Partagez | .
[Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Mar 15 Déc - 1:27



Aileen Sôma & Nolan Dèannag - du 14.12.15 au 24.01.16

Le Général Jackie n’était pas très contente. Le départ du ferry étant prévu à 8h, de nombreuses Pyroli ne pouvaient pas participer à l’entraînement matinal, sous peine de rater l’excursion scientifique prévue de longue date par l’administration. A contrecœur, elle avait été obligée de laisser partir ses troupes, et même d’annuler l’entraînement matinal, mais son regard incendiaire leur avait promis un entraînement bien plus intensif quand elles reviendraient. Aileen s’en fichait un peu. Deux jours sur une île inconnue, c’est déjà de l’entraînement, pour elle. Le seul truc qui l’ennuyait, c’est que leur prof accompagnateur était ce crâneur incompétent de Roseverte, et pas Yade, comme prévu au départ. Sa petite blagounette à Halloween lui avait valu une bonne engueulade par Snow, et l’obligation d’être de corvée d’accompagnement à ce cours. Dommage. La Pyroli avait quelque peu galéré à faire son sac, avant d’abdiquer et d’accepter le gros sac militaire que lui tendait Sookie. Elle avait acheté ce sac à Kalos, pendant les vacances, profitant de la présence de Cléo pour s’infiltrer dans un déstockage militaire et y acheter deux-trois trucs sympas. Des chaussures, des pantalons, des tee-shirts, et ce magnifique sac, qu’elle avait pris de taille moyenne parce qu’elle savait que plus gros il était, plus lourd il serait une fois rempli. Concrètement, elle n’avait pas mis grand-chose dedans. Des affaires pour dormir en plus de son sac de couchage, de quoi se changer, une trousse de premiers secours pour le cas où, de la nourriture, des rations de survie, bref, tout ce qu’il lui fallait. Et son sac… Pesait une blinde. Elle survivrait.

D’ailleurs, se dit-elle une fois sur le ferry, heureusement que Snow avait fait passer une missive générale pour prévenir que l’expédition scientifique durerait deux jours. Ce n’était pas cet abruti de Roseverte qui leur aurait dit. Il était trop occupé à faire la gueule, mécontent d’être de corvée de surveillance. Aileen l’ignorait, assise dans son coin du bateau, caressant doucement le pelage du petit Evoli, né il y a quelques jours. De faible constitution, il passait beaucoup de temps à dormir, respirant paisiblement, ne sortant du sommeil que pour manger à peine et retourner se coucher. Aileen s’inquiétait. Un de ces quatre, il faudrait qu’elle aille montrer Frône à Estelle pour lui demander si ce comportement était normal. Certes, Estelle était flic maintenant, plus éleveuse, mais tout de même. Elle restait la seule personne à qui Aileen confierait un de ses Pokémon les yeux fermés, si on oubliait son frère, bien évidemment. Ignorant totalement Roseverte qui parlait, elle continua de caresser Frône, ne portant qu’une oreille distraite à son professeur. Rituels. Hm-hm. Devoir à rendre au bout des deux jours. Hm-hm. La liste des groupes. Hm-hm. Oh attendez, la liste des groupes ? Déjà plus intéressée, Aileen se leva, attendant que tout le monde soit passé pour voir avec qui il était, et s’avança à son tour. Alors. Aileen, Aileen… Ah, voilà. Et elle était avec…

« Nolan Dèannag… » Léger silence. « Jamais entendu parler. »

Bon, si en fait. Elle savait qu’il arrivé en Septembre, donc un nouveau venu dans l’établissement, et qu’il avait été réparti chez les Voltali. Mais c’était tout. Bon, en soit, c’était déjà pas mal qu’elle sache qui il était. Par curiosité, elle dégaina son iPok pour chercher dans le dossier des élèves, auxquels elle avait accès de par son statut de préfète en chef. Élèves arrivés en Septembre, Voltali… Ah, voilà. Nolan Dèannag, numéro étudiant 0281. Un joli rouquin à l’air un peu rêveur, un léger sourire un peu perdu. Joli bout de garçon, ce Nolan. Quoiqu’à première vue, il avait l’air un peu timide. Bah, de toute manière elle n’était pas là pour draguer, mais pour bosser, nuance. Levant les yeux, elle chercha ce Nolan dans la foule. Ce fut cependant sa Kirlia qui le trouva, et qui la mena mentalement jusqu’au Voltali, qui la regarda arriver avec un air de profonde indifférence, même si sa Tarsal, à côté de lui, semblait totalement survoltée pour une raison qu’elle ignorait.

« Salut ! Aileen Sôma. On est en binôme ensemble, apparemment. »

Et… Silence. Diable, ce joli rouquin venait-il de lui mettre un vent ? Aileen fronça légèrement les sourcils, n’appréciant pas qu’on la traite aussi légèrement. Eh, oh, elle est là et elle te parle, réagis, abruti de rouquin ! Alors qu’elle allait reprendre la parole, un peu plus agacée, la voix de son chaton psychique s’éleva dans sa tête.

« Libra veut te parler. Elle dit qu’il ne peut pas te parler autrement. »
« Libra ? C’est qui ça, Libra ? »
« La Tarsal qui gigote beaucoup, là. Elle dit qu’il ne peut te parler que dans ta tête. Je le laisse entrer ? »
« Va pour la télépathie… Mais s’ils fouillent mon esprit, tu les fous dehors. »


Kipling lâcha un petit rire mental, et ouvrit à Libra les portes de l’esprit d’Aileen. Aussitôt, la Tarsal s’engouffra dans ce petit corridor, et la brune grogna en sentant un esprit étranger frôler d’aussi près le sien. Cependant, elle faisait confiance à Kipling et Sookie, sachant que l’un et l’autre veillaient au grain pour empêcher l’autre Tarsal de piller l’esprit d’Aileen comme Grimm avait pu le faire sans la moindre gêne. Et la présence calme mais imposante de Sphax, assis à côté de la jambe d’Aileen, empêcherait peut-être la Tarsal de céder aux affres de la curiosité…

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Jeu 29 Déc - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 173
Points d'Expériences : 742

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Dim 20 Déc - 9:48

*Soupir*..Quoi, comment ça, tu commences toujours par un soupir ? En même temps, si les événements ne s'obstinaient pas à te mettre des des situations improbables en permanence, peut-être pourrait-tu aborder une journée avec un grand sourire et un ''Aaaaaah'' enjoué (Et silencieux, évidemment).
En attendant, te voila condamné à jouer les témoins de l'incompétence pédagogique du référent Phyllali : Dans son domaine, Roseverte est peut-être un génie mais le type qui a pensé que c'était une bonne idée  de le nommer professeur, lui, c'est moins sûr. Pourtant, malgré les doutes de plus en plus nombreux qui t'assaillent sur la voie que tu veux suivre, tu es bien parti pour un cours Scientifique, Nolan...Euh, tout va bien ? Tu as l'air quand même bien pâle...

(Regarde, c'est rigolo, y'a même des Wailmers dans le port !)

''...'' (Génial..C'est génial, Libra....Vraiment génial...)

Aussi génial que peut l'être un aquaphobe, condamné à un trajet en bateau, à vrai dire. Même la musique que balance tes écouteurs à pleine puissance (Quelques élèves commencent même à murmurer dans ton dos, outrés devant tant de sans-gêne) ne parvient pas à te faire ignorer les oscillations permanentes de la coque, à chaque vague rencontrée. Les yeux fermés, la bouche sèche, tu ne parvient pas à détacher ton regard du bateau qui attend de vous mener sur l'île Yapap, sous le regard intrigué de Mu et Milo. Ton absence de réponse aux questions mentale se l'Abra finit par troubler ce dernier, qui s'éloigne pour rejoindre Libra, au plus prés du quai. Quant au Mimitoss, il se contente d'un bref *patpat* du bout de l'antenne, avant de se plonger dans la contemplation de l'océan.
Même le ''passionnant'' discours de Roseverte sur le but profond de ce cours n'attire qu'un partie de ton attention...Concentre-toi Nolan, au moins, tu oublieras quelques secondes l'épreuve qui t'attend.
Les rituels Pokémons...Musicalement parlant, voila qui est intéressant. Le phénomène se reproduit avec régularité, implique une participation logique de tous les acteurs et surtout suit un pattern extrêmement codifié. Un peu comme une partition, voila qui tombe bien pour toi. Et si l'île Yapap est aussi fournie en terme de rituels à observer, ton projet pourrait connaitre quelques évolutions intéressantes...Attendez...Comment ça, en équipe ? Petit nouveau à l'académie, tu n'avais absolument pas prévu de te retrouver avec qui que ce soit. Pas que tu ai des problèmes avec le travail d'équipe, Nolan, mais...Si tu tombes sur un Voltali, les choses vont mal finir, après l'incident avec les dinosaures. Plus qu'à espérer que ce soi un membre d'un autre dortoir qui soit désigné comme partenaire de notre musicien préféré. Et de préférence, d'un dortoir masculin, tes dernières expériences avec les jeunes filles de PC...N'en parlons pas, merci.

(Roooh Nolan, t'es pas drôle...Imagine que tu finisses avec une jolie fille...Pendant deux jours, sur une île...Loin de tout le monde.)

''...'' (...Parfois, tu me fais peur, Libra.)

(Mais non, t'es juste empoté alors que je t'aide, c'es tout ! Inutile de me remercier, d'ailleurs)

''...'' (Crois-moi, ce n'était pas vraiment prévu)

(Quel sens de la répartie...T'es vraiment...Oh...Ooooooooh!)

Sans préavis, la Tarsal chromatique vient de se retrouver coupé dans son élan par...Oh non, ça doit être une blague, Nolan, Arceus ne peut pas t'avoir dans son viseur à ce point. Et pourtant, une jolie brune vient tout bonnement de fendre la fouille, accompagné d'un bataillon de Pokémon. Un Kirlia, un Evoli, un Psystigri et un Absol chromatique, tout comme ta starter...Rien que ça. Et vu la manière dont elle te fonce dessus, pas besoin de réfléchir très longtemps pour comprendre : On dirait que tu viens de trouver ta partenaire.
À l'approche de la jeune fille, Libra devient donc de plus en plus surexcitée, alternant les téléportations et les éclats de rires mentaux.

« Salut ! Aileen Sôma. On est en binôme ensemble, apparemment. »


(Alors, alors, alors...Elle est jolie, hein ?)

''...'' (Assez, oui)

(QUOI?! ''Assez'' ? Une jolie brune se retrouve en équipe avec toi, et tout ce que tu trouves à répondre, c'est ''assez'' ? T'es vraiment pas romantique, Nolan ! J'suis sûr que tu sais même pas ce que ça veut dire !)

''...'' (Au lieu de dire des bêtises, connecte-moi. Je te rappelle qu'à cause d'une certaine personne, je n'ai pas ma tablette sur moi)

(J't'ai dit que j'étais désolé au moins cinq fois ! Arrête de râler, vieux grincheux, je te fais ça tout de suite.)

Une seconde s'écoule...Puis une autre...Et pourtant, aucune sensation familière ne vient imprégner tes pensées. Tout ce que tu peux faire, c'est rester là, en souriant tant bien que mal malgré ta gêne à attendre que Madame Libra se décide enfin à faire son travail !

(Eh oh, j'te signale que je fais de mon mieux ! C'est juste que ça marche pas !)

''...'' (Comment ça, ça marche pas ?)


(Ça marche pas comme ''Je peux pas entrer dans son esprit parce que quelqu'un bloque tout''. C'est super désagréable en plus, j'ai l'impression de me faire claquer la porte au nez.)


''...'' (Effectivement, ça doit être vexant...j'imagine. Et tu ne peux pas négocier ?)

(Je voudrais bien t'y voir...)

Fermant les yeux, Libra semble se concentrer de nouveau et ses cornes écarlates s'illuminent brièvement. Puis, par à -coups, les deux appendices chromatiques se mettent à clignoter, comme si la Tarsal menait de véritable négociations.

******************

Bon, alors par où je passe moi...C'est bien gentil d'ouvrir la porte, mais si y'a pas de guide à l'intérieur, j'voudrais bien vous y voir...Ah, coucou Aileen ! Bon, c'est pas tout ça et comme si on avait le temps, mais faut que je te dise que ton Absol, il a trop la classe ! Et puis aussi, merci pour l'accés, faudra quand même m'expliquer pourquoi tu verrouilles le tout, c'est pas comme si c'était un moulin, l'esprit de quelqu'un, faut pas se stresser comme ça !
D'ailleurs, si tu savais le bordel que c'est dans celui de Nolan, même un Gardevoir s'y retrouverait pas. Tout en rythme et en notes, on se croirait dans un orchestre jour et nuit, y'a de quoi devenir sourd...Bon, j'en étais où , moi....Ah oui.
Le prend pas mal, hein, mais si Nono peut pas te répondre, c'est normal, parce qu'il est mu.....


BONJOUUUUUUUR !

MU ! T'AS CASSÉ MON EFFET !

Mais euh...Elle avait l'air gentille, moi je voulais juste dire bonjour...

Tu pouvais pas attendre trois secondes ? Et puis tu te crois où, on entre pas dans l'esprit d'une fille comme ça !

Et toi, tu fais quoi alors ?

Moi, je suis une dame, alors j'ai le droit ! Maintenant, va voir dans la baie si j'y suis, ça nous fera des vacances ! Bon j'en étais où moi...Ah oui
Nolan, blablabla, peut pas répondre, blablabla, parce qu'il est...muet. Du coup, c'est un peu dur pour lui quand on lui parle. Et puis d'habitude, il a une petite tablette pour écrire ce qu'il veut dire aux gens, c'est Alban qui la lui a offerte et c'est bien pratique mais là...Il l'a pas.
Donc si tu veux bien, avec Mu (Le Abra malpoli...Oui, t'es malpoli !), on va ouvrir un canal entre vous deux pour qu'il puisse te parler aussi. Ça ne pose pas de problèmes, j'espère ?


******************

Ce n'est donc qu'au bout de plusieurs minutes d'incertitude, que tu sens le déclic habituel se produire. Avec soulagement, tu descend donc ton casque jusqu'à la base de ton cou, avant de commencer le dialogue.

(Et voilaaaaaaa ! En direct et en stéréo, sur Libra FM, Nolan..Deaaaaaaanag !)

''...'' (Merci Libra)

(Mais de rien, très cher...Bon, je vous laisse discuter...tous les deux)

Et en un éclair, la présence de la Tarsal s'estompe, jusqu'à ne constituer qu'un simple écho dans le lointain du paysage mental. Inspirant profondément, tu détailles Aileen, avant de te jeter à l'eau.

(Bonjour Aileen, même si j'aurais aimé le dire moi-même...Enfin, pas grave, c'est mieux que rien. Nolan Deannag, me semble t'avoir aperçu à Halloween, mais je peux me tromper.
Prêt à travailler avec toi)


Un peu formal comme introduction, Nolan, tu peux sûrement faire mieux...Espérons qu'elle ne le prenne pas mal

(...Désolé. C'est un peu brusque, hein ? J'ai du mal à me faire à l'idée que je vais faire équipe avec quelqu'un. Pour commencer, il faudrait peut-être qu'on se mette d'accord sur le rituel qu'on va étudier...)

*********************

...C'est une blague. Ça doit forcément être une blague. Des Mélofées, des Papillusions, des Joliflors ou des Ptiravis. Exclusivement des espèces terrestres, donc. Et au milieu de tout ça, des Magicarpes....Donc des Pokémons qui vivent dans l'EAU. Lorsque Aileen a proposé ce sujet, tu as eu grand mal à masquer  ton malaise...et encore plus lorsque la petite voix de Libra est venue appuyer la demande de la Pyroli ! Tu lui en montrerais, toi, des ''La galanterie, Nolan, la galanterie !''
En attendant, te voila condamné, même si tu t'en sors plutôt bien pour masquer  ton trouble le temps de la traversée. Le fait de parler de tout et de rien avec Aileen t'aide d'ailleurs beaucoup à oublier l'étendue aqueuse qui vous entoure durant le trajet jusqu'à l'île Yapap. Et le débarquement vient te conforter dans ton attitude résolue : Il fait bien plus chaud qu'à Lansat, tu retrouves la terre ferme et la proposition de ta partenaire a tout de même éveillé ta curiosité: Les Magicarpes remontent les cascades à des périodes spécifiques de l'année, un acte souvent suivi d'une évolution en l'un des Pokémons les plus destructeurs jamais étudié...À vous de percer les raisons et les mécanismes de telles pratiques, donc, et rien ne saura se mettre sur votre chemin !

*Trois minutes plus tard, aux abords du premier coude de la rivière*

(Allez, je te jure que ça risque rien !)

''...'' (Non, mais c'est sûr que y,a un gué un peu plus loin, suffit d'avancer. Et puis vous pouvez vous moquer, Mu et toi, c'est tout de suite plus facile en se téléportant. Regarde le pauvre Milo, il est d'accord avec moi !)

(ll a déjà fait l'aller-retour deux fois ! Comment tu veux qu'on atteigne la cascade, si on traverse pas la rivière avant ? Ou alors, tu préfères escalader la colline à mains nues ?)

''...'' (Pour être honnête...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Mar 22 Déc - 1:31

Que, que, que, quoi ?! La brune marqua un mouvement de recul face à cette intrusion pour le moins bruyante dans sa tête. Le petit rire de Kipling se mêla aux babillements de la jeune Tarsal, et Aileen faillit plaquer ses mains sur ses oreilles quand un bonjour enthousiaste lui déchira la tête. Aïe ! Elle gronda de douleur, et le grondement d’avertissement de Sphax fit écho au sien. Aussitôt, la conversation se calma net, comme si Libra et Mu comprenaient que l’Absol pourrait aisément les mettre au tapis si l’envie lui en prenait. Finalement, au bout de plusieurs minutes de babillages, durant lesquelles Kipling avait pris la liberté de protéger l’esprit de sa dresseuse de ces discussions futiles, la présence de Libra s’estompa dans son esprit, et elle se frotta les tempes avec douleur. Quelle… Excentricité ? Protéger son esprit n’était pas plus mal, au final. Grimm l’avait pillé, Libra avait presque failli le retourner en sens dessus-dessous, comme une chambre rangée transformée en chaos sans nom après le passage d’une tornade. Voilà ce qu’était Libra. Une tornade. Quand une nouvelle voix résonna dans sa tête, elle se crispa, avant de se détendre. Celle-là ne faisait pas mal, ne criait pas, et ne parlait pas trop. C’était une voix masculine, qu’elle devinait chaude et vibrante de musique. Une voix très agréable, qu’elle aurait eu plaisir à entendre avec ses oreilles, et pas dans sa tête.

« C’était… » Une véritable horreur. « Instructif. » Non, une véritable horreur. « Ils sont toujours comme ça ? Parce qu’ils sont… » Deux véritables horreurs. « … Bon sang, tu as beaucoup de patience, je t’admire. »

Ce n’était pas très gentil, mais il fallait bien admettre qu’elle avait raison. Ces deux Pokémon étaient des piles électriques difficilement gérables, et Nolan semblait avoir suffisamment de placidité et de patience pour les supporter. Bref, parlons d’autre chose. Comme, par exemple, le sujet qu’ils allaient aborder. Roseverte leur avait dressé une liste, et c’était à eux de choisir ce qu’ils voulaient étudier parmi les thèmes proposés (ou plutôt imposés) par le référent Phyllali. La danse des Mélofée ? Pitié. La saison des amours des Papilusion ? Alors que son propre couple battait de l’aile, ce ne serait pas très judicieux, surtout si elle risquait de se mettre à pleurer au milieu du champ. La pierre des Ptiravi ? Elle ne se voyait pas arracher sa pierre à un Pokémon pour travailler dessus, honnêtement. La danse du soleil des Joliflor ? Si c’est pour les regarder s’accoupler après, merci mais non merci. La remontée de la cascade par les Magicarpe ? Aileen n’aimait pas les Magicarpe, mais elle préférait passer deux jours près d’un point d’eau, à regarder des poissons stupides lutter pour remonter le courant, plutôt que de se poser au soleil pour regarder danser des fleurs ou des papillons se reproduire.

« Je propose qu’on aille étudier les Magicarpe. Je ne sais pas pour toi, mais je me suis toujours demandé comment des poissons aussi faiblards pouvaient évoluer en monstres marins. »

Aussitôt, Nolan sembla quelque peu malaisé. Oh. N’aimait-il pas les Magicarpe ? Ou bien il avait un problème avec les Léviator ? Aileen allait proposer un autre thème au pif, comme la pierre des Ptiravi, quand Libra s’en mêla encore, appuyant la proposition de thème de la Pyroli. La brune n’osa pas s’en mêler, quelque peu gênée, ayant l’impression de lui forcer la main sans lui laisser l’occasion d’en placer une. Finalement, Nolan accepta sa proposition, comme à contrecœur, laissant une nouvelle fois à la brune la désagréable impression qu’il avait accepté pour lui faire plaisir. Moment de flottement. Devait-elle lui proposer de choisir un autre thème ? Elle s’accommoderait de presque tout, même si elle refuserait d’emblée la saison des amours des Papilusion. Alors que son propre couple n’allait pas vraiment au beau fixe, elle aurait beaucoup de mal à conserver son sérieux et son impassibilité en voyant des Pokémon réussir là où elle échouait systématiquement depuis Septembre. Mais Libra partit la première, entraînant Nolan avec elle, et Aileen leur emboîta le pas. Au bout de plusieurs minutes de marche silencieuse, ils finirent par atteindre une rivière, qu’Aileen allait proposer de traverser. Mais Nolan s’engagea sur la berge pour la suivre vers ce qui semblait être son amont, et après avoir haussé les épaules, Aileen le suivit pendant de longues minutes, avant que Libra et Mu ne se décident à traverser. Un coup d’œil fit comprendre à Aileen qu’elle pouvait traverser sans risque, si elle acceptait de prendre un grand bain. Bah, elle avait sa Kirlia pour la téléporter. Cependant… Nolan n’avait pas l’air d’aller bien. Grâce à la connexion mentale de Libra, elle les entendait parler, et Nolan essayait clairement de convaincre sa Tarsal qu’ils pouvaient trouver un gué en remontant. Finalement lassée de les entendre se disputer, Aileen décida d’intervenir. En douceur, Sookie posa sa main sur le bras du Voltali, et le téléporta de l’autre côté, avant de revenir chercher sa dresseuse.

« Et voilà le travail ! Sookie Transport à votre service, n'hésitez pas à faire de nouveau appel à nous : c'est rapide, gratuit, et de plus, c'est toujours un plaisir de rendre service aux jolis garçons ! ~ »

Aileen ne put qu'esquisser un sourire face à la boutade de sa Kirlia, qui retourna dans sa Poké Ball avec un petit rire qui résonna dans l'air comme une volée de clochettes. Après avoir levé les yeux au ciel, la préfète en chef tourna les yeux vers Nolan et ses Pokémon, avant de reprendre la parole avec une pointe d'amusement.

« Je propose qu’on continue. La cascade ne devrait plus être très loin. On pourra trouver un coin tranquille pour poser nos sacs et commencer nos observations sans trop avoir besoin de s’approcher de l’eau. »

Empoignant son sac, Aileen reprit son chemin, marchant à côté de Nolan pour ne pas qu’il ait l’impression qu’elle le laissait derrière. Puis comme ça, s’il galérait, elle pourrait l’aider à se redresser. Ou l’inverse. Sans réfléchir, elle s’était spontanément placée à côté de l’eau, pour que le Voltali n’ait pas à marcher à côté. Les dépassant, Sphax s’enfonça dans les bois pour baliser le terrain. Aileen ne s’en inquiéta pas, continuant de marcher sur ce chemin de terre un peu boueux, observant avec curiosité les quelques Magicarpe qui commençaient à apparaître, bondissant de la rivière pour prendre un peu d’élan. C’était rigolo à voir. Finalement, elle avait bien fait de choisir ce thème-là. C’était peut-être méchant, mais ils avaient l’air tellement ridicules, à prendre leur élan pour sauter plus haut, comme si un saut plus haut que les autres pourraient les transformer en Léviator ! Au moins, ils ne manquaient pas de persévérance. Avertie par Kipling que Sphax revenait, elle tourna la tête vers la forêt, quelques secondes avant que la silhouette de son Absol n’en émerge sans abîmer la moindre feuille. Et la voix de Sphax résonna dans leurs têtes, reliées à leur cercle grâce à Kipling, aussi calme et placide que d’habitude, comme s’il était normal que lui, un Pokémon Ténèbres, puisse parler avec des Pokémon Psy.

« Le chemin reste plat sur quelques mètres avant d’obliquer vers la cascade et de monter en pente raide. En gardant ce rythme, on peut y être en dix ou quinze minutes. Il y a encore de la forêt en hauteur, à première vue, on devrait trouver un bon coin pour poser les affaires et s’installer. »

Aileen hocha placidement la tête, habituée à entendre son Absol parler. Il ne le faisait que rarement, se contentant généralement de lui faire comprendre ce qu’il voulait dire. Mais il était évident qu’il avait voulu profiter du lien pour expliquer sans s’embêter… Mais aussi pour crâner un peu, vu que Libra avait dit qu’il avait trop la classe. La brune esquissa un léger sourire, avant de prendre mentalement la parole.

« Crâneur. »

Sphax ne répondit pas. Cependant, il leva la tête vers sa dresseuse pour la regarder droit dans les yeux, et se redresser légèrement sur ses pattes, comme pour en imposer encore un peu plus. Oui, crâneur. Et il l’assumait, en plus de ça.

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 173
Points d'Expériences : 742

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Jeu 24 Déc - 1:52

Un sentiment de chute, une myriade d'étoiles...Et sans préavis, te voila transporté de l'autre coté du cours d'eau. Malgré le contact de la terre ferme sous tes pieds, tu oscilles légèrement, pris d'un vertige. Une conséquence probable de ce moyen de transport...inhabituel. Emboîtant le pas (ou le Téléport) à la Kirlia d'Aileen, Mu et Libra n'ont d'ailleurs pas tardé à rejoindre l'autre rive. Tu peux e détendre, Nolan, c'est bon, tu l'as franchi ce maudit cours d'eau...Et sans te mouiller qui plus est !

''Et voilà le travail ! Sookie Transport à votre service, n'hésitez pas à faire de nouveau appel à nous : c'est rapide, gratuit, et de plus, c'est toujours un plaisir de rendre service aux jolis garçons !''

''...'' (Merci, petite dame)

Aie, grosse erreur de ta part, Nolan : Malgré toute la gratitude qui émane de ta ''voix'', un remerciement aussi simple ne passera jamais le contrôle de qualité Libra ! Inutile donc d'attendre bien longtemps pour que la voix de la petite chromatique ne résonne de nouveau dans un recoin privé de ton esprit....Sur un ton relativement mécontent, on peut le dire.

(...C'est tout ? Elle vient de te téléporter et de t'éviter un bain forcé, et toi, tu lui dis juste ''merci''? Est-ce que t'as la moindre idée de l'énergie qu'il faut pour transporter un passager, et encore plus quand la personne est aussi grande ?!)


''...'' (Euh...Non, pas du tout. Je parie que ça doit être quand même assez fatiguant.)


(TRÈS fatiguant. Alors la prochaine fois, montre-lui un peu plus que tu apprécies ce qu'elle fait pour toi. C,est pas à la portée de n'importe qui les téléportations de groupe !)


''...'' (Je rêve ou j'ai l'impression que tu es un peu jal...)


(Ta, tatatata, ne change pas de sujet !)

Arceus merci, Aileen vient à ton secours de manière inconsciente...Sauvé, Libra n'osera jamais couper une partenaire et jeune fille dans son élan, d'autant que les paroles de la Pyroli sont pour le moins rassurantes : S'installer à distance de tout étendue aquatique, voila qui n'est pas pour te déplaire. Enfin, vu le vacarme assourdissant que produisent les clapotis des Magicarpes, qui se font de plus en plus nombreux au furt et à mesure de votre avance, difficile de l'ignorer bien longtemps. Tu aurais bien sorti calepin et crayon, histoire de noter tes observations, mais on dirait bien que ton départ pour le moins précipité et chaotique de ce matin t'a privé de tout ce dont tu pourrais avoir besoin.
Enfin, vu le caractère grotesque des envols aquatiques de ces ''merveilleux'' Pokemons, pas besoin de noter quoi que ce soit...Impossible d'oublier un rythme aussi chaotique, tu n'auras qu'à tout retranscrire de mémoire.
À première vue, la plupart des Magicarpes n'en sont pas à leur premier essai et il est même possible de les différencier du fait de leurs tailles variées, et des cicatrices qui couvrent le corps de certains d'entre eux (Des Magicarpes plus aventureux que les autres...Pour peu qu'un Magicarpe puisse être aventureux).. Comment une bestiole aussi...innofensive, oui c'est le mot, peut-elle se changer en un avatar de la destruction, capable de raser une ville entière d’après certains ? Bonne question, Nolan, et vous êtes là pour y répondre !
L'Absol de ta partenaire finit par rejoindre votre petite troupe après être parti en éclaireur, et même si tu ne peux pas t'empêcher de battre distraitement le rythme du type Ténèbres (Pas de Tempo Ténébro, Nolan, on sait commet ça finirait, et Aileen n'apprécierait PAS DU TOUT), le son d'une voix grave vient interrompre tes mesures...Une simple montée, rien de bien difficile donc. De toute façon, tant qu'il n'y a pas d'eau...

********************

Un regard en arrière, et tu ne peux t'empêcher de ressentir de la compassion pour les pauvres élèves moins athlétiques que votre duo, qui vont devoir gravir cette pente diabolique. Un peu plus et on frôle les quatre-vingt degrés de dénivelée, vos chaussures patinant tant bien que mal sur la terre boueuse. Vous aidant tour à tour, vous progressez ainsi tant bien que mal, tandis que l'Absol, plus habitué aux terrains difficiles, a pris la tête en quelques bonds puissants et que les types Psys enchainent les téléportatoins. Tu as même dû rappeler Milo dans sa Pokéball, les pattes courtes du Mimitoss étant bien trop faibles pour grimper une telle pente.
À main gauche, les Magicarpes semblent peiner tout autant que vous, et pendant une seconde, tu en viens à te demander si la souffrance et les douleurs musculaires ne sont pas une bonne excuse pour justifier leur évolution. C'est vrai après tout, seuls les Magicarpes qui parviennent au sommet de la cascade sont censés se voir accordé le droit d'évoluer...Comme si l'effort physique provoquait un changement total dans leur rythme et une modification brutale de leurs organismes. Garde ton souffle pour avancer , Nolan, pas pour réfléchir, tu auras tout le loisir d'étudier, ça une fois en haut !

(En-fin ! Pifou, et ben moi, j'en peux plus!)

''...'' (Et encore, t'es montée en te téléportant. Imagine ça à pied...)

(Pas fou, non ? Arrête, tu vas me me donner le vertige rien que d'en parler)

Même la voix mentale de ta Tarsal est un peu tremblante et la tienne, lorsque tu reprends la parole pour t'adresser à Aileen est légèrement harassée...Le sport, aucun problème, les pentes à pics en revanche ne sont pas exactement ta tasse de thé. Mais bon, on verra bien si les crampes vous terrassent demain, pour le moment, il y a plus important !
En effet, vous voila arrivés sur un petit promontoire, qui s'étend depuis le rebord de la pente jusqu'au pied d'une seconde cascade. Comme un petit vallon herbu parsemé de fleurs, le lieu serait idyllique , nonobstant les cris acharnés des Magicarpes qui tentent désespérément de franchir le second obstacle qui se dresse sur leur route. Déjà bien moins nombreux qu'auparavant, il reste néanmoins assez de Pokémons poissons pour produire une véritable cacophonie : Entre les chutes, les collisions et les avancées fulgurantes, le silence n'est qu'une illusion, ici.

''Bon...Donc on s'installe ici quelques heures, on prend des notes et on repart ? Je pense qu'on aura encore moins de candidats à observer une fois la deuxième cascade franchie de toute façon. Et puis, je sais pas toi, mais je trouve ça bizarre cette histoire...S'il suffit de monter une cascade pour évoluer, comment cela est-il possible qu'il reste encore des Magicarpes? Ce n'est tout de même pas si compliqué à faire, non ?''

Bonne question, Nolan et tu ne tarderas d'ailleurs pas à avoir la réponse : Une fois les affaires déballées, vos victuailles laissées sous la garde vigilante de Milo, et après avoir perdu Mu, parti on ne sait où, vous pouvez enfin vous positionner face au cours d'eau (Pas trop prés quand même, il ne faut pas rêver). Sinueux, ce dernier vient mourir dans un gros bouillonnement, aux pieds d'une seconde cascade, dont les abords sont littéralement noyés sous la végétation.

Une Magicarpe...Deux Magicarpes...trois Magicarpes...Dix Magicarpes...Cinquante Magicarpes....Hein quoi ? Ah oui, ne pas s'endormir, bonne idée...Mais Arceus, que c'est looooong ! Pas besoin d'être un génie de la musique pour capter le rythme extrêmement lent et laborieux qui imprègne chacun des Pokémons eaux. C'est déjà un miracle qu'ils aient franchis la première cascade, alors la seconde...Si la foule grouillante de Pokémons eau du premier bassin se marchait presque dessus, ici, le cours d'eau est assez large et les participants un peu moins nombreux...À vu de nez, seule un quart des Magicarpes à réussi à franchir le premier obstacle, ramenant leur nombre à une petite vingtaine.
note mentale : Finalement, l'incompétence seule peut parfois expliquer le manque de résultats au niveau d'une espèce toute entière. Sauf qu'à cause de ça, vous voila complétement coincés tout les deux, à compter les Magicarpes (à défaut de Wattouatt) dans l'attente d'un quelconque miracle.

(LÀ !)

Miracle  (Suffisait de demander) ! Au cri mental de Libra, fausse note dans la partition soporifique qui vous terrassait, toutes les têtes se sont tournées pour voir un Magicarpe plkus hardi que les autres, se jeter avec violence contre la chute d'eau, avant d'entamer l'ascension de cette dernière à grands renforts de ''Magi, magi, magi-CARPE !''
Plus que quelques mètres...allez...Tu y es presque...Oui...oui..OUI !
Enfin, après plus de trois heures d'attente, d'ennui et de passe-temps divers (Sans ta guitare, ce fut...difficile), UN Magicarpe vient de réussir l'impossible ! Il ne vous reste donc plus qu'à attendre la lumière éclatante caractéristique de l'évolution...Maintenant !

''...'' (...)

Pardon, ça doit prendre un peu plus de temps que prévu...Maintenant ! Toujours pas ? Ok, alors peut-être...Maintenant !
Mais non, pas la moindre lumière, ni la plus petite trace d'étincelle. Consternés, vous échangez un regard, tandis que tu t'interroges sur les raisons de l'échec du Magicarpe.
Le temps que tu parviennes à reprendre la parole, un autre Pokémon Eau, manifestement galvanisé par la réussite de son compagnon, a entamé sa lente ascension.

''Pourtant, il a bien réussi à gravir la cascade dans son intégralité...Il y a autre chose dans le rituel, ou on s'est juste moqué de nous ?''

Pourtant, de mémoire, rien ne te vient qui semble confirmer la présence d'un élément manquant dans votre situation. C'est alors qu'un doute subtil vient fausser ta partition intérieur : Une fois arrivé à la fin de la mesure, la mélodie s'arrête en temps normal. Mais si la partition exige un retour en arrière pour poursuivre le morceau...

(Venez voiiiiiiiiiiiiiir !)


Un cri mental aussi excité, ça ne peut être que Mu. Et comme pour confirmer ta soudaine pensée, la silhouette flottante de l'Abra, toujours en lévitation, jaillit brusquement du rideau de feuillage avant de venir virevolter autour de toi. Tentant de capter le petit Abra qui semble très fier de lui, tu parviens à l'attraper et à l'immobiliser non sans mal.

'''...''' (Doucement, Mu...Bon, qu'est-ce qu'on doit voir ?)


(Et ben...Et ben...Aprés la forêt, y'a une sorte de sentier tout bizarre qui serpente un peu, mais on entend encore l'eau à droite. Et si on continute tout droit et qu'on monte un peu y'a même un gros trou dans les arbres et ça amène à un endroit comme celui-ci. Y'a même une énooooooorme Cacade)

''...'' (Une CaScade, mu, on dit une Cascade. Donc, il y en a une troisième...et les Magicarpes ?)

(Y'en a beaucoup beaucoup beaucoup beaucouuuuuuup moins. J'ai essayé de compter et ça faisait dix...je crois.)


Un bref regard à Aileen...Ce serait presque attendrissant, si votre cours ne dépendait pas à cet instant de la faculté de compter d'un Abra aussi gamin.

(Désolé, il a encore du mal avec les chiffres. Donc pas beaucoup de Magicarpes...Et pour y aller ?)

(Oh c'est pas dur, suffit dépasser les arbres et ensuite, tu montes tout droit en volant !)


(Mu, on ne peut pas voler...)

(Ah oui, c'est vrai...Ben, c'est presque la même chose qu'avant...Mais on dirait que ça monte encore plus raide, juste.)

*Soupir* Et c'est reparti pour la grimpette. Plus qu'à espérer qu'il s'agisse bien de la bonne cascade cette fois: Avec autant d'effort, c'est vous qui allez finir par vous transformer en Leviathor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Mar 12 Jan - 16:00

Il n’avait commencé que depuis quelques heures, mais Aileen en avait déjà marre de ce cours scientifique. Quel espèce d’intérêt y avait-il à aller leur faire regarder des rites Pokémon ? Elle aurait été bien mieux à son bureau à travailler… Et malheureusement, elle n’avait pas pu prendre son ordinateur avec elle, bien entendu. L’eau, les rigueurs du voyages, des aléas imprévus auraient pu l’abîmer, ou le détériorer à tel point qu’il en serait devenu inutilisable. La grimpette était épuisante, au vu des sacs monstrueusement lourds qu’ils portaient (et non Sokka, tu ne joueras pas au grand musclé indifférent devant la jolie Tarsal !) et de l’irrégularité du terrain. Sphax, devant eux, leur ouvrait la voie, trottinant calmement pour leur montrer où ils devaient poser les pieds pour ne pas dégringoler jusqu’en bas. Au bout d’une longue escalade, ils purent enfin se poser en haut de la cascade, et Aileen posa son sac avec un soupir, fatiguée et agacée. Elle aurait dû rester au dortoir. De toute manière, ce n’est pas comme si Roseverte comptait les absents, hein. Les affaires furent installées, et tout en déballant les casse-croûtes, Nolan tourna son esprit vers elle pour lui poser une question mentale, ne la faisant même pas sursauter. Elle avait bien des conversations philosophiques avec Sookie, donc pourquoi pas avec un garçon télépathe car muet ?

« Ouais, on ne va pas s’éterniser là à regarder des poissons monter une cascade. On regarde une ou deux évolutions, on prend des notes et des photos, et on s’arrache. »

Ils se posèrent, et attendirent. Si, au début, ils gardèrent tous deux le silence, attendant patiemment qu’un Magicarpe passe la cascade, le temps finit par passer, s’égrenant en secondes, puis en minutes, puis en heures. Et sans avoir compris comment elle était passée à autre chose, Aileen se retrouvait à caresser la douce tête de Frône, son bébé Evoli, couchée sur le dos tandis qu’il s’était étendu sur son ventre, pour regarder passer les nuages. Il n’y avait rien à faire. Les Magicarpe ne venaient pas. Elle avait l’impression désespérante de perdre son temps. Quel ennui… Même Sphax, bercé par le bruit de l’eau et réchauffé par les rayons du soleil, venait de piquer du nez, roulé en boule comme un gros chat, la tête posée sur ses pattes, surveillant distraitement Kipling, qui avait trouvé un buisson de baies et qui se bâfrait, en récupérant parfois certaines pour les poser à côté de lui, histoire de se faire une réserve pour plus tard. Elle-même sentait ses yeux se fermer. Mais il fallait lutter. Si elle s’endormait, elle raterait le cours et aurait une mauvaise note. Pour l’importance qu’avait ce cours, ce n’était pas bien grave, mais elle ne pouvait pas se permettre d’avoir une sale note dans son dossier scolaire alors qu’elle visait l’école de la police internationale après avoir fini ses études. Raah, vivement qu’elles soient finies d’ailleurs ! Elle commençait à en avoir un peu marre de cette école, de ses contraintes et de ses problèmes permanents. Quand ce n’étaient pas des problèmes financiers, c’était la Team Rouage, ou les profs qui transforment les Pokémon en zombies… Si elle avait su que cette école n’était pas normale, elle n’aurait jamais accepté d’y aller. Bon ok, elle s’y était fait plein d’amis et avait pu retrouver son frère (ou l’un de ses frères hypothétiques, c’est selon le point de vue), mais tout de même. Sa main se posa sur le petit corps de l’Evoli, et les doigts s’enfoncèrent dans la fourrure à mesure qu’elle fermait les yeux. Lutter. Lutter…

(LA !)

Aileen se redressa d’un coup, plaquant sa main sur Frône pour ne pas le faire tomber. L’Evoli couina de surprise avant de bondir au sol, esquivant de peu Sphax qui se redressait d’un bond, comme s’il n’avait jamais dormi. En quelques secondes, la brune avait récupéré son matériel, dispersé de ci de là, pour être prête à prendre des notes quand le Magicarpe évoluerait. Il grimpait tout doucement la cascade, forçant sur ses petites nageoires, utilisant tout son courage et sa pugnacité têtue pour y parvenir. Il y était presque. Encore quelques centimètres ! Et… Oui ! Sookie se saisit de l’appareil photo, commençant à mitrailler le poisson pour saisir en direct son évolution. Qui avait lieu ! Ou pas encore… Maintenant ! Toujours pas ? Doucement, la cruelle réalité se fit comprendre. Il n’évoluerait pas. Pas plus que ses quelques copains qui le suivaient de près, sans doute motivés par la réussite de leur prédécesseur. Aileen baissa doucement son carnet, tandis que Sookie reposait l’iPok après avoir effacé les photos, quelque peu déçue. Nolan était tout aussi déçu qu’elle. Elle l’écouta prendre mentalement la parole, avant de lui répondre du ton quelque peu blasé de la personne qui attend depuis cinq heures pour rien.

« J’sais pas, je suis mécano, pas chercheuse Pokémon… Tu crois qu’il manque quelque chose dans le rituel ? Et ce serait quoi, à ton avis ? »

Ou alors… Non, ce serait trop horrible. Et s’ils s’étaient juste trompés de cascade ? Ca ne devait pas être la seule de l’île, à tous les coups, il y en avait une autre, un peu plus loin, ou à des kilomètres, où les Magicarpe les plus méritants évoluaient après de longues heures d’efforts. Mais ce n’était pas celle-là. Cinq heures à faire le plancton pour rien ! C’était rageant. Alors qu’elle commençait à désespérer, la voix de l’Abra se répercuta joyeusement dans leurs têtes, et ce dernier apparut, tournant autour de son dresseur jusqu’à ce qu’il l’immobilise. Alors, qu’avait-il trouvé ? Un arbre en forme d’arbre ? Un buisson rempli de baies ? Oh, non, juste une troisième cascade qui… Attendez, quoi ? Une troisième cascade ?! Aileen lâcha un soupir de fatigue. Ils allaient encore devoir monter. Surtout que, selon l’Abra, qui leur proposait d’y aller en volant (pas de problèmes, elle a son Nosferalto !) le chemin était encore plus raide et caillouteux que celui qu’ils avaient emprunté pour venir. Bon, ce n’était pas qu’elle voulait faire preuve de mauvaise volonté, mais c’était absolument hors de question. Sans rien dire, elle commença à ranger ses affaires, imitant Nolan qui en faisait de même, mais alors qu’il allait suivre son Abra pour aller vers le sentier, Aileen lui attrapa la manche.

« Attends, attends. Si on passe par là, on en a pour au moins trois heures de grimpette. Ca te tente vraiment toi ? Je pense qu’on irait beaucoup plus vite… Par là. »

Aileen tendit la main vers l’eau, et appuya sur un bouton d’un de ses Poké Ball pour laisser sortir son Lokhlass. L’immense dinosaure plongea dans la rivière, appréciant à sa juste valeur la sensation de l’eau sur son corps, avant de ressortir entièrement, faisant clapoter l’eau autour de lui. Avec un sourire, Aileen tendit à nouveau la main, et Soledad y colla sa grosse tête bleue en lâchant un grondement qui pouvait s’apparenter à un long ronronnement de joie.

« Salut mon grand ! Ca te dit une petite excursion ? » Soledad gronda son approbation en hochant doucement la tête. « Ca, c’est cool. Avant toute chose… » Aileen se décala pour que Soledad puisse voir Nolan, et pencher la tête sur le côté, curieux. « Soledad, voici Nolan, un de mes camarades de classe. Nolan, je te présente Soledad, mon Lokhlass. Il va nous transporter là-haut. Ce sera beaucoup plus rapide que de marcher. »

Aileen grimpa la première sur le dos de Soledad et posa son sac devant elle pour le tenir serré dans ses bras, laissant ses Pokémon retourner dans leurs Poké Ball. Avec elle plus Nolan plus leurs sacs, personne d’autre ne pouvait monter sur le dos de Soledad. Ne voyant pas le Voltali venir, elle tourna la tête vers elle, curieuse. Ce fut ce regard qui sembla le décider, car il grimpa, non sans hésitations, derrière elle, en s’accrochant à la carapace protectrice du Lokhlass. Ce dernier attendit encore quelques secondes, pour lui laisser le temps de s’asseoir à son aise, et se mit en route à vitesse quelque peu lente pour profiter du paysage. Comme à chaque fois qu’il nageait à la surface de l’eau, Soledad se mit à chantonner des sons qu’elle ne comprenait pas, mais qui avaient la capacité de lui tirer un sourire. Il était tellement chou. Et comme elle s’en doutait, il ne fallut que quelques minutes pour atteindre la cascade repérée par l’Abra. Ils venaient de sauver une heure de leur temps. Ou plus, vu la tête du chemin que Mu voulait leur faire escalader. Arrivé au pied de la cascade, Soledad s’arrêta et tourna la tête vers elle, l’air de lui demander ce qu’il devait faire maintenant.

« Oh voyons Soledad, ce n’est pas évident pourtant ? » Le Lokhlass fit non de la tête, et chantonna en voyant sa dresseuse brusquement sourire à peine dents. « Depuis le temps que je voulais dire ça… Soledad, CASCADE ! »

Chantonnement du Soledad, pour indiquer qu’il avait compris, et l’eau se mit à bouillonner autour de lui. Puis le Lokhlass fonça vers la cascade, et Aileen hurla. D’excitation. Enfin un truc cool dans ce cours rasoir ! A mesure qu’il se rapprochait de la cascade, Soledad s’élevait, jusqu’à la frôler du bout du nez. Coup d’œil en bas. La vache, ils étaient soutenus par une colonne d’eau ! La Pyroli faillit être désarçonnée quand le Lokhlass se posa bruyamment en haut de la cascade, éclaboussant partout autour de lui, les épargnant toutefois, et faisant retomber quelques (rares) Magicarpe en bas dans une dégringolade enfiévrée. Toute à son excitation, Aileen ne les avait pas vus. Redevenu tranquille, Soledad se rapprocha de la terre ferme pour leur permettre de descendre. La Pyroli fut la première à sauter au sol, et à tendre les bras vers le ciel, joyeuse. Ils venaient d’économiser au moins quatre ou cinq heures de marche, et surtout…

« Wouhouuuu, c’était trop cool ! »

Ah, ma pauvre Aileen. Ta recherche perpétuelle d’adrénaline te tuera, un jour.

HRP - Coucou la modération ! Utilisation de Coupe (par Kipling - Psystigri), Plongée et Cascade (par Soledad - Lokhlass). Cimer Albert !



_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 173
Points d'Expériences : 742

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Sam 16 Jan - 9:23

Les joies de l'athlétisme...Un jour, quelqu'un t'aidera à comprendre, comment certains doux-dingues peuvent y prendre du plaisir. En attendant, te voila condamnés à suivre le rythme de ces mêmes doux-dingues, puisqu'apparemment, vous n'avez pas suffisamment remonté la rivière. Tu en profites néanmoins pour noter les quelques informations que tu viens de récupérer : Les Magicarpes ont besoin de remonter plus d'une cascade affin d'évoluer. La transformation est-elle dû à l,effort cumulé de la nage à contre-courant et de l'enchainement des montées? Ou alors, c'est l'acharnement et le stress provoqué par la perspective d'échouer qui vient provoquer une réaction au sein de leur mélodie, rendant cette dernière beaucoup plus étoffé. Et lors de l'accomplissement final, les notes finissent tout bonnement par se mettre à leur juste place, déclenchant par là-même la transformation.
Ne rêve pas Nolan, tu vas devoir grimper là-0haut pour vérifier ce que tu viens d'écrire de visu. Même si une telle grimpette ne te motive pas le moins du monde, l’hypothèse a malheureusement tiraillé ta curiosité habituelle...Et quel musicien abandonnerait la partition en cours d'écriture ?
Mu voletant toujours autour de toi, tu reprends ton sac et en repasses les sangles par chacune de tes épaules. Libra qui s'était pratiquement endormi durant votre première séance d'observation se frotte encore les yeux, et se rapproche de toi en oscillant légèrement...Tu risques de devoir la porter si le chemin décrit par Mu est aussi raide que ça...

'''Attends, attends. Si on passe par là, on en a pour au moins trois heures de grimpette. Ca te tente vraiment toi ? Je pense qu’on irait beaucoup plus vite… Par là.''

Par là? Mais de quoi elle parle ? Elle ne pense tout de même pas à se prendre pour un Magicarpe et remonter le courant à la nage...Quoi que, une jolie fille comme elle qui évoluerait dans sa version Leviathor, voila qui pourrait éveiller ta curiosité. À des fins scientifiques, cela va de soi. Et si ça n'impliquait pas de t'approcher aussi prés d,un cours d'eau, bien évidemment.  
Une seconde plus tard, l'apparition accompagnée de moult éclaboussures provoquées par le large Pokémon Eau que vient d'appeler ta partenaire, te renseigne davantage sur ses intentions. Une minute, elle ne pense tout de même pas à...

(...)

(Oh ouiiiii ! Tout le monde à bord !)

(...Vas-y Libra, je vous rejoins là-haut.)

(Soit pas stupide, Nolan, tu vas mettre trois heures à monter à pied ! Alors que là, un petit saut sur le dos de Soledad, et zoupla, c'est réglé ! En plus, il a l'air tout gentil, j'suis sûr qu'il mord pas !)

Tu n,as pas envie...Mais VRAIMENT pas envie de grimper sur le dos de cette grosse bête. Et ça n,a rien à voir avec son apparence et le regard curieux qui te détaille de haut en bas. Pas besoin d'être un génie pour savoir que ça doit tanguer horriblement et que Aileen a l'intention de vous faire gravir la cascade en ligne droite...Et le combo verticalité + cours d'eau juste en-dessous, inutile de dire que ça ne t'enchante pas du tout. Si tu tombes de son dos, il ne faudra quelques secondes pour qu'une véritable enclume rejoigne le fond de la rivière. Au-delà de la honte de nager plus mal qu'un caillou, c'est surtout la perspective de devoir remettre ta vie entre les mains d'un Pokémon que tu viens de rencontrer qui te déranges légèrement.
Ailen a raison néanmoins sur un point et le regard d'urgence qu'elle t'adresse finit par te remettre en mouvement avec un gros soupir : Vous avez perdu assez de temps comme ça, il faut monter et en vitesse. Les yeux à demi-fermés, tu te hisse donc sur la carapace du type Eau, avant de saisir fermement l'une des pointes qui hérissent cette dernière. Libra, du fait du manque de place, se téléporte directement sur ta tête, manquant au passage de t'arracher quelques mèches. Quand à Mu, il se contente de vous suivre en lévitant, curieux de la suite des événements. Au fur et à mesure de votre approche, tu es tout de même soulagé qu'Aileen ne voit pas toutes les couleurs de ton visage disparaitre progressivement...Elle a l'air de prendre son pied, au moins, il y en a une qui s'amuse.
Mais à l'instant où vous arrivez au bord de la cascade...

(À la une...à la deux...)

(...Tuez-moi)

(À LA TROIIIIIIIS !)

Le cri d'Aileen fait cho à celui que Libra libère dans ton crane. Pourtant, tu as les yeux résolument fermés et les doigts de ta main libre (Celle qui ne tient pas le piquants du Lokhlass comme si sa vie en dépendait) claquent avec frénésie, dans un effort dérisoire pour garder le peu de calme qu'il te reste. Pourtant, L,expérience ne dure pas très longtemps et en quelques secondes, vous vous retrouvez littéralement propulsés au sommet de l'obstacle. À moitié trempé (Ou traumatisé) par l'expérience, tu n'a jamais été aussi heureux de sentir un sol ferme et herbeux sous tes pieds.
Libra est tout aussi euphorique qu'Aileen, ses cornes brillant d'un éclat encore plus aveuglant lorsqu'elle passe à coté de la jeune fille. Mu a fini par vous rejoindre aprés un vol vertical et te regarde avec un drôle d'air.

(T'es malade, Nolan ? T'es tout pâle...)

(Ça va aller...Juste un petit moment...)

(T'as besoin de dormir un peu ? Tu dis toujours dit qu'il faut faire une sieste quand on a un bobo, non?)

La candeur du petit Abra parvient tout de même à t'arracher un sourire et tu lui grattes le sommet de la tête d'une main un peu plus assurée (Celle qui ne tremble pas). Malgré cette expérience dont tu te serais volontiers passé, force est de constater qu'au moins, vous êtes arrivés à destination. Et donc que vous pouvez vous remettre à l'ouvrage.

''Aileen, regarde...''

Quelques mètres en amont, un groupe de Magicarpes poursuit son avancée. Ils sont très peu nombreux, à peine une dizaine, mais luttent avec l'énergie du désespoir pour gagner les quelques mètres qui les séparent encore de leur objectif : Une cascade, au moins trois fois plus grande que celle que vous venez de gravir (Prie pour ne pas avoir à en rejoindre le sommet à dos de Lokhlass , Nolan...Tu n'y survivrais pas). Manifestement, vous venez de trouver les plus acharnés de tous les Magicarpes de la région. L'un d'entre eux, un spécimen particulièrement imposant, à même commencé l'ascension du mur d'eau. Son corps et marqué par plusieurs cicatrices et les yeux vides du Pokémon poisson sont résolument fixés sur le sommet de la cascade. Machinalement, tes doigts se mettent même à claquer en rythme avec ses coups de nageoires. *Clac, clac, clac* Comme un écho, chaque claquement représente quelques centimètres de plus...Encore un peu et il atteindra le sommet, avec à la clé, la récompense suprême !
Même toi, tu ne peux rester insensible à ses efforts et ton propre rythme rejoint bientôt celui du type Eau. Toi aussi, tu veux le voir réussir..Voir cette mélodie se déployer totalement, et quitter le carcan de cette forme ridicule qui l'étouffe. Encore trois mètres...puis deux...puis un...

''Allez, encore un effort...''

Hélas pour vous deux, on dirait que le Magicarpe est à bout de forces : Ses mouvements se font plus lents et, alors que le sommet n'est qu'à une seule encablure de ses moustaches, il commence à perdre du terrain et à reculer dans la cascade. Sa mélodie subit le même sort et s'en retrouve désorganisé...Ah non ! Cette fois, vous allez la voir, cette évolution !

''Libra...Aide-le à atteindre le sommet, s'il te plait. ''

(Mais je peux pas faire ça...Ce serait de la triche, non ?)


''Prends-ça comme un simple coup de main, si tu veux, mais utilise Choc Mental ! L'important, c'est qu'il y arrive.''

D'abord hésitante, la petite type Psy finit par céder, et aprés avoir levé les bras, laisse son pouvoir psychique envelopper le Magicarpe : Une énergie bleutée ne tarde pas à l'envelopper, et comme si quelqu'un venait de lui donner un petit coup, le poisson rouge bondit brusquement dans les airs et passe par-dessus le sommet de la cascade, disparaissant de votre champ de vision.

(Et voila !...Par contre, il se passe rien, là)

''Attends un peu...Juste un peu...''

Cette fois, c'est la bonne...Ça doit être la bonne...Pas d'autres déceptions, pas d'échecs, il va...

''THOOOOOOOOOOOOOOR!''

''OUI !''

Ton propre ''cri'' (Mental) est complétement assourdi par le rugissement qui explose brusquement en haut de la chute d'eau. Dans le même temps, une lumière blanche aveuglante vient illuminer les alentours, et lorsqu'elle se dissipe, une silhouette immense surplombe désormais les deux élèves que vous êtes : Un Léviathor au corps marqué, bleu royal et fraichement évolué, se dresse désormais, grand vainqueur de cette course à l'évolution qui motivait tout ses congénères.
Dans le même temps, tu sens que le rythme du Pokémon a complétement changé : D'une mélodie par à-coups, qui semblait incapable de décoller, c'est une aria de destruction qui émane du serpent géant. Lâchant un second rugissement, le Leviathor semble s'abimer dans la contemplation des trois chutes qu'il domine...Avant de tourner les yeux vers vous.

(Oh oh....)


Libra ne saurait mieux dire : De toute sa masse, le type Eau se laisse tomber droit sur vous, avant de percuter avec violence le cours d'eau. Le raz-de-marée provoqué éparpille d'ailleurs les Magicarpes présents dans tout les sens, certains atterrissant même sur la berge où ils se mettent à gigoter frénétiquement.  Interdit, tu commences à reculer lentement, tandis que Libra et Mu se téléporte juste derrière toi. Ça, ce n'était pas prévu...
Tu sais au fond de toi que tu ne seras pas en mesure de combattre un tel adversaire...Mais avec l'aide d'Aileen, vous devriez avoir vos chances. Même si ton rôle doit se réduire à une simple diversion, un seul Leviathor, voila qui reste un adversaire à votre mesure.
Les yeux rivés sur le type Eau, tu suis ses mouvements du regard, jusqu'à ce que leur régularité t'emplissent en quelques secondes. Les ondulations de son corps...Le rythme de ses grognements...les mouvements de sa queue...son regard qui passe alternativement d'Aileen à toi, comme s'il hésitait sur sa première cible...Tout ce qui constitue son rythme, en réalité. Et s'il y a une chose que tu sais lire et comprendre, c'est bien ça !

''Aileen..Sa première attaque sera pour toi...Ensuite, il va essayer de frapper Soledad avec sa queue.''

Espérant que la Pyroli te fasse confiance, tu tentes d'atteindre Libra, malgré la peur qui émane de la Tarsal. Poru ta part, ce serait plut^t un calme froid et concentré...COncentré sur chaque note qui émane de ce Leviathor, et que tu vas devoir mettre à profit.

(Libra, on se réveille maintenant !)

(Hein, euh...Non, mais tu penses quand même pas à...)

(Je ne vois pas franchement d'autres options. Il nous rattrape quand il veut, donc lorsqu'il attaquera Aileen, essaye de lui donner un peu plus de poussée si elle essaye d'esquiver, ce sera toujours ça de gagner !)

Trop tard pour plus d'instructions ! Avec un nouveau rugissement, le Leviathor se redresse de toute sa hauteur, avant de frapper violemment le sol, sa mâchoire en avant en direction d'Aileen. D'un roulé-boulé, tu te jettes sur le coté, avant d'apercevoir la Pyroli qui a réussi à s'en sortir sans dommage. Rassuré sur son sort, tu te focalises de nouveau sur votre adversaire, comptant les secondes avant ce que tu sais être sur le point de se produire...

''L'Hydroqueue arrive !''

Aucune erreur pour la seconde attaque : Rassemblant son énergie, le titan balaye brusquement le cours d'eau de sa queue, avant d'envoyer le tourbillon ainsi crée droit sur Soledad. Mais, si le sort de la Lokhlass est déjà dans la balance, un détail attire ton regard, et vient littéralement faire sonner l'équivalent des cloches d'une cathédrale entière dans ta tête : projetés en tout sens par le mouvement de queue du Leviathor, les Magicarpes initialement présents autour de vous s'envolent en tout sens....Et six d'entre eux viennent de voltiger au sommet de la cascade !

''THOOOOOOOOOOOOOOR!''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Dim 17 Jan - 3:02

Les jambes encore flageolantes après cette spectaculaire remontée, la jeune Pyroli bondit de son Lokhlass en s’étirant, émerveillée par ce qu’ils venaient de faire. C’était énorme ! Son regard partit vers l’autre cascade, comme à regret. Elle aurait bien aimé continuer. Mais malgré son imposante stature, Soledad restait encore jeune, et monter deux cascades à la suite était un peu trop pour lui. Il s’était quelque peu reculé, pour se reposer à l’ombre d’un arbre, fermant les yeux et se laissant bercer par le vent et la rivière, tandis que sa dresseuse recommençait à déplier leurs affaires, laissant Nolan en faire de même avec les siennes. Ce dernier était plongé en plein conciliabule mental avec ses Pokémon, qu’Aileen entendait distinctement, car ni Sookie ni Libra n’avaient jugé bon de couper le lien mental les séparant, pour le cas où ils auraient besoin de s’avertir d’un danger. Cependant, la brune, très respectueuse, se forçait à ne pas écouter, préférant plutôt s’attaquer à ses quelques notes. Donc, les Magicarpe montent plusieurs cascades pour évoluer, à défaut d’en trouver une suffisamment grande. Là, en l’occurrence, deux, ou trois. Voire plus ? Elle n’espérait pas. Grimper des cascades toute la journée pour en voir le bout et assister à l’évolution d’un Pokémon aussi dangereux, merci mais non merci. Alors qu’elle s’installait, prête à attendre pendant des heures que le Magicarpe remonte la troisième (et, espérons, la dernière) cascade, Nolan, lui, décida de tricher, fatigué de cette immobilité. Aussi demanda-t-il à sa Tarsal d’aller donner le petit coup de pouce du destin au petit poisson rouge, pour qu’il évolue, qu’ils prennent toutes les notes qu’il leur fallait, et qu’ils se cassent enfin de là. Pas contrariante, Libra finit par obéir, et après un petit moment d’appréhension…

« THOOOOOOOOOOOOOOR ! »

Un immense Léviator bleu fit son apparition, sa gueule immense émergeant de la cascade qu’il venait de franchir sous sa forme de ridicule petit poisson. La brune eut le temps de prendre quelques photos avant que le serpent de mer ne tourne la tête vers eux, et que la colère qu’il irradiait les frappent de plein fouet. Prudente, elle rangea son iPok dans son sac et se redressa souplement, pour le cas où il lui viendrait la fantaisie de les attaquer. C’était bien le moment. Le Léviator jaillit de la cascade, tel un serpent de sa boîte, pour atterrir dans la rivière, faisant voler des Magicarpe dans tous les sens. Aileen se jeta en arrière, esquivant de peu l’immense vague qui venait de se former. Le Léviator se redressa de toute son imposante taille pour passer de l’un à l’autre, se demandant sans doute qui il allait attaquer en premier. La voix de Nolan résonna faiblement dans sa tête pour lui signaler qu’il allait l’attaquer elle, avant de s’en prendre à Soledad, mais la brune, toute à sa concentration, ne l’écouta même pas, prête à esquiver d’un côté ou de l’autre s’il bondissait sur elle. Malheureusement, Nolan la déconcentra, juste suffisamment pour qu’elle cille et amorce le mouvement de tourner la tête pour le regarder… Au moment où le Léviator passa à l’attaque. Sphax, trop loin, se contenta de japper un ordre sec et autoritaire, et une Poké Ball de la Pyroli s’ouvrit toute seule, obéissant à cet ordre impérieux. Sokka en jaillit telle une balle, attaque prête, et son Poing-Boost frappa Aileen dans le bras, la faisant glisser au sol, un peu plus loin, hors de portée de l’attaque du Léviator. Sokka, toujours le poing tendu, se contenta de lever l’autre patte vers le Léviator, s’entourant d’une bulle translucide au moment où le coup de croc claquait, s’écrasant sur l’Abri de l’imperturbable Riolu. Sonnée, elle fut plus réceptives aux discussions mentales, et eut le temps de capter Hydroqueue avant de réagir, presque par réflexe.

« Soledad ! Abri ! »

Obéissant, le Lokhlass s’entoura d’une bulle de protection, sur laquelle l’Hydroqueue du serpent géant s’abattit, sans faire de mal au placide Lokhlass. Lorsque la bulle protectrice de ce dernier disparut, il ouvrit la gueule pour lâcher un long mugissement de colère, et de lui-même, sans avoir besoin d’ordres (et c’était bien la première fois, tiens !) il laissa s’échapper un Laser Glace qui frappa le Léviator, le faisant reculer de quelques mètres. Joli coup. Un peu moins sonnée, Aileen se leva, profitant de ce court répit pour regarder tout autour d’elle. Il avait évolué en montant la cascade, et vu sa colère envers Soledad, il devait faire partie des Magicarpe bousculés par ce dernier au moment où elle lui avait ordonné de remonter la deuxième cascade. Son évolution faite, il passait sa colère sur eux. Ce qui signifiait que les autres Magicarpe en auraient sûrement après Soledad, eux aussi… Et l’énorme vague créée par l’Hydroqueue avait permis à certains d’entre eux de monter la cascade ! Six, en tout, qui tombèrent en silence, le bruit étant couverts par les hurlements du Léviator. Et bientôt, d’autres lui firent écho.

« THOOOOOOOOOOOOOOR ! »

Profitant de la proximité des fourrés à proximité, Aileen s’y jeta, laissant Sphax la rejoindre en hâte, tenant son sac serré dans sa gueule. La brune y farfouilla très vite pour sortir quelques Poké Ball et les accrocher à sa ceinture, avant de faire sortir sa Zorua de la sienne, lui intimer de se taire pour ne pas attirer l’attention, et faire signe à Sookie de relier la Zorua à leur conversation mentale, pour que Nolan puisse avoir accès à ce qu’elle disait. L’esprit brouillon de la petite friponne parasita totalement leur canal de discussion mental, mais cessa très vite, Silica comprenant qu’elle était à l’origine de ce raffut. Il fut alors réduit à un simple bourdonnement, gênant mais pas si dérangeant que ça, et la brune prit mentalement la parole pour s’adresser à tout le groupe, mais particulièrement à Nolan.

« Ok, j’ai une idée ! Puisque les Magicarpe évoluent au bout de la troisième cascade, je vais y grimper pour la combler et empêcher les autres d’évoluer à leur tour, comme ça on pourra se débarrasser de ceux-là tranquillement avant de tout remettre en ordre ! Essaie de les distraire suffisamment longtemps pour que je puisse monter jusqu’en haut, Silica te rejoindra avec mon apparence pour leur faire croire que je suis toujours là ! Tu es prête, Silica ? »
« Prête ! On va leur montrer de quel bois on se chauffe, à ces gros sushis volants ! »


L’amusement de Sphax, toujours présent dans la conversation mentale, fut perceptible, alors que Silica bondissait dans les bras de sa dresseuse pour l’englober dans son illusion et lui permettre de quitter sa cachette sans se faire repérer. Par prudence, elle laissa sortir sa Stalgamin, se disant qu’elle pourrait convenablement épauler Soledad avec ses attaques Glace, avant de s’enfuir en courant vers la troisième cascade, se demandant comment elle allait la monter. Silica ne pourrait jamais la porter jusque là-haut, et elle avait laissé Seyn dans son sac. Or, y retourner serait suicidaire… Lui mordillant la main, Silica tendit la patte vers un Magicarpe, au début de la cascade, qui commençait déjà à briller. Intéressant. C’était donc la colère et l’acharnement qui poussait les Magicarpe à évoluer, non pas une bête remontée de cascade ? A force de s’acharner, ils se mettaient en colère, leur donnant la rage et le courage nécessaires pour évoluer ? Cessant son questionnement mental, elle lâcha sa Zorua, quittant son illusion, et plongea à l’eau pour rattraper le Magicarpe en pleine évolution avant qu’il ne soit hors d’atteinte. Sa main s’accrocha à une écaille, et elle dut se cramponner pour ne pas tomber. La brune resserra ses doigts autour du corps en pleine mutation, et ferma les yeux pour ne pas sentir la peur qui s’insinuait en elle. Elle n’avait pas peur, elle n’avait pas peur, elle n’avait pas peur, elle n’avait… Elle s’envola brusquement, avant de faire un plat dans la rivière. Ressortant la tête en crachotant, elle put se rendre compte qu’elle était au sommet.

« Ca, c’est ce que j’appelle une remontée de cascade… »

Il aurait mieux valu qu’elle se taise. Car elle se retrouvait au milieu de sept Léviator, qui semblaient lui en vouloir à mort. Ils lâchèrent un seul et même rugissement de concert, et la Pyroli eut tellement peur qu’elle sentit le sang lui monter à la tête, ayant même l’impression qu’elle courait sur l’eau tellement elle mettait d’empressement à quitter le bassin. Une fois sortie de ce dernier, elle pressa très rapidement le bouton d’une de ses Poké Ball, laissant sortir son Dedenne, qui la regarda, avant de regarder le bassin, lâcher un petit couinement très mignon… Et y balancer une attaque Tonnerre. Les sept serpents, doublement sensibles du fait de leur type Eau/Vol, s’écroulèrent dans un même ensemble, sonnés, laissant le champ libre à une Pyroli dont le cœur battait tellement la chamade qu’elle avait l’impression qu’il allait quitter sa poitrine pour s’envoler vers le ciel. Mais elle avait du travail. Les jambes flageolantes, elle se dirigea vers le bord de la cascade pour laisser sortir son Galegon, Panzer. Le placide Pokémon Acier tourna la tête vers elle, attendant ses ordres.

« Panzer ? Éboulement. »

Le Galegon hocha la tête, et obéit, libérant une salve rocheuse sur la cascade pour la boucher bruyamment, et empêcher les autres Magicarpe d’évoluer. Cela ne fonctionna pas. Du tout. Des rochers dégringolèrent de la cascade, et têtus, les Magicarpe les plus intelligents les utilisèrent comme tremplin, bondissant dessus pour monter de plus en plus vite, de plus en plus haut, et tomber dans le bassin bouché, où ils évoluaient avec un hurlement de triomphe. Doucement, la brune pâlit, se rendant compte que les gesticulations de ces tous nouveaux Léviator frappaient le barrage rocheux de son Galegon, repoussant les rochers, passant parfois au-dessus, rendant l’Éboulement totalement inefficace. Et qu’ils commençaient à tourner la tête vers eux… Prudemment, Aileen rappela Panzer et Joyce pour ne pas attirer l’attention sur eux, et recula doucement, ne se rendant pas compte qu’elle était proche du précipice. Très proche. Trop proche. Un nouveau pas en arrière, et la voilà qui chutait, redescendant la cascade trop proche des rochers et d’une mort certaine. Un hurlement de panique se fit entendre. Celui de Nolan ? Hey, c’était à elle d’avoir peur ! Sauf que… Ce hurlement était le sien !

« Seyn, go ! »

De très loin, Sphax appuya sur la Poké Ball du Nosferalto, qui fusa immédiatement vers sa dresseuse, de toute sa vitesse, pour la rejoindre avant qu’elle ne s’écrase au sol. Il passa au-dessus d’elle, la rattrapa en deux battements d’aile, et ses crocs acérés se plantèrent dans le pull de la Pyroli, le déchirant de manière irrémédiable, rendant l’atterrissage un peu brutal. Mais au moins, elle était en vie. Blessée, choquée, avec le haut déchiré, et toujours menacé de mort à cause des Léviator, mais en vie. Alors qu’elle se redressait lentement, les grandes ailes de Seyn battirent près de sa tête, faisant s’envoler ses cheveux en bourrasques. Ah oui, c’est vrai, fuite ! La peur donnant des ailes, la Pyroli rejoignit en quatrième vitesse son camarade Voltali, se fichant bien qu’il la voit dans un accoutrement aussi peu conventionnel. La frayeur faisait briller son regard améthyste, mais elle courait, malgré la raideur de son corps et la panique qui l’empêchait de réfléchir.

« Ca n’a pas du tout marché ! Fuite ! Fuiiiiiiiite ! »

HRP - Nouvelle utilisation de Cascade grâce au Bon pour un voyage à dos de Léviator. Merci ! =)



_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9360

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Dim 17 Jan - 14:55

Modération Aileen

Utilisation de la CS Coupe
Tu gagnes 2 Baies Nanab et 2 Baies Willia

Utilisation de la CS Plongée
Raté!

Utilisations de la CS Cascade
Tu gagnes 10 xp's


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 173
Points d'Expériences : 742

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Lun 18 Jan - 0:02

Heureusement, Aileen et ses Pokémons semblent avoir réussis à éviter la double attaque du Leviator enragé...Parfait, maintenant, vous allez pouvoir vous concentrer sur le nouveau ''petit'' problème qui émerge du sommet de la cascade. Aprés tout, s'il y en a pour un Leviator, il y en a forcément pour six, non ? Néanmoins, l'idée de finir en casse-croûte pour type Eau fraichement évolué n'est pas vraiment pour t'enchanter, alors il va falloir agir.
Pourtant, lorsqu'une nouvelle voix vint s'ajouter à votre conversation, la perturbation massive du rythme général te laisse une seconde pantelant...Wow...On aurait cru entendre quelqu'un jouer de la batterie sur une série de casserole, en utilisant un poireau comme baguette.
Heureusement, la mesure parasite se retrouve rapidement réduite à un demi-soupir et tu peux de nouveau écouter Aileen, lorsqu’elle reprend la parole. Sauf que l'imprudence de son plan te prend de court et que tu n'as pas le temps de lui répondre qu'elle est déjà partie en courant, dissimulé derrière le voile illusoire de sa Zorua !

''Aileen, att....Et merde. Libra, Mu, par ici...Milo, surveilles ce Leviator, tu veux ?''


Le temps que ton équipe se regroupe, l'énorme dragon aquatique a reporté sa colère sur Soledad et un Stalgamin surgit du néant...probablement un autre Pokémon d'Aileen. Soumis à un torrent d'attaques Glace, le Leviator semble éprouver quelques difficultés à avancer, mais sa colère l'alimente suffisamment pour ignorer les impacts gelés qu'il subit à répétition. Entre chaque attaque, il gagne même inexorablement du terrain...

(Qu'est-ce qu'on fait, qu'est-ce qu'on fait, qu'est-ce qu'on fait????)

(D'abord, tu arrêtes de paniquer, on se calme...Et on réfléchit vite.)


Pour le moment, les choses ne jouent pas en votre faveur : Si vous ne vous débarrassez pas vite de ce Leviator, Aileen pourra bien bloquer le sommet de la cascade, les Magicarpes auront encore un moyen de monter via ses attaques déchainés. Si l'on oublie le fait que vous allez probablement y passer vous aussi, d'ailleurs !
Purtant, Nolan, pas besoin de paniquer...Au contraire, tu as une partition à écrire. Son but : sortir ce Leviator de la mélodie. Et pour se faire, tu as déjà tout un orchestre à disposition. Reprenant la main sur le canal mental qui te relie à tous les Pokémons présents, tu sens que ton improvisation se mue peu à peu en morceau construit.

''Trés bien...Si Aileen réussit son coup, ils ne pourront plus descendre. Et puisqu'on arrive pas à le mettre KO pour le moment, le mieux c'est de l'envoyer rejoindre ses petits copains, là où ils ne nous poseront pas de problèmes. Pour ça, je vais avoir besoin de L,aide de tout le monde. Mu !''


(À vos ordres, chef !)

''Va un peu voltiger autour de lui...Si jamais il te vise, utilise Téléport pour te mettre à l'abri. Tout ce que je veux, c'est qu'il oublie un peu Soledad. Si tu suis ça comme rythme, il ne devrait pas réussir à te toucher. *Clac clac clac*''


(Et c'est parti !)

(Libra, tu penses que tu pourrais le soulever comme tu l'as fait lorsque c'était un Magicarpe ?)


(Euuuh...Nop. Beaucoup trop gros. C'est pas avec un Choc Mental que je vais pouvoir envoyer bouler un gros truc comme ça !)

(Et avec l'aide de Milo ?...Non, toujours pas. Bon...Sphax?)

Aprés tout, l'Absol était connecté tout à l'heure à votre conversation mentale, et il a gardé les Pokéballs d'Aileen. Donc avec un peu de chance...

(Moyen d'avoir un petit peu de renforts ? Tout ceux qui peuvent utiliser Choc Mental ou Psyko sont les bienvenus.)

En quelques secondes, deux Pokeballs sont tirés du sac de la Pyroli, et dans un grand flash, son Kirlia et son Psystigri font leur apparitions. Manifestement, Sphax leur a déjà expliqué la situation, puisqu'ils viennent d'eux-mêmes se joindre à ton duo psychique.
Dans le même temps, Mu a commencé son oeuvre de diversion : Volant juste à portée de la tête du Leviator, l'Abra enchaine les cabrioles et les téléportations tout autour de ce dernier, ce qui semble accroître la colère du dragon (Et non pas les météores de pégase..Ok, je sors). Allez, que le morceau commence...

(Tous ensemble...Et un, deux, trois, quatre...)

À ton signal, les cornes de Libra et Sookie s'illuminent brusquement, tandis que Milo tend ses antennes vers le Leviator et que Kipling prend place au milieu du petit groupe. L'enchainement de téléportations de Mu suit exactement le rythme que tu lui as donné, tu peux donc calculer précisement le moment où le Leviator sera le plus proche de la cascade...pas encore...Pas encore...

(Envoyez la sauce !)

La déferlante psychique qui émane brusquement du quatuor traverse même la rivière et les arbres les plus proches semblent ployer sous la vague mentale. Chacun des types Psy soutient les efforts des autres et la toile qu'il tisse finit par trouver son contrepoint, lorsque le Leviator se fait trainer par les cabrioles de Mu juste dans leur champ de vision. En un éclair, le type Eau se retrouve auréolé d'une lumière bleutée et malgré ses efforts de plus en plus violents...le voila pris comme un poisson dans son filet. Sookie, assistée de Libra, coordonne le tout et tu n'as qu'à passer par ta Tarsal pour leur indiquer quoi faire.

(Tout en crescendo, Libra...Montez le doucement...Doucement...Et là, plus de délicatesse, on balance le tout !)

Une fois hissé au sommet de la chute d'eau, le Leviator qui gigot toujours dans l,espoir de briser le carcan qui l'emporte dans les airs, pousse un dernier rugissement, juste avant que les Psys ne l'envoient s'écraser de l'autre coté. Un gros *PLOUF* vient mettre un terme à la trame psychique, et seuls les rugissements un peu étouffés des autres Leviators émanent désormais du sommet de la cascade. Maintenant, plus qu'à attendre le retour d'Aileen et vous pourrez...

''AAAAAAAAAAAAAAAAAAH!''

Un cri...Une nouvelle fausse note dans une partition qui semblait si bien parti. Et ton réflexe, qui est de partir en courant pour essayer futilement de rattraper la Pyroli dans sa chute, avant qu'une ombre ailée ne réussisse à agripper cette dernière en plein vol. L'intervention du Nosferalto vous a permis d'échapper à la catastrophe, mais manifestement, vos ennuis sont loin d'être terminés.

« Ca n’a pas du tout marché ! Fuite ! Fuiiiiiiiite ! »

Manifestement, la chute a laissé quelques séquelles chez Aileen..Surtout vestimentaires en fait. Vous aurez probablement l'occasion d'y remédier plus tard, parce que pour l'instant, son plan est probablement la meilleure chose à faire ! D'ailleurs, dépêchez-vous, parce que les Leviators commencent à se laisser tomber du sommet de la cascade !
le temps de rappeler Libra et Milo dans leur Pokeballs et de faire signe à Mu de vous suivre en restant bien hors de portée et tu emboites le pas à Aileen...un pas particulièrement pressé !
Fuir....Mais pour aller où ? Les pentes qui entourent la cascade sont beaucoup trop raides, en les dévalant vous risqueriez de vous blesser gravement et les Leviators auraient beau jeu de se laisser glisser en bas. Même si tu n'étais pas aquaphobe, il serait suicidaire de vous jeter au bas de la cascade...Seul option restante, la forêt !

''Par là !''

Suivie d'Aileen et des rugissements infernales des dragons géants, vous vous engouffrez donc sous le couvert des arbres. Esquivant buissons, racines et troncs, aucun de vous ne prend la peine de se retourner et d'ailleurs pourquoi faire ? Constater que les Leviator brisent et éventrent la lisière de la forêt dans leur fureur ? la colère et la rage que les Magicarpes ressentent au moment de l'évolution semblent rester définitivement inscrites dans leur esprit...On parle souvent de mémoire génétique, mais là, il y a un catalyseur en plus.
Au terme d'un bon quart d'heure de course effrénée, vous stoppez enfin votre fuite pour constater que les rugissements se sont tus. À tous les coups, vos poursuivants se sont lassés et ont passés leurs nerfs sur d'autres cibles. La question maintenant est : Que faire ? Vous estimer heureux d'avoir survécu et repartir avec vos notes? Ou y retourner sous couverts des arbres, monter la cascade et vous faire le plus petit possible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Mar 19 Jan - 12:53

Les hurlements de colère des Léviator les poursuivaient alors qu’ils s’enfonçaient dans la forêt, courant comme des fous pour sauver leurs vies. Ils ne savaient pas du tout où ils allaient, mais une chose était sûre, ils y allaient de bon cœur ! Aileen ne prenait même plus la peine d’être discrète ou agile, se contentant de courir en ligne droite pour mettre le plus de distance possible entre ces horribles serpents bleus et elle. Joyce, désespérément accroché à ses cheveux, réussissait parfois à lancer une ou deux attaques électriques pour tenir à distance ceux qui se rapprochaient un peu trop d’eux. Car ils les suivaient, faisant des ravages dans la forêt. Dans un fracas épouvantable, un arbre se renversa au sol. Ni Nolan ni elle ne se retournèrent. Pour voir quoi, de toute manière ? Une horde de Léviator enragés détruisant tout sur leur passage pour les rattraper et les bouffer tous crus ? Génial ! Heureusement, au bout d’un très long moment de course éperdue, ils réussirent à semer leurs poursuivants, et s’effondrèrent au sol, hors d’haleine. Quelle galère… Tout ça pour un exposé ! Roseverte allait finir par tous les faire tuer avec ses exercices débiles !

« Aileen… » La brune leva les yeux vers sa Kirlia, qui tenait un œuf noir et orange entre ses pattes. « Je pense qu’il serait de bon ton que tu te rhabilles. »

La Pyroli baissa les yeux pour voir le problème. Oh. Les crocs puissants de Seyn avaient déchiré les tissus, détruisant son pull et lacérant son tee-shirt. Elle n’était pas encore torse nu, mais effectivement, elle n’était plus très habillée. Légèrement insolente, Aileen releva la tête vers sa Kirlia.

« Pourquoi ? »
« Parce que tes vêtements sont déchirés. »
« Et alors ? »
« Et alors tu es en compagnie d’un garçon. »
« Et alors ? »


Un tee-shirt et un pull, adroitement lancés par Kipling, lui atterrirent dans la figure. Pouffant de rire, Aileen les attrapa, se tourna et se changea en vitesse, roulant les habits déchirés en boule pour les lancer sur son chaton, qui les réceptionna habilement pour les remettre dans son sac à dos. Elle reporta à nouveau son attention sur la Kirlia, qui enveloppait l’œuf dans une serviette, ne doutant pas une seule seconde que sa dresseuse le garderait.

« Et ça, c’est quoi ? »
« Je l’ai récupéré in extremis avant le passage d’un Léviator. Il a eu de la chance, celui-là. Il y avait trois œufs éclatés autour du sien. »


Le cœur de la Pyroli se serra tandis qu’elle laissait la Kirlia ranger précautionneusement l’œuf dans son sac à dos, le calant entre les vêtements pour qu’il ne risque pas de se briser. Même si elle savait que ce n’était pas de sa faute, elle ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une légère pointe de culpabilité. S’ils avaient marché, au lieu de monter via Soledad, les Magicarpe ne se seraient pas mis en colère, ne les auraient pas poursuivis, et ce Pokémon aurait encore ses frères et sœurs. Se forçant à sortir de ses idées noires, elle se saisit de son carnet de cours, sur lequel elle avait griffonné quelques notes rapides avant que le cours ne commence. C’est qu’avec tout ça, elle avait eu du mal à continuer son travail, en réalité. S’installant confortablement contre son arbre, elle dégaina son stylo pour prendre des notes rapides, à haute voix pour faire participer Nolan et qu’il puisse répondre dans son esprit.

« Alors, cette histoire d’évolution par cascade, ça m’a tout l’air d’être du chiqué. A mon avis, les Magicarpe cherchent surtout à se mettre en colère d’une manière ou d’une autre pour évoluer, et grimper une cascade est ce qu’ils ont trouvé de mieux. Ils grimpent, s’acharnent, s’entêtent, échouent, ça les met en colère, et hop, évolution. Il faut juste qu’ils se concentrent sur quelque chose qui les met suffisamment en rogne pour les pousser à évoluer de frustration. » Elle nota tout ça sur son carnet avant de reprendre la parole. « C’est la raison pour laquelle ils nous ont attaqués. On a gêné leur processus d’évolution, et on est devenus leur obsession d’évolution quand on les a poussés en montant avec Soledad. Le mieux à faire est d’attendre qu’ils se calment, et retourner là-bas discrètement pour continuer à prendre des notes. » Elle rangea ses affaires avant de lever les yeux vers l’Abra. « Mu ? Tu n’avais pas trouvé un chemin, tout à l’heure ? Tu pourrais nous y emmener ? »

Heureux et fier qu’on fasse appel à lui, l’Abra se téléporta un peu partout en pépiant de joie, avant de les guider à travers la forêt, leur faisant prendre un large détour pour éviter de passer dans le (trop grand) champ de vision des Léviator. Ces derniers avaient, comme elle le pensait, rasé la forêt, ne laissant que des brindilles et des branchages sur leur passage. Quel désastre… Le chemin fut plutôt long pour atteindre le passage trouvé par Mu, car il leur fallait faire de larges détours pour éviter les Léviator, qui, maintenant très grands, pouvaient sans problème les voir de très loin. Ils auraient pu se cacher derrière une illusion de Silica, mais cette dernière n’était pas suffisamment puissante pour cacher plus d’une personne à la fois. Et, par principe, Aileen refusait de se cacher derrière Silica et laisser Nolan rester le seul visible pour prendre des coups. Au bout de quelques heures de marche, ils finirent par atteindre le passage de l’Abra. Exténuée par cette longue marche, les muscles encore raides de sa frayeur précédente, la brune s’appuya à un arbre, levant les yeux pour regarder vers le haut. Le chemin était… Extrêmement pentu. Il ne fallait pas se leurrer, ils ne passeraient pas. Ou bien il leur fallait savoir voler. Or, aucun des deux n’avaient d’ailes, ça risquait d’être un peu compliqué.

« C’est impraticable… Comment on va monter ça sans repasser devant les Léviator ? »
« Eh bien, en volant, pardi. »

Sookie ressortit d’elle-même de sa Poké Ball, appuyant sur celle de Kipling pour le faire sortir à son tour. Attrapant le chaton, elle le posa dans les bras du Voltali avant de le rejoindre, tandis que Seyn, lui aussi, sortait de sa Poké Ball pour voleter devant elle. Le regard de la brune s’alluma de compréhension. En volant ! Nolan serait psychiquement soulevé par les Pokémon Psy, qui avaient prouvé qu’ils pouvaient le faire en soulevant à eux seuls un Léviator aussi énorme que massif, et Aileen serait transporté par la voie des airs sur le dos du Nosferalto. C’était plutôt un bon plan ! Il ne leur fallut que quelques minutes pour atteindre le sommet. Aileen, agrippée au dos de Seyn, profitait de cette expérience avec une certaine joie. C’était la première fois qu’elle montait sur le dos de Seyn ! Bêtement, elle avait toujours cru que le Nosferalto était trop léger pour la transporter, mais apparemment, il n’avait aucun problème pour la soulever. Elle descendit de son dos d’un bond, appréciant tout de même la terre ferme sous ses pieds, et attendit que Nolan la rejoigne pour qu’ils reprennent leur route dans le silence le plus complet. Les Léviator étaient proches, même un sourd aurait pu s’en rendre compte. Ils faisaient dans l’eau un de ces raffuts de tous les diables ! En quelques minutes d’une marche silencieuse, ils finirent par atteindre la cascade la plus élevée, et ils s’installèrent à l’écart, loin du danger, mais suffisamment proches pour les voir. Parler à voix haute serait beaucoup trop dangereux. Heureusement, il leur restait la télépathie !

« Voilà, on y est. Je propose qu’on prenne des notes jusqu’à ce que la nuit tombe, puis on essaiera de trouver un coin tranquille où s’installer pour dormir. Comme ça, demain, on n’aura plus qu’à redescendre au bateau avec un exposé tout propre. »

HRP - Récupération de l’œuf aléatoire de Malosse.



_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 173
Points d'Expériences : 742

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Lun 25 Jan - 6:45

Votre symphonie effrénée s'est enfin tue, et laisse place désormais à un duo plutôt...essoufflé. pas étonnant, vu la distance que vous venez de parcourir, en fait. Les petites pattes de Milo tremblent frénétiquement et le Mimitoss n'attend qu'un instant, avant de se laisser tomber en arrière, complétement épuisé. Pour ta part, tu ne peux pas nier le fait d'être également en sueur et bien peu enclin à faire le moindre pas supplémentaire. Tu es musicien, pas coureur de fond !
Néanmoins, votre fuite semble avoir porté ses fruits : Plus aucune trace des Leviators derrière vous, et même en te concentrant, tu n'entends plus qu'un faible écho émanant de la cascade dans le lointain...Enfin, en sûreté. Tu prends mentalement note d'un fait : Les types Eau ont abandonné la poursuite, malgré la fureur incroyable de leurs attaques. Manifestement, même la colère et la violence qui perturbaient leur rythme ne sont pas parvenus à outrepasser leur attachement au milieu aquatique. Heureusement que vous vous en êtes tirés sans mal...Ou presque.

(Nolan,  t'as pas intérêt à la mater !)

''...'' (...Arrête de dire des bêtises, Libra et la regarde pas comme ça, c'est malpoli.)

Pendant que ta camarade Pyroli entreprend de se rhabiller (et qui semble avoir récupéré un nouveau compagnon), tu en profites pour remonter ton casque au niveau de tes oreilles, avant d'inverser sa fonction d'enregistrement. Aprés tout, peut-être qu'en réécoutant les minutes précédant la poursuite, tu pourras en apprendre plus sur le phénomène d'évolution...C'est bien pour étudier ceci que vous en êtes arrivés là , non ?
Encore heureux que l'isolation de l'appareil soit performante, Aileen se serait surement posée des questions en entendant le concerto de rugissements et de hurlements qui jaillit brusquement dans tes oreilles. Pourtant, au milieu de cette cacophonie qui te ferait presque grincer des dents, il y a une petite note persistante...Comme un son qui se retrouve dans chaque ''THOOOOOOOOR'' et qui couvre tous les autres, du début jusqu'à la fin du hurlement. Avisant ta camarade qui sort carnet et crayon, tu abaisses l'appareil, tout en réfléchissant aux implications de cette seule note...

''D'accord avec toi. D'autant qu'ils semblaient particulièrement remontés contre nous et que le premier a évolué en atteignant le sommet de la cascade APRÈS que Libra l'ai frappé avec son Choc Mental. Et d'ailleurs... Il y a quelque chose, comme un son qui persiste en continu chez ses Leviators. À mon avis, la colère qu'ils ressentent ne fait pas que provoquer leur évolution. Elle déclenche le phénomène puis, se grave en eux, et elle grandit en même temps que leurs corps. Un peu comme une partition qui recommencerait en boucle à sa dernière mesure : le Magicarpe subit une frustration suffisante pour déclencher l'évolution, puis cette dernière s'imprime dans son esprit et ensuite, il passe le reste de son existence dans un état de fureur perpétuelle.''

Voila qui devrait contenter Roseverte, et te permet de recueillir de précieuses informations. Le temps qu'Aileen range ses affaires, tu en profites pour griffonner quelques notes sur ton propre carnet...Des portées...Nolan, tu es désespérant. Mais avec un peu de chance cette unique note qui t'intrigue tant te révélera peut-être quelque chose d'important sur le rythme intrinsèque aux Pokémons Eau et Vol. Il faudra que tu vérifies avec le Goelise d'Alban, seul autre détenteur du type en question que tu puisses observer sans risque.
La proposition de la Pyroli, en revanche, n'éveille qu'un enthousiasme limitée chez toi. C'est beau de vouloir faire une observation exhaustive, mais pas quand cette dernière peut vous couter la vie ! D'autant que tu sembles être le seul conscient du danger, vu l'enthousiasme de Mu et Libra.

(Oui, oui, oui, c'était par là...Où par là...Fin'  dans cette direction, suivez-moi !)

Soupirant devant les cabrioles de l'Abra, tu te relèves avant d'emboiter le pas à la petite troupe qui suit aveuglément un guide aussi surexcité. Le carnage provoqué par la troupe de Leviators a rasé la forêt sur plusieurs dizaines de mètres, rendant votre progression de plus en plus délicate, d'autant qu'il vous faut éviter la surface dévastée et son absence totale de cachettes, qui vous placerait pile dans le champ de vision des dragons enragés. Et c'est sans aucun plaisir particulier que tu te retrouves ainsi face à la pente décrite par Mu, quelques temps auparavant. Une bien belle pente que celle-ci, avec des cailloux instables, aucune prise et des espaces poussiéreux lisses comme des miroirs...

(Allez, on fait la course ?)

''...'' (Mu, tu sais qu'on ne peut pas léviter comme toi?Ça va nous prendre un moment, de monter là-haut en marchant.)

(Quoi?! Vous pouvez pas...Mais c'est nul, vous allez être tout fatigué, une fois en haut et on pourra pas jouer !)

Vous n'êtes pas vraiment là pour ''jouer'' mais , l'Abra est trop dépité pour s'en rendre compte. Et toi aussi, surtout à l'idée de devoir gravir un tel obstacle après votre fuite effrénée. Eh oh Nolan ! Reveille-toi un peu ! Tu as envoyé voltiger un LEVIATOR ! Alors, même si tu es un grand gaillard, te faire soulever par les efforts cumulés de Libra et Mu, ne sera qu'une formalité !
Contre toute attente, Milo refuse de se laisser soulever et entreprend de monter l'élévation en une série de bons puissants, et même impressionnants pour un Pokémon pourvu d’aussi courtes pattes. Pour ta part, c'est avec un mélange de curiosité et de stress que tu laisses Libra se hisser sur la tête de Mu, avant que les yeux des deux Pokémons Psy ne s'illuminent en simultané. Aileen a déjà décollé sur son Nosfleralto, lorsque ton corps commence à s'élever dans les airs...centimètre aprés centimètre...Et que tu ne manques de te prendre un arbre ! Petit détail auquel n'a pas pensé Aileen : Si son Nosfleralto peut lui permettre d'éviter les arbres, tes deux Pokémons semblent éprouver quelques difficultés avec la notion d'obstacles...

(MU ! Doucement, c'est pas une balle de tennis !)


(Pa...Pardon. Mais...C'est toi qui a poussé d'un coup, non ?)

(Mais non ! Si j'avais poussé d'un coup, ça aurait donné ça !)

*BUNK*

(Ben pourtant, c'est pas moi ! Regarde, moi ça fait ça !)

*RE-BUNK*

(Me fait pas rire, si c'est ni toi , ni moi, alors c'est qui ? Ou alors...Arrête de le retenir une seconde...)

*RE-RE-BUNK*

(Ah ben oui, c'était moi...Désolé Nolan, c'est plus difficile quand on doit faire attention et pas seulement balancer la cible comme un sac à patate. Alors, on y va...)

Légèrement sonné, tu te laisses faire, en espérant ne plus jamais recroiser le chemin d'un tronc ou d'une branche. Lorsque tes partenaires te lâchent juste à coté d'Aileen, tu manques même de trébucher et doit fermer les yeux un instant pour reprendre tes esprits.
Un regard grondeur au duo psychique qui rit sous cape et tu leur tournes ostensiblement le dos, pour caresser Milo qui s'est laissé tomber prés d'un buisson pour se reposer. Soulevant le Mimitoss, tu suis ensuite Aileen qui a dégoté un petit coin où vous serez hors de vue. Dissimulé dans un bosquet non loin du rivage, vous bénéficiez d'une vue imprenable sur le lac et la cascade...ainsi que sur les Leviators qui en ornent désormais le centre !
Ces derniers ont d'ailleurs une attitude étrange : En cercle, le cou hors de l'eau, ils tournent en laissant échapper une mélopée aussi grave que répétitive. Distraitement, tu te retrouves à tapoter distraitement le rythme lent qui émane des dragons, avant qu'Aileen ne reprenne le contact par télépathie. Et pendant qu'elle te parle, tu ne peux empêcher une envie persistante de s'imposer  progressivement à ton âme de musicien.

''On redescendra surtout en vie...Même si je pense que Roseverte n'en aurait particulièrement rien à faire. De là, on devrait pouvoir voir le lac mais pas entendre. Je ne sais pas pour toi, mais j'aimerais savoir ce qu'ils jouent en ce moment. Ce son est assez bizarre et il doit bien y avoir une raison à leur attitude. Tu penses que Silica pourrait me voiler comme elle l'a fait pour toi, tout à l'heure ?''

La Pyroli semble réfléchir un instant, avant de laisser sortir sa Zorua de nouveau. La petite renarde a un rythme toujours aussi anarchique, mais le camouflage dont elle t'entoure en un éclair est étrangement stable. Laissant Mu et Libra avec Aileen, tu embarques Milo, afin de bénéficier de sa vision thermique durant votre progression ausi lente que mesurée dans les broussailles. Le Mimitoss ne faillit d'ailleurs pas à sa tache, et c'est dissimulé derrière une petite butte, à quelques mètres du rivage, que tu te retrouves à une distance suffisante pour pouvoir enregistrer le chant des Leviators.
Ton casque poussé à puissance maximale, tu captes chaque note qui émane du centre du lac : De temps à autres, un nouveau Magicarpe atteint le sommet de la cascade et une fois la lumière de l'évolution dissipée, se joint au cercle, ajoutant une voix supplémentaire au chœur grondant. Et comme si ce chant était un appel impérieux, le nombre de Pokémons poissons qui parviennent au terme de l,épreuve semble connaitre une accélération de plus en plus importante. Au terme d'une dizaine de minutes d'enregistrement, tu reprends ta reptation, toujours dissimulé derrière l'illusion de Silica, afin de rejoindre Aileen. Je doute que la Pyroli apprécie autant que toi ce que tu viens d'analyser, mais qui sait, elle a peut-être une âme de mélomane.

''Merci pour l'attente et pour le coup de pattes de Silica, j'ai ce qu'il me faut. Tu as remarqué, toi aussi ? Depuis qu'ils ont commencés à chanter et à tourner comme ça, les autres sont bien plus efficaces et motivés. Ça ressemble à un appel pour les faire réagir...''

(Ou alors, ils se foutent de leur gueule parce qu'ils ont réussis et pas leurs copains)

L'idée de Libra fait perdre un peu de sa poésie a la mélopée, mais force est d'admettre que tu ne parles pas assez le Leviator pour en comprendre réellement la teneur. Le temps de consigner vos observations et de les retranscrire de manière lisible, toujours par télépathie, la nuit commence à s'étendre au-dessus des cascades et du lac.
Ce n'est que lorsque Aileen te rappelle la nécessité de trouver un abri pour la nuit que tu acceptes de sortir des portées que tu griffonnes depuis des heures...Il ne te manque pas grand chose pour retranscrire le chant des Leviators, mais entre une œuvre parfaite et une nuit paisible, difficile de négocier avec ta camarade.
La fabrication de deux tapis de mousse et de vos sacs de couchages ne prend que quelques minutes, une fois arrivés dans un espace un peu plus abrité, et vous ne tardez pas à vous installer paisiblement. Derrière la barrière des arbres, les Leviators continuent toujours leur ronde et en écartant le feuillage, il vous est même possible de l'observer à loisir. Libra et mu ont déjà commencé à jouer silencieusement (Physiquement, pas télépathiquement...) et tu t'es déjà adossé à l'arbre le plus proche, afin de souffler un peu. La journée a été pour le moins...riche en émotions, c'est le cas de le dire. Aileen a également fini ses préparatifs, et le silence troublant qui s'est installé sur votre campement  commence à te peser sur les nerfs. Tu pourrais remonter ton casque et l'enclencher, mais la Pyroli risquerait de le prendre mal, et la dernière chose dont tu as besoin actuellement, c'est une querelle entre équipiers. Pourtant, c'est bien la musique qui t'emplit la tête...La musique que tu perçois chez ta partenaire, puisque cet instant de calme te permet ENFIN de mettre en place les quelques notes qui te manquaient pour constituer son rythme intérieur.

AileenTheme

Avec un sourire, tu griffonnes rapidement les quelques mesures sur le gros cahier que tu viens de sortir de ton sac, avant de noter le nom de la Pyroli dans la marge. Ce dernier commence d'ailleurs à se remplir de manière fort appréciable, surtout après cette journée. Les jours qui viennent promettent d'être bien remplis, avec autant de mélodies à déchiffrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Mer 27 Jan - 14:38

Seule, cachée dans les buissons, Aileen entreprit de réfléchir calmement à son cours. Nolan s’était approché du bassin, caché sous l’illusion de Silica, la laissant un peu en retrait, conscient que la Zorua était incapable de cacher plus d’une personne à la fois. Pour s’occuper, la brune sortit ses affaires, essayant de ne pas se laisser distraire par le chant saugrenu des Léviator et leur présence trop proche à son goût, et relut les notes qu’elle avait eu le temps de griffonner rapidement avant de devoir prendre la fuite. D’ailleurs, elle allait devoir les réécrire. Ses feuilles étaient dans un état lamentable. Enfin, c’est sûrement normal, après leur course-poursuite éreintante et haletante pour échapper aux dragons bleus… Voyons voir, qu’avait-elle noté dans la marge ? Rituels : comment, quand, où, pourquoi. Hm. Avec leurs petites recherches quelque peu dangereuses pour leurs santés, les réponses étaient faciles à apporter. Alors qu’elle allait commencer ses écrits, sous la placide surveillance de Sphax, les fourrés bougèrent, indiquant le retour discret de Nolan, et celui, encore plus discret, de Silica, qui se frotta contre sa main avant de retourner dans sa Poké Ball. Le Voltali se rassit, avant de reprendre télépathiquement la parole, forçant la Pyroli à plier ses feuilles pour l’écouter sans se laisser distraire. Selon lui, le champ des Léviator ressemblait à un appel pour faire réagir les autres, comme pour les motiver à grimper pour évoluer à leur tour. Pas bête. Elle ferma les yeux sur la remarque gamine de Libra, avant de rouvrir ses feuillets pour prendre à son tour la parole.

« C’est une théorie intéressante, ça ne coûte rien de l’ajouter dans le devoir. Mais c’est sûrement lié, oui. Les premiers qui réussissent à monter motivent ensuite les autres par leurs chants pour les inciter à les rejoindre. Ca doit rejoindre ce que j’avais dit tout à l’heure, tu sais, sur l’obsession qui fait monter la cascade aux Magicarpe et qui les fait évoluer de triomphe. Voir que leurs copains ont réussi à passer et chantent pour leur prouver doit augmenter leur fixette évolutive. »

La Pyroli récupéra son stylo. La théorie de Nolan était intéressante et méritait d’être un peu plus creusée. Ca tombait bien, ils avaient le temps, de toute manière. Le soleil se coucherait dans peu de temps, et ils ne pouvaient pas se permettre de bouger maintenant, au risque de se faire entendre par les Léviator et de raviver leur colère, ce que la préfète en chef ne comptait pas faire du tout. Ils étaient plutôt bien posés, protégés et en sécurité, alors autant en profiter pour avancer le cours. Son camarade avait eu, visiblement, la même idée qu’elle, vu que lui-même sortait de quoi écrire. Reliés mentalement, ils discutèrent quelques heures pour mettre leurs idées à plat et écrire quelque chose de commun, que Roseverte jugerait acceptable sans trop les ennuyer par manque de contenu ou d’intérêt. Pour commencer, le rituel d’évolution de Magicarpe consiste à remonter une cascade, et une fois le sommet de cette dernière atteinte, il évolue normalement en Léviator. Il faut que la cascade soit suffisamment grande pour lui permettre l’évolution, sinon il va en chercher une deuxième, ou la dégringole pour recommencer depuis le bas s’il juge que cela ne lui suffit pas. Cependant, ce n’est pas tant de monter la cascade qui les intéresse, mais d’en faire une obsession tellement agaçante qu’une fois cette dernière réussie, la fin de leur longue frustration les pousse à évoluer sous le coup de la victoire. Raison pour laquelle il ne faut pas interférer dans ce processus d’évolution, car le Magicarpe peut décider de changer de fixette pour se concentrer sur ceux qui l’empêchent de gravir la cascade, et se déchaîner sur eux une fois son évolution en poche, entraînant les autres Léviator et leur nouvelle fureur dans leur sillage. Si ce rituel d’évolution semble avoir lieu n’importe quand, les Magicarpe se rassemblent en un gros groupe avant de tenter l’escalade de la cascade, sans doute pour se motiver les uns les autres, ne pas affronter ça tous seuls, et pouvoir s’encourager entre eux, par des chants et des encouragements, une fois l’évolution dûment obtenue. Terminant sa phrase, elle leva les yeux au ciel, pour constater qu’il commençait à faire nuit, et qu’ils pouvaient bouger sans risque.

« On va se chercher un abri ? Je refuse de rester aussi proche d’eux alors qu’il va bientôt faire nuit noire, ce n’est pas super prudent quand même. »

Nolan en sembla fort insatisfait, mais il comprit aussi très vite qu’il pourrait continuer ses griffonnages (de quoi, au juste ?) quand ils auraient trouvé un endroit plus tranquille. Elle eut à peine le temps de voir quelques notes de musique avant qu’il ne referme son cahier, et ils étaient partis, doucement mais sûrement, vers un endroit plus paisible et moins exposé. Il ne leur fallut pas longtemps pour le trouver, et se créer deux lits sommaires avec de la mousse et leurs propres sacs de couchage. Quelque peu épuisée, la Pyroli se laissa tomber sur le sien, s’affalant comme une énorme larve, fermant les yeux pour soupirer doucement. Quelle journée ! Elle avait encore du mal à se rendre compte qu’elle avait failli tomber d’une cascade et se tuer en bas, et qu’au lieu de se rouler en boule pour pleurer, elle y était retournée, s’approchant au plus près du danger pour un cours inutile. Cette école l’avait vraiment changée. En bien, ou en mal ? Elle ne le savait pas trop, et ça ne l’intéressait pas vraiment. Au moins, elle s’amusait, et pour être une espionne, il fallait savoir prendre des risques. Sans compter qu’elle avait l’impression de se sentir vivante… Mais vu le regard désapprobateur de Sphax, elle était la seule à avoir apprécié ce moment de sensations fortes, et si elle s’avisait de le recommencer, elle aurait des ennuis plus gros encore. Entendant le Voltali griffonner, elle se tourna pour s’appuyer sur un bras, curieuse, juste à temps pour voir qu’il venait de lui lancer un regard indéchiffrable. Vraiment curieuse cette fois-ci, elle se redressa pour s’asseoir et se déplacer souplement vers le Voltali, considérant qu’elle le pouvait vu qu’il semblait s’intéresser à elle. Cependant, alors qu’elle s’attendait à un dessin, elle se retrouva face à une partition pleine de notes inconnues. Quelque peu mélomane, ayant appris seule avec des vidéos sur Internet, Aileen se retrouva à fredonner la première ligne, s’étonnant de la trouver mystérieusement familière. Puis elle s’arrêta, quelque peu troublée. Où avait-elle déjà entendu ça ?

« C’est joli, j’aime beaucoup. Ça a l’air à la fois entraînant, mystérieux, et un peu triste. Tu as du talent pour comprendre les choses. »

Se rendant compte de ce qu’elle venait de dire, la Pyroli se rétracta, brusquement timide et gênée, comprenant enfin que ce qui s’étalait sur les pages de ce cahier, c’était elle. Évidemment. Il était toujours fourré avec son casque, et ses Pokémon Psy devaient sans doute l’aider à « lire » les gens comme un livre ouvert, ou plutôt, dans son cas, comme une partition. Or, être lue comme une partition n’était pas vraiment quelque chose qui la branchait. Elle utilisait déjà Kipling pour empêcher les gens de lire son esprit, il faudrait qu’elle trouve autre chose pour cacher son rythme avant qu’il ne devienne une faille exploitable. Surtout la partie « un peu triste » de ce dernier, qui s’expliquait facilement, vu la situation dans laquelle elle s’était empêtrée avec Loan. Oui, Nolan avait beaucoup de talent pour comprendre les choses, et c’était à la défaveur de la préfète, pour une fois. Ne souhaitant pas vraiment s’étendre sur le sujet, elle retourna souplement à sa place en jetant un coup d’œil éloquent vers le ciel noir. Il faisait nuit. Il leur fallait dormir un peu, et rapidement.

« Bon, je propose qu’on essaie de dormir un peu. On a beaucoup de chemin à faire pour redescendre jusqu’au bateau demain, vu qu’on peut difficilement descendre les deux cascades à la nage. Or, si 15% de pertes sont acceptables en sortie capture, je n’ai pas envie de rester coincée ici, et je ne doute pas du fait que Roseverte n’aurait aucun scrupule à ne pas nous attendre si on n’est pas au bateau à 18h demain… »



_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 173
Points d'Expériences : 742

MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   Sam 30 Jan - 4:34

Mesure, Coda et...fin. Relevant ton crayon, tu conclue la partition d'un simple soupir, afin que la dernière note persiste le plus longtemps possible. Pourtant, lorsque tu contemples ton oeuvre, Nolan, c'est un sentiment de honte qui t'emplit....surtout lorsque la voix d'Aileen semble surgir du néant et que tu prends conscience que la Pyroli est en train de lire et de fredonner ce que tu viens d'écrire.
Tu essayerais bien de cacher ton travail mais elle a déjà parcourue du regard la plupart des notes couchées sur la portée. Et puis, à quoi bon ?
Si tu retranscris les rythmes de ceux que tu croises, Nolan, c'est bien pour qu'ils soient entendus. Comme si tu voulais être sûr que les autres ne sont pas aussi silencieux que toi et qu'ils essayent de te parler indirectement...Étrange, mais c'est ainsi.
Rien d'étonnant donc, à ce que tu te sentes un peu honteux d'avoir été pris sur le fait. D'autant que Aileen semble assez réceptive au son pour que son propre rythme la trouble...Tu aurais donc vu juste (Tentant ainsi ta honte d'un petit sentiment de fierté). Tout en rangeant doucement ton carnet, tu te redresses tant bien que mal (au grand dam de tes articulations) avant de te gratter l'arrière de la tête, ne sachant trop quoi dire.
Ta camarade reprend alors la parole pour te proposer de prendre un peu de repos...Et même le peu que tu sais de Roseverte t'encourage à la croire sur parole, concernant la possibilité qu'il vous abandonne sur une île déserte remplie de Leviators sans la moindre hésitation. Néanmoins, avant que la Pyroli ne se laisse tomber sur son tapis de mousse, tu ne peux retenir une dernière communication mentale.

''Le connaissant, il serait même du genre à partir deux heures avant pour être sûr d'atteindre les 45%...On sait à quoi s'attendre avec lui. Bonne nuit, Aileen et pour ce que tu viens de lire...''

Et impossible de finir ta phrase, que tu préfères laisser en suspens, avant de te glisser à ton tour dans ton sac de couchage. Distraitement, tu remarques que Libra s'est arrogé une place à l'intérieur...Pas folle la Tarsal. Le temps de remonter ton casque jusqu'à tes oreilles, et tu n'as plus qu'à laisser la musique t'emporter avec elle jusqu'au lendemain.

''On y va, on y va, on y vaaaaa?''

''Doucement, Mu, on doit éviter de se faire repérer sur le retour.''

Précaution salutaire : C'est sur un lac REMPLI de Leviators que l'aube vient de se lever, et vu le nombre de dragons qui parcourent ses eaux, votre fuite d'hier n'aura été qu'une petite promenade en comparaison de ce qui vous attend s'ils vous repèrent.
C'est donc dans le plus grand silence que vous rangez votre campement, ce pendant que Sookie et Libra réinstallent le lien mental qui vous relient tous. Ainsi, pas de risques qu'un cri ou un chuchotement malavisé ne vienne mettre un terme à votre opération d'exfiltration.
C'est donc sans joie que tu retrouves la pente qui jouxte les abords de la cascade. Hors de question d'utiliser vos Pokémons Vol ou psy pour descendre en volant, le risque de vous faire repérer est bien trop important. Ces derniers se téléportent donc tout naturellement au bas de l'escarpement et commence alors une longue escalade descendante pour les deux élèves que vous êtes.

(Là..Mais là ! Si tu met ton pied là, ça sera beaucoup plus simple !)

(Libra, j'ai besoin de me concentrer un peu là...)

(Et puis Aileen est quasiment en bas, alors accélère un peu, tu nous mets la honte !)


(…) (!)

Trop concentré sur les admonestations de Libra, tu viens juste de rater une prise et ton pied dérape. Comme si tu venais de buter sur une note particulièrement difficile et que cette dernière avait jeté à bas tout le reste de la partition...et le musicien avec elle ! Pendant un instant, tu sembles défier la gravité, les deux jambes dans le vide. Et puis vient la chute !
Ta bouche s'ouvre mais tu ne peux bien évidemment pas crier...Et pourtant, Arceus sait que tu le ferait à cet instant !

*Tumb*


Le choc est rude...Mais bien moins que tu ne l'imaginais. Comme si tu venais de percuter un énorme oreiller, tu sens ton corps qui stoppe brusquement sa chute et se pose avec une douceur relative au sol. Incrédule, tu clignes des yeux plusieurs fois avant de tourner la tête pour voir Libra, pattes dressées et cornes brillant de mille feux, qui viennent de tout bonnement te stopper en plein vol.

(Nolan...T'es...lourd)

La Tarsal chromatique vacille un isntant, avant de se laisser tomber en avant. Sans attendre, tu t'es déjà rendu auprés d'elle, mais la type Psy est simplement épuisée et s'est endormie. Elle passera donc le reste du trajet dans tes bras, et si ce dernier est plus sillencieux sans le babillage de la Tarsal, ce même silence finit par te peser. C'est donc avec un soupir de soulagement que tu accueilles la vision du bateau qui n'attend qu'une chose : vous faire quitter cette île. Le temps de vérifier que vos notes sont bien complètes et de rédiger proprement le reste des informations, et il ne vous restera plus qu'à monter la passerelle.
Mais à l'instant où Aileen te dépasse pour emprunter cette dernière, une impulsion subite te prend. Rappelant Libra dans sa Pokéball, tu en profites pour ressortir ton carnet, avant d'arracher la page portant son nom pour griffoner quelques mots en-dessous de la partition qui en couvre la majeure partie.

''C'était un peu cavalier d'agir comme je l'ai fait. C'est un réflexe mais ça n'excuse rien. Autant que ça soit toi qui la garde, cette partition...Peut-être que tu m'en fera entendre une autre, la prochaine fois''

Rattrapant la Pyroli, tu attires son attention d'une petite tape sur l'épaule. Aprés lui avoir confié ce que tu viens d'écrire, c'est sans un mot que tu remontes ton casque sur tes oreilles, en pousse le volume et part pour t'installer à coté de la cabine...Le plus loin possible des vagues et de la rambarde, en fait. Certaines choses ne changeront jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
[Cours 05 Scientifique] La Porte du Dragon. [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Cours et compétitions-