Prom'nade sur le lac et Chocolat chaud [PV Liam]
Cleve Carter
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Prom'nade sur le lac et Chocolat chaud [PV Liam]   Lun 25 Nov - 19:25
« C-c-c-c-comment ça je ne peux pas y aller si je ne sais pas nager ? Une barque c’est pas justement fait pour ne pas avoir à nager ? » s’indigna Cleve en s’adressant courageusement au Pêcheur qui tenait le cabanon en rondins de bois permettant de louer de petites embarcations le temps d’une balade sur le lac. Peppéroni, positionné à ses côtés, souffla par les narines pour appuyer le mécontentement de sa dresseuse, avec cependant moins d’entrain qu’il ne l’aurait fait en cas normal. Apparemment, le fait que son humaine ait préféré quémander une barque à un vieux pêcheur -trop couvert de tatouages pour ne pas être louche- plutôt que d’utiliser son dos comme une embarcation, lui restait en travers de la gorge. Cela ne l’empêcha tout de même pas de frapper le sol avec ses nageoires pour soutenir Cleve, en lançant son regard le plus effrayant au pêcheur.

« J’peux malh’reusement pas vous laisser y aller, ma p’tite dame. On risque de me tomber d’ssus si jamais vous passez par d’ssus bord et qu’vous vous noyez –en plus d’avoir votre décès sur la conscience, pour sûr-. Faudra attendre qu’un aut’ cam’rade vienne vous rejoindre –et s’il sait nager ce s’ra mieux-. Sans quoi j’peux pas vous louer d’barque. »
lui répondit le vieux monsieur en grattant son imposante barbe blanche aux allures duveteuses, faisant bouger le tatouage représentant une ancre entourée d’une corde qu’il avait sur le bras.

Elle essaya d’argumenter, de supplier, de faire les yeux doux. Mais le pêcheur était solide comme un roc poli par les vents marins, et il l’envoya balader sans état d’âme. Grommelant et maudissant tous les dieux de la flotte, Cleve alla s’assoir sur un morceau de terre sèche pour bouder. Elle posa à côté d’elle la canne à pêche que le pêcheur lui avait prêtée, et qui ne servirait probablement à rien depuis le bord du lac. Ses yeux mordorés balayèrent la surface de l’eau, luisant d’un étrange éclat violacé. Depuis qu’elle avait appris l’existence du Lac Corail par les filles de son dortoir, la Givrali avait voulu s’y rendre. Malheureusement, cette zone se trouvait derrière le Dortoir des Noctalis, qui était à l’opposé du sien. Trouver du temps libre pour y aller n’avait pas été une tâche simple, surtout depuis qu’elle travaillait souvent avec Rick Larson sur leur projet scientifique. Et maintenant qu’elle y était enfin, voilà qu’on refusait de lui prêter un bateau sous prétexte qu’elle ne savait pas nager ! Evidemment ! Vous m’expliquez comment on trouve un point d’eau à Ecorcia ? A part les flaques du Puits Ramoloss où son crétin de frère avait appris à nager, la rouquine ne voyait pas ! Non mais franchement. Et puis dans le pire des cas, Peppéroni pouvait toujours venir la repêcher, n’est-ce pas ? C’était un grand nageur –bien qu’un peu benêt, certes-, et il ne l’aurait jamais laissée couler.

Se redirigeant vers le pêcheur pour tester une nouvelle tentative de corruption, Cleve pointa le doigt vers son Lokhlass et annonça fièrement : « Lui il peut nager. Il pourra me sauver si jamais je tombe du bateau, non ? Et entre nous, ce lac n’a pas l’air si profond. Si je ne m’éloigne pas trop du bord, vous me prêterez une barque ? » Le tout accompagné d’un nouveau sourire candide pour essayer de convaincre le vieillard.

Semblant réfléchir, le pêcheur s’approcha de Cleve et se gratta le bout du menton. La cigarette qu’il avait fièrement au bec projetait une fumée à l’odeur âcre et désagréable sur le visage de la rouquine, mais celle-ci se tenait droite comme un piquet, n’ayant nullement l’intention de flancher. Alors, sans prévenir, le pêcheur attrapa Cleve par le col et la balança sans ménagement dans l’eau.

Le lac en plein mois de Novembre était vraiment gelé. Contrairement à ce qu’elle pensait, le bord était réellement profond, et elle voyait sous son corps d’une étrange pâleur un gouffre sans fond. Ses pieds s’agitèrent dans l’onde tandis que ses bras essayaient vainement de rejoindre la surface. De ses grands yeux ambrés, elle voyait la fine limite qui séparait les abysses de la lumière du jour s’éloignait, tandis que de l’eau s’immisçait dans ses vêtements, dans ses narines, remplissant ses poumons, lui coupant la respiration. Un nuage de bulles s’échappa de sa bouche et elle voulut crier, mais sous l’eau, personne ne pouvait l’entendre. Alors, elle vit la silhouette immense de Peppéroni plonger à sa suite, et ses doigts s’agrippèrent sur une des irrégularités de la carapace grise du Pokémon. Reprenant brusquement de la vitesse, Cleve pu enfin émerger de l’eau en crachotant, tandis que le pêcheur la regardait d’un air rieur.

« Vous… êtes… complètement… malade ! » suffoqua-t-elle entre deux tentatives désespérées pour reprendre sa respiration. Elle était à quatre pattes sur le sol, et Pep’ lui donnait de petites tapes dans le dos pour l’aider à se calmer. Elle cracha de l’eau au goût d’algue et s’essuya la bouche à plusieurs reprises.

« Ceux qui n’ont jamais vu de lac de leur vie ne devraient pas penser qu’ils pourront s’en sortir s’ils tombent à l’eau. Attend que quelqu’un qui sache nager vienne avec toi, ou contente toi de pêcher depuis la terre ferme. Tu trouveras des choses intéressantes quand même. »

Cleve lui jeta un regard où se mêlaient reconnaissance, méfiance et haine profonde. Elle frotta son corps frigorifié et souffla sur ses doigts. Le pêcheur éclata de rire de nouveau et lui lança un petit plaid pour qu’elle puisse se sécher et faire barrage au vent.

« Eh mais attendez ! Vous avez parlé normalement sans votre accent de paysan ! Vous vous moquiez de moi ?! »

Un coup de poing s’abattit sur le haut de son crâne, tandis que le pêcheur repartait d’un autre rire tonitruant.

« Qui a un accent de paysan ? Ah ! Quelle sale gamine ! Bon, réchauffe-toi et tu me ramèneras cette couverture plus tard. Si jamais t’es encore là dans une demi-heure, je t’apporterai un chocolat chaud pour m’faire pardonner. »

Se massant le haut du crâne en grommelant des mots comme « Taré », « Asile » et « Pas trop sucré le chocolat siouplaît », Cleve s’enroula dans la couverture et attendit au bord du lac. Peppéroni se collait à son dos pour essayer de la réchauffer, et elle se sentait un peu moins greloter. Malheureusement, le problème restait entier. Comment allait-elle emprunter une barque si elle ne savait pas nager ?
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Prom'nade sur le lac et Chocolat chaud [PV Liam]   Sam 30 Nov - 14:46
Le temps n'était pas trop mauvais pour cette journée d'automne qui s'annonçait être palpitante. C'est plein d'espoir que Liam quitta son dortoir et se précipita hors des locaux de l'établissement. Avec Lee, son fidèle compagnon, ils avaient décidés d'aller faire un tour du côté du Lac Corail. Le jeune garçon, qui était nouveau dans l'école depuis le début de l'année, n'avait pas encore eut l'occasion d'aller explorer les alentours de l'école et n'en avait pas eut vraiment l'envie. Mais depuis qu'on lui avait parlé de cet endroit, il n'attendait qu'une chose : que le temps soit clément un week-end pour qu'il puise aller y jeter un œil. Et aujourd'hui, l'occasion s'était présenté. Il avait prévenu ses camarades de dortoir qu'il rentrerait certainement un peu tard. Puis il avait préparé un petit sac à dos dans lequel il avait mis une bouteille d'eau, une carte qu'un copain lui avait rapidement dessiné, et une veste, au cas où le temps se gâterait.

Liam et Lee firent la course un long moment, zigzagant entre les arbres de la forêt. Ils durent faire fuir quelques Pokémons sauvages qui profitaient de cette belle journée, mais ils étaient tellement occupé à imaginer ce qu'ils pourraient bien trouver au Lac, qu'ils en oublièrent presque de faire attention où il mettait les pieds. Lee se prit la patte dans une racine, roula sur lui-même et s'écrasa dans un tas de feuilles mortes. Le jeune garçon s'arrêta pour vérifier que son Pokémon allait bien. Au début, il se fit beaucoup de soucis. Le tas de feuilles mortes ne bougeaient pas et le petit Lixy avait disparu. Liam se précipita vers le monticule, s'accroupit et alors qu'il s'apprêtait à écarter les feuilles, une boule de poils bleue surgit de sa cachette et tomba littéralement sur l'élève qui, déstabilisé, perdit son équilibre et s'effondra sur le dos, Lee allongé sur son ventre. "Liiiiiiiiiiiixy" s'exclama la petite créature, triomphant. Liam se mit à rire. La journée s'annonçait vraiment agitée !

Les deux amis continuèrent le route, plus calmement cette fois-ci, profitant du chant des Pokémons oiseaux. Bientôt, ils entendirent un faible bruit qui ressemblait à une cascade. Mais ce n'était que le faible courant de l'eau du Lac qui donnait cette impression. Les arbres s'écartèrent petit à petit, laissant place à un grand lac dont la surface miroitait. C'était vraiment magnifique. Liam, qui n'était pas habitué à voir ce genre d'endroit, resta bouche-bé devant la grandeur et la beauté du lieu. Le garçon fit un pas en avant et remarqua un cabanon en bois. Ce devait être l'endroit où on louait les barques, comme lui avait indiqué les gens de son dortoir. Alors qu'il s'apprêtait à y aller, il entendit Lee grogner. Le Lixy ne grognait jamais pour paraître agressif. Il ne le faisait que lorsque Liam avait raté un détail important, ou une personne qu'il n'avait pas vu. Le garçon regarda autour de lui et son regard se posa sur une jeune fille, enroulée dans une couverture, au bord du Lac. Ce devait être une étudiante, aussi. Liam haussa les épaules; Elle avait dut tomber dans l'eau.

- Bonjour monsieur ! On m'a dit qu'il était possible de louer une barque, est-ce vrai ? demanda Liam au pêcheur.
- Ouaip, c'est vrai. Tu tombes bien p'tit gars. Tu vois la jeune fille l'bas ? Elle veut aller sur l'lac mais elle sait pas nager ! Je lui ai d'mander d'attendre que quelqu'un qui sait nager vienne, confia le vieil homme à Liam qui se retourna instinctivement vers la concernée.
- Cela tombe très bien ! J'ai appris à nager et je serais ravie de faire équipe avec elle, si elle le veut bien, proposa gentiment Liam.
- Eh ! P'tite ! Viens par là. J't'ai peut-être trouvé un coéquipier, s'écria le vieux pêcheur.

Liam se retournait en direction de la jeune fille, espérant qu'elle n'allait pas le critiquer, ou pire encore ! Il voulait sincèrement l'aider, c'était dans sa nature. Mais il ne voulait pas paraître trop pot de colle non plus; Il préférait donc attendre l'avis de la concernée.
Cleve Carter
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Prom'nade sur le lac et Chocolat chaud [PV Liam]   Mer 4 Déc - 22:14
Emmitouflée dans le plaid du pêcheur et blottie contre Pepperoni, Cleve sentait de moins en moins les effets du froid mordant de l'hiver. Ses doigts s'étaient enfin désengourdis, et même si ses vêtements n'étaient toujours pas secs, elle ne risquait plus de mourir d'hypothermie. Il fallait dire que passé le choc thermique du contact avec l'eau glacée, il n'était pas si difficile de retrouver sa température initiale avec une couverture et l'espèce de radiateur géant qu'était Pep. Avec La discrétion des enfants qui boudent mais veulent savoir si les adultes les regardent, la rouquine coula un regard vers la cabane du vieux marin, espérant le voir arriver avec un bon mug de chocolat chaud. L'homme de la mer semblait cependant l'avoir complètement oubliée  et cirait en sifflotant le bois de ses cannes à pêche, une expression outrageusement extatique sur le visage. Cela ne faisait même pas quinze minutes, mais Cleve n’aurait pas été contre une bonne gorgée d’un breuvage brûlant. Levant les yeux au ciel, elle se replongea dans la contemplation du lac. On était en pleine marée haute et il faudrait encore attendre une demi-douzaine d'heures avant que l'eau ne se retire, ce qui voulait dire que même si elle restait là toute l’après-midi, elle ne serait pas en mesure de trouver quelque chose d’intéressant. En parlant de ce phénomène d'ailleurs, la rouquine pensait qu’il était étrange qu’il existe ici une marée haute et basse, sachant qu'il s'agissait d'un lac et non pas de la mer. Mais la nature était connue pour être capricieuse, et si on commençait à s’interroger sur tout et rien, on finirait par se demander également d’où provenait la Brume du fameux bois du même nom. Et puis ce lac était peut-être lié directement à l'océan qui bordait l'île Lansat. Qui savait après tout ? Certainement pas Cleve. Elle n’avait pas vraiment suivi les cours de Géographie de Percy Yade, et aurait bien été incapable de ressortir tout ce qu’il y avait dit.

Éternuant brusquement, la rousse se frotta doucement le nez et se colla un peu plus contre Pepperoni. Le cadre était magnifique, et la grisaille de l'hiver apportait une touche mélancolique à cette peinture silencieuse. Cleve comprenait un peu la raison pour laquelle de nombreux couples venaient ici pour une balade en amoureux, même si elle parvenait moins à comprendre pourquoi des couples s'étaient déjà formés alors qu'ils étaient tous arrivés depuis septembre seulement. Les jeunes de son âge étaient tellement pressés ! Comme si c'était son genre à elle de... de quoi au juste ? Elle n'avait jamais envisagé se mettre en couple avec quelqu'un, et avait d'ailleurs du mal à se faire à l'idée qu'on puisse s'intéresser à elle. Ils avaient quoi… 14 ans ? Ca promettait pour l’avenir.

Tandis que Pep ricanait pour la troisième fois en voyant le même garçon se faire repousser sans ménagement pas la fille qu'il tentait d'embrasser sur le lac, le vieux pêcheur interpella Cleve. Se retournant, la rouquine constata que le barbu discutait avec un élevé d'à peu près son âge, et qu'il le lui présentait comme étant son... Sauveur ? La Givrali se leva d'un bond et courut vers Liam pour l'accueillir avec un grand sourire, même si sa tête ne lui disait absolument rien du tout.

« Salut ! » se présenta-t-elle. « Je suis Cleve Carter, et lui c'est Pep. C'est vrai, tu veux bien m'accompagner sur le lac et être mon maître-nageur sauveteur ? »

Son sourire devint encore plus éclatant, et le pêcheur parti dans un gros rire tonitruant avant de donner une canne à pêche à Liam et de leur désigner une barque.

« Vous pouvez prendre celle-ci, les jeunes. Gamine, quand tu seras revenue, si t'es toujours pas noyée, t'auras qu'à passer prendre un chocolat chaud ! Et bonne pêche ! »

Cleve lui tira affectueusement la langue et attendit qu’il ait regagné sa bicoque avant de se précipiter vers une barque qui était attachée à un pieu de bois près du bord, barbotant paisiblement dans l'eau violette du lac. Elle jeta ses affaires dans le fond de l'embarcation, et fixa la canne à pêche prêtée par le vieil homme derrière son dos, comme elle l’aurait fait pour son arc. Sans se défaire de son plaid pour autant, la rousse se tourna vers Pep et Liam qui traînaient derrière, en leur adressant un signe de la main.

« On y va, vous venez ? » leur dit-elle en agitant un bras, avant de s’atteler à la tâche de défaire le nœud qui retenait la barque à la terre ferme.

Malgré ses airs de gros bourrins, le vieux pêcheur avait attaché son embarcation de façon à ce que même des étudiants -pas toujours très futés, il fallait le reconnaître- puissent se défaire des nœuds. Cleve était d'ailleurs plutôt douée pour les casses-têtes, et parvint rapidement à dénouer les derniers récalcitrants. Peppéroni la rejoignit rapidement en rampant joyeusement sur le sol froid, puis sauta dans l’eau, éclaboussant les deux étudiants au passage. Le nœud céda dans ces dernières secondes, et la barque commença à filer doucement sur l’eau, sans attendre que Liam ne monte à bord. Cleve, à moitié pataugeant dans les premiers centimètres d'eau, parvint à grimper sur leur bateau de fortune, mais elle avait beau agiter les rames dans tous les sens, elle ne parvenait pas à rester près de la surface. Elle s'éloignait donc inexorablement du bord, tandis que son camarade n'était toujours pas à ses côtés. Ce dernier n'était cependant pas encore trop loin, et pouvait rejoindre le train en marche s'il piquait un petit sprint.

« Saute ! » lui cria-t-elle sans savoir comment arrêter la barque.

Peppéroni était dans l'eau juste à côté d'elle, mais sa gagatitude à l'idée de nager ne lui permettait pas de comprendre la situation. Stupide animal.

Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Prom'nade sur le lac et Chocolat chaud [PV Liam]   
Prom'nade sur le lac et Chocolat chaud [PV Liam]
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Outils de modération :