>

Partagez | .
Se composer une bonne team d'espionnage.
avatar
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1696

Sujet: Se composer une bonne team d'espionnage.   Sam 17 Oct - 20:04

Se composer une bonne team d'espionnage

La vie d’espion est une vie solitaire. De par votre (futur) métier, vous devrez toujours cacher la teneur de vos réelles activités, ce qui peut être aisément réalisable en s’investissant dans sa spécialisation secondaire (ou principale, pour les espions seconde spécialisation) et/ou se trouver une spécialisation de couverture pour cacher votre véritable spécialisation (pour plus d’explications, allez lire ma thèse sur le sujet). S’il vous sera facile de mentir aux gens que vous croisez, plus difficile de mentir à vos amis, et douloureux de mentir à votre famille (je n’ai personnellement pas réussi), il existe une catégorie de gens à laquelle vous ne pourrez pas mentir. Je veux bien sûr parler de votre team Pokémon.

Qu’elle soit petite ou diversifiée, votre team Pokémon connaît la réelle teneur de vos activités, et votre vrai parcours principal. Ces derniers participent à vos missions, vous protègent, s’assurent que vous ne soyez pas découvert, et placent en vous leur confiance aveugle tandis que vous confiez la vôtre entre leurs pattes. L’équipe Pokémon d’un espion représente plus que ses équipiers. Ils sont sa famille, ses amis, mais surtout, ils sont les seuls qui savent la vérité. Il s’agit donc de choisir chaque Pokémon qui composera votre team avec intelligence et clairvoyance.


Comment choisir les membres de sa team d'espionnage ?
Chaque espion a une team qui lui est propre, basée sur ses propres préférences en matière de table des types, son vécu, ou tout simplement le hasard. Quoi qu’il en soit, le rôle de cette équipe sera toujours le même, à savoir assister l’espion durant ses missions. De ce fait, il vous faudra choisir qui composera votre équipe, même si, de temps en temps, le hasard s’en mêlera pour placer sur votre route un Pokémon auquel vous n’auriez jamais pensé, et qui saura s’adapter, ou pas, à la vie pleine de secrets que vous menez. Que vous la vouliez aussi grande qu’une collection de Pokémaniac ou petite mais autosuffisante, chaque membre de votre équipe devra avoir son utilité et ne pas être laissé de côté, afin qu’il ne se sente pas inutile ou délaissé, voire indésirable. Les Pokémon de votre équipe auront tous un caractère différent, avec lesquels vous devrez vous arranger pour composer votre team parfaite.

Créez votre team selon vos goûts. Il n’y a pas de normes ni de standard pour un espion, pas de Pokémon à avoir absolument dans son équipe pour être considéré comme quelqu’un de crédible. Il serait malavisé de s’entourer de Pokémon « standards de l’espion », comme des Spectres, si vous en avez une frousse bleue, ou des Ténèbres, si vous leur préférez les Psy. Chaque Pokémon est unique, et chacun a son propre caractère. Deux Pokémon appartenant à la même race ne seront pas identiques, pouvant différer comme jour et la nuit. L’important reste de s’entourer de Pokémon qui vous plaisent et qui sauront s’intégrer à votre équipe, se sentir aimés et importants. Le plus puissant des Pokémon ne sera pas la pierre angulaire de votre équipe si vous ne l’avez choisi que pour sa puissance et que vous ne lui montrez ni amour ni respect. Il risque surtout de se retourner contre vous, ce qui n’est pas forcément le mieux.

Évitez de vous restreindre. Certes, chaque personne a ses préférences en matière de Pokémon, preuve en est faite des spécialistes types, qui ne s’entourent que d’un seul type de Pokémon. Si tel est votre souhait, si vous avez un type préféré et que vous souhaitez construire votre équipe d’espionnage autour de ce type, apprenez à vous diversifier. Certains Pokémon sont pourvus de double-types, et c’est avec ces double-types qu’il faut jouer pour composer son équipe. Avoir six Pokémon du même type sera, certes, très avantageux face au type vous étant faibles, mais vous serez balayé face aux types vous étant forts. Une horde de Colossinge n’aura aucun mal à détruire un Grahyèna, mais un seul Vent Féérique suffira à tous les disperser. Diversifier son équipe pour faire face à toutes les situations sera judicieux. A un moment ou à un autre, vous aurez forcément besoin d’un Pokémon Feu, ou Eau, ou Vol… Et ce n’est pas avec une armée de Pokémon sans double-type que vous pourrez le faire.

Ne négligez pas les mastodontes. Certes, une équipe d’espion se doit d’être discrète, mais ce n’est pas pour autant que vous devez tourner le dos aux gros Pokémon. Un Donphan peut se révéler utile pour démolir une porte blindée derrière laquelle vous êtes emprisonné, un Galeking peut toujours utiliser son imposante taille pour vous élever à une hauteur que vous n’auriez jamais pu atteindre seul, un Carchacrok peut toujours faire diversion pendant que vous passez de l’autre côté. Chaque Pokémon peut être utile dans une équipe, les plus petits comme les plus grands. Parfois, il vous sera même impossible de passer un obstacle sans eux. Un mur lisse sans la moindre prise ne pourra être franchi sans Pokémon pour vous hisser au-dessus, par exemple. Une équipe discrète, c’est bien, une équipe polyvalente, c’est mieux.

Le respect de ces quelques petits conseils sera déjà un bon début pour apprendre à vous entourer sans toutefois vous faire repérer. Cependant, ce ne sera pas suffisant pour former votre équipe d’espionnage. Aucun Pokémon ne naît espion, il vous faudra entraîner chacun d’entre eux pour les fortifier, les rendre sérieux, pointus, bref, les rendre meilleurs pour pouvoir faire face à n’importe quelle situation. Pour que votre team soit meilleure que celle de votre adversaire. Tout simplement pour que vous puissiez récupérer les contrats parce que votre équipe est viable, et surtout mieux entraînée et plus professionnelle que celle des autres espions. Pour ce faire, il vous faudra déterminer le plus rapidement possible quel Pokémon a quel rôle dans votre équipe, car certains sont bien mieux à l’arrière que devant les ennemis, d’autres refuseront qu’un autre Pokémon leur donne des ordres, et si vous n’arrivez pas très vite à définir quel Pokémon est à quelle place, votre équipe pourrait refuser de vous obéir, car l’un voudrait être plus indépendant et l’autre est trop timoré pour attaquer les ennemis de front et préférerait rester derrière, en soutien.


Savoir respecter la hiérarchie de l'équipe
Attribuer une place à chaque Pokémon peut être une chose positive pour que chacun trouve son harmonie dans l’équipe sans avoir l’impression de marcher sur les pattes de l’autre, d’être inutile ou trop souvent utilisé au détriment des autres. Pour ce faire, il faut cerner le plus rapidement possible le caractère de son Pokémon, pour savoir où il s’épanouira le mieux. Apprenez à connaître chacun des amis qui composent votre team pour ne pas en placer un au mauvais endroit. Cet Hélionceau à forte tête est-il réellement un meneur ? Placé en tête d’équipe, ne risque-t-il pas de prendre peur et de s’enfuir, entraînant ainsi le reste de la team dans son sillage ? Au contraire, cette Chacripan silencieuse et observatrice est-elle aussi timide qu’elle en a l’air ? Tant de questions à se poser pour harmoniser au mieux son équipe d’espionnage et placer chacun à la place où il pourra être au mieux.

Qu’elle soit une grande tribu ou une petite famille, chaque équipe Pokémon dispose d’un chef de meute incontesté, choisi pour sa présence ou son autorité. Généralement, ce leader en question est le starter, premier Pokémon a avoir connu et fréquenté le dresseur avant tous les autres, qui s’est imprégné de sa manière de voir et de réfléchir, et qui la transmet donc tout naturellement aux autres. Choisir le leader de votre team n’est cependant pas quelque chose qui vous est dû, c’est votre équipe qui décidera en qui elle a le plus confiance pour les guider et s’occuper d’eux, et dont ils accepteront de suivre les ordres, en plus des vôtres, bien entendu. Car si l’autorité du leader est incontestée, celle du dresseur est incontestable, vu qu’il est le seul qui peut donner des ordres au « chef » des Pokémon. Dans les équipes qui commencent à s’étendre sur le nombre, l’émergence de sous-chefs se fait progressivement. Ces derniers secondent le Pokémon élu comme meneur pour l’aider à conserver calme et paix dans la team. Il peut y en avoir un, ou plus d’un (il y en a plusieurs dans ma propre équipe). De manière naturelle, un Gardevoir peut devenir meneur grâce à ses pouvoirs psychiques reliant toute l'équipe par télépathie, et les lieutenants qui l'entoureront représenteront chacun un aspect de l'équipe. Un Léopardus pour l'infiltration, un Tygnon pour l'attaque directe, un Kadabra avec Téléport pour la récupération matérielle... Laisser faire l’ordre des choses est normal, et il vaut mieux ne pas s’interposer quant à ces choix faits entre Pokémon. Le respect qu’ils ont envers vous n’en sera que plus grand si vous n’interférez pas dans leurs histoires d’autorité.
Et puis viennent les autres Pokémon, ce qui ne sont ni chef, ni sous-chefs. Comment trouvent-ils leur harmonie dans l’équipe ? Faut-il alors s’occuper de leur trouver une place ? Généralement, dans une équipe dite normale, il n’est pas nécessaire d’intervenir, car ces Pokémon se contenteront de suivre les ordres de leur dresseur sans chercher plus loin. Mais pour une équipe d’espionnage, il faudra forcément qu’à un moment ou à un autre, les Pokémon travaillent seuls ou en équipe, et si l’un d’eux n’a pas trouvé sa place, l’harmonie du groupe sera brisée, ce qui peut attrister le Pokémon et compromettre vos missions. Cependant, il n’est pas nécessaire de trop s’inquiéter pour votre équipe. En règle générale, les Pokémon trouvent assez rapidement leur place : qui en rabatteur, qui en éclaireur, qui en protecteur… Si un ou plusieurs de vos Pokémon semble papillonner d’un poste à l’autre, hésiter entre plusieurs ou ne pas faire de choix du tout, pas la peine de s’inquiéter. Imaginez un duo de Pokémon farceurs (Posipi et Négapi par exemple) que vous ne savez pas où placer, en pensant que leur caractère joueur pourrait être un obstacle à vos missions. Pourtant, leurs petites tailles feraient d'eux d'excellents éclaireurs, surtout couplé à leur capacité de communiquer silencieusement entre eux par signes. Faites confiance à votre équipe, faites confiance à ses choix, ce qui sous-entend de faire confiance à ceux qu’ils ont choisi pour les guider. S’il y a vraiment un problème, le chef naturel du groupe finira bien par vous en toucher deux mots pour que vous aidiez le Pokémon perdu à faire son choix.

S’il n’est pas réellement nécessaire d’intervenir pour que chaque Pokémon trouve sa place, il faut cependant s’assurer que chacun soit à la place qui lui convient. Assez fréquemment, et surtout chez les jeunes Pokémon, il peut arriver que certains suivent leurs petits camarades à des postes n’étant pas le meilleur pour eux. Ce sera alors à vous de leur faire ouvrir les yeux, pour qu’ils comprennent que foncer dans le tas et tenir tête à un Pokémon énorme n’est pas la meilleure solution pour eux. Et même si les places à pourvoir dans une équipe d’espionnage sont assez difficiles à définir, réfléchir à de nombreuses mises en situation vous aidera à mettre des noms sur ce que vous recherchez. Un Pokémon qui peut utiliser ses dons ou sa vitesse pour avoir une bonne vision d’ensemble de la pièce (comme un Lucario ou un Ninjask par exemple) sera placé au rôle d’éclaireur, et aura pour mission de passer le premier pour pouvoir rapporter les forces et faiblesses de l’équipe d’en face à son dresseur. Les Pokémon de front (généralement le chef et sous-chefs) auront pour rôle de maintenir sur eux l’attention des Pokémon hostiles, laissant ainsi à leurs camarades le champ libre pour faire ce qu’il faut faire. Un Pokémon pouvant mettre en place une illusion (comme Zorua ou Zoroark) pourra alors être utilisé pour plonger les ennemis dans la confusion, permettant aux Pokémon de front se charger d’eux plus efficacement.
De ce fait, un espion doit toujours garder l’esprit ouvert à toutes les possibilités quant à son équipe, et ne négliger aucune possibilité de l’améliorer. Peut-être aurez-vous besoin d’un mastodonte pour détruire une porte, ou d’un Pokémon plus petit pour passer sous la porte et ouvrir cette dernière fermée de l’intérieur. Peut-être vous faudra-t-il un Pokémon capable de créer des illusions pour vous sauver au dernier moment, d’un autre capable de vous rendre invisible, ou pourquoi pas d’un autre qui prendrait la forme de quelque chose d’autre ? L’espion se doit de rester inventif. Si vous pensez qu’un Pokémon n’a pas de place dans votre équipe malgré la bonne volonté qu’il y met, ce ne sera pas la faute de votre compagnon, mais la vôtre. Une équipe peut s’améliorer, se modifier en permanence. Si vous êtes face à un faible petit Chenipan qui ne se retrouve dans aucune de ces cases, pourquoi ne pas en créer une spécialement pour lui ? Après tout, Chenipan peut ramper dans les plus petits espaces, et récupérer des objets grâce à son attaque Sécrétion. Certes, il aura du mal à les ramener, mais votre Pokémon en charge de l’infiltration, lui, le pourra sans doute…


Ne jamais oublier sa spécialisation de couverture
S’il y a bien une chose qu’un espion ne doit jamais oublier, c’est sa couverture, donc pour le moment, sa spécialisation de couverture. Comme je l’ai dit dans ma thèse précédente, pour garder son véritable parcours aux élèves, un espion devra se choisir une spécialisation de couverture, n’ayant le choix qu’entre coach et médecin. Si vous pensez cependant que ce sont les deux seules choses qui importent, vous vous trompez lourdement. N’oubliez pas qu’à partir du Grade 2, un élève peut choisir un nouveau parcours parmi les trois restants, au Grade 3, une nouvelle spécialisation parmi les trois du parcours. Or, qui dit spécialisation supplémentaire dit nouveaux Pokémon, qui devront à leur tour trouver leur place dans votre équipe sans risquer de vous compromettre.

Que vous ayez choisi médecin ou coach, il y aura bien un moment où vous devrez faire le choix de votre Pokémon de couverture, celui qui vous donnera la crédibilité en tant qu’élève suivant la bonne spécialisation, et non pas comme intrus qui cache sa vraie spécialisation aux autres. Pour rester dans le stéréotype, avez-vous déjà vu une infirmière Joëlle sans Leveinard ou Nanméouie, ou un coach sans Mackogneur dopé aux stéroïdes ou n’importe quel Pokémon suffisamment imposant pour être pris au sérieux ? En effet, à un moment donné, il faudra que ce soit vous qui choisissiez soit le Leveinard, soit le Mackogneur, pour rester dans les stéréotypes. Si un médecin sait soigner, et si un coach sait coacher, il aura tout de même besoin d’un ou plusieurs Pokémon pour l’assister dans cette démarche, pour garder un minimum de crédibilité dans leur spécialisation, certes de couverture, mais qui sera leur spécialisation jusqu’à la fin de leur scolarité. De ce fait, faire son choix, et le faire convenablement, est pour le moins obligatoire. Évitez de vous jeter sur les « standards » du métier si vous ne les aimez pas. De nombreux Pokémon peuvent faire d’excellents génériques aux habituels Leveinards/Mackogneur habituellement vus sur le marché.
Choisissez vos Pokémon de couverture selon vos goûts. Si vous n’aimez pas Leveinard, ne prenez pas Leveinard juste pour coller au standard du médecin. Il y a bien d’autres Pokémon qui peuvent faire office de médecin, ou de coach ! Un Pokémon sportif, qui aime courir et se dépenser, sera l’alibi parfait pour un coach. Pas besoin de vous coltiner Riolu si Lucario vous exaspère ! Un Pokémon possédant l’attaque Vibra Soin, ou désireux de soigner ses semblables, sera parfait pour un médecin, qui ne sera pas obligé d’intégrer à son équipe un Pokémon rose d’infirmière Joëlle s’il ne peut pas les voir en peinture. Pensez d’abord à vos Pokémon avant de penser à vous. Pensez-vous que votre Pokémon de couverture sera heureux, avec un dresseur qui ne veut pas de lui, et qui ne l’a pris que pour lui servir d’alibi ? Le, ou les Pokémon, n’ont pas à pâtir de votre choix de spécialisation de couverture. Un Pokémon qui ne se sent pas aimé ou soutenu par son dresseur ne pourra jamais s’intégrer dans l’équipe, malgré toute la bonne volonté du monde. Et en plus de ça, vos camarades ne seront pas lents à comprendre qu’il y a un problème, et que si votre Pokémon coach / Pokémon médecin ne s’intègre pas, c’est sans doute parce que vous n’êtes ni coach, ni médecin, mais autre chose.

Cependant, le Pokémon de spécialisation ne s’arrête pas à celui de médecin ou de coach, votre couverture pour le grade 1. En progressant au sein de l’académie, vous avez la possibilité de prendre un nouveau parcours, puis une nouvelle spécialité, qui vous servira à cacher un peu plus votre spécialisation d’espion. Quel que soit le nouveau duo parcours/spécialisation que vous choisirez, il ne vous faudra pas oublier de cacher ce que vous êtes réellement, pour ne pas éventer bêtement votre petit secret. Performer, pour utiliser votre talent en coordination pour vous infiltrer partout ? Spé type, pour renforcer plus encore votre équipe monotype ? Chercheur Pokémon, pour justifier vos nombreux voyages en étant scientifique ? Quoi que vous choisissiez, il ne faudra pas oublier de pouvoir justifier un croisement entre vos deux parcours pour que cela ne soit pas trop étrange. Fort heureusement, le parcours de coach et le parcours de médecin ont la particularité de s’harmoniser facilement avec n’importe quelle autre spécialisation, à condition de chercher un peu. Un coach devenant performer peut avancer l’excuse de l’entraînement intensif avant des concours de Robustesse. Un médecin devenant performer peut se crédibiliser en parlant de massages et de séances de yoga pour calmer ses Pokémon avant les concours. Quel que soit le duo parcours/spécialisation que vous choisirez, il vous faudra trouver une bonne excuse pour l’associer à votre spécialisation de couverture… Et surtout, il vous faudra être inventif quant à l’harmonisation des Pokémon.
Il n’est pas rare que l’administration de l'école offre un Pokémon aux élèves pour les féliciter de leur progression. Si ce n’est pas le cas au grade 1, ça l’est aux grades 2, 3 et 4. S’il est acceptable que vous n’ayez pas de Pokémon de couverture en commençant votre première spécialisation au grade 1, il est implicite que vous devrez vous dépêcher d’en trouver un très vite pour faire illusion auprès des autres élèves. Cependant, à partir du grade 2, quand trois nouveaux parcours vous sont proposés, il est préférable de réfléchir très vite à ce que vous voulez faire, et à quels Pokémon utiliser pour rendre cela plus crédible. Un performer sans le moindre Pokémon gracieux ne fera pas illusion très longtemps. Un spécialiste type sans le moindre Pokémon du type en question sera très vite éventé. Ce n’est pas juste un Pokémon qu’il vous faudra pour parfaire l’illusion, mais toute votre équipe qui devra s’adapter en fonction de la spécialisation que vous choisirez de prendre. Si, pour un mécanicien ou un styliste, un ou deux Pokémon suffisent pour travailler, un performer ou un stratège aura besoin que toute son équipe soit opérationnelle, et devra être étoffée au regard du second parcours et de la seconde spécialisation que vous choisirez de prendre.


Le mot de la fin
Plusieurs critères doivent être correctement gérés pour se créer une bonne équipe d’espionnage, car évidemment, une équipe basée sur la furtivité et la discrétion ne fait pas tout. Plusieurs paramètres doivent être respectés pour avoir une équipe hétérogène et efficace, car non seulement l’équipe devra être capable de vous aider durant vos missions ou la vie de tous les jours, mais il faudra en plus ne jamais oublier la spécialisation de couverture, et la spécialisation future que vous êtes amenés à choisir aux grades 2 et 3. En guise de dernier conseil, je vous donnerai celui-ci : soyez prévisibles pour les autres. On attendra toujours d’un médecin que ses Pokémon sachent soigner, d’un coach que ses Pokémon soient sportifs, d’un performer que ses Pokémon soient gracieux, d’un spécialiste type qu’une majorité de ses Pokémon aient un même type commun… En bref, cachez votre véritable spécialisation derrière ce que les autres pensent être vrai à propos de vous, si vous ne voulez pas que votre vrai parcours soit révélé au grand jour.


Quelques questions
Question 1 : Vaut-il mieux une petite équipe où chaque Pokémon occupe un poste bien précis ou une grande équipe ou certains Pokémons agissent de concert sur un même domaine ?
Question 2 : De quelle manière est-il possible d'aider un Pokémon qui cherche sa place dans l'équipe ?


Auteur anonyme.


Dernière édition par Potiron le Ven 7 Avr - 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1696

Sujet: Re: Se composer une bonne team d'espionnage.   Sam 17 Oct - 20:06

Vous pouvez envoyer des commentaires et/ou questions par MP à Aileen Sôma, et ainsi recevoir un gain de jetons ! Autres spécialités que Pokeathlète comprises !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se composer une bonne team d'espionnage.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Administration de l'école :: gestion du personnage :: Ateliers :: Exposés-