidemment un plus. Mais cas contraire, ce ne serait pas dramatique et il n’allait clairement pas passer sa journée à farfouiller les hautes herbes alors qu’il aurait bien mieux à faire.

Ce jour-là donc, Alban s’était levé aux aurores. Il avait préparé son sac avec soin, n’emportant que le strict nécessaire. Une bouteille d’eau au cas où il ne trouverait pas de source potable sur l’île inconnue. Des vêtements chauds pour pallier les éventuels problèmes. Les Pokéball qu’il avait en sa possession et qui lui seraient nécessaires en cas de rencontre avec un futur compagnon. Ses carnets de notes et ses crayons pour dresser un portrait écrit de ce qu’il allait voir. Et enfin, le mini polaroïd que ses parents lui avaient envoyé par la Poste afin de fêter sa rentrée et ses excellents résultats de l’été. Alban regarda l’appareil qui était arrivé dans la semaine passée, et il le glissa dans la poche de son coupe-vent. L’engin était certes moderne, mais le Voltali avait rapidement appris à s’en servir - non sans aide, évidemment -. Il pouvait donc à présent tirer des clichés en instantané des endroits qu’il voyait, et s’en servait largement depuis qu’il l’avait eu pour compléter ses guides touristiques. Quoi de mieux pour immortaliser une visite que d’en coucher le cliché sur polaroïd ? Il appréciait ces photos au format si particulier, qui apparaissaient au bout de quelques minutes sur le papier glacé et qui avaient une qualité brute et charmante. Il aimait ce qui se dégageait des photos qu’il parvenait à prendre avec cet appareil d’une grande simplicité. Avec un sourire, il ferma la poche de son coupe-vent et après avoir lacé ses rangers, il sortit de son dortoir.

Au dehors, le temps était plutôt couvert. Les nuages n’étaient pas encore assez gris pour prévoir un orage ou de la pluie, mais Alban se méfiait. Il fit rentrer Mistral et Zéphyr dans son écharpe pour les protéger du froid, et Auster resta près de ses jambes pour consolider leur formation. Ainsi, ils parvinrent jusqu’au ferry et y grimpèrent en silence, au milieu de tous les autres élèves. L’ambiance n’était pas forcément aux discussions. Étrangement sérieux, les adolescents consultaient une dernière fois leurs sacs à dos pour s’assurer de n’avoir rien oublié. Le châtain observa cette effervescence nouvelle avec un œil curieux, et il sortit son polaroïd pour immortaliser l’instant. Clac. La photo sortit, cerclée de ce cadre blanc si particulier. Il agita deux trois fois le cliché et bientôt, l’image de ses camarades sur le ferry apparut comme par magie. Avec un sourire satisfait, Alban rangea le polaroïd dans son carnet de note, et il s’assit près de la rambarde pour pouvoir admirer le paysage.

L’océan avait des teintes sombres, aujourd’hui. Après tout, l’Automne s’installait progressivement et la période des grandes canicules était déjà loin. Tant mieux d’un côté, pensait Alban. Pour explorer, un temps légèrement frais était toujours préférable à des chaleurs insoutenables. Pensif, le Voltali caressa d’un air distrait ses Pokémon. Même s’il n’en faisait pas sa grande priorité, il était soucieux des Pokémon qu’il allait croiser là-bas. Comme sur l’île aux Oiseaux de l’Archipel Orange, il voulait tenter de noter toutes les espèces qu’il allait voir. Mais laquelle capturerait-il ? Y aurait-il un Pokémon qui souhaiterait rejoindre son équipe ? Alban n’avait jamais capturé de Pokémon, en dehors d’Auster. Et dans le cas présent, ça avait été un accident ; il l’avait fait dans le feu de l’action, en proie à une vive panique. Il ne s’était jamais posé la question d’agrandir son équipe ; à trois, ils étaient déjà bien assez comme ça. Comment devait-il s’y prendre, si un Pokémon lui plaisait ? Quel genre de Pokémon serait susceptible de lui plaire ? Il n’en savait rien, mais décida de ne pas s’en préoccuper pour le moment. On lui avait dit qu’il aurait une journée entière pour explorer Babiri. Les choses se présenteraient forcément à lui aux instants les plus opportuns. Pas la peine de se stresser avec ça.

Sans qu’il n’ait eu le temps d’y penser plus, l’embarcation vint doucement cogner sur les rives de l’île mystérieuse. Autour d’Alban, les élèves avaient déjà tous récupéré leurs affaires, et, quand la rampe se déroula, ils s’engouffrèrent rapidement dans la forêt dense. Prenant son temps, Alban descendit en faisant attention à son genou, et se trouva devant une grande forêt avec un passage qui dessinait une route jusqu’à ce qui semblait être l’usine désaffectée. Il sortit son polaroïd et pris un cliché. Clac. L’usine de Babiri. Voilà qui ferait une bonne introduction sur la nouvelle page de son cahier de notes. Avec un sourire, Alban siffla son Noctali, et ensemble, ils suivirent le chemin de terre-plein.

Nul besoin de s’en éloigner. Ce qu’Alban voulait voir en premier, c’était cette usine abandonnée. Il y avait certes quelques arbres autour, mais l’instinct du Voltali lui soufflait qu’il n’y aurait pas grand-chose d’intéressant à visiter là-bas. Avec prudence, le jeune homme parvint donc devant l’usine, et, sans voir aucun de ses camarades autour, il entra par un grand trou dans le mur…

Lieu : Île Babiri
Objets en possession : 7 Pokéballs + Bonus Capture #2
CS Utilisée : Vol
Pokémon utilisés :
[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 14438867055651Sprite_4_d_278 [#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 14391123071140197_1 [#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 14438867054497tylton


Dernière édition par Alban Abernaty le Mar 13 Oct - 15:28, édité 2 fois
Compte PNJ
Icon : [#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12829
[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
pokemon
[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
Compte PNJ
est un PNJs
ETAPE 1

Voici les dix Pokémon que tu peux rencontrer, choisis-en cinq dans ce lot et la chance décidera sur lequel tu tomberas. Inutile de faire un post RP pour dire lesquels tu sélectionnes.

[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 439[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 710[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 400[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 517[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 599
[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 81[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 708[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 137[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 662[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 100

Vous possédez 7 PokéBalls.


[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 7z5c
Alban Abernaty
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
pokemon
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
Alban Abernaty
est un Pokeathlète Coach
Compte PNJ
Icon : [#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12829
[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
pokemon
[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
Compte PNJ
est un PNJs
ETAPE 2

Tu rencontres Pitrouille ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou la [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !
[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 710


[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 7z5c
Alban Abernaty
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
pokemon
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
Alban Abernaty
est un Pokeathlète Coach
L’usine était vaste, vue de l’intérieur. Alban déboucha dans un couloir complètement délabré, où se côtoyaient vieilles machines cassées et débris de verre. Il semblait que les fenêtres avaient volé en éclat, vestiges probables des vandalismes de visiteurs bien peu respectueux. Evitant de marcher sur les bouts tranchants, Alban surveilla du coin de l’œil son Noctali. Auster avisa le parterre dangereux, puis, d’un bond souple, il sauta sur une des machines qui était à hauteur respectable. Ils évoluèrent ainsi pendant quelques minutes, explorant les ruines, poussant par moments des machines pour essayer de voir ce qui se cachait derrière. Grâce à son cours sur l’île aux Oiseaux, Alban pu détecter assez facilement les traces de la présence de certains Pokémon. Il préleva les touffes de poil, les plumes, et, parfois, d’autres substances assez compliquées à analyser. Une odeur aseptisée flottait dans les airs, comme si l’endroit avait été désinfecté à grandes eaux avant d’être abandonné. A moins qu’il ne s’agisse simplement de l’odeur des produits chimiques autrefois utilisés. Se promenant dans cette zone si particulière, Alban ne manquait pas une occasion d’immortaliser certaines pièces avec son polaroïd. Il avait l’impression que ce petit bijou technologique allait lui ouvrir de nombreuses autres portes. Débouchant dans ce qui devait auparavant être une zone de production, il passa son doigt sur les machines couvertes de poussière. Certaines étaient intactes, bien que méconnaissables sous leur couche de saleté, tandis que d’autres étaient éventrées. Dans leurs plaies béantes, des boyaux électroniques ressortaient, câbles arrachés par il ne savait quoi. Avisant un trou derrière l’une des machines, Alban essaya de regarder au travers. Mais le couloir masqué derrière était beaucoup trop sombre.

- Auster. Tu peux m’éclairer un peu, mon grand ? demanda-t-il tandis que le Noctali trottinait vers lui, faisait briller avec puissance ses anneaux pour venir en aide à son dresseur.

Les yeux gris anthracite d’Alban parvinrent à détecter du mouvement derrière le trou. Excité à l’idée qu’il puisse s’agir d’un Pokémon, il essaya de pousser la machine avec son épaule pour pouvoir passer de l’autre côté. Malheureusement, la carcasse mécanique était bien trop lourde et, même après avoir demandé un coup de main à Auster, il ne put que la déplacer de quelques millimètres. Frustré, il tenta de trouver un autre passage. Le couloir en face de lui semblait condamné. Aussi descendit-il les escaliers pour accéder aux niveaux inférieurs, la présence de son Noctali étant plus que bénéfique dans un corridor aussi sombre. Il ouvrit une porte au hasard, et son nez fut aussitôt agressé par l’odeur forte de la moisissure. Un ploc retentissant indiquait que de l’eau s’écoulait quelque part. Du plafond, peut-être ? Il sentit que l’air était extrêmement humide. Par précaution, il demanda à Auster de briller plus fort encore, et ce dernier chassa les ténèbres. Devant lui, à quelques marches plus bas, le sous-sol était complètement inondé. Une certaine profondeur d’eau marron recouvrait tout l’espace. A en voir la teinte et les débris de végétaux qui flottaient, Alban se fit la réflexion qu’il n’avait pas forcément envie d’y mettre un pied. De l’autre côté de ce lac improvisé, un morceau de sol semblait immergé, comme la pointe d’un iceberg.

Il réfléchit un instant. S’il rebroussait chemin, il avait encore une bonne partie de la vieille usine à visiter. Mais de l’autre côté, il devait probablement y avoir des choses intéressantes au-delà de cette mare. Après tout, tout ce qui valait plus le coup était forcément plus difficile d’accès, non ? Prenant son courage à deux mains, Alban fit un pas dans l’eau. Il plongea tout d’abord son pied pour en sonder la profondeur, et s’immergea jusqu’au genou, avant de pester. Il ne savait pas quelle profondeur il y avait en dessous de ces marches, mais quelque chose lui disait qu’il n’allait pas pouvoir traverser en ayant juste l’eau aux genoux. Il aurait pu y aller à la nage, même s’il n’était pas forcément un bon nageur, mais le regard carmin d’Auster l’en dissuada. Ce n’était pas la peine de prendre des risques inconsidérés, d’autant plus qu’il y avait peut-être de vieilles machines au fond. Et, même s’il n’y avait plus de jus dans l’enceinte de l’entrepôt, un faux contact n’était pas à écarter. Frustré, Alban rebroussa donc chemin en essayant de sécher son pantalon complètement trempé.

Il remonta les escaliers et déboucha dans un couloir qu’il n’avait pas encore visité. Là au moins, l’endroit lui semblait sec. Un mur végétal lui bloquait cependant le passage, mais il eut rapidement fait de s’en débarrasser grâce à l’attaque Coupe de son Noctali. Auster, après avoir aiguisé ses griffes, fit un bond en avant et déchiqueta les lianes, qui tombèrent au sol, inertes. Deux trois baies tombèrent du plafond et Alban les glissa dans sa poche après les avoir observées un moment, intrigué. Puis, sentant qu’on l’observait, il se figea, à l’affût. Dans le couloir qu’il venait de libérer, deux yeux semblaient scintiller dans l’obscurité. Alerte, Alban fit venir Auster près de lui, prêt à le défendre en cas de problèmes. Zéphyr et Mistral restèrent d’ailleurs bien silencieux également, guettant la moindre ouverture. Puis, dans un petit éclat orangé, une étrange citrouille vint à leur rencontre.

Le Pokémon n’avait pas l’air très dangereux. Pas plus haut qu’Auster, il s’agissait d’une citrouille avec des yeux et une bouche au niveau des feuilles. La chose les observa un moment, avant de trottiner joyeusement vers eux. Il semblait marcher maladroitement, comme si sa constitution lui donnait un air gauche quand il se déplaçait. Quelle était cette espèce ? Etonné, Alban le laissa venir vers lui, dégainant son carnet pour prendre quelques notes. Le Pitrouille le regarda puis, dans un sursaut, il vint se cacher derrière ses jambes. Hein ? Alban ne comprit que lorsqu’il entendit un grognement sourd en provenance des tréfonds de l’endroit d’où était arrivé le Pokémon. Deux yeux luirent dans le noir, bien plus menaçants que ceux du Pitrouille, et un immense Galegon déboula vers eux. Bon ok. Là, il était temps de prendre la fuite.

Sans réfléchir, Alban attrapa le Pitrouille sous son bras, Auster sous l’autre, et commença à détaler comme un lapin tandis que le Pokémon le chargeait. Il ne savait pas pourquoi il avait gardé le Pokémon inconnu avec lui, mais quelque chose lui disait que s’il le laissait ici, il allait forcément se faire réduire en potage par l’immense truc qui venait vers eux. Faisant appel à tout son self control pour éviter ses jambes de trembler, Alban se faisait progressivement rattraper par le Galegon. Acculé au niveau d’un escalier, il demanda à Zéphyr de lui venir en aide. Galegon était un Pokémon Roche, non ? Il devait forcément être faible à l’eau, n’est-ce pas ?

- Zéph’ ! Utilise Vibraqua ! ordonna-t-il.

Zéphyr ouvrit la gueule et déversa un flot d’eau sur le Galegon, ce qui sembla ne pas lui plaire. Profitant de cet instant pour se carapater, bien conscient qu’il n’allait pas terrasser le Pokémon à la cuirasse d’acier avec juste un Goélise - il était réaliste, dieu merci -, Alban tira sur ses jambes pour aller plus vite. Il tourna à un couloir, ferma les portes derrière lui, puis monta quatre à quatre un escalier, Auster et le Pitrouille toujours dans ses bras. Puis, lorsqu’il estima qu’il était enfin en sécurité, il se laissa tomber sur le sol.  

HRP : Lancer d'une Pokéball
Utilisation #1 de la CS Coupe


Dernière édition par Alban Abernaty le Mar 13 Oct - 15:28, édité 1 fois
Compte PNJ
Icon : [#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12829
[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
pokemon
[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
Compte PNJ
est un PNJs
MOdération

CS Utilisation de la CS Coupe
Gain Tu gagnes 2 Baies Maron !


ETAPE 4

Tadam ! Pitrouille est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libres. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic après l'avoir conclu.
[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 710

Il vous reste 6 Pokéballs.


[#16] Charpente de métal et ailes de bronze [Terminé] 7z5c
Alban Abernaty
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
pokemon
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
Alban Abernaty
est un Pokeathlète Coach
Son souffle était incroyablement saccadé. Entre la peur et sa course effrénée, il avait l’impression que ses poumons allaient éclater. Assis à même le sol froid et dur, Alban resta encore là un moment. Ses membres étaient tout tremblants. Il revoyait encore le Galegon foncer vers eux, dégommant des machines au passage. Et si la tête cuirassée du Pokémon l’avait touché ? Aurait-il été blessé de nouveau ? Son genou n’aurait pas supporté un nouvel impact, il en était certain. Déjà qu’il se sentait si faible et diminué ces derniers temps… Restant là à reprendre son calme, Alban remarqua que le Pitrouille semblait le regarder avec insistance. Le châtain sentait que les battements de son cœur étaient presque coordonnés à ceux du Pokémon inconnu. Avec douceur, il le reposa à côté de lui. Il se sentait un peu mal de l’avoir amené si loin de son lieu d’habitat, mais il n’avait pas eu le choix. Dieu seul sait ce que ce Galegon lui aurait fait s’il avait croisé son passage. Vérifiant que Zéphyr et Mistral étaient bien avec lui, Alban distribua une caresse à son Goélise chromatique. Il avait fait de l’excellent travail, agissant au bon moment et visant avec précision. Sans ça, ils auraient eu du mal à échapper au Pokémon Acier. Alban frissonna de nouveau. Il n’aimait pas du tout les Pokémon Acier. Depuis qu’un Airmure avait fait tomber Cirrus lors de sa dernière course, le châtain nourrissait une certaine haine à l’égard de ce type... Et une crainte, même s’il n’arrivait pas à se l’avouer.

Laissant de côté ses pensées, il se redressa. Auster le regarda avec un air inquiet, et il vint appuyer le haut de son crâne contre ses jambes pour l’aider et le soutenir. Avec un sourire reconnaissant, Alban parvint enfin à se hisser sur ses deux jambes, impatient de pouvoir repartir. Il avait encore beaucoup à explorer ici, même s’il émettait quelques réserves à présent. Il y avait dans les couloirs un Galegon de mauvais poil qui rôdait, et son instinct lui dictait de l’éviter au maximum. Il était persuadé que le Pokémon se souviendrait de lui et qu’il n’hésiterait pas à lui faire payer son affront de quelque manière que ce soit. Appelant ses Pokémon, il sortit néanmoins de la pièce dans laquelle il était, pour continuer son exploration. Du coin de l’œil, il vit que le Pitrouille le suivait également, un air d’adoration sur le visage.

- Je ne pourrai pas te ramener chez toi, lui dit-il d’une voix douce et ferme. Je suis désolé… Il vaudrait mieux que tu retrouves ton foyer toi-même, je ne te serai pas d’une grande aide.

Le Pitrouille eut un cri qui s’apparentait à un « Pi ! » et il se colla à son mollet. Alban échangea un regard avec Zéphyr. Bon eh bien… S’il voulait les suivre un moment, il pouvait le laisser faire, après tout. Peut-être que durant leur exploration, le Pokémon retrouverait le chemin de sa maison et les quitterai. Avec espoir, le châtain continua donc de visiter cette vieille usine, notant par moments tous les faits qu’il lui semblait important de relater. Il put observer la présence de quelques Pokémon, dont la majorité qu’il ne connaissait pas, et se contenta de les prendre en photo avec son polaroïd. Comme il s’en était douté, il n’avait pas ce besoin viscéral de capturer de nouveaux Pokémon. Il n’en avait pas vraiment envie, trouvant que son équipe était déjà bien étendue comme ça. Et puis, sachant que l’arrivée de Mistral avait grandement perturbé l’équilibre de sa team, il n’était pas prêt de renouveler l’expérience aussi tôt… Il pensait que voir un Pokémon qui l’intéressait vraiment aurait pu déclencher ce besoin de capture qu’il retrouvait chez presque tous les autres élèves, mais soit il n’avait vu aucun Pokémon faisant battre son cœur, soit il n’était simplement pas fait pour ça. Un brin déçu, il vit la journée défiler à une vitesse alarmante. Bientôt, il fut temps de retourner jusqu’au ferry et c’est donc le carnet rempli de nouveaux clichés qu’il se dirigea vers l’allée principale.

Par précaution, il repassa tout de même là où il avait croisé le Galegon, et poussa le Pitrouille vers l’avant. Le Pokémon les avait suivi joyeusement toute la journée, mais à présent, ils allaient devoir amorcer les séparations. D’une petite impulsion, il essaya de faire rentrer le Pitrouille chez lui. Mais le Pokémon semblait ne plus vouloir les quitter, et il déroula deux lianes qui ressemblaient à des racines de citrouille pour les passer autour des hanches d’Alban.

- Il faut que tu partes, lui dit-il avec un ton pressant, voyant l’heure du départ du ferry se rapprocher un peu trop dangereusement.

Le Pitrouille ne relâcha pas son emprise et resta là à l’enlacer. Sa petite carcasse rose orangée reposait contre le ventre d’Alban. Le garçon essaya de le décoller avec ses doigts, mais rien à y faire. Le Pokémon ne voulait plus le laisser repartir, et il n’avait pas le cœur à lancer une attaque sur lui pour le mettre K.O et s’enfuir comme un voleur. Quel choix lui restait-il, alors ? La capture ? Il n’avait pas vraiment envie d’intégrer un nouveau Pokémon à son équipe, mais force était de constater qu’il n’allait pas avoir le choix. Dans tous les cas, ce Pitrouille allait le suivre jusque sur le bateau. Il espérait au moins qu’il ne regretterait pas son choix.

Sortant une de ses rares Pokéball de son sac, il la présenta au Pokémon.

- Bon eh bien… Si tu veux vraiment venir avec nous, je peux te capturer…

Le Pokémon eu un petit cri joyeux puis, d’un coup de liane, il appuya sur le rond de la Pokéball. Le curieux mécanisme s’ouvrit en deux, et le Pitrouille rentra docilement dans la sphère. Capture réussie. Avec un regard pour son équipe actuelle, Alban haussa les épaules. Après tout, il avait aussi capturé Auster dans des conditions assez complexes, et il avait fini par rapidement s’y attacher. Peut-être serait-ce la même chose cette fois-ci ?

Sans un regard vers l’arrière, Alban sortit donc de l’usine pour regagner le ferry. Il ne savait pas ce qui clochait chez lui, ni pourquoi il avait si peu d’entrain à capturer de nouveaux Pokémon, mais il espérait qu’il ne regretterait pas son choix. Et, le carnet plein de souvenirs de l’île Babiri, il alla se caler sur un siège, ses yeux gris d’orage admirant l’eau d’un bleu sombre. Pour une première Sortie Capture, on pouvait dire qu’il l’avait rentabilisée.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum