Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 3

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
Appuyée au bastingage du ferry, Eryn regardait avec un sourire Sansa, son Otaria, qui faisait trempette dans l’eau du port. Bientôt, quand le ferry partirait, elle le suivrait jusqu’à ce qu’elle s’épuise, avant de rentrer dans sa Poké Ball. Dans les airs, Wyrd, la Sonistrelle, évoluait avec grâce, profitant de ce court répit pour délier ses petites ailes de Dragon. Yue, assise près de sa jambe, rendait son regard à un petit garçon qui la fixait avec ravissement. Un Evoli tout blanc ! Cependant, il ne faisait pas mine de s’approcher, et la jeune chromatique préférait rester près de sa propre dresseuse, qui attendait patiemment. Le professeur Roseverte, suspendu au téléphone un peu plus loin, ne lui prêtait pas la moindre attention. Il lui avait à peine jeté un regard quand elle était montée dans l’embarcation, son sac de voyage sanglé sur les épaules, son Posipi et son Negapi assis de part et d’autre de sa tête, chacun sur une épaule. Le regard carmin de la Mentali plongea sur son poignet, pour lire l’heure inscrite sur sa montre en argent. Il était en retard. La Mentali soupira d’agacement, détestant devoir attendre pendant des heures. S’il y avait bien une chose qu’elle avait appris, c’était l’art de la ponctualité. Heureusement pour son camarade, le ferry semblait avoir des difficultés à se remplir à cause d’un incident technique au port, et alors qu’il aurait dû partir il y a quinze minutes de cela, ils étaient toujours là. Et le professeur Roseverte bouillait de rage.

« Bon sang, mais c’est pas possible d’être aussi lent ! Qui m’a foutu un abruti pareil dans mon propre dortoir ? »

Mentalement, la Mentali nota qu’elle devait partir avec un Phyllali. Cependant, si elle avait réussi à savoir où, pourquoi, comment, elle ne connaissait toujours pas les quelques détails manquants. Elle avait été embarquée par hasard dans cette aventure. A la base, elle avait juste un devoir à rendre au professeur Roseverte, et était allée tout naturellement taper à la porte de son bureau pour le lui rendre en mains propres. Il avait pris ses feuilles sans la regarder, avant de lui dire d’un ton n’admettant aucune contradiction : « Vous viendrez à Mérouville avec moi demain. Félicitations, la concurrence a été rude. Je vous attends demain à trois heures au port. Soyez à l’heure. Sinon… » Et après le regard sombre qui avait suivi, il avait refermé la porte, la laissant seule, un peu désœuvrée, sur le palier. La Mentali était donc retournée dans son dortoir pour se renseigner, et trouver sur Internet que le musée de Mérouville organisait une nocturne pour la communauté scientifique. Le programme avait allumé des étincelles dans ses yeux. Tables rondes, conférences, expositions spéciales… Ce serait génial ! Et apparemment, le voyage était intégralement remboursé à ceux qui emmenaient des élèves avec eux. Moui. Ce n’était donc pas par bonté d’âme que Roseverte l’avait poliment invitée (hem hem…) à cette nocturne. Cela étant, le lendemain, elle était à trois heures au port, son sac de voyage sur le dos. Roseverte n’avait pas bronché. Même si elle n’aimait pas beaucoup ce professeur, Eryn n’allait pas passer à côté de l’occasion de participer à un évènement aussi unique.

« Mais c’est pas vrai bordel ! Pourquoi j’ai pris cet empoté ? De tous les Phyllali du dortoir, il a fallu que je prenne le seul assez crétin pour oublier d’arriver à l’heure ! »

Discrètement, Eryn sourit, plaignant par avance le pauvre Phyllali qui se prendrait très certainement une énorme saucée quand ils rentreraient. A moins qu’il ne finisse par arriver. Ce serait tout simplement merveilleux. Non pas qu’elle n’avait pas envie de rester seule avec Roseverte, mais c’était un peu l’idée en fait. Certes, ce dernier allait passer toute la nuit à l’ignorer, et elle ne serait probablement pas la seule élève dans le lot de visiteurs, mais quand même. La simple idée de rester seule avec Roseverte lui donnait quelques sueurs froides. Ce n’était pas très sympa de la part du Phyllali de ne pas avoir mis un gros coup de fouet pour arriver à l’heure. C’était Roseverte, quand même ! Si, en plus, l’autre élève était de son dortoir, il devait bien se douter que Roseverte détestait les retards, quels qu’ils soient ! Sentant le bateau bouger sous ses pieds, elle lâcha un grognement de dépit. Bon, bah c’est parti pour la nocturne avec Roseverte… Lâcheur. Se décollant du bastingage, elle fit rentrer Wyrd et Sansa dans leurs Poké Ball, avant de se pencher pour prendre Yue dans ses bras. Ce n’était pas bien grave. Au moins ne serait-elle pas gênée par la présence d’un autre élève choisi au hasard, qui n’aurait pas apprécié autant qu’elle cette nuit au musée. Alors qu’elle s’éloignait, passant à côté du professeur Roseverte qui pestait à voix basse contre son élève, elle fut retenue par la voix flûtée d’un petit garçon.

« Maman, regarde ! Un gros poisson ! »

Curieuse, la Mentali se retourna, se demandant ce que le petit garçon avait vu. Elle ne fut pas longue à le voir aussi. Une tache bleue s’approchait d’eux à vitesse progressive, grossissant au fur et à mesure du temps. Eryn se rapprocha, resserrant ses bras autour de Yue, pour voir le drôle de gros poisson bleu qui approchait. C’était… Un Wailord ? Qui avait bien pu avoir l’idée stupide de sortir un Wailord dans le port ? Et tous les bateaux qu’il gêne, il y a pensé ? Cependant, ce fut avec un certain intérêt qu’elle regarda l’immense baleine s’approcher d’eux, plissant les yeux après qu’une des personnes à bord ait signalé voir quelqu’un sur son dos. Cette frimousse rose, ça ne pouvait être que… Non, impossible.

« Cael ? »

Roseverte, qui l’avait entendue, se redressa d’un bond, prêt à fulminer, avant de voir l’imposant Wailord qui s’approchait. Portant la main à sa ceinture, Eryn laissa sortir Aladar, son Tropius, lui indiquant Cael du doigt. Placide, il s’envola, rejoignit le Phyllali en quelques battements de feuilles, et se posa sur le dos de l’énorme baleine. Il s’envola à nouveau quelques secondes plus tard, le Ranger sur son dos, et le Wailord disparut, aspiré par une Poké Ball. Quelques battements de feuilles plus tard, Aladar se reposait sur le ferry, laissant descendre son passager avant de s’envoler à nouveau pour profiter un peu de l’air, de l’eau et du soleil. La Mentali ne laissa pas le temps au Phyllali de dire bonjour, ni même à Roseverte de pester. Ses petites mains délicates se saisirent du col du Topdresseur, et elle l’attira vers lui pour l’embrasser devant tout le monde, contente et soulagée de savoir qu’elle ne serait pas seule avec Roseverte, et qu’elle avait, en plus, son petit ami comme deuxième élève choisi par Roseverte. Se décollant de lui, elle ne put s’empêcher de lui sourire, oubliant toutes ses récriminations précédentes sur les gens incapables d’arriver en retard.

« Je sais que vous aimez les entrées spectaculaires, monsieur Joy… Mais la prochaine fois, tâchez d’arriver à l’heure, c’est très mal élevé de faire attendre une demoiselle ! »

Son regard pétilla d’amusement. Elle avait bloqué Roseverte, qui, maintenant, ne pouvait plus passer sa colère sur Cael devant tout le monde, surtout que dans leur petit public, plus d’une personne les trouvait « trop mignons ». Eryn, 1, Roseverte, 0…




Dernière édition par Eryn McNellis le Dim 10 Avr - 0:29, édité 3 fois



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Cael Joy
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20
Niveau : 73
Jetons : 995
Points d'Expériences : 2469
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
''Tu plaisantes? Et pourquoi est-ce que parmi tous les élèves du dortoir, c'est MOI qu'il aurait choisi?''

J'vais finir par croire que Roseverte aime mettre Achille dans des situations pas possibles. En même temps, le jeune homme qui triture nerveusement son bonnet devant moi est trop gentil pour dire nom à notre ''bien-aimé'' référent. C'est une crème ,ce gars, il fait honneur aux Rangers mais là, je dois avouer que ça me démange de le secouer des deux bras pour l'encourager à envoyer Roseverte se faire voir...C'est vrai quoi, il pourrait au moins faire ss commissions lui-même !

''Et Rodrigue ? Ou Aaron? Ou même Leo, c'est quand même un Archéologue ! Ils sont tous plus qualifiés que moi, non?''

''C'est...C'est ça le problème. S'ils sont formés, ça devient des invités et du coup....Roseverte devait payer pour les emmener. Et puis il dit que...que c'était..obligatoire.''

''Il l'a pas dit comme ça...hein?''


''N..Non. C'était plutôt comme ''Qu'il me fasse faux bond et sa prochaine colocation, Joy la fera dans le bois de Brume''

''...''

C'est un coup bas, ça. Mais entre la perspective d'une soirée avec Roseverte et une résidence permanente dans un repaire de Spectres, il me tient à la gorge, le saligaud. Achille a l'air encore plus désolé, lorsque j'abaisse la tête et le remercie à mi-voix. puis, tournant les talons, je prends la direction de ma chambre, afin de vérifier cette histoire de nocturne à Mérouville. Après avoir réclamé sa part de caresses au Phyllali, Martel me rejoint en trottinant et les grimaces de la Posipi chromatique  arrivent au moins à m'arracher un sourire.
Le temps de lancer mon ordinateur, et nous voila à pied d'oeuvre...Bon, au moins, les expositions ont l'air sympas(On trouve même une aile dédié à Latias et Latios, ou je rêve ?!), il y a quelques idées intéressantes parmi les conférences, et ça me permettrait d'apprendre autre chose que l'entrainement sur le terrain. C'est quand même bizarre que Roseverte m’aie choisi pour l'accompagner et qu'il ai autant insister, c'est....

''Les intervenants devront emmener deux de leurs étudiants, afin de bénéficier d'un remboursement intégral des frais d'entrée''

...No comment.

*******************

''En retard, en retard, en retaaaaaard ! POUSSEZ-VOUS !''

Attention, Ranger volant ! Zigzaguant entre les élèves dans les allées de l'académie, je manque plusieurs fois de laisser échapper mon sac. Un groupe de Mentalis qui reste pile sur mon chemin pousse même des cris d'orfraies lorsque j'exécute une rotation parfaite pour piler juste devant elles, avant de reprendre ma course (Devil Bat ghost version Cael !) Arrête de résister foutue sangle et laisse-toi faire ! Même une fois passé derrière mes épaules, le poids de l'objet manque de me déséquilibrer. Keru en vient même à me repousser brutalement par la droite pour m'aider à reprendre ma course. Je ne peux pas me permettre de tomber, si j'arrive en retard, Roseverte va m'enterrer vivant dans les ruines Jirachi !

''Plus vite....Keru, pleine vitesse!''

Pas le temps de faire dans la finesse ! Un saut de coté et me voila sur le dos de l'Elecsprint. Celle-ci prend à peine le temps de pousser un aboiement sonore, avant qu'une série d'étincelles ne parcourt sa fourrure. Trois...deux...un....FEU !
Depuis le temps que j'attendais ça, Keru, donne-toi à fond ! Te retiens surtout pas, montre-la moi cette fameuse vitesse des Elecsprints ! Il parait que tu peux devenir invisible en accélérant au maximum et vu les cris de panique des gens durant la longue trainée flou qu'est devenu ma course. La seule chose que j'arrive à discerner de manière précise, c'est le chemin qui se dresse devant moi et le port qui se mue peu à peu d'un petit point indistincte à une structure de plus en plus nette.
Manquant de peu de nous jeter dans la baie, Keru freine brusquement et c'est en caressant la chienne pantelante que je tente de repérer le bateau.

''Bon boulot, ma grande. Repose-toi un peu, maintenant, on a plus qu'à prendre...le...bateau...''

Bateau qui est en train de quitter paresseusement la baie, et s'avance vers Mérouville. Bateau qui est donc parti sans moi....Si vous pouviez rattraper mon âme qui est en train de s'échapper de mon corps, merci. Pas qu'elle me serve à quelque chose désormais, mais ce serait gentil de votre part. Qu'est-ce que je fait moi, maintenant ? Katara est resté au dortoir, et même avec elle, je n'aurais jamais la vitesse nécessaire pour rattraper ma cible.
J'ai beau retourner le problème dans tous les sens, je ne vois qu'une seule solution...

''Pff...Keru, reviens. Et maintenant...DEBOUT LÀ-DEDANS !''

Une lumière immense, colossale, qui ne tarde pas à se dissiper pour révéler une silhouette tout aussi gargantuesque, aussi bleu que l'eau dans laquelle elle s'enfonce à moitié. Enfin, à moitié, c'est relatif vu la hauteur qu'atteint mon Wailord. Le temps de me hisser dessus et de lui taper à plusieurs reprises sur la tête pour le réveiller et en route !
Entre mon retard et les précieuses minutes perdues à essayer de le réveiller, il a intérêt à me le rattraper ce bateau. Néanmoins, sortir du port nous prend encore un temps précieux, afin d'éviter les bateaux encore amarrés.

''En avaaaaaaant !''

Capitaine Cael, aux commandes de son fier vaisseau, le ''King Sushi'' ! Souquez les artimuses et accélérez encore ! Petit à petit, la distance qui nous sépare de notre cible diminue, miles par miles, jusqu'à ce que finalement, même les silhouettes sur le pont soient à notre portée. Sauf qu'à coté du Roseverte furibond et enragé que je redoutais se tient..

''Eryn?!''

Mais qu'est-ce qu'elle fabrique ici ? Attends...Le site parlait pas de deux élèves  minimum ? Youpiiii ! Enfin, une bonne nouvelle pour compenser la présence de Roseverte et mon retard. Quelques secondes plus tard, le Tropius de la Mentali vient même obligeamment se proposer pour me transporter d'un bord à l'autre. Et même si j'aurai pu sauter du dos de Regal, on ne refuse pas un transport gratuit lorsque c'est votre petite amie qui vous l'envoie !
D'ailleurs, l'accueil est à la mesure de l'attention et je préfère de loin profiter du bisou d'Eryn que de la mine furibonde du référent Phyllali. Ce dernier ne trouve d'ailleurs plus rien à dire et préfère partir de l'autre coté du pont en marmonnant d'obscures menaces. Le temps de rappeler Régal, et je peux enfin répondre à ma Mentali préférée.

''Désolé, Eryn...La prochaine fois, c'est moi qui te fournirait un moyen de transport''

Et hop, nouveau bisou pour lui faire oublier définitivement ce petit retard. Le reste du trajet se résume donc à une paisible attente jusqu'à Mérouville, malgré l'aura sombre qui envahit la proue, là où se tient Roseverte. Protégés par les autres passagers, nous voila tranquille pour un moment.

********************

''Écoutez-moi bien...Surtout vous, Joy, en fait. Je fermerai les yeux EXCEPTIONNELLEMENT, sur votre retard. Mais faites quoi que ce soit qui pourrais vous faire remarquer et vous pourrez vérifiez de visu ma dernière thèse sur les instruments de tortures de Kalos.''

Rassurant tout ça...Enfin, oublions ce rabat-joie, il y a beaucoup plus intéressant autour de nous. Entre les professeurs émérites et leurs disciples, les invités prestigieux (Si on croise Flagerfell, quelque soit la raison...Il finira en pièce de musée) et les journalistes, la foule est bien plus importante que ce que j'imaginais. Une fois les formalités d'entrée réglés, deux gardiens aux allures d'Hariyama nous libèrent finalement le passage, et nous permettent donc de découvrir le hall du Musée : une immense pièce en forme d'étoile, chaque branche permettant l’accès à une aile spécifique. Ça et là, de petits groupes discutent déjà, et un attroupement est en train de se former devant la grande salle de conférence la plus proche. Le panneau à l'entrée affiche ''Paradis Fleuri, mythe ou réalité?''. Un petit clin d'oeil à Eryn, avant de lui indiquer l'objet en question, pour voir naitre un sourire de ravissement sur son visage...Mademoiselle n'aura pas perdue sa soirée, dites-moi.

''Hep, hep, hep, où croyez-vous allez, vous deux ?''


''Euh..Assister à la conférence, non?''


''Et prendre une place que des esprits, beaucoup plus à même de comprendre pourquoi l'existence du Paradis Fleuri est scientifiquement infondée, se verraient refuser ? Hors de question. Attendez-ici, et surtout ne touchez à rien !''

Et sans plus de cérémonie, le référent Phyllali vous dépasse avant de chasser l'une des hôtesses d'un air agacé pour pénétrer dans la salle de conférence.  Génial, nous voici réduits au rôle des enfants sages attendant leur accompagnateur...Sauf que si Eryn peut être sage, ça n'a jamais été mon cas, et surtout pas dans les musées (Pas pour rien que je dois entrer discrètement dans celui de Nénucrique depuis que je suis petit...J'vous raconterai un jour) !

''Bieeeen...Puisque Môsieur Roseverte ne veut pas nous voir trainer dans ses pattes, autant visiter un peu les lieux. Alors voyons...Histoire, Biologie, Arts et Mythes, on a que l'embarras du choix. Où allons-nous, mademoiselle ?''
Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
Le reste du trajet en bateau fut plutôt calme, malgré les enfants surexcités et les petits Pokémon courant partout sur le ferry. Installée dans un coin à côté de Cael, Eryn attendait patiemment la fin du voyage, appréciant la chance qu’il lui était donnée de pouvoir participer à une nocturne scientifique avec son petit ami. Il n’en avait rien dit, mais elle savait qu’il s’était attendu à un scientifique lèche-bottes, comme il en existe des tas. De même, elle n’en avait rien dit, mais il devait bien de douter qu’elle s’était résolue, un peu fataliste, à devoir supporter un Phyllali crâneur et hypocrite, ou pire encore, à supporter Joris. Heureusement, ce n’était pas le cas. Ouf ! Etant restés prudemment aux côtés des autres passagers, pour que Roseverte ne puisse pas s’en prendre à Cael devant tout le monde, ils eurent la paix jusqu’à Mérouville. Le professeur faillit bien les coincer à Poivressel, mais la présence d’un de ses éminents collègues le détourna de sa colère, et il passa le reste du trajet à discuter avec lui, laissant ses deux élèves le suivre à bonne distance. Ils remontèrent ainsi jusqu’à Vergazon, empruntèrent le tunnel, pour atteindre finalement Mérouville, où l’autre scientifique récupéra ses élèves, deux intellos gominés à lunettes, pour les entraîner joyeusement vers une salle de conférences traitant sur l’importance des outils en archéologie. Ce fut le moment que choisit Roseverte pour se rappeler qu’ils existaient, et il se tourna vers eux, pas vraiment furieux, mais agacé de devoir se les coltiner.

« Écoutez-moi bien... Surtout vous, Joy, en fait. Je fermerai les yeux EXCEPTIONNELLEMENT, sur votre retard. Mais faites quoi que ce soit qui pourrait vous faire remarquer et vous pourrez vérifier de visu ma dernière thèse sur les instruments de tortures de Kalos. »

Eryn se contenta d’hocher la tête, pas vraiment impressionnée. Roseverte n’oserait jamais lever la main sur eux devant tout le monde, au risque de perdre sa précieuse crédibilité de scientifique. S’il s’avisait tout de même de le faire, elle se plaindrait à Elisabeth Snow. Et si la directrice de l’établissement n’en croyait pas un mot, son intraitable grand-mère, Evene McNellis, la croirait sur parole, elle. Or, Evene McNellis avait bien plus de pouvoirs que son professeur. Elle fut distraite du laïus inintéressant par Cael, qui lui montra d’un mouvement de tête discret une salle de conférence où des gens commençaient à s’amasser. Un coup d’œil sur l’écriteau suffit à illuminer son regard carmin. « Paradis Fleuri, mythe ou réalité ? » Par Shaymin. Elle DEVAIT participer à cette conférence. Alors qu’ils amorçaient le geste de s’y rendre, Roseverte les arrêta immédiatement, détruisant leurs rêves de son ton hautain, ayant même le déplaisir d’insulter Eryn sans même prendre de gants. Cette dernière serra doucement la main de Cael dans la sienne, pour ne pas envoyer son professeur dans le dit Paradis Fleuri d’une simple poussée brusque de son pouvoir, pour qu’il puisse vérifier de visu si ce dernier était réellement scientifiquement infondé ou pas. Les plantant là, il rentra dans la salle de conférence, et pour la calmer, Cael lui proposa d’aller faire un tour dans une des autres ailes du bâtiment.

« Désolée Cael, mais moi, je veux aller là-dedans, et ce n’est pas cet imbécile heureux qui va m’en empêcher. Je t’en ficherais, moi, du scientifiquement infondé… »

Très sûre d’elle, la petite Mentali se dirigea vers les portes de la grande salle où se tenait la conférence, et où un homme très bien habillé filtrait les gens entrants en leur demandant leurs badges. Profiter d’une nocturne pour poser une bombe ou kidnapper des gens, c’est très vite arrivé, après tout. D’instinct, elle sentit que Cael l’avait suivie, sans doute curieux de voir comment sa sage et innocente petite fleur allait s’en sortir pour pouvoir entrer dans la salle sans qu’ils ne se fassent engueuler par Roseverte qui ne voulait pas les avoir dans ses pattes. La réponse était simple. Elle comptait utiliser ses bonnes manières et son attitude de gentille petite fille pour qu’on la laisse entrer, et faire avaler au vigile ses bobards avec un sourire tellement poli et innocent qu’il serait difficile de la traiter de menteuse. Alors qu’elle faisait mine d’entrer, le bras de l’adulte se tendit pour l’empêcher de passer.

« Hep hep hep. Désolé jeunes gens, mais vous ne pouvez pas entrer sans autorisation. »
« Oh, pardon monsieur, c’est que notre professeur nous attend à l’intérieur… » Le vigile posa brièvement les yeux sur elle, juste assez pour se laisser tromper par son sourire et ses bonnes manières. « Le voyage était très long depuis l’île Lansat, j’avais besoin de passer aux toilettes, le professeur Roseverte a dit qu’il nous attendrait à l’intérieur pour nous garder des places. »
« Vous êtes venus avec le professeur Franklin Roseverte ? » Eryn hocha poliment la tête. « Vous avez vos badges d’élèves ? »

Eryn tendit son badge. Le vigile n’y jeta qu’un coup d’œil avant de s’intéresser à celui de Cael, et les laissa finalement passer, préférant s’intéresser à une autre personne plutôt qu’à deux gamins dont une jeune demoiselle très polie. Tournant la tête vers Cael, elle lui fit un clin d’œil victorieux, et ils entrèrent dans la salle de conférence, s’installant loin de Roseverte, qu’ils ne voyaient même pas dans la foule assemblée. Juste à temps ! Les portes se fermèrent, et la conférence commença. Et Roseverte avait menti. Ca ne parlait pas du tout de la non-existence scientifiquement infondée du Paradis Fleuri, mais des mythes et légendes entourant Shaymin et son île mystérieuse. Eryn se sentait immensément fière à chaque fois que le nom de son petit village, Floraville, était prononcé par un éminent scientifique, qui l’utilisait pour apporter la preuve de l’existence de Shaymin et de ses bienfaits sur le monde. Car, après tout, Floraville n’était-elle pas une lande désolée et ravagée par la pollution, avant que Shaymin ne s’y intéresse, attiré sur les lieux par l’obstination des habitants qui s’entêtaient à essayer de les faire revivre ? Elle se sentit rougir quand elle vit un assistant du professeur Sorbier, qu’elle connaissait pour lui avoir servi de guide à Floraville, prendre la parole pour parler des Gracidées de sa famille, les avançant comme preuve indiscutable que Shaymin avait choisi son village comme simili Paradis Fleuri. A la fin de la conférence, Eryn, les yeux brillants, se tourna vers Cael.

« Tu as vu comment ils ont parlé de mon village ? Et des Gracidées de ma famille ? C’était génial ! Ohlala, j’aimerais tellement rencontrer Shaymin un jour ! »

Cael n’eut pas le temps de répondre. Un adulte venait d’apparaître dans leur champ de vision. Il semblait très agacé de les voir là, alors qu’il leur avait explicitement ordonné d’attendre dehors. Oh-ho… Roseverte venait de les voir, et à son regard, il était clair qu’ils allaient passer un sale quart d’heure.

« Je peux savoir ce que vous faites là, alors que je vous avais ordonné de - »
« Eryn ? C’est toi ? » L’assistant du professeur Sorbier, qui avait pris la parole, s’approcha avec curiosité, avant de sourire. « Mais oui c’est toi ! Eh bien, si je m’attendais à te revoir, depuis Floraville ! »
« Sam ! Il me semblait bien vous avoir reconnu, pendant la conférence ! Félicitations, vous étiez vraiment très bien ! »
« La faute à qui, hein ? » Il se permit un clin d’œil, avant de se décaler pour laisser la place à un vieil homme à l’air sévère, mais gentil. « Professeur, je vous présente Eryn, la jeune scientifique qui m’a servi de guide à Floraville, pendant les vacances, pour nos recherches sur Shaymin et le Paradis Fleuri. »

Se fendant d’un sourire, le professeur Sorbier (car c’était bien lui) tendit la main à la jeune Mentali, qui la serra non sans une certaine émotion. Elle serrait la main du professeur Sorbier ! Pas méchant pour un sou, Sorbier serra ensuite la main de Cael, avant de se tourner vers Roseverte. Prise d’une idée de génie, Eryn saisit la balle au bond pour les présenter, se disant qu’après ça, Roseverte oublierait de les engueuler pour leur petite désobéissance, vu que cette dernière lui aurait apporté une rencontre avec le professeur Sorbier.

« Sam, professeur Sorbier, permettez-moi de vous présenter notre professeur de recherches, monsieur Franklin Roseverte, celui-là même qui est à l’origine de la découverte de l’espèce Relicanth. » Le regard du professeur Sorbier s’alluma d’intérêt, tandis que Roseverte lui jetait un regard crispé, se demandant sans doute de quelle manière elle comptait le discréditer. « C’est pour nous une véritable chance de l’avoir comme professeur, n’est-ce pas Cael ? Il sait tellement de choses ! De plus, il prend très à cœur l’acquisition de nouvelles connaissances : c’est lui qui a personnellement tenu à ce que nous venions avec lui, pour que nous puissions profiter de ce savoir ! »

Eryn se fendit d’un sourire rayonnant, parfaitement lèche-bottes. Cependant, son laïus complètement mensonger sembla avoir convaincu le professeur Sorbier, qui se lança dans une conversation animée avec Roseverte, lui posant d’amples questions sur sa découverte de Relicanth, lui demandant s’il pouvait voir Graal pour prendre plus de notes et enrichir ses connaissances en la matière. Franklin Roseverte ne se fit pas prier, exposant au professeur son Pokémon, après avoir jeté à Eryn un bref regard en coin. Ca ira pour cette fois, semblaient dire ces prunelles accusatrices. Prudemment, la Mentali attrapa la main de son petit ami, et ils s’éloignèrent dans la foule pour ne pas rester à proximité de leur professeur de recherches. Une fois à l’abri, elle lui lâcha la main avant de glousser de rire, amusée par ses propres mensonges.

« Ouf, on l’a échappé belle, on a eu de la chance… »




Dernière édition par Eryn McNellis le Lun 8 Fév - 0:27, édité 2 fois



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Cael Joy
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20
Niveau : 73
Jetons : 995
Points d'Expériences : 2469
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Aïe, je connais ce regard-là: Ça sent l'ouragan. La main d'Eryn qui vient de saisir la mienne sert si fort qu'elle pourrait probablement faire un bras de fer avec Lucki...Ok, j'exagère à peine. Attention, décolage de Roseverte dans 3..2..1...Ah ben non, vous ne savez pas ce à quoi vous venez d'échapper, Professeur. Pourtant, ç'aurait été drôle de le voir traverser le hall d'honneur en volant, avant qu'il n’atterrisse dans les bras de cette superbe statue en forme de Roigada. Je suis sûr qu'on en parlerait pendant des mois au dortoir, si je revenais avec une histoire pareille....Tant pis.
Une fois le référent Phyllali parti en revanche, on dirait qu'Eryn a d'autres projets que l'exploration des lieux. Et en bon petit Ranger poli, je me vois mal la trainer de force loin de la conférence. D'autant que j'aimerais bien voir comment elle va s'y prendre pour nous faire entrer...

''Vous êtes venus avec le professeur Franklin Roseverte ? Vous avez vos badges d’élèves ? ''

''Euh, si c'est ça dont vous parlez...''

Ni vu ni connu, je t'entourloupe et j'entre....Bien joué, Eryn, nous voila aux premières loges. Et même si je ne partage pas l'adoration de ma copine pour le Pokémon Gratitude (Un jour, j'irai à Sinnoh, et je lui en ramènerai un....C'est promis !), je dois avouer que ça me titille d'en apprendre un peu plus lors de cette conférence. Une fois sur le terrain, ça pourra m'être utile, après tout. Juste le temps de ré-orienter Eryn, loiiiin de Roseverte et de ses lunettes luisantes et meurtrières...S'il nous repère, tous les Shaymins du monde ne suffiront pas à nous protéger.
Pas besoin d'être Lucki en revanche pour sentir le ravissement d'Eryn au fur et à mesure de la conférence. En plus, elle fixe étrangement le jeune assistant en charge de la présentation...Pas que je m'inquiète, hein, mais c'est vrai qu'il est plus grand que moi et qu'il a l'air plutôt gentil, alors quand même, j'ai le droit de me poser des questions...Non? C'est pas comme ça, quand on est amoureux ?

C'est donc une Eryn surexcitée qui illuminerait presque la pièce avec ses yeux pleins d'étoiles qui se lève de son siège après les dernières paroles de l'orateur. Et même si j'aimerais lui répondre, mon regard est attiré par une silhouette furibonde qui écarte scientifiques et étudiants, tout en lançant des éclairs derrière ses lunettes...En même temps, deux petites têtes roses dans cette foule, il y a plus discret. On est...foutus. Mais avant que je ne puisse ouvrir la bouche pour dévier la colère de Roseverte, le jeune assistant refait son apparition...Donc j'avais raison, Eryn le connait ! À coup sûr, elle a dû le croiser durant son étude de cette été, après que je sois reparti de chez elle. Coupé dans son élan, Roseverte ne peut que regarder la scène, tout en fulminant assez pour que de la buée vienne envahir ses lunettes.
Le coup de grâce sera l'apparition du...Professeur Sorbier ?! Rien que ça, le Professeur Pokemon de Sinnoh en personne ! Et qui nous sert la main comme si nous étions ses étudiants...Ok, Sam, tu veux pas embarquer Roseverte et nous laisser ce vieil homme et ses moustaches blanches pour qu'on le ramène à l'académie comme référent Phyllali ?...Tant pis, ça valait le coup d'essayer.

''C’est pour nous une véritable chance de l’avoir comme professeur, n’est-ce pas Cael ? Il sait tellement de choses ! De plus, il prend très à cœur l’acquisition de nouvelles connaissances : c’est lui qui a personnellement tenu à ce que nous venions avec lui, pour que nous puissions profiter de ce savoir !''


''Bien sûr, toute les élèves seraient d'accord avec toi. Et encore, tu ne l'as pas comme référent...C'est simple, on ne peut pas faire un pas hors de sa chambre sans le voir apparaitre ! Une telle abnégation, c'est rare.''

Si le regard que Roseverte lâche à Eryn après son pieux mensonge est juste menacant, l'éclat froid qui me transperce s'avère on ne peut plus clair : Je ne vais pas tarder à faire connaissance avec les instruments de tortures Kalosiens...Repli stratégique !
C'est donc entre rire et précipitation que nous nous taillons un passage dans la foule, avant d'atteindre un coup un peu dégagé : La plupart des participants ont déjà quitté les lieux pour rejoindre la prochaine conférence, et les quelques personnes restantes semblent particulièrement occupés à monter des appareils aussi compliqués que couteux pour la suivante. Mais au milieu du brouhaha technique et persistant, un bruit insolite vient bientôt fendre l'air.

*CRUNCH*

''Stoooooop ! Recrache-ça, espèce de goinfre !''

Serais-je en train de rêver ? On ne m'avait pas dit qu'il y avait un buffet ? Une minute...Eh, mais, je connais cette voix, moi ! Incrédule, je me retourne vers l'espace, avant d'éclater de rire sous le regard interloqué d'Eryn : Debout au milieu de l'espace surélevée, une silhouette aux cheveux longs couleur paille, et dont les lunettes rondes surmontent un visage affublé d'une barbe de trois jours, poursuit désespérément un Galekid qui galope de toutes la force de ses petites pattes. Attrapant la main d'Eryn, je zigzague entre les chaises, avant de me hisser sur l'estrade, pour me rapprocher du pauvre homme qui plonge sur le Pokémon acier...le rate...et manque de s'étaler de tout son long. Tandis que sa proie s'échappe en coulisse, le pauvre homme frappe le sol du poing, avant de partir en imprécations.

''Je vais te transformer en boite de conserve, en micro-ondes, en...en..''

''Bastien ? Qu'est-ce que vous fabriquez ?''

''Je prévois un meurtre, ça ne se voit pas...Cael?!''

Oublié le Galekid, Bastien s'est déjà relevé et époussette sa blouse, avant de replacer ses lunettes et d'afficher un air faussement sérieux. Sans cesser de sourire, Je lui indique la direction que vient d'emprunter son ex (ou future)-victime.

''Quelqu'un a encore fait un bon repas, apparemment. ''

''Si je mets la main sur l'andouille qui l'a laissé sortir avant la conférence...il a failli dévorer le projecteur, la table et les écrans.''

''Vous êtes là pour quoi ? Présenter vos résultats sur Créfadet ?''


''Plutôt l'absence de résultats, vu le peu qu'on a réussi à enregistrer et qui a survécu aux Galekids...Tiens donc...Qui est cette charmante demoiselle ? Et je peux savoir ce que tu fabriques, ici, Mini-Ranger ?''


Sans relever le surnom dont m'a affublé Bravery cette année lors de mon passage à Sinnoh, j'en profite pour lui présenter Eryn (attirant au passage un petit clin d'oeil complice du scientifique qui en profite pour me rappeler mon départ rapide du Lac Courage pour ''un endroit plein de ''jolies fleurs''), avant que la conversation N'embraye sur les raisons de notre présence à la nocturne. Bastien nous informe alors que la planning a subi quelques modifications et que les étudiants ne seront pas admis dans les trois prochaines conférences, ces dernières étant dédiés à la publication de résultats à caractère confidentiels. Après une courte pause, les conférences ouvertes recommenceront, et son équipe fera la réouverture.

''Vous feriez mieux de vous trouver un coin tranquille où attendre....Ou alors, vous pourriez essayer de monter à l'étage pour parcourir les ailes du musée, ça vous permettra de tuer le temps. Et il me semble qu'il y en a même une dédié à Fiore...parfaite pour les Mini-Rangers, non ?''

*Crunch*

''Euh, Bastien, vous avez entend...''

''RAAAAAAH ! ATTENDS UN PEU, HORREUR MÉTALLIQUE ! CETTE FOIS, PAS DE QUARTIER !''

Et le voila parti à toute jambe de l'autre coté de l,estrade, tandis qu'une série de bruits de mastications se fait entendre un peu plus loin. Je lui donnerai bien un coup de main, mais vu la fureur qui l'anime, je finirais probablement pas être plus en danger que le Galekid lui-même ! En sortant de la salle, nous nous retrouvons donc face à une horde d'étudiants et d'assistants désœuvrés qui tentent de tuer le temps.

''Bon...À moins que tu ne veuilles vraiment rester dans ce hall, je pense que c'est le bon moment pour un petit tour des lieux. Bastien a parlé d'une salle sur Fiore, J,aimerais bien voir ça, tu me suis ?''

Ni une, ni deux, nous gravissons les escaliers qui ménent à l,étage, avant de bifurquer en direction des expositions permanentes. Alors, d'aprés le plan, c'est à droite...à gauche...encore à droite...puis tout droit...on tourne à gauche...droite...gauche...Et, on arrive dans...La salle des Fossiles. Ok, c'est confirmé, mon sens de l'orientation est toujours aussi performant. Mais bon, c'est pas ma faute, le plan aussi, il indiquait ce chemin là ! Bien qu'il s'agisse d'une nocturne, les expositions ne sont pas intégralement éclairés et des portions d'ombres parsèment la salle, créant un espèce de damier noir et blanc sur le sol luisant. Au plafond, un ensemble de lucarnes permettent  la lumière de la lune de pénétrer dans la pièce, mais la lueur blafarde n'a rien de paisible.  À main gauche, les premières vitrines contiennent un ensemble de schémas et de diagrammes qui présentent les différentes étapes de l'évolution des Pokémons Amonita et Kabuto. Manifestement, chaque portion de la salle est dédié à un coupe de fossile précis..Il y a même un énorme squelette de dinosaure suspendu au plafond ! Dommage qu'on ne puisse pas croiser ces Pokémons à l'état naturel aujourd'hui, ça devait être vraiment impressionnant de voler sur le dos d'un Ptera !
Pourtant, tandis que j'admire une gravure représentant un Kranidos repoussé par l'Armure d'un Dinoclier, un courant d'air glacial vient traverser la galerie. Une nuit idéal pour croiser un Spectre.....
Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
Cael venait de lui lâcher la main… Et de disparaître dans la foule. Un moment surprise, Eryn le chercha des yeux, un peu inquiète, avant de le retrouver tandis qu’il se hissait sur ce qui ressemblait à une estrade. Curieuse, elle le rejoignit, pour le voir en grande conversation avec un homme blond inconnu. N’osant pas les interrompre, elle se contenta de se rapprocher, se faisant immédiatement voir de l’homme, qui eut un petit sourire et un commentaire quelque peu intéressé adressé à Cael. Eryn se sentit rougir tandis que Cael la présentait, mais elle n’eut pas le temps d’en placer une. Il y eut comme un bruit de mastication, et l’assistant partit en courant, hurlant après un Galekid particulièrement véloce, les laissant seuls sur l’estrade. Il leur avait cependant laissé une piste : une salle entièrement dédiée à Fiore, une région du monde Pokémon peuplée essentiellement de rangers qui protégeaient humains et Pokémon. Et Cael, en apprenti ranger, se révélait très intéressé ! Eryn, un peu moins, mais comme il l’avait suivi à la conférence sur Shaymin, alors que ce n’était pas vraiment ce pour quoi il était venu là, elle n’allait pas le planter là ou refuser de le suivre. Aussi lui fit-elle un grand sourire avant de prendre la parole.

« Oui, pourquoi pas ! Ca pourrait être intéressant, en plus ! »

Et les voilà partis. Ils passèrent près d’une troupe d’adolescents désœuvrés, lâchés par leurs professeurs partis assister aux conférences sans eux, et grimpèrent quatre à quatre les escaliers. Eryn ne savait pas du tout par où était la salle d’exposition, aussi fit-elle confiance à Cael pour la guider dans ce labyrinthe de salles. Elle marqua un temps d’arrêt quand ils passèrent devant la salle des arts et des mythes, mais continua son chemin, un peu à contrecœur, pour suivre Cael, oubliant sa déception quelques instants plus tard en attrapant sa main tendue. Au bout de quelques minutes, ils finirent par entrer dans une salle faiblement éclairée, qui n’était pas du tout la salle d’exposition de Fiore. Eryn étouffa un fou rire. Ah, Cael et son sens de l’orientation aussi redoutable qu’une attaque Trempette ! Ils étaient maintenant perdus dans une salle contenant divers fossiles, ce qui était intéressant, mais moins qu’une exposition sur Fiore, sans doute, pour Cael. Profitant du fait qu’il semblait réfléchir pour savoir où il s’était trompé, Eryn s’avança curieusement pour regarder un peu autour d’elle. Ici, un fossile Nautile, qui, selon la légende juste en-dessous, était un fragment du Pokémon Amonita. Juste à côté, un fossile Dôme, Kabuto, apparemment. Tiens, y avait-il des fossiles exclusifs à sa région ? Se baladant un peu, elle finit par trouver les fossiles Crâne et Armure, vestiges de Kranidos et Dinoclier, dont les squelettes recomposés étaient posés sur des socles un peu plus loin. Alors qu’elle allait passer à une autre vitrine, il y eut un courant d’air dans son dos, et ses cheveux bougèrent doucement, lui indiquant que ce n’était pas son imagination. La Mentali se figea, avant de se tourner.

« Cael, ce n’était pas drôle du tout ! »

Le regard interloqué et quelque peu scandalisé de Cael, non loin d’elle, lui apprit que ce n’était pas lui. Son petit remord à l’avoir accusé sans preuves disparut bien vite, vaincu par un sentiment d’urgence encore plus fort. Elle l’avait accusé parce qu’ils étaient seuls dans la galerie. Mais si ce n’était pas lui… Alors c’était qui ? Pas très rassurée, elle égara ses doigts du côté de sa ceinture à Poké Ball, pour laisser sortir Bleuenn, sa starter, une belle Macronium aussi calme que sérieuse. Cette dernière tourna la tête vers elle, comme pour lui demander la raison de ceci, et se figea quand un nouveau courant d’air non naturel parcourut la galerie. Il fallait se rendre à l’évidence : il y avait quelqu’un d’autre ici. Les fenêtres étaient fermées, et il n’y avait, à première vue, qu’une seule porte d’entrée. Or, le courant d’air venait du sens contraire. Alors qu’elle cherchait une raison logique à tout ceci, une main lui agrippa la jambe. Effrayée, elle lâcha un couinement avant de se débattre. Agissant promptement, Bleuenn lâcha une volée de feuilles en direction de sa jambe, et la main spectrale la lâcha, touchée par l’attaque de la Macronium, qui se gonflait, menaçante, avant de se décaler pour laisser place à Khensit et Ozymandias, attirés par le cri de la Mentali, prêts à la défendre contre quoi que ce soit. Bien qu’effrayée, la Mentali tourna la tête vers Cael, pour le voir, vaguement, aux prises avec ses propres problèmes. Elle couina de nouveau quand quelque chose lui frappa la tête, et se rétracta aussitôt. La patte de son Chapignon se posa sur son épaule pour la descendre de force vers le sol, et les lianes de Khensit passèrent au-dessus de sa tête pour frapper l’importun. Eryn avait peur. Elle se sentait comme revenue sur l’île Enigma. Mais cette fois-ci, pas de brume, pas de voix, juste des attaques, mais réelles, celle-là. Ah, et il faisait si sombre ! Si seulement il y avait plus de lumière ! Mais… Ne pouvait-elle pas en créer, de la lumière ?

« Pabu, Juji ! Flash ! »

Sortant de leurs Poké Ball, le Posipi et le Negapi lâchèrent une puissante attaque lumineuse, qui chassa les ténèbres et illumina la pièce plus aisément qu’une ampoule. Les malfaiteurs apparurent alors sous leurs yeux. Des Pokémon Spectre et Psy aveuglés par l’attaque Flash, et trois étudiants, appartenant sans doute à la même école au vu de leurs uniformes, qui se frottaient également les yeux. Il y eut un temps de silence. D’effrayée, Eryn était maintenant furieuse. Elle s’était redressée, et serrait ses petits poings de colère, consciente qu’elle n’offrait pas un spectacle bien effrayant.

« Et vous trouvez ça drôle, espèce d’idiots ?! »
« Bah, ouais ? » Les trois garçons éclatèrent de rire. « Si vous aviez pu voir vos têtes ! Trop drôle ! Vous êtes vraiment que deux trouillards ! »
« Trouillards !? Trouillards ?! »
« C’est pas toi, qu’a couiné comme une p’tite fille ? »

Ils éclatèrent de rire à nouveau, mais se turent quand l’un des leurs couina, justement, comme une petite fille, quand le pouvoir d’Eryn le saisit brusquement à la gorge. Impossible de s’y tromper. La Mentali avait la main tendue vers lui, et son regard carmin irradiait de colère. Ils la prenaient maintenant beaucoup plus au sérieux qu’il y a quelques minutes. Débridé par sa fureur honteuse de s’être faite avoir comme une bleue, le pouvoir d’Eryn souleva sans grande difficulté ce grand bonhomme dans les airs, le laissant hurler de peur et gesticuler comme un Magicarpe hors de l’eau. Avisant, un peu plus loin, une statue de pierre représentant un chevalier en armure, sans doute pour montrer l’arrivée dans la partie fossiles de Kalos, elle souleva le bonhomme pour l’accrocher à l’épée tendue d’une armure, sous le regard approbateur de Bleuenn, qui connaissait le passé d’Eryn. Elle avait bien changé, la petite fleur. Essayer de l’humilier, maintenant, ce serait se heurter à son pouvoir psychique, qui pouvait atteindre de belles dimensions quand elle lui lâchait la bride par colère. Baissant la main, abandonnant l’étudiant accroché à son épée, elle tourna la tête vers les deux autres, son regard carmin brillant de fureur. Tentant un coup de bluff, sachant bien qu’elle ne pourrait pas le refaire une seconde fois, elle tendit la main vers eux… Et ils s’enfuirent en hurlant, abandonnant dans la moindre pitié leur camarade accroché en hauteur. Satisfaite que son coup de bluff ait marché, Eryn baissa la main, avant de tourner la tête vers son petit ami, qui la fixait sans rien dire, les yeux arrondis par la surprise. Un instant, Eryn s’en voulut de son acte de méchanceté gratuit. C’était méchant, c’était s’abaisser au même niveau qu’eux… Oui, mais c’était aussi leur montrer ce qu’ils risquaient en s’attaquant de nouveau à elle. Elle avait été assez humiliée comme ça. Maintenant, œil pour œil, dent pour dent. Elle espérait juste ne pas avoir fait trop peur à Cael…

« Je t’attends dans l’aile des mythes et légendes. C’est celle juste à côté. »

La Mentali quitta l’aile des fossiles en coup de vent, pour ne pas croiser le regard du Phyllali. Elle savait ce qu’il allait faire. Profiter de son absence pour décrocher l’autre imbécile, sa gentillesse naturelle l’empêchant de laisser quelqu’un dans la mouise. Une minute plus tard, elle était dans l’autre aile, et passa devant les mythes de Groudon et Kyogre sans les voir, trop en colère pour s’arrêter. Elle stoppa finalement devant une fresque représentant Mew et la naissance de Mewtwo. Est-ce que Cael lui en voulait ? Elle n’espérait pas… Alors qu’elle fixait la fresque sans trop la voir, il y eut un nouveau courant d’air, et la porte se ferma en claquant, la faisant sursauter, et l’arrachant à sa contemplation passive. Les rideaux se mirent à battre aux fenêtres, lui arrachant un frisson de peur. Par réflexe, elle porta la main à ses Poké Ball pour laisser sortir Deku et Pampero. Quoi de mieux que deux Spectre pour la protéger contre des Spectre ? Cependant… Surprise ! Les Poké Ball étaient vides ! Eryn jura. Ils avaient dû s’enfuir un peu avant la conférence sur Shaymin pour aller jouer, et maintenant, ils s’en prenaient à elle, ne se doutant peut-être pas que ce jeu qu’ils pensaient amusant était en réalité effrayant pour elle.

« Deku, Pampero ! Ca suffit maintenant ! Je ne suis pas d’humeur du tout, et votre blague n’est pas amusante ! »

Un grondement sourd lui répondit, semblant venir de tous les côtés à la fois. Effrayée, la Mentali recula d’un pas. D’un autre. Et s’enfuit en courant vers la porte fermée, si proche mais pourtant si loin. Elle chuta brusquement en avant, se prenant les pieds dans quelque chose. Ce n’était pas naturel ! Il n’y avait rien devant elle ! Dans son dos, il y eut un nouveau grognement, trop proche, et elle se retourna, terrorisée, juste à temps pour voir une forme sombre fondre sur elle en lui bondissant dessus.

« CAEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEL ! »





We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Cael Joy
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20
Niveau : 73
Jetons : 995
Points d'Expériences : 2469
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
C'est quand même dingue quand on y pense...Se dire qu'un aussi petit fossile a pu donner quelque chose d'aussi énorme qu'un Charkos ou qu'un Armaldo. Un de ces jours, faudra vraiment que je fasse un tour dans le Désert de la route 111. Noé a toujours eu trop de travail pour m'y emmener, mais maintenant, ce serait une bonne excuse que de partir faire du camping avec Solen, non loin des lieux. À creuser donc, même si pour le moment, ce n,est qu'un beau projet. D,ailleurs, il doit y avoir une elle sur ce même désert, on pourrait y faire un tour...

-Cael, ce n’était pas drôle du tout !

Qui, quoi, où comment ça ?! Mais, mais , mais...Mais j'ai rien fait, moi ! Et vu le regard outré et un peu furibond que m'adresse Eryn, j'entends bien lui faire comprendre le contraire, mais les mots ne veulent pas sortir. Ok, je nous ai perdu dans les allés du musée, mais c'est tout hein, je le jure ! En plus, on est dans une atmosphère idéale pour une rencontre de type ''SURPRISE !'' avec un Spectre, alors je ne vais certainement pas m'amuser à lui faire peur.
La petite fleur ne semble d'ailleurs pas très rassurée et vient de laisser sortir sa Macronium...Il y a de l'idée, un peu de renforts ne nous fera pas de mal. Sauf qu'à l'instant où ma main vole vers les Pokéballs à ma ceinture, force est de constater que l'une d'entre elle est déjà ouverte. Dans le même temps, une sensation glaciale me parcoure de haut en bas, tandis qu'une poigne glaciale vient se poser sur mon épaule, avant de serrer doucement cette dernière. Retenant un cri, je me retourne, certain de me retrouver nez à nez avec un...Personne. Ok, j'ai compris.

-Sol, t'es pas drôle, montre-toi !

Mais aucune trace du Zorua.Pourtant, avec une Pokéball vide et des tentatives visant à nous faire peur, le coupable était tout désigné. Donc si ce n'est pas lui....Gloups.
En un éclair, Katara et Keru sont également de sortie et devant mon air relativement inquiet se mettent à inspecter les lieux. Il ya un truc bizarre...L'assaut est spectral, ça c'est sûr mais y,a quelque chose...Je sais pas quoi, mais je sens un truc pas normal. Y'a trop d'excitation dans la galerie, et la petite étincelle de plaisir moqueur n'émane certainement pas d'Eryn ou de ma personne. J'en regretterai presque l' absence de Lucki..Vu qu'en moins de deux secondes, une nouvelle main fantôme vient attraper l'une des queues de la Mustebouée, la faisant trébucher au passage. Et lorsque Keru lâche un grognement agressif, seul un ricanement de mauvaise augure vient saluer sa tentative d'intimidation. Pendant une seconde, j'envisage de sortir mon Capstick, au cas où notre assaillant serait un Pokémon sauvage, mais Eryn semble avoir d'autres projets.

-Katara, Keru, fermez-les yeux !


Bien leur en pris, puisqu'à la seconde où mon bras se lève à hauteur de mes yeux, même cet obstacle improvisé ne parvient qu'à atténuer la luminescence qui emplit toute la pièce. Envolée la moquerie qui planait tout autour de nous, c'est de la surprise qui émane maintenant...du trio qui vient d'apparaitre dans la lumière.
Avant que Katara n'ai pu leur sauter à la gorge, un rayon rouge vient attraper la type Eau au vol, lorsque je la rappelle dans sa Pokéball...Si je la laisse faire, on aura de quoi faire un exposé entier sur les habitudes guerrières des Mustebouées. Keru, en revanche grogne de plus en plus fort jusqu'à vrombir comme un orage à l'intention de nos farceurs.
Mais si l'Elecsprint ne semble pas vraiment les impressionner (Une fois la marque de ses dents imprimés sur leurs arrières-trains pour six mois, je pense qu'ils souriront beaucoup moins), le brusque afflux d'indignation et de colère mélangé qui explose comme un tourbillon juste à coté de moi me ferait presque reculer.
Ils ont fait peur à Eryn, je devrais intervenir, dire quelque chose...Mais vu la fureur qui vient de naitre dans les pupilles écarlates de ma copine, je pense que je vais plutôt admirer le spectacle. Je pourrais vous aider les gars, mais désolé, moi aussi, je tiens à ma santé...Vous l'avez cherché, vous l'avez trouvé.
Par contre, la suite des événements, je vous avoue qu'elle me prend un peu à la gorge (Mais moins que la pauvre victime...Vite, planquez le cadavre !). Déjà, le sort qu'elle réserve au meneur de la bande est pour le moins original, mais le fait que les deux autres l'abandonnent comme ça...Je sais pas, j'ai du mal.

Je t’attends dans l’aile des mythes et légendes. C’est celle juste à côté.

-En...Entendu. J'en ai pour une seconde, juste un...truc à régler.


Laissant Eryn s'éloigner afin qu'elle reprenne ses esprits, je prend quelques secondes pour profiter du spectacle de ce grand gaillard qui se tortille désespérément afin de se dégager de la pointe de son perchoir, avant de pousser un profond soupir.

-Keru, donne moi un petit coup de main...Et ne tangue pas trop.

Hissé sur le dos de la chienne électrique, je parviens tant bien que mal à grimper à hauteur de la statue, avant de faire glisser mon sac à dos juste devant moi...Où est-ce que j'ai mis ce truc... Sandwich...Rations d'urgence...Bonbons...Cookies...Ah, le voila !
Délaissant mon sac, j'en extrais ainsi un petit couteau-suisse, qui ne quitte jamais mes fournitures rangers. Le temps de découper précautionneusement le col de l'uniforme qui retient le garçon, et ce dernier tombe brutalement, avant de se réceptionner avec lourdeur sur le sol ciré. Toujours en état de choc, il ne peut s'empêcher de fixer l'arche par laquelle est partie Eryn, sans cesser de hoqueter.

-C'était pas bien malin, amigo...Et encore, tu as eu de la chance, si ça se trouve, elle aurait pu faire pire. Du coup, petit conseil amical : Ne lui refais jamais un coup comme ça...Vu que si elle ne se charge pas de ton cas...*libère Katara de sa Pokéball qui vient littéralement se coller au pauvre jeune homme, en agitant ses deux queues d,un air menaçant*...cette petite dame le fera.


Et joignant le geste à la parole, Katara assène deux frappes verticales sur le crâne de mon interlocuteur, trop éberlué pour réagir. Sous le choc, ce dernier semble quelque peu reprendre ses esprits, et c'est en marchant comme un somnambule qu'il commence à remonter la galerie. Bon ,maintenant que c'est réglé, j'ai une Mentali à retrouver, moi.
Toujours suivie de mes deux partenaires, je prends donc la direction de la porte qui mène à l'aile suivante...

*CLAC*

...Uniquement pour la voir se fermer brutalement juste devant moi ! Ah non ! Non, non, non il y a quelqu'un de très important là dedans, et moi, je dois y entrer ! La poignée se révèle étrangement récalcitrante et j'ai beau tirer  sur la porte, impossible d'ouvrir le battant qui demeure hermétiquement clos. Et alors que je suis sur le point de me résoudre à essayer de courir chercher un autre accès pour rejoindre Eryn, un grondement sourd s,élève de l'autre coté du panneau qui me barre le passage....Un grondement BEAUCOUP trop puissant !

« CAEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEL ! »

-Eryn ! Ok, toi...tu...vas...t'ouvrir !...Cette fois, ça suffit ! Keru, Eclair Fou !

Elimination...de la ...cible ! Le temps de reculer de quelques pas et la fourrure crépitante de Keru s'illumine brusquement, avant que l'Elecsprint ne se lance brusquement en avant. Percutant la porte comme un boulet de canon, cette dernière se retrouve éventrée avec un craquement sonore, tandis que la type Electrick poursuit sa course de l'autre coté. Et autant vous dire que je lui emboite le pas, et le plus vite possible encore ! Si quelqu'un a fait du mal à Eryn, tout les SPectres du monde ne pourront pas m'empêcher de l'obliger à rejoindre les fossiles exposés ici...Façon puzzle ! C'est donc un Ranger aussi rose que déterminé qui court à la rescousse de sa fleur préférée, oubliant un petit détail....Katara est resté en arrière et Keru est incapable de s'arrêter sans directives de ma part. Rose, déterminé, désarmé...Mais courageux.
Le spectacle qui apparait de l'autre coté du battant explosé me pousse encore à accélérer l'allure : Eryn, jeté à terre, et a moitié enveloppé par une ombre immense et aussi noire que terrifiante. On dirait une gigantesque chauve-souris, si l'on omet les volutes de fumée noires qui émane de son corps.  Arrivé à hauteur d'Eryn, je plonge littéralement sur elle, avant de l'attraper par les épaules pour la tirer en arrière. Devant la fuite de sa proie, la créature se déploie comme un cobra et étend son ombre jusqu'à nous surplomber complétement. Sauf qu'avant de goûter à cette Mentali, il faudra d'abord que tu t'essayes au Phyllali le moins coopératif du monde !
Avant que l'ombre ne nous enveloppe, je lâche la main d'Eryn et plonge directement sur la forme sombre...avant que quelque chose d’incroyablement solide ne vienne stopper ma course ! C'est marrant je vois des petits Funécires qui me tournent autour de la tête...Y'en a pas mal, en plus, j'en compte trente-six...Mais c'est pas plus mal, comme ça l'ombre est partie, vu la lumière qu'elle produise. Par contre, il manque quelque chose...Je sais pas quoi, mais je me sens un peu seul, malgré la présence de ces Funécires. Je leur pardonnerai presque d'être des Spectres vu que sans eux, je serais vraiment tout seul, mais bon...Raaah, qu'est-ce que j'ai oublié...J'me souviens juste que ça avait un rapport avec une fleur...AH !

-ERYN !

Me relevant comme un ressort, je manque de m’assommer une fois de plus contre la Mentali qui était penché sur moi. Le temps de reprendre un peu mes esprits, et je prends conscience que je suis trempé et qu'une odeur forte et persistante m'embaume les narines. Katara et Bleuenn ont dû être mises à contribution pour me réveiller...Maintenant, j'ai un mal de crâne de tout les diables, on dirait que je me suis mangé un mur...Eh, mais..Mais je me suis VRAIMENT pris un mur !

-Je peux savoir...ce qui s'est passé ? T'inquiètes pas, Eryn, je vais bien, j'ai juste mal à la tête.

Apparemment, la créature s'est évaporé dans les airs à la seconde où je lui ai foncé dessus...Laissant un passage droit et direct en direction du mur qui se trouvait derrière. J'ai encore la tête qui tourne, mais au moins, je suis conscient. Suffisamment en tout cas pour comprendre qu'il y a quelque chose qui cloche. Tout en détachant la Pokéball inoccupée de Sol, je vois Eryn faire de même avec celle de son duo spectral (Tiens, c'est vrai que je ne les ai pas encore vu ces deux-là). Et dans un même geste, nous nous montrons les sphères métalliques, avant d'échanger un regard lourd de conséquences.

-Lorsque j'ai vu cette chose, pas la moindre réaction, même pas un petit frisson...Même si je pensais plutôt à toi, Eryn, j'aurais au moins dû réagir un minimum si ç’avait été un  vrai Spectre. Donc, ce n'était pas le cas. Et je connais quelqu'un qui est spécialisé dans les blagues douteuses qui impliquent de gros monstres ténébreux...

Si jamais je met la main sur cette peluche démoniaque...Le musée y gagnera une section des Pokémons empaillés ( avec une seule et unique oeuvre). Et vu comme Keru hume l'air, non loin de la sortie de l'aile des mythes et Légendes, je dirais que mon projet ne va pas tarder à se concrétiser.

-Eryn, attends une seconde...Keru, va chercher. Et ramène les deux autres dans le même temps. Utilise Flair, s'il le faut.

Ni une, ni deux, l'Elecsprint est parti en trottinant vers la porte et disparait sous le linteau. Les secondes s,écoulent...et puis un concert de couinements indignés, de grondements autoritaires et de cris indignés se fait soudainement entendre dans la pièce !  La bataillene durera pas longtemps et c'est d'un pas digne et mesuré que Keru refait son apparition, poussant Deku et Pampero à petits coups de museau devant elle, tandis que Sol se débat et gigote, suspendu par la peau du coup dans la gueule de la concernée. Je m'en frotterai presque les mains quand elle le laisse tomber juste devant moi. Laissant donc à Eryn le soin de juger ses deux complices, je vais me charger du cas du Zorua farceur.

-Okaaaaaay...Ça t'amuse, hein ? Que tu te fiches de moi et t'éclipses comme ça, sans prévenir, je peux passer dessus. Mais faire peur à Eryn comme ça...Non, mais qu'est-ce qui t'as pris, Sol ?

J'ai à peine fini ma plaidoirie que le type Ténèbres explose en couinements et glapissements outragés. Ne joue pas à l'innocent, je te connais trop bien, et en plus, il n'y a que toi, qui...

*GROOOOOOOOOOOOOOOH !*

...qui vient d'entendre ce nouveau grognement menaçant, tout comme moi. Et qui regarde avec de grands yeux l'ombre qui fait son grand retour juste à coté de l'une des statues de Groudon qui décorent la pièce. Statue qui ne tarde pas à s'illuminer d'une série de lignes  brillantes et dont les yeux viennent de virer à l'écarlate...Et la légende devint réalité !
Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
La Mentali leva les bras en guise de maigre protection alors qu’un nuage noir lui tombait dessus. Elle n’avait même plus la force de hurler. Cependant… Le nuage ne semblait pas agressif. Elle entendait des rires, des petits chantonnements taquins, et des choses qui lui frôlaient la tête et les bras avec douceur, sans lui faire de mal. Doucement, elle baissa les bras, intriguée, se demandant qui étaient ces drôles de Pokémon qui semblaient jouer avec elle. Alors qu’elle tendait timidement la main, pour tenter d’en effleurer un, des bras se refermèrent autour d’elle pour la tirer en arrière. Le nuage noir disparut, faisant réapparaître la faible lumière de l’aile, et le regard angoissé de Cael qui la fixait, quelque peu apeuré et inquiet qu’elle ait été malmenée. Eryn n’eut pas le temps de le rassurer. Face à l’ombre noire qui venait de se redresser pour les engloutir tous les deux, Cael s’était relevé d’un bond pour s’interposer entre sa copine et le danger, avant de foncer dessus aussi bêtement que courageusement, pour se manger brutalement un mur. La Mentali ne put que facepalm, tandis que l’ombre noire, surprise, se figea, avant de partir d’un tout petit rire amusé. Ils allaient à nouveau bondir sur Eryn, sans doute pour jouer, mais son équipe ne l’entendait pas de cette oreille. Il y eut une brève lumière rouge, et son Cabriolaine apparut devant elle, bêlant et agitant ses pattes de colère pour faire comprendre à l’ombre que le jeu était terminé. A contrecœur, l’ombre noire s’en fut, se dissolvant dans l’obscurité, laissant Eryn seule au chevet de son petit ami assommé, tandis que le reste de l’équipe les rejoignaient en galopant.

« Ahlala, ce Cael alors… Katara, Pistolet à O, Bleuenn, Doux Parfum, je vous prie. »

Obligeantes, les deux femelles s’exécutèrent. Un parfum lourd et entêtant fut mis en place par la Macronium, tandis que la Mustébouée se penchait vers son dresseur pour l’arroser délicatement d’eau pour le réveiller. Il ouvrit les yeux au bout de quelques secondes, au soulagement de la Mentali. Il se redressa d’un coup, et elle ne dut sa sécurité qu’à la vivacité du Cabriolaine, qui avait saisi des dents le bout de son tee-shirt pour la tirer en arrière, empêchant le Phyllali de lui casser le nez. Ce dernier se tourna vers elle pour lui demander ce qu’il s’était passé, enchaînant directement en disant qu’il n’avait pas ressenti le moindre frisson de peur en affrontant l’ombre noire. Le sourire attendri de la Mentali fut une belle réponse, même si derrière cette jolie déclaration, Eryn comprenait surtout qu’ils n’avaient pas eu affaire à un Spectre. Sinon, il l’aurait senti de suite et se serait probablement évanoui avant d’avoir fait trois pas.

« Tu t’es interposé entre l’ombre et moi, tu lui as bondi dessus, et tu t’es pris un mur avant de tomber dans les pommes. Yakuru a fait fuir l’ombre noire en lui faisant comprendre qu’on ne voulait pas jouer avec elle, donc elle est partie, puis Bleuenn et Katara t’ont réveillé. » Elle se tut quelques instants, le temps de caresser la tête duveteuse de son Cabriolaine. « Et je ne pense pas non plus qu’il s’agissait d’un Spectre. Ca m’avait tout l’air d’être une illusion. Sol est le seul ici à être capable de faire ça… Sauf si l’un de ces crétins possède un Zorua ou un Zoroark. »

Besoin était-il de préciser que ses deux terreurs avaient disparu ? Apparemment pas. Cael avait fait sortir Keru, l’Elecsprint, pour lui demander d’aller chercher Sol, ainsi que Deku et Pampero. Il ne fallut que quelques minutes pour que l’Elecsprint ne revienne en traînant devant lui les deux petites Plantes qui couinaient de protestation, ne comprenant pas ce qu’on leur voulait, tandis que Sol gigotait, coincé dans la gueule de Keru. Il fut lâché sans grand ménagement devant Cael, tandis que Deku et Pampero se précipitaient vers elle en piaillant leur mécontentement. Comment ? Alors qu’ils se promenaient tranquillement dans le musée, on venait les chercher comme des vauriens en les traînant jusqu’ici ? Cependant, voir Eryn plisser les yeux et croiser les bras leur fit comprendre qu’ils avaient possiblement fait une bêtise. Pampero couina, outrée. Pour une fois qu’ils n’avaient rien fait, ils allaient se faire gronder pour rien ?!

« Je ne trouve pas ça drôle du tout, vous deux ! Vos petites blagues nous ont fait peur, autant à Cael qu’à moi, et je ne trouve pas ça très charitable de vous en prendre à nous ! Je suis votre dresseuse, je vous traite bien, Cael a peur des Spectre et vous le savez très bien, alors pourquoi est-ce que vous - »
« GROOOOOOOOOOOOOOOH ! »

La Mentali se tut brusquement, et pâlit en voyant ses deux Spectre se serrer l’un contre l’autre en regardant quelque chose d’immense derrière elle. Cael, lui aussi, l’avait vu, et cela força Eryn à se redresser tout doucement, juste à temps pour voir que l’ombre noire était revenue. Yakuru bêla à nouveau d’un ton catégorique, pour signifier à l’ombre qu’ils ne voulaient toujours pas jouer avec elle. Comme vexée, l’ombre entoura une statue de Groudon, et disparut à l’intérieur. Quelques secondes plus tard, la statue s’illumina de lignes brillantes, et ses yeux virèrent à l’écarlate. Les deux dresseurs n’eurent pas besoin de se concerter pour se comprendre. Fuite ! En toute hâte, ils filèrent vers le trou béant de la porte, leurs Pokémon les suivant de près, le grognement de colère du faux Groudon accompagnant leur course éperdue. Alors qu’ils sortaient en hâte, ils entrèrent violemment en collision avec un adulte, le jetant au sol. Eryn se redressa en toute hâte, prête à lui dire de fuir pour sa vie, mais le regard noir de colère de Franklin Roseverte la cloua sur place. Ce dernier se releva, raide comme un piquet, essayant à grand-peine de retenir ses émotions violentes.

« Alors, vous vous amusez bien ? Le musée est joli ? Les expositions sont à votre goût ? » Eryn garda le silence, mouchée par la voix contenue de leur professeur. « Ca fait quarante-cinq minutes que je vous cherche dans tout ce fichu musée ! Est-ce que vous vous rendez compte de l’énorme perte de temps que j’ai investi pour vous retrouver ? Vous pensez être là pour du tourisme ou quoi ? Vous êtes sensés rester avec moi, pas vous promener dès que j’ai le dos tourné ! Est-ce là la réputation que vous voulez donner à notre école ?! »
« Mais… Il y a un… »
« Silence ! » La rose se tut aussitôt, rentrant la tête dans les épaules. « Maintenant, on va redescendre pour se rendre à la prochaine conférence sur les Pokémon Légendaires et leur influence sur le monde. Mais je vous préviens : si je me rends compte que vous avez encore déserté… »

Le regard de glace de Franklin Roseverte parla pour lui, et il tourna les talons pour redescendre les escaliers. Comme une enfant prise en faute, Eryn tourna un regard dépité vers Cael. Elle avait vraiment vu ce Groudon ! Et cette ombre noire ! Et tout le reste ! Pourquoi ne voulait-il pas les écouter ? Le cœur lourd, et avec un mauvais pressentiment qui l’étreignait, elle attrapa la main de Cael pour redescendre les escaliers à la suite de leur professeur.





We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Cael Joy
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20
Niveau : 73
Jetons : 995
Points d'Expériences : 2469
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Application du plan Ranger numéro 33, repli stratégique ! Ma dernière tentative pour combattre cette chose noire s'est soldé par un petit voyage au pays des songes, autant vous dire que je ne suis pas pressé de recommencer...Ni de me faire bouffer par un Groudon venu du fond des âges. Pourtant, même lorsque l'ombre pénètre dans la statue, je n'ai pas ce frisson caractéristique...Me dites pas que mon scanner à Spectres est en panne, ce serait vraiment le pire moment possible ! Ça fait presque douze ans que tu me pourris la vie, tu vas pas me lâcher au moment où tu peux m'être utile pour la première fois !
Néanmoins, nos chances de vaincre un légendaire, fantôme ou non, sont quasi-nulles et j'emboîte le pas à la Mentali, non sans m'être assuré de couvrir nos arrières (On se refait pas...Et puis j'ai une revanche à prendre !)

-Keru, essaye de le ralentir avec Cage-éclair !

Quoi...Comment ça ''Groudon est un type Sol, Ranger à la manque'' ? Non mais déjà, c'est pas un vrai Groudon, je vous permet pas de mettre en doute mes connaissances sur les Légendaires d'Hoenn ! Vous m'auriez demandé des détails sur Gi...Gira...Bref, sur le gros machin avec six pattes de Sinnoh, ok, j'aurais eu plus de mal. Mais Groudon, le Mont Mémoria est juste à coté de Nénucrique, je suis pas complétement stupide ! Ce truc est une statue au cas où vous l'auriez pas remarqué, donc attaque Eletrick ou pas, ça ne change rien. D'ailleurs, l'énergie crépitante qui s'accumule autour de la crinière de Keru, avant de déferler sous formes d'anneaux luisants sur sa cible, ne semble pas causer la moindre gêne notre poursuivant qui lâche un dernier rugissement, avant que nous ne plongions à l'angle du couloir le plus proche.
Surtout que...Il n'a pas l'air de nous poursuivre ? Mais c'est quoi ce monstre au rabais ? Il n'attaque pas les jeunes filles sans chevalier protecteur, il ne poursuit pas deux proies aussi manifestement jeunes et délicieuses...Y'a un truc pas net, là-dessous. Pour un peu, je ferais presque demi-tour, mais...

*BUNK*

...Roseverte. En chair et en lunettes. Avec une énorme pointe de fureur qui sonnerait même Lucki s'il était présent. Euh, finalement, je peux affronter le Groudon fantôme ? Non parce que, même si je suis sûr d'y rester, au moins ce sera rapide et sans douleur. Eryn étant une Mentali, il devrait l'épargner...Mais moi , je sens que je ne vais pas tarder à faire connaissance avec l'aile des instruments de tortures kalosiens.

''Alors, vous vous amusez bien ? Le musée est joli ? Les expositions sont à votre goût ?''

Quelque chose me fit que lui répondre '''Oui, absolument'' n'arrangerait pas nos affaires, bien au contraire...S'ensuit alors une diatribe acide de la part de mon référent, qui nous
ramène au rang de petits enfants bien sages. Il ne veut pas non mettre à  la garderie de l'accueil, tant qu'il y est ? Ça va bien cinq minutes, d'autant que c'est quand même lui qui nous as empêché de le suivre pour assister à la présentation précédente. Lorsque Eryn tente de riposter,  je ne peux que lui adresser un regard contrit accompagné d'un soupir..Inutile de lutter, il est plus borné qu'un Leviathor. On pourrait lui lâcher la statue de Groudon sur le pied qu'il parviendrait encore à contester son existence, parce que l'idée ne vient pas de lui.  Nous n'avons pas vraiment le choix, je suppose...Autant le suivre, dans tous les cas, on s'éloigne de l'ombre noire. Il sera toujours temps de lui fausser compagnie à un moment ou un autre pour enquêter un peu plus  ou avertir la sécurité.
Les marches s'enchainent sous nos pas et bientôt, notre trio fait son grand retour dans le hall principal : Manifestement, la prochaine conférence ne va pas tarder à commencer, élèves et scientifiques se massant aux portes de la salle principale. Et maintenant que j'y pense, Bastien et son équipe doivent présenter leurs résultats, il y aura au moins un point positif. Pas que l'idée d'une conférence sur les Légendaires me dérangent. Mais me retrouver collé à Roseverte pendant l'heure qui va suivre. Il doit bien exister un moyen d'y échapper à ça. En tout cas, il a pris ses précautions, le bougre : Le voila qui nous pousse presque en direction de la porte, avant d'entrer à son tour. Mais à l'instant où Eryn et moi essayions de nous asseoir au bord de l'une des rangées, le bras du référent Phyllali stoppe net notre avancée.

'' Puisque vous n'êtes pas capable de profiter de la chance qui vous est offerte, je vais devoir éviter que vous partiez en vadrouille, sans préavis. Mcnellis, votre référente m'a dressé un portrait appréciable de votre sérieux en classe, aussi vais-je vous ''autoriser'' à vous asseoir ici. Joy, en revanche...Vous allez me suivre, je veux vous garder à l'oeil. Et pour vos Pokemons...''

''...Oui ? ''

''...Dans leurs Pokéballs. Tout  de suite.''

C'est bon, c'est bon, j'ai compris. Pas la peine de regarder Keru comme si elle venait de baver sur vos chaussures. Bon, ok, c'est totalement ce qu'elle vient de faire...Mais on va pas en faire un drame ! De mauvaise grâce et avec un regard d'excuse à l'Elecsprint, je rappelle celle-ci dans sa sphère métallique. Mais à l'instant d'en faire de même avec Sol (Qui ne semble PAS DU TOUT content de se voir ainsi puni sans raison), ma bouille maussade se mue rapidement en un sourire machiavélique.

''Euh, professeur ?''

''Qu'est-ce qu'il y a ENCORE, Joy ?!''

''Ben, vous voyez...Je connais un des présentateurs et je voulais juste...le remercier avant qu'il ne fasse sa présentation. J'étais là cet été quand son équipe effectuait des recherches au Lac Courage. Bastien Ravery, vous vous souvenez, il faisait partie de mes sources pour le devoir sur les Légendaires de cet été.''

''Si vous faites référence au torchon que vous m'avez rendu à la rentrée, permettez-moi de vous dire que vous auriez dû l'écouter davantage. Je vous laisse cinq minutes, pas UNE de plus. Si dans cinq minutes vous n'êtes pas là, je vous colle tous les deux en retenue pour un mois...La bibliothèque de l'école a grand besoin d'être rangé de fond en comble.''

Le temps d'un ''merci'' à peine audible,  d'adresser un clin d'oeil  imperceptible à la Mentali, et je me mets à courir en direction des coulisses. Une fois hors de vue, bien dissimulé derrière l'un des rideaux qui encadrent l'estrade, il ne nous reste plus qu'à mettre mon plan à exécution. Et quelque chose me dit que convaincre Sol ne sera pas bien difficile vu le rictus maléfique qui orne les traits du renardeau.

''Tu sais ce que tu as à faire, hein...Sors-moi ton meilleur jeu d'acteur, c'est le bon moment pour ça.''

La silhouette du type Ténèbres se brouille un instant, avant de commencer à grandir. En quelques secondes, c'est la copie conforme d'un jeune garçon aux cheveux roses, deux queues de cheval battant sur les épaules et portant une veste jaune et bleue qui se dresse devant moi. La seule différence avec le modèle originale, finalement, c'est le sourire mauvais que m'adresse mon jumeau. Début de l'opération ''On embrouille Roseverte !''
Alors que les lumières s'éteignent, ce sont bien deux Phyllalis qui sortent de derrière le rideau. Mais si le premier rejoint directement la rangée où m'attend Roseverte, il y en a un qui se glisse discrètement jusqu'à l'arrière de la salle, avant d'effectuer un large tour, jusqu’à rejoindre la rangée qui précède celle d'Eryn.
À tâtons pour ne pas provoquer l'ire d'un auditeur et faire foirer toute l'opération, je parviens à me contorsionner pour circuler entre les chaises et leurs propriétaires. Pendant ce temps sur l'estrade, un jeune assistant tente maladroitement de démontrer l'influence de Relicanth sur son environnement et les raisons qui permettraient de le considérer comme Légendaire en tant que tel du fait de sa rareté....C'est pas gagné, amigo, mais je sens presque l'arrogance de Roseverte qui émane comme une supernova lorsque le présentateur évoque ses travaux pionniers sur le sujet. Néanmoins, les murmures sceptiques qui parcourent la salle me fournissent une diversion idéal et je parviens enfin à hauteur de la Mentali. Le temps d'un petit bisou dans le cou pour attirer son attention (Chut, c'est ma copine, j'ai le droit !)...

''Il a du courage....Mais j 'aurais probablement eu encore plus de mal s'il avait essayé de prouver que Magicarpe était un Pokémon Légendaire. J'ai trouvé de quoi occuper Roseverte, ça te dit de retourner à l'étage à la fin de cette conférence ? J'aimerais vraiment savoir ce qu'était cette chose qui nous ai tombé dessus...''
Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
Se retrouver avec Roseverte, une bonne ou une mauvaise chose ? Eryn était partagée. Rester avec le professeur leur permettait d’être plus ou moins protégés des bizarreries de ce musée, mais ça voulait aussi dire devoir supporter ses crises d’égocentrisme et sa prétention sans bornes. Et surtout devoir supporter ses coups de sang ! Voilà que sans raison, il lui permettait gracieusement de s’asseoir à la place qu’elle souhaitait choisir, tandis qu’il obligeait Cael à rester près de lui, sans doute pour surveiller qu’il ne fasse pas de bêtises. Et voilà qu’ils se retrouvaient séparés, maintenant ! De fort mauvaise humeur, la Mentali se laissa tomber sur sa chaise, n’appréciant que peu le fait d’être séparée de son petit ami, même l’espace d’une conférence, selon le bon vouloir d’un adulte aussi prétentieux que suffisant. Yakuru, son Cabriolaine, posa la tête sur le bureau de bois, pour permettre à sa dresseuse de se calmer en lui caressant doucement la tête. La conférence allait être longue. Mais intéressante ! L’influence des Pokémon Légendaires sur le monde ! Peut-être allaient-ils parler de Shaymin ? Avisant Cael, qui sortait des coulisses pour rejoindre Roseverte, elle le suivit des yeux et lâcha un profond soupir. Elle aurait bien voulu être avec lui, plutôt que seule dans son coin…

« Car, après tout, Relicanth est un Pokémon préhistorique qui - » Eryn lâcha un nouveau soupir. Quel ennui ! On aurait presque dit un exposé étudiant. « … Grâce aux recherches scientifiques menées par l’éminent professeur Franklin Roseverte… »

Après le soupir, ce fut le facepalm. L’éminent professeur ? Rien que ça ? A tous les coups, Roseverte allait exploser d’orgueil et de fierté, après ça. Surtout que non content de lui lécher les bottes, l’assistant étalait maintenant tout son travail pour essayer d’avancer ses théories fumeuses selon lesquelles Relicanth était un Pokémon Légendaire. Quel ennui… Elle s’était attendue à ce qu’ils parlent de Groudon, de Kyogre, de Mew, de ceux qu’elles ne connaissaient pas, et eux, ils étaient là, à parler des Pokémon fossiles et préhistoriques en essayant de leur faire avaler le fait qu’un jour, ils avaient été des légendaires. Eryn n’avait qu’une seule question. Pourquoi avaient-ils disparu, dans ce cas ? Son regard se mit à scruter le vague. Elle ne parvenait pas à s’intéresser à la conférence… Qui durait encore deux heures ! A quelques tables de la sienne, un étudiant fatigué s’était affalé sur son pupitre en bois, son tee-shirt légèrement relevé laissant voir son ventre plat, la bouche légèrement entrouverte laissant comprendre qu’il dormait en silence. La Mentali pouffa de rire, et faillit couiner de surprise en sentant quelque chose effleurer son cou.

« Cael ?! » Elle baissa brusquement le ton pour ne pas attirer l’attention. « Dis-donc, tu en as mis, du temps ! J’ai cru que tu ne me rejoindrais jamais ! Tu as envoyé Sol, c’est ça ? » Pas besoin de réponse. C’était évident. Sol était le seul capable de faire ça. « Espérons qu’il ne te vende pas juste pour s’amuser… Allez, on s’en va, cette conférence est barbante à mourir. »

Discrètement, la Mentali quitta sa place pour se faufiler derrière Cael, jetant un rapide coup d’œil à Roseverte qui suivait la conférence avec une attention non feinte. Tout ça parce qu’on parlait de ses travaux ! Crâneur. A côté de lui, Sol restait immobile, faisant office d’étudiant faire-valoir, de figurine décorative pour le professeur, qui pouvait prouver qu’il avait assez de cœur pour emmener des étudiants avec lui. En silence, ils quittèrent la pièce, et s’éloignèrent suffisamment pour qu’Eryn puisse tirer Cael à l’écart, porter la main à sa ceinture à Poké Ball pour en sortir son Métamorph. La gelée rose tomba au sol, se redressa légèrement, pour lever les yeux vers sa dresseuse, interrogateur. Oui ? Encore des recherches scientifiques à faire, peut-être ?

« On va essayer une nouvelle chose. Essaie de prendre mon apparence ! »

Zhu Li fixa sa dresseuse quelques secondes, et devint brusquement flou, avant de grandir d’un coup. Sans la moindre difficulté, il venait de prendre l’apparence d’Eryn, regard et cheveux roses compris, sans oublier les vêtements et, détail qui tue, son sac bandoulière. C’était à la fois fascinant et perturbant. Sans se laisser démonter, malgré les frissons de malaise qui ne demandaient qu’à glisser, elle reprit la parole d’un ton assuré.

« Félicitations, tu es moi ! Ta mission, maintenant, c’est de retourner dans la salle, t’asseoir où j’étais assise, te faire passer pour moi, et empêcher Sol de faire la moindre bêtise qui pourrait nous porter préjudice. Compris ? »

Zhu Li hocha la tête, accusant réception de sa mission, et tourna les talons pour retourner dans la salle de conférence qu’ils venaient de quitter. Les deux dresseurs se jetèrent un bref coup d’œil, avant de se diriger vers les escaliers pour retourner à l’étage maudit. Eryn ayant un sens de l’observation meilleur que celui de Cael, elle passa devant, son Cabriolaine trottinant bruyamment devant elle. Elle devrait songer à lui mettre des petits chaussons pour amortir le bruit… Il ne serait pas mignon, son Cabriolaine, avec une pantoufle à chaque patte ? Elle retint à grand-peine son éclat de rire à cette idée. Surtout qu’ils venaient d’arriver à l’étage maudit, le gros trou dans la porte confirmant le passage discret et silencieux de Cael quelques minutes auparavant. Ahlala… Malgré son appréhension très compréhensible, elle entra dans l’aile détruite pour s’arrêter devant la statue de Groudon, qui les avait tant effrayés avant l’arrivée de Roseverte attiré par le boucan. La statue de pierre, parfaitement immobile, ne faisait pas mine de luire ou de grogner, rassurant quelque peu la trouillarde petite Mentali.

« Ce n’est rien d’autre qu’une grosse statue décorative… »

S’enhardissant, la Mentali posa la main sur le Groudon factice, qui ne bougea pas d’un pouce. Rassurée à présent, elle décolla sa main pour se tourner vers Cael, toute sourire, prête à lui dire que tout allait pour le mieux.

« GROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOH ! »

La Mentali s’immobilisa. Son sourire se figea, et elle blêmit en voyant son Cabriolaine reculer prudemment, effrayé par ce qu’il semblait voir. Elle fit brutalement volte-face pour voir ce qu’il se passait, et resta sans voix devant le spectacle. L’énorme statue d’Arceus venait de s’allumer, et une à une, les statues des Pokémon Légendaires s’illuminaient à leur tour. Effrayée, elle recula tout doucement, jusqu’à se retrouver à côté de Cael, dont elle saisit la main pour la serrer entre ses doigts fins, cherchant une protection et un réconfort illusoire auprès de son petit ami, sans doute aussi terrifié qu’elle. Apparemment, les statues de pierres n’avaient pas abattu toutes leurs cartes : après avoir juste réveillé Groudon, voilà qu’elles se réveillaient toutes !

« C’est Sol, hein ? Dis-moi que c’est lui, et qu’il n’est pas en bas avec Roseverte… S’il te plaît… »

C’était le Zorua de Cael. C’était forcément lui. Qui d’autre pouvait être capable de créer des illusions pareilles pour les faire tourner en bourrique ? Parce que c’était obligatoirement une illusion, pas la réalité… N’est-ce pas ?





We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Cael Joy
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20
Niveau : 73
Jetons : 995
Points d'Expériences : 2469
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Deux Eryn...Il y a deux Eryn. Alerte, bug mental total devant la surcharge de mignon devant les yeux d'un malheureux Ranger. Pourtant, je SAIS que l'une des deux, c'est juste Zhu li transformé (Et aucun commentaire sur mes prétendus gênes de Métamorphs. C'est pas parce que je suis un Joy qu'on doit m'assimiler à une gelée rose polymorphe !), mais y'a pas moyen...Je rougis aussi bêtement que d'habitude lorsque les deux petites fleurs qui me font face se détaillent avec attention. Pourtant, le plan d'Eryn vient se coupler idéalement au mien : Sol est bien trop occupé à faire des mimiques improbables juste à coté de notre professeur , ne reprenant son rôle d'élève sage que lorsque le référent Phyllali se tourne vers lui afin de comprendre ce qui suscite l'hilarité de ses voisins. Couplé à la présence du clone de la Mentali, aucune chance que Roseverte ne s'aperçoive de quoi que ce soit avant notre retour !
Plus qu'à quitter les lieux discrètement, en évitant au passage l'hotesse de l'accueil qui paraît mourir d'ennui, accoudée à son comptoir. Désolé mademoiselle, mais on a une enquête à mener...
Heureusement pour nous, c'est Eryn qui prend la tête de l'expédition (En même temps, si j'avais essayé de le faire, y'a des chances qu'on se soit retrouvé à Myokara sans comprendre comment), et nous ramène rapidement à l'étage incriminé. Sur place, comme une preuve que nous n'avons pas rêvé de cette ombre, le trou béant qui orne la porte et la statue de Groudon sont toujours là...Mais aucune trace de la créature mouvante qui a bien manqué de nous avoir par deux fois. Tandis que je laisse sortir Ventus de sa Pokeball, Eryn s'enhardit même à la toucher, sans provoquer la moindre réaction du colosse lithique.

*GROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOH !*

-Eryn, recule !

Effectivement, ce n'est pas la statue du Groudon qui vient de rugir mais l'intégralité des sculptures qui parsèment la pièce ! Une à une, les statues voient leurs yeux s'illuminer et la plus imposante d'entre elle, une immense masse de pierre taillée représentant Arceus, semble se distordre tandis que les anneaux qui ornent son dos s'embrasent de la même lueur malsaine. Eryn est venu se réfugier juste à coté de moi, et même si je ne suis pas rassuré le moins du monde, il y a un truc qui cloche...Non sérieusement, tout à l'heure, dans la panique, je n'y ai pas vraiment fait attention, mais là, maintenant que je peux observer la situation en réfléchissant un minima, ça me titille de plus en plus : Pourquoi est-ce que je n'éprouve pas le besoin de mettre un ou deux continents de distance entre ces statues et nous ?

''C’est Sol, hein ? Dis-moi que c’est lui, et qu’il n’est pas en bas avec Roseverte… S’il te plaît…''

-Je...Je voudrais bien, mais même si c'était lui, il ne pourrait pas faire une illusion pareil. J'suis même pas sur que Luné pourr...

*Tilt* Mais si...Luné serait PARFAITEMENT capable de créer un mirage de cette ampleur. En fait n'importe quel Zoroark en aurait la possibilité. Lors de ma mission à Kalos avec Estelle, il a suffit de quelques-uns de ces Pokémons pour changer intégralement l'environnement alentours, nous enfermant dans un monde d'illusions. Et jusqu'à ce qu'on ne réussisse à s'en débarrasser, impossible de discerner le vrai du faux, ils pouvaient nous faire croire à n'importe quoi, rien qu'en se concentrant un peu.
En temps normal, ce ne serait qu'une hypothèse, mais il y a autre chose : Même si on essaye de nous faire croire le contraire, il est impossible qu'il s'agisse de fantômes en colère, qui animeraient ces statues pour nous punir. Même si je me vois mal m'en vanter, comme détecteur de Spectres, je me débrouille assez pour voir que là, on se fiche complétement de nous....Et que ça suffit ! Je me trompe peut-être, mais dans tous les cas, il va y avoir du Ranger en colère au menu, avant de passer à la suite !

''C'est un très joli son et lumière, mais désolé, le spectacle est terminé ! Ven ! ''

Répondant à mon appel, le Furaiglon exécute un plongeon depuis les hauteurs de la salle, avant de se mettre à virevolter entre les statues. Ces dernières qui semblaient grandir de plus en plus stoppent brusquement leur croissance et pendant un bref instant, on dirait que l'ombre qui les contrôle semble indécise quand à la conduite à suivre. Proftant de l'occasion, je libère de nouveau Keru et l'Elecsprint vient se placer juste devant nous, avant de se mettre à gronder, son pelage parsemé d'une myriade d'étincelles. Tout est prêt, là je suis sur mon terrain...Équipe d'intervention, en place !

''Keru, utilise Flair ! Ven, tiens-toi prêt avec Cyclone !''

En quelques bonds, la chienne électrique s'est placé au centre de la pièce et se met littéralement à sautiller sur place, tout en essayant tant bien que mal de repérer la moindre odeur qui se démarquerait. Ayant repris de la hauteur, Ven n'attend qu'une chose : Que je lui indique sa cible. Et malheureusement pour cette dernière, le flair de Keru s'avère plus puissant que ses illusions...

''Spriiiiiint !''

Poussant un long hurlement, Keru s'est littéralement jeté sur la statue d'Arceus dont le regard rougeoyant semble vaciller un instant. Sans attendre, Ven vole jusqu'à se retrouver à hauteur de la tête de l’œuvre. Ses ailes peuvent paraître petites et pourtant, c'est un véritable ouragan qui ne tarde pas à envelopper complétement la divinité de pierre, la dissimulant au regard. Et au milieu du vent, pas besoin d'avoir une ouïe aussi performante que celle de Keru pour entendre le grognement sourd qui peine face à l'assaut des bourrasques. Vu la force du vent, il ne devrait pas tarder à céder. Au même moment, une salve d'applaudissement émanent de l'étage inférieur...Apparemment, nous ne sommes pas les seuls à assister à un spectacle d'envergure.
Dans le même temps, les yeux des statues de la pièce s'éteignent un à un , jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un halo vacillant, au coeur du cyclone. Me rapprochant d'Eryn, je me retrouve réduit à hausser la voix pour détacher son attention du tourbillon. Elle semble un peu plus rassuré, mais j'attendrai d'être sûr qu'elle soit en sécurité pour un bisou, j'espère que vous n'y voyez pas d'inconvénient.

''Eryn...Eh oh ! Tu veux bien me donner un coup de main, petite fleur ? Je te livre le paquet, mais il faudrait que Yakuru nous le saucissonne bien serré. Tu penses que c'est dans ses cordes ?''

Pas que je doute des capacités de notre petite chèvre feuillu, mais Ven ne va pas tarder à envoyer la sauce. Trois...deux...un...décollage !
D'un geste digne, Keru appose une simple patte sur l'un des pieds de la statue et une colonne d'étincelles remonte le long de l'objet, qui lâche un autre grognement de douleur. D'un nouveau coup d'ailes, Ven intensifie la force du vent et une forme sombre se détache brusquement de la statue, avant de retomber au sol. Il fume légèrement, mais impossible de se tromper...C'est un Luné !...Pardon, un Zoroark. Juste grillé comme il faut et prêt à servir...Quoi, je veux bien être pour la protection des Pokémons, mais ça fait deux fois qu'il se moque de nous ! Et en plus, y'a un certain mal de crâne que je ne lui pardonne pas encore.
Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
Les statues s’allumaient une à une. Cependant, Cael n’avait toujours pas peur. Enfin, il ne s’était pas encore évanoui de trouille, ce qui sous-entendait qu’aucun Spectre n’était à l’œuvre dans cette mascarade quelque peu angoissante. Mais alors, si ce n’était ni un Spectre, ni Sol qui était en bas avec son Métamorph pour tromper la vigilance de leur professeur… C’était qui ? Cael, lui, semblait avoir une petite idée. Il commença par parler de Luné, avant de s’interrompre d’un coup, comme traversé d’une idée brillante. Eryn oublia deux secondes son angoisse pour plisser les yeux. Luné ? C’est qui ça ? Elle ne connaissait aucun Luné… Sauf s’il parlait du Zoroark de Leonidas, son préfet et ami ? Après tout, elle ne savait pas comment il s’appelait, celui-là. Avant qu’elle n’ait pu en placer une, Cael passait à l’action, lançant Ven, puis Keru, contre la statue. Indécise, ne sachant que faire, Eryn ne put que se tenir là, sans comprendre. Pourquoi attaquait-il la statue ? Cependant, il semblait bien faire. L’illusion se gondolait, et finit par exploser sous l’effet des deux Pokémon. Puis le Zoroark finit par apparaître, quelques secondes, avant de disparaître derrière une nouvelle illusion. Ce fut le moment que choisir Cael pour la rappeler à l’ordre, la faisant sursauter. Le saucissonner. Oui, c’était une bonne idée.

« Oh, euh, oui, bien sûr ! Yakuru, Khensit, Fouet-Lianes ! »

Les attaques des deux Pokémon Plante se croisèrent et s’entremêlèrent pour saucissonner le Pokémon Ténèbres, encore groggy de ces combinaisons d’attaques. Bien maintenu par les deux Plantes, il ne pouvait plus attaquer, et finalement, son illusion se dissipa, dévoilant une pièce assez lumineuse, grâce aux larges fenêtres laissant passer les rayons lunaires, et les statues rocheuses représentant les Pokémon Légendaires qui, cette fois-ci, ne semblaient pas motivées à bouger. Ouf… Problème résolu alors ? Visiblement, oui, vu que rien ne semblait bouger, que tout était immobile, et que le Zoroark lui-même ne bougeait plus, pour essayer de se réveiller un peu et faire passer son mal de tête. C’est qu’il l’avait beaucoup cogné, Cael ! Satisfaite, la Mentali se redressa un peu, pas trop brave cependant, de peur que le spectacle d’illusions recommence aussi sec.

« Je crois qu’on l’a eu, Cael… » La petite rose esquissa un sourire. « On continue notre visite guidée ? J’aimerais bien voir l’exposition sur Almia moi ! »

A ce moment précis, elle aurait vraiment aimé que Cael acquiesce, et qu’ils quittent la pièce sans se retourner, laissant le Zoroark et leurs problèmes dans l’exposition sur les Pokémon Légendaires. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Car pile à la fin de sa phrase, le Zoroark, qui avait vraisemblablement pris trop de coups pour en supporter davantage, finit par tomber sur le côté, KO. Immédiatement, un long grondement de menace se fit entendre, qui ne provenait pas du Pokémon à terre. Yakuru, bien qu’impressionné, se rapprocha de sa dresseuse et bêla un avertissement. Il était petit, certes, mais le premier qui tenterait de faire du mal à Eryn le paierait très cher ! La pièce fut à nouveau plongée dans l’obscurité, et un bruit vif se fit entendre dans les ténèbres, passant à quelques centimètres de la rose qui couina de surprise. Quand la lumière revint d’un coup, presque insupportable à leurs yeux, le Zoroark au sol avait disparu, volatilisé. La Mentali souffla, agacée.

« Mais… Mais il est où ? Il était là il y a trente secondes ! »

Aucun doute. Le Zoroark avait bien disparu. Yakuru, qui s’était penché au sol pour regarder l’endroit où il était quelques secondes plus tôt, bêla pour attirer leur attention sur les quelques filaments blancs collés au sol. Les apercevant, Eryn s’accroupit, prenant son courage à deux mains pour en effleurer un du bout des doigts, s’enhardissant en voyant que le truc n’était ni dangereux ni agressif. En plus… Elle connaissait cette texture. C’était filandreux, ça collait aux doigts, elle y avait eu recours plusieurs fois pour coudre ou réparer des objets… Du fil ? Non, pas du fil. De la Sécrétion d’Insecte ! Achille, son Charmillon, en avait fait assez souvent à sa demande, et elle l’avait largement utilisée, profitant de l’incroyable résistance de la Sécrétion de son papillon. Les quelques peluches qu’elle avait recousu avec tenaient encore le coup, et les rares déchirures dans ses vêtements, ou dans ceux de Dahlia, avaient été réparés avec cette même Sécrétion magique. Quelque peu songeuse, elle plissa les yeux, réfléchissant intensément. Un Zoroark sauvé par un Pokémon capable de plonger la pièce dans le noir avant d’utiliser Sécrétion pour le ramener… Un Pokémon Spectre/Insecte, ça existe ? Il y avait bien Munja, mais à sa connaissance, il ne connaissait pas Sécrétion, lui.

« Cael, je crois que nous sommes face à un problème… Apparemment, le Zoroark n’était pas seul. Regarde… » Elle leva vers lui sa main recouverte de fils de soie. « C’est une attaque Sécrétion. Je la reconnais, parce qu’Achille l’utilisait souvent. J’ai comme l’impression qu’un Pokémon a plongé la pièce dans le noir avant de rapatrier son collègue blessé. A moins qu’il n’y ait eu plusieurs Pokémon ? »

Plusieurs Pokémon… La Mentali se sentit quelque peu mal à l’aise. Avaient-ils fait une erreur en attaquant le Zoroark ? Avaient-ils mis les autres en colère ? Ca allait être difficile de se battre contre un groupe de nombre et de types inconnus, surtout si le Zoroark se réveillait et les plongeait à nouveau dans une illusion, comme tout à l’heure avec les statues ! Peut-être que le plus sage serait de retourner à la conférence et de rester avec Roseverte ? Ce professeur avait beau être aussi insupportable que méprisant, Eryn lui faisait confiance pour savoir lire derrière l’illusion, et leur dire combien de Pokémon se cachaient derrière. Et tant qu’à faire, le type et le niveau de chacun d’entre eux, aussi. N’était-il pas un éminent Scientifique, après tout ? Doucement, la Mentali se releva, scrutant bêtement les ombres pour le cas où l’un des Pokémon déciderait d’en surgir pour les attaquer de front. C’était stupide, n’est-ce pas ? A tous les coups, ils devaient surtout les surveiller avec méfiance, pour voir ce qu’ils allaient faire, et s’ils devraient attaquer pour protéger leur camarade tombé au combat. Du coup, peut-être que les chercher maintenant était la meilleure solution ? S’ils partaient, ils se mettaient en sécurité, mais ils permettaient au Zoroark de se retaper, et peut-être de les retrouver pour se venger. S’ils s’entêtaient, ils se mettaient en danger, mais cela leur permettrait peut-être de capturer tout le groupe et de le remettre à la sécurité pour avoir la paix. Le tout en moins de deux heures, pour ne pas avoir de problèmes avec Roseverte… Bah, pourquoi elle hésitait ? Sa décision était prise depuis le début, après tout.

« Viens, il faut qu’on y aille. On a trop traîné, la conférence est presque finie, en se dépêchant un peu on aura peut-être la chance de s’y faufiler sans être punis. »

Sans lui laisser le temps de protester, ou de lui rappeler que la conférence terminait dans une heure et quarante-cinq minutes, elle lui attrapa la main en lui faisant son plus beau sourire pour qu’il la suive et qu’ils quittent la pièce. Comme elle s’y attendait, personne ne les suivit, même si elle sentait leurs regards pesants dans son dos. Mais, plutôt que de tourner à gauche vers les escaliers, elle obliqua vers la droite pour retourner dans la première salle où ils s’étaient perdus, celle dans laquelle elle avait accroché un élève à une épée. D’ailleurs, il n’y était plus suspendu. Elle se disait bien que Cael ne le laisserait jamais planté là. Dommage… Ils traversèrent toute l’aile, bien conscients qu’ils ne se dirigeaient pas dans la bonne direction, même le pas assuré de la Mentali pouvait laisser croire le contraire à quelqu’un ne connaissant pas le chemin… Comme les Pokémon de la salle d’à côté, par exemple. Finalement, ils sortirent de l’aile par une autre porte, que la rose referma soigneusement, et elle lâcha enfin la main de son petit ami, pour lui montrer une autre porte un peu plus loin.

« Si j’en crois les plans placardés un peu partout dans les couloirs, si on passe par l’aile juste là, on pourra retourner à l’aile des Pokémon Légendaires, et essayer de mettre la main sur notre petit groupe en les prenant à revers. Ca te dit ? »





We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Cael Joy
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20
Niveau : 73
Jetons : 995
Points d'Expériences : 2469
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Je veux bien être gentil, ranger et tout ça, mais à la fin, moi aussi, j'ai le droit d'en avoir assez ! Alors, ce petit sentiment de culpabilité que je ressens à la vue de ce Zoroark à la fourrure ébouriffée et roussie par endroits, et même s'il est actuellement saucissonné façon paquet cadeau, je vais l'ignorer (totalement...beaucoup...un petit peu....Le pauvre, quand même) !
Eryn a parfaitement répondu à ma demande et il ne nous reste plus qu'à livrer le mauvais plaisantin pattes et museaux liés aux autorités compétentes, afin qu'elles...

*Grooooooh*

MAIS C'EST FINI À LA FIN? D'abord Roseverte, la statue qui m’assomme en combat singulier, le son et lumière terrifiant de tout à l'heure, c'était pas assez Arceus ? Comment tu fais pour en avoir encore quelque chose en réserve dans ta manche ? Promis juré, dès que je rentre à l'académie, je demande à coPAIN si sa malchance l'a frappé une seule fois durant mon absence, parce que là, j'ai l'impression qu'Eryn et moi, on prend pour deux ! Comme un écho au grondement caverneux qui a suivi l'évanouissement du Zoroark, le pelage de Keru se hérisse brusquement avant que l'Elecsprint ne se mette à vrombir comme un orage en devenir. Quelque soit la bestiole qui produit ce bruit menaçant, il faudra qu'elle franchisse le barrage formée par Yakuru et ma partenaire pour s'attaquer à nous. Pourtant, en lieu et place de l'assaut attendu, c'est la lumière qui décide de se faire la malle !
À tâtons, je parviens à me rapprocher d'Eryn, sans prêter la moindre attention aux mouvements ambiants: On se croirait pris dans une troupe de courants d'airs, et à plusieurs reprises, je sens quelque chose ou quelqu'un qui me frôle de très très prés. Et lorsque la salle finit enfin par retrouver son aspect normal...

''Il a complétement...disparu. J'ai jamais vu Luné le faire, mais un Zoroark, ça peut utilsier Téléport?''

10 sur 10 pour l'élève Cael, qui offre des attaques Psy à un type Ténèbres ! Prions pour qu'Eryn n'ai pas entendu cette magnifique erreur de ma part et concentrons-nous sur l'analyse de la Mentali. D'aprés elle, c'est une attaque Sécrétion qui a permis à notre ami précédemment ligoté de s'échapper par la voie des airs. Et puisqu'il y a peu de chances pour qu'un Zoroark utilise une attaque de ce style, c'est que forcément, il y a ..


''...Plusieurs Pokémons. Au moins trois puisque si on laisse ce Zoroark de coté, il en faut un qui puisse plonger la pièce dans le noir et un autre qui peut utiliser des attaques Insecte.''

Synchro parfaite avec ma Mentali préfére, mais en attendant, on est pas plus avancé. Enfin, si un peu : Malgré la disparition du Zoroark, j'ai toujours le même picotement dans la nuque. Nos petits farceurs ne sont pas loin, même si je ne les vois pas...Difficile de ne pas les sentir. Dites-vous que c'est l'aura de Lucki ou ma propre tendance à faire des farces, mais je SAIS qu'il y a quelqu'un, caché relativement prés de notre position et qui n'attend qu'une chose, c'est qu'on baisse notre garde. Sauf que après les petites surprises de tout à l'heure, la garde en question, elle culmine à une hauteur proche de la tour d'Illumis ! Cette fois, le Ranger ne se laissera pas avoir aussi facilement, vous pouvez me...Euh, Eryn ?

''Non, mais on a le temps, c'est dans...''

*Glumps*...Pourquoi je peux jamais lui dire, non ? J'veux bien être amoureux, mais pour une fois, on avait l'avantage, on aurait pu tenter le coup. Si jamais ils nous suivent, on va se retrouver en plein milieu de la conférence, avec une bande de spécialistes des coups foireux, et un Roseverte qui va probablement bouillir sur place, s'il prend conscience que c'est notre faute. Je tenterais bien de protester un peu, mais Eryn a l'air extrêmement pressé et si je la perds...Non, je préfère ne pas en parler. L'idée de tourner en rond dans ce musée parce que je ne trouve plus mon chemin, merci mais non merci. En plus, c'est complétement crétin : Une porte, ça ressemble à quoi à part à une autre porte ? Faudrait peindre des flèches au sol, ou je sais pas moi...Ah oui et changer les plans, aussi : Non parce que, selon comme on est tourné, ça change tout le temps et on finit complétement paumé...Non, sérieusement, j'espère VRAIMENT qu'Eryn sait ce qu'elle fait.

Au terme de plusieurs tours et détours, je remarque quand même un truc bizarre..Ça fait pas deux fois qu'on passe devant cette armure ? L'orientation, c'est peut-être pas mon truc, mais les points de repères, ça par contre...Faut pas me prendre pour un Ramoloss, je suis passé dans cette salle y'a moins d'une heure. Je veux bien me retenir de poser la question à Eryn par politesse, mais j'ai la nette impression qu'on tourne en...Oh !
En rond. On tourne en rond. Juste autour de nos cibles. La tactique la plus connue parmi toutes celle de traque. Et même si je féliciterais bien la petite fleur pour sa mise en scène de tout à l'heure, je vais quand même lui en toucher un mot...
Le temps de fermer la porte et c'est avec un chuchotement que je reprends la parole.

''Bon plan, Eryn, même moi, j'y ai cru. Mais la prochaine fois, essaye de prévenir, j'aurais laissé un Pokemon sur place. Puisqu’on est là, autant se mettre d'accord, je crois que j'ai un plan...''

********************

''Unité Shaymin, vous m'entendez ? Ils sont là.''

Malgré ma position pour le moins inconfortable, j'ai presque envie de rire : À demi dissimulé derrière une énorme statue de Dialga, l'IPok à demi dissimulé derrière ma paume, j'ai l'impression d'être dans un film d'espionnage. Après avoir ouvert la porte (J'espère qu'Eryn oubliera vite que j'ai du la crocheter un peu...Quoi, c'était juste un petit chapitre sur le réseau Ranger. En cas de problème, ça peut toujours servir !), je n'ai eu qu'à me glisser à l'intérieur de la pièce. Si tout se passe comme prévu, je n'aurais plus qu'à localiser précisément celui qui peut utiliser l'attaque Buée noire. Ensuite, pendant que Keru et Yakuru exécutent une double charge dans la pièce, il s'agira de le neutraliser avec l'aide de Katara et de Ventus. S'ils ne peuvent plus se cacher dans les ombres, on pourra immobiliser le reste de la troupe sans trop de mal.
Belle petite troupe d'ailleurs : Massé autour du Zoroark toujours inconscient, je dénombre pas moins de six silhouetes affairés et véhémentes. Alors voyons voir...
Le plus proche de ma position, on dirait un Cornébre. L'oiseau noir sautille d'un bord à l'autre de la pièce, comme s'il avait du mal à se calmer. On dirait que la suite des événement ne lui plait pas vraiment.
Un peu plus loin, encadrant le renard ténébreux, un Grahyena et une petite silhouette avec de longues griffes...Ah, c'est un Farfuret , qui semblent plongés dans l'étude de ses blessures. Les deux petits gardes du corps ont l'air aux aguets et je dois me plaquer brusquement contre la statue lorsque le chiot sombre dresse la truffe, comme s'il avait senti ma présence.
Et un peu en retrait, une forme insectoïde se laisse pendre du plafond, ses huit pattes soutenues par un ensemble de fils qui luisent dans la lumière des lieux. Le voila notre utilisateur de Secrétion, un gros Migalos qui attend le résultat de l'examen de ses compères.
Un, deux, trois, quatre, cinq...Pas d'autres cibles en vue, on a fait le tour.

''Eryn? Je crois que tout est prêt...À trois...Un...deux...TROIS! ''

Comme une tornade, la porte arrière de la salle s'ouvre brusquement pour laisser échapper un Cabriolaine, une Elecsprint  et ma partenaire Mentali en coup de vent. Dans le même temps, j'ai déjà sorti mon Capstick et jaillit hors de ma cachette, sous les yeux ahuris des Pokémons assemblés. Le Cornébre est le premier à se remettre de sa surprise et agite frénétiquement les ailes, avant de prendre une grande inspiration...Oh non, mon gaillard !

''Katara , stoppe-le !''

Un bref instant de flottement...Et une petite boule de fourure orange bondit litéralleemnt hors de la Pokéball que je tiens en main, avant de plonger tout droit sur l'oiseau nocturne !  Ce dernier, déséquilibré, pousse un croassement de surprise, avant de planer avec difficulté, tandis que Katara le bourre de coups de queues pour l'empêcher de libérer sa Buée noire. Et un problème de réglé !

''Ne le lâche pas !...Keru, attention !''

Le reste du groupe est déjà au prise avec Eryn et nos Pokémons, et tandis que Keru s'est déjà jeté sur le Grahyena, je laisse sortir Ven' afin de l'aider. À deux contre un, les choses devraient être vite réglés...Attends, quoi ?!
Sans préavis, voila que ce sont deux Grahyenas qui se matérialisent aux cotés de leur congénère...puis quatre, puis huit ! Depuis quand il peut utiliser Clonage, lui ? Le Furaiglon et l'Elecsprint semblent tout aussi perdus que moi et lorsque le type Ténèbres exécute une puissante Bélier, Keru ne sait pas lequel esquiver : Même si son attaque Morsure a ateint l'un des assaillants, elle se retrouve frappée de plein fouet et manque de percuter une vitrine proche...Si jamais on brise quoi que ce soit...*Cling*
Suffisait de demander : Sans ralentir, la troupe de Grahyena vient de prendre appui sur les-dites vitrines, et d'envoyer Ventus à terre d'un puissant coup de tête commun.

''Ça va, vous deux ? Comment est-ce qu'il a fait ce coup-là ?!''

Mes deux compagnons ont l'air encore en état de tenir le choc, même si les pattes de Keru tremblent quelque peu lorsqu'elle se redresse. Eryn a ses propres problèmes, il va falloir nous débrouiller tout seuls...Ok, réfléchissons.

''Ne bougez pas, il y a un truc bizarre...''

En fait, il y en a même plusieurs...Tous ces Grahyenas sont sortis de nulle part,  ils bougent en se calant à la perfection sur les mouvements de celui qui était déjà présents et en plus, celui que Keru a touché n'a pas l'air d'avoir subit le moindre dommage. Allez Cael, réfléchis, ré...

''Ven' !''

Indécis sur la conduite à tenir, le Furaiglon n'a pas réussi à anticiper la charge du type Ténèbres et se retrouve plaqué au sol, réduit à éviter les coups de dents en se tortillant le plus possible. Keru tente de se rapprocher pour le libérer, mais le reste des Grahyenas forment un mur grondant, toutes dents dehors, qui l'empêche d'intervenir.
Il y a un truc, il doit forcément y avoir un truc...Des Grahyenas, ça ne sort pas des ombres comme ç...Oh le saligaud !

''Capture, go !''

Pivotant instantanément, je libère le Disque de capture de mon Capstick, droit  sur le Zoroark allongé au milieu des combats. Et si ce dernier tente un instant de continuer à simuler son évanouissement, il ne peut pas s'empêcher de glapir lorsque l'anneau lumineux fait son apparition autour de lui. Je pourrais continuer à maintenir les rotation, mais j'ai déjà atteint mon objectif : Sa concentration brisé, le renard ne peut plus maintenir son illusion et les Grahyenas fantômes se dissipent un à un, laissant le champ libre à Keru qui percute violemment l'unique exemplaire restant, l'envoyant bouler contre une armure. Une armure qui commence à osciller (Non, non, non !)...osciller (Plus  droite...à droite !)...pencher (Remonte...Remonte, allez !)...qui se redresse (Ouiiiiiii)...Et qui s'effondre !(ARCEUS, ESPÈCE DE GIRAFE SADIQUE !)

*KLAAAAAAAAAAAAANG*
Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
« Unité Shaymin, vous m’entendez ? Ils sont là. »

Doucement, la Mentali pouffa de rire. Unité Shaymin… Il avait vraiment osé ? Il se croyait où là, dans un film d’action ? Quel crétin, son Phyllali… Mais puisqu’il voulait jouer à ça, il allait être servi. Réfléchissant furieusement l’espace de quelques secondes, la Mentali esquissa un petit sourire avant de prendre la parole à son tour.

« Je vous entend très bien, unité Keldeo, et je les vois aussi bien que vous, accessoirement. »

Ils n’étaient pas très nombreux, autour du Zoroark KO. Elle reconnaissait un Grahyèna, avec un Farfuret et un Cornèbre posé sur une statue, un Migalos non loin surveillant le tout. Migalos. Ce devait être lui, la cause de la Sécrétion qui avait tiré le Zoroark loin d’eux. Par orgueil, elle s’occuperait du Migalos. Achille allait en faire de la pâtée, de cette grosse araignée moche qui pensait utiliser la Sécrétion mieux que lui. Cachée derrière une statue, Eryn surveillait la petite troupe, essayant de deviner de quels Pokémon Cael s’occuperait, pour essayer de parer au mieux pour empêcher les autres de s’approcher. Avant qu’elle n’ait eu le temps de lui poser la question, ce dernier lança le signal du départ, faisant bondir Yakuru hors de sa cachette. Avec un léger soupir, la Mentali suivit avec quelques secondes de retard. Pourquoi avait-elle proposé l’idée débile de s’occuper d’eux ? Ils auraient juste pu changer de couloir et chercher l’exposition sur Almia au lieu de perdre leur temps… Quoique, était-ce vraiment du temps perdu ? Elle se sentait plus vivante maintenant qu’enfermée dans une salle de conférence à écouter de vieux barbons disserter sur des sujets divers. Et puis, elle tenait à se venger du Zoroark qui lui avait quand même fait peur à de nombreuses reprises. Du coin de l’œil, elle aperçut l’imposant Migalos qui s’apprêtait à se laisser tomber devant Cael pour le stopper. Pas de bol pour lui, elle ne comptait pas le laisser faire.

« Sansa, à toi ! »

La Poké Ball fendit les airs avant de toucher le sol, et l’Otaria en sortit, analysant calmement la situation, avant d’apercevoir la grosse araignée, qui courait vers Cael pour l’attaquer de dos. La petite otarie grogna, mécontente de voir qu’on attaquait aussi lâchement ses amis, et ouvrit la gueule, aspirant l’air pour le geler entre ses mâchoires. Alors que l’araignée allait atteindre Cael, le Laser Glace la frappa de côté, et elle s’envola, percutée par le choc, pour rouler à quelques mètres plus loin. Elle se releva d’un bond, s’élevant sur ses pattes arrière pour montrer ses mandibules dans une attitude menaçante. Eryn frissonna, dégoûtée, mais comprenant qu’elle allait attaquer, réagit bien vite pour l’en empêcher.

« Il va attaquer ! Vent Glace ! »

Sansa réagit immédiatement, et un vent glacé naquit de nulle part pour frapper le Migalos, l’enfermant dans une bulle de glace fouettée par les vents. Voulant en rajouter une couche, elle frappa à nouveau, lançant des Éclats Glace se perdre dans le vent pour blesser un peu plus le Migalos. Quand le vent se dissipa, le Migalos était à terre, sans connaissance. Mais ne voulant pas se laisser avoir une deuxième fois par un membre de cette équipe, Yakuru lança son Fouet Lianes pour l’enrouler autour des huit pattes de l’araignée pour la ligoter et la soulever de terre, faisant siffler l’arachnide qui, comme il s’en doutait bien, ne faisait que semblant d’être KO. Si ce n’était que ça, ça pouvait aisément s’arranger… Et sous le regard quelque peu choqué de sa dresseuse, qui ne s’y attendait pas, Yakuru envoya vivement sa liane contre un mur, et avec un BLAM retentissant, l’araignée alla s’y écraser. Elle cessa brusquement de faire du bruit, réellement KO cette fois.

« C’était un peu… Extrême, Yakuru, tu ne crois pas ? »

Le Cabriolaine fit non de la tête, pas vraiment d’accord avec sa dresseuse. Ils s’amusaient à les terrifier depuis un moment, ce n’était qu’une juste vengeance ! La Mentali allait lui répondre quand brusquement, son Chapignon fit son apparition, sa patte s’étirant sur la longueur pour frapper avec violence un Pokémon qu’elle n’avait pas vu venir. Un Farfuret ! Ce dernier, groggy, se redressa de son mieux, pour sortir ses griffes de ses pattes et feuler pour impressionner le Chapignon. Ce dernier, s’en moquant totalement, frappa à nouveau. Mais cette fois, ce n’était plus la petite Forte-Paume pour éloigner le Pokémon de sa dresseuse, et le prévenir de ne pas s’approcher. C’était un bon vieux Mach Punch, qui envoya le Pokémon dans le décor. La liane de Yakuru s’élança à nouveau, mais inutilement. Il était vraiment KO, celui-là. Eryn, surprise par la rapidité de son Pokémon, le fixa bêtement, et le Chapignon hocha simplement la tête, acceptant ce remerciement silencieux. C’était assez expéditif… Le couinement de frayeur de Yakuru lui fit à nouveau tourner la tête, et cette fois-ci, c’était pour voir une armure bouger dangereusement. Oh non… Redresse-toi, redresse-toi… Alors qu’elle songeait à sortir tous ses Pokémon pour qu’ils retiennent l’armure dissidente, celle-ci s’écrasa au sol dans un bruit retentissant, s’éclatant en plusieurs centaines de morceaux et se répandant dans toute la pièce, faisant tomber un silence de mort parmi les combattants. Ce qui était plutôt facile, vu que Cael et elle étaient les seuls encore debouts.

« Oh noooooon… On va avoir de grooooooos ennuis… »

Juste à ce moment-là, un bruit de course se fit entendre derrière la porte, et de la lumière traversa le trou dans cette dernière. Le cœur d’Eryn s’emballa d’un coup. Gardien de nuit ! Yakuru posa brutalement ses deux adversaires KO au sol avant de bondir dans sa Poké Ball au moment où Eryn se mettait à courir pour rejoindre Cael et s’enfuir avec lui, espérant quitter les lieux avant que le surveillant ne puisse les voir dans la lumière.

« Eh ! Vous, là ! Plus un geste ! »

Ignorant l’ordre qui leur avait été donné, les deux adolescents se mirent à courir à en perdre haleine, abandonnant derrière eux l’armure plusieurs fois centenaires maintenant en morceaux, et le groupe de Pokémon qu’ils venaient de mettre KO. L’homme cessa bien vite de les courser, retenant un juron en voyant les Pokémon au sol, persuadé, sans doute, qu’il retrouverait les coupables en retrouvant les dresseurs de ces Pokémon. Le duo de dresseurs ne s’arrêta cependant pas de courir, pour tenter d’échapper à la sécurité, qui devait être au taquet après cet incident. Cependant, il fallut bien s’arrêter, les poumons de la Mentali commençant à crier grâce. A bout de souffle, au sens propre comme au figuré, elle se laissa tomber par terre pour fouiller frénétiquement dans son sac. Où était-il, où était-il… Là ! Victorieuse, elle ressortit son Précieux, son inhalateur pour lutter contre l’asthme, et s’en offrit une bonne goulée, avant de baisser le bras, s’octroyant quelques secondes pour que ses poumons se calment, que son cœur affolé recommence à battre à un rythme plus normal, et que le monde arrête de trembler sous ses yeux. Elle essayait de ne pas penser à l’inquiétude de Cael. Savait-il seulement qu’elle était asthmatique ? C’est qu’elle ne lui avait jamais dit, avant. Orren l’avait découvert par hasard, quand son Solochi lui avait piqué son inhalateur, mais en règle générale, elle n’en parlait pas beaucoup, pour ne pas paraître faiblarde et avec une santé en sucre.

« Je vais mieux… On peut repartir. Je propose qu’on retourne à la salle de conférences sans se faire attraper. C’est qu’on est sensé être déjà dedans, alors si un vigile se pointe devant Roseverte en nous tenant par le col, on risque d’avoir une punition mémorable… En plus, ils doivent être tous au taquet avec cette armure en vrac. Il va falloir la jouer finement… »


Dernière édition par Eryn McNellis le Sam 9 Avr - 20:48, édité 2 fois



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Cael Joy
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20
Niveau : 73
Jetons : 995
Points d'Expériences : 2469
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Y'a une règle chez les Rangers : Quand la situation dérape, toujours se référer aux plus anciennes techniques du manuel, elles ont fait leur preuve. Et lorsque l'armure finit d'osciller pour s’effondrer avec violence sur le parquet ciré, dispersant l'intégralité de ces pièces dans un fracas métallique qui ferait honte à un Galeking, j'vous avoue que je n'ai pas besoin de chercher très loin pour trouver celle qui s'accordera parfaitement à notre situation. De toute façon, ce n'est pas comme s'il restait un seul de nos farceurs debout : Seul le Zoroark est encore en état de lâcher de légers feulements de frustrations, ses camarades étant dispersés aux quatre coins de la pièce. J'en viens même à hésiter un bref instant, mais la pensée d'un Roseverte en furie vient occulter tout autre raisonnement.
Tout  en commençant à courir, je me contente d'un bref cri d'alarme à mes trois Pokemons, tandis que plusieurs rayons rougeoyants jaillissent de leurs Pokeballs respectives et les absorbent.
La main d'Eryn dans la mienne, je ne prends même pas la peine de chercher à établir un chemin précis : Si on arrive déjà à mettre le plus de distance possible entre nous et les gardiens, je te pardonnerai (presque) le coup de l'armure, Arceus ! Et puis en même temps, je trouverai presque un coté comique à cette situation, pour une fois...

-On part pour une conférence et on se retrouve à jouer les redresseurs de torts incompris et pourchassés par la sécurité....Tu ne trouve pas que c'est...Eryn?!


Qui, quand, quoi où? Pourquoi elle s'arrête ? Et surtout...Pourquoi est-ce qu'elle halète comme ça ? Pourtant, quand je lui ai attrapé la main, elle semblait aller bien. Ce n'est que lorsque la Mentali extrait un inhalateur de son sac que les battements de mon propre cœur finissent par s'apaiser en accord avec les siens. Afin de ne pas stresser davantage une certaine petite fleur cachotière, je veux bien me taire pour le moment et remettre les questions à plus tard, mais il y en aura, croyez-moi ! Je sais qu'elle est un peu sensible (Et adorable) et qu'elle n'est pas une grande fan d'exercice physique (et mignonne), et après l'épisode sur Enigma, qu'elle a sa part de secrets (Et une petite bouille toute choupi et...ON A COMPRIS , MERCI !). Néanmoins, ne pense pas que je vais oublier ça, petite fleur, c'est pas mon genre !

''La meilleure idée de la soirée...Surtout que je me passerais bien d'un Roseverte encore plus énervé qu'il ne l'était tout à l'heure. Si jamais il épargne nos vies, il serait capable de nous pourrir la vie à sa manière, une fois rentré à l'académie. Pas le genre de trucs qui me fait vraiment envie, donc, on a pas le choix : Il faut ABSOLUMENT qu'on réussisse à rejoindre la salle de conférence, sans se faire repérer ou attraper.''


Plus facile à dire qu'à faire, cela dit...Avec l'aide de Lucki et de son aura, je pourrais probablement nous frayer un chemin sécurisé comme il l'a déjà fait lorsque qu'Olsen a transformé l'académie en caserne. L'absence du Lucario me pèse bien plus que je ne l'imaginais...Sans ses capacités de perception, je pense que nous n'allons pas avoir le choix. Et puis d'ailleurs...!

-Eryn !

Sans préavis, j'attrape de nouveau la Mentali, et recule avant de la tirer brusquement vers moi. Dans le même temps, mon autre main attrape l'un des grands rideaux rouges qui encadrent la fenêtre immense qui se tenait dans mon dos, illuminant le couloir d'une clarté lunaire. Au même moment, un bruit de pas précipité se fait entendre de l'autre coté du couloir et je sers plus fort Eryn tout en retenant ma propre respiration. Renfoncés dans notre petit coin, nous entendons ainsi plus que nous n'y assistons, le passage de l'un des gardiens, pestant et jurant, qui traverse le couloir en trombe avant que l'écho de ses pas sur le plancher ciré ne s'estompent. Je compte tout de même jusqu'à trente avant d'écarter prudemment la tenture, et de libérer la jeune fille de mon étreinte.

-Pfiouuuuuu...Et de un, plus qu'une dizaine....

Blague à part, je doute que nous puissions nous cacher ainsi éternellement. Et j'ai beau retourné toutes les options possibles dans ma tête, il n'y en a qu'une qui me semble la plus efficace. Mon dernier plan était un peu...risqué, mais quand je le compare avec celui qui me vient à l'esprit, la conclusion n'est pas vraiment rassurante. Si on s'en sort, je promets devant Arceus de ne pas manger de cookies pendant un mois...une semaine...trois jours...une journée...Bon, ok, pour une demi-journée, vendu!

''Écoute Eryn...Avec autant de gardiens, on a aucune chance de réussir à redescendre à l'étage inférieur sans se faire voir. Sauf qu'on ne peut pas non plus rester là et espérer qu'ils finissent par rejoindre la salle de conférence, on se fera repérer à la seconde où on arrivera dans la salle.
Ce qu'il nous faut c'est une diversion, mais quelque chose de suffisamment marquant pour qu'ils soient obligés d'ignorer la bagarre de tout à l'heure et les deux intrus qu'ils ont vu s'enfuir.''


Malgré la situation, je ne peux pas m'empêcher de me retenir de rigoler. C'est vrai quoi...Alors qu'on nous recherche, mon plan consiste justement à attirer l'attention au maximum. Il va juste falloir mettre le paquet pour être sûr que notre diversion fonctionne. Et ceux qui devront la provoquer devront également être suffisamment doués pour ne pas se faire attraper, on aurait l'air fin!
Sauf qu'avec les deux spécialistes que je vais mettre sur le coup, je ne me fais pas de soucis...Bizarre, non ?

''Sortez de là, vous deux.''

Un bref éclair plus tard et voila que mon duo chromatique fait son apparition. Mithos commence immédiatement par tourner la tête dans tous les sens, afin de repérer ce qui pourrait provoquer la plus grosse bêtise probablement. Martel, de son coté, reste fidèle à son habitude, et c'est totalement inconsciente de la situation que la petite Posipi vient câliner la jambe d'Eryn, avant de réclamer sa part de caresses. Le temps d'un clin d'oeil à la Mentali , et je m'agenouille à hauteur du duo.

''Ça vous dit un petit jeu?''

''Jeu'', le mot magique a été prononcé. Il n'en faut pas plus pour accaparer toute l'attention des deux jumeaux, qui ne se privent pas pour le signaler à grands cris....Jusqu'à ce que le doigt que je pose sur mes lèvres les enjoignent au silence.

''Moins fort, c'est dans les règles du jeu, vous allez voir. On va faire un cache-cache un peu spécial : Y'a pleins de monsieurs avec des uniformes qui se baladent dans cet étage. La règle est très simple : Chaque fois que vous en voyez un, il faut qu'il sache que vous êtes à coté de lui MAIS sans qu'il ne vous voit ou qu'il ne vous attrape. Si vous vous faites attraper, le jeu est fini et c'est perdu, c'est compris ? Il faut que vous teniez 10 minutes et après, on se retrouve dans la grande salle qui est en bas, d'accord ?''

Compris et plus que compris, puisqu'après avoir attrapé la patte de sa soeur, Mithos part littéralement en courant le long du couloir, avant de disparaitre à l'angle. Et même si je suis un peu inquiet de les laisser partir comme ça, le regard d'Eryn me fait subitement prendre conscience que je dois offrir une bien piètre image de Dresseur...Alors celle d'un Ranger, n'en parlons pas ! Une petite explication s'impose...

''Je sais que ça paraît complétement dingue, mais...Ils ne se feront pas avoir. La dernière fois, j'étais dans les cuisines en pleine nui...Bref, j'étais dans les cuisines, et ils ont réussis à échapper à l'intégralité des Pokemons de Mama Odie, qui savaient déjà que ces deux-là se baladaient dans le bâtiment.
Pour ce qui est des bêtises et d'échapper à la punition, ils sont encore plus fort que Sol''


Une confiance absolue...Voila ce que j'ai envers les capacités de ce petit duo. Ils ont bien grandis depuis l,an dernier, mais leurs facultés à provoquer le chaos autour d'eux quand ils sont proches l'un de l'autre...et à s'en sortir sans aucun dommage, elle, elle n'a pas bougé le moins du monde.

-ILS SONT LÀ !

Tendu comme une arbalète, je me fige brusquement, lorsque la voix d'un gardien retentit brusquement. Impossible, ils ne peuvent pas nous avoir déjà...

-Cette fois, vous êtes...OUARGH *KLAAAAAAAANG*!


Le cri de surprise, suivi d'un fracas métallique qui m'est étrangement familier vient subitement relâcher la tension qui m'avait saisi : La voix triomphante s'est mué en une véritable litanie de jurons et d'appels à l'aide. À vue d'oreille (Vous avez déjà écouter avec votre nez ?), je dirais que l'un de nos poursuivants a croisé le chemin de Mithos et Martel dans un couloir pas si lointain...Puis celui d'une armure et qu'elle a été très câline avec lui.
Avec un tel boucan, aucun risque pour que le reste des gardiens s'approchent de l'escalier, et je n'ai plus qu'à entrainer Eryn à ma suite...Ou plutôt à la suivre lorsqu'elle me retient par le bras, parce que ces maudites portes se ressemblent toujours autant, et que j'allais l'entrainer vers le 4ème étage, au lieu de redescendre dans le hall.
Marche après marche, nous parvenons finalement jusqu'à l'imposant espace, vide de toute présence humaine à l'exception d'une réceptionniste qui semble s'être endormie sur son comptoir. C'est donc à pas de Riolu que nous nous glissons jusqu'à la porte de la salle de conférence : D'après l'unique voix qui filtre au travers de l'imposant panneau de bois, je dirais que la présentation n'est toujours pas terminée...Ce qui arrange bien nos affaires.
Le temps d'un bref regard à Eryn (Et d'un petit bisou pour la chance, parce que on va VRAIMENT en avoir besoin) et nous nous séparons, à demi-courbés derrière les rangées de siège. Pour ma part, pas besoin de chercher très longtemps pour retrouver la position de Roseverte : Malgré les protestations de ses voisins, le Référent Phyllali a allumé l'une de ses habituelles cigarettes et un nuage de fumée opaque recouvre l'espace qui l'entoure, comme un léger brouillard artificiel. Plus qu'à faire preuve d'encore plus de discrétion que d'habitude (Je vous vois ceux qui rient dans le fond !)...
Sol es manifestement toujours à ma place, et...s'est endormi. La bouche grande ouverte, un filet de bave coulant le long de cette dernière, les yeux clos, le Zorua maintient inconsciemment son illusion, mais son impossibilité à bouger et la conférence semblent avoir eu raison de son intérêt. Sous le regard d'un scientifique qui ouvre de grands yeux ronds, une copie conforme du garçon assis juste devant lui se glisse directement dans sa rangée, et après avoir tapé discrètement sur l'épaule illusoire du type Ténèbres (J'ai l'impression que ma main est plongée dans du brouillard, c'est super désagréable), ce dernier manque de s'éveiller en sursaut et lâche même un petit cri. Une seconde avant que le regard meurtrier de Roseverte ne foudroie mon jumeau, je plonge à terre et me dissimule derrière le dossier de son fauteuil. La mine pseudo-contrite de Sol semble néanmoins réussir à convaincre Roseverte de ses regrets, et le référent Phyllali ne tarde pas à reporter son attention sur la conférence.
Étape 1 réussie, maintenant, je dois trouver un moyen de détourner son attention suffisamment longtemps pour...

*BANG*

-Cette fois, tu ne pourras pas te planquer !


Dans une synchronisation parfaite qui force le respect, l'intégralité de la salle se retourne sur sa chaise, pour découvrir la silhouette de l'un des gardiens, complétement haletant et furibond, qui braque sa lampe après avoir ouvert la porte sans ménagement. Ce dernier ne tarde d'ailleurs pas à prendre conscience des dizaines de regards braqués sur lui, et bafouille quelques paroles inintelligibles, avant de prendre une coloration rouge Tamato du plus bel effet.  Ce petit intermède ne semble guère intéresser Roseverte qui se reporte alors son attention sur l'élève assis à sa droite. Un élève qui inspire et expire à un rythme lent et régulier, et qui lui adresse un regard d'incompréhension parfaitement crédible, tout en essayant de dissimuler la Pokéball, dissimulée sous sa chaise.

********************

Au terme d'une nouvelle heure de conférence (Pas si mal en fait...Surtout la partie sur les habitudes alimentaires possibles des Légendaires...On a pas mal en commun, finalement), je me retrouve de nouveau officiellement libre de mes mouvements. Entrainé dans le sillage d,un Roseverte plus bougon qu'à son arrivée (Oui, je vous jure que c'est possible), je ne tarde pas à retrouver Eryn, avant de retourner dans le hall principal. Les discussions vont bon train, et bon nombre de participants regardent avec étonnement les gardiens qui encadrent une petite troupe de Pokémons passablement mal en point. Au milieu de ses compagnons, le Zoroark tente de se redresser mais ses pattes tremblent encore violemment. Le reste du groupe a les pattes attachées, et ils ont même pensé à entourer le bec du Cornèbre, afin de bloquer sa Buée Noire.
Tout en affectant d'écouter Roseverte se plaindre sur ''les théories farfelues et pseudo-scientifiques sans fondements'' du dernier conférencier, mon attention se retrouve rapidement attiré par un petit éclat blanc et jaune au sommet de la tenture la plus proche. Je dois même me retenir d'éclater de rire, lorsque deux petites silhouettes chromatiques se laissent glisser depuis le haut du rideau, avant de trottiner vers notre position. Au moins, on dirait qu'un certain duo a apprécié sa soirée...
Tout en dissimulant la présence de Mithos et Martel à Roseverte, je tente d'apercevoir de nouveau le groupe de Pokémons encerclés par les gardiens.

-...

Quoi? Ok, c'est vrai, ils me font pitié. Après tout, ils n'avaient pas fait grand chose de mal (Même si mon mal de crâne me crie encore le contraire) et  on y est allé un peu fort avec Eryn dans le feu de l'action. Et c'est encore pire à l'instant où je croise le regard du Zoroark, rempli d'un mélange de calme, d'acceptation et d'inquiétude, vu les regards périodiques qu'ils jettent à ses compagnons. Sur le coup de l'émotion, lorsqu'ils ont fait mine d'attaquer ma Mentali préférée, j'ai surréagi...Et ensuite, tout s'est enchainé, et ça a fini comme ça. Maintenant, à cause de moi, ils vont avoir un paquet d'ennuis...Et en tant que grand habitué des ennuis, je sais à quel point ça peut faire mal.
....Oui, je vais le faire, ça vous pose un problème? J'ai même pas vraiment eu à y réfléchir, rien qu'à les voir misérables comme ça, je sais déjà que je le dois. Moi, je voulais juste....protéger Eryn, pas en arriver là. Du coup, quand les gardiens sont arrivés...Rah, arrête de te chercher des axcuses, t'as fait n'importe quoi, et c'est TA responsabilité, alors assume ! Ou au moins, essaye d'arranger les choses.

''Martel..Mithos...Prêt pour une dernière manche ?''

Le timing va être serré, mais je pense qu'on peut le faire. Laissant à Eryn le soin de distraire Roseverte par ses paroles, j'indique rapidement aux deux petits chromatiques où ils doivent se placer. La Posipi rejoint donc rapidement un bord de la salle, tandis que son frère se dirige vers le centre de celle-ci. Une fois en position, Mithos sautille presque sur place, juset avant que je ne hoche rapidement la tête pour lui donner le signal.

-Nega...PI !

Instantanément, la lueur de l'attaque Étincelle explose au milieu de la sale, provoquant une avalanche de cri de surprise et de réactions outragées. Les scientifiques et leurs assistants se marchent presque dessus, et les plus proches tentent de retrouver leur vision défaillante. Pourtant lorsque la lumière se dissipe, plus aucune trace du Negapi chromatique à l'origine du grand flash.  Dans le même temps, un cri d'alarme retentit lorsqu'un mouvement parcourt subitement le groupe de Pokemons farceurs : Déployant ses ailes, le bec désormais libre de toute entrave, le Cornèbre lâche un croassement semblable à un rire moqueur, une seconde avant de libérer une épaisse brume noire. Cette dernière s,étend rapidement, et prend de court les gardiens qui se retrouvent perdu devant la tournure des événements. La brume ne tarde pas à prendre de l'ampleur, et la dernière chose visible pour moi au travers du rideau de fumée, sera la tête du Zoroark qui me fixe sans ciller. Dans la confusion, personne ne prête donc attention au mince rayon rouge qui va frapper au coeur de l'attaque Buée noire, pour récupérer Martel et la rappeler dans sa Pokéball. La sécurité finit néanmoins par retrouver une partie de ses esprits, et trois gardiens se jettent littéralement dans le brouillard...pour se retrouver entassés les uns sur les autres lorsque la fumée se dissipe ! Plus aucune trace du groupe de Pokémons, seule reste la corde, mystérieusement rongée,  qui servait à les ligoter.

Devant la démonstration, le caractère scientifique des invités ne tardent pas à resurgir et chacun y va à grands cris de sa théorie personnelle pour expliquer cette évasion.
Pourtant, même au milieu de tout ce chaos, je parviens à trouver un coin inoccupée où Eryn et moi nous pourrons nous asseoir, en attendant que le calme revienne. Profitant de cet instant de paix, après les événements de la soirée, mon regard se relève alors sur le tableau immense qui orne le linteau surplombant les escaliers. La scène représente une confrontation entre deux Dresseurs vêtus dans un style médiéval, tandis que leurs Pokémons semblent bien peu enclins à passer à l'attaque. Un troisième personnage se tient en retrait dans l'ombre, et observe l'affrontement. De ce que je peux voir, ses traits sont quelques peu indistincts, à l'exception de son sourire moqueur.

-Eryn...


Je dois probablement être en train de rêver, d'autant que la nuit est bien avancée, mais...Suis-je le seul à avoir vu le personnage en retrait nous faire un clin d'oeil, avant qu'une forme souple et floue ne se détache du tableau et disparaisse ? Pourtant l'espace précédemment occupée par le troisième personnage est à présent complétement vierge, alors qui sait...
Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
Nouveau défi de taille : comment échapper à la sécurité ? C’est qu’ils devaient être méchamment au taquet, avec cette histoire d’armure… Quelle galère ! Ils n’arriveraient jamais en un seul morceau à la salle de conférence ! Du moins, c’est ce qu’elle pensait, jusqu’à ce que Cael libère ses deux démons chromatiques. Tandis que l’un s’accrochait à elle pour un câlin qu’il estimait bien mérité, l’autre regardait tout autour pour créer une bêtise phénoménale. Très vite, Mithos et Martel s’en allèrent en courant, avec la bénédiction de leur dresseur, qui avait transformé la diversion en un jeu de discrétion pour les deux souris. Très intelligent ! Ainsi couverts par les deux Pokémon du Ranger, ils purent retourner jusqu’à leur salle de conférence, s’y faufiler sans un bruit et filer chacun à leur place. Cael allait avoir plus de difficultés qu’elle. Après tout, il était assis à côté de Roseverte, alors qu’elle en était plutôt loin. Accroupie, presque recourbée, elle se faufila jusqu’à sa place, rassurée de voir son Métamorph presque affalé sur sa table. Il avait gardé son apparence, qui ne fluctuait pas malgré son profond ennui. Sa dresseuse lui avait donné une mission, il ne faillirait pas, même si cette mission n’était pas vraiment passionnante. Heureusement pour Zhu Li, sa mission prenait fin, car sa dresseuse revenait, sous l’indifférence totale des gens assis de part et d’autre de l’endroit où elle se faufilait en silence.

« Pssssst ! Zhu Li ! »

La Eryn factice sursauta, semblant sortir de son profond ennui, et tourna la tête vers l’endroit d’où on l’appelait. La Mentali, amusée, put voir son propre visage la fixer avec surprise, puis sourire de joie. Sa mission était terminée ! Profitant d’une baisse de la luminosité, le Métamorph se retransforma en gelée rose et se laissa tomber au sol, permettant à sa dresseuse de se rasseoir à sa place en vitesse et de s’appuyer contre la table, simulant un profond ennui qui durait depuis un peu plus d’une heure. Le Métamorph, sous la table, en profita pour retourner dans sa Poké Ball, quelques secondes avant que, brutalement, la porte ne s’ouvre en fracas, coupant net un intervenant qui expliquait quelque chose sur les Regice.

« Cette fois, tu ne pourras pas te planquer ! »

Dans une synchronisation parfaite, tout l’amphithéâtre tourna la tête vers l’entrée, et vers le vigile qui semblait persuadé d’avoir attrapé quelque chose… Avant de se rendre compte que près de deux cent personnes le regardaient avec une certaine surprise. Gêné, ne sachant plus où se mettre, le vigile bafouilla quelques mots, avant de refermer la porte. Au bout de quelques secondes de flottement, l’intervenant reprit comme si personne ne l’avait interrompu, faisant pouffer de rire la Mentali, qui s’attira quelques regards indifférents de part et d’autre des gens autour d’elle. Au moins avaient-ils réussi à atteindre leurs places sans se faire attraper…

_____________________________________

Enfin ! Enfin, cette conférence de malheur était terminée ! A la fin de ces blablas interminables, quand les gens s’étaient levés et avaient réveillé la Mentali en raclant leurs chaises contre le sol, elle avait bondi pour retrouver Cael, tout en s’essuyant les yeux pour cacher à Roseverte qu’elle avait dormi sur la fin. Se cachant un peu derrière Cael pour éviter Roseverte, qui avait étrangement l’air d’une humeur massacrante (Cael, qu’est-ce que tu as ENCORE fait ?!), elle sortit dans le hall principal, et pila devant l’étrange spectacle qui s’offrait à elle. Le groupe de Pokémon qu’ils avaient affronté, entouré par des vigiles très fiers de leur coup, qui attendaient sans aucun doute que leurs propriétaires se ramènent pour leur dire leur façon de penser. Bizarrement, Eryn se sentit mal pour eux. Les pauvres… A la base, elle voulait les mettre KO pour les empêcher de toucher aux œuvres du musée, et aussi parce qu’elle n’avait pas apprécié d’être prise pour une victime parfaite. Mais en les voyant, là, en mauvais état et entourés par les vigiles… Ca lui faisait mal au cœur. Le Zoroark avait l’air si résigné, et le Cornèbre si fataliste, avec sa muselière faite à la hâte ! Elle devait faire quelque chose. Elle devait… Elle croisa le regard de Cael, et hocha discrètement la tête. Laissons à Mithos et Martel le soin de foutre le bordel, pendant qu’elle s’occupait de détourner l’attention de Roseverte. C’est parti pour la séance de lèche-bottes !

« Professeur ? » Le regard de Roseverte, sombre, se darda sur elle. Courage, Eryn ! « Je repense à ce qu’a dit l’intervenant, au tout début de la conférence. Pensez-vous que Relicanth puisse être considéré comme un Pokémon rare ? Comme vous êtes à la découverte de cette espèce, il ne fait aucun doute pour moi que vous êtes le mieux placé pour en parler. »

Une nouvelle fois, Roseverte se laissa tromper par ses grands yeux innocents et son air de petite élève aussi sage que modèle. Inutile de préciser que la flatterie avait parfaitement fonctionné ; Roseverte adorait qu’on le brosse dans le sens du poil, et ce cirage de pompes lui faisait le plus grand bien à l’ego. Aussi se tourna-t-il vers elle, bombant un peu le torse, tournant ainsi le dos à Cael l’espace de quelques secondes.

« Eh bien en fait… »

Pensiez-vous réellement que Cael ne profiterait pas de l’occasion ? Très drôle. Au moment où Roseverte avait cessé de s’intéresser à lui, il avait lancé ses Pokémon à l’action, provoquant une énorme pagaille, et libérant au passage les Pokémon qui, quelques heures auparavant, étaient leurs adversaires. La Buée Noire du Cornèbre, libéré de son entrave, tomba brutalement sur le groupe, et la panique dura quelques secondes, le temps que l’attaque disparaisse et que les scientifiques puissent voir, au sol, une corde mystérieusement rongée. Les Pokémon, eux, avaient disparu. Très vite, alors que chacun y va de sa théorie farfelue (enlevés par des extraterrestres, pourquoi pas après tout), Eryn en profita pour rejoindre Cael, qui l’attire vers un coin tranquille pour discuter de ça. Pourtant, pas le temps. La main de la Mentali se serra autour de celle du Phyllali, tandis que son regard carmin fixait un tableau avec un soupçon de peur. Il représentait deux dresseurs médiévaux en plein combat, mais ce qui l’intriguait, c’était la silhouette au fond du tableau, plongée dans l’ombre. Elle venait de la voir bouger… Et apparemment, Cael aussi ! Et lui aussi, il avait vu que la silhouette se fendait d’un clin d’œil, avant de disparaître du tableau comme un flou qui s’efface ! Le silence dura quelques secondes, comme si ni l’un ni l’autre n’osaient le troubler. Finalement, la Mentali tira doucement la main de son petit ami pour le ramener à la réalité, et accessoirement auprès de Roseverte qui, de mauvaise humeur, semblait les chercher pour partir à la prochaine conférence. D’un seul regard, ils décidèrent d’un commun accord de ne pas parler du fantôme du tableau, ni à Roseverte, ni à qui que ce soit.

Parce qu’après tout, personne ne serait assez fou pour les croire.

[ Mission terminée ~ ]



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Compte PNJ
Icon : [Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12829
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
pokemon
[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
Compte PNJ
est un PNJs
Modération Eryn

Appréciation  La Mentali en voit de toutes les couleurs, dans cette mission. Si la présence de son tendre et cher permet de redresser la barre, il n'empêche que devoir accompagner Roseverte à une série de conférence toute plus barbante les unes que les autres, pour finalement se faire effrayer successivement par une bande de voyous humains puis Pokémons, il y a de quoi criser... Et laisser ses pouvoirs faire, aussi. L'idée de d'abord faire apparaître des enfants comme source des événements étranges est fort sympathique, et permet de prolonger la découverte des autres (véritables) coupables, qui s'amusent à effrayer certains des visiteurs du musée.


Modération Cael

Appréciation Un radar anti-spectre qui s'avère bien utile! Cael doit user de ses capacités de Ranger pour résoudre tous les problèmes qui se dressent (encore) sur sa route, mais dans un milieu pour le moins insolite... On utilise les divers caractéristiques des Pokémons existants au profit de l'histoire, et c'est fort bien, même si le coup du Zoroark était un peu trop obvious. J'aime énormément la conclusion!
Ah, et par contre, la prochaine fois que tu as besoin de cambrioler les cuisines, utilise Katara: elle a apparemment le pouvoir de se téléporter, puisqu'elle passe de la chambre de Cael à Mérouville toute seule en l'espace de quelques posts. (a)


Modération Générale

Appréciation  Dans l'ensemble, la mission est vraiment cool, puisqu'on mêle longueur et qualité avec un énoncé bien exploité. Je pense néanmoins que certains éléments auraient pu être encore plus approfondis, notamment vis-à-vis de la présence de ce groupe de Pokémons dans le musée: d'où vient le Zoroark? (De mémoire, il y en a pas beaucoup qui traînent à Hoenn) Il y a-t-il une raison particulière à la possession des statues? Comment se fait-il que personne n'en ait entendu parler, ou alors, pourquoi s'en prendre à Cael et Eryn en particulier? M'enfin, ne vous en faîtes pas, la mission reste extrêmement sympathique malgré ces quelques flous!

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire !



[Mission] La nuit au musée, épisode 1 : ça sent le poisson ! [Terminé] 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum