Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an]
Mikato Sozuy
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 4532
Points d'Expériences : 756
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an]   Mer 6 Jan - 17:41
Une vibrement d'Ipok réussit à percer la « douce » mélodie du karaoké qui envahissait la salle. Mika qui s'apprêtait à proposer à Lucas d'aller vers le bar s'arrêta en voyant que c'était sa sonnerie à lui, interloquée elle se demanda si leur danse n'allait pas être reportée à plus tard à cause d'une urgence.

Mikato ? Que dirais-tu d'aller profiter d'un beau feu d'artifice près du port ? Il y aura peut-être des gens avec qui discuter pour profiter de la soirée ...

Un feu d'artifice ? Ça faisait tellement longtemps qu'elle n'en avait pas vu un !

« Bien sûr ! Attends je te rends ta veste ! Il risque de faire froid dehors. »

Demandant à Shira de ressortir la veste de Lucas -elle ne comprenait toujours pas comment sa Colimucus faisait pour n'en sortir qu'un...- elle la lui tendit le remerciant encore une fois pensant qu'il ne l'avait peut-être pas entendu avant. Maintenant qu'elle le voyait de face elle se rendait compte de leur différence de taille, il devait bien faire une tête de plus qu'elle pas étonnant que son manteau soit trop grand pour elle, elle le regarda encore pendant qu'ils marchaient vers les vestiaires, il était plus vieux qu'elle mais Mika ne savait pas vraiment de combien d'années... une, deux? Peut-être lui demanderait-t-elle quand ils se connaîtraient mieux ? Ils risquaient de se parler plus souvent maintenant qu'ils se connaissaient, en tout cas elle l'espérait, elle le trouvait vraiment gentil.
Arrivée aux vestiaires Mika reconnut enfin le pauvre Yade derrière le costume de Tiplouf qui les regardas surpris par leur départ anticipé, il leur tendit tout de même toutes leurs affaires en leur disant de passer une bonne soirée. Le pauvre il avait l'air de ne pas en passer une bonne lui... Elle ne savait pas pourquoi il avait été assigné ici, même si elle avait eu quelques échos de la soirée d'Halloween, mais en tout cas il lui faisait de la peine à rester ici tout seul. Elle hésita un instant à le kidnapper pour le prendre avec eux mais elle n'était pas sûre que l'idée plaise beaucoup à Yade... ni à Lucas d'ailleurs.
Elle sortit donc du bâtiment suivant Lucas car elle ne savait pas où était le port, Tim dans ses bras elle regardait Kaïn le caninos de Lucas qui marchait à côté de lui, elle était hypnotisée par la beauté du pokémon : sa fourrure toute douce et ses reflets de flammes la faisait craquer. Un clapotis la sortit cependant de ses pensées et elle se rendit compte qu'ils étaient arrivés au port... aucun bruit dans les environs ils étaient sûrement en avance. Montant sur un muret elle s'amusait à marcher dessus en équilibre tout en parlant à Lucas, elle ne lui avait pas beaucoup parlé et ne savait au final pas grand chose de lui.

« Tu sais, je me demandais, qu'est ce que tu as comme spécialité ? Et tu es à l'académie depuis longtemps ? »

Elle écoutait Lucas parler, elle voulait mieux le connaître, si ils ne devaient plus se reparler après ça au moins elle le connaîtrait un peu mieux. Elle laissait ses yeux fixés sur le muret pour ne pas tomber mais tourner quelques fois la tête vers le Noctali quand elle voyait que le sol était plus plat. Elle entendait quelques personnes arrivées joyeusement, peut-être même qu'il y avait des étudiant, elle ne s'en souciait pas plus que ça après tout ils repartiraient à la fête avant minuit pour fêter la bonne année tous ensembles. Elle allait poser une autre question à Lucas quand tout doucement un flocon vint se poser sur le bout de son nez, et puis un autre et un autre encore, elle leva les yeux vers le ciel et s'émerveilla devant les milliers de flocons qui tournoyaient dans la nuit. Tandis que Tim essayait de manger les flocons Mika sautillait sur le muret les yeux tournés vers le ciel, les flocons fondants à la chaleur de son visage, l'un de ses pieds ripa soudain et elle se sentit tomber en arrière...

Spoiler:
 

_________________
Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an] 117446MikaparMaxSigna
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an]   Jeu 7 Jan - 16:56
Bien sûr ! Attends je te rends ta veste ! Il risque de faire froid dehors. dit-elle en te remettant la fameuse veste.

Tu la pris et l'enfila, mais une certaine tristesse se ressentait au fond de toi : Tu aurais préféré qu'elle le garde jusqu'à ce que tu repartes. Après tout, tu avais toi-même assez chaud pour tenir dehors avec un simple T-shirt en laine sans choper d'éternuement. Le froid avait fini par ne plus t'atteindre, en tout cas tant que les températures n'étaient pas excessives, et ton corps était naturellement chauffé à force de côtoyer des types feu. M'enfin, tu n'allais pas la contredire. Il ne fallait pas commencer à être opposé à ses envies. Tu avais été à sa rencontre pour qu'elle passe une bonne soirée après tout, le reste importait peu. Chassant ses pensées inutiles, tu suivis la demoiselle jusqu'au vestiaire où elle attrapa ses affaires sous les yeux attristés de Yade qui croyait sûrement que vous ne comptiez pas revenir pour profiter de la fête avec les autres. Heureusement pour vous, l'heure du feu d'artifice était prévu pour vingt-trois heures, vous aviez donc largement le temps de vous promener avant d'arriver au niveau du port, lieu où allait duquel les fusées allaient être lancés, et vous pourriez revenir bien avant minuit pour fêter la nouvelle année avec les autres élèves. Cependant, ce n'était pas ce qui te concernait actuellement. Tu t'étais consacré à Mikato. Rien d'autre ne comptait.

Vous sortîtes du bâtiment et commencèrent à marcher tranquillement dans la petit village artificiel créé exclusivement pour cette année et plus encore pour ce Noël-ci. La direction et l'île en elle-même allait-elle laisser ce petit village comme il était pour l'année suivante ? Tu n'en savais fichtrement rien. En tout cas, c'était remarquablement bien fait. Et c'était tout aussi étonnant de se dire que cela n'avait pris que l'affaire de quelques semaines. Comme quoi, l'administration de la Pokemon Community savait se bouger pour satisfaire ses élèves. C'était une bonne chose à savoir pour l'avenir. Après, quand à savoir s'ils étaient si généreux sur n'importe quel point, c'était à voir, mais il n'en restait pas moins que ce village était la preuve même que l'académie savait combler le bonheur de ses occupants à la perfection. Et cela ne manquait pas : toi, tu adorais ce petit village. Champêtre, mignon, presque silencieux, il avait tout ce que tu aimais avoir à ressentir dans un lieu quelconque. Le bonheur d'être solitaire et en même temps entouré de quelqu'un ou quelque chose. Se sentir libre dans une cage. Cela te transportait de joie et te fit sourire presque bêtement tout le long du trajet vers le port. Petit à petit, l'odeur marin titilla tes narines et te fit comprendre qu'il ne restait que quelques minutes avant d'arriver à destination. Et il restait encore pas mal de temps avant l'heure du feu d'artifice. Vous vous mîtes alors à vous promener sur les quais en attendant que le tempe passe, et Mikato s'amusa à grimper sur un muret sur lequel elle marcha en équilibre. Cela manquait clairement de sécurité, et cela t'angoissait légèrement. Tu accordais ainsi de nombreux regards à la situation de la demoiselle, espérant qu'elle ne tombe pas. Et justement, elle sentait bien tenir le coup. En tout cas, elle se sentait assez à l'aise pour te poser une question alors même qu'elle continuait de jouer l'équilibriste sur ce muret.

Tu sais, je me demandais, qu'est ce que tu as comme spécialité ? Et tu es à l'académie depuis longtemps ? demanda-t-elle, agrandissant ce sourire satisfait sur ton visage.
En fait, je suis là depuis l'ouverture de la Pokemon Community. Je suis l'un des rares élèves encore présents appartenant à la première promotion de l'académie. Mais cela n'a rien de bien grandiose. Cela ne m'empêche pas, cependant, d'être aujourd'hui un Topdresseur spécialiste type des Pokémon feu et également un scientifique avec pour but de m'orienter vers l'archéologie. Kaïn, mon Caninos, fait parti de l'équipe que j'ai constitué pour devenir plus tard mon équipe emblématique de champion d'arène, si ce n'est membre du célèbre conseil 4. Si tu le souhaites, je peux te présenter aux autres membres de ma petite famille. répondis-tu.

Mais il ne répondit pas. Enfin, le destin ne sembla pas lui en permettre, car à l'instant même où tu achevais de parler, un flocon chuta mollement sur le visage de la demoiselle qui s'en émerveilla. Très vite, d'autre flocons suivirent, décorant le ciel d'une voie lactée d'un blanc immaculé, dans un ciel obscure éclairé par les lampadaires de la ville qui rendait le décor magnifique. Tu pouvais parfaitement comprendre l'émerveillement de la Mentali. Mais pour ta part, tu te retenais de te lâcher. Tu n'aimais pas lâcher tes sentiments, car tu finissais toujours par en faire ou en dire trop, et ce n'est pas ce cher Ginji Labelvi qui allait dire le contraire. En parlant de ça, tu la sentais bien, désormais, cette boule d'émotion qui montait en toi. Elle finirait par éclater, c'était sûr. En attendant, tu devais te contenir jusqu'à être capable de tout sortir sans la prendre par surprise ou essuyer un refus que tu regretterais toute ta vie. Il fallait encore tenir. Tenir fermement.

Et motivé à y parvenir, tu tournas de nouveau le regard vers Mikato … Avant de la voir subitement glisser du muret pour chuter rapidement vers le sol. Non ! Elle ne devait surtout pas tomber au sol ! Ni une, ni deux, tu pivotas en une fraction de seconde et sauta approximativement vers l'endroit où elle allait sûrement atterrir. Cet instant te sembla devenir une réalité. Ton saut était vif, mais tu te sentais lent. Trop lent. Tu ne l'aurais jamais sans qu'elle ne se ble... Nan ! Il ne fallait pas commencer à désespérer ! Tu allais la sauver, c'était certain. Tu avais sauté assez vite pour l'avoir avant qu'elle ne touche le béton. Oh que oui, tu allais l'avoir. Et sans égratignure en plus. Car en cet instant si rapide et pourtant si lent, tes pensées ne se ramenèrent qu'à une seule chose : comment l'attraper. Tu parcourais aussi vite que possible les solution possibles pour l'avoir, les positions à adopter, comment lui éviter des blessures. Mais même en faisant vite, ce n'était pas assez pour avoir la réponse exacte pour l'attraper sans problème et l'empêcher d'avoir mal. Il ne te restait qu'une solution, une seule. Mais tu était prêt pour l'appliquer. Tu en avais la détermination, l'envie et le besoin. C'était elle ou toi. Et elle était plus importante que toi. Et surtout en danger. Et c'est dans cette optique de sauvetage désespérée que tu l'attrapas au vol, ventre vers le sol, avant de tourner aussi vite que possible sur le dos avant d'atterrir sur le sol avec fracas. Ce fut malheureusement l'épaule qui prit le plus, mais heureusement, tu avais tourné suffisamment vite pour que le sol ne touche pas Mikato.

Elle se trouvait maintenant enlacé dans tes bras, la tête en dessous de la tienne. Tu devais bien avoir fait trois, peut-être quatre, mètres en surfant sur le béton. Le muret sur ta droite, l'océan sur ta droite, tu avais évité de prendre le muret de peu et de te blesser le visage au passage. Tu ressentais désormais une violente douleur au bras et à l'épaule droit ainsi que sur une légère partie de ton dos, mais cela ne t'arracha pas le moindre gémissement. Tu n'avais d'intérêt que pour l'état de la demoiselle. Était-elle vraiment sauf ? Tu devais le savoir.

Eh … Est-ce ça va ? demandas-tu.

Tu espérais vivement qu'elle te réponde.

HRP:
 

_________________
Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an] 1466193127-s1

                         
Mikato Sozuy
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 4532
Points d'Expériences : 756
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an]   Mer 13 Jan - 9:21
Quand elle était tombée elle s'était attendue à avoir un choc, encore un, ce qui ne la changerait pas de ses habitudes, mais elle n'avait pas sentit le sol s’enfoncer dans sa peau et ses muscles se contracter pour qu'il n'y ait pas plus de dommages.
Elle avait vu Lucas courir vers elle et elle aurait voulu lui dire "ne t'inquiètes pas ça m'arrive souvent, tu n'as pas besoin de t'en faire." mais elle n'avait pas réussit à parler, sa gorge était comme bloquée, elle avait le souffle coupé et aucun cri n'était sortit quand elle avait sentit le sol se dérober sous ses pieds. Et au lieu du choc qu'elle attendait elle s'était sentit protégée, entourée par ses bras et fermant les yeux par peur du choc son cœur battait si fort, elle avait ressentit l'impact par le biais de Lucas mais n'avait ressentit aucune douleur et avait alors rouvert les yeux décontenancée par ses propres sensations. Elle avait eu si peur et pourtant... pourtant elle s'était sentit protégée, elle n'avait pas eu peur pour elle, quand elle avait sentit Lucas se retourner pour se mettre entre elle et le sol elle avait eu peur pour lui.
Elle n'osait plus bouger, serrée par les bras de Lucas elle sentait toute sa chaleur l'atteindre, elle ne pouvait pas se relever, ses jambes étaient comme du coton et ne lui obéissaient plus. Il lui posait une question pour lui demander comment elle allait. Comment allait-elle... elle même ne le savait pas, elle ne semblait pas avoir de blessure physique mais quelque chose en elle n'allait pas : son cœur battait très vite et elle n'arrivait plus à réfléchir correctement ( par exemple elle ne pense pas à se relever pour que Lucas puisse se relever bien sûr... Je suis désolée Lucas ^^ ), la tête posée sur le cœur de Lucas elle l'écoutait. Puis elle se redressa soudain semblant avoir une illumination, Lucas, il avait prit tout le choc, sa tête tourna un moment car elle s'était assise trop vite puis elle posa son regard dans celui de Lucas.

« Oui grâce à toi tout va bien mais et toi ? Je suis vraiment désolée c'est la neige je me suis laissée emportée, je n'en avais jamais vu tomber autant, je l'avait toujours vu déjà sur le sol. Tu t'es fait mal ? Tu veux que je t'aide ? »

Elle était complètement paniquée, son regard état fixé sur l'épaule de Lucas, il n'avait pas du s'en rendre compte mais sa veste était déchirée et une couleur violette commençait déjà à apparaître. Elle regardait toujours son épaule mal à l'aise, elle se rendait bien compte que Lucas était bléssé par sa faute et elle ne voulait pas qu'il lui cache d'autres blessures ce qu'elle pensait qu'il était capable de faire vu sa gentillesse.

« Je suis vraiment désolée que tu te sois blessé par ma faute... il faudrait que je vérifie si tu n'as pas d'autres blessures, je ne veux pas que ça s'aggrave si tu en as une. »


Elle commença à se rapprocher de lui quand elle vit qu'il y avait un problème, elle ne pourrait pas voir si il avait d'autres blessures si il gardait sa veste, mais en même temps il faisait froid et il neigeait elle ne pouvait pas lui demander de l'enlever. Elle resta un moment incertaine à côté de lui se demandant comment faire puis Mika entendit un bruit, un sifflement qui montait à côté d'elle, elle tourna la tête juste le temps de voir une explosion de couleurs et puis un autre sifflement et une autre explosion. C'était vraiment magnifique, elle n'avait pas remarqué que la place s'était bondée pendant qu'elle parlait, elle resta à côté de Lucas regardant émerveillée les couleurs dans le ciel se refléter dans les eaux du port. Le feu d'artifice dura plusieurs minutes pendant lesquels Mika sentait son cœur battre plus vite qu'il ne l'avait jamais fait, à chaque détonation ses yeux suivaient la petite trace dans le ciel qui devenait alors un magnifique bouquet de couleurs. Quand il se finit elle resta un moment les yeux encore tournés vers le ciel puis se tourna vers Lucas, elle remarqua alors que sans s'en rendre compte elle lui avait prit la main, le rouge lui monta aux joues subitement, elle n'osait plus l'enlever.

« C'... c'était vraiment magnifique... »

Puis son regard se reporta sur sa main, et puis son bras et elle tressaillit, mince elle lui tenait la main où il avait mal...

_________________
Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an] 117446MikaparMaxSigna
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an]   Mer 13 Jan - 21:30
Un instant, tu avais tenté de te relever, mais son poids t'empêchait tout mouvement, et en y repensant, cela n'était pas très important. Il valait même mieux qu'elle soit la première à se remettre debout. En tout cas, tu avais réussi à la sauver. Elle ne semblait pas blesser et tout juste chamboulé par les événements qui venaient de se passer. Et c'était compréhensible. Toi-même, tu n'aurais su réagir qu'à la dernière seconde si tu avais été dans son cas. Elle était chamboulé, et ça se voyait. Elle semblait être en train de remettre son esprit en place, et dès qu'elle sembla de nouveau parmi nous, elle se releva subitement et t'accorda un espèce de regard perçant dans le tien, comme pris de peur par quelque chose. Tu profitas qu'elle se soit remis sur pieds pour faire de même. Prenant appui sur ton bras blessé, tu te rendis compte que la douleur n'était pas si horrible que ça à supporter, et te releva avec une certaine aisance, non sans tout de même manifester un pincement de lèvres visant à supporter la douleur vif que suscitait ta blessure. Quand tu fus debout, elle te pressa en posant nombre de question sur un ton affolé, soucieuse de ton état.

Oui grâce à toi tout va bien mais et toi ? Je suis vraiment désolée c'est la neige je me suis laissée emportée, je n'en avais jamais vu tomber autant, je l'avait toujours vu déjà sur le sol. Tu t'es fait mal ? Tu veux que je t'aide ? dit-elle.

Instinctivement, tu esquissas un mouvement de recul. Wow, trop de questions là. Il fallait te laisser le temps de tout analyser, c'est-à-dire l'espace de trente secondes environ. Quand ce fut fait, tu t'aperçus qu'elle avait un regard insistant vers ton épaule blessé, et décida d'y jeter un coup d'œil avisé. Tu te rendis alors compte que ton manteau et ton T-shirt étaient déchirés à ce niveau-là, et qu'une marque violette se dessinait petit à petit sur ta peau apparente. De petites rayures rougeâtres commençaient également à faire leur apparition à cet endroit, affichant en leur source de petits cailloux plantés directement sur la peau. Hmm, c'était peut-être un peu plus grave que tu le croyais, mais ce n'était pas encore assez violent pour t'obliger à abandonner ton projet de feu d'artifice.

Je suis vraiment désolée que tu te sois blessé par ma faute... il faudrait que je vérifie si tu n'as pas d'autres blessures, je ne veux pas que ça s'aggrave si tu en as une. lâcha Mikato alors que tu réfléchissais.

Elle te soutira de tes pensées et te fit comprendre qu'elle allait te soigner. Avait-elle de quoi s'occuper de ta blessure et des éventuels autres ? Hmm, sûrement pas. Heureusement que ton sac de cours faisait aussi office de sac de voyage, et qu'il contenait donc au moins le nécessaire de premiers soins. Un petit pansement ici et là et dans quelques jours, on en reparlerait plus. Tu t'apprêtais alors à le lui faire savoir lorsqu'elle s'avança vers toi pour se préparer à te soigner. Elle se posa là, à côté de toi, et se mit à réfléchir sur quelque chose, mais quoi ? Tu ne le saurais sans doute jamais, car la demoiselle fut interrompu par un bruit sourd qui s'éleva et se perdit dans les cieux obscurs avant de produire cette explosion douce et sifflante de tes oreilles, provoquant un sourire béat sur ton visage. Mine de rien, l'heure était passé, les gens s'étaient rassemblés, et le feu d'artifice venait d'être lancé. Très vite, d'autres fusées suivirent en sifflant harmonieusement dans le vide avant d'exploser en une myriade de couleurs qui s'étala et disparaît quelques secondes plus tard. Le monde te sembla alors devenu inexistant à côté de ça. Tu avais l'impression de t'être retrouvé dans ce néant physique où seul le son des fusées et des explosions rythmaient ce qui t'entourait. Tu fermas les yeux. Ton regard n'observait plus les couleurs magnifiques, il écoutait le bruit doux et éphémère des explosions. Plus rien autour de toi n'avait d'importance, à part peut-être Mikato. Tu la sentais sa main, sa frêle main qui agrippait la tienne. S'en rendait-elle compte ? Bouarf, cela n'avait pas d'importance. Seul le son subsistait encore réellement autour de toi. Tu n'étais plus Lucas Emerillon, tu étais une chose, un être, qui ne vit que pour les sons qui l'entourent. Le retour à la réalité fut brutale, et lorsque le dernier feu d'artifice péta avec force, ton regard reprit subitement ses droits et te fit à nouveau découvrir ce monde qui t'entoure … Et Mikato. Tu tournas le regard vers elle vit qu'elle semblait encore bien émerveillé par le ciel. Elle finit cependant par tourner son regard vers le tien avant de subitement passer au rouge tomate en s'apercevant de l'endroit où se trouvait sa main. Elle sembla cependant assez bien s'en remettre, du moins le supporter, et put dire quelques mots.

C'... c'était vraiment magnifique … dit-elle.

Elle se mit alors à tressaillir. N'avait-elle pas apprécié ce qu'elle venait de dire. C'était pourtant tout à fait naturel et fortement encouragé et apprécié de ce qui l'entoure. Peut-être avait-elle réagi sur autre chose ? Il était vrai qu'elle venait d'attraper ta main où l'épaule te faisait mal, mais tes mains, qui avaient achevés d'entourer la demoiselle, n'avaient rien subi et c'était tant mieux. Tu choisis cependant de la rassurer ce point en lui offrant ton plus beau sourire, et te rappela alors qu'elle allait te soigner. Tu scrutas un instant ton manteau et ton T-shirt, et te décida à y dire adieu. Après tout, tu ne tenais pas ces vêtements dans ton Coeur, et il fallait bien les retirer pour te soigner. Tu te rappelas d'ailleurs avoir toujours un T-shirt en double dans ton sac, au cas où et tu te dis que c'était bon. Certains, pour ne pas dire tout le monde, penseraient que tu es fou de faire ça sous la neige et le froid, mais tu t'en fichais très clairement. Tu ne ressentais plus le froid, et ton corps lui-même avait changé dans ce sens. Et de toute façon, ce n'était que l'affaire d'un instant, le temps que Mikato te soigne. Tu étais donc fixé. Joyeusement, tu lui souris et lâcha un petit «Bon ! Tu veux toujours me soigner ? J'ai de quoi appliquer des soins basiques dans mon sac si tu veux.» avant d'indiquer le contenant lâché deux minutes plus tôt pour sauver Mikato, Queen juste à côté. Puis, sans perdre de temps, tu retiras ton manteau et le jeta au sol sans aucun état d'âme, et t'attaqua au T-shirt. Croisant les bras, tu empoignas de tes mains fortes les extrémités du bas et les fit lentement remonter, faisant découvrir au public et à Mikato un corps musclé et travaillé. Des abdos nets mais légers se dessinaient sur ton ventre, les muscles de tes bras ressortaient avec leurs traits formant deux bosses bien visibles, des pectoraux à l'air massif se détendaient un peu pendant que tu enlevais ton T-shirt, et surtout, tes épaules étaient grandes et fortes. Il fallait dire : Ces deux années de renforcement physiques matinales depuis ton entrée à la Pokémon Community avaient porté leurs fruits. Et tu étais encore loin d'en avoir fini, mais il fallait encore éviter à ton corps de rester blessé, aussi une fois torse nu, tu laissas Mikato te soigner sans vraiment y faire attention et enfila ensuite ton T-shirt de rechange en jetant celui qui était pourri avec le manteau, une veste pour certains, que tu t'étonnais d'ailleurs subitement de pouvoir encore porter malgré sa taille. Quand ce fut fait, tu te mis sur tes jambes.

Bon ! Que dirais-tu de retourner à la fête avec les autres ? dis-tu. Mais ce n'est pas une option de toute façon. enchaînas-tu sans attendre qu'elle réponde.

Et sans prévenir, tu l'attrapas en berceau par les jambes et le dos, après avoir furtivement renfilé ton sac, et tu te mis à la porter en silence. C'est qu'il ne fallait pas qu'elle se blesse : Tu ne t'en pardonnerais pas. Après, ce qu'elle en pensait ... Tu attendais de voir. En tout cas, maintenant, vous vous dirigiez vers la fête de l'école. Vingt-heures venait de sonner sur ton Ipok ...

_________________
Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an] 1466193127-s1

                         
Mikato Sozuy
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 4532
Points d'Expériences : 756
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an]   Lun 18 Jan - 22:18
Un grand sourire aux lèvres Lucas ne semblait pas remarquer sa gêne, il avait le regard d'un enfant émerveillé, pas de doute il avait aimé le feu d'artifice autant qu'elle. Elle retira tout de même sa main de la sienne devant le regard insistant de Shira, elle ne voudrait pas qu'il se fasse attaquer pour rien, elle soupira intérieurement se disant qu'elle laissait trop ses pokémons prendre les décisions pour elle. Elle regardait Shira avec une moue boudeuse quand Lucas la tira de ses réflexions.

«Bon ! Tu veux toujours me soigner ? J'ai de quoi appliquer des soins basiques dans mon sac si tu veux.»

Le soigner ! Elle avait complètement oubliée, oui c'est vrai elle avait dit ça... pourquoi avait-elle dit ça d'ailleurs ? On ne peut pas dire qu'elle avait énormément d’expérience pour soigner les autres, d'habitude c'était plutôt elle qui se soignait mais soigner les autres... Bah ça ne pouvait pas être plus difficile que se soigner soie-même !

« Oui bien sûr »

Mika alla donc chercher ce fameux sac abandonné quelques mètres plus loin, bien sûr elle avait le sien avec aussi une trousse de secours -quand on tombe souvent à cause de sa maladresse on prend quelques habitudes en matière de soins- mais bon vu qu'il fallait allé chercher le sac autant utiliser son contenu. Elle inspectait le contenu de sa trousse de soin quand elle leva le regard et.

Première partie du cerveau de Mikato : « Oh Mon Dieu je ne vais jamais pouvoir m'approcher de lui, mais qu'est c'que j'fais, qu'est c'que j'fais, qu'est c'que j'fais ?!

Deuxième partie du cerveau de Mikato : « Arrêtes de le fixer c'est vraiment pas le moment pour le fixer comme ça ! »

Première partie : « Mais regardes ces muscles ! »

Deuxième : « Non ne regardes pas ! »

Pendant ce temps Mikato ne bougeait pas en conflit avec elle-même, ça avait passé le stade de légère rougeur sur les joues ; non là on était plus en mode volcan sur le point d'exploser et cerveau parti en fumée ! Une certaine petite Négapi appelée Queen la sortit de cet état de bug intense par le biais d'une légère charge électrique bien placée entre l'hémisphère nord et l'hémisphère sud de son cerveau qui la mit directement en mode pilotage automatique : corps + blessure = soigner.
Mika s'avança donc vers la blessure de Lucas et sortit tout le matériel nécessaire, d'abord elle désinfecta la plaie puis s'assurant que la blessure ne soit pas plus grave que prévue elle finit par lui mettre un bandage ne captant même plus la chaleur de sa peau concentrée sur la plaie. Elle se recula enfin et poussa un soupir de soulagement, c'est bon sa blessure n'était pas grave et il n'avait rien remarqué, deux avantages pour le prix d'un. Oui sauf qu'il y avait un inconvénient à ce soupir : il avait débloqué son cerveau... Je vous laisse imaginer la réaction de Mika qui jusque là avait analysé la scène de façon tout à fait scientifique, c'est bon vous imaginez ? Non ? Bon d'accord alors je vous la décrit : Mika est derrière Lucas et s'apprête à se lever quand soudain son cerveau se reconnecte, alors ses joues rosissent subitement, son pouls au lieu de s'accélérer ralentit et Mika l'entend qui tape sur sa tempe, le monde autour d'elle n'existe plus et sa respiration lui semble bien trop forte tellement forte qu'elle essaie de la retenir pour qu'elle ne touche pas son dos. Vous visualisez mieux ? Tant mieux parce que je ne peux pas vous l'expliquer mieux... Ah si ! Une autre image : ses muscles sont tendus, elle sent tout ses muscles se contractaient d'un coup comme quand un danger arrive sauf que là ce n'est pas le danger. Elle tente cependant de parler après s'être un tout petit peu remise de ses émotions.

« J'... je... j'ai finis. »

Elle ne remarque pas les gens qui s'en vont, ni les habits que Lucas ramasse et encore moins le clapotis de l'eau sur la coque des bateaux. Elle ne se concentre que sur le T-shirt qu'il tient et elle voudrait qu'il le remette là maintenant tout de suite parce que aussi non elle sent qu'elle va faire quelque chose d'idiot, elle sent qu'elle va partir avec une phrase bateau du genre « j'ai une urgence désolée je dois y aller » ou « j'ai euh... un truc à faire chez moi donc... » et ce n'est pas ce qu'elle veut, elle veut juste passer une bonne soirée doooooooonnnnnnnnc faites qu'il mette ce T-shirt !
Soulagement intense, toute la pression redescend et ses muscles se détendent enfin !

« Bon ! Que dirais-tu de retourner à la fête avec les autres ? »

Oui bien sûr maintenant qu'elle est moins choquée elle peut marcher sans que ses jambes ne se dérobent sous elle vu qu'elles ne sont plus en mousses. Oui mais ça c'était sans compter la magnifique intervention de Lucas qui a apparemment décidé de faire faire une crise cardiaque à la pauvre petite chose qu'est cette jeune fille -et à moi aussi vu que je galère à décrire ses sentiments depuis le début de ce rp- et se met à la porter sans aucune raison. Enfin, Mika ne sait pas trop comment réagir à ce geste, elle aime bien être contre lui et elle ne dira pas le contraire, mais comment dire... c'est légèrement gênant de se retrouver comme ça dans les bras d'un presque inconnu. Ils ne se connaissent que depuis quelques heures et il la porte soudain comme ça, Mika ne sait pas comment réagir à cette soudaine proximité... vraiment proche.

« Lucas... qu'est-ce que tu fais ? Tu sais je peux marcher... je ne me suis pas blessée tout à l'heure... »

Ses bras continuent de la porter et il continue à marcher, Mika n'ose pas bouger, elle sent bien qu'il veut l'aider et elle aime bien qu'il la porte comme ça, écouter les battements de son cœur le tête posée contre sa poitrine et puis sentir son corps la serrer à chaque pas... Non ! Non ! Non ! Elle ne doit pas ! Ça ne se fait pas c'est tout ! Pourtant... quelque chose l'empêchait de lui demander, en cet instant elle se fichait du regard des passants, de tout ce qu'il se passait autour d'eux. C'était ça qui l'empêchait de sortir de ses bras, avec lui elle se fichait du regard des autres, depuis la première fois qu'il lui avait parlé en début de soirée elle s'était sentit en sécurité comme entourée d'une barrière protectrice. Avec lui elle se sentait bien. Peut-être pour la première fois depuis que son frère avait disparu elle se sentait bien, alors agissant contre tout les principes qu'on lui avait inculqué elle fit quelque chose d’irréfléchi, de complètement idiot et qu'elle pourrait regretter, elle fit quelque chose qu'elle ne pourrait jamais changer. Elle ferma les yeux et se laissa aller dans ses bras, elle posa sa tête contre la poitrine de Lucas et écouta les battements de son cœur et lentement, très lentement alors qu'elle sentait son pouls contre son corps elle murmura quelque chose dans un souffle puis s'endormit entendant au loin un son de fête.

« Merci »

Spoiler:
 

_________________
Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an] 117446MikaparMaxSigna
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an]   Mar 19 Jan - 16:20
Lucas... qu'est-ce que tu fais ? Tu sais je peux marcher... je ne me suis pas blessée tout à l'heure... dit-elle alors que tu la portais.

C'est seulement à cet instant que tu remarquas que vous n'étiez plus que tous les deux sur les quais du port. La nuit avait repris sa douce noirceur mêlé de points blancs lumineux, et seuls les lampadaires encore allumés offraient encore un semblant de lumière sur ton chemin. Tout autour, le silence. Seuls tes pas tranquille et le cliquetis des bateaux sur l'eau se perdant progressivement dans le néant venaient briser ce calme reposant. Plus rien, plus personne. Vous n'étiez plus que Mikato et toi. Rien d'autre. «Je préfère m'assurer que tu arriveras saine et sauve jusqu'à la fête.» lui chuchotas-tu. Mais tu t'aperçus alors qu'elle s'était endormi dans tes bras. Son petit souffle calme et silencieux venait faire frissonner ton torse et sa peau douce glissait sur ton T-shirt, apportant autant de sensations que si tu t'étais trouvé torse nu. Tu appréciais cette sensation de douceur. Elle te donnait l'impression d'avoir servi à quelque chose, de lui avoir permis de s'endormir dans le bonheur qu'on aimerait tous avoir le soir du Nouvel An. Elle semblait sourire dans son sommeil, et tu en étais heureux. Alors tu souris toi aussi et continua ton trajet jusqu'à la fête, le Colimucus de la demoiselle et Queen sur tes talons.

N'y faites pas attention. lanças-tu à Yade en passant devant lui.

En pénétrant dans le bâtiment, tu te rendis compte que la fête était bien avancé : De tous les côtés, des élèves bourrés s'agitaient. L'un d'eux manqua de vous percuter, mais une attaque électrique basique et le pauvre était paralysée pour quelques secondes, juste le temps d re vous permettre d'avancer jusqu'au premier étage. Il fallait que la demoiselle puisse dormir tranquille, et le rez-de-chaussée n'était pas du tout propice pour. Voilà donc que tu grimpais les escaliers et avec délicatesse afin de ne pas réveiller Mikato, et une fois arrivé en haut où le calme était de mise, tu repéras un canapé et l'y déposa lentement mais tranquillement. Sa peau glissa sur la tienne durant l'action et te fit de nouveau frissonner. De bonheur ou dû à sa peau fraîche et douce ? Dans tous les cas, la sensation resta pendant un bon moment et tu dus resté sans bouger pendant quelques instants pour qu'elle finisse par partir. Tu attrapas ensuite une chaise non loin de là et te postas face à elle, l'observant en silence. Ce qu'elle était mignonne, dormant ainsi. Sa respiration était toujours aussi calme et régulière, et la rendait d'autant plus mignonne qu'elle ne l'était déjà. Elle ne semblait pas bouger beaucoup. Elle était tranquille. Tu avais rempli ton rôle en cette soirée. Ce soir, par votre rencontre, tu avais fait deux heureux. Et cela te rendait plus heureux encore. Mais alors, pourquoi tu ne te sentais pas à l'aise ? Tu sentais que quelque chose te frustrait presque. Mais quoi ? Tu n'arrivais décidément pas à mettre la main dessus. Et tu continuais de la regarder en silence, y réfléchissant encore et encore.

Aïe ! fis-tu subitement.

Une balle rebondissante venait de te frapper sur la gauche avec force sur la tête et se dirigeait maintenant vers les escaliers. Te grattant la zone touché, tu te tournas vers l'origine de cette attaque. Colimucus te fixait avec insistance, Queen sur sa tête, s'agitant joyeusement. Le dragon t'indiqua alors sa maîtresse des bras avant de se rendre auprès d'elle en continuant de l'indiquant avec insistance. Tu lui souris en comprenant ce qu'il voulait dire. Tu te levas alors et vint auprès de l'endormie. Tu caressas son Pokémon en continuant de lui sourire, et partit chercher du papier et un stylo. Tu écrivis quelques mots et déposa le papier sur son corps après l'avoir recouvert d'une couverture chaude posé à sa droite. Tu lui offris alors un baiser sur son front et lui remis une mèche qui en résultait. «Dors bien, ma belle. Et bonne année.» lui chuchotas-tu avant de partir en silence pour rejoindre les autres. Quand tu parvins en bas, tu vis que les élèves étaient en train de faire le célèbre décompte de fin d'année. Souriant, tu te joignis au groupe et décompta avec eux, hurlant «BONNE ANNÉE !» de bon cœur avec eux. Quand la tension retomba, tu traversas rapidement la salle et te rendit au vestibule où tu souhaites la bonne année à Yade, puis tu quittas les yeux non sans un sourire à l'attention de Roseverte qui t'ignoras simplement en fumant un bon coup en fixant longuement le ciel. Tu revins à ton chalet bien solitaire et te posas sur le canapé du salon, une canette chopée dans le frigo du chalet. Écouteurs aux oreilles, une musique douce et calme, dénuée de paroles, se diffusa dans tes sensations et tu fermas les yeux, laissant le son recréer un univers dont seul toi ressentait chaque sensation. Une gorgée, deux gorgées. Tu te laisses aller à tes émotions, relâchant tout ce que tu avais contenu jusqu'alors. Tu ne le sentais pas, mais une larme coulait sur ton visage, une larme de bonheur ...

HRP:
 

_________________
Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an] 1466193127-s1

                         
Mikato Sozuy
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 4532
Points d'Expériences : 756
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an]   Mer 27 Jan - 20:47
C'est les cris qui la réveillèrent, des dizaines de voix plus ou moins éraillés, plus ou moins fortes se souhaitaient bonne année joyeusement. Mais Mika n'entendit qu'un ensemble de cris, comprenant seulement quelques minutes après ou elle se trouvait quand elle se décida enfin à ouvrir les yeux, ses paupières étaient lourdes mais elle devait savoir. Bien sûr elle savait qu'elle n'était plus contre Lucas, elle ne sentait plus son cœur battre au rythme de ses pas. Mais elle voulait savoir où elle était et surtout. Est-ce qu'il est encore là ?
Non il n'est plus là, elle hésite à se rendormir mais son regard est attiré par quelque chose, un petit carré blanc tombé à terre quand elle avait bougé. Elle se redressa lentement puis se pencha pour prendre le mot, elle resta un moment le mot dans la main scrutant les numéros, son numéro, avant de le retourner. Elle vit Shira se rapprocher les antennes dressées et Tim se lover contre elle en baillant mais restant éveillé, juste au cas ou.

 « J'espère que tu as passé un bon moment ce soir, en tout cas, moi j'ai beaucoup apprécié notre rencontre. Le numéro d'Ipok sur l'autre côté te permettras, si tu le souhaites, m'envoyez un message. Fais-en ce que tu veux.

Ce soir, le cadre a rendu notre rencontre un peu spécial, mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier la personne que tu es. J'ai espoir qu'on se revoit un jour pour apprendre à se connaître un peu plus, mais c'est toi qui voit. Dans tous les cas, notre rencontre restera pour moi un souvenir réconfortant.

Je te souhaite donc une bonne année 2016 à toi et tes compagnons et te souhaites plein de bonheur !

Amicalement,
Lucas Emerillon. »

Elle retourna la feuille pour revoir le numéro, est-ce qu'elle l'utiliserait... elle n'en avait aucune idée mais, elle voulait mieux le connaître non ? Et puis il lui avait donné son numéro ce n'était pas pour rien... Mika croisa le regard interrogatif de Shira et détourna le regard.

« Ne me regardes pas comme ça Shira je ne sais pas si je vais l'appeler... il est gentil. »


Elle sursauta devant le regard de Shira qui se faisait maintenant accusateur et rougit.

« D'accord il est plus que gentil, et j'ai envie de le revoir... Ça pourrait être un bon ami et puis il m'a laissé son numéro c'est qu'il veut qu'on se revoit non ? N'empêche il est vraiment gentil de dire un « souvenir réconfortant » alors que j'ai juste réussi à le faire se blesser. »

Elle triturait la pauvre couette entre ses doigts, finalement après un soupir elle se leva se disant que de toute façon ce n'était pas le moment de penser à ça, elle n'allait pas lui envoyer un message maintenant de toute façon. Elle prit Tim dans ses bras et le regarda tendrement, il était tombé de fatigue le pauvre, puis se tournant vers Shira elle se prépara à la faire rentrer dans sa pokéball mais la colimucus lui montra qu'elle ne voulait pas y entrer. Mikato sourit mi-amusé par le regard décidée de sa Colimucus et mi-désespérée par la faiblesse qu'elle montrait devant ses pokémons, et après elle disait vouloir les protéger alors qu'elle ne pouvait pas passé une soirée sans créer de catastrophes. Mais bon au moins ces catastrophes lui permettaient de rencontrer de nouvelles personnes. Mika est une optimiste convaincue.

« Je pense qu'on va rentrer maintenant, on a raté le décompte c'est dommage... »

Mais ça en valait la peine pensait Mika. De toute façon dès qu'elle rentrerait elle aurait un résumé plein de détails de la part de Serena agrémenté de détails croustillants donc elle n'avait rien perdue et avait même gagné... un ami, peut-être si elle avait le courage de lui envoyer un message. Elle descendit donc les escaliers protégeant Tim qui était très sensible aux sons bien qu'il aime la musique, elle se protégea comme elle pouvait de la foule qui l'entourait et arriva finalement devant les vestiaires. Le pauvre Yade regardait toujours les étudiants avec des yeux envieux mais lui sourit malgré tout en lui donnant ses affaires, il avait l'air d'avoir vraiment chaud rouge comme il était, Mika le quitta en lui souhaitant bonne année joyeusement.
Elle poussa la prote de son chalet lentement pour ne pas réveiller ses deux colocataires qui étaient déjà rentrées -en supposant qu'elles soient parties- et s'assit sur le lit en repensant à la soirée mouvementé qu'elle venait de passer. Elle n'avait vraiment pas assuré pour le coup, entre tombée dans la neige à cause de la neige puis se faire trempée par son pokémon parce qu'elle s'était énervée avec puis avoir faillit retombé d'un muret et avait causé une blessure à Lucas et s'était finalement endormie dans ses bras et il avait du monter les escaliers sans la réveiller... non franchement elle n'avait pas assuré d'autant plus qu'elle aurait aimé le connaître un peu plus. Et voilà que ses yeux se redirigeaient vers le mot sagement posé dans son sac, elle se rappela d'une phrase en particulier « un souvenir réconfortant » et si c'était mieux que ça ne reste qu'un souvenir ? Si elle le revoyait et qu'il voit qu'il s'était trompé et qu'elle n'était qu'une gamine maladroite ? Elle soupira... ce n'était pas comme si elle pouvait faire pire que ce soir niveau maladresses et idioties, enfin le garçon était quand même resté malgré ses bêtises, peut-être qu'il pourrait la supporter.

« Shira qu'est-ce que tu en penses toi ? » chuchota t-elle, mais elle se reprit bien vite en voyant qu'elle était la seule à se torturer l'esprit : la Colimucus était couchée près du feu dans les flammes s'éteignaient peu à peu et Tim fidèle à lui-même était endormi sur la couette attendant sa dresseuse à laquelle il avait laissé une légère place sur le lit. « De toute façon je verrais ça demain, ou plus tard après les vacances. Bonne nuit vous deux, et bonne année. »

Alors elle reposa le mot qu'elle avait prit sans s'en rendre compte et se glissa entre les draps en veillant à ne pas réveiller son petit Tim. Fermant les yeux elle eut cependant une dernière pensée pour la robe qu'elle avait enlevée avant de ses coucher, pas grave se dit-elle elle la rendrait demain. Et c'est la tête pleine de doutes mais un léger sourire sur les lèvres que la jeune fille s'endormit enfin.

_________________
Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an] 117446MikaparMaxSigna
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an]   
Yes, no, maybe... I don't know, can you repeat the question ? [Event 3, Nouvel an]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :