Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 3

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Aileen Sôma
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : (solo) Il n’y a pas d’enfants dans le cybermonde. Il n’y a que des copies. [Terminé] Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
(solo) Il n’y a pas d’enfants dans le cybermonde. Il n’y a que des copies. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
(solo) Il n’y a pas d’enfants dans le cybermonde. Il n’y a que des copies. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
La main de la brune jaillit des couvertures, et tapa sur le réveil avant qu’il ne sonne. Quatre heures trente. En bientôt deux ans de vie à l’académie, elle s’était habituée à ce réveil aussi matinal. Mais bon, quoi de plus normal pour une Pyroli ? Elles étaient nombreuses à avoir choisi cet horaire, par ailleurs. Trente minutes, c’était juste ce qu’il fallait pour se doucher, s’habiller et manger un morceau avant de commencer l’entraînement que leur faisait suivre le Général Jackie. Certaines se levaient plus tôt encore, comme Hope, qui tapait vers les quatre heures pour se laisser une heure de préparation tranquille. Mais Hope était partie en plein milieu des vacances d’été, comme ça, sans explications. Dommage, Aileen l’aimait bien… Se levant de manière quelque peu automatique, elle répéta les mêmes gestes que chaque matin depuis Janvier 2014. Passage rapide sous la douche, habillage en tenue de sport règlementaire (sa seule fantaisie étant le badge de préfète en chef épinglé du côté droit, légèrement au-dessus de la poitrine) et un petit-déjeuner sportif à base de barres énergétiques mélangeant des fruits et des céréales, et une boisson isotonique ressemblant de près ou de loin à de l’eau sucrée avec un arrière-goût de baie Fraive. Pas mauvais. A quatre heures cinquante-sept, Aileen était prête. Assise sur sa chaise de bureau, elle regardait son lit bien fait, sa chambre ordonnée, ses Pokémon sportifs alignés en rang sur le tapis synthétique rouge, choisi par son starter un an plus tôt pour qu’il se couche sur quelque chose de doux. Sphax, Asami, Hilda, Sokka, Lotso. Voilà comment se composait son équipe sportive. Lotso ne venait que depuis la sortie capture, depuis qu’il avait prouvé à sa dresseuse qu’il n’était plus un petit bébé malingre. Cinq heures du matin.

« DEBOUT BANDE DE FEIGNASSES ! JE VOUS VEUX DANS LA SALLE COMMUNE DANS DIX SECONDES ! »

A peine la voix de Jackie avait résonné que la brune s’était levée de sa chaise, la poussant pour la remettre à sa place, avant de quitter la chambre en saisissant son sac contenant toutes ses Poké Ball. Autrefois, elle aurait laissé son équipe dormir dans la chambre en son absence, mais depuis le vol orchestré par la Team Rouage, il y a un an tout pile, elle n’en laissait plus aucun derrière elle. Toutes ses Poké Ball restaient dans son sac, et quand elle quittait une pièce, elle les emmenait tous avec elle. Actuellement, chacun d’entre eux dormait dans sa balle de capture, dans son sac en chanvre à bandoulière. Cette journée serait semblable aux autres. Entraînement matinal, douche rapide, petit-déjeuner, cours, repas, cours, repas, soirée libre, couvre-feu, dodo. Les mains dans les poches de son survêtement, elle descendit dans la salle commune avec les autres. C’est parti pour une journée aussi banale que les précédentes.

« Matricule 0121 ! » Aileen se mit immédiatement au garde à vous devant Jackie, qui lui tendit une enveloppe. « Voici pour vous, même si cette feignasse aurait pu faire le déplacement… » Quittant son garde à vous, la brune se saisit de l’emballage, curieuse. « Et félicitations, une fois de plus. J’aime quand cette princesse de Creed grince des dents en voyant ses précieux Noctali coiffés au poteau. Vous êtes exemptée d’entraînement, le Collectionneur veut vous voir tout de suite. Même si je continue à penser que ça aurait bien pu attendre quelques heures… »

D’un coup de sifflet expert, Jackie rassembla les Pyroli et quitta la salle commune avec elles, laissant la préfète en chef un peu bête au milieu de la pièce vide, son starter levant les yeux vers elle, curieux. Rater un entraînement. Wow. Mais pourquoi ? Faisant tourner l’enveloppe entre ses doigts, elle finit par l’ouvrir en se laissant tomber lourdement sur un pouf couleur tomate, et sortit les feuilles de l’emballage. Papiers officiels de l’établissement, bla bla bla, lettre de la directrice lui disant que son passage de grade a été accepté et que ses thèses ont été publiées sur le site de l’école (dont deux en gardant la mention anonyme parce que thèses d’espionnage) et une lettre du Collectionneur lui donnant rendez-vous le plus rapidement possible dans les souterrains pour lui offrir le Pokémon récompense de son passage de grade… Sphax, d’ordinaire si placide, jappa ses félicitations, quelques secondes avant qu’Aileen ne comprenne que, comme le disait la lettre, sa demande de passage de grade avait été validée. Elle avait quelque peu oublié, vu qu’elle avait fait sa demande il y a un mois et demi de ça. Au bout de quelques jours d’impatience, elle avait soufflé, et s’était résignée à attendre en maudissant la paperasse administrative et tout ce qu’elle pouvait maudire sans s’attirer d’ennuis. Mais là, c’était bon. Passage de grade validé.

« JE SUIS GRADE 4 ! »

Son hurlement de joie résonna dans la salle commune vide, et le pouf tomate sur lequel elle était assise recula de dix bons centimètres sous la poussée de ses jambes, quand elle se redressa d’un bond pour lever les bras au ciel en signe de victoire. Enfiiiiiiiin ! Il ne lui fallut que quelques instants pour se calmer, cesser de bondir partout pour se réjouir, et attraper son sac qu’elle avait laissé glisser au sol pour se diriger d’un pas enthousiaste vers une entrée secondaire des souterrains, situé entre son dortoir et celui des Voltali. Elle connaissait le chemin par cœur, pour y avoir guidé des filles de son dortoir, pour l’avoir emprunté à de nombreuses reprises, pour ses nombreux passages de grade. Trois. Si les deux premiers ne lui avaient fait gagner aucun Pokémon, elle avait pu, ensuite, récupérer Joyce, son Dedenne, au grade 2, et Sokka, son Riolu, pour le grade 3. Et maintenant, qu’est-ce que ce serait ? D’après les rumeurs, il était possible de choisir soi-même. Mais chaque Pokémon que le Collectionneur lui avait laissé lui correspondait tellement qu’elle aurait trouvé insultant de lui faire cette demande. Sphax, Sissi, Panzer, Joyce et Sokka étaient des membres à part entière de son équipe. Le petit nouveau à venir le serait tout autant, même si elle ne le choisissait pas. Le cœur léger, elle entra dans la salle souterraine où vivait le Collectionneur, s’attendant à le voir apparaître de l’un des nombreux passages secrets. Cependant, ce dernier était déjà là, assis sur une chaise, et il leva les yeux en la voyant approcher.

« Haaaa, mademoiselle Sôma. Ponctuelle, comme toujours. » Le petit homme se redressa, appuyant sur son nez pour faire remonter ses lunettes. « Grade 4, alors ? Mes félicitations. Le temps passe vite, vraiment. Avez-vous fait votre choix ? » Son regard pétilla en voyant celui de la brune se plisser légèrement. « Je plaisante, je plaisante. Tenez, voici pour vous. Je ne doute pas un seul instant de son utilité pour vos futures… Applications. »

La Pokéathlète se saisit sans difficulté de la Poké Ball que lui envoyait le Collectionneur, et tandis qu’il se tournait pour attraper autre chose, elle appuya sur le bouton central pour laisser sortir le Pokémon qu’il contenait. Un corps très géométriques, avec des angles pointus de partout, bleu et rose, ressemblant vaguement à un canard, un regard hexagonal un peu vide, c’est, c’est, c’est…

« … Porygon ? C’est ça ? »
« En effet. Numéro 137, Pokémon Virtuel, type Normal. Il peut voyager à l’intérieur des réseaux informatiques, arpenter librement le cyberespace, et a la capacité d’être protégé contre le piratage, et donc impossible à copier. Comme je le disais, un Pokémon de choix pour vos futures applications mécaniques. »

Applications mécaniques… Mon œil. La brune lui voyait une autre utilisation, surtout. Un peu moins mécanique, un peu plus illégale, mais qui ouvrirait bien des portes à la petite espionne qu’elle était. La ramenant à la réalité, le Collectionneur posa devant elle une lampe torche (la lampe-dynamo Luminax, plus puissante que sa petite lampe reçue au grade 2), une disquette (la CT Toxik, notée dans le formulaire comme CT demandée à son passage de grade), ainsi qu’un bracelet gris clair, surmonté d’une pierre brillante, accompagné d’une petite bille que l’adulte posait avec précaution juste à côté. Face à son air interrogateur, il prit la parole.

« Ceci est un Méga-Bracelet. Tendez-moi votre main. » Docile, la brune obéit, et l’adulte clipsa le bracelet autour de son poignet. « La pierre brillante au sommet est une Gemme Sésame. Elle permet d’entrer en résonnance avec une Méga-Gemme, à la condition que le Pokémon concerné la porte. Il n’existe qu’un nombre très limité de Méga-Gemmes et seuls quelques Pokémon peuvent en porter une. Il n’y en a que deux, potentiellement cinq, dans votre équipe. »
« Qui sont ? »
« Absol et Mysdibule. Plus Galeking, Lucario et Gardevoir. » Il eut un petit sourire énigmatique. « Je ne peux vous donner qu’une seule Méga-Gemme. Laquelle choisissez-vous ? »
« Très drôle. Allez, donnez-la moi. »

La brune tendit la main, et après avoir pouffé de rire, le Collectionneur se saisit de la petite gemme bleue et blanche posée sur la table pour la lui poser dans la main, et Aileen la montra à Sphax, qui posa curieusement la truffe dessus. La pierre sembla réagir au contact de l’Absol, mais ce dernier ne se transforma pas. Sans doute n’était-il pas prêt pour ça ? Bah, elle avait le temps de voir venir… La petite gemme fut rangée dans son sac, avec la Poké Ball du nouveau venu, qui la réintégra placidement, sans émettre de protestations. Il était temps de rentrer au dortoir pour tester cette pierre et faire connaissance avec le Porygon. Après avoir serré la main de l’adulte pour le remercier, la brune tourna les talons, emportant avec elle un nouveau camarade, et un Absol quelque peu impatient de tester son nouveau joujou. La Méga-Evolution s’étalait devant eux !

HRP : Récupération de Kasper (Porygon) + passage au Grade 4.



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum