Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 3

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -28%
Disque dur SSD interne 1 To Samsung 870 QVO ...
Voir le deal
78.99 €

Ève Syriel
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4594-eve-syriel-silencieuse-comme-les-flocons-qui-tombent
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4609-eve-syriel-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Flocombes - Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 1384
Points d'Expériences : 234
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
pokemon
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
Ève Syriel
est un Coordinateur Éleveur

Ève qui revenait tout juste de chez le Collectionneur, prit la sortie du SOuterrain avec son starter tout juste reçu. Enfin, elle était plutôt en train de poursuivre le petit lion qui avait décidé de courir en avant pour découvrir les nombreux élèves et Pokémons qui se pressaient à l'extérieur de ce couloir taillé dans la pierre et mal éclairé. L'affluence en ce jour de rentrée scolaire était vraiment étonnant pour la jeune fille qui n'avait connu que de petites villes calmes. L'air était saturé d'un tel bruit, un bourdonnement constant créé par discussion d'élèves et cris de Pokémons. L'Hélionceau décida de s'arrêter à la lisière de cette activité énergique et de regarder de ses yeux pleins d'étoiles. Voilà un tout nouveau terrain de jeu pour lui et de futurs sujets à sa splendeur. Gonflant son poitrail et inspirant profondément il s'apprêta à pousser ce qu'il pensait être un puissant rugissement avant que des mains ne se referment sur lui. Sa toute récente dresseuse venait de le rattraper malgré son pas peu rapide et venait de le saisir. Malgré une marche tout juste rapide et un chemin particulièrement court, elle avait tout de même du mal à reprendre son souffle et respirait par saccades. Elle resta ainsi quelques instants, pliée en deux pour reprendre au mieux son souffle après avoir empêché le lionceau d'attirer l'attention vers eux. Le regard de Rytlock se voila d'une légère inquiétude en voyant sa nouvelle amie avoir tant de mal à retrouver une respiration calme. Il se ravisa sur ses plans initiaux et alla plutôt frotter sa tête d'un air affectueux à sa jambe gauche. Un léger sourire étira les lèvres la fille au teint pâle tandis qu'elle se baissait, retrouvant enfin son souffle, pour s'adresser à son Pokémon.

-Rytlock il ne faut pas que tu cours comme ça. Je peux pas te suivre, je peux pas courir, tu comprends ? Même si il ne saisissait pas le sens global, le lionceau donna l'impression de comprendre le message. Je vais pas te cacher je suis malade. Tu comprends ça, malade ? Je peux pas te courir après alors reste sage d'accord ?

Le ton d'un extrême douceur qu'utilisait la jeune fille eut sûrement plus d'effet que les mots employés et le lion miniature sembla comprendre ce que chercha à expliquer l'humaine. Pas de fuite et pas de course poursuite.  Il semblait légèrement déçu de ne pas pouvoir courir et s'amuser en allant où bon lui semblait, néanmoins il ne voulait pas faire de mal à cette fille aux cheveux pâles qui lui souriait si gentiment. Elle passa sa main pour le gratter avec affection entre les oreilles à quoi le type feu répondit par un doux bruit de gorge. Ève se redressa pour observer l'activité devant elle. La grande partie des élèves étaient plus grands qu'elle et beaucoup avaient d'impressionnantes équipes qui les accompagnait. Là un jeune homme à la mine sombre accompagné de dragons, dans un autre endroit un garçon au sourire contagieux et une grande équipe de Pokémon électriques. il y avait aussi une fille aux yeux d'une couleur surprenante accompagnée d'une véritable floppée d'oiseaux, et là bas une fille aux cheveux brun avec plusieurs évolitions. Un garçon passa même à coté d'elle accompagné d'un Kaiminus rose. Il y avait tant de personnes, tant de Pokémons, elle se sentait un peu perdue, surtout que la plupart semblaient savoir exactement où se diriger. Et elle maintenant...  Où devait-elle aller ? Le plus logique serait son dortoir... Givrali si elle se souvenait bien. Mais où était-ce ? Elle n'avait aucune idée d'où elle se trouvait maintenant. Elle se renfonça légèrement dans les Souterrains, souhaitant se mettre en retrait par rapport à cette activité qui l’étouffait légèrement.

-Il y a tellement de monde ici et c'est tellement grand. Je vais jamais réussir à retrouver mon dortoir... Ah mais j'avais un plan... Il est où maintenant ?

Elle fouilla ses poches et son sac sous l'oeil intrigué de son starter, mais rien à faire, elle n'arrivait pas à trouver l'endroit où était passé ce papier. Elle retourna presque entièrement son sac, mais rien à faire, elle ne savait pas où elle l'avait mit. Se maudissant elle lâcha un soupir. Quelle tête en l'air elle faisait parfois à perdre un papier si important qui lui donnait son numéro de chambre et son dortoir. Comment allait-elle faire maintenant ? Plus qu'à trouver quelqu'un qui pouvait lui indiquer le chemin non ? L'idée ne l'enchantait pas trop, elle voulait éviter autant que possible de se faire remarquer Et elle allait passer pour une idiote si elle demandait son chemin alors qu'elle devait avoir un plan de l'établissement. Ou au pire, elle pouvait toujours trouver un professeur ou quelqu'un de l'école pour l'aider. Ca ne devait pas être si rare que ça, une élève qui se perdait non ? A coté d'elle, Ryt' poussa un miaulement pour attirer son attention. Il semblait vouloir se mettre à découvrir le lieu et la fixait en battant impatiemment de sa queue sur le sol. Bon eh bien, elle n'allait pas trouver de solution ou d'aide en restant ici non ? Sortant son MP3 et mettant un de ses écouteurs, laissant l'autre tomber elle mit une musique calme et qui lui plaisait tant. Rien de mieux pour rester calme et ne pas commencer à s'inquiéter qu'une belle musique douce. Elle se mit ensuite en chemin, acclamée par des rugissements adorables de son lionceau qui sautillait autour d'elle, content d'enfin se mettre en chemin. Rytlock commença à gambader en avant, jetant régulièrement un regard en arrière pour voir si il ne perdait pas sa dresseuse. Celle-ci en sortant se mit simplement à suivre son starter qui ouvrait la marche, elle ne savait pas vraiment par où aller et si elle trouvait une indication elle lui ferait savoir. Pour le moment elle fixait le sol, ne levant pas le regard vers les autres élèves. Elle ne voulait pas attirer l'attention sur elle, déjà assez mal à l'aise de se perdre dans l'école à son premier jour de classe. Il n'y avait pourtant aucune raison qu'elle se tasse ainsi entre les autres étudiants de l'académie, mais c'était un réflexe. Elle avait toujours été plus à l'aise derrière un micro et un écran, en vrai elle était timide et facilement intimidée. Le son du luth et la voix apaisante du chanteur qui résonnaient dans ses écouteurs l'empêchait de raser les murs et lui donnait ce qu'il fallait d'assurance pour avancer normalement. Avec une telle foule autour d'elle, elle se sentait écrasée et seul la musique et la présence devant elle de Rytlock la rassurait. le lionceau lâchait de temps en temps des semblants de rugissement pour encourager la fille au teint pâle à avancer. Elle tirait derrière elle sa valise à roulette pleine de ses affaires avec encore un sac de voyage accroché sur le dessus. Cette charge était vraiment lourde, pourtant elle avait fait attention à prendre que le strict minimum. Ce n'était pas l'envie qui lui manquait de prendre avec elle sa console de jeu, mais elle avait jugé cela plus responsable de la laisser à Flocombes. Avec un peu de chance elle pourrait toujours regarder ce fameux Ipok et voir si elle pouvait y bidouiller un truc ou deux et installer un jeu vidéo. Enfin, si ça se trouve c'était interdit donc bon. Complètement perdue dans ses pensées, elle ne regarda pas où elle se dirigeait, ne fixant que le sol de ses yeux de glace. Mais le glapissement que poussa Rytlock lui fit lever les yeux. Trop tard... Sans pouvoir s'arrêter au dernier moment, elle fonça droit dans un autre élève, le percutant de plein fouet et se retrouvant les fesses au sol. Sa valise et son sac tombèrent par terre, heureusement sans s'ouvrir et répandre leur contenu au sol. Une main se tendit immédiatement devant elle et Ève l'attrapa pour se relever. Son visage s'était déjà teinté d'une vive couleur rouge ressortant encore plus avec la blancheur de ses cheveux et la pâleur habituelle de sa peau. Le visage cramoisi qui lui brûlait les joues et le regard fuyant elle balbutia rapidement.

-Je je suis désolée ! Je regardais pas vraiment où j'allais, je... J'étais plongée dans mes pensées parce que je suis perdue et je.. Je suis désolée !

Voilà qu'elle voulait être discrète et ne pas se faire trop remarquer et elle venait de foncer dans un autre élève. Quelle étourdie elle faisait, vraiment ! Elle épousseta machinalement son pantalon du revers de la main pour en enlever la poussière sans toujours lever les yeux vers l'élève qu'elle venait de bousculer. Rytlock s'était directement approché d'elle et se collait contre sa jambe pour savoir si elle s'était fait mal. Heureusement pas trop, elle passa sa main sur la tête du lionceau et leva enfin les yeux vers cette personne qu'elle venait de déranger avec son visage toujours aussi rouge. Bon, un peu de courage Ève ! C'était comme pour les héros des livres qu'elle lisait, une rencontre hasardeuse qui pourrait l'aider. Avec un peu de chance cette personne pourrait l'aider à trouver son chemin et son dortoir sans qu'elle n'ait à tourner en rond pendant longtemps.

-Euh.. tu... Tu pourrais m'aider à trouver mon dortoir ? Je suis dortoir Givrali et je viens d'arriver. Enfin si ça te déranges pas bien sûr !


Ève Syriel ✮ Carry on my wayward son ~ There'll be peace when you are done ~ Lay your weary head to rest ~ Don't you cry no more ! ♪
Lucas Emerillon
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type
Hein … QUOI ?! t'écrias-tu.

La nouvelle venait d'arriver comme un cheveux sur la soupe. Aussi subitement qu'un Ginji attiré par des cookies. Paf, d'un seul coup ! Comme ça, sans prévenir. Il était logique d'afficher une certaine surprise à l'annonce de la chose. Comment ne pas réagir ? Y être indifférent ? Mais comment y être indifférent ? C'était tout bonnement impossible. Voilà pourquoi tu avais réagi ainsi. Et pourquoi tu étais resté silencieux pendant les quelques minutes qui suivirent. Toi, devenir ça … C'était quelque chose que tu n'avais jamais imaginé jusqu'alors … Nan mais franchement ! Comment t'imaginer ainsi ? Même toi tu en étais surpris ! Oh oui, que tu étais surpris … Mais cela ne t'empêchait de garder ton sérieux et d'y réfléchir sérieusement. Il y avait des enjeux à cela, pas mal même. Et pour certains, tu n'étais pas certain de pouvoir les combler. Mais d'un autre côté, tu savais que si tu le faisais, tu aurais à tes côtés des gens qui te soutiendraient et qui t'aideraient dans cette entreprise. Mais plus important, tu te sentais motivé pour le faire. Tu en avais l'envie. Au fond de toi, sans y penser, tu l'avais souhaité. Car tu savais ce que cela impliquait, et ce que cela te permettait. Et ce que tu recherchais le plus au monde. Car même si c'était pour les autres, il fallait encore que cela te plaise, que tu apprécies la chose, qu'au bout de quelques mois, tu ne finisses pas par t'en lasser. Et ce point rendait ta décision difficile, voir impossible. Les avantages et les inconvénients mêlés aux enjeux majeurs qui le constituait étaient équilibrés. Rien ne te faisait pencher la balance d'un côté ou de l'autre, ce qui était bien malheureux.

Il faut que j'y réfléchisse un peu, puis-je sortir un moment ? demanda-tu.

L'on t'accorda cette faveur, et très vite, tu quittas les lieux pour partir en vadrouille. Il te fallait te vider l'esprit, faire la part des choses avec minutie, réussir à trouver un choix qui te convienne. Réfléchir, tout simplement. Et cela, tu ne t'en privais pas. Tu laissais jusqu'à ton esprit vaguer au silence des couloirs que tu traversais pendant que les divers informations qui passaient et repassaient dans ton cerveau se débattaient pour t'amener dans un sens ou dans l'autre. Accepter ou Refuser ? Voilà le débat qui avait amené une véritable guerre mentale avec toi-même. Les arguments étaient passés au crible fin, avec le plus de pertinence possible, et s'enchaînaient comme un véritable TGV. Mais plus tu réfléchissais, plus tu te rendais compte de la difficulté de la chose. Prendre une décision relevait presque réellement de l'impossible, du moins dans ton cas. Et tu en étais irrité intérieurement. Tu n'aimais pas être confronté à ce genre de dilemme. Cela te rappelait à quel point tu manquais de confiance en toi sur tes décisions, sur la direction à prendre pour ton avenir. Car oui, tu jouais là ton avenir. Si tu n'étais pas assez irrité par cette incapacité à se décider, comprendre ceci ne te rendait que plus irrité encore. Si cela continuait, tu risquais peut-être même d'exploser mentalement et de finir comme une loque humaine … Non, mieux valait ne pas penser à cela. Et heureusement, un choc plus ou moins brutal et très soudain te fit oublier cette idée et te ramena à tes esprits. Ton corps esquissa un mouvement de recul, mais tu pus réagir à temps pour déplacer ton pied gauche en arrière pour servir de suspension et rester debout. Mais si pour toi, cela était devenu facile à force de rencontrer des gens ainsi, la personne que tu avais bousculé n'était pas aussi habitué à ce genre de choses et se retrouva au sol, ses affaires avec. Mince, tu ne faisais vraiment pas attention à ce qui t'entourait décidément. Tout gêné que tu étais, tu tendis une main vers cet inconnu et reçut pour réponse une main à la sensation douce et chaude qui te fit quelque peu frissonner. Cela faisait pas mal de temps que tu n'avais pas agrippé de mains si frêles et petites. Ce frisson qui t'avait parcouru atteignit ton cerveau et manqua de te faire lâcher la demoiselle, mais tu maintins ta prise et put finalement la remettre sur pieds.

Je je suis désolée ! Je regardais pas vraiment où j'allais, je... J'étais plongée dans mes pensées parce que je suis perdue et je.. Je suis désolée ! dit-elle, toute confuse.

C'est moi qui m'excuses, je ne faisais vraiment pas attention … Nan vraiment ne t'excuses pas, c'est moi qui aurait dû te voir arriver ! répondis-tu dans l'instant pendant qu'elle époussetait sa tenue, peut-être aussi gêné qu'elle, sinon plus.

Profitant du silence qui s'installa ensuite, tu avisas la personne qui se trouvait être une demoiselle. C'était une évidence : elle était petite. Elle ne semblait même pas atteindre ton nez avec sa taille, ce qui était tout à faire normal dans le sens où tu étais très grand, et qu'elle se trouvait très certainement dans les normes des filles de son âge. Pas de quoi s'étonner donc. Là, maintenant, venait son visage. Lisse, dénué de traits qui pouvait la rendre physiquement mauvaise ou au caractère intempestif, elle était à tes yeux un modèle de gentillesse. Peut-être n'était-ce que ton expression, et qu'il en était tout autre. En tout cas, au premier regard, tu avais l'impression de faire ça à la personne la plus gentille que tu aies pu rencontrer jusqu'à présent. Gentille et apparemment timide, au vu de la gêne qu'elle avait à ton égard. Bon, tomber sur toi, il était normal après tout d'être gêné, surtout à  cause de ta taille en fait, mais chez elle, cela semblait simplement dû à un aspect chez elle qui s'apparentait à de la timidité. Et ce qu'elle te demanda ensuite te prouvas que ce n'était pas ta taille qui la rendait ainsi.

Euh.. tu... Tu pourrais m'aider à trouver mon dortoir ? Je suis dortoir Givrali et je viens d'arriver. Enfin si ça te déranges pas bien sûr ! demanda-t-elle.

Oh, tu es nouvelle ? Heureux de t'accueillir à l'académie dans ce cas ! répondis-tu dans une sérénité porté à son paroxysme, ce qui était ironique bien évidemment ... Cela ne me dérange pas, bien au contraire ! Pour les nouveaux, je suis toujours disposé à accorder de mon temps ! ajoutas-tu avec tout de même un peu plus détendu tout de même.

Lui souriant, tu lui indiquas de passer devant et attendit qu'elle soit à ton niveau pour rester à son niveau et marcher avec elle. Vous vous trouviez visiblement près de la boutique de ???, le dortoir des Givralis ne devait donc pas se trouver très loin de là. Il y avait tout de même un passage par plusieurs endroits de l'académie que la demoiselle ne devait pas connaître, aussi t'employas-tu à les lui présenter rapidement en passant à côté. « Par ici, tu trouveras les salles de cours en tout genre, qu'il s'agisse de cours Topdresseur, Coordinateur, Botanique ou Histoire-Géographie. » dis-tu en passant aux environs de la zone où se trouvaient effectivement toutes les salles de cours. « Ici, tu trouveras la bibliothèque, qui contient sûrement assez de livres pour que tu puisses y trouver ton éventuel bonheur, et un peu plus loin l'infirmerie, ouvert toute la journée et même le soir en cas de quelconque problème. » présentas-tu en parvenant près des deux pièces. Tu émis cependant d'évoquer ses occupantes, préférant éviter à la demoiselle de prendre peur trop vite. « Et voilà le réfectoire ! » tu indiquas l'immense salle à côté de laquelle vous passâtes furtivement, voyant qu'elle était vide.

Et voilà ton dortoir ! achevas-tu finalement en parvenant devant le dortoir de la demoiselle. Au fait, j'ai complètement oublié de me présenter. Je suis Lucas Emerillon, du dortoir des Noctali, situé presque de l'autre côté du campus. te présentas-tu.

Et lui souris encore, content d'avoir pu servir à quelqu'un aujourd'hui. Il y avait un petit problème … Tu avais complètement oublié ce qui t'avait amené à rencontrer la demoiselle … Que dirais-tu une fois revenu de ta petite promenade ? Pour le moment, tu ne t'en souciais gère, car tu l'avais oublié. Pour le moment, tout ce qui t'intéressait, c'était de savoir si elle allait te répondre. Allait-elle seulement répondre ...


Ultreya ! Sur le chemin d'une nouvelle vie ! [Libre] 1466193127-s1

                         
Ève Syriel
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4594-eve-syriel-silencieuse-comme-les-flocons-qui-tombent
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4609-eve-syriel-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Flocombes - Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 1384
Points d'Expériences : 234
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
pokemon
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
Ève Syriel
est un Coordinateur Éleveur
Ève qui n'osait toujours pas relever la tête continuait de fixer ses pieds avec les joues empourprées. Elle avait le coeur qui battait vite et la bouche sèche, comme d'habitude quand elle était mal à l'aise. Enfin non pas que le jeune homme l'ait mit mal à l'aise, car il s'agissait bel et bien d'un garçon à la voix qui s'était excusée à son tour. C'était plus sa timidité qui ressortait vivement. Elle n'avait jamais eu de mal à se faire des amis, mais surtout derrière un écran, où elle pouvait parler comme elle le voulait. Discuter depuis un canal de chat ou une plateforme de discutions en ligne était bien plus simple pour elle, bien assise derrière son ordinateur. Là c'était tout différent. Elle rangea machinalement son MP3 dont les écouteurs pendaient autour de son cou et coupa la musique. Finalement alors que son interlocuteur accepta de l'accompagner jusqu'à son dortoir, se faisant même une sorte de plaisir d'accueillir un nouvel élève, la blanche leva enfin les yeux vers lui. Un visage fin aux traits masculins sans être pour autant dénués de finesse, des cheveux aux reflets d'or fondu reflétant les doux rayons d'un soleil hivernal et des yeux d'un bleu perçants composaient ce visage souriant. Pour le reste, il avait une stature assez impressionnante et dominait fortement la jeune fille en taille. Elle pourrait aisément se cacher derrière lui et être invisible à toute personne qui regarderait dans la bonne direction.

Ève le remercia d'un sourire, et accompagnée de Ryt', commença à suivre le jeune homme le long des allées de l'académie. Il lui présenta les divers endroits, lui indiquait où se trouvait quoi et elle tentait de mémoriser au mieux chaque lieu et sa position. Sur un jeu elle était la cartographe de son groupe, donc noter la position d'endroits, elle savait le faire. Et comme ça elle se perdrait pas une deuxième fois, mais il lui faudrait se faire quelques notes à ce sujet, voir un petit plan de l'école. Enfin si ça se trouvait, on pouvait trouver des plans. Elle en demanderais un à sa référente. Chacun des instructions de son guide étaient écoutées avec attention et la Givrali répondait par de petites onomatopées affirmatives, laissant son regard errer de gauche à droite.
Elle se sentait toujours un peu intimidée et détournait vivement le regard dès qu'une personne tournait le sien vers elle. Elle n'osait aussi pas répondre de manière plus concrète à son interlocuteur, encore un peu gênée de le voir faire le guide pour elle. Et puis Ève n'aurait pas put articuler plus, elle était le souffle court. Même si il ne faisait que marcher, là où chacun de ses grands pas le propulsait aisément, elle devait presque trotter pour se maintenir à coté de lui. Il ne devait pas avoir remarqué que la jeune fille avait du mal à suivre son allure. Et puis elle ne lui demanderais jamais de ralentir, elle ne voulait pas le gêner encore plus. Elle préférait encore inspirer profondément, tentant de calmer son rythme cardiaque et de le suivre. Heureusement ils arrivèrent au niveau de son dortoir où le jeune homme s'arrêta pour lui présenter le grand bâtiment qui se tenait devant elle. La blanche s'appuyait lourdement sur sa valise, son souffle était court et sa respiration presque douloureuse. Ses jambes tremblaient légèrement et elle sentait un peu sa tête tourner, mais riend e trop grave. C'était tout à fait naturel pour elle et elle inspira calmement pendant de longues secondes avant de tendre la main pour rassurer celui qui venait de se présenter sous le nom de Lucas.

-Moi c'est... Ève S... Ève Syriel. En... enchantée de te... rencontrer.

La jeune fille prit encore quelques secondes pour retrouver son souffle avant de pouvoir se tenir un peu plus droite. Elle s'appuyait toujours légèrement sur sa valise, mais moins qu'avant. Rytlock qui levait vers elle un regard des plus inquiets reçut une caresse sur la tête et un doux sourire de sa dresseuse pour le rassurer. Lucas aussi semblait la regarder avec un air un peu inquiet.

-Ne t'en fais pas, je vais bien. J'ai juste, une santé fragile et j'ai du mal à tenir même une marche rapide parfois. Maiiis  ne t'en fais pas je vais bien hein ! Je euh.. j'arrivais à te suivre hein ! Elle s'arrêta quelques secondes, tentant de calmer les rougeurs qui recommençaient à se présenter sur ses joues avant de relever la tête, sans le regarder vraiment dans les yeux. Hmm dis ça.. Ca te dérangerais de me faire voir un peu plus l'école ? Je... Je veux pas te déranger hein, mais si tu veux bien. je vais voir où je peux mettre rapidement ma valise si tu es d'accord. Mais... ne... ne te sens pas obligé hein !


Ève Syriel ✮ Carry on my wayward son ~ There'll be peace when you are done ~ Lay your weary head to rest ~ Don't you cry no more ! ♪
Lucas Emerillon
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type
Arrivant seulement à cet instant à ton niveau, elle s'arrêta pour respirer longuement, s'appuya sur la valise qu'elle transportait pour reprendre un rythme à peu près normal. C'était subtil, mais elle tremblait également au niveau des jambes. Que lui arrivait-il donc ? Merde, tu espérais que ce n'était pas trop grave quand même ! Tu avais été bête de ne pas avoir pris ton temps pour éviter à la demoiselle de se retrouver dans un tel état. Car il était évidemment que cela était dû à un manque de souffle, très probablement dû au fait qu'elle devait dû courir. Et qui dit courir voulait dire que tu avais été trop vite pour qu'elle te suive convenablement. Tout était de ta faute ! Purée, mais quel mauvais tu faisais quoi ! Première rencontre avec une nouvelle, tu la mets dans un tel état. Ah lala, mais quel imbécile tu faisais. A ce moment-là, il aurait été certain que ta réponse à l'administration serait un non catégorique. Si tu n'étais pas capable d'accueillir des nouveaux sans leur provoquer de problèmes, tu n'aurais jamais les capacités pour gérer tout un groupement d'élèves, aussi anciens et matures soient-ils. Argh, franchement, tu étais dépité de te savoir aussi peu intelligent. Te rattraper ? Il n'y avait pas moyen, tu sentais que tu ne ferais que t'enfoncer encore plus. Tu commenças à en angoisser. Ainsi, jamais tu ne parviendrais à rattraper cette erreur ? Rah, décidément, il y avait quelque chose qui n'allait pas chez toi ! Mais, heureusement, dans sa grande gentillesse, la demoiselle répondit d'abord à ta présentation.

Moi, c'est Ève S... Ève Syriel. En.... enchantée de te … rencontrer. dit-elle entre plusieurs souffles. Ne t'en fais pas, je vais bien. J'ai juste une santé fragile et j'ai du mal à tenir même une marche rapide parfois. Mais ne t'en fais pas je bien hein ! Je euh … J'arrivais à te suivre hein ! tu ne pus réprimer un sourire devant le comportement qu'elle adoptait. Hmm, dis ça … Ça te dérangeais de me faire voir un peu plus l'école ? Je … Je veux pas te déranger hein, mais si tu veux bien, je vais voir où je peux mettre rapidement ma valise si tu es d'accord. Mais … ne … ne te sens pas obligé hein ! demanda-t-elle ensuite.

Tu lui offris un sourire amusé. Sa gêne ne pouvait t'empêcher de te faire rire. Non pas qu'elle était ridicule, après tout il était tout à fait normal d'être gêné, surtout dans un tel moment, mais tu ne saurais vraiment dire pourquoi, il y avait quelque chose dans sa gêne à elle qui te rendait subitement content, comme si cette simple sensation était pour toi le plus grand des bonheurs. Nul doute néanmoins qu'une fille comme elle, au caractère différent, t'aurait provoqué le même sentiment. Cela te faisait sourire, tout simplement. Mais très vite, tu te ravisas. Tu ne voulais gêner encore plus la demoiselle en riant tout seul devant elle en la laissant dans l'ignorance la plus totale. Tu raclas alors ta gorge, souffla un long coup, et sans demander son avis, tu chopas la valise de la demoiselle et l'installa sur tes larges épaules avant de faire un premier pas et tourna ensuite le visage vers elle.

Viens, je vais te la faire déposer. lâchas-tu avant de te gratter l'arrière du cou avec ta main libre. Et puis il n'y a aucun problème à ce que je te fasses visiter un peu l'école, j'en suis même très heureux. C'est sympathique de voir des nouveaux voulant apprendre des choses, on a pas la chance d'en avoir toujours dans le coin. répondis-tu ensuite, un peu dépité, mais gardant néanmoins le sourire.

Dès le dernier mot prononcé, tu te mis en marche, prenant cette fois soin de rester au niveau de la demoiselle pour ne pas la faire courir. Tu ne te pardonnerais pas de la faire reprendre avec difficulté son souffle. Maintenant, d'ailleurs, tu savais. Elle était malade. Une santé fragile. Tu te sentais encore plus bête de l'avoir fait courir jusqu'à son dortoir. Mauvais que tu étais. Un jour tu paierais ton manque d'intelligence, c'était certain. En attendant, tu faisais en sorte de ne jamais reproduire un tel accident. Aussi, quand vous fûtes parvenus à l'entrée du dortoir, tu tombas miraculeusement sur le professeur référent, cette très chère Janice Jauplain, et vint instantanément à sa rencontre, à elle et à Princesse, sa Grotadmorv.

Professeur Jauplain ? Serait-il possible d'aller la valise de mademoiselle dans sa chambre ? Nous ne faisons que passer. demandas-tu humblement.
Une valise ? Tu dois être une nouvelle Givrali, alors ! dit-elle en premier lieu. Enchanté de te rencontrer, ma petite, je m'appelle Janice Jauplain, et ici, je suis ton professeur référent, et voici ma tendre et belle Princesse ! se présenta-elle à Ève en indiquant au passage le type poison juste à côté. Je suppose que vous faites visiter les lieux à ma nouvelle protégée, monsieur Emerillon, si vous souhaitez simplement déposer sa valise ? tu hochas la tête. Très bien. Allez-y, mais prenez le chemin le plus court, et allez-y seul, je ne veux pas que mes petites protégées croient des choses. Faites vite ! dit-elle finalement.

Tu manquas de rougir, mais te retint, et pénétra sous l'effet d'une marche saccadée et rapide à travers le dortoir. Mais maintenant que tu y pensais, tu ne savais pas dans quelle chambre elle se trouvait ! Pris d'angoisse, tu exécutas un demi-tour subite et prit le même chemin dans le sens inverse, enchaînant les « Pardon, excusez-moi ! » envers les demoiselles qui se trouvaient là. Une fois dehors, tu pris connaissance de la chambre d'Ève ; par quel moyen, tu n'y portas pas le moindre intérêt ; et pénétra de nouveau dans le dortoir, marchant aussi vite que possible pour perdre le moins de temps possible et pour causer le moins de désagrément possible. Une fois la valise déposé à destination, non sans devoir demander un peu gêné ton chemin à une Givrali qui passait par là, tu revins à l'entrée et indiqua que vous pouviez y aller. Saluant Jauplain restée aux côtés de la nouvelle, ayant peut-être parlé un peu avec elle, tu te mis en marche, gardant toujours ta vitesse calée sur celle de la demoiselle. Mais après quelques pas, tu te cabras et te tournas vers la demoiselle avec ce même grand sourire amical.

Tu as une préférence de direction à prendre ? Sur la droite, on a un lac et un peu de forêt à visiter, à gauche des grottes et de la plage. Que préfères-tu ? demandas-tu.

Et tu attendis.


Ultreya ! Sur le chemin d'une nouvelle vie ! [Libre] 1466193127-s1

                         
Ève Syriel
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4594-eve-syriel-silencieuse-comme-les-flocons-qui-tombent
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4609-eve-syriel-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Flocombes - Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 1384
Points d'Expériences : 234
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
pokemon
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
Ève Syriel
est un Coordinateur Éleveur
Ève ne put s'empêcher de détourner le visage devant le sourire amusé de Lucas. Elle n'avait jamais été à l'aise pour demander quelque chose, jamais été à l'aise pour tout ce qui était des interactions dites IRL. Ces choses étaient bien plus aisées derrière un écran, où on ne voyait pas le regard de l'autre sur soi. Surtout qu'elle lui avait parlé de sa santé qui n'était pas des meilleures, la peignait-il ? Non il ne fallait pas. Elle ne voulait pas être plainte. Elle était comme ça voilà tout, et ça ne changeait rien à sa joie de vivre. Cependant alors qu'elle voulu récupérer sa valise à coté d'elle, le blond la devança, posant le conteneur de ses affaires sans problème sur son épaule. Elle le remercia d'un léger sourire,bien contente qu'il veuille bien l'aider à visiter l'académie et ses environs. Et puis l'espèce de compliment sur sa curiosité lui fit chaud au coeur. C'était un nouvel univers, un nouveau lieu, une nouvelle vie. Elle voulait en apprendre autant qu'elle pouvait sur cet endroit, cette chance qui lui était offerte de faire ce qu'elle voulait.
La blanche emboîta le pas au grand jeune homme, le suivi à l'intérieur de son dortoir. A peine rentrée dans le bâtiment et dans la salle commune, tout l'émerveillait. Le décor, les différentes élèves qui étaient maintenant ses partenaires de dortoir, leurs Pokémons. Il y avait tant de choses de détails et elle tenta de ne rien en manquer. Suivant toujours Lucas, ils tombèrent sur une femme accompagnée d'un grand Grotadmorv. Le Pokémon avait une consistance molle et un peu visqueuse. Elle se demanda rapidement quels types de massages elle pourrait appliquer à ce type de Pokémon, avant de se concentrer sur ce que la femme leur annonça. Ève inclina respectueusement son buste en guise de bonjour à celle qui se présenta comme Janice Jauplain, son professeur référent et Princesse son Pokémon Poison à coté. Puis la femme donna l'autorisation au blond de déposer la valise, mais en faisant vite et y allant seul pour pas que... Que quoi ?? Une vive rougeur monta aux joues de la jeune fille tandis que Lucas s'en alla déposer les affaires de la nouvelle.

-Eh bien ma petite pas la peine de rougir de la sorte. L'académie te plaît ? Je vois que tu as déjà récupéré ton starter, bien. Et ton nom ?

-Ève, Ève Syriel Mademoiselle Jauplain. Je suis enchantée de vous rencontrer et... Et oui j'ai déjà put prendre Rytlock chez Monsieur le Collectionneur.

-Bien, bien. Je suis étonnée de te voir arriver après les autres de ta promotion. Tu as eu des problèmes ?

-Je euhh.. J'ai perdu le plan qu'on nous a donné et. Enfin Lucas m'a aidé à trouver le dortoir. Mais si vous en avez encore d'autres plans, pour éviter que je me perde j'aimerais bien...

-Bien sûr, je dois même encore en avoir là, attends.... Voilà et tâche d'y faire attention, demain les cours commenceront. Tu sais où sont les salles de classe ?

-Oui, oui. Lucas me les a montré. J'ai hâte de démarrer les cours !


Le rire léger de la référente résonna tandis qu'elle félicita la nouvelle pour sa motivation. Elle continua de lui donner quelques petites informations sur les cours de la veille, lui montrant au niveau de l'Ipok comment savoir quels étaient ses cours prochains. La jeune fille écouta attentivement et discuta un petit peu avec la Professeur, lui donnant quelques informations supplémentaires sur elle comme sa provenance et son souhait de scolarité. Pour le moment Ève voulait surtout s'orienter vers la Coordination. Elle avait toujours aimé les concours Pokémons et aimerait bien participer à l'un avant de choisir une voie. Bon il y avait aussi la filière de l'élevage qui lui plaisait, mais elle préférait y réfléchir avant. Lucas revint et Ève remercia encore une fois sa référente de son accueil avant de suivre le jeune homme. Ils sortirent du bâtiment des Givralis avant de continuer légèrement de marcher.

Rapidement Lucas s'arrêta avant de se tourner vers elle avec un grand sourire. Il lui demanda alors ses préférences pour la destination. Il y avait soit une grotte et la plage, soit une forêt et un lac. Hmm lac... Serait-ce le fameux Lac Corail dont elle avait lut quelque chose sur la brochure de l'école ? Un lac aux eaux rosâtres dues à la présences importantes de Corayon dans ses eaux. C'était sûrement une des choses que la jeune fille voulait le plus voir. Un paysage aussi fantastique fut tout de suite aux goûts de la jeune fille qui répondit avec un léger sourire, légèrement plus sûre d'elle.

-Je veux bien aller vers le lac ! Hein Rytlock, t'en penses quoi ?

Le starter ne comprit pas trop ce qu'il en était de ce lac ni ce que ça voulait bien dire, mais si sa dresseuse voulait y aller, pourquoi pas ! Il poussa un petit rugissement avant de gaiement sautiller en avant des deux dresseurs, bien décidé à s'y rendre. Ève eut un léger rire en voyant la réaction du Pokémon. Toujours plein d'entrain et à aimer se faire remarquer en prenant les devants, bien. la décision était prise. Sa gêne de tout à l'heure était presque passée. Elle n'était plus sous le coup de sa bousculade avec le jeune homme et avait put rattraper sa bourde en retrouvant son dortoir grâce à Lucas. Maintenant venait le temps de l'exploration ! Et puis, une petite pointe de curiosité fit parler la jeune fille tandis qu'ils progressaient.

-Dis tu fais quoi ici comme parcours ? Tu as des projets déjà pour après l'école ? Vu que t'as l'air de bien connaître l'académie, je suppose que tu es là depuis longtemps.


Ne pouvant retenir son habituelle curiosité Ève s'était mise à poser plusieurs questions aux garçons tandis qu'ils quittaient l'enceinte de l'école pour se diriger vers une forêt aux allures un peu lugubre. Nul doute qu'ici il y ait des fantômes et autres chimères étranges. Enfin... Ca avait limite la tronche d'un de ces jeux façon survival horror à la Slender. Des jeux qu'elle n'aimait guère, les screamers et autres jumpscare, très peu pour elle. Un peu intimidée par l'environnement, elle ne vit pas qu'elle se rapprocha légèrement de son interlocuteur.


Ève Syriel ✮ Carry on my wayward son ~ There'll be peace when you are done ~ Lay your weary head to rest ~ Don't you cry no more ! ♪
Lucas Emerillon
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type
Je veux bien aller vers le lac ! Hein Rytlock, t'en penses quoi ? répondit-elle.

Elle sembla se tourner vers son petit Hélionceau, qui acquiesça, non sans vraisemblablement afficher un air interrogateur, ne sachant très certainement pas de quoi parler la demoiselle. Il fut cependant très motivé pour y aller, vous passant devant en sautillant et en poussant de petits râles enjoués. Sa dresseuse lâcha un petit rire amusé, et tu ne pus pour te part pas t'empêcher de sourire en lui voyant ainsi si heureux, si content de découvrir quelque chose, du moins en donna-t-il l'impression. Le chemin n'était pas très long, mais il passait tout de même par une portion de la forêt environnante. La petite jungle et le bois du brume ne devait d'ailleurs pas se situer trop loin de votre trajet. Vous devriez pouvoir l'apercevoir sur votre chemin. Et cela se révéla vrai puisqu'en cinq minutes à pied seulement, des arbres immenses se dessinaient au travers la forêt, se démarquant du reste de le verdure par leur taille et le nombre presque colossal. Le chemin entre chaque n'était pas beaucoup moins car il était rempli de flore en tout genre, de buissons, de mousse … Une véritable jungle luxuriante. Il fallait avoir de quoi couper pour progresser convenablement dans ces lieux. C'était très étonnant d'ailleurs de voir que cela n'était possible que dans une partie précise de la forêt. Un plaisir pour les scientifiques qui pouvaient y trouver quantité de sujets à traiter pour peu qu'ils y trouvent un certain intérêt. Mais ce n'était pas là par là que vous deviez passer. La petite jungle se trouvait bien trop écarté de votre chemin pour être obligé de le traverser, ne serait-ce qu'un instant. En revanche, en ce qui concernait le bois des brumes …

Dis tu fais quoi ici comme parcours ? Tu as des projets déjà pour après l'école ? Vu que t'as l'air de bien connaître l'académie, je suppose que tu es là depuis longtemps. demanda subitement Ève.

Tu fus soudain sorti de tes pensées. C'est vrai qu'elle était là. Tu l'avais presque oublié. Il fallait que tout ce décor si extraordinaire ne cessait de te happer l'esprit à chaque fois que tu te mettais à y penser en détail. C'est que tu les aimais beaucoup, ces paysages. Si beaus, si calme, si reposants, si agréables. Comment rester stoïque devant ces lieux naturels imprégné d'autant de vie, de sensations de bonheur. Ils constituaient presque des rêves éveillés. Des mondes magnifiques raccrochés de force au monde des Hommes ; des sortes d'univers opposé à celui-ci. Mais tu restais Homme, et d'autres t'entouraient dans cette vie qui t'avait été donné. Ève était l'un d'eux. Et répondre à ses interrogations était la tâche qui t'était désormais donné. Te remémorant rapidement les informations acquises, tu lui offris un grand sourire.

Ici, je suis un TopDresseur, spécialisé dans les Pokémon feu, mais j'officie aussi en tant que scientifique dans le but de devenir Archéologue. Actuellement, je n'ai pas de véritable projet, si ce n'est devenir archéologue, mais j'ai encore pas mal de temps à passer ici avant d'avoir des idées arrêtés pour mon avenir. Mais cela viendra avec le temps, c'est certain. Pour te répondre, je suis là depuis plus de deux ans, j'appartiens à la première promotion de l'académie. Une sorte de pionner en quelque sorte ... répondis-tu avec toute la sympathie du monde.

Sans transition, tu continuas ta marche, et vous pûtes finalement arriver en bordure de la forêt des brumes. L'endroit était toujours aussi lugubre et silencieux que la première fois que tu l'avais exploré, lors du fameux test de courage de l'école. Personne n'avait jamais su si de véritables spectres s'y trouvaient, mais il était très probable voir certain que des Pokémon spectre y avaient fait leur vie. En tout cas, tout comme la petit jungle, c'était fort intéressant de voir que la météo pouvait, en de petites zones ciblés, appliquer des atmosphères complètement différents, comme ici où toute la forêt banale entourait les lieux entièrement brumeux du matin au soir, été comme hiver. Pour les météorologues, c'était une véritable mine d'or, et pour les curieux comme toi, c'était un décor magnifique à observer, si fascinant, si étrange et mystérieux. Cependant, il dégageait tout de même une sensation lugubre, qui pouvait en effrayer plus d'un, et cela ne manqua pas de faire effet à la Givrali qui t'accompagnait, celle-ci venant subitement se coller à toi, comme effrayé par la zone. Souriant, tu ébouriffas légèrement ses cheveux.

Si tu veux, on peut en faire le tour sans la traverser et continuer notre chemin vers le lac, ou alors tenter de traverser. dis-tu dans un premier temps. Il paraît qu'il existerait une zone au centre même de ces bois qui serait dénué de toute brume et qui serait comparable à un paradis sur Terre. ajoutas-tu.

Tu lâchas un léger soupir et tourna la tête vers le bois avant d'apercevoir, au loin, qu'un regard rougeâtre vous fixait depuis un moment ...


Ultreya ! Sur le chemin d'une nouvelle vie ! [Libre] 1466193127-s1

                         
Ève Syriel
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4594-eve-syriel-silencieuse-comme-les-flocons-qui-tombent
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4609-eve-syriel-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Flocombes - Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 1384
Points d'Expériences : 234
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
pokemon
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
Ève Syriel
est un Coordinateur Éleveur
Ève écoute attentivement la réponse de son guide. Il était donc dans le parcours de Top dressage. Elle fit une très légère moue en comprenant de quoi il s'agissait. Les fans de combat... La jeune fille n'appréciait pas vraiment  les combats. Non en fait elle avait cela en horreur. Elle avait vu bon nombre de Pokémons blessés lors de combats par des dresseurs peu regardants quand aux efforts qu'ils demandaient à leur équipe. Depuis elle avait souvent une certaine horreur des combats Pokémons et de ceux qui y participaient. Pourtant Lucas ne semblait pas être un de ces mecs bourrins qui ne se préoccupaient pas de ce qui pouvait advenir de leurs Pokémons. Peut être même que certains dresseurs savaient s'arrêter et se montraient plus réfléchis qu'elle le pensait. Enfin il n'avait pas de véritable projet ici à part de devenir aussi archéologue. Mélange plutôt singulier quand on voyait sa spécialisation première. Mais cela montrait peut être qu'il était plus qu'un simple mec qui aimait les combats. Elle inspira doucement et chercha à calmer ses pensées qui fusaient. Elle n'avait pas le droit de juger autrui par son simple choix d'études, même si elle avait les combats en horreur.
Ève sorti légèrement de ses pensées en regardant autour d'elle et observer ce qui les entourait. Désormais hors du campus, ils se retrouvaient à l'orée d'une forêt plus qu'inquiétante. Les arbres tordus et feuillus auraient put être magnifique et former une véritable mer de feuilles si il n'y avait pas ce brouillard. Car aussi étrange qu'il y paraisse les bois étaient emplis d'un brouillard dense et qui donnait à cette forêt des airs de lieu hanté. Elle frissonna légèrement et se rapprocha sans le voir de Lucas, peu rassurée devant ce paysage grisâtre et sa brume qui semblait absorber les couleurs pour rendre un paysage terne. Rytlock se rapprocha d'elle pour se coller à sa jambe, lui fournissant un soutien silencieux par sa présence rassurante. La Givrali sursauta alors légèrement quand la main de Lucas vint lui ébouriffer les cheveux. Elle leva vers lui un regard surpris de ses deux grands yeux couleur de glace avant de détourner son regard et de baisser la tête, cachant le rouge qui venait de gagner ses pommettes à son geste. Il tenta de la rassurer et surtout lui proposa le projet de contourner la forêt. Il était vrai qu'elle aurait pour le moment préféré éviter de rentrer dans ce lieu digne d'un film d'horreur, mais le jeune homme piqua sa curiosité. Un paradis sur terre. Une sorte d'îlot dépourvu de brume où la forêt serait resplendissante, un peu comme une sorte de sanctuaire caché et mystérieux ? L’idée lui plaisait, beaucoup même. Elle aimerait voir un tel lieu de ses propres yeux. Et puis après tout que pouvait-elle risquer avec le blond qui était un vrai doyen de l'académie ? Elle s'apprêta à répondre à la positive avant de voir que le jeune homme regardait quelque chose au loin. Elle suivit le regard de Lucas et...

-Hiii !!!!

Un léger cri de peur s'échappa de ses lèvres tandis qu'elle se mit derrière Lucas, se servant de lui comme obstacle entre elle et ces yeux aux lueurs rougeâtres qui brillaient au loin dans la brume. Elle ne savait pas ce que c'était, mais ça venait de lui flanquer une sacré frousse. Sans faire attention elle agrippait le haut du jeune homme et se tenait collé à lui en fermant fortement les paupières. Rytlock se mit devant eux et grogna férocement, comme une menace dans son langage à cette silhouette qui venait d'effrayer sa dresseuse. La jeune fille resta quelques secondes encore agrippée au garçon, trop peureuse pour regarder si les yeux les observaient toujours. Finalement elle ouvrit légèrement un oeil et se risqua à un regard de l'autre coté de son bouclier humain. Plus aucune trace de l'inquiétante présence. Elle se détendit avant de remarquer qu'elle tenait toujours le haut du jeune homme et lâcha précipitamment celui-ci avant de s’incliner et de s'excuser, le visage rouge de gêne et de honte à sa réaction peureuse.

-Dé-Désolé ! Je... euh je préférerais qu'on évite la forêt si ça te déranges pas bien sûr !

Le coeur encore battant, la jeune fille se tenait devant l'élève avec l'impression d'être juste une peureuse. Lui ne semblait même pas avoir bronché en voyant le Pokémon, mais elle... Non, décidément elle n'oserait pas pénétrer dans cette forêt, et la voilà qui sursautait presque au moindre bruit, tripotant avec malaise le bas de son haut. Elle ne pouvait arrêter de jeter des regards là où elle avait aperçut cette paire d'yeux, s'attendant au moindre instant à en voir débouler une créature d'horreur qui leur foncerait dessus. Elle cacha alors ses mains dans son dos et les serra fortement l'une contre l'autre, cherchant à stopper le léger tremblement qui les parcourait.


Ève Syriel ✮ Carry on my wayward son ~ There'll be peace when you are done ~ Lay your weary head to rest ~ Don't you cry no more ! ♪
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum