Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn]
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn]   Sam 10 Oct - 16:16
Alban se réveilla ce jour-là avec un horrible mal de crâne. Près de lui, Zéphyr ronflait doucement, la tête sous son aile dorée. La mouette chromatique avait toujours eu des nuits paisibles, et ce n’était pas en plein mois d’Octobre que ça allait changer. Après tout, les soirées étaient devenues moins caniculaires et l’air était beaucoup plus doux sans pour autant être frais, ce qui était idéal pour une nuit de sommeil tranquille. Il n’y avait rien de mieux que l’Automne, foi d’Abernaty ! Et d’ailleurs, cette saison semblait avoir eu un effet radical sur Mistral, qui faisait à présent des nuits complètes. Plus de pépiements impolis dès 2h du matin pour réclamer de la nourriture. Le petit Tylton au plumage blanc neige dormait tranquillement, emmitouflé dans ses ailes de ouate. A ses côtés ? Auster qui n’avait jamais posé aucun problème. Il s’endormait dès lors qu’on éteignait la lumière, et en général, il se levait aussitôt qu’Alban posait un pied au sol. Un véritable chien de garde modèle. Alors pourquoi le châtain, qui avait eu droit à une nuit exemplaire de la part de ses Pokémon, avait une migraine aussi prononcée ? La réponse tenait en un seul mot : Pitrouille. Ah cette Pitrouille ! Qu’est-ce qu’elle en aura fait voir à ce pauvre Alban. Depuis qu’il l’avait capturée, c’est-à-dire une semaine à peine plus tôt, le Voltali n’avait pas eu un seul moment de répit.

La Pitrouille était certes très polie et respectueuse des affaires d’autrui. Il n’empêche qu’elle collait tellement à Alban que ce dernier avait du mal à trouver une position confortable pour dormir. Devait-il s’allonger sur le côté avec cette chose attachée à son dos ou à son ventre ? Non. Pas recommandé par Calliope pour son genou blessé. Il avait donc opté pour sa position naturelle, à savoir, sur le dos, tendu tout droit, afin de ne pas malmener ses articulations. Mais voilà. La petite citrouille n’était pas légère pour autant, et dormir avec ça sur le ventre vous donnait d’horribles crampes le lendemain. Autant dire que quand c’était sur la tête, c’était tout aussi désagréable. Ses yeux bleus rencontrèrent donc pour première vision matinale, l’arrière train de la dernière arrivée dans son équipe. Avec un geste de main impatient, il fit rouler la Pitrouille sur le côté, qui vint écrabouiller Zéphyr par mégarde. Aussitôt, le Goélise se réveilla en sursaut, piaillant comme un beau diable. Ce qui réveilla évidemment Mistral, et fit sauter Auster sur ses pattes, comme si un cambrioleur avait pénétré dans leur chambre. Joyeux tapage dès le matin. Oh ciel…

Tentant de remettre de l’ordre dans tout ça, Alban se massa les tempes. Il s’était déjà plus ou moins habitué à la présence de cette Pitrouille dans son équipe, mais la chose semblait ne pas vraiment vouloir obéir aux ordres. Lors des entraînements matinaux, elle trainait de la citrouille et restait en général dans son coin à jouer avec les feuilles mortes. Pas sûr que le châtain allait en tirer quelque chose d’utile pour ses entraînements, mais en tout cas, la Pitrouille était là. Et maintenant qu’il l’avait capturée, il ne pouvait plus s’en défaire. Avec un soupir, il la vit revenir en sautillant vers lui, puis dégainer ses lianes et se coller à lui. Elle semblait s’être prise d’affection pour le châtain, ce qui n’était pas pour lui plaire ; avec Libra dans la même chambre, il avait déjà assez d’une admiratrice. Il n’avait pas besoin d’en avoir une seconde !

- Pampero, laisse-moi un peu… soupira-t-il à l’adresse du Pokémon.

La Pitrouille leva la tête vers lui et lui montra ses dents pointues. Bon. Elle n’avait pas l’air de vouloir lui obéir. De même qu’elle ne répondait toujours pas à ce surnom qu’il lui avait donné. Ce dernier ne lui plaisait-il pas ? Aucune idée. Après tout, Alban avait toujours un peu de mal à communiquer avec ses Pokémon dès le départ. Tant pis.
Lentement, il se leva et alla ouvrir la fenêtre de son dortoir. Le ciel était un peu gris, l’air frais, et les bourrasques soulevaient les feuilles mortes. Un véritable océan orange et jaune s’étalait sous sa fenêtre. Avec un sourire, Alban alla farfouiller dans sa valise pour en sortir le foulard doré qu’Opale lui avait confectionné. Depuis que l’Automne avait pointé le bout de son nez, le châtain ne sortait plus jamais sans. Choisissant donc ses vêtements en conséquent - une chemise bleue pâle et un jean noir -, il noua l’étoffe autour de son cou et chercha une paire de chaussette. Ses doigts butèrent contre le petit sac qu’il avait mis de côté, et, après réflexion, Alban le glissa dans sa poche. Puis, se relevant et sifflant ses Pokémon, il sortit de son dortoir.

Avec le mal de crâne qu’il se payait, il n’était pas vraiment motivé pour un entraînement matinal. Il le savait, c’était mal, mais il ne comptait pas perdre sa journée pour autant. Pourquoi donc ne pas passer voir Opale pour lui remettre le cadeau qu’il lui avait acheté ? Avec un sourire taquin, il toucha le petit sachet dans sa poche. Il savait qu’Opale adorait les bijoux, vu qu’elle se trimbalait souvent avec moult bracelets et sautoirs qui faisaient des « cling cling » métalliques dès lors qu’elle marchait. Il lui avait donc pris un sautoir doré agrémenté de petites pierres précieuses dans les teintes blanches et bleues. Et parce qu’il se sentait un peu coupable de ne pas l’avoir fait lui-même alors qu’elle lui avait confectionné son premier cadeau, il était parti ramasser quelques morceaux de corail au Lac qu’il avait enfin pu visiter, pour donner un aspect plus personnel et unique à la chose. Après tout, n’était-ce pas au bord d’une plage qu’ils s’étaient rencontrés ? Tout content à l’idée d’offrir le collier à la Mentali, il sortit machinalement son iPok. Il était plutôt tôt. Il n’allait pas lui envoyer un message maintenant. Autant aller voir directement au dortoir des Mentali et demander à quelqu’un si elle était déjà levée. Au moins, ça lui ferait faire un peu de marche.

Au bout de quelques minutes donc, il parvint enfin devant le grand bâtiment des Mentali. Il n’y avait pas grand monde devant, à part quelques filles qui partaient arroser leurs serres. Pas de trace d’Opale, en tout cas, et Alban se sentit brusquement gêné. Il ne connaissait pas beaucoup d’élèves par ici… A qui pouvait-il s’adresser ? La réponse se présenta à lui lorsqu’il aperçut une chevelure rose et un visage aux mines angéliques. N’était-ce pas Eryn par hasard ? S’approchant doucement d’elle pour ne pas la faire sursauter, il lui adressa un sourire discret. Ils avaient déjà fait une cueillette ensemble et s’entendaient plutôt bien, même s’il ne lui avait pas vraiment reparlé, depuis.  Cependant, il était à peu près certain qu’elle ne l’enverrait pas paître. Ce qui était bien moins sûr pour les autres filles du dortoir.

- Bonjour Eryn, comment vas-tu ? lui demanda-t-il de sa voix douce.

Il attendit que cette dernière se soit retournée pour enchaîner.

- Dis-moi, tu n’aurais pas vu Opale dans le coin ? Je voulais hm… - Il n’osa pas avouer qu’il voulait lui offrir un collier. A la place, une idée subite lui frappa l’esprit et il trouva l’idée presque aussi bonne que celle du sautoir. - …lui présenter ma Pitrouille. C’est bientôt Halloween donc je voulais savoir si elle voulait qu’on fasse, je sais pas, quelques décorations sur cette petite.

Voilà qui était intéressant, d’ailleurs. Sûr qu’Opale serait partante pour décorer Pampero. Eh bien, enfin une utilisation à sa Pitrouille ! Avec un sourire, Alban attendit la réponse de la petite fleur des Mentali.
Eryn McNellis
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn]   Mar 17 Nov - 17:36
Levant les yeux de son ordinateur, Eryn fixa son Métamorph, transformé en une minuscule Bleuenn plus vraie que nature, et éclata d’un léger rire cristallin en le regardant se tordre dans tous les sens pour redevenir la gelée rose qu’il était à la base. Ca ne faisait que deux jours qu’il avait rejoint l’équipe, mais il s’était plus qu’acclimaté à l’équipe de la Mentali, s’épanouissant bien plus qu’avec Max, son ancienne dresseuse. Eryn était plutôt contente d’avoir déboursé cinq cent jetons pour le récupérer, au final. Son Abra avait eu raison. Elle le voulait vraiment, ce Métamorph taquin. Pour le moins docile, il avait accepté de reprendre l’apparence des Pokémon de la Givrali qui était autrefois sa dresseuse pour lui permettre de mieux les étudier, en particulier le Mateloutre, qu’elle n’avait jamais vu avant. Ses recherches avaient eu une avancée considérable grâce à lui, et elle ne doutait pas que l’avancement serait tout aussi facile dans le futur grâce à lui. Elle avait décidé de l’appeler Zhu Li, nom qui avait tellement plu au Métamorph qu’il s’était transformé en petit oiseau indéfinissable pour voleter dans sa chambre. D’ailleurs, elle brûlait maintenant d’envie de sortir de sa chambre pour croiser un maximum de Pokémon, pour permettre à Zhu Li de prendre leur apparence, et ainsi les étudier avec plus de facilités.

« Bon ! On va prendre l’air ? »

Il n’en fallut pas plus pour que tous les Pokémon se lèvent dans un bel ensemble, qui en piaillant, qui en pépiant, qui en roucoulant, pour ne pas être oublié au moment de partir. En souriant, la Mentali attrapa doucement le cocon d’Achille, son Armulys, le serrant dans ses bras comme une grosse peluche avant de coller un bisou sur sa carapace dure et de le rentrer dans sa Poké Ball. Avant de partir, elle se saisit de la boîte de gâteaux, portés quelques temps plus tôt par Melty Potts, et la rangea dans son sac à bandoulière. Tout le monde semblait prêt. Quand elle ouvrit la porte, sa team Plante quitta la chambre, en cavalcade pour Ronno et Yakuru, devenus les meilleurs amis du monde depuis que Ronno avait compris que personne, dans l'équipe, ne lui ferait de mal, comme deux princesses pour Khensit et Bleuenn, en sneaky pour Zhu Li, qui alla entourer le cou de sa dresseuse, tel une écharpe, flemmard de marcher. Flim s’installa dans ses cheveux, Wyrd et Deku s’envolèrent en riant, et Eryn fut bonne dernière dans le couloir, sortant tout de même en hâte pour descendre les escaliers et surveiller ses Pokémon qui jouaient au-dehors. Les mains dans les poches de son blouson en (fausse) fourrure, elle esquissa un sourire en les regardant batifoler. Ignorant les Mentali qui allaient et venaient autour d’elle, elle alla s’installer sur un banc inoccupé, profitant un peu de l’air frais de ce début d’automne plutôt clément. Cependant, quand une voix familière s’éleva derrière elle, elle tourna la tête, curieuse, et eut un sourire chaleureux pour le nouveau venu.

« Bonjour Alban ! Ca faisait longtemps, depuis la fouille en fait. » Léger silence, pour lui permettre de poser sa question. « Oh, oui, ça va bien, je profite de l’air frais, pour que le nouveau venu de mon équipe s’amuse un peu. Et toi, ça va ? »

Le nouveau venu, d’ailleurs, releva la tête, rendu très curieux par ces nouveaux Pokémon, surtout par les deux oiseaux qu’il voyait pour la première fois. Quelques secondes de blanc, et hop ! Zhu Li avait pris l’apparence du Tylton pour voleter avec lui, avant de faire une pirouette dans les airs pour prenre celle du petit Goélise. La Mentali esquissa un sourire en le voyant voleter joyeusement, puis piquer vers le sol pour se poser devant le Noctali. Sa tête d’oiseau se pencha à gauche, à droite, et la seconde suivante, un autre Noctali faisait face à Auster. Un Noctali beaucoup moins digne et droit que son camarade, vu que le Métamorph ne pouvait pas s’empêcher de sautiller partout, fier de la nouvelle apparence qu’il avait revêtu.

« Désolée. Je ne l’ai que depuis deux jours, et son pouvoir m’est assez pratique pour l’étude des Pokémon. Il faudra que je lui apprenne à attendre d’avoir la permission des gens avant d’agir de la sorte. » Petit sourire d’excuse, avant qu’elle ne reprenne la parole. « Et, non, ça fait un moment que je n’ai pas vu Opale. Je ne pense pas qu’elle soit partie, ça se serait su. Elle doit se faire discrète dans le dortoir. »

Le reste se révéla plus intéressant. Pitrouille. Alban possédait donc une Pitrouille, et voulait proposer à Opale de la déguiser pour Halloween. Voilà qui était plutôt gentil de sa part ! Cependant, la simple mention de son Pokémon associé fit revenir Deku en vive hâte, et le petit Brocélôme tourna autour d’eux en chantonnant des « Lôme ! Lôme ! Lôme ! » joyeux, comme pour pousser sa camarade à se montrer. Ca ne rata pas. La Pitrouille apparut, comme de nulle part, et les deux Spectre commencèrent à se tourner autour en chantonnant, fous de joie, avant de s’éloigner en vitesse pour jouer à se poursuivre. Interloquée, Eryn se gratta la tempe.

« Je n’avais jamais vu Deku agir de la sorte… »

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn]   Jeu 19 Nov - 12:36
Tandis qu’il s’approchait du dortoir des Mentali, Alban aperçu la chevelure rose caractéristique d’Eryn. Décidant d’aller l’aborder parce qu’il ne l’avait pas vue depuis un bout de temps, mais également parce qu’il espérait qu’elle pourrait le renseigner, le châtain lui adressa un sourire discret. Comme la dernière fois, la petite fleur des Mentali lui parla avec enthousiasme et candeur, une écharpe gélatineuse rose bonbon autour du cou. Un Métamorph ? Il lui semblait. Observant le spécimen avec un intérêt poli, Alban fit signe à ses Pokémon de le rejoindre. Auster vint trottiner vers Eryn et incliner poliment la tête pour la saluer, tandis que Zéph’ et Mistral piaillaient à son attention. Pampero resta quant à elle derrière Alban, collée à son dos, ses lianes fermement verrouillées autour de sa taille. Dans cette position, impossible de venir s’assoir sur le banc à côté de la Mentali. Bah… Il n’en avait pas pour très longtemps de toute façon, il pouvait bien rester debout. D’autant plus qu’il ne voulait pas imposer sa compagnie à Eryn et que, l’un comme l’autre devaient avoir des choses à faire. La jeune fille semblait aller bien cependant, vu ses dires, et elle lui parla du dernier arrivé dans son équipe. Aussitôt, le Métamorph releva la tête pour regarder les Pokémon d’Alban, imprimant sans doute leur image dans son esprit pour de futures transformations.

- C’est vrai qu’on a du bon temps ces derniers jours. Je vais bien oui, merci, lui répondit-il.

Profitant du léger silence qui venait de s’installer entre les deux adolescents, le Métamorph se transforma en Mistral puis s’envola gaiment. Heureux d’avoir un camarade qui lui ressemblait autant, le Tylton le rejoignit et ils firent quelques pirouettes ensemble. Puis, se déformant et redevenant rose un instant, le Pokémon d’Eryn pris la forme de Zéphyr. Affolé, le Goélise alla se réfugier derrière son dresseur. Toujours aussi peureux celui-là, visiblement… Enfin, se posant devant Auster, le Métamorph pris finalement son apparence et alla gambader joyeusement dans le Parc, ce qui donnait une image assez étrange du Noctali qu’Alban connaissait si bien. Auster ne savait d’ailleurs pas trop comment réagir à cette situation et il prit le parti de rester bien droit, attendant que son dresseur lui donne un quelconque ordre, légèrement gêné par ce clone de lui qui se comportait de façon aussi étrange.

Laissant son observation des Pokémon de côté, Alban se tourna vers Eryn lorsque cette dernière s’excusa. Elle l’avait depuis deux jours ? Il n’avait donc pas été capturé lors de la dernière Sortie Capture… Un échange ou un œuf ? Alban décida de ne pas insister du moment que la Mentali ne lui en parlait pas d’elle-même. Après tout, le châtain était loin d’être un garçon intrusif.

- Pas de soucis ça ne me dérange pas. Ceci dit c’est vrai que Métamorph est un Pokémon intéressant. Je n’en ai pas dans ma région donc je ne le connais pas très bien mais on raconte qu’il peut prendre l’apparence de n’importe quel Pokémon, c’est ça ? Comment son pouvoir fonctionne ? Il doit voir le Pokémon en vrai ou une photo suffit ? Il en gagne toutes les caractéristiques comme les attaques ainsi que toute la puissance ? De ce que je peux en voir, ses transformations sont plutôt réussies en tout cas… dit-il en regardant de nouveau le Noctali qui sautillait comme un dément.

Se rendant compte de sa longue tirade, Alban rougit légèrement. Quand quelque chose l’intéressait, il pouvait vraiment se montrer curieux. Que disais-tu plus tôt sur ton côté intrusif, Alban ? Heeein ? Bon ! Ses rougeurs s’effacèrent cependant instantanément quand Eryn lui répondit à propos d’Opale. Elle se faisait discrète, hein… Bon eh bien comment dire, tant pis n’est-ce pas ?

- Hm je vois, merci quand même. Elle doit sûrement être plongée dans son atelier et coudre de nouveaux accessoires pour les Coordinateurs. Elle prend son travail très au sérieux. C’est pas grave je repasserai à l’occasion, lui dit-il avec un léger sourire, sans pour autant parvenir à camoufler sa déception.

Ça faisait quelques temps qu’il n’avait pas vu Opale. Il n’avait pas vraiment tenté de la contacter par iPok parce qu’il n’avait toujours pas le réflexe d’utiliser la fonction messagerie, mais la Mentali ne donnait pas forcément de nouvelles non plus. Bah. Lui aussi avait été très occupé dernièrement avec les cours, les missions et le coaching. Ils prendraient le temps de se voir lorsque l’effervescence de la rentrée se serait calmée. Eryn avait cependant la tête ailleurs car son Brocélôme venait de se précipiter vers eux. Surpris par l’apparition soudaine de cette drôle de branche spectrale, Alban sentit les lianes de Pampero se détacher de lui et sa Pitrouille sauter au sol. Puis, incroyablement joyeuse, elle alla courir autour du Brocélôme afin de jouer avec. Chansons, courses, petites chorégraphies… Eh bien, on pouvait dire que Pampero savait bouger sa grosse carcasse de citrouille quand elle le voulait ! Et pourtant, c’était pratiquement impossible d’en tirer quelque chose en entraînement tellement elle se montrait feignante. Voyant sa Pitrouille hurler de rire - ou ce qui devait le plus s’en rapprocher - en compagnie du Deku d’Eryn, Alban eu un sourire paisible. C’était agréable de la voir comme ça, après tout.

- Moi non plus. Je ne l’avais jamais vue aussi heureuse. En même temps avec mes deux Type Vol et Auster, elle n’a pas vraiment de partenaire de jeu. Ils sont assez différents d’elle. C’est agréable de la voir jouer avec ton Brocélôme, ils ont l’air de bien s’entendre.

Il les regarda se tourner autour, se chamailler et jouer ainsi pendant quelques longues minutes. On aurait dit que Pampero avait brusquement oublié son dresseur. Le châtain ressenti d’ailleurs une petite pointe de malaise lui transpercer le cœur. Tiens ? Qu’est-ce qui lui arrivait ? Auster revint vers lui et se frotta à sa jambe en grattant le sol. Visiblement, il avait envie de s’entraîner maintenant qu’Alban avait moins mal au crâne.

- Ah heu oui… Bon eh bien Eryn, je suis désolé mais je dois te laisser. Entraînement matinal, tout ça tout ça. Enfin vu qu’Opale n’est pas là, je ne vais pas m’éterniser ici, mais je repasserai plus tard dans la journée. En tout cas ce serait bien que Pampero et Deku puissent jouer ensemble plus souvent, si ça te dit. Enfin n’hésite pas à m’envoyer un message la prochaine fois que tu sors tes Pokémon dans le Parc pour les laisser jouer, si je suis disponible je viendrai amener Pampero.

Il lui adressa un sourire et fit signe à ses Pokémon de venir. Mistral et Zéph’ vinrent docilement se percher sur ses épaules et Auster se frotter à ses jambes. Pourtant, sourde au signal, Pampero continuait de jouer avec le Brocélôme de la Mentali.

- Pampero, tu viens ? lui demanda Alban en s’approchant d’elle.

La Pitrouille s’arrêta net et fit la moue, bien peu contente de rentrer maintenant. Elle regarda Alban, Deku, Eryn, Alban, Deku, puis sortit ses lianes pour attraper Deku et se coller à lui. Bah ?

- Qu’est-ce qu’il y a ? lui demanda-t-il, la mine interrogative.
Eryn McNellis
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn]   Dim 17 Juil - 11:57
Comme à son habitude, le Métamorph venait de passer d’un Pokémon à l’autre pour chiper leur apparence, et sautillait dans le parc en ayant revêtu celle d’Auster, le Noctali du jeune coach. C’était affreusement gênant. Cependant, Alban ne sembla pas s’en formaliser, s’intéressant plutôt aux extraordinaires propriétés du nouveau Pokémon de la petite Mentali. Assez contente de ne pas se faire chahuter à cause de son Métamorph, la Mentali esquissa un sourire, laissant Alban lâcher son flots de paroles, les notant mentalement une à une pour lui répondre. Ce n’était pas trop dur, chacune des questions se gravant dans sa tête comme au fer rouge, flottant dans son esprit pour qu’elle ne les oublie pas. Mais finalement, Alban se tut d’un coup, devant se considérer un peu trop intrusif en monopolisant ainsi la parole. Pour une fois que ce n’était pas elle, la bavarde de service, elle n’allait pas s’en plaindre, hein ! Quand il fut bien sûr qu’Opale n’était pas là, et qu’il ne parvint pas à cacher sa déception à l’idée de l’avoir encore ratée, Eryn lui lâcha un sourire de compassion, avant de répondre à son flot de questions pour lui changer un peu les idées.

« D’après ce que j’ai compris, Métamorph peut prendre l’apparence de n’importe quel Pokémon, à partir du moment où il l’a en face de lui. J’ai essayé de lui montrer une photo, mais ça n’a pas marché, malgré toute sa bonne volonté. En se transformant, il gagne l’apparence, les attaques et les statistiques du Pokémon en lequel il est transformé, mais pas son talent. Si le Pokémon qu’il a en face est une bête de combat, Métamorph récupérera tout, sauf son aptitude à savoir se battre. »

Autour d’eux, Deku, le Brocélôme de la Mentali, jouait avec Pampero, la Pitrouille du Voltali. L’un et l’autre étaient heureux de rencontrer enfin un nouveau camarade de jeu. Après tout, il était assez connu de tous que Pitrouille et Brocélôme aimaient à rester ensemble ! Là, en l’occurrence, ils ne se quittaient pas, jouant à se poursuivre dans le parc sans trop s’éloigner de leurs dresseurs respectifs. Cependant, au bout de quelques minutes à les regarder jouer, Alban reprit la parole pour lui dire qu’il s’en allait. Avec un sourire, la Mentali acquiesça à son idée de se revoir plus souvent pour laisser leurs deux Pokémon jouer ensemble. Voir son Deku si joyeux était un vrai bonheur pour Eryn, et il devait sans doute en être de même pour Alban, sans doute peu habitué à voir sa Pampero dans cet état-là. Surtout que, comme il l’avait dit, elle était entourée de deux oiseaux et d’un Noctali rigide et sérieux. Aucun de ces trois Pokémon ne devait faire des compagnons de jeux assez adaptés à une Pitrouille timide mais si pleine de vie.

« Oui, ça me semble être une bonne idée. Deku n’a pas trop de mal à trouver des camarades de jeu, vu mon équipe Plante… Et surtout vu le caractère de mon Cabriolaine. Je te tiendrai au courant, si jamais je sors me poser dans le parc. »

Au signal d’Alban, les deux oiseaux et le Noctali revinrent vers lui. Cependant, comme sourde au signal, Pampero continuait de jouer avec Deku. Alban l’appela, mais en vain. Car plutôt que de la faire venir, la Pitrouille s’arrêta et, semblant réfléchir, entoura ses lianes autour de Deku, qui, prenant ça pour un nouveau jeu, l’imita, créant une boule emmêlée de Pokémon Spectre enchevêtrés l’un à l’autre. C’était à la fois comique, mignon… Et un peu angoissant. Car Eryn avait compris ce que Pampero essayait de dire. Elle ne voulait pas partir. Elle voulait rester avec son copain Brocélôme, et avec la madame à l’équipe Plante. Alban, qui ne comprenait pas, lui demanda ce qu’elle avait, et la Pitrouille se colla un peu plus au Brocélôme en couinant. Ce fut donc Eryn qui, assez gênée, s’occupa de faire la traduction.

« J’ai l’impression qu’elle ne veut pas quitter Deku… Et qu’elle voudrait rester avec lui. »

C’était assez délicat à prononcer. Après tout, était-elle la mieux placée pour dire à Alban que sa Pitrouille voulait quitter son équipe pour entrer dans celle d’Eryn ?

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn]   Lun 18 Juil - 10:04
Eryn avait l’air plutôt embarrassée de l’attitude un brin impolie de son Métamorph. Loin d’être dérangé par cette petite boule de nerf qui lui rappelait sa petite Pampero pour autant, Alban se fit compatissant. Après tout, lui aussi avait un cas dans son équipe, à savoir le petit Mistral qui réclamait ses biscuits à grands coups de claquements de becs impatients. Et encore, ce n’était que le début… Mais à ce stade de l’histoire, Alban n’avait encore aucune idée de la bande d’abrutis qu’il risquait de se coltiner incessamment sous peu. Epargnons-le donc encore un peu, et revenons-en à nos Métamorph.

Curieux de sa faculté de transformation, Alban observa quelques minutes le faux Noctali gambader gaiement dans le Parc. Il avait déjà entendu parler de ces Pokémon, évidemment. Néanmoins, il n’aurait jamais imaginé que leur transformation pouvait se faire de façon si fluide, et que les transitions pouvaient être si rapides. Aussi posa-t-il beaucoup (trop) de questions à la petite fleur des Mentali. Cette dernière se montra cependant patiente, et elle répondit à tout ce qu’elle put avec sa gentillesse habituelle. Alors comme ça, se transformer à partir d’une photographie lui était impossible, n’est-ce pas ? Après tout, cela était normal. Alban n’osait même pas imaginer la panique que cela serait, si on voyait débouler des dizaines de Pokémon Légendaire dupliqués partout dans le monde.

- Je vois. Il a déjà des facultés très intéressantes néanmoins, c’est normal qu’il ait des limites. Je suppose qu’il ne garde pas non plus en mémoire les Pokémon qu’il copie, n’est-ce pas ? Sinon on le verrait beaucoup plus fréquemment dans les équipes des dresseurs. Enfin bon… J’aimerais bien savoir s’il est capable de copier tous les Pokémon, incluant les Légendaires… Remarque, sachant qu’il faut être incroyablement chanceux pour en voir ne serait-ce qu’un seul en toute une vie, on ne le saura probablement jamais…

Il soupira et se passa une main dans les cheveux, avant de relever ses yeux bleus océan vers la Chercheuse Pokémon.

- Enfin, désolé de t’avoir dérangée avec tout ça. J’ai tendance à poser trop de questions quand un sujet m’intéresse.

Esquissant un sourire d’excuse, le châtain inclina très légèrement la tête. Il regarda ensuite l’heure sur son iPok et en conclut qu’il allait devoir partir. Après tout, Opale n’étant pas là, il n’avait plus grand-chose à faire du côté du dortoir Mentali. Et Eryn avait beau être de charmante compagnie, il n’avait pas non plus envie d’imposer sa présence. D’autant plus qu’il avait plein de choses à faire ensuite, et qu’il ne voulait pas être surpris à roder trop longtemps autour du dortoir géré par Melty Potts. Après tout, les ragots allaient vite, dans cette école. Avant de partir, Alban demanda néanmoins à la jeune McNellis si Pampero pourrait revenir jouer de temps en temps avec son Brocelôme. Après tout, vu la joie de sa Pitrouille lorsqu’elle était en compagnie de Deku… il aurait été inhumain de sa part de ne pas proposer.

Comme il s’y était attendu, Eryn accepta donc. A ces mots, un sourire se dessina sur les lèvres du Voltali.

- Super, c’est très gentil de ta part. Je te préviendrai également.

Après avoir souhaité une bonne journée à Eryn, le Coach fit signe à ses Pokémon de revenir vers lui. Aussitôt, Zéphyr et Mistral le rejoignirent à tire d’aile. Auster se désintéressa de sa copie pour trottiner à ses pieds, se frottant doucement contre ses chevilles. Quant à Pampero… cette dernière fit tout bonnement et simplement la sourde oreille. Avec patience, Alban s’approcha d’elle. Sa Pitrouille était comme ces gamins qui jouaient au parc d’enfant avec leurs amis, et qui n’avaient plus envie de rentrer à la maison une fois l’heure limite passée. Mais elle allait rentrer de toute façon, non ?

Tendant un doigt vers Pampero, Alban fut surpris de voir des lianes sortir pour aller s’enrouler autour du Brocelôme d’Eryn. En écho, ce dernier en fit de même, créant une sorte d’enchevêtrement qui n’était pas sans rappeler le Pokémon Saquedeneu. Qu’est-ce que tout cela signifiait ?

- Allez Pampero. Il est temps de rentrer, la pressa Alban, en tendant de nouveau un doigt vers la Pitrouille.

Cette dernière était cependant fermement décidée à ne pas lâcher son partenaire de jeu, une petite lueur de défi dans le regard. Totalement perdu dans ce qu’elle essayait de lui dire, le châtain ne comprit que lorsqu’Eryn lui annonça à voix douce que peut-être Pampero ne voulait pas quitter Deku.

- …

Dans son esprit, c’était une véritable tempête qui venait de se lever. Alban n’était pas stupide. Malgré le ton très diplomatique d’Eryn, il avait compris ce qu’elle voulait réellement dire. Ce n’était pas que Pampero voulait rester avec Deku quelques heures de plus. C’était beaucoup plus fort. Observant un peu plus sa Pitrouille, Alban essaya de l’interroger du regard. Cette petite citrouille… Le premier Pokémon qu’il avait capturé au cours d’une Sortie Capture de Lansat… Compréhensif néanmoins, le châtain approcha une nouvelle fois sa main de Pampero. Cette dernière comprit que son dresseur ne voulait que lui caresser le haut de la tête, et elle se laissa faire en fermant les yeux avec plaisir.

Il y avait des moments où il fallait savoir lâcher prise. Où un dresseur devait comprendre ce qui était le mieux pour son Pokémon, et accepter. Très honnêtement, Alban n’aurait pas pensé vivre ça aussi tôt dans sa carrière de dresseur. Pour autant, la situation était là, juste devant lui. Et malgré ce petit pincement au cœur qui lui murmurait qu’il avait échoué dans son rôle de dresseur, une discrète lueur d’espoir persistait. Pampero serait mieux avec Eryn et Deku, n’est-ce pas ? Alors, qui était-il pour l’empêcher de faire ce qu’elle souhaitait ?

- Pampero… Tu veux rester avec Deku et Eryn, c’est ça ?

La petite Pitrouille acquiesça avec un couinement joyeux. Malgré lui, Alban eut un petit sourire. A la fois heureux et douloureux. Laissant cependant ses émotions de côté, il se releva pour être à la hauteur d’Eryn. Il s’en voulait un peu de lui demander ça, mais ils n’avaient visiblement pas le choix.

- Erm, Eryn… Je suis désolé de te demander ça, mais je crois que ma Pitrouille veut rester avec toi… Est-ce que ça te dérangerait de… enfin… tu vois, quoi…

Il s’y prenait visiblement comme un manche. Pris dans son tourbillon de pensées contraires, Alban ne parvenait même plus à s’exprimer de façon correcte. Il espérait néanmoins que la Mentali comprendrait ce qu’il voulait dire… et accepterait, surtout. Sortant la Pokéball de Pampero, il la tendit devant lui. Ainsi, Eryn pourrait faire son choix. Que déciderait-elle ?

_________________
Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn] 15024690286225SignMaxAlban
Eryn McNellis
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn]   Jeu 28 Juil - 21:48
La situation devenait tendue. Alban avait vraisemblablement beaucoup de choses à faire, et en l’absence d’Opale, il était évident que rester du côté du dortoir Mentali ne l’enchantait pas vraiment. Cependant, sa Pampero ne semblait pas pressée de partir, elle. Accrochée à Deku, qui l’avait imité, elle couinait en direction de son dresseur pour lui faire comprendre qu’elle était très bien avec son camarade d’écorce. Alban ne semblait pas comprendre. Ou plutôt, semblait ne pas vouloir comprendre. Comment admettre, pour un jeune dresseur, que le premier Pokémon qu’il a capturé a trouvé son bonheur ailleurs que dans son équipe ? Se trouvant assez mal placée pour prendre la parole, Eryn le fit toutefois, d’un ton aussi doux que diplomatique, et l’expression d’Alban ne la trompa pas. Il avait compris. Évidemment qu’il avait compris, et ça avait l’air de lui faire assez mal. C’était sans doute la première fois que ça lui arrivait. Ce ne serait sans doute pas la dernière… Après tout, ce n’était pas à chaque fois que dresseur et Pokémon réussissaient à s’harmoniser au point de vouloir rester ensemble. Mais ce n’était pas un drame pour autant. Le bonheur de l’un et de l’autre était plus important qu’une fierté bafouée par la décision d’un Pokémon ayant trouvé dans une autre équipe ce qu’il ne ressentait pas dans celle de son dresseur d’origine. Finalement, après quelques secondes d’hésitation, Alban sembla accepter la décision de son Pokémon, et s’approcha pour lui flatter le sommet de la tête, lui murmurant des paroles que la Mentali ne pouvait pas entendre de là où elle se trouvait. Respectueuse de leur intimité, elle se tenait silencieuse, et même Deku, qui comprenait que le moment n’était pas adapté pour rappeler sa nouvelle camarade de jeu, s’était éloignée pour revenir vers sa dresseuse, flottant derrière elle comme un petit fantôme. Finalement, Alban revint vers elle, Pampero la suivant de près, et il se planta devant elle, maladroit et gêné, pour lui demander en bafouillant si elle acceptait de s’occuper de Pampero à sa place.

Il ne semblait pas au bord des larmes. Juste incroyablement bouleversé. La nouvelle l’avait fauché et le laissait complètement désemparé. Cependant, face à ce que beaucoup pourraient estimer être un échec de dressage, Alban savait garder la tête haute, ayant l’humilité de reconnaître que Pampero ne se sentait pas à son aise dans son équipe, et la dignité d’accepter qu’elle s’en aille vers de nouvelles aventures en compagnie d’un dresseur qui ne serait pas lui. Eryn, tout de même attendrie et émue par ce qu’elle voyait, ne put s’empêcher de sourire de compassion devant l’ouragan d’émotions contradictoires qu’était le Voltali. Et quand ce dernier lui tendit la Poké Ball de Pampero, la petite Mentali n’hésita pas un instant. Ses doigts frôlèrent ceux d’Alban alors qu’elle récupérait le disque de capture, qui tomba dans sa main quand le jeune coach la lâcha avec fatalité, confiant le destin de sa Pitrouille à une parfaite inconnue. C’est qu’ils ne se connaissaient pas vraiment, après tout… Avec un couinement de joie, Pampero dépassa son ancien dresseur pour rejoindre sa nouvelle dresseuse, mais arrivée à sa hauteur, elle pila brusquement, et fit volte-face pour serrer Alban dans ses lianes en un câlin maladroit.

« Je m’occuperai bien de Pampero, promis. Mon équipe est pleine de Pokémon Plante, et il y aura Deku avec elle. Elle sera traitée comme une princesse… Comme chacun de mes Pokémon. »

La Mentali se tut, gardant le silence pendant que Pampero finissait de câliner son ancien dresseur pour lui dire au revoir. Eryn n’était pas vache. L’un et l’autre s’aimant beaucoup, il aurait été cruel de les séparer du jour au lendemain.

« Je t’enverrai des photos d’elle, si tu veux, et je t’enverrai un texto quand je passerai du côté du dortoir Voltali pour aller voir Loan. Fais-en de même si tu passes voir Opale, comme ça, tu pourras la voir de temps en temps. »

Le câlin prit fin, et doucement, Pampero s’éloigna d’Alban. Il avait des choses à faire, et malgré la douleur de la séparation, la petite Pitrouille ne voulait pas le retarder. Comprenant que Pampero ne parviendrait jamais à couper seule le cordon, Deku lâcha un petit cri modulé, faisant sursauter sa camarade, qui se détourna pour voleter vers lui en riant, reprenant leurs jeux là où ils s’étaient arrêtés. Eryn, cependant, ne voulait pas laisser Alban partir aussi déprimé.

« Tu n’as pas échoué, Alban. Chaque Pokémon est unique, et s’il trouve son bonheur ailleurs, ce n’est pas un échec de le laisser partir, mais plutôt un accomplissement. »

La Mentali sourit. Voilà qu’elle se faisait philosophe maintenant…

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn]   Lun 1 Aoû - 0:46
Il y avait parfois des moments où on se devait de lâcher prise et de reconnaître sa défaite. Pour Alban, l’envie de Pampero de quitter son équipe pour rejoindre celle d’Eryn en était une. Il y avait forcément quelque chose, quelque part, qui n’avait pas marché comme il l’aurait souhaité, n’est-ce pas ? Leur relation avait pourtant si bien commencé. La petit Pitrouille s’était rapidement attachée à lui et n’avait plus voulu le lâcher. Et lui, qu’avait-il fait ? Probablement s’était-il montré trop stoïque et trop peu réceptif aux marques d’affections de Pampero. Il avait essayé de lui imposer le même rythme qu’au reste de son équipe, et n’aurait peut-être pas dû ; Pampero n’était clairement pas un Pokémon fait pour être une athlète, et il l’avait rapidement remarqué. De son côté, la Pitrouille n’incarnait aucune des valeurs qu’Alban recherchait chez ses Pokémon. Et pourtant, malgré ça… il s’était attaché à Pampero. Il l’avait acceptée telle qu’elle était. Mais aujourd’hui, ce n’était plus le cas pour elle.

La main légèrement tremblante, Alban sentit les doigts d’Eryn frôler doucement les siens. Comme une caresse, la chaleur de la peau de la Mentali vint lui transmettre son soutien. La jeune fille souriait. Et son aura semblait le réconforter, allumant en lui une toute petite lueur d’espoir. Ah… Pas étonnant que Pampero ait voulu partir avec cette fille-là. Eryn avait quelque chose d’exceptionnel, malgré sa discrétion. Quelque chose qui ne vous sautait pas particulièrement aux yeux lors de la première rencontre, mais qui devenait progressivement plus intense. Si c’était elle, Alban pouvait lui faire confiance.

Ses doigts lâchèrent la Pokéball de Pampero, qui vint rejoindre la main d’Eryn. Dans ce simple geste, c’était une foule de désirs qu’il essayait de lui transmettre. Prends soin de Pampero. Désolé. Et surtout, merci. Merci…

Folle de joie, Pampero se rua immédiatement vers Eryn. Néanmoins, elle sembla changer d’avis un instant et ralentit le pas. Incertaine, elle regarda Alban, puis se décida à sortir une dernière fois ses lianes pour l’étreindre. Le dernier câlin. Les yeux tristes, le châtain se contenta d’apprécier ce dernier contact avec celle qui n’était plus son Pokémon. A présent, Pampero appartenait à Eryn, et les choses ne seraient plus du tout comme avant. Avec un air interdit, Zéphyr, Mistral et Auster regardèrent leur dresseur. C’était la première fois que l’un des leurs quittait leur petit cocon, et cette sensation était plus qu’étrange. Même si aucun n’avait eu le temps de s’attacher assez à Pampero, ils avaient tout de même l’impression que c’était une petite partie de leur Monde qui s’en allait. C’était quelque chose de doux-amer, un au revoir.

- Merci beaucoup, Eryn. Je suis sûr qu’elle sera très heureuse avec toi, murmura Alban en inclinant poliment la tête.

Plus heureuse qu’avec lui en tout cas, c’était limpide. Reconnaissant envers Eryn de donner un second souffle à sa Pitrouille néanmoins, Alban parvint à sourire timidement. La Mentali lui proposa alors de lui envoyer des photos d’elle de temps à autre, et d’organiser quelques rencontres lorsque l’un ou l’autre aurait le temps. L’idée était bonne, et reprenait ce qu’Alban avait tenté de proposer plus tôt pour que Deku et Pampero puissent jouer ensemble. Néanmoins, ce changement d’équipe rendait le tout beaucoup plus confus. Avant, les deux y trouvaient leur joie. A présent, il serait le seul à se satisfaire de tout ça. Il aurait l’impression de déranger… Mais si elle le lui demandait, cela signifiait certainement qu’elle ne le faisait pas uniquement par politesse.

- Si ça ne te dérange pas, je veux bien. Et puis, on se croisera de temps en temps dans les couloirs, je suppose. Je repasserai sûrement pour essayer de voir Opale, bientôt. Mais mieux vaut-il peut-être que Pampero s’habitue pleinement à sa nouvelle équipe, et qu’elle ne se sente pas tiraillée entre deux camps. Si je reste trop autour d’elle, elle risque d’être perturbée. Je préfère la laisser, au moins sur les premiers jours…

Alban passa ses doigts sur la liane de Pampero, et cette dernière piailla de joie. Puis, après avoir mis fin à son étreinte, la Pitrouille retourna joyeusement jouer avec Deku. Nul doute qu’elle se sentirait totalement à son aise, dans sa nouvelle équipe. Alban était persuadé de faire le bon choix, dans tous les cas. Même si ce dernier était dur…

L’aile de Zéphyr lui frôla la joue pour tenter de le réconforter. Alban néanmoins, semblait totalement inconsolable pour l’instant. Enfin… Jusqu’à ce qu’Eryn trouve les mots justes pour le rassurer et lui redonner confiance en lui. Levant lentement ses yeux vers la petite fleur, Alban hocha la tête de haut en bas. Ces paroles lui faisaient chaud au cœur. Ils n’étaient pas vides de sens et creux comme tous ceux qu’on aurait pu lui servir pour tenter de le consoler. Ils avaient vraiment une portée. Décidément. La Mentali ne cessait de l’étonner.

- Je suppose que tu as raison, même si ça fait toujours un peu mal. Enfin bon… Pampero sera plus heureuse avec toi, donc je pense que je parviendrai à garder la tête haute et à m’en remettre. Ça demandera probablement un peu de temps, mais ce ne sera pas la première fois que je tombe et me relève.

Dans tous les sens du terme. Même s’il espérait tout de même que cette chute et les prochaines ne soient pas de la même intensité que la première. Enfin… Ce n’était de toute façon pas à lui de décider de tout cela. Il fallait qu’il laisse le temps au temps.

- Sur ce, je vais te laisser pour de bon, Eryn. Profite bien de ta promenade, et passe une excellente journée. Si jamais tu croises Opale, eh bien… pourras-tu lui dire que je suis passé ?

Il lui fit un bref clin d’œil puis, une gratouille sous le bec de Zéphyr plus tard, il tourna les talons pour regagner son dortoir. Au fond, cette expérience lui avait fait du mal. Mais il se savait doué pour rebondir. Quelque part, peut-être que tout ça allait lui permettre de grandir, encore une fois ? Il l’espérait. Dans tous les cas, il avait au moins fait deux heureuses, aujourd’hui. Et il espérait que Pampero se plairait dans sa nouvelle famille. C’était tout ce qu’il pouvait leur souhaiter.

HRP : RP Terminé pour Alban

_________________
Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn] 15024690286225SignMaxAlban
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn]   
Potage et Pitrouille d'Halloween [PV Eryn]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :