Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 3

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Aileen Sôma
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : [Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Ces thèses étaient vraiment une plaie. Si monter de grade était son objectif avoué, devoir se farcir des rédactions de thèses la gonflait au plus haut point. Certes, que ces dernières soient acceptées et postées sur le site de l’école était assez valorisant, mais Aileen ne se leurrait pas : mis à part les professeurs s’occupant de ladite thèse, personne d’autre ne les lisait. Et elle perdait son temps à s’user les bras pour un truc qui n’intéressait personne… Quelle plaie ! Bon, au moins, quand elle aurait cette école de fous furieux, elle pourrait tendre ses jolies thèses à la cellule de recrutement de la police internationale pour bien leur faire comprendre qu’elle n’avait pas passé plusieurs années à collectionner des Pokémon en se tournant les pouces. N’empêche, quel ennui… Heureusement, elle avait son ordinateur portable allumé, et la radio de Lansat qui tournait en fond sonore, autant pour écouter la musique que pour savoir s’il n’y avait pas quelques offres cool au centre commercial, comme des soldes par exemple. Ou accessoirement, pour en savoir plus sur la nouvelle affaire qui faisait parler l’île… Apparemment, des Pokémon se rebellaient un peu partout, et la police, débordée, ne savait plus où donner de la tête. Aileen se demandait si c’était la Team Rouage, ou un autre groupe dissident voulant surfer sur la vague pour tirer à eux la couverture de la terreur. Justement, voilà qu’ils étaient en train d’en parler. Arrêtant son travail, Aileen tendit la main vers le clavier pour monter le son, et se concentrer sur les actualités.

« Nouveauté dans l’affaire des Pokémon rebelles : il y a quelques heures, deux Caninos de sécurité se sont retournés contre leurs dresseurs au centre commercial, s’en prenant à ces derniers ainsi qu’aux civils, détruisant une enseigne sans faire de dégâts majeurs avant de reprendre leurs esprits quelques minutes plus tard. Leurs dresseurs sont incapables d’expliquer ce brutal changement de caractère. » Aileen se pencha un peu, intéressée par les paroles du chroniqueur. Des Pokémon de policiers refusant d’obéir, c’est inhabituel, c’est comme si d’un coup, Sphax décidait de l’attaquer gratuitement, sans raison aucune. « La même scène a recommencé un peu plus tard, au parc d’attractions, quand les Pokémon chargés de la sécurité s’en sont pris aux forains et aux visiteurs, semblant entraîner dans leur sillage les Pokémon des civils en-dehors de leurs Poké Ball. A nouveau, la confusion n’a duré que quelques minutes avant de s’arrêter net, ayant fait, cette fois, un peu plus de dégâts. » Inquiète, la Pyroli se mordit la lèvre. Avec tout ça, ils n’oseraient plus jamais sortir en ville… « Les riverains suspectent la Team Rouage de - »

La brune sursauta, déconcentrée, en entendant frapper à sa porte. Ce bruit, cette poigne… Elle la reconnaîtrait partout. C’était le Général Jackie. Se redressant d’un bond, elle gicla de sa chaise, laissant Hilda la remettre en place d’un mouvement de patte, et ouvrit la porte de sa chambre même pas une seconde après. Jackie, qui amorçait le mouvement de baisser le bras, sembla satisfaite de sa rapidité, et à nouveau satisfaite de la voir claquer un garde à vous rendu parfait par la force de l’habitude. Un instant, Aileen se demanda pourquoi sa référente était là. Il n’y avait pas de cours de sport aujourd’hui (du moins pas pour elle), la radio n’était pas trop forte, le dortoir était calme, elle n’avait rien fait de mal et n’allait pas changer de grade avant un très long moment. Du coup… Pourquoi ? A moins que… Oh, oui, ça devait être ça. Avec le départ d’Aaron Olsen, Jackie et Hortense étaient devenues les deux meneuses officielles et indétrônables du pôle d’espionnage de l’école, dans lequel les élèves espions étaient formés dans le plus grand secret. Aussi, les quelques rares missions transmises aux espions étaient soit transférées par ces deux professeurs aux élèves dans le plus grand secret, soit remises en mains propres quand il s’agissait de donner quelques indications supplémentaires. Ca devait sans doute dire qu’elle allait repartir en mission d’espionnage. Ca, c’était intéressant. Son impression se confirma, et se renforça, en voyant le bref sourire qui échappa à Jackie au son de la radio toujours allumée. Sur un signe de sa référente, la préfète en chef s’effaça, la laissant rentrer dans la chambre pour refermer la porte derrière elle.

« Bien, vous êtes au courant. Ca m’évite de perdre de précieuses minutes en blabla inutile. » Aileen garda le silence, ce qui sembla fortement apprécié aussi. « Vous savez, pour le parc d’attractions ? » La jeune brune hocha la tête. « Parfait. Le lieu a été entièrement bouclé dès le début de l’attaque et la police pense que les responsables sont toujours sur place au milieu des civils. Vous êtes une bonne médecin, je vous envoie là-bas comme renfort de médecine, pour aider le Centre Pokémon de la ville à prendre en charge les Pokémon blessés et les sécuriser au cas où ils redeviendraient brusquement agressifs. » Aileen hocha à nouveau la tête. Bon plan. Comme ça, elle pourrait fouiner et faire son petit boulot d’espionne sans attirer l’attention. « Faites attention à vous, et surtout à votre équipe. N’oubliez pas qu’ils peuvent la retourner contre vous, si l’envie leur en prend. »

La brune claqua un nouveau garde à vous impeccable, et sa référente s’en alla après lui avoir donné ses consignes voilées. Aussitôt cette dernière sortie, la jeune préfète en chef se hâta de préparer son sac, y entassant pêle-mêle ses affaires de médecin, ses affaires d’espionne et ses Poké Ball, tandis que Sphax rassemblait toute la petite équipe pour que chacun regagne sa Poké Ball. Elle fut prête en quelques minutes, et très vite, la chambre fut désertée, fermée à clé, et la Pyroli s’engageait avec hâte sur le chemin du centre-ville pour attraper le premier bus. Le chemin était long jusqu’au parc d’attractions, elle préférait tout autant attraper un bus. Elle réussit à en avoir un, et passa les quinze minutes suivantes appuyée contre une vitre, Sphax placidement assis près de sa jambe, lui garantissant calme et tranquillité le temps du voyage. Qui irait engager la conversation à une fille protégée par un Pokémon pareil ? Surtout avec cette histoire de rébellion de Pokémon… Et s’il devenait dangereux ? Merde, elle n’avait pas du tout pensé à ça. Ca voulait dire qu’elle devrait se passer de lui le temps de sa mission d’espionnage, ou prier pour que personne n’ait l’idée de l’attaquer. Non, trop hasardeux… Elle se passerait de lui, et le rentrerait dans sa Poké Ball aux premiers relents de rébellion de Pokémon, ce serait beaucoup plus prudent. Avisant son arrêt, elle descendit du bus pour se presser vers les grilles fermées du parc d’attraction, se dirigeant vers les infirmiers en poste pour ne pas être refoulée à l’entrée.

« Excusez-moi ! » Un infirmier se retourna, prêt à l’envoyer balader, mais elle lui coupa la parole avant. « Je m’appelle Aileen, je suis Pokéathlète Médecin à l’académie, et j’ai été envoyée par ma référente, le Général Jackie, en tant que renfort de médecine. »
« Ah génial, c’est qu’on commençait à être un peu débordés ici… » Il lui plaqua un badge dans la main. « Prenez ça, la police vous laissera entrer comme ça. On a déjà fouillé tout le parc d’attractions, donc ce que vous pouvez faire, c’est un petit tour d’horizon pour voir si vous trouvez des Pokémon blessés avant de revenir ici. »

Aileen hocha la tête, mit le badge à son cou, et passa sans souci le barrage de policiers, son Absol chromatique la suivant de très près, attentif au moindre mouvement suspect. Une fois sur les lieux, la Pyroli se retrouva démunie. Faire le tour, oui… Mais après ? Devait-elle soigner, ou chercher ? Comment pouvait-elle conjuguer son boulot d’espionne avec son faux boulot de médecin ? Et si elle trouvait en même temps un indice et un Pokémon blessé ? Laisser filer l’indice pour s’occuper du Pokémon était la base, mais que dirait Jackie ? Alors qu’elle allait, au hasard, se diriger vers la grande roue, prévoyant assez naïvement de l’escalader pour avoir un bon point de vue, Sphax l’arrêta pour lui montrer, d’une patte, un mouvement à l’entrée. Une nouvelle élève venait de passer le barrage de police. Haru Eina, une Mentali médecin. Aileen grogna, partagée entre le soulagement de ne pas être seule sur le coup, et l’agacement de devoir trouver une justification pour ses balades d’espionne. Bah, elle y réfléchirait sur le coup. Changeant de cap, elle se dirigea vers la jeune Mentali, plus petite qu’elle, qui leva vers elle un regard indéchiffrable ponctué d’un grand sourire gamin.

« Salut ! Tu as été envoyée comme renforts de soins, toi aussi ? Ca me rassure, j’avais un peu peur d’être lâchée toute seule dans le parc d’attractions… » Elle esquissa un sourire, avant de se présenter bien inutilement. « J’imagine que tu le sais déjà, mais je m'appelle Aileen. J’espère qu’on formera une bonne équipe, les Pokémon en auront bien besoin. »

Un bref instant, Aileen se demanda si Haru était, comme elle, une espionne sous couverture de médecin, avant de repousser l’idée. Non, c’était quasiment improbable. Haru semblait trop douce, trop gamine, trop immature à première vue. Et pourtant, n’avait-elle pas pensé pareil de Dahlia, avant de comprendre qu’elle était autant coach qu’elle-même était médecin ? Et puis, comme lui avait dit sa mère, il ne faut jamais juger un livre sur sa couverture. Comme elle avait écrit dans une de ses premières thèses, il fallait rester prévisible et cernable pour les autres, et garder l’esprit ouvert. Enfin bref. Qu’elle soit espionne, médecin ou coach, le fait est qu’elle avait besoin d’Haru pour la mission, pour ne pas se retrouver seule face à plus puissant qu’elle. Mais quand même, Jackie aurait pu prévenir…

« On reste ensemble pour le tour d’horizon ? Ca nous prendra plus de temps, mais on pourra se protéger mutuellement si jamais on tombe sur un des responsables de ce bazar… »


Dernière édition par Aileen Sôma le Lun 28 Mar - 23:28, édité 2 fois



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Haru Eina
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3914-haru-eina-mentali
Taille de l'équipe : 3/4
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
pokemon
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
Haru Eina
est un Pokeathlète Agent
Il y a de ces jours où je me sens différente, comme emporté dans un autre monde, un autre univers, laissant mon enveloppe corporel aux mains d'une entité qui n'est pas moi, qui n'est pas mienne. Dans ces moments, je me laisse simplement aller au silence, attendant que ça passe et que je retrouve mes sensations habituelles. Je ne suis plus qu'une simple spectatrice, une spectatrice aveugle, un être perdu dans les limbes de son esprit, seule et solitaire. Mais ce qui est étrange, c'est que j'ai encore toute ma tête. Je suis consciente de ma situation, je ressens encore les choses. Je n'ai jamais su pourquoi, mais j'avais fini par m'y habituer, usant de ces périodes de perte corporelle pour réfléchir, pour penser à ce que je ne pense pas d'ordinaire. Qu'est-ce qui fait que ce monde existe ? Comment le destin nous as-t-il amenés à exister, nous, humains ? Qu'est-ce qui fait que nous sommes devenus légitimement supérieurs aux autres espèces ? Tant de questions que je me tâtai de répondre, sans faire attention à ce qui se passait du côté de mon corps. C'est que, plus étrange encore que le fait que je sois consciente de ma situation, je pouvais savoir ce qui se passait autour de moi. Je voyais au travers de mon corps sans en avoir le contrôle, sans savoir ce qu'il avait en tête. Mais je n'y portais pas le moindre intérêt, pas d'importance. Je préférais réfléchir, car en vérité, je savais déjà ce qui se passait. En ces jours, ce n'était plus la gentille personne que j'étais, celle que mes parents étaient parvenus à créer avec un effort presque surhumain, mais cette autre moi, cette fille à l'esprit malfaisant, aux pensées destructrices et à l'âme obscure. Ma moi du passé. Que faisait-elle ? Que pensait-elle ? Je n'y portais pas le moindre intérêt en vérité. Je savais que je n'avais aucun impact sur ses décisions, sur ses actions. Elle avait le contrôle totale, tel une impératrice. Et je ne pouvais qu'observer ses méfaits, silencieuse et impuissante. Et en cette fin de mois de Janvier, elle allait pouvoir se lâcher …

[...]

Putain oui ! Enfin ! Cela faisait un bon moment que je n'avais pas eu le plaisir de pouvoir me lâcher. L'aut' pouffiase que je suis peut aller se préparer à pleurer, car elle va prendre cher. Je vais pouvoir me lâcher ! Mwouhahahahaha lançai-je toute seule dans ma chambre.

Frissonnant de plaisir, j'attrapai la Pokéball de Satan, de Joke et de l'autre imbécile de Kashi et quitta rapidement ce stupide dortoir de grognasses en rûte. Je devais trouver quelque chose à faire, quelque chose qui puisse satisfaire mon appétit si longtemps mis à jeune. Aller embêter les petites dames ou ces bambins qui se croient viriles simplement parce qu'ils ont des muscles, ce n'était pas assez pour me rassasier. Il me fallait trouver un truc intéressant à exploiter. Un truc vraiment intéressant ! Et que je fus heureux en voyant mon Ipok sonner et voir apparaître l'article traitant des disparitions étranges de Pokémon mêlés à des attaques subites dans différents points de la ville. La Team Rouage en serait l'origine d'après les riverains, la fameuse et tristement célèbre Team Rouage. Parfait. Cela faisait un morceau de choix à détruire. Vraiment parfait ! J'étais vraiment heureuse. Très heureuse. Et c'est toute contente que j'allais me rendre auprès de Madame Hortense, a.k.a la dame qu'il ne faut sous aucun cas faire chier car je sens que ça pourrait être pire que d'énerver l'autre Férosinge qu'est Jackie. Une fois informé des quelques informations intéressantes, usant du côté gentille de mon corps pour ne pas me faire remarquer, je quittai au plus vite l'académie et me rendit au parc d'attractions. L'idée était simple : se rendre au parc d'attractions, où des attaques étranges de Pokémon domestiqués avaient eu lieu, afin d'aller porter secours aux Pokémon blessés. Mais cela, évidemment, c'était la version officielle. Officieusement, c'était autre chose ….

Nyark, nyark, nyark ... ris-je toute seule dans mon coin rien d'y penser.

Je me rendis donc sur le lieu de l'opération, et passa rapidement les barrières de sécurité après avoir obtenu des médecins officiels mon badge pour aller secourir les blessés. J'hésitai à garder ce petit machin avec moi. Il semblait être universelle aux médecins, et pourrait me permettre le passage de nombreux passages pour agir en tant que médecin de terrain sans éveiller les soupçons. Mais sans doute que ces salauds avaient prévus le coup et ne permettaient de l'utiliser qu'une seule fois. Si c'était le cas, alors ils méritaient vraiment d'aller se faire mettre. En tout cas, j'avais au moins passé pour cette fois la barrière de policiers. S'ouvrait maintenant à moi la connerie que représentait les parcs d'attractions. Mais pas le temps d'observer les stupides alentours qu'une grognasse vient papoter avec moi. Celle-là, je la connais bien : c'est Aileen Sôma, préfète en chef des Pyrolis, médecin tout comme moi.

Salut ! Tu as été envoyée comme renforts de soins, toi aussi ? Ça me rassure, j’avais un peu peur d’être lâchée toute seule dans le parc d’attractions… J’imagine que tu le sais déjà, mais je m'appelle Aileen. J’espère qu’on formera une bonne équipe, les Pokémon en auront bien besoin. dit-elle en se présentant rapidement.

Pas de banalités, s'il te plaît, on est là pour bosser. Mais si tu le sais pas, moi c'est Haru Eina, des Mentalis, médecin tout comme toi. Et pour les Pokémon, n'y portons pas trop d'attention, on doit juste les dégager de là pour laisser les vraies médecins s'en occuper à notre place. répondis-je avec toute la joie qui était mienne. Bien, allons-y. ajoutai-je en me mettant en route.

Pas le temps de laisser la brunette répondre, je me mets en route. Je n'ai pas envie de perdre de temps, je n'ai pas tout le temps du monde après tout. Première étape : faire croire qu'on s'intéresse aux Pokémon blessés pour commencer à quadriller la zone et voir si on peut pas dénicher des indices qui mènerait à l'origine de ces attaques. J'étais excité rien qu'à l'idée de partir à la recherche d'indices. J'avais envie de détruire, de détruire ces méchants. On ne trouve pas plus méchante que moi après tout. Une méchante parmi les méchants. On ne fait pas mieux dans le genre. Et Joke et Satan étaient là pour m'aider à le prouver. C'est donc avec joie que je les fis sortir de leurs Pokéball pour les envoyer en repérage de blessés, faisant ensuite sortir l'aut' bêta pour jouer les gros bras.

Bon, j'ai envoyé mes compagnons chercher d'éventuels blessés. J'ai ce Vigoroth pour les transporter, tu aurais un Pokémon qui pourrait faire de même ? demandai-je.

Et j'attendis qu'elle me réponde. En vérité, je n'avais pas l'intérêt de lui demander de l'aide, mais bon, autant se servir de ce qu'on a sous la main, et Aileen était un jouet intéressant à exploiter. Autant en profiter … Comme ça, je ferais d'une pierre deux coups !

HRP :
→ Tu me diras si quelque chose ne va pas, hein ^^

→ Première mission, premier passage de Haru en mode mauvaise. Elle va bien faire chier, nyark nyark nyark !

→ On va sauver un peu de Pokémon pour la forme, c'est toujours bien :v


Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Aileen Sôma
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : [Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Bon, d’accord. Cette Haru Eina n’était pas sympathique du tout. Agacée, la préfète en chef plissa les eux en la détaillant un peu plus en profondeur. En se permettant de la prendre de si haut, alors qu’elle était plus jeune, moins gradée et moins expérimentée, la petite Mentali avait réussi à lui donner envie de lui pourrir la vie. Alors pourquoi ne pas commencer par un examen approfondi ? Déjà, elle avait clairement l’air de vouloir jouer, et ne s’en cachait tellement pas que la Pyroli avait envie de lui tourner une grande gifle pour lui faire comprendre que c’était une affaire sérieuse, pas un terrain de jeu balisé et protégé comme ceux qu’on pouvait trouver chez Wok Donald. S’intéressait-elle vraiment à la mission, ou n’était-elle là que pour son petit plaisir personnel ? Elle n’avait pas trop l’attitude d’une médecin, en réalité. A côté d’elle, Sphax ne broncha pas. Cette fille-là ne lui plaisait pas, mais il ne perdrait pas son temps à le dire. De toute manière, il sentait bien qu'Aileen ne l'aimait pas non plus, et cela lui suffisait amplement.

« T’es pas obligée d’être aussi désagréable. Je suis ta partenaire de mission, pas ton chien, alors calme un peu tes ardeurs s’il te plaît. »

Il était très clair, dans l’esprit de la brune, que cette mission allait être un réel calvaire. Bon sang, pourquoi ils n’avaient pas décidé de la mettre en binôme avec quelqu’un de plus sympa ? Enfin, bon, tant pis. Elle s’acclimaterait de cette petite peste le temps de la mission, et après ça, elle ne la reverrait probablement plus jamais. Parce que c’était sûr, la Mentali voulait jouer, mais surtout, elle voulait jouer avec elle. Et elle n’était tellement pas discrète que la brune faisait de gros efforts pour ne pas lui expliquer par A+B que ça ne fonctionnerait pas comme ça. Sans vouloir trop se vanter, elle n’était pas parvenue jusqu’au grade 4 en laissant des gamines l’utiliser comme un jouet ou un objet, après tout… Cependant, la Mentali reprenait la parole, sortant d’une Poké Ball un Vigoroth en lui disant qu’elle l’utiliserait pour transporter les blessés. Et elle, avait-elle quelque chose qui ferait l’affaire ? Oui, elle avait. Sa Kirlia pouvait sans aucun problème utiliser sa télékinésie pour déplacer les Pokémon, et pouvait même les soigner avec son Vibra-Soin. Mais est-ce que ça valait la peine de le dire à voix haute ? Elle avait la désagréable impression que la Mentali cherchait à la cerner, peut-être même à savoir ce qu’elle avait dans son équipe. Autant rester le plus évasif possible. Elle était certes là pour aider quelques Pokémon en trouvant le coupable, mais ce n’était pas pour autant qu’elle devait éventer la totalité de son équipe et faire confiance au premier venu pour lui filer un coup de main. Elle préférait bosser solo, de toute manière.

« Oui, j’ai. Ne t’inquiète pas pour moi. »

Petite pique pleine d’innocence. Haru ne s’inquiétait pas pour elle. Décidant que l’ignorer était le meilleur moyen d’en dire le moins possible, la Pyroli lui emboîta le pas, Sphax la suivant de près, amusé de voir sa dresseuse se transformer en espionne paranoïaque à cause d’une gamine pas assez fine pour cacher son réel comportement. Comment allait-elle pouvoir se débarrasser de la Mentali sans éveiller les soupçons, et sans qu’elle ne la suive par simple désir de l’emmerder un peu ? Ca allait être difficile. Mais elle trouverait une solution le moment venu. Pas la peine de trop se bouffer la vie pour le moment. Au bout de quelques minutes, elles finirent par trouver leurs premiers Pokémon blessés. Un Ponchien, qui semblait boiter bas, et un petit Roucool à la patte tordue. En les voyant approcher, l’un et l’autre prirent peur, et s’enfuirent dans deux directions différentes.

« On prend chacun le sien, on se retrouve à l’entrée. »

Plantant là la Mentali sans lui demander lequel elle voulait, la Pyroli partit à la poursuite du petit Roucool, le nez en l’air pour ne pas le perdre de vue, laissant son Absol s’assurer qu’elle ne se prenne les pieds dans rien du tout. Après quelques minutes d’une course-poursuite à l’aveuglette, elle put enfin s’approcher de lui. Mais l’oiseau, effrayé, s’envola à nouveau, pour aller se poser… Au sommet de la grande roue. Aileen jura, et porta une main à sa Poké Ball pour en faire sortir sa Kirlia.

« Tu peux aller le chercher, s’il te plaît ? »
« Je pourrais. Mais je pense que tu devrais monter. Ca m’a l’air d’être un bon point de vue pour avoir une visibilité parfaite et essayer de chercher le responsable. »
« Pas bête. Tu me couvres ? »
« Pas la peine. Je suis là. »


D’un bond agile, Sphax sauta sur le toit d’une cabine, faisant lever les yeux de sa dresseuse au ciel. Crâneur. Avec un sourire, Sookie retourna dans sa Poké Ball, laissant Aileen commencer son ascension. C’était autre chose que de fuguer d’une chambre d’hôtel… Mais elle pouvait le faire. Elle avait bien parcouru toute l’école en passant par les conduits, alors grimper une grande roue ne serait pas trop compliqué, non ? A la force des bras, la Pyroli grimpa, son starter restant toujours proche d’elle pour la rattraper si elle tombait. Sphax se sentait parfaitement à l’aise. Habitué à la montagne et aux sentiers verticaux, il ne voyait aucune difficulté sur cette construction étrange. Il fallut à Aileen un long moment pour grimper, mais finalement, elle parvint au sommet. Le petit Roucool, qui semblait avoir épuisé ses dernières forces pour se mettre dans un endroit qu’il pensait sûr, semblait un peu paniqué. Il s’était coincé tout seul dans un endroit trop haut pour qu’il descende en sautant, et l’autre humaine l’avait suivi. Il battit des ailes en piaillant pour l’effrayer, mais Aileen, essayant de ne pas tenir compte de la hauteur et de la dangerosité de la situation, tendit doucement sa main vers l’oiseau.

« N’aie pas peur, petit oiseau, n’aie pas peur… Je ne te veux aucun mal… »

Sans doute rassuré par le ton de sa voix, l’oiseau cessa de battre des ailes, et s’approcha doucement, avec prudence, pour ne pas tomber. Finalement, son petit bec piqueta le doigt de la brune, et le pinça plusieurs fois, avec méfiance, pour voir s’il allait l’attaquer. Comme elle ne réagissait pas, il s’approcha encore plus, et laissa la jeune espionne le prendre doucement dans ses bras pour le ramener contre elle, en sécurité. Puis elle se redressa avec précaution, soutenue par son Absol, et regarda tout autour d’elle, curieuse et émerveillée. C’était… Magnifique. Elle avait vue sur tout le parc. Elle voyait l’entrée, les grilles, la police et les médecins. Elle voyait tous les stands, les médecins en blouse blanche occupés à soigner les Pokémon dispersés de ça de là, la police qui patrouillait pour essayer de retrouver le coupable… Et enfin, elle le vit. Petit point perdu, à peine discernable, elle ne put cependant détacher ses yeux de lui, tellement il semblait prendre soin de se dissimuler derrière les stands et les étalages pour échapper à la police. La main d’Aileen tomba sur sa ceinture, et elle appuya sur une Poké Ball pour faire sortir son Ninjask. Le petit insecte sembla surpris de se retrouver aussi haut, mais, placide, il suivit des yeux la direction du regard de sa dresseuse, n’ayant aucun mal à retrouver l’homme caché qu’elle lui montrait.

« Tu sais ce qu’il te reste à faire, Aurum. »

Le Ninjask vrombit doucement pour exprimer une réponse positive, et disparut, volant si vite qu’Aileen ne parvenait plus à le voir. Alors qu’elle s’apprêtait à appuyer sur la Poké Ball de Sookie, cette dernière en sortit d’elle-même, pour poser ses mains sur le bras de sa dresseuse et les téléporter, elle et le Roucool, à l’entrée, après que Sphax fut rentré en grognant dans sa propre balle de capture, pour en ressortir aussitôt une fois la téléportation achevée. Sans attendre, quoiqu’encore chancelante à cause de la téléportation, elle se dirigea droit vers les médecins pour poser le Roucool près d’eux. Il fut aussitôt pris en charge, et Aileen s’éloigna. Elle ne voyait pas Haru dans la foule, mais ça, ce n’était pas trop grave. Le plus important, pour le moment, était de savoir comment elle allait pouvoir rejoindre Aurum sans attirer l’attention et sans qu’on ne s’inquiète de son départ mystérieux.


Dernière édition par Aileen Sôma le Ven 29 Juil - 20:24, édité 2 fois



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Haru Eina
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3914-haru-eina-mentali
Taille de l'équipe : 3/4
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
pokemon
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
Haru Eina
est un Pokeathlète Agent
T’es pas obligée d’être aussi désagréable. Je suis ta partenaire de mission, pas ton chien, alors calme un peu tes ardeurs s’il te plaît. dit-elle avec un manque profond de sympathie.

Je ne répondis pas. Je n'avais pas à répondre après tout. Elle n'avait qu'à comprendre, petit pois en guise de cervelle qu'elle est, qu'on se fiche pas mal du fait qu'on puisse s'apprécier ou non. On était là pour s'occuper de ces foutus Pokémon, nan ? La discussion était close, pas besoin d'en dire plus. Cependant, il me fallait noter une chose : sa réaction était un peu trop grosse, et ce n'était pas pour me plaire. Elle était relativement désagréable elle aussi, trop impulsif. Jouer cartes sur table avec elle n'allait que m'être désavantageux. Il n'y avait là qu'une option : feindre un mauvais comportement. Mais comment le placer ? Trouver une ouverture n'était pas simple, d'autant que je ne m'étais pas faciliter la tâche en partant dès que j'avais fini de parler. Les idées n'étaient plus assez bonnes pour que ça puisse passer, tout du moins pour celles qui devaient s'appliquer immédiatement. Autant laisser couler et attendre une ouverture pour réagir. En attendant, mes compagnons étaient déjà partis en reconnaissance et l'aut' bêta attendait comme un pauv' couillon que je lui donne des ordres. Quant à la Pyroli, elle me répondit sèchement quand je lui demandai ce qu'elle avait de disponible pour s'occuper des blessés.

Oui, j'ai. Ne t'inquiètes pas pour moi. dit-elle.

Tu soupiras. La mettre dans sa poche ne serait pas chose aisé, et si ça continuait, j'allai abandonner toute idée d'en faire mon pantin et m'en servirait seulement pour assouvir mon plaisir sadique. C'est qu'elle avait un corps plutôt bien formé, cela serait fort dommage qu'il soit endommagé … N'est-il pas ? Mais bon, pour le moment, les ouvertures restaient nombreuses et avoir un jouet aussi intéressant qu'Aileen Sôma était un très bon atout, surtout qu'une fois que l'autre reviendrait à elle, la Pyroli n'y verrait que du feu. Encore fallait-il l'accoster, engager la conversation, l'appâter avec de belles paroles … Mais elle ne t'en laissa pas le temps.

On prend chacun le sien, on se retrouve à l'entrée. dit-elle.

Je fus sorti de mes pensées par ses paroles. Elle venait de partir aider un Pokémon, visiblement un Roucool blessé à l'aile. Mais elle disait que chacun avait le sien. Il y en avait donc un autre pour moi. Cherchant alors rapidement aux alentours, je repérai très vite le Ponchien en fuite boitant comme pas possible. C'était à se demander ce qui lui permettait de ne pas s'effondrer à chaque pas. En tout cas, il n'était pas très rapide et aucunement à même de pouvoir me semer. Souriant, je marchai dans sa direction, ou plutôt l'aut' bêta de Kashi me porta sur ses épaules et se dirigea tranquillement vers lui, et le stoppa dans sa course en plaçant la bête devant lui, me mettant à un pas sur la droite pour ne pas me faire toucher. Le petit avait peur du Pokémon, et ça se voyait clairement. Par tous les moyens, il tenta d'échapper au contrôle du type normal qui l'encerclait avec ses bras, mais à chaque tentative, Kashi l'attrapai de ses longs bras pour le remettre à sa place. Il aurait sûrement tenté un Jet de Sable pour l'aveugler et en profiter pour fuir mais le sol était bien trop bétonné pour renfermer une once de sable ou de poussière disponible pour tenter cela. Au bout de la cinquième tentative, le Pokémon se résigna et se laissa capturer par Kashi qui afficha un air heureux, fier d'avoir pu montré qu'il pouvait servir à quelque chose. Bon, je n'allais pas me mentir à moi-même : il avait au moins cet intérêt pour lui, et heureusement, sinon je lui aurais déjà demandé de partir loin d'ici. Quoiqu'il en soit, il l'avait attrapé, et cela me suffisait. Souriant, je me remis sur l'épaule du type normal et me rendit auprès des médecins à l'entrée du parc, non sans apercevoir un trait furtif passer dans le ciel quelques secondes après que je me sois mise en route. Je n'y accordas cependant que peu d'importance et rejoignit ma destination, retrouvant ma partenaire de mission dans le silence le plus total. Remettant le blessé aux médecins compétents, je me tournai vers la brunette et afficha un air désolé. Autant profiter de cet instant de silence pour placer quelque chose.

Euh … Excuses-moi pour tout à l'heure. tu te frottais la tête en baissant continuellement la tête. Je … Je ne me suis pas vraiment du bon pied ce matin, et puis j'ai découvert qu'on m'avait volé une grande partie de ma garde-robe ... excuse un peu bancal mais qui pouvait parfaitement passer si elle gobait la chose. Je … Euh, franchement, excuses-moi, je pense qu'on devrait repartir sur un bon pied, tu ne penses pas ? dis-je.

Plus qu'à attendre qu'elle réponde. Le temps qu'elle le fasse, ou tout du moins le temps que tu laissas pour parler, Joke et Satan reparut de deux côtés différents du parc, tête baissé et silencieux plus que jamais. J'abordai un geste de recul. Cela n'était pas normal. Les deux étaient certes de vrais connards comme moi, mais ils n'étaient du genre à afficher un tel air sombre. Quelque chose clochait, et le temps d'y penser, les deux relevèrent la tête et dessinèrent un large sourire sur leur visage, vous fixant avec grande joie. Merde, ce que je craignais d'arriver.

Attention ! Ils sont possédés ! m'écriai-je pour attirer les autres imbéciles.

Fouillant rapidement mon sac, je fis sortir Mashin de sa Pokéball et mit l'couillon devant moi pour servir de bouclier. Ils étaient certes petits, mais c'étaient de vrais teigneux, et assez malin et rapides pour faire quelque chose de mauvais avant de se faire avoir. Mais là se posait un problème : comment, malgré leur caractère bien trop peu simple, pouvaient-ils être contrôlés ? Il y avait Limonde sous Gravalanch, c'était certain. Et nous n'allions sûrement pas tarder à en savoir plus. Si on pouvait aider à faire avancer l'enquête … Cela m'aiderait à retrouver l'origine de ces problèmes pour m'en occuper moi-même. Et maintenant que les responsables avaient réussi à prendre le contrôle de mes deux seuls Pokémon susceptibles d'être un tant soit peu intelligents, j'avais une nouvelle raison de m'occuper de leur cas …


Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Aileen Sôma
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : [Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Haru revenait. Aileen retint un grognement de dépit. Merde, elle allait vraiment devoir la supporter alors. Sauf que cette fois-ci, la Mentali semblait avoir changé de ton, passant de l’agressivité négligente à la désolation contrite. La brune ne lui fit pas le plaisir de mordre à l’hameçon. Elle aussi savait manipuler les gens, ça faisait partie de sa formation d’espionne. Et malgré sa douceur apparente, Mademoiselle Hortense était très forte pour manipuler son petit monde, ce qu’elle avait fini par comprendre en cours. Un joli sourire, et les hommes se pliaient en quatre. Alors pourquoi la Mentali n’en ferait-elle pas de même ? Surtout que, à l’entendre, elle était de mauvais poil parce qu’on lui avait chipé une partie de sa garde-robe. La Pyroli se fit violence pour ne pas être ouvertement méprisante. Vol de fringues… Bien typique des Mentali, ça. Mais quand même, elle avait eu l’air trop heureuse pour une fille agacée par le vol d’une partie de ses vêtements. Cependant, elle ne pouvait pas la laisser en plan sans répondre. Au moins elle faisait l’effort de reconnaître ses torts, même si cela ne lui semblait pas totalement sincère. Autant être sympathique… Et s’il s’avérait que la Mentali voulait réellement la traiter en objet, elle comprendrait très vite pourquoi la préfète en chef était Grade 4. Elle se fendit avec difficulté d’un léger sourire, même si l’attitude de son starter, assis à côté d’elle, prouvait bien que tout ceci n’était que façade. Ah, si elle pouvait se débarrasser d’elle…

« Ca peut arriver, de partir d’un mauvais pied. L’important, c’est que la mission n’en souffre pas. Repartir sur de bonnes bases ne devrait pas trop être compliqué si on - »

Sphax se redressa d’un coup, lâchant un grognement menaçant, coupant la parole à sa dresseuse. Haru s’était tournée avant qu’Aileen ne lève les yeux, juste à temps pour voir revenir les deux Pokémon de la Mentali, un Ténéfix et un Dedenne, qui convergeaient vers eux, la tête baissée. Ils avaient l’air bizarres… Et si Sphax avait grondé d’un ton aussi éloquent, c’est qu’il y avait un problème. Le cri d’Haru confirma ses soupçons. Ils étaient possédés ! Mais alors… Son Ninjask l’était peut-être aussi ? Dans un éclat rougeâtre, Haru fit sortir son Porygon pour le mettre devant elle en guise de protection, et Aileen sentit à nouveau son mépris monter. Alors quoi, allait-elle juste se cacher sans chercher à récupérer ses Pokémon ? Allez, calme… Elle ne devait pas être Médecin depuis longtemps, et n’avait pas l’air d’avoir plus de treize ans. Elle devait être arrivée en Septembre, pas plus loin. La Pyroli devait donc se montrer un peu plus indulgente. Ce n’était pas parce qu’elle était obligée de se la coltiner qu’elle devait se montrer irascible et impitoyable. Il fallait qu’elle réfléchisse. Comment faire revenir les deux Pokémon de sa camarade à la normale ? Autour d’elles, la police s’organisait, et des Pokémon étaient sortis de leurs Poké Ball pour faire face aux deux belligérants possédés. Deux ? Non, trois… Sphax heurta durement sa dresseuse dans les jambes, la faisant chuter sur Haru. Les deux filles tombèrent au sol quelques secondes avant qu’Aurum ne vrombisse au-dessus de leurs têtes. La main de la brune vola à sa ceinture pour en sortir son Pyroli.

« Feänor, Danse-Flammes ! »

Une gerbe de flammes sortit de la gueule de sa Pyroli, et entoura immédiatement Aurum, qui vrombit de colère, ne semblant plus maître de lui-même. Se redressant souplement, Aileen sortit la Poké Ball de son Ninjask pour la tendre vers lui. Cette dernière s’ouvrit, et le rayon rouge engloba le Pokémon, avant d’être mystérieusement repoussé. Mince, elle n’avait donc aucun moyen de rappeler son Ninjask pour le rendre moins dangereux ? Première découverte. La deuxième fut encore plus agaçante. Le Grahyèna d’un policier, qui s’était jeté sur le Ténéfix, l’avait raté, et ce dernier avait réussi à l’attraper, pour lui lancer une attaque étrange. Le couinement de douleur pure du Grahyèna attira l’attention de tout le monde, et ce dernier s’écroula, secoué de tremblements. Il finit par se relever au bout de quelques secondes, tête baissée, et la redressa, permettant à tout le monde de voir l’évidence. Il était contaminé. Donc non seulement les Pokémon ne pouvaient être rappelés, mais en plus, un simple contact permettait aux Pokémon agressifs de contaminer les autres ? Par prudence, Aileen fit revenir sa Pyroli, considérant qu’elle ne devait prendre aucun risque. Déjà qu’Aurum était contaminé, si Feänor s’y mettait aussi… Pour Sphax, elle ne se faisait aucun souci. Il était rapide, le toucher serait compliqué. Mais Haru et son Porygon… C’était trop dangereux. Il fallait qu’elles s’en aillent.

« Viens, on ne peut pas rester là ! »

Entraînant la Mentali à sa suite, la Pyroli partit en courant pour quitter la fête foraine, essayant de ne pas se mêler à la foule qui s’enfuyait pêle-mêle. Par prudence, elles s’éloignèrent de la zone de combat, et la Pyroli s’arrêta pour s’appuyer contre un mur, préférant rester cachée par simple mesure de sécurité. Se cacher de son propre Pokémon… Quelle situation étrange ! Mais bon, il fallait s’adapter à tout… Autant commencer à mettre les choses à plat, pour essayer de découvrir comment leurs Pokémon avaient pu être contaminés. Et autant commencer à être honnêtes… Enfin, un peu.

« Repartons du début… Comment ton Ténéfix et ton Dedenne ont-ils été contaminés ? Tu les avais envoyés quelque part en particulier ? » La Pyroli réfléchit quelques secondes avant de livrer une semi-vérité. « Pendant ma recherche du Roucool, j’ai vu un homme qui avait l’air suspect, alors j’ai envoyé mon Ninjask le suivre parce que Sphax se méfiait de lui. Il est parti vers l’ouest de la fête foraine, et je ne l’ai plus vu. »

Sauf… Maintenant. N’était-ce pas lui qui venait de passer, semblant les chercher en vol stationnaire ? Aileen baissa la tête, se cachant un peu plus dans son renfoncement, espérant que leur cachette suffise. Apparemment, cela suffisait, vu que le Ninjask s’en fut vers le sud. Qu’est-ce qu’il allait faire vers le sud, d’un coup ? C’était très curieux… Et la brune ne comptait pas laisser son Pokémon s’en aller comme ça. Aurum était son Ninjask, elle n’allait pas laisser une contamination quelconque les éloigner comme ça, dut-elle se battre contre des Pokémon Légendaires pour le récupérer ! Alors qu’elle allait sortir de sa cachette, elle vit passer le Grahyèna, qui courait également vers le sud. De plus en plus curieux…

« Il semblerait que tous les Pokémon contaminés vont tous vers le sud. Je te propose de les suivre discrètement, pour en savoir plus et récupérer nos Pokémon respectifs sans en perdre plus dans l’opération. Ca te va ? »


Dernière édition par Aileen Sôma le Lun 28 Mar - 23:25, édité 1 fois



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Haru Eina
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3914-haru-eina-mentali
Taille de l'équipe : 3/4
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
pokemon
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
Haru Eina
est un Pokeathlète Agent
Ça peut arriver, de partir d’un mauvais pied. L’important, c’est que la mission n’en souffre pas. Repartir sur de bonnes bases ne devrait pas trop être compliqué si on - dit-elle.

Mince, elle n'était pas tombé dans le panneau. Elle ne semblait pas elle-même convaincu de ses mots, du moins ne montrait-elle pas la compassion que tu prévoyais si jamais elle se laissait embobiner. Grr, cela n'allait pas être facile d'en faire quelque chose. Elle était fermée comme un Coquiperl effrayé. Mais je ne devais pas abandonner l'idée de l'avoir. Si je parvenais à en faire quelque chose, si je parvenais à l'avoir sur le plan mental, alors plus rien ne saurait me bloquer dans ma domination du monde. Un seul obstacle : cette vil garce, qui s'entêtait à ne pas se laisser contrôler. Mais je l'aurai à l'usure, ce n'était qu'une question de temps. Pour le moment, autant passer pour la conne de service, qu'elle baisse lentement sa garde. Et c'était juste parfait d'avoir une autre moi, une personne au caractère si profondément bas et idiot, triste à en mourir. Un outil très utile pour le moment venu. En attendant, elle ne servait à rien, et c'était d'autant plus vrai que dans la situation actuelle, elle aurait flippé comme un bébé, et aurait déjà pris la fuite. Satan et Joke. Contrôlés.

C'était un scénario que je n'aurai jamais envisagé jusqu'à présent. Mais il ne fallait pas s'apitoyer sur leur sort, et maintenant qu'ils étaient contrôlés, une seule solution s'imposait : les mettre hors de combat pour les empêcher de nuire. Ceux autour de moi l'avaient bien compris et firent sortir leurs Pokémon, y compris Aileen qui sortit un Pyroli dans le but d'abattre un Ninjask qui devait très certainement lui appartenir. Mais il semblait résister, se contentant de vrombir bruyamment, ne faisant visiblement pas attention à ce qui l'entourait, comme s'il avait perdu sa conscience, comme s'il était contrôlé par quelque chose, quelqu'un. Aileen tenta de le rappeler, mais étrangement, cela n'y réussit pas. Il n'y avait pas de doute : quelqu'un leur avait fait perdre leur identité et s'en servaient maintenant comme jouet. Plus mauvais ennemi, tu ne trouvais pas. Notre, ou nos puisque nous ne savions encore rien de ce qui nous opposait, adversaire n'était pas très charismatique. Et un manque de charisme ne voulait dire qu'une chose : il serait facile à vaincre si l'on se trouvait seules face à lui. C'était une bonne chose à savoir pour la suite.

Mais quoiqu'il en soit, il, ou ils, avait beau ne pas avoir de charisme, ou tout du moins en donnait-il l'impression, son invention était très intelligente, et parvenait à contrôler à distance sans même avoir à bouger le moindre petit doigt : les Pokémon contaminés par ce qu'il avait créé s'en chargeait à sa place. Un Grahyena d'un des policiers à vos côtés, esquivé par Joke, fut en effet touché par une étrange attaque que le type spectre n'aurait jamais pu faire auparavant, et convulsa quelques secondes avant de se relever, tête baissée. La chose se transmettait. C'était mauvais. Très mauvais. Nos Pokémon n'étaient pas à l'abri d'être touché par cette étrange attaque, et même Mashin, qui ne possédait pas réellement de conscience dû à son cerveau qui n'était en fait qu'un mélange de divers programmes informatiques, en tout cas d'après ce que l'aut' tâche de frère avait appris à l'autre, était exposé à cette attaque. Enfin, de ce que j'avais pu voir de la forme de l'attaque, une sorte de petite décharge électriques fine et subite balancé sur le cerveau de la cible, il n'était pas à l'abri d'y être exposé. Quant à l'aut' couillon, c'était pas mieux, et même plus dangereux encore parce qu'il avait la force en plus. Une seule solution : la fuite. Et la Pyroli était d'accord avec moi. Rappelant nos Pokémon, sauf le Vigoroth pour ma part qui me servit de transport tout du long, nous courûmes loin du parc d'attractions, et nous posâmes derrière un mur, dans une impasse sombre d'où s'échappaient des puanteurs nauséabondes, des Miamiasmes et des Tadmorv se trouvant déjà là avant nous. J'évitai de trop respirer par le nez pour ne pas m'étouffer et éventuellement vomir, et écouta la brunette qui déballa quelques informations et questions. J'allai répondre, mais un bruit se fit entendre dans mon dos, et me tournant, je n'eus que le temps de voir un court instant l'ombre d'un homme passer dans les airs, suivi quelques secondes plus tard de Ninjask et du Grahyena du policier, puis à toute vitesse, des deux têtes brûlés que tu ne connaissais que trop bien.

Il semblerait que tous les Pokémon contaminés vont tous vers le sud. Je te propose de les suivre discrètement, pour en savoir plus et récupérer nos Pokémon respectifs sans en perdre plus dans l’opération. Ça te va ? proposa alors Aileen.

Mouais. De toute façon, il n'y avait pas trop le choix, et puis, c'était enfin l'occasion d'accomplir mon vrai objectif aujourd'hui. Je hochai donc positivement la tête et afficha un air souriant. Mais il fallait faire quelque chose auparavant.

Je peux te laisser t'occuper de les suivre ? Je pense qu'ils vont attaquer des Pokémon sur leur trajet, ça serait mal de les laisser là, blessés. On est là pour les sauver, après tout. dis-je avec toute la sincérité du monde. Pour dire vrai, j'avais envie de m'occuper de ça plutôt que de suivre bêtement des Pokémon. Je te donne mon numéro Ipok, on pourra se transmettre les informations à distance quand on se sera séparés, ok ? ajoutai-je.

Nous mettant sans attendre en route, j'attrapai mon Ipok, et cherchai rapidement le numéro de l'autre pour le remettre à Aileen. Ceci fait, je m'attelai à la tâche : trouver un Pokémon blessé pour m'en occuper. Et ce ne fut pas très long d'en trouver un, car avant même de quitter la ville, deux Pokémon avaient tenté de stopper l'un d'eux. Ils ne semblaient pas contaminés, sans doute qu'ils n'avaient pas été touchés par l'étrange attaque. En tout cas, c'était parfait. M'arrêtant, je laissai Aileen continuer de suivre les contaminés pendant que je m'occupai des deux qui se trouvaient là. Et quand elle fut disparu de mon champ de vision, je me rappelai avoir zappé de répondre à ce qu'elle avait dit juste avant que les contaminés ne passent non loin de notre impasse. Chopant mes messages, j'en envoyai rapidement un à la Pyroli et me concentra ensuite sur mon boulot. Sortant la trousse de premiers soins, j'affichai un sourire heureux, exprimant non pas le plaisir de venir en aide à quelqu'un, mais d'avoir bientôt des Pokémon et des gens qui me seraient redevables pour ce que j'avais fais. Car après tout, j'étais là pour cela, à la base : constituer une armée de petits larbins. Des larbins qui allaient me servir pour cette mission ...

HRP :
Pour info, le message est le suivant :

« Pour répondre à ce que tu demandais tout à l'heure, j'ignore comment ils ont été contaminés, sûrement comme le Grahyena de tout à l'heure. Je les avais envoyé chercher des blessés éventuels, mais apparemment, ils ont dû faire la rencontre de l'homme que tu dis avoir vu en allant sauver le Roucool effrayé. Ce que je me demande, c'est comment il a pu avoir mes deux Pokémon. Il doit avoir un Pokémon contaminé qu'il peut contrôler à volonté, mais je ne suis pas sûr. Préviens-moi quand tu auras quelque chose, que l'on puisse prévenir les autorités compétentes. »


Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Aileen Sôma
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : [Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Miracle. Miracle ! Elle avait réussi à se débarrasser d’Haru ! Et en plus, la Mentali lui proposait de son propre chef de suivre seule les Pokémon pendant qu’elle-même s’occuperait des Pokémon blessés ! A moins qu’elle souhaitât rester seule parce qu’elle était elle-même une espionne ? Non, c’était ridicule. Haru, espionne ? Bah voyons. Elle devenait un peu trop paranoïaque, là, quand même. Sans trop s’étendre, pour ne pas se dévoiler bêtement, elle se contenta de hocher sagement la tête. D’accord, elle partirait seule. Enfin, seule… Elle avait son équipe, et elle avait Sphax. Conclusion, il ne pouvait rien lui arriver de mal, surtout avec son starter chromatique à ses côtés. Très rapidement, Haru lui laissa son numéro iPok, et Aileen ne prit pas la peine de lui laisser le sien, enregistré de base dans tous les iPok étudiants vu qu’elle était préfète en chef. Haru s’en alla, et Aileen se tourna vers Sphax. Immédiatement, leur attitude changea. Ils n’étaient plus deux petits médecins dépassés par les évènements, mais deux espions enfin seuls qui pouvaient se mettre au boulot sans risquer d’éventer leur couverture. Surtout que cette Haru avait l’air d’une vraie fouineuse manipulatrice… Qui sait ce qu’elle aurait pu faire en apprenant le parcours réel de sa camarade de mission ? La faire chanter, lui extorquer de l’argent, des informations, ou la faire renvoyer en la balançant. Et vu que la scolarité d’un espion n’était validée que s’il la terminait sans se faire pincer, elle avait tout intérêt à rester discrète.

« Allez Sphax, au boulot. Aurum nous attend. »

L’Absol et sa dresseuse quittèrent leur abri de fortune pour partir vers le sud, direction empruntée par les Pokémon contaminés. Pour plus de discrétion, Aileen tenait Silica dans ses bras, la dernière ayant étendu son illusion autour de sa dresseuse pour la rendre invisible. Sphax, en tant qu’Absol, était plus capable qu’elle, et il ne faisait aucun doute qu’il pourrait, contrairement à elle, disparaître en un clin d’œil en cas de souci. Ils s’éloignaient beaucoup de la fête foraine, cela dit, et Aileen suivait l’instinct sans faille de son Absol, qui courait devant elle, sûr de l’endroit où il devait se rendre. Quand il s’arrêta, elle l’imita, et suivit son regard placide qui se levait vers le haut. A première vue, ils se trouvaient pas loin de l’agence touristique, à l’arrière plus précisément, près de locaux semblant inutilisés. L’agence était-elle liée à ça, ou était-ce une coïncidence ? Une simple coïncidence, à son avis… Pour elle, la Team Rouage était la seule responsable de ce bordel. Il y a quelques années, ils avaient lancé une mode dangereuse, consistant à envoyer le Pokémon attaquer le dresseur. Alors rendre tous les Pokémon fous puis les forcer à rejoindre leurs rangs, ça ne l’étonnait qu’à moitié ! Alors qu’elle allait reprendre la route, Sphax l’attrapa du bout des dents pour la tirer en arrière. Juste à temps ! Joke et Satan passèrent à ce moment-là, entrant sans hésitation dans un des locaux. Les suivre serait dangereux… Mais ils pouvaient regarder par une fenêtre, non ?

Discrètement, elle contourna le bâtiment pour trouver une fenêtre viable, d’où elle pourrait voir à la fois les Pokémon et, accessoirement, la personne qui les contrôlait. Car ils n’étaient pas devenus fous tous seuls, non ? Elle dut cependant faire un peu d’escalade en se juchant sur le dos de Panzer, son placide Galegon, pour trouver la bonne fenêtre. Cette dernière était crasseuse, mais un trou sur le côté lui permettait de voir ce qu’il se passait à l’intérieur malgré la couche de poussière sur le rebord. Elle y voyait le Dedenne et le Ténéfix d’Haru, le Grahyèna de la fête foraine, et d’autres Pokémon semblaient tourner en rond dans la pièce. Un Caninos, un Ponchien, un Chacripan… Comment libérer tous ces Pokémon ? Selon le journaliste de la radio, au bout d’un moment, les Pokémon agressifs finissaient par se calmer. Combien de temps faudrait-il à Joke, Satan et Aurum pour redevenir normaux, alors ? Avisant un mouvement dans la pièce, elle baissa la tête, avant de la relever prudemment pour observer. Il y avait un homme. Ou une femme ? Difficile à dire, d’ici, et elle n’avait pas envie d’envoyer sa Zorua cachée pour vérifier. Apparemment, les Pokémon fous pouvaient contaminer par contact, alors sa Silica en resterait très loin tant qu’ils n’auraient pas trouvé un remède. Calmement, elle observa la pièce sans bouger, ne pesant pas plus lourd qu’une plume sur le dos de son Pokémon Acier. Ce dernier ne bougeait pas, parfaitement immobile, ayant compris que sa dresseuse espionnait, et qu’au moindre mouvement, il la déstabiliserait, la faisant tomber dans la pièce pleine de Pokémon agressifs… Qui semblaient étrangement très calmes et bien dressés, pour des Pokémon agressifs, par ailleurs. Pourquoi ne s’attaquaient-ils pas ? C’était étrange… Et la pièce semblait trop vide, pour un repaire du mal. Pas d’ordinateur, pas de dossiers, rien d’autre que de la poussière, de l’obscurité, des Pokémon trop placides, et un homme qui semblait perdu dans une conversation téléphonique. Bizarrement, sa conversation téléphonique vibrait… Le jappement d’alerte de Sphax vint trop tard. Aurum la percuta avec violence dans le dos, et, emporté par le Ninjask, elle traversa la vitre, la cassant avec fracas, avant de s’écraser durement au sol, faisant sursauter et se retourner l’homme inconnu.

« Qu’est-ce que… »

Voix masculine ou féminine ? Difficile à dire. Les oreilles d’Aileen bourdonnaient, l’empêchant d’entendre distinctement. S’appuyant avec difficulté sur ses bras, elle se redressa, pour se rendre compte qu’elle était très mal. Le regard de l’inconnu tomba sur elle, et il sembla brusquement paniquer.

« Une espionne ! A l’attaque ! »

Aussitôt, les Pokémon les plus proches bondirent sur elle, mais se heurtèrent brutalement à sa Mangriff, Asami, sortie d’elle-même de sa Poké Ball pour la protéger. Sa Tranche envoya un Caninos dans le décor, sa Griffe Ombre frappa durement Joke qui voulait s’en prendre à elle… Mais son intervention avait permis à Aileen de se redresser pour s’enfuir, comprenant vite qu’elle n’avait pas la moindre chance. A l’autre bout du couloir, elle voyait son Absol qui venait vers elle en galopant, pour tenter de la protéger comme il le pouvait, mais avant qu’il n’arrive, Aurum s’interposa pour lui faire face et l’empêcher de passer. Aileen, boostée par sa montée d’adrénaline, fit voler la Poké Ball de Feänor pour empêcher Aurum d’attaquer le premier.

« Croc Feu ! Maintenant ! »

La Pyroli sortit de la Poké Ball avant que cette dernière ne touche le sol, et saisit le Ninjask pris de court dans sa gueule au moment où ses crocs s’enflammaient. Déjà bien amoché par son précédent combat, Aurum se raidit, et devint flasque dans la gueule de Feänor. KO. Elle se jeta au sol en voyant Sphax bondir. Son Tranche-Nuit fit reculer un Pokémon, et son hurlement agressif en fit reculer quelques-uns. Sookie, la Kirlia, profita de l’occasion pour sortir, et enserrer Aileen dans ses bras, cette dernière se saisissant de Feänor et Aurum au moment où Sphax et Asami bondissaient dans leurs Poké Ball respectives. Téléportation. Et ils se retrouvèrent bien à l’abri, non loin de la fête foraine.

« Mais qu’est-ce que tu as fait, Sookie ?! Il faut qu’on retourne chercher Panzer ! »
« Ca ne sert à rien, Aileen. Aurum l’a eu. »
« Il t’a attaqué de dos, puis il a essayé de s’en prendre à moi, mais Silica m’a fait disparaître. Il a alors attaqué Panzer avec une espèce de charge noire, et Panzer s’est retrouvé enrobé d’une espèce d’aura sombre. Il a été contaminé. »

« Et Silica, elle est où ? »
« Silica est invisible grâce à son pouvoir d’illusion. Elle a décidé de rester sur place pour espionner et les suivre, parce que maintenant qu’on a trouvé leur cachette, ils vont forcément bouger. »

Aileen grogna. Sphax n’avait pas tort… Maintenant, elle devait retrouver Haru pour lui parler de tout ça. Elle lança un regard à son starter, sorti de sa Poké Ball, et ce dernier comprit ce qu’elle attendait de lui. Retrouver la Mentali ! Ils se remirent en route, Aileen surveillant, au fil de sa marche, qu’elle ne s’était pas trop fait mal en tombant, jetant parfois des coups d’œil à Feänor, qui transportait encore Aurum dans sa gueule. C’était lâche, mais s’il se réveillait à nouveau agressif, elle préférait que ce soit sa Pyroli qui s’en occupe, quitte à le mettre KO pour de bon. Il ne leur fallut pas trop de temps pour retrouver l’autre médecin, et la Pyroli s’approcha très vite, pour la mettre au courant de ce qu’elle venait d’apprendre, même si cela lui signifiait devoir lui dire qu’elle n’avait pas pu sauver Joke et Satan.

« Haru ! » La Pyroli s’arrêta à sa hauteur. « Tu n’as pas eu trop de problèmes ? Pas de Pokémon agressifs en vue ? Parce que j’ai du nouveau, et ça risque de ne pas te plaire. » Elle fit une pause pour reprendre son souffle. « Je suis allée jusqu’à l’agence touristique, car tous les Pokémon semblaient se cacher dans des locaux vides derrière. J’ai pu les espionner quelques minutes, mais mon Ninjask m’a attaquée de dos pour me jeter dans la pièce. Il y avait quelqu’un dedans, un homme ou une femme, je ne sais pas, mais apparemment, il contrôle les Pokémon, parce qu’il leur a ordonné de m’attaquer, et ils ont obéi direct. Un de mes Pokémon, un Galegon, s’est fait choper, mais à mon avis on ne le récupérera pas, pas plus que les autres. A tous les coups, l’inconnu a pris la fuite puisque j’ai trouvé sa cachette provisoire. Je pense que… »

Un vrombissement lui coupa la parole. Aurum, dans la gueule de Feänor, se réveillait, et semblait se demander ce qu’il faisait là. Était-il redevenu normal ? Apparemment, oui… Ce dernier, un peu de travers, courba la tête vers elle, bourdonnant ses interrogations. Pourquoi était-il dans la gueule de Feänor ? Il ne se rappelait de rien, sinon qu’il avait suivi la cible pointée par Aileen avant d’être attaqué. Puis, le noir total, et il se réveillait ici, dans la gueule de sa camarade. Feänor, après un instant d’hésitation, desserra les crocs, et le Ninjask s’envola pour dégourdir ses ailes sans faire montre d’agressivité quelconque. Surprise, Aileen se frotta la tête, passant ses doigts fins dans ses cheveux bruns. Est-ce que ça voulait dire que… ?

« Apparemment… Feänor a réussi à mettre Aurum KO, et il semblerait que ça ait suffi à calmer ses pulsions agressives. Est-ce que ça veut dire que pour calmer les Pokémon, il faut les mettre KO ? »

La Pyroli sentit un élan de découragement la saisir. Ils étaient trop forts, et trop nombreux ! En plus, avec leur histoire de contamination par contact, elles n’arriveraient jamais à tous les mettre KO ! Doucement, Sphax se pressa contre sa jambe. Ils étaient nombreux, mais stupides. Eux étaient plus intelligents. En réfléchissant bien, ils pourraient prendre le dessus sur cette meute enragée…


Dernière édition par Aileen Sôma le Dim 27 Mar - 19:22, édité 2 fois



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Haru Eina
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3914-haru-eina-mentali
Taille de l'équipe : 3/4
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
pokemon
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
Haru Eina
est un Pokeathlète Agent
Bon ! Il fallait commencer par le plus important : se rappeler de toutes les connaissances que l'autre gourde que je suis malheureusement a accumulé depuis qu'elle a officiellement rejoint les rangs des PokéAthlètes Médecins. Le premier Pokémon à soigner était un Caninos, il me fallait donc me souvenir comment m'occuper parfaitement des types feu pour les soigner dans les meilleurs conditions sans devoir y laisser quelques brûlures plus ou moins superficielles derrières. Enfin, parfaitement … Avec ce que l'autre savait, je n'allais être beaucoup aidé, mais au moins, je pouvais administrer les premiers soins, et de ce que je pouvais voir, les coups subis par les blessés n'étaient pas énormes et un soin de qualité banale suffisait largement. Souriant, je fouillai dans la petite trousse que j'avais mis à ma disposition, l'objet symbolique d'une médecin, et en sortit des pansements et deux Potions. Approchant lentement le Caninos, celui-ci grogna, mais sa dresseuse, qui tremblait encore devant ce qui avait dû être une scène d'horreur pour elle, voyant son fidèle compagnon se faire victimiser sans pouvoir répliquer ; il n'avait qu'à être plus fort aussi, pfeuh ; lui lança un appel pour lui préciser qu'il pouvait se laisser faire, et immédiatement, le Pokémon changea d'expression et devint calme voir même bien heureux, se laissant faire tandis que j'appliquai la Potion sur lui en ajoutant par dessus un ou deux pansements le temps que ça parte vraiment. Le Pokémon était doux, très doux, et je me disais, tandis que je lui administrai les soins, qu'une telle fourrure pourrait rapporter gros à la vente. Peut-être, sur l'avenir, ouvrirai-je un commerce de fourrure de Pokémon, et plus encore de fourrure de Caninos, mais il y avait encore largement le temps. Une petite idée qui me rendit tout simplement plus heureuse, rendant mon sourire plus grand encore qu'en pensant au fait que le type feu me serait redevable pour l'avoir soigné.

Et voilà ~ ♪ ! déclarai-je.

Coupant et collant soigneusement le dernier ruban, j'achevai de m'occuper du Caninos qui se dirigea vers sa maîtresse qui se relevait de la chute qu'elle avait dû subir en voyant l'attaque, et se pencha pour me remercier gracieusement. Souriante, elle repartit, portant maintenant son Caninos dans le but d'aller le déposer au centre Pokémon du coin. C'était la meilleure chose à faire, bien que je me sentais quelque chose attristé. Ainsi donc, mon boulot de médecin était considéré comme moindre ? Ainsi, on préférait s'assurer que les soins étaient les bons auprès d'une véritable infirmière ? Je lui ferais voir un jour à cette demoiselle, moi, ce qu'il en coûte de m'humilier de la sorte ! M'enfin, je ne me voilais pas la face : sans doute ne la reverrai-je jamais de ma vie. Mais rien n'empêchait le fait que je n'aimais déjà pas cette petite poufiasse qui ne sert à rien d'autre qu'à geindre. Mieux valait l'ignorer désormais, et se concentrer sur le plus important : ma tâche. Le second Pokémon était un Kadabara, visiblement mal en point. Mais le symptôme n'était pas très fort, puisqu'il semblait être en capacité de bouger et de penser, de regarder autour de lui. Une attaque Psy un peu trop bien placé par l'adversaire sans doute, ou alors s'agissait-il de Joke et de ses attaques Ténèbres et Spectre ? Hmm, il y avait des chances. En tout cas, l'autre gourde était suffisamment attentif pour avoir retenu comment contrer ce genre de problèmes.

Refouillant ma trousse, je sortais un comprimé et une bouteille d'eau et me dirigeai vers le Pokémon, qui ne réagit pas à mon arrivée. Il accepte étrangement sans broncher le médicament que je lui tendis et l'avala avec quelques gorgées d'eau. Les effets ne seraient pas immédiatement visibles, mais ils viendraient. En attendant, leur dresseur du Pokémon le rappela quand j'eus achevé de m'occuper de lui, et me remercia tout aussi humblement que la demoiselle précédemment rencontrée. Et là, la demande parfaite, celle que j'attendais quand il était apparu dans mon champ de vision : une aide pour se dédommager. Yes ! L'homme, puisque c'en était un, était un policier, et c'était ce que je cherchais. Souriant, je lui fis part de la situation et du fait que certains des Pokémon contaminés étaient les miens ainsi que celle de ma partenaire, et acheva en demandant s'il ne pouvait pas prévenir son chef afin qu'il puisse, avec sa brigade, nous venir en aide. Acceptant, l'homme s'apprêta à repartir lorsqu'Aileen reparut, apportant très certainement bonnes et mauvaises nouvelles.

Haru ! lança-t-elle.
Aileen ! répondis-je en restant le plus amical possible.
Tu n’as pas eu trop de problèmes ? Pas de Pokémon agressifs en vue ? Parce que j’ai du nouveau, et ça risque de ne pas te plaire. continua-t-elle.
Développe ? répliquai-je, uniquement curieuse de savoir ce qu'elle allait pouvoir me dire.
Je suis allée jusqu’à l’agence touristique, car tous les Pokémon semblaient se cacher dans des locaux vides derrière. J’ai pu les espionner quelques minutes, mais mon Ninjask m’a attaquée de dos pour me jeter dans la pièce. Il y avait quelqu’un dedans, un homme ou une femme, je ne sais pas, mais apparemment, il contrôle les Pokémon, parce qu’il leur a ordonné de m’attaquer, et ils ont obéi direct. Un de mes Pokémon, un Galegon, s’est fait choper, mais à mon avis on ne le récupérera pas, pas plus que les autres. A tous les coups, l’inconnu a pris la fuite puisque j’ai trouvé sa cachette provisoire. Je pense que… expliqua-t-elle.

Je réfléchis un instant. Si j'avais bien compris, elle avait fait une mauvaise rencontre et aggravé la situation en perdant un de ses compagnons, un Galegon qui plus est. Niveau utilité, c'était bas. Très bas. Bon, au moins, on avait désormais une petite piste avérée : les événements étaient réellement d'origine humaine, ou du moins avait-elle été amené par la bêtise humaine, n'excluant pas l'usage d'un Pokémon dans le but de parvenir à cette fin que nous vivons actuellement. Je n'allais plus hésiter désormais : quelqu'un avait pris le contrôle de mes deux casses-burnes, et il allait en payer le prix, fussent-ils plusieurs sur le coup. En attendant, coupée dans ses mots, Aileen découvrit, moi avec, que le Ninjask que le Pyroli de la Pyroli tenait dans sa bouche avait retrouvé ses esprits, et que l'effet qu'il avait subi n'était donc pas permanent ou du moins pas tant que l'origine de ce problème ne serait pas hors d'état de nuire. La brunette ne s'en priva pas pour l'exprimer haut et fort, faisant étalage de toute sa virilité masculine de femelle. Les faits étaient là : il s'agissait là d'un mec dans un corps de fille. Cela allait m'obliger à revoir toute ma façon de discuter avec elle, mais qu'importe. En tout cas, elle parla.

Apparemment… Feänor a réussi à mettre Aurum KO, et il semblerait que ça ait suffi à calmer ses pulsions agressives. Est-ce que ça veut dire que pour calmer les Pokémon, il faut les mettre KO ? se demanda-t-elle. Bon, autant lui répondre franco.
La question ne se pose même pas. C'est évident, puisque c'est ce qui est arrivé à ton Ninjask. Il n'y a pas à hésiter dans ce cas ! répliquai-je, avec tout la motivation qu'aurait eu l'autre gourde.
Euh, excusez-moi. interrompit soudainement le policier encore présent. Vos informations m'intéressent grandement. Vous me suivez, qu'on en parle à mon chef ? proposa-t-il.

Silence. Je ne souhaitais pas répondre, je n'en avais pas l'intérêt. De toute manière, j'avais la tête qui hochait déjà positivement la tête, et je n'aurais pas réfuté la proposition. Une bonne couverture en main, c'était ce que j'avais espéré obtenir en m'occupant de ces blessés. Je laissai donc ma partenaire s'occuper de répondre pour nous deux et m'occupa de ranger tranquillement ma trousse de soins. Il ne fallait pas la perdre après tout, et avec ce qui allait venir, j'aurais eu vite fait de l'oublier. Bien ! Maintenant que c'était fait, il ne restait qu'à attendre ce qui allait se passer, n'ayant pas écouté la réponse d'Aileen ...

HRP :
Désolé, j'ai pas énormément avancé du coup, mais je tenais à répondre ^^ Du coup, si quelque chose ne te va pas, fais-le moi savoir Smile Ah, et je précise : si besoin est, tu peux faire intervenir Haru pour faire avancer l'intrigue, je ne t'en voudrais pas Wink


Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Aileen Sôma
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : [Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Mettre tous les Pokémon KO… Ca allait être compliqué. Surtout en sachant que les contaminés pouvaient propager leur rage en attaquant les autres Pokémon, et que leur nombre ne faisait que grandir, encore et encore. Ca faisait une sacrée montagne à gravir pour régler le problème. Surtout qu’ils semblaient être partout ! Non, pas partout… Ils s’étaient regroupés autour de leur dresseur, et ils avaient obéi à son ordre d’attaque. Donc en cherchant le dresseur, ils retrouveraient les Pokémon. Mine de rien, elle aurait préféré se retrouver avec un Topdresseur de la trempe de son frère plutôt qu’avec une jeune médecin qui essayait de l’embobiner par tous les moyens. Quelle galère. Au moins avec son frère, ça aurait été plus simple, vu que ce dernier était au courant de son véritable parcours. Elle n’aurait pas eu besoin de se cacher derrière cette ridicule couverture de médecin et perdre du temps à essayer de trouver un moyen de s’esquiver sans éveiller les soupçons de son camarade de mission. Enfin bon. Alors qu’elle allait proposer à Haru de retourner là-bas, histoire d’essayer d’attraper le dresseur responsable avant qu’il ne s’en aille et qu’elles ne puissent jamais remettre la main dessus, un adulte s’interposa poliment, leur demandant de les suivre pour livrer ces informations à son chef. La brune plissa légèrement les sourcils, comprenant bien vite que ce n’était pas une proposition, mais un ordre. Pouvait-elle vraiment passer outre et garder ses informations pour elle ? Non, elle était obligée de coopérer avec la police. La mort dans l’âme, elle emboîta le pas au policier, déplorant ce contretemps qui l’empêchait d’aller chercher son Galegon contaminé.

« Chef ? Ces deux médecins envoyées par l’école semblent avoir des informations inédites. »

Le chef, qui s’avéra en fait être une cheffe, se tourna vers eux, dévoilant une grande blonde aux yeux gris métalliques qui en imposait vachement. Le regard de la blonde passa d’une demoiselle à l’autre, et comprenant qu’Haru ne comptait pas prendre la parole, Aileen étouffa un grognement agacé, et s’avança légèrement pour se mettre en avant, attirant sur elle l’attention de la cheffe.

« Je m’appelle Aileen, et elle Haru. On a été envoyées par l’école en tant que renforts pour les médecins du centre Pokémon. »
« Je t’écoute, Aileen. »
« Trois de nos Pokémon ont été contaminés. En les voyant passer, je les ai suivis pendant qu’Haru s’occupait des Pokémon blessés aux alentours. J’ai découvert qu’ils s’étaient rassemblés, avec d’autres Pokémon, dans des locaux désaffectés non loin de l’agence touristique, où les attendait une personne qui semblait les contrôler. »
« Une personne ? Un homme ou une femme ? Tu peux me le décrire ? »
« Non, il était dans l’ombre, et quand mon Ninjask contaminé m’a attaqué pour me jeter dans la pièce à travers la fenêtre, il a ordonné aux Pokémon contaminés de m’attaquer. J’ai réussi à m’échapper grâce à mes Pokémon, mais mon Galegon a été contaminé. Mon Ninjask semble parfaitement soigné par contre. »
« De quelle manière a-t-il été… Décontaminé ? »
« Ma Pyroli l’a attaqué et l’a momentanément mis KO. Quand il s’est réveillé, il était de nouveau normal, comme s’il ne s’était rien passé entre-temps. »

La cheffe hocha la tête, et sembla réfléchir un moment. Facile de savoir à quoi elle pensait. Comment mettre KO tous les Pokémon sans leur courir après et prendre le risque d’en laisser s’échapper un ? Comment mettre la main sur ce dresseur mystère et l’empêcher de recommencer ? Et surtout, comment faisait-il pour propager la rage et les contrôler sans aucun danger ? Calmement, Aileen attendit que l’adulte leur donne l’autorisation de retourner à leurs occupations de médecin. Comme si elle comptait faire semblant de soigner des Pokémon quand son Galegon était en danger ! La brune ne faisait plus confiance à la police depuis les derniers évènements de la Team Rouage. Des vols de Pokémon, le placement d’Olsen et Jefferson à la tête de l’académie, le kidnapping des élèves… Alors rester en arrière et laisser les grandes personnes s’occuper de ça, hors de question. Alors que la blonde allait reprendre la parole, son téléphone sonna, et la cheffe le sortit, se détournant, pour écouter ce qu’on avait à lui dire.

« Hm-hm… Ok… D’accord, j’envoie une équipe, essayez de contenir les Pokémon dans la zone désaffectée le temps qu’ils arrivent. » Elle baissa légèrement son téléphone pour se tourner vers elles. « Merci pour votre témoignage. Vous pouvez retourner vous occuper des Pokémon blessés de la fête foraine. »

Aileen hocha posément la tête, très hypocrite, vite imitée par Haru, rassurant l’adulte qui devait se dire qu’elles ne lui poseraient aucun souci. Se détournant de la police, Aileen s’éloigna, entraînant sa camarade avec elle, et attendit qu’elles soient tranquilles pour reprendre la parole, histoire de ne pas être entendues par un adulte ou quelqu’un d’autre.

« Comme si j’allais me comporter en fifille bien sage quand mon Panzer est peut-être en danger, tiens… Sookie, rapport. »

La Kirlia fit son apparition, avant de s’élever à la hauteur de sa dresseuse pour qu’elle n’ait pas à trop baisser les yeux. Avisant Haru à côté, elle ne fit aucune difficulté pour l’inclure dans la discussion mentale, histoire de ne pas la laisser de côté. Car Sookie, en bonne petite fouineuse, était entrée dans la tête de la cheffe blonde pour lire ses pensées et suivre la conversation pour tout rapporter à sa dresseuse, sachant par avance que cette dernière lui demanderait un rapport.

« Il y a eu une nouvelle attaque au port. Le Goélise d’un marin est visiblement devenu fou et a attaqué les Pokémon alentours, en contaminant quelques-uns. Les Pokémon contaminés ont été repoussés dans une zone désaffectée du port. »
« L’homme que j’ai vu doit y être. Qui dit port dit bateau, il pourra toujours essayer d’en attraper un pour s’échapper avec son machin qui lui permet de contrôler les Pokémon. » Elle tourna la tête vers Haru. « Tu viens avec moi ou tu restes ici ? »

Contre toute attente, la Mentali accepta de l’accompagner, surprenant un peu la Pyroli. Tiens, elle semblait en avoir un peu dans le foie, finalement, la petite princesse manipulatrice. Après s’être assurées que personne ne les suivait, les deux filles quittèrent les lieux pour partir en direction du port, ne cherchant même pas à se cacher. De toute manière, Jackie lui avait demandé de s’occuper de ce problème de Pokémon agressifs, pas de soigner les Pokémon blessés qu’elle croiserait sur son chemin. C’était dur à dire, mais bon, elle avait du travail et ne pouvait plus se laisser distraire par le reste, surtout avec son Panzer en danger. Haru, avec Satan et Joke en danger, ne devait pas hésiter une seule seconde, elle non plus. Elles atteignirent très vite le port, et aussitôt, quelque chose sonna mal à ses oreilles. C’était désert… Mais des bruits de combat se faisaient entendre. Sphax s’élança le premier, et Aileen le suivit de près sans faire le moindre bruit. Il devait y avoir beaucoup de Pokémon. Sa Kirlia, qui les suivait encore, s’éleva dans les airs pour avoir un point de vue sur la situation, et fit son rapport aux deux filles de son perchoir.

« Dix, non, quinze, voire plus, il y a le Goélise, et des Pokémon qui semblent appartenir aux policiers, et quelques-uns qui étaient dans les locaux. Je crois que j’ai vu ceux d’Haru, et je vois nettement Panzer. Il fiche une de ces pagailles… »
« Reste en observation dans les airs pour nous guider. »
Se détachant mentalement d’Haru, elle adressa un dernier ordre mental à Sookie. « Et cherche Silica, elle doit être planquée quelque part. Assure-toi qu’elle va bien et qu’elle ne risque rien. »

La Kirlia approuva mentalement, et coupa le contact pour s’occuper de ce que sa dresseuse venait de lui demander. Suivant Haru, qui s’était avancée en première, la Pyroli se faufila derrière les entrepôts, cherchant à apercevoir son Galegon dans le lot. Ce dernier n’était pas difficile à rater. Imposant, énervé, il hurlait, grognait, et attaquait au hasard tout autour de lui. L’approcher allait être compliqué. Non loin de lui, Joke et Satan semblaient mettre une belle panique avec un Caninos survolté. Aileen tapota l’épaule d’Haru pour lui montrer ses deux Pokémon. Cette dernière hocha la tête, et s’éloigna pour essayer de les rejoindre. Peut-être voulait-elle les mettre KO pour les récupérer ? Quoi qu’il en soit, Aileen allait récupérer son Galegon. Souplement, elle s’accroupit, pour contourner les entrepôts et s’approcher le plus possible de Panzer sans se mettre en danger.


Dernière édition par Aileen Sôma le Dim 27 Mar - 19:21, édité 3 fois



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Haru Eina
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3914-haru-eina-mentali
Taille de l'équipe : 3/4
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
pokemon
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
Haru Eina
est un Pokeathlète Agent
Finalement, Aileen accepta de suivre l'agent. Cependant, il y avait comme une impression de lassitude, comme si ce choix ne lui plaisait guère. Ainsi donc, les grognasses ne savent pas faire avec ce qu'on leur propose ? Fort risible. Pour ma part, je suivis sans opposer de résistance l'homme, bien content d'avoir une sorte d'esclave dans la main. Un pauvre pion parmi tant d'autres, mais un pion stratégique. Celui-ci nous emmena à son poste de police, où l'on devait rencontrer son chef, probablement un homme gras du bide et à l'haleine putride, comme la plupart des chefs de police, ou du moins comme l'avait toujours vécu l'autre quand elle était encore chez elle. Mais à ma légère surprise, le chef se révéla être une cheffe, aux airs sévères et déterminés. Elle avait ce charisme naturel qui en imposait pas mal. L'avoir sous sa botte devenait plus que magique. J'en manquai de sourire bêtement, mais me contint juste à temps, me contentant d'un simple soupir bien-heureux. Je repris un semblant de sérieux et de calme et fixa la policière. J'allai prendre la parole, mais cela devait faire plusieurs secondes que je n'avais pas bougé, alors la Pyroli avait décidé de parler pour nous deux.

Je m’appelle Aileen, et elle Haru. On a été envoyées par l’école en tant que renforts pour les médecins du centre Pokémon. commença-t-elle.

Et la discussion s'enchaîna entre elle et la femme qui lui posait divers questions sur ce qu'elle savait ou avait pu voir. Je les regardai discuter en silence, mais ne fit pas attention à leurs propos : je savais déjà parfaitement ce qui se disait. Écouter ce qui a déjà été dit ne représente guère qu'une perte de temps, et je préférais perdre ce temps à observer le comportement de la policière intrigué, histoire d'en apprendre plus sur elle. Je ne me rendis même pas compte que la discussion s'était très vite arrêté, du moins le temps d'un court instant, avant de comprendre que la femme réfléchissait dans sa tête, se posant probablement nombre de questions pour trouver une solution au problème qu'Aileen lui avait posé en lui faisant part des événements. Il allait reprendre la parole, comme pour répondre à ce problème, mais son téléphone choisit cet instant pour sonner, et elle dut le décrocher en urgence. Elle hocha plusieurs fois la tête, écoutant ce qu'on lui disait, et prit finalement la parole.

Hm-hm… Ok… D’accord, j’envoie une équipe, essayez de contenir les Pokémon dans la zone désaffectée le temps qu’ils arrivent. Silence. Elle baissa son téléphone et vous fixa un instant. Merci pour votre témoignage. Vous pouvez retourner vous occuper des Pokémon blessés de la fête foraine. dit-elle, vous indiquant tout simplement de partir.

Hochant posément la tête, je suivis Aileen qui quitta précipitamment la police et s'en éloigna quelque peu, m'entraînant avec elle. Si je ne devais pas paraître l'autre pour ne pas me faire repérer, je l'aurais frappé rien que pour cela, mais je me contentai simplement de la suivre, m'arrêtant quand elle se décida à s'arrêter, pour reprendre la parole.

Comme si j’allais me comporter en fifille bien sage quand mon Panzer est peut-être en danger, tiens… Sookie, rapport. dit-elle.

En fait, mon jugement avait changé. Elle n'était en fait pas seulement une grognasse hystérique, mais bien évidemment aussi bête qu'un Ramoloss. Mouais, moi qui l'avait jusqu'alors cru intelligente et forte, elle était juste trop perspicace et borné pour se laisser avoir par la première venue. Finalement, la mettre sous ma botte n'allait pas être aussi difficile que prévu, pour peu que je m'en donne les moyens. En attendant, je devais continuer à me prendre pour la naïve petite Haru histoire de ne plus éveiller les soupçons paranoïaques de la demoiselle ; même si celles-ci se révélaient certainement exactes. Écoutant passivement le Kirlia de la Pyroli faire part de ce qu'il avait observé, j'acquiesçai devant la réponse de la brunette, et me décidai à la suivre. Après tout, même si mon intérêt se situait dans la destruction du groupe qui contrôlait les Pokémon, Joke et Satan restaient sous leur contrôle, et en bonne dresseuse que j'étais, je me devais de le témoigner de l'affection, même minime. Je n'hésitai donc pas, et partit à la suite d'Aileen, silencieuse, la laissant faire. Elle se croyait la meilleure, autant continuer de la laisser croire cela. C'est donc toujours aussi silencieuse que je parvins avec elle jusqu'au port où s'étaient apparemment déroulés les attaques. En arrivant à destination, la première observation faite fut plus qu'évidente : l'endroit était totalement désert. Pourtant, les bruits de combats pouvaient encore s'entendre ici et là. Les coups s'entendaient plutôt bien d'ailleurs. Les combats faisaient logiquement encore violemment rage. La Kirlia d'Aileen s'éleva sur un poteau et observa les alentours avant d'achever en faisant part de ses observations, mentionnant la présence d'une quinzaine d'individus, dont des policiers et surtout nos Pokémon, toujours sous le joug adversaire. La Pyroli demanda alors à son Pokémon de rester en observation pour servir de guide, et me suivit alors que je m'élançai discrètement pour approcher au moins de nos cibles prioritaires : nos propres compagnons. Je repérai bien vite le Galegon d'Aileen puis mes deux fous, et me décida à aller m'occuper de leurs cas. Ma « camarade », tapotant mon épaule pour me les montrer, fut visiblement du même avis que moi. Je ne perdis donc pas de temps et m'élança dans leur direction.  

On va s'amuser. me dis-je intérieurement.

Je le pensais alors réellement, et avec l'aut' débile en guise de bras, la chose allait être vraiment risible. J'avais hâte !


Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Aileen Sôma
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : [Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
S’approcher n’allait pas être facile. Panzer mettait une panique monstre, et il y avait de nombreux Pokémon un peu partout, contaminés ou non. Comment allait-elle réussir à atteindre Panzer ? Bah, concrètement, elle n’était pas obligée de bouger de là où elle était, elle pouvait y envoyer son équipe… Tâtonnant un peu, elle se saisit de la Poké Ball de son Croâporal, ainsi que de celle de sa Pyroli. Peut-être qu’à eux deux, ils pourraient gérer le Galegon et l’empêcher d’être dangereux ? Sur un signe d’elle, les deux Pokémon se faufilèrent discrètement près de leur camarade, et l’attaquèrent de concert. Sous le double assaut, le Galegon se redressa en grognant, avant de frapper violemment le sol de ses pattes, faisant trembler la terre. Cela ne perturba pas Feänor et Naveen, qui attaquèrent à nouveau, se concentrant intensément sur leur adversaire. Tout comme leur dresseuse qui, toute à sa concentration, ne voyait pas ce qu’il se passait autour d’elle. Elle ne vit pas un Neitram l’approcher par l’arrière, tendre sa main vers elle… Heureusement pour elle, Sphax était là, et lui le vit approcher. D’une bourrade, il mit sa dresseuse en sécurité, et sa corne fouette l’air pour repousser le Pokémon extraterrestre. La brune se redressa, un peu sonnée, s’appuyant sur un coude pour voir ce qu’il se passait. Sphax faisait face au Neitram, grognant d’agressivité, tandis que l’autre clignotait, pas vraiment rassurant. Voyons voir… Pokémon Psy. Elle avait l’avantage du type. Et l’Absol le savait. Sans attendre d’ordres (il n’en aurait pas eu de toute manière) il se jeta sur son ennemi, son Tranche-Nuit faisant briller sa corne d’une lueur inquiétante. Aileen allait se désintéresser du combat, sachant que Sphax était infiniment plus rapide que lui, quand elle vit une lueur noire briller sur les pattes de l’extraterrestre. La même lueur noire qui avait emporté le Grahyèna du flic, tout à l’heure.

« Protège-toi ! »

L’Absol retomba immédiatement sur ses pattes, abandonnant son attaque au profit d’une Détection, sur laquelle les pattes noires du Neitram s’écrasèrent sans le toucher. Comprenant qu’il était en danger, et qu’il n’avait plus le temps d’attaquer, Sphax se mit à l’abri derrière un Reflet, bondissant en arrière quand cinq autres Absol apparurent autour du Neitram. Il n’était pas rapide, mais il semblait déterminé… Et s’il touchait Sphax avec son attaque, il le contaminerait. Il fallait donc que Sphax soit plus rapide. Mais de quelle manière pouvait-elle le rendre intouchable ? Il était déjà vif comme une anguille, elle n’avait aucun moyen de… Quand l’Absol releva la tête, un rayon de soleil fit briller la Méga-Gemme qu’elle avait accroché autour de son cou. Tiens tiens tiens… Et si elle le faisait Méga-Évoluer ? Il serait plus rapide, plus puissant, et l’autre ne pourrait plus l’atteindre. Puis ça faisait plusieurs mois qu’elle voulait tester ça ! Pourquoi pas maintenant ? Avec un léger sourire d’excitation, elle porta la main à l’anneau qu’elle portait au poignet gauche. Oui, elle allait essayer, et ce Neitram comprendrait à qui il avait affaire. Ses doigts effleurèrent la Gemme Sésame, et la pierre autour du cou de Sphax se mit à briller. Ce dernier, surpris, tourna la tête vers elle, avant de la hocher. Il était prêt.

« Okay Sphax, il est temps de devenir encore plus badass que tu ne l’es déjà. »

La brune appuya d’un coup sec sur la Gemme Sésame, et brusquement, Sphax se mit à briller. La lumière l’entoura, comme s’il s’apprêtait à évoluer, et Aileen, qui pensait s’être blasée après avoir vu tant de ses Pokémon changer de forme, ne put que se rendre compte qu’elle s’émerveillait. Sphax… Méga-Évoluait. Ses contours s’allongeaient, comme si une paire d’ailes lui poussait, et qu’il grandissait d’un coup sous l’effet d’une poussée de croissance. Et finalement, la lumière s’évapora, dévoilant la nouvelle forme, malheureusement temporaire, de son starter. Plus grand, plus imposant, plus effrayant, plus… Ailé. Même le Neitram marqua un mouvement de recul en voyant à quoi il ressemblait maintenant. Il était magnifique.



Ils se battaient maintenant sur un tout autre terrain. Encore plus rapide maintenant, L’Absol ne comptait pas laisser le moindre répit à son adversaire. Sans attendre une seule seconde, il bondit, trop rapide pour qu’Aileen arrive à le suivre du regard, et son Tranche-Nuit frappa de plein fouet le Neitram. Ne lui laissant pas le temps de se redresser, il bondit à nouveau, l’enserrant dans sa Morsure puissante pour le secouer comme une vulgaire poupée de chiffon. Le Neitram, secoué dans la gueule de son adversaire, tentait vainement de faire briller ses mains de noir pour le contaminer. Mais la prédominance des types finit par l’emporter, et il s’écroula, KO. Aussitôt, Sphax le balança négligemment dans un coin, sachant que, comme Aurum, il se réveillerait inoffensif et amnésique. Aucun intérêt à ce qu’il s’acharne sur lui, donc. D’un pas aussi altier que royal, il revint vers sa dresseuse, qui lâcha un sifflement appréciateur, faisant encore plus bomber le torse du fier Méga-Absol. Ce dernier tourna la tête vers des adultes qui s’approchaient, et Aileen prit enfin conscience que les combats s’étaient arrêtés. Panzer était à terre, KO, Feänor et Naveen reprenant leur souffle juste à côté. Comprenant que les flics rassemblaient les Pokémon KO, Aileen fit revenir les trois lui appartenant, laissant juste Sphax dehors. Il n’accepterait pas de rentrer, de toute manière. Pas avec cette nouvelle forme.

« C’était une Méga-Évolution ? » La brune hocha prudemment la tête. « C’est la première fois que j’en voyais une. C’était très impressionnant. » Sphax ne broncha pas, mais s’arrangea pour se mettre un peu plus en valeur, flatté de ces compliments. « Le Neitram est à toi ? »
« Non. Il n’y avait que le Galegon destructeur, avec la Pyroli et le Croâporal que j’ai fait rentrer. Je ne sais pas à qui il est, celui-là. »
« D’accord, je vais le récupérer… Mais qu’est-ce que tu fais là, au fait ? Tu n’es pas de la police, tu m’as l’air trop jeune. Désolée, mais je vais devoir te demander de rejoindre les autres. »

Aileen hocha la tête, bien soulagée de s’en sortir à si bon compte. A tous les coups, elle était tombée sur un nouveau flic, sans doute aussi aventureux qu’elle à son âge, qui ne voulait pas lui attirer trop d’ennuis. A contrecœur, elle suivit le policier en uniforme, persuadée qu'on allait lui passer un savon quand elle vit un des flics froncer les sourcils en la voyant rejoindre le groupe. Cependant, l’approche de Sphax sembla faire ravaler ses récriminations à l’agent de police, qui devait sans doute voir un Méga-Pokémon pour la première fois de sa vie. Elle eut l’occasion de retrouver Haru, qui était partie quelques instants plus tôt, et qu’elle n’avait pas revue depuis son départ. Apparemment, la demoiselle avait retrouvé son équipe, à en voir le Dedenne un peu sonné qui s’accrochait à son épaule droite. Non loin, un policier était accroupi devant un Grahyèna, qui se remettait difficilement sur ses pattes. Tous les Pokémon semblaient sortis de leur folie meurtrière.

« Chef, on a chopé deux autres personnes. Je les mets avec les autres ? »

Il dut y avoir un accord, car la brune et sa camarade furent quelque peu poussées vers d’autres gens. Apparemment, elle n’était pas la seule à être allée chercher son Pokémon dans la pagaille. Et en plus, les flics avaient réussi à mettre la main sur l’homme mystère qui contrôlait les Pokémon fous, et qui se révélait en fait être une femme. Elle esquissait un demi-sourire et, même ligotée et mise à genoux, elle gardait toute sa superbe. Dommage qu’elle soit trop loin pour entendre… Ou pas.

« Sookie ? »

Un grésillement se fit dans sa tête, juste le temps pour la Kirlia de parasiter toutes les conversations pour envoyer celle qu’elle voulait dans la tête de sa dresseuse sans que personne ne se rende compte qu’ils étaient piratés.

« … Team Rouage ? »
« Non, je n’en fais pas partie. Je suis une scientifique, pas une vulgaire voleuse ! Mon invention de contrôle mental devait me rendre riche, mais évidemment, il a fallu que quelqu’un élimine mon Pokémon zéro ! »
« Pokémon zéro ? Qu’est-ce que ça veut dire ? »
« Que mon Pokémon est contaminé par une puce électronique et qu’il peut contaminer les autres par simple contact. S’il est possible de récupérer les Pokémon corrompus, ce n’est pas possible avec le Pokémon zéro. »
« Vous confirmez donc qu’ils se sont tous calmés car le Pokémon zéro a été mis KO ? »
« Oui… Mais si tous les Pokémon KO se relèvent amnésiques et guéris, il n’en va pas de même pour le tout premier Pokémon infecté. Dommage que vous les ayez tous rassemblés… »


Le flic tourna la tête vers le tas de Pokémon. Aileen les imita par réflexe. Juste à temps pour voir le Neitram se relever d’un coup, et frapper de son attaque noire les Pokémon autour de lui, semant à nouveau la panique dans l’assemblée. Et brusquement, avant que quiconque n’ait pu réagir, il bondit pour enserrer Sphax de ses bras. L’Absol chromatique lâcha un puissant rugissement de colère et se cabra pour essayer de se libérer… Mais trop tard. L’attaque sombre l’avait touché de plein fouet. Le Neitram se releva, immensément fier de lui, et se tourna vers Aileen… Avant d’être percuté en plein dos par Silica, qui attendait patiemment son heure. Cette dernière, sans stopper, bondit pour s’interposer entre sa dresseuse et son alpha, lançant un Abri de fortune sur lequel la Tranche de Sphax s’écrasa. La réalité sauta à la figure de la brune. Sphax était contaminé. Son Méga-Absol surentraîné était contaminé, et il comptait s’en prendre à elle. Et elle n’avait eu la vie sauve qu’à l’intervention rapide et efficace de sa Zorua. Oups. Lisant dans son esprit, entrapercevant son plan avant qu’il ne se formule tout à fait dans sa tête, Sookie se téléporta à côté de Sphax, pour tomber sur son dos, l’enserrer dans ses bras, et le téléporter plus loin, là où il ne pourrait pas faire de dégâts. Très bien, comme ça elle pourrait le mettre KO et…

« Aileen, à l’aide ! Il est beaucoup trop puissant pour moi ! »

Et… Merde. Évidemment. Sphax était son Pokémon starter, son représentant, celui qu’elle utilisait quasiment tout le temps. Sookie n’avait pas la moindre chance. Il était trop entraîné, trop rapide, trop… Supérieur en type. Ce n’était pas avec son Eclat Magique que Sookie allait lui tenir tête. Elle avait besoin d’aide. Et vite ! Tournant la tête, Aileen croisa le regard d’Haru. Elle n’avait pas le choix. Elle devait lui faire confiance, même si elle ne l’aimait pas.

« Haru ! Je te laisse le Neitram, je m’occupe de Sphax ! »

Portant la main à sa ceinture, elle fit sortir Seyn de sa Poké Ball et sauta sur son dos tandis qu’il s’envolait. Elle ressentait dans sa tête les élancements de panique de Sookie, qui lui transmettait tout de même sa position pour être plus facilement retrouvée. Plus qu’à espérer qu’elle n’arrive avant que Sookie ne soit contaminée aussi, ou elle allait avoir du mal à en gérer deux…


Dernière édition par Aileen Sôma le Lun 28 Mar - 23:23, édité 5 fois



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Haru Eina
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3914-haru-eina-mentali
Taille de l'équipe : 3/4
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
pokemon
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
Haru Eina
est un Pokeathlète Agent
Alors ... dis-je, pensive.

Joke et Satan étaient là, un peu fous. Ils se battaient contre d'autres Pokémon qui n'étaient pas encore contaminés, jouant avec eux sans user un instant de cette attaque étrange qui pourrait les contaminer à tout instant. Ils sautaient dans tous les sens, et les malmenaient avec un grand sourire sadique : malgré la contamination, ils restaient eux-mêmes, ce qui ne voulait dire qu'une chose pour moi : leurs minimes faiblesses existaient encore forcément. Je savais donc exactement comment les avoir, ou au moins mettre à mal le Dedenne maléfique. Le petit était facile à avoir malgré sa vitesse : c'était un grand poseur. Pas moyen pour lui de faire une attaque sans prendre la pose, ou faire un clin d'œil fort à l'intention de son adversaire avant de l'attaquer, puis de se prendre pour un Dedenne badass avec l'explosion en arrière-plan. L'avoir pendant ces moments inutiles serait facile, mais pour le Tenefix blanc … Il avait bien une faiblesse, mais l'atteindre était assez difficile. Je préférais le mettre de côté pour le moment, et m'occuper en priorité de la souris électrique. Le spectre viendrait après. Le problème, maintenant, c'est qu'ils étaient tous les deux côte à côte. Les attaquer un par un allait se révéler impossible, du moins pour le moment. Mais j'avais encore Mashin et l'aut' débile pour les gérer. Peut-être une diversion pourrait-elle attirer un seul des deux contaminés, mais lequel envoyer comme victime ? L'couillon était un bon choix, après tout il courait vite et suivait comme un Ponchion les ordres, mais sa force m'était bien plus utile. Seul le Porygon pouvait donc assumer ce rôle finalement. Il n'était pas aussi esclave que le Vigoroth, mais il suivait scrupuleusement les ordres sans broncher, sans hausser les épaules, sans refuser la moindre possibilité d'aider ce qu'il croyait sans doute être l'autre. Autant profiter de cela à mon avantage.

Mashin ? demandai-je. J'aurais besoin que tu attires Joke loin de Satan, tu veux bien faire pour moi ? lui dis-tu lorsqu'il se tourna vers toi.

Le type normal me fixa un très court instant avant de me laisser là pour accomplir son travail, sans plus de cérémonie. Il s'éleva légèrement et contourna la zone de conflit avant de s'approcher en silence au plus près de Joke, qu'il hésita un instant à stopper dans sa folie, mais il se contint et se contenter de faire divers bruits agaçants à son encontre, l'humiliant apparemment, et finit par attirer son attention. Satan sembla prêt à le suivre, non sans poser en super-héros, mais je l'en empêchai, paraissant de ma cachette avec l'aut' débile près de moi. Immédiatement, le type électrique se détourna de son envie première, et se tourna vers nous avec son air sadique, voyant en moi une proie facile à se faire. Il s'en léchait presque les babines.

Satan ? Tu m'entends ? dis-je.

Il fallait bien un peu d'innocence pour lui faire croire que j'étais en fait l'autre. Et visiblement, cela marchait bien, car il sauta sur moi sans réfléchir plus que cela. Si j'étais l'autre, j'étais de ce fait inoffensif et donc une cible vraiment facile. Le connaissant que trop bien, il était évident qu'il allait sauter sur l'occasion pour se la péter et surtout profiter d'une frêle victime pour s'amuser avec. Et cela se fit. Il avait sauté tête baissé, motivé par cette ouverture qui s'offrait à lui. Il prenait la pose de Superman. C'était parfait. L'couillon pouvait réagir en conséquence. Et il ne s'y fit pas prier, infligeant une attaque Tranche violente et par surprise qui envoya la petite souris au sol en un instant, vaincu. Je soufflais, et sans perdre de temps, attrapa le type électrique, l'installant sur mon épaule droite, avant de partir à la recherche de Joke et Mashin. Mais avant d'avoir pu les retrouver, je croisai la route d'un homme qui me repéra immédiatement et me demanda de le suivre. Misère et damnation. Ce connard avait niqué tout mon plan. Bon, j'étais l'autre. Mieux valait le suivre. Je rejoignis donc le groupe que formait les policiers et retrouva Aileen. Je lui fis part du fait que j'avais retrouvé Satan (que j'appelai pour le coup Hamtaro), et ajouta implicitement que mon Porygon était encore en train d'être poursuivi par Joke, et que je ne l'avais pas retrouvé, mais avant même d'avoir pu finir d'en faire part, une voix s'éleva.

Chef, on a chopé deux autres personnes. Je les mets avec les autres ? demanda un policier.

Deux personnes, visiblement deux hommes, avaient voulu faire comme lui, à la recherche de leurs Pokémon sans doute, ainsi qu'une femme en tenue de scientifique, le regard d'Aileen me faisant comprendre plus ou moins qu'il s'agissait de la personne mystérieuse qu'elle avait apparemment aperçu dans le local plus tôt dans la journée. Elle était loin, ligotée, mais Aileen sembla pouvoir écouter ce qui se passait là-bas. Ne sachant quoi faire ni ce qui se tramait, je regardai autour de moi en attendant que cela passe. Mon regard se stoppa soudainement sur le tas de Pokémon, et je repérai alors un mouvement étrange dans celui-ci. Un Neitram se relevait bizarrement. Attendez, ne me dites pas que …. Trop tard. Il vient de lancer son attaque ténébreuse, l'aut' débile est heureusement dans sa Pokéball et Satan est toujours sur mon épaule, se remettant des événements. J'esquissai tout de même un mouvement de recul et observa comment le chaos était revenu. Aileen avait eu bien moins de chances que moi. Son Sphax, devenu entre-temps un magnifique Méga-Absol, venait d'être pris par surprise par le Neitram contaminé qui l'avait alors contaminé à son tour, nous mettant devant notre face un vrai monstre en puissance … C'était la merde. La véritable merde.

Haru ! Je te laisse le Neitram, je m'occupe de Sphax ! lança la Pyroli.

Ah … Ok. Parfait alors. Elle allait servir de bétail pour la bête, j'allais m'occuper du menu-fretin. Enfin, du menu-fretin. Je me rendis très vite compte qu'elle n'était pas seule. Il y avait, sur un toit derrière lui, deux ombres menaçantes : Joke et Mashin, tous les deux contaminés. La tâche allait être plus ardu que prévu ...
HRP :
Allez hop, je finis à mon prochain post avec le combat final contre Neitram o/ Dis-moi si quelque chose ne va pas Wink


Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Aileen Sôma
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : [Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
[Mission] Pikachu se ré-volt ! Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Seyn n’avait fait aucune difficulté pour la transporter, même en sachant que cela signifiait qu’il devait voler en plein jour. Il devait avoir saisi l’urgence de la situation. Sphax contaminé… Honnêtement, la Pyroli ne l’avait pas vu venir. Elle ne s’était jamais dit que son champion tomberait dans un piège aussi bas et évident… Et pourtant ! C’était entièrement de sa faute. Elle aurait dû faire attention aux Pokémon, plutôt que de s’intéresser à la conversation. Enfin, plus qu’à espérer que l’autre Mentali réussisse à se débarrasser du Neitram, pour décontaminer tous les autres, comme ça avait été le cas tout à l’heure ! Et peut-être décontaminer Sphax avant qu’il ne devienne trop dangereux… Bon allez. Pas de quoi se monter le bourrichon. Sphax était peut-être son champion, mais il n’était pas immortel pour autant. Avec de bonnes attaques, elle n’aurait aucun mal à mettre son précieux starter au tapis. D’autant plus qu’ils approchaient de la destination, soit un endroit assez lointain du port, désaffecté et inutilisé depuis longtemps, au vu de l’état des sols. Dans sa téléportation paniquée, Sookie n’était pas allée bien loin, et avait dû chercher un coin sans personne aux alentours. Pour échapper au Méga-Absol en colère, la Kirlia se téléportait tout autour selon un schéma irrégulier, sachant son alpha intelligent malgré sa possession temporaire. Il était bien plus rapide qu’elle, ce qui l’empêchait de lui lancer des Éclats Magiques ou toute autre attaque féérique pour le calmer l’espace de quelques secondes. Mais ça s’avérait compliqué… Descendant en piqué, Seyn s’interposa bravement entre le soleil et l’Absol, dédaignant la douleur qu’il ressentait dans le dos, même si la présence de sa dresseuse le protégeait plus qu’il ne le croyait. Immédiatement, il attira l’attention de Sphax, qui leva la tête pour voir de quoi il s’agissait, se déconcentrant pendant une seule seconde. Une seule, ridicule, misérable seconde. Largement suffisant.

« Maintenant Sookie ! Téléport derrière lui, puis Éclat Magique ! »

Obéissant immédiatement, la Kirlia se téléporta derrière son camarade, pour tendre les mains vers lui, et lui lancer un puissant Éclat Magique. Sensible au type Fée, l’Absol recula, emporté par l’attaque, pour s’arrêter comme il le pouvait, se freinant avec ses pattes et en étendant ses toutes nouvelles ailes. Tiens d’ailleurs, s’il avait des ailes, peut-être qu’il pouvait voler ? Oups. Elle n’aurait jamais dû penser une chose pareille. Car dans un battement d’ailes très précis, il s’éleva dans les airs, sa corne rouge s’illuminant. Aileen allait hurler à Sookie de se protéger, avant de comprendre que c’était elle qui était visée. Ou plus précisément, Seyn… Aileen s’agrippa au Nosferalto pour essayer de le pousser sur le côté, y mettant toute sa force désespérée pour qu’il comprenne qu’il fallait qu’il bouge. Heureusement, Seyn comprit, et se laissa chuter de côté. L’attaque de l’Absol passa à quelques centimètres de lui, tranchant l’air à l’endroit où il se trouvait quelques secondes plus tôt. Malheureusement, dans sa magnifique roulade du paresseux pour échapper à l’attaque, Seyn n’avait oublié qu’une chose. Une toute petite chose assise sur son dos. Sa dresseuse, en fait. Dans un instant de panique, Aileen comprit que ses jambes se décollaient du corps bleu du Nosferalto, et qu’elle chutait vers le bas. Cependant, malgré sa panique, la brune ne put que remarquer qu’elle chutait lentement… Levant la tête, pour regarder vers le bas, elle aperçut Sookie, les mains tendues, qui utilisait Psyko pour la descendre doucement, et la poser au sol avec délicatesse, avant de s’asseoir, épuisée. La brune se redressa, s’appuyant sur un bras, pour lever un regard reconnaissant vers sa Kirlia.

« Merci Sookie… Je ne sais pas trop ce que je ferai, sans toi. »
« Des bêtises, probablement… Laisse-moi cinq minutes pour respirer, et on s’occupe de Sphax. »
« Non, certainement pas. Tu retournes dans ta Poké Ball. »
« Qui m’y obligera ? Toi, peut-être ? » La Kirlia lâcha un petit rire mental. « Cinq minutes, et je reviens. »

Aileen lâcha un grognement, mais ne fit rien pour qu’elle retourne à l’abri dans sa Poké Ball. Elle avait raison. Jamais elle ne pourrait obliger un de ses Pokémon à retourner dan une sphère de capture s’il n’en avait pas l’envie, ou que sa vie n’était pas directement en danger. Là, en l’occurrence, Sphax avait jeté son dévolu sur Seyn, qui évitait ses attaques avec difficulté. Lui aussi était moins rapide, et sensible au soleil, en plus de ça. Il lui fallait un Pokémon plus rapide, moins sensible, plus… Aurum ! Il était plus rapide, et avec son talent Turbo, sa Vitesse augmentait de plus en plus quand il restait longtemps dehors ! Sa main glissa vers sa ceinture, et elle attrapa la Poké Ball de Seyn pour le faire rentrer dedans, pour le plus grand soulagement du Nosferalto, pas habitué aux prouesses aériennes. Encore un truc qu’ils devraient travailler… Sollicité, Aurum sortit de sa Poké Ball avant que Sphax ne se rendre compte du changement, et il attaqua immédiatement son alpha d’une Plaie-Croix rapide, plus destinée à l’obliger à se focaliser sur lui qu’à l’énerver. Après s’être bien assurée qu’Aurum avait toute l’attention de Sphax, Aileen se précipita vers sa Kirlia pour s’occuper d’elle, des fois qu’elle ait été contaminée aussi. Ah bah non, quelle idiote… Si Sookie avait été contaminée, elle ne lui aurait pas parlé, et ne l’aurait pas empêchée de s’écraser lamentablement au sol, accessoirement.

« Bien vu, capitaine évidence ! »
« Oh ça va, je m’inquiète pour toi, moi… »
La Pyroli esquissa un sourire. « Ca t’ira, comme cinq minutes, ou tu as besoin de plus ? »
« Non, ça devrait all - ATTENTION ! »


Sookie la repoussa d’un coup, la faisant tomber sur le dos, et se redressa de toute sa taille pour la protéger de l’attaque Tranche-Nuit de Sphax, qui fonçait à pleine vitesse vers elle. L’attaque la toucha de plein fouet, et elle s’envola pour retomber plus loin, KO. Doucement, la brune se redressa, fixant bêtement sa Kirlia couchée au sol, inopérante. Elle se retourna ensuite vers Sphax, beaucoup trop proche à son goût. Comment avait-il passé Aurum ? Aucune idée. Elle ne voyait même plus son Ninjask dans le ciel… Oh si, là. Contaminé. Sans doute avait-il voulu harceler un peu plus l’Absol, qui avait profité de la proximité pour le contaminer d’une attaque noire. Eh merde. Se demandant si ça marcherait, Aileen tendit une main vers son starter, essayant de calmer les battements affolés de son cœur. Trop proche, et trop méchant. Mais peut-être était-il toujours un peu réceptif, là-dessous ?

« Sphax ? Tu me reconnais ? C’est moi, Aileen… »

Les mâchoires de Sphax claquèrent à quelques millimètres de ses doigts, et elle ferma instinctivement les yeux. Cependant, la douleur ne vint pas. La Morsure aurait dû lui faire mal… Pourquoi ne ressentait-elle rien ? Ouvrant timidement les yeux, elle vit Kipling, son Psystigri, sorti de lui-même de sa Poké Ball, qui tenait courageusement tête à Sphax, pattes écartées, bouclier placé devant sa dresseuse pour la protéger de son frêle petit corps. Abri… Il avait lancé une attaque Abri de lui-même ! Soufflée, Aileen ne put que le fixer bêtement, ne réagissant même pas quand Sphax gronda, frustré de s’être cogné sur une protection aussi minable.

« On ne touche pas à maman ! »

Sphax feula, n’impressionnant pas vraiment le petit chaton. Il repassa à l’attaque, mais se heurta à nouveau à l’Abri de Kipling, qui résistait bravement pour protéger celle qu’il considérait comme sa maman. Mais il fallait qu’elle trouve une solution. Les Abri de Kipling n’allaient pas tenir éternellement. Le problème, c’est que si elle sortait un autre Pokémon, Sphax le repèrerait aussitôt, et avec son panel d’attaques, il le mettrait immédiatement KO, s’il ne le contaminait pas, comme Aurum ! C’était un peu perdu d’avance, puisque le seul Pokémon dehors était Kipling, son tout petit chaton, son bébé Psysrigri… Qui venait de lancer un troisième Abri réussi, et qui tourna la tête vers elle, incroyablement sérieux.

« Je ne suis plus un bébé. »

Brusquement, une lumière blanche entoura le Psystigri, tellement vive qu’elle fit même reculer l’Absol, qui gronda de douleur en fermant les yeux. Aileen, elle, écarquilla les siens, choquée. Kipling était-il sérieusement en train… D’évoluer ? Son petit chaton, naïf et placide, grandissait d’un coup ? Non, elle ne devait pas se cacher la vérité. Kipling avait grandi, c’est juste elle qui avait refusé de le voir. Il n’était plus aussi naïf qu’auparavant, moins gamin, moins enclin à lui poser des questions mentales un peu stupides, et plus volontaire quand il s’agissait d’aider, de participer, de la protéger, d’ériger des protections mentales autour de son esprit, de se poser en gardien pour empêcher quiconque de passer sans son accord préalable, quitte à le lui redemander plusieurs fois… Oui, Kipling avait grandi. Et il était bien temps qu’elle s’en rende compte, d’ailleurs. La lumière blanche s’évapora finalement, laissant apparaître un chat bleu et blanc, légèrement plus grand que ne l’était Psystigri. Malgré le danger, la Pyroli ne put s’empêcher de ressentir un élan de fierté en voyant comment son Kipling était devenu beau. Beau et fort. Et apparemment, enfin capable de prendre des décisions tout seul, car brusquement, il se jeta sur Sphax, effrayant sa dresseuse dont le cœur rata un battement. Il allait se faire bouffer ! Cependant, son attaque surprise n’était qu’un bluff. Oh ! Une attaque Bluff ! C’était une nouvelle attaque, ça, non ? Elle ne se souvenait pas qu’il la connaisse… Bref, trêve de bavardage, elle devait en profiter. Ses mains se portèrent à deux Poké Ball accrochées à sa ceinture, et elle appuya sur celle de Feänor en voyant Aurum revenir à la charge en vrombissant.

« Kip, occupe-le, je te fais confiance ! Feänor, Ebullilave ! »

La Pyroli sortit de sa Poké Ball comme une balle pour foncer sur Aurum, et l’engloutir sous des flots de feu. L’Insecte fut rapidement maîtrisé, et, déjà affaibli par les précédentes attaques, il s’effondra en quelques secondes. Pendant ce temps, Kipling mettait son cœur à l’ouvrage pour occuper Sphax et l’empêcher de recontaminer le Ninjask, en lui lançant une attaque Voix Enjôleuse pour le blesser et l’énerver, quelques secondes avant qu’Aurum ne chute. Timing parfait ! La deuxième Poké Ball s’ouvrit, laissant apparaître Sokka, le Riolu, qui armait déjà sa Forte-Paume pour frapper l’Absol, malgré le profond respect qu’il avait pour lui.

« Vengeance ! »

L’attaque du Riolu fut précise, et mortellement efficace. Vengeance, destinée à venger un camarade tombé au combat, en l’occurrence Aurum, démultipliait la puissance de frappe du lanceur. Sokka frappa Sphax tellement fort qu’il l’envoya au sol, et sans lui laisser le temps de se relever, il le matraqua de Poing-Boost, ses attaques étant de plus en plus puissantes à mesure qu’il frappait.  Finalement, Sphax s’effondra, vaincu. Sa rapidité de Méga-Pokémon n’avait rien pu faire face à une combinaison d’attaques précises et parfaites. C’était rudement bien joué, et c’était passé à un cheveu d’échouer. Alors qu’Aileen laissait rentrer tous ses Pokémon, rappelant Aurum et Sookie toujours au sol, la lumière entoura Sphax, faisant disparaître ses ailes et signifiant la fin de sa méga-évolution. Elle avait été splendide, quoique dangereuse, celle-là. Avec un soupir, Aileen rappela son starter, finissant par se pencher devant son Kipling, fantastique Mistigrix qui avait tenu tête à son chef de meute pour la protéger. Avec un sourire, Aileen lui concéda la victoire.

« Tu avais raison. Tu n’es plus un bébé. Je suis désolée de ne pas m’en être rendu compte plus tôt. »

Elle lui ouvrit ses bras, et Kipling s’y jeta en ronronnant, fier d’avoir évolué, et heureux de voir ses efforts récompensés à leur juste valeur. Aileen le câlina quelques minutes, le temps de se calmer, profitant de cette affection que lui offrait son chaton. Oui, son chaton, car même s’il avait mûri et évolué, il resterait tout de même son petit chaton à elle. Se relevant doucement, elle se mit en route, pour essayer de retrouver Haru. Normalement, elle n’avait pas dû avoir trop de mal à s’occuper du Neitram, et elles pourraient tranquillement rentrer à l’académie. Cahin caha, la Pyroli retrouva son chemin, suivant placidement sa Persian, sortie de sa Poké Ball pour la guider jusqu’au lieu où se trouvait la police. Incapable de savoir combien de temps elle mit pour les rejoindre, elle finit par retrouver Haru, entourée de ses Pokémon. Cela voulait donc dire que le Neitram était KO ? Apparemment, vu que la femme mystère était encore menottée, et faisait bien moins la fière que quand elle était partie. Rapidement, elle arriva à hauteur d’Haru, sa Persian à ses côtés et son Mistigrix toujours dans ses bras.

« C’est tout bon de mon côté, et vu la situation ici, j’imagine que tu t’en es bien sortie aussi. »

La Pyroli soupira, avant de remettre une mèche de cheveux derrière son oreille. Mission réussie, apparemment. Ca n’avait pas été de la tarte. Mais alors qu’elle se disait qu’elle ne recommencerait jamais, un regard autour d’elle lui suffit. Pokémon libérés, criminelle sous les verrous, Pokémon zéro neutralisé, bref, la paix, bien que relative, était revenue sur l’île Lansat. Elle avait risqué sa vie, certes, mais elle voulait devenir espionne internationale, après tout. La paix et le démantèlement des teams était bien à ce prix…

HRP : Evolution de Kipling, de Psystigri à Mistigrix.

[ Mission enfin terminée pour moi o/ ]


Dernière édition par Aileen Sôma le Ven 22 Avr - 22:09, édité 1 fois



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Haru Eina
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3914-haru-eina-mentali
Taille de l'équipe : 3/4
Région d'origine : Kantô
Âge : 13 ans
Niveau : 14
Jetons : 162
Points d'Expériences : 235
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
pokemon
3/4
Kantô
13 ans
14
162
235
Haru Eina
est un Pokeathlète Agent
Trois adversaires de taille, et je n'avais guère que l'aut' couillon et Satan à mes côtés. C'était toujours cela de pris mais la partie était mal engagé, surtout quand mes ennemis avaient avec eux une arme qui pourrait retourner mes compagnons contre moi. Je devais agir prudemment. Mais lol, cela ne valait pas mieux qu'être cette pauvre Haru naïf. J'étais bien assez futé pour réfléchir sur le tas. Il n'y avait pas le temps à préparer des plans de combats, il fallait foncer. L'débile me servirait de bouclier le temps que le Dedenne à ses côtés allait paralyser le plus grand danger : le Neitram. Il était le patient Zéro, l'origine de tout. Aucune doute à se faire là-dessus : il constituait l'ennemi le plus à même d'avoir mes esclaves avec une de ses attaques. Agir vite avant qu'il ne puisse réagir. Voilà la première étape de mon plan. Et je ne perdis pas une seconde pour me lancer à l'assaut, restant derrière le Vigoroth qui se jeta à corps perdu sur le Neitram qui semblait prêt à charger une attaque Rafale Psy sur le type Normal. Pas de chance pour lui, Satan, de par sa vitesse de déplacement, fut assez vite derrière lui, et l'agrippa alors qu'il s'apprêtait à tirer.

Satan, Frotte-Frimousse ! ordonnai-je.

Le type Electrique ne se le fit pas dire deux fois. Il commença instantanément à frotter ses joues chargés en électricité sur le corps du Neitram qui exécuta plusieurs spasmes étranges, s'entourant d'électricité sur toute sa surface, finissant par trembler de tout son être, paralysé pour un bon moment. Je souris. L'assaut avait réussi. Neitram était plus ou moins neutralisé, l'empêchant surtout d'user normalement de son attaque étrange, que mes deux bêtes pourraient esquiver plus facilement. Enfin, c'est ce que je crus sur l'instant, avant de me rappeler malheureusement qu'il n'était pas seul. J'eus tout juste le temps de tourner le regard vers eux qu'ils lancèrent leur attaque ténébreuse dans notre direction. « Dégagez ! » m'écriai-je. Trop tard. Kashi eut le temps d'agir à temps et effectua un bond subite en arrière, mais Satan de son côté, n'eut pas le plaisir de s'extraire de sa cible, et fut touché de plein fouet, retombant comme un rat mort au sol, avant de se relever avec un air sadique … Ouais en fait, ça ne changeait pas d'habitude. Si je ne l'avais pas vu de mes propres yeux, il aurait pu me berner à la perfection. Mais là n'était pas l'urgence. Je n'avais pas que l'débile pour me protéger et combattre désormais quatre adversaires, bien que l'un d'eux était désormais paralysé. Mais surtout, les trois encore début étaient mes propres esclaves. A croire qu'ils s'étaient tous ralliés pour mener la révolution contre moi, commandé par un homme inconnu en la personne du Neitram. J'étais le Louis XVI de la réalité. Acculée.

Vigoroth, Brouhaha ! m'écriai-je.

Je n'avais plus que cette solution sous la main. Provoquer un bruit violent pour gêner l'avancée ennemie. Mais cela ne suffirait pas. L'attaque ne durait qu'un temps. Ensuite, Kashi serait probablement contaminé, et tout serait perdu. Pour la première fois depuis que j'existais, je ne savais pas quoi faire pour me battre. Et cette sensation me terrifiait. J'observais impuissante la scène, l'débile criant d'une voix volontairement tordue, cherchant à détruire les tympas de l'adversaire. Mais ces derniers se contentaient de bloquer le son, tirant une grimace pour tenir le coup. Enfin, pas tous. Ténéfix s'en fichait pas mal, lui. Son type spectre lui permettait d'éviter d'être touché par une telle attaque. Il continuait donc d'avancer joyeusement mais lentement, tirant son sourire diabolique habituelle. Il me narguait. Je serrai les dents, pris d'une colère subite, mais n'agit pas. Je savais que si je me laissais aller, j'entrai dans son petit jeu. En plusieurs mois de cohabitation, je connaissais à bien le contraire, ce bougre. Je me contentai donc de l'observer, cherchant à savoir ce qu'il allait faire. Mais je comprenais déjà que tout était perdu. Avec seulement le Vigoroth pour me battre, je n'avais aucune chance de faire quelque chose, et au vu de l'endroit où nous nous battions, personne ne serait en mesure d'apparaître mystérieusement pour me porter secours. La fin était proche …

DEDENNE ! gueula soudainement Satan.

Et puis d'un seul coup, la situation changea du tout au tout. Satan, en effet, sous la pression du bruit de Brouhaha qu'il parvenait à peine à repousser, agit instinctivement dans le but de stopper la cacophonie que provoquait le Vigoroth. Il usa de Parabocharge. Il y mit toute sa puissance, et frappa tout ceux qui l'attirait alors. Et si Kashi fut violemment touché, il en fut de même pour tout ceux qui l'entouraient, envoyant au tapis Mashin, peu résistant, et le Neitram, déjà bien blessé, et envoyant Joke proche du K.O, désormais loin d'être une menace puisque le K.O du Neitram acheva de stopper la contamination des Pokémon, stoppant au loin les batailles qui avaient repris contre les contaminés. La victoire était nôtre. Souriant, je rappelai expressément les trois blessés et attrapa Satan dans mes bras. Je ne sus pourquoi, mais sur le coup, je ne pensai qu'à le remercier d'avoir agi ainsi, et souriante, je lui offrais un énorme câlin avant de comprendre ce que je fis lorsque le type électrique répliqua par une attaque Frotte-Frimousse qui ne manqua de me dresser les cheveux.

Désolé. dis-je.

Le Dedenne n'entendit rien et se contenta de retourner gentiment dans sa Pokéball. Je poussai un soupir de soulagement avant de me rendre auprès du Neitram, désormais hors de K.O. Il ne bougeait pas d'un pouce, et la paralysie le touchait encore. Je n'avais pas d'intérêt à le surveiller le temps qu'un policier arrive. Acquiesçant toute seule, je pris congé du type Psy et m'éclipsa par les petites ruelles, ralliant le commissariat de police en m'aidant des quelques panneaux existants et des passants qui rirent en voyant ma coupe électrique. Mais je n'y portai guère d'importance, ne m'en étant même pas rendu compte, et me contenta de leur demander le chemin du commissariat, parvenant finalement devant le bâtiment où Aileen se trouvait déjà. Elle devait sûrement être parvenu à vaincre son monstre de compétition. Dommage. J'aurai aimé avoir une concurrente en moins … M'enfin ! Au moins j'allais avoir une nouvelle cible à atteindre. C'était toujours ça de pris.

C’est tout bon de mon côté, et vu la situation ici, j’imagine que tu t’en es bien sortie aussi. dit-elle, sans faire de commentaire sur ma coupe.

Je tournai le regard. La scientifique, de nouveau menotté, passa alors, suivi de son Pokémon également menotté, et couvert de bleus pour sa part. Un succès pour une première mission, c'était bon à savoir. Saluant finalement Aileen, je m'en retournai en solitaire jusqu'à l'académie. La journée allait toucher à sa fin, et l'autre allait sûrement bientôt reprendre ses droits … Il fallait que je profite de mes dernières heures dans ce corps. Souriante, je m'élançai alors. Quelle bonne journée que fut celle-ci ...

HRP :
Et hop, terminé également, à deux jours de la limite autorisé (du délai donné en plus, shame on me), merci pour cette mission Wink


Haru Eina ≈ Celle que je suis n'est pas celle que je serai, mais ce que j'étais est en vérité ce que je suis. Alors, est-ce que ce que je serai sera celle que j'étais ou bien ou ce que je suis sans l'être le sera ?
Compte PNJ
Icon : [Mission] Pikachu se ré-volt ! CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12829
[Mission] Pikachu se ré-volt ! CeOUB4f
-
-
0
0
12829
pokemon
[Mission] Pikachu se ré-volt ! CeOUB4f
-
-
0
0
12829
Compte PNJ
est un PNJs
Modération Aileen

*musique de James Bond* Agent AIL33N, votre mission si vous l'acceptez est la suivante : Survivre à Haru et remplir votre tâche. Dans l'ensemble, le premier objectif est plutôt réussi , même si j'aurais aimé un peu moins de méta :Si les gens ne parviennent pas à seulement se douter que Aileen est espionne, évitons de griller les couvertures de ses camarades. Pour le reste, J'aime beaucoup les avancées RP que tu apportes et surtout les tentatives pour créer un travail d'équipe , malgré le caractère de sa partenaire.
Le duo de Mega-Evolution, puis d'Evolution apporte un petit souffle épique que j'apprécie beaucoup, cela dit.


Modération Haru

Une vraie teigne...Voila qui résume Haru dans ce RP. Une attitude assez peu vue à PC donc je salue l'effort, même si à la longue, le ton devient un peu lourd à suivre. Ses efforts pour garder le contrôle de la situation sont néanmoins intéressants à suivre. Le coté médecin de sa couverture est un peu plus mis en avant que celui de sa partenaire sur le terain, un bon point pour moi. Je trouve juste un peu dommage que les tentatives d'Haru pour manipuler les gens à l'exception d'Aileen se soldent toujours par des réussites d'une manière ou d'une autre, j'aurais aimé un peu de challenge.


Commentaire Global

Un duo peu efficace dans le travail d'équipe...Je pense que ça résume bien la situation de nos deux jeunes élèves. Chacune travail de son coté tout en essayant de ramener le RP à un travail de groupe (Et c'est franchement comique a voir avec le recul, c'est comme un constant aller-retour du solo au duo). L'intrigue est assez bien maitrisé et les raisons du contrôle mental qui prend la forme d'une sorte de virus sont légitimes.
Très bon point accordés au fait que les équipes des deux se fassent contrôler, ça apporte des moments pleins d'emotions et de confrontations.
Néanmoins, j'ai quelques problemes qui me laissent un peu sur ma faim : D'abord, le fait que la police n'est aucune infos avant l'arrivée des étudiants, ça me laisse un peu perplexe (Genre le fait que mettre les contaminés KO suffit à les ''normaliser'').  Je sais que ceux de Lansat ont eu des problemes avec la Team Rouage, mais ils ne sont pas tous incompétents ou moins expérimentés que les élèves...Je me doute que c'était pas le but des posts, mais c'est le sentiment qui en ressort.
J'ai l'impression d'avoir vu la première partie d'un film de James Bond, sans la résolution et l'arrêt du plan du grand méchant. Le combat épique contre les équipes de nos jeunes élèves, ça fait une très bonne introduction pour un final qui s'avère moins marquant que ce à quoi je m'attendais.

■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.



[Mission] Pikachu se ré-volt ! 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum