[Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1519
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite    Lun 8 Oct - 18:16
Repost pour le merge de l'atelier et la costumerie de Sirius, commande déjà validée et prise en compte.

Nom des objets : Les super zéros
Ce dernier est plus complexe que les autres. La base est la même, mélange de métal et de plastique mais la forme qui entoure le casque doit être bien différente. Comme un sac de bonbon … Sirius décide d’utiliser une armature en plastique qui formera la base de la forme du sac, qu’il recouvrira ensuite de tissu ultra résistant. Il ne sera évident pas aussi solide que les autres mais bon … Il n’a pas d’autres solutions. Le dernier casque prêt, il s’attaque à toute la partie électronique.

Heureusement (?), Calua n’a pas jugé nécessaire toutes les modifications demandées par Paul. C’est moins de travail comme ça …

Premièrement, il récupère tous les casques et ajoute les écouteurs comme demandés. La partie code pour ajouter les deux nouveaux casques au chat vocal requiert à nouveau de l’aide d’un autre mécano, visiblement amusé par la détresse de Sirius face au code.

C’est ce même mécano qui ajoute à la combinaison Deoxys une télécommande similaire à celle de Noctaman. Il lui explique comment faire le lien entre la télécommande et le casque et avec des efforts et beaucoup d’aide, les oreillettes sont branchées et fonctionnelles dans un rayon d’un kilomètre. Pour faire plus, il faudrait passer par le système téléphone de l’ipok, comme fait le message à destination de la police et des rangers.

Sirius s’intéresse ensuite à la ceinture de Noctaman. Lors de la confection de cette dernière, il a fait attention à ajouter des emplacements pour des petites bouteilles, spécialement achetées pour l’occasion. Il a une dizaine d’emplacement et Sirius a prévu une vingtaine de bouteilles, qu’il confira à Paul dans une petite mallette frappée du logo de Noctaman. Les capsules d’eau et de nourriture sont facilement trouvable sur le marché mais la fumée et les pétards … Sirius décide finalement d’utiliser le même programme que pour les capsul’ball. L’effet est seulement visuel et non sonore mais ça fera le truc. Il programme donc 5 bouteilles de fumée et 5 bouteilles d’étincelles.

L’avantage de cette technique c’est que c’est réutilisable à l’infini. Vive la coordination au service du combat. Wait, what ?

Enfin Sirius voit le bout de l’affaire, il ne reste plus que les modifications pour la combinaison Deoxys. Les poids sont faciles à ajouter, il suffit de retourner complètement la combinaison et de coller les poids avec de la colle à tissus. La ceinture est modifiée rapidement et efficacement pour obtenir l’effet bolas. La télécommande s’intègre parfaitement dans la petite poche créée à cet effet et enfin, les chaussures.

Ouais, les chaussures, c’est compliqué. La semelle compensée est entièrement repensée pour accueillir les ressorts et les tests sont … Maladroits. Disons que le nombre de fois où Sirius s’est prit le plafond est un peu trop élevé pour qu’il le reconnaisse. Mais au final, ça marche assez bien.

Dernière étape, l’écran qui sert de visière au casque de Deoxys. Ce dernier est un défi que Sirius relève avec plaisir. Sur la base d’une paire de lunettes connectées, il ajoute le programme de zoom. Les lunettes prêtes, il retire la monture pour ne garder que les verres et les fils qu’il intègre à coup de colle et de micro soudure à l’intérieur du casque.

Les derniers tests sont rapides et les combinaisons peuvent partir rencontrer leurs propriétaires.

Modération:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1519
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite    Ven 14 Déc - 14:27
Nom de l'objet : Pierres du feu
Avec l’approche des compétitions, il n’est pas exactement étonnant de retrouver ce cher Sirius enfermé dans sa Costumerie pendant des heures et des heures. Pas étonnant non plus de le voir avec des cernes de plus en plus profondes et de plus en plus noires. Bref, Sirius travaille trop, et ça non plus, c’est pas exactement très très surprenant.

L’annonce du thème de la compétition lui avait presque fait faire une syncope mais maintenant qu’il avait un plan en tête, il appréhendait la compétition bien plus facilement. Il ne lui restait donc qu’à mettre en place tous les éléments nécessaire à sa performance.

Les quelques pierres précieuses que le jeune homme avait commandé quelques jours plutôt étaient finalement arrivées et il pouvait finalement commencer à travailler.

Les trois pierres sont assez jolies. Assez fines, d’une jolie couleur changeante entre le jaune et le rouge, la légère transparence des pierres leur donne un côté brillant très satisfaisant.

Pour chacune des pierres, le jeune homme a également commandé des légères chaînes en argent, qu’il enroule délicatement autour des pierres. Profitant de la présence de son pokemon dans la costumerie, il vérifie que les chaînes retombent comme il le souhaite, et fait quelques tests avec des mouvements plus complexes.

Quand il est finalement satisfait du résultat, il scelle son travail et la position des chaînes avec un léger chalumeau.

L’ensemble est assez joli. Les trois pierres ayant la fine chaîne d’argent enroulée autour d’elles avant de retomber élégamment dans les airs. Parfait, il peut s’attaquer au reste.

Nom de l'objet : No Man's Land
Un peu nerveux de s’attaquer à un décor, d’autant plus que c’est le premier qu’il réalise vraiment, Sirius tâtonne un moment parmi les divers matériaux qui l’entourent. Pierres, roches, un peu de terre, des branches de bois flottés, le résultat de ces nombreuses excursions dans les dunes d’Adala est réuni dans sa costumerie depuis un bon moment. Les larges tubes noirs qu’il a commandé quelques jours plus tôt sont également là. Prêt à cracher leurs flammes vers le ciel. Le système qui accompagne les lances flammes peut être relié au système de la salle.

Son thème bien en tête, le garçon commence par faire des croquis sur son carnet sur l’emplacement des éléments, tout en notant les effets de lumières et de son qu’il désire ajouter à son spectacle. Rapidement, les feuilles s’éparpillent un peu en vrac tout autour de lui et Sirius grogne, incapable d’être véritablement satisfait.

Finalement, il décide de sortir, emportant tout son matériel avec lui pour faire des test grandeur nature. Bien décidé à finir cette partie de sa préparation aujourd’hui, Sirius, plus ou moins délicatement, fait partir deux pauvres petits G0 d’une des scènes mises à leur disposition. Concentré, il positionne ces éléments de décor avec soin, s’éloigne de la scène pour vérifier que le résultat est convenable, puis il recommence. Encore. Et encore. Et encore.

Jusqu’à ce que ce soit une parfaite représentation de ce qu’il a dans la tête. Son décor terminé, Sirius trace avec un soin l’emplacement exact de chaque pierre, de chaque branche et de chaque motte de sable. Une fois que tout est noté, il suffit d’un mouvement de la main pour que les types psy du jeune homme se chargent de tout ranger avec soin dans les divers sacs.

Maintenant, il doit tout stocker dans sa costumerie jusqu’au jour du spectacle.

Nom de l'objet : Capsull'Ball "Rivière de feu"
Dire que la costumerie de Sirius est en bordel serait un euphémisme. Pour être honnête, c’est bien plus qu’un simple bordel, c’est comme si une bombe nucléaire avait explosé au plein milieu de sa costumerie.

Une semaine. Une seule petite semaine de préparation c’est clairement pas assez. Surtout pour quelqu’un comme Sirius qui en plus de devoir se préparer lui même pour la compétition avait reçu des dizaines de commandes à l’annonce de la compétition. Au moins, ça remplissait ces bourses qui souffraient quelque peu ces derniers temps.

L’air à moitié mort derrière son ordinateur, Sirius est en pleine modélisation des particules pour la capsull’ball dont il allait avoir besoin. Le logiciel qu’il avait eu l’occasion d’utiliser à de nombreuses reprises ces dernières années était plutôt simple d’utilisation.

Le logiciel avait de nombreux paramètres prédéfinis qu’on pouvait ensuite modifier selon les besoins des coordinateurs. Pour le coup Sirius en était plutôt content. Il était parti d’une base assez simple, avec simplement quelques flammes qui apparaissait sous le pokemon avant de s’envoler tout autour de lui. Cependant, Sirius voulait quelque chose d’un peu plus impressionnant.

Après quelques heures de batailles avec le logiciel, le garçon avait enfin le résultat qu’il souhaitait. Quand il actionnera la pokeball de sa star du jour, elle sera entourée de flammes qui tourneront quelques instant autour d’elle avant de partir vers le sol, serpenter sur ce dernier avant d’exploser en colonnes de flammes à l’avant de la scène.

Satisfait, le garçon imprima le petit sticker en forme de flamme. Il attrapa ensuite l’une des Capsull’ball vierge qu’il avait encore en stock et colla la flamme sur l’avant. Tout ce qu’il lui resterait à faire, c’est mettre la pokeball du pokemon qu’il avait choisit dans la Capsule avant de monter sur scène.

Nom de l'objet : Trucage "Calcination
Le dernier élément qui lui fallait était une nouveauté. Assez récente dans le monde de la coordination, l’académie lui avait fourni le logiciel et les matières premières pour tester si l’outil était suffisamment intéressant pour le fournir aux autres coordinateurs modes.

La joie d’être le numéro 1 quoi.

Sirius était plutôt curieux pour dire vrai de tester le trucage. Comme pour les Capsull’ball tout se passait sur un logiciel. Un peu plus complexe, ce dernier demandait d’importer l’attaque que l’on souhaitait dans le logiciel. C’est à dire qu’il fallait se fournit une copie d’une CT ou bien posséder un pokemon possédant l’attaque.

Heureusement pour Sirius, son frère possédait justement un délicieux Hélionceau qui connaissait l’attaque dont il avait besoin. L’attaque enregistrée dans le logiciel, la suite du protocole était plutôt simple. Il suffisait, comme pour la Capsull’ball d’imprimer un petit sticker qu’il fallait cette fois-ci coller sur la pokeball du pokemon.

Ca permettrait alors au pokemon d’utiliser ladite attaque. Le concept était assez tordu au final mais Sirius était curieux de l’essayer. Une compétition n’était peut-être pas le meilleur endroit pour tester quelque chose, mais hey, sans risque, la vie n’est pas aussi amusante. D’autant plus que dans le cas où le trucage ne marchait pas, il avait prévu un plan de secours.

Tout allait super bien se passer et avec ce trucage, Sirius avait tous les éléments dont il avait besoin pour sa performance. Il lui restait plus qu’à s'entraîner et répéter sa routine jusqu’à ce qu’elle soit absolument parfaite !

Nom de l'objet : Bagouze Punch
Dire que Sirius avait été surpris par la demande de son cher coloc serait un euphémisme et si certes, il s’attendait à voir défiler les commandes à l’annonce des compétitions, celle de Paul détrônait toutes ses attentes. D’un côté, ça voulait dire plus de sous pour lui et ces projets, de l’autre … Adieu nuits de sommeil et lit douillet, bonjour nuits blanches et chaise inconfortable.

Heureusement, les années de stylisme de Sirius l’ont plutôt bien entraîné à gérer ce genre de situation et à peine la commande fut reçue, Sirius était au travail. La prévoyance du garçon assure que la costumerie est pleine à craquer de tous les divers objets, tissus et matériaux dont il pourrait avoir besoin avec l’afflux de commande qui arrive.

La première de la longue liste d’améliorations demandées par Paul est la Bagouze PUNCH. Pas forcément très familier avec l’objet, n’étant pas du tout Top Dresseur, Sirius a néanmoins eu l’occasion de le voir assez régulièrement. Ne perdant pas de temps, Sirius s’attèle à la tâche.

Après avoir taillé à la bonne taille sa plaque d’acier, Sirius la met à tremper pendant quelques heures dans de l’eau baignée en permanence par les attaques psy de sa Neitram. Parfait entraînement pour Murzim et lui ça l’arrange bien. En effet, en exposant ainsi l’acier aux rayons psychiques, ce dernier prendra l’habitude d’absorber les attaques du type augmentant ainsi la défense spéciale du pokemon. La défense, elle est assurée par le métal.

Une fois satisfait du résultat, Sirius se contente de sceller le petit bout de ferraille sur le haut de la bagouze.

Nom de l'objet : Charme Aligatueur
Cette fois-ci le charme que Paul lui demande d’améliorer est bien connu de Sirius. Traîner avec Paul signifie traîner avec Aligatueur, signifie voir le charme pendouiller autour du cou du pokemon chromatique.

Assez délicat, Sirius ne souhaite pas forcément trop le dénaturer. Plutôt l’améliorer par des méthodes assez semblables à celle utilisée précédemment pour la bagouze. Cependant, le matériel que le jeune homme possède à l’académie n’est pas exactement suffisant pour véritablement améliorer le charme. C’est pourquoi, le jeune homme a envoyé le charme dans une usine spécialisée.

Basée sur Adala, la petite usine est rapidement entrée en partenariat avec l’académie, puis avec Sirius et leur travail est de qualité. Quand le jeune homme reçoit le charme quelques jour plus tard, le métal est plus brillant, plus poli, bien lisse et définitivement plus résistant.

Avec les outils adéquats, pour terminer le travail, Sirius grave dans le dos du charme la silhouette d’un Aligateur. La précédente gravure n’a pas supporté les traitements plutôt intenses que le charme a subit. Avec soin, le coordinateur grave donc dans la fine plaque de métal le motif qu’il a croqué au préalable sur son carnet de dessin. Pour un résultat optimal, avant de passer avec les graveurs définitifs, il a simplement dessiné avec un marqueur fin sur le charme.

Une fois satisfait du résultat, il pose le charme de côté et s’attaque à la suite.

Nom de l'objet : Tiare Flambusard
La commande suivante est plus simple pour Sirius. La tiare est quelque chose de plus dans ces cordes. Il peut plus facilement customiser et améliorer pareil objet plutôt qu’un charme assez fin et petit.

Premièrement, Sirius commence par traiter la tiare avec une peinture protectrice. Notamment contre le feu. Ainsi, peu importe la chaleur à laquelle la tiare sera exposée, elle ne bougera pas, ne fondra pas, ne se modifiera pas. Et ça pour un pokemon feu c’est plutôt pratique.

Rip en paix toutes les tenues test pour sa Ponyta …

Bref, résistance au feu, la fameuse tiare, ça lui épargnera des casses-têtes quand Paul reviendra en chouinant après une attaque un peu trop chaude. Pas qu’il puisse vraiment lui en vouloir, il est lui même revenu vers l’amoureux des types feu en chouinant parce qu’il a cramé sa dernière création.

La deuxième partie de la customisation de la tiare passe dans l’élaboration de fines arabesques qui courent sur le métal avec délicatesse. Le jeune homme commence donc par les dessiner au crayon à papier pour pouvoir les déplacer et les modifier avant d’ensuite les graver définitivement.

Le plan était initialement de les laisser ainsi, cependant, elles sont difficiles à voir et le coordinateur ne peut s’empêcher de trouver ça un peu dommage. Du coup, il décide d’agrémenter le nouveau relief de la tiare avec une simple peinture d’un rouge sombre pour faire ressortir les creux. D’autant plus que la couleur n’en ressortira que plus quand le pokemon oiseau utilisera ses capacités de feu.

Un parfait combo donc.

Nom de l'objet : Tiare Simiabraz
En attrapant la tiare Simiabraz, Sirius réalise avec un peu de dépit qu’il aurait simplement pu faire les améliorations des deux tiares en même temps. Deux pokemons feu, pour le même type d’objet. Un imbécile, véritablement.

Cependant, ça veut également dire qu’il peut laisser sa créativité s’exprimer.

Si il passe la même couche de peinture protectrice sur la tiare, il ne s’arrête pas là. Avant de commencer à graver ses arabesques, le garçon applique une autre couche de peinture, sensiblement semblable à celle de protection, sauf que celle-ci est légèrement teintée avec du blanc. Le métal est donc éclaircie.

Le reste du processus est assez similaire. Après avoir tracé les lignes des arabesques au crayon à papier, Sirius passe au graveur et se lance dans la version définitive des jolies courbes.

S’enroulant autour du métal clair, les arabesques ont des formes semblables à celles de flammes. Le résultat rend assez bien et si cette fois-ci les cavités sont plus visibles grâce à la couleur de fond plus clair, Sirius aime bien l’idée de la peinture pour les mettre en valeur. Récupérant cette fois ci un rouge-orangé un peu plus clair, il en applique avec beaucoup plus de douceur et de légèreté que pour la tiare plus sombre. Il faut que ce soit discret, visible au mieux quand le pokemon projette ses flammes.

Rien qu’une question d’effet dramatique en soi.

Nom de l'objet : Charme Simiabraz
C’est presque avec dépit que Sirius voit apparaître sur la liste le prochain objet. Un charme. Super.

Après un passage exprès chez le partenaire de Sirius, le charme est brillant, plus solide est définitivement prêt pour la suite des opérations. Inspiré par ses précédents travaux, Sirius passe une large couche de peinture protectrice sur le charme, renforçant sa couleur foncée.

Suite à ça, il saisit son fidèle crayon à papier et dessine la silhouette du pokemon sur le charme. Cette fois ci le croquis est un peu plus complexe. Plus que dessiner la silhouette du pokemon, Sirius décide de la transformer en arabesque ou tout du moins, d’utiliser des arabesques pour remplir la silhouette.

Après un certain nombre d’essais, Sirius est satisfait du rendu et le grave définitivement dans le charme. Là encore, si le résultat est déjà bien sympa en l’état, le coordinateur ne se contente pas de “bien sympa”, il faut que ce soit wow, superbe, extraordinaire, magnifique. Et pour une pièce aussi petite, il n’y a qu’une seule option.

Les paillettes !

Après avoir préparé les gravures avec une légère couche de peinture rouge foncé, Sirius se saisit de ses paillettes assorties qu’il dépose avec délicatesse et parcimonie dans les cavités de la gravure. Le résultat, quand il le teste avec les flammes violettes de sa Ponyta est au delà de ses attentes.

Les paillettes réfléchissent la froide lumière des flammes avec un éclat et une beauté éclatante. Et avec un peu de chance, l’éclat permettra aussi de distraire l’ennemi.

Histoire que ce soit utile quoi.

Nom de l'objet : Tiare Gardevoir
Et une nouvelle tiare ! Sans déconner, combien de tiare est-ce que quelqu’un peut posséder avant que ça devient bizarre et qu’on pense qu’il a un truc pour les princesses ?

Enfin, on est pas là pour kink shame les copains, on est là pour bosser. Donc on pose les questions sur les attirances de Paul sur le côté et on se met au boulot. Sirius ou la motivation de soi même.

Bref, la tiare donc. Sirius décide de prendre une direction légèrement différente que les deux autres. Le pokemon qui la portera est une Gardevoir et par conséquent, les couleurs rouges qu’il a utilisé pour Simiabraz et Flambusard ne seront pas aussi bien mises en valeur.

Pour commencer, Sirius fait subir à la tiare le même traitement que la Bagouze PUNCH. Sa Neitram est donc sortie de sa pokéball et s’amuse avec la tiare pendant que Sirius récupère le reste du matériel nécessaire. Il souhaite faire ressortir les attaques de type psy avec des couleurs roses et violettes. Cependant, avec le gris du métal, il faut faire attention à simplement souligner, et pas trop barbiser la tiare.

Ainsi, au lieu d’utiliser de la peinture directement, le coordinateur choisit d’à nouveau utiliser des paillettes. Le mélange du rose pâle et du violet pâle sera discret sur la tiare.

Délicatement donc, sans utiliser les gravures cette fois-ci, Sirius dépose des paillettes sur les endroits stratégiques de la tiare. Les recoins, les bordures, une légère ligne de paillettes capte la lumière et fait doucement briller la tiare d’un halo délicat.

Satisfait, Sirius dépose la tiare sur le côté et passe à la commande suivante.

Nom de l'objet : Charme Gardevoir
C’est avec un soupir fatigué que Sirius s’attaque au charme de la Gardevoir de son colocataire. Il est minuit, il est claqué après une journée chargée et il sait parfaitement que demain sera une journée tout aussi chargée.

Vive les préparations aux compétitions !

Cependant, l’abondance de commande n’est qu’une confirmation pour lui, une validation de ces talents et Sirius ne pourrait pas en être plus fier. C’est bien pour ça qu’il est encore là, à minuit passé, dans sa costumerie, pour avancer les commandes et toutes les livrer avant la date butoire.

Le charme donc.

Comme pour la Bagouze et la tiare, Sirius a laissé sa Neitram faire mumuse avec. Pour être franc, cette fois-ci, il a pensé à la donner à Murzim en même temps que la tiare, ce qui fait que les deux objets sont en quelque sorte connectés. Sirius ne sait pas vraiment si ça laissera un impact mais bon, dans tous les cas, c’est le même pokemon qui portera les deux objets, donc il ne devrait pas y avoir de soucis.

Il utilise là aussi les mêmes couleurs que pour la tiare. Son mélange de couleurs pastel rend définitivement bien sur le gris clair du charme. Cependant, avant d’utiliser les paillettes, comme pour les charmes précédents, Sirius grave la silhouette de Gardevoir. Une fois que cette dernière est bien en place et bien nettoyée, Sirius illumine les recoins d’une fine couche de paillettes roses et violettes.

Il fait bien attention à être délicat et à ne pas trop en mettre, connaissant le top dresseur, un charme de combat trop pailleté risquerait de ne pas trop lui plaire. Du coup, et c’est un véritable challenge pour le coordinateur, Sirius utilise la parcimonie, la délicatesse, le pas trop.

Ouais, Sirius qui n’en fait pas trop. Wtf.

Nom de l'objet : Foulard Touga
En passant ses doigts sur le tissu du foulard, Sirius laisse un sourire lui monter aux lèvres. L’île de Touga. Il a d’excellents souvenirs de l’île et quelque part dans ses placards, il doit y avoir une pierre ou un ruban provenant de l’île.

Le Foulard est assez simple. D’une couleur orangé assez vive, il n’a aucun pattern, aucun motif, aucune décoration. Il est d’une banalité affligeante. Heureusement pour nous, Sirius est un coordinateur de talent. Et il possède une certaine gamme de tissus de combat idéale pour ce genre de situation.

Premièrement, Sirius commence par croquer le motif qu’il veut ajouter au foulard. Connaissant l’amour de son meilleur ami pour les super héros, Sirius se fait le plaisir de dessiner la silhouette de son super héros préféré, le fameux Noctaman !

Une fois satisfait par le dessin et la pose de Noctaman, Sirius s'attelle à l’adapter à la taille du foulard et en faire un patron. Il se saisit ensuite d’un tissu noir résistant aux attaques physiques, anti-transpirant et anti-déchirure. L’association de ce tissu avec le foulard actuel permettra de le renforcer et de l’améliorer.

Cependant, ne croyez pas que ce cher Sirius a laissé le pauvre foulard dans l’état où il était quand il l’a récupéré. Non, non, non ! Adieu déchirures et petits défauts, grâce au super bain réparateur de Sirius, vos habits ont l’air comme neuf !

Ouais enfin, cette énorme déchirure en bas à droite du foulard n’est pas tout à fait partie et peut-être qu’il va la camoufler avec Noctaman. Et alors hein ! C’est pas dramatique si ?

Bref, le tissu initial est bien nettoyé, vaguement renforcé à grand coup de solutions étranges et réparé autant que possible. Parfaitement prêt pour l’étape suivante donc !

Installant avec un plaisir non dissimulé sa machine coudre, Sirius s’installe pour ajouter la touche finale. Le Noctaman de tissu est rapidement et efficacement ajouté sur le tissu du foulard et bientôt le coordinateur n’a plus qu’à repasser le tout une fois pour qu’il soit dans le meilleur état possible pour la livraison.

Nom de l'objet : Satan 666 choupinou
Je pense sincèrement que le visage de Sirius aurait dû être photographié au moment où il lut la demande d’objet de son très cher colocataire.

Le dépit, la souffrance, la perte de moyen, chacune de ces émotions étaient parfaitement lisible sur le beau visage du coordinateur.

Il me semble même avoir vu une larme couler sur sa joue.

Un objet pour la terrifiante Stalgamin donc. Il est bientôt deux heures du matin et Sirius veut finir ce lot de commande avant de retourner dans sa chambre pour dormir quelques heures. Il doit finir aujourd’hui. Heureusement, il a le mojo ce soir et sans trop de soucis, parvient à croquer les premières esquisses du concept qu’il imagine.

Stalgamin est vouée à l’évolution et Sirius trouverait dommage que l’objet qu’il va créé ne soit plus utilisable une fois qu’elle aura évolué. C’est pourquoi le concept est double. Une utilisation en Stalgamin, une utilisation en Momartik.

Au vu de la forme très différente des deux pokémons, la réalisation du projet du jeune homme n’est pas évidente. Cependant, il commence assez rapidement à toucher du doigt le résultat attendu. Un simple ruban pour Stalagmin et une coiffe pour Momartik. La transition entre les deux est relativement simple à faire, il suffit de simplement défaire le ruban qui retombe alors dans la position de la coiffe.

Son concept enfin posé sur le papier, Sirius s’attelle à la réalisation de ce dernier. Il utilise un tissu de combat, plus résistant que la normale grâce à un traitement particulier en amont. Il utilise également une petite structure cachée dans le centre du noeud qui sera la base de la coiffe. Cependant, avant de tout mettre en place, le coordinateur doit préparer les éléments de l’objet.

Premièrement, la petite structure en métal mérite un peu de pimpage. En forme de petite couronne, Sirius ajoute une légère couche de paillettes bleutées. Pas besoin d’en faire beaucoup plus, le bijoux en lui même est déjà très joli.

Sirius découpe ensuite de longues bandes dans le tissu bleu. Comme pour la structure de métal, Sirius y passe un coup de sa bombe à paillettes pour apporter une légère brillance au rendu final.

C’est peut-être travailler si tard qui donne à Sirius l’envie d’utiliser autant de paillettes … Boah, les paillettes c’est le bien, un point c’est tout. Il ajoute également quelques petites pierres semi-précieuses sur le tissu pour ajouter une touche d’extra swag absolument nécessaire.

Vient ensuite l’étape de l’assemblage. Relativement simple puisqu’il s’agit essentiellement de faire un noeud, la principale difficulté est de positionner et dissimuler efficacement la petite couronne en centre dudit noeud et d’attacher les longs morceaux du tissu à la base. Le tout en formant un joli petit noeud. Ouais, c’est pas si simple que ça. Mais grâce à l’aide de sa Capumain, il parvient finalement à terminer son oeuvre et satisfait, il le dépose avec le reste de la commande de Paul dans une grosse boîte. Il pourra lui donner ça demain, enfin toute à l’heure. Il ajoute simplement une note qu’il pose sur le noeud.

“Une fois évoluée, défait le noeud.”

Il est quatre du matin et Sirius se lève dans deux heures. Youhou.

Nom de l'objet : Création et Application de la Capsull’Ball “Plumes”
Après une bonne nuit de sommeil (non) et une journée de cours, Sirius est en pleine forme pour continuer de diminuer l’énorme liste de commande qui s’étale sur la porte de sa costumerie.

Sa prochaine commande vient d’Ana, une jeune coordinatrice qu’il a croisé deux trois fois dans les cours de leur spécialité commune. Il lui semble qu’elle a d’ailleurs choisit de se spécialiser dans le type vol ce qui explique sans trop de mal la commande qu’il a reçu de sa part.

La première partie est la création d’une Capsull’Ball. Des plumes doivent virevolter autour du pokemon à sa sortie de la pokeball. Un effet simple mais terriblement efficace. Tout à fait approuvé par ce cher Sirius.

Ainsi, posté devant son ordinateur, Sirius cherche l’inspiration. Sur un écran, le logiciel de création et sur le deuxième écran des vidéos d’attaques du style Danse-Plume ou Cru-Aile. Sirius veut un effet le plus véridique possible.

Il arrive finalement au résultat qu’il souhaite. A l’arrivé du pokemon sur la scène, des plumes suivent sa sortie et dansent quelques instants autour de lui avant de s’éclater dans une légère pluie pailletée autour du pokemon.  

Satisfait du résultat, Sirius imprime le petit symbole en forme de plume qu’il a associé à la sortie du pokemon et l’applique avec soin sur une Capsull’Ball vide. Quand Ana voudra l’utiliser, il lui suffira de mettre la Pokeball de son pokemon dans la Capsull’Ball. Simple comme bonjour !

Nom de l'objet : Décor : Pluie de Plumes
Parfois, la costumerie et les commandes poussent Sirius a faire de drôles de choses et à se poser de drôles de questions. Comme par exemple aujourd’hui, où un Sirius avec environ 20 grammes de caféine dans le sang se demande avec le plus grand des sérieux où il va bien pouvoir trouver 10 kilos de plumes.

Oui. Rien que ça. Il pourrait utiliser sa Roucarnage et sa Danse-Plume pour en récolter un certain nombre mais de un, ça ne suffirait pas, de deux, la relation entre Sirius et Soleil n’est pas exactement au beau fixe.

Du coup, Sirius appelle ses contacts. Une entreprise de quelque chose et un coordinateur en ça. De ça et là, Sirius récupère lentement le nombre de plume dont il a besoin. Et dix kilos de plumes mes amis, c’est beaucoup, beaucoup de plumes.

Grâce à l’efficacité Siriusienne, Sirius parvient donc, en une journée à rassembler le nombre de plumes dont il a besoin. Satisfait, il lui suffit de confectionner rapidement trois gros sacs dans un tissu un peu fin qui se découpe facilement et joliment.

Sachant qu’il y aura probablement des crochets dans la salle de spectacle, Sirius ajouter simplement une corde en haut des sacs qu’il termine avec une boucle pour les accrocher facilement.

Satisfait, il dépose les trois sacs et la Capsull’Ball dans la plus large des boîtes personnalisées de La Deuxième Étoile à Droite et y ajoute le traditionnel petit mot écrit à la main où il remercie la cliente de son achat.Il passerait par le dortoir Mentali en rentrant ce soir.

Nom de l'objet : Ruban Ezra
Dire que Sirius était amusé serait un euphémisme. Absolument ravi et hilare face à la prochaine commande, Sirius se met rapidement au travail. Après tout, il ne voudrait pas trop faire attendre la petite blondinette un peu trop naïve !

Le ruban qu’elle demande est relativement simple à fabriquer. Pour le motif de flamme, il décide de l’ajouter lui même sur les bandes de tissu rouge plutôt que de galérer à trouver un tissu correspondant à ses désirs.

Utilisant un tissu carmin satiné, Sirius découpe de longues bandes. En prenant une sélection de tissus du même type mais dans des couleurs oscillants entre l’orange et le jaune, Sirius commence à découper la forme de ses flammes dans le tissu grâce à un patron.

Une fois que les bandes de couleurs sont prêtes, Sirius s’installe derrière sa machine à coudre et coud simplement les ajouts colorés sur les extrémités du ruban. Un léger passage de bombe pailletée sur les flammes seulement leur donne un effet plus prenant, plus … plus vivant.

Et puis ça brille aussi et ça Sirius adore.

Nom de l'objet : Création et Application de la Capsull’Ball “Onde de Choc”
La suite est plutôt simple aussi et Sirius s’installe dans sa routine bien huilée.

Derrière son ordinateur, un peu comme pour la Capsull’Ball d’Ana, il se réfère à des attaques du type onde pour imiter au mieux l’effet visuel.

L’effet en lui même est assez délicat à créer. Aucune des bases du logiciel n’est vraiment proche de ce que Sirius cherche à faire. Il doit donc commencer de zéro et bien qu’il n’en soit pas à son coup d’essai, Sirius est toujours plus à l’aise sur la modification d’effet que sur la création totale. Tout du moins, pour les Capsull’Ball. Ce qui montre bien qu’il a encore beaucoup de travail devant lui.

Au bout de presque une heure de travail, Sirius un peu exaspéré cherche des références de ce genre d’effet dans des concours pro, histoire de visualiser plus simplement ce qu’il doit reproduire.

Et finalement, ça commence à ressembler à quelque chose. A force de persévérance et de travail, le sens du détail de Sirius arrive enfin à se satisfaire de ce qu’il a sous les yeux. Il lui suffit ensuite de simplement changer la couleur de l’onde pour un gris assez clair à la place du rose flashy avec lequel il travaillait pour dire que son boulot est terminé.

Le sticker associé à cette Capsull’Ball forme un petit zigzag vertical, un peu comme une onde. Une fois ce dernier imprimé, il l’applique sur une Capsull’Ball vide et range le tout avec le Ruban dans sa jolie boîte noir à étoiles.

Nom de l'objet : Trucage "Lame de Roc"
Un nouveau trucage ! Assez content d’avoir préalablement testé le nouveau logiciel des trucages, Sirius s'attelle donc à la tâche avec entrain. Encore relativement novice dans la matière, Sirius est ravi d’avoir une nouvelle occasion de tester l’efficacité des trucages.

Et en plus, pas trop de galère, il possède un pokemon qui connait la capacité. Sa chère Acrux est donc d’une utilité capitale dans la réalisation de ce trucage.

Comme pour son propre trucage, Sirius entra donc l’attaque dans le logiciel. Puisque l’attaque était un petit peu violente, l’idéal était de la réaliser en extérieur. Heureusement pour lui, le stadium possède un enregistreur assez efficace qui lui permet d’avoir une vidéo de l’attaque de sa Solaroc qui suffirait pour le logiciel. Vive les caméras en 360°.

Vive la PC en fait.

Une fois la vidéo tournée et uploadée dans le logiciel, c’était relativement simple. Un petit coup de tuning pour améliorer les couleurs de l’attaque et la rendre un peu plus impressionnante et le jeune homme imprime le sticker qui représente une lame en roc. Il suffira à Ranya de le coller sur la pokeball du pokemon avant le concours et ça devrait marcher !

Satisfait, il ajoute un petit mot plein de sarcasme et de gentilles moqueries et ferme la boîte personnalisé. Comme pour le coli d’Ana, il passera par le dortoir Givrali avant de rentrer chez les Nocta.


Modération:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1519
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite    Dim 6 Jan - 19:47
Nom d'objet : Charme Plumeline
Ça réchauffait toujours un peu le cœur de ce cher Sirius quand il voyait des clients ravis de son travail, suffisamment pour qu’ils reviennent ou qu’ils lui envoient des mots de remerciements. C’était appréciable et ça rendait son travail important, ça le faisait se sentir crucial.

Et déconnons pas, l’ego de Sirius raffolais de ce genre de petites attentions. Alors la commande qu’Ana avait joint à son message, Sirius l’avait fait passer en priorité absolue ! Oui monsieur ! Il y a  du favoritisme dans l’air.

Pour passer à la commande en elle même, c’était pas bien difficile. Sirius s’était procuré une chaîne en argent, couleur qui irait avec chacune des formes de Plumelines si Ana décidait un jour de faire changer sa Plumeline. Après quelques recherches et mesures, il avait également fait en sorte que la longueur soit adaptables aux quatre apparences du pokemon.

Pour le pendentif en lui même, Sirius avait opté pour faire quelque chose lui même avec de la résine. Après plusieurs essais de son côté pour comprendre comment utiliser ce produit qu’il n’avait jamais essayer, Sirius s’attaqua à la pièce maîtresse de l’objet.

Il avait décidé d’utiliser un moule très simple, un petit rond. Il voulait à la base utiliser un moule en forme de plume mais c’était un peu too much dans ses essais alors il voulait quelque chose de plus fin, délicat et élégant. Et puis c’était avec la résine qu’il allait rendre ce simple rond extraordinaire.

Bien heureux d’avoir fait des tests préalables, Sirius récupéra les quatre résines dont il avait besoin. Une jaune, une rouge, une violette et une rose. Évidement. Avec une succession de couleurs, de cuisson et de paillettes, les quatre couleurs formaient des arabesques colorés et de mêlait les unes aux autres avec soin. Satisfait de son résultat, Sirius démoula le petit cercle, ponça les bords avec délicatesse avant de le clipser dans un cercle de métal argenté. Une petite boucle pour le glisser sur la chaîne et voilà !

Il empaqueta le tout et il ne restait plus qu’à livrer.

Nom d'objet : Capsull'Ball Brouillard
La première commande de la journée terminée, Sirius se lança dans la réalisation de la suivante. Haru, un Phyllali qu’il avait rencontré lors de l’été à Touga il y a quelques années venait lui demander quelques petites bricoles pour, sans aucun doute, la compétition qui arrivait.

Franchement, son rôle de coordinateur mode lui offrait une certaine avance. Avec les commandes de ses camarades de classe, il pouvait visualiser vaguement quel était leur thème et leurs idées pour le concours à venir.

La Capsull’Ball qu’Haru lui demande est simple. Un simple brouillard. Pour être honnête, il n’a besoin de beaucoup travailler sur celle-ci. Il en a déjà une en stock. En ouvrant le logiciel de création il ne met donc pas beaucoup de temps à trouver la base qu’il souhaite utiliser. Créée pour Marie Uana, la Capsull’Ball Brouillard qu’il possède actuellement est plutôt brute de décoffrage. Elle a été pensé pour du combat pas de la coordination.

Il l’adoucit donc, la fait durer. Il étale le brouillard sur toute la scène, lui fait prendre les reflets de lumière et le fait se dissiper en douceur. Une fois satisfait du résultat, il sélectionne un emblème de nuage pour le sticker. Ce dernier est rapidement imprimé, puis coller sur une Capsull’Ball.

Comme d’habitude, il joint un petit mode d’emploi à la Capsull’Ball et la dépose dans une boîte à son nom. Plus qu’à ajouter les commandes suivantes !

Nom d'objet : Lunettes Viskuse
La prochaine commande est une de celles qui fait soupirer un petit peu Sirius quand il les reçoit. Comment il est sensé réussir à faire des lunettes adaptés au faciès d’un Viskuse. Heureusement pour lui, quand il doute, il a toujours son meilleur des amis.

Google et l’internet.

Avec l’aide de sa Porygon, Sirius a réussit, quelques jours plus tôt, à trouver un fabriquant de montures particulières qui adapte les montures aux pokemons les plus étranges. Pour Viskuse par exemple, ils enlèvent les branches et les replacent par un large élastique. La technique trouvée, Sirius n’a plus qu’à l’appliquer parce qu’il a clairement pas le temps d’envoyer la monture, attendre qu’elles reviennent et tout le bordel.

Il démonte donc avec soin la paire de lunette et ne récupère que les yeux. Les branches sont mises de côté, qui sait, peut-être qu’il pourra les utiliser sur un autre projet ? Après quelques modifications à l’aide d’une pâte de modelage spéciale et un coup de peinture, la paire de lunettes est plus que prête à recevoir son élastique. Coupé un peu plus long que nécessaire mais ajustable avec une boucle, l’élastique est mit en place.

Il ne doit ensuite qu’ajouter les verres rouges commandées quelques jours plus tôt sur la monture. La joie d’avoir des lunettes et de savoir les monter …

Il place l’étrange paire dans un étui avant de le placer dans la boîte à côté de la Capsull’Ball.

Nom d'objet : Décor OVNI
Dernière commande. La meilleure pour la fin pour le coup parce que quand Sirius a lu le cahier des charges, il a presque sautillé de bonheur. Ok, il a carrément sautillé de bonheur. Mais en même temps !!! Un OVNI !!! Comment est-ce qu’il ne pourrait pas être super excité et carrément impatient de voir ce qu’Haru a prévu pour la compétition de coordination de cette année.

Bref, créer un mini OVNI avec lumières donc ? Tranquille !

À l’aide de carton et de papier mâché, Sirius créé la forme générale de l’engin. Il procède avec patience et délicatesse, formant une base solide et sûre. Une fois satisfait de la taille et de la forme de l’engin, il recouvre le tout d’une fine mais compacte couche d’une pâte à modelage qu’il étire avec soin sur toute la structure de l’OVNI.

Après une nuit de séchage, Sirius la peint au spray pour éviter d’avoir des coups de pinceaux disgracieux à la lumière des projecteurs. Peint dans un gris sombre, Sirius choisit d’utiliser du rouge pour les détails lumineux. Il place donc des points rouges assez larges sous la soucoupe et forme les petites fenêtres. Les autres détails sont peints avec du doré qui ressortira plutôt bien sur scène.

Les lumières sont ajoutées en dernière avec des leds autocollantes qui peuvent être allumée avec une petite télécommande que Sirius ajoute au tout. Le résultat est plutôt cool et pour être honnête, Sirius a carrément envie d’en refaire un pour décorer sa chambre au dortoir Noctali …

L’OVNI est donc déposé dans une boîte marquée du logo de l’atelier de Sirius et après un petit mot, il ne manque plus que la livraison !

Modération:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1519
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite    Jeu 14 Fév - 15:26
Nom d'objet : Lunettes de diva
Bien installé à la chaise de son bureau, Sirius se penche avec attention sur l’objet qui occupe son après-midi. La commande de Yuna traine depuis un petit peu trop longtemps à son goût et le jeune homme se sent quelque peu mal de l’avoir tant fait attendre. C’est pas tout à fait sa faute mais quand même …

La livraison de la paire de lunettes noire, simple et élégante a prit un peu plus de temps que prévu et le jeune homme n’a pu s’attaquer à la customisation que la veille au soir. Aujourd’hui, avec les cours terminant légèrement plus tôt, c’est avec soulagement que le coordinateur s’attèle à la commande.

Armé de ses poudres, paillettes et autres outils de stylisme de pointe, Sirius transforme les lunettes toutes simples en quelque chose de fantastique, divatastique. Il applique premièrement une poudre teintante, qui va donner un reflet rouge feu quand les lunettes seront touchées par la lumière. Avec ça, il ajoute avec des points de colle, des petites pierres qui, si elles ne sont pas précieuses, sont très brillantes et flashy. Il les dépose avec parcimonie sur les branches, dessinant au passage des jolies arabesques.

Une fois satisfait, il n’a plus qu’à appliquer son traitement de résistance au feu et aux attaques génériques avant de glisser le modèle, parfaitement unique, dans son étui. Un emballage simple et élégant marqué du sceau de sa costumerie termine le travail. Il déposera le coli le soir même, en rentrant.
Modération:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1519
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite    Mer 6 Mar - 12:02
Nom des objets : Collier Alola
Ce n’était pas souvent que Sirius recevait une demande pour un collier d’Alola. En fait, c’était seulement sa deuxième demande du style. Mais comme Sirius était un garçon très professionnel et sérieux et qu’il voulait à tout prit éviter le scandale de la dernière fois, il faisait attention à faire pousser des fleurs aloliennes dans sa serre tout le long de l’année.

Ses plants, entretenus avec soin par son très cher Otaquin, fleurissaient régulièrement et l’attente de Sirius n’avait pas été très longue. En moins d’une semaine, il avait récupéré tous les éléments nécessaire à la confection du collier. Fleurs et cordelette en cuir. Il ne lui restait plus qu’à traiter les fleurs pour qu’elles gardent leurs vives couleurs pour le reste de leurs vies.

Le traitement n’était pas très compliqué mais impliquait de longues périodes de séchages. Et c’est qu’une fois toutes les fleurs prêtes à être assemblées que Sirius se posa derrière son bureau pour enfiler avec délicatesse les fleurs sur la cordelette.

Une fois satisfait du résultat final, il déposa le collier dans une des boites à l’effigie de sa costumerie. Un petit mot pour remercier le client de l’achat et il pourrait lui confier le paquet ce soir, dans le dortoir Noctali, quand il croiserait Angel.

Modération:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1519
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite    Dim 2 Juin - 14:03
Nom des objets : Armure légère de la méga death édition musteflott
Il y a des commandes qui font du sens et puis des commandes qui n’en font pas du tout.
Celle sur laquelle se penche actuellement Sirius n’en fait pas beaucoup mais hey, est-ce que ça va l’empêcher de le faire ? Certainement pas.
Le projet est pourtant assez complexe. Il lui faut réaliser une armure légère parfaitement imperméable et qui ne s’abîmera pas au contact de l’eau pour que le pokemon, un type eau, puisse la porter en toute circonstance sans être gêné. Pas moyen d’utiliser des matériaux trop épais si on veut garder l’aspect léger de l’armure et pourtant il faut quand même que le pokemon soit protégé.
Un véritable casse-tête. Pour n’importe quel clampin qui ne s’appelle pas Sirius Powell !  Parce qu’il faut savoir avec Sirius Powell c’est qu’il est dans cette industrie depuis quelques années maintenant et que tous ces dilemmes il les a déjà affronté il y a quelques temps. Et il a une solution à tout. Aujourd’hui aussi et cette solution se nomme le tissu de combat renforcé avec un cuir traité en profondeur pour d’adapter à l’environnement du pokemon.
La question des matériaux terminée, le reste est réalisé en quelques heures à peine. Découper le tissu et le cuir en fonction des patrons sur mesure réalisé directement sur le Musteflott, assembler les pièces, faire quelques essayages et tada ! L’armure est prête à être expédiée à la propriétaire dans l’une des jolies boîtes « La deuxième étoile à gauche ».


Nom des objets : Collier Capteur d'Ultra Sons
Si Sirius est devenu un expert des tissus et des accessoires il doit bien reconnaître que l’aspect très technologique de la partie Mécano de sa formation n’est pas encore parfaitement maîtrisée. Cependant le jeune homme sait s’entourer et si à son arrivée à l’académie il n’aurait probablement jamais accepté devoir demander de l’aide à droite à gauche, il n’a pas beaucoup de mal à le faire aujourd’hui. En partenariat plus ou moins officiels avec quelques boutiques de l’île, Sirius a ses fournisseurs, aussi bien de tissus que de machins électroniques divers et variés.
Et c’est chez l’un d’eux, un jeune mécanicien talentueux que Sirius a acheté le système qui permet de capter les ultra-sons et d’envoyer une légère vibration quand il en repère. Pour être tout à fait honnête, Sirius a pas tout capté du mécanisme mais son mécano’ a suivit les directives de la clientes et il n’a qu’à croiser les doigts pour que ça lui convienne.
Une fois le module de capteurs récupérés, Sirius n’a plus qu’à le monter sur un collier. Le système, assez gros, doit être élégamment intégré sur le collier et faire part intégrante du design.
Sirius commence donc par placer le système à l’avant d’une chaîne argentée, un point de soudure plus tard et c’est scellé. Ensuite, avec de fines tiges de métaux colorés, le garçon commence à agrémenter le collier avec des jolies arabesques torsadées qui s’enroule autour du système en laissant toujours moyen de coller le système à la peau pour mieux ressentir les vibrations du capteur. La chaîne est réglable, ce qui permettra à des humains comme des pokemons de l’utiliser sans trop de soucis. Une fois satisfait du rendu, le jeune homme place le collier dans une des boîtes de sa costumerie avant de se pencher sur le prochain élément pour Mademoiselle Robinson.


Nom des objets : Lunettes de précision
Là aussi, Sirius n’est en aucun cas un spécialiste de l’optique et il a dû aller chercher les ressources chez quelqu’un de plus qualifié que lui. En compagnie d’un des opticiens de l’île, Sirius a mit au point plusieurs verres qui peuvent se juxtaposer et s’enlever pour zoomer ou dézoomer sur une situation. Les verres prêts, il suffit de les monter sur une monture dont l’espace réservé aux verres est plus large que d’habitude. Il retire ensuite les branches pour les remplacer par un élastique bien plus adaptés aux combats pokémons et aux explorations diverses. Quelques tests pour vérifier que son mécanisme fonctionne correctement et le travail est terminé. Les lunettes trouvent leur place dans un élégant étui de cuir gravé du logo de la costumerie de Sirius avec de retrouver le collier dans la jolie boîte. Il enverra le colis dans la journée.

Modération:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1519
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite    Dim 2 Juin - 20:32
Nom des objets : Motismachine Four
Qui dit être Mécano dit recevoir des commandes de mécanos. Dit comme ça ça semble assez normal. Voir même, logique. Ça n’empêche pas Sirius d’être étonné quand il en reçoit une et de prendre cinq minutes à se rappeler que oui, en effet, il est mécano et que oui, c’est dans ses compétences de pouvoir créer une Mostimachine. Épatant, mais vrai.
C’est comme ça que Sirius se retrouve avec un four en face de lui et la tâche de le préparer pour qu’un Mostima le possède. Sérieusement, quel est le fuck ?
C’est pas qu’il a pas écouté les cours de mécanique et tout ça, mais Sirius si il est chez les mécanos à la base, c’est surtout pour s’occuper des coulisses des spectacles. Faire des Mostimachines c’est pas super son délire. Surtout quand ça implique de couper des fils et vérifier que le mécanisme interne fonctionne correctement …
Cependant, à force de grognements, de recherches et d’heures de travail, le four est prêt à l’emploi. Enfin, à l’habitation ? Possession ?

Les types spectres c’est bizarre …

Nom des objets : Couronne de Lucifer
La demande de Yuna peut sembler un petit peu … étonnante.  Une couronne pour son Dracaufeu sur laquelle la méga-gemme du Dracaufeu en question trônera fièrement.
Le choix du matériel se fait assez facilement, l’acier sera parfaitement adapté avec son point de fusion très haut et son aspect très brut qui ira avec le design assez agressif que Sirius a imaginé pour la couronne.
Après quelques croquis et la création des plans pour reproduire le schéma, Sirius, aidé par sa Feunnec, attaque la transformation des longues tiges d’acier achetées quelques jours plutôt. Ses bras et mains protégés par d’épais gants, il laisse le métal rougir au contact de la flamme de Naos avant de le tordre et de le modeler jusqu’à ce que la couronne commence à se dessiner.
Composée de plusieurs parties, elle s’enroule dans d’élégantes arabesques tout en gardant un côté très brutal que le Dracaufeu de Yuna semble émaner.
La dernière étape consiste à former la boucle qui accueillera la pierre évolutive du pokemon puis de déposer cette dernière et de la lier délicatement.
Après avoir refroidi et été traitée pour conserver son éclat aussi longtemps que possible, la couronne rejoint la mostimachine dans l’une des boîtes marquées de Sirius. Une petite note amicale et le tout est prêt à être envoyé à la Givrali !

Modération:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1519
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite    Dim 23 Juin - 19:07
Nom de l'objet : Bandana anti-transpirant
Installé dans la pièce qui lui a été attribuée dans la Boîte, Sirius laisse le tissu coloré glisser entre ses longs doigts. Il a enfin reçu le tissu un peu particulier qu’il attendait pour répondre à la demande de sa cliente.
La texture du tissu est un peu étrange. Ressemblant un petit peu à ces serviettes en microfibres avec, en plus, un traitement pour améliorer son élasticité, c’est exactement ce dont Sirius a besoin pour réaliser la commande de sa cliente. Le tissu doit devenir un bandana anti-transpirant et si Sirius ne peut pas exactement créer quelque chose qui va simplement arrêter la transpiration de s’écouler, il peut tout à faire créer un bandana qui va aspirer la transpiration et l’empêcher de couler sur le visage du propriétaire.
La création du bandana en lui même est relativement simple. Un bandana n’est, après tout, qu’une longue bande de tissu qu’on noue autour de la tête, cependant, la commande et les besoins de la cliente lui font repenser un petit peu le design et le patron pour le bandana.
C’est aussi pour ça qu’il n’a pas simplement prit un tissu en microfibre mais qu’il l’a également fait traiter pour le rendre élastique. Ainsi, pas besoin de le nouer, le bandana sera similaire aux bracelets pour sueur que les sportifs portent parfois.
Sirius reste cependant un coordinateur et un styliste avant tout et la simple idée de ne pouvoir porter le bandana que d’une seule manière le rend un peu triste. Alors après un premier prototype, Sirius ajuste le patron du bandana pour proposer un bandana qui peut se porter en rectangle autour de la tête ou en triangle autour du cou, tout en gardant une méthode pour l’enfiler qui ne nécessite pas de nouage. Idéal donc, pour quelqu’un qui souhaite l’enfiler sur un pokemon pour des explorations ou pour des combats pokémons !
Désormais satisfait de sa création, Sirius la range dans une de ses boîtes et s’attaque à la deuxième commande de la cliente.

Nom des objets : Chapeau Newsboy brun
La deuxième commande est un petit peu plus complexe puisqu’elle consiste en un chapeau et aussi talentueux qu’est Sirius, il est pas exactement capable de créer un chapeau de toute pièce. Heureusement pour lui, on trouve de plus en plus de vide-grenier et de brocantes sur Adala avec la venue de l’été et c’est au cours de l’une d’entre elle que Sirius déniche un Newsboy en bien mauvais état.
Ça combine plusieurs bonnes choses. De la récupération (et donc un moins grand impact sur l’environnement) et un budget restreint. Ainsi, le vieux chapeau se voit remit au goût du jour avec quelques réparations sur sa structure initiale, un nouveau tissu pour l’extérieur (d’un brun profond) et un nouveau tissu à carreau délicat pour l’intérieur. Une petite étiquette vient orner délicatement le chapeau avec le logo de la costumerie de Sirius et le chapeau est terminé et rejoint le bandana dans une boite prête à être envoyée.  

Modération:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1519
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite    Mar 20 Aoû - 15:20
Nom de l'objet : Pikacosplay Catcheur
Un léger sourire sur les lèvres, Sirius s’installe face à la mini-machine à coudre qu’il a réussit à embarquer dans ses valises sur le prince des mers. Il a bien pensé à se mettre en pause le temps de retourner à Adala mais Sirius est un professionnel et c’est parce qu’il se retrouve sur un bateau de croisière qu’il allait arrêter de produire ses merveilleuses créations. Ses fans seraient déçus …
Heureusement pour lui, l’été est calme et les demandes sont rares. Les quelques travaux qu’il a accomplit pendant les deux mois de vacances se résument principalement à des retouches et des réparations.
Jusqu’à aujourd’hui. Enfin, jusqu’à quelques jours plus tôt. Un pikacosplay, en plein été, avec un matériel restreint. En voilà un défi à la hauteur du talent du grand et fabuleux Sirius B. Powell.
Et en soit, c’est pas vraiment un défi. Après avoir profité d’un arrêt du bateau dans une des grandes villes portuaires du monde, Sirius a acheté tous les matériaux qui lui manquait (comprenez, le tissu). Trouver les teintes qu’il voulait et les traitements adaptés à un pikacosplay s’est révélé être la tâche la plus complexe de la création puisque une fois les matériaux dans sa chambre, le reste est enfantin pour un couturier avec l’expérience de Sirius.
Quelques coups de ciseaux, un patron et quelques heures derrière sa mini-machine à coudre et le résultat est impeccable. Un coup de repassage, un joli pliage et voilà le costume emballé et prêt à être renvoyé à son cher ami Ginji.

«  Salut Ginji ! Merci pour ta commande. Comme toujours si il y a le moindre  soucis, n’hésite pas à venir toquer à ma porte. Et même si y’a pas de soucis d’ailleurs, ma porte t’es toujours ouverte !
J’espère qu’Ephie saura apprécier la tenue de catcheur ! C’est un peu différent de la Lady mais je ne me fait pas de soucis sur sa capacité de rayonner tout autant dans cette tenue que l’autre. »  

Modération:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2516
Points d'Expériences : 1519
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite    Jeu 12 Sep - 22:13
Nom de l'objet : Couronne de sa Majesté
C'est un peu surpris (il ne savait jusqu'alors pas que Ginji avait une petite sœur et qu'elle était à l'académie) que Sirius découvre la dernière demande de sa costumerie. C'est un message absolument adorable qui lui donne envie de tirer les joues de la petite sœur la plus mignonne de l'académie et Sirius est bien décidé à transformer la demande de Lissa pour son starter en quelque chose d'incroyablement fabuleux.  
Une couronne n'est néanmoins pas quelque chose de très simple à réaliser au premier abord. Constituée essentiellement de métal, ça peut être un petit peu ... complexe. Cependant, Sirius n'est pas du genre à se démoraliser et il parvient assez rapidement à créer un design qui combine métal et tissu de manière à rendre la couronne de Majesté absolument extraordinaire.
Après une petite commande auprès de son forgeron préféré, Sirius se retrouve avec une base dorée (du plaqué or, faut pas déconner non plus, ni les moyens de Lissa ni les siens n'autorisent de l'or pur), un joli tissu velours rouge et des petites gemmes qui si elles ne sont pas de véritables rubis, s'en rapprochent visuellement pas mal.
Coudre et matelasser la couronne se révèle être un défi certain mais Sirius parvient à affronter la difficulté et installer les pierres sur la base de métal n'est pas complexe quand votre équipe se compose en grande partie de type feu ...
La couronne terminée, elle se retrouve posée dans une jolie petite boîte, frappée du logo du jeune homme avec une petite note de remerciement.
"Enchanté de rencontrer, ne serait-ce que par papier la petite sœur de mon cher ami Ginji ! Et je t'en prie Lissa, Sirius suffit.
J'espère que la couronne de sa Majesté te conviendra et qu'elle conviendra à son propriétaire ! Excellent travail pour les mensurations, je n'ai eu aucun problème. Quand Majesté évoluera, n'hésite pas à repasser par moi pour des quelconques modifications à faire suite à son changement de forme.
Je te souhaite un excellent début dans l'académie et si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à venir me voir ! Je me ferais un plaisir de t'aider dans tes débuts dans la coordination !"

Modération:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite    
[Costumerie/Atelier] Sirius B. Powell ☆ La deuxième étoile à droite
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :