A la course aux costumes
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: A la course aux costumes   Mar 20 Oct - 8:41
Dahlia courait pour tenter de rattraper le bus, sans y parvenir... Mince et voilà qu'elle râtait le bus pour aller dans le Centre Ville... Comment ferait-elle pour aller se chercher un costume. Certes il n'était que 15h de l'après midi et les magasins fermaient à 19h... Ca ne lui laissait QUE 4 heures pour trouver le costume parfait alors qu'elle juste deux ou trois jours avant Halloween ! Certes elle n'était pas du genre d'habitutde à se perdre des heures dans des magasins de vêtements, mais on ne parlait pas d'habits pratiques ou pour des jours communs. On parlait de la meilleure fête de l'année ! Celle où les jeunes pouvaient se déguiser et surtout, faire des blagues à tout le monde sans risquer de se faire réprimander. Eh ouais comme on dit "Une friandise ou une farce !" même si pour la Mentali seule la farce l'intéressait ! Donc non ! L'an dernier elle avait du improviser, faute de mieux et son déguisement n'avait pas été des plus classes. Alors cette année elle se rattraperait, elle ferait un superbe déguisement ou en trouverait un ! Oui, c'était une promesse à elle-même.
Mais au lieu de se promettre des choses à elle même, la Mentali ferait mieux de se mettre à courir si elle ne voulait pas se laisser distancer par le bus. C'est ce qu'elle fit, enchaînant de longues foulées, priant que le bus ait bientôt un arrêt. Malheureusement il semblait que c'était un direct entre l'académie et la ville. Super ! Elle s'arrêta sur le bord de la route, inspirant et expirant lentement pour reprendre sa respiration. Pourquoi avait-il fallut qu'elle s'en souvienne un samedi hein ? Bien sûr le jour où il n'y a pas de cours et donc où les bus sont le moins fréquent ! Elle avait vraiment un don pour oublier et pire encore tomber quand il ne le fallait pas. Elle décida donc, à pas traînant, de retourner vers l'abri bus et regarder les horaires, espérant qu'elle serait pas trop tard en ville. Et c'est là que la providence frappa.

-Eh bien ma petite Dahlia, que fais-tu là ? Tu as raté ton bus ? Tu as quelque chose d'urgent à faire en ville ?

Tournant sa tête à cette voix douce, gentille et un peu inquiète, Dahlia ne put que croiser le regard de Melty Potts, la référente de son dortoir. La jeune femme était dans une petite voiture citadine, la vitre baissé avec son air de la maman poule qui s'inquiète. Dahlia n'avait rien contre Mlle Potts, loin de là. Elle trouvait juste que la professeur était trop à surprotéger les membres du dortoir Mentali, les chouchoutant et les sur-protégeant. Elle n'aimait pas cette attitude, voulant rester autonome et ayant l'impression d'être prise en pitié. Sa première réaction aurait été de lui dire que tout allait bien et de continuer de se débrouiller toute seule. Pourtant elle ne pouvait pas laisser passer une telle aubaine. Il fallait qu'elle saisisse cette chance qu'Arceus lui avait faite !

-Baaah... j'ai raté mon bus et il faut absolument que j'aille en ville pour me chercher un costume d'halloween ! J'ai oublié et j'avais rien prévu. J'ai pa trop envie d'improviser de nouveau comme l'an dern...

-Eh bien viens monte à l'arrière ! Devant j'ai des oeufs frais de Bounty sur le siège, donc mieux vaut que tu ailles derrière et puis il y a déjà une de tes amies Mentali, vous êtes dans la même galère en plus.

Après avoir remercier avec joie la référente Dahlia s'approcha de la porte, mais encore fallut-il que la professeur arrive à la déverrouiller. Activation des clignotants, des feux de détresse, des essuies glace, du liquide lave glace qui manqua de mouiller Dahlia, enfin la référente trouva le bon bouton et permit à la Pokéathlète de rentrer. Celle-ci s'installa sur le siège arrière droit et ferma la porte avant de mettre sa ceinture. Alors qu'elle se bagarrait avec le mécanisme, elle fit un sourire à la jeune fille.

-Dahlia, contente de voir que je suis pas la seule !

Et c'est alors que le cauchemar commença. Démarrage en trombe avant un arrêt immédiat devant un panneau stop, manquant de projeter les deux filles à l'arrière, tête la première contre les sièges de devant. Dahlia put se retenir de justesse en balançant ses mains vers l'avant. Mais au bruit, sa collègue avait eu moins de chance. A peine la fille aux cheveux roses voulut elle s’enquérir de l'état de sa camarade que la voiture redémarra au quart de tour, partant dans un virage serré qui obligea Dahlia à se cramponner à la poignée. Melty au volant, danger à tout moment ! Le trajet se continua pendant 15 petites minutes qui parurent des heures aux deux Mentalis. Le périple ne faisait qu'en chaîner démarrage sportifs, virages bien trop serrés et freinage brisques. A tel point que Dahlia fut sur le point de regretter l'aide de la référente quand elles arrivèrent en ville. Les deux jeunes filles s'empressèrent de sortir de la voiture, refermant vivement les portières derrière elle avant que Melty ne leur demande.

-Ca ira jusque ici ? Sûres ? Vous voulez que je vienne vous chercher ensuite ou vous prendrez le bus ?

Les deux filles manquèrent de se couper l'une l'autre la parole, et finalement, Dahlia laissa sa camarade répondre. Non elles ne préféraient pas revivre cette dure expérience. Dahlia fit alors sortir Nephtys, sa Givrali qui avait montré un fort intérêt pour les vêtements de sa dresseuse. Peut être serait-elle d'un bon conseil. En tout cas la Pokéathlète se retourna vers l'autre fille pour demander.

-Bon tu veux qu'on aille regarder ensemble ? Tu dirais qu'on doit commencer par où ? Perso j'en ai auuucune idée !

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Haru Eina
Haru Eina
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: A la course aux costumes   Mar 20 Oct - 18:35
Ah, mais … Non ! dis-je subitement.

Assis dans ma chambre, laissé par ma colocataire partie s'amuser avec ses amies, je fixais le sol. Celui-ci soutenait désormais une belle tenue de sorcière toute noire, un ensemble même puisqu'il avait les collants, les gants, le chapeau et même les bottes. Il était magnifique, et convenait parfaitement à mes goûts, mais il y avait un problème … Il était trop petit. Bien trop petit pour moi. Ma mère, cette vieille chouette qui ne méritait que de mourir, s'était encore trompé sur la taille et m'avait fait apporté un costume qui faisait deux tailles de moins que les miennes. Et malheureusement, avide de me pouvoir me trouver si belle dans cette tenue de sorcière, je n'avais qu'assister à sa destruction, entendant soudainement voler les quelques boutons qui soutenait le haut, soudainement se séparer les points de coutures qui tenaient le haut comme le bas, soudainement s'éclater les collants. Seuls subsistaient les bottes et le chapeau, qui avaient la chance d'avoir été achetés individuellement, et qui se trouvaient être de bonne taille, peut-être un peu grand pour moi d'ailleurs. Mais ce n'était pas le plus important. Cette foutue tenue ne mérite que de finir à la poubelle et pire encore !. Désormais, je n'avais plus rien à me mettre pour Halloween. Nous étions à deux jours d'Halloween, et le Week-End approchait. Mais surtout, les stocks devaient être vides à l'approche si grande de la grande fête. Comment est-ce que j'allais faire, moi ? Il était quatorze heures cinquante en plus, et le bus dont l'arrêt était bien trop loin pour moi passait avant quinze heures. Je soupirais de tristesse en me disant que j'allais devoir passer Halloween avec seulement une pauvre paire de bottes et un chapeau.

Moi qui espérait tant pouvoir me pavaner en petite sorcière gentille. m'attristai-je.

Et, attrapant le costume détruit, je quittais ma chambre pour trouver la poubelle générale de l'école. Je marchais tel un zombie, toute triste que j'étais, et s'il avait fait nuit à cet instant, on aurait cru en voir un vrai. Deux-trois larmes s'échappèrent de mes yeux, argh non, s'il te plaît, ne fais pas ta pleureuse !, et je contins comme je pus les suivantes, ne voulant pas alarmer quiconque passerait près de moi. Mais c'était sans compter sur notre cher référente à nous, les Mentalis : cette chère Melty Potts. Passant tout près de moi, elle s'aperçut instantanément de mon air dépité et me stoppa dans mon mouvement, fixant un instant le costume que je tenais toujours.

Allons ma petite. elle alla jusqu'à m'offrir un câlin. Racontes-moi tout ! Mamy Potts est là pour t'écouter ! dit-elle avec un sourire.

Pris du même sourire à la personne qu'elle se désignait, je lui faisais rapidement part de mes soucis, et sans même que j'eus à demander quoique ce soit, elle me regarda et me dit « Cela tombe bien pour toi, je comptais justement me rendre en ville ! Viens donc avec moi ! ». J'avais eu connaissance de ses catastrophes en conduite, mais ayant de la considération pour elle et me trouvant dans une situation pour laquelle cette opportunité était un bonheur, j'acceptais avec un sourire et un redressement corporelle. Je n'eus même pas le temps de dire ouf qu'elle m'attrapa le bras et m'indiqua de la suivre, m'emmenant à toute vitesse jusqu'à sa voiture. On manqua de percuter plusieurs élèves, pourquoi on a récolté la pire référente de cette académie, sérieusement ?!,  mais ceux-ci parvinrent à esquiver à temps, et notre trajet se passa étrangement bien. Seulement, une fois parvenu à son véhicule, cela fut autre chose. L'entrée fut facile, étonnement, mais une fois à l'intérieur, il fallut bien deux minutes à Melty pour comprendre qu'il fallait mettre la clé dans le trou situé derrière le volant et pas dans la radio, et dès lors, le trajet qui resterait le plus dangereux à mes yeux eut lieu pour la première fois. L'accélération fut subite et très violente. J'eus tout juste le temps de m'attacher à l'arrière que je fus propulsé contre mon siège, ne pouvant esquisser le moindre grand mouvement. Et on accélérait toujours plus, toujours plus … Quand soudain, elle freina subitement sans prévenir, me projetant à grande vitesse contre son siège. Par chance, la ceinture me permit de ne pas finir encastré dans ce dernier, et je m'en sortis avec seulement une bonne douleur au ventre. Dehors, une jeune fille aux cheveux roses discutait avec Melty, et finit par monter à bord après plusieurs tentatives infructueuses d'ouvertures de portes de la part de Melty, s'installant à mes côtés.

Melty appuya subitement sur la détente, et en quelques secondes, l'on venait de battre le record du monde de vitesse avec une citadine. Et la seconde suivante le record de distance de freinage, m'envoyant pour la seconde fois contre le siège de la conductrice. La ceinture stoppa à nouveau mon élan, alourdissant ma douleur, mais ne m'empêcha cette fois pas de toucher le coussin de Melty avec la joue gauche. Cette dernière ne sembla pas s'en soucier le moins du monde. L'autre fille avait eu plus de chance. Lorsqu'elle était monté, elle s'était présenté comme s'appelant Dahlia, heureuse de ne pas se trouver seule dans la même galère. Moi aussi j'étais content. J'aimais beaucoup rencontrer de nouvelles personnes pour mieux les soumettre ensuite, parce que j'en apprenais de plus en plus de choses sur l'Homme. J'avais d'ailleurs hâte d'en savoir plus sur ma nouvelle camarade. Et dès que nous fûmes arrivés, je descendais rapidement pour ne pas subir plus l'horreur de la voiture de Melty, étant déjà bien décoiffé, et rejoignit Dahlia.

Non, cela ira, madame. répondis-je à Melty quand elle demanda si on voulait qu'elle nous ramène, après avoir hésité à répondre tout comme le fit Dahlia. Bonne chance à vous ! lui dis-je quand elle repartit, lui offrant un salut de la main.
Bon tu veux qu'on aille regarder ensemble ? Tu dirais qu'on doit commencer par où ? Perso j'en ai auuucune idée ! dis l'autre fille une fois Melty partie.
Je serais ravi de faire du shopping avec toi ! Du coup, je pense qu'on devrait aller voir … A l'office du tourisme. On devrait pouvoir y trouver des informations sur les magasins de vêtements qui nous intéressent. Sinon, on peut aller dans la rue commerçante. On finira bien par en trouver un. Qu'en dis-tu ? silence mortel. Au fait, moi c'est Haru, du dortoir Mentali ! ajoutai-je.

Et j'attendis, toute souriante.

HRP:
 

_________________
Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: A la course aux costumes   Mer 21 Oct - 5:04
Hmm donc elles avaient deux choix. Soit l'office du tourisme pour trouver des informations et trouver les meilleurs endroits pour se fournir en costumes, soit fouiner par elles-même dans la zone commerçante du centre ville de Lansat et trouver les boutiques adéquates. Il va sans dire que Dahlia aurait plutôt opté pour la deuxième solution normalement. Cependant le temps jouait contre elle, il fallait qu'elle ait son costume d'Halloween au plus vite. Donc pas de temps à perdre. En plus de ça si jamais les indication données par l'office de tourismes ne s'avéraient pas fructueuses, elles pourraient toujours aller fouiller ensuite. Comme ça au moins, temps optimisé. Genre de pensées qu'elle n'avait que rarement normalement, mais la situation l'obligeait. Ce fut donc après quelques secondes de réflexion qu'elle se tourna vers sa camarade, prénommée Haru, qu'elle lui annonça.

-Oh moi aussi je suis du dortoir Mentali ! Contente de te connaître ! Dahlia eut un immense sourire pour sa camarade. Bon je penses que le mieux à faire serait de déjà voir l'office de tourisme. Si avec leur aide on trouve pas ce qu'on veut on pourra toujours se débrouiller et fouiner !

Après l'approbation de l'autre Mentali, Dahlia la laissa les diriger. Elle n'avait jamais sut où était l'office de tourisme, elle n'était que rarement allée dans la ville sans avoir de destination bien précise où se diriger. Elle put donc à loisir regarder les rues de la ville qui n'étaient pas tellement bondées en ce jour. Beaucoup de magasins affichaient fermés par rupture de stock, ce qui ne fut qu'accentuer la crainte de la jeune fille. Si elle n'arrivait pas à trouver un costume pour cet événement.... Non elle allait en trouver un, c'était sûr et certain ! Se tournant vers sa camarade pour éviter de continuer d'inquiéter, elle entama la conversation.

-Tiens ça fait longtemps que tu es à l'académie ? Je me souviens pas t'avoir croisée déjà au dortoir. Bon j'y suis pas souvent c'est vrai, mais bon je me souviens pas t'avoir déjà vue.

Petit à petit les deux jeunes filles approchaient de leur destination. Plusieurs panneaux indiquaient la direction de l'agence, ce qui aurait même permis à Dahlia de se repérer. Elle ne fit donc plus que suivre simplement sa camarade, marchant à ses côtés pour pouvoir mieux converser avec elle. Elle en profita alors pour libérer sa starter et sa soeur de coeur. Isis sorti de sa Pokéball, vite rejointe par Nephtys. Les deux commencèrent à jouer tranquillement entre elles avant de venir rejoindre leur dresseuse qui leur offrit à chacune une caresse sur la tête. La Givrali était très coquette, ayant un goût prononcé et très pointilleux qui aidait souvent la Pokéathlète. La Nymphali elle était simplement là par habitude. Dahlia ne se voyait pas passer trop de temps sans sa starter.

-Tu es venue faire quoi à l'académie ? Moi je suis le parcours de Coach. Je... Ah je crois qu'on est arrivée. Ca te déranges pas de te charger de demander. Je suis un peu paumée, je venais jamais en ville et même là d'où je viens... C'était pas vraiment une grande ville comme ici.

Les deux Mentalis rentrèrent dans l'établissement, très vite accueillies par une gentille hôtesse au sourire agréable. La jeune femme s'enquit de ce qu'elles souhaitaient trouver et Dahlia laissa la parole à Haru.

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Haru Eina
Haru Eina
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: A la course aux costumes   Mer 21 Oct - 10:13
Oh moi aussi je suis du dortoir Mentali ! Contente de te connaître ! dit-elle avec un grand sourire. Bon je penses que le mieux à faire serait de déjà voir l'office de tourisme. Si avec leur aide on trouve pas ce qu'on veut on pourra toujours se débrouiller et fouiner ! répondit-elle ensuite à ma proposition.

Je hochais positivement la tête tout en affichant le même sourire qu'elle, puis attrapa rapidement mon Ipok. Mon frère m'avait bien dit qu'il y avait une carte dessus qui pourrait me servir à tout moment, et à l'évidence, il n'avait pas tort. Très vite, la direction de l'office du tourisme s'afficha sur ma machine, et j'indiquais à Dahlia de me suivre. Que je me sentais contente d'être une aide pour quelqu'un d'autre, et cela aurait été l'occasion de la dominer sur ce plan si je n'avais pas eu moi-même besoin de son aide … Chié, je n'étais pas bien intelligente ni très forte, et pourtant on avait besoin de moi. Rien en ce jour ne pouvait me rendre plus heureuse. Si encore on arrivait à trouver des costumes pour Halloween.

Tiens ça fait longtemps que tu es à l'académie ? Je me souviens pas t'avoir croisée déjà au dortoir. Bon j'y suis pas souvent c'est vrai, mais bon je me souviens pas t'avoir déjà vue. demanda soudain ma camarade de galère. Je lui souris.
Non, justement, je suis arrivé à la rentrée ! Avant, je vivais à Kantô, près de Céladopole, avec mes parents. J'ai un frère qui est arrivé l'année dernière et qui appartient au dortoir des Noctali. C'est lui qui a conseillé à ma famille de me faire vivre l'expérience de la Pokemon Community, et je dois dire que je suis très satisfaite ! répondis-je, toute contente de pouvoir lui parler comme avec mon frère. C'est que je n'avais pas beaucoup d'amis avant.

Nous avancions toujours plus vers l'office du tourisme, et finalement, les premiers panneaux indiquant sa position me permirent de ranger mon Ipok qui commençait à peser dans ma main droite. Dahlia, qui me suivait jusqu'alors, vint à ma hauteur pour visiblement converser un peu plus avec moi. Auparavant, elle fit sortir deux de ses compagnons, un Nymphali et un Givrali, sans doute des femelles du fait de leur démarche. Ils étaient magnifiques, je n'en avais jamais vu d'aussi près jusqu'à maintenant. Et d'ailleurs, je n'allais pas me gêner pour le faire remarquer, mais ma camarade me prit de vitesse.

Tu es venue faire quoi à l'académie ? Moi je suis le parcours de Coach. Je... Ah je crois qu'on est arrivée. Ça te déranges pas de te charger de demander. Je suis un peu paumée, je venais jamais en ville et même là d'où je viens... C'était pas vraiment une grande ville comme ici. dit-elle, semblant légèrement se mettre en retraite.
D'accord ! répondis-je avec un sourire.

Ce n'était pas pour me vanter, mais j'étais bien habitué des offices du tourisme. Quand mon frère était encore à mes côtés à Céladopole, et même seule après, j'avais pour habitude d'aller me promener un peu parti, découvrant chaque jour des lieux plus étranges que les autres. Il allait sans dire que j'avais déjà visité l'office du tourisme de la ville, et que je m'y sentais étrangement bien. Les adultes qui s'y trouvaient m'appréciaient beaucoup, et adoraient me voir venir les voir. Ils avaient toujours de quoi titiller ma curiosité, et j'étais toujours contenté par leurs propositions d'explorations. J'avais fini par prendre l'habitude d'aller les voir avant de partir en vadrouille dans la ville, et jamais ils n'avaient manqué de me donner de nouvelles idées. Ah, si tout le monde pouvait être aussi serviable, ce monde serait le plus parfait qui soit pour ma domination. En tout cas, on pouvait le dire : j'avais l'habitude des offices du tourisme, et même si celle-ci était bien différente en aspect, le comportement que je devais y adopter était le même. Alors, dès que nous fûmes accueillis par l'une des hôtesses à l'entrée, je me pliais légèrement devant elle et lui offrit mon plus beau sourire.

Bonjour, madame ! On aurait besoin d'informations concernant les magasins qui fournissent des costumes d'Halloween. Vous pourriez nous aider ? demandai-je.

La dame répondit par la positive et nous intima de la suivre. Elle nous mena jusqu'à l'une des femmes derrière le bureau centrale de l'office et fit part de notre demande à celle-ci avant de repartir en nous souhaitant d'avance une bonne continuation. Quand elle fut parti, la dame de bureau nous sourit comme l'avait l'hôtesse et se mit rapidement à fouiller dans ses tiroirs. Elle en sortir plusieurs brochures.

Voici quelques brochures de magasins qui vendaient des costumes pour Halloween. J'ignore s'il leur en reste, mais je les connais bien. S'ils n'en ont plus, ils vous donneront volontiers quelques tuyaux ou vous guideront vers d'autres magasins qui en vendent encore. Cela vous suffira-t-il ? dit-elle.

Je répondis d'un mouvement de tête par la positive et attrapa les brochures que je rangeais dans la petite sacoche que je traînais toujours avec moi. J'indiquai à Dahlia que nous pouvions quitter l'office quand la dame de bureau me stoppa net dans mon mouvement, m'intimant de venir l'écouter chuchoter.

Faites attention à vous mes petites ! On approche d'Halloween, la ville change en cette période … Et surtout, ne vous approchez surtout pas du magasin d'antiquités près du vieux port délabrée, même s'ils disent avoir encore des tenues pour Halloween. Il ne faut surtout pas vous en approcher ou vous pourriez le regretter. me prévint-elle.

Je gloussais. Était-ce finalement une bonne idée de faire notre shopping d'Halloween maintenant ? L'idée de tomber sur quelque méchant me terrifiait d'avance, mais avec Dahlia et ses Pokémon, et Joke et Mashin, j'étais rassuré : personne ne pourrait nous avoir. Soupirant pour laisser sortir ce mauvais stress, je souris à la dame en lui promettant de faire attention, et rejoignit Dahlia. Une fois dehors, j'eus l'idée de sortir mes deux compagnons et de les présenter à ma camarade.

Lui, c'est Joke. dis-je en pointant le Ténéfix chromatique. Et lui, c'est Mashin ! ajoutai-je en montrant cette fois le Porygon.

Les deux regardaient la Mentali comme deux imbéciles se demandant ce qu'ils faisaient là. Leur caressant leur haut du crâne, j'attrapai ensuite mon Ipok et indiqua à Dahlia de me suivre. Première destination : la rue commerçante !
HRP:
 

_________________
Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: A la course aux costumes   Jeu 22 Oct - 19:40
Donc elle était nouvelle et venue ici sous le conseil de son frère. En plus elles venaient de la même région, une sacré coïncidence ! C'était vraiment marrant de trouver des gens qui habitaient pas loin de chez elle à plusieurs centaines de kilomètres de distance ! Dahlia lui rendit son sourire. Cette fille avait l'air d'être gentille et agréable ! Elles marchèrent un bon moment avant d'arriver à l’office du tourisme. Et là les deux jeunes rentrèrent avant que la Pokéathlète laisse sa camarade demander les informations à la réceptionniste. Pendant ce temps, Dahlia fouilla dans son sac. Elle avait toujours les farces et attrapes qu'elle avait trouvé à l'usine de la dernière sortie capture. Peut être elle les testerait ici. Et puis elle avait bien dans l'idée d'en trouver d'autres en ville. Beaucoup de magasins de déguisements avaient ce genre d'objets et elle trouverait bien des dizaines d'utilisation possibles.
En plus la jeune Mentali avait entendu quelque chose de plus qu'intéressant dans la conversation d'Haru. Une boutique d'antiquités dont il ne fallait pas s'approcher vers l'arrivée d'Halloween. Voilà de quoi piquer sa curiosité et comme à son habitude les interdits l'attirait. Ne restait qu'à convaincre sa camarade d'aller y faire un tour. La Pokéathlète était sûre que ça en vaudrait le coup et qu'elle rigoleraient bien. Mais d’abord mieux valait fouiner dans quelques magasins. Elle était là pour trouver un déguisement après tout ! Sortant aux cotés d'Haru elle regarda les deux Pokémons que celle-ci laissa sortir de spjères bicolores. Il y avait un Ténéfix qui avait l'air d'être un sacré plaisantin nommé Joke. Et à coté un Pokémon étrange issu de sa région. Un Porygon. Elle n'en avait encore jamais vu, aussi fut-elle intriguée par cet être qu'on disait capable de rentrer dans les systèmes de n'importe quel ordinateur et se déplacer avec l'internet et ce genre de choses. C'était étrange et surprenant.

Puis Haru invita Dahlia à la suivre pour qu'elles se dirigent vers la rue commerçante. Elle se servait de son Ipok pour se diriger. Il y avait une carte là dessus ? Dahlia ne le savait même pas et elle en fut étonnée. Dire qu'elle possédait cet appareil depuis plus d'un an et qu'elle ne le connaissait pas vraiment. Elles arrivèrent dans cet rue où des gens se baladaient déjà déguisés. Certains pour leur simple plaisir, d'autres pour attirer l'attention en se mettant dans le thème et ainsi amener les gens vers leur boutique. Un homme déguisé en Toutankafer vint à leur rencontre, étendant des bras enserrés dans des bandelettes comme pour les saisir et les entraîner dans le sarcophage. Dahlia rigola en esquivant souplement l'homme. Celui-ci rigola aussi, l'ambiance de Lansat était vraiment festive, à croire que tout le monde, même les adultes attendaient ce moment avec un amusement enfantin.

-J'ai jamais vu la ville comme ça ! J'ai vraiment hâte d'être Halloween à la PC, ça va être génial ! Tu as déjà une idée de ce que tu cherches ? Moi rien du tout.

Elles se dirigèrent vers une des fameuses boutiques et entrèrent dedans. malheureusement ce ne fut que l'austérité de rayons dépouillés de leurs costumes qui accueilli les jeunes filles. Plus rien ici. Elles ne virent même pas de vendeur et ressortirent de cet endroit, pour se diriger vers un magasin un peu plus loin. Là une femme les accueilli.

-Bonjour, je peux faire quelque chose pour vous jeunes filles ?

-Oui, on cherche des costumes d'Halloweeen.

-Oh je suis désolée, je n'ai presque plus rien. Tout le monde est venu et il ne me reste que les moins vendus là bas.

Dahlia se dirigea tout de même avec Haru vers le seul rayon où on pouvait encore voir des costumes. La plupart n'était pas vraiment de son goût. Des déguisements de Pokémons qu'elle ne connaissait pas ou qui ne lui plaisaient pas. Et pour les rares se faisant un peu plus remarquer par la Mentali. Eh bien ils n'étaient pas à sa taille, pour la plupart bien trop grands. En plus ça ferait vraiment bizarre. Elle avait simplement envie de trouver un joli déguisement, si possible de Pokémon. Mais là que des déguisements clichés. Un peu déçue, la jeune fille en sorti. Pour le moment aucune idée ne lui était venue en plus.
Elle continua de marcher avant de voir au loin un magasin qui attira immédiatement son regard. La fameuse boutique d'antiquités. Elle avait envie d'y aller. Les toiles d'araignées factices étendues sur la devanture, les différents squelettes en plastique et autre décoration donnaient à cet endroit un air de maison fantôme. Rien de mieux pour lui donner envie d'y aller. Pour sûr qu'elles se feraient quelques petites frayeurs en y allant. C'était presque comme si la boutique s'était transformée en attraction pour l'occasion. Des personnes plus ou moins jeunes en sortaient. Tantôt rigolant, tantôt frissonnant en lançant des regards apeurés à la porte. Non c'était décidé elle irait là bas quand elles auraient fait le tour des boutiques. Ne restait qu'à voir si Haru était d'accord. A coté d'elle Isis semblait toute aussi empressée que sa dresseuse d'aller voir ce que réservait cet endroit, tandis que Nephtys montrait une certaine réserve.

-Dis Haru, quand on aura fini. Ca te tente d'aller y faire un tour ? Elle pointa du doigt la boutique d'antiquité. J'ai trop envie d'y aller, en plus jsuis sûr qu'on va bien se marrer !

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Haru Eina
Haru Eina
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: A la course aux costumes   Jeu 10 Déc - 18:03
Dahlia et moi parvinrent assez vite à la rue commerçante grâce à mon Ipok, et très vite, nous nous mîmes en quête de quelconques déguisements intéressants. La rue était très animée à cette approche d'Halloween, et pas mal de gens s'étaient déjà déguisés pour l'occasion. La plupart d'entre eux étaient cependant des vendeurs qui cherchaient à attirer de la clientèle dans leur magasin. A.k.a les salauds qui escroquent les autres avec leurs pubs. Pire que n'importe qui, ceux-là .... L'un d'eux, déguise en Toutankafer, tendit les bras vers nous comme s'il voulait attraper et nous avaler. Dahlia l'esquivait aisément en rigolant joyeusement, quant à moi, je me laissais un instant happée par ces bras velues avant de rejoindre au plus vite Dahlia pour continuer l'exploration.

J'ai jamais vu la ville comme ça ! J'ai vraiment hâte d'être Halloween à la PC, ça va être génial ! Tu as déjà une idée de ce que tu cherches ? Moi rien du tout. dit-elle pour alimenter la conversation.
Moi j'aime un peu toutes les sortes de costumes tant qu'ils me vont bien, alors je suis dans le même cas que toi ! dis-je en rigolant.

Nous continuâmes notre marche et entrâtes finalement dans la première boutique … Sans succès. Absolument aucun costume, nada, rien. Même les vendeurs et vendeuses avaient déserté le magasin qui n'était plus que le squelette d'un magasin qui avait fait son succès dans cette rue. La joie de la vente de masse .... Nous dûmes continuer notre route vers un autre magasin une dizaine de pas plus loin. Là, une femme nous accueillit avec un grand sourire et Dahlia entama la conversation avec elle. Elle nous apprit qu'elle nous plus n'avait plus grand-chose mais qu'il y avait encore quelques articles dans un coin du magasin. Nous allâmes voir, et encore une fois sans succès. Tous les déguisements disponibles étaient trop petits ou trop grand, et ceux qui étaient à ma taille ou à celle de Dahlia étaient trop moches pour nous. Je manquai de lâcher un « Beuah ! » de dégoût en les voyant et préférai me contenter de laisser ma camarade de dortoir achever ses observations avant de quitter prestement les lieux. Purée, j'en aurais presque vomi .... Nous continuâmes donc d'écumer les magasins en espérant trouver quelque chose, mais sans succès. Au bout d'un moment, le fameux magasin d'antiquités dont la dame de bureau m'avait parlé. Il était vraiment effrayant : des toiles d'araignées partout, une structure qui semblait pourri et attaqué de tout côté par les termites, une odeur de pourriture arrivait à parvenir jusqu'à nous, mais c'était seulement dû au port délabrée derrière qui puait encore le poisson. Heureusement, je me rendis compte que les décorations du petit bâtiment était artificielles, installés là pour faire peur. Je soufflai et afficha un grand sourire avant de commencer à marcher pour la énième fois … Lorsque Dahlia m'interrompit.

Dis Haru, quand on aura fini, ça te tente d'aller y faire un tour ? dit-elle. J'ai trop envie d'y aller, en plus jsuis sûr qu'on va bien se marrer ! enchaîna-t-elle avant même que je ne puisse placer le moindre mot.
Je … je ne sais pas, la dame à l'office nous as bien dit de ... commençai-je à répondre, voulant répondre qu'il valait mieux en resté éloignée.

Mais Joke n'était pas de cette avis. Petit chieur a ses envies maintenant .... Sans dire ou faire quoique ce soit, il s'élança vers la boutique pour y entrer à l'ouverture de la porte par des clients grelotant, visiblement effrayé par quelque chose. Je gloussai en voyant cela, mais il fallait que je rattrape ce petit farceur de Joke. Je m'élançai donc rapidement vers la boutique et y pénétrait sans attendre. L'intérieur était tout aussi effrayant que l'extérieur, avec la tristesse d'être en plus assez petit. Malgré ma taille, j'avais la forte impression d'être coincé dans un endroit aussi confiné. J'en stressais continuellement. Le meilleur endroit pour torturer les gens .... Mais ce qui m'alerta était le vendeur. Il était étrangement beau gosse. Un air de charmeur au visage, il me repéra dans l'instant et m'indiqua de venir le voir. Il tenait un bonbon dans la main, un grand sourire au visage.

Tu veux un p'tit bonbon, ma belle ? C'est offert par le magasin ! dit-il.

C'est qu'il me faisait peur, avec son bonbon et son sourire … Je n'osai pas répondre quelque chose, je craignais le pire. Et dire qu'il allait sûrement falloir lui demander des costumes. Je préférais laisser la tâche à Dahlia. J'espérais juste qu'elle m'ait suivi ...

_________________
Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: A la course aux costumes   Lun 4 Jan - 8:03
Alors que Dahlia mourait d'envie de découvrir ce qui les attendait là-bas dans ce magasin d'antiquité à la mauvaise réputation et aux décorations très réalistes, même si elles en restaient bien glauques. Pourtant Haru ne semblait pas des plus enthousiastes à aller y faire un tour, elle préférait sûrement même en rester au maximum éloignée. Pourtant ce ne fut pas vraiment de l'avis du petit Ténéfix chromatique de sa camarade de dortoir, car voilà le Spectre qui filait droit en avant pour pénétrer dans le magasin, profitant de la porte ouverte par des clients apeurés. Bah ça devait pas être si terrible que ça. En tout cas l'autre Mentali se mit à la poursuite de son Pokémon, normal. Dahlia la suivi aussi, même si elle s'arrêta devant la porte, étudiant avec attention la décoration extérieure. De fausses toiles d'araignées, des cranes, squelette et autres clichés de cette époque, en fait rien de bien hors norme et qui effraie plus que de raison la Mentali.
Il faudrait peut être qu'elle rentre dans le magasin à la suite d'Haru, surtout que celle-ci n'était toujours pas ressortie... Dahlia poussa la porte et la maintint pour laisser Nephtys rentrer derrière elle. Quand la lourde porte d'entrée se referma, la luminosité baissa brutalement et un air chaud, poussiéreux et avec une odeur de renfermé l'accueilli. Bah ils pourraient aérer quand même là dedans.... Un plafond bas, une pièce qui pourrait être moins petite si elle n'était pas autant encombrée d'étagères et de divers objets qui réduisaient l'espace. En plus dans cette pénombre, impossible de discerner quoi que ce soit. Tout ce que Dahlia put voir était le guichet à l'opposé de la pièce avec assis derrière un jeune homme à l'allure engageante. Mais nulle trace d'Haru....

-Excusez moi ? Vous auriez pas vu mon amie ? Elle est rentrée pour chercher son Ténéfix.

-Bienvenue ma jolie. L'accent de l'homme était étrange, presque roulant comme dans un film de vampire bien cliché. Non je suis désolé, je n'ai pas vu ton amie. Peut être perdue dans les rayons impies de mon magasin...

-Ecoutez le numéro du vampire ça marche pas avec moi. Cet endroit est creepy, il pue, c'est sombre, mais j'ai pas peur ! J'ai pas de temps à perdre je dois trouver mon amie !

A ce moment l'homme eut un sourire des plus inquiétants et se leva. Il était quand même vachement grand. Nephtys à coté se mit à feuler dans sa direction. QUoi ? Elle était effrayée ? Non il devait y avoir autre chose.... Le corps de l'homme était par ailleurs difficilement discernable comme ses habits, c'est comme si à partir du buste, le reste du corps de l'homme était plongé dans une aura noir et fantomatique. Sans s'en rendre compte, Dahlia eut un mouvement de recul vers la porte et appuya sur la clenche. Mais rien. Coincée ? Alors qu'un goutte de sueur coula le long de son échine, l'homme sembla se brouiller, comme si son apparence devenait floue et hasardeuse, avant que l'apparence d'un Ectoplasma n'y cède la place. Le type Spectre fonça droit vers la Mentali, la traversant au lieu de la toucher et s'évanouissant brusquement. Dahlia poussa un cri de terreur tandis que son dos cognait contre la porte. Nephtys se mit soudainement en posture défensive (CA améliorée par armure de givre +4). Dahlia qui cogna son dos activa en même temps une des Pokéballs dans son sac sans faire exprès. Et le Pokémon qui en sorti ne fut pas le meilleur pour la situation. Ce fut le Vigoroth qu'elle avait capturé dernièrement. Le type Normal sorti dans un rayon rougeoyant qui éclaira un décor qui commençait maintenant à faire peur à la Mentali. Il regarda autour avant de tourner son regard vers une Dahlia apeuré aux pupilles dilatées.

-Dis... tu vas rester sage hein ? Tu veux bien m'aider à retrouver une fille ? Le proprio de l'endroit est fou et... j'ai un peu peur là....

Le Vigoroth qui s'était comporté la dernière fois comme un horrible Pokémon violent eut d'un seul coup un éclat dans ses yeux. Et d'un air chevaleresque il fit une révérence devant Dahlia. Le petit trio se mit alors à arpenter les différents couloirs étriqués formés par les étagères et les biens à vendre. Elle avait la mauvaise impression de se faire observer à tout moment, comme si quelque chose se trouvait toujours derrière elle. Brrr ! Elle qui avait fait sa fière au début, elle n'en menait plus large maintenant. Heureusement pour elle, le Vigoroth prenait les devants et marchait en avant du groupe. Ils continuèrent de déambuler de la sorte avant jusqu'à avoir fait le tour du magasin sans trouver âme qui vive. Soudain, alors qu'ils retournaient près du comptoir, ils virent un petit mot avec griffonné dessus.

Votre ami est avec moi. Si vous voulez la revoir, il vous faudra d'abord trouver la bonne réponse à une série d'énigmes. Elle va bien et ne risque rien, mais prenez cela comme une chasse au trésor. Première énigme : "Chez moi tout est inversé le laquais passe avant le roi, l'esclave avant le maître, Noël avant la trinité. Que suis-je ?"

Super une énigme... Ce mec était vraiment tordu ! En plus elle était pas vraiment douée pour ces trucs là.... Elle s'assit sur le comptoir en tournant et retournant le morceau de papier dans ses mains. Peut être de l'encre invisible ou un truc du genre. Elle regarda à la faible lumière le papier mais rien n'apparut. Et en plus elle ne savait vraiment pas dans quoi tout était inversé.... Un miroir ! Oui dans un miroir tout était inversé non ? Elle se leva et se mit en quête d'un miroir avant d'en trouver plusieurs. Ses deux Pokémons la suivirent sans trop comprendre ce qu'elle faisait à regarder son reflet de la sorte. C'était pas le moment de se refaire une beauté. Elle regarda les parois réfléchissantes, y observa le mot à la recherche d'un indice, regarda même derrière mais rien... C'était pas ça... Elle retourna en traînant des pieds vers le comptoir, manquant en plus au passage de faire tomber une pile de livres avec son sac. C'est alors qu'un des livres s'ouvrit à une page qui était maintenue par un marque page en tissu relié à la couverture. Elle ramassa le bouquin avant de voir un mot glissé dedans.

Bravo vous avez trouvé la bonne réponse qui était évidemment un dictionnaire ! Vous vous rapprochez de votre but, mais maintenant la suite... "32 dames toutes de blanc vêtues assises sur un banc rouge, la bavarde au milieu. Qui sommes nous ?"

Euh.... Quoi ? Genre elle avait trouvé la réponse ? AH bah oui si c'était un dictionnaire, c'est ce qu'elle tenait dans les mains quand elle regarda. Comme quoi quand on est pas douée en énigme on a de la chance. Mais bon avec la suite.. Pff elle en avait marre de chercher là ! Elle avait pas que ça à faire quoi ! Allez tant pis on va trouver Haru ! LA jeune fille se mit alors à tapoter doucement sur les murs. Peut être une pièce secrète... Elle tentait avec ses capacités d'espionne de trouver un truc, n'importe quoi. Mais non les murs ne sonnaient pas creux et aucune des appliques éteintes sur les côtés ne semblaient comporter aucun mécanisme... De l'autre coté de la pièce, maintenant un peu au repos vu que l'ambiance n'était plus à la méfiance, le Vigoroth se posa contre la table, faisant rouler un rouge à lèvre à la Mentali droit dans la poubelle à coté. Dahlia eut un soupir en revenant. Oh mais non quoi ! Elle aimait bien cette couleur... Avec un regard blasé, elle se baissa et plongea sa main dans les ordures. Beurk ! Mais alors qu'elle retrouva son tube, ses doigts rencontrèrent autre chose au fond de la poubelle. Un truc assez bizarre au toucher pour qu'elle se mette à vider d'un coup celle-ci. Mais... Oh ! Il y a un interrupteur au fond de la poubelle ! Clik.. Le verrou s'est levé ! La porte s'ouvre ! ... La porte ?!
En effet juste devant elle, là où il y avait cette bibliothèque de laquelle était tombée le dictionnaire s'ouvrit une porte. Derrière un rayon de lumière fit plisser les yeux de la jeune fille qui pénétra avec ses Pokémons. Dedans des dizaines de déguisements et un homme qui les parcourait en chantonnant. Un de ces petits gars rabougris un peu étranges, mais pas méchant. Celui-ci se tourna vers Dahlia pour l'accueillir d'un grand sourire.

-Oh mais voilà notre championne ! Bravo tu as trouvé dans un temps record ! Tu veux un bonbon ? Ou peut être aussi un costume comme prix ? En tout cas félicitation ! Jeune fille votre amie est arrivée ! Ohlala regardez moi ça n'est-elle pas sublime dans cette tenue ?

Dahlia ne pouvait que rester la bouche grand ouverte. Derrière l'homme se tenait un Ectoplasma qui apporta à Dahlia une boite de bonbons d'un air guilleret... Euhhh ok explications ! En plus Haru s'approcha dans un joli costume qui lui allait comme un gant. Euh non là clairement elle buguait ! Et à coté d'elle Nephtys qui lui tapotait la jambe de sa patte, réclamant elle aussi un bonbon. Bon au moins le Vigoroth avait l'air... Ah ben non..Il était passé où ?... Ok... Ce cher Pokémon venait de se diriger comme un fou vers Haru avant de se mettre un genou à terre devant elle et de lui prendre la main comme un chevalier servant devant sa dame... Bon... Y avait qu'elle qui trouvait tout ça complètement taré ? Fallait croire que oui... Elle piqua un bonbon à l'Ectoplasma pour le mettre en bouche, en donnant un à Nephtys avant d'aller voir haru.

-Ca va ? Il t'a rien fait ? J'ai eu trop peur ! Mais... tu as d'où ce costume ? Tu peux m'expliquer je comprends rien là...

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Haru Eina
Haru Eina
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: A la course aux costumes   Sam 9 Jan - 18:14
Bah en fait, elle m'avait pas suivi le moins du monde. Je me trouvais là, toute seule, devant cet homme à l'air louche qui me fixait comme Un pédophile un mec un peu trop insistant. Devais-je prendre le bonbon qu'il me tendait ? Était-ce vraiment une bonne idée ? Il n'y avait pas quelque chose pour m'indiquer la marche à suivre ? Un mode d'emploi ? Un mec qui passait par là ? Visiblement non. Tristesse. Que faire donc ? Prendre ou ne pas prendre ? Tel était la question. Ah, je ne savais vraiment pas. D'un côté, il y avait le bonheur du bonbon, son goût qui m'alléchait déjà les babines, son odeur de fraise si entraînant, sa forme si lisse et qui donnait l'impression, rien qu'en le regardant, qu'il allait être doux sur le palais, mais d'un autre côté, il y avait cet homme, celui qui le tendait. Quels étaient ces intentions ? Il est louche, faut faire attention.. Que voulait-il faire avec ce bonbon ? C'est qu'il faisait peur avec son sourire joyeux. Il aurait attiré un enfant, certes, un petit n'ayant même pas atteint sa première dizaine d'années de vie, mais pour ma part, j'avais déjà treize ans, quatorze dans quelques semaines, et cette tactique d'attirance ne marchait plus sur moi. Enfin, normalement. Il fallait dire que ce bonbon me donnait vraiment envie. Trop envie … Raahhh ! C'était trop tentant ! Oui, cette tentation était bien trop fort … Un p'tain de bonbon quoi !. Finalement, je me décidai à le prendre … Avant que Joke ne passe entre moi et l'homme et n'attrape le bonbon pour l'engloutir avec le papier d'emballage. Il me fixa ensuite dans un long silence avant de repartir dans la boutique sans demander son reste.

Bon, bah désolé pour le bonbon, ma belle. Mais pas grave, j'en ai plein d'autres. Tu veux quoi exactement ? lâcha subitement le vendeur.
Euh, bah … commençai-je sans conviction. Eh bien je cherche un costume pour Halloween. On … On a rien trouvé avec mon amie. Vous avez quelque chose ? dis-je finalement.

L'homme me suivit et m'invita à le suivre sans vouloir m'attendre. Quel mauvais personnage ! Il est digne d'intérêt, celui-là .... Il ouvrit une porte et y pénétra en m'incitant à le suivre. Joke me précéda et et je commençai à le suivre avant de tourner le regard en arrière : mais que faisait Dahlia ? De toute évidence, elle prenait son temps,et je n'avais malheureusement pas le mien car le vendeur s'amusa à refermer lentement mais sûrement la porte qu'il avait ouvert comme pour m'obliger à le suivre. Finalement, j'abandonnai l'idée d'attendre Dahlia et rejoignit le vendeur après que celui-ci ait fermé la porte et se soit dirigé vers une espèce de bibliothèque rustique. En m'avançant vers lui, je sentis une présence étrange passer derrière moi, mais le temps que je me retourne, elle avait disparu par la porte qu'elle n'avait même pas eu besoin d'ouvrir. S'agissait-il d'un Pokémon ? D'un fantôme ? Je n'en avais aucune idée, Il fallait dire aussi que je m'en fichais un peu beaucoup, aussi abandonnai-je rapidement l'idée d'en savoir plus et continuai de marcher vers l'homme qui fouillait désormais parmi divers vêtements. Il en ressortit une première tenue, un costume de ninja, et me le tendit.

Ceci vous intéresserait-il ? demanda-t-il.
Euh … Non, désolé. je réfléchis pendant quelques secondes. Si vous avez un costume simple avec une robe, cela devrait aller. dis-je ensuite.
Ah, je dois avoir assez facilement ça ! Attendez deux secondes ... répliqua-t-il.

Il farfouilla de nouveau dans ses affaires, et finit par en sortir une petite tenue de sorcière toute mimi, avec une baguette en prime. Manque plus que le fouet et c'est parfait.. Je trouvais la tenue vraiment superbe, et l'attrapa joyeusement pour aller l'essayer. Je trouvai facilement une petit cabine, étrangement propre et large à l'inverse du magasin, et je me changeai tranquillement à l'abri des regards, depuis les chaussettes jusqu'au petit chapeau pointu noir d'encre. J'en ressortais alors rapidement sous les yeux admiratifs du vendeur. Il m'indiqua joyeusement le miroir le plus proche, Merci chien, et m'y dirigeai dans l'instant, me regardant avec joie dans cette nouvelle tenue si jolie. A cette instant, un bruit de porte se fit entendre. Je tournai le regard, et vit apparaître Dahlia dans la salle.

Oh mais voilà notre championne ! Bravo tu as trouvé dans un temps record ! Tu veux un bonbon ? Ou peut être aussi un costume comme prix ? En tout cas félicitation ! Jeune fille votre amie est arrivée ! Ohlala regardez moi ça n'est-elle pas sublime dans cette tenue ? lâcha-t-il avec enthousiasme.

Un Pokémon parut alors, une boîte de bonbons sous les bras. Il s'agissait d'un bel Ectoplasma, un Pokémon spectre et poison assez farceur. En y réfléchissant rapidement, je compris que ce devait être lui qui m'était passé derrière quand j'étais entré dans la pièce d'à côté. Il m'a ninja le vilain, je me vengerai !. Mais qu'était-il donc parti faire dans la magasin. Avait-il pris la place de son maître, qui était très certainement le vendeur, ou bien avait-il fait autre chose ? Argh, je n'en savais rien. Dahlia allait certainement pouvoir me donner la réponse. Je m'empressais donc d'aller dans sa direction et m'arrêta à son niveau. Elle semblait légèrement apeuré.

Ça va ? Il t'a rien fait ? J'ai eu trop peur ! Mais... tu as d'où ce costume ? Tu peux m'expliquer je comprends rien là ... demanda-t-elle.
Euh, bah, je ... bredouillai-je, puisque je ne savais pas ce qui lui était arrivé. Heureusement, le vendeur intervint.
Maintenant que vous êtes là, je vais pouvoir parler un peu. Désolé, ma grande, si tu n'as pas apprécié le petit jeu d'Ectoplasma. Il faut dire qu'on s'ennuie pas mal ici, même en période de fêtes. Alors avec mon Ectoplasma, on joue un peu avec nos clients. Il leur fait peur, il les amuse, on fait un peu de tout, tant qu'on trouve ça marrant. Du coup, je vous le demande, souhaitez-vous partager un peu de votre temps avec nous deux pour vous amuser un petit coup ? dit-il avec de gros yeux globuleux.
Hein, quoi ?! petit temps de latence. Eh bien, je suppose que … Un peu d'amusement ne me fera pas de mal. répondis-je.
Super ! Je serais heureux de t'offrir cette tenue ou une autre, si tu trouves mieux à ton goût dans mon armoire de costumes. ajouta-t-il avec un grand sourire.

C'était un bon marché, en apparence en tout cas. Mais il commençait déjà à sortir une boîte surprise de sa poche, prêt à me la tendre. Il a des couteaux le clown à l'intérieur ?. Si l'apparence était bonne, cela valait-il vraiment le coup … J'attendais de savoir ce qu'allait répondre. En attendant, je devais me concentrer sur ce Vigoroth, ce Vigoroth quoi. Il avait cet imbécile ?. Il était subitement venu à ma rencontre dès qu'il m'avait aperçu et m'avait aidé à descendre les quelques marches devant moi et me tenant la main comme un véritable dandy. Euh … Oui ? Can you explain me ?

Euh … Dahlia ? Qu'est-ce qu'il a ton Vigoroth ? C'est marrant, mais étrange aussi … Je peux savoir ? demandai-je.

Mon incompréhension était total, et elle le fut encore plus quand il m'attrapa par les jambes pour m'installer délicatement sur son épaule gauche, me traitant presque comme une reine. Bon, ce n'était pas trop mal, et même bon. Son poil était tout doux en plus … En fait, peut-être que j'allais bien l'aimer ce petit, Un petit esclave, c'toujours bon à prendre … Autant demander.

Dis, il t'apprécie, ce Vigoroth ? demandai-je en plus.

Meilleur moyen d'entamer la conversation pour tenter de récupérer quelqu'un. Plus d'esclaves j'aurais, mieux ce sera.. Et ce quelqu'un, c'était ce Vigoroth. Même si je n'y croyais pas trop. En tout cas, j'avais au moins un argument : il était devenu mon Kishi, mon chevalier servant ...

HRP:
 

_________________
Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Dahlia C Black
Dahlia C Black
Région d'origine : Kanto - Jadielle
Âge : 16 ans
Niveau : 34
Jetons : 1084
Points d'Expériences : 779
Todresseur Novice
Sujet: Re: A la course aux costumes   Mar 9 Fév - 6:08
Dahlia soupira en voyant que sa camarade n'avait rien. Visiblement le propriétaire de cette boutique d'antiquités était juste un mec creepy et à l'humour plus que douteux. Non mais sérieux elle s'en fichait bien qu'il s'ennuyait ici, elle voulait juste trouver un costume qui lui allait et rentrer pour peaufiner les préparatifs de la soirée d'Halloween. Elle ne pipa mot tandis que le vendeur leur proposait un autre de ses jeux délirants. Très peu pour elle, mais ail fallait dire qu'elles avaient toutes les deux besoin de trouver un costume pour la soirée qui approchait. Que faire... Soudain son Ipok vibra et elle regarda le message. C'était Eryn qui lui répondait (sûrement après ses propres longs préparatifs de sa tenue) lui disant qu'elle pourrait l'aider avec son idée. Ca c'était parfait ! Voilà comment elle pourrait esquiver l'offre de l'antiquaire. Mais Haru n'avait toujours concrètement rien à se mettre, alors qu'elles étaient venues à deux. Et d'une elle ne voulait pas laisser sa camarade ici seule avec cet homme bizarre, mais en plus elle ne voulait pas mettre l'autre Mentali dans la merde, sans qu'elle trouve de costume. Elle regarda avec un drôle d'air le Vigoroth s'élancer vers l'autre jeune fille et lui tenir la main tel un chevalier servant. Euhhh ok ? Il était où le machin complètement brute, et pourquoi il avait cet air absolument idiot en regardant haru. tandis que sa camarade s'approchait, elle lui répondit en supposant rapidement.

-Euh je sais pas du tout ce qu'il a. Il s'est jamais comporté comme ça avec moi. C'est comme si tu... lui plaisais. Mais pour te répondre franchement, non on s'entend pas vraiment. Je cherchais même à trouver quelqu'un qui voudrais bien de lui. Et vu comme il est avec toi euhh... Tu voudrais le prendre dans ton équipe ?

Après tout c'était un bon moyen de libérer son équipe d'une place prise par le Pokémon avec lequel elle n'était pas franchement grands amis. C'était un peu un service que lui rendait Haru en plus. Et la jeune fille accepta, l'échange fut rapidement accepté et la Pokéball du Vigoroth passa d'une main à l'autre, sous l'air absolument ravi de celui-ci qui faisait des yeux doux à la jeune fille qu'il portait telle une reine. Un échange... Elle venait d'avoir une idée assez osée. une manière bien fourbe de se débarrasser du vendeur qui attendait avec impatience la fin de leurs civilités de dresseuses pour démarrer son jeu. Elle se tourna vers lui, avec en coin un petit sourire sournois.

-Dites, j'ai gagné votre jeu précédent non ? L'homme acquiesça. Pourtant j'ai rien gagné, je trouve ça un peu vache de nous proposer un prix pour cette fois là, alors que moi j'ai rien gagné pour le premier jeu.

-Oh mais si tu veux ma jolie, tu peux directement te servir et prendre un costume s'il n'y a que ça. A ce moment ce sera un tête à tête avec ta camarade hein ?

-Hmm non j'ai déjà trouvé en fait. La Mentali eut un violent frisson devant le regard de cet espèce de personnage bizarre et malsain. Mais comme gain, et si mon amie gardait la tenue qu'elle a trouvée hein ? Après tout c'est pas équitable si je pars les mains vides et vous pouvez pas m'obliger à prendre quelque chose. Donc c'est normal qu'Haru en bénéficie non ?

Voilà le filet était lancé, restait à savoir si l'homme s'empêtrait dedans. Si il était têtu, il refuserait et le plan de la Mentali tomberait à l'eau. Pourtant un doute apparut dans les yeux de l'homme, faisant s’agrandir le sourire fourbe de la rosée. Elle voyait l'homme peser la justesse de cet échange, comme il évaluerait le prix d'un objet qu'on lui présentait. Puis d'un ton las et résigné il soupira avant de dire.

-Bien, vous avez raison. SI vous voulez garder cette tenue, vous le pouvez et je ne vous retiendrais pas, je me doute que vous avez des choses à faire. Mais si vous passez en ville et pas loin de mon échoppe. N'hésitez surtout pas à vous y arrêter pour venir me voir, j'ai encore pleins d'idées de jeux amusants.

Dahlia frissonna à nouveau devant cet homme qui la rendait nerveuse. Elles sortirent alors toutes les deux après avoir remercié le vendeur et se retrouvèrent devant le magasin après qu'Haru ait remis ses habits habituels. Elles s'éloignèrent encore un peu de l'endroit, ne voulant pas rester plus longtemps proches de cet endroit et de son propriétaire creepy. Elle appelait souvent Kaeko la creepy-préfète mais d'un manière affectueuse. Dans le cas du vendeur, ce dénominatif était la représentation du malaise qu'il lui inspirait. Dahlia eut un soupir soulagé et se tourna vers sa camarade avec un petit sourire, se sentant bête de l’avoir traînée là dedans alors qu'elle n'avait pas été enchantée par l'idée.

-Je suis désolée de t'avoir mit dans ce bordel. Bah jpensais pas que ce mec pouvait être aussi flippant, mais si ! plus jamais je m'approche de sa boutique c'est sûr. Et t'as vu son regard ? Bah il me donne des frissons ! En tout cas je suis contente que tu aies cette tenue et j'ai bien aimé de faire cette aprèm toutes les deux ! faudra qu'on se refasse des aprèms ensembles c'était cool ! Allez jvais rentrer à l'académie, mais jvais passer par la forêt, un peu de marche fera pas de mal. Allez a plus Haru !

Alors qu'elle s'apprêtait à s'éloigner, la main de l'autre jeune fille lui agrippa le poignet. Encore un peu sur le qui-vive, Dahlia fit un volte face directe avant de voir Haru lui donner une poignée de jetons. Pour le Vigoroth et la tenue qu'elle avait choppé pour elle. Dahlia eut un sourire et s'apprêta à refuser, mais l'instance de sa camarade l'en dissuada. Visiblement le prix initial de son déguisement valait bien moins que ce que lui offrait la Mentali pour le service rendu et le Pokémon obtenu. Ce fut avec un sourire un peu gênée que Dahlia empocha les jetons avant d'étreindre Haru dans ses bras avec amitié et de se mettre à courir avec Krok' dans la direction qui menait vers la forêt en lui faisant de grands signes de la main. Elle n'avait certes pas trouver de costume, mais elle s'était faite une nouvelle camarade avec qui elle pourrait passer du temps. Et pour le déguisement. Bah elle trouverais bien ! Tant qu'elle restait loin des antiquaires bizarres, ça lui allait. Et puis après tout vive Halloween !

HRP:
 

_________________

DAHLIA C. BLACK ≈Parfois, tu as des rêves, mais ils sont trop éloignés pour toi. Tenter de les atteindre, de les réaliser ne fera que te blesser. Et une bête blessée est instable et dangereuse, alors laisse moi panser mes plaies en paix !
Haru Eina
Haru Eina
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: A la course aux costumes   Sam 7 Mai - 11:40
Euh je sais pas du tout ce qu'il a. Il s'est jamais comporté comme ça avec moi. C'est comme si tu... lui plaisais. Mais pour te répondre franchement, non on s'entend pas vraiment. Je cherchais même à trouver quelqu'un qui voudrais bien de lui. Et vu comme il est avec toi euh... Tu voudrais le prendre dans ton équipe ? répondit Dahlia.

La réponse était pile celle que je souhaitais sans vraiment le savoir. Un esclave servant et servi sur un plateau d'argent, je ne pouvais pas rêver mieux, omg !. Comment continuer à parler quand l'échange en lui-même était déjà conclu ? Je souris avec joie et la lança un « Au vu de la situation, je pense que refuser serait bête, d'autant que je lui trouve un petit côté très attachant ! Marché conclu ! » dis-je. L'échange fut bref et sans accrocs, et en quelques secondes le type normal devenait mon nouveau compagnon, ne pouvant pas l'empêcher de le faire sauter partout de joie. Bon, il a l'air casse-burnes mais au moins il sera obéissant. Et et cet échange se conclut par une subite illumination de la part de Dahlia, qui se tourna sans tarder vers le vendeur.

Dites, j'ai gagné votre jeu précédent non ? Pourtant j'ai rien gagné, je trouve ça un peu vache de nous proposer un prix pour cette fois là, alors que moi j'ai rien gagné pour le premier jeu. demanda-t-elle à ce dernier.
Oh mais si tu veux ma jolie, tu peux directement te servir et prendre un costume s'il n'y a que ça. A ce moment ce sera un tête à tête avec ta camarade hein ? répliqua immédiatement la demoiselle.
Hmm non j'ai déjà trouvé en fait. Mais comme gain, et si mon amie gardait la tenue qu'elle a trouvée hein ? Après tout c'est pas équitable si je pars les mains vides et vous pouvez pas m'obliger à prendre quelque chose. Donc c'est normal qu'Haru en bénéficie non ? dit alors cette dernière.

Commença alors un combat intérieur pour le vendeur. Il semblait réfléchir intensément à la proposition de la Mentali. Purée, il réfléchit !. Mais rapidement, son visage prit conscience que la proposition de la fille n'était pas mauvaise pour lui, et qu'il pouvait bien lui faire cette faveur, soupirant un instant de reprendre la parole.

Bien, vous avez raison. SI vous voulez garder cette tenue, vous le pouvez et je ne vous retiendrais pas, je me doute que vous avez des choses à faire. Mais si vous passez en ville et pas loin de mon échoppe. N'hésitez surtout pas à vous y arrêter pour venir me voir, j'ai encore pleins d'idées de jeux amusants. se résigna-t-il.

Et hop, tout s'acheva. Finalement, pas d'amusement. J'étais triste. Mais au moins, j'avais mon costume pour la soirée d'Halloween. Tout ça pour ça quoi … Ah, tristesse ... Bon, disons que je n'avais plus d'autre choix que de suivre ma camarade. Attrapant le costume une fois rangé dans sa boîte, je me dirigeai vers la sortie de la boutique aux côtés de Dahlia, qui semblait visiblement nerveuse. Nous nous éloignâmes aussi loin que possible du magasin, et une fois celui-ci disparu de notre champ de vision, Dahlia se tourna vers moi.

Je suis désolée de t'avoir mit dans ce bordel. Bah j'pensais pas que ce mec pouvait être aussi flippant, mais si ! plus jamais je m'approche de sa boutique c'est sûr. Et t'as vu son regard ? Bah il me donne des frissons ! En tout cas je suis contente que tu aies cette tenue et j'ai bien aimé de faire cette aprèm toutes les deux ! faudra qu'on se refasse des aprèms ensembles c'était cool ! Allez j'vais rentrer à l'académie, mais j'vais passer par la forêt, un peu de marche fera pas de mal. Allez a plus Haru ! blabla-t-elle.

Je n'osais pas répondre, me contentant de secouer négativement la tête pour lui dire que ce n'était pas grave au final. Mais elle ne sembla pas y faire attention et se prépara alors à partir pour rentrer. Sa****. Instinctivement, je lui attrapai le poignet, me rappelant que j'avais quelque chose en tête à lui faire savoir. Alors, quand elle fut tournée vers moi, je fouillai rapidement mon petit sac et en sortit quelques jetons, que je donnai à la Mentali « Pour te remercier. Garde tout. » dis-je en l'obligeant à prendre les sous. Il y en avait bien pour huit cents jetons, mais ce n'était pas grand-chose pour moi, Quand bien même j'aurais utilisé cet argent à des fins plus intéressantes, et tout ce qu'il me fallait, ma mère adoptif me l'offrait avec joie, surtout en sachant que je ne faisais pas la difficile sur mes affaires. Elle parut un instant réticente, mais finit par accepter la petite somme de manière gênée avant de m'étreindre amicalement comme pour me remercier. Puis, sans attendre de réponse, elle se mit enfin en route, s'élança vers la forêt avec l'un de ses Pokémon. Je me retrouvai donc seul au milieu de la ville, avec pour seule compagnie le Vigoroth servant. Bon chienchien. N'ayant plus rien à faire, je grimpai sans tarder sur son épaule, et souriante, je lui indiquai de me ramener à l'académie, ce qu'il fit sans tarder. La journée finissait tranquillement, et je ne pouvais qu'en être heureuse. Halloween était proche ...

HRP:
 

_________________
Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: A la course aux costumes   
A la course aux costumes
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :