La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Mer 23 Déc - 14:36



La sainte trinité des lutins du Père Noël
Alban, Max & Nolan


Assis dans un bus bondé d’élèves de diverses promotions, Alban regardait d’un air absent le paysage  qui défilait au travers de sa fenêtre. Aura sa Togepi était confortablement installée sur ses genoux, la tête et les collerettes rentrées dans sa coquille, dormant d’un sommeil paisible depuis que les roulis du transport l’avaient bercée. Zéphyr et Mistral étaient tous les deux perchés sur une épaule d’Alban chacun, les plumes gonflées, tentant de prendre un peu de repos malgré le brouhaha ambiant. Auster, Hélios et Zénith enfin, se partageaient la place assise à côté de leur dresseur, les deux derniers se chamaillant parfois pour tenter de gagner du territoire, sous le regard blasé du Noctali. Alban sursauta quand un jet de Sécrétion l’atteignit sur le coude, et il se tourna mollement vers ses deux Pokémon. Il agita d’un geste négligent la main, s’apprêta à les houspiller puis, se ravisant, il soupira et se contenta de fermer les yeux. Le petit aquarium de Ceres avait été remis avec sa locataire à Ambre Lawford pour quelques semaines d’élevage, et la présence caractéristique de sa Barpau chromatique lui manquait. Pour autant, ce n’était pas cela qui le préoccupait pour le moment.

Avec un geste lent, il sortit un papier de sa poche et le déplia. Ses yeux gris d’orage se posèrent sur la dernière lettre que Khal lui avait écrite, lui expliquant qu’il retournerait dans sa famille pour soucis personnels. Et ce, pour une durée indéterminée qui pouvait très bien durer une éternité. Complètement déprimé par le départ soudain de son colocataire et premier véritable ami depuis qu’il s’était inscrit à l’académie, Alban s’appuya contre le dos de son siège. Depuis quelques semaines, Khal avait été incroyablement discret, et le châtain s’en voulait de ne pas lui avoir accordé plus d’attention. A présent qu’il était en vacances et ne croulait plus sous une masse incroyable de devoirs, il culpabilisait de ne pas avoir eu une discussion décente depuis plusieurs jours avec son ami. Les sourires doux de Khal et les aboiements caractéristiques de Wolfen lui manquaient déjà.

Pour autant, les vacances venaient de démarrer et Elisabeth Snow leur avait préparé un petit séjour dans le Village de Noël de Lansat. C’était peut-être moins intéressant que les destinations des années précédentes, mais Alban s’en fichait. S’éloigner quelque peu de l’académie et surtout de la chambre qu’il partageait avec Nolan et Khal lui ferait du bien. Il pourrait avoir momentanément de nouveaux colocataires, et ne plus être hanté sans cesse par le fantôme du Voltali. Cette coupure était plus que bienvenue, même s’il n’était pas sûr que son moral remonte en flèche grâce à cela.

Le bus perdit progressivement de la vitesse et s’immobilisa devant le Village de Noël. Sortant du véhicule et récupérant sa valise, Alban regarda l’étendue de neige qui s’étalait à perte de vue devant lui. De nombreux chalets avaient été installés, formant une sorte de petit camp bien sympathique, délimité par des rangées de sapins aux senteurs boisées. Il se retourna et tenta d’apercevoir des têtes connues, mais il eut une moue en remarquant qu’aucun de ses amis proches n’avait pris le premier bus comme lui. Bah, ils viendraient soit par leurs propres moyens, soit via un des bus suivants. Après tout, faire rentrer toute l’académie dans un seul véhicule n’était pas forcément aisé. Prenant donc le papier que lui tendait le chauffeur et qui indiquait son numéro de chambre, Alban siffla ses Pokémon et se dirigea directement vers l’énorme plan du camp de vacances.

Tirant sa valise à roulettes derrière lui, il s’immobilisa pour étudier brièvement la carte, puis repris sa route. Il voyait certaines filles aux sens de l’orientation piteux aller dans une direction puis se résigner et prendre l’autre, et se félicita de savoir au moins lire une carte. Passant devant quelques Voltali, il les salua puis bifurqua dans un des blocs. Chalet numéro 402. Hm… Suivant les indications représentées par des petits panneaux en bois en forme de flèches, Alban parvint enfin devant son propre chalet et ouvrit la porte. Celle-ci pivota sur ses gonds dans un grincement satisfaisant, et le châtain passa la tête au travers.

Il siffla de contentement en voyant l’état des lieux. Il y avait une sorte de grande salle commune comme dans son dortoir. Cette dernière était décorée avec goût ; cheminée, grand canapé, fauteuil, télévision, petite cuisine ouverte sur le salon et quelques tableaux aux couleurs chaleureuses de Noël. Il fit rouler sa valise jusqu’à l’intérieur et referma la porte derrière-lui. Il laissa ensuite ses affaires près de la table basse du salon et alla inspecter les autres pièces. Trois chambres identiques avec des lits simples, plutôt petites mais entièrement fonctionnelles, une salle de bain et des toilettes. Il ressortit pour laisser à ses futurs colocataires le choix des chambres. Lui se contenterait de n’importe laquelle ; il n’était point difficile après tout. Demandant donc plutôt à Zénith d’allumer le feu de cheminée, il ouvrit le frigo et constata que ce dernier avait été rempli de quelques denrées. Il y ajouta celles qu’il avait apportées avec lui, puis entreprit de garnir les placards de diverses boîtes de biscuits, nourriture pour Pokémon, chocolat en poudre et autre.

Son sac à dos enfin vide, il décida de se poser un peu sur le canapé en attendant que les deux autres arrivent. Un feu discret mais chaleureux ronflait à présent dans la cheminée, et Zénith, fier de lui, mis les pattes sur ses hanches en levant le museau et… sa queue mis feu à la valise d’Alban. Ce dernier se leva d’un bond et se précipita vers le départ de feu. Zéphyr, plus vif, lâcha un Pistolet à O qui éteignit immédiatement les flammes mais trempa complètement une partie des affaires du Voltali. Pestant contre tous ces fichus incapables, Alban fusilla du regard son Reptincel puis, décidant qu’il s’occuperait de faire sécher ses vêtements plus tard, se dirigea vers le frigo. Il était complètement dépité et lessivé. Trop en tout cas pour faire autre chose que larver et cocooner.  

Sortant trois tasses et une casserole, il commença à faire chauffer du lait afin de confectionner quelques chocolats chauds. Au moins ses futurs colocataires seraient bien accueillis, eux. Soupirant, il s’assit sur une chaise haute et contempla la porte fermée avec une mine déprimée, surveillant du coin de l’oreille son lait qui frétillait sur le feu. Que n’aurait-il pas donné pour voir apparaître Khal sur le palier de ce chalet…
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 947
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Ven 25 Déc - 23:34
(J'ai froiiiiiiiiiiiiiid !)

''...'' (Je sais Libra, mais je doute que me le dire une 48ème fois change grand-chose...)

(Ça me réchauffe ! Et si tu te dépêchais un peu, je serais pas en train de me transformer en type Glace !)

Il faut dire qu'elle n'a pas tort...Depuis que votre petit duo a quitté l'intérieur chauffé du dortoir, on ne peut pas dire que tu te sois vraiment pressé pour rejoindre le lieu des rendez-vous des autobus. Penses un peu à ta starter, Nolan, ce n'est pas parce que tu aimes neige, qu'elle doit aussi supporter le froid piquant qui vous entoure !
Après tout, c'est vrai, l'hiver est bien ta saison préférée. Ce qui doit expliquer ce sentiment étrange qui pulse dans ta poitrine : Cette année, tu ne verras pas le port d'Oliville à moitié pris par la glace, ni le phare de la ville recouvert d'un voile blanc qui scintille sous sa propre lumière. Exit aussi les commerces locaux et les soirées à jouer de la guitare pour les bars locaux...Dommage, l'ambiance y était particulièrement enjoué, au point de réussir à te faire oublier ton malaise en présence d'autant de clients (la plupart ayant abusés du lait de poule, pour ne rien arranger). Et si tu apprécies grandement la marche dans la neige fraiche, on dirait que Libra n'est pas du tout du même avis. Même en enchainant les Téléports, impossible pour elle de se mettre à l'abri du vent, et c'est un hurlement de satisfaction mentale qui manque de t’assommer, lorsque la seconde vague de bus se dessine en amont. Guitare en bandoulière et sac sur le dos, tu n'as plus qu'à disposer tes affaires dans la soute, avant de monter à bord. Ton instrument sur les genoux, tu prends place (Ou plutôt Libra prend place, accaparant d'autorité deux sièges) et ce n'est qu'une fois installés que tu laisse échapper un bref éclat de rire silencieux devant les mimiques de la type Psy : Une fois ta guitare sorti de ton étui, la Tarsal s'est emmitouflée d'autorité dans les couvertures rembourrées que tu utilises pour la protéger du froid.

''...'' (Tu vois, je t'avais dit qu'on allait pas tarder à les trouver. Ce n'était pas la peine de faire un tel cirque pour un peu de neige.)

(Ne me parle...plus jamais...de neige. Comment vous faites pour vous baladez comme ça quand il fait aussi froid ? Si j'étais vous , je resterai à l'intérieur jusqu'au printemps, et puis voila !)


''...'' (Penses qu'on va passer deux semaines tranquilles dans un chalet chauffé par un bon feu...)


(Aaaaaaaaaaah...)

''...'' (...et entouré de tellement de neige qu'il faudra surement une attaque Lance-Flammes pour sortir le matin.)

(NOLAN !)


D'humeur joyeuse, Nolan ? Oui, un peu sans doute. Enfin, plus que d'habitude, tu n'en es pas au point de sourire franchement, mais il s'agit de l'un des rares moments où tu te sens ''bien'' . Il en faut, sinon l'ambiance dans votre chambre aurait probablement viré à l'ennui le plus sombre, dans les derniers jours : Même toi , tu l'as remarqué...Alban ne va pas bien. Trop poli pour lui demander ce qui le trouble, tu as néanmoins ta petite idée, son apathie actuelle coïncidant avec le départ de votre colocataire, Khal. Et même si tu n'as jamais vraiment créé de liens forts avec le jeune homme, il était suffisamment sympathique pour que tu comprennes la détresse de ton camarade Voltali. Malheureusement, tu n'es pas doué pour cette chose si subtile qu'on appelle ''remonter le moral''...Au moins, Libra s'est tenu à distance d'Alban pendant le reste de la semaine, à ta demande, histoire de lui laisser le calme nécessaire à ses réflexions.
Après de multiples tours et détours et une bonne demi-heure de trajet, au milieu des conversations animés et des gloussements d'une troupe de Mentalis qui n'a rien trouvé de mieux que de s'installer non loin de ton siège, c'est avec soulagement que tu aperçois les abords du camp de vacances érigé par la direction. Déjà, on peut apercevoir plusieurs groupes d'élèves de la première vague d'arrivants chaudement emmitouflés  déambuler au milieu des maisonnettes. Puisqu'Alban n'était pas à l'arrêt, il a sûrement dû partir avec ces derniers, tu le retrouveras probablement plus tard...Pour le moment, le plus important, c'est de déposer tout ce barda dans le chalet que l'on t'a attribué.

(Bon, où on va ? J'te préviens, on descend mais je reste pas plus de cinq minutes dehors, hein !)

''...'' (Donne-moi une seconde....Chalet 402....Laisse-moi juste le temps de me repérer)

320...322...324...Manifestement, vous n'aurez qu'une petite centaine de mètres à faire depuis l'arrêt de bus pour rejoindre votre résidence temporaire. Pas de quoi déplaire à Libra donc, même si la Tarsal rechigne un moment avant de quitter la chaleur douillette de ses couvertures. Désolé, mais tu as besoin de l'étui pour transporter ton instrument. Et puis, ce n'est pas comme s'il neigeait façon attaque Blizzard, quand même...
L'écharpe remonté au niveau du nez, tes affaires retenues d'une main et balancées par-dessus ton épaule, tu te met donc en route, tout en faisant la sourde oreille aux grommellements de ta Tarsal...Juste un petit effort de plus, et elle l'aura son coin auprés du feu.
Pas bien long l'effort d'ailleurs, puisqu'il ne vous faut que quelques minutes pour atteindre le palier du chalet 402. Vu la neige qui recouvre le paillasson, on dirait que l'un de tes camarades locataires a déjà investi les lieux. Pas de retenue, Nolan, c'est ainsi, autant faire bonne impression, histoire que le séjour se passe bien pour tout le monde !
Mais lorsque tu pousses la porte...

(CHAUUUUUUUD !)

Comme une fusée, Libra te passe brusquement entre les jambes et plonge littéralement au coin du feu. Avec un cri mental pareil, aucune surprise si la moitié du camp débarque en panique dans les prochaines minutes. Pourtant, il en faut plus pour te démonter et c'est avec un soupir satisfait que tu te débarrasses de tout ton attirail hivernal, avant de suspendre écharpe et gants au porte-manteau de l'entrée. De ce que tu peux entendre dans la maison, il y a au moins une personne dans la cuisine et il te suffit de te laisser guider par ton nez...Un chocolat chaud ne te fera pas de mal, après tout. Distraitement, tu remarques également que des paquets sont disposés près de l'entrée. L,un d'eux porte même ton nom, voila qui n,est pas commun. Tout en posant guitare et valise, tu en profites pour te saisir de l'objet qui est bien plus lourd que ce à quoi tu t'attendais. Et à l'intérieur...Un Oeuf ? Une erreur sûrement, qui pourrait bien vouloir t'offrir un Oeuf...D'autant que même si ton nom est bien visible, celui de l'émetteur est manquant. Pas la peine de te questionner autant, Nolan, tu aviseras bien quand à ce qui en sortira.
Retour à la situation présente, c'est cette odeur de chocolat qui t'intéresse.
Sauf qu'à l'instant où tu franchis le seuil de la cuisine...

''...'' (...Alban)

Sensation bien trop familière d'une partition trop souvent jouée...Et celle-ci joue sur un rythme des plus mélancolique. Même si tu es content et surpris de voir ton coloc habituel (Celui qui a réparti les chalets devrait vraiment revoir son système de communication envers les élèves), tu ne peux qu’esquisser un petit signe, espérant le faire réagir. Puis, un peu gêné par la situation, tu te tires une chaise et t'assois face à lui. Seul ton camarade Voltali pourra prendre la parole le premier, et tu ne comptes pas lui forcer la main après tout.
Et dans la petite cuisine, le lait continue de bouillir doucement...
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Lun 28 Déc - 2:50

La sainte trinité des lutins de Noël

Alban & Nolan & Max

Max avait à peine eu le temps de déballer ses affaires après le cours Scientifique pratique de Roseverte sur une charmante île au printemps éternel que déjà elle devait remballer pour déménager pour une durée de trois semaines dans des petits chalets dans le village de Noël. L'idée était bonne en soit et Max espérait pouvoir profiter de ces vacances pour reprendre du poil de la bête. Elle ne savait pas vraiment comment les chalets étaient composés mais elle savait qu'il étaient mixtes. Peut-être qu'elle pourrait rester avec Alex. Mais cette dernière lui avait dit qu'elle avait prévu de partager un chalet avec Sirius et Ren. Elle ne connaissait le premier que de nom mais elle avait l'impression de connaître toute sa vie parce que sa si chère meilleure amie n’arrêtait pas de lui rabâcher les oreilles à son propos. Ces derniers temps ça c'était calmé mais elle avait toujours un frisson quand sa coloc l'attrapait pour parler de « trucs de filles ». C'est qu'elle n'était pas bien à l'aise quand il fallait parler de garçon. Surtout qu'Alex savait appuyer là où il fallait et en particulier quand il fallait insinuer la présence d'un certain châtain dans le cœur de la rosée. A croire qu'elle appréciait voir Max bafouiller et devenir rouge tomate. Le pire dans l'histoire étant que la concernée n'était vraiment sûre de rien. Et que c'était bien ce qui amusait la rouquine. Enfin, elle avait trois semaines de repos pour y penser calmement.

Croyait-elle.

Son sac fait, la jeune fille prit la direction des bus, Mushu nouvellement éclos dans les bras. Le petit Dragon était d'une incroyable flemme et il dormait pratiquement tout le temps. Les rares fois où elle l'avait vu éveillé c'était pour les repas. Voilà qui la changeait de Rae qui était une boule d'énergie. Après le gosse turbulent, voilà le bébé qui ne fait que dormir … Elle ne savait pas si elle y gagnait vraiment. Enfin, son nouveau pokemon était adorable et même si la communication était délicate, elle ferait de son mieux. Après tout ce problème venait sûrement du fait qu'il était encore un bébé. En tout cas, Max était assez heureuse de quitter le campus. Loin de là, elle arriverai avec plus de facilité à oublier toutes les tâches qui lui restait encore à faire. Enfin, elle n'allait pas totalement les oublier et elle s'était faite un planning Vacances. Il lui fallait surtout sortir de cette mélancolie dont elle n'arrivait pas à se défaire. C'était toujours la même chose à cette période. Elle avait du mal à avancer et à ne pas avoir le nez plongé dans des pensées noires. Après tout elle approchait lentement. Peut-être qu'elle se sentait un peu ailleurs aussi. Un peu en décalage avec effervescence qui accompagnait toujours les périodes de fêtes.

Y'avait ça aussi. Les fêtes. Les cadeaux. Et le fait que c'était la première fois qu'elle était loin de chez elle et de sa famille pour les fêter. La première année depuis bien longtemps qu'elle ne verrait pas les illuminations de la ville de la lumière. La première année depuis bien longtemps où elle ne participerai pas au défilé du nouvel an à Romant-Sous-Bois. Avec un petit soupir de déception, Max pensa au joli kimono que sa mère lui avait envoyé et qu'elle avait délicatement rangé dans son sac avec l'espoir de pouvoir le mettre lors de ces vacances. Elle tritura la petite barrette en forme de fleur de Gracidé que lui avait offert Alban lors de Thanksgiving. Elle irait particulièrement bien avec le fameux kimono. Elle eut un petit sourire satisfait. Elle était peut-être stupide à penser à des trucs aussi superficiels mais ça lui faisait du bien de penser à des trucs autres que le travail. Aujourd'hui, elle avait même pris le temps de mettre un peu de mascara sur ses cils. Ce qui était un net progrès quand on savait que pour le mois passé ses seuls seuls passages dans la salle de bain avait été des douches rapides, des brossages de dents et de cheveux. Pas une crème, pas un brin de maquillage, rien. Juste le strict minimum.

Le bus s'arrêta, coupant Max de ses réflexions. D'un sifflement, elle appela ses troupes et ensemble toute l'équipe sortit dans le grand froid. Frissonnante, elle ferma son grand manteau et elle enroula sa grosse écharpe avant de vérifier son numéro de chalet, 402. Très bien, elle enfila les gants fourrés et pris la direction de son chalet. Elle se demandait avec une pointe d’appréhension qui seraient ses colocataires. Comme elle n'avait donné aucune réponse à l'académie c'était eux qui l'avait placé, soit dans un groupe déjà formé soit en total hasard. Enfin, c'était peut être l’occasion de faire de nouvelles rencontres et de se sortir de cet état un peu dépressif.

En tout les cas, le village était absolument adorable et elle adorait sincèrement l'ambiance du lieu. Elle se promettait de s'offrir quelques heures pour peindre les lieux. Elle en avait bien le droit et elle voulait se détendre. Quoi de mieux pour cela qu'un peu de peinture ? Elle avait prit ses gouaches et ses aquarelles en plus de ses habituelles trousses de crayons. Quelques toiles portés par le pauvre Apa et plusieurs blocs de feuilles et carnets avaient rejoint le convoi. Elle aurait de quoi s'occuper, enfin elle en manquait pas d'occupation, mais un peu d'occupation plaisir lui ferait du bien. Décidément l'ambiance du village la rendait un peu plus en joie que d'habitude. Certes, il faisait froid et elle était épuisée mais elle avait envie de profiter encore un peu de l'euphorie de ce début de vacances. Elle bifurqua donc brusquement en direction du marché de Noël. Les étales colorés lui faisaient envie et elle n'avait pas envie d'arriver les mains totalement vides. Elle se faufila donc dans la queue d'un marchand de gourmandises pour acheter un petit goûter à ses colocataires. Des sablés, des cookies et trois gaufres au chocolat vinrent rapidement rejoindre les mains de la Givrali la plaçant dans une position légèrement délicate.

Elle se retrouva donc les mains pleines de sucreries devant la porte de son chalet sans trop savoir comment ouvrir la porte. Un regard à Apa et le type eau posait les toiles pour venir ouvrir la porte. Elle devait avoir un drôle d'air. Emmitouflée sous plusieurs couches de vêtements, entourée de toute sa clique et les mains pleines, elle était un peu ridicule mais tant pis. Avec un sourire, et un léger rougissement, Max reconnu Alban. L'autre garçon lui était inconnu mais Alban avait l'air à l'aise en sa présence donc ça ne devait pas être quelqu'un de méchant, il n'en avait pas l'air d'ailleurs. Elle commença par poser le, copieux, goûter sur la table et enleva son écharpe histoire d'avoir la bouche découverte et qu'on l'entende.

- Bonjour ! Ça fait plaisir de te voir Alban, et enchantée de te rencontrer, je suis Max Arago, du dortoir Givrali. Vous allez bien ? J'ai pris un petit goûter pour fêter le début des vacances. J'ai pas vraiment eu le temps de faire quoi que soit d'autre en fait.


Tout en parlant, elle enleva son gros manteau et récupéra Mushu pour le déplacer du dos de Nessie à ses bras. Elle eu un petit rire gênée à la fin de sa petite présentation. Elle aurait bien aimé pouvoir préparé quelque chose par elle même mais son départ avait été quelque peu précipité. Toujours debout face aux deux garçons, Max prit enfin le temps d'observer le petit chalet. Le feu crépitait gentiment dans l’âtre et une adorable petite Tarsal essayait de se réchauffer. Elle eut un sourire attendri, si c'était pas mignon … Continuant son inspection, Max remarqua les quatre portes qui devaient mener aux chambres et à la salle de bain. Ce qui signifiait que la pièce dans laquelle ils étaient celle qui leur servirait de salle à manger / salon / cuisine. Le concept était vraiment sympa.  

DEV NERD GIRL


_________________
t h e f i r e i n s i d e
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Mar 5 Jan - 16:23



La sainte trinité des lutins du Père Noël
Alban, Max & Nolan


La porte s’ouvrit plutôt brutalement et une petite masse blanche et bleue fusa jusqu’à la cheminée pour venir s’y blottir. Tourné vers sa casserole qu’il surveillait, Alban sentit la présence plus qu’il ne la vit. Une perturbation mentale vint lui vriller le cerveau et il grimaça en sentant de sérieuses perturbations dans les ondes psychiques de la maison. Se retournant vivement, Alban vit Zéphyr revenir paniqué vers lui en renversant au passage quelques livres posés sur une table basse. Sa vision fut obstruée quelques secondes par cet amas de plumes blanches et or qui vint le percuter au visage, et le juron qu’il voulait sortir mourut avant même de franchir ses lèvres. Il attrapa son Goélise chromatique et le maintint dans ses bras pour éviter d’autres catastrophes, et cracha quelques plumes qui étaient venues se perdre dans sa bouche durant cette brève altercation. Il se figea ensuite quand il vit le visage familier de Nolan apparaître devant lui. Etait-ce une blague ? Il resta là à fixer son colocataire du dortoir Voltali. Ce dernier était toujours aussi stoïque qu’à son habitude. Il s’était à peine fendu d’un petit geste de salutation, et son habituel silence pouvait être interprété de milles façons différentes. Néanmoins, Alban en conclut que son colocataire le saluait à sa façon, et qu’il attendait qu’il prenne l’initiative pour lancer une discussion. Ou pour ne pas en lancer une, ce qui ne l’aurait pas offusqué pour autant. Nolan avait toujours été du genre compréhensif et peu intrusif. S’il comprenait qu’Alban n’était pas d’humeur à parler, il irait se poser sur un canapé pour gratter quelques notes sur sa guitare et le moment gênant s’arrêterait là. Pour autant, le châtain n’avait pas envie de laisser un silence pesant s’installer. Il voulait au moins faire quelques efforts pour se sortir de sa déprime. Ou au moins pour ne pas engluer Nolan là-dedans…

Esquissant un très léger sourire qui lui parut tout sauf naturel, Alban fit glisser une petite assiette de truffes et de pâtes de fruit emballées dans du papier doré vers son colocataire. Il eut un pincement au cœur en pensant à son autre ex colocataire. Voir Nolan alors qu’il n’y avait plus Khal lui faisait se sentir incroyablement seul. Comme si le trio qu’ils avaient constitué depuis les premiers jours de Septembre n’avait plus de raison d’être. A présent, ils n’étaient plus que deux. Quelle que soit la façon dont il retournait les choses, Alban avait l’impression que ce ne serait jamais plus exactement pareil.

- Salut Nolan, quelle surprise de te voir ici. Ils n’ont pas été très inspirés sur les répartitions de chalet. Moi qui m’inquiétais de savoir avec qui je devrais vivre pendant les prochaines semaines… Je suis rassuré, je ne serai pas vraiment dépaysé, se força-t-il à plaisanter.

Piètre tentative que celle-ci. Poussant un soupir, Alban passa doucement une main dans ses cheveux et parvint à offrir un sourire d’excuse à son sosie. Un sourire plus sincère, cette fois-ci.

- Désolé, je ne suis pas trop dans mon assiette. Les vacances tombent vraiment à pic… Enfin bon, ça ira mieux d’ici quelques jours je l’espère, ne t’en fais pas. En attendant prend quelques petites papillotes. Le chocolat chaud a besoin d’encore un peu de préparation.

Il se retourna pour soulever légèrement la casserole afin que le lait ne déborde pas. Prêt ? Plutôt, oui. Approchant les trois mugs, Alban y versa un fond de lait, délaya le chocolat en poudre puis compléta le reste. Il ajouta quelques cuillères de pâte à tartiner chocolat noisette, déposa une quantité généreuse de chantilly au-dessus des verres puis émietta quelques barres chocolat afin de remplacer le cacao en poudre style capuccino. Enfin, il cassa chaque barre chocolat en deux et décora sa chantilly. Une cuillère, une paille et voilà qu’il était de retour sur le comptoir, déposant sa préparation - aussi appelée Diabète-ccino - devant Nolan.

- Rien de tel qu’un bon chocolat chaud avec quelques papillotes par ces températures. D’ailleurs j’ai eu une sacrée migraine de quelques secondes quand la porte s’est ouverte. Un coup de Libra ? Comment va-t-elle ?

Il se pencha sur le côté pour voir la petite Tarsal qui se réchauffait devant le feu de cheminée. Ouf. Elle semblait trop occupée pour l’avoir remarqué. Il s’apprêta à planter sans vergogne sa cuillère dans sa chantilly lorsque la porte s’ouvrit sur… Max ? Genre… Max allait être leur troisième colocataire ?!

Il se fossilisa presque instantanément. Attendez… Depuis quand les chalets étaient-ils mixtes ? Il n’avait pas eu vent de cette information, n’est-ce pas ? A Cobaba, ça ne s’était pas passé comme ça… Allait-il vraiment habiter avec Max pendant ces trois semaines ? Pas que ça le dérange, il adorait Max mais… c’était un peu inconvenant n’est-ce pas ? Aïe. Le voilà qu’il commençait à penser comme s’il était Marie. Pourtant, son rythme cardiaque s’accéléra légèrement. Il se tourna vers Nolan pour l’interroger du regard, lui demandant de façon muette s’il avait laissé la porte ouverte. Connaissant Max, elle aurait très bien pu se perdre et se tromper de chalet… Mais apparemment, ce n’était pas le cas. Gêné, Alban lui adressa néanmoins un sourire. Surtout vu l’enthousiasme qu’elle avait à le retrouver.

Elle était toujours aussi mignonne. Flanquée de ses habituels Pokémon, elle déboula dans le chalet avec la maladresse qui la rendait si craquante. Les bras chargés de sucreries, elle déposa tout son barda sur la table et Alban ne put s’empêcher de lorgner une seconde de trop sur la gaufre qui dégageait un parfum à se damner. Ses Pokémon repérèrent d’ailleurs bien rapidement la nourriture car Mistral vint se poser doucement sur la tête de Max en claquant du bec, tandis qu’Auster et Zénith s’approchaient de la table, l’air de rien. Irrécupérables goinfres.

- Bonjour Max, je suis également content de te voir, même si j’espère que la mixité de ce chalet ne te dérangera pas… lui dit-il en marquant une courte pause. Puis, se tournant vers Nolan qui ne pouvait pas parler, il décida de prendre les devants et de s’en charger pour lui. C’est Nolan, mon colocataire au dortoir Voltali. Oh et Nolan, Max est l’amie avec qui je vais parfois explorer les environs du campus. Tu sais, les Ruines, les trucs du genre…

Il décida de passer sous silence le handicap de Nolan. Après tout, Max s’en rendrait bien rapidement compte et Alban jugeait qu’il n’avait pas à tout expliquer à la place de son colocataire. Mieux valait laisser à ce dernier le soin de faire les choses comme il les entendait.

- Ça peut aller sinon et tu tombes à pic, je viens tout juste de finir les chocolats chauds… - il tendit un mug vers la rosée et fit glisser l’assiette de papillotes à égale distance de Nolan et Max - Comment vas-tu toi ? Merci pour le goûter en tout cas, ça a l’air délicieux…

Il eut un sourire mélancolique puis se hissa sur une des chaises du comptoir, en face de Max et Nolan. Voir Max l’avait rendu plutôt bavard et pendant un instant il eut l’impression de se sentir mieux, mais son humeur retomba comme un soufflé. Visiblement, il était encore trop nostalgique pour que la présence de la Givrali lui décroche ses expressions habituelles. Bah. Elle s’en rendrait compte bien assez vite de toute façon. Nul besoin de l’inquiéter tout de suite en lui faisant part de ses états d’âme. Il n’avait pas envie de gâcher le goûter, après tout.

S’étirant longuement, il plongea une cuillère dans sa chantilly et la porta à sa bouche. Croquant ensuite dans la barre au chocolat, il mâchonna en silence son petit encas. La gaufre qui lui avait fait de l’œil dès qu’elle avait atterrit sur la table de la cuisine avait perdu de son intérêt. A présent, il s’était de nouveau renfermé dans sa petite bulle de tristesse. Ah… Elles étaient belles, les vacances.
Il sentit néanmoins Auster sauter souplement sur ses genoux, et il réagit à ce brusque contact. Le regard carmin de son Noctali semblait lui intimer de se bouger un peu. Ou d’essayer, tout du moins… Avec un bref soupir, il releva la tête et décida de lancer la conversation.

- Ça a l’air bon en tout cas, Max. Tu as pris ça où ? Ça ne ressemble pas exactement à ce qu’on peut trouver dans la cuisine de Mama Odie…

Encore un effort, Alban.

- Oh et heu… Qu'avez-vous prévu pour vos vacances ?

Voilà qui était déjà un peu mieux.

_________________
La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan] 15024690286225SignMaxAlban
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 947
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Ven 8 Jan - 4:08
Donc tu avais raison...Même ton apathie naturelle ne peut rester de marbre devant les troubles que tu percois dans la mélodie d'Alban. Le Voltali est la première personne de l'académie a t'avoir regardé autrement qu'avec pitié lorsqu'il a appris ton handicap. Alors si c'est à son tour d'être dans un état pas possible, c'est à toi de le soutenir en tant que colocataire dévoué. Tu mentirais si tu prétendais ne pas être soulagé de voir un visage connu pour ces vacances, mais si ce dernier ne se sent pas bien. Pourtant, vu les chocolats chauds qu'il vient de vous préparer, difficile de croire que Alban a un coup au moral...La vache, c'est à la fois énorme, appétissant et ça ravirait probablement le coeur de n'importe quel gourmand. Inutile de dire que la pression mentale que tu ressent subitement te confirme que quelqu'un est à présent très intéressé par ton chocolat chaud.
Avec un soupir amusé, tu récupères la tasse que te tends Nolan, et après en avoir avalé une bref gorgée, la pose sur la table, non loin du bord, permettant ainsi à Mu d'étudier avec attention cette chose qui sent si bon...Puis d'en engloutir la chantilly sans aucune vergogne.
Laissant l'Abra à sa gourmandise, tu en profites pour griffoner quelques mots à Alban, en réponse à son commentaire sur Libra.

''Gagné. Elle n'aime VRAIMENT pas le froid, alors ça ne m'étonne pas qu'elle se soit senti aussi soulagé en arrivant au chalet.J'espère réussir à la calmer un petit peu, parce que deux semaines enfermés avec elle dans ce chalet... =)''

Enfin, à deux, vous survivrez probablement. Clac...Ah non, pas deux, il semblerait qu'une troisième personne ai hérité de l'insigne plaisir de se joindre à votre duo. Croisant les doigts pour qu'il ne s'agisse pas d'un Voltali au regard assassin (Qui tenterait probablement de t'étrangler dans ton sommeil), tu découvres avec surprise que le nouveau venu, ou plutôt la nouvelle venue est même plutôt mignonne. Deux garçons et une fille dans le même chalet...Décidemment, cette académie s'y entend pour mettre ses élèves dans des situations pas possibles.
Si tu n'étais pas aussi concentré sur l'apparition de la jeune fille, le changement brutal du rythme d'Alban ne manquerait pas de t'intriguer : Distraitement, tu secoues la tête lorsque la mélodie du Voltali accélère brusquement et se retrouve complétement bouleversée aprés quelques mesures.
Une fois la nourriture déposée sur la table (''Mu, ce n'est pas pour toi, tu attendras un peu'' ''Mais, j'ai  faiiiiiiim!''), tu te contentes d'un demi-sourire et d,un bref hochement de tête lorsque Alban (Merci à lui) se charge des présentations. Donc, ces deux-là se connaissaient aussi avant cette réunion impromptue. Si Max est amie avec Alban, c'est qu'elle doit être une gentille fille, pas le genre à causer des problèmes...Ou alors ton coloc a une face obscure qu'il dissimule  fort bien depuis des mois. Analysant la jeune fille de haut en bas, tes doigts se mettent à taper sur la table, jusqu'à ce que finalement, une première ébauche de rythme vienne naitre en ton for intérieur.

Rythme Max Arago

Vous voila donc tout les trois attablés, à déguster ce que tes deux camarades ont amenés. La prochaine fois, Nolan, pense à faire de même, ou tu passeras pour le pique-assiette de service.
Alban finit néanmoins par briser le silence, mais le ton géné de sa voix laisse transparaitre une envie de parler pour le dit de, plus qu'un rel intérêt pour vos plans respectifs. Dans le même temps, son rythme se modifie pour reprendre une apathie relative et celui de Max semble lui faire écho. Tu pourrais laisser ton colocataire et la jeune fille à leurs pensées, plutôt que de t'en mêler, d'autant que la question d'Alban semble davantage adressée à Max qu'à ta personne.  
Néanmoins, après un bref signal à Libra (Puis un autre beaucoup plus important, impliquant Mu, puisque la Tarsal est beaucoup trop concentré sur la chaleur du feu pour te prêter la moindre attention au premier abord), une sensation familière t'envahit peu à peu et tu te retrouves bientôt connecté aux  deux autres élèves. Espérant que Max ne réagisse pas mal, tu te tournes doc en premier lieu vers elle.

''Pas de panique, c'est juste Nolan. D'habitude, j'utilise une tablette que m'as donnée Alban pour communiquer, mais à trois, ça risque de devenir gênant à la longue. Du coup, autant que tout soit clair d'office : Ravi de te connaitre Max, j'aimerais bien te le dire directement mais ça m'est impossible.
Du coup, si jamais tu as un problème avec la télépathie, n'hésite pas à me le dire...
Et pour répondre à ta question, Alban, j'a ieu quelques...échecs avec mes dernières expériences de rythme, alors j'espérais que les vacances m'aident un peu à me vider la tête. Et d'essayer des sports d'hiver, parce que Oliville, ce n'est pas vraiment le meilleur endroit du monde pour les activités de montagne...''


Et en plus, c'est au bord de l'eau...
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Mer 13 Jan - 18:37
LA SAINTE TRINITÉ DES LUTINS DU PÈRE NOËL
Alban Δ Nolan Δ Max

Aucune idée de comment pouvait bien se former les trinômes. La direction avait-elle une sorte de programme où les noms de tous les élèves étaient rentrés et qu'ils n'avaient qu'à appuyer sur un bouton et ça répartissait aléatoirement les noms ? Qui savait, après tout, la direction de PC avait toujours été à part. Alors, ça n'étonnais pas vraiment la jeune fille que leur trio soit aussi improbable. Deux coloc plus une fille. Elle se retrouvait avec deux garçons. Étonnamment, ça ne la gênait pas plus que ça. Elle faisait confiance à Alban pour respecter son intimité et l'autre jeune homme semblait encore plus que discret. Enfin bon, il n'avait pas l'air bien méchant et dans tout les cas son escouade de protection était là. A peine eut-elle pris le petit Mushu endormi dans ses bras que Rae sautait sur la table, sous le soupir exaspéré de sa dresseuse. Immédiatement, se saisissant d'une des papillotes posée sur la table et les sourcils froncés le petit Togepi fit le tour de la table pour, tenter, de sonder les deux adolescents, laissant Max avoir un léger rire gêné. Enfin, c'était pas comme si elle y pouvait grand  chose, quand Rae décidait, on s'exécutait. Et puis c'était tout. Pas besoin de sourciller ou quoi que ce soit, c'était lui le chef après tout, et il n'était pas vraiment dangereux. Max doutait sérieusement que qui que ce soit puisse avoir peur de l'adorable bouille rose de l’œuf à patte.

Elle sursauta avant de relever la tête pour tomber sur Mistral, le petit Tylton tout blanc du châtain. Si ses friandises ne plaisaient pas aux garçons, elle avait des volontaires. Elle jeta un coup d'oeil au dresseur de l'oiseau pour avoir, tout de même, la confirmation avant de donner un cookie à l'oiseau. Pour finalement préparer une assiette avec un peu de tout et de la mettre à la disposition des pokemons. Un coup d’œil à Apa et il s'occupait de vérifier que tout le monde en ait. Après sa petite inspection, Rae remonta sur l'épaule de sa dresseuse et continua à regarder les Voltali d'un air hautain. Pas touche à la rosée. Il veillait au grain et OH UN COOKIE. Fier protecteur qui finit assis sur le dos de Nessie à nomnomer un cookie. Mais il faut le comprendre, il ne peut être réellement compétant, ce n'était encore qu'un bébé.

Avec un sourire attendri, la jeune fille s'installe à la petite table. Elle attrapa avec plaisir la tasse de chocolat. Chocolat, oh chocolat. Que ferait la Givrali sans toi ? Tu réchauffes, tu fonds sur la langue et tu es si doux. Vraiment, Max côtoyait beaucoup trop Rody ces derniers temps. Son addiction au chocolat était petit à petit en train de la contaminer. Un petit hochement de tête négatif pour répondre à la première demande du châtain et elle enfourna une cuillère de chantilly. Awww. C'était trop trop bon. La délicate crème fondue dans l'estomac de la rosée, elle se décida enfin à répondre.  

- Ne t'en fais pas pour ça. Tant que chacun respecte l'intimité des autres, il n'y a pas de raison que ça se passe mal. Sinon, ça va. Je suis juste terriblement épuisée. J'ai commencé à réfléchir et préparer ma prochaine expédition et entre ça, la soirée d'ouverture de l'Arbo et mes entrainements pour faire honneur à Orren et son arène …  Disons que ne plus avoir cours est un véritable soulagement. Et vous ? Je vous en pris pour le goûter ! C'est pas grand chose.

Elle reporta son attention sur sa tasse. Le chocolat était vraiment bon. Un véritable plaisir que Max se faisait un plaisir de déguster lentement. Elle jeta un coup d’œil rapide et intrigué à Nolan. Le jeune homme était vraiment silencieux. Le gênait-elle ? Elle ne se trouvait pas vraiment intimidante ou quoi que ce soit alors de voir face à elle une personne aussi … Timide ? Mais était-ce vraiment cela ? La rosée ne savait pas trop. En tous les cas, elle ne jugeait pas. Entre ses maladresses et sa propre timidité, qui était certes bien moins grande qu'au début, elle n'en avait pas vraiment le droit. De sa main non occupée à tenir la tasse de chocolat, la jeune fille grattouillait la tête de son étrange petit blop mauve. En voilà un autre qui était un sacré mystère. Comment pouvait-on dormir autant ? Après c'était peut-être juste qu'une phase. Après tout le Dragon n'avait qu'un ou deux jours …

Pour la deuxième en cinq minutes, Max sursauta. Il se passait quoi là ? Effrayé pour un temps, avant d'entendre une sorte de voix dans sa tête. Elle fixa un regard stupéfait sur Nolan et le petit Abra qui l'accompagne. C'est possible ça ? Wahou. C'est drôlement impressionnant ! Entendait-il tout ce qu'elle pensait ? Elle n'en avait pas la moindre idée, mieux valait ne pas penser à des trucs embarrassant du style la dernière conversation qu'elle avait eu avec Alex … Ne pas y penser ! Pourquoi, quand elle pensait à ne pas y penser y pensait-elle ? Attendez. Bug mental in coming. Elle secoua la tête un instant afin de se recentrer sur la conversation. Mentale et parlée.

- Wahou. Hum, de même Nolan. Je euh, ça ne me gêne pas, j'ai juste été surprise. C'est vraiment impressionnant. Tu peux entendre toutes nos pensées ou c'est juste une sorte de … Pont ? Pour transmettre ce dont tu as envie ? C'est quand même super pratique … Désolée, je m'emporte un peu avec toutes mes questions …

Voilà, sa curiosité avait prit le dessus et si elle ne s'était pas retenue, elle y serait encore. Elle jeta un sourire légèrement contrit à Nolan avant de se retourner vers Alban pour lui répondre.

- En effet, ce n'est pas du Mama Odie. Je suis passée par le marché en venant, j'en ai juste profité pour prendre quelques petits trucs !

La deuxième question du jeune homme par contre … Elle ne savait pas trop. Elle aurait aimé ne rien faire mais elle savait bien que c'était impossible. Elle soupira légèrement, son enthousiaste sourire bien fade à présent. Elle en avait des choses à faire. Et elle s’avançait peut-être beaucoup mais le travail abattu aujourd'hui ne l'était pas demain. Peut-être, et sûrement, que dans la joie et la folie de son arrivée à la Pokemon Community, elle s'était embarquée dans un peu trop de projet. Et le départ d'Opale avait été un sacré coup dur aussi. Finalement, c'est la voix un peu plus basse qu'elle lui répondit.

- Et bien, j'aimerai boucler pas mal de mes projets en cours, à commencer par régler les derniers détails de l'Arbo. Me reposer et peindre un peu. Ça fait un moment que je n'ai pas eu le temps. Quand aux activités proposer par le village et je dois ben avouer que je n'ai pas la moindre idée de ce qu'il s'y prépare. Tu as l'air de bien connaître le programme Nolan, ça te gênerai de me faire un petit résumé ?

Et une nouvelle gorgée de chocolat, alors qu'elle jette un regard assassin à Rae qui embête Naor. Comme si ce dernier n'était pas assez timide et soumis …
© GASMASK

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Ven 15 Jan - 23:08



La sainte trinité des lutins du Père Noël
Alban, Max & Nolan


Il n’aurait su dire si se confier à Nolan lui avait fait du bien ou non. Lors de son premier souffle, il lui avait semblé qu’il respirait peut-être un peu mieux ; se confier, même indirectement, l’avait libéré d’un certain poids. Pour autant, quand il voyait son colocataire, il pensait à Khal, ce qui le replongeait indéniablement dans des abimes de dépression. Pour autant, il n’avait pas envie de faire subir son humeur à Nolan. Alors, il avait fait des efforts. Pour paraître moins maussade. Pour paraître plus bavard. Pour réagir à ce qu’on lui disait, tout simplement. Préparer ce chocolat au lait chaud de l’enfer lui avait déjà un peu remis les idées à leurs places. D’ailleurs, il voyait du coin de l’œil Mu qui essayait d’espionner la tasse de son dresseur. Dans son état normal, il aurait sûrement pouffé de rire en tentant de faire comme s’il n’avait rien vu. Dans son état actuel, il esquissa un léger sourire crispé, tout au mieux. Il avait néanmoins posé des questions à Nolan pour lancer la conversation, et il eut rapidement les réponses. Depuis qu’il habitait avec le musicien, c’est-à-dire presque quatre mois, il s’était habitué à lire sur les tablettes sans même en avoir conscience. Le silence ne le gênait pas le moins du monde. Il s’y était tellement accommodé qu’il avait toujours l’impression de ‘parler’ normalement avec Nolan.

Zéphyr vint se coller contre sa joue et il coula un regard discret vers la Tarsal qu’il voyait à peine, recroquevillée dans un angle auquel il n’avait pas accès. Libra était beaucoup plus un Pokémon d’intérieur que les siens. Compatissant, il ne put s’empêcher d’avoir un peu de pitié envers la petite Tarsal. Pour autant, il ne se proposa pas non plus pour aller la réchauffer dans ses bras ; qui sait, elle pourrait prendre de mauvaises habitudes. Peut-être devrait-il lui acheter un petit manteau Pokémon pour ce Noël ? En faisant passer ça pour un cadeau du Cadoizo de Noël évidemment… Il lui avait déjà offert un cadeau à Thanksgiving et il craignait qu’elle ne s’imagine des choses. Ah les filles… C’était tellement compliqué.

- Oh, je vois, répondit-il. Elle n’a pas grand-chose sur le dos, aussi. Peut-être que tu pourrais lui prêter une de tes écharpes pour qu’elle s’enroule dedans ? Et sinon bah… On ne peut pas dire qu’on n’a pas l’habitude. Mais c’est vrai que si elle est en pleine effervescence, on risque de passer les vacances à l’état de légumes.

Et autant dire qu’Alban n’avait pas vraiment besoin d’une migraine quotidienne dans son état actuel. Ah… Quelle serait la réaction de Libra après l’avoir remarqué, d’ailleurs ? Il ne savait pas si elle avait fait son deuil pour les vacances, ou si elle n’avait même pas réalisé qu’ils risquaient probablement d’être séparés. Si c’était la première option, il risquait d’avoir une véritable scène. Ahaha… Bon eh bien, Nolan gérerait ça, n’est-ce pas ?

Un déclic se fit entendre en face de lui et il s’arrêta pour regarder qui venait d’entrer. Dans son cœur, il priait pour que Khal ait changé d’avis et qu’il soit revenu… Et pourtant, en découvrant une chevelure rose au lieu de rouge, il n’en fut même pas attristé. D’ailleurs, il ne sut même pas ce qu’il venait de ressentir tant son cœur venait de faire des bonds incontrôlables et incontrôlés. Ils allaient avoir une fille dans le chalet ? Impossible ! Et en plus c’était Maxine ? Pincez-le, il rêvait certainement. Incroyablement gêné, il se tortilla sur son siège tandis que Nolan regardait avec curiosité la nouvelle arrivante. S’il avait su que les chalets pouvaient être mixtes… Non d’ailleurs, il ne s’était même pas intéressé à tout ça avant qu’on vienne le tirer de sa chambre pour qu’il aille prendre le bus. Avait-il été possible de composer ses chalets soi-même ? Il aurait peut-être tout fait pour se retrouver avec un troisième garçon plutôt qu’une fille. Même si intérieurement, ça ne le dérangeait pas de passer trois semaines avec la Givrali…

Non, non, non. Précisément, ça devait le déranger. Ça aurait été la réaction normale, après tout. Elle était une fille, et eux des garçons. Ce n’était pas compatible. Enfin si, mais pas dans le sens qu’il s’imaginait. Oh eh merde, voilà qu’il s’embrouillait dans ses pensées.

Tentant de faire le tri dans le capharnaüm de son esprit, il assura rapidement les présentations afin que Nolan ne se sente pas gêné, puis, tendant la tasse de chocolat chaud vers Max, il écouta la jeune fille lui faire part de son état. Oh. Elle aussi avait l’air épuisée… Il fronça légèrement les sourcils en entendant parler de l’Arborescence, et s’en voulut un instant de ne pas être plus utile que ça. Egalement, il eut une pensée furtive pour Opale, qui n’avait répondu à aucun de ses messages depuis leur fameuse sortie cueillette. Avait-il fait quelque chose de mal ce jour-là ? Il n’en savait rien, mais les Mentali lui avaient dit qu’Opale s’était enfermée dans son atelier et qu’elle cousait presque jour et nuit. Elle ne pouvait tout de même pas avoir quitté l’académie sans prévenir personne, n’est-ce pas ? Il aurait bien voulu faire un peu de forcing pour qu’ils se voient, mais il n’avait pas envie d’être contraignant. Encore un de ses amis pour qui il ne pouvait visiblement rien faire. Ah… La pensée était plus que déprimante.

- Tu me sembles bien occupée ma pauvre Max. J’espère que tu pourras au moins te reposer un peu pendant ces vacances. Je suis un peu dans le même état que toi, à vrai dire. Trop de choses à faire ou de choses à penser… Ça ira certainement mieux très vite, dit-il en restant volontairement évasif.

Il croisa brièvement le regard de Nolan. Il savait qu’il n’avait même pas besoin de faire ou dire quoi que ce soit pour que son colocataire garde le silence sur la question. Après tout, Nolan n’avait jamais été du genre à se mêler de ce qui ne le regardait pas, ou à faire quelque chose de travers. Laissant un léger silence s’installer tandis qu’il buvait son chocolat chaud, il sentit la sensation familière d’un Pokémon Psy qui tentait de prendre contact avec lui. La joyeuse politesse était bien différente de l’hystérie habituelle de Libra, et il tourna son regard bleu-or vers Mu. Puis, le laissant pénétrer dans les tréfonds de son esprit, il s’abandonna et entendit la voix intérieure familière de Nolan s’élever.

Max fut la première à réagir ; probablement parce que c’était la première fois qu’elle était confrontée à ce phénomène. La curiosité naturelle de la Givrali imposa immédiatement son rythme, et Alban les laissa discuter un petit peu sans intervenir. Après tout, pour une fois que ces deux grands timides pouvaient parler, il n’allait pas gâcher leur enthousiasme. Mâchonnant d’un air absent une papillote, il eut un hochement de tête approbateur quand Nolan parla de se vider la tête. Son colocataire semblait avoir eu des problèmes de son côté, et encore une fois, inutile Alban n’avait rien grillé. Nolan envisageait néanmoins d’essayer quelques sports d’Hiver, et le châtain resta encore plus silencieux. Hm… Lui-même risquait d’avoir du mal à faire du ski ou du patin à glaces, mais de toute façon, il ne comptait pas trop sortir de ce chalet. Ce qui était plus qu’inhabituel pour un mordu de tourisme comme lui.

Quant à Max ? Toujours dans son travail, même si Alban ne pouvait l’en blâmer. Au moins comptait-elle un peu souffler avec des activités qu’elle avait toujours appréciées. Il profita d’ailleurs du fait que Max lance Nolan sur ce qu’il y avait à faire pour ne pas lui-même avoir à répondre. Après tout, il n’avait pas envie de parler de l’intégrale du Journal de Ruby L. Jones qu’il avait loué à la vidéothèque de l’académie et qu’il comptait regarder en boucle avec son pot de Nutella. Ecoutant donc d’une oreille - et d’un esprit - discrète - discret -, Alban reporta son attention sur la Togepi chromatique de Max, qui embêtait son petit Draby. Ah, pauvre Naor…

Appelant Aura pour qu’elle vienne jouer avec son partenaire maléfique, Alban se pencha et attrapa Naor qu’il posa sur ses genoux. Le Dragon se laissa relativement faire, même si son air renfrogné indiquait qu’il n’appréciait pas forcément le geste. Quoique, c’était son visage habituel, donc bon…

Voyant ensuite que Max et Nolan avaient fini de parler tourisme, il leva la tête. Activités proposées au Village… Dans son esprit, la nouvelle fit tilt.

- D’ailleurs… vous croyez que l’administration va nous préparer une soirée pour les fêtes de fin d’année ? Vu le fiasco d’Halloween… je ne suis pas très rassuré.

_________________
La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan] 15024690286225SignMaxAlban
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 947
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Dim 17 Jan - 5:38
De la surprise...En même temps, difficile de lui en vouloir. C'est vrai, tout le monde ne peut pas réagir comme Alban, lorsque tu crées un lien mental. D'Ailleurs, tu es particulièrement bien tombé, Nolan...Ton colocataire est une perle rare. Max, en revanche, semble légèrement perturbé par ce que tu viens de déclencher, et te regardes avec de grands yeux. Devant son malaise, tu h.sites presque à rompre le contact et ne peut retenir un soupir mélancolique. Distraction dont Mu profite sans vergogne, pour laper la surface de ton chocolat chaud, emportant au passage une bonne partie de la chantilly qui l'ornait. Tant pis pour toi, Nolan, maintenant, tu assumes !
Rien d'étonnant donc, à ce que Max s'inquiète de ce que tu peux ''lire'' dans son esprit. C,est vrai qu'on fait difficilement plus indiscret. Et même si JAMAIS Libra n'irait fouiner dans la tête de quelqu'un et que Mu est encore trop ''bébé'' pour seulement y songer, il est normal qu'elle ai envisagé cette éventualité. À toi de la rassurer, donc.

''Non, non, ne t'inquiètes pas. En fait, Mu ou Libra (Quand elle le veut bien), crée une sorte de canal. Si je pense à quelque chose et qu'il est ouvert, ça arrive directement dans votre tête. Je fais surtout attention à ne pas penser trop fort en fait, sinon le volume s'en ressent. Et non, je ne peux pas transmettre ce que j'ai envie : Mu peut juste couper le canal et le rouvrir si je veux avoir des pensées privés, mais une fois ouvert avec quelqu'un ,tout ce que je pense il l'entend. Libra est juste un peu plus puissante (Arrête de bouder, Mu, tu sais que je t'adores comme tu es), donc la transmission est plus rapide.''

Une longue explication, mais Max semble s'en contenter, avant d'embrayer sur ses propres projets. Tu ne peux t'empêcher de noter une petite dissonance dans le ton de sa voix, lorsqu'elle reprend la parole...On dirait qu'Alban n'est pas le seul dont le rythme intérieur est perturbé...
En revanche, tu écoutes avec davantage d'intérêt lorsque Max évoques son envie de peindre...Une camarade artiste ? Lionel disait que le travail d'un musicien, c'était d'observer l’œuvre de son camarade peintre....d'en extraire l'essence..et de mettre une musique sur la beauté qui reposait à la pointe de leur pinceau. Il faudra absolument que tu puisses observer une partie de son travail, un de ces jours....Avec ta guitare à portée de main.
Le genre de choses qui ramènerait peut-être le sourire calme et habituel d'Alban...Après tout, si tu peux aider ton coloc à dépasser le départ de Khal, il n'y a pas à hésiter.

''En fait, j'ai juste vu passer l'une des brochures d'informations , au sujet du village de noël. La première page parlait d'excursions en sous-marins (Dans l'eau...Plutôt mourir), et de voyage à dos de Leviathoe (...La même chose), et de locations de matériel pour le ski, donc, tu en sais maintenant autant que moi''


Alban en vient même à évoquer avec une certaine inquiétude l'idée d'une soirée de Nouvel an...Et après celle d'Halloween, tu ne peux pas vraiment lui donner tort. Sauf que de noires pensées pareilles n'aideront pas ton coloc à se sentir mieux...

''Dis toi qu’après ce qu'on a subi à Halloween, plus rien ne peut nous arriver, Alban. Ce sera sûrement une soirée tranquille, cette fois. La seule chose qu'on a à craindre pour le moment, c'est l'a gourmandise de Mu...Pas touche à MON chocolat, espèce de petit goinfre !''


********************

Quelques jours plus tard

Époussetant la neige qui recouvre ton bonnet, tu finis de déposer le matériel que tu as récupéré au village contre le mur du chalet. Dehors, les routes et les alentours de la baraque ressemble à une énorme meringue : La neige ne cesse de tomber à gros flocons depuis quelques jours, et cette accalmie est plus que bienvenue.  Voila...Après trois allers-retours et un petit coup de main de la part de Mu, tu as enfin réussi à ramener assez de Ski, de chaussures et de casques pour tout le monde. C'est même étonnant qu'ils aient du matériel spécial taille Pokémon, mais un surf miniature pour Libra, voila qui a du potentiel. Avec un soupir satisfait, tu pénètres donc à l'intérieur de la batisse, sans pour autant enlever tes bottes. Tu as profité de l'heure matinale pour accomplir ta tâche, sûr de pouvoir inviter Alban et Max à cette petite escapade sportive, sans risque qu'ils quittent le chalet avant ton retour.
Libra, en revanche, est introuvable depuis ce matin, à croire qu'elle..Ah, la voila. Qu'est-ce qu'elle fichait avec Max? Et pourquoi elle sourit comme ça ?Aucune importance, tu vas pouvoir faire ta grande annonce.

(Libra, connexion, s'il te plait)

(En-tendu !)


''Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais il a ''un tout petit peu'' neigé. Du coup, je suis parti chercher un peu de matériel...L'un d'entre vous à déjà fait du ski ? Je comptais passer la journée sur les pistes, mais comme c'est ma première fois...''

La mélodie d'un débutant est peut-être attendrissante à écouter...Mais pas lorsqu'on en est le soliste.
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Lun 18 Jan - 19:57
LA SAINTE TRINITÉ DES LUTINS DU PÈRE NOËL
Alban Δ Nolan Δ Max

Elle se sentait bien. La chaleur du feu de cheminé combiné à celle du chocolat chaud d'Alban avait finit de la réchauffer. Sa petite, qui commençait en réalité à devenir assez grande, équipe prenait possession des lieux, rencontrant les pokemons des deux garçons. Elle était dans un état de bien-être qu'elle n'avait pas ressentie depuis un bon bout de temps. Peut-être parce qu'elle s'autorisait enfin à se détendre. C'était agréable. Vraiment. Ça lui faisait un bien fou.

Plus que de la crainte, la curiosité de Max prit le dessus quand elle fut mise en relation mentale, psychique ?, elle ne savait pas comment le définir, bref, quand un canal fut ouvert entre les esprits des trois adolescents. Elle écouta avec attention les explications de Nolan. C'était une capacité drôlement intéressante. Elle nota intérieurement qu'il fallait qu'elle se renseigne un peu mieux sur ce genre de pokemon. Ça pouvait sauver une situation ce genre de capacité. Max laissa son regard curieux observer le petit Abra, il ne semblait pas si concentré que ça … C'était étrange. Elle secoua la tête, elle n'allait pas enfoncer les deux jeunes hommes dans une conversation scientifique où seule elle trouverai du plaisir. Elle ipokerai Rody, connaissant son meilleur ami il avait sûrement déjà trois dossiers sur ce sujet.

Le sujet se détourna donc sur les projets hivernaux. Se mettre à jour, déjà, c'était un point essentiel. Et puis, se détendre, en profitant des activités proposées par le village ? Ça semblait sympa ! Toujours concentrée sur les paroles de Nolan, Max réfléchissait à ce qui l'attirait le plus. Les expéditions sous marines la bottait bien. Les escalades de cascade moins mais ça devait être intéressant.. Et enfin, les traditionnelles activités hivernales. La Givrali n'avait jamais eu occasion de skier ou quoi que ce soit. La neige était assez rare à Romant-sous-Bois et elle l'était encore plus à Illumis. Alors c'était le moment d'essayer tout ça. Avec un sourire, elle remercia le Voltali avant de replonger le nez dans sa tasse.

Le Nouvel An. Waw. Elle n'y pensait plus. Comme elle ne pensait plus à Noël qui arrivait rapidement. Son esprit c'était entièrement déconnecté des fêtes de fin d'année. Il lui fallait des cadeaux. Pour ses amis, pour la famille … Pour tout le monde. Et ça pouvait être sympa d'organiser une veillé de Noël avec ses colocataires, elle pouvait se mettre aux fourneaux pour l’occasion. En temps que fille de restauratrice, elle avait les bases, elle pouvais faire quelque chose de sympathique … Hum. Sa mère répondrait présente pour lui donner des conseils. C'était décidé, elle préparerait un bon petit repas aux deux jeunes hommes. Restait à définir le menu. Et à répondre à Alban.

- Et bien, je suppose que s'ils organisent quelque chose, Roseverte sera tenu en laisse par Snow et Yade n'a jamais été qu'influencé dans cette histoire. Honnêtement, je doute qu'ils ne prennent les risques d'un autre raté. Ça fait de la mauvaise publicité à PC après tout.

La soirée se poursuivie ainsi dans une ambiance relaxante, seulement perturbée par la fouille que fit Rae des sacs des deux jeunes hommes et son apprentissage de Psyko, venant d'une des CT d'Alban. Au grand désarroi de la Givrali, qui s'empressa de présenter toutes les CT qu'elle même possédait pour en offrir une au jeune homme. Et elle était sacrément butée la demoiselle. Pas question de le laisser dire non.


Libra & Max. Max & Libra. Duo de choc. Du moins, tant que la rosée se tenait à une distance de sécurité d'Alban. Mais la cohabitation se passait assez bien et la fouineuse petite Tarsal avait découvert ses carnets réservés aux potins du Zarbdo. La jeune fille s'était donc empressée de faire découvrir le monde des potins et des Givrali en général à la demoiselle hyperactive. Il fallait dire que les deux filles s'entendaient plutôt bien. D'autant plus que la communication était facilité par les facultés psychiques de la Tarsal chromatique. Grâce à tout ça, Max avait assouvir entièrement sa curiosité en posant autant de questions à ce propos que Libra en posait sur les ragots de l'école. Elle s'était faite ici une précieuse alliée. Leurs conversations était totalement incompréhensibles, toutes en ces codes que les filles donnent aux gens pour pouvoir discuter tranquillement. Max devait bien reconnaître que la présence de Libra lui avait fait énormément de bien. Elle avait décompressé et elle se sentait prête pour la veille de Noël de demain.  

Elle s'était appropriée la cuisine, s'occupant ainsi l'esprit. Elle avait donc attaqué ses préparations les plus longues. Le lendemain serait une journée cuisine pour la miss. En attendant, le dresseur de Libra était revenu. La Givrali l’accueilli avec un sourire et attendit la connexion. Hochant la tête avec enthousiasme, Max demanda deux minutes aux Voltalis histoire d'enfiler la combinaison de ski qu'avait gentiment ramené Nolan. Les trois adolescents prêts, ils sortirent pour rejoindre les pistes. Ça ne pouvait que leur faire du bien. De l'air frais, du sport, de l'action. Et des nouvelles expériences. Max laissa ses Dragons et Rae au chalet. Elle savait bien que les premiers supportaient mal le froid et le dernier était juste trop … Malicieux pour qu'elle accepte de prendre le risque qu'il se blesse ou qu'il blesse quelqu'un.

C'était partit pour une journée de gamelles plus majestueuses les unes que les autres. Déjà, enfiler les skis et monter sur le tire-fesses fut assez comique et Max ne dût son  salut qu'à son cher pilier Apa, qui, comme toujours, était là pour la retenir de tomber. La loutre avait doublé de volume avec son poil d'hiver et ne semblait aucunement dérangé par le froid. Enfin, c'est donc presque dix minutes après les deux garçons que Max arriva, enfin, au sommet de leur première piste, une verte toute simple parfaite pour les débutants. Ok. C'était pas une si bonne idée que ça. Elle avait galérer à monter. La descente serait pire pas vrai ?
© GASMASK

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Mar 2 Fév - 22:36



La sainte trinité des lutins du Père Noël
Alban, Max & Nolan


Etrange conversation qu’ils avaient là tous les trois. Alban regardait Max et Nolan dialoguer dans son esprit, mais il avait l’impression que ce n’était pas la même chose que d’habitude. D’ordinaire, son esprit et celui de Nolan étaient reliés à celui de Khal ; qui était, contrairement à Max, un garçon. Avoir ainsi l’impression qu’il s’ouvrait un peu plus à la Givrali le mettait mal à l’aise. Il savait, pour y être habitué, que les Pokémon Psy de Nolan n’iraient pas retransmettre les pensées qu’il ne voulait pas aux deux autres. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher de se sentir légèrement incommodé par cet accueil soudain de Max dans « leur monde ». D’autant plus qu’il n’était pas vraiment d’humeur à partir dans de grandes envolées lyriques, et que les deux autres l’avaient forcément remarqué. Renfermé dans un silence presque froid, Alban sirota donc son chocolat au lait, tout en écoutant d’une oreille distraite les activités du Village de Noël. La plongée sous-marine et la balade à dos de Léviator l’auraient passionné en temps normal. Mais là, il ne parvint même pas à s’y intéresser. Pourquoi sortir de ce chalet, après tout ? Il n’avait envie de voir personne d’autre que ses colocataires. Ce serait tellement plus simple de rester enfermé. D’un côté, il avait l’impression qu’il essayait à tout prix d’éviter Calliope. Pourtant, il ne pouvait pas être si lâche, n’est-ce pas ? Bon, peut-être un peu que oui… Mais il n’allait pas l’avouer, grands dieux non.

Il releva la tête distraitement lorsqu’ils commencèrent à parler des possibles soirées de fin d’année. Plongeant sa cuillère dans sa chantilly, il attrapa distraitement un biscuit et se retrouva avec une moustache de crème qu’il ne remarqua évidemment pas. Il eut un sourire sceptique quand Nolan lui affirma qu’il ne pouvait plus rien leur arriver de pire. D’un côté, pire que se faire broyer les os et enlacer par Rodrigue Miles, c’était effectivement difficile. De l’autre, il s’était passé tellement de choses depuis qu’Alban avait quitté Cimetronelle que plus rien ne l’aurait étonné. Après tout, n’avaient-ils pas vécu un kidnapping en plein été ? Max semblait cependant du même avis que son colocataire, et Alban soupira. Bah… Il était peut-être dans une période où il ne voyait que le négatif, après tout. Il fallait qu’il se déride, au risque de devenir une véritable plaie à vivre.

- Vous avez probablement raison… finit-il par admettre. Puis, souriant à la remarque de Nolan sur son Abra, il glissa un de ses biscuits vers Mu. La gourmandise de Mu, ça va encore. J’ai plutôt peur de la réaction de Libra une fois qu’elle se sera aperçue de ma présence…

Il eut un petit rire qui sonna comme faux, et ils continuèrent de goûter en parlant de choses et d’autres. L’ambiance était toujours un peu gênante, mais ils avaient au moins la gentillesse de ne rien faire remarquer. Leur chocolat fini, Alban se leva pour débarrasser et faire la vaisselle. Qu’allaient-ils faire ce soir ? La joie de ses deux camarades lui donnait le sourire, mais il avait juste tellement envie de faire la loque qu’il ne parvenait pas à être contaminé par le virus des vacances. Léthargique, il se laissa donc porter par le courant, sans prendre d’initiatives mais sans refuser ce qu’on lui proposait pour autant. Il eut le vague souvenir après sa vaisselle d’une Max pestant contre Rae qui venait de répandre tout le contenu de son sac par terre… et qui avait d’ailleurs appris une Psyko de sa CT par erreur. Il eut beau dire que ce n’était pas un problème, Max insista pour qu’il choisisse une de ses CTs en échange. Devant l’insistance de la jeune fille, il fut forcé d’accepter l’offre et se décida pour une utilisation de Vibrobscur qu’il apprit à Auster.  Puis, ses Pokémon se moquèrent de sa moustache de chantilly et il passa le doigt sur le dessus de sa lèvre… avant d’attraper Zéph’ et de lui coller un gros baiser sur la tête pour s’essuyer dans son plumage.

***

Malgré la miraculeuse sortie de son état larvaire déplorable, Alban avait eu un peu de mal à retrouver un rythme de vie sain. Il avait tenté de reprendre progressivement les entraînements matinaux, mais il se sentait rouillé comme jamais. Alors, pour se laisser le temps de retrouver ses réflexes et son potentiel d’antan, il avait décidé de sécher l’entraînement de ce jour-là. C’était mal, il le savait bien ; mais après tout, les vacances n’étaient-elles pas faites pour se reposer ? Allongé dans son lit, il ouvrit à peine un œil vitreux lorsqu’il entendit le pas presque inaudible de Nolan dans le salon. Qu’est-ce qu’il fichait debout à cette heure-là, lui ? Grognant, il se retourna dans son lit et se rendormit pour encore une bonne demi-heure, avant de se décider à se lever et à se préparer.

Il avait apparemment eu le bon timing cette fois-ci, puisque Nolan venait tout juste de rentrer avec une grande nouvelle pour eux. Avec un sourire, il salua Max qui était visiblement accompagnée de Libra, et fit un pas sur le côté pour éviter que la petite Tarsal ne se décide à jeter son dévolu sur lui. Puis, avec une certaine surprise, il distingua un mélange d’excitation, d’enthousiasme et de timidité dans les inflexions d’esprit de Nolan. Oh ? Depuis quand son colocataire pouvait-il avoir de tels sentiments ? C’était puissant, pour le coup. Hm… De la neige, hein ? Nolan voulait qu’ils aillent faire du ski ?

La nouvelle aurait pu être réjouissante pour n’importe qui. Pourtant, Alban ne put s’empêcher de se crisper légèrement. Avec son genou, le ski lui était impossible. Tout comme la luge, le snowboard, le patin à glaces… Bref, tous les sports d’hiver sympathiques. Max semblait cependant plutôt partante, et Alban n’eut pas le cœur à bousiller leurs espoirs.

- Je n’ai jamais fait de ski, non… Et ça ne va pas être possible pour moi à cause de mon genou. Ceci dit je peux vous accompagner, je trouverai bien un truc à faire et ce sera toujours sympa d’être tous ensemble.

Il leur adressa un sourire et profita du petit interlude de Maxine pour aller se changer lui aussi. Même s’il ne comptait pas faire de ski, il ferait forcément froid au dehors… Une combinaison serait toujours utile. Attrapant au passage son Polaroïd, il ressortit la tête de sa chambre et montra l’appareil à Nolan.

- Pour immortaliser vos futures chutes, expliqua-t-il avec un sourire malicieux.

Puis, sentant qu’il devait se justifier un peu plus pour faire comprendre à ses camarades qu’il était un peu sorti de sa dépression, il ajouta :

- Ne t’en fais pas pour moi Nolan, ça va être marrant dans tous les cas.

Max sortit ensuite de sa chambre et ils se dirigèrent tous les trois vers les pistes. Pour cette première expérience, Alban avait amené tous ses Pokémon. Hélios semblait plutôt mécontent d’être dans la neige ainsi, mais Zénith s’en donnait à cœur joie, prenant de nouvelles poses toutes les trois secondes, s’extasiant de créer des flaques d’eau partout sur son passage. Aura était quant à elle surveillée par Auster, qui la faisait rouler du bout du museau lorsqu’elle avait du mal à monter une pente. Ils arrivèrent donc tous sur une piste pour débutants, et Alban emprunta un autre chemin que le tire-fesse pour retrouver ses camarades en haut. Néanmoins, il y avait tellement de queue et de problèmes au niveau du tire-fesse qu’il arriva bien avant Max et Nolan. La jeune fille étant celle qui semblait avoir eu le plus de difficulté à atteindre les hauteurs.

Avec un petit rire, il prit en photo ses deux camarades et rangea le Polaroïd ainsi obtenu, non sans avoir au préalable sourit devant la mine inexpressive de Nolan et le sourire gêné de Max.

- Vous vous sentez prêts ? demanda-t-il à ses deux amis, tandis que ses Pokémon investissaient d’office une sorte de traîneau avec des Cerfrousse aux nez rouges.

La première descente de Max et Nolan ? Il ne raterait ça pour rien au monde, tiens. Son iPok était d’ailleurs prêt à filmer toute la scène. Aaah… Il y en a qui allaient regretter de lui avoir appris à se servir de la fonction caméra.


_________________
La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan] 15024690286225SignMaxAlban
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 947
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Mer 10 Fév - 4:58
Aïe, la gaffe...Grande andouille que tu es, tu aurais dû y penser à ton colocataire et à son genou inutilisable. On vient d'assister à un nouveau record de plombage d'ambiance puissance 1000, et sans prononcer le moindre mot en plus, là, je dis bravo ! Du coté de Max, pas la moindre hésitation en revanche, la Givrali semble aussi motivé que toi pour partir dévaler les pistes. Même si ce sera ta première fois, il faut bien commencer un jour....Plus qu'à espérer ne pas être trop ridicule devant tes deux camarades.
Au moins, Alban ne restera pas tout seul  au chalet. En revanche, ne te réjouis pas trop vite Nolan, tu ferais mieux de te méfier de l'appareil photo qu'il vient d'embarquer. Avec un peu de chance, il les gardera pour lui...Et dans l'autre cas, tout le dortoir ne tardera à être au courant, et à te regarder d'un drôle d’œil (Pas pire qu'à l'accoutumée...). Le oint positif dans tout ça, c'est que le coach Voltali semble avoir retrouvé une partie de sa bonne humeur : Lorsque tu pars à la suite de Max pour t'équiper, les quelques notes du rythme d'Alban ont perdu la laconie caractéristique des derniers jours, pour se muer en une partition plus enjouée. Avec un peu de chance, il y a effectivement moyen que vous vous amusiez bien tous les trois !
D'autant que vous ne serez pas les seuls à dévaler les pistes : Même sans matériel, vos équipes respectives ne seront pas en reste. Bon, effectivement, les chances que Libra sorte volontairement du chalet, même pour voir Alban sur les pistes sont proches du zéro, mais dis-toi qu'au moins, les risques d'un avalanche qui submergerait mystérieusement Max s'en retrouvent d'autant plus réduits.

(De la neiiiiiiiiiige !)

(Mu, essaye de voler un peu plus haut aujourd’hui,hui...Tu risques d'entrer en collision avec un skieur, on aurait l'air malins.)

Inutile de dire que l'Abra ne tient absolument pas compte de ton conseil et que malgré le froid ambiant, ses cabrioles ne s'en trouvent que renforcé. Le temps de vous équiper convenablement, occasionnant au passage quelques fous-rires de ton camarade Voltali....C'est difficile de chausser des skis pour la première fois, ok, surtout quand on a aussi grandes jambes !
L'avantage, c'est qu'avec ta taille, tu peux aisément passer pour un adulte et que malgré les spatules qui encombrent tes pieds, ta démarche n,en est que peu ralenti. Suffisamment pour que Alban prenne de l'avance, mais pas assez pour que la file de gens qui attendent au pied du téléski ne t'empêche d'accéder à ce dernier avant Max. Happé par la foule, tu perds de vue la Givrali, et te retrouve encore plus perplexe lorsque l,employé te tend une perche, pourvue d'une espèce d'assiette à son bout....Un manuel pour les débutant, ce ne serait pas possible ?
C'est donc en tenant fort inélégamment la perche calé contre ton aisselle que tu entames l'ascension, suivi d'un Abra voltigeur qui passe son temps à slalomer d'un bord à l'autre de la piste mécanique. Mu s'en donne même à coeur joie, jusqu'à venir jouer les satellites autour de toi...Pas le genre de choses qui t'aide vraiment lorsque tu es concentré comme si tu jouais une symphonie au triangle, pour éviter que tes skis n'en fassent qu'à leur tête.

(Pourquoi t'as des batons sous les pieds Nolan ? Tu serais pas mieux, sans ?)

(Ce sont des skis, Mu...Sans ces trucs, je ne risque pas de glisser bien loin.)

À l'évocation du mot ''glisser, l'Abra se retrouve parcouru d'un frémissement : Tiens, un mot qu'il ne connait pas....De quoi éveiller sa curiosité. Un peu trop même puisqu'il s'écarte rapidement de la piste, avant de planer un peu plus prés du sol, le visage rivé en direction de la neige. Glissera, glissera pas ?
*Bunk*

(Mu !)

(Aieuh....)

Glissera peut-être pas, mais percuter le poteau, ça par contre....Au bruit de cloche qui marque le contact brutal de l'Abra flottant et de l'un des arbres de transmissions, tu tentes même de te retourner...et manque de virevolter lorsque tes skis se croisent brusquement ! Seul un miracle t'as probablement permis d'éviter la chute et l'apparition de Mu, légèrement sonné et qui flotte en ondulant un peu, décourage toute nouvelle tentative de ta part. L'arrivée sonnera donc comme une libération pour toi, et même si tu manques (encore) de te ramasser en lâchant la perche, tu parviens néanmoins à te hisser à hauteur d'Alban. Et dire qu'à pied, il a réussi à arriver avant vous....
Plus qu'à attendre Max, tout en examinant Mu, même si ce dernier ne tarde pas à retrouver toutes ses facultés.Sauf qu'une fois la Givrali au sommmet, et vos deux silhouettes de débutants en haut de la piste. (verte...Y'a même des enfants de 10 ans qui la débaroulent juste à coté). Un regard échangé avec Max...

(Mu, connecte-nous, s'il te plait)

''Max? Je te dirais bien honneur aux dames, mais vu que c'est moi qui est proposé cete sortie, je vais passer en premier, ça te va ? Rendez-vous en bas...j'imagine.''


Une profonde inspiration de ta part...Un regard à la piste qui se déverse juste au bout de tes skis...C'est quand même beaucoup plus pentu que ce que tu pouvais penser au premier abord. Comme on dit, il n'y a que le premier pas qui compte...

''..................................!''


Si tu pouvais crier, le son se répercuterait probablement jusqu'à Jotho. Mais non, la seule chose que tu parviens à faire à l'instant où la pointe de tes skis se laisse glisser en avant. Maladroitement, tu parviens tout de même à utiliser l'un de tes batons pour te stabiliser relativement du coté gauche...oubliant ainsi de maintenir l'un de tes skis dans l'axe. Et badabing !
Rouléboulé magnifique de notre musicien, jusqu'à ce qu'une petite bosse n'arrête la course de ce pauvre Voltali. Superbe bonhomme de neige que voila, et en plus, tu en as partout jusque dans ta combinaison. Le premier pas...la première chute, plutôt !
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Lun 22 Fév - 3:52
LA SAINTE TRINITÉ DES LUTINS DU PÈRE NOËL
Alban Δ Nolan Δ Max

La curieuse Givrali n'avait pas remarqué la présence du fameux appareil photo et nul doute qu'elle aurait été étrangement moins enthousiaste à l'idée de partir à la conquête des pistes … Déjà que de base, elle était inquiète, elle se connaissait bien, depuis le temps aussi #pan#, et elle savait qu'elle allait faire exploser le nombre de chute que les pistes de ski de Lansat avaient vu. C'était certain. Après une montée difficile, Xerneas qu'elle était heureuse d'avoir son Apa boule de poil cute en hiver avec elle. Plus les mois passaient plus elle se rendait compte de la chance qu'elle avait eu de tomber sur cette grosse boule de poil. Si elle avait jamais eu le moindre regret à l'idée d'être venue à la Pokemon Community, ils auraient été immédiatement effacés. Simplement grâce à son équipe. Il y avait plus que ça. Bien sûr, il y avait les rencontres humaines, elle n'avait jamais été aussi bien encadrée depuis, depuis ça et c'était un sentiment grisant que de se savoir soutenue par des amis. Mais le lien qu'elle avait tissé avec chacun des membres de son équipe était vraiment … Irremplaçable. Elle avait entendu parler du vol de pokemon commis par la team Rouage l'année précédente et elle ne savait pas vraiment comment ils avaient tous fait pour s'en remettre. Même Ladon, qu'elle n'avait à ses cotés que depuis la veille, comptait  plus que la prunelle de ses yeux pour la Givrali. Ça devait être un sentiment horrible.

Elle frissonna. Ce qui eu pour effet de la faire tomber, aux pieds des deux garçons qu'elle venait de rejoindre, alors que Alban prenait une photo. Bien. Biiiiiiiiiiiiiiiien. Elle se releva rapidement, secouant pour la énième fois la neige qui était sur elle, le rouge aux joues. Paye ta crédibilité … Le sourire d'Alban n'était pas pour rassurer la demoiselle. Il semblait prendre un plaisir immense à l'idée de voir ses deux colocataires faire des roulés-boulés dans la neige. Max glissa un regard mi-enthousiaste, mi-terrifié à Nolan qui semblait être à peu près dans le même état. Bien, elle ne serait pas la seule à se ridiculiser. Elle accueillit la proposition du jeune homme avec un ok peu audible mais bien présent. Bon, c'était à elle. Déglutissant, elle s’élança en même temps que la loutre, qui partie sur le ventre en mode pingouin.



Elle aurait la fierté d'être restée sur ses ski pendant plus qu'une minute avant de tomber et de finir la descente dans la même position qu'Apa, c'est à dire sur le ventre, en terminant par des roulades incontrôlées. Évidement. Sinon, c'est pas drôle. Pas même un peu d'émotion alors qu'elle s’arrêtait enfin, juste un soupir complètement blasé. Elle se releva, avec l'aide d'Apa, puis avec un petit rire nerveux, elle venait tout de même de se payer une sacré honte face aux deux Voltali. Et elle était sure qu'il y avait certaines de ses camarades de classe qui était prêtes à aller tout raconter à tout le monde.  

- Et bien, on dirait que le ski c'est pas trop mon truc !

Elle passa une main dans ses cheveux, retirant tout d'abord le bonnet, avant de frotter sa tignasse rose pour évacuer un maximum de neige. Quand une fois débarrassée de sa neige, elle releva les yeux, elle se rendit finalement compte que c'était pas qu'elle. Le rire plus clair et sincère, elle ajouta, taquine.

- Pas notre truc finalement !

Ils devaient avoir l'air fin. En admirant la tête aussi blasée que la sienne deux minutes auparavant du géant des jaunes, Max éclata finalement de rire. Après tout, le ridicule ne tuait pas et la situation l'était définitivement. Une fois un peu plus calme, elle déchaussa ses ski, qui étaient restés accrochés à ses pieds par elle ne savait quelle magie, et avançant maladroitement vers Nolan, elle tenta du mieux qu'elle put de le déneiger. Elle jeta un coup d’œil à Alban avant de continuer toujours à moitié en train de rire.

- J'espère que tout est dans la boite ! Un si beau duo de bras cassé …

N’empêche qu'elle était tentée par une seconde descente … Elle avait envie de voir si elle tenait plus d'une minute sur ses ski. Enfin, ils avaient tout de même intérêt à faire vite. La neige, c'était de l'eau. Et l'eau aussi étonnant que ça puisse paraître, ça mouillait. Et être trempés en hiver en extérieur ce n'était pas forcément la meilleure idée qui était …

ATCHOUM !
© GASMASK


HRP:
 

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Mar 23 Fév - 22:41



La sainte trinité des lutins du Père Noël
Alban, Max & Nolan


Pas de ski ? Pas de problèmes ! Alban avait bien assez l’habitude de se priver de certaines activités à cause de son genou défaillant. Ce n’était pas un oubli involontaire de son colocataire qui allait lui enlever sa bonne humeur fraîchement retrouvée. Enthousiaste, Alban sortit donc du chalet avec un Nolan anxieux mais impatient et une Max adorable. Wow. Elle était vraiment mignonne emmitouflée dans sa combinaison ainsi. Et sa démarche pataude et maladroite dans une neige trop haute pour elle était pour ainsi dire adorable. Riant doucement et gaiement en voyant son amie avancer avec difficultés, Alban se tourna vers Nolan pour le remercier silencieusement. Cette sortie, c’était clairement une bonne idée. D’autant plus que même s’il n’allait pas pouvoir skier, Alban était sensible aux attentions de son colocataire. Et puis il allait bien trouver de quoi s’occuper en attendant ! Rien que le fait de regarder ses deux amis risquait d’être bien comique. De souvenir, une première descente de piste de ski, ce n’était pas forcément glorieux. Surtout si on prenait en compte le fait que Nolan avait de beaucoup trop grandes jambes et que Max était particulièrement maladroite. Aha, il allait s’amuser !

Polaroïd en main, il dépassa donc ses deux colocataires pour grimper la petite montée à pieds. Sans skis attachés à ses chaussures normales, il ne lui fallut pas bien longtemps pour atteindre les sommets. De là, il pouvait avoir une vue imprenable. Ils n’étaient pas bien hauts vu qu’il s’agissait d’une piste pour débutants - et qu’on restait tout de même à Lansat, n’exagérons rien -, mais le panorama restait plus que majestueux. Les collines neigées avaient en outre un petit charme qu’Alban n’avait jamais connu à Cimetronelle. Ils avaient beau vivre en hauteur, le relief restait relativement plat dans leur coin de pays…

Sourire aux lèvres, Alban ne se gêna donc pas pour taquiner ses deux amis. Voir Nolan aussi peu confiant était plutôt inhabituel, et le châtain tenta de les encourager comme il le pouvait… c’est-à-dire en essayant d’être le moins rassurant possible, évidemment. Les savoir si effrayés par cette descente, c’était plutôt amusant. Il ne put s’empêcher d’être attendri par toute cette scène. Une pointe de regret vint titiller sa poitrine mais il la chassa bien rapidement. Il n’allait pas laisser son handicap lui gâcher la journée. Brandissant donc plutôt son iPok en enclenchant la fonction caméra, il appuya sur le bouton dès que Max et Nolan s’élancèrent.

La chute fut plutôt rapide. Ils glissèrent tous deux sur quelques mètres avant de s’effondrer dans la neige, scène qui ne fut évidemment pas manquée par Alban et son iPok. Avec un sourire, le garçon rejoignit en quelques enjambées ses camarades - ils n’étaient pas allés bien loin après tout - et se pencha à leurs côtés pour filmer leurs réactions, comme une sorte d’agaçant paparazzi.

- Eeeet Max et Nolan accueillent leur première chute dans la neige, commenta-t-il avec une voix extrêmement sérieuse, avant de couper le film et de se joindre aux rires de la Givrali.

La rosée se releva ensuite pour aider Nolan à se déneiger et Alban leva le pouce pour lui signifier qu’effectivement, il avait tout enregistré.

- Avec les honneurs, évidemment.

Puis, rangeant son iPok dans son sac, il aida Max à redresser Nolan. Bilan de la première descente ? Plutôt mitigé, mais c’était normal selon lui. Même si des gamins bien moins âgés qu’eux étaient en train de skier avec aisance, Alban essaya de faire en sorte que Nolan et Max n’en soient pas découragés. Sans se départir de son sourire, il fut rapidement rejoint par Zéphyr qui vint se poser sur son épaule. Et maintenant, qu’allaient-ils faire ? Vu leur expression, Alban était certain qu’ils voudraient retenter une autre descente. Il allait évidemment encore une fois les filmer, mais il se voyait mal courir après eux à chaque fois comme il venait de le faire. La pratique était bien moins amusante que la théorie, et il commençait déjà à se dire qu’il risquait de trouver le temps long. Sans vouloir gâcher l’enthousiasme de ses deux camarades néanmoins, il s’avança vers eux pour leur demander s’ils souhaitaient redescendre lorsque Max éternua. Aïe. Déjà froid ? Elle était pourtant bien couverte…

Gentleman, il enleva son écharpe et l’enroula autour de la jeune fille. Avec un sourire qui n’admettait aucune protestation, il secoua la tête de gauche à droite.

- Tiens prend ça, sinon tu vas attraper froid. Moi j’ai Zéphyr et Mistral pour me tenir chaud donc bon… Vous voulez faire une autre descente, sinon ? On se rejoint en haut ? Le tire-fesse semble un peu moins sollicité…

Après s’être accordés sur une autre descente, Alban les laissa remonter tous les deux et fit lui-même son bout de chemin. Arrivé encore une fois bien avant ses camarades, il regarda autour de lui pour localiser ses Pokémon. Zénith et Hélios semblaient bien au chaud dans une sorte de traineau, tandis que les Cerfrousse grattaient la neige avec ennui. Hm ? Tiens ? Une idée émergea dans son esprit et il grimpa dans le traineau, poussant ses deux Pokémon pour se faire une place. Auster vint aussitôt grimper à sa suite, Aura dans la gueule. Eeeh… C’était pas une mauvaise idée, ça !

Tout guilleret, Alban attendit que Max et Nolan soient arrivés à sa hauteur pour leur faire un signe de la main et les attirer vers lui.

- Eeeeh ! Je viens d’avoir une idée cool. Ça vous dit de descendre la piste avec ce traineau de Cerfrousse ? Pas maintenant évidemment, faut d’abord que vous puissiez glisser correctement sans tomber, mais… j’ai déjà vu ça sur la mer et ça a l’air marrant. Vous inquiétez pas pour le pilotage, je gèèère.

L’expression de ses deux colocataires ne semblait pas être vraiment positive. Pour autant, Alban était motivé à participer également à sa façon. Et puis, il avait toujours été un excellent conducteur de tous types de véhicules… ce qui n’était pas forcément une bonne nouvelle pour les deux autres. Après tout, quoi de pire qu’un ex-champion de courses aériennes comme conducteur de pareil engin ? Ils allaient avoir quelques sensations fortes, Alban le garantissait…


_________________
La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan] 15024690286225SignMaxAlban
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 947
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Dim 28 Fév - 6:35
Tu n'es vraiment pas à ton aise, Nolan, hein ?...Ne me regarde pas comme ça, c'est toi qui a voulu t'essayer aux sports d'Hiver ! Et ne me dis pas que la neige, gelée ou pas, ça reste de l'eau, ton aquaphobie ne te sortira pas de là, cette fois. Ça n'allait pas venir tout seul, et puis c'est ta première fois. Même si les gamins qui vous entourent dévalent les pentes en riant à une vitesse dix fois supérieure à la votre et sans se ramasser dans la poudreuse, profites-en, ce n'est pas tous les jours que tu pourras chausser une paire de skis. Niveau montagne et neige, Oliville n'ai pas particulièrement fourni et à moins de partir en solo pour Acajou, tes chances de dévaler les pistes dans ta région d'origine sont quasi-nulles.
Non, en fait, tu apprécierais presque l'expérience malgré la tonne de neige qui te coince actuellement les jambes et te coulent dans le dos...Si tu pouvais faire abstraction du sourire rayonnant d'Alban et des mesures diaboliquement enjouées qui émanent de ton colocataire Voltali. C'est donc avec un soupir aussi las qu'amusé que tu te laisses extraire de ta gange glacée par tes deux amis, avant d'entreprendre un nettoyage en règle de la tonne de neige qui parsème ta combinaison.

(Sors-moi de là, Alban et je vais t'en faire voir des honneurs...Tu verras si tu as l'air plus fin que nous, avec la bouche pleine de neige.)

Menaçant ? Pas du tout, aprés tout il ne s'agit que d'une simple déclaration à caractère informatif...Que tu comptes bien mettre à exécution plus tard, Alban doit aussi pouvoir apprécier toutes les merveilles de l'hiver, la neige dans le col compris. En tout cas, il y en a un qui s'amuse...

(Nolan, 'tentiooooooon !)

*Sbunk*

Nice catch, Nolan...Et heureusement d'ailleurs, sinon Mu était bien parti pour dévaler toute la piste : Lancé sur le ventre depuis le sommet de la pente, l'Abra s'essaye aux joies de la glissade et c'est in extremis que tu parviens à se mettre sur sa trajectoire, pour le recevoir en plein dans l'estomac. Le temps d'un bref remerciement mental et le petit type Psy a déjà repris son vol, pour léviter vers le sommet....Comme quoi, les pouvoirs psychiques ont quand même des avantages. Dans tous les cas, ils ne vous restent plus qu'à reprendre le tire-fesses, tandis qu'Alban entame sa propre ascension.
Mais en arrivant au sommet, on dirait que ton camarade Voltali à une autre idée en tête que de simplement filmer vos descentes (et multiples gamelles, dignes de figurer dans n'importe quelle best-of sur le Pokéweb)...Une idée qui fait sonner une ribambelle de cloches d'alarmes dans ta tête !

(Oh, allez Nolan ! Comme ça , tu tomberas pas et on ira super vite tous ensemble !)

(Je sais pas , Mu....Pas que j'ai pas confiance en Alban, mais comment dire...)

(Alleeeeeeeeeez !)

IL ne renoncera pas, tu le sais ça, Nolan ? IL va même te harceler pendant les deux descentes suivantes, manquant même de te faire rencontrer un arbre, juste pour être sûr que tu acceptes la position d'Alban.  Une fois que Max et toi parvenez à rester debout plus d'une quinzaine de secondes et malgré vos démarches de Cadoizo bourrés , c'est donc tiré sans ménagement par un Abra extrêmement motivé que tu patines difficilement jusqu'à l'arrière du traineau. Pourtant, la plupart de tes hésitation s'envolent lorsque ton regard se pose sur Alban...Aussi étrange que cela puisse paraitre, sa mélodie intérieure a changé. Pas au point de faire un contre-point avec son état habituel mais suffisamment pour que tu le remarques. Il y a quelque chose de flamboyant, une petite touche qui brûle au fond du Voltali, tandis qu'il prend ses marques à l'avant du traineau. Le genre de choses auquel tu ne peux rester insensible : Même si ton propre rythme s'achemine tout doucement vers l'inquiétude, surtout quand on pense que Alban a longtemps été un ardent participant de courses aériennes, fais donc preuve d,un peu de courage, Nolan. Tu as proposé cette sortie, ton coloc ne peut pas y participer pleinement, il va falloir te sacrifier au moins une fois pour lui. Et puis ne t'inquiète pas, en prévision de ce jour, j,ai pris tout un tas d'assurances pour toi...Il manque juste celle contre les ''Colocs un peu trop enthousiastes'' et ''autres accidents de traineaux'', mais ce n'est qu'un détail !

(Hey Alban ! On fait la course ?)

Mu, nooooooon ! Trop tard, L'Abra tout guilleret a déjà voleté à hauteur du conducteur, avant de l'harceler frénétiquement pour qu'il accepte son défi. Ne fais pas attention à ce frisson qui parcourt ton échine lorsque qu'Alban tourne la tête et que la flamme de ses yeux a été multipliée par trois, c'est juste ton imagination...Adressant un soupir las et un regard d'acceptation de votre funeste et tragique futur destin à Max, tu saisis la barre du traineau avant de la serrer avec force. S'il y a un dieu qui veille sur les musiciens en danger de mort, c'est le moment pour lui de se manifester...
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Mer 16 Mar - 23:52
LA SAINTE TRINITÉ DES LUTINS DU PÈRE NOËL
Alban Δ Nolan Δ Max

Elle n'aurait pas imaginée qu'elle s’amuserait autant et pourtant voilà longtemps qu'elle n'avait pas rit comme elle le faisait. Tout semblait fait pour que cette journée soit belle et ça mettait du baume au cœur meurtri de la rosée. Peu importait ses chutes, elle en avait bien l'habitude, ce qui était important c'était l'air ridicule d'Apa qui en bonne grosse boule de poil était trempé suite à sa glissade sur le ventre. Ce qui importait c'était l'air faussement bougon de Nolan. Ce qui importait c'était la joie qu'elle ressentait dans l'atmosphère. Ce qui importait c'était le rire d'Alban. Ce qui importait c'était tout ça et surtout la chaleur que ça apportait dans son cœur et son esprit. Elle se laissait aller, n'hésitant pas à éclater de rire à la voix de commentateur d'Alban. Et elle éternua, ce qui fut rapidement suivie d'une petite moue mécontente. Elle avait à peine fait un tour dans la neige … Elle se savait frileuse mais à ce point … Heureusement, Alban lui enroula son écharpe autour du cou, apportant immédiatement un peu de chaleur à la Givrali. Ses rougissements presque immédiat furent bien heureusement dissimulé par la grosse écharpe et Max eut beau essayer de négocier, impossible de faire changer le Voltali d'avis. Cette écharpe resterait autour de son cou. Très bien. Elle y enfouit son nez, profitant de la chaleur qu'elle lui procurait en tentant de se dire que si ses joues étaient rouge vif c'était à cause de la chaleur et pas du tout à cause du propriétaire de la fameuse écharpe.

Elle était ridicule à faire tout un pataquès pour une écharpe, c'était rien et ça ne voulait strictement rien dire. Pas vrai ? Elle secoua doucement la tête, faisant ainsi tomber quelques flocons qui étaient restés accrochés à son bonnet. Avec un sourire enthousiaste, elle prit la suite de Nolan, cette fois si, le tire-fesse lui posa un peu moins de problème, y'avait moyen que ça ne soit pas si dur que ça finalement. Arrivés au sommet, ils retrouvèrent Alban, qui décidément ne devait pas rester tout seul sous peine d'idées foireuses. Perplexe quand à la probabilité qu'elle ne termine en carpette traîner par un traîneau, Max finit par approuver l'idée. Une chute de plus dans son palmarès c'était quoi après tout ? Et puis … Elle ne s'était encore rien cassé/foulé/autre depuis son arrivée à l'académie. À croire qu'elle avait une marraine la bonne fée qui la protégeait, un minimum, de ce genre de blessure. Autant profiter et tenter le diable ! Elle en était. Ça pouvait être marrant.

Mais pour pouvoir se laisser faire par Monsieur Abernaty, ils se devaient de tenir un peu sur leurs skis. Ce qui, nous sommes d'accord, n'était absolument pas gagné. Quand la jeune fille arrivait à se tenir droite pendant plus de cinq secondes, une bosse non prévue débarquait et la faisait culbuter. Elle démontra néanmoins qu'elle était déterminée, enchaînant les chutes et les relevages. Elle y arriverait bien à un moment ! Cela prit un petit moment mais les deux apprentis skieurs furent suffisamment à l'aise pour qu'ils se lancent dans l'incroyable idée qu'a proposé le jeune homme. Max inspira et expira grandement plusieurs fois avant de s'accrocher fermement à la barre. Tout allait bien se passer. Elle en était sure. Après tout, elle ne pouvait pas mourir sous des couches de neige. Si ? Oups.

Lançant un regard effrayé à Nolan, elle comprit qu'il n'était clairement en état de l'aider. Il avait l'air au moins aussi terrifié qu'elle. Et bien. Cette première descente en traîneau promettait. D'autant plus que le petit Abra semblait bien trop excité à l'idée de voir les deux dresseurs le nez dans la neige étant donné qu'il proposait à Alban de faire une course. Qui disait course disait vitesse. Qui disait vitesse disait perte de contrôle. Qui disait perte de contrôle disait accident. ET AVAIT-ELLE BESOIN DE DIRE CE QU'IL SE PASSAIT QUAND IL Y AVAIT UN ACCIDENT ? Elle était morte de trouille. Et elle l'était encore plus quand elle voyait l'étincelle de joie dans les yeux multicolores du Coach. Certes elle était heureuse de le voir reprendre plaisir à faire des choses mais si ça pouvait être prendre du plaisir autrement qu'en les torturant … Elle aurait préférait. Que Xerneas veille sur eux. Ils étaient partis.
© GASMASK

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Mar 22 Mar - 17:30



La sainte trinité des lutins du Père Noël
Alban, Max & Nolan


Les menaces de Nolan se perdirent dans les airs tandis qu’Alban lui offrait un petit sourire en coin. Oh, Nolan. Etais-tu VRAIMENT en position de faire ce genre de remarques à ton colocataire ? C’était plutôt risqué, le savais-tu ? Sans se départir de sa bonne humeur néanmoins, Alban aida ses deux amis à se remettre sur pieds. Son écharpe enroulée autour de Max, il remit les mains dans ses poches. Cette épaisseur supplémentaire tombait d’ailleurs à pic vu que le visage de l’Archéologue commençait à devenir tout rouge. Il avait un peu sous-estimé la capacité de Max à attraper froid à la moindre petite brise. Eh non Alban, t’as tout faux, mais c’est plus drôle de ne rien te dire, hein ?

Remontant donc tandis que ses camarades reprenaient le chemin du tire-fesse, Alban eut une soudaine idée en voyant ses Pokémon dans un traineau. Et pas des moindres ! Une petite étincelle s’allumant dans son regard bleu et mordoré, il attendit que les deux skieurs en herbes soient à sa hauteur pour faire part de sa toute dernière trouvaille. Trouvaille qui ne semblait pas enthousiasmer beaucoup ses deux colocataires. Les rabat-joie !  Par chance, Mu était d’humeur aussi festive qu’Alban et, à force de petits bonds dans les airs et de pensées transmises à son dresseur, il parvint - à peu près - à le convaincre. Enfin… C’était plus de la résignation du côté de Nolan mais qu’importe, le résultat était là ! Après avoir accepté l’offre d’Alban, Max et Nolan retournèrent donc s’entraîner un peu à tenir sur leurs skis, tandis qu’Alban faisait connaissance avec sa monture. De magnifiques Cerfrousse aux nez rouges ! Flattant les bois des Pokémon, le châtain se pencha vers eux pour les mettre en confiance. Apprivoisés, les cerfs se laissèrent faire et le Voltali se sentit de plus en plus excité. L’espace d’une journée, il allait pouvoir retrouver ces sensations de vitesse qu’il aimait tant… Et en toute sécurité, en plus ! Pourquoi n’y avait-il pas pensé avant ? Les traineaux, ça ne nécessitait pas vraiment l’usage de son genou. Il aurait très bien pu faire ce genre d’activités bien avant, non ? A moins que ce ne soit l’aspect course qui le rebute… M’enfin. Pour une fois qu’ils pouvaient s’amuser tous ensemble, Alban n’allait pas refuser une occasion de leur en faire voir de toutes les couleurs.

Et en parlant de ses colocataires, voilà qu’ils revenaient timidement vers lui. Alban rajusta sa place dans le traineau pour être bien installé et il regarda les deux autres avec de grands yeux pétillants. La vitesse, il adorait ça. Et conduire des traineaux dans la neige en tirant ses deux amis derrière lui… C’était trop drôle pour qu’il ne soit pas tout euphorique ! Un sourire énorme aux lèvres, il fit signe à Max et Nolan de se tenir à la barre derrière.

- Tenez-vous ici et ne vous en faites pas : tout ira bien… Je crois.

Il avait dit les deux derniers mots avec un sourire plus grand encore. Saleté d’Alban. Tu ne pouvais pas être un peu plus rassurant ? Non, c’est vrai. C’était bien plus drôle de les voir paniquer derrière comme ça. Ahaha… S’ils se vengeaient, Alban en prendrait pour son matricule. M’enfin ! Pour le moment, il était encore en position de force. Et ses pensées machiavéliques furent d’ailleurs attisées lorsque Mu vint flotter à sa hauteur pour lui demander de faire la course. La. Course ? Ses yeux pétillèrent d’un éclat encore plus vif. Ce n’était CLAIREMENT pas le genre de truc qu’on devait dire à Alban. Car évidemment, l’ancien champion de courses aériennes avait un esprit de compétition hors norme. Ooook, ils étaient tous foutus.

- Ouais, carrément ! Celui qui perd est privé de chocolat viennois aujourd’hui. Interdiction de se téléporter ! Et si tu gagnes, je te fais une double ration chantilly cookies et pépites, ça te va ?

Avec un prix en plus ? Ok, croquemort, vous pouvez prendre les mesures de Max et Nolan. Ça risque d’être cher pour Nolan et ses deux mètres, mais bon, hein, c’est l’jeu ! Prenant les rênes en main, Alban vérifia sa prise sur les bouts de cordages. Tout semblait convenable, selon lui. Il jeta un coup d’œil à Mu, qui lévitait autour de lui, prêt à prendre le départ. A ses pieds, Auster et Zéphyr se ratatinèrent sur place, sentant l’esprit un peu trop ardent de leur dresseur. Les autres, toujours peu réceptifs à ce qu’Alban faisait, se contentèrent de continuer de piailler joyeusement. Ça allait décoiffer !

- Vous êtes prêts derrière ? demanda Alban en se tournant brièvement vers Max et Nolan.

Il vit leurs mines déconfites mais n’y fit pas attention. Ah non, on n’allait pas lui gâcher son plaisir maintenant qu’on l’avait accepté ! Se retournant, il fit un clin d’œil à Mu.

- Ok… A vos marques, prêts… PARTEZ !

Et il tapa sur ses rênes pour faire partir sa monture. Au grand galop, les Cerfrousse s’élancèrent. La traineau se souleva lors de la première secousse, puis se stabilisa, glissant à vitesse vertigineuse sur la pente. Et on était partiiiiii ! Avec un grand cri intérieur, Alban sentit le vent fouetter ses joues. Il eut un instant froid, mais les températures furent bientôt éclipsées par cette sensation si grisante qu’il adorait. Les Cerfrousse filaient dans la neige, faisant parfois des dérapages contrôlés pour éviter les skieurs. L’euphorie des premiers mètres rapidement remplacée par plus de sérieux, Alban pista Mu. Effectivement, le type Psy n’avait pas à éviter les obstacles, donc il était devant… sans pour autant être plus rapide que le traineau. D’un coup de cordes, Alban fit accélérer les Cerfrousse. Il prit un virage serré pour quitter la piste verte et entrer dans un champ plus sauvage et bien moins réglementé, mais qui avait l’avantage d’être plat pour les deux derrière lui. Sur encore quelques mètres, il fit partir sa monture et dépassa enfin Mu. La ligne d’arrivée décidée au préalable se dessinait devant lui. Concentré, il prit encore plus de vitesse jusqu’à distancer le petit Abra et franchir la ligne d’arrivée. Goaaaaaal ! Ravi par ce petit moment plus qu’agréable, il se tourna vers les deux derrière lui, et, heu…

Il ferma un œil tant la poudreuse soulevée dans le sillage de son traineau était dense.

- Keuf, keuf. Max ? Nolan ? demanda-t-il, inquiet pour ses camarades.

Il n’y voyait pas grand-chose et espérait ne pas avoir largué ses deux amis plus loin sur la piste. Ou s’il l’avait fait, il espérait qu’ils seraient assez proches pour ne pas lui en vouloir.


_________________
La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan] 15024690286225SignMaxAlban
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 947
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Sam 23 Avr - 4:49
Mu est un Abra plutôt actif, contrairement aux autres membres de son espèce. Le problème, c'est qu'avec l'hyperactivité, il semble qu'un autre trait de caractère prédomine chez le type Psy : Mu a beau être mignon et plutôt futé, il est imprudent. Et ce qu'il vient de proposer à Alban, mon cher Nolan, ça dépasse de TRÈS loin le stade de la simple imprudence.
Calé tant bien que mal dans le traineau malgré la taille de tes jambes, tu met un terme à tes efforts à la seconde où le rythme d'Alban vient exploser dans tes oreilles : Si ton colocataire Voltali a, un jour, été mélancolique, les choses ont changés du tout au tout. Ce n'est plus que succession de sarabandes endiablées et de notes qui accélèrent toujours plus, jusqu'à ce que leurs arpèges se mêlent et se répètent en canon. La cloche d'alarme qui sonnait dans ta tête vient d'évoluer, et à présent, c'est toute la cathédrale d'Illumis qui résonne sans interruption, confirmant tes pires craintes.

(Ouiiiiii ! Tu donnes le signal !)


(Euh, Mu? Calme-toi un peu)


(Pourquoi ? On va faire la COUUUUUURSE !)

Ok, tu as complétement perdu le contrôle de ton Pokémon : Quand il s'agit de jouer, Mu est aussi incontrôlable qu'un Ronflex devant un buffet à volonté. Alors quand on lui rajoute une récompense, le petit Abra ne pense même plus aux risques qu'il prend, ni au fait qu'il pourrait éventuellement perdre. Après t'être accroché tant bien que mal, tu échanges un regard qui en dit long à Max : Avec un peu de chance, tout va bien se passer, Alban aura sa course et vous, vous sortirez de ce traineau en un seul morceau.

''Vous êtes prêts derrière ?''

Si le Voltali pouvait entendre les rythmes aussi bien que toi, le battement du coeur de Max et du tien lui crieraient probablement que non, mais la flamme qui brûle dans ses yeux semblent vous couper toute envie de résister. Croise les doigts, Nolan, ça ne peut pas être si terri...

''Ok… A vos marques, prêts… PARTEZ !''

,,,Bon, je n'ai plus qu'à me trouver un nouveau DC. Je t'aimais bien, Nolan, que dois-je marquer sur ta tombe ? Un épitaphe du genre ''Il n'a pas crié une seule fois devant la perspective de sa mort imminente'' ?
Pourtant, Arceus sait que tu l,aurais fait au démarrage : Avec un craquement sinistre, le traineau mené par un Alban déchainé, fait une embardée spectaculaire et s'élance à la suite de Mu, qui vole de toute la force de ses pouvoirs Psy. Le véhicule gémit et tremble un peu plus à chaque virage et tu te retrouves même forcé d'attraper Max pour qu'elle ne percute pas trop violemment les bords de l'engin. Sauf qu'avec ta taille, je vois difficilement comment tu pourrais y échapper : Chaque virage t'envoie douloureusement te fracasser contre la rambarde en bois du traineau, tu auras de la chance s'il reste une seule portion de ton corps qui ne soit pas couverte de bleues à la fin du parcours !
Le paysage s'est transformé en un flou artistique de blanc et de vert et le sifflement du vent vient constamment te percuter les tympans, au point de n'entendre plus que faiblement les cris des skieurs qui se jettent sur le coté pour éviter les deux bolides que sont Mu et Alban.
C'est donc avec un certain soulagement que tu sens les cahots se faire plus rares lorsque le traineau arrive enfin sur un plat : à moitié assommé et contusionné de partout, tu tente de t’assurer que Max va bien mais la Givrali sautille encore comme un Spoink.
La ligne d'arrivée est en vue, tenez encore le coup quelques secondes, tout ira b...

*BUNK*

À moitié dissimulé sous une fine douche de neige, on dirait qu Arceus a décidé de placer un petit rocher sur votre chemin. Rien de bien grave, juste une petite fausse note dans la partition de course parfaite qu'Alban est en train de composer. Si votre traineau se déplacait à une vitesse élevée ''normale'', la chose serait sans conséquence. Mais là, on parle d,un traineau conduit par Alban Albertany !

''...!'' (Max !)

Le minuscule contrecoup se mue en une violente embardée et Max et toi, qui aviez relâché votre vigilance, n'êtes absolument pas préparé à le subir : les rebonds de Max prennent subitement de l'ampleur et la Givrali aurait probablement été ejecté par-dessus la rambarde du traineau...si tu ne t'étais pas à moitié lever pour la rabattre brusquement sur son siège. Sauf que ton sens de l'équilibre était aussi performant que ta musique, ça se saurait !

''...'' (Alban...Tu me payeras ça)

Voila qui seront sûrement tes dernières pensés, au moment ou la vitesse accumulée par le traineau et ses légers cahots suffisent à te déséquilibrer. En une fraction de seconde, tu as le temps de comprendre le sens de la vie, de l'univers et du reste...avant de l'oublier pour te focaliser sur le sol qui se rapproche à grande vitesse ! Lâchant un grognement étouffé, tu culbutes littéralement par-dessus Max, avant de t'écraser sur le bord de la piste. Et aprés un magnifique roulè-boulé qui t'amène (heureusement?) dans un tas de poudreuse bien épais, tu t'immobilises, ce pendant que le nuage de neige soulevée par votre course retombe en fine pluie sur ta grande carcasse...vaincue.

(Mais...mais mais non ! *renifle*)

Quasiment gelé, couvert de bleus et les yeux pleins de neige, tu entends tout de même la voix du petit Abra qui gémit silencieusement devant la perte de son chocolat viennois. Lorsque tu parviens à enlever la neige qui te voile les yeux, c'est donc pour découvrir un traineau à l'arrêt,  Max aussi blanche que les pentes qui vous entourent  et Alban qui sourit très largement. Pour ta part, tu dois offrir un magnifique spectacle de bonhomme de neige grandeur nature, il ne manque que la carotte.

''...'' (Mu...Ici. Tout de suite).

Sensible à la colère qui amène de ta personne, le petit Abra s'exécute avec réticence et flotte jusqu'à son Dresseur. Pourtant, à l'instant où il descend à ta hauteur, les petits scintillements qui sont apparus au coin de ses yeux mi-clos viennent grandement atténuer ta frustration. Non, c'est vrai que Mu n'est pas totalement responsable. Mais avant que tu ne puisses le rassurer au moins un peu, le voila qui fond en larmes avant de venir se plaquer contre ta veste !

(Pardoooooooooon ! J'ai pas fait exprès, j'voulais paaaas ! *pleurs* )

(Je sais, Mu, mais...Fallait pas provoquer Alban comme ça)

(J'le ferais plus ! Et pis en plus, j'ai perdu, alors j'aurais pas de chocolaaaaaaat !)

(*soupir* Mu...Ça te dit un petit jeu ?)

(*renifle* Un...jeu?  Mais t'as dit que...)

(On a fait celui d'Alban, maintenant, c'est au mien qu'on va jouer. Et si tu m'aides, t'auras mon chocolat ce soir. Deal ?)

(Ou..oui.)

(Parfait, alors écoutes-moi bien...)

Rassuré sur son sort, le petit Abra finit par réussir à se calmer, lâchant même un éclat de rire mental lorsque tu lui expliques ce que tu attends de lui. Tout en tapotant les six tonnes de neige qui te recouvre, tu le laisses repartir, le type Psy s'écartant rapidement de ta personne.
Max et Alban ont assistés à la scène depuis les banquettes du traineau et te regardent quelques mètres en arrière sur la piste, tandis que tu te penches et commences à rassembler de la neige pour former la boule la plus grosse que tes grandes paluches peuvent soulever.
Dans le même temps, le contact mental avec tes deux compères est rétabli et le son de ta voix mental est aussi calme qu'empreint d'un ton machiavélique.

''Bravo Alban, t'as gagné. Très joli course d'ailleurs. Je ne t'en veux ABSOLUMENT pas pour la petite chute, en plus, j'adore finir la tête dans la neige. Mais là, puisqu'on a fait ce que tu voulais, c'est normal qu'on joue à MON jeu, maintenant. Vous allez voir les règles sont extrêmement simples et le titre devrait vous en apprendre une bonne partie : Ça s'appelle ''Qui peut noyer Alban sous deux tonnes de neige ?''.
Tous les coups sont permis, même de se cacher dans la traineau si ça vous chante. Ah oui, j'allais oublier : C'est dangereux la montagne, Alban, tu devrais te méfier des avalanches.''


Pesant bien sur le dernier mot de ta ''phrase'' mentale, tu lèves doucement le menton pour indiquer au duo qu'il devrait faire de même en direction du ciel : Placé à quelques mètres au-dessus d'eux, les deux bras tendues, Mu a déjà fini d'accumuler un énorme tas de neige en lévitation. Au mot ''avalanche'', il se contente d'un bref éclat de rire mental, avant d'abaisser les mains, relâchant du même coup le Choc Mental qui maintenait la masse glacée dans les airs.

*SPLOUSH*

Que la bataille commence !

Just a Snow battle with friends

_________________
La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan] 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Mer 4 Mai - 13:11
LA SAINTE TRINITÉ DES LUTINS DU PÈRE NOËL
Alban Δ Nolan Δ Max

Elle avait la trouille. Une bonne grosse trouille. Du style à entrer dans le top 10 des moments où elle avait eut le plus peur. Elle serra ses mains sur ce qui était censée la protéger et lui permettre de suivre. Étonnamment, la petite barre de fer ne lui inspirait pas trop confiance. Pas plus que le regard d'Alban et celui de l'Abra. Pas plus que le « Je crois ». Non clairement, elle avait plus envie de lâcher cette fichue barre plutôt que de laisser Alban leur faire une petite visite des pistes de ski. Pardon, du sol des pistes de ski. Elle se débrouillait bien assez bien. Le sol avait de toute façon toujours été son grand amour. Elle allait le voir bien assez souvent, pas besoin de la pousser dans ses bras …

Elle n'avait probablement jamais vu un sourire aussi éclatant sur le visage du jeune homme. Ses yeux brillaient et il mourrait d'envie de lancer cette course. Elle inspira profondément, les joues roses. Ouais, elle pouvait faire un effort. Ça pouvait pas trop mal se finir nan ? Personne n'allait se casser quelque chose. Aucune chance.

Les premiers mètres furent étrangement agréable et un petit sourire se dessina sur ses lèvres avant qu'un premier virage ne manque de l'envoyer valser. Elle ne savait pas qui elle plaignait le plus, elle et Nolan ou les skieurs qui les voyaient arriver follement vers eux. Probablement que les deux partis méritaient des encouragements et des prières. Elle cria. Souvent. C'était quoi ces virages ? Et ces dérapages ? Elle s'était quelque fois prit la barre dans le ventre avant que ses bras ne se tendent soudainement suite à une accélération. Heureusement, il y avait un gentleman à ses cotés. Nolan l'attrapa pour lui éviter les coups trop durs. Adorable Nolan.

Si elle avait eut le temps d'observer autour d'elle, la Givrali aurait sûrement trouvé le mélange de couleurs sublimes et aurait été plus occupé par le décor que par son estomac qui commençait à se faire sentir. Elle se sentait vraiment pas très bien. Elle ferma les yeux, faisant confiance à Nolan pour la tenir. Elle avait l'impression que ses mains étaient soudées sur la barre de fer, c'était peut-être son instinct de survie … Son estomac faisait des ronds, des carrés et même des triangles. Elle se sentait vraiment mal … Hâte que ça se termine. Vraiment.

Ils avaient viré. Ils faisaient du Hors-Piste. Et les bosses. Et encore plus de virages. De freinages. D'accélérations. De rose, Max devint un peu verte. Vite que ça finisse. Elle en pouvait plus. Elle sautait. Littéralement. Elle maîtrisait plus rien, son corps sautillait, de plus en plus haut, de plus en plus vite. Elle validait pas le Hors-Piste. Vraiment pas. Elle avait l'impression d'être passée au shaker.

Un cahot un peu plus grand que les autres et elle se sent s'envoler, avant que son preux chevalier Nolan ne la sauve en la rabattant sur ses pieds pendant que c'est finalement lui qui s'envole. Elle le regarda partir totalement surprise. Ça méritait de passer dans tous les bêtisiers du monde. C'était … incroyable. Complètement déconcentrée par le sublime envol nolanien, la jeune fille s'embrouilla dans ses ski, le droit passant sur le gauche ou l'inverse elle n'était pas sur. Ce qui était sur c'est qu'elle mangeait de la neige par la bouche, le nez, les oreilles et les yeux, que ses jambes étaient en l'air à cause des ski qui venaient de se coincer à la verticale dans la neige.

C'est Apa qui vint à son secourt en détachant les lourdes chaussures de ski des fameux ski lui permettant d'enfin se relever en poussant un profond soupir de soulagement. Elle se tapota pour retirer la neige qui la recouvrait puis elle enfoui la moitié de son visage dans l'écharpe que lui avait prêté Alban. Elle récupéra ses ski et parcourut les quelques mètres qui la séparait du traîneau.

Pauvre Nolan transformé en bonhomme de neige … Pourtant, son visage n'avait pas changer d'expression, seul un sourcil tressautait. Et quelque chose disait à Max que c'était pas bon signe. Elle le laissa s'occuper de Mu et s'appuya contre l'engin de guerre d'Alban en soupirant de joie. C'était fini. Enfiiin. Elle déposa ses ski dans le traîneau. Elle n'y monterait plus jamais.

Nolan arrivait vers eux. Elle s'avança vers lui, voulant lui demander s'il ne s'était pas fait mal mais le jeune homme entama un monologue mental avant qu'une énorme dose de neige ne déboule sur eux. Encore à moitié dans la trajectoire, elle se reprit une dose de neige en éclatant de rire.

- J'aime étrangement beaucoup ce jeu …

Elle se pencha pour former une boule de neige dans ses mains et se prépara à viser Alban dès qu'il aurait pointé sa bouille hors du tas de neige.

- On s'y met à deux ? Histoire qu'il découvre bien le goût délicieux de la neige ?

Et oui Alban, aussi mignon sois-tu, y'a un moment où le goût de la vengeance est trop puissant … Elle prépara un bonne petite collection de boules de neige avant d'attaquer la construction d'un mur de protection à l'aide d'Apa. C'est la Guerre ! Oui, la Guerre ! Mitraillette Max prête à l'action, même si la visée ... c'était pas trop ça.
© GASMASK

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Ven 27 Mai - 17:15



La sainte trinité des lutins du Père Noël
Alban, Max & Nolan


Bon. Réflexion faite, il s’était peeeeut-être effectivement un petit peu emporté. Quand le traineau s’immobilisa après avoir traversé l’highway to hell et qu’Alban se tourna vers ses deux camarades, il percuta - un peu tard - que ce qu’il venait de faire avait peut-être été un poil dangereux. Ahaha. « Oups » ? Pour autant, il n’aurait su dire s’il se sentait totalement coupable, ou juste un peu gêné par la situation. Bon certes, il avait failli envoyer ses deux colocataires à l’hôpital. Mais bon, ce n’était qu’un petit détail face à tout l’amusement qu’il venait d’avoir, hein ? Comment ça, « égoïste » ? Sautant cependant du traineau pour rejoindre la neige ferme et tenter de retrouver ses amis dans le nuage de poudreuse, Alban distingua grossièrement la silhouette de Maxine et se dirigea vers elle. La rosée vint rapidement s’appuyer contre le traineau pour reprendre son souffle, et Alban fronça un sourcil inquiet. Elle n’avait pas l’air de se sentir bien, et c’était entièrement de sa faute. Bon. A dire vrai, à ce stade de l’histoire, le Voltali se sentait bien plus coupable et avait la vive impression d’avoir chié dans le potage - comme disait sa grand-mère -. Il avait fait du mal à Max, et c’était impardonnable. Pourtant, lorsqu’il tendit un bras vers elle pour tenter de la réconforter - et au passage, POURQUOI PAS, se lover innocemment dans ses bras parce que BFF toussa toussa quel idiot -, ses yeux colorés captèrent un mouvement dans la neige et…

Prfffttt. Il aurait été pris d’un véritable fou rire si son panel d’expression le lui avait permis. Il se contenta cependant d’un très large sourire qui devait très certainement signifier un 12/10 sur l’échelle d’amusement Abernatienne.  Nolan. Propulsé au loin dans la neige. La situation aurait été vraiment trop drôle si elle n’avait pas été si grave et… non en fait oubliez la phrase, la situation était VRAIMENT drôle. Car son coloc était recouvert de neige de la tête au pied. Genre. Si une version arctique du Minotaupe existait, ce serait Nolan. C’était clairement à mourir de rire et Alban dû se faire violence pour ne pas rouler par terre et s’écrouler de rire comme dans un cartoon. Solidarité oblige, il se retint néanmoins de faire le moindre commentaire, dédiant une minute de silence au décès de l’honneur de son colocataire. Mais bon, pour le sourire, fallait pas déconner. Pour une fois que sa mâchoire était si détendue, il n’allait pas se priver de cosplayer le Joker.

Nolan semblait cependant d’humeur beaucoup moins enthousiaste. Son visage venait de s’assombrir, signe qui annonçait inévitablement un orage. Alban capta également que Mu était en train de pleurnicher sa défaite auprès de son dresseur, et que cela risquait certainement de devenir compliqué pour lui. Par exemple… très rapidement. Prenant néanmoins un air innocent quand Nolan se rapprocha d’eux, le châtain laissa son sosie reprendre contact avec leur esprit. Ce qui était plutôt flippant, sachant qu’il venait également de se pencher pour ramasser de la neige au sol. Hm. Pas besoin d’être une lumière pour savoir ce qui risquait d’arriver.

Les sens en alerte, Alban se prépara à parer un éventuel assaut. Ses Pokémon venaient par ailleurs de lever le nez, et le Coach fit quelques signes à Auster. En cas de problèmes, Auster serait sans doute le plus efficace pour le protéger. Sûr qu’il n’allait pas compter sur Hélios ou Aura…

La voix qui s’éleva dans son esprit lui fit cependant perdre sa concentration. Depuis quand Nolan pouvait-il être aussi sarcastique ? C’était aussi crissant qu’un coup de craie sur un tableau noir. Légèrement perturbé par les intonations mentales de son colocataire, Alban su d’avance que c’était cuit pour lui. Le visage maléfique du TopDresseur se rapprochait progressivement, tandis que l’ex champion de courses aériennes et nouvellement nommé champion de course de traineau se ratatinait sur place. Ok. Ça sentait vraiment le roussi là. Il fallait qu’il parte. MAINTENANT.

Avant d’avoir pu faire quoi que ce soit comme abandonner Max à son triste sort et se carapater comme un malpropre, Alban se reçu une quantité astronomique de neige que Mu, sournoisement, avait fait léviter au-dessus de sa tête. Ah ben bravo ! Quel mauvais perdant ! Vexé, Alban ferma les yeux et se protégea d’instinct, tandis qu’Auster déclenchait ses quelques pouvoirs psychiques pour former une barrière de protection au-dessus de sa tête.

Un peu sonné, le châtain se dégagea et se retrouva avec la moitié droite entièrement recouverte de neige. Max s’était d’ailleurs écartée de lui et avait rapidement choisi son camp. Bah bravo !

- Ah ben sympa les copains. A deux contre uns ? Trèèès fairplay. Ok, je vous prends à ce jeu-là également. Mais faudra pas venir pleurer ce soir, hein.

Eh oui. Alban aussi pouvait faire son condescendant, de temps en temps. Un brin vexé - pour une raison inexplicable - que Max ait choisi le camp de Nolan, le châtain sauta hors du traineau et roula au sol pour esquiver une nouvelle rafale de boules de neige. De l’autre côté, Max était déjà en train de construire un fort tandis que Nolan était aidé par les pouvoirs psychiques de Mu. Pfft !

Sifflant, Alban fit venir ses Pokémon à lui. Les rôles furent rapidement attribués à ses Pokémon, de quelques simples claquements de doigts. Voilà qui servait de les dresser aussi bien pour ses entraînements sportifs ! Ni une ni deux, Auster se plaça en avant pour s’occuper du rôle hybride de défenseur et d’attaquant. Grâce à son attaque Psyko, il pouvait bloquer la majorité des boules de neige et les rebalancer vers les adversaires, ce qui donnait au jeu des allures de parties de ping-pong de gens bourrés. Zénith crachait des flammes pour faire fondre les projectiles qui venaient vers lui. Hélios se mit à la fabrication d’un fort nouvelle génération, bloquant la majorité des boules de neige grâce à un réseau complexe de toiles et de soie. Aura était quant à elle en train de façonner les boules vitesse grand V avec Mistral, tandis que Zéphyr coordonnait toutes les troupes grâce à sa vision perçante du fait de son Regard Vif - hautement utile avec toute cette poudreuse -.

Le jeu avançait bon train et Alban s’amusait autant qu’il prenait tout ça à cœur. Il ne savait pas trop ce qui se passait de l’autre côté - à dire vrai, cela faisait longtemps qu’il visait au pif sans y voir quoi que ce soit - mais ce sentiment d’exaltation était rafraîchissant.

- Ben alors il s’passe quoi de votre côté ?! C’est mou tout ça !!!

Il éclata d’un grand rire mais s’interrompit lorsqu’il vit quelque chose d’UN PEU TROP GROS pour être une boule de neige voler au-dessus de sa tête. Que ?

En regardant mieux, il reconnut rapidement Aura, que… Zénith venait de balancer par erreur. Du moins Alban le supposa-t-il, vu que la tronche de son Reptincel avait très clairement l’expression « je crois que je viens de faire une grooosse bêtise » peinte en fluo dessus.

Comme au ralenti - ce qui lui valut de recevoir un projectile en pleine tête -, Alban vit Aura agiter ses pattes et ces dernières s’illuminer. Et puis, comme dans un film, une montagne de neige les écrasa tous, les envoyant rouler au loin, réduits à l’état de simples poupées de chiffon dans ce torrent de violence et de puissance. Sans trop comprendre ce qui se passait, Alban fut déporté sur plusieurs mètres tandis que de la neige s’infiltrait dans ses vêtements, dans sa bouche, dans ses oreilles et dans ses narines.
Complètement lessivé, il se retrouva près de Nolan et Max qui avaient essuyé le même sort. Métronome. Avalanche. Putain.

- Bon. On dirait que c’est un match nul, haleta-t-il.

Sur le dos, tête collée à celles de Max et Nolan, il sourit à pleines dents. Son moral avait grimpé en flèche grâce à tout ça.  Voyant ses Pokémon les rejoindre et essayer de voir s’ils allaient bien, Alban caressa doucement Zéphyr qui venait de se blottir contre son cou en piaillant piteusement.

- Je crois qu’il est temps de rentrer boire un petit chocolat viennois maintenant, non ?


_________________
La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan] 15024690286225SignMaxAlban
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 947
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Sam 18 Juin - 6:43
Tu le sens encore....AU fond de lui, même si son rythme habituel est plutôt serein, Alban est mort de rire. Chaque note tressaute comme si elle était passé au shaker (Un peu comme toi et Max quand vous étiez dans le train...J'AI RIEN DIT, PITIÉ!) et la partition elle-même, semble ouvrir s'aligner vers un ton bien trop joyeux pour que tu l'acceptes. Il y a de la vengeance dans l'air, Nolan et tu comptes bienf aire manger chaque flocon de cette montagne à ton colo préféré ! D'ailleurs, on dirait que ce dernier a senti que ça allait être sa fête, puisqu'il parait soudainement beaucoup moins grand et que ses coéquipiers se rassemblent autour de lui. Désolé Auster, tu as beau être très sympathique, tu as choisi le mauvais Dresseur aujourd'hui.
D'ailleurs, pour peu, tu pourrais presque t'estimer venger, à la vue de l'Abominable Alban des neiges qui s'extrait de l'avalanche surprise de Mu : le petit Abra prend même la peine d'en soulever une seconde pour faire bonne mesure (On dirait qu'il y tenait vraiment à son chocolat), mais cette fois, Auster a prévu le coup et bloque la majeure partie de l'assaut. Dans le même temps, Max s'est joint à toi pour affronter le chatain...Parfait, duo contre soliste, qui a dit que la musique était une affaire de fair-play ?

(Bienvenue à bord, mademoiselle...Prête à lui faire bouffer la neige?)

Il semble qu'elle soit ausi enthousiaste que toi à cette idée : Le temps d'un regard et vous avez déjà commencé à ramasser de la neige pour constituer un stock de munitions. Pour une fois tes grands paluches te servent à autre chose qu'à faire sonner des cordes. J'suis sûr que y,a une loi qui interdit les boules de bowling de neige que tu es en train de façonner, Nolan...Mais même si c'était le cas, Alban l'a cherché !
Dans le même temps, Mu a quitté sa position surélevée et soulève de plus en plus de neige, qui commence à s'accumuler derrière lui. Tu doutes que le petit Abra sache quoi en faire ou vise correctement, mais il va bien falloir lu ifiler un coup de main : De son coté, Alban a mis son équipe a contribution et de nombreux tirs commencent à s'écraser tout autour de vous. Tu tentes de riposter et parvient même à aveugler un bref instant Auster d,un tir bien placé pour que Max puisse canarder. Mais vous êtes clairement désavantagé, il va falloir exploiter tes talents d'une autre manière.

(Mu, viens par là !)

Toujours suivi d'une masse de neige flottante, le type Psy volette obligeamment vers toi, bien dissimulée derrière le mur qu'Apa tente de consolider pendant que sa Dresseuse mitraille à tout va (Max, ne vise pas derrière toi, mais devant ! Go go go Givrali !).
Tu as un semblant de plan, mais il va falloir qu'il donne son maximum pour que ça fonctionne.

(Je peux tirer ? Je peux, diiiiiiiit !)

(Attends encore, je dois faire quelque chose avant. Dès que je te dis d,y aller, tu me divises ce gros tas de neige en plein de petites boules et tu les envoies là où je te l'indique.)

(Heiiiin ? Pourquoi je balance pas tout, plutôt?)


(Essaye, tu vas voir)

Comme pour confirmer ta théorie, la boule de neige se retrouve stoppé à mi-chemin par Auster , avant que les flammes de Zénith ne la réduisent à l'état de flaque fondue. Et c'est avec un sourire devant l'air dépité du petit Abra que tu renoues le contact.

(Tu vois ? Ils sont bien coordonnés, tu vas juste tirer dans le vide)

(Mais c'est pas juuuuuste ! Comment je fais , moi ?)

(Fais-moi confiance...Regarde juste mes mains, comme quand on s'entraine avec tes Téléports.)

Toute chose à un rythme, Nolan. Voila la règle que tu suis depuis des années, celle qui t'a poussé à venir dans cette académie et accessoirement, qui t'a permis de rencontrer Alban. Et à présent, il va l'expérimenter sur le vif !
Après quelques rapides coups d’œil par-dessus votre mur de défense (Ce qui te vaut une boule de neige en pleine tête), tu te renfonces, dos à la muraille et ferme les yeux. Écoute Nolan, écoute et trace ta partition : Les cris des Pokémons, le bruit de chaque boule de neige qui part, de chaques impacts, réussis ou non, tout cela tisse une toile, une toile que tu sais interpréter. Et lorsque tu sens que chaque parcelle de ton être a acquis ce rythme, il te suffit de rouvrir les yeux, avant que tes mains ne s'animent.

(Mu...Première vague)


Tout content de passer à l'action, ton Abra lève brusquement les bras et plusieurs petites sphères se détachent de la masse de neige. Dans le même temps, tes mains dessinent un duo d'arabesques qui se rassemblent vers le centre de ton mouvement. Et lorsque les deux projectiles décrivent exactement le même trajet, ton coup de semonce confirme ce que tu espérais entendre : Auster bloque sans problème la première boule de neige, mais la seconde vient s'écraser sur quelque chose de mou et de chatain qui tentait de viser Max.
Allegro...et fortissimo, maintenant ! Comme tu dois rester immobile pour indiquer à Mu ou tirer, plusieurs tirs en cloches n'ont aucun mal à t'atteindre, mais c'est par rafales que vous ripostez, bombardant la cachette d'Alban d'une pluie de météores zigzaguant.

(Nolan, attention !)


(...Oh mer....)

*SPLOUSSSSSSSSSSSSSH*


Pourquoi dans chaque partition, faut-il qu'une fausse note finisse par briser tout le rythme savamment construit jusque là ? Incrédule, tu te redresses au cri de l'Abra (Et recoit un projectile, au même moment qu'Alban), pour voir son Togepi planer jusqu'à vous, les pattes illuminés...Et puis plus rien, le grand blanc, lorsque tu te retrouves enseveli sous deux tonnes de neige. Mu s'est envolé pour éviter l'attaque Avalanche et ta grande taille t’évite de disparaitre complément...Mais t'as quand même méchamment dégusté, Nolan !
Couvert de neige, tu remarques alors que Max et Alban sont tout proche et c'est là que l'improbable se produit...

''Ah...AH..Ah ah ah ah ah !''


Tu ris, Nolan..À gorge déployée, même. IL en faut beaucoup pour que ce genre de choses se produisent, mais Alban et Max auront au moins eu l'occasion d'entendre ta voix ailleurs que dans leurs têtes. Tu as même du mal à t'arrêter de rire, tandis que tu aides les deux élèves à se relever, tout en époussetant un maximu de neige de tes vêtements. Depuis combien de temps ne t'es-tu pas senti vivant, Nolan ? Depuis quand écoutes-tu ton propre rythme avec autant de plaisir ? Pour le moment, ceux qui t'entourent te semblent bien fades ou sans couleur...Tu te sens BIEN.

- Je crois qu’il est temps de rentrer boire un petit chocolat viennois maintenant, non ?

Bien, mais...Pas vengé pour autant. Car au fond de toi, la flamme de la revanche brûle encore, Nolan, et chacune de tes mesures s'achèvent par un accord doux-amer. La proposition de ton camarade Voltali est adoptée à l'unanimité, mais tu as une autre raison de souhaiter le retour rapide de votre groupe au chalet. Une raison qui te donnerait presque envie de frotter tes mains gantées l'une contre l'autre.
Bras dessus, bras dessous, vous voila donc parti pour un court trajet, ski déchaussé bien évidemment (On va éviter de nouvelles chutes, il semblerait que Max et toi avaient déjà examiné de près chaque centimètre carré des pistes...De très prés, même.), pour retrouver enfin la douce chaleur et la quiétude de votre petit chalet. Mais, alors que vous finissez de taper vos bottes dans l'entrée pour en chasser les dernières traces de neige, tu sens un contact familier (et attendu) s’immiscer dans vos esprits, avec une petite pointe d'impatience.

(Alors, c'était comment ? Vous vous êtes bien amusés...dehors ?)

(Oui, beaucoup Libra...Par contre...)

On entendrait presque la fanfare qui résonne derrière toi, lorsque tu tournes juste la tête en direction d'Alban, avant de lui adresser un sourire quasi-identique à celui qui a suivi ta chute. Et dans les yeux du Voltali, tu vois déjà la même surprise et la même peur que toi, un quart d'heure plus tôt, au moment de ton envol gracieux et élégant.

(...Tu devrais peut-être réconforter Alban, le pauvre, il frissonne encore. Avec un froid pareil, en même temps.
Bon, je crois que je vais faire le chocolat...Mais oui, Mu, t'as droit au mien. Je te l'ai promis, non?)


Arrivée du missile Libra dans trois, deux, un...Douce musique à tes oreilles. Voila, maintenant, tu es vengé.

_________________
La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan] 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Jeu 30 Juin - 16:42
LA SAINTE TRINITÉ DES LUTINS DU PÈRE NOËL
Alban Δ Nolan Δ Max

Un grand sourire sur les lèvres, Max prenait par à la bataille avec toute la force qu'il lui restait. Elle alternait entre les sessions mitraillage et refonte de stock. Plus qu'une réelle vengeance, c'était devenu un réel jeu auquel les trois adolescents et leurs équipes s'étaient prit et aucun des deux camps ne pouvait prendre l'avantage. Mais ça importait peu à Max, ce qui était génial, c'était la chaleur de l'écharpe d'Alban autour de son cou, c'était la présence de Nolan à ses cotés, le poil mouillé d'Apa qui trempait son pantalon, c'était la touffe châtain d'Alban qui apparaissait et disparaissait et qu'elle visait avec autant d'exactitude qu'elle pouvait.

Ce qui, il faut bien l'avouer n'était pas grand chose. En même temps, un myope avec les lunettes de travers et trempée, fallait pas s'attendre à des prouesses. Mais elle pouvait compter sur son Mateloutre Sniper. Le fort derrière lequel ils se cachaient tint parfaitement ses promesses et leur évita quelques jolies boules. Elle eut un petit sourire au ton paternel qu'eut Nolan pour expliquer à son Abra ce qu'il voulait de lui. C'était comme un entraînement.

Le sourire de Max s'agrandit. Un entraînement. En voilà une bonne idée d’entraînement pour profiter de toute cette neige. Dès le lendemain, elle reprenait les bonnes habitudes et elle se remettrait totalement en forme.

Mais la situation était actuellement bloquée. C'était bien marrant mais elle commençait à sérieusement grelotter et se fatiguer. Comme en réponse à son état, le point final de cette bataille de boule de neige fut donné par la petite Togepi d'Alban.

Métronome.

Mais qu'est-ce qui était passé par la tête du Voltali ? Cette attaque était beaucoup trop … Beaucoup trop … imprévisible ? Et en général, les pires attaques tombaient aux pires moments. Et cette loi immuable ne manqua pas. Avalanche. Les yeux ambrés de Max s'écarquillèrent alors que la masse de neige les recouvrit sans ménagement. Sortant tranquillement de la masse, qui n'avait bien heureusement blessé personne mais laissé les trois adolescents dans un état pour le moins … déplorable, Max secoua sa tête comme un Ponchien pour enlever un maximum de neige.

Et puis il y a cet éclat de rire. Le visage de Max se tourna immédiatement vers le brun, un sourire immense se dessinant sur ses livres alors que son propre rire se mêle à celui de Nolan. Ça la touchait étrangement, d'entendre la voix de jeune homme. Elle mit un moment à se calmer, tout en sortant lentement de la mini Avalanche. Apa s'ébroua à ses cotés. Elle était trempée de la tête aux pieds et tremblait un peu. Mais elle se sentait tellement bien avec ses amis qu'elle ne ressentait pas le froid.

Elle acquiesça vivement à la proposition d'Alban, ne sachant pas si la rougeur sur ses joues étaient dût au froid ou à sa présence contre son dos. Les trois adolescents relevés se dirigèrent joyeusement vers leur chalet, faisant fit des regards intrigués ou attendris qu'on leur lançait. C'est vrai qu'ils devaient avoir l'air étrange, trempés comme ils étaient mais avec ce sourire qui ne mentait pas sur cette journée incroyable.

À peine entrés dans le chalet de bois, que Alban se fit attaquer par une petite Tarsal qui avait de toute évidence son aversion pour le froid au vu de l'énorme câlin qu'elle offrit au pauvre châtain. Max pouffa légèrement avant de se diriger vers la salle de bain pour y récupérer trois serviettes qu'elle donna aux deux garçons. Elle partit ensuite un instant dans sa chambre pour se changer rapidement avant d'aller dans la cuisine.

- Va vite te changer Nolan, je peux gérer le lait deux minutes.

Elle lui fit un clin d’œil. Elle était néanmoins sérieuse. Hors de question qu'il ne garde ses habits trempés. Ils n'avaient pas besoin d'un rhume.

Atchouuuum.

Apparemment, elle, elle n'y avait pas échappé.

Elle finit les chocolats chauds, ajoutant une bonne dose de chantilly et elle attrapa une boite de cookies avant de mettre le tout sur un plateau et de l'amener à petits pas prudents vers le petit canapé posé devant leur cheminé dont le feu crépitait doucement les réchauffant efficacement. L'air concentré, avec la langue sortie, Max s’avança vers la petite table en bois brute et déposa son butin.

- Et Voilà !

Extrêmement fière d'elle, elle n'avait rien fait tombé !, elle fit un grand sourire aux deux garçons avant de s'installer à leur coté dans le canapé et de déguster un bon chocolat.

Comment mieux finir une journée que ainsi ?

HRP : Je suppose que c'est fini pour moi o: à voir selon vos réponse. Merci pour ce super rp c'était très le coool. Amour sur vous :keur:
© GASMASK

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   Dim 3 Juil - 0:53



La sainte trinité des lutins du Père Noël
Alban, Max & Nolan


L’intervention d’Aura avait achevé de tous les mettre K.O. Couvert de neige et complètement épuisé par cet après-midi riche en émotions et en sensations, Alban proposa une trêve qui fut rapidement acceptée par ses adversaires. Compte-tenu du visage légèrement différent de Nolan, le châtain n’était cependant pas certain que tout était réellement terminé. Il n’aurait su l’expliquer puisque, dans les faits, son colocataire gardait toujours le même visage impassible mais… après avoir passé presque six mois en sa compagnie, il y avait quelques signes qu’il arrivait parfois à déceler. Comme aujourd’hui. Hm… Dans le doute, mieux valait donc rester sur ses gardes.

Aidant les deux autres à se remettre sur pied, Alban passa sans complexes ses bras sur les épaules de ses deux amis. Ils étaient bien, là comme ça, tous les trois. Il n’aurait pu rêver d’une meilleure colocation. Entre son coloc de toujours, et l’une de ses meilleures amies… le tableau était plus que satisfaisant. Sans faire attention aux rougeurs sur le visage de Maxine, Alban se mit à avancer joyeusement. A cet instant, il ne se souciait plus de rien. Ni de son froid bizarre avec Calliope depuis leur dernière rencontre. Ni du départ de Khal qui l’avait bien trop blessé. Ni de ce morceau de métal qu’il avait dans le genou et qui le handicapait au point de ne pas pouvoir réellement profiter des sports d’hiver avec ses amis.  Tout simplement heureux, il grava ce moment bien précieusement dans sa mémoire. Sortant son Polaroïd, il en profita pour faire une photo d’eux trois qu’il glissa dans sa poche, bien à l’obscurité. Encore un petit trésor qu’il allait pouvoir ajouter à sa collection.

Derrière eux, Mistral, Auster et Zéphyr étaient en train de les suivre tranquillement. Un peu plus loin, Hélios, Aura et Zénith étaient en train de disputer une réelle partie de boules de neige. Franchement. Ils n’en avaient pas eu assez, avec l’Avalanche d’Aura ? Incapable de comprendre d’où ses Pokémon tiraient autant d’énergie, Alban finit par parvenir au chalet en compagnie de Nolan et Max. Sur le trajet, le soleil avait fait fondre la poudreuse qui s’était accumulée sur ses vêtements, et il se sentait à présent complètement trempé. Si la sensation ne l’aurait pas dérangé dans un cadre maritime, là, dans ces conditions… c’était clairement désagréable. Il fallait absolument qu’il se sèche en rentrant, à défaut de pouvoir prendre une douche tout de suite. Après tout, il allait laisser l’honneur à ceux qui avaient pris plus cher que lui, à savoir, Max et Nolan. Il leur devait bien ça…

Aussitôt la porte ouverte, une présence persistante vint lui chatouiller l’esprit jusqu’à ce qu’il se décide à autoriser complètement le contact. Silencieux autant physiquement que mentalement, Alban se défaussa de son sac à dos pour le poser sur le côté de la porte. La voix mentale boudeuse de Libra se fit alors entendre dans son esprit, et Alban n’y prêta que peu d’attention, se disant qu’elle voulait certainement parler à Nolan.

Le châtain s’apprêtait à enlever sa couche externe de vêtements quand il se figea sur place. Wait. Il avait trop laissé vagabonder son esprit durant les derniers échanges, mais ne venait-il pas d’entendre son prénom ? Attendez, stop stop stop. Marche arrière ? Non ? Tant pis.

Pour ne rien arranger à cette affaire, Nolan se tourna lentement vers lui avec un sourire qui n’augurait rien de bon. Ce sourire, Alban le connaissait. Autant dire que ça ne sentait pas bon pour lui. Et il craignait d’être en train de comprendre pourquoi. Les yeux écarquillés dans une supplication silencieuse, le châtain resta immobile, incapable d’esquisser le moindre geste. Nolan ne pouvait pas être si machiavélique que ça, n’est-ce pas ? Si.

Après la fin de sa dernière phrase, Alban perdit immédiatement l’ouïe mentale lorsque le cri de Libra s’éleva. Complètement extatique à l’idée de lui « venir en aide » - crève Nolan, crève ! -, la petite Tarsal se jeta dans ses bras et le fit tomber à la renverse, sous le regard amusé de Max. Ah. ah. ah. Elle était savoureuse ta vengeance, Nolan ? Décidemment, cette grande asperge ne perdait rien pour attendre, foi d’Abernaty ! Se laissant néanmoins faire - après tout, qu’aurait-il pu faire d’autre ? - pour éviter de s’attirer les foudres de la Type Psy, Alban ferma la porte du bout des doigts. De l’autre côté du chalet, Max était partie récupérer des serviettes et elle en distribua une à chaque garçon. L’occasion pour Alban de repousser gentiment Libra pour essayer de se sécher mieux qu’avec le corps minuscule d’un Pokémon. Franchement, qui faisait ça, de nos jours ?

- Merci, Max.

Il s’enveloppa dans sa serviette éponge et soupira de soulagement, tandis que Libra le regardait avec un air boudeur. Sauvé par Maxine… Remerciant silencieusement la Givrali d’un clin d’œil qui ne se voulait pourtant pas ambigüe, Alban se redressa et se dirigea vers Nolan qui était en train de préparer les chocolats viennois. Pffft. On lui faisait même l’affront de lui piquer sa tâche attitrée, hein ? Néanmoins interrompu par le retour de Max qui venait de se changer, Alban ne fit aucun commentaire et regarda Nolan regagner sa chambre. Pendant ce temps, il allait tenir compagnie à Max pour ne pas qu’elle soit seule.

Entendant un léger éternuement provenant de la jeune rosée, il lui tendit la boîte de mouchoirs en papiers et posa une main sur son front. Non… pas de fièvre.

- Chocolat viennois et tu te mets au lit, Max. Il ne faudrait pas que tu tombes malade, ok ?

Puis, se détournant quand Nolan revint dans le salon, il retourna lui-même dans sa chambre pour se changer rapidement. Remettant des vêtements propres et secs, il boutonna sa chemise et sortit rejoindre les autres. Max avait achevé les chocolats viennois et elle les déposa sur la table basse. Attrapant son mug, Alban bu une longue gorgée de chocolat et se sentit tout de suite beaucoup mieux. La chaleur du breuvage avait quelque chose d’apaisant. Mais ce n'était rien de vraiment comparable à la chaleur d'un foyer comme celui-là.

- Merci, vous deux.

Il leur sourit, sincèrement cette fois-là. Après tout, chacun avait pu s’amuser comme il le souhaitait, non ? Inutile de garder des rancunes, quand bien même ces dernières seraient bon enfant.

S’étirant de tout son long sur le canapé, il contempla un moment la lumière du salon avant de soupirer de contentement. Là, tous les trois, ils étaient bien. Que pouvait-il demander de plus ?
Alors, se contentant de profiter tout simplement, il se laissa bercer par les notes du chant mélodieux de Mistral, quelque part dans la maison. Ces vacances, c'était clairement de le paradis.

HRP : RP Terminé pour Alban

_________________
La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan] 15024690286225SignMaxAlban
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]   
La sainte trinité des lutins du Père Noël [PV Max & Nolan]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :