[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI]
Ève Syriel
Région d'origine : Flocombes - Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 1384
Points d'Expériences : 234
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI]   Mar 12 Jan - 15:15
SYRIEL Ève

"On nous dit toujours que tout les hommes naissent libres et égaux. Pourtant j'ai beau regarder, même au plus jeune âge je ne voit que des inégalités et des injustices."

Nom : Syriel
Prénom : Ève
Âge : 15 ans
Région d'origine : Originaire de Autequia, mais à du déménager à Flocombes dans la région d'Unys
Ambitions futures : Éleveuse ou peut être Performer
Je n'ai que deux rêves. Un plus réalisable que l'autre. Le premier est d'être comme les autres, le second de rendre les gens heureux. Je suis réaliste, je vais plus chercher à rendre les autres heureux.

DESCRIPTION

On pourrait très bien dire d'Ève qu'elle est une fille banale, une personne comme les autres. Puis on enchaînerait sur toutes ses particularités qui la rendent comme toute fille de son âge unique en son genre. Pourtant non, elle n'est vraiment pas comme tout le monde. Malgré ses 15 ans, elle donne l'impression d'être plus jeune avec sa petite taille n'excédant pas le mètre cinquante. Sa corpulence non plus ne donne pas l'impression qu'elle ait son âge. Au contraire sa fine ossature et ses membres frêles donnent plutôt l'impression qu'elle est fragile.
Et vous avez raison d'avoir cette impression. Elle est frêle et délicate, pas sportive pour un sous. Et pourtant c'est qu'elle aimerait être sportive. Ève aimerait pouvoir courir comme les autres jeunes, jouer, chahuter, vivre tout simplement. Mais elle ne le peut pas, quand on cumule comme elle les problèmes de santé on ne peut juste pas faire ce qu'on veut, mais ce qu'on peut. Du moins c'était une chose que se disait souvent la jeune fille pour ne pas se laisser abattre.
En dehors de cela elle n'avait pas un visage désagréable à regarder. Une petite tête ronde au menton légèrement en pointe, exactement comme celui de sa maman. Des cheveux d'une couleur blanchâtre tirant sur le gris malgré son âge, ce qui ne faisait qu'accentuer l'effet de faiblesse qui émanait d'elle avec sa peau qui était aussi pâle que l'hiver à Flocombe. Elle a les cheveux plutôt courts, lui arrivant tout juste sur le cou et elle ne cherche jamais vraiment de coupe très spéciale, préférant les laisser au naturel, même si parfois elle aime bien mettre un petit accessoire comme un barrette pour éloigner sa frange de ses yeux.  
Un petit nez légèrement retroussé à l'arrête aussi fine et délicate et des lèvres minces. Le tout surplombé par deux grands yeux d'un bleu glace saisissant. Ils apportent cette touche de couleur dans ce minois, quoi que d'une teinte toujours aussi froide qu'un flocon de neige. La seule autre touche de couleur que l'on peut voir sur son visage est la teinte rosâtre qui s'empare de ses pommettes un peu saillantes et de ses joues quand elle est gênée. C'est que la jeune fille est une grande timide, rapidement mise à mal et évitant souvent de regarder son interlocuteur dans les yeux et rougissant rapidement. Rougeur qui est en plus on ne peut plus visible sur sa peau pâle.
Enfin mis à part une cicatrice due au piqûres qu'elle devait à souvent faire des piqûres sur son avant-bras, elle n'a pas grand chose d'autre qui soit aussi significatif. Et pour ce qui en est du style vestimentaire. Elle aime bien mettre des vêtements jolis, étant un peu coquette comme les filles de son âge. Un de ses vêtements fétiche est un petit pull col roulé d'un blanc pur et un pantalon en toile gris ou encore une jupe d'un bleu pastel quand le temps n'est pas trop froid. Elle passe souvent pas mal de temps à chercher ce qu'elle va mettre et use souvent de quelques stratagèmes pour camoufler sa carrure frêle avec des hauts amples. Elle n'a pas de style extravagant,préférant bien plus se fondre dans la foule. Se faire remarquer ? Oh non ce serait la mort pour elle, ou en tout cas elle mourrait de gêne. Elle n'est pas une personne très sûre d'elle et elle préfère passer inaperçu. Seulement souvent elle a une malchance qui la mets dans des situations déplaisantes. Associez cela à une santé fragile qui fait qu'elle arrive souvent à se mettre dans une situation de malaise et vous comprendrez pourquoi elle préfère fixer le sol.

Pourtant elle reste une jeune fille très gentille et d'une douceur sans nom. Elle complexe souvent sur le fait de ne pas pouvoir agir comme les autres enfants et rêve secrètement d'être une fille normale, sans problèmes de santé et pouvant croquer la vie à pleine dent. Chose qu'elle ne peux pas et elle le sait que trop bien. C'est pourquoi elle est très positive, ne voulant pas se laisser abattre et se morfondre devant sa maladie handicapante. Elle souffre d'une malformation des globules rouges lui interdisant purement et simplement les activités trop physiques. Donc pour palier à cela elle a prit l'habitude de s'occuper des autres, de chercher à les faire sourire. Si elle peut rendre une personne heureuse elle partagera son bonheur. Elle est douée d'une forte empathie qui l'aide souvent à redonner le sourire à une personne triste.  Elle aime aider ses parents qui tiennent tout deux une clinique à la fois pour humain et Pokémons. Sa mère ayant suivi des études de médecine et son père étant un masseur kinésithérapeute pour Pokémons, les deux cabinets ont une place importante dans leur petit foyer. Elle a passé de longues heures à aider son père à masser des Pokémons, activité reposante et pas trop physique qui lui permit de commencer à aimer ces petites créatures. Elle passait beaucoup plus de temps avec son père, ne pouvant pas vraiment se rendre utile pour sa mère.
En dehors de cela elle aimait bien le fait d'aller à l'école. Apprendre de nouvelles choses était toujours un plaisir pour elle qui était très curieuse et lisait beaucoup de livres, même si elle avait une petite préférence pour tout ce qui était de l'univers heroic-fantasy. Autre passe-temps chez elle, regarder la télé avec sa famille. Ils regardaient souvent des concours de Coordination. C'était même le rendez vous incontournable de cette petite famille. Ils préféraient de loin ça plutôt que regarder des combats de Pokémons que son père jugeait de barbare et inutile, commençant à influencer sa fille dans ce sens. Enfin si elle ne faisait rien de tout ça, Ève avait un petit plaisir caché : les jeux vidéos et le rp.
Allant devant l'ordinateur familial, elle se saisissait de son casque qu'elle mettait sur les oreilles et attrapant sa souris, elle démarrait avec plaisir un MMORPG sur lequel elle était une fille normale, pas malade, et qui pouvait courir et sauter, découvrir de magnifiques paysages sans avoir à se reposer à cause d'une trop longue marche à pied. Elle aimait beaucoup les jeux de type Jeu de Rôle, elle pouvait ainsi s'évader comme dans ces livres de fantastique. C'était un monde de liberté pour la jeune fille. Un univers libre où elle s'amusait à s'inventer des personnages lui ressemblant en partie physiquement ou mentalement. Et surtout elle pouvait partager avec les autres, avec ses amis. Elle pouvait les suivre partout et faire la même chose qu'eux dans cet univers imaginaire. Mais elle savait qu'à force de travail et avec l'aide des Pokémons elle pourrait vivre de belles histoires, des aventures et cela malgré sa maladie. Elle pourra répandre le sourire à ceux qui ne l'avaient pas, elle était un peu rêveuse Ève, mais qu'elle était gentille.

HISTOIRE

-Bon je crois que ça ira pour aujourd'hui. Je vais devoir m'occuper d'un Nidoking un peu ronchon, donc tu n'es pas obligée de rester.

Ève sortie du cabinet de son père, elle savait très bien que même si ce n'était pas dit de manière directe, ce serait "trop dangereux pour elle". Comme d'habitude ses parents cherchaient à la protéger de tout. Elle eut un soupir avant de se diriger vers le salon de la petite maison qu'ils avaient à Flocombes. Ils n'avaient pas toujours habité ici, mais ils avaient dut partir quand elle avait quoi... 8 ans ? Ils étaient originaire de la ville d'Autequia à Hoenn. Mais pour une enfant qui souffre de graves problèmes de santé, un air empli de cendres volcaniques n'était pas le mieux pour une vie saine. Bien sûr on leur avait parlé de Vergazon, mais la petite bourgade réputée pour son air pur n'était pas donnée. C'est pourquoi ils étaient allés jusqu'à Flocombes, ville entourée par un marais au climat assez rude en hiver. Mais ceux-ci étaient beaux avec ces paysages enneigés, et puis c'était un haut lieu d'histoire. Pourtant l'enfant qu'elle était avait eu du mal à s'y adapter. Ce n'était pas facile à 8 ans de se dire que c'était à cause d'une maladie qu'on devait quitter tout ce qu'on avait connu jusque là. Elle en avait versé des larmes sur son ancienne région.Mais cette période était révolue, elle avait accepté le lieu où elle vivait. Comme sa maladie ? Plus ou moins.
De quoi souffrait-elle ? Eh bien d'un malformation des globules rouges qui rendait l'assimilation de l'oxygène par son organisme plus compliquée. Eh oui quand on souffre d'une maladie on s'y connais au final à force de se renseigner. Et malheureusement c'était quelque chose d'incurable, le seul moyen de rendre cela plus facile à vivre était de régulières transfusions sanguines. Autrement dit le jargon des hôpitaux et ces mêmes lieux ça la connaissait. Elle avait l'habitude des froides parois blanches et des personnes qui s'occupaient d'elle. Elle avait même fini par apprécier ces douces infirmières qui s'occupaient d'elle tout en lui demandant comment se passait sa vie, les cours. C'était une routine à laquelle elle s'était faite.

Éloignant de ses pensées ce sujet, elle s'approcha de son sac d'école. Elle attrapa le cahier de texte à l'intérieur et le feuilleta rapidement pour voir l'avancée dans ses devoirs. Bien, elle avait de l'avance sur ses exercices de la semaine. Elle pouvait donc s'occuper comme elle le voulait. Elle attrapa alors le magazine télé sur la table de la cuisine et regarda le programme du jour. Pas de concours. Dommage. Elle aimait bien regarder des concours de Coordination. Voir les Pokémons développer leur beauté et agir avec leurs dresseurs pour être synchros et la plus élégants possible, ça la fascinait. Elle rêvait de pouvoir un jour monter sur la scène d'un concours en tant que dresseuse de Pokémons. Enfin rêve qu'on peut se permettre d'avoir quand faire le moindre effort physique ne vous mettait pas dans un puissant état d'épuisement. Cette maladie lui pourrissait bien la vie, mais bon... Elle acceptait les choses, ne pouvant faire autrement. Au moins elle avait encore ses deux jambes fonctionnelles, sa vue et pleins d'autres choses. On trouve toujours plus malheureux que soit, donc elle n'allait pas se morfondre.
Elle laissa le magazine à sa place et s'en alla en direction de son ordinateur. Elle alluma la machine avant de s'asseoir sur le fauteuil juste en face. Elle attrapa son casque et le posa sur ses oreilles, baissant en même temps le micro. L'ordinateur allumé, elle se connecta sur une plateforme de chat vocal et démarra son jeu. Elle aimait bien jouer en ligne, elle pouvait s'y évader, être quelqu'un d'autre, quelqu'un qui n'avait pas ses soucis. A peine connectée qu'elle reçut un appel vocal. Ève décrocha.

-Salut ! Tu joues alors aujourd'hui ?

-Ouais pas de devoirs, j'ai fini avec mon père donc j'ai le temps.


-Cool on t'as pas vu depuis une bonne semaine.


-Ouais je sais, j'avais plein de contrôles ces derniers temps, et puis mon père avait besoin de beaucoup d'aide.

-Oh c'est cool en tout cas avec ton père. Tu dois voir pleins de Pokémons différents avec lui !

-Ouais enfin si c'est pour même pas en avoir un à soi hein...

-Ouais... Tu viens ? On va en raid.

La jeune fille commença donc à déplacer son personnage dans cet univers virtuel. Elle aimait vraiment ces moments, ils lui permettaient de faire ce qu'elle voulait. Et puis c'était le moyen le plus facile pour elle d'avoir des amis. Les autres élèves aimaient bien sortir, jouer dehors. Que des activités qu'elle ne pouvait pas faire. Elle lâcha un nouveau soupir en y pensant. Non pas de négativité. Si son père la voyait, il allait de nouveau lui faire la morale. En plus aujourd'hui l'école s'était bien passée et l'aide avec son père aussi.  Ils avaient passé la fin de l'après midi à détendre les bras d'un Machopeur qui travaillait trop et était tout tendu. Le Pokémon avait été visiblement soulagé par cette première séance, mais il y en aurait d'autres. Elle aimait être entourée de Pokémons et les voir en bonne santé, heureux. Un sourire se dessina sur son visage tandis qu'elle avançait dans son jeu avec ses amis. Ils discutaient de tout et de rien. Comme des adolescents. Ève n'était pas la plus vieille, mais pas la plus jeune non plus. A 15 ans on aurait put se dire qu'elle s'intéressait aux garçons et ce genre de choses. Pourtant elle préférait amplement écouter ses amis parler, connaître tout de leurs vies et discuter de tout et de rien.  Ils venaient tous d'endroits bien différents à travers différents régions. Elle aimait ces échanges qui lui permettaient d'en savoir plus sur l'extérieur. Elle appelait extérieur tout ce qui était en dehors de Flocombes.
Il n'y avait que pour l'hôpital où ses parents la conduisait jusqu'à Volucité. Mais elle n'aimait pas beaucoup cette ville. Elle était trop bruyante, trop étouffante, trop polluée. Non elle n'aimait pas du tout cet endroit. Pourtant elle aimerait bien voyager, aller visiter la région d'Unys. Les rares fois où il y avait des sorties de classe, elle en était évincée. Eh oui trop compliqué d'emmener une fille qui ne peut pas passer une journée à marcher dans des lieux historiques ou dans un musée. Enfin elle pouvait le faire, mais à son rythme, c'est à dire pas très rapide. Non non ce n'était pas pratique, donc elle avait simplement une journée de libre. Elle la passait souvent à rester avec son père ou à regarder la télé avec sa mère quand celle-ci n'avait pas de clients. Ce qui n'arrivait que très rarement. Voilà pourquoi en début de soirée elle était encore sur l'ordinateur alors que tout ses amis allaient manger. Ses parents travaillaient très tard et il n'était pas rare qu'elle mange seule avant d'aller se coucher. Elle était débrouillarde, elle savait un peu cuisiner, une des rares choses que sa mère avait put lui apprendre malgré le peu de temps qu'elles passaient ensemble. Parfois la jeune fille avait l'impression de ne jamais passer de temps avec sa maman. Elle ne lui en voulait pas, non. Elle n'allait pas en vouloir à ses parents de travailler et de gagner leurs vies. Par contre il y avait bien un truc sur lequel, égoïstement elle leur en voulait.

-Tiens tu connais la dernière pour Louis ?

-Hmm ? Non, il se passe quoi ?

-Ah ben à la fin de l'année scolaire ses parents sont d'accord pour qu'il prenne un Pokémon et tente de défier la ligue.

-Ah...

-Vous avez le même âge non ? Tu as réessayé d'en parler à tes parents toi ?

-Ouais, mais toujours la même réponse. Je suis trop malade, c'est dangereux... Enfin bon, je suis contente pour lui au moins.

Un silence se fit et s'étendit entre les deux jeunes. Regardant l'heure, Ève décida qu'il était l'heure pour elle d'aller se coucher. Elle salua donc son ami et se déconnecta avant d'éteindre l'ordinateur. Voilà une chose pour laquelle elle leur en voulait. Ses parents refusaient complètement qu'elle voyage. Pourtant petit à petit un nombre croissant de ses amis partaient à l'aventure. Et elle restait là, à les voir partir tandis qu'elle ne pouvait rien faire. Elle monta avec un pas légèrement traînant dans sa chambre. Voilà une des rares choses qui lui minait le moral. Elle voulait partir à l'aventure, elle en avait toujours rêvé. Et cette maladie lui avait enlevé tout espoir avant même qu'elle ne commence à y penser. Ce n'était pas juste, vraiment pas juste ! Elle n'avait même plus faim finalement et elle se laissa tomber sur son lit. Des larmes perlaient à ses yeux. Elle en avait assez d'entendre que ses amis partaient. Elle serait encore là quand les premiers reviendraient, si ils se souviendraient encore d'elle. Et tout ce qu'elle pourra faire sera d'écouter les récits qu'ils lui feront. Tout ce qui lui restait était son imagination. Pourtant elle avait essayé de convaincre ses parents, mais rien à faire. Ils ne voulaient rien entendre. Elle enfonça son visage dans son oreiller, tentant de garder son calme. Elle n'allait pas pleurer, elle ne voulait pas pleurer.
Mais alors qu'elle ruminait dans son coin, la forte voix de son papa la sorti de sa bulle et lui fit redresser la tête. Elle inspira alors profondément à plusieurs reprises et essuya légèrement ses yeux humide. Elle ne voulait pas qu'ils la voient ainsi. Même si elle savait parfaitement qu'ils ne la laisseraient jamais quitter le foyer ; elle ne pouvait leur en vouloir. Ils faisaient ça parce qu'ils s'inquiétaient pour elle, rien de plus. Elle sorti de sa chambre et descendit les quelques marches qui la mena dans le salon. Là elle croisa le regard de ses deux parents, debout côte à côte. Elle les détailla rapidement dans leur apparence si familière. Son père avait l'apparence d'un Polagriffe brun. Une haute stature avec des bras et un buste imposant, comme dirait sa mère un vrai bûcheron. Un visage mangé par une immense barbe brune qui partaient un peu dans tout les sens mais qui était pourtant si douces. Il en prenait un grand soin. Et ses cheveux courts qui venaient rejoindre cette masse pileuse. Oui son père ressemblait à un Ursaring ! Pourtant dans ses yeux on lisait une telle douceur et ses grosses mains savaient à la perfection masser avec délicatesse un petit Pokémon fragile. A coté de lui sa mère paraissait vraiment toute frêle. Une petite blonde un peu ronde au visage doux. Ses cheveux longs rassemblés en un épais chignon à l'arrière de son crâne, elle n'arrivait qu'à l'épaule de son mari. Des yeux glaces perçants et un léger sourire qui donnait envie de l'imiter. Les enfants l'aimaient beaucoup et même les plus récalcitrants d'entre eux se calmaient face à cette femme qui n'avait d'égal que son mari en terme de douceur. Oui ses parents étaient des personnes formidables et l'avaient toujours entouré d'amour. Mais pourquoi l'avaient-ils appelé ? Ils la firent se mettre à table avec eux et partagèrent un repas. Seule chose qui troubla la jeune fille, pas le moindre mot ne brisait le silence. Ils restèrent simplement à manger ensemble. Mais une fois son assiette finie, son père recula sa chaise et se décida à briser le silence.

-Bon déjà je dois te présenter le Nidoking !  L'homme eut un geste vers la mère qui tourna un regard un peu outré vers son mari avant que celui-ci ne rigole. Désolé chérie, mais c'est la seule excuse que j'ai trouvé ! Je sais j'aurais dut dire Nidoqueen, mais tu fais une belle Nidoking je t'assure ! Aieuh !

La femme blonde laissa redescendre sa main et posa la fourchette avec laquelle elle venait de piquer gentiment le bras du père qui se frictionnait la partie endolorie.

-Comme ton bêta de père veut dire, on a discuté Ève, discuté de toi.

-On sait bien que tu veux partir à l'aventure, mais tu vois...

-Tu es malade ma puce, tu ne peux pas prendre le risque de courir à travers champ. Si il t'arrivait malheur, moi et ton père on  ne se le pardonnerait jamais.

-Mais on a parlé et on a peut être trouvé une solution. Un truc qui ferait d'une pierre deux coups !

Le regard d'Ève s'était brusquement animé et elle leva vers ses parents des yeux brillants d'espoir. Dire qu'il y a quelques secondes elle recommençait à se tasser dans sa chaise, pensant entendre un énième refus. Se pourrait-il qu'ils aient surpris une de ses conversations avec ses amis ? Possible. Du moins elle s'avança un peu sur sa chaise, suspendue aux lèvres de son père qui se mit à expliquer.

-Tu vois, on ne peut pas te laisser partir à l'aventure. Mais ta mère a entendu parler par une cliente d'une école de dresseurs sur une île. On s'est renseigné sur le sujet et ils acceptent des élèves en pleine année au début du deuxième semestre, donc...

-Oui ce serait le meilleur moyen pour nous de te garder en sécurité et toi tu pourrais faire ce que tu veux. ils ont plusieurs parcours à propos-... Ève ?!

La jeune fille s'était levée pour aller sauter au cou de ses parents. C'était la plus belle chose qu'ils auraient put faire pour elle. Elle allait pouvoir avoir son Pokémon et devenir une dresseuse ! C'était un rêve qui devenait réalité alors qu'elle avait laissé tomber tout espoir de le voir se réaliser. Des larmes, mais de joie cette fois, perlèrent à ses yeux tandis qu'elle étreignait ses parents. Son père lui rendit son câlin en passant son immense bras autour d'elle et en la serrant à son tour avec douceur. Sans même qu'elle le remarque ses parents se regardèrent, échangèrent un regard et un sourire. Puis leurs voix retentirent, parlant à l'unisson.

-Joyeux anniversaire Ève.

Quelques temps plus tard, après beaucoup de discussions et de préparations, Ève était prête à partir pour l'académie de Lansat. Ses parents l'avaient conduite à Volucité pour qu'elle y prenne un ferry pour l'île. Et pour une fois le trajet dans cette grande ville ne la dérangeait pas, bien au contraire. La jeune fille était très excitée, mais en même temps très intimidée. Elle n'était jamais partie loin de ses parents, de son nid. Et même si l'idée l'enchantait, elle devait avouer que ça lui faisait légèrement peur. Elle avait passé tellement de temps à s'y préparer psychologiquement, tant de temps à regarder encore et encore tout ce que proposait cette école. Mais son choix avait déjà presque été fait. Il y avait la filière Coordination qui lui plaisait, elle lui plaisait même beaucoup. Mais en même temps il y avait le parcours de médecin. Elle qui aimait aider les autres, ne serait-ce pas un choix plus logique ? Elle verrait ça avec le temps, elle n'était pas pressée. Ce qu'elle attendait le plus était la remise de son premier Pokémon. Un Pokémon rien qu'à elle ! Elle avait du mal à réaliser.
Quand ses parents lui avaient expliqué complètement en quoi cela consistait, elle n'avait pas put attendre pour l'annoncer à tout ses amis, autant sur internet qu'à l'école. Bien sûr, elle avait eu un petit pincement au coeur en voyant ses camarades de classe lui organiser avec leur professeur une petite fête d'au revoir. Ils avaient mangé tous ensembles et avaient rigolé en s'imaginant les aventures qu'elle vivrait dans cette toute nouvelle école. Ses amis de jeu en ligne avaient accueillis la nouvelle à leur manière, allant fêter ça dans leur hall de guilde. Ils n'avaient pas taris sur les félicitations, tous sachant à quel point la jeune fille voulait partir elle aussi à l'aventure. Une aventure sécurisée comme le pensait ses parents, mais une aventure tout de même ! Elle était intimidée à l'idée de rencontrer des gens plus expérimentés qu'elle. A part derrière un écran, elle n'avait jamais réussi à se faire rapidement des amis.  C'était plutôt eux qui venaient vers elle.
Pourtant la voilà en train d'embarquer, écoutant avec attention les recommandations de ses parents. Oui elle les contacterait dès qu'elle le pourrait. Elle leur donnera régulièrement des nouvelles et leur enverrait une photo d'elle et de son starter. Elle enlaça une dernière longue fois chacun de ses parents, les yeux lui piquant. Mais elle affichait un immense sourire, un sourire comme ses parents n'en avaient plus vus depuis longtemps. Quand la passerelle fut levée et que le bateau se mit en route, sa mère la salua de la main, lui rappelant encore quelques règles, sait on jamais. Son père ne faisait que crier, les larmes se perdant dans la toison de sa barbe ! Ah quel grand ours sensible son père. Ève aussi laissa couler quelques petites larmes, ça lui faisait quelque chose de partie, mais elle avait hâte.

"Quelle est la taille de vos pieds : grands ou petits ?"

Cela faisait maintenant quelques heures qu'elle était arrivée à l'académie et elle était à présent en train de remplir le questionnaire d'un drôle d'homme qui sentait le renfermé. Elle avait été subjuguée par les nouveaux paysages qu'offraient l'île et elle n'avait pas put se décoller de la vitre pendant tout le trajet en bus du port jusqu'à l'école. Mais une fois sortie de ce bus et les premiers pas faits dans l'enceinte de l'établissement, sa timidité avait reprit le dessus. Il y avait tant d'élèves, de dresseurs. Chacun était plus différent et riche d'une histoire personnelle que les autres. Et les Pokémons... Il y en avait pleins ! Certains l'effrayaient, d'autres la faisaient rire ou l'attendrissaient. Elle avait suivi les directives à la lettre, restant bien sagement dans son coin pour ne pas se faire remarquer. Puis on leur avait indiqué le chemin pour chercher leur premier Pokémon. Beaucoup de nouveaux élèves s'étaient rués dans les Souterrains et courant, pas Ève. Non pas qu'elle n'en ait pas l'envie, mais elle ne voulait pas qu'on la regarde qu'on la juge. Déjà que quand le Collectionneur, comme on l'appelait, avait posé ses yeux sur elle, elle avait fixé ses pieds avec une légère teinte sur les joues. Et puis courir, eh bien non. Même si elle avait put venir à cette école, si elle avait eu cette chance, sa maladie était et serait toujours là.
Elle se concentra à nouveau et tenta de répondre aussi bien que possible à ces questions tantôt sérieuses, tantôt loufoques. Il n'y avait vraiment rien de compréhensible là dedans. Et puis comment pouvait-il tirer un profil de ça et lui attribuer un Pokémon ? Elle ne le savait pas, et ne le demanderait pas. Elle n'était pas assez courageuse pour poser cette question, même si ça lui brûlait les lèvres. A la fin du questionnaire, l'homme récupéra son ordinateur et pianota dessus visiblement concentré. La jeune fille aux cheveux pâles en profita pour sortir de son sac le petit appareil qu'on lui avait remit. un Ipok, c'est ça ? Elle se demandait si elle pourrait installer un de ses jeux là dessus, ou le logiciel de chat vocal qu'elle utilisait avec ses amis. Mais elle n'eut pas le temps d'y penser plus que l'homme se leva précipitamment pour aller dans ses étagères remplies de Pokéballs et d’œufs. Il revint au bout de quelques instants avec une sphère bicolore et la tendit sans un mot à la jeune fille. Elle la récupéra et sorti après l'avoir timidement remercié. Une fois dehors, elle avança quelque peu pour trouver un endroit calme et à l'abri des regards pour découvrir son premier Pokémon. Le faisant sortir de sa Pokéball, elle fut tout d'abord éblouie par l'éclat rougeâtre qui en sorti. Puis ses yeux se réhabituèrent à la pénombre et elle put voir un petit Pokémon félin avec une touffe de poils rouges sur le haut de la tête. Le petit Pokémon regarda la jeune fille avant de "rugir" joyeusement. Il était vraiment mignon avec sa petite frimousse et son air revêche. Ève s'apprêta à le prendre dans ses bras quand le Pokémon sauta un peu en arrière pour lui donner un coup de patte sur la main. Ne se démontant pas et prenant la même attitude qu'elle avait lors de séances de massage avec un Pokémon trop anxieux. Elle approcha sa main doucement, mais fermement, pour venir poser son pouce juste au-dessus de l'arrête du nez de l'Hélionceau. Elle se mit à effectuer de petits cercles en appuyant doucement et directement un ronronnement commença à faire vibrer les flancs du Pokémon. Il ferma doucement ses yeux avant de se laisser approcher par la jeune fille. Il était mignon, mais en même temps un peu combatif. Quand il la regardait , il lavait dans ces yeux cet éclat combatif et il recommença à rugir  à nouveau avant de courir en plein milieu du couloir semi-éclairé des Souterrains et continuer de clamer sa grandeur et sa puissance en défiant chaque Pokémon qui passait. Ouais... Un félin combattant. Un peu comme ce PNJ du MMORPG auquel elle jouait. Un personnage d'une race de demi-lions humanoïdes qui était craint et respecté par sa force et sa grandeur. Rytlock Brimstone. Ça claque comme nom pour son starter ! Mais elle ne put même pas annoncer au petit Pokémon ce qui était son nouveau nom que celui-ci se mit à courir vers la sortie en mugissant et en grognant comme une adorable petite peluche. Non ! Elle devait d'abord poser sa valise et ses affaires dans son nouveau dortoir et trouver sa chambre ! Mais... elle était dans quelle dortoir de nouveau ? Oh c'est pas vrai, elle est déjà dans le pétrin...

-Rytlock attends !

STARTER


Surnom : Rytlock Brimestone
Espèce : Hélionceau
Nature : Hardi
Description :Rytlock Brimestone, ou Rytlock plus simplement même si Ève réduit cela à Ryt', est un Hélionceau qu'on aurait plutôt vu dans l'équipe d'un Top Dresseur. Hargneux, combatif, toujours en train de chercher des noises à d'autres Pokémons, il saura mettre la jeune fille dans l'embaras. Il appréciera particulièrement grogner dans la salle commune et s'entraîner à rugir sans véritablement y arriver. Mais un jour il sera un grand Lion qui effraiera tout le monde autour de lui et impressionnera de sa splendeur et inspirera crainte et respect dans le coeur de ceux qui le regarderont. Pourtant pour le moment ce n'est pas vraiment le cas. Les autres dresseurs et Ève le prennent souvent plus comme une peluche et passent leur temps à le câliner. Même si il fait mine de ne pas aimer ça en donnant de petits coups de pattes à ceux qui le chouchoutent, il sera en réalité comblé de joie et de bonheur. Il aime l'affection et surtout servir de cobaye à sa dresseuse pour ses différentes techniques de massage.
En ce qui concerne sa dresseuse, il l'aime beaucoup et fera toujours tout pour la protéger. Quand celle-ci a une rechute, qu'elle se fait mal ou qu'elle soit dans n'importe quel problème impliquant ou non un adversaire il interviendra. Et surtout  si jamais quelqu'un cherche à intimider sa très chère dresseuse, le petit Hélionceau lui sautera dessus. Donc attaquez vous à elle, et vous aurez le droit à un bon coup de griffe, voir à une belle brûlure à votre arrière train. Ève l'aime beaucoup son petit Ryt', il est un peu son pilier et surtout son premier Pokémon. Il représente la réalisation de son rêve. Bon parfois, ou même souvent, il la mets dans un embarras sans pareil. Elle qui n'aime pas les combats, la voilà avec un starter qui ne souhaite que ça, se battre. Loin de lui le calme et le repos. Il lui faut de l'action, de la vraie avec des combats épiques, la musique et tout. Eh oui il se prends vraiment dans un RPG lui parfois, surtout qu'il adore regarder sa dresseuse jouer aux jeux vidéo, rugissant devant les ennemis numériques de ses petits cris mignons. Même son nom viens d'un jeu, incarnant un personnage badass et qui inspire crainte et respect. Un jour il sera à son image le ptit Lion, mais pour le moment il est trop mignon !
"Aiguisez vos lames, numérotez vos abattis... Me revoilà !"
HORS RPG

Pseudo/Prénom : Orren / Viking / Préfet et bien d'autres
Age : 24 ans ma gueule !
Comment avez-vous connu le forum ? C'est une longue histoire.... Les Top Sites
Quelque chose à ajouter ? HYDROMEL !!!!!! OU EST MON HYDROMEL ??!! Sinon autorisation de TC par Élisabeth =D Et je précises qu'Ève n'arrivera à l'académie qu'à partir du prochain semestre c'est à dire début février ! o/
Etna Neria
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 1368
Points d'Expériences : 326
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI]   Mar 12 Jan - 15:21
Et salut collègue o/

(je pique aussi le premier post : p)
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2010
Points d'Expériences : 1508
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI]   Mar 12 Jan - 15:23
GN

_________________
sirius
liens
atelier
Djelly Fish
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI]   Mar 12 Jan - 15:24
*Pat pat max*

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI]   Mar 12 Jan - 16:42
Je n'aurais qu'une chose à dire : Ève ! ;w; *câlin + cookie*

_________________
[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] 1466193127-s1

                         
Idalienor Edelwen
Région d'origine : Hoen
Âge : 19 ans
Niveau : 54
Jetons : 1726
Points d'Expériences : 2201
Pokeathlète Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI]   Mar 12 Jan - 18:07
J'aime beaucoup ton nouveau personnage, je la trouve super mignonne et attachante ^^

_________________
[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] BGi1Ff[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] BGizxY[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] BGiN4W[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] BGi0aj[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] 1543436268-helios[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] 1491648845-sprite-roserade-ida[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] 1543176079-673[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] BGi92n[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] Miniature_695_XY[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] BGiLYQ[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] BGiZDO[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] BICbxQ[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] BGnGa8[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI] BGiTIx
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Ève Syriel
Région d'origine : Flocombes - Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 1384
Points d'Expériences : 234
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI]   Mar 12 Jan - 20:05
Merci à vous, fait plaisir que le personnage plaise et sa présentation =D ♥
J'ai hâte de pouvoir la jouer, ça va me changer de mes persos =p

_________________
Ève Syriel ✮ Carry on my wayward son ~ There'll be peace when you are done ~ Lay your weary head to rest ~ Don't you cry no more ! ♪
Elisabeth Snow
Région d'origine : Kalos
Âge : 28 ans
Niveau : 0
Jetons : 5000000
Points d'Expériences : 368
Directeur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI]   Jeu 14 Jan - 23:03
Rebienvenue !

Bon, je me voyais vraiment mal envoyer Eve chez les Pyroli... XD


Bienvenue dans le Dortoir Givrali ♀ et bonne intégration parmi tes confrères ! N'hésites pas à poser tes questions si tu as le moindre soucis à ta préfète qui est Calliope Pryde. Tu peux dès lors poster ta T-CARD dans la partie correspondante, ainsi que gérer tes RPs grâce à aux RECHERCHES DE RPs ET RELATIONS. N'oublie pas de remplir les champs de ton profil dès que possible (T-card et Fiche de Présentation) pour faciliter la navigation aux autres joueurs, et de réserver ton AVATAR dans la partie adéquate ! Tu repars aussi avec 2 Pokeball, données par le Collectionneur. Ton numéro étudiant est 0322. Bon jeu sur Pokémon Community !

• Tu intègres l'académie début février (en attente de la date officielle) et fais donc partie de la promo du 6e semestre.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI]   
[322] Ève Syriel ~ Silencieuse comme les flocons qui tombent [GIVRALI]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :