Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ? [Pv Sirius]
Hanaë Hawkins
Hanaë Hawkins
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 316
Points d'Expériences : 217
Coordinateur Performer
Sujet: Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ? [Pv Sirius]   Dim 20 Déc - 22:01
Il n'y pas à dire, ce village de noël était vraiment à craquer, sans parler de ses boutiques dans lesquelles Hanaë accepta volontiers de tirer un trait sur ses économies. Tant pis ; ses ennemis n'auront pas le droit à des cadeaux de mauvais goût pour les fêtes. La Mentali préféra penser à elle avant tout, quoiqu'il y avait aussi Nox et un peu Ace, il fallait l'avouer. C'est ce manque d'égoïsme qui la poussa à sortir pour dilapider littéralement son porte-monnaie dès le petit matin. Enfin... Petit entre guillemets puisqu'il était tout de même onze heures. La miss avait déjà planifié toute sa journée. Elle ira donc à la patinoire pendant deux heures, suite à quoi elle se fera plaisir avec un bon plat chaud dans un restaurant avec terrasse, histoire d'admirer les gens se casser la gueule sur la piste de glace, évidemment. Puis elle écumera les magasins de vêtements durant l'après-midi entier avant de retourner boire un thé dans un petit bar du coin. Bref ! De quoi la ruiner pour quelques petites semaines, mais elle saura se débrouiller.

Il était désormais temps d'entamer la première partie de la journée, soit le profit de la patinoire. Hanaë espérait qu'il n'y aura pas trop de monde, ou en tout cas trop peu pour qu'on fasse attention à sa maladresse sur la glace. Car oui, c'est la première fois qu'elle enfilait des patins et Feitan ne manqua pas de le lui rappeler par un petit avertissement. "Osse" avait-il dit. Ce fut pourtant compréhensible et compris. Hanaë tapota le crâne de son starter et le somma de surveiller ses effets personnels une fois qu'elle eût enfilé une paire de patins noirs, histoire de ne pas trop briser l'harmonie entre le rouge et le noir qu'elle portait. Et, une fois prête, elle s'élança prudemment sur la piste – ne souhaitant néanmoins pas lâcher la barrière de sécurité pour le moment – en pratiquant la technique du canard. Oui, la fameuse technique du parfait débutant, celui qui ne voulait pas se rétamer donc qui se contentait de marcher sur la glace au lieu de glisser. Comme ce type là, devant.

– Mais ce ne serait pas...?

Alors qu'elle continua de progresser, Hanaë crut apercevoir Sirius, a.k.a l'abruti ou encore Circus. Quelle coïncidence ! Alors lui aussi était en train de chercher la bonne technique pour patiner ? Et malgré que la miss soit dans la même situation que le brun, elle se permit de rire de lui pendant qu'elle était encore assez loin pour ne pas être entendue. Sauf que toutes les bonnes choses ont une fin. Et là, une chute manqua de la faire taire à jamais. Heureusement que la damoiselle rouge sut se réceptionner habilement – ou plutôt miraculeusement – contre la barrière. Ce petit accident n'atténua néanmoins pas sa volonté d'aller faire cet abruti chéri. Depuis le cours coordinateur, c'était presque comme une seconde nature pour Hanaë d'aller emmerder le pauvre garçon.

Elle se hâta donc en forçant sur la barrière, histoire de réduire la distance marquée entre lui et elle. Ses yeux se plissèrent à cause de l'air frais qui lui souffla en pleine figure, mais jamais elle n'abandonna sa poursuite. Et finalement, elle parvînt à se rapprocher de son objectif jusqu'à gagner en vitesse et... Oh ! Le percuter ! Comme de par hasard ! En espérant qu'il allait perdre l'équilibre et s'écraser sur la glace. Dans tous les cas, Hanaë, bien consciente de son plan, parvînt à ne pas chuter. Elle se permit même de jouer le jeu jusqu'au bout, comme si elle n'avait pas reconnu l'idiot de dos alors que l'évidence avait été soulevée au moment où elle se saisit d'une des mains du garçon pour la décrocher de la barrière de sécurité.

– Oh ! Comme je suis maladroite.

Même pas un seul pardon. Même en jouant la comédie, ce n'était tout simplement pas possible. Indirectement, Circus l'avait bien cherché. Tant pis s'il se cassait la gueule et se fendait le menton ; Hanaë ne pourra que rire de lui une fois qu'il se retrouvera alité. Malheureusement, il avait forcément fallu qu'un certaine professeur fasse son apparition dans un triple axel (avec supplément pétales de rose) magistral, pour ensuite s'arrêter devant les étudiants. Et encore plus malheureusement, ce professeur interpréta les gestes commis par Hanaë de la mauvaise façon. De la pire façon possible, avait-elle même pensé à cet instant.

– Oooooooooh ! Mais ne serait-ce pas là le fougueux Powell et la ravissante Hawkins ? Mais quel beaaaaaaaaauuuuu portrait vous m'offrez là les enfaaaants ! J'adoooore vous voir si proches ! C'est so glamoooour ! Comme le petit Trésor la dernière fois, MA-GNI-FAÏQUE !

Pourquoi est-ce que l'envie de vomir s'empara-t-elle soudainement de la Mentali ? Hein ? Simple question rhétorique. Pourtant, on ne pouvait trahir la "confiance" de sir Heartnett, sous peine de voir son avenir dans la coordination parsemé d'obstacles. C'était vraiment obligé, donc ? Il semblerait... étant donné les yeux de merlan frit que tirait Andreas.

– Ahah ! Vous l'avez dans le mille, monsieur ! On ne peut plus se quitter. Pas vrai, Sirius ? Elle passa un de ses bras autour de la taille du garçon et, discrètement, le pinça malgré les épaisseurs de tissu qui le recouvraient. Un simple hoche de tête suffira. Ne fais pas tout foirer, pensa-t-elle. Excusez-nous monsieur, mais nous aimerions profiter de la matinée avant d'aller manger ensembles.

– Oooooh je vois ! s'exclama l'édulcoré en prenant une pose de poète tourmenté. Dans ce cas, je vais retourner éblouir mon Smeagol chéri !

Puis il s'envola sur la piste, tandis que le Pokémon d'Andreas répondit par un "monpustuuuuuule" craché depuis au moins vingt bons mètres, là où il était posté. Et après que le professeur soit parti, Hanaë lâcha Sirius et tenta de le repousser... perdu ! C'est qu'il était plus grand, donc forcément plus lourd. Au lieu de parvenir à le pousser, c'est elle qui recula systématiquement de quelques centimètres. Vexée, elle se contenta de lever un pied pour shooter dans un des patins du garçon. Allez, tiens ! Ça t'apprendra à être plus grand.

– Ne te fais pas d'idées. Ça m'a plus répugnée qu'autre chose, mais je tiens à mon avenir.

_________________



Personnage le plus exécrable
Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2520
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Sujet: Re: Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ? [Pv Sirius]   Mar 5 Jan - 19:07
Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ?
Hanaë & Sirius
Quoi de mieux pour profiter du village de Noël que de découvrir les activités à notre disposition. Aujourd'hui j'avais décidé que ma scène serai la patinoire. J'étais assez intrigué pour tout dire. Il fallait bien reconnaître que je n'avais jamais eu l'opportunité de monter sur des patins pour valser sur la glace. Alors peut-être serai-je un peu ridicule mais ce dernier ne tue pas ! Je pose un pied après l'autre sur la piste de glace. Les premiers pas/glissades sont les plus difficiles et il me faut un petit moment avant de réussir à trouver mon équilibre. Heureusement que la barrière est là pour me soutenir sinon mon nombres de chutes, déjà conséquent, aurait brisé les records. Je m'accroche donc tel un désespéré à cette si gentille barrière qui m'a déjà sauvé la vie plusieurs fois. Vous savez la fameuse technique de se prendre fortement la barrière et à s'exploser les doigts de pied. Cette expression est étrange d'ailleurs. Pourquoi doigts de pieds et pas doigts de main d'abord ? Peut-être que parce que le vrai nom c'est orteils et que je suis un naze ? Sûrement oui.  

Ahum, ahum. Je jette un regard sur les quelques personnes qui ont possession du centre de la piste. Ils virevoltent, voyez Heartnett et ses grands sauts de biches. C'est assez impressionnant pour tout dire. J'aurais presque honte de devoir me tenir à la barrière pour ne pas tomber. Ok, j'ai carrément honte mais le référent des Jaunes a bien dût commencer par ça aussi nan ? On ne démarre jamais au sommet ! Alors si je persiste, je vais sûrement réussir à faire des pirouettes nan ? Je viens bien réussir à m'éloigner de cette rambarde pendant plus de cinq minutes. En tout cas on ne peut pas dire que j'essaie pas. Je donne tout ce que j'ai et mes chutes ne me font que perdre un peu de temps.

Une heure, une heure que je fais des tours de piste en essayant d'avoir un équilibre correct. ET TOUJOURS PAS. J'ai entre temps laissé tomber mon manteau et je suis en pull, vert avec des rennes dansants dessus, luttant envers cette piste de danse qui ne veut pas me laisser l'apprivoiser. Saleté. Je te dompterai, fut-il que j'y passe des heures, que dis-je ? DES JOURS ! Je serais la future stars des étendues gelées. Et que le premier qui dise que je ne suis pas crédible soit brûlé ! Na.

Ok, ok. Je vais quitter la patinoire pour ne plus jamais la rejoindre. C'est trop. Je viens de me faire bousculé/poussé/renversé « malencontreusement ». Et quand je reconnais la silhouette fine de la rousse détestée, mon cerveau beug un instant. Un brin agacé, par sa présence, par son action, par elle quoi, je me relève avec élégance pour poser un regard noir sur la Mentali. Cette fille est ma rivale, ma Némésis, mon opposée. Elle est tout mon contraire. Je suis sûr que c'est mon double maléfique en fait. Nous sommes fait pour nous haïr. Et ça tombe bien, nous nous haïssons. Et avec hargne, et coups bas en supplément. Je crois que je suis traumatisé à vie des Cochignons à vie. Qu'on ne m'en parle pas. Qu'on ne m'en montre pas un. Rien qu'en y repensant j'ai un frisson.

Et comme par hasard, Heartnett arrive, en paillettes, froufrou et pétales de rose, nous montrant avec grâce ces mouvements de patineur de l’extrême. Et en bon disciple de l'AMUUUR, le référent prit nos gestes et notre proximité pour tout autre chose que notre haine mutuelle. Un frisson remonta dans mon dos alors que j'imaginais pendant à peine une seconde une vie de couple avec Hanaë. Pire idée ever. Je saurais à quoi penser en cas de trop grosse joie … Enfin, Hearnett semblait ravi de voir deux de ses étudiants s'entendre aussi bien. Et il était tout bonnement hors de question de perdre un tel allié pour ma future carrière. Il avait les contacts et il serait bien stupide de le laisser filé pour une sombre histoire de couple, qui n'existait même pas. Et tant pis si ça demandait de se rapprocher physiquement de la peste, je ferais tout pour la scène. Alors, sans même grimacer alors qu'elle me pinçait, avec immensément d'amour, la taille je me penche légèrement pour déposer un baiser sur sa chevelure de feu.

- Totalement, j'ai bien de la chance, vous ne pensez pas professeur ? Et je compte bien t'inviter ma belle, je connais ce petit restau absolument délicieux !

Un clin d’œil, faussement, complice en direction de la demoiselle et le professeur, berné, reprend ses figures. Parfait. A peine Heartnett parti que Hanaë me lâche et tente de me pousser. J'ai un léger rire moqueur à la voir tenter de me pousser alors que j'ai très facilement une tête de plus qu'elle. Pour une fois que ma grande taille me sert pour quelque chose d'utile … Rire vite ravalé quand la Mentali, mauvaise, tape dans mon tapin me faisant vaciller. Je me rattrape tout juste à la barrière en lui jetant un regard noir. C'est ça commence tes coups bas petite … Je me redresse de toute ma taille, j'ai trouvé quelque chose qui l'énerve, je ne vais pas arrêter en si bon chemin …

- Comme si je voulais être proche de toi. Ne te pense pas plus intéressante ou attirante que ce que tu es. Et si j'ai joué le jeu c'est bien pour le même objectif. Malheureusement, il semblerai que Heartnett nous observe. Moi qui voulait partir. J’espère que tu es fière, il va falloir jouer jusqu'à qu'il se trouve une autre source de distraction. Si évidement, tu t'en sens capable Mademoiselle « je tiens à mon avenir ».

Un sourire aussi faux que charmant et je tends mon bras à Hanaë. Sans attendre de savoir si elle est bien en équilibre j'utilise le peu de mes compétences en patin à glace pour démarrer vite et déstabiliser la jeune fille. Et c'est partit pour celui qui fera le plus tomber l'autre. Et pour bien commencer je m'arrête en m'accrochant soudainement à la rambarde. Sans me préoccuper des passants qui quand ils râlent ne reçoivent que des regards noirs. C'est la guerre entre deux généraux, les soldats n'ont pas droit à la parole !

code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Hanaë Hawkins
Hanaë Hawkins
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 316
Points d'Expériences : 217
Coordinateur Performer
Sujet: Re: Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ? [Pv Sirius]   Mer 6 Avr - 13:25
Brr ! Le frisson, sponsor officiel de cette rencontre. Pourquoi est-ce que Sirius avait-il eu besoin d'aller si loin dans les mensonges ? Les mots auraient pu être suffisants, et de loin. Mais non ! Il se permit un contact intime, un peu trop au goût de la Mentali qui n'avait envie que d'une seule chose à l'heure actuelle : arracher le seul et unique élément masculin qui subsistait chez cet abruti de Noctali. Et encore ! C'est à se demander si cela serait suffisant pour calmer la furie. Peut-être faudra-t-il lui arracher les ongles lentement, tout en n'oubliant pas de faire rôtir ses globes oculaires dans une huile de friture à l'odeur si abjecte que les narines de Sircus s'en retourneront sur elles-même jusqu'à ce qu'elles ne soient plus en mesure de percevoir la moindre odeur. Et enfin, peut-être qu'il faudra également lui couper la langue avec un hachoir de compétition, ne serait-ce que pour que son immonde voix ne dérange plus la capricieuse reine. Ah la la ! Tant de choses que Hanaë aimerait faire et qu'elle ferait sans aucun doute si cela n'impliquait ni la prison ni la réputation de tueuse sanguinaire.

Ressenti purement réciproque. Les chamailleries reprirent aussitôt que le professeur de communication laissa les pseudos tourtereaux à leurs papouilles et mots doux. Andreas eût d'ailleurs le dos tourné pendant un moment, ce qui fut bien suffisant pour que chacun tente de mettre des bâtons dans les roues de l'autre. En l'occurrence, Sirius se permit de se saisir du bras de sa charmante mais exécrable compagne pour l'entraîner dans une glissade épiquement ridicule qui se solda en réception de justesse sur la barrière. Notons quand même qu'elle fût à un rien de la chute. Mais quelle idée de s'arrêter si brusquement, aussi ? La rouge maugréa et se redressa du mieux qu'elle put, peinant à récupérer son équilibre sur cette surface quasiment impraticable, selon elle. Notons également le sens des priorités de la miss qui l'obligea d'abord à répondre verbalement plutôt que physiquement.

– Voyons, mon cher. Il n'y a rien de supérieur à la perfection. Je ne me pense donc pas plus parfaite que je ne le suis déjà. Enfin, elle parvînt à se redresser – avec difficulté – et dégagea son bras d'un geste sec, par simple précaution. Mais j'oubliais que ce qui est imparfait ne peut pas comprendre ces concepts. Tu devrais plutôt t'inquiéter pour ton propre jeu d'acteur, monsieur Je-cogne-les-demoiselles-contre-les-barrières.

Discrètement, elle jeta un bref coup d'oeil dans la direction d'Andreas qui – pour le moment – ne semblait se douter de rien. Smeagol, visiblement plus vif d'esprit, ne voulait néanmoins pas laisser son regard se balader ailleurs que sur le faux couple. Que de pression ! Il fallait être plus persuasif encore, auquel cas cette couverture ne durera pas plus de deux minutes. Et encore !

Hanaë se dressa donc sur la pointe de ses patins, profitant du fait que les dents de ceux-ci se plantent dans la glace pour se stabiliser, puis se haussa du mieux qu'elle put à la hauteur de son imbécile d'interlocuteur. Lentement (là est la subtilité, puisque le faire rapidement serait bien trop suspect), elle passa ses bras autour du cou du Noctali et entama une procédure pour se rapprocher davantage de lui. Hors contexte, n'importe qui pourrait croire qu'elle allait lui voler un baiser. Actuellement, ça semblait même très réel, bien trop réel, même pour elle. Et pourtant, elle ne pouvait s'arrêter en si mauvais bon chemin, auquel cas tout volera en éclats.

– Derrière moi. Smeagol nous observe plutôt que d'admirer Andreas en train de patiner. Se rapprochant de plus en plus lentement (oui, elle craignant un contact trop proche et totalement fortuit, la pauvre), Hanaë s'arrêta néanmoins à quelques petits centimètres de Sirius. La tromperie n'était désormais visible que de ceux qui voyaient la scène de profil. Est-ce que monsieur se sent capable d'un final grandiose ? Ou du moins assez pour que ce sac à pustules nous lâche.

Aucune réponse particulière attendue. À vrai dire, qu'il soit d'accord ou non ne ferait pas changer Hanaë. Elle se remit donc à avancer et, une fois assez proche, elle termina pas le dit final. Un baiser ? Oh que non, ce serait mal la connaître. Smeagol pensera que c'en était un, ce qui est amplement suffisant. Mais ce qu'elle fit en réalité était bien plus bas. Elle se saisit de la lèvre inférieure de Sirius, non pas passionnément mais sauvagement, et y planta ses dents. Fourbe ? Bas ? Mal avisé ? Oui. Elle avait agi en pleine connaissance de cause. Un goût de sang dans la bouche lui sera aisément supportable si l'abruti avait été blessé. Bref ! Après avoir marqué son coup, elle se recula et le lâcha enfin, espérant avoir été assez vive pour qu'il ne tente pas quelque chose en retour.

– Eh bien, mon doudou ! C'est le froid qui te fait saigner ? Tu veux que je t'aide, peut-être ?

_________________



Personnage le plus exécrable
Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2520
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Sujet: Re: Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ? [Pv Sirius]   Jeu 21 Avr - 23:01
Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ?
Hanaë & Sirius
Sirius ne pouvait pas s'empêcher d'être étrangement amusé par toute cette histoire. Oh, n'allez pas croire des idioties, il détestait de tout son cœur et de tout son âme Hanaë, mais ça l'amusait de devoir berner ainsi leur professeur de coordination. C'était en soit un excellent entraînement pour le futur, d'autant plus qu'ainsi il les remarquait, ce qui leur permettrait peut-être de se faire des contacts ou d'avoir accès à des missions plus intéressantes. En soit c'était tout bénéfique, et même si s'approcher ainsi d'Hanaë le faisait frissonner de terreur, ses frissons à elle rendait le tout presque parfait.

Il ne comprenait vraiment pas pourquoi Alex pouvait ressentir quoi que ce soit pour elle. En fait, il ne comprenait pas qu'on puisse ressentir pour elle quelque chose d'autre que de la haine. Cette fille c'était le démon en costume venu pour les corrompre. D'autant plus que, Hanaë n'étant pas repoussante, il ne pouvait pas le nier, les lambda courraient dans son piège. Il n'y avait qu'à voir les regards qu'on lui lançait. Il aurait tellement aimé pouvoir crier au monde ce qu'elle était réellement. Mais il avait besoin de preuve pour pouvoir proclamer qu'elle était l'avatar du mal sur Terre. Et il allait en trouver ! Super Sirius attaque ! Et ça va faire mal.

Sauf si L’infâme attaquait en premier ! Vile chose. Voilà qu'elle rétorquait avec mordant à ses paroles et qu'elle s'approchait encore plus. Elle se mit sur la pointe des pieds, calant ses patins dans la glace et passa ses bras autour de son cou. Il frissonna. C'était quoi ça encore ? Comme s'il avait peur de donner un baiser comme ça. Elle s'était trompée si elle croyait lui faire peur ainsi. Combien de fois c'était-il trouvé dans cette situation depuis qu'il avait comprit que les filles le trouvaient attirant ? Combien de fois avait-il jouer ainsi ? Bien trop pour qu'il s'en rappelle. Nonchalamment, et comme si c'était parfaitement normal, il glissa ses mains autour de la taille de la rousse, la laissant s'approcher. Du coin de l’œil, il voyait bien que Smeagol les observait et qu'autour d'eux, les adultes les regardait d'un air attendrit et de nombreux jeunes de leur age les regardaient comme jaloux. Ah, s'ils savaient … Il reporta son regard sur l’Infâme. Elle prévoyait quoi ? Elle comptait vraiment l'embrasser. Pour ça il aurait sûrement à se baisser.  Qu'est ce qu'il aimait cette différence de taille, elle lui donnait l'impression d'être tellement puissant. C'était totalement ridicule et il le savait mais ça lui redonnait courage dans certains moments. Il dominait. Au moins par la taille.

Leurs lèvres n'étaient séparées que par quelques très petits centimètres. Sirius leva un sourcil dans une mimique répété de nombreuses fois. Et bien, elle attendait quoi ? Elle voulait que Smeagol leur lâche la grappe, alors pourquoi n'allait-elle pas jusqu'au bout ? Avait-elle peur ? Non, son regard fourbe brillait et ce n'était pas de la peur ou quoi que ce soit s'y approchant qui se trouvait dans ses yeux. Décidément, Sirius avait bien du mal à comprendre cette fille. En fait, toutes les filles de cette académie étaient incompréhensibles. Et Hanaë l'était particulièrement.

- Je devrais plutôt te le demander à toi. Après tout, les jeunes filles bien élevées ne donnent pas des baisers ainsi …

Elle s'approchait. Et l'embra … Ah ben non. Non. Pire que ça. Pire qu'un baiser offert à cette … Les adjectifs et les qualificatifs qui lui passaient dans la tête ne sont décidément pas à retranscrire ici mais vous avez l'idée. Cette insérez-injure-injurieuse venait tout bonnement de lui mordre la lèvre avec violence. Il remonta une de ses mains à sa bouche en jurant avant de lancer un regard noir à l'avatar du mal. Saleté. Il savait qui elle était, et il trouverait un moyen de le faire comprendre au monde.

En quelques secondes, il se recomposa un regard et un visage d'amoureux transit avant de passer une main sur la joue de la rouquine, replaçant une mèche derrière son oreille.

- Allons, mon cœur, tu sais bien que tes baisers sont toujours tellement passionnés que je finis en sang. Il faut travailler sur ça ma puce, je vais finir par ne plus pouvoir t'embrasser car mes lèvres seront en un si mauvais état … Et je sais que tu aimes tant nos baisers … ça me rendrait triste de devoir t'en priver.

Et c'est repartit. Les regards s'assombrissent. Sirius repassa une main sur sa lèvre, jurant intérieurement de s'être fait avoir. Sérieusement, il passait pour quoi là ? Il avait clairement perdu un point et ça l’agaçait au plus haut point. Avec un faux sourire, il laissa son bras autour de la taille de la rousse avant de recommencer à avancer pour éviter de continuer à bloquer la piste. L'un et l'autre n'étant décidément pas à leur aise sur la surface glissante, une sorte de mini trêve physique c'était plus ou moins installé. Du moins pour le moment. Du coin de l'oeil, Sirius remarqua qu'un groupe de gamin avait commencé une bataille de boule de neige. Et qu'ils se rapprochaient rapidement d'eux. S'il calculait bien son coup … Un deux trois, il se baissa et put admirer l'Avatar du Mal se prendre une sublime boule de neige perdue en pleine face. Le Noctali étouffa son rire et prit un air désolé.

- Mon Ange ! Tu vas bien ? Par Groudon, j'étais sur que tu l'avais vu alors je me suis baissé pensant que l'esquiverait ! Mon Amour je suis tellement désolé, j'aurais voulu la prendre pour toi …  
code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Hanaë Hawkins
Hanaë Hawkins
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 316
Points d'Expériences : 217
Coordinateur Performer
Sujet: Re: Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ? [Pv Sirius]   Dim 12 Juin - 16:50
Fierté. C'est avec un immense sourire que la miss se recula de son pseudo petit copain, bien que la logique aurait voulu qu'elle s'inquiète énormément pour lui quitte à le traîner jusqu'à l'infirmerie voire hôpital le plus proche. Quelle bonne blague ! C'était bien trop drôle pour qu'elle puisse y penser. De toute façon, elle se disait que les autres n'y verraient qu'une scène de complicité un peu trop gênante. Et Smeagol, alors ? S'était-il fait avoir par ce petit tour ? D'une pirouette improvisée, Hanaë parvînt à observer quelques instants le Crapustule, toujours en train d'observer le faux couple avec un air nonchalant. N'y avait-il donc aucun moyen de savoir ce qu'il pensait ? Certainement pas sans Pokémon de type psy, et encore ! Une bête de ce bord-là serait d'ailleurs bien utile pour sonder les pensées de Sircus dans le seul but de découvrir ses pires peurs. Quoique c'était amusant de trouver cela par soi-même, à la manière d'un prédateur. Attention ! Un prédateur hautement charismatique qui s'efforce de tenir la conversation à ses proies. Pour qui est-ce que vous prenez mon personnage ? Ce n'est pas une barbare !

– Si ce n'était qu'une question de pratique, alors je t'embrasserais plus souvent.

Pour te les déchiqueter plus souvent, effectivement. Mais bon ! Si le prix d'une simple douleur de cet abruti n'était rien d'autre qu'un baiser langoureux, pour sûr que ça allait bien vite devenir désagréable. Et même si la récompense obtenue se révélait des plus satisfaisantes, le tribu abandonné pour y accéder, lui, était désespéramment onéreux. Si seulement il y avait un moyen quelconque de le faire souffrir sans rien laisser aux divinités du hasard et du sadisme... Si ces déités pouvaient d'ailleurs faire taire les enfants en train de crier et rigoler les uns après les autres, serait-ce trop en vouloir ? Il y en a qui essayent de s'entre-tuer, par ici ! Et si par malheur une boule de neige venait à se perdre dans la mauvaise direction... Ah bah tiens ! Quel heureux hasard ! Un rafraîchissement bien gentillet prit Hanaë par surprise, la faisant aussitôt chanceler à l'impact. Heureusement, la boule de neige n'avait pas trop été modelée. Elle explosa naturellement lorsqu'elle percuta le visage de la Mentali. Heureusement ! Si nez brisé il y avait eu, quelques côtes auraient été pétées en guise de réparation. Quoique... était-ce si mal de le faire dès à présent ? Après tout, Sirius ne pouvait être que coupable. Il avait évité le projectile en pleine connaissance de cause. Et même si ça n'avait pas été le cas, il ne fait nul doute qu'il ne regretterait pas son action accidentelle. Coupable. Point.

Titubante, Hanaë s'accrocha à la rambarde de sécurité afin de ne pas tomber puis se débarrassa des quelques restes de neige qui recouvraient son "si beau visage", comme elle aimait le dire en se regardant dans une glace. Mais la seule glace présente ici était celle qui sera bientôt brisée suite aux impacts répétés de la tête d'un certain Noctabruti. Ah ! Quel joli rêve ce serait. Irréalisable. Pour ça que ce n'était qu'un rêve, d'ailleurs. La seule chose que la miss pourrait exploser dans le cas présent, c'était l'intégrité de son opposant direct. Il méritait la peine capitale... à retardement. Il souffrira lentement pour cet affront, il pourrira au milieu des ordures et implorera le pardon de sa tortionnaire. Il ne sera rien d'autre qu'une âme en peine, tourmenté par un seul et unique bourreau aux ongles vernis. Et enfin, lorsqu'il sera abandonné à son sort, il se fera dévorer par ces enfants un peu trop joyeux, affamés après avoir été retenus en détention pendant des jours. Quel joli monde ! Ce serait extrêmement plaisant d'y vivre réellement et pas seulement de façon onirique, songea la rouge. Quoiqu'il était tout de même possible de lui faire vivre un enfer sur terre. Un enfer bien différent de celui dont rêvait la coordinatrice, mais un enfer.

– Mais ça peut encore s'arranger, amour.

Elle tenta alors de patiner du mieux qu'elle put jusqu'au groupe d'enfants. Certains baissèrent les yeux, déjà prêts à se faire sermonner. Voyons ! Hanaë n'était pas si peau de vache, hein ? Ahem. Oubliez ce que j'ai dit. Mais contre toute attente, elle s'abaissa à leur niveau (non pas sans peiner à cause de la glace) et leur sourit, allant presque jusqu'à ébouriffer la tignasse d'un petit garçon. Le groupe était composé de cinq enfants d'âge moyen. À en juger à leur taille respective et à leur apparence, ils devaient avoir entre six et neuf ans. Leurs parents se trouvaient donc à proximité. Aucune gaffe n'était permise, ni un seul mot de travers. Heureusement, cette langue de vipère savait également s'y prendre avec les gamins.

– Vous voyez le grand monsieur là-bas ? Il a été vraiment surpris par ton lancer ! Il aimerait voir si toi et tes amis seriez capables de le toucher pleeeein de fois ! Il adore jouer avec les enfants mais il est très fort, attention ! Si vous voulez gagner contre lui, il ne faut surtout pas vous arrêter. Un grand sourire plus tard, elle pointa Sirius du doigt. Si vous gagnez, il offrira un bon chocolat chaud et des bonbons à chacun d'entre vous, un peu comme le Père Noël !

Aussi stupide que ça puisse être, il semblerait que les gosses aient été enrôlés à merveille. L'appel des friandises, sans doute. Fière d'elle, Hanaë se redressa et observa son camarade, quelques mètres plus loin.

– Tu es prêt, mon chou ? Il n'y aura pas de pourparlers ! N'oublie pas les friandises que tu as promis à ces enfants~

_________________



Personnage le plus exécrable
Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2520
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Sujet: Re: Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ? [Pv Sirius]   Ven 1 Juil - 23:56
Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ?
Hanaë & Sirius
C'était vraiment le festival des faux culs. Leurs niaiseries et autres surnoms guimauves ne trompaient que les gens qui les entouraient et surtout, surtout, le professeur de Coordination. Tant qu'ils continuaient à le tromper, ils pouvaient tranquillement continuer à s'emmerder avec toute la délicatesse qui les caractérisait. Ahum.

Sirius roula des yeux pour la énième fois à l'attente du commentaire de la rousse. Sérieusement, cette fille était le diable, ceux qui ne le voyait pas était tout simplement des imbéciles et des aveugles. Lui, en tant que fier chevalier du bien allait leur ouvrir les yeux et leur expliquer par a + b que cette fille était une personnification des pires maux de la terre. Il n'aurait même pas été surpris que sa date d'anniversaire forme un 666. IL SAVAIT. Cette fille était le mal mais lui il était le bien alors il la combattrait et la renverrai en Enfer pour que le commun des mortels puisse vivre paisiblement. Oui, oui. Rien que ça.

Et il n'allait pas la laisser gagner. Non, non, non. Aussi, grâce à une élégante manœuvre, très peu contrôlée en réalité, le jeune homme évita une boule de neige qui vint s'écraser sur le minois en apparence parfait de la demoiselle. Un sourire ravi sur les lèvres, il lui susurra quelques excuses mielleuses qui ne firent que la faire grimacer un peu plus.

Néanmoins, les Hanaë c'est pire que les chats, ça retombe toujours sur ses pattes et tourne toujours les situations à leur avantage. Elle s'éloigna sous le regard surpris de Sirius. Quelques minutes plus tard après qu'elle ai de toute évidence proposé quelque chose aux enfants, elle se retourna vers lui avant de lui sourire, carnassière. Ok. Là ça puait totalement. Les gamins chargèrent avec leurs boules de neiges, touchant immédiatement et n'arrêtant pas même lorsque que affalé sur le sol glacé, l'un des petits s'installa à califourchon sur lui pour lui faire dévorer un maximum de neige.

Il lança un regard noir à la rousse avant de se dire que finalement, c'était peut-être bien marrant. En douceur il renversa le gamin, saupoudrant sa tête de neige, avant de lancer une boule de neige sur quelqu'un de random en criant un grand :

- Bataille Généééééééééraleeeeeeeeeeeeeee !

Redevenu gamin, le brun avait totalement oublié sa supposée petite amie pour prendre place dans la bataille à grand renfort de glissades improvisées et de lancer de boule de neige. Riant aux éclats et ravi au possible, Sirius ne manqua évidement pas l'occasion de lancer quelques « discrètes » boules sur la rouquine, s'amusant de ses expressions.

Après une bonne demi heure de guerre, il retourna vers la rouquine, accompagné des enfants de toute à l'heure, bien décidés à prendre leurs chocolats chauds. Toute frustration envolée suite à cette partie de jeu, Sirius mena le petit groupe à un café et commanda des chocolats chauds pour tout le groupe. Ce petit moment aurait presque put être agréable s'ils n'avaient pas échangé de nombreux coups de pieds sous table. Certains frôlant un peu trop une certaine partie de son anatomie …

Les enfants ayant finit, ils retournèrent vers leurs parents qui les saluèrent joyeusement de la tête, Sirius répondant d'un petit salut. Ça lui faisait sincèrement plaisir. Ils avaient totalement dissipé sa frustration et sa haine. Entre temps, le coordinateur de renom était repartit, il n'avait donc plus besoin de rester ensemble. Un grand sourire nias sur les lèvres, Sirius fit un clin d’œil à Hanaë avant d'annoncer :

- Pas que je n'aime pas ta compagnie, quoique, en fait je la déteste, mais j'ai des personnes plus importantes à voir. Passe une mauvaise soirée, mon Ange !

HRP : et fini pour moi ! Merci Shiro c'était géant.
code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Hanaë Hawkins
Hanaë Hawkins
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 316
Points d'Expériences : 217
Coordinateur Performer
Sujet: Re: Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ? [Pv Sirius]   Jeu 4 Aoû - 2:57
Maintenant que l'enfer sur Terre allait débuter pour Sirius, Hanaë ne pouvait qu'en jubiler. Quoiqu'elle ne l'affichait pas ouvertement, pas risque de sécurité. Qui sait si Andreas les regardait encore ? Et Smeagol alors ? Le Crapustule aux yeux perçants était le plus difficile à tromper, contrairement à son dresseur qui, en plus de jeter des paillettes dans tous les sens, se prenait toute la poudre possible aux yeux. Non pas que ça le dérange, cela dit en passant. À chaque fois que la rouge croisait le regard du professeur de communication, c'était pour y voir un adulte déterminé mais pourtant ravi à la vue d'un certain couple particulièrement heureux en apparence. Apparence. Là était le problème, justement.

En réalité, les deux se détestaient plus que tout au monde. Il n'y avait pas de place pour l'amitié et encore moins pour l'amour, pas même pour une petite trêve temporaire, aussi courte soit-elle. De ce fait, doutez-vous bien que la miss resta un moment sur ses gardes, même si le Noctali coulait désormais sous les enfants et la neige. Évidemment, la Mentali ne put s'empêcher de sourire, et pas seulement pour prouver à Andreas qu'elle s'amusait, mais aussi pour extérioriser tout ce sadisme dont elle avait envie de faire preuve. Attendez... est-ce que cela changeait réellement d'une situation habituelle ? Certainement pas. Et c'est d'ailleurs pour cette simple et unique raison que Hanaë ne tarda pas à se joindre la bataille, veillant néanmoins à se trouver sur la trajectoire du moins de projectiles possible. N'ayant aucun réflexe surhumain ou quoi que ce soit du même type, la miss ne put pas éviter certaines boules de neige, la plupart provenant des enfants et d'autres de son pire ennemi. Doutez-vous bien qu'elle n'eût aucune retenue à répliquer face à qui que ce soit, renvoyant les sphères froides avec plus de véhémence que ses adversaires avaient en réalisant cette action.

Elle remarqua néanmoins qu'au bout d'un certain temps, Sirius cessa de jouer la victime et commença à s'amuser. Quoi ? Ce n'était pas du tout prévu dans le plan, tout ça. Il devait passer le pire jour de sa vie ; c'était impératif et nécessaire, il ne pouvait pas en être autrement. Mais comment mettre fin à se plaisir apparu si soudainement ? La Mentali demeura pensive alors qu'elle partit se protéger derrière un mini bastion de neige érigé à la va-vite par quelques enfants. Elle y fut en sécurité pendant quelques secondes, avant que les boules les plus compactes ne passent à travers la muraille de givre et la brisent sans sommation. Et là, il fallait l'avouer, l'horrible se retrouva dans une situation mentale assez difficile à assumer. Elle ne savait pas comment rendre le quotidien de Sirius invivable. Du moins, elle ne savait pas comment arriver à un tel résultat sans éveiller les soupçons de qui que ce soit. Si seulement Andreas et Smeagol avaient pu s'éloigner ne serait-ce que deux minutes, Hanaë serait passée à la phase supérieure de son plan, n'hésitant aucunement à porter une injure à la fois physique et directe à son pseudo petit ami. Mais à la place de ça, elle dût se contenter de jouer le jeu. Pendant combien de temps ? Cela ne lui plaisait absolument pas. Au contraire, elle eût bien envie d'étrangler quelques petits Evoli ou même de passer sa colère sur le premier citadin venu. Bref ! La miss avait besoin d'un bouc-émissaire, et cela se ressentait particulièrement dans ses mimiques agacées encore plus improbables et remarquables que celles de Sonic.

Puis la bataille se termina quelques minutes plus tard sur l'épuisement de la plupart des enfants. Humpf. Déjà ? Pour sûr que la coordinatrice aurait bien voulu bombarder davantage son opposant principal. À vrai dire, elle avait totalement ignoré la plupart des enfants, concentrant l'intégralité de ses projectiles sur Circus. Autant dire que ce fut parfois laborieux, entre les passants pris entre deux feux et les enfants s'interposant inutilement, sans aucune raison apparente. Au final, l'ennemi avait échappé à la plupart des projectiles, au grand dam de l'attaquante qui n'allait pouvoir se réjouir qu'en voyant son petit-ami du jour raquer économiquement pour offrir un petit quelque chose à chaque enfant. Serait-ce là sa seule véritable joie du jour ? Il semblerait. Sirius ne s'attarda pas et prétexta devoir rencontrer des personnes plus importantes pour s'en aller. Soit.

– Plus importante que celle qui sera avec toi jusqu'à tes derniers jours ? Tu me déçois, mamour. J'aurais espéré être la seule à l'intérieur du petit organe fragile – que je broierais volontiers – qui bat dans ta poitrine. Avant de le laisser partir, elle n'hésita cependant pas à rappeler aux enfants qu'ils pouvaient commander autant qu'ils le souhaitaient. Elle n'oublia pas non plus de se servir à son tour et de notifier au serveur que la note allait être réglée par son "petit ami à l'air légèrement ahuri". Mais puisque tu y tiens... Tant pis. Je suppose que tu ne resteras pas. File et attention à ne pas te casser une jambe ou deux, ça glisse. Pas assez à mon goût, mais ça glisse.

_________________



Personnage le plus exécrable
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ? [Pv Sirius]   
Bien le bonjour, pourrais-je vous enquiquiner ? [Pv Sirius]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :