Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 4067
Todresseur Spé. Type
Sujet: Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...    Dim 3 Jan - 16:24
Ginji Labelvi
      rp commun Voltali



« Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...  »


« -... C'est vraiment nécessaire, les lentilles ?... C'est la première fois que j'en mets, je sais pas trop comment m'y prendre... »

Délicatement, je saisis l'une des lentilles de contact que m'a confié Loan à l'aide d'un seul doigt, et écarte mes paupières tout en rapprochant la lentille de mon œil droit. Je la dépose doucement, puis cligne plusieurs fois des yeux, avant de garder mon œil droit fermé pendant quelques secondes. Je me tourne ensuite vers l'un des miroirs de mon colocataire, et constate que... J'ai désormais les yeux vairons ! Enfin, c'est ce que l'on voit, en tout cas. L’œil gauche, marron, et l’œil droit, bleu... Ahaha, c'est marrant, comme truc. Mais je suppose que je dois aussi mettre la deuxième lentille ? Arf... Bah, c'est pour la bonne cause !

Loan est actuellement en train de trier ses divers vêtements et costumes aussi variés que le nombre de Pokémon connue sur cette planète. Je me demande quand même où est-ce qu'il est allé trouver tout ça... Et où trouve-t-il l'argent pour tout ce payer, surtout ! Aaaanh, je n'ose pas imaginer toute la nourriture que je pourrai m'acheter, avec les jetons qu'il a dépensé pour ces vêtements...

Un peu plus confiant, je mets la deuxième lentille sur mon œil gauche. Cela fait, j'ai désormais les yeux bleus ! Ça fait bizarre à regarder, en tout cas. Tant mieux ! Si l'apparence paraît si improbable, les gens feront plus difficilement le lien avec moi-même... Bon, et du coup, c'est quoi, la suite ?

A peine ai-je le temps de me tourner vers lui que Loan me tend une... Perruque ? Elle est drôlement bien faite, en tout cas ! Des cheveux blonds, avec deux grandes tresses... Bon sang, si on m'avait dit que je porterai ça un jour... Enfin. Cachant mes cheveux le plus possible en dessous de la  perruque, je dois m'y prendre à plusieurs reprises pour parvenir à cacher quelques mèches, et ai même besoin d'une dernière vérification de la part de Loan pour être sûr que tout est bon. Puis je regarde une fois de plus mon reflet dans le miroir, et constate avec étonnement que ma tête est déjà méconnaissable ! Comme quoi, avec seulement quelques éléments... C'est incroyable comme ça change tout ! Par contre,  la perruque gratte un peu... 'Suffira de pas trop y penser.

Je tourne la tête lorsque quelqu'un frappe à l'une de nos portes. Méfiant, je m'en approche tout doucement, et plaque mon oreille contre elle, avant de parler à voix basse.

« -Mot de passe ? »

« Pizza chocolat-courgette-steak-caramel ». Bonne réponse, Alban ! Je m'écarte pour ouvrir en grand la porte sur le Voltali, et l'invite à rentrer dans la chambre. Il me dévisage quelques secondes, sans aucun doute à cause de la perruque et des lentilles, mais finit par passer le seuil de la porte. Je ne peux m'empêcher de faire un grand sourire, fou d'excitation.

« -C'est le grand jouuuuuuuuur ! Mouhaha, on va s'éclater.... »

Je m'apprête à refermer la porte, mais m'arrête lorsqu'une Tarsal non méconnue rentre tranquillement dans la chambre. Je relève alors la tête pour voir Nolan arriver juste devant la porte, et écarquille aussitôt les yeux. Plus surpris qu'Alban, car non préparé à cela, le brun me dévisage à son tour, tandis que je tourne la tête en direction du Coach.

« -... T'as été suivi ?! C-c-c-comment on fait ?!...  »

Je regarde une nouvelle fois Nolan. Maintenant qu'il m'a vu avec cette perruque et ces lentilles, il sait que je suis moi !... Cette fin de phrase est plutôt étrange. M'enfin qu'importe, il y a urgence ! Qu'est-ce qu'on fait ?! Il ne faut surtout pas que notre couverture tombe à l'eau avant même le début de la mission-méga-ultra-top-secrète-de-la-mort-qui-tue-of-the-death !...

Je fronce légèrement les sourcils, et, en deux pas, vais derrière Nolan, avant de le pousser à l'intérieur de la chambre. Je rentre dans celle-ci, et referme la porte d'un coup, mais arrête tout mouvement avant de lâcher la poignée. Les sourcils de plus en plus froncés, je rouvre la porte, et sors une nouvelle fois dans le couloir, pour constater qu'un garçon qui passait par là s'est arrêté net en assistant à cet étrange enlèvement.

« -.... D'accord, très bien. »

J'attrape le Voltali par le bras, et l'entraîne lui aussi à l'intérieur de la chambre, refermant la porte une bonne fois pour toute. Sous les regards incrédules de Nolan et de Jack, je me frotte les yeux, pensif, avant de me tourner vers Loan.

« -T'as assez de vêtements pour deux personnes de plus ?  »

Question plutôt idiote, en soi. Loan répond par l'affirmative, tandis que je pose mes deux mains sur les épaules de ces pauvres étudiants qui ont fait l'erreur d'être au mauvais endroit au mauvais moment... Désolé pour vous, mais la seule solution pour que vous gardez le silence n'est autre que de vous mettre dans le coup !

« -Alban, Loan et moi-même allons nous déguiser pour infiltrer les dortoirs féminins. Le but est de connaître l'ambiance générale, et de voir si elle est la même que chez les Voltalis. Alban a dégoté un plan de chacun des bâtiments, donc nous n'aurons aucun soucis pour nous y retrouver. Nous irons d'abord au dortoir Mentali, puis Givrali, puis Pyroli, en nous faisant passer pour des élèves venant de l'un de ces dortoirs. Et vous venez avec nous ! Loan, je te les confie ! »

Toujours en tenant leur épaule, je les pousse pour les inciter à pivoter sur eux-même, et les presse légèrement pour les diriger vers Loan, qui les fixe avec un grand sourire. Oui voilà, vois-les comme de nouveaux mannequins !

Je laisse mon colocataire répartir les tenues, et me dirige vers mon lit, sur lequel est posée la mienne. Je saisis le cintre et la regarde, un peu plus sceptique. Si je ne suis pas réticent à l'idée de mettre des lentilles et une perruque... Ça, ça pose déjà un peu plus problème. Mais voilà, si Loan me donne ça, c'est probablement parce que c'est ce qui passera le mieux inaperçu... Grmbl. Allez, c'est pour la science ! J'ai posé un drap sur une barre en fer tenant en équilibre entre nos deux armoires, pour ceux voulant se changer en toute intimité. Je rentre dans la cabine d'essayage improvisée, et lâche un soupir en regardant une nouvelle fois la tenue.

Bon. Quand 'faut y aller...

***

Après avoir bataillé quelques minutes, je ressors aux yeux de tous. Gêné, je déglutis, et retourne face au miroir de Loan pour admirer le résultat...

Tenue de Ginji (sans les oreilles)

J'écarquille les yeux, de surprise, cette fois-ci. Wow... C'est vraiment moi, ça ?! Je fais un tour sur moi-même, pour observer l'intégralité de la tenue, ayant un peu de mal à réaliser cette métamorphose. Ça passe tellement bien ! Un peu plus convaincu, je souris, sans quitter des yeux mon reflet dans le miroir.

« -Ahaha ! C'est super Loan ! Ça va en fait, c'est plus agréable à porter qu'une robe... »

Je hoche la tête d'un air convaincu, avant de plaquer mes mains contre ma bouche en réalisant ce que je viens de dire. Mal à l'aise, j'essaye de reprendre une attitude naturelle, et piétine sur place en détournant le regard.

« -'Fin euh, je suppose, ça m'a pas l'air très pratique à porter, et euh ben ça, c'est plus... HUM, A qui le tour ?! »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...    Sam 27 Fév - 16:42



Après tout, virilité est un nom féminin...
RP Commun Voltali

Avec un enthousiasme difficilement camouflé, Alban chantonnait dans sa chambre. CHANTONNAIT oui, vous dis-je. Assis derrière son bureau, il écrivait quelques notes pour un devoir qu’il avait à rendre prochainement. Mais à dire vrai, son esprit était un petit peu ailleurs. S’étirant longuement lorsqu’il eut fini de remplir la première page - le reste pouvait attendre -, le châtain sursauta lorsque son iPok sonna. Un message de Ginji ? Enfin ! Ils avaient travaillé sur ce projet depuis si longtemps qu’Alban n’avait fait qu’attendre avec impatience le signal du début des opérations. Rendez-vous dans la chambre de Ginji et Loan d’ici cinq minutes. Parfait ! Appelant ses Pokémon, Alban fit venir Zéphyr et Mistral jusqu’à lui. S’ils allaient se déguiser, les faire passer inaperçus avec leur couleur si caractéristique risquait d’être difficile… Pour autant, ses acolytes de toujours risquaient de se vexer si jamais Alban leur disait qu’ils ne pouvaient pas venir avec eux… Bah. Ils trouveraient bien une solution sur le moment ! Tout guilleret, Alban s’apprêta à sortir de son dortoir lorsqu’il se souvint d’un petit détail. Et pas des moindres… Se tournant lentement vers son colocataire qui était assis sur son lit et venait de tourner un regard interrogateur vers lui, le châtain se sentit paniquer. Où pouvait bien partir Alban, à cette heure-ci de la journée, et avec cet air sur le visage ? Nolan devait sûrement trouver cela louche. Et si son colocataire n’y accordait que peu d’intérêt - chacun savait respecter l’intimité de l’autre après tout -, il y en avait une qui n’avait pas l’air de cet avis. Oh oh. Il sentait le regard inquisiteur de la petite Tarsal lui demander où il allait. Ah. Heu. Oh.

***

Résigné, Alban frappa contre la porte de la chambre de Ginji. Ce dernier, de l’autre côté de la porte, ne tarda bientôt pas à lui demander le mot de passe. Arg. Ne pouvait-il pas simplement ouvrir la porte et constater qu’il s’agissait bien de lui ? Pourquoi toutes ces précautions ? Pour autant, Alban décida de jouer le jeu.

- Pizza chocolat-courgette-steak-caramel, dit-il d’une voix monocorde.

Sérieusement, il n’y avait que Ginji pour inventer des mots de passe pareils. Le brun fut cependant satisfait car il ouvrit la porte tout sourire. Alban eut quelques secondes un blocage en se retrouvant face à une fille incroyablement mignonne. Cheveux blonds, yeux bleus, air candide. Wow. C’était vraiment Ginji, ça ?! Visiblement oui, vu que la voix qui sortait de sa bouche était celle typiquement masculine de son aîné. Se secouant les puces pour que l’information réactive son cerveau, Alban se gratta l’arrière de la tête. L’enthousiasme de Ginji faisait plaisir à voir, même si Alban savait bien que d’ici quelques instants, il risquait de déchanter… D’autant plus que sa nouvelle apparence était fichtrement perturbante ! Un peu gêné, le châtain s’avança dans la chambre de ses deux aînés, rapidement suivi par Libra qui faisait une intrusion comme si tout était normal… puis de Nolan qui était loin de passer inaperçu. Ginji sembla avoir été touché par la foudre. Brusquement, il se tourna vers le Pokéathlète, complètement paniqué. Ahaha… Mince.

- Je-euuuuuhhh… Libra voulait savoir où j’allais et elle ne me lâchait pas… Du coup, de fil en aiguille… tenta-t-il d’expliquer maladroitement tandis que Ginji attirait Nolan pour fermer la porte derrière lui.

Avant de la rouvrir pour attraper Jack qui passait par là. Wooow. C’était quoi ce bordel ? Comment cela se faisait-il que de trois personnes, ils aient brusquement presque doublé leurs effectifs ? Alban regarda ses deux camarades de promotion avec un air interdit. Autant Nolan était grossièrement au courant du pourquoi du comment… Autant Jack avait l’air totalement perdu. Le pauvre. On ne pouvait que le comprendre. Ginji prit cependant rapidement les choses en main et il leur expliqua leur « projet » préparé avec amour depuis tant de temps. Résigné, Alban s’installa sur une chaise lorsque Loan le lui autorisa d’un signe de la main puis écouta le reste du projet. Sur le bureau, le gros dossier qu’il avait apporté à Ginji quelques jours plus tôt trônait fièrement. Dossier qui compilait tous les plans des dortoirs ainsi que les localisations des différentes canalisations et qu’Alban avait réussi à soutirer en cachette à Gaston Fooly. Certainement avait-il fait quelque chose d’illégal, mais… après tout, le Concierge n’avait qu’à mieux ranger ses affaires. S’ils se faisaient pincer, ils n’auraient qu’à prétendre avoir trouvé le dossier « par hasard ». Hm…

Les choses mises au clair avec les derniers arrivants - et encore, Alban n'était pas sûr qu'une Mission d'infiltration dans des dortoirs féminins puisse être vraiment claire un jour ou un autre -, Ginji annonça qu’il était temps d’aller s’habiller. Pour l’occasion, la chambre des deux Voltali avait été transformée en véritable cabine d’essayage géante. Avec appréhension, Alban se regarda une dernière fois dans le miroir. De quoi aurait-il l’air une fois qu’il aurait revêtu tous les vêtements et accessoires que Loan avait préparé pour lui ? Brusquement timide, il se mit à paniquer. Il allait se déguiser en fille… Si le plan lui avait paru intéressant il y a de cela quelques semaines, le châtain n’était plus aussi sûr de lui. Mais bon… Puisqu’ils étaient là, autant se jeter à l’eau ! Se dirigeant doucement vers Loan, Alban l’aborda timidement.

- Salut Loan, tu vas bien ? Heuuu c’est quel paquet, pour moi ?

Il attrapa le sac tout prêt que le Voltali avait préparé pour lui, puis le remercia et alla s’isoler derrière un rideau blanc. Bon. Quand faut y aller, faut y aller…

***

Il sortit avec quelques réserves de sa cabine d’essayage. Tandis que Jack et Nolan se changeaient encore, Alban rencontra le regard de Ginji et se détourna précipitamment. Aaaah, ça faisait si bizarre d’être tous déguisés en filles ! Prudemment, il s’avança jusqu’au grand miroir et regarda son reflet.

- …

Il s’était métamorphosé en une véritable fille. Une magnifique cascade de cheveux châtains ruisselait sur ses épaules. Ses traits avaient l’air plus fins avec ce fond de teint en crème que Loan lui avait demandé d’appliquer. Une bonne mine et un teint de pêche. Wow. Intrigué, il tourna sur lui-même. Un grand chapeau rose bordé de diverses fleurs était posé sur sa tête, et il portait une magnifique robe d’époque qui laissait ses épaules apparentes. Waaah. Il avait toujours eu l’air aussi féminin ? C’était dingue à quel point la transformation était flagrante avec juste quelques accessoires. Un peu mal à l’aise, il regarda ses jolies chaussures à petits talons. A cette hauteur, il devrait être capable de marcher sans trop de problèmes. Le résultat était… juste bluffant.

Pour autant, Alban se demandait si ce choix vestimentaire était le plus judicieux. Il n’allait probablement pas passer inaperçu avec ça. Contrairement à Ginji et ses habits plus modernes, Alban avait l’air fraîchement débarqué de l’époque de Marie-Antoinette. Pourquoi tant de fleurs et de rubans ? Et pourquoi les froufrous sur la robe ? Un peu sceptique, Alban se tourna doucement vers Loan.

- Tu es sûr que… ça ira ? lui demanda-t-il.

Peu sûr de lui, il s’approcha de son aîné avec la boîte de maquillage en main. Mistral vint immédiatement se poser sur son chapeau, ce qui lui donnait encore plus des airs de femme de la haute.

- Heu je ne sais pas trop comment faire donc… tu veux bien m’aider ?

Se tournant ensuite timidement vers Ginji, il écarta les bras pour que son aîné puisse mieux admirer sa tenue.

- Tu trouves que ça me va ? C’est marrant avec cette couleur de cheveux, on se ressemble pas mal…

Le début d’une nouvelle sororité ?

HRP : Déroulement des événements
- Alban sort de sa chambre mais se voit contraint de répondre aux interrogations de Libra
- Résigné, il explique donc tout au duo et finit par amener Nolan et Libra avec lui
- Il tombe nez à nez avec une Ginji fille perturbante
- Il voit Nolan entrer, puis Jack rejoindre brusquement le groupe
- Il va ensuite s'habiller et ressemble à une jeune fille noble d'une ancienne époque (voir ici)
- Il demande de l'aide à Loan pour le maquillage, et demande à Ginji comment il le trouve


_________________
Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...   15024690286225SignMaxAlban
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 962
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...    Dim 28 Fév - 19:47
Pompompom pompom....Enfin une journée tranquille. Installé sur ton lit, la guitare calée sur tes genoux, tu apprécies pleinement ce jour de repos. Aucun devoir, aucune catastrophe à l'horizon, pas de problèmes dans ton équipe, déjà trois partitions complétées....Que demander de plus ? Même Alban semble tirer parti de la situation pour se mettre à jour dans son travail. Ton coloc a l,air particulièrement enjoué, en plus, il chantonne même. Et évidemment, avec un tel rythme qui résonne dans la chambre, tu ne peux que le soutenir en pinçant distraitement les cordes de ton instrument. Bref, rien d'anormal chez les Voltalis, à l'exception de...

(Je m'ennuiiiiiiiie!)

(Libra...)

(Non mais sérieux, tu vas vraiment rester là toute la journée, Nolan ? Chais pas, on pourrait descendre en ville, aller embêter Dalhia ou Aileen...Faire quelque chose, quoi!)

(Se reposer, c'est pas si mal, non?)

(J'suis pas un Parecool, moi...)

Argument valable, mais sans bonne raison, tu ne comptes pas bouger de cette chambre. C,est vrai quoi, ça fait combien de temps que tu n'as pas eu un moment de paix ? Tant que Libra sera là, en tout cas, ce dernier ne sera qu'une vague probabilité. D'autant qu'Alban semble se mettre également en travers de son chemin : Sans préavis, le voilà qui se lève....L'excuse idéale pour que Libra fasse de même et se jette presque devant lui, curieuse de ses intentions.
Tu n'es pas en reste, le départ précipité d'un Alban aussi sourire à de quoi t'intriguer, d'autant que son rythme est bien plus rapide que d'habitude. Sauf que s'il n'est pas dans tes habitudes de stopper ainsi ton coloc pour un interrogatoire en règle, Libra, elle, ne se gêne pas le moins du monde.

(Hep hep hep ! Puisque Môsieur Nolan se la joue Monaflemit, moi je sors...Où est-ce que tu vas, Alban?)

...Désolé Alban, te voilà coincé.

********************

S'infiltrer dans les dortoirs féminins de l'académie...Il n'y a vraiment que toi pour t'interroger sur le but de l'opération ? En tout cas, Libra est particulièrement remontée depuis les aveux à demi-mots qu'elle a réussi à extraire à Alban, à grands renforts de ''Dis, dis, dis'' mentaux. Te voilà donc sur les talons de ton colocataire, bien forcé de le suivre pour éviter que ta starter ne mette en péril le projet qu'il a mis en place avec l,un des anciens de votre dortoir. Et puis, au fond de toi, tu es quand même curieux à propos de cette histoire ''d'infiltration rapide et discrète''. C,est donc pour ça que tu suis Alban dans son périple, ta guitare passé en bandoulière...Hors de question d'abandonner l'instrument, depuis l'incident sur le port.
Une fois à la chambre du Voltali glouton, la situation te fait néanmoins l'effet d,une claque dans la figure : La jeune fille qui vient de sortir...Même sans une ouïe aussi développée que la tienne, impossible de s'y tromper, elle avait la voix de Ginji. Attendez...Ce n'est quand même pas ÇA que Alban avait en tête en parlant d'infiltration ? Mon dieu, il ne va tout de même pas...si ?
Sans la moindre gêne, Libra pénètre dans la pièce, tandis que tu hésites sur la conduite à tenir. Pas longtemps du moins, puisque celle que nous surnommerons officiellement Ginja à partir de maintenant te forces à lui emboîter le pas sans ménagement. Avant que tu ne puisses réagir, te voici prisonnier de ce complot démoniaque de froufrous et de tissus, sans bien comprendre ce que l'on attend de toi. Un autre Voltali malchanceux vient également de se faire capturer par Ginja et vous vous regardez, indécis sur la conduite à tenir.
Les explications ne tardent pas à arriver et malgré ton air blasé, la profondeur du soupir que tu lâches  à de quoi surprendre. Tu n'essayes même pas de lutter, Nolan. À quoi bon, d'ailleurs, Libra a déjà les yeux pleins d'étoiles lorsque Ginja évoque leur projet et les détails de ce dernier. Tu peux fuir cette chambre de Voltali, mais la Tarsal...Même en te réfugiant sur la Lune, elle te rattraperait.

'' -T'as assez de vêtements pour deux personnes de plus ? ''

(Oh ouiiiiiiii...Bouge pas Nolan et laisse-le faire, tu vas être tellement...mignonne!)

*TRÈS GROS SOUPIR*

(Allez un peu d'entrain...Nollie!)

Entre le styliste fou des Voltalis et une starter déchainée, qu'est-ce qui est le pire ? Vous avez dix minutes, de toute façon, passé ce délai, nous aurons perdu Nolan dans un tourbillon de jupes et de perruques.

********************

(Je suis ridicule.)

(Mais nooooooon, t'es très belle. Tourne-toi un peu...C'est parfait!)

Parfait, parfait, tout dépend du point de vue. Après ça, c'est définitif, le dortoir Voltali sera décrété transgenre. Déjà qu'en terme de réputation , vous étiez servi avec Andreas, mais là...
Rien que la vision de Ginji en petite blonde à tresses t'as pas mal perturbé, mais à l'instant où loan consent enfin à libérer l,une de ses proies, le spectacle d'Alban, transformé en jeune dame, de longs cheveux bruns cascadant sur ses épaules à de quoi te clouer sur place. Attend, c'est vraiment lui ? Même son rythme intérieur a changé pour quelque chose de plus mesuré et ça, tu as pas mal de difficultés à l'encaisser....Ça et son improbable chapeau, en fait.

(Nolan, arrête de bouger!)

Résigné, tu ne peux empêcher ta Tarsal de te maquiller, sous les directives de Loan. Estime-toi heureux, si on la laissait faire, tu serais bon pour le Cirque du Soleil ! Une fois l'épreuve terminée, il ne te reste plus qu'à jeter un coup d'oeil relativement sceptique au miroir de la pièce...avant de buguer sur place.

(Alors, ça te va bien, hein ? Regarde comme t'es toute belle, ahahahah!)

''…''

Effectivement, la transformation est...intense. Malgré ta taille, Loan a réussi à dégoter un survêtement vert d'eau qui parvient à jouer sur ta minceur pour attirer le regard ailleurs que sur ton absence de forme. Tes cheveux ébouriffés ont été disciplinés et maintenus en place par deux barrettes, de manière à dégager une partie de ton visage. Un simple jean vient compléter la tenue et le maquillage n'est là que pour accentuer la féminité de tes traits. En bref, avec trois fois rien, Loan a réussi à te métamorphoser...au grand plaisir de ta starter. Te retournant vers Alban, tu ne peux t'empêcher de t'interroger sur ses pirouettes...Ou alors, ton colocataire a franchement bien caché son jeu depuis votre rencontre. Surplombant le duo de nouvelles soeurettes blondes de toute ta taille, tu préfères laisser couler et fais passer ta guitare devant toi avant d'en tirer quelques notes...Au moins, tu es toujours libre de tes mouvements, et pas engoncé dans une des innombrables jupes et robes qui ornent l'armoire de Loan.


Juste pour le plaisir de vos yeux...www
Loan McNellis
Loan McNellis
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...    Dim 6 Mar - 20:29

「  Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...   」

feat les voltas
Le Grand jour était enfin arrivé. CE JOUR que j'attendais avec impatience allait se lever. Oui aujourd'hui, enfin j'allais habiller des Voltalis en fille et ainsi partager un peu ma passion pour cet art avec eux. Arceus avait entendu mon appel. Bon il n'y avait que deux volta, c'est-à-dire Alban et Ginji. C'était dommage que je ne puisse pas avoir ma pièce maitresse dans le lot, oui je parlais du préfet, mais bon deux volta était déjà un bon début, je n'allais pas cracher sur ce don d'Arceus. Je riais doucement en me levant de mon lit, trouvant cette pensée était bien rigolote.

Déguiser mes camarades Voltaliens en fille n'étais pas un objectif que j'avais en vrai, ce faisait cela pour leur faire peur, les taquiner, les menacer et surtout pour ne pas qu'ils viennent me demander un coaching. Attention, respecter le choix de mes camarades qui ne voulaient pas se travestir, ne voulait pas dire que quand je menaçais quelqu'un avec cela, que je n'allais pas le faire. Un homme un vrai tient toujours parole héhéhé. Même si partager, ma passion pour le déguisement avec eux aurait été un réel plaisir.

Aujourd'hui j'avais cette possibilité de partager mon expérience avec eux, ce qui me rendait absolument joyeux. Qu'ils pensent que ma joie était dû au fait que j'avais réussi à les travestir, ce n'était pas grave, du moment que moi je savais pourquoi j'étais heureux. Surtout que comme eux, j'étais curieux de ce qui se passait dans les dortoirs féminins…Donc cela me faisait plaisir de me rendre utile.

Je m'étais levé au aurore, afin de préparer tout le matériel requis tout ça dans le silence le plus absolu pour ne pas réveiller mon voisin de chambre. Merci mes pokémons Psy. J'avais potassé pendant des jours et des jours pour savoir comment j'allais les déguiser. J'avais sorti trois perruques. Une blonde avec laquelle j'avais fait deux tresses, une châtain que j'avais bossé pour la démêler et une noir courte, qui avait été déjà travaillé. Juste à refaire la forme avec un fer et c'était bon.

Il fallait que tout soit parfait.

Quand Ginji se réveilla, je commençais à me préparer. J'avais une chemise de chambre avec mes initiales brodé dessus ainsi que mon soutient et mes prothèse mammaire dans les mains. Je m'étais retenu de lui sauter dessus pour commencer à l'habiller. Je l'avais salué puis offert le thé et les biscuits avant de lui tendre les lentilles de contact bleu. Il ne fallait pas le brusquer quand même…

Mon colocataire prit le la petite boîte et me regarda avec innocence, il ne semblait pas rassuré à l'idée de les mettre…Ou tout simplement il avait peur, parce qu'il ne savait pas comment utiliser les lentilles. Il faut dire que je ne savais pas comment l'expliquer… Mais heureusement il réussit à les mettre sans grand problème. Je lui tendis ensuite la perruque blonde. Puis, je commençais à préparer tout le nécessaire que l'on aurait besoin pour notre atelier déguisement. Je pourrais même les conseillers pour…

*Tu devrais faire quand attention Loan…Ils ne doivent pas savoir. Je te conseillerais de ne pas donner de conseils pour s'infiltrer.*


*…*

*Oui je sais, tu n'y avais pas pensé.*

*…Merci Just.*

*De rien, je suis là pour ça.*

Oui, mon Gallame avait raison, il ne fallait pas que je leur donne de conseils, rien du tout…Autant j'étais heureux, autant je me rendais compte que d'avoir accepté cela me mettait en danger. Bon, ben il fallait que je fasse un travail de qualité, mais en même pas trop…Bâcler mon travail, saboté l'expédition…ARCEUS NOOON et mon désir de perfection…

Le reste de ma réflexion fût interrompu par un bruit de porte…Quelqu'un venait de toquer à notre porte. C'était surement Alban. Ginji s'approcha  de la porte demandant un mot de passe…Un mot de passe ?!

Il y avait un mot de passe ? Depuis quand et c'était quoi ce mot de passe !!! *Cherche  pas c'est Ginji*

« -... T'as été suivi ?! C-c-c-comment on fait ?!...  »

Mais malheureusement, ce mot de passe n'était pas la seule surprise, une Tarsal inconnue était entrée dans la chambre et de fil en aiguille je m'étais retrouvé avec Nolan dans ma chambre.

« Je-euuuuuhhh… Libra voulait savoir où j'allais et elle ne me lâchait pas… Du coup, de fil en aiguille… »

« Pas grave Alban, plus on est de fous plus on rit non ? »

Puis Ginji ressorti pour me ramener un autre Voltali, Jack. Qui avait assisté au Kidnapping de Nolan. Au mauvais endroit au mauvais moment. Pauvre petite chose…

« -T'as assez de vêtements pour deux personnes de plus ?  »

« Bien sûr. Je vais te chercher ça. Par contre, j'ai la flemme  de re-ouvrir mon armoire » Je passai sous mon lit afin de retirer une valise qui portait le nom de notre préfet. Je l'ouvrais et afin de sortir des vêtements et des perruques pour  habiller les deux nouvelles recrus, pendant que Ginji expliquait notre…mission aux deux autres garçons, avant de la ranger une nouvelle fois sous mon lit. « Vous n'avez absolument rien vu. »  Disais-je aux Voltali présent.

Mon colocataire fit pivoter les deux garçons vers moi, m'offrant le soin de les habiller. Bon, il fallait que je réfléchisse à froid, ça allait prendre un peu de temps, mais avant occupons-nous de ceux qui avaient déjà leur tenue. Tout est une question d'organisation…

« Aller Zou Ginji, va te changer. Tu es le plus avancé. N'oublie pas de mettre les collants, sinon tu auras à faire au supplice de la cire…Et tu ne veux pas vivre ça. » Disais-je en donnant à Ginji sa tenue pour qu'il aille se changer.

Je vis Alban s'approcher de moi semblant un peu intimidé. « - Salut Loan, tu vas bien ? Heuuu c'est quel paquet, pour moi ? »

« Bonjour Alban, oui je vais bien et toi. Oui tient ! » Disais-je en donnant la tenue au châtain. Le timing était presque parfait, Ginji avait fini de s'habiller. Il était sorti de la cabine d'essayage qu'il avait fabriqué et s'était dirigé vers le miroir. J'avais bien choisi la tenue, j'en étais fier. Un uniforme d'écolière ça passe toujours avec les personnes qui ont un caractère piles électriques. D'ailleurs Ginji semblait aussi ravi, et avoua que le port de la jupe était bien plus agréable que porter une robe…*Comment peut-il savoir ça ?*

*Hihihihi !* ricana ma girafe, elle savait quelque chose, mais refusa de me le dire. J'en étais presque vexé.

J'invitais ensuite Alban à entré dans la cabine, lui conseillant de commencer par enfiler la tenue avant de mettre la perruque. Pendant ce temps je préparais la tenue pour les autres. Bon commençons par le grand garçon…Bon grand était un mot faible, de mes 1m75 je devais lever la tête pour le regarder. Sa taille était un petit problème, je n'avais pas de robe et de jupe assez longue…ni de jean d'ailleurs. * Si, si on a ! Tu avais prévu un vêtement pour lui, aussi. Tu trouvais que c'était un bon défis.* disait ma starter en apportant un pantalon avec un Sweat vert d'eau.

« Grimm tu es ma déesse ! »

*Je sais, je sais*

Bon, je pouvais l'habiller …Heureusement qu'il n'était pas taillé comme un catcheur ! Bon, il a des écouteurs sur lui, des cheveux assez longs…Après un passage entre mes pattes, il pourra faire une jolie rockeuse ! Bon, réflexion pour le grand fait…Maintenant passons à…*Grimm je peux avoir leur prénom ?*

*Jack et Nolan. Nolan c'est le grand.* Je remerciais ma Girafe pour cette précision. Pour Jack, ma mission allait être un peu plus compliqué…Autant garder le style qu'il avait déjà. Un peu comme pour Nolan.

Il avait la peau claire et les yeux bleus…Son grain de peau semblait, propre impec sans aucune impureté. Je me rapprochais de lui, lui attrapai le menton pour le regarder de près. Un peu pour confirmer mon impression. Oui son grain peau était superbe…« Un Voltali qui prend soin de son corps. Fierté. » Je m'éloignais de lui pour le regarder de haut en bas. « Ok, pour vous deux on va garder votre style, par contre nous allons le féminiser un peu ». Disais-je pour expliquer mon raisonnement aux deux nouveaux.

Je sorti une perruque blanche pour la posé sur une tête afin de la démêler et la coiffer vite fait. Puis, je fouinais dans le vêtement que j'avais sorti de la valise ‘qu'il n'avait pas vu', pour faire la tenue de Jack.

Je leur donnais leur tenue à chacun. Maintenant, ils avaient tous leur tenue, il fallait que je les maquille. Pour Ginji c'était facile, il avait les traits pas trop masculin, digne de la mascotte du dortoir. Un léger fond de teint et cela était fini. Je vis Alban sortir habillé comme une noble.

*Le style Marie Antoinette lui va très bien !!! Bien jouer Grimm*

Mon pokémon fit une courbette avant de pousser Nolan à aller se changer. C'était à son tour maintenant. Pendant ce temps j'allais m'occuper d'Alban. Celui-ci me demanda si sa tenue allait, légèrement inquiet.

« C'est parfait Al. Je peux t'appeler Al ? Ne t'en fait pas, avec un peu de maquillage et tu seras une demoiselle à croquer.» répondis-je à mon camarade en lui faisant un clin d'œil. Il m'avoua qu'il ne savait pas trop comment faire pour se maquiller.

« Pas d'inquiétude, je m'en charge. » disais-je en montrant une chaise à Alban pour qu'il s'assoit. Ceci-ci fait, je me mis à maquiller le Voltalien.

En premier, une petite crème pour hydrater son visage, ensuite la base afin que le fond de teint tienne. Je jouais ensuite avec une couleur plus sombre de fond de teint, afin de créer un effet d'optique et ainsi affiner son visage. Il avait l'air un peu plus féminin ainsi, sans que cela soit vulgaire. Je lui rajoutai quelque couleur sur les pommettes, le strict minimum. Puis j'arrangeais par la suite son chapeau fleurit et sa coiffure.

Quand j'eus fini avec Alban, Nolan était sorti de la cabine. Voilà le premier entrainé de force qui était habillé. Grimm poussa Jack à aller se changer à son tour. Je montrais la chaise à Nolan qui était, à mon goût inhabituellement silencieux à mon goût…Pourquoi il ne parlait pas. M'enfin bref, ce n'était pas trop grave.

La Tarsal du grand Voltali insistait pour pouvoir le maquiller. C'était mignon. Bien sûr j'accédais à sa requête, en lui donnant les instructions pour maquiller son dresseur. Elle ne se débrouillait pas mal. Quand elle eut fini son office, je passais pour réajuster quelque endroit. Ensuite passons à la coupe de cheveux. « Belle couleur de cheveux, c'est naturel ? » demandais-je au garçon. Pas de réponse…Il devait surement m'en vouloir pour être aussi silencieux.

Pas grave, n'empêche que je ne lui en voudrais pas. A sa place je n'aurais surement pas été spécialement joyeux…quoique non j'aurais été joyeux… je ne pouvais pas comparer. La coiffure de Nolan finit, ce fut au tour de Jack.

Grimm accompagna le garçon vers la chaise. J'utilisai la même technique de maquillage que sur les autres, le faisant avoir un visage féminin naturelle. Ajustement de la tenue de Jack en lui donnant des bottines blanches et voilà c'était fini.

« Pfiouuuu ! Aller maintenant à moi. Il y a des biscuits et du thé si vous voulez. Grimm tu peux sortir les tasses pour nos invités. Tu es un amour. Justice sort les cookies. » Demandais-je à ma Girafarig et à mon Gallame «  Régalez-vous ! »

Maintenant que tout le monde était habillé, c'était à mon tour de me transformer. Je pris les lentilles de couleur grenat et les avait mise sans aucune difficulté. Je me maquillais, par la suite accentuant sur l'effet d'optique créé par le jeu d'ombre et de lumière pour donner à mon visage des traits fin. Oui c'était cette technique que j'avais utilisée pour chacun d'eux. Elle ne m'avait jamais fait défaut.

Je pris ensuite un soutient en dentelle avec mes prothèses mammaires, ainsi que ma robe pour aller les enfiler dans la cabine. Je sorti habiller de ma robe noire, pour prendre mes bottes hautes, mes gants, et ma capes. Voilà, voilà et la touche finale ma perruque.

« Voilà, voilà ! Je suis prêt. » Disais-je joyeusement. « Bien laisser moi me présenter pour Nolan et Jack. Je m'appelle Loan. Quoi que mon nom de code sera Mlle Vygne Butterfly. Appeler moi Vii ! Sachez que l'on joue un personnage, une personnalité proche de la nôtre. Nous sommes en filles certes, mais des filles de caractère.» Continuais-je joyeusement.

« Maintenant il est temps de choisir, vous aussi,   un prénom féminin, au cas où si on croise des gens qui le demandent. »

Il fallait que je leur parle de ça sans que je me dévoile totalement, pfiou cela allait être dure.

sous-titre


Tenue de loan:
 
Tenue de Jack piou:
 

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...   1469463719-brodiva
Jack Dayden
Jack Dayden
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 0
Jetons : 706
Points d'Expériences : 232
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...    Mar 8 Mar - 21:01
C’était censé être une journée normale sans rien de particulier si ce n’est du repos et de la détente. Pas de cours, pas d’entraînement particulier, juste de petits exercices ce matin histoire de garder la forme et après ça c’était quartier libre. Tyran en a profité pour se poser dans un coin de la chambre et fait une longue sieste et Altesse elle s’est aussi couchée près de lui. Ma nouvelle petite nidoran s’est vite entendue avec le Drascore alors que c’est lui qui l’a vaincu férocement. C’est surprenant quelque part, mais je suppose qu’elle a plus de respect pour la force que j’aurais cru. Tyran s’est rapidement fait à la petite bleue aussi montrant qu’il pouvait être assez sociable en fait, même s’il tient à garder sa fierté de « gros dur ». Pour ce qui est de l’intégration avec le reste de l’équipe en revanche c’est encore loin d’être gagné. Altesse semble avoir du mal avec Shane et ne perds pas une occasion pour essayer d’imposer sa supériorité, ce que l’autre laisse faire sans trop résister. Je ne sais pas si c’est le caractère docile de ma starter qui l’irrite ou si c’est à cause de son talent rivalité, mais on dirait que ces deux-là vont avoir du mal à devenir de bonnes amies, au grand désespoir de ma moufouette. J’aimerais bien l’aider mais je dois admettre que je n’ai pas vraiment d’idées pour cela. Après tout quelque part je comprends Altesse Shane aurait bien besoin d’apprendre à s’imposer un peu. Elle est féroce en combat mais en dehors, elle se laisse trop facilement marcher dessus. C’est une grande sensible ma petite starter, une vraie fleur bleue. Si ça peut être mignon et je l’aime beaucoup pour ça, le starter est censé être un peu aussi le chef de l’équipe après le dresseur. Je pourrais certes donner ce rôle à un autre pokemon, mais j’aimerais bien que ce soit elle quand même. C’est aussi pour ça que je laisse Altesse faire, pour voir si Shane va finir par réagir même si pour le moment on ne peut pas dire que cela fonctionne. Après on a le temps ! D’ailleurs comme les deux dorment, j’en ai profité pour prendre la chromatique avec moi en promenade dans le dortoir. Une pas longue, juste le temps d’atteindre les bennes à ordures à l’extérieur pour récupérer un certain pokemon qui a filé en douce se faire un petit casse dalle. Je n’ai rien contre ça de base, mais comme il bouffe comme un crado et en met partout, c’est le pauvre Gaston qui se trouve bien embêté après. Pour avoir grandi dans un hôtel avec tout son personnel, mon père m’a depuis longtemps appris à respecter le travail de tout le personnel. J’ai vu assez d’employés ennuyés après le passage de clients crado pour imposer un tadmorv à notre pauvre concierge ! Vous voyez, en plus j’étais parti pour faire une bonne action quoi, alors je me demande ce que j’ai fait pour me retrouver dans cette drôle histoire.  Bon d’un autre côté, ma récompense on va dire que je l’ai déjà eu juste avant quand mon sac s’est subitement illuminé. Et ouaip, l’éclosion du cinquième membre de mon équipe !

- Shane c’est le moment !

Le temps de passer ce sac à dos qui me suit partout depuis l’acquisition de cet œuf à noël et déjà la lumière devient aveuglante. Je me protège les yeux tout en ouvrant la fermeture et c’est comme si un petit puit de lumière était apparu dans le couloir. En revanche la source se tarit rapidement et à la place, c’est une petite tête ronde avec des crocs qui sortit sa tête surprise de mon sac pour nous observer Shane et moi avant de nous lâcher un miaulement qui ressemble fort à de la salutation. Yaha et un Hélionceau, un ! Ca va me changer des pokemons poisons ça, même s’il a fallu attendre mon grade 1 et que je prenne la spé de ce type pour enfin obtenir un pokemon qui ne soit pas de cet élément. Dans le genre ironique faut avouer qu’elle est pas mal quand même hein, mais ça ne m’empêche pas d’être très content. Je saisi alors le petit lion et le sort du sac pour m’apercevoir au passage qu’il s’agit en fait d’une lionne. Oups mes excuses mademoiselle.

- Bienvenue dans ce monde ma petite, j’espère qu’il te plaira. Moi c’est Jack et elle c’est Shane et tous les trois nous allons rester très longtemps ensemble j’espère. Il y a d’autres pokemons aussi que tu rencontreras plus tard et on tâchera aussi rapidement de te trouver un nom. En attendant je te propose un petit tour histoire de te faire visiter ton nouvel environnement.

Même si je ne suis pas sûr qu’elle saisisse réellement ce qu’elle dit, la petite lionne me regarde en souriant et semble miauler d’approbation aux moments clés. On dirait qu’elle saisit au moins les grandes lignes, cool elle est futée cette boule de poil elle comprend vite, c’est bien pour une nouvelle née. Comme quoi les bébés humains et pokemons n’ont rien à voir, on a des leçons à prendre on dirait. Bref je repose la petite bête toute joyeuse qui se met alors à courir en rond pour tenter d’attraper sa queue dans sa gueule et fini par s’arrêter à cause d’un bon tournis. Hahaha ! En voilà une qui ne manque pas d’énergie et de dynamisme, elle me plaît déjà. Shane sourit aussi et s’approche alors d’elle pour la prendre en charge de pokemon à pokemon. Connaissant ma starter, elle va sûrement être très maternelle alors je ne m’inquiète vraiment pas sur comment elle va s’occuper de la nouvelle.  Bon bah nous n’avons plus qu’à changer notre balade de « allons chercher Knight » à « visite du dortoir » ! Désolé Gaston, si je ne peux pas empêcher Knight de vandaliser les bennes, alors je ferais en sorte qu’il les vide au moins, ça sera toujours ça de fait. Tant pis s’il doit finir avec une bonne indigestion… En revanche si j’avais su, je me serais tenu au programme initial et après avoir ramené Knight je me serais contenté par une visite de la chambre pour qu’elle sache mieux où elle vit. A la place j’ai préféré prendre un couloir habité par des élèves plus ancien de l’école en général ou je ne connais personne et où j’ai apparemment assisté à quelque chose que je n’aurais pas dû… Pourtant sur le coup je n’ai vraiment pas vu où était le souci ! J’ai juste vu Alban entré dans une chambre ou une blonde lui a ouvert et qui quelques secondes après est ressorti en trombe pour pousser un autre garçon particulièrement grand à l’intérieur. Mouais, une fille dans le dortoir j’ai envie de dire pourquoi pas ? A part Alban que je connais je ne me sentais pas spécialement concerné et j’étais parti pour reprendre notre marche tranquillement, sauf qu’à ce moment-là la blonde a ressorti la tête en me regardant d’un air limite horrifié pour m’embarquer à mon tour. Heu ? Elle est pas bien forte donc j’aurais pu résister, mais devant tellement de mystère je n’ai pas pu m’empêche de laisser faire. Deuxième erreur de la journée de ma part, mais ça je ne l’ai compris que quand j’ai appris pourquoi on était là.

- Vous voulez faire quoi ?! Vous êtes sérieux ?

Vu leurs têtes, leurs réponses et l’apparence de leur chambre remplit de tout l’équipement nécessaire, il faut croire que oui. Se déguiser pour s’infiltrer incognito dans le dortoir des filles… Mais où ont-ils bien pu aller chercher ça ! Alban a vraiment décidé de participer à ça ? Le champion est resté trop longtemps sur les pistes et a perdu son bon sens en route ? Quoi que maintenant que j’y pense il a fait une émission de téléréalité il n’y a pas longtemps, il faut croire que contrairement aux apparences il est plus excentrique qu’il n’en a l’air. Après notre rencontre de cet hiver j’aurais jamais cru j’avoue. La seule chose réconfortante du moment, c’est que le grand gaillard entraîné ici avec moi a l’air à peu près aussi choqué que moi. Il est tellement scotché qu’il en est sans voix en fait, du coup je ne peux pas m’empêcher de lui passer une petite tape dans le dos histoire de lui dire que je compatis et aussi pour lui signaler que non ce n’est pas un cauchemar. Le pire restant qu’ils sont bien décidés à ce qu’on participe aussi et qu’on n’aura pas notre mot à dire.

- Euh les gars je sais qu’on dit souvent que les filles c’est un mystère, mais y a peut-être pas besoin d’être aussi extrême pour en apprendre plus non ?

Hm ils sont tellement partis dans leur petit monde entre ceux qui se préparent psychologiquement et l’autre qui se change déjà que je parle totalement dans le vide. Bon tâchons d’analyser un peu la situation d’avantage. La blonde (que je connais pas) semble du genre surexcitée et à foncer d’abord pour réfléchir ensuite. Elle enfile sa tenue d’écolière et… Préfère ça aux robes… Ok je veux même pas savoir d’où ça sort, quoi que vu comment ils sont équipés ça ne m’étonnerait même pas que ça ne soit pas leur première expérience à elle et son coloc. Le grand est là par accident comme moi donc et celui qui est responsable de l’habillage, il a l’air du genre un peu efféminé mais sans l’être. Il aime peut-être les trucs genre déguisement ou Cosplay et a décidé de relever le défi. Bon je viens d’une grande ville alors des gars comme lui j’en ai déjà vu et même si c’est pas mon truc, j’ai envie de dire pourquoi pas. Je viens d’un hôtel populaire pour coordinateur donc des excentriques de l’habillement j’en ai vue des masses et largement pire que ça ! D’ailleurs et même si je vais bien garder ça pour moi, ce ne sera pas la première fois que je me déguise et essaye des accessoires féminins… Non je ne développerais pas ce point, de toute façon j’étais qu’un gosse innocent alors ça compte pas ! Puis y a prescription. Bon alors la blonde elle (je devrais dire il mais trop dur pour le moment) kiff juste l’idée sans réfléchir et va avec le flot, le grand c’est l’erreur comme moi et l’habilleur c’est un amateur de défi, je vais partir sur ça. Alban par contre, mais qu’est-ce que tu peux bien foutre là ? Si j’en juge les profils (purement établi en supposition pour le moment) non seulement je te vois pas là-dedans, mais le pire c’est que c’est toi qui aurait eu le plus de chance d’avoir l’idée ! Si pas le cas alors ça serait la blonde et tu aurais approuvé. T’as un problème avec ta copine et t’es tellement désespéré que tu prends des mesures radicales pour comprendre le problème ? … Wait Marie Antoinette ?! C’est quoi ça ?

- Si vous voulez l’infiltrer dans cette tenue j’espère que vous visez le dortoir mentali et pas le pyroli au moins ! Sinon on va se faire repérer et jeter dehors en même pas cinq minutes.

… J’ai dit on et pas vous tiens. On dirait que je me suis déjà résigné haha, mais bon pas le choix. Je ne sais pas exactement ce qui se passe mais quand je les vois, je ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter et me dire qu’ils n’y arriveront jamais tout seul. En plus je ne voudrais pas qu’on dise que je me suis dégonflé, même si j’aurais préféré faire mieux comme première impression pour ma nouvelle née… En revanche quand j’entends Loan donc qui nous explique ce qu’il a prévu pour nous par la suite, j’avoue que je pousse un petit soupir de soulagement. Entre la bourgeoise et l’écolière, je n’ose pas imaginer ce qu’il aurait encore pu inventer. Gothique ? Infirmière ? Pom pom girl ? Brr… Chassons ces idées-là. Après autant j’ai des doutes sur ces choix vestimentaires, autant j’avoue que pour le maquillage par contre il maîtrise. J’aime pas trop la façon dont il examine ma peau, mais on voit qu’il s’y connait. J’imagine qu’il est à la hauteur de sa réputation de trav du dortoir (quand on connait son nom c’est plus simple de savoir à qui on a à faire). Quand mon collègue victime collatéral ressort de la « cabine » je dois dire que le résultat est tout à fait crédible et c’est pourtant pas évident vu sa taille. Le fait qu’il soit gêné rajoute bien en plus dans le style, la grande fille silencieuse et complexée par sa taille. Bref non elle ne sera pas discrète surtout avec Marie Antoinette à côté, mais crédible oui elle le sera. Après je ne sais pas exactement quel genre d’infiltration ils veulent faire aussi. … Hm ? Ah… C’est à mon tour…

- Soit ! Si je dois m’y mettre alors je vais pas me dégonfler. … Laisse-moi t’emprunter ce jean s’il te plaît et je vais aussi prendre ça. Oui je prends ça et ça !

Parfaitement, j’ai vu assez de coordinateur à l’œuvre pour savoir ce que je fais et je ne me contenterais pas d’un résultat quelconque. Si je dois être une fille, alors je veux être convaincante ! Entrant dans la cabine, je pose la perruque et les bottines sur le côté pour enlever mon pantalon et le remplacer par un bleu plus petit pour quelque chose de plus moulant. Après ça j’inspire un bon coup avant de me retourner vers les deux autres objets que j’ai emprunté et je me demande quand même s’ils avaient vraiment besoin de se procurer ça ! C’est un perfectionniste il faut croire ! Très bien on ne va pas gaspiller dans ce cas. J’enlève ma veste et mon t-shirt afin d’enfiler donc le soutien-gorge que je bourre un peu afin d’avoir un peu de forme. Du style en toute circonstance pas question de finir en planche à pain, je veux au moins le minimum syndicale. Une fois fait je me tourne vers le véritable instrument de torture que j’ai repéré et hésite une dernière fois en me demandant si ça en vaut vraiment la peine. … Allez, celle-là en portait tout le temps pendant les compétitions je le sais et elle s’en sortait très bien. Pas de raison que je n’y arrive pas ! Je pose donc ma main sur le corset que j’enfile ensuite et que je commence à serrer. Je ne suis pas bien épais de base, mais affiner la taille ne fera pas de mal ! Il faut juste que j’arrive encore à respirer et c’est bon, tout ce que j’espère c’est qu’on n’aura pas à courir pour s’enfuir en revanche. … Au pire je le desserrerais à ce moment-là, on aura déjà été grillé de toute façon si on en arrive là… Je renfile mes vêtements et enfile perruque et bottines pour ensuite mon diriger à mon tour devant l’épreuve du miroir. Hm ça fait un peu bizarre ces talons, heureusement qu’ils ne sont pas très haut. Je me demande pourquoi les filles s’embêtent à marcher avec ça. Bref je me pose et jette un œil sur l’apparence que je trouve satisfaisante. Je suis assez fin de base et avec le corset pour affiner d’avantage la silhouette, ça passe crème je trouve. Une vraie taille de guêpe. En revanche c’est quand Loan passe poser la touche finale que le résultat devient vraiment sidérant. Bon sang, je crois que même mon père ne me reconnaitrait pas même s’il me croisait (et j’avoue que quelque part ça me rassure). Shane est pour ainsi dire bouche bé comme une magicarpe et ma petite lionne penche la tête sur le côté avec un air curieuse, se demandant si tout cela est bien normal.

- Bon ? De quoi j’ai l’air ? … Ah non ça ne va pas en fait voyons… Comme ça ? Bof. Ainsi ? Hmm… Et là ? Ah oui j’aime bien, je prends.

Me regardant une dernière fois dans la glace, j’affiche un sourire satisfait après m’être trouvé une voix satisfaisante. Je me tourne alors à nouveau vers mes camarades et plus je nous regarde, plus je me dis qu’en fait on va faire des jalouses ! Une blonde énergique et innocente, une bourgeoise aux longs cheveux soyeux avec un visage fin et un air de délicatesse, une fille plus grande que les mannequins avec des cheveux courts bien portés et une guitare qui serait prise direct dans n’importe quel groupe de musique et moi qui est un style assez élancé. La seule qui nous manque en fait c’est…

- Euh, ils ne sont pas un peu trop… ?

Yeux grands ouverts, je regarde Loan sortir à son tour avec son nouveau tour de poitrine des plus imposants. Bon sang c’est que c’est bien fait en plus, j’ai presque envie de toucher ! Au moins avec la fée à grosse poitrine on a tous les profiles maintenant c’est bon ! Loan c’est même déjà donné son « nom de scène ». Hm oui j’imagine qu’il faut aussi en passer par là, je n’ai encore jamais rencontré de fille qui s’appelait Jack par exemple. Voyons… Un prénom qui me parle afin que je puisse réagir quand je l’entends. Pas la peine d’aller chercher trop loin non plus cependant et si je pouvais éviter quelque chose de courant, ça éviterait les amalgames.

- Pour ma part vous n’avez qu’à m’appeler… Jade, c’est proche de Jack au moins je réagirais et si quelqu’un se trompe se sera facile de rattraper en prétextant avoir mal prononcé ou mal entendu. Pour le nom de famille qu’importe… Shane. Appelez-moi Jade Shane. Comme ça tu resteras un peu avec moi même si tu ne peux pas participer. Ne fais pas cette tête, les pokemons chromatiques sont rares après tout, tu risquerais d’attirer inutilement l’attention et il serait facile de remonter jusqu’à nous. Aujourd’hui se sera toi ma starter.

Me mettant à genou, je réconforte ma starter qui comprend ce que je dis mais qui est quand même triste de ne pas pouvoir participer. Ma petite hélionceau sera donc mon camouflage j’ai envie de dire, vu que je suis spé poison ça aidera en quelque sorte. Par contre du coup il faut vraiment que je lui donne un surnom pour la peine où cela n’ira pas.

- Je vais t’appeler Nova, une vraie petite boule de feu débordante d’énergie explosive.

Deuxième série de caresse pour la lionne qui ronronne en frottant sa tête d’autant plus sur ma main. Elle est bien cette petite elle est motivée et semble bien obéissante. Après ce n’est que le début mais ça devrait le faire et au pire je pourrais toujours la rentrer dans sa pokeball. En plus si on veut bien s’infiltrer j’imagine qu’il sera plus simple de dire que nous sommes de nouvelles élèves, avoir un pokemon un peu difficile à contrôler c’est d’autant plus crédible non ? … Bon sang parler avec cette voix me fait vraiment bizarre par contre… Je devrais peut-être arrêter le temps qu’on ait encore dans la chambre et reprendre ensuite.

Spoiler:
 
Orren Losvrôk
Orren Losvrôk
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...    Mar 31 Mai - 17:29
Après tout, virilité est un nom féminin...



-Allez c'est bon tout le monde, on s'arrête pour aujourd’hui.

Orren s'étira avant que ses Pokémons ne se réunissent près de lui. Aujourd'hui entraînement spécial pour les petits de l'équipe. C'était donc Kali et Freya qui avaient été à l'honneur. La deuxième recevant des cours de Spike tandis que la première avait été prise en charge par Mjölnir. Il avait aussi finalement bien voulu emmener Killer lors de l'entraînement du jour, sans véritablement penser qu'elle y arrivera. Et il s'était bien trompé. Il fallait croire qu'à force de côtoyer les combattants de l'équipe d'Orren, la petite Skitty avait commencé à comprendre les ficelles du combat et s'était même montrée plutôt efficace face à Orren et Skoll. Certes sa force ne pouvait rivaliser avec celle du Démolosse, mais ses mouvements étaient fluides et précis, assez pour l'impressionner. Il rappela donc une partie de l'équipe ne gardant que la Skitty et Skoll avec lui. Il prit la petite avant de se diriger vers le dortoir Voltali et sa chambre. Avoir passé le plus clair de sa journée à faire du sport lui avait fait le plus grand bien et il se sentait bien frais et défoulé, son t-shirt trempé de sueur. Il n'arrêta pas de féliciter la petite minette sur le chemin, se sentant véritablement fier d'elle. Même Skoll allait de ses jappements approbateurs ce qui ne fit que gonfler l'égo de la féline qui se pavana en ronronnant dans les bras du préfet. Si elle continuait ainsi, nul doute qu'Orren la laisserait peut être même combattre, en tout cas le prochain entraînement où elle participerait, ce sera un vrai combat entre elle et un autre des débutants de l'équipe. Mais pour le moment il voulait surtout se doucher et étudier, il était assez défoulé pour s'attaquer à ses thèses avec l'esprit libre et posé.

Orren sorti de sa douche et grimaça en se séchant. Il ne savait pas ce qui se passait chez ses voisins de chambre, mais c'était pour le moins agité. Bah avec un peu de chance ils se calmeraient il pourrait étudier calmement. Il finit de se sécher et examina son reflet dans le miroir, l'immense cicatrice était toujours aussi voyante, mais désormais c'était des muscles plutôt bien dessinés qui l'entouraient. Il était fier de ce qu'il était devenu depuis qu'il était à l'académie. Il regarda son visage et vit qu'il avait tout de même une légère barbe drue qui lui mangeait le visage. Cela le vieillissait un peu, mais... AH il devait garder une apparence tout de même encore présentable. Il prit alors son rasoir et entreprit de se raser. Et manqua pus d'une fois de se couper. Ce n'était pas qu'il n'avait pas l'habitude, non il le faisait depuis un petit moment déjà ce rituel de se raser environ deux fois par semaine. Mais le bruit à coté devenait vraiment dérangeant et à plus d'un moment il failli se couper en sursautant. Bordel qu'est ce que fichaient Loan et Ginji à coté ? Il finit de s'habiller avant de se mettre au travail, mais petit à petit ce fut un vrai brouhaha qui traversait le mur pour devenir un bourdonnement sourd.

-Non, je veux étudier. Merde mais y a pas moyen d'avoir un peu de calme ? Allez on va voir ce qui se passe chez eux là.

Orren ne prit donc le temps que de mettre un pantalon restant torse nu, bah après tout ils étaient dans un dortoir masculin hein, et sorti en cette tenue à demi-vêtu de sa chambre. Il marcha jusque devant ce qui était à l'époque la porte de la chambre de Loan, mais maintenant donnait sur les chambres des deux Voltalis. Ah... Il se demandait si leur corvée s'était bien passée. C'est pas qu'il avait voulu qu'ils soient punis pour avoir détruit le mur mitoyen de leur chambre, mais... EH bien il avait été obligé de le signaler, il était préfet du dortoir après tout et préfet en chef de surcroît. Il devait donc prévenir leur référent aux moindres conneries, même si cela ne lui plaisait pas toujours. Bon en tout cas, espérons que cette fois ils n'étaient pas en train de faire une grosse connerie.
Il ouvrit la porte à la volée, sans s'embêter de frapper. Bon c'était certes peu poli, mais il était un peu contrarié en ce moment. Il avait espéré avoir du calme pour étudier et... Qu'est ce que putain de quoi ?! Qu'est ce que foutaient toutes ces filles dans la chambre des deux Voltalis et pourquoi ne les voyait-il pas ? Il remarqua directement les regards surpris de le voir ainsi débarquer, vite remplacés par de la gêne pour certaines ou un simple air résigné pour d'autres. Il se passait quoi ici ?

-Je peux savoir ce qui se passe ici ? Et où sont Loan et Ginj...

Il dut s'arrêter quand d'un coup une fille aux cheveux légèrement violacés et aux yeux grenats vint lui plaquer deux machins sur le torse qui s'agrippèrent immédiatement, comme collés. En baissant les yeux, le préfet put remarquer deux protubérances moelleuses... des.... faux seins.... Il releva les yeux pour immédiatement reconnaître ce regard et ce sourire satisfait qui illuminaient le visage de la jeune fille.

-MC Nellis, tu as 1 minute pour m'expliquer ce que c'est que ce bordel et pour m'enlever ces machins du torse ou je te jure que je te lâche Spike sur la tronche.

Ok.... OK ! Donc ils étaient complètements cinglés. Après des explications assez anarchiques venant de la part de la blonde aux yeux bleus qui s'avérait être Ginji et de l'autre au port altier qui n'était qu'autre Alban il comprenait enfin ce qui se tramait ici. Et donc la fille aux cheveux blancs était Jack et la grande brune Nolan. Ok ils les avaient pas du tout reconnu, mais hors de question qu'il fasse partie de ce plan foireux. Pour le coup il n'en parlerait pas à Heartnett. Non en fait il effacerait même ce moment de son esprit, mais à une condition que Loan lui enlève ses machins. Et il était pus qu'hors de propos qu'il y participe.

-Ecoutez je sais pas comment cette idée a germée dans vos têtes, mais comptez pas sur moi pour participer. Oh que non. Donc Loan t'as intérêt à m'enlever ces trucs... Qu'est ce que c'est que cette valise avec mon nom dessus... Non Loan n'y penses même pas. Je te tuerais 100 fois si tu oses t'approcher avec cette jupe.

Orren se retourna, s'apprêtant presque à sortir par la porte qu'il venait d'emprunter. Sauf qu'il y avait un petit problème devant lui. Grimm et une Tarsal se tenaient devant lui avec un air peu rassurant. Euhh pourquoi des Pokémons Psys ? Ils n'allaient pas... l'y obliger, si ? Tournant sa tête vers les autres Voltalis présents Orren fit non de la tête tandis que ses camarades répondaient tous à leur manière par un oui silencieux et synchronisé par un hochement de tête. Et ce fut à cet instant qu'Orren entendit dans sa tête deux voix à l'unisson qui lui dirent.

*Si*

_______________________

Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...   Latest?cb=20121003232914

-Je te jure Loan que tu vas ma le payer ça. Et très cher.

Orren était assis face à son camarade travesti qui s'amusait à le maquiller. Il avait un grand sourire au visage et surtout ses yeux trahissaient de l'excitation qu'il ressentait. Il y était enfin arrivé. Cela faisait depuis qu'il connaissait le rouquin que celui-ci voulait le travestir, se heurtant toujours au refus du préfet. Et aujourd'hui il pouvait le faire, grâce à une odieuse manigance à coup de fausse poitrine et de Pokémon Psys. Orren avait essayé de se débattre, mais devant les pouvoirs de deux types Psys associés et sans aucun Pokémon de son équipe, impossible de résister. Il était donc là, tirant une gueule pas possible en train de se laisser maquiller par Loan. Les autres le regardaient tous. Il ne savait toujours pas comment leur étaient arrivés cette idée, mais bon... Maintenant qu'il était dedans jusqu'aux seins hein, autant les garder à l'oeil pour éviter de faire des conneries. par contre il ne participerait pas activement. Ah ça non ! Loan eut enfin fini avec cette torture et Orren put enfin se lever, non sans que le travestisseur en chef ne l'observe avec minutie avant de taper dans ses mains d'un air satisfait. On dirait un peintre devant son chef d'oeuvre... Le préfet se dirigea alors en direction du grand miroir suspendu dans la chambre et s'y regarda.

Il ouvrit de grands yeux étonnés. Ok, il devait bien l'admettre, Loan était plus que doué. La perruque de cheveux longs et noirs comme les siens cascadait dans son dos, faisant ressortir ses yeux bleus-gris grâce aux lentilles fournies. Et puis cette poitrine... Bon elle était moins opulente que celle de Loan, mais tout de même... Et ce visage presque méconnaissable grâce au maquillage. Non c'était quand même vraiment bluffant. Et puis malgré ce haut digne des habits traditionnels de Rosalia, on ne voyait aucunement sa cicatrice entre les deux faux seins collés à son torse. A croire que le noble s'était entraîné depuis longtemps à les coller à la perfection. D'ailleurs celui-ci était en train de ranger la fameuse valise qui portait son nom. Il lui toucherait deux mots à propos de ça, mais plus tard. Maintenant il n'avait plus le temps. Il rectifia légèrement sa coiffure en tentant d'enlever cette frange qui lui tombait sur le front et le gênait, mais sans résultat. Il laissa s'échapper un soupir avant de se regarder à nouveau. Oui la métamorphose était plus que surprenante, à moins de le connaître à la perfection, impossible de savoir que c'était lui. Seul son regard blasé le trahissait. AU moins n'avait-il put cet éclat meurtrier qu'il avait eu au début. Bah à quoi bon s'énerver, le voilà impliqué désormais. Et puis il préférait rester calme actuellement pour les surveiller. Après ça, il aurait tout le loisir de laisser agir sa rage sur Loan. Patience... Il se fendit alors d'un léger sourire avant de se tourner vers les autres.

-Bah au moins je suis sexy comme ça !

Il s'installa à coté de ses collègues dans une posture bien trop masculine sur le lit de Loan, les bras croisés sous sa fausse poitrine. Voyant que son geste ne faisait que mettre en valeur cet "atout" il se racla la gorge et attrapa une tasse de thé et de se réinstaller, jambes croisées en tenant sa tasse. Il en but une gorgée rapide pendant que Loan rangeait son attirail, chantonnant comme sur un nuage. Profite bien Mc Nellis. Profite bien. Comme personne ne prit la parole, il le fit en posant une simple question de sa voix grave et calme et plus que masculine qui tranchait avec son apparence.

-Bon et c'est quoi la suite ? On se donne des noms je parie ? Vous aurez qu'à m'appeler... Il fit parcourir son regard dans la pièce, cherchant une idée qu'il ne trouva pas. En fait j'en foutrement rien. Bon vous avez une idée peut être ? Et du coup c'est quoi le programme maintenant ?

Tenue d'Orren:
 


_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 4067
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...    Sam 4 Juin - 16:52
Ginji Labelvi
      rp commun Voltali



« Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...  »


C'est au tour des autres Voltalis de passer par la terrible cabine d'essayage.

Alban est le deuxième. Et le changement d'apparence est pour le moins... Radical : il passe de jeune Pokéathlète à une élégante adolescente aux airs distingués. Assis sur mon lit, j'observe avec étonnement la transformation de la personne à l'origine de ce projet pour le moins loufoque : tout était parti d'une simple question posée par Alban lors d'une soirée passée à Cobaba, entre membres du dortoir. Il s'était demandé si l'ambiance était identique dans tous les autres dortoirs... Et il ne devrait pas tarder à avoir une réponse.

Loan termine de le maquiller, et lorsqu'Alban se lève, il se présente timidement à moi pour me montrer sa tenue, notifiant au passage que la couleur de nos cheveux nous donne un drôle d'air de ressemblance. Je tourne la tête en direction du miroir de Loan pour vérifier cela, et me lève, intrigué, avant d'attraper Alban par les épaules et de l’amener avec moi face à nos reflets. Effectivement, les deux jeunes filles qui se tiennent devant nous ont comme qui dirait... Un air de famille ? Me penchant de plus en plus près vers le miroir, en pleine réflexion, je finis par me redresser de manière plutôt brutale, et prends Alban dans mes bras de façon tout aussi délicate, afin  que nous soyons tous deux bien visibles dans la glace.

« -Anh ! T'as raison ! On dirait presque deux sœurs ! C'est trop drôle ! Hum, voyons voir.... Nous serons les sœurs Labernaty !... Hmm, nan, c'est beaucoup trop proche... Lavenaty ! C'est bien, Lavenaty ! Pas vrai ? T'en penses quoi, grande sœur?   »

Pris au jeu, je tente de me donner des airs de charmante petite frangine en attrapant le bras d'Alban et en me collant contre lui. Néanmoins, le son de ma voix très peu efféminé brise le tableau pourtant presque parfait, à l'exception près d'Alban qui paraît légèrement gêné. Quoique, je dois faire la même tête, lorsque ma petite sœur vient s'accrocher à moi pendant des heures sans vouloir me lâcher...

Trop occupé par cette révélation quant à l'existence d'une troisième sœur, je ne me suis pas rendu compte tout de suite que Nolan est lui aussi prêt pour l'infiltration. Loan fait vraiment un travail remarquable, il a réussi à le transformer en une guitariste on ne peut plus crédible ! Et avec trois fois rien, en plus... C'est surtout le maquillage et les accessoires qui permettent de donner des airs d'adolescente à Nolan, je suppose. 'Fin en vrai j'en sais rien, Loan fait un excellent boulot et c'est tout ce qu'il compte. Je n'en attendais pas moins de lui ! On dirait qu'il a fait ça toute sa vie !... Attendez... Si ça se trouve, ça fait longtemps qu'il se prépare pour un tel événement... Peut-être même a-t-il des mannequins à notre effigie qu'il s'amuse à travestir dans l'ombre ?!

Jack, lui, décide de gérer lui-même son apparence, et emprunte quelques habits à Loan avant de foncer dans la cabine, finalement décidé à jouer le jeu. Bien ! S'il est prêt à nous suivre, on n'aura pas à le surveiller de peur qu'il tente de nous dénoncer ! J'espère que Nolan sera tout aussi coopératif. Heureusement pour nous, sa Tarsal l'est, et devrait donc pouvoir se charger de maintenir son dresseur dans son rôle.

Lorsque Loan part finalement se changer, je me jette sur les cookies que sort Justice et me hâte d'en avaler quelques uns, puis affiche un grand sourire béat en dégustant ces biscuits merveilleusement bons. Qu'est-ce que j'ai bien fait de détruire cette cloison, moi. Par contre, je devrai peut-être arrêter de me comporter comme un morfale avec cette tenue, non ?... Je veux dire, non seulement, ça ne fait pas très féminin, mais en plus, je risque de me faire démasquer assez rapidement... Attendez, ça veut dire que je vais devoir... Refuser de la nourriture ?! Ah je, non, pas d'accord, je proteste, je refuse, je serai une jeune fille, certes, mais une jeune fille sacrément affamée, voilà ! J'aurai qu'à dire que ma grande sœur ici présente m'a forcé à manger de la salade et de l'eau toute ma vie et donc que je meurs de faim !... Non, je ne peux pas dire ça, je vais juste nous attirer des problèmes en fait ! Hmm... Alors il faut que j'essaye de me goinfre en cachette ?! Oh ! Je sais ! J'aurai qu'à me déguiser en quelqu'un d'autre lorsque j'aurai envie de manger !... ARGH, MAIS NON, c'est totalement bête, je vais pas me déguiser alors que je le suis déjà ! Raaaah, comment je vais faiiiiiiire ?!...

Loan se change très rapidement, et se retrouve habillé en une robe bien étrange qui ne passera sûrement pas inaperçu. Il a vraiment toutes sortes de tenues étranges... Et il n'y est pas allé de main morte pour ce qui est de la... Hum, poitrine. D'ailleurs, Jack, qui s'est entraîné à moduler le son de sa voix, ne tarde pas à lui faire la remarque, et l'espace d'un instant, j'ai vraiment du mal à imaginer que la personne en face de moi est bel et bien un homme. Malheureusement, je ne sais pas si je suis capable de telles performances sonores...

Mais un autre problème ne tarde pas à se poser: celui de nos identités. Loan se renomme bien vite comme étant Mlle Vygne Butterfly, que je vais abréger sans aucun scrupule en Vivi, parce que ce patronyme est beaucoup trop compliqué à retenir pour moi, tandis que Jack opte pour un prénom proche du sien, à savoir Jade. Je ne mets que très peu de temps pour trouver le mien, le nom de famille ayant déjà été annoncé précédemment.

« -Anh ! Moi, je serai Vanilla ! Vanilla Lavenaty ! Parce que la couleur de mes cheveux s'y prête bien, je trouve... 'Puis c'est bon, la Vanille. J'aime beaucoup.  »

C'est alors que, sans aucun préavis, la porte de la chambre du côté de Loan s'ouvre brusquement. Je me tourne aussitôt vers celle-ci, et écarquille les yeux en voyant notre cher préfet torse-nu, préfet qui semble quelque peu surpris du spectacle qui se déroule sous ses yeux. La surprise laisse peu à peu place à une profonde résignation, et je ne peux m'empêcher de lâcher un soupir blasé, devant une fois de plus faire face à un nouvel imprévu dans cette mission d'infiltration qui n'a même pas encore commencée.

Alors qu'il s'apprête à nous poser quelques questions, Orren est pris de court par Loan qui saisit cette occasion en or pour... Accrocher des faux seins à notre préfet ?! Devant l'urgence de la situation, je me lève, et fais rentrer Orren à l'intérieur de notre chambre, refermant au passage la porte après m'être assuré qu'il n'y avait pas de nouveau témoin gênant à ajouter à la liste des participants. Un peu pris au dépourvu par l'action de Loan, je tente d'expliquer la situation au TopDresseur nous ayant rejoint, sous le regard plus qu’enthousiasmé de mon colocataire.

« -Tu te souviens, aux dernières vacances d'été, les feux d'artifice, tout ça tout ça ? Bah Alban m'avait demandé si les gens étaient comme nous dans les autres dortoirs, j'ai dit que je savais pas parce que je n'y étais pas, puis on a eu l'idée d'aller y jeter un œil, mais du coup fallait qu'on puisse passer incognito, alors on a fait appel à Loan pour qu'il puisse nous habiller et nous déguiser pour pouvoir infiltrer les dortoirs féminins, sauf que Nolan et Jack se sont ramenés et on a eu pas d'autres choix que de les prendre avec nous pour être sûr qu'ils gardent le silence, et puisque t'es le préfet du dortoir et que tu te dois de rapporter le moindre de nos méfaits à Heartnett et que je ne compte pas laisser tomber cette mission d'infiltration qu'on a mis tant de temps à préparer... »

Loan a ressorti sa valise sur laquelle est écrit le prénom d'Orren, et se dirige vers lui avec un large sourire. Le dracologue amorce un repli stratégique, mais Grimm et la Tarsal de Loan viennent se placer à côté de moi pour faire barrage à l'adolescent, plutôt mal à l'aise à la vue des Pokémons Psys.

« -... Désolé. »

***

« -Bien ! Maintenant, tout le monde est prêt, et puisqu'il ne semble pas y avoir de nouvelles personnes à ajouter à la liste des participants...  » regard méfiant en direction de la porte « … On va pouvoir y aller ! Et pour répondre à ta question, Orren, on compte commencer par le dortoir Mentali, puis nous irons chez les Givralis, pour finir chez les Pyrolis. Et pour ton prénom, euh... J'en sais rien, moi. Myrtille ! C'est bon, la myrtille !... Bah quoi ?...  »

Face aux regards sceptiques que me lancent les Voltalis, je décide de laisser tomber la recherche de prénom et me dirige vers un tiroir, d'où je sors les plans des autres dortoirs qu'a dégoté Alban. Je les pose sur la table autour de laquelle tout notre petit monde est réuni, et commence à entrer dans les détails.

« -Nous entrerons par la porte principale. Et notre première destination est juste LA.  » je pose mon doigt sur un point précis du hall d'entrée du dortoir Mentali « ... Le buffet des Mentalis. Garni H24 par Melty Potts en personne, plus quelques généreuses donatrices.  »

Je ne laisse pas le temps à la moindre protestation quant à cette destination de choix, et enchaîne tout de suite sur un tout autre sujet.

« -Ensuite, nos profils ! Nous venons toutes les six d'arriver à l'académie pour le deuxième semestre de l'année 2016, et avons décidé de visiter le campus en commençant par les dortoirs féminins de l'académie. Nous nous sommes toutes rencontrées sur le ferry nous ayant amené sur Lansat, à l'exception de ma "sœur" et moi-même qui nous connaissons évidemment depuis bien plus longtemps. Orren, Nolan, vous avez été envoyées au dortoir Pyroli, Alban et Jack, vous êtes des Givralis, et Loan et moi-même sommes des Mentalis. Si jamais on vous demande dans quelle chambre vous habitez, Alban a indiqué sur les plans lesquelles sont encore vides. Contentez-vous de mémoriser le numéro de l'une d'elles, et dîtes que c'est la votre. Arrangez-vous seulement pour ne pas à avoir à y aller. Si on vous demande votre numéro d'Ipok, dîtes qu'il ne vous a pas encore été attribué, de même que votre fiche étudiante n'est pas encore à jour.  »

Je laisse à mes camarades le soin d'observer les plans et de décider quelle serait leur chambre (Qu'ils s'estiment heureux, ce n'est pas donner à tout le monde), et reprends bien vite mon debriefing.

« -Pour ce qui est de nos voix, je vois que Jack-euh Jade, pardon- arrive parfaitement à imiter celle d'une adolescente, donc tu peux continuer à parler comme ça. Nolan, on peut dire que tu as une extinction de voix pour la journée. Tu as choppé froid sur le ferry et dois donc, selon les conseils de Needle, à tout prix éviter de parler jusqu'à ce que tu ailles mieux. Pour nous autre... Trois des Pokémons de Loan sont capables de moduler la fréquence de nos voix afin que nous ayons un timbre plus approprié à nos apparences. A la base, ils étaient juste assez pour Loan, Alban, et moi, mais, avec Orren... Nolan, ta Tarsal pourrait faire l'affaire ?  »

Réponse affirmative. Parfait. Je tape dans mes mains, et affiche un petit sourire satisfait, bien content que tout puisse se dérouler sans trop d'encombre malgré nos quelques... Imprévus. Et puis, plus on est de fous, plus on rit ! J'ai vraiment hâte d'aller goûter à ce fameux buff-euh de visiter le dortoir Mentali !

Je me dirige vers mon sac, et regarde brièvement toutes mes Pokéballs. Qui prendre avec moi ? Il faut que je fasse attention à ne pas prendre un Pokémon que je possède depuis longtemps, et qui ne soit d'ailleurs pas de forme évoluée... Ah, je sais !

J'attrape la Pokéball d'Euphie, puis referme mon sac, avant de le ranger délicatement sous mon lit. On va laisser les autres Pokémons tranquilles pour la journée. Cela fait, je me tourne vers notre fine équipe, et fais un grand sourire.

« -Ok ! Une question ? Aucune, c'est parti alors ! Loan, tes Pokémons peuvent nous téléporter derrière le dortoir ? Six filles inconnues qui sortent du bâtiment des Voltalis, ça risque de ne pas passer inaperçu... Une fois dehors, nous nous dirigerons tous-euh, toutes, pardon- vers le dortoir Mentali ! Vous êtes prêtes ?... »

Concentration de la part des Pokémons Psys...

Et flash.

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...    Mer 20 Juil - 20:36



Après tout, virilité est un nom féminin...
RP Commun Voltali

Alban ne savait pas ce qui était le plus effrayant. La ressemblance frappante entre Ginji et lui, une fois qu’ils avaient revêtu une perruque. La facilité avec laquelle Loan avait transformé son propre coloc en une fille guitariste un peu tsundere sur les bords en un tour de main. Ce pauvre Jack qui s’était retrouvé entraîné dans leur plan foireux. Ou encore cette valise sous le lit de Loan qui portait le nom d’Orren. Non, décidément, il y avait bien trop de choses perturbantes pour que le châtain fasse une gradation de ce qu’il y avait de pire dans cette situation grotesque. Il se contenta donc de rester raide comme un piquet, ses longs cheveux châtains cascadant sur ses épaules à demi-nues. Brrr. Comment pouvait-il passer inaperçu, ainsi habillé ? Il était certain que leur mission d’infiltration serait un échec, tant il y avait de physiques atypiques dans la masse. Sûr et certain qu’on les remarquerait, même sans forcément les soupçonner. Et puis… il y avait tellement de risque qu’on les accoste, qu’ils multiplieraient les situations dangereuses. Enfin… S’il partait comme ça, autant arrêter tout de suite les frais et remballer ses vêtements à la Marie Antoinette. Il fallait qu’il se motive. Ils allaient réussir. Ils n’avaient pas d’autre choix, après tout. Enfin si, à savoir celui de se déguiser en garçons et d’infiltrer des dortoirs masculins où ils seraient forcément plus discrets. Mais non. Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué, après tout ?

Avançant vers Loan, Alban lui demanda timidement de l’aide. Il ne se sentait pas à l’aise dans ses vêtements, et souhaitait donc avoir un avis. Son aîné le rassura cependant rapidement, lui attribuant même un petit surnom pour le mettre à l’aise. Hochant la tête nerveusement de haut en bas, le jeune Coach accepta que Loan l’appelle « Al », puis se présenta pour une séance de maquillage. Fermant les yeux, Alban se laissa modeler entre les mains du virtuose du déguisement. Une petite crème par-ci. Un petit fond de teint par-là. Au bout de quelques minutes à peine, Alban était encore plus devenu féminin. Pas qu’il ait eu besoin de ce maquillage pour faire efféminé avec les vêtements et la perruque mais… wow. Là, on explosait clairement tous les records.

- Merci, dit-il doucement, en se regardant devant un des nombreux miroirs de la partie couchette de Loan.

Il était… séduisante, c’était le mot. Bizarrement, cette pensée le perturba grandement. Sa virilité venait d’en prendre un sacré coup. Mais entre Ginji et Nolan… on pouvait dire qu’il se sentait moins seul. Jack semblait d’ailleurs être la seule personne sensée dans la pièce, car il les regarda tour à tour en ayant un air à la fois amusé et exaspéré sur le visage. Ok. Visiblement, lui aussi pensait que le style Marie Antoinette n’était pas forcément adapté à l’époque en cours. Les regards des deux adolescents se croisèrent, et Alban se mit à rougir. Par pitié, ne me regarde pas et ne me juge pas Jack, voyons !

Perturbé, Alban s’approcha de Ginji pour noter leur ressemblance physique. Se rendant brusquement compte de quelque chose, son infatigable aîné l’entraîna devant le miroir pour qu’ils puissent se voir tous les deux, avant de décréter qu’ils seraient sœurs et sœurs. Oooook. Dit comme ça, c’était tellement bizarre qu’Alban ne voulait même pas oser contester. Il eut néanmoins un petit sourire lorsque Ginji décida de leur nom commun, avant de tirer la grimace lorsque le TopDresseur se colla contre lui. Stop stop stooooop ! C’était vraiment trop louche, vu sous cet angle.

- Heuuunnn-oui. Allons-y pour Lavenaty, bredouilla-t-il en se dégageant doucement de l’étreinte du brun.

Il essaya de s’esquiver en attirant son attention ailleurs. Pas qu'il n'aimait pas Ginji, mais cette situation ne le mettait pas trop à l'aise. S'intéressant donc plutôt à Jack, Alban constata que le brun s'était rapidement pris au jeu, malgré ses premières réticences. Attrapant des vêtements sur les étagères de Loan, il alla se cacher dans une cabine pour se changer. Alban savait à quel point Jack accordait une importance au style, malgré son statut de TopDresseur. Ils en avaient même longuement parlé, lors de leur première rencontre, au ski. S’il y avait bien quelqu’un qui pouvait rivaliser d’inspiration avec Loan, c’était lui. Et le résultat ne fut pas décevant, puisqu’une ravissante fille aux cheveux blancs sorti de derrière les rideaux. Ah. S’il ne connaissait pas Marie, Alban aurait trouvé cette couleur de cheveux particulièrement perturbante.

La petite équipe presque au complet, le Coach regarda ses partenaires de route. Ils étaient… bien plus beaux que n’importe quel groupe de Mentali. C’était plutôt triste à constater. S’ils avaient eu un style un peu plus coordonné, sans doute auraient-ils pu se la jouer groupe de K-pop. Mais qu’importe ! Il ne leur manquait que Loan, qui était le meilleur de tous au niveau des déguisements et qui…

- …

Wait. Quelle était cette énorme poitrine ? Le pire, c’est qu’elle avait l’air aussi moelleuse que celle d’une vraie fille. Comment avait-il fait ça ? Non, en fait, ne dites rien. Alban n’était même pas sûr de vouloir savoir ça. Gêné par la vue de ces obus, le châtain détourna le regard. La conversation se lança ensuite naturellement pour se trouver des noms de code. Loan avait déjà bien évidemment réfléchi à la question, et il leur sortit un pseudonyme tout naturellement trouvé qui lui allait à ravir. Jack improvisa un peu plus, mais n’eut pas à forcer énormément. Il s’excusa d’ailleurs auprès de Shane de ne pas pouvoir l’emporter avec lui aujourd’hui, et Alban se fit la même réflexion. Après tout, il valait mieux ne pas risquer de se faire repérer en amenant Mistral ou Zéphyr. Rappelant donc ses Pokémon dans leurs Pokéballs respectives, le Coach attrapa la Pokéball d’Aura. La petite Togepi sortit alors et se matérialisa entre ses bras. Son teint blanc et crème allait à ravir avec la robe d’Alban. Ok. Aujourd’hui, ce serait elle son starter.

Prenant les devants, Ginji décida de son nom de code. Vanilla Lavenaty. Wow, ça commençait à faire beaucoup de prénoms à retenir, non ? Surtout qu’en dehors de Jack/Jade, les autres n’étaient pas forcément très proches de celui d’origine. Réfléchissant un instant, Alban décida de jouer la carte de la sécurité en ne s’aventurant pas trop dans des terrains compliqués. Se raclant la gorge, il s’approcha de sa nouvelle petite sœur.

- Pour moi, ce sera Alizée Lavenaty. La grande sœur de Ginj- heu… Vanilla. Alizée et Alban sont assez proches. Et puis, si vous avez un doute, pensez simplement à mon village d’origine, Cimetronelle, et à notre championne.

A ces mots, il se mit à rougir. Bon ok, Nolan devait certainement savoir qu’il avait choisi Alizée parce qu’il avait un ENORME faible pour la spécialiste du type Vol, mais chut. Les autres n’y verraient que du feu, n’est-ce pas ? Alban n’eut néanmoins pas le temps d’essuyer des remarques sur son choix, car la porte de la chambrée s’ouvrit à la volée sur… un Orren particulièrement remonté. Et à demi-nu, en plus. Ah. Ils étaient morts, hein ?

Se ratatinant sur place devant le regard meurtrier de son Préfet, Alban se pétrifia littéralement lorsque Loan attaqua le Dracologue avec… une paire de seins qu’il colla à même son torse. LOAN VOYONS, MAIS AS-TU PERDU LA TÊTE ?! Ne sachant comment réagir devant cette scène qui défiait toutes celles du reste de l’après-midi niveau grotesque, Alban cru décéder lorsque Ginji s’avança pour expliquer naturellement la situation à leur Préfet. Comme ça, dans le plus grand des calmes. Ah ouais. On voyait bien que certains élèves étaient là depuis bien plus longtemps que lui…

Avec un air interdit, comme Nolan et Jack probablement, Alban regarda les Pokémon Psy s’ameuter devant la porte pour empêcher tout repli stratégique, et Loan avancer de façon menaçante vers Orren. Il y en avait décidément un qui n’avait peur de rien. Alors, lançant un dernier regard d’excuse à son aîné, Alban le regarda se faire traîner impitoyablement vers une cabine d’essayage.

***

La fine équipe fin prête, Ginji fit un discours d’introduction et réexpliqua le plan à tous, afin que les esprits soient bien clairs. Alban évita soigneusement le regard de son Préfet, qui s'était métamorphosé en une fille aussi effrayante que ravissante ; le genre à pouvoir vous pulvériser d'un coup de pied dans les parties, par exemple. Mieux valait donc ne pas trop le/la titiller s'il tenait à ses noisettes. Essayant de se faire le plus discret possible, Alban intervint tout de même au moment du choix du prénom. Après tout, il ne pouvait pas laisser Vanilla et Myrtille se balader dans la même équipe…

- Pourquoi pas Oriane Leroc ? Ça ressemble assez à Orren donc on ne se trompera pas.

Il laissa les autres proposer d’autres prénoms, et Orren choisir celui qui lui convenait le mieux. Puis, il tendit les plans à Ginji pour que ce dernier les étale sur une table. D’un même mouvement, les espions en herbe se massèrent autour du bout de papier pour suivre les indications de la petite blonde.

Avec un air blasé, Alban leva la tête vers son aîné. Ah ouais. Leur première destination était le buffet de Melty Potts, n’est-ce pas ? Pourquoi est-ce que ça ne l’étonnait même pas ? Ne faisant aucune remarque néanmoins, Alban écouta le reste du bilan. Tous les six arrivés pour le second semestre de cette année. Hochant la tête, le châtain se tourna vers Jack, qui serait une Givrali comme lui. Mémorisant un numéro de chambre, il esquissa le chiffre 7 avec ses doigts pour que son camarade comprenne qu’il comptait occuper celle-ci. Autant partager la même chambre et être colocataire après tout, non ? Ainsi, ils pourraient s’aider en cas de soucis de mémorisation. Même si Alban ne doutait pas de ses propres capacités à retenir un simple numéro de chambre.

Les derniers détails décidés, Ginji annonça le début des hostilités. Se laissant approcher par une Libra extatique pour le Téléport, Alban lui donna la main. Il sentit la petite Type Psy crépiter de plaisir, et tenta de ne pas y prêter attention. Au lieu de ça, il sera plus fort Aura dans ses bras. Puis, fermant les yeux, il se volatilisa en même temps que tous les autres.

HRP : Déroulement des événements
- Alban est peu convaincu par son costume, mais se laisse tout de même maquiller par Loan
- Il décide d'accepter la demande de Ginji et d'être sa sœur
- Il observe ensuite ses autres camarades se préparer, et choisi son prénom
- Orren déboule à ce moment-là, et Alban fait sa prière silencieuse
- Le Préfet se laisse cependant prendre au jeu (il n'a pas le choix, le pauvre) et décide de les suivre
- Après les explications de Ginji, ils décident donc de commencer leur infiltration


_________________
Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...   15024690286225SignMaxAlban
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...    
Dortoir Voltali - Après tout, virilité est un nom féminin...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :