>

Partagez | .
Savoir choisir sa spécialisation de couverture.
avatar
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1696

Sujet: Savoir choisir sa spécialisation de couverture.   Sam 17 Oct - 20:04

Savoir choisir sa spécialisation de couverture

Préserver son anonymat quand on suit une formation d’espion est une chose relativement complexe qui doit pourtant se faire dès le premier jour d’école, voire même avant. Au cours de conversations dans la vie de tous les jours, la question incontournable (« Et toi alors, tu suis quoi comme cursus ? ») finit toujours par être posée, et il s’agit d’y répondre le plus vite possible, sans marquer la moindre hésitation, mais sans s’empêtrer dans un piège boueux. Dites que vous êtes coach et on viendra fréquemment vous demander des conseils sur les méthodes d’entraînement. Dites que vous êtes médecin et on viendra vous voir au moindre petit bobo. Il s’agit alors de bien maîtriser son sujet, pour que la couverture que vous avez choisi tienne bien en place et ne vole pas en éclats à la première question. Trompez-vous, et vous serez grillé. Et le fait que vous ne soyez ni coach ni médecin fera très rapidement le tour de l’école.


Se connaître soi-même et savoir se limiter
Pour devenir espion, vous devrez au préalable devenir Pokéathlète, ce qui ne vous offre que deux couvertures possibles. Si vous pensiez pouvoir vous cacher derrière une improbable spécialisation de Coordinateur ou de Scientifique, oubliez de suite. En tant que Pokéathlète, vous n’aurez le choix qu’entre médecin et coach. Chacune de ses spécialisations a ses qualités, mais aussi ses défauts, et il vous faudra choisir judicieusement pour ne pas être coincé dans une formation qui vous accaparera de plus en plus et dont vous ne pourrez pas vous dépêtrer sous peine de faire voler en éclats votre précieuse couverture d’espion. Si vous voulez suivre la spécialisation d’espion, prenez garde ! Choisir une spécialisation « de couverture » vient avec ses qualités, ses défauts, et toutes les contraintes et exigences liées à cette fausse spécialisation qui sera celle que vous devrez mettre en avant durant toute la durée de votre scolarité. N’oubliez pas qu’un espion ne récupère son diplôme qu’à la seule condition qu’il ait mené une scolarité normale en cachant sa véritable spécialisation aux yeux des autres élèves.

Apprenez d’abord à vous connaître. Posez vous, prenez le temps de réfléchir à qui vous êtes et ce que vous êtes. Un bon espion connaît ses qualités, ses défauts, et les limites à ne pas dépasser. Renvoyez aux autres l’image que vous voulez, mais ne tentez pas de vous persuader que vous êtes cette fausse image que les autres voient. Connaissez vos forces, vos faiblesses, vos qualités et vos défauts, et, plus important encore, acceptez ce que vous êtes. Quand vous aurez pris le temps de faire cette démarche et que vous saurez qui vous êtes vraiment, votre couverture n’en sera que plus parfaite.

N’hésitez pas à tester les deux spécialisations. Si vous venez tout juste de devenir Pokéathlète, et que l’espionnage vous fascine, mais que vous ne savez pas quelle spécialisation de couverture prendre, il ne faut pas hésiter à vous renseigner auprès des élèves plus gradés que vous, coachs comme médecins, pour connaître leurs horaires, leurs tarifs, leurs rythmes de travail, et ce qu’on peut leur demander de faire avec les Pokémon qu’on leur confie. Généralement, les élèves gradés aiment qu’on s’intéresse à ce qu’ils font, et aider de jeunes non-gradés à trouver leur voie en répondant à leurs questions pour mieux les orienter est quelque chose qu’ils font avec plaisir. Flânez au Centre Pokémon, ou au Parcours Santé, pour observer les deux spécialisations, et il vous sera aisé de savoir laquelle sera la vôtre durant votre scolarité.

Posez-vous les bonnes questions. Après avoir observé et questionné, il est temps de vous mettre en face de la réalité. Coach, ou médecin ? Vous sentez-vous capable de prendre en charge un Pokémon relativement agressif pendant deux à trois semaines pour lui apprendre à se canaliser ? Êtes-vous prêts à masser des Grotadmorv pendant des heures sans rechigner pour les relaxer ? Aucune spécialisation de couverture ne doit être prise à la légère, car vous partagerez le quotidien de ceux qui font ça par passion. Si vous choisissez coach, il se pourrait qu’un beau jour, un élève vienne vous demander de coacher un de ses Pokémon pour le rendre plus rapide, plus endurant, bref, plus puissant. Si vous choisissez médecin, attendez-vous à ce qu’un élève se tourne vers vous, les larmes aux yeux, parce que son précieux Pokémon est malade ou blessé et que vous êtes le seul apte à régler le problème. Regardez la vérité en face, posez-vous les bonnes questions, et choisissez en connaissance de cause.

Ne péchez pas par excès de confiance. L’une des deux spécialisations vous semble plus gratifiante que l’autre, et vous voulez la choisir comme couverture alors qu’elle ne vous correspond pas ? A votre aise, c’est votre couverture. N’oubliez cependant pas que cette fausse spécialisation ne doit pas être prise à la légère, vu qu’elle sera votre spécialisation officielle durant toute votre scolarité. Or, si vous êtes incapables d’être un bon coach ou un médecin performant pendant vos années d’école, votre couverture ne sera pas longue à sauter, en même temps que votre spécialisation d’espion. Qui voudrait travailler avec quelqu’un de présomptueux, incapable de cacher sa véritable formation à une bande de gamins ?

En respectant ces quelques règles simples, pourtant assez dures à appliquer au quotidien (qui aime réellement faire la liste de ses défauts et accepter de vivre avec ?) trouver votre spécialisation de couverture sera une chose naturelle et instinctive, et vous pourrez, sauf cas exceptionnel, vous en sortir haut la main durant votre scolarité. Il n’y a peut-être que deux spécialisations qu’il vous est possible de prendre pour cacher le fait que vous êtes un futur espion, mais chacune vient avec son lot de contraintes et de travail supplémentaire, que vous devrez suivre comme n’importe quel autre élève de cette spécialisation, si vous ne voulez pas vous faire griller bêtement. Pour vous aider dans votre choix, voici une liste (non exhaustive, bien entendu) des avantages et des inconvénients de chacune des deux spécialisations qui s’offrent à vous.


Choisir une couverture de médecin
Le médecin soigne. Je vous renvoie à l’image typique de la nurse Joy de votre ville, aux cheveux roses impeccable avec blouse assortie et Leveinard / Leuphorie / Nanméouïe qui la suit partout. Cependant, n’allez surtout pas croire que le rôle du médecin se borne à poser les Poké Ball sur la machine et appuyer sur le bouton ! De même, le médecin ne passe pas ses journées à masser le Pokémon qu’on lui confie tout en chantonnant bêtement ! En réalité, le rôle du médecin est beaucoup plus compliqué que ça, et si vous décidez de prendre cette spécialisation pour couverture, soyez prêts à passer de longues heures à potasser vos livres pour aiguiser votre esprit, sans toutefois mettre de côté le physique.

Le médecin se doit de rester constamment en forme, raison pour laquelle cette spécialisation a été placée dans le Pokéathlétisme et non pas ailleurs (comme la Coordination, par rapport aux massages que j’évoquais précédemment). En cas de grave danger (par exemple, un incendie), le médecin est appelé en urgence pour soigner Pokémon et humains blessés, le forçant donc à faire du sport de manière quotidienne pour ne pas perdre de ses réflexes et de sa vivacité. En réalité, un médecin ne passe que très peu de temps derrière son comptoir. Il passe la plupart de son temps avec les Pokémon dont il doit s’occuper.
De ce fait, le médecin doit connaître par cœur les moyens et méthodes de soigner humains et Pokémon. Soyons sérieux, un médecin qui farfouille dans ses notes alors que votre Pokémon souffre atrocement de sa patte cassée, ça ne met pas du tout en confiance, bien au contraire. Certes, ceci sera accepté en tant qu’élève, vu le nombre hallucinant d’espèces Pokémon existant dans le monde (ce n’est pas comme si vous pouviez connaître toutes les manières de soigner les 721 Pokémon actuellement découverts) mais il vous faudra impérativement apprendre par cœur vos cours et fiches pour ne pas perdre toute crédibilité. Vous pouvez d’ores et déjà zapper certains Pokémon (non, on ne vous demandera jamais de soigner Sulfura ou Suicune, pour ne nommer qu’eux) mais si vous choisissez cette voie, veillez à ne pas vous griller par bêtise ou inexpérience.

Cependant, cette fausse spécialisation de médecin vous apportera beaucoup d’avantages. En tant que médecin, il vous faudra obligatoirement une trousse de premiers secours, et vous devrez également apprendre à vous en servir, ce qui se révélera toujours très utile si vous vous blessez, car vous serez capables de soigner votre plaie et la couvrir avant qu’elle ne s’aggrave. Vous pourrez détecter les problèmes de vos propres Pokémon et de les soigner par vous-mêmes, qu’ils soient malades ou blessés. Vous serez également capable de prendre soin de vos camarades, pour les choses bénignes ou un peu plus graves, ce qu’ils n’hésiteront pas à vous demander vu que vous êtes médecin.
Pour parfaire à votre spécialisation de couverture, formez quelques-uns de vos Pokémon à la médecine. Avoir dans sa team un Pokémon soigneur est une chose normale pour un médecin, surtout que, non content de renforcer votre couverture et de vous assister en cas de besoin, ce dernier pourra s’occuper de vous si vous êtes incapable de le faire vous-même.


Choisir une couverture de coach
Le coach… Coache. Il peut être vu comme un Pokéathlète « pur » vu qu’il passe la majorité de son temps à s’entraîner et à entraîner ses Pokémon pour les rendre plus performants lors de compétitions sportives. Cependant, le coach ne passe pas toute la journée à courir en rond autour d’un terrain avec ses Pokémon infatigables qui le suivent sans broncher. De même, oubliez l’image du grand gaillard intraitable qui nourrit ses Pokémon avec une feuille de salade et un verre d’eau en guise de repas pour garder leur ligne. En réalité, le rôle du coach est plus compliqué que ça, et si vous décidez de prendre cette spécialisation comme couverture, soyez prêts à passer de longues heures à vous entraîner pour rester un minimum au niveau de l’image qui sera attendue de vous.

Les grands champions qui s’affrontent dans les tournois Pokéathlètes ne sont pas doués par miracle : c’est l’entraînement chez un coach qui les canalise et les fortifie, les modelant de Pokémon indiscipliné à gagnant indétrônable des compétitions Pokéathlètes. Mais avant de pouvoir appliquer une discipline de fer sur les Pokémon qu’on lui confie, le coach doit lui-même s’y soumettre pour rester en forme. Entraînements quotidiens et ardus, régime alimentaire strict et sans écart, tout est bon pour rester en forme et en bonne santé. Ôtez-vous de la tête l’image de professeur de sport un peu feignant qui souffle dans son sifflet et qui regarde ses élèves courir sur le terrain en allant s’appuyer contre un mur. Pour pouvoir apprendre la discipline à ses Pokémon, le coach participe aux exercices avec eux, et se dépense tout autant que sa team, voire plus, vu qu’il peut être amené à refaire l’exercice plusieurs fois pour l’expliquer à ceux qui n’ont pas compris.
Le coach doit pouvoir prendre en compte n’importe quel genre de Pokémon, que ce soit un Pokémon un peu trop feignant ou un Dragon agressif qu’il faudra canaliser. Après tout, même les Pokémon sur lesquels on n’aurait pas misé un jeton peuvent réveiller leurs talents de champions en présence d’un coach motivé, prêt à les entraîner en leur prodiguant des encouragements, pour les rendre plus sportifs et moins vicieux. Si vous choisissez cette voie, attendez-vous à devoir vous occuper des Pokémon de vos camarades de l’établissement, qui pourraient un beau jour vous tendre la Poké Ball d’un Rexillius agressif capable de vous arracher la tête d’un mouvement de queue, Rexillius dont on vous demandera de canaliser la violence et la colère par l’entraînement et la discipline.

Cependant, cette fausse spécialisation de coach vous apportera beaucoup d’avantages. Sans compter votre physique avantageux, dû au fait que vous ferez beaucoup plus d’entraînements que vos camarades lambda, vous serez en mesure de coacher votre propre équipe pour la rendre plus endurante, plus forte et plus résistante, plus à même de vous protéger pour si jamais une de vos missions tourne mal. De même, vous saurez vous adapter à chaque Pokémon en face de vous, surtout après avoir géré ceux de vos camarades sans que ces derniers ne se soient rendu compte de la supercherie. Cela vous rendra aussi plus fort et plus endurant, en plus de fortifier votre santé de par l’entraînement quotidien et l’alimentation très équilibrée que vous suivrez.
Pour parfaire à votre spécialisation de couverture, formez quelques-uns de vos Pokémon au coaching. Avoir dans sa team un Pokémon entraîné est une chose normale pour un coach, surtout que, non content de vous assister durant le coaching des Pokémon que l’on vous confiera, ces derniers peuvent également vous protéger si jamais un coaching tourne mal.


Le mot de la fin
Nous arrivons à la fin de notre thèse explicative qui, je l’espère, vous aura un peu plus aidé à choisir votre spécialisation de couverture. En guise de dernier conseil, je vous donnerai celui-ci : ne vous mettez pas trop en avant. Si rester complètement secret quant à votre (fausse) spécialité éveillera immédiatement doutes et suspicions, vous mettre trop en avant pourrait vous attirer des ennuis. Le propre d’un espion, après tout, est de rester dans l’ombre pour se faire oublier, or, se faire connaître pour votre spécialisation de couverture est tout sauf avantageux pour l’espion que vous êtes sensé être. Car plus vous vous mettrez en avant, plus vous serez connus, et plus vous serez connus, plus vous aurez de clients. Et plus vous aurez de clients, plus vous augmenterez les probabilités de faire voler en éclats votre couverture.


Quelques questions
Question : Vaut-il mieux choisir une spécialité de couverture selon son caractère ou ses aptitudes ? Qu'est ce qui permettrait au mieux de se fondre dans la masse ?


Auteur anonyme.


Dernière édition par Potiron le Ven 7 Avr - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1696

Sujet: Re: Savoir choisir sa spécialisation de couverture.   Sam 17 Oct - 20:05

Vous pouvez envoyer des commentaires et/ou questions par MP à Aileen Sôma, et ainsi recevoir un gain de jetons ! Autres spécialités que Pokeathlète comprises !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savoir choisir sa spécialisation de couverture.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Administration de l'école :: gestion du personnage :: Ateliers :: Exposés-