Les étoiles contraires [PV Alex]
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Les étoiles contraires [PV Alex]   Lun 9 Nov - 19:27
Le mois d’Octobre filait à toute allure ; déjà, l’Automne bien installé avait recouvert le campus d’un délicat manteau orange et or. Les cours commençaient à devenir de plus en plus intéressants et Alban, qui avait enfin trouvé ses marques, considérait désormais Lansat comme sa seconde maison. Il avait eu de beaux souvenirs à Cobaba, il est vrai, mais maintenant qu’il y repensait, tout cela n’avait rien de comparable. Ici, il vivait au sein du dortoir des Voltali comme dans une véritable famille. Tout cet aspect très communautaire et très soudé l’enchantait, et, sur les demandes insistantes de quelques-uns de ses amis, il avait même commencé à s’impliquer dans un Club. Bon certes, il n’était pas membre à part entière de l’Arborescence ; pourtant, il ne rechignait pas souvent à la tâche lorsqu’on le sollicitait. Chose qui arrivait fréquemment quand on savait qu’il y avait Max et Aaron dans cette association. Pleinement satisfait de son cursus à l’académie, il se sentait comme un poisson dans l’eau, profitant de tout ce que le campus avait à lui offrir. En outre, son projet professionnel arrivait à se dessiner plus précisément et même si un coin de son esprit refusait d’abandonner l’idée de redevenir un jour un champion de courses aériennes, il se consacrait totalement au coaching. Son équipe devenait de plus en plus performante, et, les dernières Missions effectuées lui avaient permis de gagner confiance en lui. En plus de lui avoir rempli considérablement le porte-monnaie, ce qui n’était pas une donnée négligeable en soi.

Alban avait donc profité des fonds qu’on lui avait versés au cours de ses trois précédentes Missions pour investir dans un peu de matériel. Il n’était pas à proprement parler un Coach conventionnel, puisqu’il n’utilisait pratiquement jamais le gymnase pour inciter ses Pokémon à soulever de la fonte ou courir sur des machines ultra modernes. Natif de Cimetronelle, il avait appris à se contenter de peu et à utiliser majoritairement la nature pour progresser. Pourtant, il avait rapidement compris que garder le même état d’esprit le ferait stagner. Aussi avait-il acheté plusieurs poids dans une boutique spécialisée de Lansat afin d’en équiper ses Pokémon ; des sortes de bandeaux noirs remplis de sable à attacher aux pattes. Content de son achat, il s’était empressé de les utiliser dès le premier entraînement matinal du lendemain. Et force était de constater que ces derniers fonctionnaient à merveille ! Ainsi lestés, Mistral, Auster et Zéphyr avaient tout d’abord eu du mal à réguler leurs courses ou leurs vols. Pourtant, ils s’y étaient rapidement habitués et pouvaient à présent se déplacer de façon totalement normale. Ils étaient évidemment bien en dessous de leurs vitesses usuelles, mais Alban restait satisfait de son investissement. En permettant à ses Pokémon de se muscler et de s’habituer à ces poids, il augmenterait considérablement leur vitesse pure. Ce jour-là donc, Alban testait son matériel en utilisant ses méthodes d’entraînement habituelles. Auster était le Pokémon « cible » du jour. Suivant un parcours au contour imaginaire, il tentait d’esquiver les assauts de Zéphyr et de Mistral, tâche qu’il réalisait d’ordinaire avec brio. Ses sauts et bonds souples lui permettaient en effet d’éviter les attaques adverses, tandis que son flair et son sixième sens aigu anticipaient le danger avant même de le voir. Les nouveaux poids qui entravaient sa course le rendaient cependant un peu plus maladroit, et il perdit l’équilibre en tentant d’éviter un Pistolet à O de Zéph’. Il se rattrapa néanmoins avec une roulade avant et bloqua les attaques suivantes avec un Jet de Sable. Une fois la course achevée, Alban accueillit ses Pokémon et leur distribua à chacun une croquette riche en aliments santé. Puis, tandis qu’ils s’étiraient, il leur fit un bilan de l’entraînement tout en les félicitant. Il était optimiste quant à leurs chances d’arriver à maîtriser très rapidement leurs nouveaux équipements et à progresser. Et, tandis qu’il leur donnait à chacun des conseils, une ombre se coula derrière lui pour le saluer.

- Bonjour Alban, comment va ma petite étoile filante aujourd’hui ? lui demanda la voix douce et suave de Mademoiselle Hortense.

Sursautant, Alban se retourna dans un geste brusque et tomba nez à nez avec la jolie blonde. Toujours accompagnée de son horrible primate, évidemment. Avec un sourire crispé, il la salua en retour, bien conscient que cette expression qu’elle lui servait était de mauvais augure. Et bon sang, il n’aurait pas pu avoir plus raison.

- Bonjour. Je vais bien, je vous en remercie, et vous-même ? lui répondit-il poliment, tandis qu’elle s’avançait pour caresser doucement les plumes de Zéphyr - qui alla aussitôt se réfugier derrière son dresseur -.
- Je vais bien, merci. Ceci dit j’avais réfléchi à quelque chose durant ces dernières semaines, et je me demandais si tu pouvais me donner un coup de main.

Et voilà. L’éternelle requête de Mademoiselle Hortense. Ca relevait presque du running gag à ce stade-là. La première fois, elle l’avait envoyé en Mission afin de surveiller des gosses. La seconde, à Nénucrique, théâtre de ses pires cauchemars. Enfin, la dernière fois, c’était pour une Mission très intéressante de coaching qu’elle l’avait dérangé. Techniquement, le ratio était plutôt positif, même si l’art et la manière de lui imposer toutes ces besognes ne plaisait pas trop à Alban. Poli cependant, il laissa la belle jeune femme continuer de parler.

- Enfin ces derniers temps, une nouvelle élève s’est inscrite dans notre très chère spécialité, et je pense qu’elle est intéressée par le Coaching tout comme toi. Cependant, de ce que j’ai pu en voir en cours, elle m’a l’air très… - elle sembla réfléchir sur le mot - dissipée. Voire peu intéressée par ce qu’elle fait. Du coup, j’aurais aimé que…
‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗

- QUE JE QUOI ?!

Des élèves se retournèrent sur son passage, mais le châtain n’en avait rien à faire. Mademoiselle Hortense avait disparu aussi rapidement qu’elle était apparue, après lui avoir fait promettre - sous la menace de son Monaflémit - de bien remplir ses devoirs. Mais cette fois-ci, les mots s’étaient coincés dans sa gorge. Il n’aurait pas pu rêver pire comme tâche. Et plus cruel. Aller s’occuper de gosses horribles toute une après-midi durant ? Ok, ça encore, même si ça l’avait agacé, il avait réussi à s’en accommoder. Partir servir de larbin en tant qu’expert pour les participants de la course aérienne de Nénucrique, celle au cours de laquelle il était tombé du haut de sa monture ? Bon, c’était très ironique et de très mauvais goût, mais encore, allons, pourquoi pas. Mais ça. C’était au-dessus de ses moyens, il le craignait. Pourtant, il se dirigea - avec mauvaise humeur bien entendu - sur le lieu de rendez-vous décidé par Mademoiselle Hortense. Près du Dortoir Givrali. Ah ben en plus, c’était à lui de faire tout le chemin ? Pfff !

Quand le jazz est, quand le jazz est là...

Tapant dans un caillou en grimaçant, Alban ne parvint même pas à se décoincer quand Mistral chantonna doucement pour lui. Ah ça, il était énervé, même s’il ne comptait pas passer ses nerfs sur ses Pokémon. Agitant ses doigts pour tenter de décompresser, il fit une courte pause pour remettre les données dans le bon ordre. Tutorer une nouvelle élève qui avait rejoint sa Spécialité et envisageait son Parcours. Ca ma foi, pourquoi pas, c’était plutôt flatteur au final, même s’il était persuadé que des deuxièmes ou troisièmes semestres auraient pu faire ce travail mieux que lui. Essayer de lui donner goût au travail parce qu’elle n’était d’après les professeurs « pas assez motivée ». Ca encore ça pouvait rester dans ses cordes, même s’il n’estimait que très peu les gens qui n’étaient pas impliqués dans ce qu’ils voulaient faire. Mais faire tout ça pour « Alex » ?! Alors ça non, désolé, mais il n’en avait clairement pas envie !

... la java, la java s'en va

Il shoota dans un nouveau caillou. Ses débuts avec Alex avaient été houleux, même s’ils n’avaient même pas échangés leurs noms à ce moment-là. Et force était de constater que leurs rencontres suivantes avaient été tout aussi conflictuelles. Elle était dans sa classe, donc il la voyait - bien trop - souvent. Mais elle faisait aussi partie des gens qui l’insupportaient le plus. Elle était hautaine, bruyante, vulgaire, intrusive. Il ne comprenait même pas pourquoi Maxine, qui était la personnification même de l’adorable, pouvait être aussi amie avec. A chaque fois qu’ils se retrouvaient l’un en face de l’autre dans un couloir, ça ne manquait pas ; ils prenaient ces airs blasés, se balançaient des piques et répliques bien senties, sur des tons à la fois supérieurs et railleurs. Ce n’était pas le genre d’Alban, néanmoins. Mais pour une raison inconnue, cette rousse lui faisait perdre la tête. Comme une autre du dortoir Givrali, d’ailleurs. Pas pour les mêmes raisons cependant.

Il y a de l'orage dans l'air il y a de l'eau dans le...

Soupirant, il arriva enfin au lieu de rendez-vous et constata qu’elle était déjà là. Ah ben, encore heureux qu’elle n’était pas en retard ! Il avait appris durant la première réunion de l’Arborescence qu’elle n’arrivait pas à se repérer dans le campus ; au moins était-elle ponctuelle sur le moment. Avec mauvaise humeur, il s’avança vers elle et resta à une distance de sécurité convenable. Les mains dans les poches, il leva ses yeux - gris anthracite pour aller avec son humeur ombrageuse - vers la jeune fille et la salua avec un ton blasé.

- Bon. Je suppose que ça t’agace autant que moi donc pose moi tes questions qu’on en finisse, et chacun pourra retourner de son côté tranquillement, ok ?

... gaz entre le jazz et la java
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les étoiles contraires [PV Alex]   Dim 22 Nov - 0:51
I move through town
I’m quiet like a fight
Le mois d'octobre avait filé à toute allure. C'était une prouesse, considérant la lenteur pénible avec laquelle le précédent s'était écoulé. Mais, contre toute attente, Alex commençait à prendre ses marques. Qui aurait cru, en la voyant moins d'un mois plus tôt, tremblante comme une feuille lors de sa première sortie capture, qu'elle s'habituerait aussi vite à cette école de fous ? Mais cette sortie, à laquelle elle s'était inscrite par simple bravade sans trop réfléchir aux conséquences, s'était finalement montrée plutôt concluante. Elle avait réussi sa première capture (et il n'y avait pas de témoins, donc elle pouvait passer sous silence le caractère ridicule de la scène), et s'était même, ne serait-ce qu'infimement, rapprochée de son premier pokémon.

Puis il y avait eu l'Arborescence, l'excitation de Max, les préparatifs en tout genres. Et ils n'en avaient pas fini ! Mais ça avançait, et les réunions du club étaient toujours bien animées ; voilà en tout cas qui lui avait bien occupé son mois. Sans compter qu'avec Halloween qui arrivait (rien que d'y penser, la rouquine sentit une sueur froide courir dans son dos), le campus était en plein effervescence. D'ailleurs, Max passait le plus clair de ses soirées à coudre son costume, et Alex la regardait faire d'un air incrédule. Elle qui n'aimait pas Halloween, elle avait du mal à concevoir qu'on puisse autant se dédier à sa préparation. Mais à chaque fois que l'avancée de son costume progressait, Alex voyait le bonheur et la fierté éclairer le visage de son amie. Et elle devait avouer que ça lui donnait aussi envie de sourire.

Et puis, la semaine dernière, elle avait fini par choisir son parcours. À vrai dire, on l'avait un peu choisi pour elle. Elle s'était contenté de répondre oui en haussant les épaules quand une Mademoiselle Hortense aparemment très concernée était venue la voir pour lui répéter une énième fois de sa voix doucereuse qu'elle devait choisir son parcours, et lui susurrer qu'elle serait probablement bien parmi les pokéathlètes. Alex se doutait qu'elle espérait la voir se dépenser dans l'exercice physique et ainsi catalyser ses humeurs, ou bien encore que les spécialités pokéathlètes étaient les mieux désignées pour l'habituer au contact des pokémon. Mais Alex aimait le sport, alors pourquoi pas après tout. Ça ne lui changeait pas grand chose, en fin de compte. Et puis, ce serait toujours moins chiant que chez les scientifiques ou les topdresseurs. S'il lui suffisait de faire un peu de sport de temps en temps...

Mais, de toute évidence, le corps étudiant n'était pas du même avis. Parce que le matin même, sa bienfaitrice lui avait rendu visite jusque dans sa chambre, au cours de l'une de ses très rares séances d'échange avec ses pokémon, pour lui apprendre qu'elle lui avait trouvé une sorte de « mentor » personnel, choisi parmi la crème des nouvelles recrues des pokéathlètes. Puis elle s'en était allée comme elle était venue, sous le regard incrédule de Max et d'Alex. Depuis, Alex n'avait eu de cesse de bougonner qu'elle n'avait pas besoin de mentor, qu'elle s'en sortirait très bien toute seule, et qu'elle en voulait pas passer d'heures sup' à bosser. Remarques que son nucléos n'avait pas manqué de ponctuer mentalement de commentaires sarcastiques, voire faussement mielleux. Après l'avoir ignoré pendant quelques jours, car elle n'arrivait vraiment pas à se faire à sa forme étrange, l'adolescente avait décidé de prendre sur elle et de prendre le temps d'interagir un peu avec son nouveau pokémon ; elle avait négligé son fantominus pendant presque un mois, et commençait à peine à s'habituer à lui et à accepter de le sortir de sa pokéball de temps à autres, elle s'était juré de ne pas refaire la même erreur avec le suivant. Mais si l'affection débordante du spectre la mettait mal à l'aise, ce n'était rien comparé au comportement du pokémon psy. Ce dernier était un vrai sadique. Alex en était persuadée. Il la fixait sans cesse avec son espece de tête de cul et d'expression niaise, qu'elle avait fini par trouver encore plus perturbante que le sourire hilare de son fantominus. Et sous ses airs innocents, il la harcelait sans cesse de commentaires mentaux insupportables. La plupart l'horripilaient ; certains lui filaient carrément les jetons.

Finalement, l'heure du déjeuner arrivant, Alex avait promptement rappelé ses deux pokémon dans leurs pokéballs respectives, avant de se diriger vers la salle commune des Givralis, laissant Max aller déjeuner sans elle. Il n'était que midi, c'était dimanche, et elle était déjà épuisée. Elle n'avait pas le courage d'aller affronter le réfectoire et préférait encore rester dans son dortoir à grignoter un paquet de biscuits en feuilletant quelques magazines.

Elle passa ainsi le temps jusqu'à ce qu'approche l'heure du rendez-vous que Mademoiselle Hortense lui avait fixé. Elle reposa alors sa revue, s'étira, et se dirigea hors du dortoir, avec toute la motivation d'un ours en pleine hibernation. Elle s'approcha de la forêt d'un pas traînant – depuis son escapade dans le boid de brume en début d'année, cette forêt lui filait la chair de poule – et arriva sur le lieu de rendez-vous avec cinq petites minutes d'avance ; pour une fois, elle serait même à l'heure. En même temps, elle n'avait pas grand chose d'autre à faire. Elle aimait autant en finir au plus vite.

Elle entendit des bruits de pas et releva la tête, pour voir arriver une silhouette étrangement familière. Elle bugga l'espace d'un instant, en se demandant ce que le voltali venait faire par ici. Puis elle mit finalement les morceaux bout à bout, et se rappela que le garçon était dans la spécialité coach. Ça voulait dire que quand Mademoiselle Hortense parlait d'un mentor, elle parlait d'Alban ?! Ah, non. Non non non non. Ça, ça n'allait pas le faire du tout.

Sans voix, elle le regarda s'approcher, et lui lancer un regard fatigué. Il n'était visiblement pas enchanté de se retrouver là.

« Bon. Je suppose que ça t’agace autant que moi donc pose moi tes questions qu’on en finisse, et chacun pourra retourner de son côté tranquillement, ok ? »

Ok, Alex commençait à se remettre de sa surprise et à se faire une vue d'ensemble de la situation. Donc Alban s'était fait avoir, et il se retrouvait coincé à devoir tutorer la petite nouvelle pour les beaux yeux de Mademoiselle Hortense. Et même si sa jolie frimousse n'avait pas suffi à convaincre le jeune garçon, l'espèce d'horrible gorille qui l'accompagnait sans cesse aurait su se montrer convaincant.

Alex était terriblement vexée de se retrouver ainsi en position d'infériorité vis-à-vis d'Alban. Son nouveau statut de mentor lui conférait une autorité qu'elle n'appréciait pas du tout. Puisqu'ils étaient coincés ensemble pour le moment de toute façon, il était temps au moins de rééquilibrer un peu la situation. Alors la rouquine se redressa pour dévisager la voltali, et afficha un de ces sourires en coins qui semblaient particulièrement agacer le garçon.

« Oh, Albaaaaan. Quelle bonne surprise de te voir là. Alors comme ça tu t'es reconverti en babysitter ? »

Sans prêter attention à ses protestations, elle retourna à ses affaires et se saisit de ses deux pokéballs. Elle prit une discrète inspiration, avant d'en faire sortir ses deux bestioles flottantes. Comme toujours, le fantominus s'empressa de venir lui tourner autour du visage pour essayer de la léchouiller, mais la rousse commençait à avoir l'habitude et elle le repoussa rapidement. L'autre blob vert se contentait de léviter sur place, en ayant l'air aussi stupide qu'à son habitude. Elle regarda fièrement ses deux bestiaux – qui aurait cru que leur ridicule lui serait utile un jour ? – avant de reporter son regard sur Alban.

« Des questions, tu dis ? Ben en fait je sais pas, moi. Je me suis jamais occupée de pokémon avant, alors je sais pas trop ce qu'on doit faire... Par exemple, ces deux-là, comment je suis censée les entraîner ? »

Elle marqua une courte pause pour l'effet (et faisait de son mieux pour ne pas prêter attention aux commentaires désobligeants de son nucléos, qui se fichait ouvertement de sa gueule en l'entendant faire l'idiote comme ça), avant de reprendre comme si elle venait d'avoir une idée.

« Tiens, tu pourrais peut-être me montrer ? Pour un super coach comme toi (si si, cette chèèèère Mademoiselle Hortense n'a pas arrêté de me vanter tes mérites, tu sais), ça devrait être un jeu d'enfant, non ? »

Elle lui décocha son plus beau sourire.
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les étoiles contraires [PV Alex]   Dim 4 Sep - 17:39
Et voilà qu’elle commençait déjà à lui taper sur le système nerveux après à peine trente secondes de présence commune. Alex ? C’était simple. A chaque fois qu’il voyait son insupportable faciès, il sentait qu’un petit bonhomme imaginaire était en train de planter des aiguilles dans son cerveau. Petit bonhomme qui avait d’ailleurs curieusement le visage et les mêmes capacités que cette chère infirmière Needle. Affichant donc un air blasé de circonstance, il s’avança lentement vers elle, ses Pokémon sur les talons. On ne pouvait pas forcément dire que ces derniers appréciaient la jeune fille non plus, d’ailleurs. Auster se méfiait d’elle et ne cessait de la fixer de ses grands yeux carmin, prêt à réagir à la moindre provocation. Mistral ne lui prêtait pas plus d’attention que cela mais, le fait qu’il ne chante pas en sa présence alors qu’il l’avait déjà vue quelques fois suffisait à signaler à son dresseur qu’il ne l’appréciait pas vraiment. Quant à Zéphyr ? Ce drôle de petit gars l’avait carrément copieusement arrosée la première fois qu’ils s’étaient vus. Non… Clairement, ça ne passait pas.

Alban avait cependant une tâche à mener à bien et il était pour ainsi dire forcé d’y mettre un peu du sien. Plus vite il commencerait, et plus vite il terminerait ; c’était un peu sa devise. Aussi, même s’il ne savait pas combien de temps il devrait s’occuper de la Givrali, il préférait s’en débarrasser rapidement. Court, précis, concis. Expéditif, aussi. Il n’était d’ailleurs pas certain que la rousse soit très enchantée de l’avoir comme tuteur. Il était à peu près certain que cette séance-là s’achèverait rapidement. Les mains dans les poches, il leva donc les yeux vers le ciel lorsqu’elle l’accueillit avec son habituel sourire sarcastique. Comme il s’y était attendu, même si Alex n’était pas très heureuse de la situation actuelle, elle parviendrait à jouer assez avec ses nerfs pour qu’il ait envie de s’arracher les cheveux par touffes. Restant cependant calme, il décida de jouer son jeu et de sourire à son tour.

- Loveeeeell. Apparemment c’est un running gag chez cette chère Mademoiselle Hortense. La dernière fois c’était dans un camping de Cobaba, avec des gosses de 6 à 9 ans. Ça va, ça ne me changera pas trop, donc, lui répondit-il du tac au tac tandis qu’elle se retournait pour chercher ses deux Pokémon.

Dans un éclat rougeâtre, les Pokémon d’Alex se matérialisèrent. Il y avait une boule de gaz noire et violette qu’Alban avait déjà vue avec la rousse et qui était sans aucun doute un Fantominus, tandis que l’autre était plus étrange… Une tête ronde dans une sorte de bulle protectrice verte. C’était un Nucléos ça, n’est-ce pas ? Le Voltali les observa. Il ne savait pas trop si ces choses-là étaient particulièrement rapides, mais une chose était sûre ; ce n’était clairement pas des bêtes de course. La raison ? En général, les Pokémon qui gambadaient sur leurs pattes ou qui rampaient avaient le droit de participer aux courses terrestres. Ceux qui nageaient et ceux qui volaient, logiquement, étaient admis en courses aquatiques et aériennes respectivement. Mais les Pokémon qui lévitaient ? Ils n’étaient pas assez robustes ni taillés pour porter des humains sur leurs dos. De même qu’ils n’étaient pas toujours admis en courses terrestres. Surtout les Pokémon Spectres… Après tout, un Pokémon qui pouvait traverser aisément les obstacles en hauteur de par ses propriétés physiques, et qui était immunisé à tous ceux du sol, c’était un peu de l’anti jeu. Pourquoi donc Alex avait choisi le parcours Coach dans ce cas-là ? C’était bizarre.

Haussant cependant les épaules, Alban écouta le reste de l’interminable monologue d’Alex. Comme toujours, elle parlait trop, trop vite, et trop fort. Agacé, il l’écouta faire son numéro de gamine boudeuse et un brin provocatrice. Elle voulait le faire sortir de ses gonds, c’était ça ? Loupé pour cette fois, il était trop pris dans son travail pour avoir la force de répondre autre chose. Elle lui demanda cependant indirectement comment elle devait entraîner ses deux Pokémon. Effectivement, pas un travail des plus simples, surtout pour une débutante écervelée comme Alex. Il la plaignait un peu finalement ; elle devait rencontrer de sacrés difficultés. Malgré tout, il n’était pas là pour écouter ses jérémiades. Zéphyr s’agita doucement sur son épaule tandis que la rouquine continuait sa tirade. S’il était si doué, il pouvait lui montrer, n’est-ce pas ? Là, c’était clairement de la provocation. Alban ne pouvait ne pas le remarquer. Il décida cependant de rester calme. Le meilleur moyen qu’il avait trouvé pour énerver la Givrali actuellement, c’était de jouer son jeu et de se montrer supérieur. Il savait qu’elle détestait ça ; il le voyait sur son visage même si elle faisait de son mieux pour le camoufler.

- Mais bien sûr Lovell, à ton service. Et quand on aura fini, mon Goélise pourra même t’administrer une petite douche. J’ai cru comprendre que t’aimais bien ça, dit-il ironiquement en faisant une fausse courbette, en référence à leur première rencontre.

Il ne l’appelait toujours pas par son prénom. Après tout, il n’avait pas envie d’instaurer une quelconque proximité entre eux d’eux. S’avançant donc vers les Pokémon d’Alex, il les observa de plus près. Curieusement, pour deux Pokémon appartenant à cette fille-là, ils étaient incroyablement calmes et dociles. Etaient-ils comme ça tout le temps ou étaient-ils juste intimidés par sa présence ? Quoi qu’il en soit, il décida de jouer sur son avantage. Il tendit la main vers le Fantominus et le spectre le regarda sans sourciller, vaguement étonné. Hm. Ca n’avait pas de structure musculaire, un fantôme. Néanmoins, ils étaient réputés pour léviter assez rapidement. Il n’y avait qu’à les tester, dans ce cas-là. Quant au Nucléos ? Le Pokémon avait l’air plutôt sympathique, même s’il avait un air un peu stupide… Alban ferma un œil. Il sentait quelque chose caresser doucement son cerveau, comme lorsque Libra essayait de communiquer avec lui. Avait-il rêvé ? Il regarda le Nucléos mais le Type Psy restait toujours inexpressif. Bien.

- Salut vous deux. Je vais m’occuper un peu de vous aujourd’hui, donc j’espère que vous serez coopératifs, leur expliqua-t-il. Puis, se tournant vers Alex, il l’interpela : Eh Lovell ! Tu leur as donné quoi comme surnom ?

Il sentit de nouveau que le Nucléos essayait de communiquer avec lui, sans non plus trop oser le faire. S’avançant vers Alex, il dégaina son iPok et utilisa sa fonction Pokédex pour afficher les données de ses deux Pokémon. Il les scanna - « Mais je suppose qu’un truc aussi simple, même toi doit savoir le faire » lui dit-il d’un ton narquois - puis montra à la Givrali les données recueillies.

- Ton Fantominus a une vitesse de base d’à peu près 80 au naturel. Ton Nucléos, lui, d’environ 20. Autant te dire que pour le second, ce n’est pas forcément très glorieux, mais j’ai déjà entraîné pire. Aucun cas n’est désespéré.

Il siffla Zéphyr et lui donna une craie. Il lui demanda ensuite d’aller tracer une piste sur la terre meuble. D’ordinaire, ses propres Pokémon n’en avaient pas vraiment besoin, mais les deux nouveaux élèves allaient bien devoir commencer quelque part. Sortant un calepin, il expliqua ensuite rapidement à Alex et ses deux Pokémon ce qu’il comptait faire.

- La base dans un entraînement, c’est tout d’abord de connaître les capacités de ses Pokémon. Les chiffres te donnent de bonnes estimations, mais il te faut les tester afin de mieux les comprendre. Ce qu’il te faut ensuite, c’est leur confiance. Si tes Pokémon ne t’obéissent pas, ce sera difficile de mener une course. Que ce soit en te liant d’amitié avec eux ou en t’imposant comme quelqu’un de fiable. Dans tous les cas, il faut que tes Pokémon aient une discipline de fer. Si tu rencontres les Pokémon pour la première fois et qu’ils ne font pas partie de ton équipe, comme ces deux-là pour moi, il faut que tu arrives à gagner leur confiance assez rapidement. En général en étant ferme et strict, ce qui ne leur laisse pas le temps de flâner et de faire les idiots. Quoi qu’il en soit, on va d’abord commencer l’entraînement par cette phase de connaissance. On pourra attaquer le cœur de l’entraînement uniquement quand nous aurons cerné de quoi ils sont capables.

Il sortit son sifflet et donna un grand coup. Immédiatement, le Nucléos et le Fantominus d’Alex se placèrent sur la ligne de départ, suivant l’index tendu d’Alban. Ce dernier s’approcha ensuite d’eux.

- Écoutez. Pour ce premier tour, on va la jouer simple. Faites simplement le tour de la piste et Alex va vous chronométrer. - il s’arrêta pour lancer le chronomètre à sa camarade. Il n’y avait pas de raison qu’il soit le seul à tout faire -. C’est compris ? Ok ? Go !

D’un même mouvement, les deux Pokémon s’élancèrent, sous l’œil attentif d’Alban et de ses Pokémon. Comme il s’y était attendu, le Fantominus était beaucoup plus rapide tandis que le Nucléos avait un peu plus de mal. Pour autant, la discipline de ces deux-là le surprenait. Alex les avait certainement bien entraînés. Complétant un premier tour de piste, ils vinrent se placer autour d’Alban avec un regard respectueux. Esquissant un sourire, Alban caressa ces deux étranges boules. Il se tourna ensuite vers Alex et lui expliqua.

- En course, tu peux avoir trois profils de Pokémon différents. Tout d’abord, les Pokémon qui courent en essayant d’atteindre leurs pics de vitesses. Ce sont ceux que j’appelle des Types Vitesse. Ensuite, tu as des Pokémon qui privilégient l’attaque des autres Pokémon afin de les gêner. C’est généralement ce qu’on appelle un Type Attaque ou un Gêneur. Enfin, un troisième type de Pokémon se concentre plus sur la défense dans le but de ne pas être retardé par les Pokémon Gêneurs. C’est ce qu’on appelle un Type Défense. Un Pokémon de course ne peut pas utiliser un seul type de profil, ce serait du suicide. En général, ils ont les trois types de profil à un pourcentage variable. Il n’existe pas de type idéal ; tu fais en fonction des Pokémon que tu as, de leurs capacités… Néanmoins, pour les débutants, un profil 2/4 Vitesse, 1/4 Attaque et 1/4 Défense est le plus simple à gérer. Pour le moment, il n’est pas possible de savoir quel est le profil idéal pour tes Pokémon. On va donc essayer de les tester sur un second type de course… Auster ? Mistral ?

Il siffla ses deux Pokémon qui accoururent immédiatement. Son Tylton se posa sur sa tête, tandis que son Noctali vint trottiner près de ses jambes.

- Afin de faire ressortir au mieux le profil de mes Pokémon, ce que je fais c’est que j’alterne régulièrement leur rôle dans un entraînement. Tantôt ils seront cantonnés à l’attaque et devront gêner les autres Pokémon, tandis que d’autres fois ils auront à se défendre. Dans tous les cas, ils ont nécessité de courir ou voler le plus vite possible, ce profil-là étant en général le plus intéressant. Même toi devrais comprendre facilement qu’un Pokémon qui ne fait que se défendre ne gagnera jamais une course s’il n’avance pas en même temps. Enfin, trêve d’explications… On va commencer par tester tes Pokémon sur leurs compétences en tant que Pokémon Défense. Je vais leur redemander de courir sur la piste, tandis que mes Pokémon devront leur lancer des attaques. Auster étant un type Ténèbres, je pense que ça risque de leur faire mal s’ils se font toucher, donc gère la défense du mieux que tu le peux, Lovell.

Il fit un signe aux Pokémon de la Givrali, et ces derniers se replacèrent d’eux même sur la ligne de départ. En vérité, Alban ne le disait pas, mais cette phase d’entraînement avait trois objectifs. D’une part, connaître leurs capacités de défense, comme il lui avait expliqué plus tôt. Mais d’autre part, les forcer à courir plus vite en étant sous la « menace » d’attaques Pokémon. Avoir un Noctali qui vous court derrière en vous lançant des attaques potentiellement mortelles, ça vous motivait toujours à vous bouger un peu plus. Enfin, la dernière utilité était d’entraîner Alex à donner ses ordres. Un Pokémon qui prend des initiatives en courses, c’était plutôt rare. En général, il devait s’appuyer sur les conseils de son dresseur afin de prendre les meilleures décisions. Alors pourquoi ne pas tester tout ça tout de suite ? Sans oublier qu’il entraînerait également ses Pokémon au passage. Comment faire d’une pierre, deux coups.

- Lovell, tu vas pas rester à rien faire pendant ce tour-là. Lorsque j’aurai donné le coup d’envoi, mes Pokémon vont attaquer les tiens. Auster restera derrière tandis que Mistral volera à côté d’eux, histoire de ne pas non plus trop les perturber. Ton but, ce sera de les guider et de leur dicter des noms d’attaques pour qu’ils puissent parer les assauts qui viendront de toute part. Inutile d’entraîner ses Pokémon si tu n’es pas capable de les gérer en course. Bon, c’est compris ? Ok ? Sur ce…

Il siffla le second coup d’envoi et les Pokémon s’élancèrent. Prenant rapidement la tête, Mistral calqua la vitesse de son vol sur celle de la moyenne des Pokémon d’Alex. Auster, quant à lui, attendit qu’ils soient tous à bonne distance avant de s’élancer à son tour. Ses pattes munies des nouveaux bracelets-poids se tendirent sous l’effort. Pour autant, les Pokémon d’Alban se mouvaient avec souplesse et habileté, leurs pattes et leurs ailes bien entraînées fendant le vent pour prendre un peu de vitesse.

- Auster, utilise Poursuite sur le Fantominus ! Mistral, Vol !

Les ailes de Mistral s’illuminèrent et une rafale fusa en direction des Pokémon d’Alex. Quant à Auster, il prit brusquement de la vitesse, rattrapant aisément les Pokémon de la rouquine, arrêtant son attaque juste derrière le Fantominus pour forcer ce dernier à aller plus vite. Le Fantominus pris de la vitesse et Auster resta derrière, un air satisfait sur le visage. Quant au Nucléos ? Il était toujours bon dernier, mais les attaques répétées que lui envoyait Mistral lui permettaient d’avancer, poussé par le vent. Ah… S’il fallait vraiment faire ça pour qu’il finisse la course, on n’en avait pas fini. Néanmoins, qu’allait faire Alex dans tout cela ?

HRP : Utilisation de Mistral (3 pts) et Auster (3 pts). Total = 6 pts
Sachant que nous avons été pris par le temps et qu'il ne nous reste plus qu'aujourd'hui pour boucler ce RP, j'ai supprimé et re-posté mon RP afin de pouvoir inclure les informations compétence et le lancer de dé.

_________________
Les étoiles contraires [PV Alex] 15024690286225SignMaxAlban
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1894
Annonceur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les étoiles contraires [PV Alex]   Dim 4 Sep - 17:40
Le membre 'Alban Abernaty' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ENTRAINEMENT' : 1
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les étoiles contraires [PV Alex]   Dim 4 Sep - 20:05
Let's aim for a special something, shall we?

Il était horripilant. Il faut dire que la rouquine le cherchait bien, et qu'il se contentait de lui renvoyer la monnaie de sa pièce. Après tout, ils avaient pris l'habitude de la surenchère : ils ne pouvaient pas se croiser sans se provoquer mutuellement, cherchant sans cesse à prendre l'ascendant sur l'autre, à attendre qui craquerait le premier, et à obtenir le dernier mot. Mais si Alex avait effectivement la langue bien pendue, il fallait avouer qu'elle avait du mal à rester dans la course face à la fine répartie du Voltali. Ce qui n'avait de cesse de l'agacer, car il était hors de question qu'elle s'avoue vaincue. Ainsi, il rattrapa sans difficulté ses petites piques, les retournant contre la rouquine, et finit par revendiquer le premier round en lui rappelant la douche inopinée qu'elle avait prise lors de leur première rencontre. Point pour Alban, balle au centre.

Ayant ainsi joué le jeu de leur habituel échange d'amabilités, le garçon se recentra sur sa tâche. Il semblait visiblement soucieux de mener sa mission à bien, avec sérieux et efficacité. Il voulait en finir au plus vite ? Très bien, elle saurait le faire traîner. Il s'approcha alors de ses pokémon, et lui demanda leurs surnoms, question qui prit la rouquine de court.

« Euh, rien en particulier. Lui c'est juste le spectre, et lui... tu trouves pas qu'il a une tronche de cul ? »

C'était pas exactement la réponse qu'il devait attendre, mais c'était ce qu'elle avait le plus proche d'un surnom pour l'espèce de bestiole verdâtre. Après un bref silence, le garçon sembla choisir de ne pas relever, et continua comme si de rien n'était. Il se lança alors dans des explications fournies, et au fur et à mesure qu'il progressait dans son discours, il abandonnait son attitude hautaine au profit d'un ton neutre et professionnel qu'Alex ne put s'empêcher d'admirer. Il avait vraiment l'air de savoir ce qu'il faisait. Et bien que l'exercice n'intéressât pas vraiment la Givrali, elle devait admettre que c'était impressionnant. Et frustrant. Parce qu'il lui faisait sentir le fossé d'expérience et de maturité entre eux. Parce qu'elle ressentait toute l'insignifiance de ses mesquines bravades. Parce qu'elle réalisait que, lui, il avait sa place ici.

Et elle détestait ça.

C'était d'autant plus agaçant de voir ses deux pokémon lui obéir à la baguette, alors que leur propre dresseuse avait tant de mal à obtenir le moindre résultat avec eux. Son fantominus faisait preuve d'une concentration et d'un calme remarquables, probablement dans l'espoir de faire bonne impression de faire la fierté de sa dresseuse. Mais aux yeux d'Alex, c'était comme s'il avait enfin trouvé un dresseur digne de son attention, tandis que la rouquine n'était bonne qu'à faire la mascotte et à se laisser léchouiller. Ouais, Alex est une cruche, mais ça c'est pas nouveau. Quand à son nucléos... cette façon qu'il avait de jouer l'innocent en public, alors qu'il se montrait terriblement vicieux vis-à-vis de sa dresseuse, à l'abri dans sa jolie petite tête rousse, la terrifiait. Il était d'une mesquinerie sans nom, songea la rousse, et ça lui faisait froid dans le dos.

La pokéathlète regarda ses pokémon faire un premier tour de piste, dégoûtée de voir Alban intéragir aussi aisément avec eux. Ça lui avait coupé le sifflet. Suite à ce petit test, les garçon poursuivit ses explications théoriques, et Alex ne put qu'écouter son cours en se morfondant silencieusement. Elle sentait son nucléos la toiser, très satisfait du tour que prenaient les évènements, et ravala son amertume. Elle aurait aimé le démasquer, mais elle savait d'avance que ses plaintes ne gagneraient aucune crédibilité aux yeux du Voltali. Finalement, peut-être qu'elle aurait mieux fait de se taire et d'attendre que ça passe, en espérant elle aussi qu'ils en finissent au plus vite. Peut-être qu'elle ne ferait que s'enfoncer si elle tentait d'y mettre son grain de sel. Et puis d'abord, elle n'avait jamais demandé à se retrouver dans ce rôle.

Alban lui propose alors un nouvel exercice, pour lequel elle allait devoir mettre la main à la pâte, et travailler avec ses pokémon. La rouquine retint un grognement ; son fantominus continuerait probablement à faire de son mieux, mais elle était prête à parier que son nucléos n'attendait que ça pour la ridiculiser. Elle déglutit, et Alban sonna le départ.

Alex regarda les pokémon s'élancer, sans trop savoir quoi faire.

« Euh, é... évitez les attaques, ok ? » bredouilla-t-elle bêtement.

Peut mieux faire. La rouquine réfléchit, et tenta de donner quelques instructions maladroites à ses pokémon, mais elle peinait à suivre le rythme, et se laissait rapidement dépassée, incapable de guider les deux bouboules flottantes.

Il fallait bien connaître ses pokémon, avait dit Alban. Mais Alex était très loin de « bien les connaître ». C'était une question de confiance, avait dit Alban. Mais s'il n'y avait aucun lien de confiance entre eux ? De toute façon, elle n'avait rien à faire là. Elle le disait depuis le début. Elle ne savait pas s'occuper de pokémon, elle ne voulait pas, et c'était pas comme si son intervention allait changer quoi que ce soit de toute façon, ils s'en sortaient probablement mieux par eux-mêmes qu'en essayant d'écouter ses ordres brouillons. Elle regardait son fantominus donner le meilleur de lui-même, talonné par les attaques du noctali. Elle regardait son nucléos se traîner nonchalamment, et il lui semblait que les attaques du volatile l'aidaient plus qu'elles n'étaient censées le gêner. C'était pathétique, songea-t-elle.


Et le plus pathétique, dans tout ça.
C'était elle.


Alors Alex serra le poing, et, d'un coup, sans prévenir, s'élança à la poursuite de ses pokémon. Elle coupa en diagonale pour tenter de courir à leur niveau, et se mit à crier sur son nucléos.

« ALLEZ TÊTE DE CUL, ON SE MAGNE, SINON C'EST MOI QUI TE BOTTE LES FESSES. »

Et, pour la première fois, la neutralité du regard niaiseux de son pokémon laissa place à une expression interloquée. Sans se démonter, Alex coula un regard aux pokémon d'Alban, et enchaîna :

« Protège-toi avec tes espèces de murs lumineux là et avance avec des Roulades. »

Voilà qui devrait au moins lui assurer un rythme un peu plus actif, tout en lui assurant une certaine protection. Après tout, la meilleure défense, c'est l'offense, paraît-il. Et si tu pouvais essayer de viser ce noctali, songea-t-elle sans oser le dire à voix haute. Et tandis qu'elle faisait un effort pour tenter de rattraper le fantominus qui se trouvait un peu plus loin, elle constata avec étonnement que son nucléos lui avait obéi, et qu'il s'était mis à enchaîner quelques roulades en direction du pokémon ténèbres. Est-ce qu'il avait entendu ses pensées...?

La rouquine afficha un petit sourire satisfait, et cria cette fois à l'intention de son fantominus, en tendant le doigt vers le tylton :

« HEY LE SPECTRE ! ONDE FOLIE ! »

Surpris, le fantôme la regarda du coin de l'oeil, avant d'afficher un grand sourire et d'obtempérer, projetant des ondes en direction du pokémon vol pour le perturber. Satisfaite, la rouquine ralentit alors le rythme, jusqu'à s'arrêter, mains sur les genoux, pantelante, en prenant de grandes inspirations saccadées pour tenter de retrouver son souffle. Elle décocha un regard fier au Voltali, resté un peu en arrière. Elle ne se laisserait pas abattre. Elle n'avait peut-être rien à faire là, mais elle lui tiendrait tête, ne serait-ce que par principe. Elle n'avait peut-être pas beaucoup de sens stratégique, peut-être que c'était idiot de foncer dans le tas comme ça, mais au moins elle ne resterait pas sur le côté sans rien faire.

L'instant d'après, un tronc d'arbre venait brusquement interrompre la course du nucléos, qui vacilla quelques instants autour, sonné, après avoir attrapé le tournis à force de roulades, et le fantominus d'Alex, arrivé au bout de son potentiel de concentration, avait décidé d'aller jouer avec le tylton confus, en se demandant si son vol en zigzags était une sorte de nouveau jeu.

Et Alex de désespérer. Il allait y avoir du boulot.

Mais elle avait fait un pas en avant. Et elle se sentait maintenant étrangement motivée à l'idée de montrer à Alban qu'elle aussi, elle pouvait obtenir des résultats.

« Je propose qu'on s'arrête là pour aujourd'hui. » dit-elle en regardant ses pokémon, et l'expression consternée d'Auster, qui devait se demander pourquoi on lui avait flanqué de pareils imbéciles entre les pattes.

Elle rappela ses deux pokémon dans leurs pokéballs, et s'approcha du garçon d'un pas déterminé, en fronçant les sourcils.

« Dans deux semaines. Même endroit, même heure. »

Puis elle le gratifia d'un sourire rapide, cédant à un semblant d'enthousiasme auquel elle ne se serait pas attendu, tandis qu'elle tournait les talons, s'éloignant en faisant nonchalamment un signe de la main à son nouveau mentor.

Il était coincé avec elle, maintenant, elle ne le lâcherai pas si facilement. Elle avait compris qu'elle ne parviendrait pas à prendre l'ascendant sur lui dans ce domaine pour le moi. Elle avait compris qu'elle avait beaucoup à apprendre ; elle allait profiter de ses conseils, les absorber comme une éponge, et elle allait le rattraper. Et un jour, elle le forcerait à reconnaître ses compétences. De coach. De pokéathlète. Elle lui montrerait qu'elle ne lui faisait pas perdre son temps.

Et tandis qu'elle préparait son plan d'attaque, un surprenant sentiment d'attente s'emparait d'elle.

fin octobre 2015


Modération : Utilisation de fantominus (1 point) et nucléos (1 point).
Donc 2 points au total.

_________________
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1894
Annonceur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les étoiles contraires [PV Alex]   Dim 4 Sep - 20:05
Le membre 'Alex J. Lovell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ENTRAINEMENT' : 2
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11797
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Les étoiles contraires [PV Alex]   Sam 4 Fév - 15:23
Modération Entrainement Alban

Appréciation Pendant une seconde au début, je me suis dit ''Wow, quel brave Coach...Il ne ménage pas ses efforts pour faire honneur à son Parcours''. Et puis arriva le mot fatidique ''Alex''.
Et là, je dois avouer que je me marre rien qu'à imaginer toutes les possibilités de catastrophes possibles et imaginables...Alban a tellement peu envie de faire son job, que je pourrais jurer l'avoir vu commencer à creuser un tunnel d'évasion.
Néanmoins, je dois reconnaître que le programme et les analyses de Coach étaient très bien foutues et documentées. Pour le coup, je trouve même dommage que le RP ne se soit pas poursuivi, ça ouvrait un bon paquet de possibilités.
Gain Tu gagnes 16 Exps !



Modération Entrainement Alex

Appréciation ….De tous les élèves du monde, il fallait que ce soit elle. Bon courage Alban, rien que dans le premier post, on sent la non-envie de travailler...et l'envie de te casser les pieds. En revanche, j'avoue avoir été agréablement surpris par l'évolution mentale d'Alex dans le second post : La gamine cède la place à une jeune fille bien plus déterminé et même l’enchaînement des attaques semble symboliser sa progression. Le final laisse sous-entendre qu'elle ne compte pas s'arrêter là...mais j'aurais justement aimé voir la suite, moi !
Gain Tu gagnes 10 Exps !


_________________
Les étoiles contraires [PV Alex] 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Les étoiles contraires [PV Alex]   
Les étoiles contraires [PV Alex]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :