Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1691
Scientifique Archéologue
Sujet: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Lun 12 Oct - 16:03

Que Xerneas soit avec nous

L'Arborescence

Max se leva un peu fébrile. Aujourd'hui était un grand jour. La première de l'Arborescence arrivait vite et elle avait prévu de rassembler toute l'équipe aujourd'hui. Elle était tellement excitée.La seule ombre à cet idyllique tableau était l'absence d'Opale. Elle n'avait pas eut de nouvelle de la Mentali depuis la mise en place de l'Arborescence. La dernière fois qu'elle l'avait vue était quand elles étaient parties placer des affiches de publicité un peu partout dans l'établissement. Elle soupira, éloignant d'un geste de la tête toutes ses mauvaises pensées. Aujourd'hui elle allait s'amuser. Elle s'étira lentement saluant d'un sourire sa colocataire.

- Hey ! Bien dormi ?


Elle se prit un royal vent. Alex était toujours emmitouflée dans ses couvertures et rien ne semblait pouvoir l'en faire sortir. Max resoupira. Pas comme si elle ne s'y était pas déjà habituée. Un câlin à ses Dragons et son Apa et la jeune fille allait secouer la rousse. C'était pas le moment de rêvasser.

- Aleeeeeeeex ! Lèves toi ! Il faut qu'on se prépare pour le rendez vous !


Non, non. Max n'était absolument pas excitée à l'idée de rencontrer, pour la première fois pour certains, les membres plus ou moins officiel de son club. Elle ressentait aussi une énorme pression. Depuis qu'elle n'avait plus de nouvelle de la part de son amie, elle savait qu'elle devait tout gérer par elle même. Enfin, un Noctali, Narr Weis lui avait dit qu'il voulait bien l'aider en tant que vice-directeur. Ce qui soulageait vraiment la jeune fille. Elle avait peur de tout rater si elle devait tout faire elle même. Sa maladresse était légendaire après tout.

Bon. Préparation. La Givrali beugua un long moment devant son armoire. Qu'allait elle mettre ? Tous les matins elle était confronté au même dilemme. Une jolie tenue qui soit agréable. Surtout aujourd'hui, après tout, ils avaient beaucoup à faire. Décoration de la salle, préparation du repas, répétition … Max reposa à regret sa jupe préférée, un jeans serait beaucoup adéquat. Bon tenue prête, elle n'avait plus qu'à passer à la douche et à finir de se préparer.

Les deux colocataires échangèrent un regard. Elles étaient toutes les deux prêtes, elles pouvaient y aller. Max regarda l'heure en fermant leur chambre, une demi-heure d'avance, très bien. Normalement elles seraient à l'heure. Du moins, elle l'espérait. Avec leur sens de l'orientation minable … Oui, après deux mois à PC, aucune des deux jeunes filles ne pouvaient se repérer dans le dortoir Givrali et à plus grande échelle, le campus. C'est pourquoi elle laissèrent Apa les guider jusqu'à la salle commune des bleus.

Bon, la petite équipe avait rendez-vous au réfectoire. Un point central qui leur permettrait de définir les tâches et autres petites choses à faire. Même si Max avait une liste des choses à ne pas oublier, elle restait à l'écoute de toutes suggestions. Elle débutait après tout. Elle n'était même pas coordinatrice. Elle soupira. Elle ne savait pas vraiment dans quoi elle s'embarquait. Naor et Nessie se faufilèrent jusqu'à elle, la soutenant par leur présence. Elle eut un sourire pour le petit Draby qui avait rejoint son équipe à la mi-octobre. Elle ne remercierait sûrement jamais assez Orren pour l'incroyable cadeau qu'il lui avait fait. Elle ferait de son mieux pour qu'il puisse un jour s'envoler sous la forme d'un superbe Drattak. C'était une promesse implicite que tous les dresseurs de Draby fessaient à leur petit Dragon.

Ce qui devait arriver arriva. Les deux Givrali arrivèrent avec dix bonnes minutes de retard. Forcément. Pour un truc aussi important, elle ne pouvait pas se débrouiller pour arriver à l'heure. Trop facile, voyons. Comme si c'était nécessaire de faire bonne impression … Parcourant les derniers mètres au pas de course, la jeune fille s'inclina devant sa petite équipe. Avant de commencer le petit discours et non, elle ne l'avait pas du tout recommencé vingt fois, ni jeté autant de feuilles à la poubelle.

- Euuuuh … Déjà je suis désolée pour le retard, vraiment. En fait ni Alex ni moi n’arrivons à se repérer dans le campus donc c'est toujours un peu la course. Ensuite je suis enchantée de vous rencontrer pour ceux que je ne connaissais pas et je suis super contente de revoir les autres. Merci à vous d'avoir déposé vos candidatures, je suis contente de nous voir aussi nombreux. Huum … Je pense que l'idéal pour commencer serait de faire un tour de présentation avant d'attaquer le plus gros. Et n'hésitez surtout pas à faire des suggestions ou à poser des questions. Cette journée est faite pour ça ! Euuuuh … Je suppose que je commence ? Je suis Max Arago, Givrali scientifique, arrivée  à la PC pour les cours d'été. Je suis également la co-fondatrice de l'Arborescence avec Opale qui n'est malheureusement pas avec nous. A vous !


Elle regardait chacun des membres se présenter l'un après l'autre. Il y avait vraiment de tout. De son ami d'enfance Rody à un jeune homme aux cheveux roses qui semblait épuisé au vu de ses bâillements. Ils allaient bien s'amuser ! Le tour des présentations terminés, Max sortit de sa besace qui la suivait partout un bout de papier. Bout de papier qui avait son importance car il y avait dessus tout ce à quoi elle pensait nécessaire de mettre en place. Certes il leur restait un bon mois avant la soirée d'ouverture mais elle voulait que tout soit absolument parfait. Cette première soirée déterminerait si oui ou non ça valait la peine de continuer.

- Très bien, maintenant que tout le monde connaît tout le monde, je pense que la meilleure chose à faire est de commencer par les bases. Quelle décoration ? Quelle musique ? Le menu ? Afin, tout ça quoi. Je pensais que nous pouvions partir sur une décoration assez douce. Peut-être quelque chose avec des toiles tendues ? Huuuum … J'ai fait un croquis.


La jeune fille sortit un de ses carnets. Elle tendit le dessin à la personne la plus proche d'elle. Elle regarda son dessin passer de mains en mains, chacun y allant de son petit commentaire. Le croquis en lui même était très simple. On pouvait y voir la grande salle du réfectoire. Des sortes de draps étaient entendus autour de la pièce, la pièce semblait entourée de nuages. Une ambiance un peu poétique. Des petites tables rondes étaient placées ça et là. Sur la gauche, une longue table sur laquelle reposerait le buffet prenait toute la longueur de la salle. Enfin, au fond de la salle trônait la scène. Le tout dans des tons très sombres.

- Je pensais que les poèmes que nous récolterons pourraient être imprimés comme des menus et dispersés sur toutes les tables. Peut-être que nous pourrions mettre en place une sorte de concours ? Pendant le discours d'introduction nous indiquerions combien de poèmes sont dispersés dans la salle et ceux qui réussiraient à tous les trouver gagneraient un petit truc ? Qu'en pensez vous ?


DEV NERD GIRL



Spoiler:
 

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Nemo Kendhall
Nemo Kendhall
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6707
Points d'Expériences : 849
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Mar 13 Oct - 20:35
Que Xerneas soit avec nous


Je m’étire laborieusement… pouuuuah ! C’était quoi cette nuit de merde ? J’ai l’impression de ne pas avoir fermé l’oeil et voilà que mon réveil a déjà sonné. Je l’ai d’ailleurs envoyé à l’autre bout de la pièce. Le maugrément rauque de Genesy me fait comprendre qu’il a dû lui atterrir sur le coin de la figure. Oups. Déjà que le Pokémon a du mal à accepter mon autorité, si en plus je me met à lui balancer des objets… il risque de ne pas beauuuuucoup apprécier. Du coup je me relève pour vérifier qu’il n’a rien. C’est à peine s’il me laisse l’approcher. Cela me fait mal au coeur, c’est la première fois qu’un Pokémon me déteste à ce point. Dans un sens, le Galegon n’a pas l’air d’apprécier grand monde. Sauf Invy, peut-être, c’est le seul qui parvient à véritablement passer du temps avec lui. Bon, apparemment il n’a rien. Son armure, c’est du solide ! Je lui donne un tape amicale qui me vaut un regard noir avant de m’éloigner. J’ai, à vrai dire, d’autres préoccupations pour la journée !

Pour la première fois de ma vie, je me suis engagé dans un Club; l’Aborescence. Il a été fondé par Maxine et Opale. Je ne connais pas cette dernière mais je sais qu’elle entretient de très bonnes relations avec Max et Alban. Je n’ai donc aucun souci à me faire. Ah oui, j’ai appris qu’Alban n’était pas trop motivé pour venir à cette première réunion, je vais donc passer le chercher... ! Ca me fait vraiment plaisir d’aller rencontrer tout ce beau monde. Je me fixe devant mon armoire. Bordel. J’enfile quoi ? Il faudrait faire bonne impression, quand même. Mais en même temps… non ! Je suis d’humeur excentrique et ma tenue doit le refléter. C’est déjà bien assez rare que je prenne autant de temps pour m’habiller alors je dois en profiter. Oh ! Mais que vois-je ? L’une des merveilles débusquer lors de l’après-midi shopping avec Alban. Je tente de ne pas repenser à notre baiser. Malheureusement, cette image s’impose toujours à mon esprit sans que je ne puisse l’en empêcher. Je rougis. Non, non, non ! Zou ! J’opte donc pour un bermuda en toile dans les tons automnaux, une chemise plus clair, presque dans un jaune pastel, le tout relié par les fameuses bretelles. Et, puisque qu’on est dans ce style faussement ringard, j’en profite pour ajouter le béret marron sur la tête. La tenue se complète par de hautes chaussettes et de petits souliers marrons.

Je me marre franchement en me voyant dans le miroir. Cette tenue est totalement improbable. Mais j’aime bien ! Je sors un petit sac en bandoulière qui s'accorde de façon neutre avec toutes les couleurs. J’y fourre quelques affaires. De quoi prendre des notes et de quoi fabriquer des décos. J’ai pas mal réfléchi à mon poste. Je fais partis de l’équipe de com’ avec une certaine… Alex. Je ne l’ai pas encore rencontré et il faut avouer que j’ai plutôt hâte ! Pas de temps à perdre alors. Je fonce prendre un petit déjeuner sous les regards étonnés de mes camarades de dortoir. Je salue Rod, ainsi que Cael. Mais je suis déjà parti, Phy sur mes talons, fidèlement accompagnée de Vivaldy. Je porte Invy dans mes bras pour qu’il ne froisse pas mes beaux habits. Frey gambade sagement, un peu plus à l’arrière et… Genesy traîne, littéralement. Il grogne, il ne veut pas avancer. Il fait ce qu’il veut après tout. Je n’ai pas envie que son humeur morose ne m’atteigne ! Bah ! Je suis sûr que mon Moustillon parviendra à le faire changer d’avis. Malgré sa jeunesse, il est particulièrement réfléchi. Il est rigolo quand il tente vainement de m’expliquer un truc.

Notre rendez-vous est au Réfectoire. Avant d’aller là-bas, je dois passer chercher Alban. Je sais que si je n’y vais pas, il va pas se pointer à la réunion et je risque de me fâcher tout rouge ! Détour, donc, par le dortoir Voltali. Je suis d’accord parfaitement raccord avec leurs tons. Je trouve un Alban sagement assis dans la pièce commune, n’ayant pas l’air plus inquiété que ça par le temps. Je m’approche de lui, petit raclement de gorge, les mains sur les hanches.

“_ Eho ! On aurait pas oublié un truc, par hasard ?”

Il se retourne vers moi. Je surprends son regard surpris. Je crois qu’il hésite un long moment entre une certaine peur et un fou rire inarrêtable. J’ai envie de l’empoigner par les cheveux pour le faire bouger de là ! On ne se moque pas de ma tenue ! Je ne lui laisse pas d’autre choix, je lui attrape le coude et le tire vers la sortie.

“_ J’espère que tu as bien toutes tes affaires !”

Son Goélise tente bien de m’arrêter en picorant ma main mais je suis bien trop remonté pour y faire attention. Heureusement, nous parvenons à l’heure au point de rendez-vous. J’adresse un bonjour général et foudroie Alban du regard pour qu’il fasse de même. Allez ! Un peu d’entrain voyons ! Max et une fille rousse arrivent finalement avec un peu de retard, toutes essoufflées. Alban me glisse à l’oreille que c’est Alex, celle qui doit gérer la partie communication avec moi. Elle est très belle avec ses longs cheveux. Je me sens intimidé aussitôt et… un peu bête dans mes vêtements d’autrefois. Je voudrais disparaître sous terre. Mais la Givrali aux cheveux roses ne m’en laisse pas le temps. Elle s’excuse pour leur retard, nous remercie de notre participation - coup d’oeil discret vers Alban, oui ! Toi aussi ! - et propose de commencer les présentations. Ne voyant personne se décider, je fais un pas en avant pour prendre la suite. Je suis là pour faire de la com’ après tout !

“_ Salut à tous ! D’abord, merci Max pour m’avoir accepté dans le club pour aider à la gestion de la communication. Je suis Aaron Mightley, Phyllali et Chercheur Pokémon. Et… je sens que nous allons faire des merveilles !” J’adresse un sourire dynamique à l’ensemble de l’équipe avant de revenir dans le rang.

Tour à tour, les autres élèves se présentent. Je mets enfin des noms sur les visages qui m’étaient inconnus. C’est parfait. A la fin, Max sort de son sac un papier qui semble s’apparenter à une liste. Elle pose plusieurs questions. Des choses auxquelles je n’avais pas du tout pensé ! Heureusement, elle sort un croquis pour nous montrer comment elle voit les choses. Et, pour moi, Max voit toujours les choses de façon parfaite. Je le garde un moment dans mes mains, époustouflé par le détail du dessin.

“_ C’est Extra Max ! Il faut absolument qu’on parvienne à rendre cette ambiance si… zen et posée dans la salle !”

Des poèmes ? Il était question de poèmes ? J’ai raté quelque chose. Pour le coup, je choisis de laisser les autres répondre, ne sachant que quoi ajouter à ce qu’elle dit. En tout cas, l’idée du concours me plaît bien. Mais cela ne risque pas de créer une certaine pagaille si tout le monde ce met à chercher les poèmes ? Et puis, est-ce réellement l’ambiance de forcer tout le monde à courir dans tout les sens ? Je garde néanmoins mes pensées pour moi, j’imagine qu’elle y a beaucoup plus réfléchie que moi. Je n’ai pas le droit de casser son idée comme ça, et, surtout, je n’en ai pas envie. J’ai vraiment hâte de voir ce que les autres vont apporter et comment cette journée va se dérouler !
Aaron S. Mightley

_________________

HAIL NOCTA
Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence Turtwig

Spoiler:
 
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Mar 13 Oct - 21:45
La matinée avait pourtant plutôt bien commencé. Alban s’était levé aux aurores, comme d’ordinaire, et il avait été plutôt satisfait de constater que son genou ne lui faisait plus vraiment mal. Il avait laissé ses yeux bleu-vert se perdre dans le paysage automnal qu’il pouvait admirer depuis sa fenêtre le temps de se réveiller un peu, puis était sorti pour son entraînement matinal avec son équipe. Au dehors, le froid avait été mordant mais ses Pokémon avaient encore fait du bon travail. Maintenant que Pampero n’était plus là pour ralentir leurs exercices, la petite équipe avançait bien. Zéphyr volait de mieux en mieux, allant même contre le sens du vent parfois pour tester ses plumes. Mistral n’avait jamais eu de problèmes particuliers pour s’envoler mais il avait souvent des problèmes de concentration, sans parler de ses fringales extrêmement fréquentes. Quant à Auster, il était toujours aussi sérieux et assidu dans son travail, maîtrisant de mieux en mieux son attaque Tunnel et grimpant même aux arbres pour se muscler les pattes. Alban était là pour les motiver et/ou les effrayer avec ses méthodes d’entraînement spartiates et parfois basées sur la terreur. Au bout d’une bonne heure en tout cas, le châtain décida d’arrêter l’entraînement et regagna la salle commune des Voltali. Aussi tôt dans la matinée, et surtout un week-end, aucun joyeux luron de son dortoir n’était encore levé. Alban s’installa donc sur une des tables pour y commencer son devoir de Botanique, profitant du calme - malheureusement trop rare chez les Voltali - propice à ce genre d’exercices. Il étala ses livres, ses crayons et ses feuilles, sur lesquelles il commença à gratouiller tandis que Zéphyr et Mistral voletaient dans la pièce. Auster, n’ayant pas eu assez d’une heure d’entraînement, s’amusait à bondir sur le haut des canapés et à s’exercer à marcher sur ses deux pattes avant. Depuis la fameuse mission chez Maître Miyagi, il maîtrisait déjà l’autre version et l’entraînement avait tellement porté ses fruits qu’il était persuadé que le perpétuer à sa manière le rendrait plus fort. Haussant les épaules, ne se préoccupant que de son devoir, Alban entendit un bruit de pas au dehors. Bruit de pas fichtrement familier quand on y pensait. Buté cependant, le châtain continua son devoir, ne souhaitant pas être dérangé par quiconque. Et c’est pourtant là que son roux de meilleur ami déboula dans sa salle commune, se ruant vers lui comme s’il venait encore de faire une bourde.

Alban leva la tête vers Aaron qui avait l’air passablement agacé. S’il avait oublié un truc ? Pas qu’il s’en souvienne, et pourtant, il n’avait pas mauvaise mémoire. Avisant alors la tenue particulière du Phyllali, il eut un moment de blanc puis commença à rigoler stupidement. Décidément, il n’y avait qu’Aaron qui parvenait à lui arracher des réactions aussi puériles. Pas sûr que ce soit réellement un compliment ceci dit, mais certes.

- Mon béret assorti au tiens ? suggéra-t-il dans un éclat de rire, plus par taquinerie que par réelle moquerie.

Après tout, l’ensemble lui allait plutôt bien, il fallait l’avouer. Mais combiner bretelles et béret ? C’était trop cliché pour que ça passe inaperçu. Aaron n’était cependant pas d’humeur très joueuse et il l’attrapa par le coude, lui laissant à peine le temps de ranger à la hâte toutes ses affaires. S’il voulait sortir, il n’avait qu’à le lui proposer, bon sang de bonsoir ! Parvenant en catastrophe à récupérer son devoir et ses stylos, Alban jeta son sac à dos sur l’épaule, tiré par son ami. Bah, qu’est ce qui lui arrivait ?

- Aïe Aaron qu’est-ce que tu fais ? Où est-ce qu’on va ? demanda-t-il tandis qu’il sentait le Phyllali lui pincer la peau du bras.

Zéphyr, pensant à un kidnapping, vint tenter d’aider son dresseur en picorant la main du rouquin, mais qu’importe. Quand Aaron était déterminé, il était aussi borné qu’un Nidoking ! Auster et Mistral suivirent donc le duo, tandis que Zéphyr allait se poser en pleurnichant sur l’épaule de son dresseur. Allons petit, tout doux ! Intrigué par les sautes d’humeur du Chercheur, Alban le suivit sans trop savoir où il l’amenait. Quand il reconnut le réfectoire, il grogna en se rappelant de cette réunion de l’Arborescence à laquelle il n’avait pas prévu d’assister.

- Mais je suis qu’un membre intermittent… marmonna-t-il à l’adresse d’Aaron, qui ne voulut rien entendre et le ramena au centre de la pièce où quelques élèves étaient déjà présents.

Ne reconnaissant pas énormément de têtes connues, Alban se coula hors du champ d’Aaron pour attraper quelques viennoiseries qu’il distribua à son équipe avant de mordre lui-même dans un pain au chocolat. Il s’installa ensuite sur une chaise en maugréant dans sa barbe. L’Arborescence. Le club fondé par Opale et Maxine, deux de ses amies proches. A dire vrai, Alban n’avait jamais vraiment eu l’intention d’adhérer à leur association, mais sachant qu’il était souvent au fait de toutes les attractions touristiques du moment, les filles lui avait demandé gentiment s’il voulait bien leur donner un coup de main de temps à autres. Ajoutez à cela qu’Aaron avait été sélectionné comme Chargé de Communication, et vous aurez un Alban qui ne peut se défaire des demandes qui l’assaillaient de toutes parts. Bon ça, c’était dans la théorie. A la base, le Voltali n’était censé que partager ses bons plans quand il y en avait. Pas participer à toutes ces réunions et à l’organisation des événements ! Ca le barbait déjà d’avance. D’autant qu’il préférait largement finir son devoir de Botanique, même s’il n’aurait pas eu le cœur de dire à Opale et Max qu’il n’avait pas envie d’être là.

Ignorant les coups d’œil assassin d’Aaron, Alban adressa un rapide salut à Maxine quand il vit celle-ci arriver… et souffla d’exaspération quand il remarqua qu’Alex était également là. Qu’est-ce qu’elle faisait ici, encore, cette trublionne ?  Il eut du mal à masquer son agacement et se pencha vers Aaron.

- Raaah non il y a aussi Alex… Insupportable, celle-là, commenta-t-il en levant les yeux au ciel.

Venant d’Alban, c’était plutôt inhabituel. Mais il n’y pouvait rien ; Alex lui sortait par tous les orifices. Elle était bruyante, désagréable, curieuse… Elle n’avait rien de charmant, quoi ! Désespéré, sentant que le temps allait être d’une longueur affligeante, Alban écouta Max présenter le club. On lui en avait déjà pas mal parlé mais il écouta avec attention son discours - et renifla dédaigneusement quand il apprit qu’Alex était incapable de se repérer dans le campus -. La petite Givrali se présenta ensuite et déplora l’absence d’Opale. C’est vrai ça tiens, où était son petit Renard ? Alban coula un regard autour mais ne vit aucune trace de la jeune Mentali. Etait-elle malade ? Il se promit de lui envoyer un message dès qu’il le pourrait, mais il évita de le faire sur le moment. Il était sûr qu’Aaron trouverait des choses à redire. Et en parlant d’Aaron, ce dernier venait de se présenter le premier, avec son enthousiasme habituel. Alban soupira en se disant que vu qu’il était à la gauche de son camarade et que les présentations se faisaient généralement dans le sens des aiguilles d’une montre, son tour viendrait bien plus vite que prévu. Il attendit donc que ce dernier ait terminé puis se leva à son tour.

- Alban Abernaty, Voltali, Coach. Je suis juste membre intermittent du club donc je ne ferai que partager mes bons plans de temps à autres.

Court, précis, concis. De l’Alban tout craché. Il se rassit ensuite pour laisser le soin aux autres de se présenter. Il n’était pas particulièrement souriant, aujourd’hui. A dire vrai, la façon dont Aaron l’avait tiré de ses occupations ne l’enchantait pas vraiment. Même si bon, c’était son meilleur ami, alors il lui pardonnait tout. Une fois le tour de table achevé, Max continua la présentation et fit passer un croquis fait main. Alban regarda le dessin, acquiesça silencieusement mais ne fit pas beaucoup de commentaires, se contentant de mâchonner son pain au chocolat d’un air absent. Il n’était pas vraiment habitué à organiser ce genre de chose donc les questions de décoration, de musique et de menu… C’était au-dessus de ses moyens. Il sortit cependant son calepin et consulta rapidement les différentes animations de Lansat qu’il pourrait y avoir dans les mois à venir. Son regard se posa sur une ligne en particulier, mais il ne dit rien pour le moment, n’ayant pas trouvé le bon moment pour placer une réplique. Chacun y allait de son petit commentaire, et Max était passée au sujet des poèmes à imprimer sur des menus et à déposer sur des tables. L’idée était sympathique. Quant au concours, pourquoi pas, effectivement. Encore fallait-il quelque chose à donner aux autres, mais ça, ce n’était pas de son ressort non plus. Il croisa donc les bras et attendit que la réunion se passe, se faisant la réflexion que la matinée risquait d’être vraiment longue. Pourtant, il y avait Max et Aaron avec lui… Mais il ne savait pas trop pourquoi, le fait de ne pas être juste avec eux mais avec plein d’inconnus le mettait mal à l’aise. Bah. Wait and see, comme on dit ?
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Ven 16 Oct - 2:53
Aujourd'hui était un grand jour pour Rodrigue. Enfin ça allait surtout être une journée bien remplie. Debout aux aurores, et même bien avant puisque l'automne était maintenant bien installée, le blond avait commencé sa journée par un footing vers le port, Tropius volant au dessus de lui. Il commençait à faire bien froid, et le dresser voulait déjà que la température remonte. Déjà pour son confort personnel... mais aussi pour la raison pour laquelle il descendait en ville de si bon matin. Il avait des colis à récupérer.

Le fait que Rodrigue sache dessiner était le fruit d'une année de cours d'art qu'il avait suivi il y a quelques années de ça. Le blond avait arrêté car il n'avait pas du tout l'esprit artistique et dessinait seulement ce qu'il voyait, cette forme d'art ne l'intéressant pas plus que ça. Ses parents tenaient à ce qu'il pratique une activité extra scolaire car « les bouquins et l'ordi ça allait bien cinq minutes ». Puisque ces derniers ne voulaient pas entendre parler de Pokémon, leur fils fut baladé dans pas mal d'activités. Les sportives étrangement eurent peu de succès. Ecriture, dessin, peinture, rien ne plaisait vraiment au jeune garçon. Il y allait une fois ou deux et arrêtait. Mais une discipline avait trouvé grâce à ses yeux. Et en bon garçon qui n'avait pas d'ami proche, ni personne avec qui jouer lorsque tout le monde partait faire des activités concernant les Pokémon, il s'y était consacré corps et âme.

- Alors les deux sont là... Pafait ! Tch, dommage qu'il fasse si humide, je l'aurais bien sorti de suite...

Tropius se saisit d'une des deux volumineuses mallettes qu'il prit dans sa bouche et son Dresseur passa l'autre d'elles en bandoulière. Il souffla un peu, c'était bien lourd tout ça. La remontée à l'académie fut bien plus lente, le blond étant bien chargé. Enfin de retour au dortoir, il rappela le Pokémon plante et entreprit de vérifier que rien n'avait été abîmé pendant le transport. Ah, sa passion ? La musique.

- Okay, la clarinette n'a rien... Et pour l'autre...

Il déballa la deuxième caissette et en sortit un autre instrument étrange, ressemblant à une guitare, mais avec une caisse de résonance bien plus bombée et un manche bien plus long. Un sitar, bleu marine et azur de bonne facture. Les clés étaient même de petits coquillages en plastique. C'était l'instrument préféré de Rodrigue parmi les deux qu'il avait fait venir à lui. Ils étaient aussi les deux pour lesquels il avait vraiment pris des cours, il savait aussi jouer un peu de piano et de l'harmonica en autodidacte, mais ce n'était pas la joie non plus.

Pourquoi avait-il besoin de tout cela maintenant au passage ? Et bien parce que c'était pour son deuxième grand rendez-vous de la journée. Pour être exact, le Phyllali ne pensait pas avoir assez de temps pour continuer de s'entretenir en musique, il avait donc prévu de laisser ses outils à Rivamar. Mais quelques demandes et un petit manque plus tard, et il avait demandé à ses parents de les lui envoyer... Pour le moment, il était à l'heure, et même bien en avance, il allait par contre falloir régler un dernier détail. Le scientifique rangea son instrument dans sa besace et le repassa par dessus son épaule sous le regard étonné de Lixy. Les deux quittèrent ensuite le dortoir pour retrouver une certaine personne dans ses alentours.

- Donc trois tablettes d'extra noir et cinq barres avec noisettes et raisins... Tu sais que t'es dur en affaires ?!

Lucki, le Lucario de Cael acquiesça puis ramassa son butin et s'en fut. Le projet YNK qu'il avait monté avec Max allait donc pouvoir se réaliser. Il était d'ailleurs temps d'aller au réfectoire. Rodrigue arriva quelques minutes en avances et commença à discuter avec les élèves présents. Il esquissa un sourire quand Cael fit son entrée puis Max arriva finalement un peu en retard. Bon c'était la première réunion de l'Arborescence, il fallait bien laisser passer... Elle se présenta, puis Aaron et … Alban, qui semblait être un ami de ce dernier. Le Phyllali prit la suite :

- Bonjour à tous ! Je m'appelle Rodrigue et je suis aussi un membre honoraire, chargé des prestations musicales et de quelques... projets spéciaux ! Ravi de vous rencontrer !

Il se reposa contre le mur sur lequel il s'appuyait nonchalamment, tout en tentant de tenir Lixy assez éloigné des distributeurs, ils avaient déjà bien mangé tout les deux, hein. Quant au reste des questions de Max... et bien il ne savait pas trop quoi dire, sa présence se résumant principalement au nom de code YNK, et lui et l'événementiel ce n'était pas trop ça. Bon par contre son épaule commençait déjà à le faire souffrir, il n'était plus habitué au poids du sitar, aïe.

_________________
Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Alex J. Lovell
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 445
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Ven 16 Oct - 15:36
I came across a cache of old photos
And invitations to teenage parties
Il fait noir. Elle voit une forêt. Une forêt sombre avec de grands arbres qui se penchent sur elle. Noir, et un parfait silence. C’est jamais silencieux, une forêt. C’est pas normal. Elle ne sait pas quoi faire. Elle a peur.

Alors elle continue d’avancer. Comme pour fuir quelque chose, mais elle ne sait pas trop quoi. Il y a des photographies dispersées par terre. Ses parents, Lavanville, ses souvenirs, éparpillés en petits morceaux de papier glacé. Petit à petit, la brume s’installe. Au niveau du sol, d’abord ; elle ne voit plus ses pieds. Puis elle s’épaissit, s’élève, et s’étend bientôt sur toute la forêt. Alex ne voit plus que des silhouettes vagues, floues, et elle a l’impression que tout respire, que tout bouge autour d’elle. Les arbres, la brume, et tout ce qui s’y cache.

Quelque chose lui glace le sang. Elle ne saurait pas vraiment dire s’il s’agit d’un bruit, d’un mouvement, ou simplement d’une présence. Elle ne fait pas confiance à ses sens. Elle se retourne lentement, tremblante, et voit une effrayante silhouette s’approcher d’elle, en flottant. Au début, elle se demande si c’est son fichu spectre. Mais c’est beaucoup trop gros. Plus pointu. Plus mauvais. Elle recule, trébuche, tombe. Et voit l’ectoplasme se pencher sur elle, avec ses yeux rougeoyants et son grand sourire.


★  ★  ★


Quand Max la ramène à la réalité de leur petite chambre bleu glacier, avec ses images au mur et ses habits au sol (ceux d’Alex, principalement), la rouquine ne comprend pas. Elle prend quelques instants à chasser pour de bon la brume épaisse de la forêt, les griffes de cauchemar qui s’accrochaient à elle, et l’image bien trop vive de l’ectosplama. Puis elle pousse un soupir. Max la laisse à son réveil et retourne se préparer, sans s’étonner plus que ça. Elle savait bien à présent qu’il ne fallait pas espérer de réactions sensées de la part de la rouquine avant qu’elle n’aie un minimum émergé.

Alex se lève, jetant un regard en biais aux pokéballs posées sur sa table de chevet. Dans l’une d’elles se trouve une créature qui deviendrait peut-être un jour le monstre de son mauvais rêve. Et ça lui flanque des sueurs froides rien que d’y penser. Elle cligne des yeux pour chasser définitivement les images beaucoup trop vivides de son rêve – il faut dire qu’elle n’était pas prête d’oublier son escapade inopinée au bois de brume du mois dernier.

Pour l’heure, elle avait d’autres préoccupations. Après tout, Max avait attendu cette journée toute la semaine, et c’était pas le moment de se montrer morose. La rouquine, quant à elle, était un peu nerveuse à l’idée de rencontrer les autres membres de l’Arborescence. Mais elle était contente d’être de la partie.

Alex prit sa douche en premier pour se réveiller, puis elle laissa la place à sa coloc’, attrapa un short et des collants, et finit de s’habiller en vitesse. Elle sortit finalement de son silence au moment de quitter la chambre, parfaitement réveillée à présent, papotant tranquillement avec Max sur le chemin. Les pokémon de son amie marchaient à leurs côtés comme à leur habitude, et Alex esquissa un sourire en se faisant la remarque qu’elle s’y était bien habituée. Il lui restait plus qu’à en faire de même pour les siens ; et c’était pas gagné.

On ne se refait pas, et les deux Givralis arrivèrent finalement au point de rendez-vous avec quelques dix minutes de retard, et suite à de nombreux détours. Max avait l’air hyper stressée, alors Alex lui donna une petite tape dans le dos au moment de passer la porte du réfectoire. Elle la suivit à l’intérieur, et jeta un coup d’œil aux étudiants présents, un peu mal à l’aise à la vue de tous ces nouveaux visages. Elle fut soulagée de repérer la petite bouille de Cael au milieu de l’assemblée. Et puis son regard buta sur la silhouette d’Alban ; elle avait oublié qu’il avait des chances d’être là. Mais c’était un ami de Max, donc c’était pas si surprenant que ça. Elle lui décocha un sourire suffisant. Il ne manqua pas de rétorquer par une moue dédaigneuse quand Max mentionna leur piètre sens de l’orientation, et la rouquine se sentit un peu rougir, vexée. Elle lança un regard noir au Voltali, avant de se tourner vers Max pour écouter le reste de son discours, qu’elle clôtura en invitant chacun à se présenter.

Le garçon qui prit alors la parole s’avéra être le coéquipier qui lui avait été attribué pour gérer la com’ du club. Elle le dévisagea un moment d’un œil critique. Elle sentait que son énergie et son enthousiasme allaient l’agacer. Zen, Alex. Commence pas à pourrir l’ambiance dès maintenant.

Alban se présenta à son tour, puis ce fut autour d’un blondinet du nom de Rodrigue ; Alex avait cru comprendre qu’il s’agissait également d’un ami de Max, mais c’était la première fois qu’elle avait l’occasion de le rencontrer.

Alex se décida à prendre la suite, et commença par se racler la gorge pour en déloger sa nervosité, et croisa les bras pour se donner un peu de contenance.

« Alex, Givrali, déclara-t-elle avec un sourire assuré. Je m’occupe de la com’ avec Aaron. »

Il y avait une certaine satisfaction dans le ton de sa voix. Elle adressa un regard au concerné, puis aux autres, attendant que quelqu’un prenne la relève. Comme souvent dans ce genre de situations, elle se sentit un peu bête. Pour ce qui était de crâner, ça oui, elle savait faire. Mais c’était souvent plus par maladresse qu’autre chose. Pour pas montrer qu’elle était bourrée de complexes. Pour se donner une assurance qu’elle n’avait pas. Parce que les filles qui avaient de l’assurance, c’était mieux, non ? Mais elle en faisait toujours trop.
Shouhei Yamasaki
Shouhei Yamasaki
Région d'origine : Kanto
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 136
Points d'Expériences : 3
Nouveau Membre
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Dim 18 Oct - 15:38

Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence 1445174617-rpnarr31

« - Est-ce que j’ai l’air d’un vice-directeur, comme ça ? »


Dotty eut un petit bruit hésitant, frottant son menton de sa petite main, alors qu’il inspectait la tenue de son Dresseur. Blaze, quant à lui, afficha une grimace sceptique. Il fallait dire qu’en réalité, Narr avait plutôt l’air de ces designers extravagants ou de ces artistes complètement barrés. Il avait sur sa tête un mini-chapeau tenant avec des barrettes, et il avait enfilé son short à bretelles préféré, de même que sa veste sans manches noire un peu longue. En vérité, on aurait dit ce style Kodona que les demoiselles aimaient tant grâce à certaines séries comme « Pokémon Butler », où le maître avait ce genre-là. Pourtant, quand il le portait, il n’emballait pas spécialement… Apparemment, ça s’adressait à une partie de la population seulement. Celle qui aimait les petites histoires un peu bizarres et animées par des dessinateurs de Kanto ou Johto.

« - J’ai rien d’autre à me mettre, de toute façon… »


Il noua un foulard en bandoulière, et y déposa soigneusement son œuf, le caressant gentiment. Depuis qu’il l’avait obtenu, et qu’il s’était au passage débarrassé de la furie de pierre et de métal, il faisait très attention à ce petit être. Il savait bien qu’il mettrait du temps à éclore, et que son nouveau compagnon et lui devraient tisser un lien qui prenait encore plus de temps à se créer, mais il n’avait pas peur de ça. Il était prêt à le supporter… Après tout, il arrivait bien à se faire à l’idée qu’il vivrait toujours avec un petit mime foufou et un solitaire fier et arrogant. Alors créer un lien avec un bébé, aucun problème.

« - Allons-y… On a déjà un peu de retard. »


Il se pressa dans les couloirs, pensant à ce qu’il avait bien pu faire. Franchement, lui… Se proposer pour co-animer un club ? Avec une fille en plus ? Ses relations avec la gente féminine étaient plutôt réduites, et sa sociabilité d’autant plus. Alors que lui avait-il pris ? Peut-être que de la voir si désemparée lui avait donné l’impression de se voir lui-même ? Mais avec quelque chose en moins dans le pantalon… En tout cas, il s’était engagé, et il devait tenir son engagement jusqu’au bout. Même si cela voulait dire parler, prendre son courage à deux mains, devoir faire des choses…

Justement ! Cela allait lui permettre de s’entraîner. Car il s’était surtout proposé pour la mise en place, la décoration, les répétitions… Le travail d’un Performer, en réalité, mais avec des humains et des Pokémons plutôt que simplement avec des Pokémons. Il faudrait prendre compte des aptitudes de chacun, de leurs capacités et surtout de leurs envies. Il faudrait gérer les entraînements, les petits bobos de chacun. Il faudrait savoir comment accorder tel ou tel chose pour que tout soit le plus harmonieux possible. Comme lors d’un concours !

Lorsqu’il arriva, d’autres personnes étaient déjà présentes, et on attendit simplement Max pour que les présentations soient faites. Narr choisit volontairement de se présenter en dernier, un peu intimidé.

« - Je m’appelle Narr Weiss, je suis un Noctali… Et je me suis proposé pour aider Max sur tout ce qui est mise en place. »


Il regarda ensuite le croquis que la jeune fille avait fait. Elle était douée. Pleine d’idée. Voulait-elle devenir Coordinatrice, elle aussi ? Cela aurait été gâcher son talent que de ne pas le faire. Mais il pouvait comprendre qu’elle se dirige vers une autre branche. Après tout, les gens préféraient devenir TopDresseur ou PokéAthlète plutôt que Coordinateur ou même Scientifique. Sans doute l’appel de l’action… Il n’aurait jamais ça.

« - C’est vraiment cool. Et puis, ça peut être facile à installer, si on s’y met tous. »



_________________
Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence 1537372859-miniat-6-x-131
"This is the moment that makes it all worthwhile."
Loan McNellis
Loan McNellis
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Mer 21 Oct - 1:02
Misty je compte sur toi, c'est vraiment important. Disais-je à ma psytigris tout en me préparant le plus rapidement et correctement possible. Aujourd'hui nous avion la première réunion du club arborescence. J'avais postulé à ce club en tant que chargée des artistes, mais surtout sous le nom de ma mère. Fauve.

Oui je m'étais inscrit à ce club en tant que fille, tout ça pour pouvoir m'entraîner dans ma profession de…enfin bref. Un être de ma profession doit être capable de garder une couverture aussi longtemps que possible, tromper ses camarade sur mon genre sans trop dévoiler ma véritable identité était mon but. En plus de rencontrer de nouvelles personnes et de me lier d'amitié…

* Tu ne penses pas qu'ils t'en voudront d'avoir caché qui tu es vraiment.*

« …mmm je ne sais pas. Mais tu sais Justice, je serais moi sans être moi. »

*Je ne comprends pas Loan.*

« Ce n'est pas parce que je serais en fille que je ne serais pas Loan. Je garderais ma personnalité tu sais »

*Je les plains. Je vais prier pour leur âmes.* lâcha mon starter couché prêt de mon lit la mine pseudo boudeuse. Et oui la douce Girafarig ne partait avec moi pour cette mission. Trop reconnaissable par mes camarades qui étaient déjà présents dans l'académie en même temps que moi.

« Hahahaha !!!»

*Tu es méchante Grimm !*

*Non Lancelot, tu ne le connais pas encore assez, les pauvres ils vont…ils vont*


*On va être en retard. Donc je m'appelle comment encore moi ?*


« Miss  et moi c'est Fauve McNellis. » disait en mettant la dernière touche de mon déguisement en place. La coiffure, what else.

Un dernier coup d'œil devant le miroir avant de partir. Je regardais ma silhouette, habillé d'une tunique noire et d'un jean slim, des bottines noires, sans poitrine. Oui j'avais la flemme de mettre mes faux seins et comme ça je paraîtrais naturel. Bref une coiffure courte bien féminine quelque crayon noir autour des yeux. Je me trouvais parfaite.

« Manque plus que la voix et là je compte sur toi ma Miss »

*No problème Chef, mais il faut que l'on parte maintenant*

En effet pour arriver à temps pour le début de notre réunion il fallait partir maintenant. Bon il ne manquait plus que je parte au pas de course. Du sport de bon matin ça me fera le plus grand bien. Je m'apprêtais à sortir de ma chambre quand une idée traversa mon esprit. Et s'il y avait des voltalis dans le club…Il fallait aussi que je cache mon visage. Mes camarades ne devaient pas me voir ainsi on ne savait jamais…

Par précaution je pris une de mes capes, la noire pour plus de discrétion et je mis la capuche sur ma tête, je pris Mysti dans mes bras et je partais en direction du réfectoire de l'académie en courant. Plusieurs étudiants étaient déjà rassembler, je ne connaissais aucun d'entre eux sauf un…un voltali…J'avais eu donc raison de partir avec ma cape.

La responsable du club arriva en retard avec une de ses camarades. Elle s'excusa, un peu gêné par son retard et se présenta. Elle s'appelait Max et c'était une Givrali, ensuite ce fut le tour des autres de se présenter. De nouvelles connaissances j'étais en joie. Et ce fut à mon tour de me présenter…*Misty je compte sur toi*

*Tehee à moi de jouer*

Je retirerais ma capuche présentant mon visage souriant à mes camarades, ma psytigris dans les bras, avant de dire avec une voix féminine et enjouée. « Bien le bonjour. Je me nomme Fauve McNellis, Pyroli Pokéathlète Coach. Enchantée de vous connaitre. Oh ! Et je suis la chargée des Artistes du club. »

*Bon travail ma petite*

*Yeaaaaah début de la mission, début de la mission !!*

On s'était assis par la suite pour parler décoration, menu et préparation du prochain évènement que l'on devait préparer. Organisation d'une fête…Mon domaine de prédilection. Vive les festivités youhou. Je sortis un petit carnet, afin d'y noter les différentes idées données, ainsi que celles qui me passaient par la tête. *Faisons de notre mieux Loan.*

*Oui Misty. Comme toujours.*

Loan en Fauve ♥:
 

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence 1469463719-brodiva
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2357
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Jeu 22 Oct - 2:11
''Lucki...Lâche-moooooooooooi !''

Pour la quatrième fois, je tente d'échapper à la poigne de fer du  Lucario, tandis que ce dernier me traine comme un vulgaire sac à patates vers une destination inconnue. Et pour la quatrième fois, tout ce que je récolte c'est une tape sur la tête, avant que le Pokémon Combat ne reprenne sa route.
Je peux savoir ce qui lui prend? Non, parce que bon, j'ai l'habitude qu'il ne m'écoute pas le moins du monde, mais me faire trimballer comme ça , sans explication, c'est nouveau...
En tout cas, cette situation a l'air de beaucoup plaire à Martel, et la Posipi chromatique ne se prive pas pour le montrer : Riant aux éclats, elle tente de soulever mes jambes pour participer au ''jeu'', mais vu la taille de ses petites pattes, c'est un vœu pieux. En attendant, je me retrouve les bras croisés, la mine boudeuse, porté vers l'inconnu par un Lucario taciturne et étrangement déterminé. La journée avait si bien commencée...
Seulement une séance de pompes matinale, deux Forte-Paumes et une blague de Sol, je trouve que je m'en sortais pas si mal. Mais une fois l'entrainement terminé, j'ai à peine eu le temps de m'étirer dans la salle commune des Phyllalis, qu'une patte impérieuse m'a saisi par le col avant de m'entrainer à sa suite, sous les rires des élèves présents (D'ailleurs je leur revaudrais ça..En s'y mettant à huit, ils auraient pu me sauver !).

''....''

''Ourgh !''


Vol plané du Ranger rose et atterrissage réussi devant la porte du réfectoire, capitaine Lucki ! La réception pourrait néanmoins être un peu plus travaillée et c'est en roulé-boulé que je finis prés de l'entrée. Pourquoi, moi....
Après m'être relevé avec difficulté, j’attrape Martel au moment où cette dernière tente une roulade maladroite contre la même porte. Pendant ce temps, Lucki a croisé les pattes et me regarde avec insistance...Quoi? Tu veux que je rentre, c'est ça? C'est juste pour ça que tu m'as trainé sur une telle distance ?

''...Et si je refuse ?''

Une patte se redresse instantanément, avant que la lumière dorée de la FOrte-Paume ne commence à poindre. Il ne changera jamais...

''Ok, ok, c'est bon, j'ai compris, ne t'énerve pas....''

Pff, y'a intérêt à ce que je puisse grignoter quelque chose, une fois dans le réfectoire, sinon j'aurais vraiment tout perdu. Pourtant, à l'instant où ma main se pose sur la poignée de la porte, un frisson me parcourt des pieds à la tête : Je franchis ce seuil en moyenne huit fois par jour, alors pourquoi est-ce que j'ai l'impression de pénétrer dans ma dernière demeure ? Secouant la tête pour chasser cette sensation bizarre, je rentre donc dans le bâtiment, Martel sautillant derrière moi et Lucki sur les talons, le Lucario ayant manifestement décidé de fermer la marche (Et accessoirement, de m'éviter toute pensée de fuite ou d'évasion).
C'est donc légèrement boudeur que j'arrive au beau milieu d'un rassemblement d'élèves. Aaron et Rodrigue sont présents, ainsi que la soeur de Loan (Faudra vraiment que je lui demande s'ils sont fâchés tous les deux, je les ai jamais vu ensemble...), et deux autres garçons que je ne connais pas. Je me demande bien ce qu'ils attendent, tiens...

''Aieuh, Lucki, arrête !''

Mais euh, je voulais aller me chercher un truc à grignoter dans la cuisine ! Impossible de faire entendre raison au Lucario, qui me pose littéralement sur l'une des chaises de la pièce. Inutile d'attendre très longtemps, puisque deux jeunes filles manifestement bien essoufflés font leur apparition..Eh mais je la connais elle ! Qu'est-ce que Alex fiche ici? Et d'abord qu'est-ce qu'ils fichent TOUS , ici, on dirait un rassemblement de société secrète, prête à détruire la PC...
À défaut de société secrète, on dirait que je n'ai pas tapé loin : Un club. L'Arborescence (Joli nom, ça ferait un super sigle pour une unité de Rangers). Et moi au milieu de tous ces gens à l'enthousiasme communicatif, qui sont motivés à lui donner forme.
Alex et Max semblent en charge des opérations, et le temps des présentations, je pèse le pour et le contre...C'est quand même un hasard étrange que Lucki m'ai amené, ici pile pendant la réunion...Et surtout qu'il regarde fixement Rodrigue comme ça...Enfin, il a toujours eu des réactions bizarres avec mon collègue Phyllali, mais c'est encore plus flagrant que d'habitude. Un projet papier circule rapidement entre les mains du groupe et lorsque vient mon tour, j'en profite pour essayer de comprendre un peu mieux ce qui se passe. Peine perdu, mes yeux s'arrêtent sur le mot ''buffet'' et semblent incapable d'en décrocher.
Aussi, pas étonnant que je ne sache que faire...Mais il va bien falloir s'y coller, parce qu’après que Fauve se soit présenté, tous les regards convergent vers moi ! Déglutissant avec difficulté (J'aime pas parler en public...), je me redresse un peu sur la chaise, avant de décocher un regard meurtrier à mon starter.

''Booooon...Et bien, euh, moi c'est Cael, Phyllali et...Je vous avoue que je ne sais pas trop ce que je fais là. J'ai été ''invité'' pas une certaine personne *lourd regard au Lucario*, mais tout ce que j'ai compris, c'est que vous montiez une sorte de club. Donc si je pouvais avoir un peu plus de détails...Je veux bien donner un coup de main, si ça peut vous aider, surtout pour tout ce qui touche à la cuisine. Après tout, si Aaron et Rodrigue vous ont rejoint, c'est que ça doit être amusant.''


Évitons de mentionner Alex ou de croiser son regard, elle serait capable de me faire honte devant tout le monde, juste pour le plaisir de me voir disparaitre sous une table...

_________________
Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence 1529618029-cael
Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Ven 13 Nov - 19:16
Quatre heures et demi. Ton réveil sonne tranquillement et te tire de ton sommeil profond. Tu ronchonnes un instant avant de l'éteindre d'un mouvement de la main furtif. Tu sors de ton lit et baille un long moment. Ceci fait, tu t'habilles rapidement, t'armant de ton unique veste rouge pour te couvrir en plus de ton pauvre T-shirt blanc de linge, et attrapes ton Ipok et quelques Pokéballs posés en évidence sur ton bureau pour que tu les repères même avec la tête encore dans le cul. Tu ne perds pas de temps, et tu quittes ta chambre pour descendre tranquillement mais surtout silencieusement les escaliers du dortoir, que tu quittes quelques secondes plus tard. Parvenu dans le dortoir, tu te rends au plus vite à l'extérieur et rejoint le parc en vitesse le parc. Les nombreux lampadaires disposés à l'extérieur te permettent de ne pas te perdre et tu atteins très vite ta destination, où tu te poses avec tes compagnons, les lumières artificielles t'entourant de toute part.

Cinq heure moins vingt. Cela te laisse largement le temps de faire ton entraînement quotidien. Tu fais sortir tes trois compagnons du jour, Bahamut, Afro G. et ce cher Hélio, un fier Roussil acheté auprès de Ruby L. Jones, une Pyroli bien connu à l'académie. Le trio en place, l'entraînement quotidien pouvait commencer. Les enchaînements furent répétés, les attaques furent maîtrisés de plus en plus, les affrontements se révélèrent plutôt fructueux. L'heure qui t'était accordé passa comme un coup de vent. Bientôt, tu ordonnes de stopper les coups et rappellent joyeusement tes compagnons dans leurs Pokéballs avant de te diriger vers le réfectoire. Comme à ton habitude, tu y trouves un petit déjeuner tout fraîchement préparé la veille sur ta demande. Solitaire, tu dévores ce qui t'est donné de manger et engloutit ce que tu peux boire, et repose le contenu vidé à leur place après les avoir comme toujours nettoyé auparavant pour remercier d'avoir préparé le repas à Mama Odie. Tu te rendis ensuite rapidement au Stadium où quelques Noctalis se trouvent déjà, très vite rejoints par le reste du groupe.

Six heures, et l'entraînement quotidien commun à tous les membres de ton dortoir débute. Tu te joins à un groupe et sert de punching-ball pour entraîner les nouveaux qu'ils sont encore. Le jeune préfet nous fait la joie de nous offrir quelques consignes pour pimenter l'entraînement et vous dirigent ensuite vers Light pour l'affrontement habituel, qui se termine toujours par une défaite. Mais tu le sens, petit à petit, ton Brasegali s'améliore, tandis que le Cizayox stagne à sa suprématie. Bientôt, ton compagnon parviendra à le vaincre, tu en étais certain. Ce n'était qu'une question de temps. Finalement, tu n'as réussi à ne le faire toucher le type acier qu'une seule fois en ce jour, mais cela représente déjà beaucoup pour toi. Tu rentres avec les autres élèves au dortoir le sourire aux lèvres. Comme beaucoup, tu te rends aux douches pour enlever la transpiration qui a sali tes vêtements et en profite pour te changer. Tu ouvres ton placard et tombe avec tristesse sur les dizaines de tenues féminines. Tu soupires et le referme après l'avoir furtivement fouillé du regard. Tu cherches sous ton lit et trouve ce que tu cherches : une boîte. Boîte que tu ouvres. A l'intérieur, tu trouves très vite un uniforme adapté à la Pokemon Community. Il y a tout ce qu'il faut : les chaussures, les chaussettes, deux paires évidemment, le pantalon, le T-shirt, la chemise, la cravate et surtout l'emblème du dortoir en insigne posable sur la chemise avec fierté. Souriant, tu enfiles rapidement le tout et va ensuite te faire une petite coupe pour ne pas paraître sale. L'heure tourne, et un rendez-vous t'attend. Une fois coiffé, tu quittes rapidement mais tranquillement le dortoir et te diriges vers le réfectoire. Tu t'aperçois bien vite que tu n'es pas seul, mais tu n'en tiens pas compte.

L'heure du rendez-vous. Tu pénètres dans les lieux avec un sourire, uniforme endossé. Tu n'es certes qu'un élément dans le groupe, mais tu ne voulais pas passer pour un guignol avec une des tenues de filles que tu avais dans ton placard. En tout cas, cela ne semble pas faire réagir énormément les autres élèves, ce qui est une bonne chose ; et puis de toute façon, l'uniforme n'était pas particulièrement surprenant ni extravagant. Tu ne repère pas les deux têtes que sont apparemment celles des deux présidentes du club, et te demandes alors si tout ceci n'était pas un coup monté. Heureusement, cette idée disparaît bien vite lorsque l'une d'elle pénétra dans les lieux avec une autre élève, qui n'était malheureusement pas l'autre présidente. La première se confond en excuses avec sa camarade pour son retard avant de montrer sa joie de votre présence à son rendez-vous, ajoutant que sa camarade ne semblait pas être venu. Elle s'appelait Max Arago. Elle resta planté là où elle était arrivé et attendit que chacun se présente à sa demande … ce que vous fîtes. Tu fis ainsi la connaissance d'Alex, Aaron, Alban, Rodrigue et Fauve. Il y avait aussi Narr et Cael, mais tu les avais déjà rencontré avant. Quand tous furent présentés, tu te mis à le faire à ton tour.

Je m'appelle Lucas Emerillon, et je viens du dortoir Noctali. Je suis à vos côtés et j'officie comme Cuisinier. Ainsi c'est moi qui sera chargé de concocter les bons plats pour le buffet. J'espère que cela vous plaira. dis-tu avec un sourire.

Puis tu laissas ensuite Max reprendre la parole. Celle-ci fit part du fait qu'il fallait se mettre au boulot en commençant par les décorations, faisant part du fait qu'elle avait fait un croquis de ses idées. Plusieurs élèves se regroupèrent autour de Max pour discuter de ces fameuses décorations. Tu restas un instant sans bouger, puis te tourna vers la cuisine. Tu étais venu pour préparer les plats, il fallait donc que tu t'y attèle au plus vite. Sans perdre de temps, tu t'y dirigeas d'un pas assuré. Au moment de pénétrer dans l'autre pièce, tu te stoppas, et te tournas vers Cael. Il disait être bon pour aider à la cuisine, et une aide n'était pas de trop, surtout que même si tu étais motivé pour faire de bons petits plats, cela faisait un moment que tu n'avais pas cuisiné de vraies plats, depuis la dernière fois que tu étais rentré chez toi en gros, donc Cael serait plus qu'utile dans ta tâche.

Eh, Cael. Puisque tu dis pouvoir aider surtout pour la cuisine, tu pourrais venir m'aider pour préparer les plats, si tu le souhaites bien sûr. lui lanças-tu.

Affichant un grand sourire, tu espérais le convaincre, même si avec ou sans lui, le résultat serait sûrement le même au final.

_________________
Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence 1466193127-s1

                         
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1691
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Dim 15 Nov - 18:33

Que Xerneas soit avec nous

L'Arborescence

Les groupes furent rapidement formés. Max se dirigea en premier lieu vers Alex et Aaron. Elle comptait sur leur duo pour ramener le maximum de monde à la soirée. Ils avaient une tâche importante et la Givrali savait que si ils arrivaient à s'entendre, ils réussiraient à faire quelque chose de génial. Max leur parla en avant première de son admission dans le Zarbdomadaire et leur glissa le message qu'elle avait prévu de faire passer dans le numéro retour. C'était leur domaine et elle voulait savoir ce qu'ils en pensaient. Elle resta un long moment avec le duo de roux, travaillant sur les détails et validant certaines de leurs idées. Elle posa un bisou sur la joue d'Alex et reparti vers un autre groupe. Elle n'aurait jamais pensé que cette journée soit aussi fatigante. Elle sentait qu'elle n'allait pas arrêter …  

Elle rejoignit un groupe suivant et encore une fois, elle proposa ses idées et ses envies. Max tenta du mieux qu'elle put de garder un grand sourire et de continuer à avoir l'air parfaitement en forme. Elle se sentait écrasée sous la masse de travail qui l'entendait mais elle ne devait pas laisser son équipe le ressentir. Elle soupira. Elle aurait vraiment apprécié que Opale soit là avec elle pour la soutenir … Malheureusement, elle se retrouvait seule avec l'Arborescence sur les bras. Elle secoua la tête. L'Arbo était un beau projet qui méritait de voir le jour. Elle se pencha donc sur les mises en place avec Narr. Le duo discuta un long moment de ce qui était possible ou pas et réussirent au final à ce mettre d'accord sur la décoration finale.

Elle se dirigea ensuite vers Lucas. Elle ne le connaissait pas vraiment et était un peu anxieuse à l'idée de lui parler. Ce type était juste immense. Elle lui lança un sourire et entama la conversation. Ils avaient du pain sur la planche. Elle lança un regard à Rody pour lui dire de préparer Cael à la révélation du projet YNK. Après de longues discutions sur ce qui composerait le buffet, les possibilités du jeune homme et le budget, un menu final fut mit en place et validé par les deux adolescents.

Enfin, elle rejoignit Fauve et les deux jeune femmes discutèrent des animations qui pouvait être mises en place le soir S. Des choses comme la musique et la dispositions des poèmes dans la salle furent abordées. Elles continuèrent à parler un petit moment débordant sur les futures soirées et les thèmes qui seraient intéressants de mettre en avant pour attirer du monde.

Il ne lui restait plus qu'une dernière chose à faire mais pas des moindres. Le projet YNK. Le projet Top-secret de l'Arbo. Quelque chose qu'elle avait monté en secret avec l'aide de Rody. Elle rappela tout le monde pour qu'ils se remettent en cercle et qu'elle puisse leur présenter le projet.

- Bon ! On a déjà fait du très très bon boulot et je suis sûre que cette soirée sera une véritable réussite ! Du moins je l'espère. Avec Rody nous avions pensé à une entrée en scène un peu particulière. Un danse et une chanson pour ouvrir le bal. Malheureusement la chanson est prévue pour cinq personnes et nous avons pour le moment que trois … Cael, Rody et moi même. J'aimerai donc que une fille et un garçon se joignent à nous. Les autres sont libérés !


Une fois les deux autres personnes choisies, Max lança la vidéo depuis son iPok et le petit groupe s’entraîna pendant une bonne heure si ce n'était pas plus. Une fois le numéro au point, la jeune fille leur donna rendez-vous quelques jours plus tard en ville pour l'essayage des costumes. Elle donna une tablette de chocolat noir 99 % au Lucario en échange de la présence du rosée. Une fois les derniers détails réglés, la jeune fille libéra les membres du groupe.

C'est le sourire aux lèvres que la jeune fille rentra au dortoir. Elle avait du travail à faire. Mettre au propre toutes ses notes et ainsi structurer la soirée. Tout devait être absolument parfait. Cette première soirée déterminerai le futur de l'Arborescence. Si elle faisait un carton, les suivantes seraient attendues et ils auraient de quoi faire, sinon ils pouvaient faire un trait sur le projet. Allons Max. Il n'y a aucune raison que cela ne marche pas n'est ce pas ? Max se mit en route pour son dortoir. Le travail n'attend pas !

Le caractère rêveur de Max lui servit pour une fois. Il lui évita de finir assommée par un œuf ... Elle avait un problème avec ses obtentions d'oeuf … Entre le premier qui avait voulu la faire tomber et celui là qui voulait l'assommer … Elle leva les yeux vers le ciel, juste pour voir une Lakmécygne planer au dessus d'elle. L'oiseau poussa un long cri et s'en alla. Max était totalement perdue. Elle venait de vivre le très fameux mythe de la Lakmécygne … Elle regarda l'oeuf qui lui était tombé dessus. Elle caressa la coquille. Elle allait avoir un nouveau compagnon. Et elle en était ravie.

DEV NERD GIRL



Spoiler:
 

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Nemo Kendhall
Nemo Kendhall
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 37
Jetons : 6707
Points d'Expériences : 849
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Mar 5 Jan - 22:16
Que Xerneas soit avec nous

J’écoute attentivement les présentations de chacun. C’est important de connaître tout nos coéquipiers ! J’entends Alban se débiner en annonçant qu’il n’est qu’un membre intermittent. Ouais ouais ouais ! Tu verras bien ! Je te traînerai par les oreilles à chacune des réunions mon p’tit ! Je lui adresse alors un sourire faussement joyeux. Presque diabolique. Hihihi! Je prépares des plans vraiment trop machiavéliques ! Mais ça y est, il a déjà disparu. Je n’ai pas le temps de chercher mon meilleur ami des yeux que c’est au tour de Rody de se présenter. Il sera donc chargé essentiellement de la musique et autres ‘projets spéciaux’. Projets spéciaux ? Je sens qu’on nous cache encore bien des choses ! Je lance un regard en biais à Max. La coquine ! Elle ne prévient même pas tout ses membres ! Bah’ ! C’est plutôt cool de sa part, elle nous réserve aussi des surprises.

Vient alors le tour de la jeune fille rousse avec qui Max est arrivée. Et… qui ne semble pas être beaucoup appréciée par Alban. Pourtant, elle est mignonne et je lui adresse un grand sourire lorsque nos regards se croisent, en tant que responsables communication. J’ajouterai presque un petit signe de la main, mais ça risquerai de vraiment faire le mec trop lourd. Je me retiens et un garçon que je ne connais pas prend la parole. C’est un Noctali répondant au nom de Narr. Nar Weiss. Je le salue d’un signe de tête et les présentations continues. C’est au tour d’une mystérieuse silhouette encapuchonnée de se présenter. Elle retire sa capuche pour dévoiler une coupe garçonne et de magnifiques yeux émeraudes. Fauve McNellis. Je m’oblige à retenir son nom, sa beauté est à couper le souffle. C’est finalement Cael qui prend la parole faisant un petit clin d’oeil à Rod et moi. J’y réponds par un chaleureux sourire, heureux de voir un autre ami se joindre à cette joyeuse bande de fous ! Pour terminer le tour des présentations c’est un autre garçon qui enchaîne, un certain Lucas, lui aussi Noctali et notre cuisinier pour nos soirée ! Génial ! Il faudra que prenne le temps de discuter avec un peu tout le monde pour faire une présentation des membres pour la com’.

Les présentations finies, je me dirige automatiquement vers ma comparse, un grand sourire aux lèvres. Des milliers d’idées fourmillent dans ma tête mais je n’ai pas le temps de les mettre en forme que Max se dirige déjà vers nous. Elle veut éclaircir certains points et donner son avis sur nos idées. C’est ainsi que nous nous mettons d’accord pour créer et imprimer des flyers de présentation. Max se charge de l’illustration, Alex de la mise en page et moi de compiler les informations à mettre dessus. Nous nous mettons aussi rapidement d’accord sur la création d’une application IPok pour prévenir notre public et pour s’échanger des messages plus rapidement. Ainsi naît L’I-Borescence, je suis chargé de la création de l’application. Pas que je sois spécialement doué pour ça mais je devrais réussir à bidouiller quelque chose. Nous finissons notre discussion en abordant le système d’invitation. Nous ne sommes pas encore d’accord sur ce point. Je trouve les enveloppes beaucoup trop banales mais les messages I-Pok beaucoup trop incertains. Il faudra ré-aborder ce point à une prochaine réunion.

Lorsque Max s’en va rejoindre les autres groupes, nous avons déjà un large panel d’activité à travailler. Néanmoins, je retiens encore quelques instants Alex. Il faut que nous nous mettions d’accord sur un lieu et des horaires pour tenir un stand de promotion du Club. Il nous permettrait de distribuer flyers et affiches ainsi que de promouvoir notre application. Nous convenons le jeudi midi, juste à l’entrée du bâtiment principal, aux abords du réfectoire. Les passages fréquents des élèves par ce lieu les obligeront à nous voir et nous les alpaguerons pour qu’ils s’intéressent à notre club ! Un sourire carnassier s’étend sur mon visage. Oui, c’est un nouveau plan parfait. Nous allons faire découvrir l’Arborescence à tout les élèves et nos fêtes seront de magnifiques réussites. Mais avant cela… nous avons du pain sur la planche. J’adresse un signe de tête vers Alex puis je m’en vais à la rencontre de chacun des membres.

Je prends le temps de discuter avec chacun. Notant les notions importantes que nous abordons ensemble. J’apprends de nombreuses choses sur ces personnes qui m’étaient inconnues jusqu’à ce jour. J’en profite aussi pour leur demander s’ils n’ont pas des idées pour la com. Je note soigneusement toutes les idées reçues. J’ai bien fais de le demander. Voilà qu’on me proposer de faire des t-shirt avec le logo de l’Arbo et toute une gamme de produits vestimentaires que nous pourrions vendre sur notre stand ! C’est vraiment une excellente idée et j’espère que Max sera aussi enthousiaste que moi pour la mettre en place. Je les remercie tous chaleureusement et retourne vers Alex pour lui faire part de mes différentes conversations.

C’est alors que Max prend la parole pour nous annoncer le clou du spectacle. Une danse ? Avec Rod et Cael ?! Je réfléchi à toute allure. Ca pourrait être vachement drôle. Mais je ne sais pas danser. Maaaais… raaaah ! C’est tentant. Finalement, c’est Vivaldy qui me pousse du museau. Je fais un pas en avant pour affirmer mon engagement.

“_ Euh… bon. Je sais pas danser et je n’ai jamais été très doué pour ça… mais… si vous avez besoin d’un danseur, je veux bien faire parti de l’équipe !”

J’adresse un sourire rayonnant à l’assemblée. J’espère que Max acceptera que je fasse parti de la danse. Cela va me faire du boulot en plus que d’apprendre la chorégraphie, mais cela ne me ferra pas de mal de faire un peu de sport ! C’est donc ainsi que je me lance dans une bonne heure de répétition. Je dois dire que Cael et Rod s’en sortent bien mieux que moi. J’ai beaucoup de mal à coordonner tout mes mouvements. Mais cela finit par arriver, uniquement grâce à la patience de Maxine. Je lui suis très reconnaissant. A bout de souffle et en nage, je quitte le réfectoire, Max ayant mis fin à la réunion.

J’ai l’heureuse surprise de voir qu’Alban m’a attendu pour rentrer. Je lui fait un sourire et j’ajoute pour rigoler.

“_ J’ai bien fais de mettre tout mon amour pour m’habiller aujourd’hui ! Voilà ce que ça fait !”


Un t-shirt trempé de sueur et un léger trou dans mon pantalon, lié aux mouvements amples à effectuer durant la chorégraphie. Nous faisons un bout de chemin ensemble jusqu’à l’apparition du dortoir des Voltali. Je salue mon meilleur ami en lui souhaitant une bonne soirée avant de partir en direction de la mer pour retrouver mon propre dortoir.
Aaron S. Mightley

_________________

HAIL NOCTA
Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence Turtwig

Spoiler:
 
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   Jeu 18 Fév - 18:40
Après s’être présenté de façon incroyablement brève, Alban s’était muré derrière un silence poli. Il n’avait jamais été du genre bavard, et la présence de tous ces inconnus le mettait mal à l’aise. Il laissa donc les uns et les autres se présenter, notant parfois vaguement les informations dans son esprit. Il comptait sur sa bonne mémoire pour faire l’essentiel du travail ; lui n’étant de toute façon pas vraiment motivé. Encadré de ses Pokémon qui observaient la petite réunion avec calme et docilité, le châtain mâchonna son pain au chocolat. Celui qui se présenta juste après lui s’appelait Rodrigue, et, tout comme lui, il avait l’air de n’être pas membre à part entière du club. Pour autant, il semblait déborder d’enthousiasme. Alban avait l’impression qu’il aurait du mal à s’entendre avec tout le monde s’ils étaient tous comme Aaron, mais qu’importe. Il n’était pas vraiment là pour se faire des amis après tout ; ni des ennemis, d’ailleurs.

Vint ensuite le tour d’Alex. Comme d’ordinaire, la rouquine l’agaça dès qu’elle commença à bouger un orteil. Avec une auto-suffisance exaspérante, elle croisa les bras et se présenta devant les autres. Sa voix haut-perchée crissa comme une craie sur un tableau noir et Alban fit une grimace malgré lui. Alors comme ça, elle allait devoir travailler avec son meilleur ami ? Pas la meilleure nouvelle de la journée. Alban avait l’impression que les choses seraient légèrement plus difficiles s’il allait devoir négocier avec une Lovell dans ses pattes. Ah… S’il n’y avait pas eu Max, Opale et Aaron, le Voltali ne se serait pas laissé entraîner dans tout ce bordel… Surtout si c’était pour devoir supporter Alex à chaque fois qu’il ferait une de ses - rares - apparitions. Pas de chance, franchement… Camouflant néanmoins son agacement derrière son masque neutre, il regarda le petit Noctali aux cheveux blancs et aux airs efféminés balbutier son prénom. Il avait vraiment l’air d’avoir envie de disparaître sous le tapis, le pauvre.

Détournant les yeux pour ne pas le gêner plus, Alban se retrouva nez à nez avec une fille aux cheveux coupés courts. Il eut un instant le souffle coupé devant une beauté pareille. Yeux verts pétillants, assurance incontestable, traits fins et dessinés… Elle était vraiment belle. Pas dans son style, néanmoins ; il avait toujours préféré les beautés plus discrètes, comme Alizée ou C… hmrmmrhmr. Nan rien. Comme personne d’autre. Il tiqua néanmoins sur le nom de famille. Fauve McNellis ? Une personne de la famille de Loan et Eryn ? Il la regarda mais ne parvint pas à reconnaître un quelconque air de famille. Bah… Après tout, il avait peu observé Eryn et le weirdo de son dortoir ; peut-être que la ressemblance le marquerait plus, une prochaine fois. Il nota cependant qu’elle était également Coach, et il se fit la réflexion qu’il ne l’avait jamais vue… Peut-être une élève bien plus avancée que lui. Il n’en savait rien.

Se présentèrent ensuite un petit gars aux cheveux roses - encore un Phyllali, songea Alban - qui avait l’air encore plus paumé que lui, puis un blond des Noctali qui allait se coltiner la cuisine. Oh. Voilà que ce simple mot faisait frétiller Auster d’envie. Se levant pour attraper des viennoiseries dans un présentoir de Mama Odie, Alban les distribua également entre ses trois Pokémon, le temps que Max embraye avec la suite de la réunion.

Les évènements s’enchaînèrent alors avec une timidité relative. Les groupes se formaient naturellement, les gens commençaient à parler, les projets à se monter… et au milieu de tout ça, Alban ne faisait pas grand-chose. Il donna bien deux ou trois fois son avis à Max qui était venue le solliciter, mais disons qu’à l’instant présent, il ne servait pas vraiment. Pas gêné pour autant, il restait là avec l’impression de perdre un peu son temps. Mais bon… Si c’était pour le plaisir de ses nouveaux amis, pourquoi pas ? Apportant parfois des boissons à Aaron et Max qui travaillaient beaucoup - les autres pouvaient bien se débrouiller, il ne les connaissait pas ! -, Alban se fendit d’un léger sourire quand Maxine les regroupa pour annoncer la fin de la réunion. Elle leur parla ensuite de son fameux projet d’ouverture avec une danse - chose qui était loin d’enthousiasmer Alban -, et demanda l’aide d’un garçon et d’une fille. Se faisant le plus discret possible pour ne pas être choisi - manquait plus que ça ! Il n’avait pas envie de se tortiller sur scène devant tout le campus dans une tenue si moulante qu’elle ferait passer ses fesses pour deux brioches japonaises -, il soupira quand Aaron se désigna pour être le garçon.

Les détails bouclés, Alban quitta donc le Réfectoire avec les autres pour laisser le soin à la troupe de danse de s’entraîner. Il hésita à retourner directement au dortoir Voltali, mais quelque chose lui disait qu’Aaron n’allait pas non plus s’entraîner plus d’une heure. Il se posa donc dans le Parc aux alentours pour étudier tranquillement un livre qu’il gardait toujours dans la poche intérieure de sa veste, en attendant.

Quelques bonnes heures plus tard, Aaron pointa le bout de son nez et Alban vint immédiatement à sa rencontre. Le rouquin semblait complètement exténué. Son t-shirt était trempé de transpiration, et il avait l’air tellement crevé qu’Alban doutait qu’il regagne son propre dortoir. Haletant mais heureux, Aaron se fendit même d’une petite blague. Renvoyant son sourire à son meilleur ami, Alban sortit une canette froide de soda de sa poche et la colla contre le front du Scientifique.

- Au moins tu devais avoir la classe en dansant. Tiens, ça va te faire du bien.

Puis il remit les mains dans ses poches et ils prirent ensemble le chemin vers les dortoirs. Après quelques longues minutes de marche, ils parvinrent au pavillon des Voltali et Alban se sépara du rouquin. A ses côtés, Zéphyr, Mistral et Auster semblaient avoir bien profité de cette après-midi à jouer dans le parc tandis que les autres s’entraînaient pour la danse. Oh tiens ? Il n’avait même pas pensé à demander de quoi il s’agirait. Bah… Il verrait bien le jour J. Sortant son iPok, il envoya brièvement un message à Aaron pour lui dire de bien se reposer, puis retourna dans sa propre chambre où Khal et Nolan l’attendaient. Bon. Au moins pouvait-il se rassurer en se disant qu’il avait pu éviter Libra toute la journée, non ?

_________________
Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence 15024690286225SignMaxAlban
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence   
Que Xerneas soit avec nous - PV L'Arborescence
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :