Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]   Jeu 24 Déc - 16:43



Vous avez un mess@ge_
Alban Abernaty & Djelly Fish

Grâce aux efforts combinés de Nolan et de ses Pokémon, Alban était de nouveau au top de sa forme. Il s’était débarrassé de tous ses pots de Nustella - dix-huit au total - qu'il avait fait porter par Zéphyr et Mistral à ses autres amis et aux Voltali de sa connaissance. Il s’était bien repris en main, avait cessé de passer ses journées sur son canapé et s’octroyait au moins une demi-journée en extérieur pour visiter le Village de Noël, discuter avec les marchands, voir ses amis… Quand il n’était pas cloué dans son chalet avec Max et Nolan pour jouer à divers jeux de société autour d’un chocolat chaud, ou pour travailler le reste du temps. Il était parvenu à téléphoner à Khal via iPok et, après s’être assuré que le rouquin allait « bien », il avait pu décompresser. A présent il se sentait fin prêt à profiter pleinement de cette longue période de vacances qui allait durer trois bonnes semaines.

Ce matin-là, donc, Alban avait rapidement pris le petit déjeuner avec ses camarades puis s’était barricadé dans sa chambre pour travailler un peu. Il avait tellement fait la loque intellectuelle durant ces derniers jours qu’il avait décidé de se forcer à travailler au moins deux heures par jour, histoire de garder le rythme et de ne pas revenir en cours en Janvier en ayant oublié comment tenir un stylo. Sortant donc des piles de cahiers de sa valise, il posa les cours d’Ace S. Creed sur son bureau et commença à plancher la stratégie Pokémon ; une matière qu’il détestait, certes, mais qu’il se devait de travailler beaucoup plus que les autres puisqu’il avait de grosses lacunes. Révisant donc sa table des types - qu'il commençait enfin à comprendre -, Alban vit son iPok faire de la lumière et laissa son cahier de côté pour consulter ses messages. Oh ? Djelly ?

Un sourire éclaira immédiatement son visage, et il attrapa son appareil pour taper une réponse. Tandis que ses doigts volaient sur le clavier tactile, Zéphyr vint le rejoindre dans un bruissement d’ailes feutré. La mouette chromatique le regarda avec un air intrigué, et le sourire d’Alban s’effaça aussitôt pour laisser place à son habituel masque inexpressif. Pour autant, dès qu’il regardait du coin de l’œil son iPok, il se sentait joyeux. Il ne savait pas pourquoi, mais Djelly le mettait très souvent dans cet état.

Ah Djelly… C’était une longue histoire, à dire vrai. Tout ça avait commencé lorsqu’il était parti voir Loan McNellis, le cousin de la brune, afin de lui demander s’il pouvait le mettre en contact avec la Spécialiste Type Vol de l’académie. Il venait encore de se faire rétamer la tronche en cours Stratégie par un Type Electrique, et il souhaitait demander des conseils à l’experte afin de pouvoir combler cette faiblesse. Il avait fini par ne pas voir Loan mais Ginji, et avait découvert le pot aux roses concernant leur regroupement de chambres. Dans toute cette histoire, il était tout de même parvenu à mettre la main sur le numéro de la cousine de McNellis, et avait commencé à lui écrire timidement des messages. Auxquels elle s’était empressée de répondre. De fil en aiguille, et de plus en plus confiants tous les deux, ils avaient démarré une sorte d’étrange relation amicale virtuelle. Ils ne s’étaient jamais vus - et n’en avait pas eu vraiment l’occasion -, mais se racontaient parfois quelques faits marquants de leurs journées et prenaient des nouvelles l’un l’autre. Alban n’avait pas la prétention de connaître les secrets de Djelly, et cette dernière ne connaissait pas non plus les siens. Pour autant, il avait cette drôle impression qui lui faisait penser qu’ils avaient fini par être « amis ». Ou quelque chose qui ressemblait à des amis.

Il n’aurait su mettre le doigt là-dessus, mais il appréciait recevoir un message de la jeune fille de temps à autres. C’était un petit peu son rayon de soleil enfermé dans son iPok. Et c’était assez libérateur de lui parler. Elle ne savait rien de ses problèmes, de sa relation houleuse avec Calliope, de ses complications avec Aaron, ou de sa déprime due au départ de Khal. Pour autant, il parvenait à trouver des choses positives à lui raconter chaque jour, ce qui lui permettait d’appréhender la vie autrement. En outre, il avait pu apprendre pas mal de choses sur les combats Pokémon d’utilisateurs de Type Vol, et il lui en était donc reconnaissant.

Se laissant tomber sur le dossier de sa chaise, Alban réfléchit. Il n’avait jamais été en mesure de voir Djelly car ces derniers mois avaient été très chargés pour lui. Et autant dire qu’il avait eu envie de faire les choses bien pour son amie virtuelle ; et non pas juste la croiser au détour d’un couloir et s’en aller tout aussi rapidement. Etait-ce le bon moment pour la voir, du coup ? Il avait du temps libre et, si elle n’était pas retournée chez ses parents, elle en aurait probablement aussi. Un peu nerveux, il lui envoya un message. Au cours des semaines précédentes, elle avait acquis deux CTs qui intéressaient Hélios et lui avait proposé de lui céder une utilisation de chaque contre une certaine somme. Peut-être pourraient-ils faire d’une pierre deux coups ? Demandant en bonnes et dues formes à la jeune fille si ça lui dirait qu’ils se rencontrent - enfin - près du Carrousel du Village de Noël - un lieu simple de rendez-vous -, il attendit la réponse avec impatience quand…

Son iPok vibra de nouveau et il esquissa un sourire. Puis, se levant, il changea de vêtements et se prépara pour sortir.

***

Il arriva au Carrousel aux alentours de 14h. Le froid était mordant mais, emmitouflé dans son écharpe, il parvenait à conserver un semblant de chaleur. Pour cette première rencontre avec sa chère amie Djelly, il avait pris tous ses Pokémon mais s’était également assuré d’occuper les plus perturbateurs. Aussi avait-il payé des tours de manèges à Aura, Hélios et Zénith afin que ces derniers lui fichent un peu la paix. Hurlant de joie - et soupirant d’agacement pour le Larveyette -, ses Pokémon étaient tous les trois fichés dans une sorte de petit carrosse aux arabesques délicatement ouvragées.

Assis sur un banc, uniquement accompagné de Zéphyr, Mistral et Auster, Alban regardait le carrousel tourner inlassablement sur fond sonore bien kitsch. Des enfants courraient autour du manège, certain tirant sur les jupes de leurs mères pour tenter de se faire offrir un petit tour. Le cadre était plutôt sympathique. Un peu bruyant, mais étonnamment apaisant. Cachant le bas de son visage sous son écharpe, Alban sortit machinalement son iPok. Plus que cinq minutes avant leur heure de rendez-vous. Comment allait-être Djelly ? Il l’imaginait un peu comme une McNellis en plus féminine. Un croisement étrange entre Eryn et Loan, ce qui était plutôt du style fichtrement bizarre. Se laissant donc une marge de mystère, il sursauta quand il sentit une présence derrière lui…
Djelly Fish
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]   Lun 4 Jan - 21:33

Informations diverses.

Vous avez un mess@ge [PV Alban]

« Raaah que mettre, que faire. Panique à bord les amis debout » hurlais-je dans le chalet que je partageais avec mon cousin, faisant sursauter par la même occasion mes oiseaux et le Pandespiègle mystérieux qui avait établi domicile dans ma chambre à l'académie. Tout ce petit monde semblait ne pas trop comprendre ma réaction. Pourquoi je paniquais, pourquoi je courrais partout.

La raison était simple pourtant. J'allais enfin voir une personne avec qui je parlais depuis longtemps. Un amoureux des pokémons vol, tout comme moi que je n'avais jamais eu la chance de croiser. On avait créé un lien d'amitié au fur et mesure de nos messages. J'adorais lui raconter mes drôle d'aventure dans l'académie et aussi discuter avec lui des pokémons vol. Le stress, je ne m'y attendais pas vraiment…Quoi qu'il faille bien que je le vois un jour. Je m'arrêtais de m'exciter partout regardant mes petits monstres.

« Qu'est-ce que je vais mettre ? Et s'il ne m'appréciait pas en vrai ? Que vais-je faire ? » Toutes ces questions me passait en tête, elle était surement débile pour d'autre, mais pas pour moi. Ayant très peu d'amis dans mon enfance, je m'attachais énormément à ceux que je me faisais ici. Je pense qu'Orren et les Pyroli étaient habituer à mon côté folle et Maxouille, la douce et gentille petite Givrali qui aimait faire des shippings avec moi. Aussi, Stella qui avait assisté à mon délire et dahlia qui avait trouvé ces sous-vêtements dans ma chambre…En fait j'étais un peu bizarre quand même. Mais c'était fun, j'appréciais énormément leur compagnie et les délires que j'avais eu avec eux…Et c'est là qu'il me trouve insupportable…

« RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHH J'AI LE TRAC »

« Bordel la Moyade pourquoi tu hurles autant ? » criais mon cousin qui avait enfoncé la porte de ma chambre. Ah oui c'est vrai que l'on était dans le même chalet par manque de place dans les autres. « J'ai rendez-vous avec un ami… » Répondis-je sans faire attention.

« Ah Rendez-vous galant ! Enfiiiiin ma cousine a une vie… » Le bicolore se prit une chaise en plein visage, enfin presque en plein face, vu qu'il l'esquiva avec trop de facilité, face à ses propos fort gênant. Je corrigeais le Voltali lui expliquant que le garçon était juste un bon ami, mais il continua a me taquiner sur ça. Au bout d'un moment j'avais craqué.

« Ta Gueule le pouilleux et DEGAGE DE MA CHAMBRE !!! » hurlais-je de rage face au rire espiègle de mon cousin. Finalement sortir était vraiment une bonne idée sinon j'allais commettre un crime bien sanglant dans ses murs.

J'enfilais une robe en laine avec des collants, un manteau une écharpe et un bonnet, me permettant de cacher la longueur de mes cheveux. Je n'avais pas envie de faire les tresses pour cacher la pousse de mes cheveux…Oui je sais c'est con de faire ça, mais j'avais la flemme d'aller les couper chez le coiffeur donc bon on faisait avec les moyen du bord.

Je rangeais mon sac pensant à prendre mes CTs, Alban m'avait dit qu'il était intéressé par certaine d'entre elle. Comme ça on faisait une pierre deux coups.

Je partais enfin du chalet accompagner de ma Corboss, curieuse de voir comme j'allais m'en sortir, de mon Passerouge du Pandespiègle inconnue et Givre. Je me demandais comment était Alban, Loan m'avait vaguement parlé de lui, aussi il avait fait ça pour m'emmerder. Pour une fois cette diva de cousin pouvait être utile…Ben non il ne l'avait pas été, pff il me déçoit ce cousin, il me déçoit.

Je marchais d'un pas gentillet, surveille le pokémon inconnus, il fallait que je retrouve son maître. Mais en attendant, le pokémon ténèbres s'était lié d'amitié avec ma Corboss, qui la portait sur son dos. Bizarrement cela me prévoyait rien de bon, surtout quand il y avait Eris dans le lot, m'enfin, je survivrais comme les autres fois…j'espère.

Arrivée, près du carrousel je m'étais dirigée vers un banc ou était assis un jeune garçon avec ses pokémon. Etait-ce lui Alban ? Aucune idée, qui ne tentait rien n'avais rien de toute façons. Je m'approchais doucement vers le jeune garçon qui me faisait dos. Je pris mon courage à deux mains avant de dire d'une voix légèrement tremblante.

« Euh…C'est toi Alban ? » demandais-je au brun.

Alors que je cherchais à vérifier l'identité du garçon, je n'avais pas  remarqué que le pandespiègle mystérieux et ma Corboss lorgnaient tous les sur le carrousel présent en face d'eux.
.


_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]   Mer 6 Jan - 14:08



Vous avez un mess@ge_
Alban Abernaty & Djelly Fish

Plus l’heure de rendez-vous approchait, et plus Alban sentait ses convictions s’évaporer comme neige au soleil. Il n’aurait pas dû être inquiet, pourtant ; Djelly était dans la même école que lui ; vivait dans un dortoir aux alentours. Mangeait dans le même réfectoire que lui, et suivait les mêmes enseignements. Il n’aurait pas dû être paniqué ou intimidé. Ils s’étaient peut-être même déjà croisés au détour d’un couloir, sans pour autant s’en rendre compte. Alors pourquoi était-il si nerveux ? Avait-il peur de la décevoir ? Sûrement oui, un petit peu. Pour autant, il n’y avait aucune relation amoureuse entre eux deux. Il aurait pu comprendre s’ils s’étaient liés d’un sentiment autre que l’amitié, et qu’il avait eu peur qu’il n’y ait pas cette même étincelle entre eux en vrai. Mais là, ils étaient simplement deux amis qui parlaient de choses et d’autres. Pourquoi ce sentiment si étrange, donc ? Il ne savait pas, mais cela le rendait presque tremblant. Un coup d’œil vers Zéphyr parvint cependant à le rassurer. Au final, il était peut-être normal de réagir ainsi. Malgré tout ce qu’on pouvait dire, à leur âge, on avait forcément peur du regard des autres. Alban n’était pas un garçon qui complexait particulièrement sur son physique ou quoi que ce soit, pourtant. Au pire, il se savait timide, et c’était peut-être ce qu’il y avait de plus gênant chez lui. Cette timidité allait-elle le bloquer face à Djelly ? Comment serait-elle, elle, d’ailleurs ? Il avait entendu dire de Ginji qu’elle était gentille. Mais « gentille » n’était pas vraiment une indication fiable quand ça venait du Spécialiste Electrique. Tout le monde était sympathique, du point de vue du brun. Ce qui intéressait Alban était de savoir si elle était bavarde ou timide comme lui, et si elle était encline à le mettre dans l’embarras ou pas. Bref, tout ce qui lui permettrait de déterminer s’il passerait un moment sympathique ou juste incroyablement gênant. Car correspondre par voie virtuelle était simple ; derrière un écran, les gens étaient forcément plus détendus, plus bavards, plus intéressants et même plus beaux qu’ils ne le sont en vrai. Lui-même s’était trouvé incroyablement sociable, pour un garçon si peu entreprenant dans la vraie vie. Mais le retour à la réalité risquait d’être difficile. Et si Djelly s’était créée des attentes particulières le concernant ? Et si lui-même s’était inconsciemment créé des attentes ? Les relations virtuelles étaient redoutables. Pour quelqu’un comme Alban qui était un peu fâché avec la technologie, c’était d’ailleurs une grande première. Il avait toujours cru que les relations cybernétiques étaient des jeux dangereux. Avant de se retrouver lui-même pris dans cet univers si particulier.

Son flux de pensée fut cependant bien rapidement stoppé quand il sentit une personne derrière lui. Le pas n’était pas particulièrement bruyant ou quoi que ce soit, mais une perturbation dans l’air l’alerta. Une odeur de plumes propres vint lui chatouiller les narines ; plumes qui n’appartenaient d’ailleurs pas à ses Pokémon. Il connaissait assez leur odeur pour le déterminer. Une petite voix vint alors ouvrir doucement la conversation. C’était la première fois qu’il entendait ces inflexions-là, mais il reconnut immédiatement Djelly. D’autant plus que le contenu de la phrase ne pouvait tromper personne. A moins qu’il ait affaire à un stalkeur d’un autre genre ou à un fanatique de courses aériennes, ce dont il doutait. Se retournant donc vers la jeune fille, il bloqua quelques instants. Le choc de voir une fille dont il ignorait totalement le physique remplacer l’image qu’il s’était faite d’elle le rendit brusquement silencieux. Il nota l’information dans un coin de son esprit ; s’il était confronté à ce genre de chose dans un futur proche ou lointain, se préparer à ne pas ressembler à un chameau tétraplégique. Il n’avait pas envie de passer pour un crétin deux fois d’affilée, merci pour lui.

Et d'ailleurs, maintenant qu'il s'était habitué au choc du remplacement de visage imaginé, il se rendit compte qu'elle était plutôt mignonne dans son genre, Djelly. Son regard rubis à peine caché derrière les verres de ses lunettes était particulièrement perçant. D’un seul coup d’œil, Alban put déterminer qu’elle était du genre timide, comme lui. Pas de chance, ils allaient passer l’après-midi à devoir meubler des silences gênants s’ils ne trouvaient pas de moyen de lancer la conversation. Une perspective qui ne l’enchantait pas vraiment. Souriant néanmoins à la nouvelle arrivante, il se décala sur le banc pour lui faire de la place. Il ne savait pas vraiment ce qui était prévu par la suite, s’ils allaient se promener ou reste toute la journée devant ce carrousel, mais au moins pouvaient-ils commencer par là. Pour le reste, ils aviseraient. Peut-être… Fichtre, constater que sa correspondante virtuelle risquait d’être aussi timide que lui l’avait totalement bloqué. Sentant néanmoins la présence rassurante d’Auster près de lui, Alban prit une grande inspiration et tenta de paraître aimable. En avait-il l’air ? Rien n’était moins sûr. D’un point de vue extérieur, il devait certainement avoir la tête de celui qui vient de se faire percuter par un bœuf.

- Oui c’est bien moi. Djelly, n’est-ce pas ? Enchanté.

Il se mit à rougir légèrement et détourna le regard. Elle était accompagnée d’un Corboss et d’un Pandespiègle qui avait une tête amusante. Eeet… C’était tout ce qu’il avait à remarquer ? Visiblement, cette rencontre lui était tout sauf naturelle. C’était… compliqué. Réalisant tout d’un coup que Djelly devait être dans la même situation que lui, il releva brusquement la tête. C’était stupide, non ? Ils se connaissaient assez via iPok pour ne pas agir comme deux élèves de primaire qui veulent se tenir la main à la cour de récréation. Il fallait qu’ils se bougent, que diable ! Le silence gênant n’était pas une fatalité après tout. Il eut envie de rire sur le coup. C’était stupide. Il suffisait qu’il n’agisse pas comme si c’était leur première rencontre. Comme avec ses autres amies. Ils s’étaient pourtant beaucoup parlé, n’est-ce pas ? Ils ne démarraient pas de zéro… Et c’était bien là, la différence avec un rendez-vous gênant. Passant une main derrière sa tête, Alban sentit son sourire s’agrandir. Il se retourna donc vers la brune et eut une mine d’excuse.

- Désolé, je t’avoue que j’étais vraiment super nerveux à l’idée de te rencontrer « en vrai ». Ça doit être un peu gênant, n’est-ce pas ? Je suis assez timide quand je vois des gens pour la première fois, mais sachant qu’on s’est déjà beaucoup parlé, on ne peut pas considérer ça comme une première fois, non ?

Il prit une grande inspiration et se leva.

- Je vais donc recommencer du début. Salut Djelly, je suis Alban. Je suis heureux de te rencontrer enfin.

Puis, esquissant un sourire plus sincère, il enchaîna :

- Désolé. Peut-être un peu too much, non ?

Il s’interrompit en voyant Zénith revenir vers lui pour quémander un peu d’argent afin de refaire quelques tours de manège. Tiens, de quoi lancer un sujet de conversation.

- Oh et je ne t’ai pas présenté mon équipe. Les deux oiseaux ce sont Zéphyr et Mistral. Le Noctali c’est Auster. Et l’idiot qui est actuellement en train de fouiller dans mon porte-feuille c’est Zénith, un Reptincel qu’une amie m’a confié. J’ai encore deux zouaves dans le carrousel mais tu auras bien le temps de faire leur connaissance plus tard, Arceus t’épargne encore un peu. J’ai aussi un bébé Barpau chromatique mais je l’ai confié à Ambre Lawford parce que hm… je ne me suis jamais occupé d’un Pokémon aquatique et avec tous les oiseaux autour ça avait tendance à le stresser… Donc jusqu’à ce qu’il grandisse un peu plus et s’habitue aux Pokémon, Ambre s’en occupera. Mais bon, je suppose que tu as déjà eu le problème, non ?

Il lui sourit et, en attendant qu’elle lui réponde, il glissa discrètement un billet vers Zénith pour qu’il retourne au carrousel. Chose qu’il fit rapidement, non sans avoir au préalable fait une pose ridicule devant Djelly pour l’impressionner. Bon. Au moins avait-il permis de détendre l’atmosphère, cet inutile reptile. Cela allait-il suffire pour que Djelly se détende ?

_________________
Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Djelly Fish
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]   Lun 15 Fév - 20:24

Informations diverses.

Vous avez un mess@ge [PV Alban]


« Oui c'est bien moi, enchanté Alban »

Ouf c'était bien, j'étais heureuse de ne pas m'être trompé. Me connaissant, moi et ma chance inexistante j'aurais pu tomber sur une personne peu commode. Surtout qu'il était de dos. Bref passons ma lubie de malchance par-dessus mes épaules. J'étais vraiment heureuse de mettre un visage sur le nom d'Alban, même si j'étais un peu tendu ayant peur de le faire fuir. Quoi, oui je pouvais faire fuir les gens…et ce n'était pas un super pouvoir génial, bref.

Un silence s'était installé entre nous, rendant subitement notre échange gênant…il fallait surement que je trouve une chose à dire. Mais quoi ? Quel grand dilemme !quand c'était comme ça j'étais capable de dire des bêtises…Mais je n'eus pas à briser le silence présent vu que mon ami virtuelle, qui n'était plus virtuelle, avait pris les devants avouant qu'il était aussi assez nerveux de me rencontrer en vrai. Bizarrement son aveu me rassura, je n'étais donc pas la seule à stresser pour cette première rencontre. C'est vrai que j'étais un peu gênée…enfin je dirais plus impressionné par Mais, il me posa une question qui me fit me remettre en question. Il était vrai que l'on s'était beaucoup parlé par message Ipok…Donc techniquement on se connaissait déjà…Vu sous cet angle en effet.

Je le vis se lever devant moi, ce qui me m'avait légèrement surprit.

« Je vais donc recommencer du début. Salut Djelly, je suis Alban. Je suis heureux de te rencontrer enfin… Désolé. Peut-être un peu too much, non ? » Avait-il dit une sourire légèrement gêné.

Je m'étais retenue jusqu'à la fin pour ne pas rire, mais ça dernière phrase déclencha mon fous rire. Pas contre lui, mais la situation…je l'avais trouvé comique…aussi je riais de tout. Je repris mon calme quelque seconde après avant de répondre à mon camarade.

« Oui en effet ça fait too much, mais je suis ravis de rencontrer enfin, Sir Alban » rajoutais-je en faisant une courbette avec amusement. Oui je le taquinais, car j'essayais de détendre mon camarade. Sur le coup sa phrase m'avait détendu et je ne stressais plus vraiment afin de savoir comment agir ou réagir. Je n'avais qu'à faire comme lui être tout simplement moi.

Nous fûmes interrompu par un Reptincel, qui se trouvait être le pokémon d'Alban. Il me présenta sa petite troupe présente, avant de me parler de son Barpau qui n'était pas avec lui car, il stressait en présence de pokémon vol. J'étais étonnée d'apprendre ça. Il m'avait demandé si moi aussi j'avais eu ce genre de problème dans mon équipe.

Je regardais le Reptincel qui me fit une pose plutôt marrante avant de partir vers le carrousel le billet dans la patte, se qui me fit sourire de nouveau. Puis, je répondis à la question de mon camarade.

« Je t'avoue je n'ai pas encore eu ce genre de problème. Les seuls bébé pokémons que j'ai eu était des oiseaux et un Scorplane. Ils sont un peu bruyant avec leur caractère propre et ont la fâcheuse tendance à me mettre dans l'embarras…Surtout ma Nirondelle » disais-je en soupirant avant de continuer. « Ah ! Laisse-moi te présenter ceux qui m'accompagne, voici mon starter…juste derrière toi Givre, avec Blaze mon petit chanteur d'opéra. » Disais-je en pointant les deux pokémons qui était juste derrière Alban l'observant sagement. « Et là tu as Eris ma Corboss et un Pandespiègle inconnu. Je ne sais pas d'où il vient, je pense qu'il s'est perdu donc en attendant de retrouver son propriétaire je le laisse gambader avec Eris. Sinon en pokémon vol, j'ai….Beaucoup de pokémon, en général. J'ai pu voir des amitiés étranges naître dans mon équipe. Genre ma Wattouat et ma Corboss sont de très bonne amie, je ne pensais pas cela possible, mais pourtant si. Mais bon, malgré le fait que j'en ai beaucoup, je prends le temps de m'occuper de chacun d'eux pour qu'il puisse évoluer et devenir plus fort…Ce n'est pas facile, certain ont un caractère très dur, mais bon je pense que je m'en sors pas mal pour le moment hahaha. » Disais-je en me grattant derrière la tête. « Désolée je me suis un peu laisser emporter par le sujet. Ah d'ailleurs avant que j'oublie, tient les Cts que tu m'avais demandés je t'ai pris une utilisation de chacune. » Disais-je en tendant les trois CDs à Alban.

Ma Corboss s'était soudainement approché de moi en pointant le carrousel avec le petit Pandespiègle. J'imagine qu'il voulait y faire un tour aussi. Je demandais à Givre et à Blaze s'il voulait y aller aussi, Blaze refusa mais Givre voulait bien. Je leur avais donné des sous, pour qu'ils aillent eux aussi s'amuser et demandait à Givre de surveiller Eris et le pokémon Noir et Blanc, au cas où.

Puis, j'allai m'asseoir à côté d'Alban tout sourire, avant de regarder le carrousel. « J'espère que les Cts t'aideront. D'ailleurs si ce n'est pas trop indiscret tu comptes faire quoi avec ses utilisations ? »

Oui j'étais curieuse et je l'ai toujours été. Et puis c'était une façon ou une autre de meubler la conversation, d'apprendre à mieux connaitre Alban en vrai. De plus, je pouvais parler tranquillement avec lui, vu que Givre surveillait les deux autres calamités.

Hrp : Vente/ Don d'une utilisation de Zenith, nœud herbe, écosphère
.


_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]   Mar 16 Fév - 19:39



Vous avez un mess@ge_
Alban Abernaty & Djelly Fish

La première rencontre était toujours la plus inconfortable. Alban s’était retrouvé tendu, incertain, étrange ; des tourbillons de questions venaient de l’emporter aussi simplement qu’une poupée de chiffon. Comment les gens faisaient-ils pour faire des rencontres via internet ? Il ne comprenait vraiment pas. Pour le coup, s’il n’avait pas entendu parler de Djelly par le biais de Ginji, de Loan, ou n’importe lequel de ses autres camarades, il aurait eu encore plus de doutes. Et si la mignonne adoratrice des oiseaux était en fait Robert, routier de 52 ans, père de trois enfants et dresseur d’une flopée de Racaillou peu commodes ? C’était une possibilité à ne pas écarter, même s’il espérait que les talents d’observateurs de Ginji et de Loan n’étaient pas aussi défaillants. Quoique, le second avait un peu de mal avec les questions de sexe visiblement, donc ça ne l’aurait pas étonné. Par chance, Djelly était loin d’être un Robert quinquagénaire et ce fut une jolie brune aux yeux rubis qui vint à sa rencontre. Des deux, il aurait été difficile de dire qui était le plus paniqué. Pour autant, ce stress commun participa à les dérider ; au bout de quelques échanges à peine, ils parvinrent au moins à rire plus ou moins naturellement en présence l’un de l’autre. Cela n’avait pas été sans effort cependant, et Alban se félicita intérieurement. Pour une fois, il ne s’était pas enfui en courant ou ne s’était pas retrouvé à faire le carpe face à la Pyroli.

Djelly éclata d’ailleurs de rire quand il se présenta pour la seconde fois, et Alban se joignit à elle - plus discrètement néanmoins -. On aurait dit que tous les deux libéraient une pression qu’ils n’avaient que trop accumulée. Ils devaient avoir l’air stupide, vu de l’extérieur. Certaines personnes se tournèrent vers eux et pressèrent le pas pour les éviter le plus rapidement possible. Deux vrais gamins… Avec un ton équivalent au sien, Djelly lui répondit et se fendit même d’une courbette qui fit sourire le châtain. « Sir Alban ». Ciel, ça sonnait presque aussi pompeux que sa présentation. Pour couronner le tout, Zénith trouva le moment opportun pour venir piquer dans son portefeuille. Alban en profita pour présenter le Reptincel qui avait autrefois appartenu à Calliope à la TopDresseuse, puis le laissa repartir vers le carrousel. Il embraya ensuite sur le sujet de sa Barpau, et la conversation se lança de la façon la plus naturelle possible.

Il fut un peu déçu d’apprendre que Djelly n’avait jamais eu les mêmes problèmes que lui. Visiblement, sa team était beaucoup plus axée aérienne que la sienne. Normal après tout, quand on voulait devenir une championne d’arène du type Vol ! Il sourit cependant quand elle lui présenta son Dimoret et le petit Passerouge. Avec intérêt, le regard bleu du Voltali s’attarda sur le minuscule rouge-gorge. Ah… Les Passerouge étaient de très beaux Pokémon, et ses évolutions étaient tout aussi sublimes. Pas forcément les Pokémon les plus apprivoisés ni les plus pratiques pour de la Poste, mais c’était toujours un réel plaisir d’observer le plumage écarlate d’un Flambusard.

- Enchanté, dit-il aux deux Pokémon présents derrière-lui, avec un sourire qui se voulait rassurant et calme.

Avec un peu plus de réserves, il regarda la Corboss du nom d’Eris. Il avait toujours un peu de mal avec ces Pokémon qu’il savait fourbes, depuis le fameux épisode sur l’île aux Oiseaux. Celle de Djelly semblait ne pas échapper à la règle, et elle le regarda avec de petits yeux visiblement mauvais. Mais peut-être était-ce simplement une interprétation de sa part. Plus curieusement, il observa le minuscule Pandespiègle dont le propriétaire était inconnu.

- Hmmm… Il me semble que j’en ai vu quelques spécimens lors de la soirée d’Halloween, mais pas mal de nos camarades en ont. Je ne sais plus trop hm… Peut-être Aileen ? suggéra-t-il, se rappelant du fait que la Préfète Pyroli avait également un Pandespiègle.

Quant à savoir s’il l’avait vu lui-même ou s’il en avait simplement entendu parler, il n’en savait rien. Il ne parvenait pas à se rappeler de ce genre d’informations. Cela lui semblait cependant peu probable ; après tout, Djelly était dans le même dortoir qu’Aileen. L’une des deux se serait probablement rendu compte de quelque chose.

- Tu as l’air d’avoir pas mal de Pokémon, en tout cas. Et dire que moi j’ai déjà des difficultés à me débrouiller avec ceux que j’ai… D’ailleurs je ne suis allé aux dernières Sorties Captures que dans le but de voir de nouveaux paysages. Bon, je me suis retrouvé à devoir quand même capturer des Pokémon par erreur mais… La prochaine fois, j’espère que tout se passera bien.

C’était un peu trop optimiste de penser cela, mais qu’importe. Djelly lui présenta ensuite les CTs dont ils avaient parlé via iPok et qu’il avait proposé de lui acheter et son visage s’éclaira. Les prenant en main avec une expression ravie, il la remercia chaleureusement.

- Superbe ! Merci en tout cas, ça me sera fort utile…

… ou pas, vu ce qu’il allait en faire. Mais dans tous les cas, sa vie serait grandement facilitée et il lui en étant vraiment reconnaissant. Les Pokémon de Djelly lui réclamèrent alors quelques tours de carrousel, et Alban se sentit un peu coupable de ne pas leur avoir proposé quand son Reptincel était venu les voir. Bon. Le mal ayant été réparé, il put se concentrer sur son interlocutrice qui continua d’entamer la discussion. Un peu gêné, il se gratta l’arrière du crâne. Hm… C’est-à-dire que…

- Heu eh bien… Attend, tu vas comprendre.

Il se leva ensuite et appela Hélios. Le Larveyette l’ignora cependant superbement, et il dû renouveler ses appels plusieurs fois jusqu’à ce qu’il consente descendre de la tasse dans laquelle il s’était installé de façon presque princière. Avec mauvaise humeur, le Larveyette vint le retrouver les sourcils froncés. Alban poussa un soupir exaspéré.

- Tiens petite tête, c’est pour toi. Tu les voulais, n’est-ce pas ? lui demanda-t-il en se penchant vers le Type Insecte et en lui présentant les CDs.

La réaction fut immédiate. Le Larveyette se mis à trépigner sur place comme si on venait de lui annoncer que Noël était avancé et qu’en prime, on fêterait son anniversaire. Se rendant ensuite compte de son comportement, il regarda Djelly et redevint aussitôt calme, la défiant du regard comme s’il essayait de lui faire avaler qu’il ne s’était ABSOLUMENT rien passé. Il posa ensuite ses petites pattes sur les CTs et se nimba d’une lumière blanche à chaque apprentissage. Attaques apprises ! Beaucoup plus heureux mais pas reconnaissant pour autant, le Larveyette s’éloigna et retourna avec frénésie jusqu’au carrousel. Bon… Pour des remerciements, c’était raté, n’est-ce pas ? Rendant les CTs à Djelly et lui donnant une petite bourse au passage, il lui sourit avec gentillesse.

- Tiens, merci encore ! Bon alors pour tout t’expliquer, un Phyllali m’a donné ce Larveyette qu’il avait capturé sur Babiri et dont il n’arrivait pas à s’occuper. Comble de malchance, il se trouve être un Pokémon vraiment insupportable et très diva sur les bords. Je crois que son grand objectif dans la vie est de faire des Concours Pokémon et de devenir une icône du monde du théâtre. Autant dire qu’avec moi, c’est mal parti… Comble de malchance, comme c’est un Insecte, il a très peu d’attaques. Ça fait quelques semaines qu’il insiste pour que j’aille lui acheter des CTs. Il sait écrire le bougre - je ne sais même pas comment il a appris, d’ailleurs -, donc il noircit tous mes cahiers de cours avec ses demandes incessantes. Avec ça, je suppose qu’il va se calmer un peu… au moins pour quelques jours, je l’espère.

Il ne put cacher le timbre exaspéré de sa voix. Mais quand on parlait d’Hélios, pouvait-il s’exprimer autrement ?

- Tu as quoi comme Pokémon difficiles à gérer, toi ? Que je me sente un peu moins seul...  

_________________
Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Djelly Fish
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]   Jeu 7 Juil - 17:12

Informations diverses.

Vous avez un mess@ge [PV Alban]


Alban m'informa que ce pokémon était sûrement celui d'Aileen… Elle avait un Pandespiègle ? Depuis quand. Puis je pense que si ce Pandespiègle était le sien il serait déjà retourné avec elle vu que je la croisais tous les matins. Au pire elle serait venue me voir…Non je devrais sûrement me mettre à chercher plus en profondeur sur le propriétaire de ce pokémon. Avec tout ce que je devais faire, j'avais placé cela en second plan…Voir dernier plan.

Je m'étais dit que quand le pokémon aurait eu assez de se fighter pour un rien avec ma Corboss, il serait retourné voir son dresseur, mais en fait non…il était resté… Pour mon plus grand malheur. Ma réflexion fut coupée par la voix de mon camarade. Ce qui était bien, je n'avais pas envie de rêvasser dans mes penser en présence d'Alban. J'avais envie de profiter de cette rencontre. Depuis le temps que l'on se parle par Ipok…

- Tu as l'air d'avoir pas mal de Pokémon, en tout cas. Et dire que moi j'ai déjà des difficultés à me débrouiller avec ceux que j'ai… D'ailleurs je ne suis allé aux dernières Sorties Captures que dans le but de voir de nouveaux paysages. Bon, je me suis retrouvé à devoir quand même capturer des Pokémon par erreur mais… La prochaine fois, j'espère que tout se passera bien.

« Ah oui, j'avoue, j'ai beaucoup de pokémon. J'en ai recueilli certain, car il attaquait leur ancien dresseur dès qu'il était sortie de l'œuf. D'autre sont des cadeaux de mes amis, qui ont eu une petite pensée pour moi… » Étrangement mon regard se posa sur Blaze, j'étais extrêmement reconnaissante envers Orren pour ce cadeau. Heureusement que ce jour-là j'avais un cadeau pour lui aussi…  «  Les autres en majorité, c'est des coups de cœur, enfin si je peux appeler un combat pokémon torride sous la pluie, dans la neige ou dans la boue comme un coup de cœur. Mais, j'essaye de m'en occuper au mieux…Malheureusement à cause de la formation que j'avais choisi…j'ai peur de favoriser mes pokémons vol, ça m'attriste parce que j'aime tout mes pokémon de la même façons…Mais je pense qu'ils le savent et comprennent. Ils sont toujours heureux de me voir les appeler pour un entraînement, un combat ou juste une ballade. » Je m'étais laissé porter par mes mots, sans aucun filtre et parlais avec franchise à mon ami passionné de pokémon vol. « Moi aussi j'espère que ça se passera mieux la prochaine fois pour toi les sorties captures. » disais-je joyeusement après avoir été silencieuse pendant quelque seconde.

Après avoir donné quelque sous à mes pokémons et qu'ils soient partie tous les deux en mode " youhou on va bien s'amuser" et poser la question indiscrète a Alban. Je reçus une réponse assez directe.

Le châtain appela le pokémon à qui il voulait apprendre ses CT et qu'elle ne fut pas ma surprise de voir arriver… un insecte …

….

….

Bug système veuillez redémarrer le cerveau de Djelly.

Le pokémon d'Alban apparut, mon camarade m'expliqua plein de trucs, mais sur le coup je me concentrais pour ne pas crier de terreur et fuir 300KM loin d'ici. Oui, j'intériorisais. Je ne voulais pas, je ne pouvais pas faire ça. Depuis le temps que je voulais le rencontrer, lui parler en vrai…Je ne voulais pas faire ça, je ne voulais pas blesser Alban, ni lui faire peur, donc je me retenais. Mon teint devînt encore plus blanc qu'à mon habitude, j'étais déjà bien  clair avec le froid. Mais c'était dû à mon choc. Encore un peu et mon âme sortait par ma bouche….Enfin nous allons dire que j'avais mon Dimoret et mon Passserouge qui s'agitait à côté de moi en mode panique, parce que j'étais à deux doigts de m'évanouir à côté de mon ami.

Le pokémon insecte s'en alla fièrement, retournant vers le manège. Mon panicomètre se mettait à descendre, mais je tremblais encore. Quand Alban me redonna les CT je tremblais encore, je faisais tout pour ne pas qu'il remarque ça, mais je n'étais pas douée pour cela. Je rangeais les disques dans mon sac avant de souffler un bon coup, essayant de me calmer tranquillement. Le voltali m'expliquât comment il avait eu ce pokémon et son caractère. Apparemment il devait vraiment avoir une forte personnalité de ce que me décrivait le jeune homme qui semblait épuisé rien que me racontant ces différentes anecdotes.

Il me demanda si j'avais aussi des pokémons difficiles dans mon équipe, si seulement il savait. « Si si j'ai des pokémons qui ont aussi des caractères bien trempée. » disais-je en raclant un peu ma voix qui était devenue légèrement roque. « Par exemple tu vois ma Corboss ? Elle est celle qui avait un caractère assez embêtant. Elle voulait à chaque fois me voler ma pierre nuit pour évoluer, alors que je n'étais prête à le faire. Elle faisait des crises, m'attaquais parfois pour avoir ce qu'elle voulait. On s'est souvent battue, mais maintenant ça va mieux » disais-je en regardant le volatile observer la cabine ou le forain faisait les réglages pour le manège. « J'ai aussi une Wattouat qui adore se frotter contre moi sachant qu'elle a la laine chargée en électricité. Mon Lochklass est très paternel protecteur. Et Givre me faisait tomber sur des gens pour que je me fasse des amis… » Racontais-je en ayant un regard appuyé sur le pokémon en question qui faisait comme s'il n'avait rien entendu. « Mais en fait c'est surtout Eris qui m'a posé problème. Je suis contente qu'avec ça se soit arrangé. C'est le premier pokémon vol que j'ai attrapé, elle est un peu spéciale pour moi…» disais-je en toute sincérité. Même si j'aimais mes pokémons de la même façons, cette vérité était le cas, Eris était spéciale. Mon premier oiseau que j'avais capturée et dressée.Je n’avais pas envie de laisser croire que je faisais du favoritisme dans mon équipe.Qu'ils soient vol ou non il avait tous une place dans mon cœur, mais ça il le savait déjà.

Ça me faisait du bien de parler en toute sincérité avec Alban, c'était comme si on se connaissait depuis un long moment. C'était étrange mais agréable. Aussi, il fallait que je lui explique pourquoi je tremblais, prendre un peu les devant pour ne pas qu'il s'inquiète « Désolé, j'ai dû te paraître bizarre, mais en fait j'ai extrêmement peur des insectes… » Avouais-je un peu à demi-mots… « Des gens m'ont dit que c'était bizarre comme phobie, surtout pour une futur spécialiste type vol…mais c'est plus fort que moi je panique quand j'en vois un…et je veux fuir…c'est pour ça que…'fin voilà » disais-je à voix basse, un peu gênée.
.


_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]   Jeu 21 Juil - 18:27



Vous avez un mess@ge_
Alban Abernaty & Djelly Fish

Lors d’une première rencontre, parler de soi et de ses Pokémon permettait souvent de mettre à l’aise les deux partis. Bien plus détendu depuis qu’il avait abordé ce sujet avec Djelly, Alban s’installa plus confortablement encore sur son banc. La température extérieure avait beau être basse, entre la présence de Djelly et son gros manteau, le châtain se sentit comme dans un nid confortable. Les premières appréhensions passées, la Pyroli et le Voltali dialoguaient déjà comme de vieux amis… Ils gardaient certes une part de timidité, mais cela avait bien plus à voir avec leur caractère de base qu’avec un quelconque malaise externe. Un sourire se dessina d’ailleurs ses les lèvres d’Alban lorsque Djelly lui avoua avoir « beaucoup » de Pokémon. Selon lui, c’était clairement un euphémisme. Il ne se souvenait plus des effectifs exacts de la brune, mais une chose était sûre : son équipe devait certainement lui coûter cher en nourriture. Il hocha néanmoins la tête lorsqu’elle lui parla des Pokémon qu’elle avait recueillis. Lui-même avait récupéré Hélios de la même façon, même si, hm… Alban espérait que son insupportable Larveyette n’avait jamais attaqué Issun. Il comprenait donc quelle sensation cela faisait. Le sentiment de se sentir un peu « obligé » mais pas totalement non plus. Un doux mélange entre l’envie d’accepter le Pokémon et la compassion pour son ancien dresseur. Pour avoir perdu Pampero de la même façon, Alban n’avait pas ressenti que de l’enthousiasme à l’idée de prendre Hélios avec lui. Et cela n’avait rien à voir avec le caractère horrible du type Insecte.

Il éclata néanmoins de rire lorsque Djelly lui parla de ses « coups de cœur ». Elle avait de drôles de coups de cœur, tiens. Alban n’avait jamais vraiment vécu ça, mais il pouvait le comprendre tout de même. Et puis de toute façon, quoi qu’il arrive, on finissait forcément par s’attacher au Pokémon qu’on capturait. Que ce soit par erreur comme pour Auster et Aura, ou par obligation comme pour Pampero. En tout cas, le rejet total était difficile du côté d’Alban. Il voyait pourtant beaucoup d’autres dresseurs abandonner les Pokémon capturés, ou les échanger et revendre… Lui n’y parvenait pas. Après tout, sauf cas exceptionnels de capture par erreur, on ne pouvait pas ne pas s’entendre à chaque fois avec les Pokémon capturés, non ? Enfin… Il avait du mal avec tout l’aspect business autour des Pokémon au sein du campus, mais qu’importe. Chacun était libre de faire ce qu’il voulait, après tout.

- Tu as le coup de cœur facile, en tout cas, la taquina-t-il. Bon après, tu as aussi passé beaucoup plus de temps à l’académie que moi, donc c’est normal que tu ais fait plus de capture. J’essaye de me limiter au maximum pour ma part, vu que je reçois également pas mal de cadeaux d’amis ou de connaissances. Mon Tylton et ma Barpau sont d’ailleurs des œufs que j’ai reçus de la part de gens avec qui j’ai travaillé. Les effectifs montent vite lorsqu’on accepte tout de tout le monde, et j’ai peur de ne pas pouvoir accorder de l’attention à tous si je continue d’en capturer. Mais si tu arrives à gérer, c’est très bien. Tes Pokémon ont l’air compréhensifs et tu as l’air d’être très douce avec eux, donc ça ne devrait pas poser de soucis…

Il lui sourit avec gentillesse puis s’interrompit quand elle sortit les CTs pour lui. Souhaitant lui montrer plutôt que lui expliquer le pourquoi du comment, Alban jugea plus pratique d’appeler Hélios directement. Le Larveyette, après quelques réticences, finit par venir jusqu’à lui. L’apprentissage des attaques se fit alors très simplement, et Hélios repartit faire un tour de carrousel dès qu’il n’eut plus besoin d’Alban et de Djelly. Niveau reconnaissance, on avait déjà vu mieux… Mais bon, c’était Hélios, après tout. Le châtain en profita d’ailleurs pour rebondir sur le sujet des Pokémon à problèmes. Il doutait fort qu’il puisse exister pire peste que son Larveyette, qui volait de l’argent dans son sac, écrivait sur ses cahiers de cours et lui rendait la vie difficile, mais ne savait-on jamais. Peut-être souhaitait-il se sentir moins seul dans sa galère, même si ce n’était pas très sympathique de sa part.

Attentif, il écouta donc l’histoire de la Corboss. Comme il s’y était attendu, ce Pokémon n’avait pas toujours été très sympathique avec sa dresseuse. Enfin… c’était peut-être un préjugé de sa part, mais il avait réellement du mal avec cette espèce. Trop fourbe. Trop mauvaise. Oiseau de mauvais augure. Il fut néanmoins rassuré d’apprendre que les choses allaient mieux entre la Corboss et sa dresseuse. A côté, les autres paraissaient plus sages. Ou en tout cas, pas au niveau des trois débiles de son équipe.

- Tant mieux si les choses se sont arrangées. Puis c’est vrai que même si on ne veut pas faire de préférences, il y a forcément des Pokémon qui sont plus spéciaux que d’autres pour nous. Cela ne veut pas dire qu’on les aime plus ou quoi que ce soit… mais par exemple, Zéphyr qui est mon premier Pokémon aura toujours une place particulière. Idem pour Auster, qui est le premier que j’ai capturé. Enfin… Ce sont ceux avec qui j’ai passé le plus de temps, également… donc les choses s’expliquent ainsi.

Il étendit ses bras et passa ses mains derrière sa tête, songeur. Être un dresseur n’était pas forcément toujours simple. Remarquant ensuite que Djelly tremblait, il pencha la tête sur le côté.

- Tu as froid ? lui demanda-t-il, prêt à lui donner son écharpe s’il le fallait.

La réponse fut néanmoins tout autre, puisque la brune lui avoua qu’elle avait la phobie des Insectes. Se sentant brusquement mal à cause d’Hélios, Alban coula un regard vers son Larveyette pour voir s’il était bien à distance respectable. Pour le moment, ce dernier était encore en train de faire des tours de manège donc il n’y avait aucun soucis, mais… Alban soupira. C’est vrai que ce genre de peur était courant.

- Je suis désolé, je ne savais pas. Je ferai attention à ce qu’Hélios ne t’approche pas de trop près. Et sinon, ça n’a rien de bizarre. Je connais pas mal de gens qui en ont peur, ne t’en fais pas. Tu as besoin d’un petit remontrant peut-être ? Comme…

Il regarda autour de lui et avisa la présence d’une roulote qui vendait quelques sucreries. Se levant, il alla chercher des chocolats chauds et un sachet de beignets, chichis et douceurs diverses. Invitant Djelly à se servir, il lui fit un clin d’œil.

- Ça va mieux ? Et puis si ça peut te rassurer, je hm…

Vérifiant qu’il n’y avait personne dans les parages, il se rapprocha de Djelly et baissa la voix.

- J’ai moi aussi mes phobies. Depuis deux ans par exemple, j’ai une peur panique des grosses vagues. Quand je les vois depuis un bateau il n’y a aucun problème, mais je déteste les avoir en face de moi. Enfin… surtout les grosses. Je pense que c’est lié à une peur de se noyer, ou quelque chose du style. Ce qui est bizarre, vu que je n’ai aucun souci à plonger pendant les cours de Roseverte. Mais bon, j’ai le sentiment de contrôler quelque chose dans ce cas précis…

Il adressa un sourire à Djelly. Il avait certes dit cela pour la rassurer, mais en vrai, c’était plutôt agréable de se confier sur quelque chose qui lui faisait peur. D’aussi loin qu’il se souvienne, Djelly était même la première personne à qui il révélait ça. Enfin… Mordant dans un beignet, il observa un moment leurs Pokémon jouer au carrousel. Ah… Il passait vraiment un agréable moment. Que demander de plus ?


_________________
Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Djelly Fish
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]   Dim 4 Sep - 21:40

Informations diverses.

Vous avez un mess@ge [PV Alban]


Alban était quelqu'un de très gentil. Je pouvais déjà le deviner à travers les différents messages que l'on avait échangés, mais là, j'en étais sûre et certaine. Il était vraiment quelqu'un de gentil, taquin mais gentil. Quand il m'avait taquiné sur le fait que j'avais le coup de cœur facile, j'avais envie de lui répondre au tac-o-tac que pourtant j'étais encore célibataire, mais j'avais peur que cela soit trop déplacé du coup je m'étais retenue et souriais à mon camarade gentiment.

Il m'avait écouté et encouragé, pour mes pokémons, mais aussi il était content de savoir qu'avec Eris les problèmes s'étaient calmés. Cela faisait de bien de voir que des dresseurs me comprenaient. Mais le plus surprenant pour moi a été qu'il ne s'était pas moqué de ma phobie, oui je n'étais pas habituée à tant de gentillesse,... Même si mes autres amis à Pc étaient gentils eux aussi, ce n'était pas pour ça que je disais ça. La dernière fois que quelqu'un avait remarqué ma peur des insectes, il s'était fâché et m'avais balancé la phrase hyper subtile du fait que c'était ridicule pour une spé type vol d'avoir des insectes. Je ne sais plus comment, mais il y a un moment où je me suis retrouvée dans le Psyko d'un Kaorine…. Tu me le paieras un jour Ruby….

Bref parenthèse à part, la phrase du Noctali m'avait blessé du coup je n'osais pas trop le montrer aux autres ma peur. Cela m'avait rassuré de voir quelqu'un s'inquiéter de mon bien-être.

En fait, Alban m'a fait me rendre compte d'une chose, que j'avais des amis ici des vrais, Lansat était une île vraiment surprenante. Cela changeait de ma solitude de gamine, avec mes voisins de Mauville qui me repoussaient à cause de la couleur de mes yeux et de mes cheveux, petite sorcière…Non, maintenant, tout ceci était loin.

Le jeune garçon s'inquiétait il fallait que je le rassure, mais avant. Je posais la main sur mon buste et je pris une grande inspiration. Quand j'ouvris les yeux le châtain avait disparu. Je le cherchais du regard, il était allé à une échoppe non loin de nous et était revenue avec des sucreries et me les présenta en me faisant un clin d'œil.

« C'est gentil. Oui je vais un peu mieux » il rapprocha ensuite de moi pour me dire que lui aussi il avait une phobie, les grosse vagues. Il ne comprenait pas d'où lui venait cette peur et aussi le fait qu'il peut plonger sans problème, malgré sa phobie. « Oh je vois, moi aussi j'ai quelque truc que je ne comprends pas avec ma phobie. Les mimigales, les statitiks et leurs évolutions je n'ai aucun problème avec eux. Mais par contre un Prismillon ça me tétanise. Il faudra bien un jour ou l'autre que je combatte cette peur hahaha. Merci encore pour les sucreries.» disais-je en mangeant aussi dedans.

C'était reposant, je m'étais surprise à regarder le manège tourner, sans rien penser d'autre. Puis, je commençais à avoir soif, Alban aussi surement. Du coup je me levai et pris l'initiative d'aller chercher un truc à boire, du thé aux baies des îles, une boisson bien chaude pour bien faire passer le tout.  

Je tendis son gobelet au châtain en espérant qu'il allait aimer et je continuais à discuter avec lui tranquillement pendant que nos pokémons s'amusaient encore sur le carrousel. Tout était calme et posé. Pas de catastrophe en vue, pas d'alerte, rien. Le calme. Je continuais à parler avec le châtain joyeusement attendant le retour de nos pokémons.

Les paroles d'Alban m'avaient vraiment rassuré, je me sentais comme sur un nuage, je pouvais être moi-même sans avoir peur d'être jugé, ni rabaissé, ni dénigré…C'était donc ça que l'on ressentait quand on avait de vrais amis.

Eris et le PI (Pandespiègle inconnue) revenait vers nous, accompagné des pokémons d'Alban. Je frissonnais un peu en voyant le Larvayette et reculais instinctivement d'un pas. Nous fîmes quelques pas ensemble avant de se séparer, allant chacun de nous de notre côté pour rejoindre nos chalet.  

Je fis joyeusement le bilan de l'après-midi. Pas de dégâts de casses ni de catastrophe, le PI c'était bien comporté aujourd'hui. Je le vis jouer avec un petit truc métallique dans ses pattes. « Mais tu as pris ça où toi ? » disais-je en regardant bien l'objet qui ressemblait fortement à une vis.

« Et merde… » Pestais-je dans ma barbe invisible.


Hrp: fin du rp pour Djé, désolé pour le temps de réponses ><

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]   Ven 14 Oct - 11:10



Vous avez un mess@ge_
Alban Abernaty & Djelly Fish

Par chance, Djelly avait rapidement repris du poil de la bête. Note à lui-même : s’assurer de satisfaire la gourmandise d’une fille était toujours une bonne solution pour se sortir d’une situation difficile. Voilà qui ne tombait pas dans l’oreille d’un sourd ! Quoique… Il n’était même pas sûr qu’offrir ses fameux chocolats viennois à sa Doc lui permettre d’arranger quoi que ce soit dans leur relation. Bah. Dans le doute, ça n’allait pas l’aggraver ; à moins évidemment qu’il ne soit qu’un piètre cuisinier et que Nolan, Max et Mu ne raffolent de ses cocktails que pour lui faire plaisir. Ce serait bien leur genre, tiens. Mais voilà qu’il s’égarait ! Avec un sourire compréhensif, il écouta donc Djelly lui parler encore un peu de sa phobie. C’était drôle à quel point la Pyroli fonctionnait à l’envers des autres filles. D’ordinaire, c’était plutôt les Insectes style araignées et compagnie qui effrayaient les demoiselles, tandis que les papillons étaient considérés comme étant jolis… Enfin ça, c’était surtout parce que les dites filles ne s’étaient jamais assez approchées des papillons, de l’avis d’Alban. Voir le corps de chenille de ces créatures au milieu de belles ailes colorées en guise de trompe-œil avait de quoi être traumatisant, dans le fond.

- C’est drôle, effectivement. Enfin dans le sens incompréhensible et étrange, pas dans le sens amusant… C’est peut-être des grandes ailes des Insectes dont tu as peur en fait, non ? Ou alors tu as peur des Chenipotte et Chenipan, par exemple ? Auquel cas ce serait plutôt la chenille qui te dérange…

Il la regarda, songeur, tandis qu’ils grignotaient tous deux leurs beignets et churros. Comprendre le fondement même d’une phobie n’était pas forcément une tâche aisée. Le Docteur Ghost, qui en avait fait un de ses sujets d’étude, l’aurait dit mieux que lui. Pourtant, selon Alban, il n’était pas forcément bien de trop s’attarder sur les fondements de sa peur ainsi que de toutes les ficelles qui vous permettraient de la comprendre. Le Psychologue de l’académie n’aurait probablement pas été d’accord avec lui, puisqu’il répétait souvent que maîtriser l’origine de sa peur vous permettrait d’un côté de maîtriser la peur en elle-même. Pourtant… Repenser à ces vagues ne l’aidait pas à se sentir mieux, au contraire. Imaginer même l’origine de cette phobie le permettait encore moins.  Alors il avait lâché l’affaire. Il n’avait pas envie qu’une banale peur ravive des souvenirs encore plus douloureux et encore plus profondément enfouis. Il n’avait pas besoin de ça, surtout vu le stade de sa vie dans lequel il se trouvait actuellement. Mais laissons de côté ces pensées déprimantes pour se recentrer sur le présent, voulez-vous ?

- Pas de quoi pour les sucreries, répondit-il finalement avec un demi-sourire. Et les peurs n’ont pas vocation à toutes être combattues. Laisse-toi le temps et va à ton rythme. Quand tu te sentiras prête, tu pourras sauter le pas. Inutile de te forcer jusque-là.

Il aurait voulu lui tapoter doucement la tête comme il le faisait avec sa petite sœur Arya, mais il ne la connaissait pas encore assez pour se permettre un tel geste. Il se contenta donc de garder son visage aimable et doux, afin qu’elle se sente à l’aise. La conversation continuait de filer et de défiler. Au bout d’un moment, Djelly se leva même pour aller chercher un thé aux baies des îles. Après l’avoir remerciée, Alban goûta son breuvage et fut surpris de son goût à la fois subtil et parfumé ; un véritable délice qu’il se promit de revenir commander dès qu’il en aurait l’occasion. Dans ce cadre idyllique, pieds dans la neige et regard perdu dans le lointain, le jeune Pokéathlète commençait à se sentir un peu mieux. La course incessante du carrousel avait quelque chose d’apaisant et de reposant, malgré les cris de ses Pokémon qui s’élevaient parfois de façon aléatoire. Ils s’amusaient probablement d’une façon bien plus mouvementée que lui, mais cela ne voulait pas dire qu’il s’ennuyait pour autant. Il avait une étrange facilité à parler avec Djelly, et il sentait bien que la chose était réciproque. Maintenant… Restait à entretenir cette relation et à ne pas tout faire foirer comme avec Calliope. Enfin bon ; il doutait d’être assez stupide pour refaire la même bêtise avec une autre fille, mais le cœur avait visiblement ses raisons que la raison ignore.

Progressivement, le soleil éclatant de cette journée d’Hiver acheva sa course pour s’écraser vers l’horizon. A ce moment-là, Alban et Djelly décidèrent de prendre le chemin du retour et, Alban, en gentleman, proposa à la brune de l’accompagner jusqu’à son chalet. Il fit bien attention à ce qu’Hélios reste toujours le plus loin possible de la Pyroli, et l’attitude nonchalante et dramatique de son Larveyette l’aida bien. A savoir qu’Hélios saisissait toute occasion de faire son intéressant en se traînant dans la neige et en simulant sa mort de plusieurs façons, toutes plus imaginatives les unes que les autres. Le châtain se demanda même un instant comment son Larveyette faisait pour avoir autant d’imagination, avant d’oublier cette idée ; il était inutile d’essayer de comprendre ce qu’il y avait dans la tête de cet abruti.

Arrivés à un embranchement, Djelly annonça qu’elle partait vers la direction de droite, tandis qu’Alban devait prendre celle de gauche. Après s’être assuré qu’elle ne souhaitait pas qu’il la ramène jusqu’à son chalet, le Voltali lui adressa un petit sourire et la salua ; en lui promettant évidemment de continuer à lui écrire comme ils avaient l’habitude de le faire. Il n’avait pas envie qu’elle pense que cette rencontre aurait un quelconque impact négatif sur leur bonne relation. Elle serait uniquement positive sur leur lien ; c’était la seule chose qu’il y avait à retenir.

Mettant donc ses mains dans ses poches pour reprendre le chemin jusqu’à son propre chalet, Alban se mit à siffloter joyeusement. Cette sortie lui avait mis un peu de baume au cœur, et il se sentait prêt à retrouver ses deux colocataires favoris afin de se faire dorloter au coin de la cheminée. Chocolats viennois en bonus, évidemment. Ah… Décidemment. La soirée s’annonçait aussi satisfaisante que la journée !

HRP : RP Terminé pour Alban

_________________
Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]   
Vous avez un mess@ge [PV Djelly] [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :