Lumière blanche et Castortroll. [Terminé]
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Lumière blanche et Castortroll. [Terminé]   Mer 2 Déc - 1:02
« Hey Seth ! Faut qu'on se voit, c'est important. Y a moyen que tu passes chez les Pyroli ? Tu le regretteras pas, promis ~ »

Aileen appuya sur le bouton d'envoi, laissant son texto partir vers le Phyllali. Puis, avec un soupir, elle tourna la tête vers sa Stalgamin, qui se disputait avec le Castorno qu'elle avait attrapé durant la dernière sortie capture. Il était gentil, ce petit bonhomme. Un peu trop imbu de sa personne, un peu trop égocentrique, mais gentil et marrant dans ses attitudes pataudes. Aileen l'aimait bien. Malheureusement, ce n'était pas un sentiment partagé dans son équipe. Le nouveau venu passait son temps à se disputer avec Sissi, la Stalgamin, qui avait elle-même son petit caractère… Plutôt mauvais en plus de ça. Le Castorno n'était pas le seul à être égocentrique, au grand désespoir de la Pokéathlète qui devait supporter son Pokémon Glace au quotidien. Un comme ça était déjà dur… Mais deux ? Impossible. Raison pour laquelle elle comptait bien trouver un nouveau dresseur au Castorno, qui ne l'avait pas choisie, et qui ne faisait que la tolérer placidement. Et en guise de nouveau dresseur… Pourquoi pas Seth ? Elle lui avait déjà cédé deux Pokémon, et ni l'Écrapince ni le Cradopaud ne semblaient en avoir souffert. Le Castorno serait très heureux avec lui. Il s’intègrerait bien à son équipe un peu bizarre, mais haute en couleurs.

« Sissi, ça suffit maintenant ! »

La Stalgamin souffla, agacée, s'attirant immédiatement un grognement d'avertissement de Sphax, la faisant taire dans la seconde. En soupirant, Aileen se tourna vers Sookie, sa Tarsal, bizarre depuis quelques jours. Depuis l'évolution de Justice, le Kirlia de Loan, en majestueux Gallame. La brune avait été très fière de voir la pierre qu'elle avait offerte à son petit ami à la Saint-Valentin si bien utilisée. Mais depuis, Sookie était bizarre. Était-elle jalouse de Justice ? Dépitée de ne pas évoluer ? Lui en voulait-elle ? D'ordinaire, c'est le dresseur qui aidait le Pokémon à évoluer. Dans le cas d'Aileen, ses Pokémon avaient évolués seuls, pour se protéger ou pour la protéger. Ça devait sans doute faire d'elle une mauvaise dresseuse… Mais comme ses Pokémon ne s'en plaignaient pas, elle ne se tracassait pas plus que ça. Sookie évoluerait quand elle le voudrait, et elle ne s'en mêlerait pas. Elle ferait comme les autres, et attendrait d'être prête pour sauter le pas. En attendant, elle avait un problème plus pressant… Sissi. Qui profitait de son inattention pour recommencer ses bêtises.

« SISSI ! »

A nouveau, la Stalgamin souffla, faisant voleter un peu de neige au sol. Ni Sphax ni Hilda n'eurent le temps de lui grogner dessus pour la calmer. Brusquement, une vague psychique frappa la Stalgamin, lui faisant heurter le mur. Prudents, comprenant d'où venait cette brutale agressivité qu'ils ressentaient, les Pokémon reculèrent, tandis que Sphax s'approchait de sa dresseuse pour assurer sa protection. C'est que Sookie était agacée. Beaucoup. Beaucoup trop même.

« Tu nous GONFLE ! Tu passes ton temps à râler, souffler, nous provoquer, tu ne sais faire rien d'autre qu’être une emmerdeuse ! Je ne te supporte plus ! JE NE TE SUPPORTE PLUS ! »

Une mini-tempête se déchaîna alors dans la chambre de la Pyroli, faisant voler ses quelques affaires dûment rangées à leurs places. Les livres, la couette, l’oreiller, tout s’envola. Seuls les Pokémon restèrent fermement ancrés au sol, sans compter Ellie, la Mysdibule, qui protégeait l’œuf d’Evoli, sauvé à Lavanville, de la colère noire de la Tarsal, qui hurlait ses quatre vérités à la Stalgamin de l’équipe. Aileen n’entendait plus rien, cela dit. Ayant compris que le volume mental risquait d’être trop haut pour elle, Kipling, le Psystigri, avait érigé une barrière pour protéger ses fragiles petits tympans d’humaine, étendant ses pouvoirs sur le reste de l’équipe en voyant Hilda grincer des dents et Lotso piailler de douleur. Finalement, la tempête qui ravageait sa chambre se calma brusquement, et tous les objets retombèrent au sol avec fracas, laissant planer, juste ensuite, un silence de mort dans la pièce. La brune cilla, tandis que ses oreilles, libérées de la protection de Kipling, bourdonnaient face à cette absence de bruit, et elle tourna la tête pour regarder son équipe. Sissi, qui s’était réfugiée dans sa Poké Ball, traumatisée par le coup de colère de sa camarade, et Sookie, qui lévitait encore dans les airs, sa rage froide refluant doucement pour laisser de nouveau place à la paisible sérénité qui l’habitait d’habitude, quoique teintée, en ce moment, de cette sourde préoccupation qu’Aileen ne comprenait pas. L’irrationnel de la situation lui arracha un gloussement de rire, et les Pokémon tournèrent le regard vers elle, en particulier Sookie, qui rentra un peu la tête dans les épaules, persuadée qu’elle allait se faire gronder pour ce qu’elle venait de faire.

« Une emmerdeuse ? Dites-donc, demoiselle, de qui tenez-vous un tel langage ? Bon, certes, tu as raison, Sissi est une sacrée chieuse, mais… T’étais obligée de foutre un boxon pareil ? »

Sookie redressa légèrement la tête, semblant sortir de sa léthargie, et la tourna pour constater les dégâts. Le bureau en vrac, les fringues répandus au sol, le lit complètement défait et la couette pendant à l’armoire… La Tarsal ne put se retenir, et gloussa également, à la fois amusée et gênée de son accès de colère, mais également contente de voir qu’Aileen ne disait rien. En fait, la brune était plutôt contente. Pour une fois que Sissi arrêtait de râler tout le temps ! Le résultat en valait clairement la chandelle, même si elle devait maintenant ranger entièrement sa petite chambre. Pas grave. Elle était tellement… Joyeuse ! Elle n’arrivait pas à s’arrêter de rire. En fait, ils riaient tous aux éclats. La bonne humeur de Sookie avait contaminé toute l’équipe, et ils riaient. Même Sphax, aussi étrange que cela puisse paraître, n’arrivait pas à s’arrêter de rire. Cependant, ce rire avait du bon. C’était tellement relaxant ! Tous ses problèmes semblaient s’envoler d’un coup, laissant place à une euphorie qui éclatait comme des bulles dans son esprit. Loan ? Disparu. Sissi ? Disparue. Ne restait que cette indicible joie qui la faisait rire aux larmes, à s’en couper le souffle, presque à s’en renverser de sa chaise. Doucement, Sookie se mit à luire, accumulant toute l’énergie positive qu’elle ressentait autour d’elle. Une vive lumière blanche l’entoura alors, coupant le fou rire en son milieu. La chambre fut illuminée, et la brune grogna de douleur en sentant ses rétines brûler d’un coup, avant qu’elle n’ait le réflexe salvateur de fermer les yeux. Quand elle put finalement les rouvrir, la lumière refluait doucement, vers le cœur d’une nouvelle forme. Celui d’Aileen rata un battement, alors qu’elle comprenait ce qu’il venait de se passer.

« Heuuu… Sookie ? »

La lumière blanche disparut, et Sookie apparut devant elle, changée et transformée. Plus grande, plus fine, plus élancée, avec une robe de danseuse et les pieds dépliés en pointe, qui semblaient tenir en équilibre sur un sol invisible… Une Kirlia. Sa petite Sookie, sa petite chipie qui avait mis le bazar dans la chambre de Ren Lowell en sortant de son œuf, venait d’évoluer. Un petit sourire fleurit sur ses lèvres alors qu’elle lâchait un gloussement.

« Quoi ? »
« Faut toujours que tu foutes le bordel pour faire ton intéressante, toi. »

Le rire Mental de la Kirlia éclata dans son esprit, mais se tut quand quelqu’un frappa à la porte. Que ? Ah merde, Seth !

« Ouais, entre ! » Silence. « Et fais pas attention au bazar, c’est Sook, faut toujours qu’elle se fasse remarquer pour un oui ou pour un non ~ »

HRP - Évolution de Sookie (Tarsal > Kirlia).

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Seth Evans
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 44
Jetons : 872
Points d'Expériences : 1205
Todresseur Stratège
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Lumière blanche et Castortroll. [Terminé]   Lun 4 Avr - 16:18
Quelle est cette histoire ? Un message, puis un truc à ne pas regretter, apparemment. Cogito. Cogito. Cogito... ergo sum. Oui Seth, tu es. Tu es totalement HS par rapport au sujet. Et pourtant, le bougre continuait de réfléchir, affalé sur une chaise en bois alors que ses pieds se reposaient indécemment sur son bureau. Un truc qu'il ne regrettera pas...? Immédiatement, toute une volée de possibilités lui traversèrent l'esprit. Il les énonça à vive voix et à tour de rôle, ne manquant au passage pas d'emmerder ses voisins. Pauvre Rodrigue qui avait dû supporter les hurlements du stratège pendant un bon moment. Pour sûr que le chocophile changerait de cabane à la première occasion. Tant mieux ! Encore plus d'espace désorganisé personnel ! Et surtout : plus personne pour se plaindre à chaque hurlement. Non parce que là, y'en avait quand même beaucoup...

UN MAGICARPE SHINY ? UN BRÛLEUR DE DEDENNE DERNIER MODÈLE ? UN CONCASSEUR DE KIKOO ? LA SOUMISSION D'ARCEUS ? UNE PHOTO COMPROMETTANTE D'ACE ? DES IDÉES POUR MES ARTICLES ? UN COSPLAY DU VISITEUR DU FUTUR ? Naaaan... Alors, hmm... DES MUSCLES ? OH PUTAIN OUI. C'EST UNE POKÉATHLÈTE, ALORS ELLE A LA RECETTE MIRACLE POUR AVOIR DES MUSCLES !

Voyez un Machopeur blasé en fond de décor, l'air de dire "maiiiis ! Je peux te muscler, moi". En effet, Chuck le pourrait. Mais... comment dire ? Seth était bien trop flemmard et peu motivé pour suivre le programme drastique et sadique d'un psycho-rigide de l'activité sportive. À tous les coups, ses entraînements allaient se résumer à encaisser les mandales de son Pokémon pour ne pas avoir réussi à compléter tel exercice. Exercice qui sera évidemment dix fois plus dur qu'il ne le faudrait. C'est à se demander pourquoi est-ce que Chuck ne va jamais assister aux entraînements de Jackie, d'ailleurs. Pour sûr qu'il se ferait une excellente pote. Mais bref ! L'heure n'était pas à l'amitié mais aux muscles. C'est donc avec un soudain élan de motivation que Seth souleva ses pieds du bureau et les posa au sol pour... marcher. O.M.A. QUEL EXPLOIT D'ENVERGURE MONDIALE ! IL S'EST LEVÉ ! HE DID IT. HE DID NOT LET HIS DREAMS BE DREAMS. SHIA, BE PROUD.

... Encore faudrait-il s'habiller, maintenant. Bah ouais. Le caleçon, c'est glamour (si on veut) mais pas très adapté pour sortir dehors et encore moins pour aller rendre visite à une fille. Ah bah bonjour les sous-entendus et les rumeurs de couloir, après ça ! Surtout que ce n'était pas trop le moment de penser à tout ça... Soit ! Le stratège perdit soudainement en motivation alors qu'il fut bien parti, il y a peu. S'habiller... c'est duuuuuuuur. Faut bouger ses bras pour les faire rentrer dans la chemise, puis la boutonner... Et encore ! Faut jouer au Kangourex pour rentrer dans son jean et passer trois mille ans sur sa coupe de cheveux et sur ses accessoires... Oui. Pour le coup, Seth pouvait aisément mettre plus de temps qu'une fille. Heureusement qu'il se rattrapait sans grands efforts sur le trajet extérieur puisque c'était Himiko qui faisait tout, ici. La Mastouffe, d'ailleurs impatiente, cogna frénétiquement son museau sur la porte de la cabane, en l'attente de son dresseur. Celui-ci redoubla de vitesse pour ne pas vexer sa monture (vous ne voulez pas la voir énervée. Non, vous ne voulez pas) et la chevaucha une fois qu'il eût terminé de se préparer.

Sus au dortoir Pyroli !

Sans un mot de plus, la vigoureuse Himiko s'élança dans une course folle (elle avait besoin de se défouler, bon sang) durant laquelle le blond s'accrocha à une touffe de poil dans l'espoir de ne pas tomber. Sa monture était un peu trop rapide à son goût, pour une fois. Le Phyllali manqua d'y perdre son béret un grand nombre de fois, d'ailleurs ! Ô béret, joli béret, accessoire détesté par Madame Krabs qui préférait de loin le chapeau Grenousse (qui lui sert aujourd'hui de niche portative, c'est dire). En parlant d'elle, la voilà bien accrochée sur la croupe de la Mastouffe, toujours cachée sous le dit chapeau. Étrangement, elle n'eût aucune difficulté à se maintenir ici. Jockey dans l'âme ? Il semblerait.

Quelques folles minutes à traverser l'académie passèrent. Une fois arrivée à destination, Himiko freina d'un coup sec, toujours pour emmerder son cavalier qui fit un joli soleil avant de s'écraser lamentablement par terre. Pas de compassion svp, il a l'habitude. Regardez-le, il se relève déjà et frotte ses amis comme si de rien n'était alors que le chapeau Grenousse bondit de la croupe pour se réceptionner au sol et suivre son propriétaire. Sérieusement ? On aurait dit un Crabicoque avec un abri un peu trop gros, étant donné qu'on ne voyait que les pattes de l'Écrapince. Elle aussi habituée, Madame Krabs n'eût pas de difficulté à se repérer dans les couloirs pyroliens et fut même la première à arriver à destination. Et sans même prévenir son dresseur, elle frappa la porte d'une de ses pinces.

EH MAIS ATTENDS ! T'es sûre que c'est là ? Genre vraiment sûre ? J'espère, pas envie de me taper la hon-

La porte s'ouvrit peu de temps après, poussée par Krabs, ne laissant même pas Seth finir sa réplique. C'était le bon endroit. Enfin... relativement. Le bordel était pas mal étonnant, tout de même. À quelques détails près, Seth aurait pu se croire chez lui. Oui. La seule exception, c'était que son bordel à lui n'était pas seulement provoqué par ses Pokémon mais aussi par lui-même, de quoi compatir à la situation dans laquelle se retrouvait Aileen.

Na, na. T'en fais, j'ai l'habitude. Je vis avec quinze Armageddon ambulants, dont moi d'ailleurs.

Il se permit néanmoins de faire un bref repérage des environs, au moins pour se faire une idée de ce à quoi pouvait bien ressembler une chambre Pyroli. Et, en toute honnêteté, il s'était attendu à voir des altères traîner par terre, un ou deux steps mal rangés dans un placard ou encore un vélo d'appartement. En bref, un panel impressionnant d'appareils de musculation. Grande fut sa surprise quand il trouva une chambre presque banale, à quelques exceptions personnelles près. En vrai, les Pyroli sont humaines. OH PUTAIN. SETH VIENT DE FAIRE LA PLUS GRANDE DÉCOUVERTE DE CE SIÈCLE. Mais euh... Dans ce cas, où est la recette miracle pour avoir des muscles ? Serait-ce... une entourloupe ? OUI. ENCORE UNE. AILEEN EST UNE FANGIRL. VOILÀ. [...] Nan. C'est pas crédible. Si ça avait été le cas, Seth serait déjà saucissonné à une chaise, criblé sous tous les angles par des yeux revolver lasers. Dans ce cas, qu'était-ce ? Il ne restait plus qu'une éventualité...

TU VEUX RECRUTER UN AGENT DOUBLE POUR DÉCOUVRIR LES PLANS DESPOTIQUES DE LEONIDAS ? AAAAAH ! JE LE SAVAIS ! LA GUERRE EST IMMINENTEUUUH !

_________________
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Lumière blanche et Castortroll. [Terminé]   Ven 16 Sep - 13:35



Ce fut Mme Krabs, l’Ecrapince, qui ouvrit la porte, et Aileen sourit en la voyant entrer. Cette dernière agita gentiment la pince pour la saluer, avant de se décaler pour laisser entrer son dresseur, Seth Evans, qu’elle avait appelé pour qu’il vienne jusqu’ici. Le Phyllali fit donc son entrée triomphante, ne semblant pas s’émouvoir du bordel qui régnait dans la chambre, bordel dû à l’évolution de Sookie. Bah, elle rangerait plus tard. Pour le moment, elle devait discuter avec Seth, qui venait d’avouer être un désastre ambulant quand il s’agissait de garder une chambre en ordre. Elle s’en serait un peu douté, cela dit… Elle le laissa observer sa chambre avec curiosité, et avant qu’elle n’ait le temps de lui expliquer pourquoi elle l’avait fait venir, il reprit la parole pour l’accuser de vouloir recruter un espion afin de découvrir les plans despotiques de Leonidas. La Pyroli cilla, avant d’entrer dans son jeu, se penchant légèrement en s’appuyant sur sa main, comme un petit maître du mal, l’autre main allant caresser la tête de sa Persian. Giovanni style.

« Mince, mes plans de domination mondiale ont été éventés. Je suis fichue. Il faudra que je dise à mon agent double de vite quitter le dortoir Phyllali avant qu’il ne soit trop tard. Je ne voudrais pas qu’il arrive du mal à Cael… »

La Pyroli esquissa un sourire avant de redevenir sérieuse. Sookie venait d’évoluer, et cela la rendait joyeuse, mais elle ne devait pas oublier le plus important, à savoir le bonheur du Castorno. Elle se racla la gorge, se redressa, et reprit la parole, plus sérieuse.

« Bon, assez plaisanté. En vérité, j’ai capturé un Pokémon pendant la dernière sortie capture organisée par l’académie - tu sais, celle sur l’île Babiri ? - et il ne s’entend pas très bien avec moi. En plus, il passe son temps à se disputer avec ma Stalgamin, et comme tu peux le voir, ça fout un sacré bordel dans la chambre. Du coup, vu que tu as déjà récupéré deux des Pokémon que j’ai capturé… Jamais deux sans trois ? Enfin, seulement s’il t’intéresse, bien entendu. »

Aileen se saisit de la Poké Ball du Castorno, et le fit sortir dans la chambre pour voir la réaction de Seth. Cette dernière fut plus que satisfaisante. Le stratège sembla littéralement comblé de voir qu’on lui offrait un Castorno, et vu sa tête, il allait sans doute le révérer à l’égal d’un dieu, ce qui ne déplairait sans doute pas au gros castor égocentrique. Avant qu’il n’ait eu le temps de hurler à tue-tête qu’il acceptait, qu’il était trop heureux, ou d’autres choses du genre, Aileen lui envoya souplement la Poké Ball, et il la récupéra sans difficulté. Le choix était scellé. Le Castorno serait bien mieux avec Seth qu’avec elle, et il repartirait donc avec lui.

« Tiens, cadeau. Prends-en bien soin, surtout. » Elle fit un clin d’œil à Seth, taquine. « Et pas un mot à Leonidas pour l’agent double, hein ? »

Ahlala, taquine petite Aileen. Même en restant sérieuse, il fallait qu’elle charrie un peu Seth, qui partait toujours sur des chapeaux de roues quand il s’agissait d’inventer des complots débiles…

[ RP terminé pour moi o/ ]

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Lumière blanche et Castortroll. [Terminé]   
Lumière blanche et Castortroll. [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :