Noël Blanc
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Noël Blanc   Dim 20 Déc - 19:51
Vingt-et-un décembre. Dix heures quarante-cinq. Le brun était stressé. Nerveux. Pire que ça même. Des papillons sautaient allègrement dans son ventre, tandis qu'il faisait son possible pour masquer son visage dans son écharpe bleue. Il avait tout préparé. Tout. L'avant veille, l'école les avait fait se déplacer dans des petits chalets tout confort, non loin du village de Noël installé tout spécialement pour l'occasion. Noctis en avait fait un premier tour, et il y avait eu tellement de choses qui lui avaient sauté aux yeux que plusieurs idées s'étaient bousculées dans sa tête. Ambre. Il voulait y aller avec Ambre. Sans compter qu'une semaine auparavant, il s'était creusé la tête comme pas possible pour trouver le cadeau qui lui ferait le plus plaisir. Et Noctis n'avait pas compté. Il connaissait sa passion pour les fossiles et son amour pour les pokémons. Il avait été trouvé un bijoutier, qui avait accepté de réaliser un pendentif personnalisé. Composé d'une chaîne en argent, l'objet avait la forme d'une petite pokéball rouge et blanche, dont l'ouverture était en réalité un saphir blanc. Il l'avait ensuite fourré dans un petit écrin bleuté, accompagné d'un ruban blanc. Bon. Ça lui avait coûté un bras. Enfin, un bras, tout était relatif. Mais ça n'était pas grave. Il voulait vraiment se réconcilier avec elle. Il voulait la serrer dans ses bras, et surtout, il voulait la voir sourire.

Alors il lui avait envoyé un message. Il lui avait demandé une journée. Une journée tranquille, qu'il voulait amusante. Il espérait tellement que les choses se passeraient bien qu'il s'était fichu lui-même une pression d'enfer. La soirée précédente avait été un enfer pour ses nouveaux colocataires, qui l'avait vu devenir complètement fou. Son Negapi était perché sur son épaule, appréciant la vue exaltante qu'ils avaient depuis le point de rendez-vous. La petite place de Noël était un carrefour menant vers tout plein d'endroits différents. Et il y avait les odeurs, les petites lumières, la neige, le froid. Une atmosphère de Noël. Et ça, plus que tout, ça le rendait nerveux. Le cœur battant, le regard perdu vers le lointain pour éviter de regarder autour de lui toutes les cinq secondes – chose qu'il faisait quand même -. Tout dans l'attitude de Noctis démontrait un stress certain. Flocon frotta ses joues contre celle de son dresseur pour le rassurer. Un vague courant d'électricité statique passa, le faisant sursauter. Du calme. Ambre n'était même pas encore là. Le Negapi tira sur son écharpe, forçant le garçon à se retourner.

Elle était là. Son cœur fit un bond, alors qu'il tentait difficilement de l'apaiser. C'était amusant, en un sens. Il ne s'était pas senti aussi nerveux depuis... depuis qu'il l'avait embrassé à la Saint Valentin. Ahaha. Il retrouvait tous les symptômes ; l'espèce de boule à l'estomac qui tournait et retournait, le cœur qui ne cessait de gagner en vitesse, l'étrange confusion dans ses pensées, et le regard qu'il portait sur elle. Il la dévisageait largement, tentant un instant de retrouver l'usage de la parole. Tout s'envolait. Son discours bien préparé, ses plans pour la journée, tout.
Il n'y avait qu'elle. Il était encore sacrément amoureux. Même s'il ne voulait pas forcément le reconnaître. En fait, il aurait qualifié ça de différent. Il ne savait vraiment pas dans quels termes ils seraient à la fin de la journée. Mais il avait l'impression d'être revenu un peu en arrière, quand il pouvait la voir à tout va et l'embêter quant il lui plaisait. Ça lui rappelait des souvenirs, et en même temps, il avait envie que les choses soient différentes entre eux. Peut être parce qu'il avait grandi, et elle aussi. Il inspira pour se redonner du courage, et commença à articuler.

« Salut... Hm, je-... J'espère que tu n'as trop froid. Il hésita un instant mais se décida à poursuivre. Je te propose d'aller faire un tour de traîneau avec les Cerfrousses, et ensuite, d'aller manger et de se promener au marché de Noël. Enfin, hmm... On peut faire autre chose si tu ne veux pas, il n'y a pas de soucis. »

Avait-il déjà été aussi incertain avec Ambre ? Il se rappelait bien de sa rencontre avec elle. Son Flobio, son air un peu sévère et sa méfiance. Pourtant, elle avait l'air plus ouverte aujourd'hui. Enfin pas avec lui, mais elle avait changé. Pouvait-il seulement espérer retrouver sa confiance ? Son Negapi tira un peu sur son écharpe. Lui en tout cas, il voulait y aller. Le garçon sourit au pokémon et le gratifia d'une caresse.
Comme il aurait aimé pouvoir tenir la main de la jeune femme.
Comme il aurait aimé la prendre dans ses bras.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: Noël Blanc   Ven 1 Jan - 14:56

L'heure des vacances avait sonné. Et pour cette occasion, l'école n'avait pas prévu de voyage extraordinaire sur une toute autre île recouverte de neige. Non, les élèves de Pokemon Community passeraient leur vacances de Noël à Lansat même... Bien que la plupart ne semblaient pas enchantés par cette idée, cela ne me dérangeait pas spécialement. Après tout, l'île devenait de plus en plus connue et elle avait évolué dans le bon sens. Il était même agréable de faire un tour en centre ville ces derniers temps car les commerçants et le maire en lui-même faisait tout pour rendre la vie des habitants sympathiques, d'autant plus que les fêtes de fin d'année approchaient à grands pas. C'est donc avec émerveillement que je découvrais un centre-ville totalement transformé. La neige était bien présente -heureusement- et une piste de ski avait même été créée par le Général Jackie. Décidemment, même le corps professoral avait mi la main à la patte afin de satisfaire leurs élèves. Pour l'occasion, on allait pouvoir loger dans des chalets confortables et spacieux. Cependant, il faillait le partager à trois et je m'étais retrouvée avec deux compères de mon dortoir sans réellement le vouloir. Il faillait dire que je ne m'étais pas non plus manifestée pour choisir mes partenaires. A vrai dire, ce n'était pas le cadet de mes soucis.

Cela faisait deux jours à présent que j'étais sur place. J'avais déjà fait le tour du village de Noël, découvrant avec plaisir toutes les activités mises à notre disposition. Mais je n'avais pas encore eu l'occasion d'en profiter. Jugeant que j'avais amplement le temps pour cela, je préférais m'occuper des mes compagnons. La chambre était grande et laissait une liberté certain à ces derniers. Ainsi, toute la troupe d'Evoli était de la partie ! Shiva se léchait dans un coin pour perfectionner son toilettage, attrapant par la même occasion la pauvre Seishin, qui, cette fois ci, désirait plutôt s'amuser avec les autres. Yuki et Noah se coursaient l'un après l'autre, générant un désordre pas possible. Heureusement, il n'y avait qu'eux -et c'était bien suffisant. Car Taika et Apple Pie arrivaient à se reposer dans un coin, en boule l'un contre l'autre. Meian, lui, était resté prêt de moi, la tête posé sur mes genoux tout en bénéficiant de quelques caresse entre ses deux oreilles abaissées. Il avait toujours apprécié ce contact avec moi et je ne me retenais pas pour le câliner.

Voir tous mes compagnons me réchauffait le cœur. Et autant dire qu'en ce moment, j'en avais grandement besoin. Depuis le retour de Noctis, je ne savais plus trop quoi penser. Certes, j'avais difficilement accepté son départ mais le voir revenir générait deux choses en mon être : le soulagement et la colère. Le soulagement car j'éprouvais encore des sentiments pour lui. Mais la colère parce qu'il m'avait presque abandonné sans me donner de nouvelle. Inutile de réexpliquer le choc que j'avais eu en le découvrant au pied de la porte de ma chambre... Je n'avais pu accepter son excuse ce jour là, l'épreuve était encore trop difficile pour me permettre de tourner la page et faire abstraction de tout cela. C'était finalement à Thanksgiving que mon opinion commençait à changer. Car le garçon avait eu cette attention particulière à mon égard, me prouvant alors sa faiblesse vis à vis de cette situation et au fait qu'il désirait réellement recoller les morceaux. Pouvais-je finalement lui en vouloir totalement ? Non. Je faisais simplement ma forte tête, celle de la demoiselle têtue qu'il faillait à tout prix reconquérir... Mais, c'était mon caractère et j'avais besoin de voir si je pouvais vraiment redonner ma confiance à Noctis. Concernant mon Noctali, c'était peine perdue...

Perdue dans mes pensées, je n'arrivais même pas à gronder les deux perturbateurs. Je me relevais d'un coup et me dirigeais vers le bureau où trônait un gigantesque aquarium. Enfin, gigantesque, tout est relatif... Disons plutôt qu'il était de taille convenable pour un Barpeau. C'est d'ailleurs cette créature qu'il y avait à l'intérieur. J'étais en charge de cette dernière durant la période de Noël. Un ami Voltali répondant au prénom d'Alban me l'avait confié pour que je m'occupe un peu de ce dernier. Hors, ce n'était finalement peut-être pas la bonne période, vu mon état. Soupirant doucement, je m'approchais de la bête doucement pour ne pas l'effrayer. Ses nageoires bougeaient légèrement. Pauvre Barpeau... Il pouvait à peine se mouvoir là dedans. Mais qu'est-ce que j'y pouvais ? Haussant doucement les épaules, je me concentrais, plongeant mes main dans cette eau fraiche. Je vérifiais si c'était à la bonne température et rajustais si nécessaire. Le rendre beau... Comment est-ce que je pouvais rendre beau une telle chose. Cet adjectif ne le qualifiait pas du tout et pourtant... Je me disais que je pouvais toujours faire briller ses écailles en y prenant soin. Mais la nourriture restait le meilleur moyen. Je vidais alors quelques Pokebloc afin de le nourrir et essuyais mes mains.

Je songeais à la journée d'aujourd'hui car elle serait particulière. La veille j'avais reçu  un message du dit Noctis, ce dernier quémandant une journée spéciale à passer avec lui. J'étais incapable de la lui refuser, car les sentiments étaient plus forts que ma volonté pour cette fois-ci. J'avais donc répondu positivement à son rendez-vous. Sauf qu'il était maintenant et je ne me sentais absolument pas à l'aise. J'appréhendais énormément la situation et c'était bien rare pour moi qui avait plutôt tendance à garder un contrôle sur tout. J'étais clairement en difficulté et Meian pouvait le ressentir. Lui savais ce qu'il voulait : que je reste ici. Et c'est en voyant cette réaction que je me rendais compte à quel point je pouvais me montrer cruelle avec le garçon. Parce que mon comportement était hypocrite. S'il faillait qu'entre nous, cela s'arrange, nous devions fournir des efforts mais des deux côtés. Je tâchais donc de me relever et de me regarder dans le miroir. J'étais déjà prête depuis bien longtemps. J'attendais patiemment le moment fatidique. Et c'était l'heure, justement. Je jetais un dernier regard à Meian qui boudait dans son coin et quittait le chalet seulement en compagnie de Seishin qui avait décrété vouloir me suivre uniquement pour profiter de l'extérieur mais aussi pour échapper à sa mère. Je la laissais donc s'installer dans ma veste, sa tête dépassant juste en dessous de mon menton, me permettant de temps en temps de plonger mon nez dans son pelage pour respirer son odeur.  

« Pas de bêtise, c'est tout ce que je te demande. Je n'ai pas envie de te courir après... » l'avertissais-je en soufflant dans ses oreilles.

Il y avait beaucoup d'adolescents dehors. Certains s'attardaient aux stands, d'autres regardaient avec envie le carrousel. J'avançais lentement, les mains dans les poches avants de mon manteaux. Très vite, au loin, je reconnaissais la silhouette de Noctis qui me faisait dos. Je m'approchais alors de lui sans vraiment signaler ma présence. De toute façon, c'était le Pokemon du garçon qui se chargeait de l'avertir, me laissant observer de face le brun. Il n'avait pas changé. Du moins, pas plus qu'il y a quelques semaines. Par contre, je constatais encore qu'il m'avait dépassé. Cela me faisait tout drôle. Mon coeur ralentissait puis s'accélérait d'un coup, comme s'il manquait certains battements. Dans ma poitrine, c'était comme un feu d'artifice. Heureusement, Noctis me sauvait de ma situation de mal être en prenant la parole en premier. Diable, que m'arrivait-il ? On pourrait croire à une jeune adolescente dans ses premiers temps d'amour. Oui, je le savais... Le brun était beau. Et juste le revoir confirmait ma pensée première, celle que je l'aimais encore. Il me proposait son programme du jour. J'apprenais donc qu'il comptait me faire faire pas mal de choses. Le tour de traineaux, c'était une bonne idée. Enfin, je le pensais. Mais je m'imaginais ensuite dedans avec et le malaise que ça pouvait instaurer. Trop tard, j'avais déjà hoché positivement la tête.

« Ca me va ! » me contentais-je de répondre, peut-être un peu trop précipitamment.

Tandis que l'on se dirigeait vers les écuries aux côtés de Noctis, je ne cessais de jeter des coup d'oeil à son Negapi. Du moins, c'était sur Seishin qui n'arrêtait pas de gesticuler dans ma veste car elle avait vraiment envie de jouer avec ce nouveau copain. Elle savait néanmoins les consignes que je lui avais dit tout à l'heure et les respectait pour le moment. Finalement, je déviais mon regard et osais poser mes yeux sur ceux du garçon. Ainsi, je pouvais l'observer de profil et craquer littéralement. Je me reprenais finalement rapidement en me redressant vivement pour regarder devant moi. Alors ... ? Quel était ce comportement au juste ? Depuis quand je n'arrivais pas à laisser mes prunelles vagabonder sur les traits du visage du brun ? Il faillait que je trouve quelque chose pour me tirer de cette situation, n'importe quoi.

« Tu es mignon.  » lâchais-je d'un coup. « Euh, je veux dire... Negapi ! C'est lui est mignon, Negapi. » me rattrapais-je presque aussitôt. Tient donc ? C'est quoi cette chaleur qui monte ? Oh, non ! Ne me dite pas que je suis en train de rougir...

_________________
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Noël Blanc   Mer 6 Jan - 12:37
La jeune femme n'avait pas tellement changée. Il pouvait retrouver facilement certaines de ses attitudes, et cela le fit sourire. Son lapsus ne fit qu'accentuer ce sourire, et bientôt il se sentit plus confiant pour la journée à venir. Décidant néanmoins de présenter son petit dernier, il attrapa le Negapi, lui invitant à dire bonjour plus correctement. Le pokémon agita la patte un instant, produisant malgré lui des petites étincelles dans ses joues qui ne parvenaient pas à réellement s'échapper. Alors qu'il indiquait la direction du traîneau, commençant à s'avancer, le brun décida de faire un peu de causette. Cela le détendrait sûrement, et lui permettrait sans doute de retrouver un certain équilibre dans cette relation un peu hasardeuse par moment. Il se tourna vers la jeune femme, ne pouvant s'empêcher de détailler un instant son visage, et surtout de se noyer dans ses yeux. Il avait un souvenir très clair des yeux d'Ambre. Noirs, comme la nuit. Profond, incroyablement profond. Il s'y perdait autrefois très longtemps, l'observant dans leurs discussions, adorant rêvasser au travers de ses yeux. Il retint un soupir, envieux de cette période, et pris enfin la parole.

« Merci pour lui. Il s'appelle Flocon. Il a un petit problème d'électricité. Il n'arrive pas bien à la faire sortir, ça ressemble plus à de l'électricité statique. J'espère pouvoir l'aider à surmonter ça. Ta petite Evoli aussi, est très mignonne. Mais, si je peux me permettre, toi aussi tu l'es. »

Un sourire taquin se forma sur ses lèvres, signe qu'il avait parfaitement compris le message et qu'il s'amusait d'Ambre. Enfin, pas totalement puisqu'il la complimentait. Son Negapi remonta sur son épaule avec agilité, tournant curieusement la tête vers l'autre pokémon. Elle semblait sympa. Il lui fit un signe de patte, accompagné d'un sourire. Peut être qu'ils pourraient jouer ensemble, dans le traîneau ? Ils s'éloignaient petit à petit des lumières vives et des guirlandes, de toutes les décorations posées dans la ville et de la timide agitation qui commençait à se faire ressentir un peu plus loin sur la place. Le marché avait ouvert un plus tôt dans la journée, et les gens commençaient à s'y rendre. Au lieu de ça, ils s'aventuraient un peu plus sur une petite route, accompagnée de clôtures en bois et d'un large terrain enneigé. En période normale, cela devait sûrement être un champ ou quelque chose du genre. Un terrain vague, ou quoique ce soit d'autre de plat et entouré par des clôtures. Noctis rigola en voyant les petits stickers en forme de pokémons qui étaient collés à la clôture. Quelques enfants étaient en train d'en poser, sans doute pour décorer également cette partie de la ville. Il adressa un regard à la demoiselle qui l'accompagnait.

« Tu penses qu'ils ont aussi aidé à décorer la ville ? »

En tout cas, ils avaient l'air de s'amuser. Rapidement, l'accrochage de stickers fut remplacé par une bataille de boule de neige improvisé, et Noctis évita de peu l'une d'entre elle. Il sentait sur son épaule Flocon qui s'agitait, visiblement très amusé de tout ce chahut. Noctis se pencha rapidement et ramassa de la neige, avant d'en donner un petit bout à son Negapi, qui forma une boule de neige à sa taille. Miniature, pour le dresseur. Le petit pokémon la jeta de toutes ses forces... Et elle s'écrasa on ne sait trop où. Noctis observa le tas de neige dans ses mains, et le jeta en l'air, provoquant une retombée froide et rapide. Souriant, il tourna la tête vers Ambre... Pour se prendre une boule de neige à l'arrière de la tête. Surpris, les enfants riaient aux éclats de sa tête. Il attrapa un plus gros paquet – énorme – et eut toutes les difficultés du monde à le balancer sur la petite meute enfantine. Ils commencèrent à se séparer en riant, alors que le brun leur clamait de revenir à leur position. Maintenant, ils étaient cachés derrières les clôtures...

« Dis Monsieur ? »

Il aurait presque eu une crise cardiaque. Presque. Il se retourna vivement vers la petite bouille d'une gamine qui les regardait avec des yeux innocents.

« Tu vas faire un tour en traîneau, hein ? C'est ta copine ça Monsieur ? Vous y allez en namoureux, c'est ça ? C'est comme ça qu'ils disent les grands ! Ils veulent jamais qu'on en fasse, ils disent qu'on est trop petit pour monter tout seuls. Mais la vérité, c'est qu'ils veulent être en namoureux, hein. Toi aussi ? Tu vas jouer au romantique ? Tu vas – mhmppf ! »

Noctis avait attrapé de la neige et l'avait lancé. Le rouge lui était monté aux joues, ne s'attendant visiblement pas à ce qu'une gamine commence à rêvasser sur lui et Ambre. Un deuxième gamin pointa sa tête, un grand sourire sur les lèvres.

« Tu lui as pas dit que tu l'aimais, hein ?
- Il est timiiiideuh ! Il est timideuuuh !
- Mais arrêtez les garçons ! Il va se déclarer dans le traîneau, c'est sûr ! Et puis – Hé ! »

Noctis avait attrapé la main d'Ambre et s'était mis à courir. Tourné en ridicule par des gosses. L'écurie de Cerfrousse se rapprochait à grand pas, et alors qu'ils ralentissaient, le brun relâcha la main de celle qui faisait battre son cœur. Il n'osait pas la regarder dans les yeux. Il se contenta de se diriger vers la personne en charge des traîneaux, expliquant rapidement la raison de sa venue. Quelques minutes d'attente avant de pouvoir embarquer. On leur conseilla d'aller observer les Cerfrousses en attendant. Le brun hocha la tête et tourna enfin son regard vers sa camarade.

« On va devoir attendre un petit peu. En tout cas, les Cerfrousses ont l'air en forme. Regarde les bondir. »

Ils s'agitaient sur place, visiblement impatient de démarrer la course. Ils faisaient un sacré boucan, entre les sabots qui se fracassait sur la neige et les rugissements qu'ils semblaient faire pour s'encourager les uns les autres, le troupeau ne ressemblait à rien qu'il avait vu. Certains d'entre eux les regardaient, comprenant sans doute que c'était leurs nouveaux passagers. L'un des moins farouches approcha sa tête des deux jeunes gens, réclamant sans doute des caresses. La journée risquait d'être intéressante.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: Noël Blanc   Mer 27 Jan - 9:58

Je me sentais désarmée. Totalement... Moi qui était apte à faire face à mes sentiments, à les contrôler à la perfection pour paraître la plus stoïque dans n'importe quelle situation. Cette rougeur traduisait ouvertement ma gène et je m'en voulais terriblement de rien ne pouvoir faire à part me détourner de mon interlocuteur pour regarder droit devant moi. Cette sensation m'envahissait et la chaleur était bientôt presque insurmontable malgré le froid de l'extérieur. Je tâchais donc de m'apaiser en respirant le plus calmement possible mais aussi le plus discrètement, enfuyant mon nez dans le pelage de ma petite Evoli. Fort heureusement, Noctis n'en profitait pas pour me déstabiliser davantage. A vrai dire, il valait mieux pour lui que ce soit ainsi s'il désirait que cette journée se déroule correctement avec moi à mes côtés. Alors, pour couper court à tout cela, il prenait les devant en me présentant cette petite frimousse répondant au nom de Flocon. J'abordais finalement un sourire en coin, approchant doucement ma main pour en fin de compte la retirer brusquement après l'avertissement du brun : autant éviter une décharge électrique. Et enfin, ce sont le derniers propos qui me marquaient. Non pas le fait qu'il complimentait Seishin. Mais moi par la même occasion. C'était subtile de sa part. Heureusement, je pouvais me permettre de l'ignorer en me concentrant uniquement sur mon Evoli.

« Il s'agit de la fille de Meian et de Shiva. Elle s'appelle Seishin. »

Et oui Noctis... Tu y crois ? Il faut dire qu'il s'est passé pas mal de choses durant son absence, notamment la venue au monde de ce petit être. D'ailleurs, cette peste était bien tentée d'aller rejoindre cet éventuel compagnon de jeu qui n'était autre que Negapi, couinant doucement pour me le faire remarquer. Je me penchais légèrement en avant et lui expliquais que cela serait possible dans peu de temps. Encore un peu de patience... Pour l'instant, je ne voulais pas perturber mes retrouvailles avec le garçon. On arrivait alors face à une clôture où des enfants s'amusaient à déposer des stickers. Suite à la remarque de mon interlocuteur, je ne pouvais que hausser légèrement les épaules pour signifier que je n'avais pas la réponse. Et ce dernier geste laissait le silence s'installer entre nous.

A l'arrêt, je regardais autour de moi afin de m'occuper l'esprit jusqu'à ce que Noctis commence à s'intéresser à la neige. Il était très vite attaqué par les bambins, me faisant sursauter au passage. Reculant d'un pas, je regardais d'un oeil amusé l'enfant Noctis désireux de se venger. Mais il était bien vite coupé avec l'intervention étrange d'une gamine. Et elle ouvrait trop la bouche celle-là Le regard un peu dur, je me retenais de me jeter sur elle pour fourrer sa tête dans la neige. Elle était en train de toute gâcher ! Et ce n'était pas tout car même si Noctis l'avait fait taire, ce sont ses camarades qui venaient à la charge. Jugeant la fuite plus approprié, le brun m'entrainait plus loin en ayant au préalable attrapé la main. Adieu les mômes ! Je leur adressais quand même un petit signe en arrière, histoire de leur faire croire qu'ils avaient raison et donc, qu'il était inutile de nous suivre. Cette petite course me brûlait rapidement la poitrine. Je n'avais plus tellement l'habitude de fournir un tel effort mais je ne me sentais pas pour autant essoufflée. Presque arrivés, Noctis me quittait pour trouver l'homme qui gérait les traineaux. Et il m'abandonne comme ça en plus... Pestant doucement pour moi-même, je le rejoignais sans un mot au moment où l'homme lui expliquait qu'il faillait un peu patienter.

« Espérons qu'ils ne nous entrainent pas dans une folle vitesse, comme certains. » laissais-je échapper, regardant au coin de l'oeil le brun avec un sourire malicieux aux lèvres.

Ah... Voilà que je me sentais bien plus décontractée ! Je retrouvais mon comportement naturel au fur et à mesure du temps. Finalement, ce qui me surprenait, c'était que ça me soulageait. Cela ne servait à rien de rester bloquée sur des principes. Il faillait que je sois prête à accorder son pardon pour vivre dans de meilleures conditions. Après tout, je l'aimais encore... Je laissais alors échapper un petit soupire sans vraiment m'en rendre compte et je laissais ma main s'apposer sur le crâne du Cerfrousse qui s'était approché. Seishin sortait dans sa petite cachette et allait coller son museau sur l'autre créature afin de la renifler. Mais dès que celui-ci se mouvait, elle allait se planquer. Trouillarde va.

Plus vite que prévu, on venait les chercher pour leur dire que tout était près. J'emboitais le bas de Noctis et gagnais la première le traineau. Je faisais très attention en montant, craignant de glisser. Une fois installée, j'attendais que mon partenaire fasse de même pour que je puisse disposer cette grosse couverture sur nos genoux. Grâce à cette dernière, le froid ne nous atteindrait pas. Je remerciais les hommes qui avaient prit les dispositions nécessaires pour que cette ballade soit possible. Et quand je pensais que l'un deux prendrait place pour diriger ce traineau, je me trompais totalement. On nous confiait carrément les rênes ... Euh... ?! Et "YA!", c'était partie. Ils n nous avaient même pas laissé le temps de nous manifester, ils avaient donné une claque à l'arrière train d'un des Cerfrousse et on était parti. C'était comme s'ils avaient fait exprès pour que l'on se retrouve que tous les deux. Grbl. Je me tournais vers le brun, inquiète, mais celui-ci semblait bien à l'aise. Avait-il planifier cela sans me le dire... ? Je commençais de plus en plus à le croire.

« Pardon » déclarais-je après de longues minutes de silence. Or, était ce simplement compréhensible ? Savait-il pourquoi je le disais ? Peut-être pas. Mais c'était dur de continuer, de l'expliquer. Car j'avais comme cette fierté, celle de ne pouvoir jamais me rendre compte de mes erreurs et de demander aux autres de me les excuser. Cependant, c'était différent avec Noctis. Je me tournais donc vers la gauche afin de le regarder correctement et de stopper ma contemplation du paysage. « Pardon pour m'être comportée de cette façon avec toi. »

_________________
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Noël Blanc   Ven 12 Fév - 11:54
Ambre avait apparemment vécu bien des choses avec ses pokémons durant son absence. C'était compréhensible, mais le garçon devait avouer que jusque là, c'en était resté au stade d'imaginaire. Quel idiot. Seishin, hein ? Il réfléchissait encore lorsque l'on vint leur annoncer que tout était prêt. Mais du courage, Noctis. C'était toi qui avait planifié cette journée ! Le garçon inspira et laissa sa belle monter en première... puis la suivit. Et c'était tout. Bientôt, le traîneau s'en allait, et ils ne restaient qu'eux. Bah voilà, une ballade en amoureux, c'était parfait, non ? Heureusement, les Cerfrousses semblaient suivre un parcours pré-déterminé, et ils n'avaient pas grand chose à faire. Ils avaient l'air de s'amuser à courir à toute allure comme ça. C'est à peu près à ce moment là qu'Ambre pris la parole. Longuement, il la dévisagea, cherchant ses mots.

« Ce n'est pas grave. Je peux comprendre. J'ai vu Chi vivre la même situation que toi. C'est moi qui me suis comporté comme un idiot. Je suppose que ça arrive, d'avoir la trouille, de ne pas être capable d'éliminer le doute dans sa tête. Je suppose que l'erreur est humaine. Et je suppose que c'est normal d'être en colère, et de se sentir laissée derrière.  Il fit un sourire à Ambre. Mais bon ! On va dire que j'essaye de faire de mon mieux pour que cette journée soit une excuse suffisante pour que ton pardon en vaille la peine. Que tu t'amuses. Que tu souris. Que tu parviennes à oublier ce par quoi on est passé. Je... »

Noctis se sentit manquer de courage. Ah oui, c'était plus facile quand on était drogué aux phéromones. C'était vrai. En y repensant, il n'avait pas eu d'énormes difficultés à déclarer quoi que ce soit à Ambre. Tout s'était passé très vite. Grâce à l'école. C'était toujours le chemin de la facilité qui s'était offert à lui jusque là. Mais maintenant, c'était différent. C'était ses propres choix, ses propres responsabilités. Il observa le vaste paysage devant lui. C'était beau. La ville avait tout donné, cette année. C'était peut être le bon moment. Il sortit le petit écrin de sa poche.

« Joyeux Noël, Ambre. Cette journée toute entière, c'est mon cadeau. Et ça, c'est un petit supplément. »

Il attendait avec impatience la réaction de la jeune femme au pendentif. Après tout, il n'était pas certain qu'elle n'allait pas se moquer de ses efforts. Il inspira ensuite une nouvelle fois, et détournant peut être légèrement le regard, finit par avouer.

« Je dois t'avouer que je ressens toujours une grande affection pour toi. Si tu vois ce que je veux dire. Je... Je pense que ça ne disparaîtra pas de sitôt, alors, euh... Pardon si ça t’embarrasse ou quoi. Mais j'ai toujours des sentiments à ton égard. »

Ses joues étaient légèrement rosis, et lui-même n'aurait pu dire si c'était la gêne ou le froid. Peu importait, dans un sens. Le traîneau continuait sa course folle, alors que lui restait là, sans savoir quoi dire ou faire.
Il n'y avait qu'eux deux, seuls au monde dans une vaste étendue enneigée. Une étrange sensation d'isolement, et pourtant d'émerveillement se répandait en son cœur. Il se sentait loin de tous les problèmes qu'il avait pu affronter, et surtout libre. Ses pensées venaient de cesser de cogner avec empressement dans sa tête. Il n'y avait plus qu'Ambre.
Il n'y avait plus qu'eux.

HRP - Désolé, c'est un peu court '^'

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: Noël Blanc   Ven 26 Fév - 8:34
C'était dur de demander pardon, je n'avais pas l'habitude de le faire. Mais plus j'avançais dans les raisons de cet acte, plus je sentais un poids en moi s'envoler. Je me sentais beaucoup mieux que la minute d'avant, libérée d'un sentiment de culpabilisation. Je tenais réellement à Noctis et continuer à bouder dans un coin n'allait pas résoudre le problème. S'il faisait un pas en avant, je devais en faire de même et pas me contenter d'accepter ses invitations. Visage meurtri encore par les évènements, je peinais de cacher ma tristesse. J'avais été seule bien longtemps et j'avais, me semble t-il, tirer un trait sur tout cela. Or, ce trait, je désirais à présent l'effacer. Je m'en voulais maintenant de l'avoir tracer trop rapidement...

La réaction du brun paraissait presque déroutante, comme s'il s'était attendu à ce moment. Il répondait directement après m'avoir observer un instant. Ses mots sortaient naturellement de sa bouche, faisant par de son propre ressenti vis à vis de cette situation, évoquant même une amie commune : Chiho. C'est vrai... Il l'avait soutenu dans un moment difficile. A tel point que je m'étais imaginée des choses terribles. Encore une erreur que je regrettais amèrement. Lorsqu'il me souriait, enfin, je détournais le regard, déstabilisée. Moi qui d'habitude arrivait à garder un contrôle parfait de mes émotions, c'était tout autre chose avec Noctis. Son désir à lui était de me revoir sourire... J'aurais pu le faire, en me forçant. Cependant, cela ne pouvait compter réellement. Je redressais ensuite la tête pour l'observer de nouveau, intriguée de connaitre la suite car il s'était arrêté.

Si je m'étais attendue à cela ? Absolument pas. Je me sentais même idiote de recevoir un présent. Mes gestes s'étaient fait naturellement, sans que je puisse réellement les commander. Les mains jointes, j'avais récupéré cette boite en écrin bleu. t là, je sentais mon coeur palpiter fortement dans ma poitrine. Je m'emballais... Je me laissais submerger par un sentiment que je pensais avoir terré au fond de mon être. L'amour. Il était toujours présent en réalité. Noctis était resté un garçon attentionné à mon égard. Je baissais finalement les yeux sur la petit boite fermée à l'aide d'un ruban blanc, me rappelant étrangement une période. La white Day et sa fameuse tradition. Je dénouais le nœud en repensant à cette journée particulière. Là où n'avions pu maitre de nos émotions. Là où je m'étais rendue compte d'une chose. Je respirais une fois, puis deux. Lentement. Ses paroles se répercutaient dans mon esprit à présent brouillé. Et étrangement, je ressentais une nouvelle émotion qui me picotait les yeux. Les larmes montaient alors que je découvrais le collier. Je bouillonnais, combattant cette faiblesse alors que cela s'avérait être des larmes de joies. Je n'avais pas l'habitude, tout simplement...

« Merci... » Arrivais-je à articuler.

L'art et la manière de se sentir encore plus mal à l'aise : je n'avais rien en retour. Je fixais l'objet dans ma main. Une Pokeball refermant une pierre caractéristique. Un choix judicieux de la part du garçon, qui me touchait énormément. Il avait toujours fait preuve de précision. Une fois la contemplation faite, je relevais mes yeux, lui tendait le présent et me tournait légèrement en déplaçant mes cheveux sur le côté. Je ne portais rien autour du cou, pas même le collier que Lyph m'avait déjà offert. En effet, pour mieux tourner la page, j'avais décidé de le terrer au fond d'un tiroir dans l'optique de ne pas le revoir mais surtout, de savoir déjà où il était au cas où je ressente la nécessiter de le reprendre.

Et puis, il n'y avait rien d'autre. Le silence retombait. Je me sentais incapable de prononcer un mot, de laisser mes sentiments s'exprimer par la parole. Gorge nouée, je me sentais un peu idiote. Je devais pourtant faire un effort. Sauf que je n'y parvenais pas. La fierté, très certainement. Une qualité, comme un défaut. Alors, je prenais une grande inspiration, ouvrais la bouche et... rien. Je déviais le regard une fraction de seconde puis je recommençais, après humidifier mes lèvres.

« Tu m'as manqué; Noctis. Énormément. »

C'était sincère. Ma main allait retrouver la sienne pour appuyer mes propos et je lui souriais enfin. Tout semblait redevenir comme avant. Cependant, effacer cette période douloureuse serait bien difficile car elle était bien ancrée en moi. Elle avait laissé une marque bien trop importante. Je baissais la tête doucement. Et puis, comme pour me sortir de cette impasse embarrassante, je parlais de la première chose qui me venait à l'esprit. Je m'intéressais aux ambitions de mon interlocuteur. Comptait-il toujours suivre la même voie au sein de l'académie ?

« De nouveaux projets depuis ton retour ? »

_________________
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Noël Blanc   Sam 30 Avr - 19:12
Instant de paix. Apaisement latent mais bien présent. La douce chaleur de la main d'Ambre dans la sienne. Une bouffée d'air chaud, des papillusions dans l'estomac. La sensation, irréelle et pourtant si forte d'être amoureux. Le jeune homme pris un instant pour fixer son regard sur le paysage, tentant d'effacer ce sourire niais qui commençait à pointer. Le temps d'arriver à fixer ses émotions, à reprendre ses esprits. Il avait rêvé d'un tel moment. Il avait rêvé d'une réconciliation. Il n'était pas certains de là ou cela les mènerait, mais à l'instant présent, il s'en fichait. Et il lui avait manqué. Cette simple pensée lui réchauffa le cœur. Il inspira et se décida à répondre à la question, l'observant dans le même temps. Le garçon détaillait son visage, les lignes qui le composaient, tout en tentant d'obtenir une quelconque réponse dans les yeux de la belle. Il lui paraissait si difficile de comprendre ce qu'Ambre ressentait en ce moment. Alors, il se contenta de plonger les yeux dans les siens avec sincérité.

« Je pense qu'il faut que je me remette au travail. J'ai eu du mal à suivre les cours en revenant, ce qui est plutôt inhabituel chez moi. Et puis, j'ai une ribambelle de pokémons à m'occuper... Un sourire maladroit suivi d'un demi-rire. Blague à part... Je ne sais pas vraiment. Je veux continuer à étudier les pokémons, à les comprendre. Mais je ne suis plus très sûr de comment m'y prendre. Un jour, j'espère être capable de le savoir. D'être un scientifique suffisamment brillant pour faire avancer notre compréhension de nos petits amis. »

Il sourit à la jeune femme. Puis, tapota la tête de son pokémon, qui se frotta à sa joue en réponse. Il ne savait trop comment cette journée allait finir, mais il était content que la jeune femme ait pu y retrouver le sourire. Distraitement, il se tourna vers elle et lui demanda :

« Et toi ? Qu'as-tu prévu de faire, une fois que ce sera fini ? Où iras-tu ? »

Lui-même savait qu'il voulait voyager davantage. Il n'avait pas réellement besoin de plus pokémons, mais les étudier dans leurs milieux naturels serait sûrement une expérience enrichissante. Pour Ambre, cela devait être différents. Peut être serait-elle appelée sur des sites de fouilles, peut être participerait-elle à la résurrection de plus de fossiles. L'avenir lui parut lointain, et quelque peu angoissant. Le jeune homme était-il effrayé par le changement ? Sans le moindre doute. Cela lui valut un rictus. Mais lentement, le traîneau s'arrêta, et il constata qu'ils étaient revenus. Déjà ? Cela lui avait paru bref. Il descendit et offrit sa main à la demoiselle, ainsi qu'un sourire. La neige l'avait tout de même refroidi, et il n'aurait pas été contre une boisson chaude. S'éloignant lentement du stand, il lui demanda :

« Où veux-tu aller maintenant ? Veux-tu poursuivre sur les stands ? Quelque chose qui te fait envie ? »

Noctis ne se sentait plus du tout nerveux, même plutôt calme. Son cœur avait repris un rythme normal, comme rassuré par les derniers événements. Il lui serait bien plus facile de parler avec e-. Il apperçut les gamins d'un peu plus tôt et se figea. Bizarrement, il n'avait pas très envie de passer par là. Il attrapa la main de la jeune femme, marmonnant qu'un détour ne leur ferait pas de mal. Ils avaient tout le temps du monde, et personne pour les en empêcher.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: Noël Blanc   Sam 14 Mai - 10:37
Faire le point sur ses sentiments, ce n'était pas une tâche évidente. Encore moins lorsque la dite personne se trouvait juste en face de soi. Et pourtant, j'avais enfin réussi à partager mon ressenti, à l'exprimer sans crainte. Je me sentais soulagée, comme si un poids en moins venait tout juste de s'envoler. C'était si simple, de discuter, de mettre des mots à ses émotions... Je me sentais beaucoup bien qu'une autre sensation me rattrapait : le mal être. Peu méconnue et si désagréable. Je tâchais donc de l'effacer rapidement en me concentrant sur tout autre chose, soit les projets de Noctis. Peut-être qu'avec le temps, ils avaient évolué, si ce n'est pas totalement changé. Il me faisait donc part de ses difficultés quant à reprendre un rythme normal mais qu'il comptait toujours étudier les Pokemon. Cette optique me faisait doucement sourire car j'imaginais mal le garçon dans un autre domaine.

Le retour de la question me revenait ensuite, frappant étrangement mon esprit. Cela me faisait drôle de l'entendre dire par l'intermédiaire de quelqu'un d'autre, surtout face à une figure si importante. Noctis avait marqué une emprunte dans mon coeur assez grande pour que je le prenne en considération dans mes choix futurs. Je me rappelais alors de cette opportunité que la laboratoire de Lansat m'avait soufflé, cette envie soudaine de quitter l'académie et de voler enfin de ses propres ailes. De vivre la vie professionnelle dont je rêvais. Mais tout changeait. Et pas uniquement parce qu'il était revenu ici. J'hésitais encore, tout simplement... La proposition était bien évidemment intéressante mais je n'étais pas certaine que cela me convenait totalement.

« Pour tout te dire, je pensais faire ma dernière année au sein de l'académie. On m'a proposé un poste sur Lansat. Sauf que depuis quelques temps, je doute. Pas en mes capacités mais plutôt aux caractéristiques de ce travail. Dans tous les cas, je sais très bien que je rêve de faire de nombreuses expéditions. Je me vois pas restée enfermé dans un bureau, être statique... Donc je ne sais pas où j'irais planter ma petite base haha. Bref... Je risque d'être souvent en mouvement. »

Cette réalité me faisait frissonner. J'avais parlé à cœur ouvert et je me rendais compte que pour notre couple, l'avenir que je m'imaginais ne convenait. Du moins, pas totalement. Est-ce qu'il serait prêt à la suivre là où elle irait ? A voir. Après tout, ce n'était que des projets, des rêves intouchables lui paraissant pourtant si proche. L'avenir était effrayant, dans le fond.

Le traineau ralentissait, signe qu'on approchait de l'arrivée. Je redressais la tête doucement, un peu déçue de constater que ça avait été trop rapide -ou plutôt que je n'avais pas vu le temps passer. Noctis m'aidait à sortir et une vague de fraicheur m'envahissait. Aaah, j'étais bien callée moi dans ce traineau, bien au chaud sous la petite couverture. Tandis qu'on s'éloignait, le jeune homme me demandait si je désirais une chose en particulier. Je fouillais alors dans mes souvenirs afin de me rappeler ce que ce village de Noël proposait. Comme activité, il restait encore la patinoire ou la piste de ski. Je raillais finalement de ma liste la seconde option, me disant que moi et les ski, ça ne devait pas faire bon ménage. Il y avait aussi les petits stands sympathiques, comme ceux proposant nourritures et boissons chaudes ainsi que ceux qui proposaient des babioles. Y faire un tour m'enchantait mais le garçon me trainait dans la direction opposée. Et lorsque je me retournais pour savoir pourquoi, je comprenais bien vite que c'était à cause de ces bambins. Je souriais doucement, d'un air taquin.

« Mister Flavelle, zéro. Les enfants, deux. Je ne savais pas que tu avais peur de ce qu'ils pouvaient faire. »

Le regard amusé, je le suivais sans brocher. Et d'une manière comme une autre, on arrivait au centre des festivités. Mais avant que l'on regagne la rue principale, je me stoppais et tirait doucement sur la main de mon partenaire que je n'avais pas lâché depuis qu'il s'en était saisie. Curieux, il se retournait comme prévu pour chercher dans mes yeux la raison pour laquelle je m'étais arrêtée. Et je m'approchais de lui sans prévenir, l'enlaçant dans mes bras tout en allant chercher ses lèvres. Allez savoir pourquoi, c'était simplement une pulsion que je me devais de satisfaire. L'envie de retrouver cette sensation qui elle aussi m'avait terriblement manquer. Main dans sa nuque, mes doigts glissaient dans ses cheveux et je me collais à lui. Voici un baiser fort passionné.

« Personne ici pour se permettre tout jugement, même pas des chérubins. » me permettais-je de dire en conclusion, nez contre nez.

Un dernier baiser au coin de ses lèvres et je me détachais de lui. En plus de produire un certain désir, cela m'avait réchauffé. Espérons que le jeune homme ne m'en veuille pas de trop d'avoir pris une soudaine initiative.

Lorsque l'on reprenait la route, je sentais ces délicates odeurs venant faire crier famine mon pauvre estomac. La gourmandise frappait et je conviais Noctis à faire la queue avec moi pour commander quelques choses. Durant l'attente, on se mettait même d'accord pour prendre le temps de se poser un peu à table. L'un en face de l'autre cette fois-ci, j'avais tout le loisir de l'observer, un stupide sourire niché sur mon visage. Oui, j'étais aux anges depuis que je l'avais embrassé. Idiot, n'est-ce pas ? Nos commandes arrivaient et mes mains allaient encercler cette tasse de chocolat chaude, me permettant de reprendre la discussion là où elle s'était arrêtée.

« Si je comprends bien, tu laisses de côté l'espionnage ? »

_________________
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Noël Blanc   Sam 14 Mai - 11:12
Le détour forcé avait eu ses avantages. Il était encore songeur aux projets que Ambre lui avait confié, lorsqu'elle lui fit la remarque qu'il se faisait malmener par des gosses. Sa phrase l'amusa, et il ne put s'empêcher de l'imiter en train de parler, d'un air mécontent, espérant ainsi la faire rire. Après tout, il avait toujours sa main, elle était toujours là, et il avait vaguement l'air de l'homme le plus heureux du monde. Regagner la ville ne fut pas aussi long qu'il l'espérait, et ils retrouvèrent bientôt les lumières et l'activité de la place. Enfin presque. Le garçon se sentit tiré vers une direction, et ne tenta même pas de résister. Il voulut demander à la jeune femme ce qu'elle voulait, mais...
D'une part, il n'en eut pas le temps. D'autre part, ses pensées se heurtèrent violemment pour se transformer en un tumulte d'émotions. Ambre s'était presque jetée à son cou pour l'embrasser. Une dizaine de questions se mêlèrent et s'effacèrent tout aussi rapidement qu'elles étaient apparues. Une seule pensée, une seule réponse. Lorsqu'elle daigna enfin relâcher ses lèvres, il ne put s'empêcher un sourire amusé à sa phrase. Elle était là. Tout contre lui. Elle était là, elle l'avait embrassé. Pour lui, c'était une sorte de feu vert. Le diable venait d'être réveillé. Elle l'embrassa une nouvelle fois avant de se détacher... Vraiment, était-ce si simple. Il raffermit sa prise sur la main de sa belle et la tira vers lui, pour la serrer contre lui.

« Hop, hop, hop... Qui t'as dit que j'allais te laisser partir, hein ? »

Un sourire carnassier bien connu se forma sur ses lèvres, et il plongea la tête dans le cou de la jeune femme. Un, deux, trois petits baisers. Peut être un peu plus sur le dernier. Peut être qu'il l'avait légèrement mordillé. Aucun témoin pour l'accuser, de toutes façons. Y aurait-il quelqu'un pour plaider contre ? Sûrement pas. Alors lentement il releva sa tête, passa ses lèvres doucement sur l'oreille de la jeune femme, et lui susurra :

« Tu m'as manqué. Ça m'avait manqué. »

Il s'en détacha, lui souriant avec bienveillance. Et puis un autre bisou sur le front, aussi. Désormais tout content, il l'observait d'un œil, lui demandant où elle voulait aller. Alors leur marche continua, à l'assaut d'un trésor indispensable et nécessaire : la nourriture. Les odeurs qui émanaient de toutes parts n'aidaient clairement pas à ne pas y penser, et vu la matinée qu'il venait d'ouvrir, ce n'était sans doute pas plus mal. Il faisait froid, et bien que la présence d'Ambre le réchauffait considérablement, cela ne pouvait pas lui porter préjudice de manger un peu. Deux stands plus loin et quelques tables plus tard, ils se retrouvaient donc tous les deux en face à face, avec une tasse bien chaude, tandis que Noctis hésitait encore avec les bretzels ou les crêpes au chocolat. Les deux lui paraissaient bien, mais ses pensées ne parvenaient pas à se fixer, encore à moitié en train de murmurer le nom d'Ambre un peu partout dans sa tête. Le jeune homme tentait vainement de les effacer pour se concentrer cinq minutes, mais c'était peine perdue ; elles ne voulaient pas le lâcher. Il tiqua à la question d'Ambre. Ah oui. C'est vrai qu'elle savait. Il regarda un instant à droite, puis à gauche, mais tout le monde avait l'air bien occupé.

« Mh, je ne dirais pas ça. Tu me connais, je suis trop curieux pour laisser tomber, dit-il avec un clin d’œil complice. Disons simplement que je ne vais pas me focaliser dessus, mais... Il marqua une pause, hésitant à choisir ses mots. C'est grisant. Je crois que j'aime ça, que j'aime le risque, même. Je ne crois pas que je laisserais totalement de côté, juste... Une fois de temps en temps, c'est bien. Je n'ai pas besoin d'être sur ça en permanence. Il se rapprocha d'elle, lui murmurant. On s'infiltrera dans un laboratoire top secret pour faire avancer des recherches, en laissant une carte de visite si tu veux ! »

Le brun lui sourit. Il était juste heureux comme ça. Noctis n'avait aucune raison de la laisser derrière, et c'est ce qu'il essayait de lui faire comprendre. Il ne lui cacherait plus ce genre de choses, si elle voulait le savoir. Et surtout, il voulait s'amuser. Une grande gorgée de chocolat, et il se décidait.
Crêpe au chocolat. Sucrée, agréable, délicieuse et suave. Comme Ambre.
Et il regardait son aimée, comme jamais il n'avait regardé qui que ce soit. Avec passion.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: Noël Blanc   Mer 18 Mai - 11:02
Non, Noctis ne semblait pas déçu de mon initiative, loin de là. Il m'avait rappelé contre lui pour assouvir ses propres désirs, venant embrasser cette zone sensible qu'il ne semblait pas avoir oublié. C'est à cet instant, que l'on se retrouvait pour de bon, que l'on redevenait ces deux adolescents épris l'un pour l'autre. Le cours de l'histoire avait repris, comme s'il ne s'était jamais arrêté, gommant progressivement cette séparation qui m'avait fait tant souffrir. Je lui pardonnais, presque totalement, conservant au plus profond de mon être cette sensation désagréable qui, un jour peut-être, ressurgirait. Pour le moment, je ne voulais que la faire taire. Une page s'était tournée.

Chocolat chaud dans les mains, je laissais la chaleur parcourir mon corps. Et bien que le silence s'était confortablement installé, je prenais la parole d'un sujet qui me trottait à l'esprit depuis un bon moment déjà. Qu'en était-il de son autre spécialité ? Celle qui cachait aux autres, celle que j'avais découverte il y a des mois. Il ne l'avait pas évoqué tout à l'heure, il était donc possible qu'il ait abandonné l'idée. Mais sa façon de se rapprocher et de vérifier s'il n'y avait pas d'oreilles attentives me laissait penser le contraire. Je m'en voulais de ne pas y avoir fait plus attention, d'en parler avec davantage de discrétion. Heureusement, toutes les personnes autour de nous semblaient bien occupées.

Je me laissais transporter par ses propos, mes yeux rivés sur ses lèvres qui bougeaient. Je l'entendais à peine, suffisamment pour comprendre qu'il n'allait pas abandonner. Qu'il aimait cela même, employant un terme particulier. Le ton diminuait de plus en plus, ce qui me forçait à me rapprocher de lui. Il en faisait de même, suffisamment pour me glisser un drôle de message. Qu'entendait-il par "on" ? J'arquais un sourcil et me reposais au fond du fauteuil. Je m'imaginais un instant espionne et riais intérieurement. Je ne m'en voyais pas la capacité. Loin de là. Il faillait être agile, avoir de la dextérité... Être forte aussi. Pas que je ne l'étais pas. Juste pas suffisamment. Je n'avais pas la carrure de mes compères Pyroli qui se levaient chaque matin pour s'entrainer.

« Parce que tu veux m'embarquer là dedans ? Haha, franchement, tu m'as vu ? Je risque de faire tout échouer plutôt qu'autre chose. »

On se regardait d'un air complice et on se souriait. Décision faite, la commande partait en cuisine et on se retrouvait de nouveau seuls. Je sirotais mon chocolat, lançant quelques œillades au garçon. Lui comme moi n'avons rien à dire pour le moment. Ou plutôt, j'éprouvais des difficultés pour engager la conversation. Pourtant, tout semblait naturel, être comme avant. Etais-je encore perturbée à ce point ? A croire que oui... Pauvre adolescente que je suis, incapable de faire le tri dans ces sentiments. Ca ne me ressemblait pas du tout et me mettait en difficulté. Alors, je soupirais un bon coup. Non pas parce que j'étais blasée mais plutôt pour extirper de moi ce trop plein d'émotion. A cet instant précis, le serveur posait nos commandes sur la table et je pouvais me délecter de cette crêpe à la confiture, allant même en couper un bout pour faire gouter le brun. Des gestes typiques qui revenaient progressivement. L'amour flottait dans l'air.

« Puisque tu aimes les sensations, je te propose de faire un tour de patinoire pour la suite. Sauf si tu avais quelques chose de prévu pour m'épater. Après tout, n'étais tu pas à la reconquête de miss Lawford ? »

Je me redressais convenablement, le regardait et lui souriait d'un air malicieux. Alors, que me réserves-tu cher Noctis ?

_________________
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Noël Blanc   Mer 25 Mai - 15:47
Il sourit en l'entendant. Un instant, le brun hésita à pousser la blague plus loin, mais il se dit que c'était suffisant. Que la douce complicité qui s'emparait d'eux était suffisante. Et agréable, aussi. Voilà quelque chose qui le rassurait, qui lui montrait que rien n'était impossible. Que cela existait toujours, et qu'entre eux, il lui suffisait de faire preuve de persévérance. Les crêpes arrivaient, et Ambre partagea la sienne, ce qui fit davantage sourire Noctis. Il lui demanda si elle en voulait aussi, prêt à partager à son tour. Quelques bouchées goulûment avalées plus tard, la réplique de sa belle le fit presque rougir malgré lui. Elle devenait provocante. Et il aimait ça. Le joueur qui était en lui aimait la provocation, et il ne souhaitait qu'une chose : répondre de manière plus provocante encore. Mais il n'était plus aussi impulsif qu'avant, et se posa un instant réellement la question de ce qu'il aurait voulu faire. Le carrousel serait encore ouvert pendant un moment, un tour de patinoire ne lui ferait pas de mal. Il avala ce qui restait de sa crêpe au chocolat et planta ses iris dans celles d'Ambre.

« Eh bien, Miss Lawford, j'ai l'audace de croire que pour l'instant, ma reconquête ne se passe pas trop mal... Il attrapa la main de la jeune femme. Ou peut être que je me suis fait des idées plus tôt ? Il se rapprocha. Peut être que la Miss n'est pas satisfaite, qu'il lui en fallait plus, hm ? Clin d’œil complice, avant de se reculer. Hm, va pour la patinoire. Mes projets peuvent attendre un petit peu. Et puis, de nous deux, qui sera le premier à tomber par terre sur la glace, hein ? »

Il se releva, tendant une main à la jeune femme. La patinoire. Depuis combien de temps n'avait-il pas posé les pieds sur des patins à glace. Un sacré bout de temps, lui répondit sa mémoire. A dire vrai... ça devait au moins faire... Oulah... Une dizaine d'années ? Noctis avait plus été adepte du roller que du patin à glace. Comme l'un n'était pas très différent de l'autre, il espérait que cela lui serve. Mais même les rollers, il n'en avait plus fait depuis qu'il était arrivé sur Lansat. Hm, touché. Il risquait de se faire prendre à son propre piège. Son arrogance l'avait perdu. Il ignorait totalement les capacités d'Ambre en la matière, cela dit. Il verrait tout cela sur place. La patinoire se situait plus loin, et le temps de la marche fut des plus agréables pour le garçon. Il n'avait pas lâché sa main. Ah ça, pour rien au monde. Bien qu'il y eut un peu de monde sur la glace à première vue, l'endroit n'était pas aussi noir de monde que ce qu'il aurait pensé. Tant mieux. Cela leur éviterait sans doute bien des peines. Maintenant, il leur fallait des patins... Une taille au dessus de leur pointure. Il se tourna vers la jeune femme.

« Tu en as déjà fait ? »

Il enlevait ses chaussures et s'occuper d'enfiler ses patins. Blanc comme neige. Enfin presque. Ils avaient déjà servis, c'était une certitude. Il ne se souvenait pas très bien de tout ça. C'était assez flou dans sa mémoire. Voyons... Il savait que le patin devait être bien fixé à la cheville, pour éviter des entorses. Il serra les lacets, vérifiant que ce n'était pas trop ample. Ça avait l'air bien fixé. Il observa la jeune femme, avant de lui tendre la main à nouveau, se dirigeant vers la glace. Il réajusta rapidement ses vêtements – pour éviter de prendre trop de froid, sans doute – et observa un instant l'endroit, nerveux. Bon, bah, quand faut y aller... Il passa la porte et posa un pied – ou plutôt, une lame – sur la glace, agrippant à la rambarde. Puis l'autre. Oh. Ça n'avait pas l'air si compliqué que ça... l'équilibre semblait relatif, il lui faudrait sans doute plusieurs minutes avant de se sentir à l'aise. Mais c'était mieux que rien ! Il observa la jeune femme, l'invitant à le suivre.

_________________

Noctis Flavelle ≈ Chercheur Pkmn, Phyllali.
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: Noël Blanc   Sam 23 Juil - 8:23
Le défi de la patinoire était accepté. A nos risques et périls, nous allions  affronter ce sol glissant... Cette couche de glace ne m'impressionnait guère, plutôt confiante. J'étais agile et mon expérience devrait suffire, du moins, le peu que j'en avais. Cependant, c'est sur un mot en particulier provenant de Noctis que je tiquais. De quel projet pouvait-il donc bien parler ? Je le fixais droit dans les yeux, tentant de deviner à travers son regard ce qu'il était en train de préparer. Il gardait le secret précieusement et ne dégageait même pas un seul indice. Du coup, je me sentais un peu perturbée. Ou plutôt gênée, de voir qu'une si grande attention m'était portée. J'appréciais les surprises, mais j'essayais toujours de les deviner. Pourquoi ? Même moi, j'étais incapable de me l'expliquer. Mon esprit me poussait à le faire, à chercher de quoi il était question. J'avais d'ailleurs commencé, le cerveau fumant de plusieurs hypothèses réfléchies. Sauf que la réalité revenait rapidement et que je n'avais pas le choix que de me concentrer sur autre chose : tenir sur des patins.

La patinoire se tenait sous mes yeux. Il y avait un peu de monde, mais je jugeais l'espace suffisant pour que nous puissions à notre tour faire notre entrée sur scène. Je me tournais doucement vers Noctis, afin de déceler une quelconque réaction de sa part. Poursuivrait-il le défi ? Je me mordais la lèvre inférieure. Peut-être qu'il était doué, après tout. Et que je m'étais trop reposée sur des capacités que je n'étais même pas sûre d'avoir. Je ne me félicitais pas. Et je ne pouvais faire marche arrière, car ce serait avouer sa défaite. Places payées, on allait chercher nos patins pendant que le garçon me posait la question fatidique. Je souriais légèrement, sans le regarder. Je faisais mine de me sentir totalement à l'aise, bien que le doute s'emparait de moi au moment même où il avait demandé. Je tâchais de faire bonne figure, comme j'avais pour habitude de le faire.

« Peut-être bien. »

Ni une affirmation, ni une négation. Assez pour laisser le doute planer dans les pensées de mon si cher interlocuteur. Je trouvais par la suite la taille de patin me correspondant et m'installais sur un banc pour les nouer sérieusement sur ma cheville. L'heure du lancement avait sonné et Noctis était le premier à tester la glace. Je le suivais de très près et lui enjambais le pas dès qu'il m'invitait à le faire. Et forcément, j'allais à mon tour me saisir de la rambarde, ayant certainement mis un peu trop d'entrain. Je lançais un regard vers Noctis qui semblait plutôt amusé de me voir galérer.

« Ne rigole pas. T'es pas plus doué, je te signal ! »

Vexée ? Pas du tout. Je l'avais même dit en riant doucement, me moquant moi-même de cette situation. On se lançait par la suite, ne quittant pas le bord. Je donnais un coup, puis deux. Finalement, ce n'était pas si compliqué. Ce que je pensais jusqu'à ce que je me sente un peu trop à l'aise et que mon pied dérape. Cela était arrivé au moment même où je m'étais permise de doubler le garçon, me retrouvant alors devant lui. Mais qu'est-ce qui m'était passé par la tête ? Allez savoir ! Je tentais vainement de récupérer cet équilibre perdue, tournoyant un peu et... badaboum. Dans ma chute, j'emportais avec moi Noctis -oui, il faillait bien que je m'accroche quelque part. Je me retrouvais alors sur celui-ci, ce dernier ayant amorti ma chute (merci !) Nez contre nez, mes cheveux tombant en cascade et abritant nos visage, je lui souriais. Rien de casser, apparemment. Juste dans une position cocasse qui ne me perturbait pas. Etant encore proche du bord, on ne gênait personne alors je prenais l'initiative de ne pas me relever encore.

« Ex aequo. » murmurais-je, baisant d'une courte pression la commissure de ses lèvres. Devant ce verdict, il n'avait pas le choix, même si c'était clairement ma faute s'il se retrouvait là.

_________________
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Noël Blanc   
Noël Blanc
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :