we headed to the after party
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: we headed to the after party   Mer 30 Déc - 1:39
avec Sirius & Ren & Hazel   le 19 décembre
if your lookin' for some action
better follow me
« WAAAAAH, C'EST COOL ! »

Alex se hâta à l'intérieur du chalet, sac à l'épaule et valise à la main, explorant l'habitat du regard pièce après pièce. C'était joli comme tout. Elle repéra la cuisine, et courut vers les placards pour en inspecter le contenu.

« Reeeeen, on a même du matériel de cuisine, tu vas pouvoir nous faire de bons petits plats ! »

Elle sautillait, excitée comme une puce, en parcourant le salon, se pâmant au passage devant la cheminée, avant d'aller jeter un coup d'oeil aux chambres. Les trois chambres étaient quasiment identitques. Elle les inspecta minutieusement pendant quelques minutes avant de déposer son sac à main sur l'un des lits en déclarant d'un ton décidé « Je prends celle-là. » parce qu'il lui semblait que les murs étaient un peu plus blancs. Elle lâcha finalement sa valise, et cessa de courir partout pour aller retrouver ses deux amis.

C'était les vacances de Noël à la Pokémon Community. Enfin ! C'était étrange, ce premier semestre lui avait paru à la fois terriblement long, et beaucoup trop court. Il s'était passé tellement de choses, Alex se sentait épuisée. Mais le début des vacances et l'approche de Noël lui avaient aussitôt redonné de l'entrain, et elle semblait déborder d'énergie. Elle avait tout d'abord pensé rentrer chez elle, enfin, depuis le temps qu'elle attendait ça. Du moins, c'était ce qu'elle répétait comme un leitmotiv depuis son arrivée sur Lansat ; mais peut-être que Lavanville lui manquait moins que prévu, en fin de compte. Et quand l'académie annonça l'organisation de vacances de Noël sur l'île pour les étudiants, avec des chalets qu'ils pourraient occuper par groupes de trois pour la durée des vacances, elle avait énormément hésité. Mais ses parents, eux, l'avaient aussitôt encouragée à profiter de l'ocassion. D'ailleurs, ils en profiteraient peut-être pour s'organiser un petit voyage en amoureux pour l'occasion, de leur côté. Alors Alex s'était ruée en direction des dortoirs Noctali et Phyllali pour réquisitionner Sirius et Ren. Les vacances avaient enfin commencé. Et les trois compères découvraient tout juste le chalet qui allait accueillir leur colocation. Alex était particulièreent enthousiaste à cette idée, et elle ne doutait pas que leurs vacances seraient pleines de fou-rires et de souvenirs sympathiques. Ils étaient peut-être partis sur le mauvais pied (tout du moins était-elle partie sur le mauvais pied avec les deux garçons), mais suite à leur mission pâtissière début octobre, ils étaient rapidement devenus un trio de choc. Et Alex comptait bien marquer le coup pour le début des vacances de la team.

Elle se glissa entre les garçons, les attrapant chacun par le bras, et fit son annonce avec un sourire mutin.

« BON ! Ce soir, on fait la fête ! »


★  ★  ★


Et ça s'était décidé comme ça, bien souvent, par un décret d'autorité d'Alex, un soutien enthousiaste de la part de Sirius, et la poker face de Ren. Mais ils se comprenaient. Par un éclair de génie, Alex proposa alors d'inviter Hazel. Ça lui paraissait tellement évident qu'elle ne pouvait pas faire une soirée pareille sans Hazel ! L'idée semblait ravir Sirius. Alex devinait que son amie ne partagerait cet enthousiasme à l'idée de passer la soirée en compagnie du Noctali, mais elle saurait la convaincre. Hazel ne refuserait pas une invitation. Elle envoya également un message à Max, mais celle-ci lui répondit qu'elle préférait passer pour cette fois-ci et profiter de leur première soirée de vacances pour se reposer. Alex s'inquiétait un peu pour elle, elle savait que sa colocataire croulait sous la pression et les repsonsabilités dernièrement, et elle aurait voulu faire quelque chose pour elle. Elle espérait que cet imbécile d'Alban n'aggraverait pas les choses ; mais elle les savait très proches, peut-être que ça lui ferait du bien de passer quelques jours avec lui après tout. Alex avait cependant remarqué les regards que Max s'était mise à lui lancer, et elle espérait vraiment que ces vacances se passeraint bien entre eux, et qu'elle n'allait pas se prendre encore plus la tête en la présence du garçon.

La rouquine poussa un petit soupir pour chasser ses inquiétudes. Le mood était à la fête, ce soir.

« C'est bon, Hazel m'a répondu, elle viendra ! Va falloir aller faire quelques courses par contre. Ren, tu penses que tu pourrais nous préparer quelque chose pour le dîner ? »

Ils sortirent tous les trois faire quelques courses. Ren avait accepté de s'occuper de la cuisine (il bénificierait de l'aide d'Alex et Sirius, à condition de bien les superviser pour éviter que ça ne tourne au désastre). Ils achetèrent également de quoi faire du feu pour la cheminée du salon, des marshmallows, des chips et autres accompagnements ; on ne saurait faire une soirée pareille sans ce genre de cochonneries ! Ils finirent les courses avec du jus de Papaya fermenté pour pimenter un peu la soirée, et rentrèrent préparer le chalet.

Quand enfin Hazel frappa à la porte (après avoir tourné un petit moment à la recherche du bon chalet, tandis que Sirius la bombardait de sms depuis l'iPok d'Alex), la rousse courut jusqu'à la porte pour lui ouvrir et la serrer dans ses bras.

« Hazeeeeeeeeel ♥ »

Dans le fond, la nouvelle venue pouvait voir le fantominus d'Alex poursuivre son nucléos dans toute la maisonnée, et Sirius danser avec son ludicolo, tandis qu'Adara aidait Ren à installer leur petit festin sur la table basse du salon.

La soirée s'annonçait. Animée.

_________________
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: we headed to the after party   Mer 30 Déc - 16:20
WE HEADED TO THE AFTER PARTY
Sirius & Ren & Alex & Hazel
Je dois reconnaître que j'avais été sacrément heureux quand l'administration de la Pokemon Community avait proposé une alternative à rentrer chez moi les fêtes. J'avais pas spécialement envie de rentrer à Algatia pour voir ma famille. Je me portais mieux ici, avec mes amis. Et entre passer des moments tranquilles et agréable avec ces derniers et aller m’enterrer dans des soirées ridicules où tout ce que mes parents feraient serait critiquer mes choix et mon parcours. Alors, dans ma petite tête bien faite il n'y avait pas eu d'hésitation. Je restais sur Lansat et je prendrai un chalet avec mes deux partenaires de crime. Ah, Renren et Alex. On forme un sacré trio. Et vu comme Alex nous a sauté dessus pour nous kidnappé dans son chalet je crois qu'on avait pas vraiment d'autre choix que de se mettre tous ensemble. Pas comme si j'avais vraiment protesté hein. Je les adore ces deux là. C'est mes besties voyez.

Toujours est-il que je dois faire quelque chose de très dur. Faire ma valise. J'ai tendance à toujours trop prendre et à oublier l'essentiel. Surtout que j'ai aucune idée de ce que l'on va faire. Je reste donc un sacré moment perplexe devant mon armoire. Mes coloc sont partis depuis déjà un moment et je suis donc seul dans ma chambre avec Adara et Soleil à mes cotés. Mes deux princesses ne sont pas bien utiles dans ce genre de situation. Il faut dire qu'elles ont des goûts assez opposés … Je soupire. Pourquoi ne puis-je pas simplement prendre mon armoire entière ? Je suis tellement triste. CA me fend le cœur de laisser ce pull avec un renne absolument trop chou. Roh, je le prends. Oui, c'est bien le troisième pull renne que j'ajoute. J'y peux quelque chose si j'adore les pulls de Noël bien kitch ?

Un bon quart d'heure plus tard je boucle ma valise avec un sourire. Un dernier regard à mon reflet pour admirer mon pull cadeau de noël. Son rouge pétant me fera parfaitement ressortir dans cette neige trop blanche. C'est parfait. J'adore Noël. J'adore les pulls de Noël. J'enfile mon gros manteau, mon écharpe et mon bonnet. Renren et Alex auront la surprise en arrivant à notre chalet. Je suis trop drôle. Enfin bon, le trajet se passe dans la joie et la bonne humeur et Alex est trop choute à s'enthousiasmer ainsi. Je dis ça mais je suis pareil. J'ouvre tous les tiroirs et je fouille de partout. Le chalet est trop mignon. Je suis vraiment fan et j'adore l'académie pour nous offrir ses vacances idylliques. C'est troooop cooooool. Et en plus ce soir on fait la fête. Quoi de mieux pour fêter le début des vacances des fêtes qu'une fête. Ça fait beaucoup de fêtes. Mais c'est pas grave, les fêtes c'est bien.

Et y'aura Hazel. Cette soirée promet de l'épique. Je suis hyper emballé. Et évidement, je m'occupe de la musique. Ma super playlist des meilleurs tubes de l'univers est prête à nous faire danser. De YMCA à Nuit de folie, cette soirée promet des danses absolument géniales. Mais avant d'en profiter il faut aller faire les courses, prendre du jus de baies Papaya, des marshmallows et d'autres cochonneries. Faire les courses avec les deux zigotos c'était cool. Entre Axel qui veut tout et Renren qui doit refréner, c'était le bordel. Ensuite nous avons investit notre petite cuisine trop mignonne sous les ordres de notre Renren pour nous faire de bons petits snacks maison.

Tout est prêt. La nourriture, la musique, il manque plus qu'Hazel qui cherche le chalet et que j'harcele de messages bidons depuis l'iPok d'Alex. « t'oùùùùùùùùù ? » ; « t'arrive quaaaaaaand ? » ; « je m'ennuie de toiiii :winkwink: » ; « Zelouuuuuuuuu » … Je ne suis jamais en manque d'inspiration quand il s'agit d’embêter la miss. Le portable dans les mains, je danse sur ma piste de danse improvisée sur Boys boys boys de la grande Sabrina. J'apprends au Ludicolo a développer un déhanché digne des plus grands. C'est indispensable et je dois dire que le mien est pas si mal.

Entre deux coups de hanches voilà Hazelou qui arrive telle une princesse givrée. Ça tombe bien, elle a Givrali ! Ok. J'ai bu un verre de jus de Papaya, je sors des conneries encore plus abrutissantes que d'habitude. Ok. C'est une excuse minable. Je tiens très bien le Papaya. J'arrive vers les deux Givrali qui se font un câlin, trop chou, et je m'incruste en tirant Renren avec nous pour un hug général encore plus chou. L'avantage d'être une grande perche, j'ai de grands bras et je peux tous les tenir et tous les empêcher de s'enfuir. Le hug général terminé, je retourne sur la piste de danse entraînant tout le monde en criant.

- IT'S TIME TO PARTY !

Ça va être awesome.  

code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Hazel Haymitch
Région d'origine : Archipel Orange
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 1372
Points d'Expériences : 259
Pokeathlète Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: we headed to the after party   Jeu 14 Jan - 17:16

We headed to the after party
PV Team Well
Il faisait froid. Il faisait triste. Il faisait délabré et il faisait insalubre. Recroquevillée sur son lit de fortune, les yeux dans la vague, Hazel s’était carrément momifiée à la vue de ce taudis dans lequel elle allait devoir vivre durant toutes les vacances. Orion et sa nouvelle colocataire - Quinoa quelque chose ? - avaient cessé de se chamailler pour rester calmement chacun de leur côté. L’ambiance était aussi morose qu’un vieux western avant l’arrivée du héros. L’effervescence de la bataille de plus tôt avait laissé tout le monde dans cet état semi-léthargique. Comme après une vraie guerre, après tout. Il ne restait plus qu’un paysage dévasté, et leurs yeux pour pleurer. Car ce chalet avait tout ce qu’il fallait pour les déprimer sur les trois semaines à venir ; une seule pièce qui faisait à la fois salon, salle à manger, cuisine et chambre. Une salle de bain dans un état qui faisait regretter les toilettes turques du kebab du coin. Ils allaient devoir dormir tous les trois dans la même pièce. Finie l’intimité, la pudeur. Bonjour l’esprit de vacances et de camaraderie. Yahou ! Hazel s’en réjouissait. Ou pas… Sinon, elle aurait fait autre chose que se lamenter durant les trois dernières heures.

Aussi fut-elle incroyablement surprise et joyeuse de recevoir un sms d’Alex qui lui proposait une soirée ! A ce stade de l’histoire, la Givrali ne savait pas encore dans quelles conditions vivaient son amie et ses colocataires, mais autant dire qu’elle se faisait au moins une joie de quitter son taudis pour aller s’amuser ailleurs. Elle appréciait Orion mais… non… L’ambiance ici était bien trop déprimante pour qu’elle refuse une soirée. Souriant donc quand elle lut que Ren serait de la partie, mais grimaçant quand ses yeux se posèrent sur le nom de Powell - grrrrrr -, Hazel annonça à la cantonade qu’elle prenait le premier tour de salle de bain afin de se préparer. Avant de se résigner face à la saleté ambiante des lieux. Bon bon bon. Elle irait se laver le visage à la neige fondue qu’il y avait dehors et ça irait trèèèèès bien ! Foi d’Haymitch ! *pleure*

Que devait-elle faire donc avant l’heure H ? Elle décida de sortir faire quelques courses. Hors de question qu’elle vienne les mains vides ! Attrapant donc Jack & Muscari, Hazel se mit en mode cavalière et chevaucha son fidèle destrier. Le Doduo piailla dans tous les sens mais finit par la mener là où elle le souhaitait. Le vent qui fouettait son visage lui rappela les conditions précaires dans lesquelles elle allait devoir vivre. Refoulant son envie de pleurer, elle se fit une raison en se disant que ce serait probablement le cas pour tous ses autres camarades. Aaaah, que dirait Alex quand elle verrait son maquillage approximatif ? Hm… Non. Elle avait pu se maquiller bien comme il faut avant de prendre la route du Village de Noël. Elle allait compter sur les capacités incroyables du waterproof et autres magies de la cosmétique pour être aussi rayonnante qu’avant son arrivée. Bon, elle ne pourrait pas faire sa fille coquette en se préparant spécialement pour cette soirée, mais tant pis. Alex et les autres auraient sûrement beaucoup à faire pour préparer le repas. Elle comptait sur le fait qu’ils soient super occupés pour ne pas lui en tenir rigueur.

Achetant donc plusieurs paquets de chips, snack et autres boissons dont raffolaient les adolescents de leurs âges, Hazel descendit de Jack & Muscari pour lui faire porter les courses. Elle marcha donc à ses côtés jusqu’à ce qu’elle ne rentre dans son *pleure* chalet, où elle annonça à la cantonade qu’elle sortirait et ne serait de retour que heu… ben sûrement le lendemain, même si elle n’était pas sûre. Puis, avec ses deux crétins de Pokémon, elle alla déambuler dans les allées pour trouver le chalet de la team Well.

*jingle de transition*

Maudit soit Sirius et ses maudites indications ! iPok en main, Hazel ne cessait de demander des consignes plus claires sur l’endroit où le chalet se trouvait. Mais impossible d’avoir autre chose que des messages transpirants de niaiserie et d’inutilité. « Quel est le numéro de votre chalet ? » « Zelouuuuuuu ! » « Non sérieusement, dans quel coin se trouve votre chalet ?! » « Zelouuuuuuuuuuu ! » « ROH LA FERME TU FAIS CHIER »
Au bout d’une bonne demi-heure à tourner en rond, Hazel trouva enfin le fameux chalet. Et quelle ne fut pas sa surprise de constater que… celui-ci était… normal. Bien trop normal. C’en était même louche. Pas de porte qui grince ? Pas de briques manquantes ? Et les rideaux à cette fenêtre, étaient-ils bien réels ? Intriguée, elle frappa à la porte et une Alex rayonnante vint lui ouvrir avec un sourire.

Rapidement monopolisée par les bras de la rouquine, Hazel bascula vers l’avant et releva la tête pour regarder autour d’elle. Un chalet. Tout ce qu’il y avait de plus fonctionnel et de plus mignon. Avec trois chambres. Un salon magnifique. Une cuisine. Et aucun trou dans le sol. Gnnnnnnn c’était si… si… INJUSTE ! Elle eut presque envie d’en pleurer. Pouvait-elle demander à Powell d’échanger sa place avec elle ? Allooooons, elle serait bien mieux ici et lui là-bas, non ? Non ? Hnnnn. Remarquant un peu trop tard que Sirius s’était approché d’elle avec Ren, elle manqua de hurler sur le Noctali quand il les prit dans ses bras pour un câlin collectif. Puis, elle remarqua le pull de Sirius. Et là, ce fut le drame.

« Prrrffffttttt Powell, c’est quoi ce pull ahahaha » ricana-t-elle tandis que Jack & Muscari déposaient les courses sur la table arrangée par Adara. Non sérieusement. Il s’était vraiment TROP pris au jeu sur la période de l’année. Elle contempla d’un air moqueur le garçon quelques secondes puis se tourna vers Alex. Un grand sourire s’étala immédiatement sur son visage. « Wooooh, ce chalet est juste trooop beauuu ! Quelle chance ! »

Elle confia ensuite son manteau à son Doduo puis s’avança dans la pièce. « Non sérieusement, c’est super ici ! Moi je me retrouve avec Orion et une fille des Mentali. Hmm… Quinoa quelque chose, j’arrive pas à me rappeler de son nom. Et on est dans une espèce de taudis ! Mon dieeeu c’est horrible. Vous avez une chambre chacun c’est ça ? Nous on est tous regroupés dans l’unique pièce et… c’est plein de trous partout… c’est sale… Tu verrais la salle de bain, c’est une horreur ! Oooh je regrette tellement ma chambre dans le dortoir Givrali… » se plaignit-elle à sa camarade. « J’étais tellement contente quand j’ai reçu ton sms et… »

Elle s’interrompit en se rappelant de Sirius qui l’avait faite tourner en rond durant une bonne demi-heure, à cause de ses stupides indications. Abandonnant Alex pour se ruer vers lui, elle lui pointa un index menaçant sous le menton « Et TOI Powell ! Franchement c’était quoi ces messages inutiles ? Et… et… » et l’esprit de Noël Hazel voyons ? Souviens-t ’en un peu ! « et j’ai ça pour toi… » finit-elle en bougonnant et en lui tendant sa CT Eclat Magique. Il lui avait dit par message qu’il était bien intéressé par une utilisation, et elle n’avait pas trouvé d’excuse sur le moment pour ne pas la lui donner. Bah. Ils avaient été gentils de l’inviter, elle pouvait bien se montrer aimable avec lui pour une fois, n’est-ce pas ? « Bon, je suppose qu’on peut commencer à s’amuser, alors. S’il-vous-plaît, faites-moi oublier les conditions précaires dans lesquelles je vais me retrouver pour les trois prochaines semaines. »


_________________
we headed to the after party 470031jvoulaitets

Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: we headed to the after party   Ven 26 Fév - 5:31
'Cause we were never being boring
La rouquine accueillit le câlin général avec joie ; elle n'aurait échangé sa place pour rien au monde. Elle était avec des gens qu'elle adorait, dans un adorable chalet, en vacances, et prête à passer ce qui s'annonçait comme la soirée la plus mémorable du semestre. Elle pouffa alors que Hazel remarquait le fameux pull de Sirius.

« Attends t'as pas vu ses valises, elles sont pleines de machins comme celui-là. Et ça se dit à la pointe de la mode ! »

Elle laissa ensuite Hazel entrer et se mettre à l'aise, allant promptement (et prudemment) récupérer le manteau de son amie auprès de sa bien étrange monture (dont les deux têtes et les becs acérés ne lui disaient toujours rien qui vaille), pour accrocher le vêtement au porte-manteau qui se trouvait à côté. En écoutant ses mésaventures de son amie, Alex sentit une vague de compassion s'emparer d'elle. Elle plaignait sincèrement Hazel ; mais elle n'eut pas le temps de lui en faire part que cette dernière se ruait déjà vers Sirius pour l'engueuler, avant de lui confier un petit disque. La Givrali assista à la scène avec un sourire amusé. Ces deux-là étaient décidément faits pour s'entendre, peu importe ce qu'ils en disaient.

« Bon, je suppose qu’on peut commencer à s’amuser, alors. S’il-vous-plaît, faites-moi oublier les conditions précaires dans lesquelles je vais me retrouver pour les trois prochaines semaines. »

« Avec plaisiiiiiiiir, rétorqua Alex en entraînant son amie à la suite de Sirius et Ren vers le canapé du salon. Que la fête commeeeeeeence ! »

Puis Alex suivit Ren en cuisine pour aller chercher les victuailles et en revint en brandissant triomphalement quelques bouteilles de jus de Papaya, tandis que Ren apportait des plats remplis d'amuse-gueules plus qu'appétissantes.

« C'est partiii ! Oh et je vous préviens, c'est Princesse Sissi qui gère la musique, la soirée sera placée sous le signe de vieux tubes plus ou moins ringards, mais quelques verres de ce truc-là et on le suivra tous sur la piste de danse. »

Il n'en fallait pas plus pour que la soirée soit lancée. Entre les discussions animées autour d'un paquet de chips et de quelques friands, les séances de danse de Sirius qui ne se priva pas d'entraîner avec lui une Hazel qui redoublait de protestations, les mini-jeux, et les verres de Papaya, ils n'avaient pas le temps de s'ennuyer.


★  ★  ★


La soirée était bien avancée, Hazel était affalée sur le canapé, endormie depuis maintenant une bonne vingtaine de minutes. Alex, Sirius et Ren avaient fini par délaisser les chaises et les fauteuils pour finir par s'asseoir par terre. Et Alex était actuellement en train de brandir une pokéball pour soit-disant capturer Sirius et en faire son pokémon trognonminoubidou, tandis que Ren observait la scène en silence, mais nul doute qu'il se marrait intérieurement.

Elle avait peut-être bu un peu trop de jus de Papaya.

Alors qu'elle essayait de calmer son fou-rire après avoir effectivement lancé la pokéball à côté de Sirius (on sait pas trop si c'était pour pas lui faire mal ou parce qu'elle n'arrivait pas à viser droit), la rouquine bredouilla un « ah, attends » avant de s'éclipser. Elle revint armée d'une pokéball qu'elle semblait tenir le plus loin possible de sa personne, avant de la lancer à Sirius avec un simple « Attrape ! » en guise d'avertissement. Puis elle se laissa à nouveau tomber à côté de Sirius.

« C'est pour toi. Si tu en veux. C'est un neitram que j'ai capturé à la précédente sortie. Ce truc me file les chocottes. Mais j'ai repensé au nom que tu as donné à ta serre, à ta passion pour les extraterrestres et tout. Alors je me suis dit "quoi de mieux qu'un alien pour ce cher Sirius". C'est un peu en avance pour un cadeau de Noël, mais franchement j'aime autant qu'il passe pas une nuit supplémentaire sur ma table de chevet. »

_________________
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: we headed to the after party   Lun 29 Fév - 15:54
WE HEADED TO THE AFTER PARTY
Sirius & Ren & Alex & Hazel
Alors, la soirée a prit une tournure à laquelle je n'aurais jamais pensé. Déjà, ma chère Hazel s'est fichue de mon sublime pull, soutenue par Alex. Traîtresse. De toute façon, j'en ai rien à faire, mes pulls sont géniaux et c'est juste de la jalousie. Ouais, voilà. Bande de banane. Ouais, j'ai beaucoup de répartie, vous êtes jaloux aussi ? Tss. Je ne me laisserai pas démonter. Bref. C'est le bordel. En même temps, voilà l'équipe. N'empêche qu'Hazel est hyper malchanceuse. C'est quoi ce chalet. Ils devraient aller se plaindre à l'administration. Je tapote l'épaule de cette pauvre Givrali. C'est pas une vie ça. Je rigole légèrement quand elle râle à propos de mes messages inutiles.

- Hehe, c'était le buuuut. Et merci pour la CT, j'en ferais bon usage promis.

Je lui fait un petit clin d’œil. Avant d'appeler Adara pour lui tendre le disque. C'est bizarre les CT, je trouve ça très peu naturel mais en quelques secondes à peine, ma starter brille fortement et la capsule marque une utilisation en moins. Je rends le disque à Hazel en la remerciant d'une bise. Les détails enfin réglés, la soirée commence pour de vrai. On a à manger et à boire, de la bonne musique, choisie par mes soins, donc tout est prêt pour une soirée de folie.

Mais nous ne sommes que des adolescents peu entraînés à tenir de telles soirées et quelques heures de folie plus tard, le ton se calme. La musique est passée sur des musiques plus douces, les voisins n'étant pas ravi d'entendre autant de bruit en soirée, on a du baisser le son. Et maintenant on a deux copains en état de veille. Hazel est carrément endormie et Ren ne semble pas loin de la rejoindre. Et moi et Alex ? J'étais actuellement en train de me faire capturer. Apparemment mon destin était de devenir le pokemon de ma rouquine. Ce qui déclenche chez moi un fou-rire impressionnant, tellement fort que je ne remarque pas que la jeune fille se lève, un peu titubante pour aller chercher une pokeball. Je ne remarque ça qu'une fois qu'elle me la lance dessus. Elle tente vraiment de me capturer ? Prffff. Elle sait que ça marche pas sur les humains hein ?

Enfin. Ça marche pas sur les humains, on est d'accord ? Y'a pas une nouvelle fonctionnalité ou chez pas quoi ? Je la reçois maladroitement, tentant de ne pas la faire tomber. Avant de lever un regard un peu flouté par le jus de baies Papaya sur la rousse. Neitram. Y'a un Neitram là dedans ? Mon regard s'éclaire. Je saute sur Alex pour lui faire un gros câlin de remerciement, c'est pas comme si c'était le pokemon alien par excellence. Ouiiiiiiiiii. J'ai mon alien rien qu'à moi ! Trop content.

- Awwwwwww !!!!!! Aleeeeeeeeex. T'es trop chouuuuuute. Je vais bien en prendre soin. Tu vas voir on feras des trucs trop cool et tout ! Genre on fera venir des aliens sur la scène de concours et y'aura des vaisseaux spatiaux et grâce à ce numéro trop génial je serais super connu et ça sera grâce à toi ! Je t'offrirais plein de gâteaux pour la peine ! Et de Mademoiselle Amélia steu plaît !


Bon, j'avais moi aussi peut-être bu un peu trop de jus de Papaya. J'veux dire. Il a l'air cool mon projet de ramener des aliens sur la scène mais bon. Reste à trouver comment communiquer avec eux. J'attrape le bol de popcorn et je commence à viser les cheveux de Renren qui s'endort. Il est super cute comme ça. Prfff. Cette soirée est juste géniale. Je m'allonge nonchalamment posant ma tête sur les genoux de la rousse.

- Ça va toi ? C'est nul en vrai on a pas trop le temps de discuter d'habitude. Alors, on va rattraper ça. Huuuum. Dis moi tout sur tes histoires de cœur ! C'est important après tout ! Et j'ai l'impression que cette école c'est un boule à potin. En plus t'es chez les Givrali tu dois tout savoir !

code by mirror.wax


Modération:
 
HRP:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: we headed to the after party   Mar 22 Mar - 12:03
And we'll talk
see what conversation rouses when we're alone

En apprenant la nouvelle, son cher Noctali bondit sur ses pieds pour la serrer dans ses bras. Enfin. Lui sauter dessus avec gratitude, quelque chose comme ça. C'est tellement spontané, et le jus de Papaya aidant probablement, Alex perd l'équilibre et les deux adolescents se retrouvent à nouveau par terre, Sirius toujours accroché à elle, en train de raconter des histoires sur des aliens et des concours de coordination. Aaaah, Sirius et ses idées de prestations complètement sensationnelles. Alex repensa à toutes les fois où il avait menacé de la recruter pour l'assister dans ses délires, et elle se mit à rigoler.

« Oui oui, Sissi, tu deviendras le coordinateur le plus fab de tous les temps, c'est clair. Et pour le gâteau, je veux un Saint Epvre. »

Le premier gâteau qu'ils avaient fait ensemble, avec Ren. Ça ramenait des souvenirs, tiens. Cette mission avait été celle qui avait soudé leur petit trio, après tout. Alors qu'elle était déjà grade 1 et présente à l'académie depuis un semestre entier, c'était toujours la seule mission que la rouquine avait à son actif. Elle ne s'était jamais décidée à franchir le pas. Peut-être qu'il lui faudrait y songer pour son second semestre... Il était temps qu'elle se mette à avancer.

La Givrali lança un regard à son ami, dont la joie était toujours étalée sur son visage, et qui venait d'attraper un bol de pop corn pour les lancer nonchalamment dans les cheveux de Ren, à présent assoupi lui aussi. Pauvre Ren, songea la rouquine, mais il en avait vu d'autres avec eux. Puis son cher Noctali s'allongea alors tranquillement sur le tapis, son bol de pop corn toujours entre les mains, et posa sa tête sur les genoux d'Alex, avant de venir aux nouvelles. Eh. C'est vrai qu'ils avaient rarement l'occasion de discuter comme ça, finalement. Alex avait souvent des séances potins avec Loan, mais en-dehors de ça, tout le monde était toujours tellement occupé. Même quand elle voyait Ren et Sirius, ils finissaient toujours par se retrouver entraînés dans d'absurdes aventures, et étaient rarement assez posés pour discuter vraiment.

« Ben ça va bien. Je commence à me faire à cette école de fous, j'dirais même que je m'y suis bien attachée. J'avance pas très vite dans mon cursus mais je commence à m'y intéresser, donc c'est plutôt cool. Pour ce qui est des ragots, t'imagines même pas. Même si ce qui revient le plus du côté des Givralis, c'est le CallieLeo. »

Les histoires de coeurs, hein ?

« Moi, tu sais bien qu'un jour je finirai par te capturer » dit-elle en lui décochant un sourire malin. Cette blague l'amusait toujours, même si au fond ça la faisait toujours rire un peu jaune en se souvenant de l'attitude odieuse qu'elle avait eue vis-à-vis de ses deux amis au début de l'année. Elle tendit le bras vers la table basse et attrapa la bouteille de Papaya qui n'était pas encore vide, pour en reprendre une gorgée. Elle savait que Sirius ne se contenterait pas de cette réponse à la noix. Elle avait fini par se dire qu'il était encore plus friand de potins qu'elle.

« Hmm en vrai je sais pas, y a rien en particulier. Personne qui s'incruste dans mes pensées... » Comme l'autre rousse, là. « ...qui me fasse me comporter comme une idiote... » Hein, Hanaë. « ...qui-- »

La pokéathlète s'interrompit. Bug. Son expression se métamorphosa alors au ralenti, jusqu'à refléter la surprise, une point d'incompréhension, et soudain une niaiserie inattendue tandis que son teint virait au rouge tomate. Elle baissa lentement les yeux vers Sirius, toujours allongé sur ses genoux. Elle réalisa un peu trop tard qu'elle venait de se trahir de façon magistrale au passage, et qu'il ne la laisserait pas détourner les yeux cette fois-ci. Le jus de Papaya la rendant plus honnête que d'habitude, elle esquissa un sourire un peu gêné, avant de cracher le morceau :

« Enfin, sauf. Hanaë. Peut-être. »

C'était sorti tout seul. Oh non. Elle venait pas de dire ça, quand même ? Hein ?

...ou peut-être que si ?

Merdeeeeeeeee.

samedi ; 19 décembre 2015

_________________
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: we headed to the after party   Ven 25 Mar - 9:57
WE HEADED TO THE AFTER PARTY
Sirius & Ren & Alex & Hazel
Il se sentait bien là. Il était allongé tranquille au milieu des cadavres de paquets de bonbon et de confettis piétinés. C'était ridicule dit comme ça mais il n'aurait voulu être ailleurs pour rien au monde. Il se sentait tellement détendu. Il avait une sorte de sourire niais sur le visage, du genre encore plus niais que d'habitude, ce qui était une sorte d'exploit quand on connaissait le garçon parce que des sourires niais il en sortait à la pelle. Mais étrangement, là, c'était pire que d'habitude. Sûrement parce qu'il était en compagnie des personnes qu'il préférait dans le monde entier ! Son Renren endormi à qui il lançait des popcorns dans le vain espoir de le réveiller, sa Hazel complètement … il ne saurait pas vraiment dire, mais elle était incroyable, exceptionnelle. Un diamant brut. Et sa Alex qu'il voyait à l'envers du fait de sa position. C'était drôle. Elle avait l'air bizarre à l'envers avec ses longs cheveux roux et ses yeux bleus qui semblaient flous.

Il accueilli sa remarque avec un grand hochement de tête convaincu. À ça oui, le meilleur de tout les coordinateurs ! Tellement Fab et tellement paillettes ! Il aurait les plus belles tenues, ses pokemons seraient les plus étincelants, on ne verrait plus que lui. Il serra une étoile. Ça fait longtemps qu'il le proclame à qui veut bien l'écouter. Il brillera autant que ses bien-aimées qui sont si loin de lui. C'est un grand romantique ce garçon. Il croit au grand amour et il est persuadé qu'il a trouvé le sien. Il est là haut. Inatteignable, mais elles sont tellement belles. Comment ne pourrait-il pas les aimer ? Pourquoi ne voudrait-il pas les rejoindre ? Si seulement Regulus était resté. Tout aurait été tellement plus simple.

Tellement plus simple.

Il accepta la demande d'Alex avec un sourire. Un Saint Epvre. Évidement, s'il y avait une chose pour décrire leur amitié il dirait un Saint Epvre, sans hésitation. C'est un peu comme une histoire d'amour. C'est une histoire d'amour en fait. C'est peut-être même plus. C'est une histoire d'amitié. Il a toujours été facile de séduire Sirius. Il aime être séduit, il aime séduire. Mais jamais il ne s'attache. Il n'offre pas son cœur. Son cœur c'est un joyaux inatteignable. Il est tellement bien caché, tellement bien gardé. Pourtant, quand il s'agit d'amitié il baisse toutes les barrières sans soucis. Il laisse son cœur à découvert. Il n'y a aucun frontière à traverser pour ses amis. Il est entier en amitié.

Peut-être qu'en fait, il n'attend que la personne qui brisera ses barrières. La personne qui s'infiltrera dans son cœur comme le font ses amis. Cette personne détruira certainement toutes ses craintes et ses peurs. C'est un peu une princesse, Sirius, il attend son Prince Charmant. Ou sa Princesse Charmante. Pour ce que ça change. Il n'a jamais été très regardant. Peut-être que de voir si tôt son grand frère regarder à droite comme à gauche lui a fait comprendre qu'il n'y avait aucune différence. Il a toujours été ouvert, après tout, il est bien amoureux des étoiles. Il peut bien l'être de l'entièreté des êtres humains.

Il laissa ses mains continuer à s'amuser à viser le visage de Ren. 1 point pour le front, 10 pour la bouche et 20 pour le nez ! C'est agréable de pouvoir prendre le temps de se poser comme ça avec Alex. Il la considère un peu comme une sœur. Mi grande sœur mi petite sœur. Leur amitié est un peu bizarre mais ils le sont aussi alors c'est pas trop grave. Il sourit quand elle prend la parole. Ça lui fait plaisir de voir que finalement elle s'y sent bien dans cette académie un peu folle. Elle avance à son rythme. Elle avance comme elle veut. En fait, ils avancent tous à leur rythme et c'est surement un des points qui lui plaît le plus ici. Il la laisse parler. Les ragots, il aime bien ça mais il doute qu'il pourrait survivre chez les Givrali. Il parait que c'était un incroyable mélange de toutes sortes de ragots plus ou moins vrai. Il les imaginait bien, toutes assises en cercle à s'échanger les derniers ragots comme une sorte de secte. Il pouffa un peu.

- Mais je suis tout à toi, oh chère Dresseuse !

Ils laissèrent un petit rire leur échapper. Ça allait rester longtemps. Puis il plaisantait pas, Alex était sa Dresseuse, elle avait droit de regard ! N'empêche que sa réponse ne le satisfaisait pas. Il se releva, s'asseyant en tailleur face à elle et planta les yeux dans les siens. Alleeeeeeeez. Genre tu peux résister à cette bouille trop mignonne qu'il te faisait. La Coach gesticulait un peu, tentant d'éviter un peu le regard. Elle était clairement hésitante. Un sourire malicieux se dessina sur les lèvres du Noctali. Elle allait céder ! Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Il savait !

Rembobinage. Elle avait dit qui ? Hanaë. Hanaë. Elle avait dit Hanaë.

L'étincelant sourire du garçon se transforma en une moue mi figue mi raisin. Aleeeeex. Non. Steuplait. Fait pas ça. Il se força néanmoins à dessiner un micro sourire sur son visage. Ouais. Non, ça allait pas la tromper. Il allait donc être sincère.

- Wow, si je m'y attendais à celle là.

Il soupira puis passa une main nerveuse dans sa tignasse brune.

- Ecoute, je suppose que tu sais que Hanaë et moi c'est pas l'amour fou … Mais, bon, si ça te rend heureuse … C'est l'important. Mais sache que si elle te fait le moindre mal, je la défonce ! Cash pistache à la menthe !


Même si ça l’agaçait fortement. Il était son ami. Il devait la soutenir. En toutes circonstances. Puis il eut un sourire malicieux.

- Alors comme ça tu joues sur les deux tableaaaaaaaaux ! T'aurais du me diiiiiiiire !

code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: we headed to the after party   Lun 18 Juil - 1:44
I let my thoughts begin to dream
I held my breath and ran into the wild


And there were ugly times it’s true
Some from me and some from you
And devils have a way of digging down
But a friend is not a friend for life
Unless your life is worth the strife
So hold on we’ll be alright


À voir la tête que Sirius tirait, c'était aussi invraisemblable pour lui que pour toi. Bien. Au moins un truc sur lequel vous étiez d'accord dans cette histoire. C'en aurait presque été marrant, la façon dont son expression victorieuse s'était muée en une moue perplexe ; presque. Si ça n'avait pas été aussi embarrassant pour toi.

Tu venais vraiment de le dire. Ta langue s'était soudainemen déliée, petit combo zero self-control et puppy eyes de ton cher Sirius, et les mots avaient franchi tes lèvres sans que tu puisses les retenir. T'étais aussi étonnée que lui en les entendant, comme si quelqu'un d'autre les avait prononcés. Ça ne pouvait pas être toi. Après tout, ça n'avait aucun sens. N'est-ce pas ? Ça pouvait pas être ce que t'avais vraiment voulu dire. Ça pouvait encore moins être vrai. Toi, attirée par une fille ?

Et pourtant, tu l'avais dit. Et maintenant que les mots étaient sortis de ta propre bouche, tu ne pouvais plus qu'y faire face. C'était enfin sorti. Tu ne pouvais plus détourner les yeux. Tu avais passé tellement de temps à le nier de tout ton coeur, à refuser de comprendre, à mentir aux autres et à toi-même. Ça ne datait pas d'hier, pourtant. Ça faisait plusieurs années qu'au fond, tu savais. Qu'elle t'avait tapé dans l'oeil, que ton pouls s'accélérait dès que sa sublime silhouette passait dans ton champ de vision. Tu ne savais pas trop ce que c'était. Maintenant que les faits étaient là, indéniables, tu ne savais pas trop comment réagir. Tu ne savais même pas démêler l'attirance physique de la tendresse que tu avais pour elle, que tu avais côtoyée depuis ton plus jeune âge. Tu n'écoutais la réponse — adorable, évidemment — de ton meilleur ami que d'une oreille, perdue dans ta confusion.

« ...si elle te fait le moindre mal, je la défonce ! »

Oh, Sirius. C'était une rose épineuse, tu le savais ; venimeuse, même. Tu ne pouvais que comprendre la réaction de Sirius. Et tu savais qu'il ne la portait pas dans son coeur. Mais toi, toi, tu avais quasiment grandi avec elle. Tu avais crâné devant elle, tu t'étais ridiculisée, vous vous étiez souvent chamaillées, mais quelque part, vous étiez habituées à la présence l'une de l'autre. Tu partageais tellement de souvenirs avec elle et Nox. Nox. Nox autour duquel tu t'étais mise à tourner, pour te détourner de sa soeur. Tu comprenais, à présent, tout ce que tu avais pris tant de soin à ignorer jusque là. Et quand tu te l'imaginais en pensant à elle, ton sang pulsait dans tes veines : elle était tellement parfaite. Au moins physiquement...

Tu réalisas alors que tu étais inconsciemment en train de te mordiller la lèvre, et rougis encore un peu plus (si c'était possible). Et Sirius en profita pour reprendre contenance :

« Alors comme ça tu joues sur les deux tableaaaaaaaaux ! T'aurais du me diiiiiiiire ! »

Ça, c'était sûr qu'il allait pas te louper. Tu l'avais mérité, en même temps, à faire ton étriquée d'esprit et à te cacher la tête dans le sable comme un doduo. Ouais, comme le doduo d'Hazel, exactement. À cette pensée, tu lanças un petit regard inquiet aux deux autres, pour vérifier qu'ils étaient toujours endormis. Tu priais pour que seul Sirius ait entendu ton aveu. C'était déjà une personne de trop.

Mais à choisir, c'était la personne vers laquelle tu aurais voulu te tourner. Et il allait te charrier. Mais il serait aussi là pour te soutenir. Toujours. Et on ne faisait pas plus à l'aise sur le sujet que Sirius, à ta connaissance. Tout le contraire de toi.

Tu soupiras. Finalement, c'était peut-être pas plus mal que ça se soit passé comme ça. Il était temps que tu apprennes à assumer. T'avais bien appris à embrasser Sirius pour tout ce qu'il était. À accepter. À l'encourager. (Même si pour toi, Hazel était de toute évidence son âme soeur.)

Alors pourquoi pas toi, hein ?

Tu avais pensé protester, mais tu te ravisas.

« ...je. je sais pas trop. J'arrivais pas à l'accepter avant ce soir, en fait. Ça fait longtemps en vrai, mais. C'est comme si je venais juste de le remarquer vraiment. »

C'était bizarre à dire. Toute cette situation était carrément bizarre. Mais c'était toi. Et c'était pas parce que c'était bizarre que c'était mal. Tu commençais enfin à comprendre. Alors tu lui adressa un sourire un peu awkward, un peu perdu, mais étrangement content. Ton coeur battait la chamade à présent.

samedi ; 19 décembre 2015

_________________
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: we headed to the after party   Ven 29 Juil - 21:36
WE HEADED TO THE AFTER PARTY
Sirius & Ren & Alex & Hazel
La conversation avait changé de ton. De l'habituelle ambiance détendue, les deux adolescents s'étaient crispés. Aussi surpris l'un que l'autre par la révélation de la belle rousse. C'était comme si une page se tournait. Comme si quelque chose qui planait sur eux depuis déjà quelques temps venait de tomber. Ils prenaient peu à peu conscience de ce qu'impliquait cette situation. C'était un nouveau chapitre. Une nouvelle page. Une avancée dans leur amitié. Un tournant, un carrefour, une nouvelle voie dans laquelle ils s’avançaient, pour toujours à deux, car leur amitié était sincère et totale.

Même si, Hanaë quoi.

Sirius soupira. Comment pouvait-il la pousser à sortir avec cette fille qu'il détestait. Comment pouvait-il devenir le confident amoureux de son amie. Comment, comment, comment ? C'était un sentiment horrible que de vouloir soutenir une amie sans en être capable. Il était partagé. Oui. Ou. Non. Vrai. Ou. Faux. Chaud. Ou. Froid. Il ne savait plus comment réagir, il ne savait plus que faire. Alors il abandonna tous ses masques et il laissa son cœur parler.

Il se retenait. Encore aujourd'hui, alors qu'il s'était promis d'arrêter d'être le même hypocrite qui n'arrivait pas à communiquer, à dire ce qu'il pensait, encore, il n'y arrivait pas. Malgré les progrès, malgré les efforts, malgré les promesses. Il n’avançait pas et ne changeait pas. Il espérait que malgré ses mots si vides, malgré la retenue de ses mots, Alex comprenne qu'il était là et qu'il serait toujours là pour elle. Parce qu'il tenait à elle et à cette étrange relation qui était la leur. Plus qu'une banale amitié, moins que le grand amour, c'était une famille. Une famille que l'on construit peu à peu, avec les personnes que l'on aime le plus.

Et Hanaë allait probablement faire partit de cette famille, de ce petit cercle où il pouvait être ce qu'il avait envie d'être. Il ne voulait pas qu'elle en fasse partie. Il voulait qu'elle reste cette fille bizarre qu'il détestait et qu'il ne voyait que très rarement, il ne voulait pas qu'elle devienne une constante, un visage qu'il verrait régulièrement. Un visage dont il connaîtrait toutes les expressions. Il ne voulait que connaître sa haine, sa colère, sa rage. Il ne voulait pas la voir sourire face à lui. Il ne voulait pas entendre ses éclats de rire mêlés à ceux d'Alex.

Mais elle, c'est ce qu'elle voulait.

Alors il devait prendre sur lui, prendre sur lui pour comprendre les sentiments de son amie et l'aider à les accepter totalement. Alors il détourna le sujet. Alors il s'intéressa plutôt à la bisexualité probable de son amie. C'était un point sur lequel il serait bien plus sérieux, bien plus apte à l'aider. Un sourire malicieux se forma sur son visage alors qu'il commença à la taquiner.

C'était tout doux. Juste quelques mots taquins pour la détendre et aborder le sujet de manière plus sérieuse. Un sourire gêné se dessine sur les lèvres d'Alex alors qu'elle lui explique qu'elle ne fait que le réaliser. C'est quelque chose qu'il ne peut pas vraiment comprendre. Il a toujours été ainsi. Il sait qu'il a toujours autant regardé les femmes que les hommes. Il n'a jamais aucun problème avec ça. Il a eut la grande chance d'avoir un grand frère ouvert lui aussi sur tout. Alors forcément, forcément, Sirius n'avait eut aucun problème d'identification. Il aimait les femmes et les hommes et par dessus tout, il aimait les étoiles. C'était tout simple.

Tout simple à ses yeux oui. Mais aux siens, aux prunelles azurs d'Alex, c'était complexe, un enchevêtrement d'équations illisibles et incompréhensibles. Ça devait être terrible. De réaliser qu'on est pas entièrement ce que l'on pensait être. Il fut parcourut d'un frisson. Il savait qu'il ne réagirait pas aussi bien qu'elle.

Il posa une main sur son épaule, solidaire dans sa détresse, solidaire dans l'air apeuré qu'elle avait. Dans l'air perdu qu'elle abordait. Il soupira. Il ne savait pas trop comment l'aider, il ne savait pas trop comment faire pour l'aider. Mais il était là et il était hors de question qu'il s'en aille. C'était sa meilleure amie. Sa grande sœur et sa petite sœur. C'était probablement la fille qui comptait le plus à ses yeux. Il ne pouvait pas ne rien dire.

- Je suis désolé, je sais vraiment pas trop quoi te dire. Je crois que j'ai toujours sut, et accepté, être bi. Mon grand-frère l'ai aussi et … je suppose que du coup ça m'a paru tout à fait normal de regarder à droite comme à gauche ? C'est normal que ça te perturbe après. C'est nouveau pour toi, et ce qui est nouveau fait peur, c'est humain du coup soit pas dérangée par ça ? Laisse les choses venir, laisse toi le temps d'apprendre à vivre avec, d'en faire une part entière de ce que tu es. Enfin, pas comme si ça allait changer grand chose au final, tu es amoureuse après tout.

Il esquissa un clin œil malicieux malgré son air sérieux. Il voulait qu'elle comprenne qu'il essayait de la détendre tout en lui laissant clairement comprendre qu'il était totalement là pour en parler, pour qu'ensemble, ils apprennent à connaître ce nouveau petit quelque chose dans Alex. Quelque chose qui avait toujours été là et qui aujourd'hui était sous les regards alors qu'il n'avait jamais été que mit de coté.
code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: we headed to the after party   Dim 14 Aoû - 15:55
je tiens à dire que j'ai relu ton précédent post une bonne dizaine de fois, et qu'il fait toujours autant de choses à mon kokoro.


The Earth is our mother, She gives and she takes
She puts us to sleep and In her light we'll awake

Sirius était une étoile. Une étoile qui brillait haut et fort depuis son  plus jeune âge, une étoile reconnue des autres, une étoile auto-proclamée. Une étoile qui t'avait tapé dans l'oeil, autour de laquelle tu t'étais mise à graviter, comme un satellite.

Mais plus que tout cela, Sirius était ta bonne étoile.

Alors que tu sentais sa main se poser doucement sur ton épaule, et qu'il reprenait la parole pour te rassurer, tu réalisais une fois de plus la chance que tu avais de l'avoir à tes côtés. Ses mots étaient tendres, simples, sincères. Si naturels. Ça semblait si facile, quand ça sortait de sa bouche. C'était si bon. Pourquoi est-ce que tout était toujours trop compliqué avec toi ? Pourquoi est-ce que tu ne pouvais pas être comme lui ? Mais tu avançais, petit à petit. Et il t'aidait toujours à le faire.

Tu rougis à ses derniers mots, baissant les yeux pour regarder tes mains nerveusement entremêlées.

Tu es amoureuse après tout.

C'était donc cela ? Tu ne savais pas trop. Mais tu aimais le son de cette phrase, quand il la prononçait de sa voix de velours, comme une évidence. Après tout, n'était-ce pas quelque chose que tu avais voulu ? N'avais-tu pas couru après tes rêves de romance, à l'aveuglette, depuis longtemps ? Tu avais même essayé de te jeter dans les bras de Sirius. Alors qu'en fait la réponse était là, depuis le début, mais que tu refusais juste de la voir. Tu te demandais encore un peu comment ça avait commencé, quand tu avais commencé à la regarder vraiment, ce que tu lui avais tout d'abord trouvé. Avant de te perdre dans son être tout entier.

T'es amoureuse, Alex.
T'es juste amoureuse.

Tu affichas un sourire un peu bénêt tandis que l'idée faisait son chemin dans ton esprit. Même ton cher Sirius n'avait pas dû te voir avec une expression aussi niaise. T'étais encore une gosse, au fond. Son support te soulageait tellement. Il avait su t'expliquer, avec une facilité déconcertante, ce sur quoi ta jolie petite tête avait buté pendant plusieurs années. Alors tu décrochas tes doigts pour te tourner vers le Noctali et refermer tes bras autour de lui, le serrant fort contre toi, avec cette force qu'ont les gestes un peu trop pleins d'émotions. Tu avais envie de rire et de pleurer, de lui faire voir à quel point tu tenais à lui, à quel point tu lui étais reconnaissante. Tu voulais vraiment qu'il le sache. Mais tu savais qu'il n'avait pas besoin de tes mots pour le comprendre.

Vous restèrent encore là un moment à discuter à coeur ouvert. Il t'apprenait sa vision du monde, et tu t'émerveillais. Tu lui confiais tes secrets en retour, les barrières que ton esprit se posait à lui-même, les pièges dans lesquelles tu tombais toute seule. Le regard des autres que tu faisais peser sur toi à chaque instant, auquel tu conférais une influence dont il n'avait même pas idée. Mais tu étais détendue. Tu aimais ces discussions sur le ton de la confidence avec lui, et tu ne voyais pas le temps passer. Ce fut la fatigue qui finit par vous rattraper et mettre un terme à votre conversation, alors que vous vous endormiez malgré vous dans ce salon.


Le lendemain, vous vous mirent à rire en vous réveillant tous les quatre dans ce même salon, au milieu des vestiges de la soirée. Et quand Hazel, avant de partir, s'excusa de s'être endormie si vite et vous demanda ce qu'elle avait raté, tu te contentas d'échanger un regard complice avec Sirius et de déclarer que c'était un secret. Quant à Ren, il passa la journée à traquer les morceaux de popcorn que Sirius avait semés dans ses cheveux.


★  ★  ★


25 décembre.

Elle s'était levée sur la pointe des pieds. Il était encore tôt, et leur petit réveillon de la veille ne les avait pas envoyés se coucher très tôt. Mais c'était le matin de Noël, et Alex tenait à être la première debout pour déposer les cadeaux qu'elle avait préparés pour les deux garçons sur la table de la cuisine, au pied du mini-sapin qu'ils avaient décidé de s'offrir. Elle dressa la table pour le petit déjeuner tandis que son fantominus tournait joyeusement autour du sapin, toujours aussi émerveillé devant la guirlande lumineuse et ses reflets sur les boules rouges et argentées. Elle avait presque fini, lorsqu'elle entendit une sorte de fracas provenir de sa chambre. Surprise, elle sortit de la cuisine et tendit l'oreille, pour vérifier que ça ne venait pas d'une autre pièce (l'un des deux garçons qui se serait levé, par exemple), et accourut finalement à la porte, en se demandant ce que c'était : ses autres pokémon étaient dans leurs pokéballs, et les fenêtres étaient bien fermées. Quand elle poussa la porte, un spectacle étrange s'offrit à elle.

Sa table de chevet était renversée, avec son contenu sur le sol. À côté, le petit « nid » de couvertures et de coussins dans lequel elle avait installé son précieux oeuf était sans dessus-dessous ; quant à l'oeuf lui-même, il était éclaté, des morceaux de coquille éparpillés tout autour de la zone. Et puis, sur son lit, se trouvait un bébé kangourex, les pattes tendues vers l'oreiller comme pour s'en saisir. La petite créature s'était figée à l'arrivée de la rousse, et la regardait de ses grands yeux curieux, un petit bout de coquille d'oeuf encore sur le crâne, à la façon d'un minuscule chapeau. Puis son regard s'éclaira, elle se désintéressa du coussin et sauta maladroitement au bas du lit, avant de faire quelques pas mal assurés en direction de la Givrali. Elle tendait les pattes vers elle en poussant des petits cris aigus et joyeux.

Alex sentit l'émotion et l'attendrissement la submerger. Elle s'approcha doucement de la pokémon, qui s'agrippa à sa jambe dès qu'elle fut suffisamment proche pour la toucher. Et la rouquine de sentir son coeur fondre. Quand les deux garçons — réveillés en sursaut par le bruit de chute de la table de nuit — accoururent à la porte de la chambre, ils virent Alex avec son petit bébé dans les bras, complètement sous le charme. Surpris par la côté surréaliste de la scène, ils ne mirent cependant pas longtemps à se ressaisir et sourirent à leur amie.

« Joyeux Noël, Alex. » déclara Sirius en rigolant.

décembre 2016


Éclosion de l'oeuf de kangourex obtenu ici.

_________________
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: we headed to the after party   Sam 10 Sep - 10:41
WE HEADED TO THE AFTER PARTY
Sirius & Ren & Alex & Hazel
Il y avait un doux sourire sur ses lèvres alors que les expressions sur le visage de sa petite Alex changeaient. Ce sourire un peu niais qui éclairait le visage de la rousse d'une si jolie façon. Qu'elle rayonnait ce soir là Alex. Qu'elle rayonnait. De cet éclat que n'ont que les femmes amoureuses. Une sorte d'attraction qui poussait le monde à savoir. Un éclat dans les yeux, une ferme assurance dans les gestes et surtout, la joie dans ses gestes. Sirius laissa un sourire ravi s'étaler sur ses lèvres quand sa sœur de cœur referma ses bras autour de lui. Un léger rire et il lui rendait l'étreinte.

Plus tard dans la soirée, quand ils repassèrent à des boissons un peu moins alcoolisés, ils continuèrent à parler dans cette même ambiance de confiance. La tête sur l'épaule de la rousse, il partagea ses doutes, ses peurs, ses envies. Il partagea sa vision du monde, ses rêves, ses bonheurs. Il partagea ses coups de cœur, ses expériences. Il partagea tout ce qu'il avait envie, tout ce qu'il avait besoin. Et elle fit de même.

Quand ils s'endormirent, c'est dans ce même silence de compréhension mutuelle, dans ce même silence doux et confident. Ceux qui sont confortables et agréables. Ceux qu'on aimerait entendre plus souvent. Quand les paupières de Sirius se fermèrent sur ses prunelles brunes, il eut un grand sourire. Parce qu'il avait trouvé une famille. Parce que même si sa famille à lui ne voulait plus de lui, il avait quelqu'un sur qui compter. Quelqu'un sur qui s'appuyer. Et ça valait plus que tout. Plus que tout ce à quoi il pouvait penser.

C'était bon d'avoir quelqu'un sur qui compter. C'était bon de savoir qu'on pouvait s'appuyer sans compter sur quelqu'un. Ils étaient un duo. Deux doigts d'une même main. Plus que des amis. Ils étaient une petite famille. Les yeux entre ouverts, il posa les yeux sur les deux adolescents en face d'eux. La tignasse brune de Ren recouverte de PopCorn lui arracha un sourire amusé et la mine endormie adorable d'Hazel lui mit un léger rouge sur les joues. Il était bien là, avec les personnes qu'il aimait le plus dans cette académie, sa main dans celle de sa sœur. Oui. Tout allait bien et tant que ces personnes resteraient à ses cotés, tant qu'il pourrait échanger pique sur pique avec Hazel, tant qu'il pourrait rire aux éclats avec Ren, tant qu'il pourrait poser sa tête sur l'épaule d'Alex, tout irait bien.

Le lendemain matin, quand leurs amis, quand leur famille leur demanda ce qui s'était passé la veille, les deux adolescents échangèrent un regard complice avant de déclarer dans un parfait ensemble que c'était un secret. Le plus drôle de la journée fut sans hésitation les longs moments de solitude de Ren qui traqua les morceaux de popcorn jusqu'à très tard dans la journée, pour le plus grand bonheur des deux autres adolescents.

★ ★ ★ ★ ★


Quelques jours plus tard, Sirius se réveilla avec un énorme sourire très très niais sur le visage. Il sauta hors de son lit, enfila son plus beau, comprenez laid, pull de Noël. Avant qu'il n'ait eut le temps d'arriver dans le salon de leur chalet, un bruit sourd l’amena vers la chambre d'Alex. Il croisa Ren dans le couloir, et tous les deux inquiets pour la fille de la bande, ils passèrent la tête par la porte. Sirius allait demander si tout allait bien, mais la scène sous ses yeux répondit à sa question mieux que tous les mots du monde.

Sur les genoux de sa rouquine préférée, un petit bonhomme se tenait là, tout juste éclot avec la force et l'innocence des enfants. Le bébé et Alex se tournèrent vers un dans une synchronisation presque parfaite arrachant un sourire amusé au brun. Ce Noël était décidément le meilleur qu'il avait vécu depuis bien longtemps. Ici pas de réception guindée, pas de bal qui durait cent ans, il n'y avait que la tendre affection et ce qui à ses yeux était le véritable esprit de Noël. L'amour et la confiance. Alors, il n'y avait qu'une chose à dire avant qu'ils ne se dirigent vers leurs cadeaux.

- Joyeux Noël Alex.

Et un sourire.
code by mirror.wax


RP terminé pour Sirius.

j'aimefairedeschosesàtonkokoro

_________________
sirius
liens
atelier
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: we headed to the after party   
we headed to the after party
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :