J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet   Mar 22 Déc - 15:20
Rodrigue soupira et sortit Pyronille du four. Il y mit ensuite la plaque de cuisson sur laquelle étaient disposés plusieurs amoncellements de pâte desquelles dépassaient des pépites de différentes couleurs. Cela faisait maintenant quatre fois qu'il empêchait l'insecte d'essayer de se faire cramer, et ce en une heure. Il tâta à sa ceinture deux sphères remplies par les types Plante de l'équipe. Avec le froid qui était de pire en pire, Tropius ne mettait plus le nez dehors, et Ludicolo ayant perdu son terrain de jeu, il restait lui aussi à l'abri dans sa Pokéball. Un petit coup d’œil dans la pièce pour s'assurer que le reste de l'équipe n'avait pas provoqué de catastrophe. Vostourno restait perché sur le plafonnier et faisait la sieste, pendant que Gringolem passait le balai (pour la troisième fois) et que Luxio dormait, puisqu'on entendait ses ronflements à travers une porte.

Où étaient-ils donc ? Et bien dans une des chalets du village de Noël de Lansat. Les élèves avaient déménagé dans ces maisonnettes pour les vacances et s'étaient tous plus ou moins mélangés. Rodrigue avait souhaité deux bonnes semaines à Terrell et s'était installé en avance dans sa nouvelle maison. Les cours scientifiques avaient été décalés au début de la semaine alors qu'un cours TopDresseur, le dernier de l'année du coup, se terminait ou était même peut-être déjà fini depuis quelques minutes. Et puisque les deux autres occupants étaient des Top Dresseurs, il était tout seul depuis le début de l'après-midi. Après une installation rapide, il avait nettoyé entièrement le chalet et s'était attaqué à la préparation de biscuits et autres cookies. Ils en auraient bien besoin...

Les deux autres locataires ? Et bien deux très bons potes : Caël et Ginji, rien que ça ! Le Ranger et le Spé Type étaient a priori bons amis, et Rod était un bon ami des deux. Ca serait leur première -longue- sortie tout les trois et il comptait bien en profiter ! Entre les jeux, les soirées papotes et les sorties dans le village de Noël (il devrait d'ailleurs y retrouver Max, Aaron et ses autres amis, logés dans d'autres chalets) ces vacances risquaient fort d'être peu reposante mais très sympathiques ! Pour le coup, il avait totalement oublié la mini-déception qu'il avait ressenti quand ses parents lui avaient dit que finalement le magasin était ouvert le 25 et qu'ils ne pourrait même pas faire d'appel vidéo. En parlant d'appel, son IPok sonna. Le blond retira ses gants de cuisine et l'attrapa. Ah, les copains arrivaient ! Une seconde sonnerie le fit sursauter, il regarda le message qui venait d'arriver, fronça les sourcils, rédigea une réponse rapide et effaça le fichier.

Le chalet qu'ils avaient récupéré disposait de tout ce qu'il fallait : trois chambres, une salle d'eau, une salle de séjour d'une taille impressionnante avec tables, chaises, canapés et poufs. Sans oublier, derrière un comptoir devant lequel était posées plusieurs chaises de bar, un coin cuisine composé d'un énorme frigo (sans rire ils avaient eu l'endroit fait pour eux, quoi), un four, plusieurs plaques de cuisson et quelques appareils électroménagers. Il n'avait fallu que peu de courses pour remplir l'endroit de victuailles, qu'il espérait au goût de ses compères (enfin bon, il n'avait pas à trop s'avancer non plus)

Plutôt satisfait, il s'accorda une pause tout en surveillant la cuisson, avant de nettoyer les ustensiles et de les mettre à sécher. Il retira ensuite son tablier, restant en jean et pull puis se posa sur un canapé pour lire un peu. Le temps que les deux autres sortent de cours, préparent leurs équipes, leurs affaires puis qu'enfin ils descendent dans la ville, surtout par le temps qu'il faisait, il avait bien le temps de se faire quelques chapitres de sa dernière encyclopédie. Il s'était retenu en n'emportant que quelques livres, dont plusieurs sur les Pokémon électriques et quelques atlas et analyses de microcosmes, des fois que les deux autres veulent lire. Le reste était au dortoir, barricadé dans son chalet habituel, ou alors rendu à madame Pervenche qui l'avait retenu un quart d'heure afin de vérifier que ses prêts étaient à jour et de lui donner la liste de ce qu'il devrait rendre à la rentrée. Pour le moment, il n'attaquait que son troisième bouquin, il lui restait de la marge. Derrière lui, Pyronille s'accrochait au dessus de la porte d'entrée, prêt à tomber sur la première personne qui rentrera, et sûrement à s'enflammer de surprise dès que cela arrivera... Normal.

_________________
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet   Lun 28 Déc - 0:18
Ginji Labelvi
      Feat. Rodrigue Miles and Cael Joy



« J'ai jamais autant mangé ! - Sauf une fois, au chalet... »


Plus que dix secondes. Plus que neuf. Plus que huit. Sept. Six. Cinq. Quatre. Trois. Deux. Un...

La sonnerie retentit. Les élèves, qui, pour la grande majorité, tiennent difficilement en place, se lèvent brusquement pour se précipiter vers la sortie, leur sac de cours fait depuis déjà quinze minutes, en main. Je lâche un profond soupir de soulagement, non pas mécontent d'être enfin en vacances, et me lève pour ranger mes affaires, beaucoup plus tranquillement.

Je ne fais pas attention à Ace, qui se tient devant la porte en fusillant les élèves restants du regard pour qu'ils se pressent. Je pose la bandoulière de mon sac sur mon épaule, et me dirige vers la sortie, à peu près au même moment que Cael, qui avait assisté au cours un peu plus loin. Lorsque nous franchissons la porte, nous prenons tous deux la direction de la sortie du bâtiment, mais nous arrêtons une fois à l'extérieur.

« -Je vais chercher mes affaires dans ma chambre. On se retrouve à l'entrée ? »

Hochement de tête de la part du coPAIN. Je prends une direction différente de la sienne, et attrape la Safariball de Lucina, ainsi qu'une Pokéball étiquetée du nom de Meg, qui se trouvent dans mon sac. Depuis la dernière capture, j'ai beaucoup trop de Pokémons pour pouvoir transporter toutes mes Pokéballs à ma ceinture, j'ai donc vidé l'une des poches de mon sac pour pouvoir toutes les mettre dedans. Malheureusement, ça prend un peu plus de temps pour trouver celle qui m'intéresse à chaque fois, contrairement à avant où je connaissais l'emplacement de chacune des sphères autour de ma taille. 'Va falloir que je trouve rapidement une autre solution, parce qu'en situation de danger, je me vois mal me poser deux minutes pour prendre le temps de fouiller dans mon sac... Enfin.

Je fais donc sortir Lucina et Meg de leurs sphères respectives. Je n'ai pas besoin de leur aide immédiate, mais j'apprécie d'être toujours en la compagnie d'au moins deux ou trois de mes Pokémons. Je sais que ma Loupio apprécie beaucoup la neige, qui lui évoque l'eau qu'elle aime tant,  tandis que Lucina est plutôt mitigée. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'elle déteste ça, mais elle préférerait sûrement ne pas avoir de neige sur son pelage. Mais elle s'en accommode tout à fait, et est même plutôt contente de pouvoir sortir pour prendre l'air.

Nous nous dirigeons tout droit vers le dortoir Voltali. Je passe le hall sans m'y attarder, et pénètre à l'intérieur de ma chambre au bout d'une minute à peine. Loan n'est pas là, il semble avoir déjà embarqué ses affaires pour son propre chalet. Comme ma valise est prête depuis ce matin, je n'ai pas grand chose à faire, si ce n'est vider mon sac de cours pour me débarrasser des quelques manuels encombrants que nous sommes contraints de trimballer, et faire une dernière vérification des lieux pour m'assurer de n'avoir rien oublier. Je sais bien que les vacances ne durent que deux semaines et que nous serons juste à côté, mais si je peux m'épargner un aller-retour inutile, je ne me prive pas ! Donc le sac, c'est bon, la valise, c'est bon, le manteau, c'est bon... Il ne manque donc plus que....

« -.... Ray.
-Quoi ? Tu peux pas me filer un coup de pattes, au lieu de me regarder comme ça ?
-Luxray. »

Lucina me lance un regard noir. Je la regarde avec de grands yeux.

« -... Attends, tu ne veux quand même pas qu'on le laisse ici ?!
-Lux!
-... M-m-m-m-mais t'es pas bien ou quoi ?! Tu sais qui il y aura, là-bas ? Cael ET Rodrigue ! Si je le prends pas avec nous, on va vite tomber en rade !... AÏE ! Mais qu'est-ce que tu fais ?! Nan, lâche moi ! »

Après avoir secoué la tête d'un air las, Lucina a attrapé mon bras à l'aide de sa mâchoire, et m'a tiré en arrière pour me dégager de mon armoire d'où j'essaye de tirer mon mini-frigo. Pourquoi ne veut-elle pas me laisser l'emporter ?! Ce n'est pas non plus comme si c'était hyper grave que je l'emmène avec nous ! Au contraire ! C'est une question de vie ou de mort ! Il ne faudrait surtout pas que l'on retrouve les corps inertes des trois coPAINs, décédés par hypoglycémie, dans notre chalet à la fin des vacances !

D'un mouvement sec, elle parvient à me jeter contre mon lit, sur lequel je tombe pitoyablement. Meg, postée sur le bureau, regarde la scène sans dire un mot, n'osant pas vraiment s'interposer, tandis que Lucina s’assoit calmement devant l'armoire, sans me quitter du regard. Je me relève, souffle bruyamment, puis baisse la tête, dépité.

« -... Okeeeeeeey, t'as gagné. Encore. »   je relève la tête « Par contre, il y a quelque chose que j'ai besoin de récupérer, dans ce frigo. Et c'est même pas de la nourriture, à titre d'information. »

Elle plisse les yeux, méfiante, mais s'écarte néanmoins. D'un hochement de tête, je l'en remercie, et me poste devant mon armoire pour ouvrir la partie congélation du réfrigérateur. Malgré qu'elle soit gelée, j'en sors une petite tasse, remplie de neige, la pose à côté de moi, et referme toutes les portes. Puis je me lève, saisis la tasse, et m'approche de l'une des fenêtres de la chambre, que j'ouvre en grand. D'un mouvement souple, j'expédie alors tout le contenu de la tasse en dehors de la chambre, puis souris.

« -Ça fait un an. Je t'avais dis, que tu tiendrais le coup. »  

Sous les regards incrédules de mes deux Pokémons, je pose la tasse, vide, à côté de Meg, et referme la fenêtre. Puis j'enfile mon blouson, enfonce un bonnet sur la tête, prends mon sac et saisis ma valise, avant d'ouvrir la porte de la chambre pour inviter mes deux compagnons à sortir. Un tour de clé plus tard, et nous sommes en route pour l'entrée de l'académie, où Cael nous attend peut-être déjà.

Lorsque le Ranger et moi-même nous sommes retrouvés, nous avons attrapé le premier bus en direction de Lansat et nous sommes installés à l'arrière. (Lucina est obligée d'occuper deux places assises à côté de nous...) Dès que le car démarre, j'attrape mon Ipok, et envoie un bref message à Rodrigue pour lui signaler que nous partons de l'académie. Puis je range le téléphone, et m'appuie contre la fenêtre avec un air rêveur.

« -Le village de noël, j'ai hâte. Ça a l'air bien sympa, tout ce qu'ils ont installé. Et puis...  »   apparition d'étoiles dans les yeux « Ch'uis sûr qu'ils ont plein de stand de nourriture.  »  

Aaaaaaaargh, tout ce qu'on va manger ! Avec les fêtes qui approchent, je vais m'en mettre plein la panse ! Je salive déjà à l'idée de tous les aliments que l'on va pouvoir déguster... En plus, je meurs de faim, môa. J'espère que Rodrigue a préparé notre arrivée... Et qu'il ne s'est pas contenté de vider le frigo avant que l'on débarque.... Nan, Rodrigue ne ferait pas ça ! 'Puis lui, c'est surtout le chocolat, qui l'intéresse. Notre frigo est entre de bonnes mains...

Le trajet se passe sans incident. ('Fin, si l'on ne considère pas les deux sorties de route à cause du verglas comme des incidents. Comprenez, avec la poisse de Cael et moi-même, c'est pas vraiment le genre de chose qui va nous marquer...) Au bout de longues minutes d'attente, et de manifestations successives de nos estomacs, le bus finit par s'arrêter devant le village de noël. Nous traçons pour nous rendre au chalet au plus vite et éviter une razzia sur les stands de marrons dès notre débarquement, et ne tardons pas à arriver devant. Ma valise bien empoignée, Lucina à mes côtés et Meg serrée contre mon bras, je pousse, le premier, la porte de notre logement pour les vacances.

« -C'est n-AAAAAAAAAAH ! »  

A peine ai-je passé le seuil de la porte que quelque chose de brûlant me tombe dessus. Je lâche aussitôt ma valise et envoie valser la chose en question d'un coup de main, tandis que Meg, vive, bondit de mes bras pour m'asperger ensuite d'eau de la tête aux pieds. Lucina se met à grogner face à ce qui semble être la source de cet incident, à savoir un Pyronille, tandis que je retire lentement mon bonnet, trempé, pour constater avec désarroi qu'il est magnifiquement carbonisé.

« -.... Nous.  »  

…. Tout commence trèèèèèèès bien !

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2329
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet   Lun 28 Déc - 16:06
Mais..tu vas...rentrer...saloperie ! Allez, encore un effooooooort! RA-AH !

''Victoire !''


On dirait bien que je suis le seul à la fêter, vu le regard profondément blasé que m,adresse Lucki, lorsque je parviens ENFIN (après presque deux heures de souffrances, de grognements et de culbutes par-dessus l'objet) à fermer cette foutue valise. Pourtant, je n'embarque pas tant de matos que ça, pour les vacances...À l,exception des fringues d'hiver, il n 'y a que les paquets de patisseries maisons que m'ont envoyés Noé et Melody dans cet énorme paquetage. Ça ne prend pas de places, enfin, des gateaux et puis en plus, comme Solen a participé, elle l'a a faits ''allégés'' donc forcément, ça pèse moins lourd, simple logique...Comment ça, je m'égare ?
Bref, autant vous dire que c'est l'effervescence au dortoir Phyllali : Léo est déjà en train de préparer ses propres affaires, mon équipe est bien au chaud au fond de ses Pokéballs à l'exception d'un certain Lucario (fanatique des courses à pieds matinales...Même quand il neige, ça vous dit quelque chose ?). Ce dernier semble d'ailleurs rigoureusement imperméable à l'ambiance générale et tente (vainement) de trouver le calme nécessaire à sa méditation. Il me tourne le dos, en plus, l'occasion est trop belle...

''Cette fois, je te tiens ! *SBUNK*''

...Je me sens las, mais las. Allongé sur le dos, les bras en croix, j'ai même du mal à me rappeler ce qui vient de se produire dans les trois dernières secondes. Comment est-ce que Lucki peut-être aussi susceptible quand aux attaques surprises, c'est pas une raison pour m'envoyer valdinguer contre le mur, avant de me finir d'une Forte-Paume, quand même !
Et d'abord, pourquoi est-ce Mithos a le droit de se jeter sur lui par-derrière pour essayer de l'attraper, sans se manger une attaque à pleine puissance ? La vie est injuste...

''Un jour, je t'aurais, tu le sais ça?''

Le petit reniflement du type Combat pourrait passer pour du mépris, mais je le connais trop bien...Il se fiche de moi, là. Au moins, il ne semble pas vraiment m'en vouloir puisque c'est lui qui s'attelle à me redresser (M'assenant au passage un petit coup de patte supplémentaire sur la tête...Maieuh), avant de se retourner sans mot dire pour empoigner ma valise et la hisser sur son épaule. De quoi me rendre le sourire, avant que je ne récupère mon sac à dos pour sortir du dortoir. Même une tête de mule comme mon starter ne peut pas rester insensible à l'aura joyeuse qui émane des élèves à l'annonce des vacances. La preuve, j'ai survécu à un cours de Ace sans lever les yeux aux ciel une seule fois, c'est un signe !
Et pour couronner le tout, je me retrouve avec Ginji et Rodrigue...Autant dire que ces mêmes vacances s'annoncent sous le signe de la BOUFFE ! Dindes aux marrons, aiguillettes, Willia volcanique (coPAIn a déjà gouté...Mais on ne sait jamais, peut-être que ses papilles ont cicatrisé depuis l'an dernier) et autres merveilles culinaires n'attendent que notre trio ! Et surtout du chocolat, des tonnes et des tonnes de chocolat !
J'aurais bien demandé à Noé de m'envoyer quelques tablettes depuis Nénucrique, mais avec tout ce qui s'est passé récemment, impossible de trouver le temps de lui faire passer le mot. Tant pis, je connais Rod, il aura surement vu les choses en grand.

''Bon...On peut y aller. C'est parti Lucki...Et pas de Chimpenfeu, cette année !''

Même ce taciturne de Lucki ne peut s'empêcher de lâcher un petit grognement amusé au souvenir de notre premier Noel sur Lansat...Dommage que Yuki ai quitté l'académie depuis, je suis sûr que mon starter ne se serait pas gêné pour lui ''demander'' une revanche. Pas mal de choses ont changés depuis l'époque où il n'était qu'un Riolu bagarreur qui me balançait des Forte-Paumes à tout bout de champ (C'est vrai...Maintenant, c'est un Lucario bagarreur qui me balance encore plus de Forte-Paume). Espérons que les vacances soient donc un peu plus paisibles que la dernière fois !

Avançant de concert, malgré la neige qui recouvre les allées de l'académie, c'est sans mal que nous nous retrouvons bientôt à l'arrêt de bus, dans l'attente du véhicule qui dois nous emmené au village de Noël. Pas de coPAIN à l'horizon, qu'est-ce qu'il peut...Ah !

''Le retour de Ginji ! C'est marrant, j'étais sûr que tu allais embarquer ton frigo pour les vacances...''


Euh, j'ai dit quelque chose qu'il ne faut pas ? Pourquoi t'as l'air si abattu subitement coPAIN, réponds-moiiiiii ! (D'autant qu'avec Lucki qui veile au grain, ç'aurait bien été ma seule occasion de l'année de faire main-basse sur une partie de son contenu...Non, je ne perds jamais le Nord.). Tant pis pour le frigo et puis après tout, comme le dit si bien Ginji...

« Ch'uis sûr qu'ils ont plein de stand de nourriture.  »  


''Si c'est comme l'an dernier, on pourrait passer la journée entière dans les rues en achetant un truc différent à manger toutes les dix minutes...Bravo coPAIN, maintenant, j'ai faim ! Heureusement que j'ai pensé aux cookies..''

Arceus merci, j'ai eu la présence d'esprit de récupérer quelques denrées au réfectoire avant de partir (Rations de survie, que voulez-vous). Juste assez pour partager avec Ginji...et Mithos....Et Sol...et Martel...Et Liu....ET ÇA SUFFIT ! On dirait que tout mes petits équipiers n'ont rien trouvés de mieux que de pointer le bout de leur museau ou de leur bec au simple mot ''cookie'' ! Submergé par la masse, je parviens tout juste à tendre sa part à Ginji, avant de céder sous le nombre...Mes cookiiiiiiiies !
Et inutile de penser à me rattraper sur les marrons chauds, une fois descendus du bus (Ça sent bon pourtant...On a bien une minute...ou deux heures), Ginji me traine tout simplement à sa suite jusqu'au chalet qui nous est attribué. Les membres de mon équipe ont pour la plupart réintégrés leurs Pokéballs, à l'exception de Ven et de Mithos, qui ne semble désireux de faire la preuve de leur résistance au froid ambiant. C'est pas à moi que vous devez le montrer mais au Lucario impassible (Il a de la fourrure, ce veinard...), alors arrêtez de claquer des dents comme ça !
Allez Ginji, ouvre cette porte et que le feston commence !

« -C'est n-AAAAAAAAAAH ! »  

Le son de ma valise qui tombe à terre fait instantanément écho au cri de Ginji, alors que Lucki se met en garde devant la menace qui s'abat sur notre groupe. Le Voltali a également laissé tomber son paquetage et balance d'un grand mouvement de bras la boule de fourrure blanche à l'origine de l'attaque. Boule de fourrure qui ne trouve rien de mieux que d'exécuter un vol plané parfait pour atterrir...Pile dans mes bras !

''...Chauuuuuuuuuuuuuuuuud !''

Second vol plané pour le Pyronille, c'est un nouveau record ! D'autant que Mithos et Ven ont réagi à mon propre cri et exécute un parfait doublé coup de pattes-coup de serre, envoyant voltiger la chenille par-dessus la tête de Ginji, droit vers l'intérieur du chalet ! (Pas encore évolué et il maitrise déjà Vol, c'est impressionnant). J'ai l'impression d'avoir sorti un plat trop chaud du four, ça cuit et ça pique. Enfouissant les mains dans un tas de neige proche de l'entrée, je pousse un soupir de soulagement lorsque la brulure laise place à une douleur sourde et ténue. C'est quoi cette façon d’accueillir ses nouveaux colocataires ? (Encore une technique pour garder tout le chocolat pour lui, je le savais !)

_________________
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet 1529618029-cael
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet   Dim 3 Jan - 21:35
Rodrigue entendit les bruits venant de dehors et se retourna avec anticipation, ayant hâte de pouvoir commencer pour de vrai ces vacances ! Son regard s'arrondit en voyant la position de Pyonille et il eut à peine le temps d'hurler un son étranglé d'avertissement avant que la catastrophe ne se produise. C'était bien sûr trop tard et il assista en spectateur à l'attaque surprise sur coPAIN Voltali puis coPAIN Phyllali, en restant interdit. Par contre le dégagement du ver luisant par les Pokémon du Ranger le renvoya … droit sur le chercheur. Dans sa tête pour être plus précis. Tout allait bien, trente kilos de pur bonheur entre les deux yeux. Vous reprendrez bien un petite craquage de nuque avec ça ? Et Joyeux Noël !

Après cette entrée … fracassante de la part du duo. Rodrigue prit quelques secondes pour remettre ses yeux dans leurs trous, ramassa Pyronille, le posa sur un radiateur, et l'accrocha à l'aide d'un antivol dessus. Il se tourna ensuite vers ses deux amis et commença à s'excuser au moins une trentaine de fois. Il aurait du se douter qu'une catastrophe se produirait... et ce n'était que le début des vacances !

- Désolééééé ! Comme vous avez pu le voir c'était Pyronille... Là-haut y a Vostourno, elle a éclot il y a peu, dans ma chambre y a Luxio et j'ai gardé les types Plante dans leurs balls...

Pendant ce temps, Gringolem, en bon majordome prenait les valises des deux nouveaux arrivants, après leur avoir apporté des serviettes, et les menaient dans leurs chambres. Plissant les yeux, le chercheur se demanda si le petit robot avait bien intégré que c'était une collocation et qu'il n'était pas propriétaire de l'endroit... (Enfin il s'était habitué à Terrell, donc ça devrait être bon... non?) Enfin tant qu'il n'essayait pas de les assommer pour un oui ou un non ça devrait être supportable... il espérait.

- Bon bref, rentrez et installez vous j'ai fait des cookies pour me faire pardonner... en avance. Y a des biscuits aussi. Et j'ai rempli le frigo. Bien rempli, oui oui.

Avec une moue, il se demanda si il ne devrait pas poster Gringolem en sentinelle devant le meuble pendant la nuit... ça serait peut-être plus sage. Et ça éviterait des pénuries dès le lendemain matin en plus et une troisième guerre mondiale à terme. Rodrigue se dirigea vers le four et en sortit la nouvelle fournée de gâteaux et en déposa une partie dans un bol qui rejoignit un autre, plus froid sur la table. Il les accompagna de verres et de multiples jus de fruits ainsi que d'une grande carafe d'eau. La descente depuis l'Académie avait du leur ouvrir l'appétit, autant faire un bon goûter pour fêter le début des vacances.

_________________
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet   Mar 12 Jan - 14:26
Ginji Labelvi
Feat. Rodrigue Miles and Cael Joy



« J'ai jamais autant mangé ! - Sauf une fois, au chalet... »


Des vacances tout feu tout flamme, ma foi.

Le Pyronille a fait son baptême de l'air, pour finir dans les bras de Cael. Et il doit avoir plutôt bien apprécié, puisqu'il fait aussitôt un nouveau vol plané, pour cette fois-ci changer de piste d’atterrissage, et s'écraser droit contre la face de Rodrigue (Oh, au fait, coucou toi!). Eh, te plains pas, toi au moins, il n'était pas en feu...

Meg lance un petit cri interrogatif en direction de Cael, proposant gentiment au Ranger une petite attaque Hydrocanon pour apaiser l'état de ses mains, mais il semble que l'androgyne ait trouvé le soulagement dans la neige salvatrice. Quant à moi, je ne peux que me mettre à trembler à cause du froid, la porte étant toujours grande ouverte et mes vêtements étant complètement trempés.

Rodrigue récupère son Pyronille et le pose sur un radiateur (Il faut vaincre le feu par le feu !... Quoi?), avant de l’attacher avec un... Antivol ? Il a peur qu'on se fasse piquer notre chauffage ?! Puis le Phyllali commence à se répandre en excuse, désolé de nous avoir fait cramer par la faute de son Pyronollie. Lucina lui lance le terrible regard noir de la mort qui tue of the death, et je lui caresse donc la tête pour lui assurer que tout va bien.

« -T'inquiètes... Je vais juste m'acheter un nouveau bonnet. Et euh, j'espère que ton Vostourno n'apprécie pas de picorer la tête des spécialistes Electriks... »

Je grimace en me remémorant la réaction de Morticia à son éclosion... Tout comme Garuda, elle a développé l'étrange manie de m'asséner des coups de becs sur le sommet du crâne, et tout comme lui, elle a fini dans l'équipe de Djelly Fish, beaucoup mieux placée que moi pour s'occuper de ces bêtes là.

Gringolem arrive à notre hauteur, et, après nous avoir tendu deux serviettes, réceptionne nos valises et les amène dans nos chambres. Je le remercie, et commence à me sécher les cheveux, vérifiant au passage que ma chevelure n'a pas cramé lors de l'incident. Par contre, pour mes vêtements, pas sûr qu'une serviette suffise... Je vais devoir changer de tenue.

C'est pourquoi lorsque Rodrigue nous propose de nous installer dans le salon pour les cookies (MANGER?!) qu'il a préparé, je fais un mouvement du menton pour désigner Gringolem qui s'éloigne avec nos valises, et commence à le suivre.

« -Ooooooh waiiiiiii ! Par contre, je file me changer, d'abord, faudrait éviter de mettre le bordel dans le chalet dès le premier jour... »

Attendons demain pour ça, au moins.

Je propose à Lucina et Meg de suivre Rodrigue et Cael, plutôt que de me suivre dans la chambre, puis m'avance pour rattraper le Gringolem du scientifique, en tentant de mettre le moins d'eau partout. Je sais bien que le majordome d'argile est doté d'une fonction aspirateur, mais ça lui fera toujours ça de moins à faire.

J'arrive dans ma chambre au moment où Gringolem en sort, ma valise posée juste derrière la porte, pour ensuite se rendre dans celle de Cael et livrer la sienne à destination. Je rentre, et observe les lieux, une chambre de vacances tout ce qu'il y a de plus banal avec un lit, une armoire et un bureau, et ouvre ma valise en grand pour en tirer de nouveaux habits.

Une fois changé, je laisse ma valise entrouverte au milieu de la chambre, trop affamé pour procéder au rangement maintenant, et me dépêche de rejoindre les deux autres coPAINs au salon. Là-bas, Rodrigue a disposé sur la table deux bols remplis de biscuits et de cookies, ainsi que plusieurs bouteilles de jus de fruit et une carafe d'eau. En voyant tout cela, je change aussitôt de direction et file à la cuisine, avant d'ouvrir la porte du frigo. Oh, il est bien garni ! Plus pour longtemps, certes, mais... J'attrape la bouteille de lait présente dans la porte, et referme le réfrigérateur, pour finalement rejoindre mes deux camarades et nos Pokémons respectifs. Je pose la bouteille de lait sur la table, échange un bref regard complice avec Cael, puis tape dans mes mains.

« -Voila ! Il y a tout ! Je vois que t'as géré, Rodrigue... Ils sont à quoi ?... Et surtout : on peut attaquer ? »

@Eques sur Never-utopia.



_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2329
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet   Mar 19 Jan - 3:15
J'suis sûr que si on casse des œufs sur mes mains, là tout de suite, ça peut les faire cuire en quelques minutes. Et même si j'adore les expériences en cuisine, Rod aurait au moins pu prévenir qu'il préparait une nouvelle manière pour faire des œufs au plat, DIRECTEMENT dans les mains du client. C'est vrai, quoi, servir de cobaye à ce genre de trucs, c'était pas exactement la première chose à laquelle j'aurais songé, lorsqu'on m'a dit que je me retrouverais dans le chalet de deux coPAINS.
Au moins, il a l'air vachement désolé...Heureusement que ce n'était pas Lucki qui s'est pris ce truc poilu et enflammé, sinon tout le stock mensuel de chocolat de mon camarade Phyllali y serait probablement passé, avant que le Lucario n'accepte de l'épargner. Pendant que Ginji finit d'ôter ses affaires carbonisées ( Du coPAIN grillé...Hmm, y'a une idée à creuser), je laisse Ven et Mithos se faufiler à l'intérieur, les deux petits Pokémons claquant aussi vite des dents et du bec que Lucki distribue les Forte-Paumes à l'entrainement (Pour ceux qui seraient lents d'esprits,ça veut dire EXTRÊMEMENT vite). Le duo plonge donc en direction du feu de bois, afin de réchauffer plumes et fourrures....Je dois avouer que c'est tentant, mais pour la chaleur, j'ai déjà donné, merci !
Pourtant,  à l'évocation d'un simple mot de la part de Rod, le regard de Ven change du tout au tout et le Furaiglon pousse un bref piaillement, avant que Mithos ne lui assène une bourrade sur l'épaule, comme pour lui intimer de se taire et de profiter du feu...Ah oui, ça par contre, ça pourrait être un problème...

''Euh...Je crois que je ferais rentrer Ven, si tu laisses ta Voustourno dans le chalet...Sauf si vous voulez voir un combat de catch permanent entre deux types Vol, mais faudra pas vous plaindre.''


Le temps de l'échange, le Gringolem de Rodrigue a pris nos bagages (C,est un type Spectre gentil, c'est un type Spectre gentil, c'est un type Spectre gentil...), nous libérant de notre fardeau. Ginji profite de l'occasion pour aller se changer, et juste avant que le Voltali ne s'éclipse avec son porteur, j'en profite pour récupérer quelques petits trucs dans ma valise (Le genre de trucs qui se grignote et se marie fort bien avec les cookies). Puis, suivi de Lucina, j'emboite le pas à Rod qui se dirige vers la CUISINE ! Lucki, quand à lui, s'est déjà trouvé un coin non loin de la fenêtre et semble méditer, tout en gardant à l'oeil Ven et Mithos. Une fois les munitions disposés sur la table et Ginji revenu de son périple vestimentaire (La traditionnelle bouteille de lait en main...Respectons les bonnes vieilles habitudes), je pense qu'il ne nous reste plus qu'une chose à dire : À TABLE !

''Messieurs, le moment est solennel, un peu de retenue...Prems pour ceux aux pepites de chocolat !''

Ya-ah, à moi le butin ! S'ensuit alors une longue dégustation (entrecoupé de plusieurs tentatives d'étouffement aux cookies et aux Dragibaies...Mais si c,était suffisant pour tuer un coPAIN, ça se saurait depuis longtemps !). Discutant tranquillement à propos des vacances qui s'annoncent et surtout de notre nouveau chez nous, notre trio s'enfonce donc dans l'esprit de Noel....À savoir, celui de la bonne bouffe. Mithos finit d'ailleurs par atterrir sur mes genoux, grignotant son propre cookie, tandis que Ven a pris possession de l'un des coussins proches du feu et refuse de le quitter, vivante image de la boule de plumes enfoncée dans son nid. Bref, que du bon pour ce premier contact entre coPAINS dans notre chalet, reste à espérer que ce dernier ne prenne pas feu dans les jours qui viennent...

*Toc, toc, toc*

Après un bref regard à Rod et Ginji, on dirait bien que ces derniers non plus n'attendaient personne. Étant le plus proche de la porte, je leur fais signe de rester assis et me dirige en quelques pas vers l'entrée. J'ouvre donc le panneau...et oublie un tout petit détail, à savoir qu'il fait toujours aussi FROID dehors. C'est donc en claquant des dents que je me retrouve face à un homme en parka, la capuche fourré fermement rabaissé sur sa tête, qui semble relativement peu enchanté de se coltiner le blizzard. Derrière lui, une sorte de traineau à poignée supporte toute une série de gros sacs en toile. Avec un soupir reconnaissant, l'homme relève la tête, dévoilant un visage plutôt jeune.

''Chalet 58, c'est bien là ? Dites-moi que je ne me suis pas trompé...''

''Euh...Non. C'est pour ?''


''J'ai plusieurs paquets pour vous...Ça vient de la boutique de Noel. Le premier est adressé à un certain Rodrigue Miles, le deuxième, c'est pour Ginji...Padboldanslavie...Tain, il aurait pu écrire mieux que ça...et l'autre c'est pour Mademoiselle Caelle Joy...Merci petite, j'avais peur d'avoir fait tout le trajet pour rien.''

''....Pas de quoi''

Le temps de signer la fiche que me tend le livreur, et je récupère deux paquets soigneusement emballés dans leur papier cadeau. Refermant la porte du pied, il ne me reste plus qu'à revenir jusqu'à la table...avant de prendre conscience que je ne lui ai pas demandé lequel des paquets m'est destiné. Au moins, pas de risque que je me trompe pour le troisième, le paquet rouge, c'est moi qui l'ai acheté et fait envoyer pour Ginji. Mais pour ce qui est des deux autres, le violet et le bleu, là....

''Un livreur pour des cadeaux un peu en avance...Joyeux Noel, Ginji. Ah et Rod, le tien, c'est celui....là''

Aprés tout, un cadeau est un cadeau ?

HRP:
 

_________________
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet 1529618029-cael
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet   Mar 19 Jan - 10:26
Bon finalement tout allait à peu près bien. De mémoire, l'arrivée au chalet n'était qu'un épisode supplémentaire dans la vie trépidante des deux autres coPAIN. L'un comme l'autre avaient déjà failli mourir plusieurs fois, alors un projectile enflammé de plus ou de moins. Suivant Gingolem du regard pendant un moment, Rodrigue s'était lui aussi installé à table et enchaînait les verres d'eau et les cookies fourrés au chocolat. Caël avait réservé ceux aux pépites, grand bien lui fasse, il loupait pour le coup ceux qui semblaient totalement nature, mais en réalité remplis de chocolat-noisette. Il y avait aussi ceux aux raisins secs, à la cannelle ou encore au zeste d'orange. Le scientifique avait beau être plutôt maladroit et quelque peu générateur de catastrophes culinaires, si il y avait bien quelque chose qu'il réussissait, c'était les desserts. Principalement ceux impliquant le chocolat, bien sûr. Ginji en savait quelque chose : quand ils étaient encore à Rivamar, il lui arrivait de ramener des produits frais chez le blond et ils se faisaient un bon gueuleton pendant que ses parents étaient absents. Enfin bon, Rod' faisait parfois la cuisine quand ces derniers avaient trop de boulot. A faire des sandwichs depuis ses neuf ans, il avait fini par récupérer un peu de savoir faire... il espérait. Le Charmina familial étant de toute façon assez difficile, il avait bien du faire des progrès.

Tiens en parlant de Pokémon, le Phyllali se releva et sortit d'autres bols, versant d'autres sucreries dedans : il y avait des cookies plus compacts que les leurs pour les compagnons qui devaient mâcher, des très fines pour ceux qui picoraient et une mixture plus liquide, pour ceux qui aspiraient où qui n'avaient pas de dents. Il y en avait normalement assez pour tout le monde, une troisième guerre mondiale n'éclaterait pas. Pour le coup, il était content d'avoir pu s'y mettre aussi tôt, la quantité n'aurait pas été suffisante sans la dernière fournée. Ayant entendu des bruits, c'est un Luxio plus ou moins endormi qui sortit de la chambre du chercheur avant de commencer à boulotter des cookies. Vostourno était descendue de son perchoir et Pyronille avait son propre bol afin qu'il ne puisse pas bouger du radiateur.

- Ah ça c'est ce que j'appelle un bon repas ! Et attendez de voir la suite !

Alors qu'on toquait à la porte, Rod' était reparti en cuisine chercher quelques fruits. Il faudrait faire attention à ne pas trop manger non plus, vu ce qu'il avait commencé à prévoir pour ce soir. Haricots, marrons chaud, sauce et brownie aux noix avec crème anglaise. Le gâteau finissait de cuire alors que les légumes seraient préparés dans quelques temps. En revenant dans le salon, il remarqua que Caël avait ramené plusieurs paquets cadeaux. Ah c'était le fameux marché de Noël, c'est ça ? Le blond sourit en sachant qu'il y avait dépensé plusieurs mois de sucreries afin de gâter tout ses amis de l'académie. Il était étonné par la taille du premier cadeau de l'année qu'il recevait. Qu'est ce que ça pouvait bien être. Bon Noël ou pas, quelque chose dans la chaleur qu'il sentait à travers le papier lui disait qu'il valait mieux l'ouvrir tout de suite. Un petit froissement de papier plus tard et c'était un oeuf qui se révélait à lui. Sans même penser à l'incongruité de la situation (qui pouvait bien lui offrir un oeuf ?) il approcha tout de suite le cadeau de Pyronille : le paquet était froid et il ne voulait pas que le bébé Pokémon à l'intérieur subisse de dommages du à une mauvaise période d'incubation. Le ver luisant, habitué après Vostourno se tortilla un peu afin de réchauffer le couffin. Rod' retourna à table, un peu dépassé.

- Oulah, un Oeuf dès le premier cadeau... Je ne sais pas de qui ça vient mais je le remercie... Je me demande juste ce qu'il y a dedans... Violet comme ça, c'est pas commun...

Il faudrait de toutes manières un peu de temps avant l'éclosion, surtout si c'était un Oeuf d'élevage. Bref, Rodrigue se posa et commença à manger une clémentine pendant que Gringolem ramenait une pile de jeu de société sur la table. Rien de mieux qu'un Monopoly pour refaire le monde et le début des vacances... Et détruire quelques amitiés, accessoirement.

_________________
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet   Mar 22 Mar - 8:46
Ginji Labelvi
      Feat. Rodrigue Miles and Cael Joy



« J'ai jamais autant mangé ! - Sauf une fois, au chalet... »


MANGEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEER !

Quoi ? Si j'ai respiré le gaz chelou de Roseverte et Yade ? Nan nan, pas du tout, je crève juste la dalle. Fort heureusement pour mon petit (*kofkof*) estomac, Rodrigue a mis les bouchées doubles, et nous avons tout un festin rien que pour nous ! Bon sang, ces cookies remplis de chocolat-noisette sont un délice... On laisse tremper six secondes et trente-deux centièmes dans un verre de lait frais, eeeet... On avale !

Meg a accepté avec joie les cookies réservés aux Pokémons, et se permet de mouiller ceux-ci avec un peu d'eau pour qu'ils soient plus à son goût. 'Fin, je suppose que c'est plus une question de texture que de goût, mais voilà quoi. Lucina, elle, a poliment refusé d'un mouvement de la tête, et s'est allongée près de l'entrée de la cuisine pour observer tout ce petit monde s'agiter. Ses vacances ne risquaient pas d'être de tout repos !

Alors que nous sommes grandement occupés à discuter et à manger, quelqu'un vient frapper à la porte de notre chalet. On s'échange quelques regards, à la recherche d'un éventuel hôte surprise, mais personne ne semble réagir. Je me tourne aussitôt vers Lucina, dont les yeux sont braqués en direction de la porte, mais ceux-ci s'en détournent bien vite pour croiser les miens, alors que Lucina hoche la tête pour m'assurer que ce n'est rien de dangereux. Cael se lève à ce moment là, et se dirige vers la porte, tandis que Rodrigue repart en cuisine... Eh, mais ne me laissez pas seul dans cette pièce remplie de nourriture succulente avec personne d'autre que moi pour la manger !... Euh, wait... Prenez votre temps, en fait...

Je continue de grignoter quelques cookies le temps que mes deux camarades reviennent. Cael est le premier à revenir, portant... Tout un tas de cadeaux. Le père noël passe en avance, cette année ? Lui aussi, a un festin qui l'attend dans son chalet ?! Le Ranger confirme qu'il s'agit effectivement de cadeaux de noël en avance, au moment où Rodrigue est de retour des cuisines. Le premier m'est d'ailleurs destiné, et je l'attrape avec un air curieux en me demandant bien quel peut-être son contenu. C'est de la part de Cael ? Oh, c'est sympa ça, coPAIN !

« -Oh, merci ! C'est un peu tôt, mais... Joyeux noël, alors ?... Ça vient du fameux marché de noël qu'a ouvert en centre-ville ?... Je devrai peut-être aller y faire un tour dans les jours qui suivent... »

Rodrigue est le premier à déballer le sien. Et visiblement, il a eu le droit à... UN OEUF EN CHOCOLAT ?! PARCE QU'ILS FONT PÂQUES EN AVANCE, AUSSI ?!... Ah, nan, en fait, c'est un œuf tout court. Et comme le dit le Scientifique, une coquille violette, ce n'est pas une couleur très répandue... Peut-être un œuf de... Ecremeuh Milka ?! Ça veut dire qu'à la place de faire du lait, elle fait directement du chocolat ?!

Vu la taille de mon paquet, en tout cas, ce n'est pas un œuf. Intrigué, je me dépêche de déchirer l'emballage sans aucun respect pour le pauvre papier cadeau, et soulève le couvercle de la boîte... Je me penche vers l'avant... Regarde l'intérieur... Et.... *petite musique de Zelda*

« -.... MANGEEEEER ! »

Des Pokéblocs ! Tout plein de Pokéblocs ! Miamiam, je vais me régaler !... Quoi ? Ce n'est pas pour moi ?!...Ah oui, c'est vrai, à la base, c'est de la nourriture réservée aux Pokémons... M-m-mais... Ils ont l'air tellement bon... Bah, tant pis, je me contenterai de leurs croquettes...

Je montre le contenu de la boîte à Meg, mais ne prends pas cette peine pour Lucina. Parce que non seulement, elle en a probablement rien à carrer, mais en plus, elle doit déjà savoir son contenu rien qu'en regardant au travers... Eh, mais c'est vrai, ça ! Comment peut-on faire un paquet mystère à un Pokémon qui peut voir au travers de la matière ?... Il faut que j'y pense, le jour où je veux faire un cadeau surprise à ma Luxray....

Heureux, je pose soigneusement le paquet sur une étagère, jugeant les Pokémons avoir assez de nourriture avec les préparations de Rodrigue pour avoir envie de taper dedans. Le Gringolem du garçon revient d'ailleurs parmi nous avec un pile de jeu de société qui m'évoque presque aussitôt celle qu'on a au dortoir Voltali. J'espère que mes camarades de dortoir passent un aussi bon début de vacances que moi !

« -Touchez pas au pion Pikachu ! Il est à moiiiiiii !  »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2329
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet   Mar 12 Avr - 4:29
Donc Rod à eu un Oeuf....Si ça se trouve, il a un admirateur secret. Même si je me demande quel type d'admirateur secret offre des oeufs violets à ses amis-qui-ne-sont-pas-au-courant secret ? D'ailleurs, un Oeuf violet, c'est quand même bizarre...J'aurais plus vu quelqu'un lui offrir du chocolat à ce coPAIN. Parce que si ça ne peut pas être un Oeuf d'Avaltout, je ne vois que Tadmorv comme Pokémon, et là, on passe du coté de la blague (Qu'en grand amateur, je salue bien bas) de Noël.
Pour ma part, je l'ouvrirai plus tard, il y a bien plus urgent : Le festin déjà dispersé sur la table vient d'échapper à l'intention des deux autres coPAINS, trop occupés qu'ils sont à déballer leurs cadeaux respectifs. Stratégie de diversion totalement fonctionnelle, soldat Cael, à l'assaaaaaaaut !

*Mâche*

*Baffre*

*Crunch*

*Et autres bruits de mastications divers et variés*

Bon, j'avoue, j'ai quand même essayé d'empêcher Ginji de manger mon cadeau (ce qui aurait été autrement plus bizarre, si je lui avais offert un lave-linge). Même si ça fait vraiment envie, j'ai fini par comprendre que les Pokeblocs ne sont pas faits pour les humains...C'est qui est extrêmement injuste, quand j'y repense ! T’inquiètes pas Ginji, on s'en fera rien que pour nous, et ils n'en auront pas ces espèces d’égoïstes pas partageurs !
Et puis en plus...Si Ginji mange suffisamment de Pokeblocs, il pourrait participer à des Concours Pokemons en tant que vedette et pas en tant que coach, non ? J'suis sûr qu'il serait super fort dans la catégorie Sang-Froid, aprés tout ce qu'on a traversé ensemble !
Le simple problème, c'est qu'il risque de manger le Ruban avant même de l'avoir gagné, et il faudrait tout recommencer à ce moment-là.

''Eh, et moi, je prend lequel alors ?!''

Pris de court par l'assaut brutal du-dit coPAIN sur les pions du Monopoly que vient de ramener Rod, je ne peux que voir les Pions Pikachu et Lixy m'échapper en un éclair. Avec quoi je vais me retrouver moi...

''Rondoudou ?!...C'est une blague ? Ginji, échange, steupléééééé !''


Ah non, je suis pas d'accord, je veux pas une petite boule rose qui roule partout comme pion ! Y'a quoi d'autre dans la boite ?...Snubbull, Nanméouie et Leveinard....

''...Ok, va pour Rondoudou (Mais c'est pas juste quand même)''


Allez, on oublie le pion et on se concentre pour gagner...D'habitude, je joue avec Noé, et il triche tout le temps, alors cette fois, je vais réussir à battre quelqu'un au Monopoly !

********************

*20 minutes plus tard*

'' ''Payez 20 000 Pokédollars pour les dégâts causés par votre Wailord dans un magasin de porcelaine'', mais c'est pas vrai !''

*Cling* Aprés passage à la caisse, ma cagnotte actuelle s'élève à...- 999 990 Pokedollars. En plus , je venais juste de réussir à voler un de ses bâtiments à Rod ! Après avoir tiré la carte, et grâce à mon double (Qui m'a amené si gentiment sur cette case ''Amende'', merci la chance) aux dés, c'est encore à moi de tirer...Allez, cette fois c'est la bonne !

*rollrollrollroll*

''DOUBLE SIX, YES ! Alors, carte chance...''Vous payez généreusement une glace à votre voisin de droite, ce qui vous coûte dix Pokedollars''...'
'

La seule chose que je vois en tournant la tête à droite, c'est le sourire radieux de Ginji à l'annonce du mot ''glace'', tandis que pour ma part, j'ai très envie de me laisser couler dans mon fauteuil, lorsque Rod note le million négatif dans ma colonne de score.
J'suis sûr qu'il a truqué les dés, et le fait que Ginji  et lui fassent des scores parfaitement normaux depuis le début de la partie, ne prouve absolument rien !
Ce n'est pas ça qui va abattre Cael Joy, j'ai droit à une revanche !

''Ça vous dit de changer de jeu ? Au point où j'en suis....''

Proposition acceptée par les deux intéressés et le Gringolem de Rod ne tarde pas à ramener une nouvelle boite (Et un plateau de cookies...Honneur aux perdants !), qu'il déballe rapidement pour révéler un tapis vert et un paquet de cartes.
On dirait un jeu de Poker, mais...Ben, J'ai encore jamais joué à ça. Noé a bien essayé de m'apprendre une fois, et tout ce que j'ai récolté, c'est une semaine à faire la plonge pour  écouler ce qu'il appelait une ''dette de jeu'' (''Et quand on est un homme, on rembourse toujours ces dettes !'', comme il dit).
J'espère que ça va mieux se passer cette fois-ci...

*rire maléfique d'Arceus dans le ciel*

_________________
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet 1529618029-cael
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 3057
Points d'Expériences : 3906
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet   Mer 1 Fév - 9:14
Ginji Labelvi
      Feat. Rodrigue Miles and Cael Joy



« J'ai jamais autant mangé ! - Sauf une fois, au chalet... »


***

« -ABOULE LA GLACE ! »

Des étoiles dans les yeux, j'ai littéralement bondis de ma place en manquant de renverser le plateau suite à l'énoncé de la carte tirée par Cael. Bah alors, qu'est-ce que tu attends ?! Tu me la donnes cette glace, oui ?! Pourquoi tu mets un de tes billets dans la banque ? C'est pas ça qu'on te demande !... Hein, si ? Oui mais il est aussi marqué que tu me dois une glace ! Alors qu'est-ce que tu attends pour me la filer ?!... Oh, comment ça, c'est pour de faux ?.. Mais... Je la voulais môa, cette glace...

Me rasseyant convenablement avec une mine dépité en comprenant que, non, je n'aurai pas de glace, je croise les bras, légèrement boudeur. Rodrigue note ensuite le nouveau score de son comparse Phyllali, que j'avoue trouver excessivement élevé comparé à tous les paiements qu'il accumule depuis le début de la partie... Ah, il y a un moins, devant ? Au temps pour moi ! Ça me paraît complètement legit, d'un coup !

Me délectant du petit tas de billet disposé devant moi (Il y a au moins de quoi me payer sept baraques à frite! Et un stand de beignet ! Non, trois ! ), je lève un regard curieux en direction de Cael lorsque celui-ci propose de changer de jeu. On peut faire genre, un concours de nourriture ? Ça serait cool !... Nan ? Bon, au moins Gringolem a la clarté d'esprit de nous amener un nouveau plateau de cookie en même temps que les cartes servant à l'activité qui suit. (Wait... Comment ça se fait qu'il en reste encore?! ) Intrigué, j'attrape le paquet qu'il nous tend, et comprends sans trop de mal ce que notre serveur-croupier-assistant de Pokémon nous propose de faire.

« -... Une partie de Poker ?... Euh... P-p-pourquoi pas... »

Peu confiant, j'attrape les cartes qu'on me distribue, et une fois la partie prête, j'observe ma main avec un regard légèrement perdu. Euh... J'ai un deux, un quatre, un sept, un valet et un huit, mais ils tous des symboles différents et certains sont rouges tandis que d'autres noirs... Et... Et comme le noir bah c'est les méchants, ça veut dire que toutes mes cartes noires sont en fait des pénalités que je m'accorde, c'est ça?! Et les rouges sont les gentils et... Je dois additionner les nombres sur les cartes pour faire le chiffre le plus élevé possible ! C'est ça ? Hein que c'est ça ? Mais le valet du coup, j'en fais quoi ?...

Je lâche un soupir dépité. J'avoue, je ne sais pas du tout jouer au Poker. Mais quelle idée aussi, participer à un jeu dans lequel on parie son argent !... Moi, grippe-sou ? Mais pas du tout ! Seulement que... Bah sans argent, pas de miamiam, et pas de miamiam, Ginji tout triste ! Et jamais je ne risquerai de perdre aussi inutilement mes jetons !... Heureusement que là, on utilise des piécettes de jeu et pas de la vraie monnaie... Hum... Je suis censé faire quoi ?...

Lorsque vient mon tour d'agir, Rodrigue me pose une question sortie de nul part visant à savoir si je préfère suivre, relancer ou me coucher. Écarquillant les yeux tout en fixant mes cartes, je tente tant bien que mal de réfléchir à une logique dans tout ceci, et... Finis par abattre toutes mes cartes sur la table, face cachée, avant de me relever en me frottant le front à cause d'un léger mal de tête.

« -Je crois que je vais me coucher, ouaip. En plus cette journée a été crevante et j'ai pas vraiment dormi à cause de l'excitation de hier... Bonne nuit ! »

… Bah, pourquoi ce facepalm ? Haussant les épaules, j'attrape mon verre que je vais rincer à la cuisine, avant de saluer brièvement les deux coPAINs restés dans la salle pour jouer. Suivi de Lucina, je retourne dans les chambres où je me laisse choir sur le lit sous lequel se trouve ma valise. Fixant le plafond, je lâche un profond soupire de soulagement, avant de lancer un petit sourire à ma Luxray qui s'allonge sur le sol dans le plus grand des silences.

« -... Je sens que ces vacances vont être géniales ! »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet   
J'ai jamais autant mangé ! - sauf une fois, au chalet
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :