[Expédition #1] When you're in doubt, just add Glitter
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1687
Scientifique Archéologue
Sujet: [Expédition #1] When you're in doubt, just add Glitter   Sam 7 Nov - 1:30

When you're in doubt, just add Glitter

Max

Le vent dans ses cheveux, l'odeur de la mer qui emplissait son corps, il n'y avait qu'à la proue d'un bateau que la mer dévoilait l’entièreté de sa puissance et de sa beauté. Max adorait se tenir à cet endroit. Elle comprenait parfaitement comme des hommes pouvait passer des années, voir leurs vies entières à parcourir le monde sur leurs navires. Il n'y avait rien de plus beau à ses yeux que de voguer ainsi sur les flots sans aucune barrière, sans aucune limite. Juste cette délicieuse odeur de salin, juste la compagnie des pokemons marins qui s'amusaient à faire la course avec le bateau, juste ce sentiment incroyable de liberté. Elle préférait mille fois prendre le bateau que les avions. Ici sur le pont accompagnée de sa petite équipe qui grandissait de plus en plus, elle se sentait terriblement bien.

La voilà qui revenait à Kalos après seulement quatre mois. Mais elle n'allait ni à Illumis ni à Romant-Sous-Bois. Elle avait réussi à décrocher une expédition à Roche-Sur-Gliffe, la ville aux fossiles de Kalos. Elle avait terriblement hâte. Elle inspira profondément. Sa montée de Grade ne datait que d'une petite semaine et la voilà déjà sur les routes. Juste comme elle le voulait. Grâce à l'académie, elle avait découvert deux nouvelles grandes passions : ses petits Dragons et les fouilles et explorations. Elle avait eut l'occasion de fouiller de nombreux endroits depuis son arrivée à la PC : les souterrains, l'épave et les Ruines Jirachi. Et elle avait envie d'en savoir beaucoup plus, c'était en grande partie pour ça que la Givrali avait pris la décision de devenir Archéologue. Et quoi de mieux pour sceller cette décision que de faire une expédition chez des archéologues renommés dans sa région d'origine ?  Max avait donc eu une semaine bien chargée et ce n'était pas ce week-end qu'elle pourrait se reposer. Entre ses batailles administratives et convaincre le personnel du Bureau d'étude des Fossiles de l'accepter, elle avait bien cru qu'elle ne partirait jamais. Et pourtant, elle était là, sur ce bateau qui la ramenait sur sa terre natale.

Elle avait bien changée en quatre mois, c'était une nouvelle Max qui débarquerai dans une dizaine de minutes à Kalos. Une Max avec des objectifs, une Max avec des responsabilités, une Max bien plus affirmée et sereine.  Et une Max très impatiente de partir à l’assaut de Roche-Sur-Gliffe et de la Grotte Étincelante. C'est presque tremblotante d’excitation que Max monta dans le train qui fessait la navette entre Port-Tempère et Roche-Sur-Gliffe. Elle aurait sûrement dût profiter du trajet pour dormir un peu. La Givrali avait dût se lever à trois heure du matin pour prendre le bateau et il était à peine huit heure. La journée était très loin d'être finie. Mais il lui était impossible de s'endormir. Elle passa donc les deux heures suivantes à lire et relire les nombreux dossiers et autres livres qu'elle avait prit pour s'occuper lors du trajet et avoir un support et des sources pour ses notes.

Le trajet était incroyablement long et Max trépignait sur son siège, elle avait vraiment hâte d'arriver et de commencer vraiment cette expédition. Elle espérait que cette première expédition se passerait bien et que tout se déroulerai bien, qu'elle apprendrai plein de choses … Quand le chauffeur annonça le terminus, la jeune fille bondit hors de son siège pour sortir enfin du bus. Comme écrit sur son prospectus, elle se trouvait juste devant l'aquarium de la ville. Elle avait toujours rêvé de le visiter et la voilà devant le bâtiment sans avoir le temps de le visiter. Quel dommage. Enfin elle avait un labo et une grotte à découvrir. Max se dirigea donc d'un pas énergique vers le grand bâtiment blanc qui renfermait une partie des secrets sur les fossiles.

L'apprenti archéologue resta plantée un long moment devant les lourdes portes du bâtiment. Elle était soudainement hésitante, elle serait bien rentrée à la PC là. Elle avait peur et se sentait incroyablement petite face à la prestance et l'importance du l'endroit. Elle allait rencontrer des gens importants, des pointures du monde scientifique. Elle sentait qu'une partie de son avenir se jouait ici. Elle fessait des rencontres qui détermineraient sa place dans ce monde un peu à part. Elle se créait des relations et elle devait faire bonne impression et laisser aux scientifiques une bonne image d'elle. Ainsi, elle aurait son propre petit réseau de relations et peut-être qu'ils pourraient penser à elle si ils avaient un petit travail … Elle devait se construire son univers et apprendre à utiliser ces expéditions comme un tremplin pour l'avenir.

Alors, elle poussa les portes et entra dans le Bureau d'étude des fossiles. C'était un tout autre monde. Contrairement à tous les préjugés qu'elle pouvait avoir, le bureau n'était pas juste un grand bâtiment remplit de matériel scientifique haut de gamme. Certes une partie des locaux devait y être dédiée mais la nature était omniprésente dans le hall et elle sentait au fond d'elle même que s'était pas fini. Elle se doutait en voyant l'évidente sérénité des gens et des pokemons que l'ensemble des bâtiments avaient été conçu pour être agréable. Et c'était réussi ! La jeune fille se dirigea, un grand sourire sur les lèvres, vers la réceptionniste. La grande blonde lui adressa à peine un regard avant de lui tendre une petite carte et de lui marmonner de se rendre « dans le labo 2, deuxième à droite ». Max attrapa son accréditation et suivit les instructions de la secrétaire se disant que décidément elle avait une malédiction avec ces dernières.

Bien, la revoilà devant une porte, à croire que sa vie était une suite de portes à ouvrir. Cependant cette fois ci, elle se devait de toquer à la porte et d'attendre qu'on lui ouvre. Ce qu'on fit très rapidement. Une jeune femme se trouvait de l'autre coté de la porte. Elle s'attira immédiatement la sympathie de Max de part son très grand sourire. Tout en elle respirait la joie de vivre ; ses courts cheveux roux en batailles et ses grands yeux pétillants couleur caramel collait parfaitement à l'incroyable énergie de la demoiselle.

- Bonjour ! Tu dois être Max ? Je suis Ophélie Lambert ! C'est un plaisir de te rencontrer ! Ta lettre de motivation était vraiment intéressante c'est pour ça que je serais ta tutrice durant toute la durée de ton expédition. C'est moi qui t'ai eu ! Je suis sûre que tu es impatience de partir pour la Grotte hein ? Malheureusement, il va te falloir un peu patienter. J'ai pas mal de truc à te montrer ici dans un premier temps puis on partira pour explorer un peu cette Grotte, c'est ok pour toi miss ?



La Givrali fut quelque peu surprise par le débit de parole absolument impressionnant de sa tutrice. Elle acquiesça aux paroles de Ophélie, elle était là pour apprendre et quoi de mieux pour mieux comprendre son parcours que de se renseigner et se familiariser avec les nombreuses machines qui était présentes dans le labo. Par la même occasion, la rosée fut présentée à l'équipe de scientifique. L'équipe en elle-même n'était pas bien grande mais bien organisée. Max fut laissée aux mains expertes de Stefan, spécialiste des machines qui entama un long monologue sur les nombreuses machines de la salle. La jeune fille fit de son mieux pour suivre les explications du jeune homme blond, prenant des notes et posant de nombreuses questions. Elle sentait qu'elle allait avoir beaucoup à mémoriser.

Une bonne heure de machine plus tard, la Givrali fut sauvé de l'explosion cérébrale par sa tutrice qui avait bien vu que la pauvre jeune fille était complètement perdue depuis une bonne demi-heure. C'était une sorte de bizutage ? Max soupira, suivant l’énergétique scientifique dans les couloirs de la section réservée à son équipe. Elle se demandait où elles allaient. Le grand sourire et les yeux brillants d'Ophélie lui promettait une belle surprise. Pourtant, déjà Max se méfiait des yeux rieurs de la jeune femme, tout en elle indiquait qu'elle était diabolique sous ses airs gentils et la Givrali n'aurait pas été surprise d'apprendre qu'elle était la farceuse du groupe. Mais c'était pas cette fois si que Max aurait à se plaindre de sa tutrice.

Un parc intérieur. Ils avaient un gigantesque parc intérieur avec tous les pokemons fossiles et anciens. Les deux jeunes femmes se promenaient dans l'espace vert offert aux petits protégés du Bureau des études. C'était impressionnant. Elle voyait enfin en vrai les pokemons qui l'intriguait tant. Elle découvrait enfin d'autres fossiles. Le seul qu'elle avait vu était le Ptyranidur d'Orren et déjà elle avait été séduite par l'adorable bouille du petit Dragon. Elle profita pleinement de ce moment extraordinaire entre passé et futur.

- Voilà notre petit paradis. Nous avons au moins un pokemon fossile de chaque espèce. Comme tu peux t'en douter la cohabitation est parfois un peu dure, c'est pourquoi nous avons plusieurs « enclos ». Cependant, on travaille à créer une sorte d'écosystème comme ceux qui existait il y a trois millions années. C'est assez dur car on a pas encore découvert tous les pokemons de cette période mais on est en bonne voie, on arrive à trouver des substitues. On espère réussir, à terme à réintégrer certains pokemons dans la nature. Viens, je vais te présenté les bébés de l'équipe Σ.



Elles traversèrent de nombreux enclos avant d'arriver à celui qui les intéressait. Il semblait à Max qu'il était  légèrement plus grand que les autres. Quels pokemons pouvait-il bien accueillir ? La rosée avait déjà été incroyablement impressionnée par le Charkos et le Bastiodon, originaire de Sinnoh d'après Ophélie. Rencontré enfin tous ces fossiles réanimés, sur lesquels elle travaillait avec ardeur ces derniers temps était génial. Si jamais elle se sentait démotivée, elle savait qu'elle n'aurait qu'à repenser à ce moment magique et que toutes les mauvaises pensées, toutes la flemme et la démotivation s'envoleraient. C'était sûrement un des plus beau moment de sa vie. Et l’apothéose de ce moment fut l'arrivée d'un Rexilius et d'un Dragmara dans l'enclos que la scientifique pointait.

- Je te présente Bonny et Clide. Comme tu dois le savoir au vu de ta tête étonnée, tu as là les évolutions de Amagara et Ptyranidur, les fossiles les plus courant de Kalos. On est particulièrement fier de leurs évolutions. Aller ma grande, rentre et fait connaissance avec eux. Je reviendrais te chercher à midi.


Max flottait dans une bulle de bonheur que rien n'aurait pu briser. Elle passa les premières minutes à s'extasier devant eux, sans être réellement productive ou faire réellement quelque chose. Elle était juste stupéfaite devant la chance d'étudier les deux fossiles d'aussi prêt. Elle se glissa dans l'enclos et s'approcha. Elle passa toute son heure à profiter de la présence des deux antiques pokemons pour les analyser. Son premier carnet à croquis et notes fut très rapidement remplit et elle en avait presque terminé un deuxième quand sa tutrice revint la chercher pour un bon repas avant de partir pour la Route 9 et la Grotte Étincelante.

La Route 9 de Kalos était une des routes les plus sauvages de la région. Impossible de la traverser à pieds, elle était recouverte d'une pierre dure qui rendait difficile l'avancée sans protections adéquates. Seuls quelques pokemons pouvaient marcher sans peine sur ce sol et un élevage de Rhinocorne du coin avait installé une succursale où les scientifiques pouvaient utiliser ces pokemons  comme transport pour accéder à la Grotte. Les Rhinocornes étaient, après tout un pokemon très apprécié par les Kalosiens grâce aux nombreuses courses et aux grandes manifestations qui tournaient autour de celles-ci. Et comme tous les autres enfants, Max était déjà montée sur un Rhinocorne. Malheureusement, la Givrali était tombée sur le plus récalcitrant du groupe et avait subit une très longue séance remplie de chutes. Et depuis cette fois là, impossible de faire remonter Max sur un Rhinocorne. Sauf que là, elle y était bien obligée. Sous le regard légèrement moqueur d'Ophélie, la rosée s'approcha de son Rhinocorne attitré pour la durée de son séjour. Pascaline. Bien le bonjour, Pascaline.

Donc, Pascaline. Elle était charmante Pascaline. Mais c'était une Rhinocorne et Max avait un terrible problème avec les Rhinocornes et leur monter dessus. Alors voilà, Pascaline avait l'air certes moins rebelle que Roberto, le fameux terrible Rhino de son enfance mais Max le sentait absolument pas. Elle savait qu'avec sa maladresse elle allait se débrouiller pour tomber. Ou que la d'habitude adorable Pascaline allait la virer. Forcément. Elle avait pas de chance avec les Rhinocorne. Elle tapota délicatement le haut du crâne de la bête, fessant un saut de recul absolument ridicule quand Pascaline secoua sa tête de contentement. Très confiante Max, très zen aussi. La Givrali inspira un grand coup. Elle ne devait surtout pas laisser la Rhinocorne sentir qu'elle avait peur, même si elle se doutait que c'était mal parti. Elle enfourcha Pascaline et laissa s'échapper un léger cri très aigu quand sa monture démarra. Bon, pour le moment tout allait bien. La gentille Rhinocorne allait à une allure suffisamment lente pour que Max ne se sente pas trop en danger. Elle s'accrochait désespérément au collier en cuir prévu à cet effet et gardait son regard bien droit sur le dos d'Ophélie qui était juste en face d'elle. Et contrairement à tout ce qu'elle avait cru, elle se retrouva devant l'entrée de la Grotte avant d'avoir eut le temps de rater quelque chose ou de faire une chute. Elle descendit de Pascaline, immensément soulagée. Dans un mouvement de joie, elle enlaça sa gentille monture. Heureusement qu'elle était tombée sur cette gentille fille. Elle en changerait presque son avis sur les Rhinocornes en général. Même si dans sa tête, Pascaline était simplement l'exception qui confirme la règle.

Une fois les Rhinocornes dans leur enclos, désellés et abreuvés, l'équipe entra dans la fine faille qui marquait l'entrée d'un trésor archéologique immense. La Grotte Étincelante. Une des plus belles grottes de Kalos voir du monde. Les étroites galeries labyrinthiques et les murs recouverts d'une matière phosphorescente et brillante qui agissait comme lampe naturelle offrait au lieu une atmosphère presque magique. La jeune fille fit sortir de leurs pokeballs ses trois pokemons, son œuf toujours bien au chaud dans son sac. Elle voulait partager ce moment un peu particulier avec eux. Du point de vue de Max, il était très important. Elle mit en marche son Cherch'Objet. Elle marquait par cette expédition et cette exploration son entrée dans le monde incroyable de l'Archéologie. Et sa petite équipe y entrait avec elle. Elle déposa sa main sur a tête de Naor, le petit Draby était terriblement timide et osait rarement s'imposer. C'était assez rafraîchissant en un sens. Entre le fier et impérieux Apa et le maladroit et pas toujours très malin Nessie, un peu de calme rassurait la jeune fille.

Elle avait à faire. Elle savait qu'Ophélie et le reste du groupe la mettait à l'épreuve aujourd'hui. Ils voulaient voir si elle était capable de s'en sortir seule, dans un lieu inconnu avec pour seule aide ses pokemons et son cerveau. C'était un défi qu'elle était prête à relever. Elle toucha légèrement son petit pendentif Jirachi offert par Alban pour son anniversaire. Elle espérait que comme lors de leur fouille, le petit pokemon des vœux soit avec elle. Elle refit le geste qu'elle avait fait cette fois là, elle n'avait certes ni fontaine, ni pièce mais l'intention y était. Alors dans sa tête, les yeux fermés, Max envoya sa pièce imaginaire dans sa fontaine à vœux. Qui savait, peut-être que le Lutin l'entendrait et qu'il lui répondrait.

Elle était prête pour cette première expédition. Elle était prête à découvrir ce que cachait cette Grotte. Elle alluma sa lampe, repositionna son  Cherch'Objet et elle s’enfonça dans la délicate lumière émise par le Lichen.

D'ailleurs, elle était très intriguée par cette étrange matière entre le solide et le liquide qui avait l'étrange propriété de briller fortement. Tout du moins assez fort pour que les quelques morceaux disséminés sur les parois illuminent sanas efforts les galeries d'une lumière suffisante pour y voir sans avoir besoin d'une lampe. Pourtant, Max avait décidé d’actionner la sienne, ainsi elle avait une bien meilleure vue d'ensemble et les coins sombres où se cachait parfois nombres de petits objets très intéressant étaient exposés à la lumière de la Lumimax. Elle se doutait bien qu'il n'y avait plus rien à trouver dans ces premières galeries qui avaient été foulées de trop nombreuses fois pour pouvoir en donner un chiffre exact. Donc elle se dirigeait lentement mais sûrement vers les profondeurs de la grotte.

Il y avait quelque chose qui allait pas. Elle était nerveuse, incroyablement anxieuse comme si elle s'attendait à ce que quelque chose lui saute dessus. Et elle n'était pas la seule à le ressentir. Nessie poussait des petits cris nerveux et il semblait impossible à calmer. En cinq minutes, il s'était pris plus de murs que en un mois. Elle avait même dû récupérer la paire de lunette noires qui pendait habituellement autour du coup de Nessie comme un collier pour éviter qu'elles se cassent. Naor était dans le même état, coller à ses jambes, il ne la lâchait plus. Même l’habituellement si calme Apa, montrait des signes de mal-être, ses coquillages dans ses mains, il était prêt à s'attaquer à quiconque montrerai le bout de son nez. La jeune fille essayait de son mieux de rester concentrée et de garder son esprit clair et son sang-froid. Mais petit à petit, cette ambiance la dévorait, elle devenait paranoïaque et pointait le fuseau de sa  lampe dès qu'elle entendait un bruit. C'était réellement épuisant. A sa fatigue physique commençait à s'ajouter cette fatigue mentale. Le cerveau tournant à mille à l'heure, la jeune fille se retournait, les yeux presque hagards. Qui pouvait donc bien être là ? Elle voulait juste explorer tranquillement la grotte. Elle ne gênait personne n'est ce pas ?

Puis tellement prise par cette impression assommante qu'elle en oublia de regarder où elle mettait les pieds. Et elle se les pris dans un morceau de Lichen qui était tombé du mur, l'érosion peut-être ? Il en était que la Givrali était maintenant étalée de tout son long sur son amour de toujours, ce très cher sol. Cette chute eut le bon ton de détendre l'atmosphère dans sa petite équipe, provoquant le rire de ses trois pokemons sous la moue boudeuse de leur dresseuse. Dresseuse qui récupéra le morceau de Lichen sur lequel elle était tombée. Elle était très contente de cette découverte. Elle trouvait cette pierre superbe et elle en voulait une comme lampe de nuit, eeeuuuuuh, pour l'étudier. Évidement. Max était heureuse de ne pas avoir dû en prélever un du mur. Elle craignait encore ce genre d'opération. Elle n'avait pas exactement le niveau pour procéder à de si minutieuses manœuvres. Elle rangea sa découverte dans sa sacoche qui commençait à se faire lourde.

Elle était naïve par moment, Max. Elle s'inquiétait pendant une demi-heure d'une potentielle présence qui l'observait et quand cette présence de révélait à elle, elle était trop prise dans l'observation de sa pierre pour la remarquer. C'est quand elle commença à se relever qu'elle sursauta enfin, au grand plaisir de l'homme en face d'elle. Elle recula brusquement, cherchant inconsciemment à s'éloigner de cet homme très grand, très brun et très sec. Tout en lui semblait « très ». Ces yeux était très sombres, ces cheveux étaient très bien coiffés. Elle se sentait, pour une raison qui lui échappait très, encore, mal à l'aise face à cet homme, qui était évidement là pour les mêmes raisons qu'elle. Et sa voix, quand elle sortit de cette gorge très fine, fut très froide.

- Samuel Losvrôk, archéologue. Qui est donc cette enfant perdue dans cette Grotte fermée au public ?



- Losvrôk ? Comme Orren Losvrôk ?



Vraiment Max ? C'était tout ce à quoi tu pouvais penser pour tes premiers mots ? Quelle bonne idée que d'ignorer la question de cet homme étrange que tu croise au milieu d'une grotte, avec personne pour te secourir en cas de problème. Vraiment Max. Tu mérites le Diancie Award de la Stupidité.

DEV NERD GIRL


_________________
t h e f i r e i n s i d e
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1687
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: [Expédition #1] When you're in doubt, just add Glitter   Sam 7 Nov - 1:41

When you're in doubt, just add Glitter

Max

Le regard de ce type était terriblement effrayant et la pauvre Givrali était terrorisée face à lui. Elle ne savait toujours pas si cet homme était de la famille d'Orren mais elle ne leur trouvait aucun point commun. Là où le regard du Dracologue était doux et attentionné celui de cet homme était dur et dédaigneux. Là où le sourire du préfet des Voltali était ouvert et sympathique, l'homme n'avait qu'un arrogant rictus. Et plus elle observait cet homme plus elle pensait qu'il était impossible que ses deux personnes soient de la même famille. Ils étaient bien trop différents.  

- Oooooh, Miss Maladresse connaît mon incapable de fils. Ainsi tu es toi aussi à la Pokemon Community. Une apprenti archéologue je présume.



L'homme tendit sa main vers elle. Elle resta béate un moment avant de saisir cette main qui lui semblait immense. Peut-être que c'était juste elle qui était minuscule. Elle fut remise sur ses pieds en quelques secondes. Elle récupéra son sac qui était tombé sur le coté et vérifia que son œuf n'avait rien.  Elle ne voulait pas que le petit pokemon qui s'y cachait ne soit blesser par ses maladresses. Elle s'inquiétait sur sa capacité à s'occuper d'un bébé. Elle avait peur de mal s'y prendre. Elle s'était inquiété lorsqu'elle avait récupéré Nessie. Cependant son starter n'était pas un bébé quand elle l'avait récupéré. C'était une grande première et cette responsabilité l'inquiétait un peu. Elle releva son regard vers le père d'Orren. Ça lui fessait un drôle d'effet de rencontrer une partie de la famille de son aîné. Comme si elle s’immisçait dans l'intimité du jeune homme. Surtout que leur relation n'avait pas l'air au beau fixe.

- Euuh, oui je connais Orren, je suis un des dresseurs de son arène. Et en effet, je suis achéologue et je suis ici sur ma première expédition. Enchantée de vous rencontrer Monsieur Losvrôk, je suis Max Arago, Givrali archéologue.



L'homme la regardait avec un air supérieur. Il avait laissé s'échapper un ricanement lorsque la jeune fille avait proclamé avec fierté son appartenance à l'arène du dracologue. C'était un honneur immense pour elle. Max voyait le Voltali comme l'un des meilleurs, sinon le, Top-Dresseur de la PC. Elle attrapa le petit pendentif Jirachi. Elle n'osait pas regarder Samuel dans les yeux, trop timide et intimidée pour dire quoique ce soit. Elle ne le vit donc pas s'avancer vers elle et remarqua sa présence quand il déposa sa main sur son épaule.

- Tu ne m'as pas l'air trop stupide. Viens, je vais te montrer quelques trucs.



Les yeux de Max s'illuminèrent. C'était parfait, elle n'avait pas beaucoup de technique en ce qui concernait le déterrage et les autres manipulations archéologiques qu'elle aurait, à ne pas en douter, à apprendre rapidement. Même si le choix de Max pour l'archéologie avait été principalement guidé par son envie de découverte et d'exploration, elle n'en oubliait pas l'aspect scientifique pour autant et les quelques rares fossiles réanimés qu'elle avait rencontré lui donnait envie d'en apprendre plus à leur sujet. Et puis elle aurait la possibilité d'étudier les sublimes pierres qu'elle avait vu au musée de Lansat.

La Givrali passa une bonne heure à apprendre les différentes techniques de base et à s’entraîner sur de banales pierres sous l’œil vigilant de Samuel Losvrôk. Elle apprit comment nettoyer les pierres, comment utiliser le flair de ses pokemons pour trouver les meilleurs endroits pour creuser et toutes sortes de techniques plus ou moins utiles pour les fouilles. Tout en exécutant les instructions que lui donnait l'archéologue sur comment retirer une pierre du mur sans l’abîmer, elle se demandait  pourquoi il l'aidait. Il n'avait aucune raison de l'aider d'autant plus qu'il lui avait semblé que les relations entre le fils et le père étaient tendues. Cet homme était tout simplement étrange. Elle n'allait pas tenter de le comprendre.

La journée passa rapidement et Max s'habitua à la présence de l'homme derrière elle. Elle s'habitua au silence qui régnait entre eux. Elle s'habitua aux légères tapes qu'il lui donnait quand elle ne fessait pas les bons gestes ou quand elle se laissait distraire. Elle s'appliqua à réaliser le mieux possible tous les exercices que le professionnel lui proposait. C'était juste ce qu'il lui fallait. Un cours sur toutes les techniques de base d'archéologie pour commencer sa carrière, pouvait-elle rêver mieux ? Cet homme qu'elle ne connaissait ni de Mew ni d'Arceus lui offrait ce dont elle avait besoin sur un plateau d'argent. C'en était presque bizarre. Elle s’attendait presque à ce qu'il lui demande quelque chose en échange.

Pourtant il ne fit rien de tout ça. Il la raccompagna même sortie et avant qu'elle ne parte vers son groupe, il lui attrapa l'épaule et vint murmurer quelques mots à l'oreille de la jeune fille avant de repartir dans les profondeurs de la grotte. Max eut un long frisson. Venait-il réellement de lui dire ça ? À une inconnue ? Elle se secoua et regarda cet homme si complexe partir. Elle avait passé une après-midi entière avec lui et elle n'avait même pas effleuré l'écorce. Elle soupira. Elle ne parlerai pas de cette journée à Orren et encore moins de ce que lui avait chuchoté son père. Elle allait rayer de son esprit ce passage, elle ne voulait pas rentrer ainsi dans l'intimité du préfet des Voltali.

C'est donc avec un grand sourire sur les lèvres, essayant de ne pas penser à la révélation de Samuel Losvrôk. Elle ne voulait pas imaginer le jeune homme qu'elle admirait tant avec une énorme balafre au milieu de la poitrine. Elle secoua la tête, elle n'y pensait plus. Voilà pouf, elle n'y pensait plus. Elle se rapprocha de l'équipe et des Rhinocornes. Elle les avait presque oubliés. Malheureusement pour Max, il lui restait encore le retour avant de pouvoir se reposer après cette journée aussi fatigante émotionnellement que physiquement. Ophélia remarqua l'état un peu particulier de Max et lui tapota rapidement le dos.

- Aller ma grande, il ne reste que ce trajet puis on va chez moi pour se reposer.



La Givrali acquiesça et enfourcha Pascaline. Plongée dans ses pensées sur cet homme qui disait être le père d'Orren, elle remarqua à peine qu'ils étaient arrivés à destination. Il était inconcevable à ses yeux que ces deux hommes fassent partie de la même famille. Ils étaient si différents … Max suivit Ophélie sans réussir à réellement se sortir de ses pensées. Elle parvint à se concentrer sur sa soirée avec la famille de la scientifique, recueillant le fils d'Ophélie sur ses genoux et entretenant une discussion agréable avec le couple. Elle se sentait bien ce soir là. Le petit garçon qui dormait dans ses bras lui apportait la chaleur humaine dont elle avait besoin après cette journée épuisante. Et ça la rassurait d'une certaine façon, elle n'avait pas perdu son sens du contact avec les enfants. Elle n'avait jamais vraiment su pourquoi mais les enfants l'adoraient et se battaient parfois pour avoir le droit de monter sur ses genoux. Ses nombreuses heures de bénévolat à l'école de son quartier lui avait apporté l'autorité nécessaire pour maîtriser ces petits démons aux visages d'anges.

Max monta néanmoins rapidement se coucher, remerciant mille fois la petite famille de l’accueillir ce soir sans le moindre frais, lui épargnant de devoir trouver un hôtel. Elle s'endormit rapidement, elle avait bien tenté de faire un rapide compte-rendu de sa journée et de ce qu'elle avait appris mais il lui était impossible de rester concentrée trop longtemps. Elle gribouilla néanmoins quelques esquisses de la grotte, du lichen et des pierres qu'elle avait vu.

Le lendemain matin, elle se leva assez tôt et se prépara rapidement pour une seconde journée aussi épuisante que la précédente. La matinée se déroula comme la veille entre le labo et le parc pour fossile. Ophélie en profita pour lui parler de leur projet de réinsertion. Tous les labos spécialisés dans les pokemons fossiles en fessaient partie et chacun apportait ses idées et ses pokemons. C'était vraiment très impressionnant, un tel partenariat mondial la rendait stupidement heureuse. Elle voyait en ce projet un rêve, un objectif. Et elle orienterai une partie de ses recherches sur tout cela. Elle n'en avait jamais entendu parler avant cette expédition et elle trouvait ça vraiment dommage. C'était un sujet très intéressant, un bon sujet de thèse peut-être ? En tout cas elle profita de l'occasion pour récolter le maximum d'information auprès de l'équipe.  

Elle passa la matinée à courir d'un bout à l'autre du bâtiment, récupérant des connaissances dès qu'elle en avait le temps sous les rires de l'équipe. Reléguée au rang de stagiaire, elle avait une liste de tâche assez impressionnante à faire avant midi tapante. Entre les habituels cafés et photocopies, Max était chargée de nourrir les pokemons de l'équipe  Σ. Et autant vous dire que nourrir un Rexilius affamé n'était pas une simple affaire, surtout quand le Rexilius en question était sauvage. En effet aucun des pokemons du Bureau d'étude des fossiles n'était capturé. Ils étaient tous sauvages. Max dût donc élaborer une stratégie pour que le Rexilius ne s'approche pas trop d'elle. Ophélie lui avait ordonné de ne pas prendre trop de risques, le Dragon fossilisé ne la connaissait pas et il pouvait avoir une réaction violente. Mais malgré la frayeur que lui fit le pokemon Tyran quand elle s'attarda une seconde de trop près de son repas, la matinée c'était plutôt bien passé. Elle avait remplit facilement trois cahiers, entre ses dessins, ses notes et divers papiers que l'équipe lui avait passé, elle aurait un gros travail de tri. Mais elle était contente, elle avait toutes sortes d'informations diverses et variées qui lui permettrai de poser les bases pour ses thèses. Elle savait que ce n'était pas encore pour tout de suite mais elle savait que ça représenterai beaucoup de travail alors au plus vite elle rassemblait des connaissances au plus vite elle trouverai le sujet de sa thèse. De plus, elle avait eu de la chance de tomber dans l'équipe Σ. Elle avait les numéros iPok ou Vokit de tous le monde et chacun s'était proposé de l'aider si jamais elle avait la moindre question. Lentement, au fur et à mesure de son parcours et de son avancée à la PC, Max se constituait un réseau de connaissances qui, elle le savait, lui serait très utile pour de futures lettres de recommandations pour accéder à des sites protégés ou autres.

Après un bon déjeuner, l'équipe se remit en route pour la Grotte Étincelante. Aujourd'hui, contrairement à la veille, Max ne serait pas livrée à elle même. D'après les dires de sa tutrice, elle avait passé avec brio tout le bizutage et elle avait l'autorisation d'aller au plus profond de la grotte. Comme les deux fois précédentes, le trajet sur le dos de Pascaline se passa bien et Max parvint presque à se détendre. Presque.

Comme la veille, la splendeur de la Grotte lui éclata au visage. Décidément, elle méritait fort bien son surnom d’Étincelante. Le groupe s’enfonça dans une galerie plus large que celle dans laquelle elle s'était engouffrée la veille. Plus ils descendaient dans la grotte, plus l'éclat du Lichen était important. Alors qu'ils étaient enfouis profondément sous la terre, ils n'avaient nullement besoin de lampes pour y voir parfaitement. C'était magique. L'ambiance était simplement magique. La lueur violette du Lichen était délicate et princière. Elle s'imaginait parfaitement un roi assis dans un trône décoré de Lichen. Cette étrange pierre était vraiment incroyable.

Après près d'une demi heure de marche dans les galeries de la Grotte, ils arrivèrent au fin fond de celle ci. Ophélie lui expliqua rapidement que les archéologues du Bureau creusaient les parois dans l'espoir de découvrir une autre grotte semblable à l’Étincelante. Max avait désormais quartier libre. À elle d'explorer consciencieusement ce coin de la Grotte et de faire, ou pas, des découvertes. Max libéra Nessie et Apa, ses deux pokemons les plus expérimentés en fouille. Naor était lui aussi hors de sa pokeball mais peureux comme il était Max savait qu'il ne serait pas d'une grande aide. Elle se reposait donc pour cette recherche sur ses deux premiers pokemons. Elle alluma enfin sa lampe Lumimax, si l'atmosphère de la grotte s'en trouvait amoindri, sa vison, elle, était bien meilleure et plus rien n’échapperai à son œil vigilant. Elle appuya sur le bouton de marche-arrêt de son Cherch'Objet, déclenchant le traditionnel Bip-bip. Enfin, elle lança sa pièce dans le puis Jirachi. Que le pokemon vœux puisse bénir sa recherche. Elle serra son pendentif, ayant une pensée pour le charmant jeune homme qui lui avait offert. Il fallait qu'elle ait quelque chose à lui montrer à son retour à PC.

Suivant les cris de Nessie, qui utilisait son odorat sur-développé à cause de sa cécité pour rechercher un bon endroit pour commencer ses recherches, Max s'éloigna peu à peu du groupe. Elle ne se fessait pas trop de soucis. Elle savait qu'Apa s'occupait de retenir le chemin pour que sa petite famille ne se perde pas. Enfin, après dix bonnes minutes, Nessie sembla satisfait et il s'arrêta. Le Solochi grattouillait la terre de ses pattes, cherchant de toute évidence quelque chose. Elle envoya Naor aider Nessie puis se mit elle même au travail.

Elle commença par sonder le lieu à l'aide de son Cherch'Objet. L'objet n'était plus vraiment utile. D'après l'écran à infra-rouge, ils étaient entourés d'objets. Elle s'installa donc au hasard contre une paroi qui était étonnamment dépourvue de Lichen, c'était étrange, toutes les autres parois en étaient recouvertes. Comme si le Lichen ne voulait pas s'approcher de ce que contenait la pierre. Elle commença par demander à  Apa de ramollir l'espace où elle comptait travailler. Le Mateloutre commençait à être vraiment précis lors de cette manipulation. Aujourd'hui, la terre avait été mouillée juste comme il le fallait. Trop et elle ne pouvait rien faire à cause de la boue, pas assez et la pierre était trop dure pour n'importe quelles techniques de fouille. Elle sortit sa petite pelle pour dégager la terre mouillée devant elle. La Givrali devait faire attention à ne pas creuser trop profond pour éviter de faire s'effondrer cette partie de la Grotte. Elle enchaîna avec le grattoir quand elle sentit que la surface qu'elle creusait avait changé. Puis elle quand la forme générale de l'objet qu'elle tentait de dégager du mur fut bien définie et que la partie émergée était bien nettoyée grâce à l'eau d'Apa et ses pinceaux, Max reprit sa pelle à main pour creuser autour de la pierre. Les petits Dragons s'étaient rapprochés entre temps, pour voir ce que fessait leur dresseuse.

Toute l'équipe était si pleinement concentrée sur l'extraction de la pierre ou de quoi que cela pouvait bien être, que personne ne remarqua la vive lumière qui se dégageait du sac de la jeune fille. C'est finalement Nessie le premier qui remarqua que quelque chose n'allait pas. Un petit tapement sortait du sac. Le Dragon s'approcha de la source du bruit et plongea sa tête dans le sac de sa dresseuse. Ses yeux aveugles furent éblouis par la puissante lumière qui émettait le sac. Il poussa un léger cri de douleur, sortant les trois autres de leur fascination pour l'opération délicate dans laquelle Max s'était plongée. La jeune fille faillit lâcher un grognement d'exaspération. Mais la lumière qui jaillissait ainsi de son sac ne pouvait venir que de l’œuf qu'elle trimbalait partout avec elle depuis un mois. Elle accourut au près de son starter et de son sac. Elle s'installa en tailleur, sortant délicatement l’œuf de sa besace et le posa sur ses jambes. Il rayonnait d'une très forte lumière blanche. Max était diablement impatiente. Elle allait avoir un nouveau partenaire. Elle se demandait qu'elle serait l’espèce de son nouveau bébé.

Et de l’œuf sortit un œuf. Max resta perplexe un long moment face à l'adorable bouille du petit pokemon. Elle sortit rapidement son iPok et enclencha le logiciel Pokedex :

Togepi, le pokemon Balle-pic. Togepi est de type fée. L'énergie de Togepi provient des émotions positives et du plaisir exprimé par les gens et les Pokémon. Ce Pokémon accumule les sentiments de bonheur dans sa coquille, puis les partage avec les autres. Cet individu est un mâle.



Et d'après l'image que présentait son iPok, elle avait face à elle un individu chromatique. Elle caressa la tête rose du petit pokemon. Contrairement aux autres Togepi, le sien avait le corps rose et les motifs qu'il avait sur sa coquille était rouge et jaune au lieu du bleu et rouge. Un type fée en plus. Elle glissa un œil à ses deux Dragons, ils semblaient partagés entre leur immense curiosité et leur instinct qui devait leur hurler de s'enfuir en courant. C'était à elle de jouer.

- Bonjour toi, bienvenue dans l'équipe ! Je suis Max, ta dresseuse, je te promets de bien m'occuper de toi, tu n'as pas à t'en faire, ok ? Ici tu as Apa et les deux peureux là bas sont Nessie et Naor. Et toi tu serras … Rhaegal. L'un des Dragons de la légendaire Daetar. Sois en digne ! Nessie, Naor rapprochaient vous s'il vous plaît. Je sais que vous n'aimez pas les types fées mais Rhae fait partie de l'équipe, vous allez devoir vous habituer à sa présence d'accord ?



Elle confia le nouveau né à Apa après lui avoir donné quelques baies et se remit au travail. Elle n'avait plus beaucoup de temps devant elle et Max souhaitait absolument réussir à sortir cette pierre du mur. Après une lutte acharnée sous les adorables encouragements de son nouveau pokemon, la jeune Givrali sortit enfin la pierre. Elle ne parvenait pas à la voir bien clairement, elle s’occuperait de ça plus tard. Peut-être que ce n'était qu'une pierre un peu plus dure que la moyenne, dans tous les cas, elle lui avait permis de s’entraîner à l'extraction et c'était déjà beaucoup. Elle ramassa encore quelques petits trucs que Nessie ou son Cherch'Objet lui pointait. Le Togepi désormais posé sur son épaule dominait son petit monde et le dirigeait d'une voix de maître. C'était difficile à imager qu'il venait à peine d'éclore quand on le voyait gesticuler d'une manière assez noble sur l'épaule de sa dresseuse. Au grand damne des deux dragons.

Elle retrouva l'équipe Σ au même endroit que précédemment et après de rapides félicitations pour l'éclosion de Rhaegal, ils sortirent en vitesse de la Grotte Étincelante, laissant à peine le temps à Max de prendre une photo souvenir de l'entrée de la Grotte. Dans sa lancée de photos elle en pris également une depuis le dos de Pascaline et une de Pascaline elle même. Elle n'oublirai jamais cette Pascaline. La seule Rhinocorne que Max aimait dans ce monde.

Ophélie et Max abandonnèrent le reste de l'équipe après des embrassades, des remerciements et une photo de groupe. Elles étaient en retard et Max devait absolument être revenue à la PC dans la nuit. Juste à temps pour prendre le bus qui l’emmènerai à Port-Tempère. Une dernière accolade et Max repartait à l'académie. Son départ lui laissait un goût d'inachevé, dans toutes cette précipitation où elle avait à peine eut le temps de remercier comme il se devait Ophélie et le reste de l'équipe. Ça la rendait un peu triste. Elle aurait aimé pouvoir leur dire à quel point elle leur était reconnaissante. En tout cas, cette première expédition était une complète réussite aux yeux de Max. Elle y avait eut Rhae et maintenant il était temps pour elle d'analyser ce qu'elle avait récupéré dans la grotte. Elle ouvrit son sac et en sortit les objets qu'elle avait ramassés. À l'aide de l'eau d'Apa, elle les nettoya délicatement, dévoilant peu à peu la nature des objets sous les yeux intéressés et intrigués de l'entièreté de son équipe.

DEV NERD GIRL


Spoiler:
 

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Potiron
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1953
Annonceur
Sujet: Re: [Expédition #1] When you're in doubt, just add Glitter   Sam 7 Nov - 1:41
Le membre 'Max Arago' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'CHASSE' : 1

--------------------------------

#2 'CHASSE' : 11
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12037
PNJs
Sujet: Re: [Expédition #1] When you're in doubt, just add Glitter   Jeu 19 Nov - 21:47
MOdération

Appréciation Bon choix d'expédition pour une première, cela suit une certaine logique. On sent la passion de Max, l'envie de faire des fouilles archéologiques et de découvrir des fossiles. Nous découvrons aussi l'évolution du personnage dans tes écrits. La découverte du Bureau d'étude des fossiles fait une bonne entrée en matière. Mais ce qui reste plus surprenant, c'est de voir débarquer ici le père d'Orren. (Mais WTF quoi XD) Pas mal de description mais peu d'intérêt porté aux Pokemon qui agissent sur la fouille.
Gain Tu gagnes une Ct Blizzard, une CT Vibroscur, une Pierre Foudre et une Eau Mystique (Augmente la puissance d'une attaque eau de 20%) !


_________________
[Expédition #1] When you're in doubt, just add Glitter 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Expédition #1] When you're in doubt, just add Glitter   
[Expédition #1] When you're in doubt, just add Glitter
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :