Partagez | .
[Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2441
Points d'Expériences : 659

MessageSujet: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   Dim 20 Déc - 23:15

Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...
feat Cael Joy


Marie tourna les pages de son manuel, et soupira intérieurement. Déjà lu. Ça aussi. Ainsi que la page suivante. Et de même pour les pages qui précédaient et celles qui suivaient. N'ayant pas trouvé de quoi l'occuper, elle referma le livre de stratégie avec une mine désolée, et posa doucement ses mains sur la table. Elle balaya la salle de classe du regard, et constata que leur professeur n'était toujours pas arrivé. Tout le temps qu'elle perdait à chaque cours dispensé par Ace... A chaque fois, elle savait pertinemment qu'il arriverait en retard, mais ses bonnes manières l'obligeaient à se rendre dans la salle de classe à l'heure, ce qui faisait qu'elle perdait toujours un temps considérable à poireauter en attendant que l'autre crâneur se ramène...

Oh, tiens, voilà que le concerné venait de faire son apparition. Impassible, Marie l'observa avancer entre les rangées, et se diriger vers son bureau avec un pas nonchalant. Il paraissait plutôt agacé. Peut-être autant que lorsque Soren l'avant fait glissé, il y a quelques temps, condamnant ainsi la Mentali à une belle punition dont elle se souviendrait pendant longtemps. Néanmoins, elle ne se souciait pas vraiment de l'origine de son agacement, et attendit plutôt que le référent Noctali lance enfin son cours qui promettait d'être, une fois de plus, fort ennuyant. Pourquoi donc l'académie gardait un professeur pareil ?... Il était totalement amorphe et n'était clairement pas le meilleur des pédagogues. Mettre Miyagi à sa place serait peut-être plus... NON. Surtout pas. Pas Miyagi. Pas lui. Ace convenait très bien, en fin de compte.

Alors qu'il prenait la parole, Ace fut interrompu par l'arrivée d'un Gaston nerveux, qui s'approcha de lui une lettre à la main. Disparaissant aussi vite qu'il était venu, il laissa à Ace le soin de lire cette magnifique déclaration d'amour que venait de lui faire le rectorat de l'académie. Après sa lecture, il reprit la parole, visiblement agacé, et expliqua le, radical, changement de programme que les élèves allaient subir. Marie haussa un sourcil au début de ses explications. Un groupe de Tauros avait chuté dans une rivière ? En quoi cela les concernait ?... Oh, ils voulaient qu'ils interviennent. Mais pourquoi eux ? Parce qu'ils y avaient des Rangers ? Quels pouvaient donc bien êtres les abrutis qui ont choisi cette spécialité, et qui vont ainsi forcer tout le monde à devoir aller voler à la rescousse de ces Pokémons ?!... Ah oui, c'est vrai. Marie était Ranger. Cela rentrait donc dans l'ordre de ses fonctions, de venir en aide à ces Tauros... Elle poussa un profond soupir. Elle n'avait pas vraiment envie d'aller les aider, en fait. Elle était très bien, là, assise sur sa chaise... C'est pourquoi, lorsqu'Ace demanda aux élèves de s'accrocher les un aux autres, Marie vit là l'opportunité de s'éclipser discrètement : il lui suffisait de se tenir à l'écart des autres adolescents, et elle ne serait pas téléportée avec l'ensemble de la classe. Et puis elle n'aura qu'à retourner à sa chambre, d'où elle pourra faire des choses beaucoup plus intéressantes. Comme, par exemple... Hmm... Lire un livre. Oui, c'était bien ça, lire un livre. Comment ça, « encore » ? Bah ouais, que voulez-vous, c'était bien la seule chose que Marie savait faire, de toute façon. Ou du moins, c'était la seule chose qu'elle avait envie de faire.

Alors qu'Ace sortit son Alakazam, Marie attrapa son sac et se leva discrètement pour éviter d'avoir à prendre la main de l’élève qui se trouvait à sa droite. Oui, c'est vrai quoi, laissez-la tranquille. Elle n'avait rien demandé ! Et puis, le fait qu'elle s'absente ne devrait pas poser trop de prob ... Eh mais, elle fait quoi, elle ? Pourquoi cette fille avait-elle attrapé l'avant bras de Marie ? Elle ne voyait pas qu'elle n'avait pas envie de se faire télépor.... Ah bah, trop tard.

Sans vraiment avoir le temps de le réaliser, Marie fut téléportée avec l'ensemble de la classe dans une magnifique prairie, où l'on pouvait entendre la douce mélodie des Tauros qui beuglaient en chutant dans l'eau, accompagnée de magnifiques « plouf » qui ponctuaient la chanson.  

La première chose que remarqua Marie, c'était qu'il y avait pas mal de vent, et que d'épais nuages noirs profilaient à l'horizon. Zut, ils allaient devoir supporter une averse, en plus. Et elle n'avait pas pensé à emmener son parapluie avec elle... Hmm, pardon ? Les Tauros ? Ah oui, c'est vrai. La Ranger observa son professeur s'allonger à l'ombre d'un arbre, et en déduit que c'était à eux de faire tout le boulot. Elle lâcha un nouveau soupir. Elle n'avait plus trop le choix, apparemment... Ces Tauros n'allaient pas se sauver tous seuls...

Son sac en main, Marie attrapa une Pokéball, et en fit sortir Soren, son Crôparol. Prêt à passer à l'action, le starter fit un salut militaire, avant de tourner la tête en entendant les cris paniqués des Pokémons, constatant ainsi la gravité de la situation. Ohoh. Il jouera au fier combattant plus tard... Loin d'être aussi paniquée, Marie saisit alors, à son tour, l'avant-bras de la fille à cause de qui elle s'était retrouvée ici. Ses cheveux roses lui disaient vaguement quelque chose, d'ailleurs. Peut-être qu'elle confondait avec Max, l'amie d'Alban ?... Non, Marie était sûre de l'avoir déjà aperçu. Mais quand ?.. Ah si, à Halloween, lorsque Rodrigue avait pété un plomb. C'était cette fille qui avait aidé à l'arrêter. Tant mieux, ça voulait dire qu'elle devait être un minimum dégourdie. A l'inverse de Max, justement ...

« -Puisque c'est intégralement de votre faute si je me retrouve ici, je me permets de m'approprier vos compétences pour venir en aide à ces Pokémons sauvages. Je me nomme Marie Rosalina Uana, enchantée. »

Puis elle fit une petite courbette pour ponctuer sa présentation, puisque, après tout, le moment était parfaitement propice pour faire connaissance en bonne et due forme, et que ce n'était pas non plus comme si des Tauros étaient en train de se noyer dans la rivière d'à côté...

Aaah, Marie, que va-t-on faire de toi ?


© Mzlle Alice.

_________________

« Navrée, mais je ne puis vous laisser faire. »

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   Jeu 31 Déc - 17:11

Vous savez ce que c'est l'ennui ? Non, parce que je vous vois déjà répondre ''Ouais, c'est quand tu ne sais pas quoi faire. T'as l'impression que plus rien ne pourra jamais te donner envie de bouger, tu te sens mou, sans énergie, et en même temps, t'en aurais pour faire quelque chose, mais tout te semble trop fatiguant. Et pire que tout, ça donne faim en plus''. Et bien, vous vous planteriez complétement ! L'ennui, il a un nom, deux bras, deux jambes et une (sale) tête, il s’appelle Ace S. Creed, et quelqu'un de presque plus crétin que lui s'est dit que ce serait bien de le nommer professeur à la Pokemon Community ! Mais comment c'est possible de rendre un cours sur les POKEMONS aussi chiant ?! On parle de créatures merveilleuses sur terre, dans les mers et les cieux qui peuvent virtuellement faire n'importe quoi et même plus, et lui...C'est même pas de l'exagération, j'ai beau chercher , je me souviens pas avoir eu autant envie de me trouver ailleurs (Oui, même pendant le défilé de Flagerfell, vous voyez à quoi j'en suis réduit?) que dans cette salle de classe. Pourquoi est-ce que les Rangers sont obligés d'assister à un cours de TopDressage, d'abord ? C'est pas comme si la partie combat, stratégie et tout le pataques qui vient avec la bande de bourrins qui vénère littéralement cet imbécile de Ace, on en avait un besoin vital. Et puis pour la combativité, merci, mais très peu pour moi, j'ai déjà un Lucki à la maison !
Bref, vous l'aurez compris, je ne suis pas franchement fan de l'idée de me taper deux heures d'ennui mortel avec Ace. Enfin, s'il daigne seulement se montrer...

''Bon bande de larves. Pour ce cours pratique vous allez regarder une de mes cassettes puis aller faire quelques combats ensemble et on en reparlera plus...''


Hélas pour moi, on dirait que même son incompétence légendaire ne l'a pas empêch; de venir jusqu'à la salle de classe. Dommage, ça m'aurait fait une bonne excuse pour partir faire un million de trucs plus constructifs que son cours (Genre..Trier mes chaussettes).
Pas étonnant donc que l'apparition de Gaston réveille le peu d'intérêt qu'il me reste..Allez, un miracle, un message du rectorat qui exile Ace sur la Lune et met un TopRanger à sa place pour nous dispenser les cours, s'il vous plaît, s'il vous plaît, s'il vous plaîîîîîît !
Mais à défaut de bonne nouvelle, c'est plutôt dans le registre de l'urgence que vient piocher Gaston. Bien loin des murmures dépités et des soupirs d'une bonne partie de la classe (Sérieusement les gars...Que vous soyez assez stupides pour faire combattre vos Pokémons à tout bout de champ, je veux bien. Mais quand y'en a en danger, faites preuve d'un peu de coeur, bordel !), ce sont plutôt des frémissements d'excitation qui me parcourent...On se concentre Cael, tu échappes au cours d'Ace et pour une tâche de Ranger en plus !

''Pour moi aussi Ranger c’est la sous-branche du TopDressage mais bon, que voulez-vous...''

NON MAIS QU'ON ME RETIENNE' LIGHT OU PAS LIGHT, JE VAIS ME LE FAIRE, JE VAIS LE...*BZZZZZ*
Trop tard pour passer ma colère sur le référent Noctali : J'ai à peine le temps de saisir la main (Ou plutôt le bras, désolé, je vise mal dans l'urgence) de l'élève la plus proche que son Alakazam fraichement libéré fait disparaitre la salle de classe dans un grand flash. Et lorsque la lumière se dissipe, on ne peut pas dire que je me retrouve au paradis : Certes, la prairie est magnifique, il fait beau, le soleil brille..Mais vu le concerto de meuglements affolés qui emplit les lieux, pas besoin d'être un TopRanger pour savoir que la situation à légèrement déparée. En même temps, quelle idée de mettre des Tauros dans un lieu aussi prés d'une rivière, faudra vraiment penser à toucher deux mots au Ranger en charge des lieux parce qu'un débutant saurait que c'est probablement la pire chose à faire !
Inutile de compter sur Ace, je suppose...*regard au TopDresseur déjà allongé*...C'était trop beau d’espérer (Ou complétement con, je sais). Bon, avant toute chose, il va falloir un peu d'aide.

''Prêt, vous deux ?''

Si j,avais su que ça se terminerait comme ça, j,aurais embarqué Lucki pour le cours...Tant pis, il faudra faire avec les Pokeballs que j'ai en stock. C'est donc avec un nouveau flash que Keru et Ven font leur apparition : L'effervescence générale ne manque pas d'intriguer le Furaiglon qui part directement à tir d'aile pour survoler la rivière. Néanmmoins, contrairement à ses habitudes mon Elecsprint ne part pas à sa suite sans préavis : À la place, la voila qui se détourne pour bserver la masse de nuages noirs en accumulation non loin de la prairie , sa fourrure parcourue de crépitements...Ils ne sont pas encore sur nous mais à tout les coups, on va avoir droit à une bonne saucée pour aggraver la situation. Raison de plus pour sortir ces Tauros de là le plus vite possible, on y...Pardon ?

''Puisque c'est intégralement de votre faute si je me retrouve ici, je me permets de m'approprier vos compétences pour venir en aide à ces Pokémons sauvages. Je me nomme Marie Rosalina Uana, enchantée.''

Euh...pardon ? De ma faute? Mais...Qu'est-ce que j'ai fait ? C'est pourtant pas moi qui ai foutu ces Tauros dans la rivière, nanméoh ! Légèrement perplexe devant la présentation de la jeune fille qui enchaine d'une révérence, je ne peux que répondre maladroitement, tout en caressant la fourrure de Keru qui semble de plus en plus encline à bondir vers le cours d'eau (Je te rappelle que tu ne sais pas nager, grosse bête !)

''Euh...Cael Joy, tout pareil. Je ne sais pas ce que tu veux dire par ''approprier'' mais si c'est un coup de main, je serai ravi de faire équipe avec toi...D'autant que vu le morceau auquel on s'attaque, on ne sera pas trop de deux !''

En fait, il faudrait une véritable armée vu le chaos ambiant, mais c'est un détail ! Notre duo tout juste formé se retrouve donc au bord de la rivière, et tandis que Ven se joint à nous après quelques cercles au-dessus de L,eau, Marie et moi en profitons pour évaluer la situation : La plupart des Tauros ont déjà chutés dans l'eau et nage du mieux possible pour contrer le courant. Le reste se retient tant bien que mal aux cordes et au tablier du pont, et quelques-uns parmi les plus chanceux ont réussi à se hisser sur les rochers qui affleurent ça et là. Première mission, limiter le plus possible les dangers extérieurs, pour faciliter le sauvetage. Et je crois qu'on aura pas à chercher très loin : L'un des plus jeunes Tauros tente de remonter le lit du cours en furie, inconscient du fait qu'en amont, une partie des débris du pont vient finalement de se détacher et risque de le percuter, vu la vitesse qu'ils prennent dans le courant !
Ven n'arrivera pas à soulever autant de matière à lui tout seul, et je préfère garder Keru sur la berge pour nous aider à sortir les Pokémons en panique de l,eau....pas le choix, j'imagine.

''J'espère que vous,...Que tu sais nager, Marie.''

Le temps de laisser sortir Katara, et tous à la flotte ! Bouge pas, petit gars, on arrive !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2441
Points d'Expériences : 659

MessageSujet: Re: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   Sam 2 Jan - 23:08

Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...
feat Cael Joy


« -Parfait. »

Marie fut satisfaite de la réponse de cette fameuse Cael. Puisqu'elle se montrait coopérative, le travail ne sera que simplifié. Et puis, il suffisait juste de sortir quelques Pokémons d'une rivière... Cela ne devait pas être bien compliqué ! Si ? En y réfléchissant, c'était la toute première fois que Marie intervenait sur le terrain... Elle fut un bref instant stressée en le réalisant, mais se concentra bien vite sur la situation actuelle. Cela ne changeait strictement rien au fait que ces Tauros avaient besoin d'aide.

Comment s'y prendre ? Alors que leur groupe nouvellement formé se dirige vers le bord de la rivière, Marie analysait l'environnement en détail. Les débris du pont détruit risquaient de causer problèmes, il faudrait quelques Pokémons capables d'éviter que ceux-ci s'éparpillent dans l'eau... Ensuite, il était urgent d'éviter la dérive des Tauros ayant chuté, et pour cela, plusieurs options : ou ils stoppent le cours d'eau par le biais d'un barrage improvisé, ou ils font sortir ces Pokémons de la rivière avant qu'ils n'atteignent le large.... Et pour cela, il y aurait bien une méthode qui faciliterait grandement les choses...

Plongée dans sa réflexion, la Mentali eut besoin de quelques secondes pour comprendre de quoi voulut parler Cael lorsque cette dernière lui demanda si elle savait nager. Bien sûr, qu'elle savait nager, sinon elle ne se serait pas approchée... Et mais, où allait-elle, comme ça ?! Avisant le Tauros vers lequel se dirigeait Cael, Marie échangea un bref regard avec Soren, et.... Fouilla dans son sac. Alors, voyons voir, où les avait-elle rangées ? Non, là, c'étaient les objets de soin...  Là, c'était la nourriture de ses Pokémons... Ah, voilà !

Elle donna le fruit de cette fouille survoltée à son Croâporal, et lui indiqua d'aller le remettre à Cael. Plongeant dans l'eau, le starter s’exécuta, et rattrapa bien vite l'élève, tandis que Marie faisait de grands gestes avec ses bras pour capter son attention. Lorsqu'elle y parvint, elle mit ses mains en porte-voix, et tenta de parler le plus fort possible.

« -Faîtes rentrer le Tauros dans cette Pokéball, et jetez-la sur la rive avant qu'il ne s'en échappe !  »

Avec un peu de chance, la créature se fera tout simplement capturer, et elle ne s'échappera pas directement après la capture. Mais l'important était surtout de parvenir à ramener ce Tauros sur la terre ferme, et pour cela, la Pokéball semblait être la meilleure solution, pour Marie. Néanmoins, elle n'en avait que quelques unes sur elle, et elle ne pourra pas sauver tous les Tauros avec cette méthode... Mais au moins quatre ou cinq. C'était déjà ça, hein ? Et tant pis si elles devenaient inutilisables ! Elle n'aura qu'à demander remboursement à l'académie. Ou à Ace. Ou même à Cael, tiens, puisque c'était à cause d'elle que Marie se retrouvait ici.

Elle fouilla mécaniquement dans son sac, et en tira les Pokéballs qui lui restaient. Trois seulement. Hmm. Elle le savait, pourtant, qu'il valait mieux faire des restocks dès la fin d'une Sortie Capture... Elle le notera quelque part. « Penser à acheter des Pokéballs ». Entre le post-it « Refourguer le Dedenne chromatique au plus offrant au premier inconnu à une personne digne de confiance » et « Investir dans un parapluie de poche ». Oui, Marie avait ses priorités, comme d'habitude, et faire une check list semblait être d'une importance absolue, dans les circonstances actuelles. Enfin Marie, remue-toi !

Ces Tauros, en détresse, ces élèves, paniqués à l'idée d'assister à un drame, ce Ace, totalement insensible face à cette tragédie.... Il fallait agir. Et vite.

Et heureusement pour eux...

… CANARD MAN ETAIT LA !

Soren étant occupé à limiter la dérive des débris, risquant de les handicaper dans leur intervention, Marie, courant le long de la rivière, fit appel à Sain. Après avoir jeté son sac au sol, elle ordonna brièvement au Couaneton de rester au dessus d'elle, puis plongea la tête la première dans l'eau, ses trois Pokéballs en main. Il n'y avait aucun Tauros à proximité, mais elle prenait en compte la vitesse du courant pour la rapprocher de l'un d'eux. D'ailleurs, elle ne tarda pas à arriver près de l'un d'eux, bloqué contre un rocher, et voulut l'approcher. Grave erreur, puisque le Pokémon, bien qu'en mauvaise posture pour cela, tenta de repousser la Mentali à grands coups de sabot. C'est qu'ils n'étaient pas très coopératifs ! En voulant éviter un coup de patte, Marie se laissa emporter par le courant, et passa devant le Tauros pour être bientôt éloignée du rocher. Elle tendit donc rapidement un bras, et, à l'aide d'un doigt, pressa le bouton d'une des Pokéballs. Celle-ci s'ouvrit, et dirigea un rayon rouge sur le Pokémon sauvage, avant de l'absorber à l'intérieur. Marie jeta immédiatement la Pokéball en l'air, permettant à Sain de la rattraper, puis de l'expédier sur la rive, tandis que la Mentali tentait de la regagner. Elle se hissa péniblement dessus, déjà essoufflée, et ne fit pas vraiment attention au Tauros qui apparut non loin d'elle, avant de s'éloigner au plus vite de la rivière. Sa léthargie de ces derniers mois lui était une fois de plus fatale... Remarquant Cael qui revenait vers elle, Marie se releva lentement, et jeta un regard sur les Tauros toujours présents dans l'eau.

« -Cette méthode est bien trop longue, et d'autant plus risquée. Il nous faut agir d'une toute autre façon... Mais comment ?   »

HRP:
 


© Mzlle Alice.

_________________

« Navrée, mais je ne puis vous laisser faire. »

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   Lun 4 Jan - 3:03

Première constatation : Elle est FROIDE ! Je sais, c'est pas vraiment le moment de me soucier de ça, d'autant que les cris des Tauros résonnent de plus en plus forts (Et font très joliment écho aux gros *plouf* qui marquent leur chute dans l'eau), mais elle est franchement glacée.
Le contact avec l'eau me coupe brusquement dans mon élan, un peu comme si je venais de recevoir un gigantesque coup de poing en pleine poitrine. Pas le temp de s'habituer au froid, on...avance !
La première chose à faire, c'est de gérer les menaces immédiates le temps que marie me rejoigne...Et pour commencer...

''Katara, utilise Siphon !''

Laissant le soin à son Dresseur de progresser vers le Tauros en détresse, la petite loutre oblique brusquement et se positionne face au courant : Fermement campée dans le lit de la rivière, elle commence à mouvoir lentement ses pattes avants et en quelques secondes, un tourbillon miniature s'est formé un peu plus en amont, entrainant dans son sillage une bonne partie des débris flottants. Elle ne pourra pas les maintenir trés longtemps dans cet état staionnaire, mais c'est mieux que rien.
Grâce à ce laps de temps, je n'ai plus qu'à me hisser du mieux possible à hauteur du Pokémon bovin complétement paniqué. Malgré sa petite taille, les ruades désespérés qu'il exécute manque de m'envoyer bouler au fond du cours d'eau à l'instant où mon bras tente de passer par-dessus son encolure.

''Bon sang, mais arrête de bouger ! Là..Là, du calme...''

Peine perdue, à croire qu'il a vu un type Spectre (Chacun ses phobies, je vous permets pas de juger !). Et ce n,est pas Katara qui pourra intervenir alors m'aider à le trainer jusqu'à la berge. Mes efforts se seraient sans doute poursuivis en vain, si une patte ferme n'était pas venue m'agripper par le bras : Un Pkémon ressemblant comme deux gouttes d'eau au Naveen d'aileen vient tout bonnement de faire son apparition, une Pokéball dans son autre patte...OH MON DIEU, LES POKEMONS SE REBELLENT ET VEULENT CAPTURER LES HUMAINS...Quoi? Ah, mais elle est pour moi, en fait ?
Légérement pris de court par l,idée de Marie, je me retrouve ainsi une sphère métallique entre les mains, juste avant qu'un cri d'alarme de Katara ne me pousse à accélérer le mouvement. Vidée d'une bonne partie de son énergie, la petite Mustebouée laisse filer son tourbillon, à l'instant où je pousse la Pokéball contre le pelage du Tauros. Un flash de lumière rouge plus tard, c'est une sphère encore vibrante que je confie au Croaporal pour qu'il la ramène sur la rive, capture réussie ou non ! L'idée de Marie semble fonctionner, et même si la Mentali s'est lancé dans sa réalisation à plus grande échelle, je ne compte pas rester les bras ballants.

''Katara, le rocher à droite...Oui, là, pose-toi dessus et reposes-toi un peu ! Ven !''


À l'appel de son nom, le Furaiglon qui surveillait les opérations de sa position aérienne se laisse planer jusqu'à ma hauteur. Les jambes de plus en plus gourds, j'ai un peu de mal à rester stable dans le courant, mais parviens tout de même à lui faire comprendre ce que j'attends de lui, avant de me laisser entrainer jusqu'au rocher où attend ma Mustebouée.
Sur le papier, le plan est plutôt simple : Le temps que Marie se charge des autres Tauros, il doit bien y avoir un moyen d'éviter que les plus gros débris ne viennent nous percuter.
Ayant repris de l'altitude, Ven commence alors à enchainer les attaques Cyclone, répétant la même stratégie que le Siphon de Katara. La petite Msutebouée peut ainsi rassembler ses forces, durement éprouvées par l'envergure et la durée de sa précédente attaque Siphon.

''Voila...Ça devrait tenir quelques...Marie?''

Manifestement, le plan de ma partenaire ne se passe pas aussi bien qu'elle le pensait. Il va falloir exécuter un changement de programme et vite : les plus imposants des Tauros paniqués ont réussis à regagner la rive, mais leur fuite précipité a projeté leurs congénères vers le centre du cours d'eau, rendant l'évacuation d'autant plus difficile. Une minute...Au centre du...
Un observateur extérieur pourrait penser que je viens de me changer en statue : Pourtant, dans ce visage figé, deux yeux d'ambres parcourt en tout sens la scène du désastre à la recherche de l' échappatoire qui vient de se faire jour. Oublié la force du courant, le froid glacial des flots et les meuglements des Tauros...Cette fois, je la tiens mon idée.

''Marie, ton Croaporal...Tu penses qu'il pourrait utiliser une attaque Eau au travers des cyclones de Ven ? Au lieu de seulement stopper les débris, si on en accumule suffisamment, ça formera un genre de pont au milieu de la rivière. Et si les Tauros se font repousser par le courant contre cette espèce de barrière, ils pourront grimper dessus et rejoindre la rive. Katara pourra aussi l'aider avec un nouveau Siphon.''


Un regard à la Mustebouée suffit pour me rassurer sur son état..C'est qu'elle est va-t-en-guerre, ma Katara, ce ne sont pas quelques remous qui vont la mettre sur le carreau ! Nos trois Pokémons se retrouvent ainsi alignés et tandis que nous progressons vers l'emplacement approximatif du futur pont, j'aide Marie à avancer avant que nous nous placions de part et d'autre de la rivière.

''Ça devrait aller...À trois...Un, deux...TROIS!''

Le tir croisé d'attaques Vol et Eau parcourt alors l'espace qui nous sépare dans un bruit de tonnerre et à quelques mètres de notre position, c'est un maelstrom miniature qui fait son apparition, charriant bois flotté et cordages, tout en les empêchant de progresser. En moins d'une minute, c'est une véritable montagne de débris qui s'accumule et le pont que j'imaginais commence à prendre forme.
Et justement on dirait que notre premier client n'est pas loin : Cédant à la fatigue, L,un des Tauros se laisse emporter...pour aller tout bonnement percuter notre barrière improvisé. Comme un coup de fouet, le choc semble éveiller le bovin et ce dernier longe à toutes jambes l'appui salvateur jusqu'à la rive. Le temps d'informer Marie et on aura plus qu'à continuer sur cette voie ! Seul le cours d'eau nous sépare, mais vu le vacarme ambiant, il vafalloir crier fort !

''Marie, tu m'entends ?! C'est bon, ça fonctionne ! Guide-les juste un peu et ça vaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa-*Bloub*''


Non, le *Bloub* n'était pas prévu au programme, mais qu'est-ce que vous voulez que je dise d'autre lorsque qu'un truc bizarre agrippe sauvagement la jambe et me fait littéralement disparaitre sous la surface d'une rivière en furie? D'autant que le truc bizarre s'avère être une grosse pince rouge et que son propriétaire, un Colhomard aux yeux vicieux semble particulièrement content de me voir d'aussi prés...Mais lache-moiiiiiiiiiiiiii!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2441
Points d'Expériences : 659

MessageSujet: Re: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   Dim 10 Jan - 14:03

Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...
feat Cael Joy


Et voilà, elle était trempée, maintenant ! Il ne lui faudra que quelques minutes de plus pour chopper la crève... Qu'elle aurait été bien, lovée dans sa couverture et plaquée contre le radiateur de sa chambre, à attendre simplement que le temps passe...

Seulement, là, ce n'était pas vraiment le genre de plaisir qu'elle pouvait s'octroyer, attendre.

Sain vint se poser aux côtés de Marie, attendant un nouvel ordre. Sauf que la Mentali était totalement prise au dépourvu : elle ne savait tout simplement pas quoi faire. Bon sang, l'idée de la Pokéball semblait tellement efficace ! Mais entre la théorie, et la pratique, il y avait un trop grand fossé que Marie n'aurait jamais imaginé. C'était bien le moment de s'en rendre compte, tiens ! Tu te croyais infaillible, Marie Rosalina Uana ? Ranger consiste en autre chose que déplacer une ruche d'Apitrini de l'autre côté d'une forêt ! Ce n'est pas en se morfondant sur son triste sort que l'on devient utile. Cela se saurait, sinon. Et maintenant, de pauvres Tauros sont en train de se noyer devant tes yeux, et te voilà complètement immobile, impuissante, et ne pouvant que déplorer ton incapacité à agir.

Heureusement que la partenaire qui t'avait entraînée là dedans était un peu plus inventive.

Cette Cael semblait avoir plus de ressources que notre héroïne ici présente. Rappelée à l'ordre par la voix de sa partenaire, Marie tourna la tête en sa direction, et écouta ses consignes d'une oreille attentive. Former un pseudo-pont pour empêcher les Tauros de dériver plus loin, et les aider à remonter sur la rive ? C'était une méthode... Originale pour en construire un. Mais Marie pouvait-elle se permettre de protester ? Non, clairement pas. Elle n'avait rien de mieux, ou même de pire, à proposer, de toute façon. Elle hocha donc la tête tandis que Cael et Soren la rejoignaient, et tous deux se dirigèrent vers un emplacement adéquat pour leur manœuvre.

« -Mon Couaneton devrait pouvoir aider, lui aussi. »

Fier à l'idée de pouvoir mettre ses talents à contribution, Sain leva la tête avec un regard noble et tendit l'une de ses ailes. Canard Man à la rescousse !

Après s'être disposé de part et d'autre de la rivière, notre fine équipe était prête à passer à l'action. La Mentali ne pouvait s'empêcher de douter de la fiabilité du plan, mais obéit docilement. Lorsque Cael donna le signal, les Pokémons lancèrent leurs attaques respectives qui tranchèrent net avec le sens du courant, amenant au passage la création d'un monticule de débris faisant office de barrage de fortune. Marie craignait que la structure ne cède sous le courant, mais visiblement, elle tenait bon, permettant même à un Tauros de remonter sur la rive. Bien ! Les Tauros n'ayant pas encore dérivé trop loin pourront remonter sans problème. S'ils ne s'étaient pas déjà noyés avant, tout du moins. Il ne restait plus qu'à aller secourir ceux qui s'étaient déjà faits emporter plus loin... Ah, et sauver Cael des pinces de ce Colhomard mécontent, accessoirement. Il était bien dommage que Marie ne possède point de Pokémons Electriks, un petit coup de jus dans la rivière, et basta !... Pardon ? Cael et les Tauros ?... Baaaah, ils pourraient bien résister à une petite décharge... Non ? Vraiment ?... De toute façon, elle n'avait pas ce type de Pokémons avec elle, donc elle devait faire autrement. Quelqu'un aurait une Canne à lui prêter?

Marie fit signe à Soren de la suivre, et il n'en fallut pas plus au Croâporal pour se jeter à l'eau. La jeune fille bondit à ses côtés, et s’agrippa à son dos, avant de se laisser entraîner par son starter en direction de là où disparut Cael. Sain prit l'initiative de les suivre depuis les airs, et bientôt, Marie et Soren plongèrent pour venir en aide à cette pauvre Ranger en détresse.

Bien que la rivière était agitée, l'eau était plutôt limpide. Seul la force du courant forçait la jeune fille à plisser les yeux. Sous l'eau, elle remarqua bien vite Cael se débattre avec le Pokémon sauvage. Elle lâcha Soren, qui fonça vers le Colhomard pour lui asséner une attaque Coupe, libérant ainsi Cael. Marie l'attrapa par le bras, et remonta jusqu'à la surface avec elle, laissant son Pokémon aux prises avec le homard géant. Après les Combats Aériens, et si on inaugurait les Combats Sous-Marins ? La Mentali aida Cael à remonter sur la rive, et suivit, avant de s'assurer que sa partenaire allait bien.

« -Vous allez bien ? Est-ce qu'il vous a blessée ? »

Pas le temps de délivrer une ordonnance médicale, malencontreusement. Soren sortit brusquement de l'eau, et atterrit sur la rive en position défensive. Le Colhomard, ne laissant jamais un travail inachevé, quitta son milieu naturel et rejoignit son futur repas nos protagonistes sur la rive. Grave erreur ! Le Pokémon sauvage perdait l'avantage du terrain. Cela ne sembla pas l'embêter plus que cela, puisqu'il balaya Soren, qui retournait à l'assaut, d'un mouvement de bras, et se dirigea vers les deux adolescentes. Sain, n'écoutant que son courage, fit une attaque piquée droit sur le Colhomard, le temps de détourner son attention et de permettre aux deux élèves de s'éloigner. Laissant Cael reprendre son souffle, Marie avisa son sac laissé plus loin, et, après avoir jeté un regard derrière elle pour s'assurer de la progression du Colhomard, elle alla  le chercher à vive allure. Une, deux, une, deux ! Marie ne pensait pas avoir déjà couru aussi vite. L'adrénaline faisait des miracles, et en quelques instants, elle eut parcouru les quelques mètres qui la séparait de tout ce bordel pour rejoindre ses compagnons avec son sac. Là, elle saisit son Capstick, et le pointa droit vers le Colhomard.

« -Cael ! Tentez de l'entraver un maximum, je vous prie !  »

Sans prendre la peine de vérifier que sa partenaire soit opérationnelle -Il y a urgence, là!-, elle activa l'engin, et envoya le disque de capture foncer droit sur le Pokémon sauvage. Elle étira l'antenne de son Capstick, et commença à faire de grands cercles avec sa main. Concentrée, Marie fixait le Colhomard qui tentait de repousser les attaques de ses assaillants, et calma son sa respiration. Inspire. Expire. Inspire. Expire. Elle ne devait pas se louper... Elle ne pouvait tout simplement pas se le permettre ! Elle n'avait jamais capturer un Pokémon si imposant à l'aide de son Capstick, mais elle était contrainte d'assurer. Ce Pokémon sauvage semblait être tenace, et pourrait s'avérer très utile pour le sauvetage des Tauros. Un cercle. Puis deux. Puis trois. Le Colhomard remarqua cette toupie lui tournant autour, et tenta de briser le cercle. Marie décala brusquement sa main, et écarta le disque de capture de la portée de l'attaque, avant de retourner à l'assaut. Un quatrième cercle. Puis un cinquième. Et un autre. Et un autre. Et encore un autre.

Puis un dernier.

Marie fit un dernier mouvement vigoureux, et le cercle entourant le Colhomard se referma sur lui. Une légère lueur l'entoura quelques instants, avant de disparaître, pour laisser place à un Pokémon sauvage plus apaisé.

La Mentali poussa aussitôt un grand soupir de soulagement. C'était bon. Ce problème était réglé. Ils n'avaient plus qu'à aller secourir les Tauros en aval de la rivière...

« -CRAC! »

… Et trouver une alternative à leur barrage venant de céder.


© Mzlle Alice.

_________________

« Navrée, mais je ne puis vous laisser faire. »

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Marie R. Uana le Jeu 21 Jan - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   Sam 16 Jan - 7:37

*Bloub bloub bloub* C'est une vengeance pour touts les surimis que j'ai mangés dans ma vie, c'est ça ? Dans toute cette rivière, il doit y avoir UN Colhomard affamé, qui ne se soit pas enfui depuis l'incident avec les Tauros, et c'est moi qu'il décide d'attraper?! Mais tu vas lâcher ma jambe, oui, espèce de tourteau surdimensionné ? Des comme toi, j'en mange cinquante lors des soirées ''Fruits de mer''...Et encore, c'est quand je suis malade ! Alors, si tu peux pas finir en paté de crabe...Dis, oh, tu m'écoutes?
Manifestement, pas le moins du monde, puisque le crabe géant resserre sa prise sur ma jambe et tire toujours plus fort, enfonçant le Ranger que je suis dans les profondeurs boueuses et pleines de microbes de l'oubli. J'ai beau le bourrer de coup de pied de ma jambe libre, impossible de le forcer à lacher prise. Quand à utiliser mon Capstick..Je doute que ça soit conçu pour les captures aquatiques, ce truc, j'ai plus qu'à compter sur mon acharnement !...Et sur ma respiration, parce que ça commence à devenir de plus en plus difficile de garder les idées clairs (Aucun commentaire sur mon prétendu lien avec les Ramoloss, c'est pas pour autant que je suis de type Eau !).
Et c'est probablement comme ceci que ce serait terminée ma carrière de sauveteur de Tauros, si une ombre floue n'avait pas surgie des cieux, avant de plonger droit sur le Colhomard. Un bref éclat...Et la pression qui me broyait la jambe se desserrer brusquement, tandis qu'une main agrippe pour me tirer vers la surface. Perdu dans un tourbillon d'événements, je ne retrouve le contrôle de mes sens qu'une fois sur la berge, crachotant et toussant à quatre pattes, tandis que Marie est agenouilée à coté de moi.

''Je...vais faire aller. Mal à la jambe...Sinon...vais bien''

''COLHOMAAAAARD!''

Cinq minutes..C'est trop demandé, CINQ MINUTES pour reprendre mon souffle ? Et puis c'est quoi ce Colhomard encore plus borné que Lucki, il en  a pas eu assez dans l'eau (Deux minutes de plus et je lui montrais qui étais le boss, sans rire !), il faut qu'il vienne nous enquiquiner sur la terre ferme ? Heureusement pour nous, l'héroïque Couaneton de Marie s'est déjà jeté sur notre adversaire. Sa dresseuse, pour sa part, est partie en courant vers son sac. Laissant parler mes réflexes, je me redresse tant bien que mal, rapidement rejoint par Katara et Keru, avant de pointer mon Capstick en direction du type Ténèbres.

'''Capture...Go!''

Bzzz...Comment ça, Bzzzz ? Les Capsitcks sont censés être waterproofs, c'est quoi cette blague ? Arceus, tu n'en rates pas une ! Apparemment, l'épisode aquatique n'a pas plus à l'appareil, impossible de débloquer le disque de capture. Renonçant à l'utilisation de mon atout Ranger, j'indique à Katara et Keru de se disperser. La petite Msutebouée part ainsi soutenir le Couaneton qui éprouve quelques difficultés à esquiver les Force-Poignes enchainés du Colhomard. Profitant de sa concentration extrême sur le caneton, elle lui assène un Coup Double avec ses queues saur la tête...Sans le moindre effet. Résistant, le bestiau...

''Marie, qu'est-ce que tu essayes de...Oh.''


Le retour de ma partenaire me prend un peu de court, mais en voyant son propre Capstick dressé, je réagis plus instinctivement que de manière réfléchi à sa demande. Elle a besoin d'une cible immobile, je vais lui en donner pour son argent !

''Katara, utilise Hâte tout autour de lui !''

Brisant l,enchainement d'esquives qu'elle exécutait avec Sain, la petite loutre se retrouve sur ses quatres pattes, avant que sa silhouette ne devienne floue : En un instant, sa vitesse se retrouve décuplée et le Colhomard qui tente de la suivre du regard, se retrouve bientôt complétement perdu, du fait de son incapacité à se retourner aisément...Difficile de pivoter dans une armure pareil, hein ?

''Et maintenant, Keru...Cage-Eclair !''

Rassemblant de l'électricité dans sa fourrue, la Dynavolt lib;re une sérèe d'arcs électriques, qui partent droit sur le Colhomard. Katara et Sain se jettent alors sur le coté, au moment où les arcs électriques percutent de plein fouet le crabe géant. Ses mouvements ralentissent de plus en plus, et finalement, le cercle de lumière que Marie a libéré contre lui au même moment que l'attaque de Keru finit par avoir raison de son agressivité.
Enfin débarrassé de lui, on peut en finir avec les...

''-CRAC !''

...Tauros. Cinq minutes, j'avais demandé cinq minutes. Le temps de me retourner en vitesse, et je peux évaluer notre nouvelle situation : Une partie des Tauros a réussi à utiliser notre barrage pour rejoindre la rive, mais la dispersion des fragments que nous avions rassemblés à tout bonnement mis un terme à l'existence de celui-ci. Et il sera difficile dans constituer un nouveau, seuls quelques vagues bouts de bois flottants oscillent au bout des cordes du ponts...A peine de quoi faire un radeau pour un Pikachu.
Réfléchis, Cael, réfléchis. Je n'ai plus de Capstick, mais on a gagné un allié supplémentaire avec la capture de ce Colhomard. Avec quatre Pokémons Eau et un type Electrik , il y a bien quelque chose que l'on peut faire...Hmmm..Même si le courant est fort, ça peut peut-être marcher. En tout cas, c'est assez désespéré pour qu'on essaye !

''On a plus de barrage, mais il y a encore quelque chose à tenter. Maintenant qu'on a ce Colhomard, on peut utiliser les quatre Pokemons Eau pour créer un contre-courant avec leurs attaques. Pendant ce temps, les Tauros pourront pu facilement se stabiliser et sortir de là, tu ne penses pas?''

Devant l'absence de plan plus élaboré, Marie semble d'accord avec moi et Katara, Soren, Sain et leur nouveau partenaire crabesque ne tardent pas à se glisser dans les flots, avant de s'aligner. Puis, à notre double signal, les quatre Pokemons libèrent un véritable torrent déferlant dans le sens inverse du courant. Il suffit d'ailleurs de quelques secondes pour que le flux naturel du cours d'eau et ce nouveau torrent artificiel s'annulent naturellement. Les Tauros les plus prés du champ de tir sont d'ailleurs les premiers à se retrouver dans un courant stable, et galope le plus vite possible en direction de la berge. Lorsqu'ils ne luttent pas contre une force qui les pousse en arrière, les choses deviennent beaucoup plus simples, décidément.
Tout se passerait bien, donc, si la nature en personne n'avait pas décidé de nous compliquer la tâche.

''Spriiiiint !''

''Keru, qu'est-ce que tu fabriques ?...Euh...Marie...Tu...tu devrais regarder ça.''

Tapotant l'épaule de la jeune fille, je contemple dans le même temps le cataclysme qui ne va pas tarder à nous tomber dessus : Les nuages noirs se sont rapprochés bien plus vite que prévus et la tempête sera sur nous d'ici une ou deux minutes. Même Ace a quitté son poste de surveillance (Plus de soleil, plus de bronzage...), nous abandonnant à notre sort. Plus vite, si on peut réussir à sortir les derniers Tauros de l'eau avant que la flotte ne nous tombe sur le coin du museau !

Hélas pour nous, c'est un véritable mur d'eau qui ne tarde pas à pleuvoir du plus haut des cieux : Le rideau est si dense et violent que nous ne tardons pas à nous retrouver transpercer jusqu'aux os par une pluie glaçante, qui nous écrase presque par son ampleur.
Nos quatre partenaires commencent même à vaciller, puisque l'eau du ciel vient grossir le lit du cours d'eau et rend d'autant plus difficile leur lutte contre le courant.

''Tenez le coup ! Tenez le plus longtemps possible, on y presque !''


Incapable de faire autre chose que de les encourager depuis la berge, je peux au moins rester pour les soutenir malgré l'ampleur du déluge qui s'amplifie de seconde seconde. Je ne peux pas capsticker ou aider directmeent, alors ils sauront au moins que je suis derrière eux ! Allez, encore un peu...Ce ne sont que quelques gouttes d'eau, ça ne peut PAS nous arrêter maintenant !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2441
Points d'Expériences : 659

MessageSujet: Re: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   Jeu 21 Jan - 21:51

Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...
feat Cael Joy


Et voilà, le pont improvisé venait de céder... A vrai dire, Marie était surprise qu'il n'ait pas cassé plus tôt, mais elle se doutait bien que cela devait arriver à un moment ou un autre. Hélas, avec la succession des événements, et face à la détresse des Tauros, elle avait mis ce problème de côté, et n'avait de toute façon pas le temps de faire la fine bouche. Et puis, à quoi bon s'entêter à arrêter le courant, quand on peut le faire aller en sens inverse ?... Allons bon, quelle était encore l'idée saugrenue que venait d'avoir sa camarade ?...

Munie de son scepticisme habituel, la Mentali écouta la proposition de Cael en observant l'allure du courant. Voila un plan bien audacieux... Quatre Pokémons suffiraient-ils à inverser le sens d'écoulement de toute une rivière ? En y réfléchissant, cela ne paraissait pas si improbable que ça. Elle avait vu bon nombre de Pokémons Eaux lancer de véritables torrents grâce à leurs attaques, et ce malgré la petite taille de certains d'entre eux. Oui, cela pourrait marcher... De toute façon, elle n'avait, comme toujours, rien de mieux à proposer, donc allons-y gaiement !

Marie ordonna à ses deux Pokémons, ainsi qu'au Colhomard fraîchement assagi (C'est fou l'effet apaisant du Capstick sur les Pokémons... Est-ce qu'elle pouvait tenter d'utiliser le sien pour habituer Sully et Sephiran à la présence de l'autre ?... A méditer. ), d'aller rejoindre Katara au cœur du cours d'eau. Pendant ce temps, la jeune fille observa les autres élèves s'activer autour de la rivière pour sauver, du mieux qu'ils pouvaient, les Tauros ayant dérivé plus loin déjà. Certains avaient même pris en charge la reconstruction du pont détruit par le passage du troupeau (Et de manière beaucoup plus technique que nos deux protagonistes...), tandis que Ace, en excellent professeur qu'il était, doté de la plus forte des consciences et d'une grande empathie, s'était paisiblement assoupi sous les ramures d'un arbre élevé... Pokémon Community, et son personnel des plus qualifiés, vous invite à rejoindre son établissement aux 10 % de chance de survie (Pardon ? Seulement 10 % de perte ? Ah nan nan, c'est ça, les vrais chiffres...) et ses situations de danger où vous aurez tout le loisir d'apprendre à vous débrouillez seul ! Une partie de cette phrase est totalement ironique, l'autre non, je vous laisse deviner laquelle est quoi....

Les deux Rangers ne laissèrent pas aux Pokémons Eaux le temps de croupir dans cette rivière, et ordonnèrent d'une même voix le lancement de l'attaque. C'est à grands coups d'attaques Surfs qu'ils tentèrent d'inverser le sens du courant, et si celui-ci ne se laissa pas faire dans un premier temps, la pression exercée par les quatre Pokémons permit, au bout de loooongues secondes, de compenser la force de l'eau. Marie ne put s'empêcher de lâcher un soupir de soulagement en voyant que le plan de Cael était un succès, et s'empressa d'aller aider l'un des Tauros à regagner la rive... Enfin, aider est un bien grand mot. Disons que ce n'est pas vraiment évident d'« aider » une masse de 88,4kg à remonter sur la terre ferme, alors qu'elle tente régulièrement de vous empaler sur ses délicates cornes, mais bon, on fait comme on peut, hein.

Alors que le quatuor aquatique maintenait tant bien que mal une force équivalente à celle du courant pour le compenser, et que les élèves aidaient un maximum de Pokémons sauvages à regagner la rive, Cael avertit Marie d'un danger imminent à l'aide d'une toute petite tape sur l'épaule. La jeune fille tira un coup sec sur le filet dans lequel un Tauros s'était pris la patte, permettant à celui-ci de partir au grand galop, puis se retourna pour observer l'origine de l’inquiétude de sa camarade. Arf, oui, les nuages... Bah, avec un peu de chance, la pluie ne s’abattra pas avant un petit mom...

Coupant cours à ses pensées, l'orage retentit, et c'était comme si une seconde rivière leur tombait sur la figure. Marie ne put retenir un grognement d'exaspération, pouvant dire tout bonnement adieu à l'espoir de rentrer en état dans sa chambre, et ne put, non plus, empêcher l'effroyable juron qui sortit de sa bouche.

« -... Fichtre.  »

Diantre ! Quelle vulgarité ! Malheureusement, l'état des habits et des cheveux de Marie attendront, puisque ses Pokémons étaient dans une bien plus mauvaise posture. La pluie s'ajoutant à la force du courant, Sain, Soren, Katara et Colhomard eurent encore plus de mal à maintenir le flux de la rivière stable. Cael ne semblait voir aucune autre alternative, à part soutenir leurs Pokémons de loin, tandis que l'on s'efforçait à faire sortir les derniers Tauros de l'amont de la rivière. Marie se sentit, une nouvelle fois, impuissante, et ne put que couler un regard inquiet en direction de l'aval de la rivière, derrière les Pokémons Eaux. Elle espérait que les élèves partis plus loin arriveraient à sortir de l'eau les Tauros s'étant faits emportés... L'avantage, c'était qu'en stabilisant le courant à cette hauteur, ils empêchaient l'eau de déferler plus loin, et les adolescents aidant plus loin n'auraient aucun mal à sortir les bêtes de l'eau. Les quatre Pokémons formaient une sorte de barrage, en quelques sortes. Mais ils ne tiendraient pas ainsi indéfiniment... Cette pluie est beaucoup trop désavantageuse ! Et très désagréable, aussi, Marie avait suffisamment froid comme ça.... Si seulement elle avait le moyen de l'arrêter !

…. Hmm, en y réfléchissant...

Marie prit une mine songeuse, plongée en pleine réflexion. Elle pourrait très bien.... Sauf que si elle fait ça... A moins que... Hmm². Cela pourrait marcher. Mais il va falloir quelques préparations. Et cela ne fera que troquer le problème actuel contre un autre, mais peut-être plus moindre. Elle venait de choisir entre la peste et le choléra !

La jeune fille mit ses mains en porte-voix, et du mieux qu'elle put, elle dicta quelques ordres aux Pokémons qui tentaient de repousser le courant.

« -Sain ! Katara ! Colhomard ! Je vous prie de tenir le plus longtemps possible ! Soren, quitte ton poste pendant quelques secondes, et créée une quantité de mousse suffisante pour te protéger toi et tes camarades ! »

Le Croâporal ne vit pas où voulait en venir sa dresseuse, mais obtempéra bien docilement. Il savait qu'elle lui demandait régulièrement de secréter de la mousse pour amoindrir les chocs, puisqu'il s'agissait là de la faculté principale de son ancienne forme, Grenousse. Faculté qu'il n'avait, par bonheur, guère perdue en évoluant, et qu'il pouvait même, désormais, mettre à profit pour une tactique plus offensive. Mais Soren fera une démonstration de ses talents de tir une prochaine fois, et se concentra plutôt à la création d'armures en mousse pour ses compagnons marins.

Pendant ce temps, Marie saisit une Pokéball de son sac, et en fit sortir le locataire. Ou la locataire, plutôt, puisque c'est Sumia qui fit son apparition. La Carmache grimaça aussitôt qu'elle fut en contact avec la pluie, n'étant pas particulièrement fan de l'eau, tandis que Marie s'empara de sa veste, trempée, pour se l'enrouler autour de la tête...

« -Cael, protégez votre visage à l'aide d'un tissu quelconque. Et il vaudrait mieux que vous rappeliez votre Elecsprint dans sa Pokéball...  Soren, as-tu terminé ?  »

Le starter terminait d'entourer Sain d'une épaisse couche de mousse, et fit bientôt de même sur lui-même avant de regagner son poste. La Mentali hocha la tête, et se tourna vers une Sumia totalement désorientée par la scène à laquelle elle assistait actuellement. Sa dresseuse était-elle en train d'aider des gens ?! Pas le temps, hélas, de se poser des questions ; quoique l'on pourrait parfaitement, en vue l'ordre que venait de lui donner Marie...

« -Tempête de Sable.  »

La Carmache, bien que perdue, se concentra pour faire apparaître un espèce de dôme au dessus de la rivière et de ses alentours. La pluie se stoppa net en son sein, et ce fut des grains de sables qui commencèrent par chuter du ciel en grande quantité. Damnation ! Mais que venait-elle de faire ?! C'était le moment de les handicaper encore plus, peut-être ?! Voulant rassurer sa partenaire, Marie profita de l'absence de pluie pour sortir son Ipok, et commença à expliquer son raisonnement.

« -"Sa poitrine et son dos sécrètent une mousse qui lui permet de subir moins de dégâts en amortissant le choc des attaques. " C'est avec cette même mousse que mon Croâporal protège nos Pokémons de la tempête de sable. Celle-ci remplace désormais la pluie, et le courant va pouvoir reprendre une allure normale d'un moment à l'autre. Quant aux Tauros, n'ayez crainte... "C'est un Pokémon très endurant. " Ce ne sont pas quelques grains de sablent qui risquent de les effrayer... Néanmoins, le Pokédex ne m'informe sur aucune capacité à la natation de ces créatures. Hâtons-nous, il n'en reste plus que quelques uns à tirer de la rivière!  »


© Mzlle Alice.

_________________

« Navrée, mais je ne puis vous laisser faire. »

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   Mar 26 Jan - 7:44

''...Fichtre''

Eh beh, quels nerfs d'acier...Malgré le déluge qui nous écrase presque de part sa violence, Marie parvient à conserver assez de sang-froid pour condenser tout ce que lui évoque notre situation en un mot...et un mot poli en plus ! Pour ma part, je ne jure pas par manque d'envie mais de temps...À part soutenir nos Pokémons, nous ne pouvons pas faire grand chose pour le moment, alors l'énergie qu'il me reste sera dédié à ça, et à rien d'autre !
De longues minutes s'écoulent donc, tandis que la tempête ne fait que s'amplifier et que nos compagnons peinent de plus en plus à maintenir le torrent aquatique qui contrebalance la puissance du courant.  Heureusement pour nous, on dirait que Marie vient d'avoir une idée !

''J'espère que tu es sûre de ton coup, Marie, parce qu'à trois, ils ne tiendront pas longtemps ! Katara, ça va ?''


''Bouée !''

Quelle question, comme si une petite pluie...et une rivière en furie...et un combat acharné qui dure déjà depuis presque deux heures contre la furie des éléments allaient avoir raison de ma Mustebouée. Néanmoins, j'espère que Marie sait ce qu'elle fait, nous n,aurons pas d'autre chance. Le temps de remonter mon écharpe au niveau du nez et de rappeler Keru, et je regarde la jeune fille faire apparaitre un....Carmache ? Qu'est-ce qu'un Pokemon Sol va bien pouvoir faire pour nous aider à lutter contre de l'eau, ce n'est pas logique...
Un rapide coup d'oeil dans l'eau et le spectacle étrange qui s'y déroule me fige sur place : les quatre Pokémons ont presque disparus derrière une épaisse couche de bulles, générées par le Croaporal de Marie. Ok, j'ai du manquer une étape de son plan...

''Tempête de Sable''

QUOIIIII? Mais qu'est-ce qu'elle fait, on a deja assez de problème avec la pluie, comme si c'était le moment de nous noyer sous...du sable...Eh mais...Mais ça marche ! Privé de ce réservoir céleste, la rivière ne tarde pas à perdre en ardeur et même si le sable qui s'agglomère de plus en plus autour de nous rend notre vision difficile, il vient également épaissir les flots, les transformant en une espèce de gadoue bien compacte, permettant ainsi aux Tauros de reprendre pied et de se hisser à l'extérieur de la gange. Marie semble avoir pensé à tout avec cette armure de bulles et la résistance naturelle des Tauros....Enfin presque à tout.

''Aie...Marie, prépare-toi, on risque de ne pas avoir beaucoup de temps pour les rappeler dans leurs Pokeballs, lorsque la boue va s'accumuler.''


Si le courant est plus lent, la coulée de boue est également plus difficile à contenir et commence à former une muraille pâteuse non loin de nos quatre partenaires. Les choses devraient aller, on va pouvoir...Oh merde !
En contrebas du courant, deux autres élèves tentent vainement de faire avancer un trio de Tauros qui refusent de quitter le lit à moitié asséché du cours d'eau. Renaclant et meuglant, les sabots fermement plantés dans le sol, les bovins semblent décidés à ne pas bouger. Pour ne rien arranger, le flux des attaques Eau de notre quatuor commence à diminuer et le mur de boue gagne de plus en plus de terrain. Ils sont épuisés, si on ne trouve pas un autre moyen pour repousser la boue et l'eau, les autres vont se faire submerger. Il faudrait les faire bouger plus vite, ou permettre à nos Pokemons de continuer à attaquer un peu plus longtemps....Et pourquoi pas les deux ?
Le temps de saisir les Pokéballs de Mithos et Martel avant que le duo chromatique ne fasse son apparition...avant de se blottir contre mes jambes à cause du sable qui leur piquent les yeux. Le temps de les rassurer et de leur faire comprendre que ce serait trés courageux de leur part de m'aider dans cette situation et nous voila prêt !

''Marie, je vais essayer quelque chose...Posipi et Negapi peuvent redonner de l'énergie aux Pokémons qu'ils touchent avec Coup d'main. Je peux nous donner quelques minutes de plus, et on aura plus qu'à mettre un petit coup de boost à ces Tauros. Avec nos Capsticks, ça ne devrait pas être très compliqué.''


Sans attendre, je me laisse tomber en bas de la pente, avant de patauger dans l'es cinquante centimètres d'eau qui parviennent à franchir notre barrage. Après avoir hissé Martel et Mithos dont les pattes se sont illuminés, au niveau de Katara et des autres, je ne prends qu'un bref instant pour observer l'aura brillante se répandre d'un Pokémon à l'autre. Puis, tout en espérant que la Mentali m’aie suivi. je pars à toute jambes en détachant mon Capstick sans ralentir, pour arriver à hauteur des Tauros et prévenir les élèves qui peinent visiblement à les déplacer.

''Capture, go !''


Fermement ancré, les pieds dans l'eau (Ou dans la boue), je suis du regard le disque tournoyant qui commence à exécuter des rotations de plsu en plus resserrés autour de ma cible. Le Tauros souffle et renâcle, mais ne parvient pas à bouger suffisamment vite pour atteindre cet objet brillant et étrange qui l'effraie de la pointe de ses cornes. Et lorsque l'anneau lumineux finit enfin par se condenser autour de lui, il met encore plusieurs secondes à s'apaiser. Avançant doucement vers lui, je finis par poser ma main sur son encolure pour le pousser le plus doucement possible vers l'avant.

''Allez mon gros, c'est tout droit...Tu vas voir, une fois sorti de là, tout ira bien.''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2441
Points d'Expériences : 659

MessageSujet: Re: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   Lun 21 Mar - 18:37

Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...
feat Cael Joy


Marie priait pour que cela fonctionne.

Cela devait fonctionner. Parce que non seulement, Marie avait sa fierté, mais en plus, un contretemps aurait sûrement des effets néfastes désastreux sur la situation. Bah ouais, invoquez une tempête de sable, et laissez la faire nawak... Si un désert fait son apparition sur Lansat, ne soyez pas surpris.

Fort heureusement, tout sembla se dérouler sans accroc. Sembla. La Mentali constatait avec satisfaction que la rivière avait tôt fait de se calmer, et que certains Tauros parvenaient même à regagner la rive d'eux-même. Son plan marchait ! Marie ressentit un profond sentiment de soulagement, tandis qu'elle se collait un peu plus contre Sumia autant pour se rassurer qu'en gage de remerciement.

Mais comme ce rp n'aurait absolument aucun intérêt si tout se passait comme prévu, Cael fit part d'une légère faille dans le plan de la jeune fille. La boue commençait petit à petit à s'accumuler à hauteur des quatre Pokémons, formant une espèce de muraille pâteuse à proximité. De plus, deux autre élèves étaient bloqués en contrebas, bataillant pour faire sortir du lit d'une rivière de plus en plus asséchée trois Tauros quelques peu réticents.

Cael, en bonne petite Ranger inventive qu'elle était, trouva rapidement une solution au problème. Ne restait plus qu'à l'appliquer, alors ? Elle initia son plan improvisé en faisant appel à un duo peu méconnu, Posipi et de Negapi, et leur demanda de donner un petit remontant aux Pokémons Eaux résistant toujours et encore à l'envahis Oui ok, elle est surfaite, celle-là au courant de la rivière. Puis elle s'élança en contrebas, proposant de faire usage de leurs Capsticks pour sauver les trois créatures, et ne tarda pas à joindre la parole au geste.

Marie jeta un bref regard à ses Pokémons restés dans la rivière, hésitante, mais se résigna bien vite à rejoindre sa partenaire. Laissant Sumia sur place, elle dégaina une nouvelle fois son Capstick, et se précipita en bas de la pente aussi rapidement que sa robe trempée et pleine boue le lui permettait. Elle devrait peut-être la retirer pour aller plus vite... Mais arrivant déjà à hauteur des Tauros au moment de cette pensée, elle ne put (heureusement) la mettre à exécution, et lança presque immédiatement son disque de capture pendant que les deux élèves s'éloignaient. Cael était déjà occupée avec l'un d'eux, il lui en restait donc deux autres... Pouvait Capsticker deux Pokémons en même temps ? Marie tenta de se remémorer la réponse, mais un blocage lui vint. Elle n'avait jamais vu qui que ce soit le faire, et quand bien même, il était fort peu probable qu'elle y parvienne du premier coup... Tant pis, elle devait le tenter !

Éjectant la toupie de capture du Capstick, Marie se mit à faire de grands gestes avec sa main gauche, comme précédemment. Sans quitter les Tauros des yeux, elle prit une profonde inspiration, protégée du sable par sa veste trempée... Elle devait faire le vide. Son stress devait baisser. Ses tracas disparaître. Et son inquiétude se dissiper. Elle devait laisser place à un sentiment de sérénité, afin de transmettre celui-ci aux Tauros énervés... Allez, elle devait faire !

Marie faisait de grands écarts avec sa main pour s'assurer que les Tauros ne puissent pas atteindre sa toupie. Pris dans la boue, ils avaient du mal à se déplacer, et pouvaient difficilement atteindre celle-ci. C'était probablement pour cette raison que Cael eut rapidement capstické le premier Tauros, et l'aidait déjà à regagner la rive tandis que Marie se concentrait pour faire de même avec les deux restants. Elle y était presque. Elle avait déjà entouré l'un d'eux de presque suffisamment de boucle. Plus que trois... Plus que deux... Plus qu'une... C'était bon ! Le suivant, maintenant ! Il devait lui en manquer... Trois... Ou peut-être quatre... Arf, ce n'était pas le moment d'hésiter ! Alors que le premier Tauros était entouré d'une légère lueur blanche, le deuxième sembla pris d'un soubresaut de force et parvint à libérer ses quatre pattes de la gadoue pour bondir sur la toupie de capture. Marie fit un geste brusque afin de décaler celle-ci, et parvint à la dévier de sa trajectoire, mais cela n'empêcha pas le Tauros de toucher la ligne blanche et de briser les boucles que Marie s'évertuait à créer depuis son arrivée. La réaction de la Mentali fut immédiate.

« -Non ! »

Cette protestation fut suffisante pour la déconcentrer, et la toupie partit droit vers la rive, où elle percuta une pierre et virevolta un peu plus loin. Marie tenta bien de faire redémarrer la toupie, mais en vain.

Se retenant de lâcher une nouvelle injure, elle rangea son Capstick à la va-vite, et se précipita dans le lit de la rivière pour sortir le seul Tauros qu'elle y avait capstické. La capture de plusieurs Pokémons à la fois, ça attendra ! Marie avait cruellement besoin d'entraînement, et ça, elle ne manquerait pas de s'en souvenir.

Se postant derrière le Tauros calmé, elle imita Cael et l'incita à rejoindre la rive, jetant néanmoins un regard derrière elle pour s’enquérir de l'état du troisième Tauros. Il s'était une nouvelle fois enlisé, et leurs Pokémons commençaient à laisser s'échapper quelques coulées de boue... Comment pouvait-elle faire ?... Elle lancerait bien une Pokéball sur lui, mais elle n'aurait pas le temps d'aller récupérer la sphère de capture avant qu'il n'en sorte. Et elle devait déjà aider le Tauros devant elle à regagner la rive... Ne pouvant voir où sa partenaire en était à cause de l'immense Pokémon devant elle, Marie cria le plus fort possible, dans l'espoir que celle-ci l'entende.

« -Cael ! Où en êtes-vous ? Il reste encore un Tauros ! Et nos Pokémons sont en train de lâcher !...  »


© Mzlle Alice.

_________________

« Navrée, mais je ne puis vous laisser faire. »

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   Mar 12 Avr - 3:54

Mais...tu vas...bouger! Hmmmmmpf...Alleeeeeeeez ! Le Rager que je suis doit avoir l,air fin, arc-bouté au maximum contre la masse de cette vache surdimensionnée, qui refuse tout bonnement de faire un pas. Même Capstické, il rechigne à faire le moindre pas dans le lit boueux de la rivière, on ne va pas s'en sortir à ce rythme-là !

''Allez, avance...Mais, AVANCE! *FLOCH*''


Ah ben, il s'est enfin décidé...Sympa, mais s'il avait pu me prévenir une seconde avant d'extirper ses pattes avant de la gange boueuse, je vous avoue que j,aurais préféré : Parce qu'en attendant, moi, j'étais sur le point de pousser de toute mes forces contre lui et le résultat, c'est que maintenant, je ressemble vachement à un Grotadboue (Si les Grotadmorv étaient type Sol....Me demandez pas de vous faire un dessin). Malgré la boue qui me macule le visage, j'ai au moins le soulagement de voir le Tauros remonter la pente à toute hâte....Fiou, plus que deux, voyons comment Marie s'en sort.  Fin', ça risque d'être difficile vu que pour le moment , mes yeux ne perçoivent que deux couleurs, le marron et le maronnâtre.  

''Marie, où...''

"Cael ! Où en êtes-vous ? Il reste encore un Tauros ! Et nos Pokémons sont en train de lâcher !..."

''BOUÉE !"


C'est bon, j'ai compris Arceus ! Pas la peine de faire hurler ma partenaire et Katara en simultané pour me rappeler qu'on avait réussi à maitriser la situation pendant plus de quarante secondes !
Secouant la tête (Je m'auto-fouette le visage avec ces deux foutues couettes pleines de boues...C'est pas le moment !), je parviens à dégager suffisamment mon visage du masque de boue (Paraît que c'est bon pour la peau...Avis perso, c'est du vent !) qui le recouvre, pour contempler un spectacle que j'aurais mille fois préféré éviter : La boue qui s'accumulait par-delà le barrage aqueux de nos compagnons a atteint une telle hauteur que c'est un tsunami pâteux qui commence à gravir la colonne d'eau, au risque de submerger nos Pokemons et tout ce qui se trouve derrière ! Même si Mithos et Martel dispersent de l'énergie à tour de bras, ils ne tiendront pas plus d'une grosse minute, et encore, je suis optimiste !
Étant le dernier encore présent dans le lit de la rivière, je patauge tant bien que mal jusqu'à arriver à hauteur du Tauros restant. Et même sans ses meuglements paniqués ou la manière dont il se secoue, j'aurais eu du mal à manquer le problème : Ses pattes sont enlisés jusqu'aux cuisses dans la boue, et c'est à peine s'il parvient à les soulever lorsqu'il tente de faire un pas.
Inutile de creuser comme pour dégager les précédents, mais à part ça, je ne vois RIEN qui pourrait nous aider ! Doit bien y avoir une solution pourtant, mais j'ai beau tout passer en revue, y'a plus aucune autre possibilité qui me vienne ! Rien, même pas l'ombre d'une idée pour aider ce Tauros, et la boue gagne du terrain ! Même mon Capstick est parfaitement inutile dans cette situation. Pour ne rien arranger, les meuglements effrayés du Tauros viennent ajouter au stress qui me gagne. Mes jambes se mettent à trembler tandis que je tente une fois de plus de le pousser par le flanc pour l,aider à décoincer au moins l,'ne de ses pattes.

''Bouge, bouge, BOUGE !''


Rien à faire...Il n'y a rien à faire. Et avec le grondement qui s'amplifie derrière nous, je commence aussi à paniquer ! Mais il est hors de question que je m'enfuis et que je le laisse planté là, ça, pas question ! Je ne quitterai pas cette rivière, même si je devais fuir une armée de Spectres...Mais ce Tauros, lui, il le ferait !

''C'EST ÇA !....KERU !''

Un éclair blanc vient illuminer brièvement les tourbillons de sable qui nous entoure, alors qu'au même instant, un craquement de mauvaise augure se fait entendre du coté du barrage : Les débris et la boue accumulée ont finis par gagner du terrain, et je ne prends que le temps de me retourner, mes pokeballs en avant, tout en criant vers Marie. L'Elecsprint quand à elle, fait son apparition sur la rive qui fait dos au Tauros, avant de se camper sur ses pattes.

''Marie, ça va céder ! Rappelle tes Pokemons, et fait utiliser Abri au Colhomard !''

Pas le temps de vérifier qu'elle m'a entendu, il n'y a plus qu'à espérer : Trois rayons rouges viennent littéralement capter Mithos, Martel et Katara, une seconde avant qu'un grondement sourd n'accompagne la retombée de la vague boueuse.

''KERU, HURLEMENT ! ET À PLEINE PUISSANCE !''

La marée brune fonce à une vitesse terrifiante vers le dernier Tauros, et j'ai tout juste le temps de sauter sur son dos, en espérant le plus fort du monde qu'il a encore suffisamment de forces pour ce que j'imagine. Sur la rive, la chienne électrique ne perd pas de temps, et comme un écho au flot qui menace de nous engloutir, c'est un rugissement inimaginable qui jaillit de sa gueule, avant de nous frapper de plein fouet le Tauros et moi. Mais si je garde les yeux fixés sur le torrent qui approche, le type Normal, lui, semble avoir revu son sens des priorités : Avec un meuglement complétement terrorisé, il se débat et arrache brusquement ses deux pattes avant de leur prison semi-liquide. Une ruade de plus, et le voila lancé à pleine vitesse ! J'ai tout juste le réflexe de me raccrocher à sa fourrure poisseuse, mais pour le reste, tout devient flou autour de moi. Et pourtant, à cet instant précis, je n'ai qu'une envie, c'est de crier !

''YA-AAAAAAH !''

J'ai vaguement conscience de m'élever au-dessus du lit de la rivière, toujours retenu à la fourrure du Tauros, sans que ce dernier ralentisse sa course le moins du monde. Et lorsque mes mains ne parviennent plus à me retenir, je n'ai qu'à écarter les doigts pour me laisser tomber en roulé-boulé sur le sol, ce pendant que le Pokémon bovin poursuit sa fuite effrenée.
Allongé sur le dos, le sable qui continue de virevolter, vient rapidement ajouter une fiche couche sèche qui vient adhérer à toute la boue qui me recouvre. Les bras en croix, complétement épuisé, je ne peux même pas cahsser celui qui me pique les yeux, mais pour rien au monde, je ne bougerais de là.
Et lorsque Marie, tout aussi sale que moi parvient à me rejoindre, la seule chose que j'arrive encore à faire, c'est de lever le bras, le pouce dressé...J'essayerais bien de parler, mais j'ai déjà avalé suffisamment d'eau et de sable pour les cinq prochaines années !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2441
Points d'Expériences : 659

MessageSujet: Re: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   Ven 1 Juil - 14:08

Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...
feat Cael Joy


« -Allez.... Un ultime effort... Nous y sommes presque... »

Marie tentait d'apaiser le Tauros qu'elle poussait de sa voix la plus douce possible. Mais ce n'était guère suffisant pour calmer un Pokémon sauvage anthropophobique en danger de mort, et il n'y avait rien d'étonnant à cela. Seulement, la Mentali cherchait peut-être à se convaincre elle-même qu'ils touchaient au but, et que bientôt, tout ceci serait terminé.

En tout cas, à défaut de remporter la guerre, gagnait-elle déjà une bataille : le Tauros parvint à sortir ses pattes boueuses de la gadoue, et partir au quart de tour dès lors qu'il fut en dehors du lit asséché de la rivière. Marie, à bout de force, et qui n'avait pas anticipé ce départ fulgurant, se vautra lamentablement au sol en prenant appui sur le Tauros au moment où celui-ci se mit à courir. La moitié du corps recouverte de boue, l'autre trempée, et les muscles endoloris, Marie n'eut pas la force de se relever immédiatement, et se laissa choir là, par terre, lasse de toutes ces épreuves. Pouvait-elle réellement devenir Ranger avec de si piètres capacités ? Elle en doutait.

Mais elle se lamenterait sur son sort plus tard, car pour l'instant, tout le monde n'était pas tiré d'affaire. Six de leurs Pokémons étaient toujours en amont pour retenir le flot de la rivière, et Cael ainsi qu'un Tauros étaient toujours au milieu du lit de cette dernière. Sa partenaire ne tardait d'ailleurs pas à rappeler Marie à l'ordre, lui demandant de mettre à l'abri ses Pokémons Eaux au plus vite. La concerné releva la tête à l'entente de ses paroles, et la tourna en direction des Pokémons occupés à retenir le courant. Ils étaient eux aussi à bout de force, et allaient céder incessamment sous peu. Si rien n'était fait, ils se feraient emportés par le flot de boue qu'ils s'évertuaient à retenir depuis tout à l'heure. Mais... S'ils s'enfuyaient maintenant, c'était Cael, le dernier Tauros, et son Elecsprint les ayant rejoint qui risquaient d'en pâtir.

Marie se releva, et eut un instant d'hésitation. Que devait-elle faire ? Pouvait-elle délibérément mettre en danger sa partenaire et celui qu'elle cherche à sauver ? Mais devait-elle pour autant risquer de blesser leurs Pokémons ? La Tempête de Sable faisait toujours rage, le flot s’intensifiait, et Marie n'avait que très peu de temps pour choisir. Un regard en direction de Cael lui permit de prendre une décision.

« -... Pourvu qu'elle sache ce qu'elle fait. »

Se détournant de sa partenaire, la Ranger se mit à courir en direction de leurs Pokémons. Attrapant son sac à la volée, elle en tira deux Pokéballs, et, les pointant en direction de Soren et Sain, intima un dernier ordre au Colhomard.

« -Abri ! Tout de suite ! »

Puisant dans ses dernières forces, le Pokémon obtempéra, et cessa ses attaques aquatiques pour créer une immense barrière lumineuse. Marie rappela ses deux Pokémons, et sans s'arrêter de courir, se précipita sur le Colhomard, désormais seul au milieu du lit. Cael était parvenu à rappeler ses Pokémons de là où il était,  il ne restait donc plus qu'à mettre le homard géant en sécurité... Et ce, avant que lui et Marie ne se fasse engloutir par une vague de boue.

La Mentali, dans un dernier élan, se jeta sur le Pokémon, au moment même où le barrage céda. Elle ne put le voir, mais elle sentait qu'elle ne manquait de se faire engloutir que de justesse. Ils atterrirent tout deux sur la rive d'en face, alors qu'un immense cri retentit non loin. Marie, sur le Colhomard, se redressa, alertée, et se tourna vers Cael, toujours au même endroit. Tout ce qu'elle vit, ce fut une immense vague qui se dirigeait tout droit vers elle... Et qui l'engloutit.

« -CAEEEEEEEEEEEEEEEL ! »

Marie se redressa précipitamment, et se précipita vers le rebord la rivière : mais le courant avait repris sa course folle, et ne mettre ne serait qu'un pied dans cette eau marronâtre reviendrait à se faire emporter, puis engloutir, sans avertissement aucun. Inquiète, la Mentali scrutait donc la rivière, dans l'espoir de voir ressurgir une tignasse rose...

Ce qu'elle ne savait pas encore, c'est que c'était peine perdue.

Puisque la tignasse rose en question avait réussi à se tirer de là avant l'arrivée de la vague, et se trouvait actuellement sur la rive d'en face.

Ce fut le Colhomard, qui le signala à Marie : il lui indiqua, de l'autre côté de la rivière, la présence d'un corps recouvert de boue, d'eau, et de sable, actuellement allongé sur le sol, tandis que les effets de la Tempête de Sable commençait doucement à s'estomper. A son initiative, le Pokémon Eau et Ténèbre fit alors basculer Marie sur son dos, et, usant d'une attaque Siphon, parvint à traverser la rivière malgré son tumulte et sa fureur.

Lorsque Marie déposa un pied sur la rive d'en face, elle fut accueillie par une Sumia folle d’inquiétude qui la prit aussitôt dans ses bras. Bien que surprise par ce geste d'affection, Marie se laissa faire, trop épuisée pour réagir d'une quelconque façon, et lorsque la Carmache dénia relâcher son étreinte, la Mentali se retourna pour remercier le Colhomard.

Mais celui-ci avait disparu.

Observant les alentours, Marie chercha la moindre trace de sa présence, en vain. Où était-il passé ?  Était-il retourné dans la rivière ? Très certainement.

Marie se rapprocha de Cael, et celle-ci leva un pouce en l'air en l'entendant arriver. Cela signifiait qu'elles avaient réussi ? Probablement.

Un sourire en coin, elle se laissa à nouveau tomber au sol, et ferma les yeux. Elle était très fatiguée. Extrêmement fatiguée.


Mais au moins avait-elle la satisfaction d'avoir aidé quelqu'un, aujourd'hui.

HRP:
 


© Mzlle Alice.

_________________

« Navrée, mais je ne puis vous laisser faire. »

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...   

Revenir en haut Aller en bas
[Cours 05. TopDresseur] Est-ce que, par le plus grand des hasards, il y aurait-il un Ranger, dans la salle ?...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Cours et compétitions-